You are on page 1of 26

Réf.

: E1925

Date de publication :
10 février 2007

Condensateurs

Cet article est issu de : Électronique - Automatique | Électronique

par Alain BEAUGER, Jean-Marie HAUSSONNE,
Jean-Claude NIEPCE

Résumé Les condensateurs, composants passifs, sont utilisés dans tous les domaines
de l’électronique. Leurs performances électriques dépendent de la nature du diélectrique
et de la structure électrode-isolant-électrode, ce qui permet de les classer en trois grandes
familles : condensateurs céramiques, électrochimiques et à film plastique. Le choix du
type de condensateur dépend de l’application visée : il s’effectue en tenant compte de la
valeur de la capacité recherchée et du comportement du diélectrique en fonction des
conditions d’utilisation. Les technologies de mise en œuvre et de report, ainsi que les
contraintes de fiabilité et de coût sont également à considérer.

Abstract Capacitors, passive components, are used in every domain of electronics.
Their electric performances depend on the nature of the dielectric and on the
electrode-insulator-electrode structure, which allows for classifying them into three large
families: ceramic, electrochemical and plastic film capacitors. the choice of the type of
capacitor depends on the desired application; it must take into account the value of the
desired capacity and the behavior of the dielectric according to the conditions of use.
Implementation and sticking technologies as well as reliability and cost constraints are
also to be considered.

Pour toute question :
Service Relation clientèle Techniques de l’Ingénieur
Pleyad 1 - 39, bd Ornano
93200 Saint-Denis

Document téléchargé le : 25/12/2015
Pour le compte : 7200092269 - cerist // 193.194.76.5

Par mail :
infos.clients@teching.com
Par téléphone :
00 33 (0)1 53 35 20 20

© Techniques de l'Ingénieur | tous droits réservés

Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 - cerist // 193.194.76.5

Condensateurs
par

Alain BEAUGER
Docteur en chimie-physique
Ingénieur en R&D à TPC AVX Corporation

Jean-Marie HAUSSONNE
Ingénieur ENSCI de Sèvres, Docteur ès-Sciences
Professeur à l’Université de Caen Basse-Nomandie, DRRT Région Bretagne
et

Jean-Claude NIEPCE

Parution : février 2007 - Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 - cerist // 193.194.76.5

Agrégé de Physique, Docteur ès-Sciences
Professeur à l’Université de Bourgogne

tiwekacontentpdf_e1925

1.
1.1
1.2

Généralités.................................................................................................
Caractéristiques physiques.........................................................................
Principales familles de condensateurs ......................................................

2.
2.1
2.2


5
6

2.3
2.4
2.5
2.6

Condensateurs céramiques...................................................................
Technologie ..................................................................................................
Miniaturisation et baisse des coûts des condensateurs céramiques
multicouches ................................................................................................
Propriétés électriques..................................................................................
Applications .................................................................................................
Évolution ......................................................................................................
Fonctions passives intégrées......................................................................





8
11
12
12
13

3.
3.1
3.2
3.3
3.4

Condensateurs électrochimiques ........................................................
Technologie ..................................................................................................
Propriétés électriques..................................................................................
Applications .................................................................................................
Évolution ......................................................................................................





13
13
16
17
17

4.
4.1
4.2
4.3
4.4
4.5

Condensateurs films ...............................................................................
Technologie ..................................................................................................
Propriétés électriques..................................................................................
Applications .................................................................................................
Évolution ......................................................................................................
Condensateurs utilisés en électronique de puissance .............................






17
17
19
20
20
20

5.
5.1
5.2

Tendances...................................................................................................
Évolution du secteur des condensateurs...................................................
Supercondensateurs ...................................................................................



20
20
21

Pour en savoir plus ...........................................................................................

E 1 925 – 2

2

3

Doc. E 1 925

es condensateurs appartiennent à la famille des composants passifs, et ils
sont utilisés dans tous les domaines de l’électronique : télécommunications,
informatique, automobile, spatial, grand public, etc. De façon très basique, ils
permettent d’emmagasiner transitoirement une charge électrique entre deux
électrodes qui sont séparées par un matériau isolant appelé diélectrique. Leurs
performances électriques dépendent de la nature du diélectrique et de la structure électrode-isolant-électrode. Ces considérations permettent de les classer en
trois grandes familles :
— condensateurs céramiques ;
— condensateurs électrochimiques ;
— condensateurs à film plastique.

L

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie
est strictement interdite. − © Editions T.I.

Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 - cerist // 193.194.76.5

E 1 925 − 1

76. cette tendance a imposé. 1.cerist // 193. ainsi que les contraintes de fiabilité et de coût sont à considérer. dont les armatures en regard sont planes. les condensateurs destinés aux circuits électroniques de grande diffusion. est fournie dans la figure 1. Elles proviennent d’une part de la résistance des armatures et des connexions. Généralités 1. Q en coulombs (C) et V en volts (V). nous désignerons par ε la permittivité relative du diélectrique. − © Editions T. les charges et les dipôles présentent une certaine inertie par rapport à la sollicitation électrique. L’évolution technologique des condensateurs est liée actuellement à une double sollicitation de miniaturisation et de baisse des coûts. Ainsi. de la température et de la tension de fonctionnement.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 .76. Sur la figure 2.I. de la fréquence. de la tension de polarisation. ■ Pertes Les pertes du condensateur regroupent les pertes d’énergie électrique de toutes origines qui se produisent en cours d’utilisation du condensateur.cerist // 193. de l’amplitude du signal à traiter. Il se caractérise par six grandeurs physiques qui définissent ses domaines d’application. les technologies de mise en œuvre et de report.5 Le condensateur est généralement soumis à une tension alternative de fréquence f ou de pulsation ω = 2πf.194. et leur entraînement par le champ électrique engendre une perte d’énergie. écrit par Alain LAGRANGE. l’emploi exclusif des techniques de report en surface des composants sur circuits imprimés.cerist // 193. et d’autre part du diélectrique luimême et de sa résistance d’isolement : ce sont des pertes ohmiques liées à la résistance électrique du matériau diélectrique et celles E 1 925 − 2 associées à l’énergie perdue lors du mouvement des charges électriques ou des dipôles de toutes sortes inclus dans le matériau diélectrique lui-même.194. Les pertes dépendent de la fréquence. qui ne peuvent pas suivre cette évolution pour des raisons économiques ou techniques. Dans la suite du texte. εr permittivité relative (2 à 20 000) du diélectrique ou constante diélectrique du matériau (Elle est notée k dans la littérature anglo-saxonne). On peut alors exprimer l’intensité du courant électrique qui traverse le condensateur comme : I = dQ/dt en conséquence : I = − ωCV0 sinωt Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite. des contraintes climatiques. Une coupe transversale d’un condensateur plan.194.5 CONDENSATEURS ______________________________________________________________________________________________________________________ Le choix du type de condensateur dépend de l’application visée : il s’effectue non seulement en tenant compte de la valeur de la capacité recherchée mais aussi du comportement du diélectrique en fonction de la température. tiwekacontentpdf_e1925 ■ Capacité La capacité C d’un condensateur est égale au rapport de la charge électrique Q emmagasinée à la tension V appliquée entre ses armatures : C = Q/V Figure 1 – Coupe transversale d’un condensateur disque C est mesurée en farads (F). qui dépend de la fréquence. ■ Tangente de l’angle de pertes (tan δ) Le condensateur est. le plus souvent. Dans le cas simplifié d’un condensateur plan.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 .854 · 10−12 F · m−1). Enfin. etc. de surface S et équidistantes de e. Ce dossier est une mise à jour du dossier du même nom.76. pour des raisons de simplification et comme il est souvent d’usage. l’expression de la capacité C est : C = εS/e = ε0εrS/e avec ε permittivité du diélectrique.1 Caractéristiques physiques Parution : février 2007 . la zone 1 correspond à l’effet du diélectrique. soumis à une tension électrique sinusoïdale que l’on peut exprimer en fonction du temps par : V = V0 cosωt La relation Q = CV devient Q = CV0 cosωt.5 . et la zone 2 à l’effet des armatures et des connexions. sous forme de disque. ont disparu ou sont condamnés à disparaître. dans les domaines des télécommunications et des applications dites grand public. En effet. ε0 permittivité du vide (= (36π)−1 · 10−9 = 8. Aujourd’hui.

on donne le plus souvent la valeur de tan δ que l’on exprime en pour-cent ou. ionique . le condensateur n’a plus de réactance et se comporte comme une résistance pure.194. Elle est généralement considérée comme la fréquence supérieure d’utilisation du condensateur. dans les cas les plus courants. la valeur de la résistance d’isolement est comprise entre 1 et 104 GΩ. Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . La gamme intermédiaire (1 nF à 1 µF) est assurée par la céramique et par le film. on utilise la notion de facteur de qualité Q qui représente le rapport de l’énergie stockée à l’énergie dissipée. on distingue trois principales familles de condensateurs suivant la nature de leur isolant et la valeur de la permittivité associée : céramique. Elle dépend de la température. On applique alors la loi d’Ohm à un récepteur caractérisé par son impédance complexe Z . pour des matériaux et des composants très performants. à l’intérieur du diélectrique.76. L’angle δ est appelé angle de pertes et caractérise l’imperfection du condensateur par rapport au condensateur dit « idéal ». soumis à une tension alternative : V = Z I . le courant induit par l’application d’une tension sinusoïdale est déphasé d’un angle (π/2 .. le courant est donc en quadrature avance avec la tension appliquée : il est déphasé de π/2 par rapport à la tension. le condensateur se comporte comme un composant inductif. Les performances détaillées de chaque diélectrique sont indiquées dans le tableau 1. via des ionisations locales. Dans ce cas : Q = 1/tan δ ■ Fréquence de résonance La fréquence de résonance f0 d’un condensateur correspond à la fréquence à laquelle la réactance capacitive (zone 1 de la figure 2) est égale à la réactance inductive (zone 2 de la figure 2). Les principaux mécanismes sont essentiellement d’origine intrinsèque ou thermique. La rigidité diélectrique est définie comme le gradient de tension de claquage exprimé comme une tension par unité de longueur (c’est-à-dire homogène à un champ électrique) . Les valeurs les plus élevées (> 10 µF) correspondent aux condensateurs électrochimiques et en partie aux condensateurs céramiques. − © Editions T.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 .cerist // 193. À cette fréquence.I. Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.. en pour mille.5 E 1 925 − 3 .194. tiwekacontentpdf_e1925 Dans le cas d’un condensateur réel. L’impédance complexe peut s’écrire : Z = R + jX avec R résistance du condensateur.2 Principales familles de condensateurs Comme cela a déjà été dit ci-dessus.cerist // 193. Suivant la nature du diélectrique. La tension de fonctionnement est limitée à environ la moitié de la valeur de la rigidité diélectrique.5 _____________________________________________________________________________________________________________________ CONDENSATEURS Condensateur idéal En se référant au schéma de la figure 2. Les très basses valeurs de capacité (1 à 1 000 pF) sont quasiment couvertes par les seuls condensateurs céramiques.δ) par rapport au vecteur tension. les pertes peuvent être considérées comme la somme d’une contribution sous tension continue UDC et d’une contribution sous tension alternative UAC : tan δ = pertes DC + pertes AC Rp Rs Ls tan δ = (Rs + Rp)/(Lω − 1/Cω) Condensateur réel Cx Cette expression se simplifie. qui présente une certaine conductivité électrique (électronique.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . et les gammes de capacité couvertes par les différentes familles de condensateurs dans le tableau 2.UAC) aux charges liées R i : résistance d'isolement R i = f(T °C) et R i = f(UDC) due aux charges libres Rs : résistance série Ls : inductance ■ Résistance d’isolement La résistance d’isolement d’un condensateur trouve son origine dans l’imperfection de son isolant.5 Lorsque le condensateur est « idéal ». soit dans celui des hautes fréquences : Ri Zone 1 Zone 2 — basses fréquences : tan δ ~ 1/RpCω — hautes fréquences : tan δ ~ RsCω Cx : capacité pure Rp : résistance parallèle Rp = f(ω . en conséquence. 1. Zone 1 : effet du diélectrique Zone 2 : effet des armatures et des connexions Figure 2 – Schéma équivalent à un condensateur réel Parution : février 2007 . Concrètement. l’angle de perte δ peut être exprimé par : X 1 tan δ = ---.). dont le circuit équivalent (figure 2) consiste en une résistance R placée en parallèle avec une capacité C. elle est comprise entre 1 et 100 V/µm pour les diélectriques usuels.194. ■ Rigidité diélectrique Elle traduit l’aptitude d’un isolant à résister au phénomène de claquage qui correspond à la formation d’un arc entre les armatures. soit dans le domaine des basses fréquences.76.= ------------R RC ω En haute fréquence. Suivant la nature du diélectrique et la valeur de l’inductance du condensateur. Ces caractéristiques sont plus commodément exprimées en notation complexe. ce courant est « perturbé » par l’existence des pertes . X réactance.cerist // 193. on peut exprimer la réactance comme : 1 X = L ω – -------Cω Dans le cas du condensateur réel. la fréquence de résonance varie de quelques kilohertz à quelques dizaines de mégahertz.76. de la tension continue appliquée et du temps écoulé après la mise sous tension. film plastique et électrochimique (à oxyde d’aluminium ou de tantale). Au-delà de f0. Considérant la capacité C du condensateur et son inductance L.

2 50 0.5 < 10 6 +1à−1 85 de 63 à 500 Polycarbonate 2.4 nm/V + 12 à − 12 125 de 6 à 600 Type aluminium solide Al2O3 8.8 < 10 2 −2à+2 125 de 63 à 400 PEN 3.9 −4à+4 125 de 63 à 630 Céramiques Type I Paraélectrique de 10 à 100 < 10 1 < 0.5 Électrochimiques tiwekacontentpdf_e1925 Type aluminium liquide Al2O3 8.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 .cerist // 193.2 < 10 4 +2à3 85 Polystyrène 2.I.76.5 5 000 1. Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 .2 −3à+3 125 de 50 à 250 PPS 3.194.5 CONDENSATEURS ______________________________________________________________________________________________________________________ (0) Tableau 1 – Performances des diélectriques des principales familles de condensateurs Type de condensateur Nature de l’isolant Permittivité relative Tangente de l’angle de pertes (1 kHz) Épaisseur minimale du diélectrique (en 10−4) (µm) ∆C/C entre − 55 ˚C et Tmax de fonctionnement Tmax Gamme de tension (%) (˚C) (V) de 63 à 2 000 Films Polypropylène 2.76. E 1 925 − 4 solide Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.76.4 nm/V + 12 à − 12 175 de 6 à 40 Type tantale gélifié Ta2O5 27 400 1.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . − © Editions T.4 nm/V < + 10 à − 10 125 (avec derating) de 6 à 50 (0) Tableau 2 – Gamme de capacité couverte par les différentes familles commerciales de condensateurs (1) Céramique Gamme de capacité type I 1 pF • 10 pF • 100 pF • 1 nF • type II Film polypropylène PPS polyester Tantale polycarbonate PEN polystyrène gélifié Aluminium solide liquide • • • • • • • • 10 nF • • • • • • • 100 nF • • • • • • • 1 µF • • • • • 10 µF • 100 µF • • 1 000 µF • • • • • • • • • • • • • • • 10 000 µF • 100 000 µF • 1 mF • (1) • indique les gammes couvertes.0 60 1.4 nm/V < + 10 à − 10 175 [avec réduction de la charge (derating)] de 6 à 500 Type tantale solide Ta2O5 27 400 1.cerist // 193.194.3 125 de 5 à 200 Type II BaTiO3 de 3 000 à 4 000 250 1 + 15 à − 15 125 de 5 à 250 BaTiO3 10 000 250 1 + 22 à − 56 85 de 5 à 100 Parution : février 2007 .5 1 000 1.1 < 10 2 +2à−1 150 de 50 à 250 Polyester 3.cerist // 193.5 • .194.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite. comme CaZrO3. Le matériau acquiert ainsi ses propriétés définitives (qu’elles soient mécaniques ou électriques). qui a été mis en œuvre selon une technologie particulière. Le condensateur doit pouvoir supporter une forte tension continue et avoir une résistance d’isolement élevée . microniques ou submicroniques. Parmi les nombreuses compositions qui ont été développées pour couvrir une large gamme de valeurs de constantes diélectriques et de coefficients de température.5 _____________________________________________________________________________________________________________________ CONDENSATEURS Parution : février 2007 .76. non métallique.1 % à 1 MHz.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . La2O3 ou Nd2O5. une tension continue durant un temps très long (supercapacités) . il doit posséder une résistance d’isolement élevée et restituer. On lui fait ensuite subir un cycle thermique à haute température (la cuisson ou le frittage). polypropylène. et sa microstructure a évolué pendant ce cycle . strontium. et ne présente aucun effet non linéaire en fonction du champ électrique et de la fréquence. au moins. On distingue trois classes de diélectriques. au contraire. dans un temps très court. Le condensateur doit présenter une faible impédance aux fréquences d’utilisation et par suite une capacité élevée (par exemple. celles dont la constante diélectrique est très faible sont essentiellement à base de MgTiO3 ou de TiO2 avec des adjonctions de BaO.cerist // 193. SrTiO3 ou BaTiO3. plomb. Les céramiques de type I ainsi que les films polystyrène. Ces caractéristiques sont atteintes par la mise en œuvre de nombreuses compositions qui permettent de couvrir une large gamme de permittivités (typiquement comprises entre 10 et 500) et de coefficients de température. polycarbonate et PPS (polysulfure de phénylène) répondent à ces exigences . et l’on ne peut noter qu’une évolution négligeable de la capacité et de la tangente de l’angle de pertes en fonction de celui-ci. tan δ < 0. Dans ce dernier cas.194.cerist // 193. — Mémoires (RC) : le condensateur stocke une information sous forme d’une charge électrique. (0) Tableau 3 – Fonctions assurées par chaque famille de condensateur (1) Film Céramique Aluminium Tantale • • • • • • • • • • • • • Fonction polyester polystyrène Accord Découplage • Liaison • Filtrage • Compensation de température polycarbonate • • PEN • • • • • • Stockage énergie Mémoire (RC) polypropylène PPS type I • • • • • • type II • • (1) • indique les fonctions assurées. telles que CaTiO3. celle-ci tend vers un ensemble compact de grains séparés par des joints de grains.76. tiwekacontentpdf_e1925 2. le matériau est stable dans le temps. Les matériaux sont le plus généralement des diélectriques dits linéaires. quelques microfarads).194. Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . Le condensateur doit présenter une valeur élevée de capacité ainsi que de faibles valeurs de résistance et d’inductance .76.I. — Filtrage : il permet de réduire ou d’éliminer une composante alternative parasite de la tension continue. L’introduction de phases de structure pérovskite. mais aussi défini et stable dans le temps. Condensateurs céramiques Une définition possible du condensateur céramique pourrait être : condensateur pour lequel le diélectrique est un matériau céramique fritté. ou bien des matériaux non linéaires dans leur phase paraélectrique. les matériaux sont dits NPO (Négatif Positif 0). permet d’atteindre des permittivités plus élevées tout en jouant sur le coefficient de température. l’objet est alors dit « fritté ». − © Editions T.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . du temps et de la tension continue appliquée. — Découplage : réduction ou élimination d’une composante alternative parasite dans un domaine de fréquence élevée.5 E 1 925 − 5 . de manière monotone avec la température. En outre. appelée technologie céramique : le matériau est au départ sous forme de poudres fines. la charge emmagasinée.cerist // 193. — Stockage d’énergie : le condensateur délivre une puissance très élevée dans un temps très court ou. ■ Diélectriques de type I La permittivité varie linéairement ou. — Liaison : le condensateur assure la liaison entre 2 points portés à des potentiels continus différents. Les pertes sont très faibles. les filtres ou encore les circuits à constante de temps. négatifs ou nuls. Les céramiques de classe I ainsi que le film (polystyrène) répondent à ces exigences . Les matériaux pour condensateurs céramiques sont généralement des oxydes de structure cristalline dite de type pérovskite et à base de titanates de baryum. etc. — Compensation de température : le condensateur doit présenter un coefficient de température négatif afin de compenser la dérive positive d’un composant (inductance ferrite par exemple). On peut également utiliser des matériaux du type de ceux mis en œuvre pour réaliser des résonateurs micro-ondes.5 Les principales fonctions assurées par les condensateurs sont indiquées dans le tableau 3 et définies ci-après : — Accord : le condensateur est utilisé dans les circuits oscillants. Toutes les familles de condensateurs peuvent être utilisées à l’exception des céramiques de type I (§ 2) . Il bloque la composante continue et transmet la composante alternative. que l’on rassemble en un objet. Ces derniers peuvent être positifs. À ce titre. calcium. On appelle céramique un matériau inorganique. Il nécessite de très faibles pertes ainsi qu’une grande stabilité en fonction de la température.194.

5Nb0.15 mm pour des raisons de solidité mécanique . de même que dans le cas précédent. la région isolante se trouve localisée à la surface du grain sur une épaisseur très faible de l’ordre de quelques micromètres.194. à l’extérieur des grains qui est caractérisée par une transition de phase diffuse dans les basses températures. on substitue partiellement des ions Ca2+ ou Sr2+ aux ions Ba2+ et(ou) des ions Zr4+ ou Sn4+ aux ions Ti4+.2. Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . tendant théoriquement vers l’infini à la température de transition ferroparaélectrique.5 La valeur de la constante diélectrique est très élevée.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . Ces matériaux sont ferroélectriques : ils présentent d’une part une polarisation électrique spontanée P. Les poudres sont en général rebroyées par voie humide afin de les rendre encore plus homogènes et plus réactives durant l’opération de frittage. proportionnalité entre le champ électrique appliqué et la polarisation du matériau. telles que Ba(Bi0.67)O3. Des électrodes métalliques sont déposées sur chacune des faces du condensateur par une technique de sérigraphie d’encre à base d’argent. Durant le frittage. on substitue des cations de la phase BaTiO3 pérovskite par des « donneurs » : on remplace ces cations par d’autres de rayons voisins mais de charge électrique plus élevée. La réalisation d’une microstructure « core-shell » permet aussi l’obtention de caractéristiques diélectriques stables en température pour certaines compositions diélectriques qui sont destinées à être frittées à des températures sensiblement plus basses que celles évoquées jusqu’à maintenant.1 Technologie Les aspects d’élaboration des compositions diélectriques sous la forme de poudres ne sont pas traités ici. Le matériau le plus universellement utilisé est le titanate de baryum BaTiO3. modifient la température de Curie et donc permettent l’obtention de constantes diélectriques élevées au voisinage de la température ambiante. On obtient alors une pérovskite complexe.1. ■ Diélectriques de type III Encore appelés diélectriques à couche d’arrêt aux joints de grains. ces matériaux sont des diélectriques de type I ou II dont le cœur de chaque grain est rendu semi-conducteur. une réaction intervient entre les cations formateurs du verre et du diélectrique qui a pour conséquence une modification de la composition au niveau des zones de croissance des E 1 925 − 6 grains. des oxydes de bismuth ou de plomb. aujourd’hui. Les « dopants » se concentrent préférentiellement à l’extérieur. les propriétés diélectriques de ces différents matériaux « s’additionnent » à chaque température.cerist // 193. Si nécessaire.76.194. qui peut être inversée suite à l’application d’un champ électrique suffisamment élevé. Ainsi. − © Editions T. par exemple. — le condensateur monocouche n’est pas adapté à la technologie de report en surface des composants qui s’est généralisée à tous les secteurs d’application. ce qui revient à dire qu’elles améliorent la stabilité de la valeur de la constante diélectrique en fonction de la température. les formes géométriques retenues sont des disques ou des petits tubes creux. D’autre part. Sa température de Curie est proche de 125 ˚C. Ce qualificatif traduit le fait qu’il n’y a plus. Classiquement. ils sont caractérisés par des constantes diélectriques élevées (comprises entre 2 000 et 20 000). où le cœur des grains est composé de titanate de baryum pratiquement pur.5 . on échange certains ions Ti4+ par des ions Nb5+. D’autres substitutions peuvent être effectuées en ajoutant par exemple des ions accepteurs. procédé le plus économique pour ce type de condensateurs.1 Élaboration des condensateurs monocouches Un condensateur monocouche (figure 1) est constitué d’un disque céramique métallisé sur chacune de ses deux faces planes en regard. dépendante de la température. Après frittage. composé de titanate de baryum pur. près des joints de grains. on arrive à une constante diélectrique très stable dans un large intervalle (figure 8 et tableau 5).5 CONDENSATEURS ______________________________________________________________________________________________________________________ ■ Diélectriques de type II Ce sont des matériaux diélectriques non linéaires. Parution : février 2007 .1 Raison d’être du condensateur multicouche Les condensateurs monocouches sont de construction simple et peu onéreuse. Cependant ces variations sont inversables par chauffage de la céramique jusqu’à une température supérieure à celle de la transition ferro-paraélectrique. Ces domaines peuvent évoluer au cours du temps sous l’influence du champ terrestre et.1. Elles induisent également un « élargissement » du pic de Curie. Une structure beaucoup plus complexe permet alors de remédier aux deux inconvénients précédents : le condensateur multicouche.194. c’està-dire trop élevée pour permettre une exploitation pratique de la forte valeur de la constante diélectrique. car l’épaisseur du disque céramique ne peut être inférieure à environ 0. En d’autres termes. aussi. faciles à réaliser par la technologie céramique. On aboutit ainsi à une microstructure dite « core-shell » (cœur-coquille). telle que le Ba(Co0. L’abaissement de la température de frittage est obtenue par l’adjonction à une poudre du matériau diélectrique (qui peut être du titanate de baryum) d’une fritte de verre contenant. ou des ions Ba2+ par des ions Nd3+.33Nb0. ils sont caractérisés par la présence de domaines ferroélectriques au sein desquels l’orientation de la polarisation est constante. On peut dire simplement que ces poudres peuvent être élaborées par le fabriquant de condensateurs lui-même mais. la constante diélectrique diminue. le condensateur est protégé des agressions atmosphériques par une résine époxy. en appliquant les « lois des mélanges ». Le matériau mis en forme subit un traitement thermique à haute température (1 100 à 1 400 ˚C) appelé frittage qui assure la densification de la céramique et permet d’obtenir les propriétés électriques désirées. Pour cela. La phase vitreuse de constante diélectrique faible disparaît.cerist // 193. Pour ce faire.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . Ils présentent cependant deux inconvénients majeurs : — la valeur de capacité est limitée. la céramique est formée de grains dont le cœur est. on ramène cette température au voisinage de la température ambiante. Ce type de matériau n’est utilisé que pour les condensateurs monocouches. cette démarche ne permet pas d’atteindre les fortes stabilités en température nécessaires à beaucoup d’applications.76. Elles sont soigneusement choisies en fonction de leur composition et de leur aptitude à conduire à une barbotine à comportement rhéologique maîtrisé.5)O3. en réalisant des substitutions cationiques au sein de la maille cristalline pérovskite. En conséquence. corrélativement.cerist // 193.2 Élaboration des condensateurs multicouches 2. que l’on confond en général avec la température de Curie Tc.I. Ces substitutions. mais avec une tension de fonctionnement limitée à 25 V. Globalement. comme dans le cas précédent. Généralement. La permittivité apparente du matériau peut atteindre 100 000. 2. composé soit de grains de compositions distinctes soit de grains dont la partie centrale et la périphérie sont de compositions différentes . 2. aux contraintes environnementales (température et pression).1. Les contacts électriques avec les circuits extérieurs sont assurés par l’intermédiaire de connexions soudées sur chacune des faces du disque. Ils sont également très sensibles au champ électrique appliqué ainsi qu’à la fréquence et. l’extérieur des grains pouvant être formé de pérovskites complexes. on réalise un matériau céramique non homogène. Classiquement. dans un premier temps. tiwekacontentpdf_e1925 Cependant. L’opération de granulation consiste à incorporer un liant organique dans la poudre facilitant sa mise en forme durant la phase de pressage. Les matières premières sont sous forme de poudres. 2.76. elles sont fréquemment fournies par des entreprises spécialisées de la chimie. Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

suivant les applications.5 Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.cerist // 193. et cela pour des raisons de coût des métaux précieux. Selon l’un des procédés très couramment mis en œuvre (figure 4).3). un condensateur multicouche est constitué par un assemblage de condensateurs élémentaires montés en parallèle.5 _____________________________________________________________________________________________________________________ CONDENSATEURS Figure 4 – Différentes étapes de fabrication des condensateurs céramiques multicouches par la technologie dite du « coulage en bande » 2. N S e ε nombre de condensateurs élémentaires.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . et principalement des alliages Pd-Ag. La valeur de la capacité est donnée par l’expression suivante : C = NεS/e avec εS/e capacité d’un des condensateurs élémentaires. − © Editions T.I.5 Figure 3 – Condensateur céramique multicouche (CCM) tiwekacontentpdf_e1925 Cette structure est représentée dans la figure 3.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . ceux-ci ont été essentiellement des métaux précieux.194. de plus en plus.5 E 1 925 − 7 .cerist // 193. en acier inoxydable poli .76. et permet d’obtenir une bande souple d’épaisseur régulière comprise entre 20 et 70 µm.1. Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 .3 Cuivre 1 080 950 3. dans de l’eau additionnée d’un système de liants et de dispersants. mais peut descendre à quelques micromètres seulement. De principe.76. pour des raisons environnementales. Le principe de réalisation d’un condensateur multicouche consiste tout d’abord à élaborer une barbotine. permittivité du diélectrique. surface des électrodes. des efforts importants ont été réalisés pour qu’une partie significative des condensateurs céramiques multicouches soit réalisée avec des électrodes internes en métaux non nobles. L’épaisseur de la couche de diélectrique des condensateurs élémentaires peut être très faible par rapport à celle d’un condensateur monocouche. (0) Tableau 4 – Caractéristiques des métaux utilisés comme électrodes internes Nature du métal Température de fusion (˚C) Température de frittage maximale (˚C) Prix/kg (juillet 2005) (€) Platine 1 770 1 450 32 540 Palladium 1 550 1 400 6 870 Argent 960 900 265 Nickel 1 450 1 350 15.2.194. épaisseur du condensateur élémentaire. La bande coulée séchée est découpée en feuilles sur lesquelles sont sérigraphiées les électrodes internes à l’aide d’encres chargées en pigments métalliques (tableau 4).2. Pendant longtemps. depuis la fin des années 1980. cuivre ou nickel (§ 2.cerist // 193.2 Technologie de fabrication Parution : février 2007 .194. le séchage est opéré sur le tapis. cette barbotine est coulée sur un tapis déroulant. Toutefois. par exemple. Cette dernière est constituée de la poudre diélectrique en suspension dans un solvant organique ou. Elle est couramment de l’ordre de 10 µm à quelques dizaines de micromètres.76.

194. Les blocs sont ensuite découpés en condensateurs individuels. Accroître C/V impose donc d’accroître ε/e2 donc. il faut chercher à réduire. on veut que S2 < S1.2 Diminution des températures de frittage Le choix des métaux utilisés en tant qu’électrodes internes repose essentiellement sur la nature du diélectrique employé et sur ses conditions de frittage.cerist // 193. Dans le cas des électrodes internes en métaux précieux.I. — remplacer les métaux précieux. par des métaux non nobles (§ 2. tiwekacontentpdf_e1925 2. les feuilles métallisées sont empilées puis comprimées à chaud (∼ 70 ˚C) de façon à obtenir une bonne cohésion du bloc ainsi constitué. le frittage est opéré sous atmosphère oxydante afin d’obtenir une céramique de haute densité et d’atteindre les propriétés électriques et diélectriques souhaitées. Les condensateurs sont alors frittés à des températures allant de 800 ˚C à 1 400 ˚C. à capacité constante. car Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite. le volume du composant. L’encre est séchée puis traitée thermiquement (700 à 900 ˚C) pour assurer une bonne adhérence mécanique entre la céramique et la métallisation par l’intermédiaire d’un verre contenu dans l’encre.194. Réduire le volume V. il convient donc de réaliser des condensateurs avec des épaisseurs de couches de diélectriques plus faibles et ayant des constantes diélectriques plus élevées. De plus. Cette barrière de nickel assure également. est prêt à être reporté directement sur les circuits imprimés. Les terminaisons sont appliquées au condensateur sous forme d’une encre contenant des pigments métalliques par un procédé de « trempé ». 2. en préservant la valeur de la capacité. Le développement d’une nouvelle technique d’étamage sur une terminaison adaptée a donc été nécessaire. le volume et la surface de report des condensateurs céramiques multicouches.2. ce qui impose : ε2/e2 > ε1/e1 et donc encore d’accroître ε tout en réduisant e.5 CONDENSATEURS ______________________________________________________________________________________________________________________ Par la suite.3) .194. très onéreux. il a été de plus en plus difficile d’assurer une soudabilité correcte sur les circuits avec des terminaisons classiques en alliages Ag-Pd ou Ag-Pd-Pt.5 La consommation de condensateurs multicouches de petits formats devenant de plus en plus importante.cerist // 193. simultanément. Le platine est le meilleur choix technique.2 Miniaturisation et baisse des coûts des condensateurs céramiques multicouches 33% 60% 7% Main d'œuvre Diélectrique Électrodes internes et terminaisons en argent-palladium Figure 5 – Proportions des différentes contributions aux prix de revient des condensateurs céramiques multicouches La réduction du nombre d’électrodes internes. bien évidemment. Le condensateur ainsi réalisé.1. de chercher à accroître ε tout en réduisant e.5 . ainsi que la surface de report que l’on peut assimiler à la surface S des électrodes. que nous assimilerons au volume utile V = NSe du condensateur (au-delà de la réduction de V. Les contacts électriques entre les électrodes internes et les circuits extérieurs sont assurés par l’intermédiaire de terminaisons soudables (figure 3) reliant les électrodes de même parité. impose la relation : N1ε1S1/e1 = N2ε2S2/e2 avec N2 < N1. Concernant ce dernier point. Réduire la surface S.2.3 Mise en place d’une « barrière de nickel » Parution : février 2007 .2. le nombre d’électrodes internes. impose de chercher à accroître le quotient C/V que l’on désigne comme la capacité volumique du condensateur. des connexions peuvent être soudées sur les terminaisons et le condensateur protégé par un enrobage époxy.2. Ces dépôts sont réalisés de manière électrochimique et sont communément appelés « barrière de nickel ».76. l’utilisation de poudres de diélectriques à grains submicroniques apparaît être une solution pour progresser vers ce double objectif (§ 2. le nombre d’électrodes internes. appelé chip. Pour réduire à la fois les coûts. N2 < N1. à nouveau. Ainsi.2.1 Quelles sont les solutions envisageables par les fabricants ? ■ En ce qui concerne le prix de revient des condensateurs céramiques multicouches. un rôle important : elle protège les électrodes internes d’une perte d’argent par diffusion de celui-ci dans la terminaison. En considérant que la surface S n’est pas ici le paramètre pertinent.76. Un dépôt d’étain (ou d’étain-plomb) sur une sous-couche de nickel permet de supprimer l’essentiel des problèmes de soudabilité rencontrés auparavant. − © Editions T. d’où son nom. il y aura également réduction de la masse du composant). à l’aide d’une machine automatique munie d’une lame tranchante chauffée.2) . il vient : ε2/e2 > ε1/e1 ■ En ce qui concerne la miniaturisation des condensateurs céramiques multicouches. il convient donc de réaliser des condensateurs avec des épaisseurs de couches de diélectrique plus faibles et ayant des constantes diélectriques plus élevées. C’est donc sur le poste métaux précieux qu’il a fallu et qu’il faut encore faire porter les efforts. — diminuer les quantités de métaux précieux en réduisant. la contribution majoritaire revient aux métaux précieux pour des proportions variant de 30 à 60 % (figure 5). Si l’utilisation le nécessite. Pour ce faire. les condensateurs sont entraînés dans une évolution qui semble inexorable de baisse des coûts et de miniaturisation.76. revenons sur l’expression de la capacité d’un condensateur : C = NεS/e E 1 925 − 8 C/V = ε/e2 N1ε1S1/e1 = N2ε2S2/e2 avec encore. en fonction de la nature du matériau diélectrique. pour une même valeur de la capacité.4). 2.cerist // 193.2. conduit comme dans le cas précédent à la relation : 2. C/V = NεS/e / NSe d’où : Comme cela a déjà été dit.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 .Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . Comment réduire cet impact des métaux précieux ? Plusieurs possibilités sont envisageables : — abaisser les températures de frittage des diélectriques pour réduire les concentrations en palladium des alliages Ag-Pd (§ 2. Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 .

5 _____________________________________________________________________________________________________________________ CONDENSATEURS sa température de fusion est élevée et il est pratiquement inerte visà-vis d’une atmosphère oxydante et de la nature du diélectrique. par exemple.M. Toutefois. ■ Dans la seconde solution.cerist // 193. par ailleurs.I.2. À partir du moment où l’on souhaite remplacer les métaux nobles.76. p 20-21). 2. son emploi est limité à certaines applications de haute fiabilité (spatial par exemple) du fait de son prix prohibitif (tableau 5). plus facilement oxydables. On réalise tout d’abord des condensateurs céramiques multicouches (CCM) frittés dans lesquels l’emplacement des électrodes internes a été ménagé. donc. de faire courir le risque d’affecter certaines performances du matériau diélectrique (tenue au claquage..194. — cas des pérovskites à base de plomb : ce sont des compositions dites basses températures (entre 850 et 1 200 ˚C) qui permettent. Il faut donc repenser la composition du matériau diélectrique pour qu’il conserve des propriétés d’isolation électrique respectant les normes tout en acceptant un frittage dans une atmosphère « réductrice ». Parution : février 2007 . peut donc consister à réduire les températures de frittage. de la nature du diélectrique utilisé et. Datant de 1963. les résultats des premières publications envisageaient la réalisation de condensateurs multicouches à armatures composées de métaux non nobles. et qui. s’oxydent et ne remplissent alors plus leur rôle de conducteur. alors qu’un diélectrique frittant à 1 150 ˚C ne nécessite qu’un alliage contenant 30 % de Pd. PbTiO3 . De plus. Les températures de frittage sont alors voisines de 1 100 ˚C et les céramiques sont compatibles avec des électrodes à 70 % d’argent. En effet.. elle présente l’inconvénient de modifier la composition de la céramique diélectrique et.5 E 1 925 − 9 . deux démarches sont utilisées : — introduire dans la composition diélectrique un adjuvant de frittage . difficilement oxydables. des conditions de réalisation du 10 20 Palladium (% atomique) 30 40 50 60 70 80 90 100 1555 °C 1500 L 1400 Témperature (°C) Exemple : la figure 6 montrant qu’un diélectrique qui fritte à 1 350 ˚C nécessite un alliage contenant 70 % de Pd.2 µ) par un fondant adapté (frittage à 950 ˚C) • classe de température Z5U : l’addition de composés fluorés (fluorure de lithium ou combinaison d’un fluorure métallique avec Li2O) permet de fritter les céramiques à base de BaTiO3 à 950 ˚C.). Cette technologie n’a pas connu. tiwekacontentpdf_e1925 ■ La première solution est relativement simple et est assez largement utilisée. Paris.3 Remplacement des métaux précieux par des métaux non nobles : nature des électrodes internes. on diminue les dimensions des grains de la poudre précurseur.76.. Pt ou alliages AgPd. Il faut. Nota : X7R et Z5U sont des normes classiques qui fournissent. en conséquence. en réduisant les tailles des grains des poudres de quelques µm à quelques centaines de nm. Les compositions sont très complexes et nécessitent des mélanges de différentes structures pérovskites comme : Pb(Mg1/3Nb2/3)O3. On peut obtenir. on est obligé de repenser la technologie d’élaboration des condensateurs. à notre connaissance.. les deux métaux non nobles retenus. L’utilisation des métaux précieux. le diélectrique de composition classique est un matériau oxyde contenant des éléments de transition. on enrobe des grains de BaTiO3 (0.cerist // 193. qui sont susceptibles de prendre des états d’oxydation inférieurs à celui existant normalement. Voici quelques exemples de réalisations : — compositions à base de titanate de baryum : • classe de température X7R : dans un cas. Pd) 1000 961. la température de frittage peut alors baisser significativement. pour limiter les coûts de fabrication. 1600 0 1300 1200 1100 (Ag. La technologie dite « des électrodes injectées » a été mise au point. autorise le co-frittage à l’air du diélectrique et des électrodes. 1994.C. de développement industriel significatif . on injecte dans les espaces vides un alliage métallique à bas point de fusion. le système peut être compatible avec des alliages métalliques à 90 % d’argent pour la sérigraphie des électrodes internes. − © Editions T. — réaliser la même composition diélectrique.194. Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . des abaissements des températures de frittage de l’ordre de 200 ˚C. Ni ou Cu. le choix des métaux utilisés en tant qu’électrodes internes dépend. si le co-frittage est effectué sous air. Il faut donc que l’atmosphère des fours de cofrittage soit rendue suffisamment pauvre en oxygène. pour certaines. on élabore les pavés crus de manière similaire aux pavés crus classiques mais en sérigraphiant des électrodes internes avec une encre ne contenant que des substances organiques. bien faire attention à disposer de poudres présentant une grande homogénéité de taille de grain et à obtenir une bonne dispersion (c’est-àdire une disparition des agglomérats) lors de la mise en œuvre. Ba(Zn1/3Nb2/3)O3. il perd de l’oxygène avec. Deux voies ont été explorées : — conserver les conditions de frittage habituelles du diélectrique considéré mais supprimer le co-frittage métal/céramique. Cependant.194. Le principe consistait à substituer des cations de la pérovskite par des « couples » de cations Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . Pour un même matériau. Or. autorisent des frittages sous air. mais repenser le diélectrique et ses conditions de co-frittage avec le métal oxydable. Puis. donc moins onéreux. qui seront détruites lors du déliantage et du frittage.5 Une approche. l’utilisation d’électrodes internes riches en argent (70 à 80 %). d’autre part. Haussonne. Il a fallu attendre 1994 pour qu’il soit fait état de compositions diélectriques caractérisées par des propriétés de stabilité sous champs électriques comparables à celles des compositions traditionnelles.76. 1988) condensateur. Dans l’autre cas. par des métaux non nobles. mais avec des grains de poudres beaucoup plus fins. adaptation du diélectrique et impact sur la technologie Comme cela a déjà été dit plus haut. Matériau de base pour les condensateurs céramiques ».cerist // 193. — maintenir le co-frittage métal/céramique. pertes . afin d’obtenir la classe de température désirée. on diminue la température de frittage à l’aide de Bi2O3 (ou autres composés du bismuth).Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . dont la teneur en Ag est d’autant plus élevée que la température de frittage de la céramique est plus basse (figure 6). Dans ces conditions de co-frittage. de manière codifiée.93 °C 900 0 10 20 30 40 50 60 70 Palladium (% massique) 80 90 100 Figure 6 – Diagramme argent-palladium (d’après Karakaya et Thompson. J. la création de lacunes d’oxygène qui entraînent une semi-conduction de type n. On utilise essentiellement des alliages Pd-Ag. Pb(Zn1/3Nb2/3)O3. Éditions Septima. d’une part. Pour ce faire.. les caractéristiques du comportement du diélectrique en fonction de la température mais qui seraient impossibles à définir brièvement (Voir l’ouvrage : « BaTiO3. Tome I. Pour cela. Nièpce et J. toutefois.

mais sa faible température de fusion impose que les températures de frittage soient beaucoup plus faibles. Parution : février 2007 . Introduits dans ces deux types de sites en quantités convenables. et semblait avoir un effet de barrières qui s’oppose à l’électromigration de ces dernières. Afin de minimiser les pertes diélectriques. L’utilisation du nickel se heurte à deux limitations : d’une part.1 nous avons conclu que. les chimistes ont mis au point de nouveaux procédés d’élaboration des poudres. Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . c’est-à-dire par des réactions à haute température entre des oxydes précurseurs solides. en fonction du diamètre moyen des grains dans la céramique [1]. certains fabricants de condensateurs font état de prototypes formés de plusieurs centaines de couches diélectriques dont l’épaisseur est inférieure à un micromètre.5 1. Des publications récentes font état d’avancées dans ce domaine. toutefois les solutions envisagées ne sont pas encore applicables industriellement. Ainsi. un problème de technologie. d’autre part. même en atmosphère d’oxygène pur.cerist // 193. Cette dernière remarque concerne essentiellement les condensateurs de type I.0 2 3 5 10 20 30 50 100 Taille des grains (µm) Figure 7 – Constante diélectrique relative εr à 25 ˚C de BaTiO3. plus à même de permettre un bon contrôle des distributions granulométriques. qui est indispensable pour une maîtrise des distributions granulométriques. l’épaisseur minimale des couches diélectriques était passée de quelques dixièmes de millimètres à quelques dizaines de micromètres. On estime que. Les derniers développements font état de substitutions par des dopants tels que Y3+. Le cuivre répond à ces deux limitations. Pour atteindre des épaisseurs encore plus fines. des grains de 100 à 500 nm dans la céramique finale sont devenus une nécessité. pour réaliser des condensateurs disques. alors que la réduction de l’épaisseur e est. Le milieu liquide est soit organique soit. on réalise des condensateurs à armatures de nickel. alors qu’elle diminue au cours de la transition de phase ferroélectrique-paraélectrique au voisinage de 120 ˚C. Nous allons voir comment. — réduire l’épaisseur e des couches diélectriques. 7000 6000 5000 4000 εr 3000 2000 Le coût des condensateurs. Pour cela. la compréhension du phénomène est moins intuitive et non encore totalement éclaircie et cela bien que la dépendance de la constante diélectrique avec les dimensions des grains de ce matériau ait été mise en évidence depuis longtemps. alors que la valeur de ε y est environ cinq fois supérieure à sa valeur pour des grains largement micrométriques. ils se compensent électriquement et donnent ainsi naissance aux couples donneur/ accepteur évoqués plus haut. en fonction du format du condensateur et du nombre de couches diélectriques. la courbe ε = f(T) caractéristique de ce matériau tend à s’aplatir de plus en plus . Toutefois.194.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . ■ Accroissement de la constante diélectrique ε En passant de la technologie disque à la technologie multicouche et en utilisant des poudres précurseurs traditionnelles.7 à 0. dont les couches diélectriques sont très peu épaisses et dont la constante diélectrique est rendue élevée par la petite taille des grains. des grains de quelques micromètres à plusieurs dizaines de micromètres étaient tout à fait acceptables. par rapport à celui des mêmes condensateurs réalisés avec des armatures en métaux nobles.76. car il a fallu utiliser des poudres de plus en plus fines . L’augmentation de la permittivité ε est un problème de matériau. dans le cas de céramiques de BaTiO3. La présence de donneurs réduisait le nombre de lacunes d’oxygène lors du frittage en atmosphère réductrice. Ho. aqueux. on privilégie actuellement des dimensions de grains qui sont de l’ordre de quelques centaines de nanomètres. 1000 0 0. Y ou Dy. quant à elle. cette évolution n’est pas monotone (figure 7) . pour miniaturiser les CCM et réduire les coûts de production en diminuant le nombre d’électrodes internes en alliages de métaux précieux. Ces procédés ont été qualifiés de « chimie douce ».cerist // 193.194. alors que pour la génération de multicouches actuels. inférieures à 1 000 ˚C. ce qui est le plus souvent le cas. en utilisant des poudres nanométriques de compositions à base de BaTiO3-BaZrO3 avec des additions de dopants tels que Mn. [2] et permettent d’opérer à basses températures. Corrélativement. dans les céramiques diélectriques à base de BaTiO3 ou autres pérovskites.2 0.5 CONDENSATEURS ______________________________________________________________________________________________________________________ donneurs et accepteurs qui formaient des complexes stables non oxydables. aujourd’hui.8 µm.5 .I. la constante diélectrique au voisinage de la température ambiante augmente. peut être ainsi réduit d’un facteur deux à cinq. en particulier par l’introduction de lithium dans la composition du diélectrique . la valeur de sa résistivité rend difficile son utilisation pour la réalisation de condensateurs destinés à des applications en très hautes fréquences et. ions de taille intermédiaire entre celles des ions Ba2+ et Ti4+ et susceptibles de se substituer aux deux.5 2. à l’état de céramiques polycristallines. avec des conditions de synthèse qui sont « hydrothermales » ou « supercritiques ». par l’utilisation du nickel comme matériau d’armatures. les méthodes de synthèse en milieu liquide s’apparentent aux synthèses organiques ■ Les derniers développements associent les trois démarches évoquées ci-dessus.2. il a fallu repenser les modes de préparation des poudres . les épaisseurs des couches diélectriques sont passées de quelques dizaines de micromètres à quelques micromètres . Toutefois. il faut : — rechercher des diélectriques avec des permittivités ε plus élevées .Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . soit un nouveau gain d’un facteur cent sur les capacités volumiques. l’utilisation de poudres à grains nanométriques a permis de satisfaire simultanément aux exigences de cette double contrainte. En effet.2.76. lorsque les dimensions des grains diminuent. alors que les poudres étaient élaborées par des processus « voie sèche ». De nombreuses recherches sont ■ Réduction des épaisseurs e des couches diélectriques E 1 925 − 10 Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite. Les capacités volumiques avaient ainsi pu être multipliées par plus de cent. on s’est orienté vers des préparations en milieu humide. ses propriétés magnétiques sont incompatibles avec l’utilisation des condensateurs dans certaines applications. cela impose d’utiliser des poudres métalliques elles aussi de granulométrie parfaitement contrôlée et dont les grains ne viennent pas détériorer la couche diélectrique lors du processus de construction de la structure multicouche.194. Par exemple. Dy3+ ou Ho3+.3 0.cerist // 193. plus de 80 % des condensateurs de type II sont produits avec des armatures de nickel.4 Utilisation de poudres de diélectriques à grains nanométriques tiwekacontentpdf_e1925 À l’issue du § 2.76. Par exemple. tout en optimisant les valeurs de permittivité. un maximum de la constante diélectrique à la température ambiante est obtenu pour des dimensions de grains de l’ordre de 0. La détermination des mécanismes réactionnels a permis le contrôle des processus de germination et de croissance. Au cours des vingt dernières années. − © Editions T.1 0. En ce qui concerne la constante diélectrique.

194. 2. — les propriétés structurales fines des grains nanométriques dans les zones proches de leur surface (la contribution en volume de cette zone par rapport au volume total devenant non négligeable maintenant) .cerist // 193. une densité moindre de la céramique. Parution : février 2007 . qui sont classés suivant leur coefficient de température. sont sensibles à la fréquence.5 Progrès réalisés en termes de baisse des coûts et de miniaturisation Les succès en termes de miniaturisation en électronique ont été spectaculaires et sont connus de tous. Les variations typiques de la capacité pour différentes classes de céramiques sont indiquées dans la figure 9.76. on peut dire qu’en une quinzaine d’années (0) Tableau 5 – Caractéristiques des diélectriques NPO.5 Permittivité relative E 1 925 − 11 . mais également par la structure du condensateur. ceux-ci y ont permis de multiplier les capacités volumiques par mille en trente ans. À titre indicatif. Z5U Diélectrique (Classification EIA) Type de condensateur Gamme de température d’utilisation (˚C) Variation maximale de la capacité dans la gamme NPO I de − 55 à + 125 ± 30 · 10−6/˚C < 10 à 1 MHz 10 à 100 X7R II de − 55 à + 125 ± 15 % < 200 à 1 kHz 2 000 à 4 000 Z5U II de + 10 à + 85 + 22 à − 56 % < 300 à 1 kHz 5 000 à 10 000 tan δ (en 10−4) Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . ce qui conduit à une décroissance de la permittivité et donc de la capacité avec la fréquence. — tenue en tension. après frittage. — les propriétés de la surface des grains . On vise en particulier à établir une corrélation avec les propriétés électriques du composant et les phénomènes de dégradation.2.I. il est indiqué dans le tableau 5 les principales caractéristiques des diélectriques les plus utilisés et dans la figure 8 leur comportement en fonction de la température. c’est le cas des CCM à électrodes internes en nickel ou en cuivre et c’est également le cas des diélectriques à grains très fins. On cherche également à modéliser la microstructure des condensateurs.194.3 Propriétés électriques Les propriétés des condensateurs céramiques (monocouche et multicouche) sont directement liées à celles des diélectriques. — la présence potentielle de porosités intragranulaires qui entraînent.5 Figure 8 – Variation relative de la capacité en fonction de la température pour divers diélectriques tiwekacontentpdf_e1925 2. Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . — variation en fonction du temps . les joints de grains et les interfaces céramique/armatures.3.cerist // 193. la périphérie des grains. — variation en fonction de la tension (continue ou alternative) . dont le diélectrique est de nature ferroélectrique.76. mais aussi grâce à tous ces efforts technologiques . — variation de la résistance d’isolement en fonction de la température . 2. − © Editions T.194. associées à ces objectifs industriels : elles doivent prendre en compte des paramètres jusqu’à maintenant considérés comme secondaires. La classification EIA (Electronic Industries Association) est insuffisante pour caractériser complètement un condensateur.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 .cerist // 193.76. Les condensateurs de type II. comme : — la répartition spatiale fine des « dopants » dans les grains nanométriques . d’autres caractéristiques doivent être connues : — variation en fonction de la fréquence . Une augmentation des pertes diélectriques accompagne cette décroissance de la permittivité.1 Comportement en fréquence La tenue en fréquence du condensateur céramique est déterminée principalement par les propriétés de son diélectrique. En ce qui concerne les réductions de prix réalisées. X7R. Cela a été obtenu grâce à des efforts de productivité c’est indéniable. Ce phénomène est lié à la difficulté qu’ont les parois des domaines ferroélectriques à suivre les oscillations du champ électrique. en prenant en compte dans un modèle à trois dimensions le cœur des grains.5 _____________________________________________________________________________________________________________________ CONDENSATEURS Figure 9 – Variation relative de la capacité en fonction de la fréquence pour divers diélectriques (entre 1987 et 2001) les prix moyens des CCM ont été divisés par dix. pour donner un ordre de grandeur. Même si tout le mérite ne peut évidemment en être attribué aux CCM.

sous l’influence du champ magnétique terrestre.5 . 2.76.cerist // 193. tels que le nickel ou le cuivre. nombre de couches. 2. C Les applications des condensateurs céramiques dépendent fondamentalement de la nature des diélectriques utilisés : — condensateurs de type I : compte tenu de leur très bonne stabilité en fonction de la tension. Pratiquement.4 Variation de la résistance d’isolement 2. il revient à son état initial.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 .4 Applications Le vieillissement est d’autant plus prononcé que la valeur de la permittivité est élevée (figure 11). à titre d’exemple. Dans ce contexte.5 Évolution BX = 2C1 X7R L’évolution technologique des condensateurs céramiques est directement liée à celle des circuits électroniques : diminution de l’encombrement. tiwekacontentpdf_e1925 Figure 11 – Variation relative de la capacité en fonction du temps pour divers diélectriques Exemple : le diélectrique Z5U perd 5 % de sa valeur entre 6 min et 1 h.3 Variation avec le temps Seuls. indépendant de la valeur de la capacité du condensateur considéré. dans le cas d’un système de communication mobile (figure 12). l’avenir est résolument orienté vers l’utilisation croissante des condensateurs multicouches. 2.76. les diélectriques de type II sont largement utilisés dans les éléments miniaturisés. Cette évolution est illustrée. εt permittivité au temps t.5 La résistance d’isolement caractérise la manière dont le condensateur chargé maintient sa charge.194. les condensateurs de découplage. 2. Les principales orientations sont les suivantes : Figure 10 – Variation relative de la capacité en fonction du champ électrique de polarisation pour divers diélectriques E 1 925 − 12 — élimination totale ou partielle des métaux précieux constitutifs des électrodes internes et des terminaisons au profit de métaux « communs ». Le phénomène est dû à une réorganisation continue et naturelle des domaines ferroélectriques qui. a comme conséquence une décroissance de la capacité du condensateur. sauf dans le cas particulier des applications haute tension. du poids.2 Variation en fonction de la tension Si l’influence de la tension (alternative ou continue) est négligeable pour les condensateurs de type I.5 CONDENSATEURS ______________________________________________________________________________________________________________________ En conséquence les condensateurs de type II sont généralement utilisés pour des fréquences inférieures à 10 MHz et ceux de type I peuvent être utilisés à des fréquences très élevées (> 1 GHz). mais aussi de la structure du condensateur (épaisseur du diélectrique. ce vieillissement devient négligeable au-delà de 1 000 h.I. puis 5 % entre 1 h et 10 h. le condensateur est « régénéré » : en chauffant le matériau au-delà de sa température de Curie. Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 .3.) et donc de sa capacité. réduction des prix. — condensateurs de type II : de par leur constante diélectrique très élevée. la production des condensateurs monocouches ne représente plus que quelques pour-cent de la production des condensateurs céramiques multicouches et ne concerne que les plaquettes hyperfréquence et les condensateurs haute tension.194. Elle dépend intrinsèquement de la température. a priori.cerist // 193. − © Editions T. dans le but de réduire le coût du condensateur .Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . Une fois encore. généralisation des techniques de report en surface des composants et. Ce vieillissement naturel peut s’exprimer par la relation suivante : εt = ε − K lgt avec ε valeur initiale de la permittivité. la nature ferroélectrique de ces matériaux conduit à observer des phénomènes liés à des modifications des mécanismes de polarisation. comme résonateurs et comme condensateurs à grande puissance réactive .3. de couplage ou de filtrage. les condensateurs de type II sont sensibles au temps. ils sont utilisés comme condensateurs d’accord de circuits oscillants. bien entendu. Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite. exprimé en secondes. K facteur préexponentiel exprimé en pour-cent par décade de temps. La résistance d’isolement Ri est souvent donnée sous la forme du produit RiC.cerist // 193. etc. de la température. il n’en est pas de même pour ceux de type II. Cet effet de vieillissement peut être annulé .3. au détriment des condensateurs monocouches mal adaptés à l’évolution précitée. et ainsi de suite.76. Parution : février 2007 . L’influence d’un champ de polarisation continu est indiquée dans la figure 10.194. qui est. Actuellement. surface des électrodes. de la tension et du temps écoulé après mise sous tension. de la fréquence et du temps.

7 nm/V d’anodisation) et sa rigidité diélectrique très élevée (800 V/µm) confèrent au condensateur électrochimique une capacité volumique importante. voire inférieures au micromètre.1 Condensateur électrolytique à l’aluminium 3. Il ne s’agit. que de fabrications spécifiques. En production industrielle.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . 3. — une couche diélectrique : l’oxyde d’aluminium ou l’oxyde de tantale . dans la nomenclature anglo-saxonne.194.99 %).5 mm × 0. pour l’instant. les fusibles en technologie couche mince.194. — une armature négative composée de l’électrolyte conducteur lui-même et de la cathode. et le seul moyen efficace de poursuivre la baisse des coûts sera d’intégrer plusieurs composants dans un chip céramique reportable à plat.1. Parution : février 2007 . les condensateurs de traversée. Exemple : la réalisation d’une fonction (filtre) intègre des condensateurs enterrés dans la céramique (technologie multicouche) et des résistances sérigraphiées sur la surface de la céramique (figure 13). le condensateur (figure 14) comporte un isolant (oxyde d’aluminium) et deux électrodes suivantes : — l’anode constituée d’une feuille d’aluminium très pur (99. sont résumés ci-après : — réduction de la surface d’implantation (jusqu’à 5 à 10 fois par rapport à la surface occupée par les composants discrets).cerist // 193. Toutefois. les composants éliminant les surtensions (varistances). Nota : (02-01) correspond. celle-ci ne servant que de liaison entre l’électrolyte et le circuit extérieur. — réduction des longueurs de connexions permettant de réduire les inductances parasites . — possibilité de reporter des composants actifs sur le chip céramique. Les applica- Figure 13 – Coupe d’un multicomposant et circuit équivalent tions demandées sont : les filtres IEM (à Impulsion ElectroMagnétique). Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 .194. 3. — simplicité (réduction des stocks. On passe ainsi de la notion de composant discret à celle de fonction « circuit Asic passif ».76.cerist // 193. appelé Aspic. l’inconvénient de cette approche est bien évidemment la standardisation.5 E 1 925 − 13 . Le condensateur ainsi formé est polarisé : le potentiel de l’anode doit toujours être positif par rapport à celui de la cathode. — la cathode comprenant un complexe de papiers absorbants imbibés d’électrolyte et d’une feuille d’aluminium.6 Fonctions passives intégrées tiwekacontentpdf_e1925 Les technologies actuelles des composants passifs (condensateurs.1 Condensateur à l’aluminium à électrolyte liquide Dans cette technologie. appelée multicomposants. — garantie de la fonction vendue par test direct du chip céramique . Sa faible épaisseur (0.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . Le diélectrique est fabriqué in situ par oxydation anodique du métal.5 2.1 Technologie Un condensateur électrolytique ou électrochimique est constitué par les trois éléments suivants : — une anode métallique (armature positive) en aluminium ou en tantale .5 _____________________________________________________________________________________________________________________ CONDENSATEURS Figure 12 – Diminution du volume et de la masse des systèmes de communication mobiles — miniaturisation du condensateur par l’augmentation de la permittivité et la réduction de l’épaisseur de la couche diélectrique. en pouces.9 à 1. des contrôles et du nombre de reports sur circuit) . certaines couches diélectriques sont aujourd’hui de quelques micromètres seulement. Les principaux avantages de cette nouvelle technologie.cerist // 193.1.25 mm. Condensateurs électrochimiques 3.76. dont la surface active a été augmentée par gravure électrochimique . définissant la surface de report du condensateur multicouche soit environ 0.I. aux dimensions. a priori. résistances. Il est évident que cette notion d’intégration est d’autant plus intéressante. d’un point de vue économique. inductances) atteindront bientôt des butées. — fiabilité améliorée par la réduction du nombre de connexions à l’origine de nombreux défauts . − © Editions T. que le nombre de composants est important. Les formats les plus petits actuellement commercialisés (02-01) approchent la limite de manipulation des machines de report.1. Actuellement environ 70 % de la surface des circuits imprimés est occupée par les composants passifs discrets . qui semble impossible actuellement de par la multiplicité des fonctions requises par les utilisateurs.76. Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

une augmentation de la capacité volumique. La particularité de ce type de composant (figure 15) est sa bonne tenue à haute température (150 ˚C.194.5 . Cette étape permet de restaurer le diélectrique Al2O3 à la surface de la feuille d’aluminium gravée.194.cerist // 193.5 Tableau 6 – Principe d’élaboration du condensateur à l’aluminium à électrolyte liquide tiwekacontentpdf_e1925 Gravage d’une feuille d’aluminium ↓ Formation du diélectrique par oxydation de la feuille gravée ↓ Bobinage à sec et découpe des constituants suivants : —feuille d’aluminium gravée et anodisée —feuille de papier —aluminium non gravé (cathode) Manganisation ↓ Réoxydation de la couche d’alumine ↓ Dépôt des connexions ↓ ↓ Graphitage Séchage ↓ ↓ Argenture Imprégnation par l’électrolyte ↓ ↓ Soudure des connexions Mise en boîtier aluminium ↓ ↓ Trempé dans une résine liquide Encapsulation et sertissage ↓ Postformation La première étape consiste à bobiner ensemble une feuille d’aluminium d’environ 100 µm d’épaisseur. L’autre effort de développement concerne la formulation de nouveaux électrolytes permettant. d’obtenir une plus faible résistance série. cet atout est dû à la stabilité thermodynamique des éléments constitutifs du composant.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . Figure 15 – Condensateur électrolytique à l’aluminium à électrolyte solide Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . Les condensateurs actuellement commercialisés utilisent le dioxyde de manganèse. l’utilisation des condensateurs à haute température (125 ˚C) et. 3. voire 170 ˚C) .76. Son épaisseur dépend de la valeur de cette tension et du temps d’application. Les anodes sont soudées sur une barrette et successivement oxydées et imprégnées avant d’être enrobées. Des connexions ont été auparavant soudées aux deux électrodes (anode et cathode) par une technique ultrasonique.76. La formation de la couche d’oxyde (Al2O3) se fait par électrolyse : pour cela. E 1 925 − 14 L’anode est constituée d’une feuille d’aluminium gravée et pliée sous forme « d’accordéon ».194.cerist // 193. Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 .1. Celle-ci est proportionnelle à la surface active de la feuille d’aluminium gravée.5 CONDENSATEURS ______________________________________________________________________________________________________________________ La postformation consiste à faire subir au condensateur un traitement sous tension et température. − © Editions T. une feuille d’aluminium non gravée agissant comme cathode. un intercalaire de papier qui sert de séparateur et permet l’absorption de l’électrolyte liquide. et il est ensuite placé dans un boîtier cylindrique en aluminium. on applique une tension légèrement supérieure à la tension nominale du condensateur.76. en premier lieu. L’innovation technologique dans ce type de condensateur vise.I. qui est gravée électrochimiquement et anodisée (formation du diélectrique Al2O3). d’une part. Le taux de gravure des feuilles est actuellement compris entre 10 et 100. d’autre part.1. le plus souvent organique. l’électrolyte constitutif de ce condensateur est un électrolyte solide. et la cathode est reliée au boîtier en aluminium. Tableau 7 – Principe d’élaboration du condensateur à l’aluminium à électrolyte solide (0) Parution : février 2007 . Figure 14 – Condensateur électrolytique à l’aluminium à électrolyte liquide (0) La technologie d’élaboration du condensateur est indiquée dans le tableau 6.2 Condensateur à l’aluminium à électrolyte solide Par rapport au cas précédent. Le bobiné est imprégné sous vide par un électrolyte. qui aurait été éventuellement endommagé durant les opérations de fabrication. La technologie de fabrication de ce type de condensateur est indiquée dans le tableau 7.cerist // 193.

194. la seconde un bloc de poudre de tantale pressé et fritté constituant une anode poreuse et un électrolyte solide. La poudre de tantale est pressée sous forme d’un cylindre. La formation du diélectrique (Ta2O5) à la surface de l’anode est obtenue par oxydation du tantale. Afin de réaliser la cathode. Après anodisation. soit surmoulé. en même temps qu’un fil de connexion en tantale inséré dans cette anode. l’anode est trempée dans une solution de nitrate de manganèse qui pénètre dans l’anode poreuse et se dépose sur le diélectrique.2 Condensateur au tantale à électrolyte solide 3.194. Un traitement thermique décompose le nitrate et produit l’oxyde de manganèse.5 _____________________________________________________________________________________________________________________ CONDENSATEURS Figure 17 – Condensateur électrolytique au tantale à électrolyte solide (0) Tableau 8 – Principe d’élaboration du condensateur au tantale à électrolyte solide Compression poudre de tantale et insertion d’un fil conducteur ↓ Frittage de l’anode (1 500 ˚C sous vide) Figure 16 – Condensateur électrolytique au tantale à électrolyte gélifié ↓ Formation de Ta2O5 par traitement électrochimique Les efforts de développement portent sur l’utilisation d’électrolytes solides hautement conducteurs (conductivité 10 à 100 fois supérieure à celle du dioxyde de manganèse) : l’intérêt qui en résulte étant la faible valeur de résistance série équivalente pour le condensateur.1. ↓ Trempé dans une solution de graphite ↓ Trempé dans une solution d’argent ↓ Encapsulation du condensateur 3. La technologie de fabrication est indiquée dans le tableau 8. Dans les applications très critiques (spatial par exemple). L’ensemble anode/électrolyte/laque d’argent est soit recouvert de résine époxy. qui lui succède. l’enceinte des fours est en effet maintenue sous un vide dynamique par un système de pompage primaire et secondaire).cerist // 193.2.5 E 1 925 − 15 . Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . Les condensateurs ayant une feuille lisse admettent un courant alternatif plus important.I. Ce type de condensateur est relativement peu utilisé compte tenu de son prix élevé. le boîtier peut être en tantale. Le boîtier externe est métallique. l’électrolyte solide est le dioxyde de manganèse recouvert d’une couche de graphite colloïdal et de laque d’argent comme collecteur de courant (figure 17). ↓ Manganisation ↓ Graphitage Parution : février 2007 .cerist // 193. qui joue le rôle d’électro- Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite. Deux technologies sont utilisées : la première emploie une feuille de tantale comme anode et un électrolyte gélifié.76. L’opération de frittage.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 .2 Condensateur électrolytique au tantale tiwekacontentpdf_e1925 ↓ Reformation de Ta2O5 Ce type de condensateur est utilisé pour les applications nécessitant de fortes valeurs de capacité. La formation de l’oxyde est réalisée sous des conditions similaires à celles des condensateurs à l’aluminium.1.2. car la valeur de la permittivité de l’oxyde de tantale est plus élevée que celle de l’oxyde d’aluminium ou gravée. et de compatibilité avec l’électrolyte acide d’autre part. à base d’argent pour une raison d’étanchéité d’une part.194. Dans ce type de condensateur. c’est-à-dire électrolyse à une tension deux à trois fois supérieure à la tension nominale.cerist // 193.76. ce qui assure la tenue mécanique de l’anode. La première technologie (la moins utilisée) est très semblable à celle des condensateurs électrolytiques à l’aluminium. La poudre est frittée.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 .3 · 10−4 Pa (pour éviter l’oxydation du tantale. l’ensemble (figure 16) est imprégné par un liquide à base d’acide sulfurique ou par un gel constitué d’un mélange de silice et d’acide sulfurique. est réalisée à une température de l’ordre de 1 500 ˚C et sous une pression d’environ 1. tandis que ceux dont la feuille d’anode est gravée offrent une plus grande capacité volumique.1. − © Editions T.1 Condensateur au tantale à électrolyte gélifié L’anode est obtenue par pressage de la poudre de tantale en présence d’un liant organique. La nature du diélectrique est l’oxyde de tantale T2O5. La feuille de tantale peut être lisse.5 3.76. en plaçant l’anode dans un bain acide et en la soumettant à une tension quatre fois supérieure à la tension nominale du condensateur.

.... l’évolution technologique de ce produit concerne l’accroissement de sa capacité par unité de volume.. toutes choses égales par ailleurs...... tension maximale instantanée répétitive pouvant être appliquée par intermittence.. s’étend jusqu’au mégahertz.. le diélectrique (oxyde de tantale) peut devenir cristallin en présence d’un champ électrique conduisant au phénomène de court-circuit.15Un 1.15Un 1..Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 .4 Durée de vie Les principales caractéristiques apparaissent dans le tableau 9.5 V 0...... Dans le cas du condensateur tantale.2....cerist // 193. Le condensateur au tantale ne supporte qu’une tension inverse très faible.. Parution : février 2007 . Là encore. d’une part......... (h) Mécanisme de destruction Courant de fuite maximal ..... (0) Tableau 9 – Comparaison des caractéristiques des condensateurs électrochimiques Aluminium liquide Tension nominale Un .3Un de 1.... Ajoutons que la couche de diélectrique est moins endommagée pendant le procédé de fabrication dans le cas des condensateurs à électrolyte liquide.cerist // 193. La moins bonne tenue en tension de pointe des condensateurs électrochimiques à électrolytique liquide (ou gélifié) est due à la dégradation de l’électrolyte qui est consécutive à la polarisation électrochimique....194..... Celle-ci implique un travail important sur la granulométrie de la poudre de tantale.. Cette caractéristique est due à la régénération permanente du diélectrique au contact de l’électrolyte liquide.05Un Durée Brève Continue Courant efficace (68 µF/6.5 de 0. Cette particularité explique la supériorité de l’aluminium sur le tantale au niveau de la tenue aux forts courants traversants. Il est d’autant plus élevé que la résistance série équivalente du condensateur est faible. Ces deux dépôts de graphite et d’argent sont nécessaires pour obtenir une faible résistance de contact et permettent d’assurer le contact entre l’anode et une connexion extérieure.(mA) 90 120 50 60 Réduction de tension à 125 ˚C 0 0 1/3Un 1/3Un 5 000 Durée de vie à 85 ˚C . Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 ..... (µA) mesuré après 10 000 10 000 10 000 Évaporation de l’électrolyte Inconnu Cristallisation par effet de champ Cristallisation par effet de champ 0..2 à 22 000 E 1 925 − 16 Brève Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite. De plus.194.5 3.. De façon générale.2.... Comme indiqué dans le tableau 9.1 à 2 200 de 3...47 à 1 000 .......1CnUn 15 s 0..1 Variation en fonction de la fréquence Le comportement en fréquence dépend principalement de l’impédance Z et de la résistance série équivalente. en raison d’une faible stabilité thermodynamique de l’oxyde de tantale.2. Le conden- Comme indiqué (tableau 9).5 Courant de fuite Le condensateur électrochimique est caractérisé.3Un 0 0...... (V) de 4 à 450 Tension de pointe Tension inverse continue à 85 ˚C Aluminium solide Tantale non solide Tantale solide Niobium de 4 à 50 de 6.76..... 3.1 à 1.3 V) traversant à 100 Hz/85 ˚C . les condensateurs électrochimiques à électrolyte liquide présentent les courants de fuite les plus faibles. la recherche sur les électrolytes hautement conducteurs constitue un des axes privilégiés....3 Courant admissible Le courant admissible est le courant maximal qui est autorisé par le condensateur considéré.cerist // 193...... puis trempée dans une solution d’argent et à nouveau séchée. par sa tension nominale de fonctionnement permanent Un et.1 à 1 500 Gamme de capacité (Cn)..194.. alors que les seconds sont limités à des fréquences voisines de 500 kHz... d’autre part.5 CONDENSATEURS ______________________________________________________________________________________________________________________ lyte..002CnUn 1 min 0.2 Variation en fonction de la tension tiwekacontentpdf_e1925 3.3Un Niveau 1.. Le condensateur est ensuite protégé par une résine époxy... (µF) de 0....3Un 1.3 à 150 de 4 à 50 de 4 à 16 1...... car le diélectrique reste inerte : aucun phénomène de destruction consécutif à la polarisation de l’électrolyte n’a lieu...76.......... Cette transformation induit également une réduction de la tension de fonctionnement à haute température. le domaine d’utilisation...3 à 15 000 de 0.. À titre d’exemple. 3.2.. L’anode est ensuite trempée dans une solution de graphite. sateur électrochimique à l’aluminium à électrolyte solide présente la meilleure tenue en tension inverse d’une manière permanente..I.2 Propriétés électriques 3. − © Editions T. 3.01CnUn 1 min de 0. il est indiqué dans le tableau 9 le courant admissible pour un condensateur de 68 µF...... séchée. on peut dire que les condensateurs électrochimiques à électrolyte solide se comportent mieux en fréquence que ceux à électrolyte liquide : pour les premiers..Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 .76.2. le condensateur électrochimique à l’aluminium à électrolyte solide offre de bonnes propriétés : en particulier le diélectrique (oxyde d’aluminium) a la faculté de conserver son caractère amorphe.001CnUn 1 min 0.. par une tension de pointe Up. comme dans le cas des condensateurs électrolytiques à l’aluminium à électrolyte solide....

tiwekacontentpdf_e1925 L’évolution des électrolytes solides des condensateurs électrolytiques concerne donc l’amélioration de leur conductivité et de leur stabilité en température. Le bobinage généralement cylindrique est souvent aplati avant d’être disposé dans un boîtier. l’énergie dégagée par la décharge est généralement suffisante pour vaporiser la métallisation autour du défaut et. par suite.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . Appelées armatures. nécessairement indispensable dans le secteur automobile.76.8 tétracyanoquinodiméthane) ou bien de polymères conducteurs dopés (type polypyrrole.76.194.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . 4. de découplage. Un des atouts majeurs du condensateur électrochimique à électrolyte solide est sa résistance aux hautes températures.1 Technologie Généralement. Pour des exigences particulières de tenue à fort courant.7. mais a retrouvé son isolement et continue d’assurer sa fonction. 3.1.194. Cette technique.76. on préfère de la même façon les condensateurs à l’aluminium ou tantale à électrolyte solide. soit 230 à 260 ˚C suivant les modes de report. ils sont particulièrement stables et présentent une bonne tenue en régime impulsionnel. le condensateur électrochimique doit être apte à résister aux conditions de report : celles-ci imposent au condensateur une tenue aux hautes températures. − © Editions T. les films ont l’avantage d’être autocicatrisables (selfhealing) : en cas de défaut dans l’isolant conduisant à un claquage.1 Condensateur bobiné Les condensateurs bobinés sont généralement réalisés par l’enroulement de deux films diélectriques métallisés . Seuls. les condensateurs films sont classés suivant la nature du diélectrique qui est utilisé. consiste à déposer sur les deux faces du condensateur bobiné un métal en fusion.cerist // 193. La prise de contact électrique vers le circuit extérieur est assurée par l’intermédiaire de ces armatures (figure 19). Par contre.I. Une alternative est d’utiliser un condensateur à l’aluminium à électrolyte solide.5 E 1 925 − 17 . Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 .cerist // 193. on devra utiliser un type de condensateur dont la valeur de capacité reste significative (> 10 µF) et dont la valeur de résistance série équivalente est faible. mais aussi de stockage d’énergie. — la technique d’empilement. à baisser la résistance série équivalente. le bobinage comporte en plus deux feuilles d’aluminium. polythiophène) permettrait d’atteindre 100 Ω−1 · cm−1. elles sont épaisses d’environ 5 µm et assurent une bonne dissipation thermique. Les condensateurs électrochimiques à électrolyte liquide ou gélifié sont fréquemment utilisés pour des applications haute tension (jusqu’à 500 V). ainsi que celle des années à venir.3 Applications Les principales applications pour les condensateurs électrochimiques à l’aluminium sont les fonctions de filtrage. est de substituer les composants à piquer par des composants à montage en surface. déposé sous vide. 4. le métal a une épaisseur comprise entre 10 et 30 nm.194. d’autre part. de liaison. d’une part.5 La tendance actuelle. les condensateurs comportant des armatures supportent des courants plus élevés . L’utilisation de complexes de transfert de charge (type sels de 7. pour lequel la décroissance de la capacité en fonction de la fréquence est relativement faible et la valeur de la résistance série équivalente est significativement plus basse. Les deux Figure 19 – Condensateur à armatures débordantes Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite. cette seconde méthode étant beaucoup plus récente. respectivement. Pour cela. Dans le cas des alimentations à découpage à haute fréquence. les condensateurs à électrolyte solide sont alors susceptibles de convenir. Dans le cas de filtrage à haute fréquence (> 500 kHz). par rapport à leurs homologues à électrolyte liquide. En outre. Une des possibilités consiste à utiliser plusieurs condensateurs électrolytiques à électrolyte liquide en parallèle de façon. L’établissement des contacts électriques avec le circuit extérieur est assuré par une métallisation.4 Évolution Parution : février 2007 . pour l’isoler électriquement.cerist // 193. Condensateurs films 4. Les deux principales techniques de construction du condensateur sont : — un bobinage du film diélectrique et des électrodes (si le film n’est pas préalablement métallisé) . mais ils peuvent l’être aussi selon la technique de métallisation du film ou la structure du condensateur. Les condensateurs électrochimiques doivent suivre cette évolution inéluctable. Figure 18 – Condensateur à film métallisé films comportent chacun. Le condensateur a perdu un peu de sa capacité. soit 1 000 fois plus que la conductivité de l’oxyde de manganèse actuellement utilisé.5 _____________________________________________________________________________________________________________________ CONDENSATEURS 3. à accroître la capacité et. Les condensateurs bobinés à film métallisé présentent un encombrement deux à trois fois plus faible que ceux comportant des armatures. comme indiqué au tableau 10. une marge à droite ou une marge à gauche (figure 18). appelée shoopage.8.

1. La technologie de fabrication des condensateurs chip film est identique à celle des condensateurs traditionnels du type empilé. Ce type de condensateur est constitué d’un empilage de condensateurs élémentaires montés en parallèle (figure 20). Les problèmes majeurs à résoudre sont liés aux contraintes climatiques et thermiques. dont le nombre dépend de la valeur de capacité. polystyrène. PET polytéréphtalate d’éthylène . Plusieurs condensateurs « mères » peuvent être bobinés sur la roue et séparés par des intercalaires. métallisés sous vide (couche d’aluminium de 20 à 30 nm d’épaisseur) avec une marge respectivement à droite ou à gauche. PEN (1) Structure du condensateur Bobiné ou empilé Nature de l’électrode Électrode sous forme d’une armature métallique (5 à 7 µm) Film directement métallisé par dépôt sous vide (≈ 20 nm d’épaisseur) (1) PPS polysulfure de phénylène .) par une résine époxy rendant le boîtier étanche (figure 22). − © Editions T. disposé dans un boîtier plastique et protégé de l’environnement extérieur (humidité. ↓ Bobinage du film métallisé ↓ Cerclage ↓ Shoopage aluminium et Cu-Zn et/ou Sn-Ag et/ou Sn-Pb des surfaces latérales ↓ Traitement thermique de stabilisation mécanique ↓ 4.76. l’ensemble étant maintenu mécaniquement à l’aide d’un cerclage (figure 21).2 Condensateur empilé nu (chip film) L’évolution irréversible de l’utilisation de la technologie de report en surface pour l’ensemble des composants passifs et actifs conduit à concevoir un condensateur film sans aucune protection ni boîtier ni enrobage époxy. PEN polyéthylène naphtalate (0) Tableau 11 – Procédé de fabrication d’un condensateur film empilé Métallisation sous vide du film diélectrique ↓ Découpe du film 4.194.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . Deux films isolants.5 CONDENSATEURS ______________________________________________________________________________________________________________________ (0) Tableau 10 – Trois types de classification des condensateurs films Nature du diélectrique Polyester. Parution : février 2007 .2.I. Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . Une version moins coûteuse que la mise en boîtier consiste à tremper directement le pavé dans une résine époxy. qui assure la liaison électrique avec les électrodes internes du film empilé.76.194. Un traitement thermique à une température inférieure à celle de la température de fusion de l’alliage permet de stabiliser mécaniquement les segments. le shoopage d’alliage d’étain est remplacé par une argenture. Chaque condensateur « mère » (ou segment) est décerclé et découpé en condensateurs élémentaires. Les principales caractéristiques des diélectriques utilisés pour la technologie chip film sont indiquées dans le tableau 12.cerist // 193. qui permet la soudabilité des fils de connexion. Les 2 films bobinés forment un condensateur « mère ».cerist // 193.1.1 Condensateur empilé habillé Dans cette version technologique.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . Dans le cas du condensateur empilé nu.2 Condensateur film empilé Sa technologie de fabrication a permis de progresser fortement dans le domaine de la compacité et de la réduction des coûts de fabrication car elle est parfaitement adaptée à une production de masse (tableau 11). notamment celles qui sont exercées sur le film durant l’opération de soudure.76.1. polypropylène. E 1 925 − 18 Figure 20 – Condensateur film empilé Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite. sont bobinés sur une roue d’environ 80 cm de diamètre. PET. PPS.5 Découpe en condensateurs élémentaires tiwekacontentpdf_e1925 4.194.cerist // 193. À titre d’exemple. et d’une deuxième couche d’alliage d’étain. brouillard salin.2. une roue peut comporter 16 segments . Les prises de contact vers l’extérieur sont assurées par shoopage d’une première couche d’aluminium. qui est directement reportable sur le circuit imprimé (figure 23). chaque segment peut de son côté porter plusieurs centaines de condensateurs élémentaires de 100 nF.5 . etc. Le nombre de tours de film déposé sur la roue dépend bien évidemment de la valeur de la capacité recherchée. le condensateur est muni de connexions.

2 1.. • film rugueux (imprégnation).76. (0) Tableau 12 – Caractéristiques des films diélectriques utilisés dans la technologie empilé nu (chip) PPS PEN PET Permittivité relative Épaisseur minimale.cerist // 193. sa température de fonctionnement est limitée (85 ˚C) ...... Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 .. • bonne tenue. Des traitements thermiques complexes ont permis l’utilisation du PET............ notamment pour la technologie film métallisé.. une meilleure stabilité thermique avec le PEN et le PPS .cerist // 193..... PET polyéthylène téréphtalate Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite....cerist // 193...5 4.. • bonne tension de claquage. du PEN et du PPS... compte tenu du très bon compromis coût/performances.... très relative pour un polymère.......... • autocicatrisation (après claquage).2 3 1. Ces propriétés sont : • faible angle de pertes... — PPS : il est limité aux applications spécifiques qui nécessitent une température de fonctionnement élevée (150 ˚C) ou des fréquences de fonctionnement élevées ....194..5 _____________________________________________________________________________________________________________________ CONDENSATEURS Figure 22 – Condensateur empilé habillé Figure 21 – Opération de bobinage d’un condensateur film empilé Parution : février 2007 . — les films utilisés pour le montage en surface sont le PET (polyéthylène téréphtalate). (˚C) Température maximale de fonctionnement ....76.. Son excellente stabilité en température et en vieillissement permet son emploi dans les circuits d’accord.. − © Editions T....194.. le PEN (polyéthylène naphtalate) et le PPS (polysulfure de phénylène).. dans la gamme de capacité de 1 000 pF à 10 µF ..... Figure 23 – Condensateur empilé nu (chip film) — PEN : ce support est utilisé dans la technologie chip film qui nécessite une excellente tenue aux contraintes thermiques (250 ˚C) et mécaniques durant l’opération de soudure sur le circuit imprimé .. en ayant toutefois.......Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . PEN polyéthylène naphtalate .I. — PET : ce matériau permet également d’avoir une très bonne tenue aux contraintes thermiques (245 ˚C) et mécaniques durant l’opération de soudure sur circuit imprimé.2 Température de fusion . (µm) 3... en température . Par contre.....76.2 Propriétés électriques tiwekacontentpdf_e1925 Les caractéristiques électriques des condensateurs films sont directement liées à celles des diélectriques utilisés (tableau 1) : — polystyrène : ce film est l’un des premiers utilisés pour l’application condensateur.. et plus particulièrement destiné aux applications de puissance..Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 .1 1.. (˚C) 285 150 266 125 244 125 PPS polysulfure de phénylène .2 3. — polyester : cet autre film est l’un des plus utilisés actuellement.194. • faible absorption d’humidité.5 E 1 925 − 19 ... — polypropylène : ce support est particulièrement bien adapté à la technologie film métallisé. avec des soudures sans plomb.

mais ils se trouvent dans une phase de décroissance.5 Condensateurs utilisés en électronique de puissance tiwekacontentpdf_e1925 La technologie de fabrication est semblable à celle des condensateurs bobinés et dépend également des conditions de fonctionnement énoncées précédemment. Comme remède pour les applications qui nécessitent une tenue aux hautes tensions. Le diélectrique PPS est bien adapté pour les applications en haute fréquence. tension continue de polarisation élevée. Toutefois. le gradient de tension admissible est limité. — mise en forme de signaux impulsionnels associant condensateurs et inductances.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . présente une permittivité très élevée par rapport à celle des autres matériaux. Les condensateurs à base de PPS ou PEN (polyéthylène naphtalate).76.cerist // 193. Actuellement le diélectrique le plus utilisé est le polypropylène. C ) vers l’intégration. − © Editions T. mais c’est aussi le cas de BaTiO3. — stockage d’énergie et décharge .5 Les développements actuels sont liés. les condensateurs monocouches peuvent encore se développer.). selon la technique. pertes diélectriques et inductance compte tenu des conditions de fonctionnement (courants non sinusoïdaux. Parution : février 2007 . — commutation . respectivement. sont particulièrement recommandés en version chip film. les courants mis en jeu ne dépassent jamais 1 ampère . les condensateurs polyester ont une plus forte capacité volumique. Cette évolution nécessite des films métallisés d’épaisseur très fine (< 1 µm) et qui supportent les températures de soudure actuellement utilisées. L. — protection des semi-conducteurs . Les condensateurs à base de polystyrène ou de polypropylène sont utilisés pour les applications à haute fréquence et à tension élevée compte tenu.76.4 Évolution L’évolution la plus importante des condensateurs films concerne actuellement le développement de modèles d’encombrement réduit et surtout reportables en surface. Les tensions mises en jeu sont comprises entre 20 et 50 kV pour les produits standards.5 . (0) Tableau 13 – Comparaison des caractéristiques des différents condensateurs de puissance Capacité (µF) Un (V) Densité Énergie (J/dm3) Champ maximal (V/µm) εr < 100 de 10 à 10 000 600 500 3 Céramique (SrTiO3) < 100 de 10 à 10 000 100 10 1 800 Aluminium de 1 à 106 de 10 à 500 250 800 8 Film (PPS-PET) E 1 925 − 20 Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite. ceux-ci ne concernent que des marchés de niche correspondant à des applications où les céramiques multicouches ne sont plus compétitives en termes de prix (forte capacité. Il faut cependant ne pas sous-estimer les difficultés technologiques de leur mise au point et le prix du film. forte variation du courant en fonction du temps.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . tout en conservant les performances électriques. tels que la haute tension. L’énergie volumique du condensateur peut alors être augmentée d’un facteur deux.1 Évolution du secteur des condensateurs 4. d’un point de vue économique. Tendances 5. haute tension par exemple).I. L’importance prise par cette technologie ne peut qu’être renforcée dans les prochaines années par sa bonne adéquation à l’évolution des composants passifs (R. aussi les puissances réactives ne dépassent pas 100 kVA et les énergies volumiques sont de l’ordre de 800 J/L soit 800 kJ/m3. Les condensateurs céramiques monocouches traditionnels avec connexions représentent encore un marché dans le domaine grand public grâce à leur prix attractif. Le tableau 13 permet de comparer les performances de différents matériaux. afin d’éviter le phénomène de claquage. L’inconvénient est la présence d’une lame d’air entre les enroulements. Grâce à cette propriété. Plus particulièrement. les condensateurs de filtrage et de commutation équipant les TGV Atlantique correspondent à un poids de 3 tonnes par rame.194. entre autres. qui peuvent être un frein à un emploi généralisé de ces nouveaux produits. Conséquence de ces deux tendances : la croissance la plus importante concerne les chips céramiques multicouches. Si plusieurs constructeurs commercialisent des chips films. Une application particulière des condensateurs film concerne le secteur de l’électronique de puissance et plus particulièrement les fonctions suivantes : — filtrage . on réalise des condensateurs céramiques. on introduit un liquide d’imprégnation (huile de colza à titre d’exemple) entre les enroulements du condensateur durant ou après l’opération de bobinage. à la réduction du volume et du poids des condensateurs.3 Applications Les condensateurs à base de polyester sont utilisés pour les applications où les tensions alternatives et de polarisation sont de faible amplitude et pour des fréquences de fonctionnement jusqu’à quelques mégahertz. Les condensateurs doivent présenter des valeurs minimales de résistance série. Le secteur industriel des condensateurs est caractérisé. les condensateurs mica trop volumineux et coûteux ne sont plus guère employés. avec ces matériaux comme diélectriques. A contrario. Une réduction de ce poids d’environ 40 % est un objectif réaliste. On constate que le SrTiO3.76. Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . qui répondent aux exigences du marché. À titre d’exemple. grâce à leur point de fusion élevé. Les condensateurs films souffrent de l’évolution du marché orienté vers la technique de report en surface.cerist // 193. Ceci est très intéressant pour la miniaturisation des circuits. qui présentent de fortes capacités sous de faibles volumes. et peuvent atteindre 100 voire 150 kV pour certaines applications. Cependant certains types de diélectriques peuvent prétendre à de telles applications.194.cerist // 193.5 CONDENSATEURS ______________________________________________________________________________________________________________________ 4. Cependant sur des marchés de niche. etc. En conséquence. de leurs faibles pertes diélectriques et de leur bonne tenue au claquage (tableau 1).194. par une érosion continuelle des prix et. par une évolution accélérée de la demande de condensateurs compatibles avec le report en surface. résidus harmoniques. 5. 4. au détriment du papier qui tend à disparaître.

Enfin... en cours de développement.1 de 2 à 4.I.2.194. polythiophène. suivant leur principe de fonctionnement : — stockage de l’énergie sous forme électrostatique .. Cette technologie est. le marché des condensateurs au papier utilisés dans les applications de puissance tend à disparaître au profit des condensateurs films métallisés et des condensateurs électrolytiques à l’aluminium..... La figure 24 montre la structure de ce supercondensateur : l’électrode est constituée par un matériau en charbon actif de très grande surface spécifique (> 1 000 m2/g). 5... L’électrolyte imprégnant le séparateur entre les deux électrodes est un électrolyte à conduction ionique...2 Wh/kg) (tableau 14).(Wh/kg) de 0. la capacité développée peut atteindre 200 F/g avec des tensions de 2 V dans le cas d’électrolytes organiques aprotiques.5 _____________________________________________________________________________________________________________________ CONDENSATEURS Le marché des condensateurs au tantale est en forte croissance pour les modèles CMS (composants pour montage en surface) utilisés dans les télécommunications mobiles et l’informatique portable.8 à 1.5 E 1 925 − 21 .... Le matériau d’électrode est constitué soit par un oxyde de métal de transition non stœchiométrique (matériau d’insertion).1 Technologie Parution : février 2007 . Cette technologie est cependant handicapée par le prix de la poudre de tantale...194. Le marché des condensateurs à l’aluminium est en faible croissance pour les tensions nominales inférieures à 63 V et de capacité inférieure à 100 µF. (V) de 0. tiwekacontentpdf_e1925 On peut classer les supercondensateurs en deux groupes.. — stockage de l’énergie sous forme électrochimique.cerist // 193..76..2...Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 .7 à 5.....1..2 Technologie basée sur les réactions faradiques La supercapacité résulte de la mise en jeu de réactions électrochimiques faradiques à l’interface électrode/électrolyte..... Dans ce cas.. on remarque que les meilleures performances sont obtenues pour des électrodes de type polymère conducteur associées à un électrolyte organique. (jusqu’à 4. De par leur conception. Aussi bien dans leur principe que dans leurs caractéristiques.2 Supercondensateurs 5. L’électrolyte aqueux permet d’obtenir une forte puissance (10 kW/kg).76.8 à 1. L’électricité est stockée dans la double couche électrochimique existant à l’interface électrode/électrolyte.. due à une plus grande conductivité au détriment d’une plus faible densité d’énergie (1.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . La capacité massique est de l’ordre de 70 F/g.2 de 2 à 2.. Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 .5 V.2 à 1. 5.. − © Editions T.. ils sont constitués de deux électrodes et d’un électrolyte...5 Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite..5 de 0..1 Wh/kg).1 ms à 1 s).cerist // 193. Figure 24 – Structure d’un supercondensateur Nous terminerons cette analyse de tendance en détaillant au paragraphe suivant les perspectives d’avenir des supercondensateurs caractérisés par des capacités volumiques particulièrement élevées.cerist // 193.. soit aqueux.. (kW/kg) de 1 à 10 de 0.5 Les supercondensateurs sont des dispositifs de stockage d’énergie.194.. 5. L’électrolyte organique permet d’obtenir une plus forte densité d’énergie 5....76. actuellement.... polyaniline . ils se positionnent entre les accumulateurs électrochimiques et les condensateurs.....2 Propriétés électriques Les paramètres électriques significatifs des supercondensateurs sont. sel ayant la particularité de jouer le rôle de dopant du polymère conducteur employé.. la densité d’énergie massique (Wh/kg) et surtout la puissance massique (W/kg) qui traduit l’aptitude de la supercapacité à délivrer une importante quantité d’énergie pendant des temps brefs (0.... ou bien un sel dissous dans un solvant aqueux ou organique dans le second cas. soit par un polymère conducteur de type polypyrrole.1 à 1 de 10 à 100 100 Tension.... Le comportement capacitif est lié au blocage inhérent à la pénétration des ions dans la réaction interfaciale électrolyte/matériau d’électrode. car en compétition avec les condensateurs chips tantale et dans une moindre mesure avec les condensateurs céramiques multicouches pour les plus faibles valeurs de capacité utilisées dans les alimentations à découpage. ces supercondensateurs fonctionnent selon un principe de type électrostatique. principale matière première de ce type de condensateur..1.2 2... Les efforts d’amélioration portent sur la réduction de la quantité de poudre utilisée à performance constante et également sur le remplacement du tantale par le niobium.. (0) Tableau 14 – Comparaison des caractéristiques des supercondensateurs Électrode : Charbon actif Électrolyte : Acide sulfurique Charbon actif Matériau d’insertion Polymère conducteur Électrolyte organique Électrolyte organique Acide sulfurique Énergie massique .2..2.....1 Technologie au charbon actif Actuellement commercialisés sous le nom de gold capacitors... L’électrolyte peut être de l’acide sulfurique dans le premier cas. Outre les paramètres énergie et puissance déjà discutés.5 11 Puissance massique . soit organique...2 de 2. Les valeurs typiques de capacité commercialisées sont de l’ordre de 10 F sous une tension de 2.. essentiellement.. Le tableau 14 indique les caractéristiques des divers types de supercondensateurs.

194.194. La caractéristique essentielle qui est exploitée dans les applications est la puissance massique. Le secteur des télécommunications porte un intérêt à ces composants dans les mémoires de sauvegarde en remplacement des batteries.194.76. − © Editions T.2. Le marché estimé d’ici à 10 ans serait de l’ordre de 500 millions à 1 milliard de dollars. Les domaines d’applications militaires sont.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . On trouvera donc ces supercondensateurs dans les systèmes qui nécessitent une importante énergie délivrée en un temps bref.5 .76. le canon électromagnétique et les radars.Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 .5 Chariots élévateurs tiwekacontentpdf_e1925 E 1 925 − 22 Véhicules produits Marché potentiel : nombre de cellules Pénétration du marché (%) 227 000 4 300 000 4 1 100 000 4 400 000 0 Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite. (0) Tableau 15 – Marché disponible en 2000 pour les supercondensateurs à double couche de carbone (EDLC) dans le domaine de la traction Transport routier : marchandises et passagers Parution : février 2007 . de même.3 Applications Les supercondensateurs peuvent être utilisés en remplacement ou en complément des accumulateurs électrochimiques. Les supercondensateurs présentent également un intérêt en complément des batteries dans la radiotéléphonie.cerist // 193. Le secteur automobile. ils pourraient être exploités comme sauvegarde de mémoire en informatique. il faut disposer d’une grande quantité d’énergie dans un temps très bref : dans ce cadre. Le tableau 15 permet d’évaluer la progression des supercondensateurs dans des secteurs très divers.cerist // 193. où l’on doit disposer d’énergie durant des temps très courts (1 ms). pour accélérer et franchir une côte. Ce document a ete delivre pour le compte de 7200092269 . excluant l’utilisation de batteries à forte impédance . alors que le supercondensateur issu de l’électrochimie pourrait délivrer une puissance massique très élevée : 10 kW/kg.76.5 CONDENSATEURS ______________________________________________________________________________________________________________________ 5. utilisera les supercondensateurs : en effet.I. à titre d’exemple non limitatif. et en particulier le véhicule électrique.cerist // 193. les batteries au lithium d’une puissance d’environ 150 W/kg ne suffisent pas.

4 BONNES RAISONS DE CHOISIR TECHNIQUES DE L’INGÉNIEUR • Une actualisation permanente du fonds documentaire • Un comité d’experts scientifiques et techniques reconnus • Une collection scientifique et technique incontournable sur le marché francophone • L’espace actualité pour suivre les tendances et innovations de vos secteurs DES SERVICES ASSOCIÉS À CHAQUE ABONNEMENT • Service de questions-réponses (1)(2) : interrogez les plus grands spécialistes des domaines couverts par vos bases documentaires. anglais. ainsi qu’à ceux qui traitent des technologies plus anciennes. bureau d’études. répartis dans plus de 430 bases documentaires. Depuis près de 70 ans. • Les articles Découverte : un article vous intéresse. la Suisse et Monaco. écoles. universités et autres organismes de formation. en téléchargement PDF. allemand. Les Archives conservent la mémoire de ces évolutions et vous permettent d’accéder aux versions antérieures de vos articles. • Les Archives : vos bases documentaires s’enrichissent et sont mises à jour en ligne en permanence. 3 500 experts contribuent quotidiennement à développer. Actualisées en permanence. Profitez également de l'impression à la demande (1). mais ne fait pas partie de votre abonnement ? Techniques de l’Ingénieur vous offre la possibilité de l’ajouter. Votre abonnement vous permet en effet de poser des questions techniques ou scientifiques. (1) Disponible pour la France. pour commander une ou plusieurs éditions papier supplémentaires de vos bases documentaires (sur devis). et sur tablette. ILS NOUS FONT CONFIANCE : . (2) Non disponible pour les établissements scolaires. • Le Dictionnaire technique multilingue : 45 000 termes scientifiques et techniques – avec illustrations et légendes – en français. accessibles sur internet. le Luxembourg. L'intégralité de ces ressources représente plus de 9 000 articles. les ressources documentaires profitent aujourd’hui à plus de 300 000 utilisateurs et sont la référence pour tout ingénieur.L'expertise technique et scientifique de référence Techniques de l’Ingénieur vous apporte une information précise et fiable pour l’étude et la réalisation de vos projets. direction technique et centre de documentation. espagnol. la Belgique. enrichir et mettre à jour cette documentation professionnelle unique en son genre.

annuel ou pluriannuel. .com www. des alertes par email.fr LES AVANTAGES TECHNIQUES DE L’INGÉNIEUR Le droit d’accès.Pharma Procédés Chimie -Bio .clients@teching. • DES SERVICES INCLUS En plus de l'accès aux ressources documentaires. . Les droits d’accès sont proposés en monoposte ou multiposte.Analyses Électronique . permet une consultation illimitée des ressources documentaires sélectionnées. contactez le service Relation Clientèle qui se chargera de vous rediriger vers un chargé d’affaires : Tél : +33 (0)1 53 35 20 20 Email : infos.. ainsi que le téléchargement des versions PDF des articles de référence ou fiches pratiques inclus dans ces ressources.. publication de nouveaux articles de références et fiches pratique : un contenu complet sur le sujet qui vous intéresse..techniques-ingenieur.Pour disposer d’un panorama complet sur une thématique DÉCOUVREZ les offres de packs ! LES + DES OFFRES PACK • Un large choix de + de 60 thématiques pour des besoins de contenu plus larges • Des tarifs préférentiels sur mesure adaptés à vos besoins LES UNIVERS DOCUMENTAIRES • Plus de 430 bases documentaires et plus de 9 000 articles en 14 univers Sciences fondamentales Environnement . • ACTUALISATION PERMANENTE Mises à jour permanentes. sur n'importe quel ordinateur ou sur nos versions iPad et Android. chaque souscription offre un accès privilégié à un ensemble de services..automatique Construction Transports POUR EN SAVOIR PLUS SUR LES OFFRES DE PACKS.Agro Matériaux Mesures .Sécurité Énergies Technologies de l’information Mécanique Innovations Génie industriel Biomédical . • MOBILITÉ Votre abonnement étant 100 % web. vous pouvez le consulter à tout moment.

espaces FORMATION et CONSEIL www. : +33 (0)1 53 35 20 20 – Fax : +33 (0)1 53 26 79 18 – E-mail : infos. CHOISISSEZ les offres de formation et conseil MONTEZ EN COMPETENCE • Des formations personnalisées.fr Nous contacter : Tél.techniques-ingenieur.Pour accompagner vos équipes et projets. réalisées au sein de votre établissement et à vos dates • Un accompagnement à la mise en conformité réglementaire • Des missions d'audit et de recommandations techniques LES ENGAGEMENTS TECHNIQUES DE L'INGÉNIEUR • Un réseau d'experts reconnus pour vous conseiller • Une veille scientifique et technique pour mieux décider • Les dernières obligations HSE pour être en règle • Les clés en management des hommes et des projets pour gagner en efficacité Consultez l'intégralité des programmes sur le site de Techniques de l’Ingénieur.clients@teching.com .