You are on page 1of 63

Conception des machines

Cours 7

Les engrenages cylindriques droits
1

Un engrenage est un système composé de deux pièces
mécaniques munies de dents qui s'interpénètrent de telle
façon que l'une de ces pièces puisse entraîner l'autre en
rotation ou en translation.
Ces pièces peuvent être des
des crémaillères ou des vis sans fin.

roues

dentées,

Un engrenage permet de transmettre une puissance
entre deux arbres, avec un rapport de vitesse constant.
L'engrenage le plus fréquent est composé de deux
roues dentées extérieures l'une à l'autre. Lorsque le
contact est intérieur, on ne parle plus de roue mais
de couronne dentée.
2

Boite de vitesse pour machine
3

Ils sont utilisés pour transmettre le mouvement entre deux arbres parallèles.• Les engrenages sont des éléments très utilisés dans les machines. la fonte et les plastiques (faible puissance). • Les matériaux utilisés pour la fabrication des engrenages sont en général l’acier. • On considère dans la suite seulement le cas des engrenages cylindriques droits: engrenages à dents droites et parallèles à l’axe de rotation. 4 .

Engrenages à denture droite 5 .

Pignon Engrenage 6 .

Engrenages à denture hélicoïdale 7 .

Engrenages à chevrons 8 .

Engrenages à roue et vis sans fin 9 .

10 .

Engrenages à roue et vis globique 11 .

Engrenages coniques à denture droite 12 .

13 .

Engrenages coniques à denture hypoïde 14 .

15 .

Engrenage interne 16 .

17 .

Engrenage roue-crémaillère 18 .

19 .

20 .

Engrenages cylindriques droits * Ils sont simples à utiliser en construction. faciles à fabriquer et moins chers * Ils admettent une grande efficience et une excellente précision * Ils sont utilisés dans les applications de grande vitesse ou impliquant de grands efforts (grandes puissances) 21 .

Cette solution n’est donc valable que pour de faibles vitesses et des puissances peu importantes. 22 . ce phénomène est dû à la variation du rayon d’entraînement au cours de l’engrènement.Le besoin de transmission homocinétique sans glissement Le principe de transmission représenté cicontre présente l’inconvénient d’être non homocinétique. La vitesse de sortie n’est pas constante. Le glissement important au contact provoque une usure importante des plots et des rainures.

la normale commune NN1 doit 23 intercepter la ligne des centre O2O3 au même point (K constant). les vitesses angulaires sont inversement proportionnelles aux longueurs O2K et O3K où K représente l’intersection de la normale commune avec la ligne des centres O2O3. .Théorème du rapport des vitesses constant Pour une paire de surfaces courbes en contact. ω2 O3K = ω3 O 2 K Point de contact Pour obtenir un rapport des vitesses constant.

24 .Recherche de profils vérifiant la condition de transmission homocinétique Le théorème précédent peut être utilisé de la façon suivante: . -En fixant un point O2 sur la perpendiculaire à cette droite et passant par le centre de rotation de la dent. laquelle par rotation autour d’un point O1 donné produit la même normale N’N en une suite de points de la surface de la dent.On se donne n’importe quel profil de dent. on recherche le profil requis de l’autre dent en imposant la coïncidence des normales lorsque la deuxième dent est animée d’un mouvement de rotation autour de O2 .

La développante de cercle est une courbe géométrique décrite par la trajectoire d’un point choisi sur une corde tendue alors que cette corde s’enroule ou se déroule sur la circonférence d’un cercle (maintenu fixe). . 25 .la cycloïde.Le profil en développante de cercle Parmi tous les profils possibles.la développante de cercle. il y a deux profils normalisés: . Le profil de développante de cercle est simple à fabriquer et il est robuste aux tolérances de montage.

Point fixe par rapport à la corde 26 .

27 .

28 .

x(t) = R cos(t) + Rtsin(t)   y(t) = R sin(t) − Rtcos(t) 29 .

ω1 AK = AC =ρK ω2 Absence de glissement de la corde ω1 O2 B O 2 P = = ω2 O1A O1P 30 .

on l’appelle le point primitif * Les cercles de centres O1 et O2 et passant par P s’appellent les cercles primitifs * Les cercles de rayons O1A et O2B s’appellent les cercles de base 31 .* P est fixe.

Cercle de base Cercle primitif R Rb Cercle de base R b = R cos Φ 32 .

Angle de pression (Φ) Angle aigu entre la ligne d’action et la tangente commune aux cercles primitifs passant par le point où ces derniers se rencontrent.Ligne d’action Dans un engrenage à développante. 33 . la ligne d’action est une droite tangente intérieurement aux deux cercles de base.

Roue menée Roue menante 34 .

Invariant rayon-angle Cercle de base Rb R b = R A cos Φ A = R B cos Φ B = R cos Φ RA R ⇒ cos Φ B = cos Φ A = cos Φ RB RB Rb rayon du cercle de base R rayon du cercle primitif Φ angle de pression 35 .

Angle de développante DOG = DG BG = = tan Φ B OG OG DOB = DOG −Φ B = tan Φ B −Φ B = inv(Φ B ) inv(x)=tan(x)-x fonction développante ou involute DOA = tan Φ A −Φ A = inv(Φ A ) 36 .

Invariant épaisseur-rayon-angle DOE = DOB + 1 tB 1 t = invΦ B + B 2 RB 2 RB 1 tA 1 tA DOE = DOA + = invΦ A + 2 RA 2 RA  tA  t B = 2R B  + inv(Φ A ) − inv(Φ B )   2R A  t A épaisseur de la dent au point A t B épaisseur de la dent au point B 37 .

Φ :donnés x =Φ B : paramètre R cos(Φ )    DOB = inv(x). 38 .R B = cos(x)    Courbe en coordonnées polaires La donnée de l’épaisseur fixe définitivement le profil.Tracé du profil d’une dent R.

395 0.*sin(dog). close all.5*pi/180. R=0.4.006 0.01 39 . tetamax=fi*8/10.*cos(dog).38 0.4 0.004 0.002 0.39 0.'b-') axis([0 0.38 0 0. fi=14.385 0.4]) 0.01 0.clear all. for k=1:61 teta=(k-1)*tetamax/60.008 0. dog(k)=tan(teta)-teta.rb. end plot(rb. rb(k)=R*cos(fi)/cos(teta). format long e.

la forme de la dent et ses caractéristiques (AFNOR) .Dimensionnement des engrenages • Géométrie des engrenages: .les conditions d’interchangeabilité • AFNOR = Association Française de Normalisation 40 .

41 .Définitions Cylindre primitif de fonctionnement Cylindre d’axe parallèle à l’axe de symétrie de la roue (axe de révolution) et de diamètre celui du cercle primitif d. Sa section droite est le cercle de tête de diamètre da. Cylindre de tête Cylindre passant par les sommets des dents.

42 . mesurée suivant une génératrice du cylindre primitif. Flan Portion de la surface d’une dent comprise entre le cylindre de tête et le cylindre de pied. Sa section droite est le cercle de pied de diamètre df. Largeur de denture (b) Largeur de la partie dentée d’une roue.Définitions Cylindre de pied Cylindre passant par le fond de chaque entre-dent.

p = 2πR / N p b = 2πR b / N N: Nombre de dents 43 .Hauteur de dent (h) Distance radiale entre le cercle de tête et le cercle de pied. Elle se compose de la saillie (ha) et du creux (hf). Pas (p) Longueur d’arc mesurée sur le cercle primitif comprenant une dent et un espace entre-dent. Pas de base (pb) Distance entre deux dents consécutives mesurée sur le cercle de base.

Pas diamétral N P= d Pas πd p= N pP = π 44 .

45 . Dans la pratique les modules sont normalisés.Module (m) Le module est le quotient du pas exprimé en millimètres par le nombre π. p (mm) d (mm) m= = π N Le module est déterminé par un calcul de résistance des matériaux.

2.5. 4. 10.5. 8.8. 1.25. 6. m= d (mm) N 46 . 2.La série principale de modules selon la norme NF ISO 701 – NF EU ISO 2203 est: 0. 1. 5.3. 1. 0. 3. 0.5.

5°.Φ = 20° ω1 / ω2 = n1 / n 2 = N 2 / N1 = Z2 / Z1 d = mZ Les angles de pression normalisés sont 14. 20° et 25° La résistance augmente avec l’angle de pression 47 .

48

Distance entre les centres

N N1 N 2
P= =
=
d 2R1 2R 2

N1 N 2
C = R1 + R 2 = +
2P 2P

49

Longueur d’action

Le contact commence au point A
et se termine au point B.
A: point de contact entre le cercle de saillie
de l’engrenage menée et la ligne d’action.
B: point de contact entre le cercle de saillie
du pignon et le ligne d’action.
AB: longueur d’action

50

Pas de base mesuré sur la ligne d’action FG = p b 51 .

Rapport de conduite AB longueur d'action µ= = pb pas de base  2πR b   2πR b  = pb =     N pignon  N engrenage AB = E1B + E 2 A − (E1P + PE 2 ) 2 2 2 AB = R 01 − R 2b1 + R 02 − R b2 − (R1 + R 2 )sin Φ µ≥1 µ =1.4 pour avoir au moins deux dents en contact recommandation des manufacturiers 52 .

Condition de non interférence AP < E1P PB < E 2 P 53 .

Si un engrenage comporte un certain nombre de dents. quel doit être le nombre de dents sur l’autre engrenage afin d’éviter l’interférence? Pour un engrenage normalisé: g(N1 . N 2 ) = (N12 + 2N1 N 2 )sin 2 ϕ − 4N 2 − 4 ≥ 0 N1 N2 ⇒ (N 2 ) max 4 − N12sin 2 (Φ ) = 2N1 sin 2 (Φ ) − 4 ⇒ (N1 ) min 4 = −N2 + N + 2 (N 2 + 1) sin (Φ ) 2 2 Condition d’engagement avec un nombre de dents identiques g(N) = 3N 2 sin 2 ϕ − 4N − 4 ≥ 0 54 .

le nombre minimal de dents est donné par le tableau suivant. Φ = 20° N1 N2 55 .Afin d’éviter l’interférence entre les dents de la roue et du pignon.

usure de la surface de la dent AGMA= American Gear Manufacturers Association 56 .rupture en fatigue de la dent .Dimensionnement des engrenages • Résistance des engrenages selon la norme AGMA .

Résistance des engrenages Sollicitation de calcul 1 Pu = Tn = Wt d n 2 Wt W= cos(Φ ) Wr = Wt tan(Φ ) 57 .

Contrainte de calcul Equation de Lewis modifiée (AGMA) K o K m Wt π σ= K v J pb 58 .

K o K m Wt π σ= K v J pb 50 KV = 50 + V V vitesse de rotation en π/min (notée aussi pi/min) de la ligne primitive 59 .

Fatigue: Se = k a k b k c k d k e k f Se' ka P >5 1 kb =  0.85 P ≤ 5 60 .

4 (pour 2 et 4) 61 .1  k d =  620  460 + T T ≤160°F T >160°F k e =1 k f =1 (pour 3) k f =1.

Rv = = 2 R v +1 N p Dp  1−ν 2p 1−ν g2  π +   Ep Rapport de vitesses E g   1 σH = p max = Cp Wt K 0 K m K v FD p I F largeur de contact de la dent Sfe = 400H B −10000 lb/ po 2 (acier) Sfe = 90000 lb/ po 2 (fonte) CL SH = Sfe CT C R CT =1 si T < 250°F 62 . I= .Usure de la surface de la dent: N g Dg cos Φ sin Φ R v Cp = .

Facteur de sécurité vis-à-vis de l’usure: SH FS= σH Dimensionnement: Wt K 0 K m  SH  SH σH ≤ ⇒ ≤ FS K v FD p I  FSCp  2 63 .