You are on page 1of 43

Conception des machines

Cours 8

Les trains d’engrenage
1

Le train d’engrenages est un ensemble de plusieurs
engrenages qui transmettent un mouvement et de la
puissance tout en satisfaisant à des restrictions
géométriques (position relative des arbres d’entrée et de
sortie) et à un rapport de vitesse désiré.
On aborde dans la suite l’étude cinématique qui traitera
uniquement des vitesses et des positions relatives des
divers engrenages qui constituent le train.
Il y a deux types de trains d’engrenages:
les trains simples (Tous les axes sont fixes)
les trains planétaires (Certains axes sont mobiles)
2

Trains simples

Les trains simples sont utilisés pour obtenir de faibles
réductions de vitesse, sauf pour ce qui est des vis et
des engrenages de vis qui procurent des réductions élevées.
Les trains simples sont constitués habituellement d’engrenages
cylindriques droits, hélicoïdaux et coniques, et de vis et
d’engrenage de vis.

3

Les problèmes technologiques et de résistance limitent
le nombre de dents.

N min ∼13
N max ∼ 90
4

Trains simples à un seul ou deux étages 5 .

Trains simples à quatre étages 6 .

Pour une vis et engrenage de vis. le rapport de réduction varie entre 1/1 et 7/1 par étage. Il varie entre 3/1 et 40/1 pour deux étages. Il est possible d’obtenir des réductions normalisées aussi élevées que 200000/1.Trains simples Pour une paire d’engrenages. Le système est encombrant et le rendement est médiocre. Le rendement est par contre médiocre. 7 . entre 30/1 et 200/1 pour trois étages et entre 150/1 et 900/1 pour quatre étages. le rapport de réduction est compris entre 5/1 et 60/1. mais en configuration à action différentielle on peut aller jusqu’à 50000/1. Les planétaires peuvent offrir une réduction maximale de 10/1.

Vis et engrenage de vis ω2 N1 =± ω1 N2 N1=3 N1: nombre de filets de la vis le signe dépend de l’orientation des axes des roues et du sens des hélices 8 .

y compris la vitesse de l’arbre de sortie. On supposera que l’on connaît le nombre de dents que comporte chaque engrenage du train. il s’agira de déterminer le nombre de dents que comporteraient les engrenages dont on aurait besoin.Problème direct Connaissant la vitesse de rotation de l’arbre d’entrée du train simple. on cherche à déterminer la vitesse de rotation de tous les autres engrenages. (Problème rencontré habituellement dans la pratique). Problème inverse Connaissant les vitesses d’entrée et de sortie du train. 9 .

Champ de vitesse des engrenages ω1 ω1 ω2 ω2 Engrenage à denture externe L’égalité des vitesses en I Engrenage à denture interne ω2 N1 =± N2 ω1 10 .

Méthodes de calculs Nj ωi =± ωj Ni ωi vitesse angulaire de rotation de l’engrenage i ωj vitesse angulaire de rotation de l’engrenage j Ni nombre de dents sur l’engrenage i Nj nombre de dents sur l’engrenage j − engrenage à denture externe + engrenage à denture interne 11 .

ω4 ω4 ω3  N3  N 2  N 2 = = − − =   ω2 ω3 ω2  N 4  N3  N 4 12 .

ω5 ω5 ω3  N 4  N 2  N 2 N 4 = = − − =   ω2 ω4 ω2  N5  N3  N3 N5 13 .

produit du nombre de dents des engrenages moteurs e= produit du nombre de dents des engrenages entrâinés Moteurs N2 N4 e= N3 N5 Entraînés 14 .Valeur de train C’est le rapport de la vitesse de sortie à la vitesse d’entrée.

Moteur Moteur et entraîné Entraîné N2 e= N4 15 .

Planétaires les plus simples Train épicycloïdal (C: châssis. 3: planète à denture interne) 16 . 2: satellite.Train planétaire Un train planétaire est un train d’engrenages dont un ou des arbres se déplacent dans l’espace. 3: planète) Train hypocycloïdal (C: châssis. 2: satellite.

Définitions La planète: tout engrenage qui tourne autour d’un axe fixe dans l’espace. Le châssis: l’élément qui porte les satellites et qui les maintient dans une position relative constante les uns par rapport aux autres. 3 et 4: planètes 2: satellites C: châssis Planétaire à deux planètes (Très utilisé sous plusieurs formes) 17 . Le satellite: tout engrenage qui tourne autour d’un axe qui se déplace lui-même dans l’espace.

tenir fixe ou être moteur.Avantages des trains planétaires Le châssis ou n’importe quelle planète. on pourra obtenir des rapports de vitesse différents dans le même mécanisme. En fonction de l’élément que l’on désire entraîner. Rapports de vitesse élevés pour un encombrement réduit. peut être moteur. Désavantages Cher (grande précision nécessaire). entraîné ou fixe. 18 . Design complexe. Bon rendement.

ωs / ωp = 40 ∼ 90 19 .

Multiplicateur ZF 20 .

Multiplicateur ZF 21 .

Train valseur: train épicycloïdal dans lequel la sortie de puissance s'effectue par le satellite. 22 . Train composé: train résultant de la juxtaposition de plusieurs trains élémentaires.Classification des trains planétaires Train plan: train construit à partir d'engrenages à axes parallèles. l'étude d'un train composé nécessite sa décomposition en trains élémentaires. Train élémentaire: train à trois entrées.

et le planétaire devient un train simple. en maintenant le châssis fixe.Méthodes de calculs Les trains planétaires répondent à l’équation générale de Willis ∑ a iωi = 0 i ωi vitesse angulaire de rotation de l’élément i ai constante La constante ai est déterminée en écrivant le rapport de vitesse de chaque paire d’engrenages en contact. Les arbres ne se déplacent alors plus dans l’espace. 23 .

ω3/ c N2 =− ω2/ c N3 ω2 =ω2/ c +ωc ω3 =ω3/ c +ωc ω3 −ωc N2 =− N3 ω2 −ωc N 2ω2 + N3ω3 − ( N 2 + N3 ) ωc = 0 a 2 = N2 a 3 = N3 (1) a c = − N 2 − N3 24 .

ω4/ c N 2 ω4 −ωc = = ω2/ c N 4 ω2 −ωc N 2ω2 − N 4ω4 − ( N 2 − N 4 ) ωc = 0 a 2 = N2 a 4 = − N4 (2) a c = −N2 + N4 25 .

= train épicycloïdal + train hypocycloïdal (1) N 2ω2 + N3ω3 − ( N 2 + N3 ) ωc = 0 (2) N 2ω2 − N 4ω4 − ( N 2 − N 4 ) ωc = 0 N3ω3 + N 4 ω4 − ( N3 + N 4 ) ωc = 0 26 .

Planétaire à deux planètes avec châssis fixe ωc = 0 N3 ω4 =− ω3 N4 Rapport des vitesses entre les deux planètes 27 .

Planétaire à deux planètes avec la planète à denture interne fixe ω4 = 0 ω3 N3 + N 4 N4 = =1+ ωc N3 N3 Rapport des vitesses entre la planète engrenage et le châssis 28 .

Planétaire à deux planètes avec la planète à denture externe fixe ω3 = 0 N3 ω4 N3 + N 4 = =1+ ωc N4 N4 Rapport des vitesses entre la planète couronne et le châssis 29 .

Différentiel d’automobile Le différentiel d’automobile constitue une application du planétaire à deux planètes (avec un agencement différent de celui déjà vu) 30 .

Différentiel arrière d’Audi A8 dans son carter 31 .

Différentiel de F1 32 .

Différentiel d’automobile Satellite Planétaires N5ω5 + N 6ω6 − ( N5 + N 6 ) ω3 = 0 33 .

Conduite en ligne rectiligne N5ω5 + N 6ω6 − ( N5 + N 6 ) ω3 = 0 ω5 =ω6 ⇒ ω3 =ω5 =ω6 et ω4/ c = 0 34 .

Démarrage lorsqu’une roue est fixe N5ω5 + N 6ω6 − ( N5 + N 6 ) ω3 = 0 La roue gauche est sur une chaussée sèche alors que la roue droite est sur la glace: ω6 N5 + N 6 ω5 = 0 ⇒ = =2 ω3 N5 35 .

Voiture soulevée et l’arbre moteur bloqué N5ω5 + N 6ω6 − ( N5 + N 6 ) ω3 = 0 ω6 N5 ω3 = 0 ⇒ =− = −1 ω5 N6 36 .

Conduite dans une courbe N5ω5 + N 6ω6 − ( N5 + N 6 ) ω3 = 0 ω5 ≠ ω6 ⇒ ω4/ C ≠ 0 37 .

Engrenage à denture externe Engrenage à denture interne 38 .

Pignon crémaillère Engrenage conique 39 .

Engrenage roue et vis sans fin 40 .

Exemple 1 41 .

Exemple 2 42 .

43 .