You are on page 1of 24

DK NEWS

MÉTÉO
18° : ALGER
18° : TAMANRASSET

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION

p. 2

Mardi 22 décembre 2015 - 10 rabie al awal 1436 - N° 1172 - 3e année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1€

ALGÉRIE - FRANCE

Le président de la République, Abdelaziz
Bouteflika, a reçu hier à Alger, la ministre
française de la Justice, garde des Sceaux,
Christiane Taubira, qui effectue une visite de
travail en Algérie. L'audience s'est déroulée en
présence du ministre de la Justice, garde des
Sceaux, Tayeb Louh, et du ministre des
Affaires maghrébines, de l'Union africaine et
de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader
Messahel.
P. 24

Le Président
Bouteflika reçoit la
ministre française

de la Justice

www.dknews-dz.com

MME TAUBIRA :
Le partenariat
algéro-français
s'étend à tous
les domaines P. 24

A R M É E

Le général de corps d'armée Gaïd Salah
exhorte à la maîtrise des technologies
de l'information et de la communication

Le général de corps d'armée, vice-ministre de la
Défense nationale, Chef d'état-major de l'Armée
nationale populaire, Ahmed Gaïd Salah, a exhorté
hier à Alger les forces armées à plus de «vigilance» et de «maîtrise" des technologies de l'infor-

mation et de la communication (TIC). Dans une
allocution prononcée en son nom par le directeur
de la Communication, de l'Information et de
l'Orientation au ministère de la Défense nationale
(MDN), à l'ouverture d'un séminaire sur «l'Armée

nationale populaire (ANP) et les enjeux de la circulation de l'information à travers les réseaux
sociaux», le général de corps d'armée Gaïd Salah a
affirmé que «le contexte actuel exige de nous plus
de vigilance et de maîtrise de ces technologies...
P. 3

Comment
soulager
efficacement

les dents
sensibles
Pages 12-13

F

SOCIÉTÉ
TRAMWAY D'ALGER

Mise en service
hier de la station
Ben Redouane
(Est)
P. 9

TBALL
MISE À JOUR DE LA
LIGUE 1 MOBILIS, CE SOIR
À 18H00, AU 5-JUILLET,

USMA - MCA :
Du spectacle
en perspective

P. 22

MDN
LUTTE CONTRE
LA CONTREBANDE

16
contrebandiers

arrêtés
dans le sud
du pays

P. 3

DK News le 22/12/2015

SANTÉ

DK NEWS

N
IN
LI
C
CL

Météo

2

D’ EIL
Alger
Oran
Annaba
Béjaïa
Tamanrasset

MAWLID ENNABAWI

La journée du jeudi
24 décembre chômée
et payée
A l'occasion d'El Mawlid
Ennabawi, la journée du
jeudi 24 décembre 2015 est
chômée et payée pour l'ensemble des personnels des
institutions et administrations publiques, a indiqué
hier la direction générale de
la Fonction publique et de la
réforme administrative. «A l'occasion d'El Mawlid Ennabawi et
conformément à la loi n°63-278 du 26 juillet 1963 modifiée et complétée fixant la liste des fêtes légales, la journée du jeudi 12 rabie El Aouel 1437 de l'Hégire, correspondant au 24 décembre 2015,
est chômée et payée pour l'ensemble des personnels des Institutions et administrations publiques, y compris les personnels payés à l'heure ou à la journée», a précisé la même source.
Toutefois, «les personnels exerçant un travail posté sont tenus
d'assurer la continuité du service», a ajouté le communiqué.

Max

Min

18°

04°

20°

06°

18°

06°

20°

09°

18°

04°

PROTECTION CIVILE
250 participants
attendus demain
au semi-marathon
national à Beni-Abbès
Quelque 250 agents
relevant de la Protection civile tous grades
confondus prendront
part mercredi prochain
au semi-marathon national de ce corps
constitué prévu cette
année au chef-lieu de la
wilaya déléguée de
Beni-Abbès, (240 km
au sud de Béchar). Ces
agents parmi eux 100
femmes et 50 vétérans
vont courir pour la catégorie
seniors
(hommes) un parcours

Salon national
du Burnous
La Chambre de l’artisanat et des métiers de
Djelfa organise du 24
au 29 décembre à la
Maison de l’artisanat de
la wilaya, le Salon national du Burnous et de la
Kachabia.

06:17

Dohr

12:47

Asr

15:18

Maghreb 17:41
Isha

19:06

Le ministre des Affaires Religieuses et des Wakfs, M. Mohamed Aïssa, présidera demain mercredi 23 décembre à
la mosquée Mouadh Ibn-Djabel de Sidi Bel-Abbès, la cérémonie officielle de célébration
du Mawlid Ennabawi.

LES 14 ET 15 JANVIER À EL OUED
de 22 km, tandis que
les participantes et les
vétérans vont courir sur
un parcours de 14 km à
travers l’oasis de la
commune de Beni-Abbès.

6es journées médicochirurgicales
L’association des médecins privés de la wilaya d’El Oued,
organise les 14 et 15 janvier 2016 à la maison de la culture de
la wilaya, les 6es journées médico-chirurgicales sur les
thèmes «Cancer du sein, rhumatologie, diabète, HTA et
endocrinologie».

PALAIS DE LA CULTURE

Spectacle
de magie pour
enfants
Le Palais de la
Culture MoufdiZakaria organise
cet après-midi à
partir de 14h, un
spectacle de magie pour enfants
avec K Magic.

OFFRE OOREDOO
Un téléphone Samsung
E1200 et une SIM avec
200 DA de crédit
à seulement 1990 DA

L’émission «Li Amnikoum» de la Sûreté nationale, abordera jeudi 24
décembre de 16h à 17h sur
les ondes de la Chaîne 1,
«Les mesures sécuritaires
prises à l’occasion de la célébration du Mawlid Ennabawi».

4DU 24 AU 29 DÉCEMBRE À DJELFA

Fajr

Mohamed Aïssa demain
à Sidi Bel-Abbès

L’association des
scouts musulmans
algériens (SMA) organise du 23 au 25
décembre dans la
wilaya de Ouargla,
le 4e Forum régional des wilayas du
Sud.

Les mesures sécuritaires
prises à l’occasion
du Mawlid Ennabawi
en débat ce jeudi

Horaires des prières

AFFAIRES RELIGIEUSES

DU 23 AU 25 DÉCEMBRE
À OUARGLA
4e Forum régional
des scouts
musulmans algériens

4LI AMNIKOUM

Mardi 22 décembre 2015

Ooredoo célèbre la fin de l’année 2015 avec ses
clients et leur propose un téléphone Samsung
E1200 avec une SIM Ooredoo au prix exceptionnel
de 1990 DA seulement et ce jusqu’à épuisement du
stock. En effet, pour seulement 1990 DA, le client
Ooredoo bénéficie d’un téléphone Samsung E1200
doté d’une SIM « La Plus » contenant 200 DA de crédit, et de 5 minutes d’appels gratuits chaque jour
valables vers le réseau Ooredoo de 5H à 17H. Pour
en bénéficier, le client n’a qu’à se présenter au niveau des Espaces Ooredoo, des City Shops, des Espaces Services Ooredoo et les points de vente répartis à travers tout le territoire national.

4

SEEAL

Suspension de l’AEP
dans 12 communes
d'Alger
L'alimentation en eau
potable sera suspendue
aujourd’hui dans plusieurs
communes de la wilaya
d'Alger pour effectuer la réparation d'une fuite «importante» sur une canalisation principale de production, a annoncé hier la Société des eaux et de l'assainissement d'Alger (SEAAL) dans un communiqué. Ces travaux vont ainsi engendrer une suspension de l'eau potable
de 8h à 16h dans les communes de Draria, El Achour, Kheraicia (une partie), Baba Hassen, Ouled Fayet, Dely Brahim,
Saoula (une partie), Souidania, Rahmania, Douéra (une partie), Tassala El Medja (Cité 1040 logements et Cité 930
logts), et Oued Chebel (Cité 3216 logts Chaibia), a précisé la
même source. La SEEAL a affirmé que la situation se «rétablira progressivement» dès l'achèvement des travaux de réparation, précisant qu'un dispositif de citernage a été mis
en place pour alimenter, en priorité, les établissements publics et hospitaliers, ainsi que la population et réduire
ainsi les désagréments. L'entreprise a assuré, par ailleurs,
qu'elle a «tout mis en œuvre pour rétablir au plus vite la situation et assurer de nouveau la continuité du service».

ACTUALITÉ

Mardi 22 décembre 2015

DK NEWS

3

ARMÉE

JUSTICE

Le général de corps d'armée Gaïd Salah
exhorte à la maîtrise des technologies
de l'information et de la communication

Former le personnel
de la justice
et de la sûreté
sur le code
de procédure
pénale pour protéger
les justiciables

Le général de corps d'armée, vice-ministre de la Défense nationale, Chef d'état-major de l'Armée
nationale populaire, Ahmed Gaïd Salah, a exhorté hier à Alger les forces armées à plus de
«vigilance» et de «maîtrise» des technologies de l'information et de la communication (TIC).

Dans une allocution prononcée
en son nom par le directeur de la
Communication, de l'Information et
de l'Orientation au ministère de la
Défense nationale (MDN), à l'ouverture d'un séminaire sur «l'Armée
nationale populaire (ANP) et les
enjeux de la circulation de l'information à travers les réseaux sociaux», le
général de corps d'armée Gaïd Salah
a affirmé que «le contexte actuel
exige de nous plus de vigilance et de
maîtrise de ces technologies, et une
sensibilisation permanente des personnels sur leur importance et leur
rôle dans le développement de la
communication militaire, mais aussi
sur les risques induits par leur utilisation inopportune».
Le général de corps d'armée a
souligné, selon un communiqué du
MDN, que «le séminaire revêt une
grande importance, au regard de
l'évolution accélérée des TIC dans
notre pays, notamment avec l'avène-

ment des services Internet de IIIème
Génération et tout ce que cela
apporte en termes de rapidité, d'innovation et de prestations, engendrant un intérêt exponentiel envers
les réseaux sociaux, et l'échange instantané d'informations, particulièrement celles à caractère sécuritaire
traitant des activités des unités de
l'ANP».
Le séminaire organisé par la
Direction de la Communication, de
l'Information et de l'Orientation au
Cercle national de l'armée à BéniMessous, dans le cadre de l'exécution
du Plan de communication de l'ANP
au titre de l'exercice 2015-2016, a vu
la participation des hauts cadres de
différentes structures du MDN et de
l'état-major de l'ANP.
Il vise a mettre «la lumière sur
l'importance des TIC au sein de
notre institution militaire, de ponctuer l'impact des réseaux sociaux sur
l'opinion publique, en faisant ressor-

tir l'importance et l'incidence de ces
réseaux dans les pratiques médiatiques actuelles».
La rencontre vise également à
«mettre en exergue les mécanismes
instaurés par l'institution militaire
dans ce contexte, mais aussi le cadre
juridique et législatif qui permet une
meilleure gestion des informations
transitant par ces réseaux et de
conjuguer les efforts des différents
organes de l'ANP dans le domaine
des TIC».
Durant le séminaire, d'«importantes conférences ont été données,
pour enrichir le thème et répondre
aux attentes de l'audience, ce qui
reflète le grand intérêt qu'accorde le
Haut Commandement de l'ANP à la
sensibilisation des personnels dans
ce domaine, à travers les sujets abordés durant les travaux, ainsi que la
nécessité de traiter l'information
avec vigilance sur les réseaux
sociaux», a précisé le communiqué.

LUTTE CONTRE LA CONTREBANDE

16 contrebandiers arrêtés
dans le sud du pays (MDN)
Seize (16) contrebandiers ont été arrêtés dimanche,
par des détachements de l'Armée nationale populaire
(ANP) relevant des secteurs opérationnels de Djanet,
Tamanrasset et In Guezzam, a indiqué hier un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).
«Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la
lutte contre la criminalité organisée, un détachement
relevant du secteur opérationnel de Djanet (4e Région
Militaire) a arrêté, le 20 décembre 2015, onze (11) contrebandiers de différentes nationalités et saisi un véhicule
tout-terrain, douze (12) détecteurs de métaux, un groupe
électrogène et des téléphones portables», précise la
même source. De même, des détachements relevant des

secteurs opérationnels de Tamanrasset et d'In Guezzam
(6e Région Militaire) «ont arrêté cinq (05) contrebandiers
et saisi un groupe électrogène et un marteau piqueur»,
ajoute le communiqué. Par ailleurs, des éléments des
gardes-frontières ont déjoué, à Tlemcen (2e Région
Militaire), «une tentative de contrebande d'une quantité
de carburant s'élevant à 13.060 litres», poursuit-on.
D'autre part, et dans le cadre de la lutte contre l'émigration clandestine, des éléments des garde-côtes
d'Annaba (5e Région Militaire) «ont mis en échec une
tentative d'émigration clandestine de dix-huit (18) personnes, à bord de deux embarcations au nord du littoral
de la ville d'Annaba».

SELON LE MINISTRE DE LA JUSTICE :

8 Algériens encore détenus à Guantanamo
Huit Algériens sont encore détenus
sans procès dans la base américaine
de Guantanamo, a affirmé hier à Alger
le ministre de la Justice, garde des
Sceaux, Tayeb Louh.
«L'Algérie poursuit ses démarches
auprès des Etats-Unis, et les procédures judiciaires du transfèrement de
ces huit détenus sont en cours», a
indiqué M. Louh qui intervenait lors
d'une conférence de presse animée
conjointement avec son homologue
française, Christiane Taubira, qui
effectue une visite de travail à Alger.
Plus explicite, le ministre a rappelé

que «l'Algérie avait dépêché, il y a
quelques années, une délégation du
ministère de la Justice dans le cadre
du traitement du dossier des détenus
sans procès de Guantanamo, dont le
nombre s'élevait alors à 26 et qui
avaient été majoritairement arrêtés
en Afghanistan pour accointance avec
le terrorisme». «Les négociations avec
la partie américaine avaient, alors,
permis le transfèrement de 18 détenus, tous déférés devant la Justice
algérienne qui en a acquitté certains
et condamné d'autres», a conclu
M. Louh.

L'importance de former le personnel de la justice et de la sûreté sur les dispositions du code de
procédure pénale, adopté récemment, pour protéger les justiciables, a été soulignée par les participants à une Table ronde sur les "priorités d'amélioration de l'efficacité du système judiciaire en
Algérie".
Lors de cette rencontre organisée par la
Commission nationale consultative de promotion
et de prévention des Droits de l'Homme
(CNPPDH) et l'organisation internationale de la
réforme pénale pour la région Moyen-Orient et
Afrique du Nord (MENA), les participants ont
insisté sur la formation des magistrats et des fonctionnaires de la justice sur les nouvelles dispositions notamment celles relatives à la garde à vue
pour éviter les dépassements des éléments de
police.
A ce sujet, Bouzid Lazhari, expert à la commission des droits de l'Homme à l'Organisation des
Nations unies (ONU), a relevé que les nouvelles
dispositions prévoient que la personne placée en
garde à vue doit être présentée immédiatement
devant le juge et a le droit de contacter son avocat
et d'introduire un recours si la durée de détention
dépasse sept jours.
Les interventions ont porté par ailleurs sur le
dédommagement des victimes de la détention
préventive en cas de non lieu. Les intervenants ont
évoqué les nouvelles dispositions du code de procédure pénale, notamment la dynamisation du
rôle du ministère public, la création des mécanismes de gestion de l'action publique, le renforcement des droits du suspect lors de la garde à vue
et la protection des témoins, des experts et des victimes.
Le président de la CNPPDH, Farouk Ksentini,
s'est félicité, dans un message adressé aux participants à cette rencontre, des réformes que connaît
le secteur de la justice depuis 2000, estimant que
le recours à la détention préventive que dans des
cas d'exception est un "pas positif". Il a imputé
dans ce sens le non respect de la présomption
d'innocence au recours systématique de tribunaux algériens à la détention préventive.
De son côté, le président de la Ligue algérienne
des droits de l'Homme, Mokhtar Bensaid, a indiqué en marge de cette rencontre, qu'en dépit des
points "positifs" du code de procédure pénale, le
texte comporte "des lacunes" notamment pour ce
qui est de l'audition des témoins.
Il a indiqué que les nouvelles dispositions permettent au juge de cacher l'identité du témoin qui
est un droit «consacré par la Constitution», appelant à l'ouverture d'un débat pour la révision de
cette «question importante».

PARLEMENT
Réunion du bureau
de l'APN pour
examiner les
questions écrites
et orales déposées
à son niveau
Le bureau de l'Assemblée populaire nationale
(APN) s'est réuni dimanche sous la présidence de
M. Mohamed Larbi Ould Khelifa, président de
l'APN pour examiner 54 questions écrites et 23
questions orales déposées à son niveau, a indiqué
un communiqué de cette institution.
Le bureau de l'APN a soumis au gouvernement
les questions remplissant les conditions de
forme, a précisé le communiqué. Le bureau a
également examiné un nombre de questions
relatives aux programmes et aux activités des
commissions permanentes ainsi que des questions organiques.
APS

4 DK NEWS

ACTUALITÉ

LE PARI GAGNÉ DE BENGHEBRIT

Un premier trimestre
sans grève
Kamel Cherif
Le secteur de l’Education nationale semble retrouver toute sa sérénité et sa quiétude. Le premier trimestre de l’année scolaire 2015-2016 est terminé sans
qu’il y ait eu le moindre mouvement de grève dans
le secteur de l’Education nationale. Les élèves des trois
paliers ont suivi les cours le plus normalement du
monde et ce, sans interruption.
Une situation qui n’est pas arrivée depuis plusieurs
années, quand on sait que le secteur de l’Education
nationale est tristement réputé pour ses grèves et débrayages répétitifs. Des grèves qui avaient non seulement perturbé les cours et les examens, mais qui
avaient failli pousser le ministère de tutelle à déclarer l’année blanche du fait des arrêts de cours.
Contrairement aux exercices précédents, cette année a vu la signature entre le ministère de l’Education nationale et les partenaires sociaux d’une
Charte de déontologie, marquant ainsi la fin des
grèves. Il faut aussi relever que le ministère de tutelle
a déployé beaucoup d’efforts pour résoudre les problèmes que rencontrent les enseignants et les employés de l’Education nationale tout en répondant
aux revendications syndicales des travailleurs.
Dans ce sillage, la ministre de l'Education nationale, Nouria Benghebrit, a affirmé jeudi dernier que
les préoccupations des intendants concernant la
prime de gestion avaient été prises en charge après
une série de rencontres avec les représentants de ces
services.
La ministre qui intervenait à l'Assemblée populaire nationale (APN), lors d'une séance plénière, a
précisé que la prime de gestion (précédemment appelée prime pédagogique) des intendants des établissements éducatifs a été traitée après une série de rencontres tenues avec les représentants de ces services
et ce, par la prise en charge par le gouvernement de
l'indemnité de la prime de gestion financière et matérielle à travers son décret constitutif du 19 octobre
2015, complétant le décret du 24 février 2010 concernant le régime indemnitaire du personnel de l'Education.
La ministre a rappelé que son département n'a ménagé aucun effort pour l'établissement d'un dialogue
permanent avec les travailleurs du secteur. Un engagement qui émane de la conviction de la tutelle
quant à l'origine des conflits, d'où la nécessité de promouvoir le dialogue comme garant de la stabilité du
secteur, a-t-elle soutenu.
Elle a souligné à cet égard que les fonctionnaires
ont placé leur confiance en la tutelle à travers la signature de la charte d'éthique éducative qui constitue une plateforme pour une école de qualité.
Signée le mois dernier entre le ministère et huit
syndicats, la Charte vise à instaurer un climat de
confiance, d'entente et de stabilité entre les différentes
composantes de la communauté éducative. Ce document de référence pour le secteur ne constitue, en
aucun cas, une entrave au droit de grève pour les travailleurs du secteur, qui est un droit constitutionnel,
avait soutenu le ministère de l'Education nationale.
La charte qui trouve ses fondements dans les textes
fondamentaux régissant le secteur, et de l'expérience accumulée par l'Algérie en matière de politique et de gestion éducative a pour principe général qu'un consensus peut se constituer autour de quatre principes: l'intégrité, le respect, la compétence
professionnelle et la préservation de la stabilité au
sein des établissements éducatifs.
Dans le même sillage, le ministère avait tenu des
rencontres avec les syndicats du secteur, ce qui dénote de la volonté de la tutelle d’avantager le dialogue
et la concertation avec les représentants des travailleurs et des enseignants.
A la lumière de ces rencontres, quelque 150.000
enseignants et fonctionnaires du secteur de l'Education nationale bénéficieront, avant la fin de l’année en cours, d'une intégration et d'une promotion
dans de nouveaux postes après la suppression des
grades en voie de disparition, selon un responsable
du ministère de tutelle. Toutes ces mesures ont
grandement contribué à calmer le secteur et à
anéantir les mouvements de grève récurrents.

Mardi 22 décembre 2015

JUSTICE

L'Organisation de la réforme pénale
pour la région MENA salue les amendements
du code de procédure pénale algérien
La directrice régionale de
l'Organisation internationale
de la réforme pénale pour la
région Moyen-Orient et
Afrique du Nord (MENA),
Taghreed Jaber, a salué les
amendements introduits au
code de procédure pénale
algérien, notamment pour ce
qui concerne le
renforcement des droits des
suspects.
Le renforcement des droits des gardés à vue dans le code de procédure pénale algérien récemment amendé
constitue un «acquis positif», a estimé
Mme Jaber dans une déclaration à la
presse en marge d'une table ronde sur
les «priorités d'amélioration de l'efficacité du système judiciaire en Algérie».
Le droit du gardé à vue de communiquer avec sa famille et de contacter un

avocat est une chose «positive», a-t-il
ajouté.
La responsable s'est également félicitée du saut qualitatif qu'ont connu les
conditions de détention dans les prisons
algériennes qui sont, a-t-elle dit, «en accord avec les normes internationales des
droits de l'homme».
Concernant le moratoire sur la peine
de mort, elle a estimé que cette décision

constituait un des «acquis fondamentaux du système judiciaire algérien».
Quant aux nouvelles dispositions
du code pénal, adopté début décembre,
relatives à la protection de la femme algérienne contre toutes les formes de violence, Mme Jaber a soutenu que l'islam
plus que toute autre religion protège les
droits des femmes.

Rencontre entre le ministère de l'Enseignement
supérieur et les partenaires sociaux le 28 décembre
Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la
Recherche scientifique, Tahar Hadjar a annoncé hier à
Alger l'organisation le 28 décembre d'une rencontre avec
les partenaires sociaux du
secteur. «La relation et les
contacts avec le partenaire
social n'ont jamais été interrompus, l'organisation
d'une rencontre le 28 décembre en est la preuve», a

indiqué M. Hadjar dans une
déclaration en marge du colloque international sur «la
lumière et l'astronomie».
Cette réunion s'inscrit
dans le cadre des «rencontres
périodiques programmées
par son ministère», a-t-il dit.
La réunion sera suivie par
d'autres «prévues en mars
et en juin prochains» selon le
programme tracé, a-t-il souligné, précisant qu'«il n'y a

aucune relation entre cette
réunion et les mouvements
de protestation».
Le Conseil national des
enseignants du supérieur
(CNES) a organisé le 15 décembre dernier, un mouvement de protestation auquel
des dizaines d'enseignants
ont participé pour revendiquer «l'amélioration de leurs
conditions socioprofessionnelles». Par ailleurs et

concernant le décret relatif à
l'équivalence des diplômes
universitaires, M. Hadjar a
dit qu'il tendait à «adapter le
décret de 1971, à simplifier et
à réduire les délais d'examen des dossiers, selon lui.
Près de 3.000 équivalences
de diplômes ont été enregistrées en 2014 par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
scientifique, a-t-il rappelé.

Hadjar annonce la création prochaine
d'un centre national de recherches
et d'études astronomiques
Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, a annoncé, hier à Alger, la
création prochaine d'un centre national de recherches et d'études astronomiques. «La création de ce centre intervient sur instruction du président de la
République, Abdelaziz Bouteflika, à
l'occasion d'un Conseil des ministres»,
a déclaré M. Hadjar à la presse en
marge du colloque international sur «la
lumière et l'astronomie» coïncidant
avec la fin de l'Année internationale de
la lumière. «Ce centre aura à développer les recherches et études en collaboration avec les autres structures concernées», a-t-il fait savoir, précisant que le
centre verra le jour dans les prochaines
semaines, après présentation du décret
constitutif en Conseil du gouvernement.
Cette instance constitue «un nouveau
jalon dans le processus d'édification des
institutions scientifiques nationales

qui joueront un rôle important dans le
développement des sciences de l'astronomie», a précisé le ministre dans
une allocution à l'ouverture du colloque international sur «la lumière et
l'astronomie». Il a rappelé que l'Algérie
accordait un intérêt particulier à la
science et au savoir, dont l'optique et la
physique, qui occupent une place importante dans les programmes nationaux de recherche.
Cette importance se traduit également par «le nombre croissant de chercheurs et projets de recherche liés à ce
domaine et des budgets colossaux qu'accorde l'Etat à la recherche scientifique
et au développement technologique».
La ministre de la Poste et des Technologies de l'Information et de la Communication, Iman Houda Feraoun, a indiqué, de son côté, que le «principal objectif de la célébration de l'Année internationale de la lumière était le développement durable», estimant qu'elle

constituait une opportunité pour la
communauté universitaire de cultiver
le sens de la créativité et répandre la culture des sciences parmi les jeunes à tous
les niveaux. Le secteur des technologies
de l'information et de la communication
est le «moteur qui permet le développement de tous les autres secteurs», a
précisé la ministre, ajoutant que la
communauté universitaire avait une
«grande responsabilité dans ce sens».
L'Année internationale de la lumière et
les technologies basées sur la lumière
2015 est une initiative mondiale qui a
pour objectif de mettre en avant le rôle
majeur de la lumière et des technologies
liées à la lumière dans la vie quotidienne et le développement durable.
La manifestation vise également à valoriser l'apport des savants de la civilisation musulmane à la connaissance
humaine dans ce domaine, à leur tête
Ibn Al Haytham.

Promouvoir davantage le rôle des wakfs en Algérie
Les participants au séminaire national
sur «les wakfs en Algérie, état des lieux et
perspectives», clôturé hier à Biskra, ont
mis l'accent sur la nécessité de promouvoir davantage le rôle des wakfs dans le développement socioéconomique.
«Il faut dynamiser, protéger juridiquement et donner plus d’importance au
parc national des wakfs, qu’il soit en ex-

ploitation ou non», a-t-on recommandé
en clôture de ce séminaire dont l’ouverture a été présidée samedi par le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs,
Mohamed Aïssa. Les valeurs véhiculées
par les wakfs «doivent être davantage ancrées dans le système éducatif, à travers
la dispense de cours en relation avec ce sujet dans les établissements scolaires, tous

cycles d’enseignement confondus, ainsi
que dans les mosquées», ont suggéré les
conférenciers. Il a également été préconisé «la création d’espaces réservés aux
wakfs dans les sites électroniques, les
revues, la radio et la télévision» et de
«s’inspirer des expériences réussies dans
le monde en matière de gestion des biens
wakfs». La mise en place d’un «code inté-

gré et complet des wakfs» et la «stimulation des chercheurs pour les conduire à
participer à son élaboration sous l’égide
du ministère de tutelle» ont également été
proposées en clôture de ce séminaire
initié par l’Assemblée populaire de wilaya
(APW) de Biskra avec la collaboration de
l’association locale «Rawafid thaqafia».
APS

COOPÉRATION

Mardi 22 décembre 2015

DK NEWS

ALGÉRIE - ONU

ALGÉRIE - FRANCE

M. Lamamra s'entretient à Oran avec le

M. Sellal reçoit
la ministre française
de la Justice

Secrétaire Général Adjoint des Nations unies
Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération
internationale, Ramtane Lamamra, s’est entretenu dimanche à Oran avec Haile
Menkerios, Secrétaire Général Adjoint des Nations unies et Représentant spécial
du SG auprès de l’Union africaine pour les questions de paix et de sécurité.

Le partenariat et la coopération
entre les Nations Unies et l’Union
africaine ont été au centre des discussions entre les deux parties qui
ont mis l’accent sur les efforts à
déployer en vue de concrétiser ce
partenariat fondé sur les intérêts et
objectifs communs des deux organisations, particulièrement dans le
domaine de la prévention des
conflits, précise une source du
MAE.
Dans ce contexte, M. Lamamra a

souligné qu’en termes de partenariat avec les Nations Unies dans le
domaine de la gestion des conflits,
l’accent devrait être mis sur le développement d’outils de prévention
des conflits et de recherche de solutions politiques pérennes aux
causes des situations de crises.
Abordant la question de la
réforme de l’organisation onusienne, M. Menkerios, qui est également chef du Bureau des Nations
Unies auprès de l’UA et

Représentant du SG de l'ONU pour
le Soudan et le Soudan du Sud, a
mis l’accent sur la nécessité d’explorer les voies de démocratiser les
modes de travail de l'organisation
de sorte à permettre une implication de l’ensemble des Etats membres ainsi qu’une division des
tâches pragmatique entre le
Conseil de Sécurité de l’ONU et le
Conseil de Paix et de Sécurité de
l’UA en matière de paix et de sécurité.

M. LAMAMRA :

«La relation trafic de drogue-terrorisme
est avérée»
Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères
et de la Coopération internationale, Ramtane
Lamamra, a considéré hier à Oran que «la relation trafic de drogue-terrorisme est avérée».
«La relation trafic de drogue-terrorisme est avérée.
C’est une source de financement des groupes terroristes, au même titre que le paiement des rançons. Le
Conseil de sécurité de l’ONU a, d’ailleurs, pris des résolutions dans ce sens et dont il faut se concentrer sur
leurs aspects opérationnels», a précisé le ministre, à
l’issue de l’entretien qu’il a eu avec son homologue
angolais, en marge du séminaire de haut niveau sur la
paix et la sécurité en Afrique.
Evoquant les actions entreprises par l’Afrique dans
le cadre de la lutte contre le trafic de drogue, le ministre
a rappelé l'installation, il y a quelque jours, du siège de
l’Afripol à Alger. «Cette initiative algérienne renforce
les outils de coopération interafricaine pour relever différents défis comme le trafic de drogue, les crimes
transfrontaliers et le crime organisé», a-t-il souligné,
ajoutant que l’Afrique privilégie les moyens pacifiques
pour lutter contre ce fléau.
Ramtane Lamamra a également cité le Panel des
sages africains que dirige le diplomate algérien

Lakhdar Brahimi et qui a été également présidé par feu
le président Ahmed Ben Bella. «Ce Panel de sages est
consulté par le Commissariat à la paix et à la sécurité de
l’Union Africaine. Ce dernier dispose d’un arsenal de
moyens de lutte contre le terrorisme dont le dispositif
des forces africaines», a-t-il précisé. Concernant les
relations entre l’Algérie et l’Angola, le chef de la diplomatie algérienne a souligné que les points de vue des
deux pays sont «complètement identiques sur les questions d’actualité internationale». «Il est connu que
l’économie angolaise dépend essentiellement des
hydrocarbures. Il est donc nécessaire qu’on travaille en
commun pour faire fructifier ces ressources naturelles
stratégiques au profit de nos économies. Au vu de la
dégradation du marché pétrolier, il fallait collaborer
avec d’autres pays producteurs pour arriver à un prix
satisfaisant du baril de pétrole», a-t-il déclaré.
«Pour les autres questions, il est connu que les relations entre l’Algérie et l’Angola sont distinguées. En
prime, la relation entre le président de la République
Abdelaziz Bouteflika et le président angolais Dos
Santos, qui entretiennent d’excellents rapports et ce, eu
égard à notre passé commun et à notre patrimoine
révolutionnaire», a ajouté le ministre.

5

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a reçu
hier à Alger la ministre française de la Justice, garde
des Sceaux, Christiane Taubira, qui effectue une
visite de travail en Algérie, indique un communiqué
des services du Premier ministre.
«La rencontre a permis de procéder à un état des
lieux des relations de coopération qu'entretiennent
les deux pays, notamment dans le domaine judiciaire. Le renforcement de cette coopération bilatérale, en matière de coopération institutionnelle,
d'entraide judiciaire et pénale, d'échange d'informations et de formation des ressources humaines est
une action à mener», précise la même source.
L'audience s'est déroulée en présence du ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh,
ajoute le communiqué.

LE MINISTRE D’ETAT,
MINISTRE DES AFFAIRES
ÉTRANGÈRES CONFIRME :

Lutte antiterroriste :
l’Algérie a participé
à des manœuvres
militaires en Afrique
du Sud
Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères
et de la Coopération internationale, Ramtane
Lamamra, a indiqué hier à Oran, que l’Algérie a participé à des manoeuvres militaires, il y a quelques jours
en Afrique du Sud, dans le cadre de la lutte antiterroriste. S’exprimant à l’issue d’un entretien avec son
homologue angolais George Rebelo Pinto, Ramtane
Lamamra a indiqué que «le Commissariat pour la
Paix et la Sécurité de l’Union Africaine vient d’organiser des manoeuvres militaires en Afrique du Sud, il y a
quelques jours, et l’Algérie a dépêché des unités militaires». «Pour la première fois, des unités africaines
ont pris part à ces manoeuvres pour se préparer et
s’adapter sur le terrain en cas d’attentats terroristes»,
a-t-il expliqué.
Dans ce cadre, le ministre a ajouté que l’Algérie a
déployé des forces aéroportées et des forces aériennes
importantes. «Le plus grand problème rencontré est
celui du déploiement rapide. A ce titre, l’Algérie a participé au transport des unités militaires des pays de
l’ouest de l’Afrique vers l’Afrique du Sud», a-t-il
ajouté.

La consolidation de la coopération ONU-UA est «impérative»
pour faire face aux multiples menaces
Les ministres africains des Affaires
étrangères présents à Oran ont qualifié
dimanche, d'«impérative» la coopération
entre l'ONU et l'Union Africaine (UA)
pour faire face aux menaces multiples
auxquelles sont confrontés les pays du
Continent. S'exprimant au cours de la
première journée du 3e séminaire de
haut niveau sur la paix et la sécurité en
Afrique qui se tient à Oran, la ministre
des Affaires étrangères et de la
Coopération du Rwanda, Louise
Mushikiwabo, a souligné la nécessité

d'une coopération et une collaboration
étroites entre l'ONU et l'UA, afin de lutter
contre les différentes menaces pesant
sur l'Afrique. «Les multiples risques
existant dans notre continent nous obligent à recourir aux résolutions par des
voies concrètes et adopter un partenariat
stratégique avec l'ONU», a estimé la
ministre rwandaise. De son côté, la viceministre des Affaires étrangères du
Nigeria, Khadidja Abba B. Ibrahim, a
évoqué l'importance du renforcement de
l'architecture de la paix et de la sécurité

en Afrique, tout en soulignant la nécessité de concrétiser la coopération entre
les instances onusiennes et africaines,
notamment par le biais du Conseil de
sécurité de l'ONU et le Conseil de la paix
et de la sécurité en Afrique, conformément aux exigences réelles de paix en
Afrique. A cette occasion, elle a passé en
revue les actions menées par son pays
dans le cadre de l'éradication du terrorisme et la lutte contre le groupe extrémiste Boko Haram. Pour sa part, le chef
de la diplomatie du Burundi, Alain Aime

Nyamitwé, a appelé à la mise en application des recommandations des pays africains pour l'adoption d'un mécanisme
de partenariat entre l'UA et l'ONU qui
répond aux besoins réels de la paix et la
sécurité dans le Continent. «L'objectif de
développer une coopération efficiente
pour lutter contre les menaces auxquelles sont confrontés les pays africains est
réalisable», a-t-il soutenu, appelant à la
vigilance et à l'intensification de la concertation et les échanges d'expériences.
APS

6 DK NEWS

COOPÉRATION

Mardi 22 décembre 2015

A L G É R I E - F R A N C E

le partenariat
algéro-français
s'étend à tous
les domaines

La ministre française de la Justice, garde des
Sceaux, Christiane Taubira, a indiqué hier à Alger que
le partenariat algéro-français s'étendait à tous les domaines, y compris celui de la Justice.
S'exprimant lors d'une conférence de presse animée conjointement avec son homologue algérien,
Tayeb Louh, la ministre française a relevé que l'Algérie et la France étaient engagées dans «un partenariat comprenant tous les domaines, y compris le
secteur de la Justice». Mme Taubira a rappelé que la
Déclaration d'Alger, signée en 2012, entre les chefs
d'Etat des deux pays «fixe le cadre général de cette coopération» multisectorielle. Selon la ministre française,
l'Algérie constitue un partenaire «essentiel» et «déterminant», saluant son rôle dans la résolution pacifique des crises dans la région à l'image de celle au
Mali.
Revenant sur les attentats qui ont secoué Paris le
13 novembre dernier, Mme Taubira a fait savoir que
«neuf auteurs de ces actes ont été identifiés», soulignant, en ce sens, la qualité de la coopération judiciaire
avec la Belgique et l'Allemagne ayant permis d'identifier «rapidement lesdits terroristes».
Concernant l'affaire des sept moines assassinés par
les groupes terroristes en 1996 à Tibhirine (Médéa),
Mme Taubira a indiqué qu'«il s'agit d'une procédure
dans laquelle la coopération entre l'Algérie et la
France est extrêmement intense».

CONFÉRENCE DE
Mme TAUBIRA À L’IDRI

Combattre le
terrorisme implique
de gagner
«la bataille contre
le recrutement»
et la radicalisation
La ministre française de la Justice, garde des
Sceaux, Christiane Taubira, a indiqué dimanche à Alger que la lutte contre le terrorisme implique de gagner «la bataille contre le recrutement» des terroristes
et la radicalisation pour assécher les terreaux du terrorisme. S'exprimant lors d'une conférence-débat,
tenue à l'institut diplomatique et des relations internationales du ministère des Affaires étrangère (Idri),
la ministre, qui effectue une visite de travail en Algérie, a relevé que «le phénomène de la radicalisation
qui ne cesse de se développer au sein de la société, se
propage notamment à travers les réseaux sociaux».
Abordant la question «du recrutement des terroristes», la ministre française a indiqué que les groupes
terroristes qui utilisent particulièrement les réseaux
sociaux recrutent leurs membres à travers le monde,
citant pour exemple, l'organisation terroriste autoproclamée «Etat islamique» (EI/ Daech), dont «25.000
de ses éléments» proviennent de plusieurs pays,
surtout d'Europe et d'Amérique.
Pour contrer le phénomène du terrorisme, Mme
Taubira a recommandé de mener une lutte contre le
recrutement et la radicalisation afin d'assécher les terreaux du terrorisme.
Elle fait savoir dans ce sens avoir mis en place en
France en avril 2014 «un centre national de prévention de la radicalisation» afin de faire face à ce fléau
qui touche notamment les jeunes. Auparavant, Mme
Taubira a été reçu par le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats
arabes, Abdelkader Messahel, qui lui a présenté l'expérience algérienne en matière de déradicalisation
et de lutte contre le terrorisme.

Signature d'une convention de coopération
institutionnelle sur la lutte antiterroriste
L'Algérie et la France
ont signé, hier à Alger,
une convention de
coopération
institutionnelle dans
le domaine judiciaire
qui englobe la lutte
antiterroriste, la
réforme de la politique
pénitentiaire et la
prise en charge des
mineurs.
Signée par le ministre de
la Justice, garde des Sceaux,
Tayeb Louh, et son homologue française, Christiane
Taubira, cette convention
vise à «renforcer la coopération bilatérale à travers la
promotion de l'échange de
connaissances et d'expertises» entre les deux pays.
Cette convention renferme également l'aspect
lié au suivi des activités
préalablement définies, à
l'instar de la promotion de la
coopération entre les écoles
de formation des professionnels de la justice et le jumelage entre les institu-

Ph. M Nait Kaci

Mme Taubira :

tions judiciaires. Dans ce
cadre, M. Louh a indiqué
que «la relation établie entre les institutions judiciaires en Algérie et en
France a franchi un grand
pas à travers la signature
d'une série de conventions
dans le cadre de la coopération institutionnelle qui ont
donné au partenariat bilatérale une grande dimension
humanitaire».
Il a, à cet effet, rappelé la
Déclaration d'Alger sur
l'amitié et la coopération
entre les deux pays signée
en 2012 par le président de la

République, M. Abdelaziz
Bouteflika, et le président
français François Hollande,
laquelle constitue «un cadre
juridique qui encourage les
deux parties à aller de l'avant
dans leur coopération bilatérale».
Dans ce cadre, M. Louh a
exprimé la disponibilité de
l'Algérie à actualiser et renforcer ces conventions «dans
le cadre du respect de nos législations et en faisant prévaloir l'intérêt commun, vu
que cette coopération judiciaire constitue désormais
une nécessité, notamment

en matière de lutte contre le
terrorisme et le crime organisé transnational».
Le ministre a saisi cette
opportunité pour réaffirmer la solidarité de l'Algérie
avec la France suite aux derniers actes terroristes qui
ont ciblé Paris, soulignant
que l'Algérie, qui a fait face
au fléau du terrorisme «à la
faveur de la mobilisation de
ses institutions républicaines et la mobilisation de
son peuple», est aujourd'hui
«déterminée à prémunir la
société algérienne des
risques de la violence et de
l'extrémisme, à travers le
renforcement des fondements de l'Etat de droit, la
promotion de la justice sociale et l'encouragement de
l'esprit de l'initiative économique auprès des
jeunes».
Au plan international, la
lutte antiterroriste demeure
tributaire de l'instauration
d'une véritable solidarité
au sein de la communauté
internationale, a ajouté
M. Louh.

L’asséchement des ressources financières
du terrorisme en ligne de mire
Rachid Rachedi
L’Algérie et la France ont signé hier
un mémorandum d’entente dans le
domaine de la justice portant sur le
renforcement des relations bilatérales
et la promotion judiciaire, juridique et
institutionnelle entre les deux pays.
Le document a été signé au cours
d’une cérémonie organisée à la résidence d’Etat «Djenane El Mithaq» par
le ministre de la Justice, garde des
Sceaux, M. Tayeb Louh, et son homologue française, Mme Christiane
Taubira.
Intervenant à cette occasion, le
ministre de la Justice, M. Tayeb Louh, a
souligné que ce mémorandum qui fait
suite à la Déclaration d’Alger sur l’amitié et la coopération entre l’Algérie et la
France, traduit la volonté des dirigeants des deux pays de «donner un
second souffle» à la coopération bilatérale dans tous les domaines. En
matière d’entraide judiciaire, la présente convention qui a été précédée par
des accords de jumelage des juridictions, d’écoles de formation des magistrats, des greffiers et des personnels

pénitentiaires, a trait à la réforme politique pénale, la prise en charge des
mineurs, le renforcement des
échanges entre professionnels, et la
lutte contre le crime organisé transnational et contre le terrorisme.
M. Louh qui a exprimé lors de son
intervention sa compassion à son
homologue française suite aux attentats meurtriers qui ont frappé Paris le
13 novembre dernier, a souligné que la
lutte contre le terrorisme nécessite
«une solidarité effective et permanente
de la communauté internationale». Le
ministre a rappelé que, pour sa part,
l’Algérie qui a souffert des affres du terrorisme durant les années 90 a pu s’en
sortir et mettre un terme à la folie
meurtrière grâce notamment à la
mobilisation des Algériens mais aussi à
la politique de concorde civile et de
réconciliation nationale prônée par le
président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika.
Pour ce qui est de la lutte contre le
terrorisme dans le monde, M. Louh a
indiqué que des actions communes
sont indispensables pour resserrer
l’étau sur les groupes terroristes qui
tirent leur financement du trafic de

drogue et du produit du crime organisé. Pour atteindre cet objectif, la communauté internationale est appelée à
dépasser les considérations géostatiques et politiques et concentrer ses
efforts pour l’anéantissement de cet
ennemie de l’humanité tout entière.
Intervenant à son tour, la ministre
de la Justice française Mme Christiane
Taubira, a indiqué que de par les enseignements tirés de sa lutte contre le terrorisme, l’Algérie demeure un partenaire essentiel pour la France. En effet,
les connaissances, l’expérience et les
outils développés par l’Algérie durant
la décennie noire sont un atout majeur
dans la lutte contre le terrorisme et le
crime organisé transnational.
Mme Taubira a également mis l’accent sur la nécessité de conjuguer les
efforts entre les deux pays dans ce
domaine afin de mieux répondre à la
menace terroriste qui ne cesse de se
répandre et utilise de nouveaux modes
opératoires. Par ailleurs, pour
asphyxier ces groupes, Mme Taubira a
souligné que l’échange d’informations
est primordial, notamment pour
l’identification et l’asséchement des
circuits financiers internationaux.

M. Messahel présente l'expérience algérienne en
matière de déradicalisation et de lutte antiterroriste
Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et
de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, a reçu dimanche
à Alger la ministre française de la
Justice, garde des Sceaux, Christiane Taubira, une rencontre qui
lui a permis de présenter l'expérience algérienne en matière de
déradicalisation.
Au cours de l'entretien auquel
ont pris part les membres des
deux délégations, les deux parties
ont passé en revue les relations algérofrançaises ainsi que les moyens à mettre
en oeuvre pour les promouvoir et les développer davantage.
Un intérêt particulier a été accordé, au
cours de cette rencontre, aux questions
ayant trait à la lutte contre le terrorisme
et à la déradicalisation. A cette occasion,

M. Messahel a présenté l'expérience algérienne en matière de déradicalisation
qui bénéficie d'un intérêt certain et grandissant de la part de la communauté internationale, en raison des «résultats
probants auxquels elle a pu aboutir.»
Les deux ministres ont également
exploré les voies à même de permettre de

«coordonner davantage l'action
des deux pays en matière de stratégie de lutte contre le phénomène du terrorisme sur le plan
international.»
Auparavant, Mme Taubira
s'était entretenu avec son homologue algérien, Tayeb Louh.
«La coopération dans les domaines judiciaire et institutionnel est appelée à se développer
davantage entre la France et l'Algérie car il y a une volonté politique forte dans ce domaine», a indiqué
M. Louh à la presse au terme de son entretien avec Mme Taubira, en visite de travail en Algérie. «Cette coopération aboutira à l'actualisation d'anciennes conventions judiciaires liant les deux pays», a
conclu M. Louh.
APS

ÉCONOMIE

Mardi 22 décembre 2015

DK NEWS

Cotations hebdomadaires des billets
de banque et des chèques de voyage
Voici les cotations hebdomadaires des billets de banque et des chèques
de voyage, valables à compter du 20 décembre 2015, communiquées
par la Banque d'Algérie.
La valeur du dollar est fixée à 105,47 DA à l'achat
et à 111,91 DA à la vente.
La valeur de l'euro est de 115,29 DA à l'achat et de
122,36 DA à la vente.
A rappeler que pour la semaine allant du 13 au 19
décembre 2015, la valeur du dollar était de 105,50 DA
à l'achat et de 111,94 DA à la vente, tandis que celle de
l'euro était de 115,22 DA à l'achat et de 122,28 DA à la
vente.
Il y a un mois (cotations allant du 22 au 28 novembre), le dollar valait 106,56 DA à l'achat et 113,07 DA à
la vente, alors que l'euro était côté à 113,47 DA à
l'achat et à 120,44 DA à la vente.
Billets de banque
1 USD
1 EUR
1 CAD
1 GBP
100 JPY
1 SAR
1 KWD
1 AED
100 CHF
100 SEK
100 DKK
100 NOK

Achat
105,47
115,29
76,73
158,63
86,47
28,12
347,40
28,71
10.660,07
1.242,07
1.545,25
1.211,67

Vente
111,91
122,36
81,44
168,34
91,79
29,84
368,73
30,47
11.316,72
1.318,38
1.640,03
1.287,53

Chèques de voyage
1 USD
1 EUR
1 CAD
1 GBP
100 JPY
100 CHF
100 SEK

Achat
106,54
116,46
77,51
160,24
87,35
10.768,30
1.254, 68

Vente
111, 91
122,36
81,44
168,34
91, 79
11.316,72
1.318,38.

COMMERCE ALGÉRO-CHINOIS:

L'introduction du yuan réduit
le risque de change
Par Fatima BOUHACI
L'introduction de la monnaie chinoise, le yuan, dans le règlement des
factures des importations algériennes
en provenance de Chine devrait se traduire par une réduction du risque de
change pour les importateurs nationaux, a indiqué à l'APS un responsable
d'une institution bancaire.
La Banque d'Algérie avait adressé,
en novembre dernier, une note aux
banques dans laquelle elle les avise que
les règlements des importations en
provenance de Chine doivent, désormais, être réglées exclusivement en
yuans. Auparavant, les importateurs algériens étaient contraints de régler
leurs factures en dollars, tandis que
leurs fournisseurs chinois leur fixent le
prix en yuan, ce qui encourait à la fois
un double risque de change pour la
partie algérienne: l'un entre les deux
monnaies américaine et chinoise et
l'autre entre le dollar et le dinar algérien. Désormais, avec la nouvelle mesure de la Banque d'Algérie,
l'importateur algérien auprès du fournisseur chinois fait face à un seul
risque de change qui est celui entre le
dinar et le yuan.
Cependant, cela n'aura pas un grand
effet sur la facture globale des importations algériennes puisque celles provenant de la Chine ne représentent que
14% du total des achats à l'extérieur, explique la même source bancaire.
Questionné quant aux raisons ayant
abouti à la décision de la Banque centrale d'intégrer le yuan dans les règlements commerciaux, le même source
l'attribue au fait que la Chine est devenue le premier fournisseur de l'Algérie,
et ce, depuis 2013.
En 2014, le pays s'est approvisionné
auprès de la Chine pour un montant de
8 milliards de dollars sur une facture
globale de 58 milliards de dollars.
Mais un autre responsable bancaire
précise que «si la Chine était notre premier fournisseur commercial et que

c'était un petit pays, nous n'aurions pas
pris cette décision».
La Chine, explicite-t-il, «devient un
acteur majeur dans le commerce mondial, tandis que sa monnaie est au quatrième rang dans les devises utilisées
au niveau planétaire. Ce pays veut donc
promouvoir l'utilisation de sa monnaie
à travers le monde puisque ses
échanges commerciaux sont importants».
Il précise aussi que la décision de la
Banque d'Algérie est «le résultat de négociations bilatérales» entre les deux
pays, n'ayant pas de lien avec la décision prise, en novembre dernier, par le
FMI qui a intégré le yuan dans le panier
de devises composant son unité de
compte que sont les Droits de Tirage
Spéciaux (DTS).
Avantage à court terme,
risque à long terme
Du côté des experts, certains pensent que cette décision a un avantage
commercial certain à moyen terme
mais qui pourrait constituer un risque
à moyen et long termes, vu la vulnérabilité de l'économie chinoise qui,
malgré sa croissance, fait l'objet d'inquiétudes.
«Je trouve que cette décision est
excellente du fait de l'importance des
échanges commerciaux entre l'Algérie
et la Chine. Donc, au lieu de passer
par le dollar, les importateurs algériens peuvent, dorénavant, convertir
leurs dinars en yuans pour régler
leurs factures, ce qui réduira fortement leur risque de change», explique
à l'APS l'économiste, Mohamed-Chérif
Belmihoub.
Selon lui, cette mesure a certainement un avantage commercial pour
les importateurs qui vont profiter de
la dépréciation actuelle du yuan face
au dollar, et gagner ainsi un différentiel qui pourrait aller jusqu'à 15% sur
les prix d'importation. De surcroît,
confirme-t-il, étant donné que la monnaie chinoise n'est pas une monnaie
de réserve internationale comme le

dollar ou l'euro, elle subit donc moins
de fluctuations par rapport à ces devises fortes, ce qui rend le risque de
change dinar-yuan très réduit.
Autrement dit, même si le risque
de change existe toujours pour un importateur algérien qui ne règle pas sa
facture au moment de la négociation
du prix (l'équivalent de ce prix en dinars pourrait changer entre le moment de négociation et celui du règlement), ce risque devient moins important quand la devise du règlement
est le yuan et dont le taux de change
est moins fluctuant. Cependant, cet
avantage pourrait se transformer en
risque à moyen et long termes, prévient cet expert qui préconise de ne
pas constituer d'importantes réserves
en cette monnaie par la Banque d'Algérie puisqu'elle pourrait se déprécier
à tout moment. «Le yuan est une monnaie de transaction internationale
mais elle n'est pas encore une monnaie
de réserve. Donc, il ne faut pas en détenir par grandes quantités», préconise-t-il. Selon M. Belmihoub, «même
si elle enregistre une croissance, l'économie chinoise reste toujours vulnérable et les opérateurs économiques
du monde n'ont pas encore confiance
en cette économie et en sa monnaie»
en expliquant que la valeur d'une
monnaie relève d'une question de
confiance auprès des milieux d'affaires
du monde.
«Aujourd'hui, les opérateurs n'ont
pas grande confiance en l'économie
chinoise parce que sa croissance était
tirée par la croissance de l'économie
mondiale alors que celle-ci est en récession actuellement», relève-t-il.
Il ajoute, toutefois, qu'en détenant
les plus importantes réserves de
change au monde, avec plus de 3.650
milliards de dollars, la Chine a les capacités de protéger sa monnaie en cas
où elle se déprécie à des niveaux très
bas.
APS

7

Les cours du
pétrole en baisse
en Asie
Le pétrole poursuivait sa baisse lundi en
Asie, dans un marché qui continue d'être
plombé par une surabondance de l'offre couplée à une demande morose.
Le cours du baril de «light sweet crude»
(WTI) pour livraison en janvier cédait 20 cents
à 34,53 dollars dans les échanges électroniques en Asie.
Le baril de Brent, référence européenne du
brut, pour livraison en février, reculait de 33
cents à 36,55 dollars.
Les cours ont perdu près d'un cinquième
de leur valeur depuis le 4 décembre, lorsque
l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a refusé de limiter ses niveaux de
production en dépit de l'offre excessive d'or
noir.
Le déséquilibre du marché a été confirmé
par l'annonce de stocks de brut américains
bien plus élevés que prévu alors que, d'après
la société de services pétroliers Baker Hughes,
il y a eu la semaine dernière 17 puits de pétrole
en activité de plus aux Etats-Unis que la semaine précédente.
Autre élément inquiétant pour le marché,
le Congrès américain a décidé de lever l'interdiction pesant depuis 40 ans sur les exportations de pétrole américain.
Le brut a reculé de plus de 60% depuis l'été
2004, lorsqu'il dépassait les 100 dollars le
baril, et se trouve à des niveaux qui n'ont plus
été vus depuis la crise financière internationale. «Il n'y a pas eu de signe significatif d'un
relèvement de la demande et nous n'avons pas
vu de limitation importante de la production»,
a dit à l'agence financière Bloomberg News
Ric Spooner, analyste chez CMC Markets à
Sydney. «Rien n'a vraiment changé sur le marché pétrolier ces deux derniers mois à part les
cours». Vendredi à la clôture, le WTI pour livraison en janvier a perdu 22 cents à 34,73 dollars sur le New York Mercantile Exchange
(Nymex), toujours au plus bas depuis février
2009. A Londres, le Brent a cédé 18 cents à
36,88 dollars sur l'Intercontinental Exchange
(ICE).

PORTUGAL
L'Etat portugais
vend la banque
Banif à l'espagnole
Santander
L'Etat portugais a vendu pour 150 millions
d'euros la banque Banif, en difficulté, à la filiale portugaise de l'espagnole Santander, a
annoncé dimanche soir la banque centrale
portugaise dans un communiqué. Décidée
«dans le cadre d'une mesure de résolution»,
«l'opération prévoit une aide publique de
2,255 milliards d'euros pour couvrir de futurs
imprévus», a ajouté la Banque du Portugal.
«Cette vente a un coût très élevé pour les
contribuables, mais c'est, dans le contexte actuel, la solution qui défend le mieux l'intérêt
national», a affirmé le Premier ministre socialiste Antonio Costa, qui s'exprimait à la télévision portugaise peu après la diffusion du
communiqué.
L'aide publique sera apportée à hauteur de
489 millions d'euros par le Fonds de résolution alimenté par les banques opérant au Portugal, géré par la banque centrale, le reste
directement par l'Etat portugais. Le plan de
résolution prévoit «qu'un ensemble très restreint d'actifs problématiques» reste entre les
mains des actionnaires et «sera l'objet d'une
future liquidation». L'Etat portugais avait déjà
injecté début 2013 1,1 milliard d'euros dans la
Banif, dont il détenait depuis 60,5% du capital.
La banque devait encore rembourser 825 millions d'euros. La Banif figure parmi les plus
petites banques du pays avec une part de marché estimée à 3%. Mais elle est leader du marché dans les archipels portugais de Madère et
des Açores et ses actifs, 12,8 milliards d'euros,
pèsent environ 7% du PIB national, selon la
banque du Portugal.

8

RÉGIONS

DK NEWS

BORDJ BOU-ARRÉRIDJ :

Les habitants
de la commune
de Bendaoud
ferment le siège
de leur APC

Des centaines de citoyens des villages de
la commune Bendaoud, à l'ouest de Bordj
Bou-Arréridj ont fermé, avant-hier matin, le
siège de l'APC et empêché les employés d'y
accéder.
Ils avaient pour plateforme de revendications, les multiples problèmes dans lesquels
ils pataugent. En premier lieu, vient le problème d'eau potable, qui devient rare au village, poussant les citoyens à s'alimenter à
partir de sources naturelles et puits non
contrôlés. Le gaz naturel est l'autre problème soulevé par les protestataires. Il y a
lieu de citer aussi le déficit en habitat rural.
Les protestataires voient que leur région ne
bénéficie pas d'une large proportion, en
dépit de l'état vétuste de leurs habitations. Le
manque de projets agricoles, l'absence d'espaces de divertissement pénalisent les villageois. Les frondeurs attendent la concrétisation de ces promesses.
M.B.

ANNABA

Deux tentatives
d’émigration
clandestine
déjouées et
25 jeunes arrêtés
Deux tentatives d’émigration clandestine
ont été déjouées sur le littoral de la wilaya
d’Annaba et 25 personnes interpellées dans
la nuit de vendredi à samedi, apprend-on du
Service d’assistance médicale d’urgence
(SAMU) qui s’est déplacé pour examiner
l'état de santé des mis en cause.
Le SAMU s’est déplacé pour l’examen du
premier groupe vendredi vers 23h00, puis le
second samedi vers 5h00, selon la même
source qui a précisé que tous les auteurs de
ces tentatives d’émigration clandestine par
mer sont originaires de la wilaya d’Annaba et
sont âgés entre 19 et 38 ans.
Depuis début 2015, pas moins de 344 candidats à l’émigration clandestine ont été
arrêtés dont 152 depuis le début du seul mois
de décembre. La majorité des tentatives
d’émigration partent des côtes de Sidi Salem
dans la commune d’El Bouni et d’Oued
Boukrat à Seraïdi au Nord-est du Cap rouge
d’Annaba.

DJELFA :

Huit morts
et un blessé
dans un accident
de la circulation
Huit (08) personnes sont décédées et une
autre a été grièvement blessée dans un accident de circulation survenu tôt hier à Djelfa,
a-t-on appris auprès de la Protection civile.
Ce énième drame de la route a eu lieu
lorsqu’un véhicule léger de transport en
commun des voyageurs est entré en collision avec un camion semi-remorque, au
lieudit Djissr Benâam, sur le tronçon de la
RN1 reliant les wilayas de Djelfa et Laghouat,
a-t-on ajouté de même source. Huit passagers, dont deux femmes, ont péri sur le
coup, alors qu’une autre personne est grièvement blessée, a-t-on précisé. Les services
de la Gendarmerie nationale ont ouvert une
enquête en vue de déterminer les circonstances exactes de cet accident.

Mardi 22 décembre 2015

FILIÈRE OLÉICOLE

De nouvelles normes d’amélioration
de la production pour l’exportation
Le ministre de l’Agriculture,
du Développement rural et de
la Pêche, Sid Ahmed
Ferroukhi, a annoncé
dimanche à Maghnia
(Tlemcen) l’application de
nouvelles normes basées sur
des techniques modernes afin
d'améliorer la production
qualitativement et
quantitativement dans la
perspective d’exportation.
Présidant une rencontre d'étude,
organisée deux jours durant par
l’association nationale de promotion oléicole, M. Ferroukhi a indiqué que cette tendance concerne
tous les producteurs privés qui doivent veiller à la promotion du produit selon les exigences du marché
extérieur, notamment pour ce qui
est de l’emballage.
"La nouvelle donne économique
nationale nécessite la mobilisation
de tous, la diversification des ressources et l’investissement", a-t-il
martelé.
Les superficies réservées à l'oléiculture sont passées de 150.000 hectares en 1999 à 450.000 ha en 2015, a
indiqué le ministre, soulignant que
cette hausse est le fruit de programmes visant à intensifier cette
culture dans tout le territoire national sur les vallées, plaines et steppes
et à élargir les terres irriguées en
introduisant
des
techniques
modernes.
Après l’ouverture de cette rencontre, le ministre s’est rendu au
périmètre irrigué de Maghnia où il
a suivi, avec les membres de la délégation qui l’accompagne, un exposé
sur la situation agricole dans la
wilaya et les dispositions prises
pour l’extension des terres irriguées et l'amélioration de la pro-

duction et du rendement agricoles.
Les responsables du secteur
misent, pour la concrétisation de
cet objectif, sur les réserves
hydriques importantes dont dispose la wilaya au niveau de ses cinq
barrages et ses nappes phréatiques,
notamment avec l’exploitation de
deux stations de dessalement de
l’eau de mer à Souk Tléta et
Honaine qui ont permis de combler
le déficit accusé par la wilaya en
matière d’AEP.
Des quantités suffisantes d’eau
ont été fournies mettant la wilaya à
l’abri du besoin et l'habilitant à
recourir progressivement au transfert des eaux des barrages vers l’irrigation pour l’extension de ses
trois périmètres irriguées à Zouia,
Maghnia et Hennaya totalisant une
superficie de 2.500 ha.
A la faveur de la disponibilité
d'eau, les programmes élaborés
visent à atteindre 9.000 ha de terres
irriguées d’ici fin 2015 et 17.000 ha à
l’horizon 2019, selon le responsable

du secteur qui a rappelé le soutien à
hauteur de 4 milliards DA destinés à
cette opération au titre du programme complémentaire 2013 dont
a bénéficié la wilaya à l’occasion de
la visite du Premier ministre à
Tlemcen.
Le périmètre irrigué de Maghnia
avait été confié dernièrement à
l’Office national d’irrigation et de
drainage (ONID), en vue d’améliorer son rendement.
Ce périmètre, d'une superficie
de 11.100 ha dont 5138 ha équipés de
canalisations et 4.250 ha irrigués
par 570 agriculteurs et doté d’une
conduite principale sur 27 km et de
canalisations secondaires sur 186
km, est alimenté à partir du barrage
de Hammam Boughrara et des eaux
souterraines de Maghnia.
Le ministre a poursuivi sa visite
hier dans la wilaya de Tlemcen par
l'inspection d'infrastructures liées à
la pêche et à l’aquaculture au
niveau des plages de Honaine et de
Ghazaouet.

EL TARF

Capture d’un poisson-lapin au large d’El Kala
Un poisson-lapin, une espèce connue pour sa toxicité, a été capturé dans la nuit de samedi à dimanche à 2
kilomètres au large du Cap Rosa (El Kala, dans la wilaya
d’El Tarf ), a-t-on appris auprès du directeur de la pêche
et des ressources halieutiques, Hamid Brahmia.
Ce poisson, appelé aussi poisson-coffre, a été pris
dans les filets d’un sardinier, à près de 50 mètres de profondeur, a indiqué le même responsable, précisant qu’il
s’agit d’une "réapparition" puisque un poisson de
même espèce avait été capturé, une première fois, en
aout 2014, toujours au large d’El Kala.
Le poisson a été remis au Centre national de
recherches pour le développement de la pêche et de
l’aquaculture (CNRDPA) dans le but "d’identifier la
sous-espèce et renforcer la recherche scientifique".
M. Brahmia a rappelé qu’une campagne de sensibilisation aux dangers que représente la consommation de
ce poisson avait été lancée au lendemain de sa première

apparition pour éviter sa commercialisation et inciter
les marins pêcheurs de la région à remettre les individus qu’ils viendraient à pêcher aux services en charge
du secteur de la pêche.

SOUK AHRAS

500 foyers raccordés au réseau du gaz
naturel dans la commune de Zaârouria
Pas moins de 500 foyers du
hameau de Djehifa, dans la commune de Zaârouria (Souk Ahras),
ont été raccodés hier au réseau de
distribution publique de gaz naturel, suscitant une grande joie dans
les rangs des familles concernées,
a-t-on constaté.
L’opération de mise en gaz, présidée par le wali, Abdelghani Filali,
a nécessité la réalisation d’un
réseau de transport et de distribution de 31,2 km, pour un coût de 320

millions de dinars, selon des explications fournies sur place par le
directeur de l’énergie, Boumediene
Seghiri.
Plus de 220 autres foyers du
groupement d’habitations d’El Kef,
dans la commune de Tiffech, bénéficieront à leur tour de cette énergie avant la fin du mois en cours,
selon le même responsable qui a
également fait savoir que 1.800
familles seront raccordées en janvier prochain dans les localités

d’Ouled Driss (1.200 foyers),
d’Ouillen (300) et de Henancha
(300).
Le parachèvement des projets en
cours permettra de porter le taux
de couverture de cette wilaya,
actuellement de 60%, à plus de
86%, a encore indiqué M. Seghiri,
rappelant que 5.000 foyers répartis
sur plusieurs mechtas ont bénéficié de cette énergie depuis le début
de l’année en cours.
APS

SOCIÉTÉ

Mardi 22 décembre 2015

ORAN

Démantèlement d’une bande spécialisée
dans la fabrication de fausses décisions
de pré-affectation de logements publics
Les services de la Sûreté de wilaya d’Oran ont procédé dernièrement au démantèlement d’une bande qui falsifiait des décisions de pré-affectation de logements publics
locatifs, a-t-on appris, dimanche, des services de la wilaya. Agissant sur informations
sur les méfaits de ce groupe, les services de la Sûreté ont arrêté le principal accusé et
son acolyte qui lui servait de chauffeur personnel, ajoute-t-on de même source, précisant qu’un troisième membre du réseau est activement recherché.
Cette bande établissait, contre
sommes d’argent, de fausses décisions de pré-affectation de 1430 logements du site de Canastel,
destinés aux habitants des quartiers
populaires d’El Hamri et de Mediouni qui seront relogés dans les
prochains jours.
Lors de la perquisition des domiciles des deux prévenus arrêtés,
plusieurs fausses décisions d’attribution de logements et de faux bons
de versements de l’OPGI d’Oran ont
été retrouvés, outre des permis de
conduire et cartes d’identité nationale appartenant à des citoyens,
victimes de leurs crédulité ainsi
qu’un ordinateur portable et d’autres documents administratifs utilisés dans la falsification.
Après les investigations et l’audition de plusieurs victimes de ce
gang criminel, il s’est avéré que le
principal accusé se présentait

comme un officier supérieur leur
laissant croire qu’il pouvait, contre
versement de sommes entre 1 et 5
millions de DA, leur obtenir des logements et locaux commerciaux au
niveau du site de Canastel.
Les enquêteurs ont découvert
une somme de 138.500 DA, en plus

d’un fusil de chasse sans permis et
des munitions. Les deux mis en
cause ont été présentés devant le
juge instructeur de la 5eme chambre du tribunal d’Oran qui a ordonné la mise en examen du
principal suspect et le contrôle judiciaire pour son acolyte.

EMPLOI

31.476 emplois liés aux métiers de
l’artisanat créés depuis 1998 à Batna
Pas moins de 31.476 postes d’emploi liés aux métiers
de l’artisanat traditionnel ont été créés depuis 1998
dans la wilaya de Batna, a indiqué lundi le directeur de
la Chambre de l’artisanat et des métiers (CAM), Smaïl
Ramdani.
L’artisanat traditionnel d’art avec les 3.027 activités
qui y sont associées vient en tête avec la création de
11.185 emplois, a précisé ce responsable dans une déclaration à l’APS. La CAM recense, dans la wilaya des
Aurès, 12.507 artisans dont 10.321 activent en milieu urbain et 2.186 en milieu rural, a encore noté M. Ramdani,
soulignant que 2.120 artisans ont lancé leur activité
dans le cadre des différents dispositifs publics de soutien à l’emploi. La Chambre £uvre, selon son responsable, à sensibiliser les artisans non affilés pour qu’ils
s’inscrivent sur le registre de l’artisanat et des métiers
pour bénéficier des avantages accordés, notamment
des cycles réguliers de formation. M. Ramdani a également rappelé que la CAM de Batna a participé aux différentes phases du programme de coopération entre

l’Algérie et l’Union Européenne (UE) dans le domaine
de l’artisanat. Il a fait état, dans ce contexte, de l’établissement d’un guide sur la gestion du registre de l’artisanat et des métiers, d’un projet de nomenclature des
activités conformes aux normes internationales et de
la mise en place d’une norme de qualité pour les bijoux
traditionnels.
Toujours au chapitre de la coopération avec l’UE, la
wilaya de Batna a bénéficié, selon le même responsable,
du projet de mise en place d’un cluster des bijoutiers
dans le cadre du projet de développement des clusters
dans les industries culturelles et créatives dans le Sud
de la Méditerranée, financé par l’UE avec la contribution de la Coopération italienne au développement.
L’exécution du projet est assurée, a-t-il rappelé, par
l’Organisation des Nations-Unies pour le développement industriel (ONUDI). Pour rappel, ce projet de
cluster vise à développer les compétences des 1.300 artisans bijoutiers que compte la wilaya et leur permettre
de maîtriser des techniques modernes.

SELON LA SÛRETÉ DE WILAYA DE TLEMCEN

Saisie de 3,39 quintaux de kif traité
provenant du Maroc
Le service régional de lutte
contre le trafic de drogue relevant
de la Sûreté de wilaya de Tlemcen a
opéré, dimanche, à la saisie de 3,39
quintaux de kif traité provenant du
Maroc, a-t-on appris hier auprès de
la cellule de communication de la
Sûreté.
Agissant sur informations faisant état d’un réseau de trafic de

NAÂMA

Des opérations
pour promouvoir
le cadre de vie
des habitants
des villages
frontaliers
de la commune
de Sfissifia

drogue qui attend l'arrivage d'une
quantité importante de kif aux environs du village frontalier de Ouled
Kaddour dans la daïra de Maghnia,
les policiers ont surveillé les mouvements des narcotrafiquants
jusqu’à l’introduction de la marchandise prohibée à l’intérieur
d’une maison du nommé C.A.K (46
ans), un repris de justice, a-t-on in-

diqué. La perquisition de cette maison a permis de mettre la main sur
la quantité de drogue conditionnée
dans 13 colis, ainsi que la saisie d'un
véhicule utilisé dans le trafic et de
deux motocyclettes de grosse cylindrée, a-t-on ajouté, signalant que le
principal trafiquant a réussi à prendre la fuite et est activement recherché, de même que ses acolytes.

Des opérations de développement sont
en cours de réalisation à travers les villages
frontaliers relevant de la commune de Sfissifia (100 km de la wilaya de Naâma), susceptible d’améliorer les conditions de vie
des citoyens, a-t-on appris hier des responsables de cette collectivité locale.
Ces actions financées dans le cadre du
programme de développement communal
(PCD) de l’année en cours sont retenues,
selon les priorités exprimées par les citoyens, notamment celles relatives au raccordement aux réseaux des eaux usées à
travers cinq villages, en sus de la réhabilitation de trois écoles primaires au niveau des

DK NEWS

9

SETIF :
GENDARMERIE NATIONALE :

Saisie de 35.000 unités
de pétards et de feux
d’artifice
Azzedine Tiouri
A l’approche des fêtes religieuses, nationales ou autres, les services de sécurité, police et gendarmerie, redoublent de vigilance pour déjouer les tentatives
frauduleuses des contrebandiers des produits pyrotechniques qui envahissent nos villes.
C’est ainsi que durant les deux derniers jours les éléments du groupement territorial de la Gendarmerie nationale de Sétif ont procédé à l’arrestation de 7 individus
accusés d’être en possession de 35.000 unités de pétards
et de feux d’artifice de différents types et de tailles interdits à la vente. La première opération a été réalisée
lorsque les éléments de la brigade territoriale d’Ouled
Saber en police de la circulation ont intercepté sur la RN
5 deux individus à bord d’un véhicule de type Dacia
Logan qui transportait près de 10.000 unités de pétards.
L’enquête dans les locaux de la brigade a déterminé que
cette marchandise prohibée provenait de la ville d’El
Eulma et dirigeait vers celle de Bejaia pour être commercialisée au détail dans cette dernière lors de la fête du
Mouloud Ennaboui charif.
Dans le même contexte, les éléments de la brigade
territoriale de la Gendarmerie nationale d’El Eulma ont
procédé à l’arrestation de 4 individus en possession de
20.000 unités de pétards.
Cette opération a eu lieu sur l’autoroute Est-Ouest
avec l’arrestation en premier de deux personnes à bord
d’une Logan transportant 13.000 unités de pétards et de
feux d’artifice de différents types destinées à être revendus dans la ville de Guelma. Les mêmes gendarmes ont
abouti à saisir une autre quantité de produits pyrotechniques composée de 7.000 unités destinée à être commercialisée dans la ville de Bordj Bou Arreridj par deux
personnes qui étaient à bord d’un autre véhicule. La dernière saisie opérée par les gendarmes d’Ain Trick est
constituée de 5.000 unités de pétards qui étaient en possession d’une personne à bord d’un véhicule de type
Dacia Cendrillo.
Le montant global de toutes ces saisies, nous signalet-on, s’élève à plus de 180 millions de centimes. Quant
aux personnes incriminées, elles ont été présentées devant les procureurs près des tribunaux de Sétif et d’El
Eulma qui les ont libérés avec la saisie de leur marchandise.

TRAMWAY D'ALGER

Mise en service
hier de la station
Ben Redouane (Est)
Une nouvelle station Ben Redouane sur la ligne Est du
tramway d'Alger est opérationnelle depuis hier, a annoncé dimanche la Société d'exploitation des tramways
(SETRAM).
«A compter du lundi 21 décembre 2015, la station Ben
Redouane située entre les stations Ben Merabet et Ben
Mered sera opérationnelle, à disposition des voyageurs»,
a précisé la Setram.
Le 4e et dernier tronçon du tramway d'Alger, reliant
le lieu-dit «Kahouet Chergui» à la cité populaire de Dergana (2,7 km), avait été inauguré en juin dernier, rendant
ainsi accessible la totalité de la ligne Les Fusillés-Dergana (23,2 km). Le premier tronçon (Bordj El KiffanMokhtar Zerhouni, 7,3 km) avait été mis en service le 8
mai 2011, le deuxième (Mokhtar Zerhouni-Ruisseau, 9,1
km) le 13 juin 2012 et le troisième (Bordj El Kiffan-Kahouet Chergui, 4,2 km) le 15 avril 2014.

villages de Aoukak Fertasa et Ouzegt, en
plus de la restauration des salles de soins
dans le but de rapprocher ses prestations
des citoyens, notamment des villages de
Tala et Begad, a indiqué le P/APC Djdid
Negaz. Ces opérations portent également
sur l’alimentation de la nouvelle agglomération de Sidi Maamar en eau potable et
l’aménagement urbain avec la réalisation
d’un espace de jeux pour les enfants des
quartiers de la même collectivité, a-t-il
ajouté .
Ces actions qui enregistrent un taux
d’avancement «appréciable» permettront
de rénover l’ensemble des réseaux des eaux

usées et le raccordement au réseau d’eau
potable à partir du nouveau forage réalisé,
et qui devrait augmenter le ratio qui va passer de 10 litres /jour à 200 litres / jour. Dans
le but de promouvoir l’activité d’élevage
dans cette région steppique, le wali de
Naâma, a, lors de sa récente visite dans cette
collectivité, donné des instructions pour activer le rythme des travaux de ces opérations notamment celles relatives à
l’exploitation des retenues collinaires de la
région dans l’irrigation des surfaces agricoles et la réhabilitation les régions menacées par la sécheresse.
APS

10

DK NEWS

SOCIÉTÉ

Mardi 22 décembre 2015

L'Algérie a consacré environ 5 milliards
de dollars aux projets d'assainissement
entre 2000 et 2013
L'Algérie a investi 450 milliards DA dans la réalisation de projets de réseaux
d'assainissement et de stations d'épuration entre 2000 et 2013, et ambitionne
d'atteindre l'objectif zéro rejet d'eaux usées à l'horizon 2030, selon des chiffres
présentés hier par le ministère des Ressources en eau et de l'Environnement.
Les dépenses affectées à
l'assainissement (réseau et
traitement) ont totalisé 450
milliards DA entre 2000 et
2013, selon un document sur
le Schéma national de développement de l'assainissement (SNDA) remis à la
presse lors d'une journée
technique sur la restitution
de l'étude relative à ce
schéma réalisée dans le cadre du programme de
l'Union européenne (EAU
II).
Ces investissements se
sont traduits par des «avancées significatives» en matière de raccordement des
populations au réseau d'assainissement dont le taux a
atteint 94% dans les zones
urbaines et 80% dans les
zones rurales.
L'Algérie compte actuellement 171 stations d'épuration des eaux usées (Step)
d'une capacité de 900 millions m3/an, contre 10 stations seulement en 2000.
«Ces efforts ont permis
de passer d'une capacité totale nationale de traitement
de 1,3 million d'équivalent
habitants en 2000 à une capacité de 12,4 millions d'équivalent habitants en 2013»,
selon ce document élaboré
par le ministère et l'UE.
Néanmoins, l'assainissement demeure un défi majeur que l'Algérie devrait relever dans les 15 prochaines
années, en raccordant toute
sa population au réseau d'assainissement et à celui d'épuration et parvenir ainsi à
réaliser le sixième objectif du
développement durable des
Nations unies à l'horizon
2030 relatif au raccordement
de l'ensemble de la population à l'eau potable et à l'assainissement. «(...) C'est
pourquoi l'assainissement
est considéré maintenant
comme étant le défi le plus

important que nous ayons à
relever dans les prochaines
années», a indiqué le secrétaire général du ministère, El
Hadj Belkateb.
Si 94% de la population
est connectée au réseau d'assainissement actuellement,
40% seulement est raccordée
aux stations d'épuration.
L'objectif étant de relever ces taux à 100% au niveau
national à l'horizon 2030
afin de garantir la protection des ressources en eau, la
réduction des maladies à
transmission hydrique et assurer la dépollution du littoral.
C'est dans cette optique
que s'inscrit l'étude relative
au SNDA réalisée par des experts algériens et européens
et visant à mettre en place
une stratégie nationale en
matière d'assainissement.
«Cette étude vise l'extension du plan national de l'eau
et définit la politique du secteur à long terme sur la préservation de la ressource en
eau et la stratégie nationale
d'intervention en matière
de traitement des eaux usées
au niveau du bassin hydraulique», explique M. Belkateb.
L'expertise dotera aussi
le secteur d'assainissement
d'un outil informatique performant qui permet de dis-

poser d'une base de données dynamique et de faire
des simulations de l'impact
de la pollution sur les milieux récepteurs grâce à module de calcul qui va identifier des travaux recommandés à l'horizon 2030, a-t-il encore expliqué. L'autre défi
«majeur» du secteur réside
dans la valorisation des eaux
épurées et des boues issues
des Step. Les responsables du
programme algéro-européen EAU II ont recommandé, à cet effet, la néces-

sité de réglementer l'utilisation des boues au vu des
conséquences qu'elles pourraient avoir sur l'environnement.
Actuellement ces boues
sont jetées dans les centres
d'enfouissement techniques
(CET) ce qui est interdit par
la loi, alors que celle-ci recommande de valoriser les
déchets ou rejets valorisables, souligne Hassina Hammouche, directrice du programme Eau II. Elle a fait savoir qu'une norme algérienne relative à l'utilisation
de ces boues dans l'agriculture est en cours d'élaboration par un groupe de travail
multidisciplinaire au niveau
de l'Institut algérien de normalisation (IANOR). Le programme d'appui au secteur
de l'eau et de l'assainissement EAU II est cofinancé à
hauteur de 30 millions d'euros par l'UE et 10 millions par
l'Algérie. Il soutient en particulier la mise en oeuvre
de la stratégie nationale d'assainissement.

TIZI-OUZOU :

Plus de 70%
des enfants
abandonnés,
placés en kafala
Plus de 70 % (71,65%) des enfants abandonnés par
leurs géniteurs, dans la wilaya de Tizi Ouzou, ont été placés en kafala, a-t-on appris lundi, auprès de la direction
locale de l’action sociale et de la solidarité (DASS).
Selon un bilan diffusé par cette direction, ce taux a
été enregistré par l’Etablissement pour enfants assistés de la cité sociale de Boukhalfa (banlieue ouest de TiziOuzou), sur une période allant de novembre 2002
(date de mise en service de cet établissement) au 15 décembre 2015. Selon la même source, cette pouponnière
a reçu depuis son ouverture un total de 582 enfants, dont
34 admis depuis le début de l’année en cours.
Sur ces 582 enfants, un total de 417 ont été placés en
kafala durant la même période et dont 26 ont été placés au courant de cette année.
La DASS a précisé qu’elle comptabilise actuellement
248 demandes de Kafala qui sont en cours de traitement
par ses services. Il est par ailleurs précisé, qu’un grand
nombre des demandes est formulé par de couples algériens établis à l’étranger. "Ces demandeurs font
l’objet d’une enquête rigoureuse qui permet de s’assurer que l’enfant grandira au sein d’une famille qui lui
offrira toutes les conditions nécessaire à son épanouissement", a-t-on ajouté de même source. L’Etablissement
pour enfant assistés de la cité sociale de Boukhalfa placé
sous la tutelle du ministère de la solidarité nationale,
de la famille, et de la condition de la femme, reçoit des
enfants âgé de 0 à 18 ans, pour une capacité d’accueil
théorique de 48 lits, rappelle-t-on. Il compte, entre autre, deux appartements, 5 dortoirs, une salle de cours,
un jardin, une infirmerie, un réfectoire, une salle de
multi-activités, et une salle de jeux. Quant a l’encadrement il est assuré par 84 agents de la DASS.

ILLIZI :

Signature de trois conventions de gestion
participative des sites prioritaires
Trois conventions dans le domaine de la gestion participative des sites prioritaires ont été signées, hier, dans la
wilaya d’Illizi, entre les secteurs concernés et la direction
du projet national de la conservation de la biodiversité d’intérêt mondial et l’utilisation durable des services écosystémiques dans les parcs culturels en Algérie.
Ciblant notamment les sites prioritaires des parcs culturels de «Tihoudine», «Madak» et la zone humide de la région touristique d’Ihrir, situées sur les territoires des
communes d’Illizi, Djanet et Bordj El-Houas, ces conventions s’inscrivent au titre des efforts d’élaboration d’un plan
collectif unifié pour la conservation de la biodiversité et l’exploitation durable des ressources naturelles, a précisé le directeur du projet.
Salah Amokrane a indiqué que chaque instance des secteurs des communes concernées par la convention, dont
ceux de l’environnement, des ressources en eau, des forêts

et le parc national culturel du Tassili N’Ajjer, s’emploie, à
la lumière de ses prérogatives, à atteindre les objectifs assignés à ce projet national. Le directeur de l’environnement
de la wilaya d’Illizi, Laid Mansour, a estimé de son côté que
ces conventions contribueront à la promotion de la préservation de la biodiversité dans la région du Tassili N’Ajjer à
la faveur d’une série de projets de développement, en
cours de réalisation ou à retenir, visant la conservation de
l’environnement d’une manière générale.
Ces conventions ont été signées dans le cadre d’un atelier de travail sur le projet national de la conservation de la
biodiversité d’intérêt mondial et l’utilisation durable des
services écosystémiques dans les parcs culturels en Algérie, tenu à Illizi, sous le signe ‘‘la contribution financière
et la gestion participative’’, en présence des représentants de nombreux secteurs concernés et des experts en environnement.

ANTI-SIDA:

«L'Algérie engagée à appliquer la nouvelle vision des Nations
unies», selon M. Boudiaf
L’Algérie est engagée à mettre
en oeuvre la nouvelle vision préconisée par les Nations Unies pour
mettre fin à l'épidémie du sida, a affirmé lundi à Alger, le ministre de
la Santé, de la Population et de la
Réforme hospitalière, Abdelmalek
Boudiaf. S'exprimant à l'ouverture d'une rencontre régionale
Afrique du nord et Moyen-Orient
(Mena) sur l'épidémie du sida, M.
Boudiaf a souligné que cet engagement s'est traduit par une "volonté politique maintes fois réaffirmée" aux échelles nationale et
internationale. "La volonté politique s'est traduite par une mobilisation totale du gouvernement et
de l'ensemble des intervenants,
notamment la société civile, dans
un cadre multisectoriel consacré
par un décret exécutif du Premier
ministre et appuyé par le maintien
du recours à un financement
conséquent avec plus de 95 % du
budget alloué sur le seul budget de

l'Etat, permettant d'assurer à titre
gratuit toutes les prestations y
compris le dépistage et le traitement antirétroviral pour tous", at-il poursuivi. M. Boudiaf a, à ce
propos, ajouté que la "riposte nationale" est basée sur "une approche de planification", axée sur
les résultats préconisés par l'Onusida et par la mise en £uvre de
plans nationaux multisectoriels
successifs, rappelant que "le plan
national stratégique 2016-2020 a
déjà intégré la cible 90-90-90 en
tant que priorité".
Affirmant "la faible prévalence
de l'épidémie en Algérie (0,1%)", le
ministre a, toutefois, mis en garde
contre "les comportements sexuels
à risque", de même que "le faible
niveau d'utilisation des moyens
de protection, la consommation de
drogues injectables, ainsi que les
phénomènes de migration".
"Autant de facteurs de vulnérabilité" qui imposent, a-t-il dit, le

"maintien de la vigilance", faisant
valoir la nécessité d'une "nouvelle
approche stratégique" pour la région Mena qui "appelle à une révolution dans nos pratiques de dépistage non seulement en matière
de communication, mais également en matière d'organisation, ce
qui passe par la prise en compte de
nos meilleures pratiques et le recours aux meilleures technologies et innovations disponibles".
M. Boudiaf a, dans ce sens,
plaidé pour la "levée des obstacles
persistants notamment celui des
coûts élevés des médicaments et
des nouvelles technologies qui
constituent un lourd fardeau encore difficile à supporter pour nos
pays".
De même qu'il a insisté sur
"l'accès universel pour tous" en
ce qui concerne les soins, citant
plus particulièrement les populations les "plus vulnérables", ainsi
que sur la nécessité de poursuivre

la lutte contre "toute forme de discrimination et de stigmatisation".
L'intervenant a tenu à saluer les
efforts consentis par les Agences
des Nations Unies, notamment
l'Onusida, l'OMS, l'Unicef ainsi
que le Fnuap, pour leur "concertation" dans le sens de la lutte contre
ce fléau. "Le thème retenu + accélération du dépistage du VIH dans
la région MENA+ traduit la volonté des pays de notre région,
conscients de leurs responsabilités, de s'atteler davantage à réunir
tous les moyens possibles pour
renverser le processus de propagation de cette épidémie et s’inscrire résolument dans cette cible
ambitieuse", a-t-il poursuivi.
Il a rappelé que l'objectif arrêté
par l'Onusida consiste à faire en
sorte que" d'ici à 2020, 90% des personnes vivant avec le VIH dans les
pays de la région, connaissent leur
statut et que 90% d’entre elles reçoivent un traitement antirétrovi-

ral et qu'enfin, 90% de ces patients aient une charge virale indétectable et ce, dans une perspective
d'éradication de l’épidémie, d'ici à
2030". Le ministre a déploré qu'en
dépit des "progrès appréciables
réalisés, au cours de la dernière décennie, par les pays de la région, la
couverture du traitement antirétroviral y demeure relativement faible". M. Boudiaf a, dans ce cadre,
souligné que "l'épidémie du sida a
été favorisée par les chocs socioéconomiques, survenus lors de différents événements tels la crise financière mondiale et les conflits
qui constituent autant de facteurs
qui sous-tendent le fardeau de la
maladie dans notre région".
"Notre responsabilité est d'évaluer nos progrès, mais également
d'identifier avec lucidité et sans
complaisance toutes nos lacunes
et nos contraintes en vue de la
réalisation de nos engagements et
de nos objectifs", a-t-il conclu.

INDONÉSIE

Reprise des recherches en mer pour
retrouver des dizaines de naufragés
Les recherches en mer ont repris hier dans le centre de l'Indonésie pour retrouver des
naufragés d'un ferry qui transportait 118 personnes.
Le sort de 76 personnes restait inconnu jusqu'ici. Trois passagers dont
deux enfants ont péri et 39 autres ont été
secourus après la disparition samedi du
ferry confronté à de très mauvaises
conditions météorologiques et des
vagues de jusqu'à cinq mètres de haut
dans le détroit de Boni, au large de l'île
des Célèbes (Sulawesi).
Les opérations de secours avaient débuté après le signal de détresse envoyé par le bateau mais avaient été
freinées au début par le mauvais temps.
Certains naufragés s'étaient accrochés
pendant des heures à des bouées de pêcheurs jusqu'à l'arrivée des secours.
Suspendues pendant la nuit, les recherches ont repris hier dans de meilleures conditions météo.
Le ferry, dont les occupants étaient
tous Indonésiens, était parti samedi
matin de Kolaka, dans le sud-est de l'île
de Sulawesi, pour rejoindre Siwa, dans
l'ouest de la province. Il a envoyé un signal de détresse alors qu'il approchait
de sa destination. Des rescapés ont indiqué que le ferry avait été heurté par

de violentes vagues avant de couler,
hypothèse qui n'a pas été confirmée
jusqu'ici par les autorités.
Six bateaux et un hélicoptère participaient aux recherches dans le golfe de
Boni, une zone où les liaisons maritimes
inter-provinciales sont essentielles
pour les habitants de Sulawesi, la qua-

trième plus grande île d'Indonésie, à
cheval sur l'équateur.
Le transport par bateau est très répandu pour relier les 17.000 îles et îlots
de l'Indonésie, où les accidents mortels
sont fréquents en raison de médiocres
mesures de sécurité et d'embarcations
souvent surchargées.

Une voiture fonce dans la foule à Las Vegas:

au moins un mort et 37 blessés
Au moins une personne a été tuée et plus de 37 blessées
dimanche lorsqu'une voiture a foncé dans la foule pour une
raison indéterminée à Las Vegas, dans le Nevada (ouest des
Etats-Unis), a annoncé la police.
Plusieurs des blessés sont dans un état critique, a indiqué
la police de Las Vegas sur Twitter. Le conducteur du véhicule
est en garde à vue, selon la même source.
Les faits ont eu lieu sur le Strip, une portion du Las Vegas
Boulevard sur laquelle se trouvent nombre de grands hôtels
et de casinos.

"Plus de 37 blessés dans un accident sur Las Vegas Blvd,
une personne confirmée décédée, plusieurs dans un état critique. Conducteur en garde à vue", a tweeté la police.
Selon la chaîne d'information en continu CNN, citant les
pompiers de Las Vegas, sept des blessés sont dans un état critique, et on ignore si le fait que la voiture est allée percuter
des piétons est accidentel ou volontaire.
La circulation a été bloquée au niveau du Paris Las Vegas
Hotel, l'un des grands établissements de la ville, a indiqué
CNN.

Une majorité des Français ne croit pas
aux prévisions économiques et sociales
Une nette majorité des Français ne
croit pas dans les prévisions gouvernementales de hausse de la croissance,
d'inversion de la courbe du chômage ou
de réduction du déficit en 2016, selon un
sondage Opinionway pour Le Figaro,
BFM Business et Axys consultants publié dimanche.
Pour 67% des sondés le niveau de la
croissance économique serait "inférieure" à 1,5% prévu par le gouvernement, 27% l'estiment "égale" et 5% "supérieure". 1% ne s'est pas prononcé.
Alors que "le gouvernement prévoit
pour 2016 une inversion durable et
continue de la courbe du chômage", 48%

des personnes sondées ont estimé que
le nombre d'inscrits à Pôle emploi allait
"augmenter", 36% "stagner" et 15% "baisser", selon l'institut. 1% ne s'est pas
prononcé.
Par ailleurs, 85% des Français interrogés pensent que la réduction du déficit public du gouvernement à 3,3% du
PIB en 2016 et sous la barre des 3% en
2017 ne serait pas respectée, tandis que
14% d'entre eux l'estiment possible. 1%
ne s'est pas prononcé. Parmi une liste
de réformes économiques, soumise
par l'institut, les personnes interrogées ont indiqué que leurs priorités
étaient pour 2016 , la baisse des impôts

(38%), la baisse du coût du travail des entreprises (31%), la simplification du
code du travail (23%), la mise en œuvre
du compte personnel d'activité (19%),
la suppression des 35 heures (18%), le redressement du commerce extérieur
(18%), la réduction du nombre de fonctionnaires (18%). Deux réponses étaient
possibles.
Ce sondage a été réalisé les 16 et 17 décembre par questionnaire auto-administré en ligne (système Cawi), auprès
d'un échantillon de 1.007 personnes représentatif de la population française
âgée de 18 ans et plus, constitué selon
la méthode des quotas.

RÉFUGIÉS

La solidarité réclamée par l'UE
est une "stupidité", selon Budapest
La Hongrie, menacée de sanctions
par l'Autriche pour son refus d'accueillir des réfugiés dans le cadre du programme européen de quotas, juge que
Vienne confond "solidarité et stupidité" sur cette question, a déclaré dimanche le ministre des Affaires étrangères Péter Szijjàrtoó.
"Le chancelier autrichien (Werner
Faymann, ndlr) ne voit pas la différence entre la solidarité et la stupidité", a estimé le ministre hongrois
dans une déclaration à l'agence de
presse nationale MTI.
Pour M. Szijjàrtoó, "la solidarité
consiste à aider les gens qui sont en danger à vivre près de chez eux et à retourner dans leur patrie après la fin du
conflit. La stupidité est de laisser venir
des centaines de milliers de personnes,
voire des millions, en Europe sans

DK NEWS

SOCIÉTÉ

Mardi 22 décembre 2015

contrôle, alors que tout le monde voit
aujourd'hui - Européens comme migrants - qu'ils n'obtiendront pas ce
qu'ils ont espéré". Le chancelier autrichien, Werner Faymann, a estimé que
les pays récalcitrants au principe de
quotas de réfugiés approuvé par l'UE,
et qui reçoivent plus d'argent européen qu'ils n'en versent au budget,
pourraient voir la donne financière
modifiée s'ils persistent dans leur refus
d'accueillir des réfugiés sur leur sol.
Il a renouvelé cette menace dimanche, s'agaçant, sur la télévision
publique autrichienne, de la "solidarité
à sens unique" entre les pays récalcitrants et l'UE.
Le ministre allemand des Affaires
étrangères, Frank-Walter Steinmeier,
a lui aussi menacé samedi ces pays de
sanctions juridiques, visant notam-

ment la Hongrie et la Slovaquie qui ont
porté plainte auprès de la justice européenne contre les quotas de répartition
de réfugiés entre les Etats membres de
l'UE adoptés en septembre.
M. Szijjàrtoó, membre du gouvernement conservateur de Viktor Orban, a
reproché au chancelier autrichien des
"mensonges à propos de la Hongrie",
l'accusant d'"essayer de faire venir plus
de migrants en Europe par le chantage,
et de les distribuer selon un système de
quotas obligatoires".
Dans le cadre d'une relocalisation de
160.000 réfugiés dans différents pays de
l'UE, la Slovaquie et la Hongrie doivent
recevoir près de 2.300 personnes.
Mais le plan européen se met difficilement en place et les relocalisations
de réfugiés avancent très lentement.

11

CHINE

59 personnes
portées disparues
après un
glissement
de terrain

Cinquante-neuf personnes étaient portées disparues dimanche dans une zone industrielle du sud de
la Chine après un gigantesque glissement de terrain
qui a enseveli une trentaine de bâtiments et provoqué une explosion de gaz, a rapporté la presse officielle.
Les témoins ont relaté avoir vu une masse de terre
et de boue s'abattre en fin de matinée sur cette zone
de Shenzhen, une ville frontalière de Hong Kong, engloutissant habitations et usines.
Dans un nouveau bilan tard dimanche soir,
l'agence officielle Chine nouvelle a fait état de trois
blessés et 59 disparus. Plus de 1.500 secouristes
étaient à pied d'œuvre.
Un précédent bilan faisait état de 27 disparus.
Un travailleur cité par Chine nouvelle a rapporté avoir vu une coulée de terre rouge et de boue
foncer vers le bâtiment de son entreprise.
"Heureusement, notre bâtiment n'a pas été touché et tout le monde dans notre entreprise a été évacué" grâce à la présence d'un étang qui a brisé
l'élan du glissement de terrain, a-t-il ajouté.
Une femme, identifiée par son seul nom de famille, Hu, a raconté au Shenzhen Evening News avoir
vu la terre ensevelir le camion où se trouvait son père.
"Cela fait des heures qu'il est enterré, nous
sommes très inquiets", a-t-elle déclaré.
Le glissement de terrain a aussi sectionné une
conduite de gaz naturel et déclenché une explosion
entendue jusqu'à quatre kilomètres à la ronde, a rapporté Chine nouvelle, ajoutant que des débris
avaient été projetés sur plus de dix hectares.
Selon le journal Shenzhen Evening News, environ 900 personnes avaient pu être évacuées avant le
drame. Trente-trois bâtiments ont été ensevelis, dont
deux dortoirs réservés aux travailleurs, selon la télévision publique CCTV. Celle-ci ajoute cependant,
citant un responsable de la sécurité locale, que la plupart des personnes qui se trouvaient là avaient pu être
évacuées.
Les causes du glissement de terrain n'ont pas été
établies. Une vidéo mise en ligne par Chine Nouvelle
montre des tas de gravats là où se trouvaient auparavant des bâtiments.
Le mois dernier, 38 personnes avaient trouvé la
mort dans un glissement de terrain dans la province
rurale de Zhejiang.

Séisme
de magnitude
6 sur l'île
de Bornéo
Un séisme de magnitude 6 s'est produit hier matin sur la partie indonésienne de l'île de Bornéo, a annoncé l'Institut américain de géologie (USGS), sans
qu'il soit fait état dans l'immédiat de dégâts ou de victimes.
Le tremblement de terre, enregistré à une faible
profondeur, est survenu dans le nord-est de Kalimantan, la province indonésienne située sur l'île de
Bornéo, à quelque 34 kilomètres au nord de la ville
côtière de Tarakan.
APS

SANTÉ

12 DK NEWS

DK NEWS

Mardi 22 décembre 2015

COMMENT SOULAGER EFFICACEMENT

LES DENTS SENSIBLES

SOIN DES DENTS: LES 6 PIRES
ENNEMIS DE VOS DENTS BLANCHES

DENTS : DEUX
BROSSAGES
PAR JOUR
C’EST
SUFFISANT

Se brosser les dents tous les soirs avec une brosse à dents électrique et arrêter la cigarette, c’est très
bien pour afficher un sourire 100% blancheur. Mais méfiez-vous des ennemis cachés ! Nos conseils
pour traquer les ennemis de vos dents blanches et conserver un sourire éclatant.

L'idée de boire un verre d'eau fraiche ou de prendre un bon thé bien chaud vous angoisse ? Vous n'êtes pas le seul puisque près d'un Français sur
deux serait gêné par une sensibilité dentaire importante. Rien de grave, mais ces petits soucis peuvent être facilement soulagés. Comment protéger ses dents sensibles avec de bonnes habitudes et des soins adaptés.

2. On brosse en douceur
de la bouche l'une après l'autre, sans oublier la face interne.
L'astuce : Utiliser une brosse à petite tête
qui permet d'atteindre plus facilement les
zones difficiles d'accès.
• Le dentifrice, Choisir une formule

«spécial dents sensibles». Elmex Sensitive
Professional bouche les microtrous menant
aux fibres nerveuses pour soulager la douleur. Sensodyne, lui, joue la carte de la reminéralisation de l'émail, grâce notamment
au fluor. Encore faut-il se brosser les dents

Si la douleur est permanente, il est temps
de prendre rendez-vous chez le dentiste.
Lui seul pourra vérifier que cette sensibilité
dentaire ne cache pas autre chose, carie ou
gingivite, par exemple. Et s'il s'agit « simplement « de dents sensibles, il aura toute une
palette de traitements à proposer.
Si la sensibilité et l'érosion dentaire sont
modérées. On peut s'orienter vers l'application de « vernis « qui, en comblant les microtrous de l'émail, créent une barrière
protectrice contre les agressions extérieures.
Si l'émail est plus érodé. Il est alors possible de reconstituer la partie de dent abîmée avec un composite (résine). Dans les
deux cas, une seule séance suffit. Mais ces
produits ont une durée de vie limitée. Il faut
recommencer régulièrement, environ tous
les deux ans.
Si les douleurs sont plus intenses et dues
à une rétraction de la gencive. Une greffe de
gencive est conseillée lorsque la racine de la
dent apparaît. Une seule séance suffit.
En dernier recours, on dévitalise la dent
incriminée. Ce traitement consiste à retirer
le nerf pour supprimer la douleur. Radical,
mais efficace.

EROSION DENTAIRE : UN MAL TROP RÉPANDU CHEZ LES JEUNES
adultes dès l'âge de 18 ans. Elle montre par ailleurs que l'érosion dentaire est plus élevée
chez les 26-35 ans que chez les 18-25 ans. De
même, la prévalence de l'hypersensibilité est
plus élevée dans la population plus âgée (2635 ans).
ESCARCEL a étudié les facteurs de risques
d'érosion dentaire et a constaté que les personnes consommant fréquemment des aliments acides ont un niveau plus élevé de
lésions. L’adoption d’un régime alimentaire
riche en aliments acides comme les fruits, jus
de fruits, thés et sodas, est susceptible d’augmenter ce phénomène. «Ces conclusions, déclare le professeur Denis Bourgeois,
professeur de Parodontologie et de Santé Publique, Vice-président de l'Université et
Doyen de la Faculté dentaire de l'Université de
Lyon « la nécessité d'un programme de dépistage et de prise en charge plus précoce». Les
recommandations pour protéger les dents
Pour protéger les dents de l’érosion et de l’hy-

persensibilité dentinaire, il est recommandé
de ne pas manger et boire des aliments acides,
d’éviter les boissons gazeuses, de boire un
verre d’eau après avoir mangé des produits
laitiers, d’utiliser des dentifrices peu abrasifs

et des brosses à dents souples, de ne pas ses
brosser les dents tout de suite après avoir
mangé. Mâchez du chewing-gum permet,
grâce à la production de salive, de retrouver
un taux normal d’acidité.

TABAC : LES GROS FUMEURS PERDENT PLUS DE DENTS
On savait déjà que le tabac (tout
comme le thé ou le café) a pour
effet de jaunir l'émail des dents.
Mais ce que l'on ignorait, jusqu'à ce
que des chercheurs britanniques se
penchent sur la dentition de 23 000
fumeurs et non-fumeurs, c'est que
le tabac a également des conséquences sur la santé bucco-dentaire. En moyenne, les grands
fumeurs (qui fument 15 cigarettes
ou plus par jour) ont deux à trois
fois plus de risques de perdre leurs

dents par rapport aux non-fumeurs,
estime leur étude parue dans le
Journal of Dental Research.
L'auteur principal de cette étude, le
Professor Thomas Dietrich, de l'Université de Birmingham explique :
«Lorsque l'on perd des dents c'est
souvent à cause de caries ou de parodontite chronique (une maladie
des gencives). Or, on sait que la parodontite est un risque majeur chez
les fumeurs car la cigarette agresse
physiquement et chimiquement les

gencives. Il est donc logique que,
plus ils fument, plus le nombre de
dents perdues est élevé». Les
conclusions de son étude montrent
qu'avant 50 ans, un homme n'ayant
jamais fumé conserve en moyenne
28 dents (un adulte en présente
normalement 32), contre 25 pour un
gros fumeur. Au-delà de 60 ans, la
différence est encore plus marquée, avec 22 dents pour les nonfumeurs contre seulement 7 chez
les gros fumeurs.

«La bonne nouvelle c'est que cesser
de fumer permet de réduire le
risque assez rapidement» ajoute le
médecin. Ce dernier rappelle aussi
que le tabac est également responsable de nombreux cas de cancer de
la gorge et de la langue. Si vous
fumez, prêtez attention à tout point
douloureux, de la bouche ou de la
gorge, qui ne guérirait pas en deux
semaines. De même, si vous avez de
la difficulté à avaler, voyez votre
médecin.

L’Union française pour la
santé bucco-dentaire affirme
que se brosser les dents deux
fois par jour est suffisant pour
garder des dents en bonne
santé. Se brosser les dents deux
fois par jour seulement : c’est la
nouvelle recommandation de
l’Union française pour la santé
bucco-dentaire (UFSBD) dévoilée en exclusivité ce matin sur
l’antenne de RTL. Depuis 10
ans, les dentistes ne cessaient
de répéter qu’il fallait se brosser les dents au moins trois fois
par jour pour conserver des
dents en bonne santé. Une recommandation suivie par seulement un Français sur quatre.
L’UFSBD a donc décidé de revoir ses préconisations et de les
adapter à notre mode de vie :
dorénavant, ce sont deux brossages quotidiens (matin et soir)
qui sont recommandés car la
plaque dentaire met 12 heures à
se former.
Mais ne croyez pas vous en
tirer à bon compte : un brossage
de moins c’est une chose. Mais
les dentistes insistent sur la
durée du brossage : celui-ci
doit durer au moins deux minutes à chaque fois (et non
entre 43 et 50 secondes comme
c’est le cas aujourd’hui pour la
plupart d'entre nous) et chaque
soir, il faut compléter le brossage avec un passage de fil dentaire ou un jet d’hydropulseur.
Pour remplacer le brossage
des dents du midi, peu pratique
quand on travaille, l’UFSBD recommande de mâcher un chewing-gum sans sucre après le
repas. Le fait de mastiquer du
chewing-gum va permettre de
produire une salive plus chargée en bicarbonate donc plus
apte à lutter contre les attaques
acides des aliments et notamment des sodas.
Pour optimiser les deux
brossages quotidiens, l’UFSBD
recommande également de
passer à la brosse à dents électrique car celle-ci est plus efficace qu’une brosse à dents
manuelle pour éliminer la
plaque dentaire et réduire les
inflammations des gencives.

Tirez une croix sur le coca
et les sauces
Le Coca Cola, ou les boissons qui s’y apparentent sont très acides et très riches en
chromogènes. Siroter régulièrement des
verres de coca risque donc de tacher vos
dents. De plus, l’acidité de ces boissons est
telle qu’elle risque aussi de favoriser la coloration de l’émail par d’autres aliments.
Pour éviter ce phénomène de fragilisation
de l’émail, rincez vous la bouche avec de
l’eau après avoir bu un soda.
Les sauces sont à éviter quand on essaye
de perdre du poids et quand on suit un régime, on le savait déjà. Mais on ne se doutait

pas qu’elles étaient aussi redoutables pour
l’émail des dents. Ainsi, les sauces tomates
en tube, la sauce de soja ou encore la sauce
au curry peuvent ternir la blancheur de vos
dents. Si vous ne pouvez vous en passer, la
seule solution est se brosser les dents immédiatement après le repas !

Pas trop de fruits rouges
ni de thé
Les framboises, les fraises, les myrtilles,
les groseilles, on en raffole, surtout quand
le printemps commence à montrer le bout
de son nez. Pourtant, nos dents, elles n’apprécient que moyennement. Ces délicieux
fruits rouges ont en effet tendance à tacher

l’émail des dents. Idem pour les raisins
rouges et noirs. Méfiez-vous aussi des pâtisseries, des compotes et même des jus
faits à base de fruits rouges. Pour vos tartes,
préférez donc les fruits à couleur neutre
comme les mirabelles.
Le thé ordinaire que vous avez l’habitude
de boire au petit déjeuner contient beaucoup de tannins, plus encore que le café. Il
est donc très important de se rincer la
bouche, ou mieux de se brosser les dents
après avoir bu une tasse de thé pour éviter
que des taches noires ne s’incrustent entre
les dents. Le pire des thés, question tâches
restant bien évidemment le thé noir. Préférez donc le thé vert ou blanc.

DENTS BLANCHES, HALEINE FRAÎCHE :
LES SOLUTIONS NATURELLES
Le temps fait grise mine, mais on sourit quand
même ! Et ultra bright le sourire, s'il vous plait.
Comment ? Avec nos astuces 100% naturelles et
100% efficaces.

ment. Plus généralement, n'oubliez pas de boire
de l'eau fréquemment pour éliminer une partie
des bactéries présentes dans la bouche et éviter la
sensation de «bouche sèche».

L'essence de citron pour
des dents blanches

L'arbre à thé pour guérir
les aphtes

La petite astuce des amateurs d'aromathérapie
consiste à appliquer une goutte d'essence de citron sur la dose de dentifrice. Ensuite, pas de secret : on se lave les dents après chaque repas et on
se rince les dents après chaque tasse de café ou de
thé. Sinon, le bicarbonate de soude, saupoudré sur
une brosse à dent humide permettrait également
de blanchir les dents et de les détartrer. Mais à ne
pas utiliser tous les jours. quand même !

L'aphte étant un virus, les huiles essentielles
qui fonctionnent bien pour le traiter sont avant
tout anti-virales et anti-infectieuses.
Pour un bain de bouche traitant, le Dr Philippe
Goeb, aromathérapeute, préconise : «une goutte
d'huile essentielle de tea tree également appelé
melaleuca alternifolia (arbre à thé) diluée à un peu
de teinture mère de Calendula qu'on ajoute à de
l'eau tiède». A utiliser trois ou quatre fois par jour.
Ce bain de bouche guérit également les lésions et
inflammations de la gencive.

Menthe et citrus pour
une haleine fraîche

In topsanté.fr

Parmi les responsables de la sensibilité
dentaire, on trouve les boissons acides. En
usant l'émail, elles l'empêchent de jouer
correctement son rôle protecteur.
Consommer avec modération sodas, jus
d'agrumes et vin. Ou boire avec une paille,
pour protéger les dents. Et avaler un verre
d'eau ensuite.Se brosser les dents après. On
peut également boire de l'eau pour limiter
les attaques acides qui fragilisent l'émail et
modifient le pH (degré d'acidité) de la salive.

Une nouvelle étude internationale ESCARCEL révèle qu’ 1 jeune adulte sur 3 souffre
d’érosion dentaire et que l’hypersensibilité
dentaire est extrêmement répandue dans
cette population.
Cette étude, soutenue par le laboratoire
GlaxoSmithKline (leader en santé buccodentaire) a analysé la santé dentaire de 3 187 personnes de 18 à 35 ans venant de 7 pays
européens (Royaume-Uni, Italie, France, Espagne, Finlande, Lettonie et Estonie). Leur
érosion dentaire, leur hypersensibilité dentinaire (affection créant des douleurs aigües
lorsque la dent est exposée à des stimuli thermiques, tactiles ou chimiques) et leur santé
parodontale ont été évaluées.
Elle a révélé qu’un tiers (29,4%) de la population des jeunes adultes souffre d’érosion
dentaire et plus de deux sur cinq (41,9%) d’hypersensibilité dentinaire.
Cette étude confirme également que l’érosion dentaire est très répandue chez les jeunes

Celles qui veulent avoir des dents
blanches et rayonnantes ont tout intérêt à
faire une croix sur le vin. A la fois acide et
rempli de tannins, le vin est bien connu
pour colorer les dents. Vous l’avez sans
doute déjà remarqué après avoir bu du vin
rouge. Mais attention, le vin blanc, lui aussi
est mauvais pour vos dents ! Une étude réalisée à l’université de New York a révélé que
le vin blanc ne colore pas les dents directement mais favorise la fixation de la couleur
si vous consommez ensuite d’autres boissons. Par exemple, si vous buvez à la suite
un verre de Chardonnay et une tasse de
café, vos dents seront deux fois plus tachées
par le colorant du café.
Certains bonbons mous, à sucer, ou
même certains chewing-gums, en plus des
caries qu’ils peuvent causer, auraient une
fâcheuse tendance à colorer les dents. Pour
savoir si vos sucreries préférées risquent de
nuire à la blancheur de vos dents, c’est très
simple. Si votre langue se colore, il y a de
fortes chances pour que vos dents subissent
le même sort. Méfiance donc si vous êtes
restée accro aux boules de gomme de votre
enfance !

3. On consulte son dentiste

1. On réduit l'acidité

Le brossage horizontal, trop agressif
pour les gencives, est à bannir. On y va doucement, en utilisant une brosse à poils souples. Les dents ne se nettoient pas comme
des casseroles !
Le bon geste : Brosser de la gencive vers
la dent (du rose vers le blanc) chaque zone

Méfiez-vous du vin et des
bonbons

deux fois par jour ! Mieux : compléter l'action du brossage avec un bain de bouche
fluoré, qui favorise la reminéralisation de
l'émail.

La simple idée de prendre un café ou une
glace vous donne des sueurs froides ? Vous
brosser les dents déclenche une douleur
brève, mais intense ? La cause de cette hypersensibilité, c'est la dentine. Cette partie
de la dent, riche en terminaisons nerveuses,
est en principe protégée par l'émail et la
gencive. Quand elle ne l'est plus (l'émail
s'use, les gencives se rétractent...), elle est
en contact avec l'extérieur. Et quand elle est
agressée, la douleur apparaît ! Comment
réagir.

13

Philippe Goeb, médecin aromathérapeute
conseille de mettre «une goutte de menthe et de citrus linoleum sur un comprimé neutre» pour éviter la mauvaise haleine. A la maison, on peut aussi
utiliser des aromates frais : mordiller dans du persil (anti-bactérien et antiseptique) ou de la menthe
fraîche pour pallier momentanément ce désagré-

Le clou de girofle après
le dentiste
Les dentistes qui pratiquent leurs soins de
façon plus naturelle sont encore peu nombreux.
Pourtant, c'est une piste non négligeable. En effet,
certains produits utilisés seraient mauvais pour la
santé. Selon le Dr Bernard Montain, chirurgien-

dentiste et fondateur des produits aromathérapeutiques Aromadent, les amalgames dentaires
utilisés (pâte qui comble une cavité due à une
carie) sont «hyper- dangereux car ils contiennent
du mercure et sont même interdits au Japon, en
Suède, en Norvège…». Du côté de l'Association
Dentaire Française, on estime qu'»aujourd'hui
l'amalgame dentaire est le matériau d'obturation
qui présente le risque le plus faible. A ce jour,
aucun fait pathologique grave n'a jamais été
constaté.» Du côté des anesthésies, le Dr Bernard
Montain propose des alternatives : «la sophrologie
est appréciable, mais elle n'est que peu appliquée,
l'hypnose non plus !». Si vous venez de faire un détartrage chez le dentiste (méthode un brin invasive), vous pouvez opter pour un bain de bouche
avec une goutte d'eugenia caryophyllata (clou de

La prêle pour renforcer
les dents
Particulièrement recommandées pendant et
après la grossesse, les cures de calcium visent à
renforcer les dents. Philippe Goeb conseille d'utiliser la prêle : «Elle est très reminéralisante» explique-t-il. Cette plante, riche en sels minéraux, se
trouve sous forme de gélule. A consommer en
cure, dès qu'on a besoin de renforcer ses dents.

SANTÉ

12 DK NEWS

DK NEWS

Mardi 22 décembre 2015

COMMENT SOULAGER EFFICACEMENT

LES DENTS SENSIBLES

SOIN DES DENTS: LES 6 PIRES
ENNEMIS DE VOS DENTS BLANCHES

DENTS : DEUX
BROSSAGES
PAR JOUR
C’EST
SUFFISANT

Se brosser les dents tous les soirs avec une brosse à dents électrique et arrêter la cigarette, c’est très
bien pour afficher un sourire 100% blancheur. Mais méfiez-vous des ennemis cachés ! Nos conseils
pour traquer les ennemis de vos dents blanches et conserver un sourire éclatant.

L'idée de boire un verre d'eau fraiche ou de prendre un bon thé bien chaud vous angoisse ? Vous n'êtes pas le seul puisque près d'un Français sur
deux serait gêné par une sensibilité dentaire importante. Rien de grave, mais ces petits soucis peuvent être facilement soulagés. Comment protéger ses dents sensibles avec de bonnes habitudes et des soins adaptés.

2. On brosse en douceur
de la bouche l'une après l'autre, sans oublier la face interne.
L'astuce : Utiliser une brosse à petite tête
qui permet d'atteindre plus facilement les
zones difficiles d'accès.
• Le dentifrice, Choisir une formule

«spécial dents sensibles». Elmex Sensitive
Professional bouche les microtrous menant
aux fibres nerveuses pour soulager la douleur. Sensodyne, lui, joue la carte de la reminéralisation de l'émail, grâce notamment
au fluor. Encore faut-il se brosser les dents

Si la douleur est permanente, il est temps
de prendre rendez-vous chez le dentiste.
Lui seul pourra vérifier que cette sensibilité
dentaire ne cache pas autre chose, carie ou
gingivite, par exemple. Et s'il s'agit « simplement « de dents sensibles, il aura toute une
palette de traitements à proposer.
Si la sensibilité et l'érosion dentaire sont
modérées. On peut s'orienter vers l'application de « vernis « qui, en comblant les microtrous de l'émail, créent une barrière
protectrice contre les agressions extérieures.
Si l'émail est plus érodé. Il est alors possible de reconstituer la partie de dent abîmée avec un composite (résine). Dans les
deux cas, une seule séance suffit. Mais ces
produits ont une durée de vie limitée. Il faut
recommencer régulièrement, environ tous
les deux ans.
Si les douleurs sont plus intenses et dues
à une rétraction de la gencive. Une greffe de
gencive est conseillée lorsque la racine de la
dent apparaît. Une seule séance suffit.
En dernier recours, on dévitalise la dent
incriminée. Ce traitement consiste à retirer
le nerf pour supprimer la douleur. Radical,
mais efficace.

EROSION DENTAIRE : UN MAL TROP RÉPANDU CHEZ LES JEUNES
adultes dès l'âge de 18 ans. Elle montre par ailleurs que l'érosion dentaire est plus élevée
chez les 26-35 ans que chez les 18-25 ans. De
même, la prévalence de l'hypersensibilité est
plus élevée dans la population plus âgée (2635 ans).
ESCARCEL a étudié les facteurs de risques
d'érosion dentaire et a constaté que les personnes consommant fréquemment des aliments acides ont un niveau plus élevé de
lésions. L’adoption d’un régime alimentaire
riche en aliments acides comme les fruits, jus
de fruits, thés et sodas, est susceptible d’augmenter ce phénomène. «Ces conclusions, déclare le professeur Denis Bourgeois,
professeur de Parodontologie et de Santé Publique, Vice-président de l'Université et
Doyen de la Faculté dentaire de l'Université de
Lyon « la nécessité d'un programme de dépistage et de prise en charge plus précoce». Les
recommandations pour protéger les dents
Pour protéger les dents de l’érosion et de l’hy-

persensibilité dentinaire, il est recommandé
de ne pas manger et boire des aliments acides,
d’éviter les boissons gazeuses, de boire un
verre d’eau après avoir mangé des produits
laitiers, d’utiliser des dentifrices peu abrasifs

et des brosses à dents souples, de ne pas ses
brosser les dents tout de suite après avoir
mangé. Mâchez du chewing-gum permet,
grâce à la production de salive, de retrouver
un taux normal d’acidité.

TABAC : LES GROS FUMEURS PERDENT PLUS DE DENTS
On savait déjà que le tabac (tout
comme le thé ou le café) a pour
effet de jaunir l'émail des dents.
Mais ce que l'on ignorait, jusqu'à ce
que des chercheurs britanniques se
penchent sur la dentition de 23 000
fumeurs et non-fumeurs, c'est que
le tabac a également des conséquences sur la santé bucco-dentaire. En moyenne, les grands
fumeurs (qui fument 15 cigarettes
ou plus par jour) ont deux à trois
fois plus de risques de perdre leurs

dents par rapport aux non-fumeurs,
estime leur étude parue dans le
Journal of Dental Research.
L'auteur principal de cette étude, le
Professor Thomas Dietrich, de l'Université de Birmingham explique :
«Lorsque l'on perd des dents c'est
souvent à cause de caries ou de parodontite chronique (une maladie
des gencives). Or, on sait que la parodontite est un risque majeur chez
les fumeurs car la cigarette agresse
physiquement et chimiquement les

gencives. Il est donc logique que,
plus ils fument, plus le nombre de
dents perdues est élevé». Les
conclusions de son étude montrent
qu'avant 50 ans, un homme n'ayant
jamais fumé conserve en moyenne
28 dents (un adulte en présente
normalement 32), contre 25 pour un
gros fumeur. Au-delà de 60 ans, la
différence est encore plus marquée, avec 22 dents pour les nonfumeurs contre seulement 7 chez
les gros fumeurs.

«La bonne nouvelle c'est que cesser
de fumer permet de réduire le
risque assez rapidement» ajoute le
médecin. Ce dernier rappelle aussi
que le tabac est également responsable de nombreux cas de cancer de
la gorge et de la langue. Si vous
fumez, prêtez attention à tout point
douloureux, de la bouche ou de la
gorge, qui ne guérirait pas en deux
semaines. De même, si vous avez de
la difficulté à avaler, voyez votre
médecin.

L’Union française pour la
santé bucco-dentaire affirme
que se brosser les dents deux
fois par jour est suffisant pour
garder des dents en bonne
santé. Se brosser les dents deux
fois par jour seulement : c’est la
nouvelle recommandation de
l’Union française pour la santé
bucco-dentaire (UFSBD) dévoilée en exclusivité ce matin sur
l’antenne de RTL. Depuis 10
ans, les dentistes ne cessaient
de répéter qu’il fallait se brosser les dents au moins trois fois
par jour pour conserver des
dents en bonne santé. Une recommandation suivie par seulement un Français sur quatre.
L’UFSBD a donc décidé de revoir ses préconisations et de les
adapter à notre mode de vie :
dorénavant, ce sont deux brossages quotidiens (matin et soir)
qui sont recommandés car la
plaque dentaire met 12 heures à
se former.
Mais ne croyez pas vous en
tirer à bon compte : un brossage
de moins c’est une chose. Mais
les dentistes insistent sur la
durée du brossage : celui-ci
doit durer au moins deux minutes à chaque fois (et non
entre 43 et 50 secondes comme
c’est le cas aujourd’hui pour la
plupart d'entre nous) et chaque
soir, il faut compléter le brossage avec un passage de fil dentaire ou un jet d’hydropulseur.
Pour remplacer le brossage
des dents du midi, peu pratique
quand on travaille, l’UFSBD recommande de mâcher un chewing-gum sans sucre après le
repas. Le fait de mastiquer du
chewing-gum va permettre de
produire une salive plus chargée en bicarbonate donc plus
apte à lutter contre les attaques
acides des aliments et notamment des sodas.
Pour optimiser les deux
brossages quotidiens, l’UFSBD
recommande également de
passer à la brosse à dents électrique car celle-ci est plus efficace qu’une brosse à dents
manuelle pour éliminer la
plaque dentaire et réduire les
inflammations des gencives.

Tirez une croix sur le coca
et les sauces
Le Coca Cola, ou les boissons qui s’y apparentent sont très acides et très riches en
chromogènes. Siroter régulièrement des
verres de coca risque donc de tacher vos
dents. De plus, l’acidité de ces boissons est
telle qu’elle risque aussi de favoriser la coloration de l’émail par d’autres aliments.
Pour éviter ce phénomène de fragilisation
de l’émail, rincez vous la bouche avec de
l’eau après avoir bu un soda.
Les sauces sont à éviter quand on essaye
de perdre du poids et quand on suit un régime, on le savait déjà. Mais on ne se doutait

pas qu’elles étaient aussi redoutables pour
l’émail des dents. Ainsi, les sauces tomates
en tube, la sauce de soja ou encore la sauce
au curry peuvent ternir la blancheur de vos
dents. Si vous ne pouvez vous en passer, la
seule solution est se brosser les dents immédiatement après le repas !

Pas trop de fruits rouges
ni de thé
Les framboises, les fraises, les myrtilles,
les groseilles, on en raffole, surtout quand
le printemps commence à montrer le bout
de son nez. Pourtant, nos dents, elles n’apprécient que moyennement. Ces délicieux
fruits rouges ont en effet tendance à tacher

l’émail des dents. Idem pour les raisins
rouges et noirs. Méfiez-vous aussi des pâtisseries, des compotes et même des jus
faits à base de fruits rouges. Pour vos tartes,
préférez donc les fruits à couleur neutre
comme les mirabelles.
Le thé ordinaire que vous avez l’habitude
de boire au petit déjeuner contient beaucoup de tannins, plus encore que le café. Il
est donc très important de se rincer la
bouche, ou mieux de se brosser les dents
après avoir bu une tasse de thé pour éviter
que des taches noires ne s’incrustent entre
les dents. Le pire des thés, question tâches
restant bien évidemment le thé noir. Préférez donc le thé vert ou blanc.

DENTS BLANCHES, HALEINE FRAÎCHE :
LES SOLUTIONS NATURELLES
Le temps fait grise mine, mais on sourit quand
même ! Et ultra bright le sourire, s'il vous plait.
Comment ? Avec nos astuces 100% naturelles et
100% efficaces.

ment. Plus généralement, n'oubliez pas de boire
de l'eau fréquemment pour éliminer une partie
des bactéries présentes dans la bouche et éviter la
sensation de «bouche sèche».

L'essence de citron pour
des dents blanches

L'arbre à thé pour guérir
les aphtes

La petite astuce des amateurs d'aromathérapie
consiste à appliquer une goutte d'essence de citron sur la dose de dentifrice. Ensuite, pas de secret : on se lave les dents après chaque repas et on
se rince les dents après chaque tasse de café ou de
thé. Sinon, le bicarbonate de soude, saupoudré sur
une brosse à dent humide permettrait également
de blanchir les dents et de les détartrer. Mais à ne
pas utiliser tous les jours. quand même !

L'aphte étant un virus, les huiles essentielles
qui fonctionnent bien pour le traiter sont avant
tout anti-virales et anti-infectieuses.
Pour un bain de bouche traitant, le Dr Philippe
Goeb, aromathérapeute, préconise : «une goutte
d'huile essentielle de tea tree également appelé
melaleuca alternifolia (arbre à thé) diluée à un peu
de teinture mère de Calendula qu'on ajoute à de
l'eau tiède». A utiliser trois ou quatre fois par jour.
Ce bain de bouche guérit également les lésions et
inflammations de la gencive.

Menthe et citrus pour
une haleine fraîche

In topsanté.fr

Parmi les responsables de la sensibilité
dentaire, on trouve les boissons acides. En
usant l'émail, elles l'empêchent de jouer
correctement son rôle protecteur.
Consommer avec modération sodas, jus
d'agrumes et vin. Ou boire avec une paille,
pour protéger les dents. Et avaler un verre
d'eau ensuite.Se brosser les dents après. On
peut également boire de l'eau pour limiter
les attaques acides qui fragilisent l'émail et
modifient le pH (degré d'acidité) de la salive.

Une nouvelle étude internationale ESCARCEL révèle qu’ 1 jeune adulte sur 3 souffre
d’érosion dentaire et que l’hypersensibilité
dentaire est extrêmement répandue dans
cette population.
Cette étude, soutenue par le laboratoire
GlaxoSmithKline (leader en santé buccodentaire) a analysé la santé dentaire de 3 187 personnes de 18 à 35 ans venant de 7 pays
européens (Royaume-Uni, Italie, France, Espagne, Finlande, Lettonie et Estonie). Leur
érosion dentaire, leur hypersensibilité dentinaire (affection créant des douleurs aigües
lorsque la dent est exposée à des stimuli thermiques, tactiles ou chimiques) et leur santé
parodontale ont été évaluées.
Elle a révélé qu’un tiers (29,4%) de la population des jeunes adultes souffre d’érosion
dentaire et plus de deux sur cinq (41,9%) d’hypersensibilité dentinaire.
Cette étude confirme également que l’érosion dentaire est très répandue chez les jeunes

Celles qui veulent avoir des dents
blanches et rayonnantes ont tout intérêt à
faire une croix sur le vin. A la fois acide et
rempli de tannins, le vin est bien connu
pour colorer les dents. Vous l’avez sans
doute déjà remarqué après avoir bu du vin
rouge. Mais attention, le vin blanc, lui aussi
est mauvais pour vos dents ! Une étude réalisée à l’université de New York a révélé que
le vin blanc ne colore pas les dents directement mais favorise la fixation de la couleur
si vous consommez ensuite d’autres boissons. Par exemple, si vous buvez à la suite
un verre de Chardonnay et une tasse de
café, vos dents seront deux fois plus tachées
par le colorant du café.
Certains bonbons mous, à sucer, ou
même certains chewing-gums, en plus des
caries qu’ils peuvent causer, auraient une
fâcheuse tendance à colorer les dents. Pour
savoir si vos sucreries préférées risquent de
nuire à la blancheur de vos dents, c’est très
simple. Si votre langue se colore, il y a de
fortes chances pour que vos dents subissent
le même sort. Méfiance donc si vous êtes
restée accro aux boules de gomme de votre
enfance !

3. On consulte son dentiste

1. On réduit l'acidité

Le brossage horizontal, trop agressif
pour les gencives, est à bannir. On y va doucement, en utilisant une brosse à poils souples. Les dents ne se nettoient pas comme
des casseroles !
Le bon geste : Brosser de la gencive vers
la dent (du rose vers le blanc) chaque zone

Méfiez-vous du vin et des
bonbons

deux fois par jour ! Mieux : compléter l'action du brossage avec un bain de bouche
fluoré, qui favorise la reminéralisation de
l'émail.

La simple idée de prendre un café ou une
glace vous donne des sueurs froides ? Vous
brosser les dents déclenche une douleur
brève, mais intense ? La cause de cette hypersensibilité, c'est la dentine. Cette partie
de la dent, riche en terminaisons nerveuses,
est en principe protégée par l'émail et la
gencive. Quand elle ne l'est plus (l'émail
s'use, les gencives se rétractent...), elle est
en contact avec l'extérieur. Et quand elle est
agressée, la douleur apparaît ! Comment
réagir.

13

Philippe Goeb, médecin aromathérapeute
conseille de mettre «une goutte de menthe et de citrus linoleum sur un comprimé neutre» pour éviter la mauvaise haleine. A la maison, on peut aussi
utiliser des aromates frais : mordiller dans du persil (anti-bactérien et antiseptique) ou de la menthe
fraîche pour pallier momentanément ce désagré-

Le clou de girofle après
le dentiste
Les dentistes qui pratiquent leurs soins de
façon plus naturelle sont encore peu nombreux.
Pourtant, c'est une piste non négligeable. En effet,
certains produits utilisés seraient mauvais pour la
santé. Selon le Dr Bernard Montain, chirurgien-

dentiste et fondateur des produits aromathérapeutiques Aromadent, les amalgames dentaires
utilisés (pâte qui comble une cavité due à une
carie) sont «hyper- dangereux car ils contiennent
du mercure et sont même interdits au Japon, en
Suède, en Norvège…». Du côté de l'Association
Dentaire Française, on estime qu'»aujourd'hui
l'amalgame dentaire est le matériau d'obturation
qui présente le risque le plus faible. A ce jour,
aucun fait pathologique grave n'a jamais été
constaté.» Du côté des anesthésies, le Dr Bernard
Montain propose des alternatives : «la sophrologie
est appréciable, mais elle n'est que peu appliquée,
l'hypnose non plus !». Si vous venez de faire un détartrage chez le dentiste (méthode un brin invasive), vous pouvez opter pour un bain de bouche
avec une goutte d'eugenia caryophyllata (clou de

La prêle pour renforcer
les dents
Particulièrement recommandées pendant et
après la grossesse, les cures de calcium visent à
renforcer les dents. Philippe Goeb conseille d'utiliser la prêle : «Elle est très reminéralisante» explique-t-il. Cette plante, riche en sels minéraux, se
trouve sous forme de gélule. A consommer en
cure, dès qu'on a besoin de renforcer ses dents.

AFRIQUE

14 DK NEWS

Mardi 22 décembre 2015

CONGRÈS DU POLISARIO :

Mohamed Abdelaziz

De nouveaux
critères exigés
pour briguer
le poste du
Secrétaire
général du
Front
(Porte-parole)

Le secrétaire général
sortant du Front
Polisario, Mohamed
Abdelaziz, est le seul
candidat pour un
nouveau mandat à la
tête du Front, a
indiqué, hier, au camp
de réfugiés sahraouis
de Dakhla, le porteparole du 14 Congrès
du Polisario, Omar
Mansour Mohamed
Ambarak.

Le statut général du Front Polisario a
connu des amendements, dont notamment, le critère de l’ancienneté militaire et
de l’âge de 45 ans au minimum pour être
candidat au poste du Secrétaire général qui
devrait, désormais, être élu directement par
les congressistes, a indiqué dimanche à
Dakhla, le porte-parole du Congrès, Omar
Mansour Mohamed Ambarak.
«Il a été décédé, lors de l’adoption des résolutions relatives au statut général du
Front Polisario, que le Secrétaire général soit
élu directement par les congressistes, et non
pas par les membres du Secrétariat permanent, comme stipulé dans l’ancien statut",
a expliqué M. Omar Mansour dans une
conférence de presse organisée lors de la
5ème journée du congrès du Front Polisario.
Les congressistes ont exigé, suite à un
long débat, selon la même source, «le caractère militaire pour prétendre à briguer le
poste du secrétaire général», ajoutant que
l’âge pour se porter candidat à ce poste est
fixé à plus de 45 ans.
Concernant l’élection du Secrétariat
permanent du Front, le porte-parole a déclaré que chaque candidat au secrétariat doit
avoir au premier tour deux tiers des voix, et
plus de 50% plus une voix au second tour,
précisant que l’âge de candidature a été fixé
à 30 ans et sans limite de mandats.
Les congressistes ont imposé un quota
d’au moins quatre femmes dans le secrétariat permanent, a-t-il affirmé, soulignant
que l’immunité des membres de cet organe
de la direction politique du Front a été levée, précisant toutefois qu’elle est maintenue pour les parlementaires.
Les délégués au congrès ont adopté,
également, une proposition concernant
l’intégration du Secrétariat politique (l’organe politique central) dans le secrétariat
permanent du Front, ce qui le renforce et
lui attribue des prérogatives de contrôle sur
l’exécutif, a encore expliqué M. Omar Mansour.
Le congrès va se pencher durant la soirée sur l’examen et l’adoption des rapports de la commission du programme
d’action nationale et celle des messages, des
recommandations et de la déclaration finale.
Le porte-parole a indiqué, par ailleurs,
que les travaux du congrès vont «probablement» se prolonger à cause du retard enregistré avant d’entamer l’opération de désignation par le congrès d’une nouvelle direction politique du Front Polisario.
APS

unique candidat pour
un nouveau mandat à la tête
du Polisario (Porte-parole)

Le porte-parole a affirmé, lors d’un
point de presse organisé en marge des travaux de la 6e journée du 14e congrès du
Front Polisario, à Dakhla, que la liste
des candidats au Secrétariat national va

être présentée aux congressistes dans
les quelques heures à venir.
Les élections des instances dirigeantes
du Front Polisario commenceront à 16 h
de l’après-midi, a indiqué M. Omar Man-

sour qui a soutenu que les résultats officiels seront connus aujourd’hui en fin de
soirée. En cas de recours à un deuxième
tour, les travaux du congrès se prolongeront jusqu’à mardi, a-t-il encore indiqué.

La visite de Ban Ki-moon au Sahara occidental,
autre élément de pression sur le Maroc
(Boukhari)
La visite du Secrétaire général de
l'ONU, Ban Ki-moon au Sahara occidental constituera un «autre élément de
pression sur le Maroc pour l'amener à coopérer avec les Nations Unies concernant
la cause sahraouie», a affirmé hier, le représentant du Front Polisario à l'ONU, Ahmed Boukhari.
«La visite du Secrétaire général de
l'ONU dans la région, prévue début janvier, sera la première du genre dans le cadre des efforts consentis par Ban Kimoon pour trouver une issue à la cause
sahraouie qui se veut une question de décolonisation», a précisé M. Boukhari dans
une déclaration à l'APS en marge du 14e
congrès du Front Polisario.
Il a estimé que la visite du SG de l'ONU
dans la région était un «élément de plus
qui s'ajoute aux pressions exercées sur le
Maroc pour l'amener à coopérer avec
l'ONU, notamment après le rejet par le Maroc de sa proposition concernant la reprise
des négociations directes entre le Polisa-

rio et le Royaume du Maroc».
Pour M. Boukhari, la «visite onusienne
qui offrira une nouvelle opportunité à la
paix trouvera la coopération qu'il faut de
la part du Polisario», soulignant que «si
des pressions fermes et effectives ne sont
pas exercées sur le Maroc, on aura manqué l'objectif de la visite du SG de l'ONU»,
a-t-il martelé.
La visite de Ban Ki-moon devra inscrire
la lutte du peuple sahraoui comme question prioritaire sur l'agenda de l'ONU, notamment celui du SG et du Conseil de sécurité, a-t-il enchaîné.
Le Secrétaire général de l'ONU devra
présenter son rapport devant le Conseil
de sécurité en avril 2016.
Le responsable sahraoui a souhaité que
les dirigeants marocains, à leur tête le Roi
Mohammed VI, prennent part au processus de paix en faveur d'un avenir commun
pour les générations maghrébines et
abandonnent les desseins expansionnistes qui ont plongé la région dans une

situation de tension.
S'agissant des allégations selon lesquelles le peuple sahraoui serait prêt à renoncer à ses revendications et à sa lutte
pour la liberté, M. Boukhari a dit qu'elles
étaient infondées, affirmant que le Maroc
devrait prendre conscience et s'associer
aux Sahraouis pour l'édification d'un
Maghreb sécurisé et stable.
A une question sur les appels du Parlement européen pour l'élargissement de
la mission de la MINURSO au contrôle des
droits de l'homme au Sahara occidental,
M. Boukhari a indiqué qu'il s’agissait
d'un «message à l'exécutif français qui
s'oppose à cet appel contrairement à ses
positions vis-à-vis des autres missions de
paix de par le monde».
Outre le Parlement européen, les tribunaux européens ont affirmé que les violations des droits de l'homme dans les territoires sahraouis étaient illégales, a-t-il
ajouté.

Les mines antipersonnel marocaines emportées
par les eaux sont un vrai danger (responsable)
Les mines antipersonnel et
les bombes à fragmentation au Sahara occidental posées par le Maroc le long du mur de séparation
et qui ont été emportées par les
crues, constituent un vrai danger
pour la population, a mis en garde
le président de l'Association sahraouie des victimes des mines
antipersonnel, Aziz Haidar. Dans
une déclaration à l'APS, M. Haidar
a indiqué que «plus de 1600 victimes de ces mines ont été enre-

gistrées jusqu'à présent», ajoutant
que son association avait reçu
«les dossiers de 400 autres victimes dans les territoires libérés
en raison notamment des pluies
qui emportent les mines antipersonnel vers des zones censées être sécurisées».
Près de sept millions de mines
antipersonnel ont été posées par
le Maroc le long du mur de séparation, a-t-il révélé, soulignant
que le Sahara occidental est classé

parmi les dix pays les plus minés
au monde.
Deux organisations, une norvégienne activant à Bir Lahlu et
une britannique à Amhyris s'attellent au déminage de ces deux
régions afin d'éviter qu'il y ait
d'autres victimes, a-t-il dit, précisant cependant qu'il est difficile
d'atteindre toutes les régions minées. Aucune pression n'est exercée sur le Maroc au niveau international pour le contraindre à

signer la convention d'Ottawa interdisant les mines antipersonnel
et celle d'Oslo interdisant les
bombes à fragmentation, a-il déploré par ailleurs. Il a en outre
rappelé les efforts de l'Algérie
pour aider les Sahraouis à déminer les territoires libérés, soulignant l'existence d'un partenariat avec l'Association algérienne
de défense des victimes des mines
antipersonnel.
APS

MONDE

Mardi 22 décembre 2015

LA DÉCHÉANCE DE LA NATIONALITÉ FRANÇAISE

Un «boulet» pour François Hollande
Annoncée en grande pompe, quelques jours après les attentats du 13 novembre, avec
l’assentiment de la classe politique française, la mesure longtemps revendiquée par l’extrême
droite puis par la droite, dite de la «déchéance de nationalité» ne suscite plus les mêmes
ardeurs, voire elle provoque même des remous au sein de la majorité de gauche, notamment
dans des cercles proches du président François Hollande que la presse française trouve, luimême refroidi sur la question.
Cherbal E-M
En fait, le problème s’est d’abord posé
au niveau de la «faisabilité juridique» de
la mesure ; l’article 25 du code civil
français prévoit en effet la déchéance de
la nationalité mais applicable uniquement
pour les binationaux ayant acquis la nationalité française. Devant les deux chambres du Parlement français, réunies en
congrès le 16 novembre à Versailles, François Hollande est allé au-delà : « Nous
devons pouvoir déchoir de sa nationalité
française un individu condamné pour
une atteinte aux intérêts fondamentaux
de la nation ou un acte de terrorisme,
même s’il est né Français, je dis bien
même s’il est né Français, dès lors qu’il
bénéficie d’une autre nationalité », a-t-il
déclaré, repris par le site www.bfmtv.com.
Saisi pour se prononcer sur la mesure, le
Conseil d’Etat l’a jugée applicable dans
le cadre d’une révision de la Constitution,
dans le sens où, argumente-t-il, elle est
d’une «portée limitée».
En effet, la mise en œuvre de la déchéance telle que souhaitée par Hollande
doit impérativement passer pour un nouveau chantier de révision de la Constitution, dans la mesure où «la loi du 23
janvier 2006 rend en effet impossible la
déchéance de la nationalité française
lorsque celle-ci a été acquise plus de 15
ans avant les faits reprochés. Ce délai est
garanti par le Conseil constitutionnel »,
souligne le site de la radio française europe1.fr qui souligne que « les binationaux
nés Français ont donc peu de risques
d’être concernés, à moins d’être des terroristes très précoces.» Et puis, il faudrait
également faire avec le premier article
de la Constitution française qui garantit
« l’égalité devant la loi de tous les citoyens
sans distinction d’origine ».
Aux péripéties juridiques nécessaires
à l’application de son engagement, François Hollande fait face à une fronde qui
se fait de plus en plus bruyante, et émane
de ses cercles les plus fidèles. Les alliés
Verts n’ont pas caché leur désapprobation,
à l’image de la coprésidente des députés
écologistes et députée de Paris, Cécile

Duflot, qui a estimé que la déchéance
de la nationalité de citoyens nés Français
«serait une faute». Même réaction de la
part d’Emmanuelle Cosse secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV), qui se prononce sur cette mesure
sur le site www.liberation.fr, en déclarant
: « Sincèrement, c’est scandaleux et extrêmement inquiétant. Si nous faisons
ça, nous tombons exactement dans le
piège que veut nous tendre Daech. Ce serait inefficace voire contre-productif… »
Les soucis de François Hollande ne
font que s’accentuer, à voir des ténors de
son cercle rapproché se démarquer d’une
telle disposition. Après les réserves émises
publiquement par le premier secrétaire
du PS, Jean-Christophe Cambadélis, c’est
au tour du Premier ministre Manuel Valls,
suivi du ministre de l’Intérieur. Manuel
Valls ne se cache plus pour dire ses doutes
sur cette mesure, et sur son efficacité, lâchant même devant des journalistes : «Je
ne suis pas choqué par cette proposition,
mais est-ce que le symbole, qui concerne
quelques cas, en vaut la peine? ». Reçu
par le président, Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur ne se prive pas pour
demander l’abandon de la mesure.
Les critiques au sein de la majorité
semblent avoir obtenu un écho au Palais
de l’Elysée où des bruits fuitent sur un
possible revirement sur l’engagement

présidentiel en la matière. En prévision
d’un prochain Conseil des ministres, qui
aura à aborder la question, Jean-Marie
le Guen, secrétaire d’Etat chargé des Relations avec le Parlement, donne de la
consistance à ces bruits, en avouant sur
l’antenne de la radio Europe1 : « J’ai l’impression qu’aujourd’hui il y a de moins
en moins de gens qui pensent qu’il est
fondamental d’inscrire dans la Constitution la perte de nationalité ».
Co-auteur d’un livre paru en 2014,
sous le titre Islamophobie: la contre-enquête (Plein Jour, 288p, 19€, octobre 2014),
le journaliste Jean-Christophe Moreau,
s’est livré à une analyse de la déchéance
de la nationalité française dans un papier
mis en ligne par lefigaro.fr ; il y livre ses
craintes « que sa généralisation n’entraîne
dans les faits - pour reprendre les termes
d’une saisine déjà ancienne du Conseil
constitutionnel- une inquiétante fabrique
d’apatrides que bien évidemment aucun
pays étranger ne voudra accueillir, exceptés ceux qui nous sont hostiles... ». Il
reprend pour la circonstance, cette formule de l’ancien leader socialiste Michel
Vauzelle qui disait en 1992 : «Il ne me
paraît pas raisonnable de raccompagner
chez l’ennemi celui qui est en intelligence
avec l’ennemi. Il vaut mieux le garder
“de par chez nous”, comme on dit quand
on est un rural. »

ESPAGNE:

La droite en tête des législatives,
selon un sondage à la sortie des urnes
Les Espagnols n'ont accordé qu'une courte victoire
dimanche à la droite au pouvoir, qui perdrait la majorité
absolue, et hissé Podemos,
l'allié de Syriza, à la
deuxième place, selon des
sondages réalisés à la sortie
de urnes.
Les conservateurs du
Parti populaire (PP), au pouvoir depuis 2011 en Espagne,
arriveraient en tête des élections législatives avec 26,8 %
des voix, selon ces sondages
réalisés par TNS Demoscopia auprès de 177.000 personnes dimanche à la sortie
des urnes.
Le nouveau parti de
gauche radicale Podemos,
né au début de l'année dernière, arriverait deuxième,
avec 21,7 % des voix, dépassant le Parti socialiste ouvrier espagnol (20,5%) et
l'autre parti émergent, le li-

béral Ciudadanos, qui obtiendrait 15,2% des voix.
Le chef du gouvernement
espagnol sortant, le conservateur Mariano Rajoy, 60
ans, qui briguait sa réélection, perdrait ainsi la majorité à la chambre des
députés, et avec moins de
30% des voix aura du mal à
gouverner.

Après 32 ans de bipartisme qui ont vu se succéder
au pouvoir le Parti socialiste
ouvrier espagnol (PSOE) et
le Parti populaire (PP), cette
formation de gauche radicale issue du mouvement
des "Indignés" inflige aussi
sa pire défaite au Parti socialiste, qui avait déjà subi un
cuisant échec en 2011.

Le PSOE emmené par Pedro Sanchez, 43 ans, arriverait
cependant encore deuxième
en nombre de sièges au Parlement, avantagé par une
complexe loi électorale donnant davantage de poids aux
régions rurales et aux petites
provinces où il est mieux représenté.
Le nombre d'indécis avait
atteint des records. Certains
ont hésité jusque devant
l'urne à accorder leur
confiance à l'un des deux
nouveaux partis.
Podemos et Ciudadanos
ont émergé à la faveur d'une
crise sans précédent, qui a
secoué non seulement l'économie mais aussi les institutions, ternies par la corruption touchant l'ensemble
de l'establishment: partis traditionnels, grandes entreprises, syndicats, et même
une fille du roi Juan Carlos.

DK NEWS 15

ITALIE:

2 fausses alertes
à la bombe
dimanche à Turin
Deux alertes à la bombe à Turin (nord de
l'Italie) ont obligé, dimanche, les services de
police à intervenir d'urgence, après des appels anonymes anonçant la présence d'engin explosifs dans un musée et un centre
commercial de la ville.
Dans la matinée, la police a reçu un appel
faisant état de la présence d'une bombe
dans le célèbre immeuble Mole Antonelliana, en plein centre-ville, qui abrite le
Musée national du cinéma. L'immeuble a
été évacué d'urgence, alors que les rues
avoisinantes ont été bouclées. Après l'inspection des lieux, l'équipe de déminage a
conclu à une fausse alerte, indique-t-on de
source policière. Un deuxième appel téléphonique a mis en alerte les services de police en affirmant qu'une bombe avait été
posée et exploserait vers 14 heures dans un
centre commercial très fréquenté en périphérie de la ville.
L'inspection des lieux n'a également rien
révélé. Au cours des dernières semaines, les
alertes à la bombe ont été multipliées dans
la ville et sa région. Les rues dans la zone du
Lingotto (sud-est de Turin) avaient été évacuées par une équipe de déminage après
des informations sur un engin explosif
placé devant un magasin, qui s'était avéré
un leurre. De même, un avion a été minutieusement fouillé à l'aéroport de Caselle
après un autre appel anonyme annonçant
qu'une bombe serait placée à bord.

Une majorité des
Français ne croit
pas aux
prévisions
économiques et
sociales
Une nette majorité des Français ne croit
pas dans les prévisions gouvernementales
de hausse de la croissance, d'inversion de la
courbe du chômage ou de réduction du déficit en 2016, selon un sondage Opinionway
pour Le Figaro, BFM Business et Axys
consultants publié dimanche.
Pour 67% des sondés le niveau de la
croissance économique serait "inférieure" à
1,5% prévu par le gouvernement, 27% l'estiment "égale" et 5% "supérieure". 1% ne s'est
pas prononcé.
Alors que "le gouvernement prévoit pour
2016 une inversion durable et continue de
la courbe du chômage", 48% des personnes
sondées ont estimé que le nombre d'inscrits
à Pôle emploi allait "augmenter", 36% "stagner" et 15% "baisser", selon l'institut. 1% ne
s'est pas prononcé.
Par ailleurs, 85% des Français interrogés
pensent que la réduction du déficit public
du gouvernement à 3,3% du PIB en 2016 et
sous la barre des 3% en 2017 ne serait pas
respectée, tandis que 14% d'entre eux l'estime possible. 1% ne s'est pas prononcé.
Parmi une liste de réformes économiques, soumise par l'institut, les personnes interrogées ont indiqué que leurs
priorités étaient pour 2016 , la baisse des impôts (38%), la baisse du coût du travail des
entreprises (31%), la simplification du code
du travail (23%), la mise en oeuvre du
compte personnel d'activité (19%), la suppression des 35 heures (18%), le redressement du commerce extérieur (18%), la
réduction du nombre de fonctionnaires
(18%). Deux réponses étaient possibles.
Ce sondage a été réalisé les 16 et 17 décembre par questionnaire auto-administré
en ligne (système Cawi), auprès d'un échantillon de 1.007 personnes représentatif de la
population française âgée de 18 ans et plus,
constitué selon la méthode des quotas.
APS

16 DK NEWS

CULTURE

Mardi 22 décembre 2015

1 0 E F E S T I VA L G É R I E

2 orchestres andalous et un ensemble
irakien ouvrent à Alger
Le 10e Festival international de musique andalouse et des musiques anciennes «Festivalgérie» s’est
ouvert dimanche à Alger avec trois récitals animés par Lamia Madini, l’Ensemble irakien Angham
El Rafideyn et l’Association des Beaux-arts d’Alger, devant un public nombreux et recueilli.
Trois ensembles ont été accueillissur la
scène de la salle Ibn Zeïdoun de l’Office
Riadh El Feth, près de trois heures durant,
en ouverture du 10e Festivalgérie, devant
un public venu renouer avec le patrimoine andalou et les musiques anciennes
du monde.
Lamia Madini, première à monter sur
les planches, soutenue par l’Ensemble national algérien féminin de musique andalouse (Enama) dirigé par Kateb Nagib, a
présenté «Noubel Mezmoum» dans ses
différentes déclinaisons rythmiques et
mélodiques.
Dotée d’une belle présence, Lamia Madini a séduit l’assistance avec une voix
suave et limpide, interprétant librement
son répertoire en posture debout, sans le
luth, son instrument de prédilection.
La vingtaine de musiciennes composant l’ENAMA ont brillé de maîtrise dans
leurs différents instruments notamment
les cordes aux sonorités relevées dont le
r’beb, le luth, la kouitra et les deux qanuns
présents sur scène. L’Ensemble irakien
«Angham El Rafideyn» est ensuite intervenu en quatuor d’anciens musiciens
avec Taha Gharib au «Djoza» (petite vièle
rustique à pique), dirigeant ses compatriotes Sabah Hachem au «sentor» (cithare à table frappé qui se joue avec des
petites baguettes à marteaux), Sabah
Kadem au «riq» (petit tar ou tambourin)

et à « El Khchabia « (petite percussion à
deux tambours séparés) et M’Hamed
Khalil, à la derbouka (percussion orientale). L’ensemble irakien a présenté un
répertoire traditionnel fait des pièces,
Hidjaz tadittionnel, Leyloun Bihi El Fen
Indjala (mouwachah dans le mode rasd),
Maqam El Bendjigah (dérivé du 5e degré
du mode rasd) et Et’Choharga (dérivé du
mode adjam âouchaïran). Les pièces,
Oundour Ilaya dans le mode nahaouend,
chansons rurales dans le maqam bayati et
une présentation des différents rythmes
irakiens exécutés par les percussionnistes
de la troupe, ont également été au programme du quatuor irakien. L’Associa-

tion des beaux-arts d’Alger, dernière à se
produire dans cette soirée inaugurale du
10e Festivalgérie, s’est présentée devant le
public avec une vingtaine de musiciens
dont plus d’un tiers de femmes. Dirigés
d’une main de maître par Abdelhadi Boukoura, aux commandes de l’association
depuis 1999, les instrumentistes de l’ensemble algérois issu de l’ancienne «Société des beaux-arts» fondée en 1856, ont
présenté «Noubet H’çin» dans ses différentes variations rythmiques.
Une dizaine de jours, confie M. Boukoura, aura suffie au groupe pour mettre
au point le programme de la nouba fait
d’une dizaine de pièces interprétées soit

par l’ensemble ou alors en solo par Mounia Chatal, Amira Chekchek, Lamia Abdelli, Hamza Bouneb, Haroun Chettab et
Noueddine Benalioua. Parmi les instrumentistes de l’Association des beaux-arts
d’Alger, dont le chef d’orchestre a fait
l’éloge, Yasmine Sefsaf, musicienne nonvoyante, jouant au luth rayonnante dans
sa tenue traditionnelle avec une voix pure
à la tessiture large.
Le public, prenant du plaisir à suivre
les trois prestations, a eu du bon répondant en réagissant avec des applaudissement et des youyous aux différentes
prouesses techniques et vocales des instrumentistes et des chanteurs, marquant
l’intervention des Irakiens, qui ont réarrangé les textes de leurs chansons de manière à faire l’éloge de l’Algérie, d’un
enthousiasme particulier. En début de
soirée le commissaire du 10e Festivalgérie
M. Aissa Rahmaoui a donné lecture à l’allocution inaugurale de l’évènement au
nom du ministre de la Culture M. Azeddine Mihoubi.
Douze pays prennent part au 10e Festivalgérie qui se poursuit jusqu’au 26 décembre avec au programme de la journée
de lundi, l’Ensemble Mudejar (Espagne),
la chanteuse Zakia Kara Torki et l’Ensemble de l’amitié algéro-turque.
APS

PUBLICITÉ

BATNA

Exposition de photos
en soutien à la ville sainte
d’El Qods

Une exposition de photos baptisé «l’exode» en soutien à la ville sainte d’El Qods a
été organisée dimanche à Batna par le bureau local de l’Association des oulémas musulmans algériens, a-t-on constaté.
Les clichés exposés lors de cette manifestation tenue au centre culturel islamique
de Batna, racontent la vie et l'histoire du Prophète Mohamed (Qsssl), ainsi que les symboles de l'Islam, au moyen d’une sélection de photographies issues des archives de
l'Association, ont souligné les organisateurs. Regroupés autour d'un drapeau palestinien géant et munis de fanions avec au centre une photo de la mosquée El-Aqsa, les
organisateurs et de jeunes visiteurs, dont des acteurs associatifs, ont scandé, lors de
l’ouverture de cette exposition, des slogans de soutien au peuple palestinien et à sa
lutte pour la liberté et l'indépendance.
Ils ont appelé, par la même occasion, la communauté internationale à faire pression sur l'entité sioniste pour l'amener à mettre un terme à ses exactions et ses agressions répétées dans les territoires palestiniens occupés, ainsi qu’à sa politique
belliqueuse dans la bande de Gaza.
Cette manifestation de solidarité est organisée en prélude à un sit-in qui sera organisé à l’occasion de la célébration du Mawlid Ennabaoui devant le siège de l’Ugta à
Alger, pour attirer l'attention de la société civile internationale, des organisations humanitaires, des Nations unies et du monde entier sur la cause palestinienne, notamment la question de la ville sainte d'El Qods, ont ajouté les organisateurs.

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

DK NEWS

Anep : 359 952 du 22/12/2015

Mardi 22 décembre 2015

PUBLICITÉ

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

DK NEWS

17

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

DK NEWS

Anep : 359 943 du 22/12/2015

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

DK NEWS

Anep : 360 043 du 22/12/2015

DK NEWS

Anep : 360 118 du 22/12/2015

18

TÉLÉ

DK NEWS

P R O G R A M M E
06:30 : TFou
08:20 : Météo
08:25 : Téléshopping
08:55 : Météo
09:00 : TFou
10:15 : Un ticket gagnant pour Noël
11:55 : Petits plats en équilibre
12:00 : Les douze coups de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:35 : Petits plats en équilibre
13:40 : Au coeur des Restos du coeur
13:45 : Histoire d'un rêve
13:50 : Météo
13:55 : Hôtel Transylvanie
15:35 : Stuart Little 2
17:00 : Ghost
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : My Million
20:35 : Météo
20:40 : Nos chers voisins
20:55 : Zoo
21:40 : Zoo
22:35 : Zoo
23:20 : Zoo

06:00 : Les Z'amours
06:25 : Point route
06:30 : Journal
06:35 : Télématin
06:57 : Météo 2
07:00 : Journal
07:10 : Télématin (suite)
08:00 : Journal
08:10 : Télématin (suite)
09:35 : Dans quelle éta-gère
09:40 : Des jours et des vies
10:00 : Des jours et des vies
10:25 : Amour, gloire et beauté
10:45 : Météo outremer
10:55 : Motus
11:25 : Les Z'amours
11:55 : Tout le monde veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:40 : Météo 2
13:45 : Consomag
13:46 : Expression directe
13:50 : Les Grosses Têtes
15:25 : Chouchou
17:10 : Flynn Carson et les nouveaux aventuriers
17:55 : Flynn Carson et les nouveaux aventuriers
18:50 : N'oubliez pas les paroles
19:20 : N'oubliez pas les paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode d'emploi
20:41 : Vestiaires
20:45 : Beau travail
20:46 : Alcaline l'instant
20:50 : Météo 2
20:55 : L'hôtel du Libre-échange
23:15 : Les héros du climat
23:20 : Au coeur de «L'Hôtel du Libreéchange»

06:00 : EuroNews
06:30 : Baby Looney Tunes
06:40 : Baby Looney Tunes
06:51 : Baby Looney Tunes
07:02 : Baby Looney Tunes
07:12 : Baby Looney Tunes
07:28 : Nos voisins les Marsupilamis
07:50 : Ludo vacances
07:55 : Les lapins crétins : invasion
08:01 : Les lapins crétins : invasion
08:08 : Les lapins crétins : invasion
08:14 : Les lapins crétins : invasion
08:21 : Les lapins crétins : invasion
08:27 : Les lapins crétins : invasion
08:35 : Les lapins crétins : invasion
08:41 : Les lapins crétins : invasion
08:48 : Les lapins crétins : invasion
08:54 : Les lapins crétins : invasion

09:05 : Garfield & Cie
09:17 : Garfield & Cie
09:34 : Trop cool, Scooby-Doo !
09:56 : Trop cool, Scooby-Doo !
10:22 : Les chroniques de Zorro
10:49 : Niko le petit renne 2
12:03 : Peanuts
12:05 : Peanuts
12:08 : Consomag
12:09 : Météo
12:10 : 12/13 : Journal régional
12:25 : 12/13 : Journal national
12:55 : Météo à la carte
13:55 : La ruée vers l'Ouest
16:15 : Des chiffres et des lettres
16:55 : Harry
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour un champion
19:00 : 19/20 : Journal régional
19:18 : 19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal national
19:58 : Météo
20:00 : Tout le sport
20:20 : Météo régionale
20:25 : Plus belle la vie
20:55 : Marius
22:25 : Météo
22:30 : Grand Soir 3
23:00 : Le pitch
23:05 : Superstar
06:00 Sport : J+1
07:00 : Les Dalton
07:05 : Les Dalton
07:15 : Onn / Off
07:20 : Onn / Off
07:25 : Kaeloo
07:35 : Kaeloo
07:40 : Drôles de colocs
07:50 : Shazzam super 2000
08:00 : Shazzam super 2000
08:05 : Les Crumpets
08:20 : Les Crumpets
08:35 : Ninja Turtles
10:10 : Eric et Quentin
10:15 : La semaine des Guignols
10:50 : Wild
12:43 : Importantissime, les coulisses de
l'émission
12:50 : La nouvelle édition
14:05 : Le Hobbit : la bataille des cinq armées
16:25 : La semaine de Stéphane Guillon
16:30 : 47 Ronin
18:30 : Le tour du bagel
18:50 : La météo
18:51 : Le JT
19:00 : Ce soir show
20:10 : Le petit journal
21:00 : Whiplash
22:40 : U2

Mardi 22 décembre 2015

D U

J O U R
La sélection

20h55
Zoo
Résumé
Un avis de recherche a été
lancé à l'encontre du groupe
par le FBI. L'équipe projette de
fuir vers la Zambie afin de trouver de l'ADN de léopard pour fabriquer un antidote à la molécule synthétisée par Reiden Global. Auparavant, Jackson
contacte Ray Endicott, un activiste en faveur des droits des animaux. Ils pénètrent par effraction dans un zoo de Floride où Ray enlève des animaux dans le
but de les remettre dans leur milieu naturel. Mais il est blessé par des gardes
armés. Les animaux, regroupés dans le camion de Ray, adoptent un comportement pacifique entre eux, mais agressif vis à vis des humains...

20h55
L'hôtel du Libre-échange
Résumé
Aux alentours de 1895, à Passy.
Marcelle Paillardin est exaspérée.
Son mari, un architecte bedonnant
et essoufflé, n'honore ni sa couche,
ni son nom. Aussi, lorsque le brave
Paillardin lui annonce qu'il doit
passer la nuit dans une chambre
supposée hantée pour y constater la
présence d'esprits frappeurs, Marcelle décide-t-elle de prêter l'oreille
aux propos enjôleurs de leur ami
Pinglet, en quête de bonne fortune.
Le couple illégitime transporte ses amours naissantes à l'Hôtel du Libre-échange,
dont le nom dit assez l'usage. Le hasard conduit sous le même toit Paillardin
lui-même, un client bègue, Mathieu et la bonne des Pinglet, en coquetterie avec
le neveu de Paillardin...Direction artistique de Jean-François Varlet. Décors de
Stéphanie Jarre.

20h50
Marius
Résumé
Sur le Vieux-Port de Marseille, une jeune femme avoue
ses sentiments au garçon
qu'elle aime depuis son enfance. Mais ce dernier rêve du
grand large.

20h55
Whiplash

06:30 : Météo
06:35 : Baskup
06:50 : Les blagues de Toto
07:00 : Les p'tits cuistots
07:05 : Les p'tits cuistots
07:15 : Alvinnn !!! et les Chipmunks
07:25 : La maison de Mickey
08:00 : Miles dans l'espace : les messages de
Miles
08:05 : Docteur La Peluche
08:20 : Princesse Sofia
08:35 : K3
08:55 : Météo
09:00 : M6 boutique
10:10 : Once Upon a Time
10:55 : Once Upon a Time
11:50 : Once Upon a Time
12:40 : Météo
12:45 : Le 12.45
13:15 : Scènes de ménages
13:40 : Météo
13:45 : Trois jours avant Noël
15:30 : Un Noël sur mesure
17:00 : Le Noël des petites terreurs
18:35 : Objectif Top chef
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 : Félins
22:25 : Chimpanzés

Résumé
Dans un conservatoire
de Manhattan, devant et
derrières les fûts, affrontement entre un jeune apprenti batteur de jazz ambitieux et son professeur
cruel et impitoyable.

20h55
Félins
Résumé
Bienvenue sur la terre des
lions, au sud-ouest du Kenya.
Protégés, les félins y vivent en
totale liberté. Maître en son
royaume, le lion est le plus
puissant des prédateurs. A chacun sa place dans le clan, la loi
du plus fort est la règle. A l’opposé, le guépard vit en solo ou
avec ses petits. Pour tous les félins du Masaï Mara, la vie est
une jungle...

DK NEWS

DÉTENTE

Mardi 22 décembre 2015

Mots fléchés n°1161

19

Citations

“La vérité
engendre
la haine.”
* Proverbe
allemand

C’est arrivé un 22 décembre
1997 : Nelson Mandela fait ses adieux à l'ANC,
son dauphin Thabo Mbeki lui succède à la présidence.
1999 : établissement de la Région administrative spéciale de Macao, territoire rétrocédé par
le Portugal à la Chine.
2000 : cinq juges de la Cour suprême du Chili
votent l'abandon des charges de meurtre portées contre l'ancien dictateur Augusto Pinochet.
2010 : résolution n° 1962 du Conseil de sécurité
des Nations unies ayant pour sujet : la situation
en Côte d'Ivoire.
2010 : résolution n° 1963 du Conseil de sécurité
des Nations unies ayant pour sujet : menaces
contre la paix et la sécurité internationales résultant d’actes de terrorisme.
2011 : résolution n° 2027 du Conseil de sécurité
des Nations unies ayant pour sujet : la situation
au Burundi.
Célébrations :
- Journée internationale de la solidarité humaine.
- France : La Réunion : Abolition de l'esclavage
« Fêt kaf », commémore le décret d'abolition
pris par Sarda-Garriga en 1848.
- Chine : Macao : Journée de l'établissement de
la Région administrative spéciale, commémore le transfert de souveraineté réalisé en
1999 entre le Portugal et la Chine.

Mots
Motscroisés
croisésn°1161
n°776

Samouraï-Sudoku n°1161

Chaque sudoku samouraï a une solution unique et peut être résolu
par la logique pure.

4 Horizontalement:
1. Arrêter
2.Fille de Cadmos - Lac de
l'ancienne Égypte
3.Expression rieuse - Appareil
pour serrer
4.Personne employée à des
travaux d'utilité collective Villages isolés
5. Trois -- Arbres voisins du
bouleau
6.Économiser avec excès Dévidoir servant à tirer la soie

des cocons
7.Platine - Cria en parlant des
bovidés
8.Génie - Dévoiler
9.Coup de baguettes donné
sur le tambour- Meurtre Dans la rose des vents
10.Prénom féminin - Entoures
11. Qui éprouve de l'émotion Résonne lentement - Règle de
dessinateur
12.Papier très fin - Rigide

4 Verticalement :
1.Industries et commerces
des alcools et liqueurs
2.Extraordinaire - Petite
quantité d'un liquide
3.Préoccupations - Ouvrage en maçonnerie
4.Radium - Racine d'un
arbrisseau du Brésil
5.Négligèrent - Tellure
6.Un des points cardinaux
- Arbre aux grandes
feuilles palmées
7.Au golf, cheville - En-

7 erreurs

Les problèmes de sudoku samouraï se composent de cinq grilles de
sudoku entrelacées. Les règles standard du sudoku s'appliquent à
chacune de ces cinq grilles. Placez les chiffres de 1 à 9 dans les cases
vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque
région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9.

semble des moyens dont
dispose un État pour assurer sa sécurité
8.Infinitif - Du verbe boire
- Inflammation de l'uvée
9.Détérioration des grains
par la nielle - Néon
10.Objets servant à la cuisine
11. Partisans convaincus Pronom personnel
12. Police (argot) - Imaginer

SPORTS

20 DK NEWS
BASKETBAL

NBA : Miami repart
de l'avant
Miami qui restait sur une nette défaite à domicile contre Toronto (108-94), a dominé Portland 116
à 109 malgré les 32 points de Damian Lillard, dimanche.
Le Heat a signé sa seizième victoire de la saison
et s'est emparé de la 3e place de la conférence Est (16
v-10 d), tandis que Portland a rétrogradé à la 13e place
de la conférence Ouest (11 v-18 d) avec un bilan calamiteux à l'extérieur (5 v-12 d).
Les Trail Blazers ont pourtant dominé les deux
premières périodes sous l'impulsion de Lillard,
mais le Heat a repris la direction des opérations après
la pause grâce à son collectif plus performant avec
quatre joueurs de son cinq majeur avec dix points
et plus.
Chris Bosh a fini la rencontre avec 29 points, six
rebonds et quatre passes décisives alors que Hassan
Whiteside a ajouté 22 points (10 sur 13 au tir) et onze
rebonds.
De son côté, Minnesota s'est imposé dans la
salle des Brooklyn Nets 100 à 85 avec 24 points et 10
rebonds du "rookie" Karl-Anthony Towns.
Les Nets ont enchaîné une cinquième défaite
consécutive, synomyme de 14e et avant-dernière
place à l'Est (7 v-20 d) tandis que les Timberwolves
ont grappillé une place à l'Ouest (11e, 11 v-16 d).

VOLLEY-BALL
CHAMPIONNAT D'ALGÉRIE UNE
A MESSIEURS (2E PHASE - GR.
E) :

Le programme
de la 1re journée
Programme de la 1re journée du groupe E,
comptant pour la 2e phase du championnat d'Algérie Une A messieurs de volley-ball, prévue mardi :
NR Bordj Bou-Arréridj - O. El Kseur (17h00)
EF Aïn Azel - Etoile Sétif (16h00)
PO Chlef - GS Pétroliers (16h00)
MB Béjaïa - OMK El-Milia (16h00)
NB : la poule E est composée des 1er et 2e du classement de chaque groupe à l'issue de la 1re phase.

CHAMPIONNAT D'ALGÉRIE
UNE A MESSIEURS
(2E PHASE - GR.F) :

Le programme
de la 1re journée
Programme de la 1re journée du groupe F, comptant pour la 2e phase du championnat d'Algérie Une
A messieurs de volley-ball, prévue mardi :
WA Tlemcen - RC M'sila (17h00)
ASV Blida - WO Rouiba (16h30)
ITR Sétif - IB Metlili Chaânba (17h30)
MCB Laghouat - NC Béjaïa (16h00)
NB : la poule F est composée des 3e et 4e du classement de chaque groupe à l'issue de la 1re phase.
APS

Mardi 22 décembre 2015

La semaine olympique "Sport-Sud"
une occasion pour consolider l’esprit
de citoyenneté et la solidarité sociale
La semaine olympique "Sport- Sud" constitue une occasion pour consolider l’esprit de
citoyenneté et la solidarité sociale, a affirmé dimanche à Ouargla le ministre de la
Jeunesse et des Sports El-Hadi Ould Ali.
La semaine olympique
Sport Sud "revêt une grande
importance pour les jeunes et
constitue une occasion pour
consolider l’esprit de citoyenneté et de solidarité sociale",
a indiqué le ministre qui donnait le coup d'envoi de cette
manifestation sportive et juvénile, au terme de sa visite
d’une journée dans cette wilaya en compagnie du président du Comité olympique
algérien (COA).
M. Ould Ali a mis l’accent,
en outre, sur la nécessité d’intégrer l’ensemble des acteurs,
particulièrement les jeunes,
en vue de réaliser les objectifs
tracés par le gouvernement en
matière de développement
basés sur la participation de
différentes régions du pays
et les parties concernées à
l’échelle nationale.
De son côté, le président du
Comité olympique algérien
(COA), Mustapha Berraf, a assuré que tous les moyens requis ont été mobilisés afin de
promouvoir l’activité sportive dans le sud du pays, notamment à travers l’encoura-

gement et l’accompagnement
du mouvement sportif Sud
et l’encadrement des jeunes.
Ce rendez-vous est une
occasion de rencontre pour
les jeunes sportifs, pour promouvoir les activités sportives, a ajouté M. Berraf, tout
en insistant sur les nobles valeurs olympiques et le res-

pect de l’esprit sportif entre
participants.
Quelque 950 jeunes
athlètes (filles et garçons),
représentant 12 wilayas du
Sud du pays, prennent part à
cette manifestation, organisée
durant la période allant de
20 au 25 décembre au niveau
du complexe sportif de la

commune de Rouissat .
La cérémonie d’ouverture
de la semaine olympique
"Sport Sud" qui s’est déroulée,
dans une ambiance festive a
été marquée par la présence
de figures du sport algérien,
à l’instar de Soraya Haddad,
Amara Benyekhlef ( Judoka) et
Saidi Sayef Ali (athlétisme).

L'équipe nationale de taekwondo entame un
stage bloqué à Bouira
L'équipe nationale de taekwondo a entamé hier un stage bloqué à salle omnisports de la ville de Bouira, a-t-on appris
auprès du président de la fédération
Abdelhak Tiabi.
"Le stage a démarré hier matin à la
salle OMS de Bouira en présence de
vingt athlètes (garçons et filles) de
l'équipe nationale spécialité (kata) et il se
poursuivra jusqu'au 29 du mois en cours",
a indiqué à l'APS Tiabi.
La sélection nationale senior de kumité effectuera de son côté un stage bloqué du 24 au 29 décembre, selon la
même source.
"Ces stages sont programmés pour sélectionner deux athlètes garçons et deux
athlètes filles devant prendre part au
prochain tournoi qualificatif aux Jeux
olympiques de Rio (Brésil), prévu les 6 et
7 février à Agadir au Maroc", a-t-il précisé.
Ce stage intervient quelques jours
après le stage effectué par 25 arbitres nationaux au centre de loisir scientifique
(CLS) de Bouira. Le président de la fédération avait saisi cette occasion pour

S

o

l

u

t

vanter les progrès que connaît ce sport
de combat (taekwondo) en Algérie.
L'augmentation du nombre de pratiquants licenciés de taekwondo, et des arbitres nationaux et internationaux, ainsi

i

o

que d'entraîneurs, constitue la preuve
tangible de ces avancées connues dans la
promotion de cette discipline sportive en
Algérie, d'après le président de l'instance fédérale.

n

EMOUSTILLERn
GELnTONnAVEC
OLIGARCHIEnO
CEVENOLEnNEE
EREnNNEnITOU
NnTUEnMENEUR
TRnSUJETSnES
RnTEXANnUSnn
ISARnITALIEN
SOLEILnSTERE
MIENnLISEURS
ERnTUILEnREn

Mots Fléchés N°1160

Mots Croisés N°1160

Sudoku N°1160
SAUCISSONNER
APPAREILnOSE
RISSOLEESnCV
TnInNnNAITRE
RELAISnGEMIR
OBOLEnHIVnMI
URNEnGYNECEE
VEnAUnPERDUS
InESnMEUTnRn
LADnCORSnInA
LIDOnMOELLON
ELYSEENnMENE

SPORTS
CAN-2016 DE HANDBALL (PRÉPARATION) :

DK NEWS

Mardi 22 décembre 2015

L'Algérie entame son
stage en Serbie
La sélection algérienne de handball messieurs a entamé hier son stage de
préparation en Serbie par une première séance d'entraînement au centre
sportif de Belgrade, a t-on appris auprès de la Fédération algérienne de
handball (FAHB).

Au cours de ce stage qui se
poursuivra jusqu'au 31 décembre
prochain, le sept algérien sous la
conduite de l'entraîneur Salah
Bouchekriou effectuera deux
séances d'entraînement par jour
(biquotidien) lors de la première
semaine, qui sera ponctuée par
une rencontre amicale le vendredi
25 décembre à 18h00.
D'autre part, les joueurs évoluant à l'étranger : Kaabache Soltane Kieffer, Boultif et Rahim de-

vraient rallier le groupe entre
lundi et mercredi.
L'équipe algérienne se déplacera le samedi 26 décembre vers le
Monténégro avec deux matchs
amicaux au programme contre la
sélection nationale les 27 et 28 décembre.
Les coéquipiers de Berkous reprendront l'entraînement le lendemain mardi avec deux séances
d'entraînement, alors que l'ultime
séance aura lieu le mercredi 30 dé-

cembre. Le retour aux pays est
prévu jeudi après-midi.
L'Algérie évoluera lors de la
CAN-2016 dans le groupe A avec
l'Egypte (pays hôte), le Maroc, le
Gabon, le Nigeria et le Cameroun.
Le groupe B est composé de la
Tunisie, du Kenya, de la RD Congo,
de la Libye, du Congo et de l'Angola.
Le champion d'Afrique se qualifiera aux JO-2016 de Rio et les trois
premiers prendront part au championnat du monde 2017 en France.

L'Egypte remporte son premier match
amical en Lituanie
La sélection égyptienne de
handball, adversaire de l'Algérie
dans le groupe A de la Coupe
d'Afrique des nations 2016 (21-30
janvier au Caire), a battu le club lituanien de Kaunas 32 à 23, dans le
cadre de sa préparation pour le
rendez-vous continental. Les Pharaons qui effectuent stage en terre
lituanienne (10-24 décembre), ont
pris un léger avantage sur leurs adversaires en première période (15
à 11) avant de creuser l'écart.
L'équipe égyptienne conduite par
Marwan Ragab disputera trois autres matchs amicaux face aux sélections de Russie, Lituanie et Biélorussie respectivement les 26, 27
et 28 décembre. L'Egypte, pays
hôte de la 22e CAN, évoluera dans
le groupe A avec l'Algérie (tenante
du titre), le Maroc, le Gabon, le Nigeria et le Cameroun. Le groupe B
est composé de la Tunisie, du Ke-

nya, de la RD Congo, de la Libye, du
Congo et de l'Angola. Le champion d'Afrique se qualifiera aux JO-

2016 de Rio et les trois premiers
prendront part au championnat du
monde 2017 en France.

FA HANDISPORT:

La mise en conformité des statuts types
de la fédération au menu de l'AG
extraordinaire
La mise en conformité des textes réglementaires
(statuts types et règlements intérieurs) avec le décret
fixant les modalités d'organisation et de fonctionnement des fédérations sportives nationales, sera, vendredi (14h30) à l'INFS/STS de Dély Ibrahim (Alger), à
l'ordre du jour de l'assemblée générale extraordinaire

de la Fédération algérienne handisport (FAH). Les projets de textes comprenant les statuts, règlements intérieurs de la fédération ainsi que le statut type des
ligues de wilaya seront soumis pour débats, puis approbation, aux membres statutaires de l'AG, a-t-on appris auprès de l'instance fédérale.

21

MONDIAL-2015 DAMES DE
HANDBALL:

3e titre mondial pour
la Norvège

La sélection norvégienne de handball a remporté le Mondial-2015
dames, grâce à sa facile victoire contre les Pays-Bas (31-23), en finale
disputée dimanche à Herning (Danemark).
C'est le troisième titre mondial pour les Norvégiennes (1999 et 2011),
qui compostent leur billet pour les Jeux olympiques 2016 à Rio De Janeiro au Brésil.
Les Néerlandaises, qui n'avaient encore jamais atteint ce stade de
la compétition, ont été copieusement dominées par la Norvège, beaucoup plus habituée à jouer le titre (sixième finale).
Tout a été très vite puisque après dix minutes, les Norvégiennes menaient déjà de 4 buts (10-8), grâce notamment à une excellente gardienne, Grimsbo, auteur de sept arrêts dans le premier quart d'heure.
Peu à peu, les doubles championnes du monde ont encore accentué leur écart, passé à +6 après 20 minutes (12-6) et +11 à la mi-temps
(20-9).
Au retour des vestiaires, les Pays-Bas ont passé un 5-2 à leurs rivales
en moins de dix minutes, se relançant légèrement (23-15).
Mais l'écart était trop important pour revenir face à des joueuses aussi
talentueuses et expérimentées.
La troisième place du podium est revenue à la Roumanie après sa
victoire en match de classement face à la Pologne (31-22).

Le classement final
Le classement final du Mondial-2015 dames de handball, qui a pris
fin dimanche à Herning (Danemark) avec la victoire de la Norvège sur
les Pays-Bas (31-23).
1. Norvège
2. Pays-Bas
3. Roumanie
4. Pologne
5. Russie
6. Danemark
7. France
8. Monténégro
9. Suède
10. Brésil
11. Hongrie
12. Espagne
13. Allemagne
14. Corée du Sud
15. Serbie
16. Angola
17. Chine
18. Argentine
19. Japon
20. Porto Rico
21. Tunisie
22. Kazakhstan
23. Cuba
24. RD Congo.

Le podium des dix
dernières éditions
Podium des dix dernières éditions du Mondial dames de handball,
après la victoire finale de la Norvège dimanche à Herning (Danemark):
2015 (Danemark) : 1. Norvège, 2. Pays-Bas, 3. Roumanie
2013 (Serbie) : 1. Brésil, 2. Serbie, 3. Danemark
2011 (Brésil) : 1. Norvège, 2. France, 3. Espagne
2009 (Chine) : 1. Russie, 2. France, 3. Norvège
2007 (France) : 1. Russie, 2. Norvège, 3. Allemagne
2005 (Russie) : 1. Russie, 2. Roumanie, 3. Hongrie
2003 (Croatie) : 1. France, 2. Hongrie, 3. Corée du Sud
2001 (Italie) : 1. Russie, 2. Norvège, 3. Yougoslavie
1999 (Norvège/Danemark) : 1. Norvège, 2. France, 3. Autriche
1997 (Allemagne) : 1. Danemark, 2. Norvège, 3. Allemagne.

SPORTS

22 DK NEWS
Mahrez : «Ça me
tenait à cœur de
jouer pour l'Algérie»
L'international algérien, Riyad Mahrez, révélation de la Premier
League anglaise cette saison, a indiqué que ça lui
tenait à coeur depuis son
enfance de porter le
maillot de la sélection algérienne pour avoir visité
le pays natal de son père
plusieurs fois.
«Mon père me prenait
souvent avec lui en vacances en Algérie, je me
sentais depuis plus algérien, et ça me tenait à coeur de
porter le maillot de l'Algérie.
Je suis très content d'avoir exaucé ce rêve», a confié
Mahrez, invité de l'émission ''Football club'' de Canal+
dimanche soir.
Né le 21 février 1991 à Sarcelles (France) d'un père algérien et d'une mère marocaine, Mahrez à fêté sa première sélection en mai 2014 lors du match amical Algérie-Arménie, disputé en Suisse avant quelques semaines de la participation des Verts à la Coupe du monde
2014 au Brésil, à laquelle le joueur de Leicester City a pris
part. Il compte actuellement 22 matchs en sélections pour
deux buts marqués.
Mahrez, passé de l'AAS Sarcelles (2008-2009) au
Quimper CFC (2009-2010) en divisions françaises amateurs, a rejoint Leicester City en janvier 2014 en provenance du Havre AC (Ligue 2/France).
Six mois plus tard, il accède avec cette formation en
Premier League. «Après une première saison quelque
peu difficile en Premier League (Leicester a failli descendre, ndlr), j'ai acquis une bonne expérience qui m'a
permis d'aborder ma deuxième année dans la cour des
grands avec plus de confiance», s'est félicité Mahrez, dont
l'équipe est actuellement leader de son championnat.
Auteur jusque-là d'une première partie de saison
époustouflante, avec à la clé 13 buts marqués et sept
passes décisives, Mahrez est en train de s'imposer
comme étant l'un des meilleurs joueurs de la Premier
League, selon les spécialistes.
Un parcours qui n'a pas pour autant surpris l'intéressé, estimant qu'il avait confiance en ses qualités.
«J'avais l'habitude de marquer des buts en divisions
inférieures en France, et je savais que j'avais juste besoin de me mettre en confiance», a ajouté Mahrez.
Etant sous les feux de la rampe depuis le début de cet
exercice, Mahrez intéresse désormais plusieurs gros bras
du vieux continent.
Questionné justement sur un éventuel retour en
France, au cas où l'actuel ''géant'' de la Ligue 1, le Paris
St Germain, sollicite ses services, l'ex-havrais s'est dit se
plaire en Angleterre.
Le joueur avait déclaré la semaine passée qu'il
comptait terminer la saison avec Leicester City.

COUPE D'ALGÉRIE:

Programme et dates
des 16es de finales
Programme des matches des 1/16èmes de finale
Coupe d’Algérie 2016 de football prévus les vendredi 8
et samedi 9 janvier 2016 :
Vendredi 8 janvier 2016 :
1er Novembre (Mohammadia) : USM El Harrach- IRB El
Kerma 14h45
Omar Hammadi (Bologhine) : MC Alger- US Biskra 16h00
Messaoud Zoughar ûEl Eulma : MCE.El Eulma- CRB Ain
Fekroun16h00
Ahmed Zabana (Oran) : SCM.Oran- USM Bel Abbes
16h00
Samedi 9 janvier 2016:
Ain Defla- A : R.A.Ain Defla- CRB Ouled Djellal 14h30
OPOW_11Decembre 1960 : HB.Chelghoum LaidE.Collo14h30
Unité Maghrébine (Béjaia) : MO Béjaia- JSD Jijel 16h00
8 mai45 (Sétif) : ES Sétif- CR Belouizdad 16h00
Habib Bouakeul (Oran) : ASM Oran- ARB Ghriss 14h30
Demene Debbih ûAin M’lila: ASAM Ain M'lila- ASB
Maghnia 14h30
Abderrahim (Tiaret) : ESB Dahmouni- RC Relizane 14h30
1er Novembre (Mohammadia): EC Oued Smar- DRB Tadjenant 14h30
OPOW (Ouargla) : CR BéniThour- Paradou AC 14h30
OPOW (Tebessa) : US Tebessa- USM Blida 14h30
Larbaa : RC Arbaa- USB Tissemsilt 14h30
20Aout (Alger) : NA Hussein Dey- JS Saoura 16h00.
APS

Mardi 22 décembre 2015

MISE À JOUR DE LA LIGUE 1 MOBILIS, CE SOIR
18H00 AU 5-JUILLET, USMA-MCA :

Que la fête soit !
A la veille de la fête du Mouloud Ennabaoui Echarif, le Mouloudia d'Alger est décidé à
battre son voisin l'USM Alger dans le derby qui les oppose ce soir à 18 heures au stade
du 5 juillet pour le compte de la mise à jour de la 11e journée de la ligue 1 Mobilis.
Saïd Ben
Les Vert et Rouge se remémorent bien la création
de leur club à la veille du
Mouloud en 1921 et il est
donc légitime qu'ils espèrent fêter le Mouloud 2015
avec une belle victoire dans
ce derby qui s'annonce des
plus palpitant à suivre au
vu des forces en présence.
Ces retrouvailles entre
vieilles connaissances sont
sur toutes les lèvres dans la
capitale et en particulier
dans les fiefs des deux formations.
L'USM Alger, leader incontesté de la Ligue 1, et le
MC Alger (3e), se retrouvent
donc aujourd'hui au stade
du 5-juillet, pour la première fois depuis leur dernier match dans cette enceinte en septembre 2013.
L'enjeu de ce derby qui
s'annonce également indécis est très simple : Pour
l'USM Alger, l'objectif est de
terminer la phase aller avec
une victoire surtout après la
dernière élimination en
Coupe d'Algérie face au Paradou.
Quant au Mouloudia d'Alger, il veut mettre fin à ces
quatre matchs de championnat perdus contre les
usmistes et surtout mettre
fin également à l'invincibilité de l'USMA depuis sa défaite la première journée
face au NAHD (2-1).
Au classement actuel,
l'USMA occupe la première
place, à 9 points de son dauphin, le CR Belouizdad). Le
MCA, lui, avec 22 points, est
à la troisième place.
Beaucoup de supporters
du MCA estiment que l'élimination de l'USMA par le
Paradou, jeudi dernier lors
des 32 es de finales de la
Coupe d'Algérie, a bien affecté les joueurs qui ont du
mal à se ressaisir. Et ils pensent donc que c'est une

bonne opportunité pour
leur équipe qui s'est qualifiée en Coupe d'Algérie.
Mais, le coach des Vert et
Rouge, Ighil Meziane, n'a
pas omis d'avertir ses
joueurs en faisant remarquer que « l'USMA que vous
allez affronter n'est pas celle
qui s'est fait éliminer en
Coupe».
De son côté le joueur
mouloudéen, Gourmi, estime que « Dans ce genre de
matchs, il faut aller pour
gagner».
Du côté de l'USMA, le
coach Hamdi a rassemblé
ses joueurs depuis samedi
au Centre technique de Sidi
Moussa. L'entraîneur en
chef, Miloud Hamdi, qui faisait face à de nombreuses
défections dans son effectif
depuis un bon bout de
temps, aura moins de peines
cette fois dans ce registre.
Les internationaux olympiques, Ferhat, Benkhemassa et Abdellaoui sont de
retour, idem pour Koudri
et Benmoussa qui ont purgé
leur suspension, alors que
Bouchema et Baiteche sont
remis de leurs blessures.
Seule inquiétude : Les
deux gardiens de buts, Zemamouche et Berrafane seront absent pour blessure,
d'où l'obligation pour le

coach franco-algérien de
recourir aux services de
Mansouri, même si ce dernier se remet à peine de sa
blessure, et risque ainsi de
ne pas être à 100% de ses
moyens.
Pour l'ancien joueur de
l'USMA et du MCA, Farid
Ghazi, il fait remarquer que
« Le MCA sera pénalisé par
l'absence de Bachiri et Demou ...».
Or, les autres joueurs en
forme du MCA sont décidés
à poursuivre leur dynamique des victoires dont ils
comptent déjà une série de
cinq matches sans défaite.
Ce derby reste donc bien

ouvert à tous les pronostics
comme c'est le cas dans ce
genre de match qui risque
justement de se joueur sur
«un détail».
A noter enfin que ce
match se jouera à guichets
fermés après l'épuisement
dimanche des 55.000 tickets
mis en vente depuis vendredi.
Alors qui des deux formations fêtera le Mouloud par
une victoire ? A moins que le
match ne se termine sans
vainqueur, ni vaincu et là, ce
sera la joie dans les deux
camps. Alors que la fête
soit...
S.B.

Rappel du classement :
1). USM Alger
2). CR Belouizdad
3). MC Alger
--. DRB Tadjenanet
--). USM El-Harrach
6). MO Béjaïa
7). NA Hussein-Dey
8). ES Sétif
--). JS Kabylie
--). MC Oran
11). USM Blida
12). JS Saoura
13). RC Relizane
14). CS Constantine
--). ASM Oran
16). RC Arbaâ

Pts
32
23
22
22
22
20
19
18
18
18
17
16
14
13
13
8

J
13 champion d'automne
14
13
14
14
14
14
14
14
14
14
14
14
14
14
14.

CHAMPIONNAT DU PORTUGAL (14E J) :

Première défaite de Sporting Lisbonne,
Slimani muet
Le Sporting Lisbonne a
concédé sa première défaite
cette saison en championnat
de première division portugaise de football sur le terrain de l'Union Madera (1-0),
dimanche soir dans le cadre
de la 14e journée.
L'international algérien

de Sporting, Islam Slimani,
meilleur buteur de l'équipe
avec huit réalisations, a participé à l'intégralité du temps
de la partie, mais sans pour
autant éviter aux Lisboètes
leur premier échec qui leur
a coûté leur fauteuil de leader. Cette contre-perfor-

mance du club de la capitale
a profité au FC Porto vainqueur à domicile face à Academica (3-1).
L'international algérien
des ''Dragons'', Yacine Brahimi, a été aligné pendant 78
minutes dans cette partie.
Porto, qui reste la seule

équipe invaincue en championnat, prend ainsi les
commandes du championnat portugais avec 36 points,
devançant d'une seule unité
le Sporting.
Benfica, le champion sortant, étant troisième avec 31
points.

FIFA:

Blatter et Platini suspendus 8 ans de toute
activité liée au football
Joseph Blatter, président
de la Fifa depuis 1998, et
Michel Platini, président de
l'UEFA depuis 2007, ont été
suspendus 8 ans de toute
activité liée au football, a

indiqué lundi la justice interne de la Fifa dans son
verdict pour l'affaire du paiement controversé de 1,8 million d'euros liant les deux dirigeants.

Les deux hommes,
jusqu'ici les plus puissants
de la planète football, peuvent faire appel devant la
Fifa, puis devant le Tribunal
arbitral du sport (TAS).

Mais le calendrier des recours risque d'empêcher
Platini de se présenter à la
présidence de la Fifa le 26 février.

Mardi 22 décembre 2015

FOOTBALL MONDIAL

GUARDIOLA
ESPÈRE PARTIR
SUR UN
TRIOMPHE
La surprise n'était pas
immense quand le Bayern
Munich a annoncé
dimanche matin que Josep
Guardiola quittait le club
bavarois en fin de saison,
Carlo Ancelotti arrivant
pour le remplacer. Mais cela
aura-t-il des conséquences
sur la fin de saison des champions d'Allemagne en titre ?

POGBA :

«UN MESSAGE POUR
NOUS-MÊMES»
Paul Pogba estime que la victoire face à Carpi
(3-2) n'est pas un message envoyé aux autres
équipes mais à lui-même ainsi qu'à ses coéquipiers.
Après sa 7e victoire consécutive en championnat, la Juve a
provisoirement mis un pied sur le podium de Serie A, qui devra néanmoins attendre les résultats de la Fiorentina et du
Napoli pour se dessiner définitivement avant la trêve. Quoi
qu'il en soit, la Vieille Dame est bel et bien revenue dans la
course au titre. Pourtant, face à Carpi, les hommes de Massimiliano Allegri ont failli laisser filer la victoire en toute
fin de partie.
«Notre objectif était de gagner et nous l'avons fait. Ces
matches sont toujours compliqués, vous ne devez jamais
baisser la concentration. L'important reste d'avoir gagné de toute façon», a ainsi déclaré Paul Pogba à l'issue
de la rencontre. Mais ce retour en force des Bianconeri n'est pas un message envoyé aux autres équipes
qui leur disputent le titre cette saison. «C'est plutôt
un message pour nous-mêmes parce que nous ne devons pas regarder les autres et nous devons restser
concentrés», a-t-il ajouté.

BECKHAM
VEUT
RECRUTER
ZLATAN
Après avoir mis un terme à
sa carrière de footballeur,
David Beckham s’est lancé
dans une carrière de dirigeant et prépare désormais
la naissance de sa franchise
de Miami, qui devrait voir le
jour d’ici deux à trois ans. Et
l’Anglais prépare déjà son
mercato puisque l’ancien
milieu de terrain de
Manchester United et du
Real Madrid a déclaré vouloir s’attacher les services du
Parisien Zlatan Ibrahimovic
(34 ans).
« J’adore Zlatan comme personne et joueur. Je n’ai
jamais rencontré quelqu’un
d’aussi sérieux que lui. (...)
On a obtenu le feu vert pour
notre stade cela prendra
deux ou trois ans. Si
Zlatan joue toujours, je
l’achète tout de suite. Il
est un exemple physiquement, donc pourquoi
pas «, a déclaré Beckham
dans les colonnes du quotidien suédois Aftonbladet.
Pour rappel, l’Anglais a
côtoyé le géant suédois lors
de son passage au PSG en
2013.

DK NEWS

23

VAN GAAL
REMPLACÉ
PAR
MOURINHO ?
Selon les dernières informations
de la presse anglaise, Louis Van
Gaal serait bel et bien mis sous
pression par José Mourinho.
Comme annoncé, les dirigeants
de Manchester United pense à
José Mourinho pour succéder à
Louis van Gaal. Désormais libre de
tout contrat, le technicien
portugais aurait également
fait du poste à Manchester
sa priorité pour son avenir.
Louis Van Gaal serait
d’ailleurs sous pression en
cette fin d’année… Trois
défaites consécutives dans
une série de six matchs
sans victoire, une
élimination en phase de
poules de la Ligue des
Champions, un jeu
ennuyant…
Louis Van Gaal est plus que
jamais sous pression. Et
selon les informations du
Daily Mirror, une défaite
de Manchester United
à Stoke City lors du
Boxing Day sera
fatale au technicien
néerlandais, alors
que José Mourinho
attendrait gentiment
pour lui succéder.

CHELSEA:
HIDDINK
PROLONGÉ EN
CAS DE TITRE ?
Arrivé à la tête des Blues en lieu et place de José
Mourinho, Guus Hiddink semble venu jouer les
pompiers de service, l’entraîneur néerlandais
n’étant lié au club londonien que jusqu’en juin
prochain.
L’ancien sélectionneur des Pays-Bas pourrait
néanmoins prolonger l’aventure à Chelsea au-delà
de cette saison. A en croire le Daily Mail, le
contrat d’Hiddink serait en effet
automatiquement prolongé si les Blues
remportaient un titre cette saison. Si les
Londoniens sont largués en championnat et auront

PLATINI ET BLATTER
SUSPENDUS 8 ANS

Le verdict est tombé pour
Michel Platini et Sepp Blatter qui ont été suspendus
huit ans par la Commission
d’Ethique de la Fifa ce lundi.
La sentence est tombée. Joseph Blatter, président de la
Fifa depuis 1998, et Michel
Platini, président de l'Uefa

depuis 2007, ont été suspendus 8 ans de toute activité
liée au football, a indiqué
lundi la justice interne de la
Fifa dans son verdict pour
l'affaire du paiement
controversé de 1,8 million
d'euros liant les deux dirigeants.

DK NEWS
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION

Edité par la SARL
DK NEWS
Directeur général
Abdelmadjid CHERBAL

SÉMINAIRE DE HAUT NIVEAU SUR LA
PAIX ET LA SÉCURITÉ EN AFRIQUE

Reprise à huis clos à Oran
des travaux
Les travaux du 3e séminaire
de haut niveau sur la paix et la
sécurité en Afrique ont repris à
huis clos hier à Oran pour la seconde journée consécutive. La
séance de cette matinée est marquée par la participation de
Lakhdar Brahimi, ancien ministre des Affaires étrangères et
membre du Groupe des Sages de
l’Union Africaine. Le diplomate
algérien dirigera l’atelier consacré à la situation dans la région
des Grands Lacs. Ouvert dimanche, ce séminaire de trois
jours est une opportunité pour
traiter un ensemble de questions liées à la sécurité et à la paix
dans le Continent. Il permettra
également d’évaluer les actions
menées dans ce cadre.
Ce troisième rendez-vous

connaît la participation des
ministres des Affaires étrangères, en plus de l’Algérie, du
Burundi, du Rwanda, de l’Angola, du vice-ministre du Nigeria, ainsi que des experts et
des représentants des organisations africaines et onusiennes. En marge des travaux
de la première journée, le ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, s’est entretenu
avec son homologue rwandaise, Louise Mushikiwabo, et
avec Haile Menkerios, Secrétaire Général Adjoint des Nations unies et Représentant
spécial du SG auprès de l’UA
pour les questions de paix et de
sécurité.

Abdelmadjid TAREB

RÉDACTION ADMINISTRATION
«3, Rue du Djurdjura ­ Ben Aknoun ­ Alger TÉL. : 021.94.66.62/6» ­ FAX : 021.94.66.82
EMAIL : contact@dknews­dz.com ­ SITE : http://www.dknews­dz.com

PUBLICITE : S'adresser à 3, Rue du Djurdjura ­ Ben Aknoun ­ Alger TÉL. : 021 94 66 62 (63) /
FAX : 021.94.66.82 / E­MAIL : contact@dknews­dz.com ­ IMPRESSION : S.I.A.
Pour votre publicité, prière de s’adresser à l’Entreprise nationale de communication d’édition et de publicité – ANEP spa ­
1, Avenue Pasteur – Alger – TÉL : 021.71.16.64 / 021.7».71.28 – FAX : 021.7».95.59 / 021.7».99.19

Mardi 22 décembre 2015 - 10 rabie el aouel - N° 1172 - Troisième année

Le président Bouteflika
reçoit Lakhdar Brahimi
Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika,
a reçu dimanche à Alger le diplomate algérien et ancien ministre
des Affaires étrangères, Lakhdar Brahimi.
Dans une déclaration à la presse à
l'issue de l'audience, M. Brahimi a indiqué avoir eu un entretien «privé»
avec le chef de l'Etat et abordé des
questions «locales, régionales et internationales». Tout en précisant qu'il
n'occupait actuellement aucun poste et
qu'il n'avait aucune position sur «ce qui
se passe en Algérie et à l'étranger», M.
Brahimi a indiqué qu'il se trouvait en
Algérie dans le cadre du 3e séminaire
de haut niveau sur la paix et la sécurité
en Afrique qui se tient à Oran. Le dernier poste occupé par M. Brahimi était
celui d'envoyé des Nations unies et de
la Ligue arabe pour la Syrie, duquel il
avait démissionné le 31 mai 2014.

ALGÉRIE-FRANCE

CRISE LIBYENNE :

Le dernier accord doit être
renforcé par l’adhésion
d’autres parties de
l’intérieur du pays
Le représentant spécial du
président de la Commission de
l’UA en Libye, Moundhir El
Rezki, a estimé hier à Oran que
le dernier accord politique
conclu sous l’égide de l’ONU
doit être renforcé par l’adhésion
d’autres parties de l’intérieur de
la Libye. Des parties de l’intérieur de la Libye avaient refusé
de parapher l’accord politique,
conclu le 17 décembre dernier,
du fait des réserves formulées au
sujet de certains aspects contenus dans le document, a rappelé,
dans une déclaration à l’APS, le
même responsable, en marge
des travaux du 3e séminaire de
haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique, qui se tient à
Oran. Il a souligné la nécessité
d’accorder un intérêt à ces parties et de prendre connaissance
de leurs propositions afin d’«assurer leur adhésion à l’accord
politique et à sa mise en oeuvre
sur le terrain», a-t-il précisé,
déplorant le fait que ces parties
absentes ne soient pas mentionnées dans le contenu du
document. «La mise en oeuvre
de l’accord serait difficile sans la
solidarité de toutes les parties libyennes, leur adhésion et leur
soutien pour donner toutes les

Directeur de la rédaction

chances de sa réussite», a-t-il
soutenu. Le même responsable a également considéré que
la mise en oeuvre de l’accord
doit bénéficier du soutien des
pays voisins et des communautés africaine et internationale.
Dans ce cadre, il a rappelé les
initiatives menées par les pays
voisins pour soutenir le processus de règlement de la situation en Libye, mettant en
exergue l’importance de la réunion d’Alger (1er décembre 2015)
inscrite dans le cadre des efforts onusiens visant à soutenir
la solution pacifique en Libye,
ainsi que les réunions de Tunis
(10 et 11 décembre) et de Rome
(13 décembre).
Par ailleurs, le diplomate a
qualifié la situation sécuritaire
prévalant en Libye «d’instable»,
mettant en garde contre les
risques d’un déploiement rapide des groupes armés, à
l’image de Daech, et de la prolifération et de la circulation des
armes constituant un danger
pour la sécurité des pays voisins.
«Toute action visant à mettre en
oeuvre un accord en Libye nécessitera une coordination avec
les pays frontaliers avec ce pays»,
a-t-il estimé.

Le Président Bouteflika reçoit la ministre
française de la Justice
Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu hier à Alger la ministre française de la Justice, garde des
Sceaux, Christiane Taubira, qui effectue
une visite de travail en Algérie.
L'audience s'est déroulée en présence
du ministre de la Justice, garde des
Sceaux, Tayeb Louh, et du ministre des
Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel.

ALGÉRIE-ANGOLA

M. Lamamra s’entretient à Oran
avec son homologue angolais
Le ministre d’Etat,
ministre des Affaires
étrangères et de la Coopération internationale,
Ramtane Lamamra,
s’est entretenu hier à
Oran avec son homologue angolais, George
Rebelo Pinto, en marge
du 3e séminaire de haut
niveau pour la paix et la
solidarité en Afrique.
Tout en qualifiant
l’Algérie «d’allié historique et de partenaire
de qualité de l’Angola»,
M. Rebelo Pinto a rendu

hommage à l’Algérie
pour ses initiatives fédératrices des efforts africains, à l’instar du Séminaire d’Oran et celui du
NEPAD, a indiqué une
source du MAE. De son
côté, M. Lamamra a salué le rôle positif et
constructif que joue
l’Angola durant son
mandat au sein du
Conseil de sécurité des
Nations Unies dans la
promotion de l’Agenda
africain. Les deux ministres ont réitéré l’engage-

ment de leur pays pour
garantir un traitement
équilibré des questions
africaines inscrites à
l’ordre du jour des Nations unies, notamment
celle inhérente à l’intensification des efforts
en vue de l’autodétermination du peuple du
Sahara
occidental.
MM. Lamamra et Rebelo Pinto se sont félicités de la qualité du dialogue politique qui
existe entre l’Algérie et
l’Angola et de la conver-

gence de leurs positions
sur l’ensemble des questions continentales et
internationales. Ils sont
convenus de renforcer
cette tradition de
consultation au service
du renforcement des relations de coopération
dans les différents domaines économiques et
commerciaux, dans la
perspective de l’établissement d’un partenariat productif entre l’Algérie et l’Angola.

14E CONGRÈS DU FRONT POLISARIO :

Reprise des travaux de la 6e journée avec au menu l’élection
de la direction du Front
Les travaux du 14e congrès du
Front Polisario ont repris hier à
Dakhla (camp de réfugiés sahraouis), avec au menu l’élection
du Secrétaire général et du Secrétariat national du Front. Lors
de cette 6e journée, les congressistes vont élire le nouveau Secrétaire général et les membres du
Secrétariat national pour la première fois au suffrage direct par
les congressistes, à la faveur des
nouveaux amendements du sta-

tut général du Front adoptés la
veille.
Les travaux de la 5e journée
du 4e congrès du Front Polisario
avaient pris fin dans la nuit de dimanche à lundi, avec l’adoption
du rapport de la commission du
programme d’action nationale et
la constitution de la commission des élections.
La commission des élections,
composée de 85 membres, présidée par Bouchraya Bayoune

devait annoncer, hier, les candidats aux postes du Secrétaire
général et du Secrétariat national. Selon le porte-parole du
congrès, Omar Mansour Mohamed Ambarek, la commission
des élections, qui avait continué à recevoir les candidatures
pour le poste du Secrétaire général du Front jusqu’à 2H00 (du
matin), n’a enregistré que celle
de Mohamed Abdelaziz.
APS