You are on page 1of 24

RÉVISION CONSTITUTIONNELLE

Satisfaction chez les juristes et les militants des droits de l'homme

DK NEWS

P. 4

A NOS LECTEURS
Le quotidien national
d’information DK News,
informe ses fidèles lecteurs
du changement de ses
numéros de téléphone et de
fax comme suit :
Tél : 023.38.49.95/023.38.48.00
Fax : 023.38.47.95.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION

Lundi 11 janvier 2016 - 30 rabie al awal 1436 - N° 1190 - 3e année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1€

ALGÉRIE - ALLEMAGNE

ALGÉRIE-PALESTINE ALGÉRIE - UE
Les énergies renouvelables

Saeb Oreikat
M. Sellal
à Alger pour
en visite
une visite
mardi à Berlin de 4 jours
P. 24

et l’efficacité énergétique,

P. 24

nouvelles priorités
de la coopération
algéro-européenne

P. 5

www.dknews-dz.com

La GrandeMosquée
de Paris ouvre
ses portes
aux Français

P. 16

M. Bensalah reconduit à la tête

du Conseil de la nation
M. Abdelkader Bensalah
a été reconduit à la tête
du Conseil de la nation
lors d'une séance
plénière présidée par
M. Salah Goudjil, en sa
qualité de doyen d'âge.
Les membres du Conseil
de la nation avaient
auparavant adopté à
l'unanimité le rapport de
la commission de
validation de la qualité
de membre.

4 17 MEMBRES
DU CONSEIL
ÉS
DE LA NATION NOMM
NT
PAR LE PRÉSIDE
DE LA RÉPUBLIQUE
P. 3

TÉLÉPHONIE
Mobilis maintient
inchangés
ses tarifs d'appels
téléphoniques
et d'internet
P. 4

BATNA
10.000
abonnés
à la 4G
de téléphonie
fixe sans fil P. 4

SOUK-AHRAS :
La réalisation
du complexe du
phosphate d’Oued
Kebrit lancée
fin décembre P. 6

BECHAR :
Une production
de 130 tonnes
de poissons en
2015 au barrage
de Djorf Ettorba P. 7
P. 9

SANTÉ

F

C U LT U R E

VOUS
FUMEZ ?
Mangez du miel

pour protéger
votre santé
Pages 12-13

Yasmina Khadra
à l'honneur
au Festival
international
de littérature
"Dedica" de
Pordenone (Italie)
P. 17

TBALL
COUPE D’ALGÉRIE
(16ES DE FINALE):

L'ES Sétif sort
le CR Belouizdad.
Le R. Ain Defla,
le cendrillon
P. 21

SELON M. BENAMOR
Lancement
de la révision
des statuts
de la Caci
P. 6
en janvier
MDN

LUTTE CONTRE
LA DROGUE
Arrestation d'un
narcotrafiquant
et saisie de 102
kg de kif traité
à l'ouest du pays
P.8

DK NEWS

N
IN
LI
C
CL

Météo

2

D’ EIL
Max

Min

21°
Alger
22°
Oran
22°
Annaba
23°
Béjaïa
Tamanrasset 24°

COMMUNICATION

PALAIS DES NATIONS

Grine à Béjaïa
Le ministre de la
Communication, M.
Hamid Grine, entamera aujourd’hui, une
visite de travail et
d’inspection de deux
jours dans la wilaya de
Béjaïa.

Conférence
nationale sur
la mise en œuvre
du système LMD

11°
11°
12°
11°

Dohr

12:56

Asr

15:32

Maghreb 17:55
Isha

19:19

Nouri demain
à Tamanrasset
Dans le cadre du suivi des projets
du secteur, le ministre des Ressources en eau et de l’Environnement, M. Abdelouahab Nouri, effectuera demain mardi 12 janvier 2016,
une visite de travail et d’inspection
dans la wilaya de Tamanrasset.

Le ministère de l'Enseignement supérieur
et de la Recherche
scientifique organise,
aujourd’hui et demain,

Le ministre de l’Aménagement du
Territoire, du Tourisme et de l’Artisanat, le Dr Amar Ghoul, présidera ce
matin à partir de 10h à l’hôtel Hilton,
la cérémonie d’ouverture du 10e Salon international des équipements et
services pour l’hôtellerie, la restauration et la collectivité.

au Palais des Nations,
une conférence nationale pour débattre de la
mise en œuvre du système LMD.

CE MATIN À 11H

JEUDI AU CENTRE CULTUREL DE OUED KORICHE

Soirée chaâbi
L’Etablissement Arts et Culture de la wilaya
d’Alger, organise
jeudi 14 janvier à
partir de 20h30
au Centre culturel de Oued Koriche, une soirée
chaâbi qui sera
animée par Youssef Azizi.

Le Forum
culturel du quotidien El Wassat , reçoit ce
matin à 11h au
siège du journal
sis 92 Sylvain
Fourastier, El
Mouradia, Alger,
M. Rabah Drif, auteur du scénario du film Ibn Badis.

FI ESSAMIM

Emission consacrée
aux réalisations de
la police algérienne
durant l’année 2015
L’émission radio «Fi
Essamim» de la Sûreté
nationale, reviendra
cet après-midi de 16h à
17h sur les ondes de la
Chaîne 1, sur les réalisations de la police algérienne durant l’année 2015.

Mobilis, l’opérateur national, rassure ses clients postpayés et prépayés, quant aux changements de ses tarifs des communications et de l’internet. La taxation reste inchangée par
palier de 30 secondes à raison de 3,98 DA, par palier. Les tarifs des forfaits internet, restent aussi les mêmes selon, l’offre et les pass proposés. Cette annonce intervient suite à ce qui
a été échangé par les internautes sur la Toile et surtout les réseaux sociaux, quant à une éventuelle augmentation des tarifs des offres et services proposés. A cet, effet, Mobilis invite
ses clients à profiter de toutes les offres de la téléphonie mobile au prix le moins cher du marché. Mobilis, encore une raison d’être et de rester chez le n° 1.

06:21

RESSOURCES EN EAU

Rabah Drif invité
du Forum
d’El Wassat

Pas de changement
sur les Tarifs d’appels
et d’Internet

Fajr

Ouverture du 10e SIEL

Talai mercredi
à Tindouf

4MOBILIS

Horaires des prières

CE MATIN AU HILTON

TRANSPORTS

Le ministre des Transports,
M. Boudjemaa Talai, effectuera mercredi 13 janvier, une
visite de travail et d’inspection
dans la wilaya de Tindouf.

09°

Lundi 11 janvier 2016

JUSQU’À DEMAIN AU
PALAIS DE LA CULTURE

Célébration du
nouvel an amazigh
En partenariat avec le Haut conseil à l'amazighité
(HCA), le Palais de la Culture, Moufdi-Zakaria, abritera jusqu’au 12 janvier, les festivités marquant la
célébration du nouvel an amazigh Yennayer.

4DEMAIN AU SHERATON

Remise des prix du 3e
Arab Mobile Challenge
2016
Imtiaz Middle East
et Ooredoo, organisent
demain mardi 12 janvier à partir de 18h à
l’hôtel Sheraton, la cérémonie de remise des prix aux lauréats de la 3e édition du Arab Mobile Challenge 2016.

4MILA

Premier tour de manivelle
du film Papillon
Le premier tour de manivelle du
film Papillon a été donné en début de
cette semaine à Mila, a indiqué hier
son réalisateur, Mesri El Houari. D’une
durée de 75 minutes, cette œuvre cinématographique relate la "double souffrance d’un jeune homme atteint du
virus de l'immunodéficience humaine
VIH / sida et marginalisé par la société", a précisé le réalisateur. Il a, à ce propos ajouté que Papillon ouvre des voies
de réflexion sur la maladie et sensibilise contre les comportements de rejet ou de jugement.

ACTUALITÉ

Lundi 11 janvier 2016

DK NEWS

M. Bensalah reconduit à la
tête du Conseil de la nation
M. Abdelkader Bensalah a été reconduit à la tête
du Conseil de la nation lors d'une séance plénière
présidée par M. Salah Goudjil, en sa qualité de
doyen d'âge.

Les membres du
Conseil de la nation
avaient
auparavant
adopté à l'unanimité le

rapport de la commission
de validation de la qualité
de membre.
Il a également été pro-

cédé à la lecture de la liste
des nouveaux membres
élus lors du renouvellement partiel des mem-

bres du Conseil de la nation et ceux désignés dans
le cadre du tiers présidentiel.

M. Bensalah réaffirme son engagement
à œuvrer à la promotion de l'institution
parlementaire
M. Abdelkader Bensalah a réaffirmé son engagement à oeuvrer à la promotion de l'institution
parlementaire en la hissant à la hauteur des attentes de ses élus.

Dans une allocution
prononcée à l'issue de sa
réélection, M. Bensalah a
souligné qu'il "respectera
tous les avis dans le cadre
de l'intérêt général et des
objectifs du Conseil et oeu-

vrera à hisser l'institution
parlementaire à la hauteur des espérances de ses
membres".
"Je m'engage devant
vous à être à la hauteur de
la confiance renouvelée",

Liste des 17 membres
du Conseil de la nation
nommés par le président

a affirmé M. Bensalah à
l'adresse des membres du
Conseil de la nation.
Il s'est également engagé à "accomplir sa mission avec impartialité".

3

L'avant-projet de
révision
constitutionnelle,
"couronnement
d'un long processus
de consultations"
L'avant-projet de révision constitutionnelle vient
"couronner un long processus de consultations" avec les
acteurs politiques et les experts, a affirmé M. Abdelkader Bensalah reconduit hier à la tête du Conseil de la Nation.
"Ce que nous devons retenir, c'est que l'avant-projet
de révision constitutionnelle vient, en effet, couronner
un long processus de consultations avec les acteurs politiques et les experts, à l'initiative et sous l'égide du président de la République", a indiqué M. Bensalah dans une
allocution prononcée au terme de sa reconduction.
L'avant-projet renferme les "caractéristiques du
changement progressif et traduit la volonté exprimée par
la majorité de mener l'Algérie, sous la direction du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, vers
davantage de libertés individuelles et collectives, a-t-il
ajouté.
Pour le président du Conseil de la Nation, la nouvelle
loi fondamentale intervient dans un contexte de "développements importants" dans le pays précisant qu'elle
est porteuse d'"indices sur la présentation de plusieurs
lois qui traduisent son contenu et parachèvent les réformes politiques engagées par le président de la République, en plus de celles traduisant son programme électoral et des lois ordinaires relatives à l'action du gouvernement". Par ailleurs, M. Bensalah a souligné son
"souci" d'oeuvrer à la "facilitation du travail au sein du
Conseil dans la transparence requise et l'efficacité escomptée conformément aux règles et principes consacrés par les statuts et règlement intérieur de cette instance". Il a, ainsi, invité les membres de la chambre haute
du Parlement à "appuyer le cadre juridique visant à
consolider les fondements de l'Etat de droit, un Etat moderne qui préserve ses constantes nationales mais ouvert sur le monde". "Vous êtes appelés, sans renoncer
à vos tendances politiques, à tenir compte de l'intérêt
aussi bien du Conseil que celui du pays", a-t-il enchaîné à l'adresse des sénateurs, rappelant que "le volume de notre action législative sera augmenté de
même que nos prérogatives législatives seront élargies
conformément aux dispositions de la nouvelle Constitution". Il a affirmé que les membres du Conseil de la
Nation sont "appelés à prendre en compte les préoccupations du citoyen et de la conjoncture particulière du
pays résultant de la crise économique internationale en
proposant des solutions aux problèmes soulevés afin
d'éviter au pays ses retombées".
S'agissant du rôle de cette institution, M. Bensalah a
précisé que le Conseil de la Nation se veut un "large espace de sagesse, de débat serein et d'exercice politique
et démocratique".

Installation des nouveaux membres
du Conseil de la nation

de la République
Voici la liste des nouveaux membres du Conseil de la nation
nommés par le président de la République, Abdelaziz
Bouteflika, pour un mandat de six années, au titre du tiers présidentiel, et qui ont été installés hier, lors d'une séance plénière, avec les 48 autres membres élus le 29 décembre 2015.
- Mme Kasseri Rafika
- M. Laskri Mohamed Tayeb
- M. Houd Mouissa Madani Mohamed
- M. Mellah Mohamed Salah
- M. Ramdane Omar
- M. Ghouma Brahim
- M. Zebiri Tahar
- M. Ferhat Hmida Tayeb
- M. Cheloufi Mostefa
- M. Malki Abdelkader
- Mme Chachoua Louiza
- Mme Guerab Zohra
- Mme Tayeb Kheira
- M. Benboulaid Abdelhak
- M. Achour Rachid
- Professeur Benzaghou Benali
- M. Benkortbi Noureddine.

Les nouveaux membres du
Conseil de la nation ont été installés hier lors d'une séance plénière
présidée par le sénateur Salah
Goudjil. Lors de cette séance, il a
été procédé à la lecture de la liste
des membres élus et des membres désignés dans le cadre du
tiers présidentiel, et à la constitution de la commission de validation
de la qualité de membre de ces der-

niers. Suite aux élections pour le renouvellement partiel des membres du Conseil de la nation qui ont
eu lieu le 29 décembre dernier, le
parti du Front de libération nationale (FLN) est arrivé en tête avec 23
sièges, suivi du Rassemblement national démocratique (RND) avec 18
sièges, les Indépendants en troisième position avec quatre (4)
sièges, suivis du Front des forces

socialistes (FFS), avec deux (2)
sièges et d'El-Fadjr El-Djadid avec
un (1) siège. Le Conseil de la nation
a été créé lors de la révision de la
Constitution en 1996.
Il est composé de 144 membres, dont 96 élus au scrutin indirect et secret (2 tiers) et 48 désignés
par le président de le République
dans le cadre du tiers présidentiel.
APS

NATION

4 DK NEWS
TÉLÉPHONIE

Mobilis maintient
inchangés
ses tarifs d'appels
téléphoniques
et d'internet

L'opérateur public de la téléphonie
mobile Mobilis a affirmé, hier, n'avoir
pas procédé à une augmentation de
ses tarifs des appels téléphoniques et
de ses abonnements internet.
"Mobilis rassure ses clients postpayés et prépayés quant au maintien
de ses tarifs des communications téléphoniques et des abonnements internet", a indiqué l'opérateur public
sur son site web.
"La taxation actuelle reste inchangée par palier de 30 secondes, à raison
de 3,98 DA par palier", a souligné la
même source, en affirmant également que les tarifs des forfaits internet "restent les mêmes", selon les offres et les anciennes formules proposées.
"Cette annonce intervient suite à ce
qui a été échangé par les internautes
sur la Toile, notamment sur les réseaux sociaux, quant à une éventuelle
augmentation des tarifs des offres et
les services proposés", précise Mobilis.

BATNA

Plus de 10.000
abonnés à la
4G de téléphonie
fixe sans fil
Quelque 10.042 clients sont abonnés au réseau de 4ème génération
(4G) de téléphonie fixe sans fil, a indiqué hier le directeur opérationnel
d’Algérie Télécom, Hambli Tarek.
Ce nombre est appelé à croître davantage dans les prochains jours à la
faveur de la mise en service de nouvelles stations dans les communes
de Bitam, El Djazzar, Ras Layoun,
Ain Djasser et Soufiane et du complexe omnisports 1er novembre du
chef-lieu de wilaya et à l’université
Batna 2, a indiqué le responsable.
15 stations 4G sont actuellement
opérationnelles à travers la wilaya
dont quatre sont entrées en activités
durant la première semaine de janvier
courant à Seriana, Tazoult, Barika et
Chemora, selon M. Hambil.
L’opération s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre du programme d’investissement d’Algérie
Télécom pour le développement de
ses services et son réseau national
d’internet à haut débit.

Lundi 11 janvier 2016

RÉVISION CONSTITUTIONNELLE :

Satisfaction chez les juristes et les militants
des droits de l'homme
Des avocats, des juristes et des militants des droits de l'homme ont exprimé hier
leur «satisfaction» quant aux dispositions contenues dans l'avant-projet de révision
constitutionnelle, en faveur de la promotion et préservation des droits de l'homme
et des justiciables en Algérie.
Contactés par l'APS, ces hommes et
femmes de loi ont affirmé que les droits
de l'homme étaient bel et bien «garantis»
dans cet avant-projet, appelant à leur
application effective et efficiente sur le terrain.
M. Boudjemaâ Souilah, professeur en
droit public, s'est félicité que plus d'une
cinquantaine d'articles de l'avant-projet
de révision constitutionnelle, étaient
consacrés à la promotion des droit de
l'homme.
Cela permet, a-t-il ajouté de «garantir»
et de «préserver» les droits fondamentaux
des citoyens.
Il a estimé, à cet effet, que la future loi
fondamentale consacrait la promotion des
droits de l'homme dans divers domaines,
allant de la préservation de la vie privée
du citoyen jusqu'à ses droits les plus élémentaires en matière de libertés.
M. Souilah s'est référé notamment à
l'article 14 de l'avant-projet, qui propose
que "l'Etat est fondé sur les principes d'organisation démocratique, de séparation
des pouvoirs et de justice sociale".
Il a étayé ses propos en citant un paragraphe du Préambule de l'avant-projet de
révision constitutionnelle, dans lequel il
est énoncé que "le peuple algérien demeure attaché à ses choix pour la réduction des inégalités sociales et l'élimination
des disparités régionales".
Pour M. Souilah, les libertés individuelles et collectives sont "consacrées"
dans cet avant-projet, validé par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en décembre 2015.
De son côté, la militante des droits de
l'homme, Nadia Aït-Zaï a considéré que
l'introduction de ces droits dans la Constitution était "une bonne chose", car, a-t-elle
poursuivi, il s'agit de droits fondamentaux
de tout être humain.

Affirmant qu'elle était "globalement satisfaite" des amendements suggérés,
Mme Zaï a fait observer que les droits de
l'homme étaient "différemment exprimés" dans la future loi fondamentale du
pays. Se voulant plus explicite, Mme Zaï
s'est référée à l'article "31-bis" de l'avantprojet, dans lequel il est souligné que
"l'Etat oeuvre à la promotion des droits politiques de la femme, en augmentant ses
chances d'accès à la représentation dans
les assemblées élues".
La militante des droits humains a,
toutefois, souhaité voir les dispositions,
consacrant les droits de l'homme, appliquées réellement sur le terrain.
Pour sa part, le président de la Ligue
algérienne pour la défense des droits de
l'homme, Hocine Zehouane a relevé
qu'un "grand chapitre" a été consacré
aux droits humains dans l'avant-projet de
la révision constitutionnelle. Ce moudjahid a, cependant, mis en garde contre une

éventuelle "disparité" entre le contenu des
lois et leur mise en oeuvre. Rappelant qu'il
avait participé aux consultations politiques sur la révision constitutionnelle,
M. Zehouane a mis l'accent sur la nécessité d'une application "effective" et "efficiente" des dispositions de la future
Constitution.
L'avant-projet de la révision de la
Constitution a été présenté mardi dernier
à Alger aux médias nationaux par le ministre d'Etat, directeur de cabinet de la
présidence de la République, Ahmed
Ouyahia, lors d'une conférence de presse.
Le document a été, par ailleurs, adressé
à l'ensemble des partis politiques, organisations nationales et représentants de
la société civile.
Il est proposé dans ce texte d'instituer
un Conseil national des Droits de
l'Homme placé auprès du Président de la
République, garant de la Constitution,
comme le souligne l'article (173-1).

La création d'un Conseil national de la recherche
scientifique saluée par des chercheurs
La création d'un Conseil
national de la recherche
scientifique et des technologies, proposée dans
l'avant-projet de révision
constitutionnelle rendu public mardi dernier, a été saluée hier par des universitaires et des chercheurs.
"La création d'un conseil
national de la recherche
scientifique et des technologies confirme la priorité
accordée à la recherche
scientifique", a déclaré hier
à l'APS, le directeur général
du CREAD (Centre de recherche en économie appliquée pour le développement), M. Ferfara Mohamed Yacine.
Pour le chercheur, "cette
proposition est de nature à
encourager et soutenir les

chercheurs qui bénéficieront de davantage de considération", relevant qu'il
"n'est point possible de réaliser un développement
économique sans une véritable prise en charge de la
recherche scientifique".
Pour sa part, Abdelhak
Trache, chercheur au niveau de l'Agence spatiale
algérienne (ASAL), "toute
création d'organisme susceptible d'aider à davantage d'organisation et à un
enrichissement de l'encadrement de la recherche
scientifique est la bienvenue". Rappelant "la création récemment de l'Académie des sciences et des
technologies", M. Trache a
plaidé pour "une articulation bien définie entre les

différents organismes activant dans le champ de la
recherche pour éviter un
chevauchement dans les
prérogatives et les missions
de chacun d'eux".
Il a mis également en
évidence la nécessité de "définir les priorités de recherche dont a besoin le
pays", soulignant à cet effet,
que "plus que jamais, nous
ne pouvons plus importer
de la technologie à coup de
milliards de dollars".
Pour le même chercheur,
"il est temps d'exploiter le
gisement de l'intelligence
du pays d'autant plus que
nous ne disposons pas de
l'argent nécessaire pour
acheter de la technologie".
De son côté, l'universitaire Zoubir Arous, cher-

cheur lui aussi au niveau du
CREAD, a exprimé ses "appréhensions" quant à la
possibilité de voir le futurConseil "accentuer davantage la lourdeur de la pratique de la recherche scientifique en Algérie ".
L'avant-projet de la révision constitutionnelle propose la création d'un
Conseil national de la recherche scientifique et des
technologies. Cet organisme sera chargé de la promotion de la recherche nationale pour l'innovation
technologique et scientifique, ainsi que la proposition de mesures permettant le développement des
capacités nationales de recherche-développement.

MASCARA:

Transfert de 3.500 étudiants vers le nouveau
pôle universitaire
Quelque 3.500 étudiants de la faculté des sciences sociales et humaines
de l’université "Mustapha Stambouli" de
Mascara ont été transférés dernièrement vers le nouveau pôle universitaire réceptionné dans cette ville, a-t-on
appris dimanche du recteur de cet établissement d’enseignement supérieur.
Dr Abdelkader Khaldi a indiqué que
le bloc de ce nouveau pôle universitaire,
troisième du genre qui compte 8.000

places pédagogiques, a permis le transfert des étudiants de la faculté des
sciences sociales et humaines de l’ancien
pôle qui souffre de surplus.
La bibliothèque de cette faculté a
été également transférée à ce nouveau
pôle qui enregistre l’ouverture d’un
restaurant central offrant 800 repas/jour.
Il est attendu aussi, à la fin du trimestre en cours, le transfert de 5.000 étudiants de la faculté des langues et des let-

tres vers ce nouveau pôle qui dispose
d’un grand nombre de salles de cours et
des amphithéâtres contribuant à l'amélioration des conditions d’enseignement. Par ailleurs, un avis d’appel d’offres a été lancé dernièrement pour la
réalisation du complexe sportif du nouveau pôle universitaire sur une superficie de 20.000 mètres carrés. Les travaux
seront lancés prochainement.
APS

Lundi 11 janvier 2016

ECONOMIE

Les énergies renouvelables et l’efficacité

énergétique, nouvelles priorités
de la coopération algéro-européenne
La promotion et le renforcement du partenariat entre l’Algérie et l’Union européenne (UE) dans le domaine des énergies renouvelables et d’efficacité énergétique devraient constituer la priorité du nouveau schéma de coopération énergétique, ont estimé des experts du think tank européen «Bruegel» basé à Bruxelles.

ment algérien s'est
engagé pour qu'environ
40% de l'énergie solaire
produite d'ici à 2030 soit
d'origine renouvelable.
«La coopération dans
les domaines de l'électricité, l'efficacité énergétique et les énergies
renouvelables pourrait
être très bénéfique à la
fois pour l'UE et
l'Algérie», ont-ils ajouté.
A moyen terme, l'exploitation des ressources
d'énergie renouvelable
pourrait générer des
avantages économiques
consistants
pour
l'Algérie, notamment à
travers des économies
substantielles de gaz
naturel, actuellement
utilisées pour la production d'électricité domestique, pour injecter des
quantités supplémentaires à l’exportation vers
l'Europe, ont-ils encore
expliqué.
Energies renouvelables : pour une mise à
contribution des
banques européennes
Poursuivant leur analyse du potentiel énergétique algérien, les deux
experts exhortent l'UE à
«engager une coopération complète dans le
domaine de l’énergie
avec l’Algérie pour créer
des conditions favorables à l'investissement».
A ce titre, les associations des opérateurs
méditerranéens
de
l’énergie, à l’instar de
MEDREG et Med-TSO,
peuvent fournir une
contribution essentielle
à cette démarche, ont-ils
estimé.
Le principal facteur
déterminant la vitesse à
laquelle les énergies
renouvelables devien-

5

DJELFA

ALGÉRIE - UE - ÉNERGIE

«L'efficacité énergétique devrait être la cible
principale d'un nouveau» schéma de coopération
énergétique
Algérie-UE,
d’autant
plus que le potentiel de
l’Algérie est énorme, ce
qui peut générer rapidement
des
résultats
concrets», ont estimé
Simone Tagliapietra et
Georg Zachmann, dans
une contribution publiée
vendredi par la revue
«The Parliament».
La deuxième cible
d'un nouveau schéma de
coopération entre les
deux parties, selon ces
deux experts, devrait être
axée sur l'énergie renouvelable, un domaine où
l’Algérie dispose également d'énormes ressources énergétiques
solaires et éoliennes.
«Une étude publiée en
2005 par le Centre aérospatial allemand a estimé
que l'Algérie possède le
potentiel le plus élevé
dans le monde en
matière de production
d'énergie solaire concentrée», ont-ils fait remarquer.
En effet, l'Algérie présente des conditions
exceptionnelles pour la
production de l'électricité solaire.
La moyenne annuelle
d'ensoleillement la place
comme un site de premier choix en Afrique du
Nord.
L'Algérie mise de plus
en plus sur les énergies
renouvelables en complément aux combustibles fossiles afin de
répondre aux besoins
croissants en énergie, de
l'ordre de 7% par an
jusqu'à 2020.
Dans le cadre de sa
stratégie, le gouverne-

DK NEWS

nent compétitives en
Algérie réside dans le
coût de l’investissement
qui est souvent élevé
pour les énergies renouvelables, ont affirmé ces
deux experts, suggérant
la mise à contribution
des banques publiques
européennes qui pourraient fournir une assistance technique et financière pour permettre de
meilleures conditions de
financement pour ces
projets en Algérie.
«La Banque européenne d'investissement
(BEI) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) pourraient
contribuer à développer
et à soutenir des dispositifs d'atténuation des
risques qui permettront
aux investisseurs privés
de s’engager dans des
projets
d’énergies
renouvelables et d’efficacité énergétique en
Algérie», ont-ils préconisé. Les deux experts
notent que l'infrastructure et les conditions
géologiques semblent
réunies pour «une amélioration significative»
de la coopération entre
l'Algérie et l'UE dans le
secteur du gaz naturel
qu’ils qualifient de
«vital» pour l’économie
algérienne.
Rappelant qu’en 2013,
l'Algérie a exporté 25 milliards de mètres cubes de
gaz naturel par pipeline
sur une capacité d'exportation de 54 milliards de
mètres cubes, et 15 milliards de mètres cubes de
GNL sur une capacité
d'exportation de 40 milliards de mètres cubes,
les deux experts mettent
en exergue «l’impressionnante»
capacité

d’exportation
de
l’Algérie comparativement à celles du corridor
sud pour le gaz, qui
devrait livrer à l’UE 10
milliards de mètres
cubes de GNL par an d'ici
à 2020.
Dans le cadre de la
mise en place de la nouvelle stratégie énergétique de l’Europe, le
Commissaire européen à
l’énergie et au climat,
M. Miguel Arias Canete,
s’était rendu à Alger, en
mai 2015, pour lancer un
nouveau dialogue politique de haut niveau sur
les questions énergétiques.
Cette nouvelle initiative qui vise à renforcer
la coopération énergétique bilatérale a permis
de mettre en place deux
groupes d'experts : sur le
gaz naturel et sur l'électricité, les énergies
renouvelables et l'efficacité énergétique.
Un
Mémorandum
d’entente portant sur
l’établissement
d’un
partenariat stratégique,
entre l’Algérie et l’UE
dans le domaine de
l’énergie a été signé à
Alger en juillet 2013 entre
les deux parties.
Ce Mémorandum établit un cadre de coopération qui couvre l'ensemble des sujets d'intérêt
commun, à savoir les
hydrocarbures, les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique, la
réforme du cadre législatif et réglementaire, l’intégration progressive des
marchés de l'énergie, le
développement
des
infrastructures d'intérêt
commun, le transfert de
technologie et le développement local.

Une quarantaine de
projets d’investissement
agréés, des démarches
pour la promotion
du secteur économique
Un total de 43 nouveaux projets d’investissement ont
été agrées récemment à Djelfa dans le cadre de la mise
en application des nouvelles procédures décidées par le
Gouvernement, ce qui donnera un nouveau souffle au
développement économique de la wilaya.
Ces nouveaux projets, relevant tous de promoteurs
privés et destinés à être implantés sur une assiette foncière de 54 ha, devraient générer plus de 2.500 emplois,
selon le wali, Abdelkader Djelaoui.
Ils sont répartis sur divers domaines d’activité, dont
l’agroalimentaire, la production d’équipements électriques et de matériaux de construction, et l’industrie
automobile, a signalé le wali à l’APS.
Certains de ces projets sont inscrits dans le cadre
d’un partenariat étranger, à l’instar d’un projet de production d’équipements électriques, qui se fera avec un
opérateur chinois, au moment où un autre projet dans la
construction automobile est prévu avec un opérateur de
Bélarussie. Parmi les projets prévus à la concrétisation
dans le court terme, figure une usine de production de
logements préfabriqués dans la commune de Bouiret
Lehdeb, à 80 km au nord de Djelfa, d’une capacité de
réalisation de cinq (5) logements préfabriqués/jour.
Des demandes jugées importantes ont été également
exprimées pour la réalisation de stations-service et d’espaces de loisirs et de détente, outre l’ouverture de cliniques médicales spécialisées, comme c’est le cas à Ain
Ouessara, à Hassi Bahbah et au chef-lieu de wilaya, a-ton ajouté.
A propos des projets prévus dans le secteur de la
santé, M. Djelaoui a insisté sur le fait que les services
concernés ne font aucune distinction entre le privé et le
public. Il a estimé que l’important est de renforcer le
secteur médical en différentes spécialités, quelle que
soit la qualité de l’investisseur.
Il a signalé, dans ce sens, la mise en service dans «les
prochains jours» d’un centre d’hémodialyse (relevant
du secteur public) à Hassi Bahbah, à 50 km au nord de
Djelfa, sachant que la même daïra (Hassi Bahbah) sera
renforcée par un autre projet similaire, dont la réalisation est prévue par un promoteur privé.
Quelque 348 projets d’investissement ont déjà été
agréés, dans la wilaya, par le Comité d'assistance à la
localisation et à la promotion des investissements et de
la régulation du foncier (CALPIREF), dont une soixantaine sont en cours de réalisation, au moment où 11 projets sont déjà opérationnels, est-il signalé.
Relance de l’investissement dans divers domaines
Le secteur des investissements a connu un essor
considérable, en 2015, à Djelfa, grâce à l’adoption par les
autorités locales d’une panoplie de mesures incitatrices
en vue du développement de ce secteur économique
d’importance. La rencontre, organisée en octobre dernier entre les autorités locales et les investisseurs, fait
partie de ces actions phares initiées dans le domaine,
ayant permis à ces derniers d’exposer leurs préoccupations et doléances, ainsi que toutes les contraintes entravant la concrétisation de leurs projets, et les solutions
préconisées pour leur règlement.
Des visites d’inspection régulières ont été également
effectuées par le wali et le responsable du secteur industriel de la wilaya dans de nombreuses unités de production privées, en vue de marquer l’encouragement des
autorités publiques pour ces entités économiques et
affirmer leur contribution certaine au développement
local, ainsi que dans la création de la richesse et de l’emploi. Le problème du manque de foncier industriel est
«inexistant à Djelfa», a rassuré le wali, signalant que
Djelfa dispose d’un atout considérable en la matière
pour attirer l’investissement dans tous les domaines
(industrie, agriculture, tourisme) au vu des importantes
ressources qu’elle recèle.
A cet effet, il a mis en avant les nombreux atouts touristiques de la wilaya, représentés, entre autres, par sa
riche biodiversité. Parallèlement, d’importantes
assiettes foncières sont destinées à l’investissement
privé dans le domaine, dans l’objectif de transformer
cette région, encore à l’état vierge, en un pôle touristique d’excellence. Selon M. Djelaoui, cet objectif est
soutenu par l’importante infrastructure de base de la
wilaya, qui est actuellement le théâtre de la réalisation
d’un important dédoublement de la RN-1, traversant le
Sahara algérien, en plus de nombreux projets ferroviaires, qui constitueront, à leur concrétisation, un trait
d’union entre Djelfa et les quatre coins du pays, du nord
au sud et de l’est à l’ouest.
APS

ÉCONOMIE

6 DK NEWS

Lundi 11 janvier 2016

PORT DE BÉJAÏA :

SOUK-AHRAS :

Recul de l’activité
de manutention des
marchandises en 2015

La réalisation du
complexe du phosphate
d’Oued Kebrit lancée fin
décembre

L’activité de manutention des marchandises au niveau du port de Béjaïa a
connu un léger recul en 2015 par rapport à la précédente année, indique-ton dans un bilan de l’Entreprise portuaire de Béjaïa (EPB).

Au moins 20,16 millions de
tonnes de marchandises ont été
manutentionnées en 2015, en
baisse de 4,7 % comparativement
à l’exercice 2014, où a été enregistrée une manutention de 21,1 millions de tonnes, précise-t-on.
Cette décroissance, l’une des
plus importantes de cette dernière décennie, a été principalement induite par le recul des exportations d’hydrocarbures, notamment depuis le début du second semestre.
Celles-ci sont passées de 9,8
millions de tonnes en 2014 à 8,24

millions de tonnes en 2015, soit
une régression de 17,34 %, explique-t-on.
Le trafic des marchandise hors
hydrocarbures s’est, toutefois,
redressé d’un bond de plus de 6%,
passant de 11,2 millions de tonnes
(2014) à 11,9 millions de tonnes
(2015) et ce malgré une décrue qui
a affecté plusieurs postes dont
ceux des fruits et légumes (- 43%),
le lait (-8%), le sucre (-5%), les
oléagineux (-4%), les matières
textiles (-12%), et les vins et alcools
(-15%). Les produits métallurgiques ont également marqué le

pas avec une décrue, notamment
pour les métaux ferreux de l’ordre de 9%, selon le bilan de l'EPB.
En revanche, la progression de
plusieurs postes à la fois a contrebalancé les effets de ces réductions.
Parmi ceux-là, figurent le trafic des céréales, auteur d’un bond
en avant de plus de 14 %, des engrais et produits chimiques, d’une
croissance de près de 25 %, entraîné pour l’essentiel par la jauge
du phosphate, siège d’un relèvement de 60%, selon la même
source.

La réalisation du complexe de transformation du phosphate dans
la commune d’Oued Kebrit (Souk Ahras) sera lancée "fin décembre
2016", a indiqué dimanche à l’APS le directeur de wilaya de l’industrie et des mines, Kamel Kafi. Prévu sur 600 hectares, ce projet de
l’entreprise Ferphos (Annaba) comprendra trois unités.
La première produira 4.500 tonnes/jour d’acide sulfurique, la seconde 1.500 tonnes/jour d’acide phosphorique et la troisième 3.000
tonnes/jour d’un produit intermédiaire rentrant dans la production
d’ammoniac qui sera, elle, assurée par une autre usine prévue à Hadjar Soud (Skikda).
Le complexe sera opérationnel vers 2020 et emploiera 1.300 travailleurs, a précisé le même responsable qui a indiqué que la
phase de réalisation générera 5.000 emplois temporaires.
Pas moins de 80 % de la production sera destinée à l’exportation
et 20 % vers le marché national en fournissant les intrants nécessaires
à la production de fertilisants et engrais de sorte à contribuer à la
stabilisation de leurs prix et à la multiplication des capacités de production nationale, a encore assuré le directeur de l’industrie et des
mines. Une commission composée de représentants des deux wilayas de Souk Ahras et Tébessa, et de responsables du groupe Ferphos d’Annaba a été mise sur pied dernièrement pour £uvrer à lever les entraves susceptibles de freiner l’engagement des travaux de
réalisation, a fait savoir M. Kafi.
L’existence d’une voie ferroviaire et la proximité des mines de
phosphate du Djebel El Onk (Tébessa) sont les principaux atouts du
site d’Oued Kéberit dont les besoins annuels en eau estimés à 40 millions m3 du futur complexe seront couverts par les deux barrages
d’Oued Mellag (150 millions m3) et Oued Djedra (35 millions m3) en
cours de réalisation dans la wilaya de Souk Ahras.
Le ministre de l’Industrie et des Mines Abdeslam Bouchouareb
avait affirmé fin décembre dernier que le programme de développement de la production nationale de phosphate vise à porter la capacité actuelle estimée à 1,2 millions tonnes/an à 6 millions
tonnes/an d’ici 2018 et 10 millions tonnes/an en 2020 de sorte, avaitil noté, à renforcer l’industrie nationale des engrais et à transformer le pays en leader mondial de la filière.

Lancement de la révision des statuts de la Caci en janvier (Benamor)
Les travaux de refonte des statuts régissant la Chambre algérienne de commerce et d'industrie (Caci) débuteront en janvier
en cours, une réforme longtemps
revendiquée par les présidents
des chambres de wilaya aspirant
à plus de prérogatives dans la
gestion et la prise de décision, a
indiqué hier à Alger le président
actuel de la Caci, Mohamed Laïd
Benamor.
"Nous commencerons les travaux (de la révision des statuts)
dès cette semaine. Ils vont durer
un trimestre et en avril nous aurons quelque chose de consistant à vous présenter", a déclaré
à la presse M. Benamor en marge
de l'Assemblée générale de la
Caci.
Ces travaux seront menés en
concertation avec l'ensemble des
Chambres de commerce et d'industrie de wilaya (CCI), a-t-il
ajouté.
"Nous allons recenser les différentes propositions des CCI
pour les débattre au niveau régional avant de les présenter sous
forme d'un projet à soumettre
au ministère du Commerce pour
validation", a-t-il expliqué.
D'après M. Benamor, la révision des statuts de la Caci "va
donner plus de liberté aux présidents élus dans la gestion des

chambres". Il a évoqué dans ce
sens "la mise en place d'un conseil
de gestion selon un plan d'action et selon les urgences qui
peuvent surgir dans la sphère
économique du pays".
Les présidents des CCI étaient
unanimes à appeler, lors de cette
assemblée ordinaire, à une "refonte profonde et rapide" des statuts et du règlement intérieur
régissant ces chambres.
Selon les présidents des CCI
qui tiennent leur première assemblée depuis leurs élections en
2014, "il est temps de changer
ces statuts datant de 1973, modifiés légèrement en 1996".
"Actuellement les présidents
sont confinés dans des rôles protocolaires.
Nous réclamons une refonte
rapide et profonde pour que ces
derniers, représentant légitimes
d'opérateurs économiques, soient
une partie prenante dans la gestion des chambres et pourront
ainsi accomplir pleinement leur
rôle", a plaidé le président de la
CCI d'Alger Mustapha Korichi.
Le président de la CCI Bejaia
Fawzi Bekati a lui aussi appelé à
une refonte urgente des statuts de
la Caci.
"Après plus d'une année de
notre élection rien n'a changé.
Nous demandons à ce qu'il y ait

un partage de responsabilités et
de prérogatives entre les présidents des CCI et les directeurs", at-il revendiqué.
"C'est inconcevable qu'aujourd’hui un président d'une CCI
n'a pas le droit de recruter sans
l'aval du ministère.
C'est inconcevable qu'un président ne dispose même pas de
structures adéquates où recevoir
des étrangers", a-t-il déploré.
De son côté, le président de la
CCI de Sétif Seklouli Ammar a
présenté une liste d'une vingtaine de propositions de réforme
portant, entre autres, sur le mode
de gestion et de financement des
CCI.
"Nous sommes des opérateurs
économiques et créateurs d'emplois et de richesse mais les prérogatives actuelles nous bloquent", a-t-il regretté.
Présent à cette réunion, le ministre du Commerce Bakhti Belaïb a, pour sa part, apporté son
appui au projet de refonte des statuts de la Caci et des CCI tout en
exprimant sa pleine disposition à
accompagner ce processus.
"Je suis de ceux qui souhaiteraient que les statuts changent",
a-t-il soutenu.
"Même si le financement des
Chambres reste majoritairement
public, il y a une nécessité abso-

lue d'introduire des changements
dans les statuts actuels régissant
les CCI", a encore dit M. Belaïb.
Par ailleurs, M. Belaïb a fait savoir qu'une nouvelle liste de 6 produits agricoles et industriels, soumis au régime des licences, sera
publiée durant cette semaine.
"Ces produits ne pourront être
importés que par le truchement
d'une licence", a-t-il noté.
Il a rappelé que pour le moment "il y a un consensus sur
trois produits qui sont: le ciment,
le rond à béton et les véhicules",
pour un coût financier dépas-

sant les 7 milliards de dollars.
Le ministre a considéré, dans ce
contexte, que la liste des produits soumis aux licences n'était
pas importante par rapport à la
facture globale des importations
estimée à 60 milliards de dollars
(en 2014).
Cela s'explique, selon lui, par
le fait que les secteurs concernés
ne disposent pas encore d'indicateurs précis leur permettant de
déterminer les quantités à importer par rapport à l'offre de la production nationale.
APS

Lundi 11 janvier 2016

KHEMIS MILIANA

Des opérations de
volontariat dans les
quartiers de la ville
Salim Ben
L'association du Chahid Si M'hamed Bougara de Khemis Miliana, entame une campagne de nettoyage en collaboration avec
l'association du quartier des 48 logements (ex-Dragados), a-t-on
constaté, samedi matin, en présence des jeunes bénévoles et
quelques responsables. «On ne s'attendait pas à un tel engouement des habitants de ce quartier ainsi que d'autres quartiers déjà
visités. Nous avons déjà effectué deux opérations de nettoyage
dans les écoles primaires de Zouatni et Ouadani, entre peinture,
décor, désherbage, plantation d'arbres et plomberie et aussi le
cimetière de Sidi M'hamed et plusieurs espaces de jeux au
quartier Halaimi et au niveau des giratoires », lancera le président de l'association, M. Rahali Sid Ali. « «Nous remercions les
services communaux qui ont mis à notre disposition les moyens
pour accomplir cette tâche et nous comptons sur le concours des
citoyens et des entrepreneurs pour généraliser cette opération
à travers tous les quartiers de la ville », ajoute-t-il. « C'est comme
si tout le monde n'attendait que le déclic pour faire preuve d'une
solidarité et d'une grande volonté à nettoyer son entourage et de
soigner son cadre de vie», affirment M. Bouazgui Hamid, l'un des
initiateurs de cette opération. Des citoyens ainsi que des entrepreneurs et même le nouveau sénateur, ont rejoint cette initiative pour prêter main-forte aux volontaires et les encourager à
veiller sur l'hygiène et la propreté de l'environnement. Pour rappel, plusieurs opérations de nettoyage ont été lancées à travers
la wilaya d'Ain Defla par des équipes de travailleurs dans le cadre du dispositif « Blanche Algérie », sous une démarche de gestion de l'environnement, adoptée pour l'ensemble des collectivités locales à travers le territoire national.

FNPOS :

Remise des clés
de 100 logements
à Tissemsilt

RÉGIONS

M'SILA :

Un mort et 16 blessés
sur la RN-40
Depuis quelque temps, les accidents de la circulation ne cessent de faire des victimes et d'endeuiller des familles. Les voyageurs qui ont pris, hier, le bus M'Sila-Sidi AÏssa étaient loin de
se douter que leur voyage tournerait au drame sur la RN-40.
Vers 07h 05 précisément, un camion les percute dans la localité de Daya, commune d'Ain Hadjal, faisant un mort (30 ans)
et 16 blessés. «Ce bilan est provisoire», selon nos sources.
Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes et les
circonstances exactes de ce drame.
M.B.

7

Apiculture
3E SALON RÉGIONAL
DU MIEL À AIN TEMOUCHENT

La wilaya de Sidi Bel-Abbès
présente en force
Sept apiculteurs sur les onze qui prennent part à cette manifestation de sensibilisation et
de mise en valeur du potentiel mellifère, représentent la wilaya de Sidi Bel-Abbès qui a
produit, en 2015, 300 quintaux de miel, selon le vice-président de l’Association des
apiculteurs «Djebel El Moksi», Kechar Kaddour.
«Devant la faible pluviométrie, cette
production est en baisse par rapport à
2009, où nous en avions produit 420
quintaux grâce aux 500 millimètres de
pluie enregistrés», a-t-il souligné.
Cette association qui prend en
charge, entre autres, les préoccupations des apiculteurs, compte 130
adhérents parmi les 500 apiculteurs recensés à travers la wilaya, a-t-il indiqué,
déclarant que «notre grande préoccupation reste la commercialisation de
notre production. Pour cela nous
avons préconisé la création d’une coopérative nationale pour prendre en
charge ce volet», a-t-il fait savoir.
Les autres participants représentent
les wilayas de Médéa, Mostaganem,
Tlemcen et Ain Temouchent. Cette
dernière, en dépit de ses immenses potentialités mellifères au niveau des
zones de Oulhaça, Sassel, Bouzedjar et
surtout la côte longue de 80 kilomètres,
n’est représentée que par un seul apiculteur. L’association «Djebel El Moksi»
est prête à aider pour développer l'apiculture au niveau de la wilaya d’Ain Temouchent, a déclaré un apiculteur
de Sidi Bel-Abbès, Ferdjiou Mohamed.
Selon une fiche technique affichée
à l’entrée du salon régional, l’Association des apiculteurs de la wilaya d’Ain
Temouchent, qui compte 50 adhé-

rents relevant de 19 communes, a enregistré la production de 358,3 qx de
miel en 2015 contre 292 qx en 2014.
Inauguré à la maison de jeunes
du 1er-Novembre (ex-CIAJ) d'Ain Temouchent par les autorités locales en
présence du président de la Chambre
nationale de l’agriculture, ce salon
met en relief plusieurs produits liés à
l’apiculture, essentiellement le miel qui
est cédé entre 2.800 et 4.000 DA le kilogramme, selon la qualité.
Des producteurs d’huile d’olive,
des paysagistes et un vendeur d’équipements et matériels apicoles prennent part, aussi, à cette manifestation organisée jusqu’au 16 janvier par
la Direction des services agricoles
(DSA), en étroite collaboration avec la
Chambre d’agriculture et l’associa-

tion des apiculteurs de la wilaya d'Ain
Temouchent.
La journée du 13 janvier sera consacrée à la tenue d’un séminaire sur l’apiculture, qui sera animé par des spécialistes et des producteurs de miel autour
de thèmes liés notamment à l’importance du miel dans l’alimentation, la
gelée royale et l’importance de la pollinisation.
La direction de l’éducation de la wilaya d’Ain Temouchent a élaboré, en
collaboration avec la DSA, un programme de visites guidées au salon au
profit d'élèves d’établissements scolaires, outre l’organisation d’un
concours de dessin sur l’apiculture et
la projection de documentaires sur le
même thème.

Agriculture

M’SILA :

Abed Meghit
Après une attente qui aura duré plusieurs années, une cérémonie de remise des clefs de 100 logements à Tissemsilt réalisés par le Fonds national de péréquation des œuvres sociales
(FNPOS) a eu lieu hier à la Maison de la Culture « Mouloud Kacem Nait Belkacem » de Tissemsilt. Cent (100) logements inscrits dans le cadre du FNPOS (Fonds national de péréquation
des œuvres sociales) ont été distribués hier, par le chef de cabinet du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité Sociale, M. Nasr Eddine Bouguerra, en présence du directeur général du FNPOS ainsi que des autorités locales de la wilaya. Cela
s'est déroulé dans de bonnes conditions et une ambiance de
joie des bénéficiaires. Après plusieurs années d'attente, ces 100
habitations implantées dans la commune de Tissemsilt, cheflieu de wilaya ont été, enfin, distribuées à leurs propriétaires.
Ce projet a été lancé depuis plusieurs années. «Le projet de réalisation de ces habitations à Tissemsilt a été inscrit en 2004
et a été entamé en 2011, où il a été procédé au choix de leur emplacement. Et malgré les difficultés et le retard enregistré dans
leur réalisation, le projet enfin a été réceptionné, et les logements remis à leurs propriétaires». Selon nos sources, les programmes du FNPOS de 20 logements à Khemisti et 20 logements ont été achevés à 100%. 140 autres logements FNPOS
à Lardjem, Laâyoune, Theniet El Had, Bordj Bounaâma et Ammari sont en cours de construction. Pour rappel, 116 logements
dans le cadre du FNPOS ont été distribués en 2009 au chef-lieu
de wilaya. Le chef de cabinet du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité Sociale, M. Nasr Eddine Bouguerra, avait
auparavant inspecté et visité les sièges de la CNR, de la direction de l'Emploi, de la CNAC, de la CNAS et de la CASNOS.

DK NEWS

Production de 2,7 millions de quintaux
de légumes (wilaya)
Une production de 2,7
millions de quintaux de
légumes a été réalisée
dans la wilaya de M’sila à
l’issue de l’année 2015,
soit 200.000 qx de plus
par rapport à 2014, a-ton appris hier des services de la wilaya.
Cette augmentation a
été favorisée par l’exploi-

tation de nouvelles serres
installées notamment à
Boussaâda, Khobana, Sidi
Ameur, Zerzour et M’cif,
a indiqué la même
source.
La plasticulture a permis à la wilaya de M’sila
où la production de légumes était focalisée sur
la carotte et la laitue, de

diversifier sa production
avec l'introduction d'autres spéculations, à l'instar de la tomate, de la
courgette, de l’oignon, de
l’ail et, à titre expérimental, de la pomme de terre
grâce au sol fertile et aux
conditions climatiques
favorables de ces régions,
a-t-on souligné.

La plasticulture ne
cesse de s’accroître, passant de 300 serres à l'aube
des années 2000 à plus de
2.000 actuellement, ce
qui augure d’un avenir
prometteur en matière
de production de légumes
dans quelques années,
ont indiqué les services de
la wilaya.

Aquaculture
production de 130 tonnes
BECHAR : Une
de poissons en 2015 au
barrage de Djorf Ettorba
Une production de plus de 130
tonnes de poissons d’eau douce a été
réalisée en 2015 au niveau du plan
d’eau du barrage de Djorf Ettorba (67
km au sud de Bechar), a-t-on appris dimanche auprès de la direction locale
de la pèche et des ressources halieutiques.
Cette production, qui devrait
connaitre une hausse cette année,
vient en début de concrétisation du
programme de développement de
l’aquaculture
‘‘Aquapêche 2015-2019’’, initié par
le ministère de tutelle et qui prévoit
pour les wilayas du sud-ouest, dont Bechar, une production globale de 2.000
tonnes de poissons d’eau douce de différentes espèces, a-t-on indiqué.
La wilaya de Bechar, retenue en tant
que wilaya pilote dans le cadre de ce
programme de développement et de
promotion de l’aquaculture, semi-intensive et extensive au barrage de

Djorf Ettorba, qui passe pour être un
site apte au développement de cette activité, verra la réalisation d'une retenue
collinaire d'une capacité d’un million de mètres cubes et d’un centre
continental de pêche, au titre du même
programme de développement du
secteur, a-t-on signalé. Six (6) projets
visant à développer et à diversifier la
pêche continentale au niveau de ce barrage ont bénéficié de soutiens et autres
mesures d’encouragement, à la faveur du programme ‘‘Aquapeche 201520190’’, dans le but de promouvoir ce
type de pèche dans cet espace naturel,
a-t-on ajouté.
Initiés par le biais du dispositif de
l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ), ces projets ont
été matérialisés par l’acquisition de six
embarcations équipées de matériels
nécessaires à la pèche continentale, et
ses promoteurs, au nombre de six, ont
bénéficié d’une formation spéciali-

sée dans l’une des structures pédagogique du secteur, selon la même
source.
Dans la même wilaya, une ferme
aquacole pilote a été mise en service à
Boukais (50 km à l’ouest de Bechar) en
mars 2015, au titre des efforts de développement de l’aquaculture. Cette
ferme, d’une capacité de production
annuelle de 50 tonnes de poissons
d’eau douce, dont la carpe commune,
le poisson chat et le tilapia, a nécessité
un investissement sectoriel de 120
millions DA pour sa réalisation et son
équipement, a-t-on aussi fait savoir.
Cette ferme aquacole, rattachée
au centre national de recherches et de
développement de la pêche et de
l’aquaculture (CNRDPA), dispose de 34
bassins de production d’alevins, d’élevage et d’engraissement, s’étend sur
plus de 120 hectares et emploie 16
agents, a-t-on précisé.
APS

SOCIÉTÉ

8 DK NEWS

Lundi 11 janvier 2016

ORAN

"Mise

à l'eau" de la STEP d’El-Kerma

Le ministre des Ressources en
eau et de l’Environnement,
Abdelwahab Nouri a présidé, hier
à Oran, la "mise à l'eau" de la
station d’épuration des eaux
usées (STEP) d’El-Kerma, dans le
cadre de l’irrigation du périmètre
de la plaine de M’léta.
Cette opération intervient suite à la réception de deux des quatre bassins de la
STEP d’El-Kerma, qui ont subi des dommages en août 2014 en raison d’un affaissement de terrain, a-t-on appris lors de la
visite d’inspection et de travail du ministre.
La réparation des deux bassins de la
STEP a duré près de 15 mois et la station
commencera à recevoir les eaux usées
d’Oran à partir de demain (aujourd’hui) en
vue de leur traitement pour l’irrigation des
terres agricoles de la plaine de M’leta.
Une superficie de 5.160 sur un total de
8.100 hectares sera irriguée, dans un premier temps, à partir des eaux traitées de la
STEP d’El-Kerma, a-t-on indiqué. Les
deux autres bassins font également l’objet
de réparation afin de les mettre, le plus vite
possible, en service, a-t-on ajouté notant

que la STEP est dotée d'une capacité de traitement de 270.000 mètres cubes ar jour.
Par ailleurs, Abdelwahab Nouri a visité
le centre de télégestion de la Société de l’eau
et d'assainissement d’Oran (SEOR) sis
dans la localité d'Aïn El Beida dans la daïra
d’Es-Sénia, qui gérera à distance le réseau
de distribution de l’eau potable (AEP) de la
SEOR dans un futur proche, ont indiqué ses

responsables.
En plus de la fourniture de données et
indicateurs qui aident à la prise de décision
en matière de production et de distribution
de l’eau, ce mode de gestion moderne
contribuera à réduire les fuites d'eau, a-ton expliqué ajoutant qu'il utilise le système
d’information géographique (SIG).
Réalisé pour un coût de 450 millions DA,

...Parution de la revue Madinati
sur l’urbanisme, l’architecture
et la construction
Une nouvelle revue Madinati («Ma ville») qui s’intéresse à l’urbanisme, l’architecture et à la construction,
vient de paraître à Oran.
Le numéro zéro de cette
publication a été distribué
samedi, lors d’une séance de
présentation organisée à
l’Institut de développement
des ressources humaines
(IDRH).
La revue Madinati a été
fondée par Tahraoui Djillali,
architecte de formation et de
métier et également enseignant universitaire.
Lors de la séance de pré-

sentation, Tahraoui a indiqué
que cette publication constitue un espace d’échanges entre les différents intervenants
dans le milieu urbain, entre
autres, les architectes, les
paysagistes, les sociologues et
même les artistes.
«Il s’agit de capitaliser la
mémoire individuelle et la
mémoire collective autour
de l’espace», a-t-il estimé à ce
propos.
Dans les 64 pages de ce numéro, la revue propose une
série d’articles sur l’espace
urbain et des réflexions sur la
ville, des contributions d’uni-

versitaires abordant plusieurs
aspects, allant de l’histoire
au temps présent et s’interrogeant sur les perspectives à
venir, dont «Les villes et les sociétés au Maghreb, selon Ibn
Khaldoun», «La Casbah
d’Oran et l’urgence des
fouilles archéologiques»,
«L’histoire de l’architecture
culturelle à Oran».
La ville d’Oran ayant décroché l’organisation des Jeux
méditerranéens 2021, la revue
présente, dans ce cadre, un
dossier sur le complexe omnisports de la capitale de
l'Ouest algérien.

ce centre gère 77 stations de relevage, 14
capteurs de niveau, deux stations d’épuration et trois stations météo pour la pluviométrie. Les capteurs déclenchent les alertes
en cas d’incidents ou de défaillances.
A noter que ce système sera également
utilisé pour la gestion du réseau d’assainissement de la wilaya d’Oran. Dans les deux
cas, il permet l’élaboration des plans directeurs pour l’AEP et l’assainissement, a-ton annoncé.
En outre, le ministre a visité la STEP de
Cap Falcon dans la daïra d’Aïn El-Turck,
dont les eaux traitées seront utilisées dans
l’irrigation des terres agricoles des périmètres de Bousfer et d’El-Ançor, indiquent les
responsables de cette structure.
D’une capacité de 30.000 m3/j, cette
station peut traiter quelque 9 millions de
m3/an et produire quelque 104.000 tonnes
de boue par an. Abdelwahab Nouri a également visité le nouveau jardin citadin
d’Oran sis boulevard Millenium sur la
frange maritime-est et a inspecté la
deuxième tranche de ce projet dont les travaux ont été lancés le 2 janvier 2016.
Une fois achevé, ce projet permettra de
doter la ville d’Oran d’un autre site de
loisirs et de détente.

UE
LUTTE CONTRE LA DROG

kif traité
Saisie de 102 Kg de
DN)
à l'ouest du pays (M
de kif traité ont

mes
appréhendé et 102 kilogram
Un narcotrafiquant a été
erie nationale de Tlemcen
éléments de la Gendarm
e de la Défense
été saisis samedi par les
istèr
min
a indiqué dimanche le
et d'Ain Témouchent,
.
iqué
mun
com
un
s
dan
nationale (MDN)
ande et la criminalité
lutte contre la contreb
"Dans le cadre de la
le de Tlemcen et d'Ain
ona
nati
erie
de la gendarm
organisée, des éléments
, le 09 janvier 2016, un
ndé
réhe
app
ont
)
on militaire
é, ainsi que (20810)
Témouchent (2ème régi
trait
kif
de
mes
gram
kilo
i (102)
narcotrafiquant et sais
isé la même source.
préc
a
s",
cule
véhi
(05)
litres de carburant et cinq
-frontières relevant,
éléments des Gardes
(4ème Région
Par ailleurs, "des
rationnels d'El Oued
opé
eurs
sect
des
arrêté, lors de
respectivement,
e Région militaire) ont
(6èm
zzam
Gue
d'In
cule utilitaire,
véhi
militaire) et
un
i
sais
ont
et
un contrebandier
ande", ajoute le
treb
différentes opérations,
con
la
à
inés
dest
t
s de carburan
deux motos et (900) litre
communiqué du MDN.

SUD

Vers de nouvelles techniques de lutte contre l’ensablement des routes
par Fouzi Kenouche
Un guide de techniques de lutte contre l’ensablement
et de fixation des dunes mobiles dans le Sud du pays va être
élaboré pour assurer l'entretien du réseau routier de cette
région, a appris l'APS de la directrice du développement
routier auprès du ministère des Travaux publics, Hasnia
Faci.
A cet effet, un appel d’offres national pour la réalisation
d’une étude visant le développement des techniques de
lutte contre ce phénomène a été récemment lancé par ce
ministère.
Cette étude permettra d’identifier toutes les techniques existantes en matière de lutte contre l’ensablement,
puis choisir la méthode la plus efficace et la moins coûteuse pour la mettre en pratique dans les opérations d’entretien du réseau routier dans le sud, qui fait face, parfois,
à des dunes dépassant les 30 mètres.
Aves ses effets socio-économiques négatifs, l'ensablement des routes peut provoquer des interruptions de
la circulation routière qui peuvent conduire à isoler
toute une région et sa population, avec son lot de risques
d'accidents routiers, en dépit des précautions prises
dans la conception et la réalisation des routes qui n’éliminent, malheureusement pas, ce risque.
D’ailleurs, ce phénomène constitue le problème majeur auquel les services d’entretiens de la région sont
confrontés, souligne Mme Faci, expliquant que les solutions à envisager nécessitent la mise en place de méthodes
qui consistent à éradiquer la source du problème et à favoriser les actions en amont.

Jusqu'à maintenant, les services d'entretien recourent
souvent aux engins chargeurs ou aux fraiseuses pour le
désensablement des routes alors que l’objectif souhaité
est de "stabiliser" les dunes mises en mouvement pendant
les périodes des vents de sable, qui varient entre 2 et 7 jours
par mois.
Outre les engins, les méthodes utilisées portent sur l’implantation d'arbres qui supportent la sécheresse et l’aridité sur les bordures des routes, ainsi que sur le boisement
et la mise en place de brise-vent appelés "lafrag", composés notamment de branches de palmiers.
Mais toutes ces opérations d'endiguement de l’ensablement relèvent de l’entretien, sans compter leurs coûts onéreux et la nécessité d'interventions permanentes, alors que
l’intervention souhaitée est qu'elle se fasse d’une manière
périodique.
C’est pourquoi la lutte contre ce phénomène, à travers
cette étude, va s’inscrire dans le cadre d’un plan de protection globale "qui comprendra l’investigation dans les
causes de l’ensablement, le développement de techniques économiques et écologiques efficientes ainsi que
le traitement de la dynamique éolienne et les nappes sableuses pour limiter leurs mouvements", précise la même
responsable.
Ce prochain guide sera mis à la disposition des gestionnaires des infrastructures routières dans le sud pour les
aider à assurer le suivi et la surveillance des flux des dunes
et à former des agents chargés de l’entretien.
Le compactage à sec pour faire face à la rareté de l’eau
Parallèlement à cette étude anti-ensablement, une
autre étude a été lancée pour faire face à la rareté de l’eau

dans la réalisation des infrastructures routières dans le sud.
Intitulée "compactage des routes à faible teneur en eau",
cette étude permettra de développer la technique de
compacter le remblai sans y rajouter de l’eau, appelée également "le compactage à sec".
"Le compactage du remblai, lors de la réalisation des
routes, nécessite des quantités importantes d’eau qui est
très rare dans le Sud. Ce qui rend la tâche difficile pour les
entreprises et augmente également les coûts de réalisation des projets", relève la même responsable.
Selon elle, dans certains chantiers, "nous ne trouvons
pas d’eau après des opérations de forage, ce qui nous oblige
de la ramener d'endroits situés à plus 500 km".
Mais avec de telles longues distances, le volume d'eau
transporté se réduit de 50% en raison de la forte évaporation en cours de route, engendrée par les grandes chaleurs.
Pour résoudre ce problème, notamment dans les
zones très éloignées, et diminuer les coûts de réalisation
des projets, les services du même ministère optent pour
la technique du compactage à sec laquelle a déjà fait ses
preuves ailleurs. Il s'agira de compacter le sol avec la teneur en eau propre aux matériaux utilisés sur place.
Cette étude entre dans le cadre de la stratégie du secteur dans cette région du pays, qui vise non seulement à
y développer le réseau routier mais aussi à encourager les
entrepreneurs à réaliser ce genre de projets, car la rareté
de l’eau désintéresse les entreprises de réalisation à aller
travailler dans le sud.
Quant au délai de finalisation de l'étude de lutte contre
l’ensablement et de fixation des dunes mobiles et celle de
compactage à sec, il a été fixé à 24 mois.
APS

SOCIÉTÉ

Lundi 11 janvier 2016

SÉTIF : BILAN
MENSUEL DE LA
SÛRETÉ DE WILAYA

Les accidents
de la route
en régression
A.Tiouri
Traçant le bilan mensuel, les services de la sécurité publique relevant de la Sureté de wilaya
de Sétif ont enregistré durant le mois décembre
dernier, 77 accidents de la route, corporels et matériels, au niveau des zones urbaines, qui n’ont
causé aucun décès, mais blessant 68 personnes.
Au cours de ce même mois de décembre, il a été
enregistré une baisse de deux blessés par rapport à la même période de l’année précédente
de 2014.
Selon la cellule de communication de la Sûreté de wilaya de Sétif, la principale cause de ces
accidents reste toujours le facteur humain,
malgré les nombreux dispositifs mis en place par
les services de police aux principaux carrefours et routes secondaires, ainsi qu’aux points
névralgiques, afin de réduire le nombre de sinistres, notamment dans les agglomérations.
La même source indique qu’il a été relevé,
3.120 infractions liées au code de la route, dont
88 dues à l’excès de vitesse enregistrés par radar, 167 à l’utilisation abusive du téléphone
portable, 146 au défaut de port de la ceinture de
sécurité, 15 au défaut de port du casque pour les
motocyclistes. C’est ainsi qu’il a été procédé au
retrait de 502 permis de conduire, dont 329 pour
une durée de 3 mois et 173 pour 6 mois. Il a été
prononcé une mise en fourrière de 66 véhicules
et de 27 motocycles.
Pour réduire un tant soit peu le nombre des
accidents qui endeuillent chaque année des familles, la Sûreté de wilaya de Sétif poursuit
toujours ses efforts pour une sensibilisation tous
azimuts par différents canaux à travers la radio
locale, la distribution de prospectus et les sorties au niveau des écoles.

INFRACTIONS DIVERSES

SAISIE DE
PLUSIEURS
PRODUITS
Poursuivant leurs actions préventives, les services de la police d’urbanisme et la protection
de l’environnement ainsi que la brigade d’assainissement relevant de la Sûreté de wilaya de Sétif, ont enregistrés durant le mois de décembre
dernier, 195 affaires d’atteinte à l’urbanisme. Une
soixantaine de ces infractions est liée aux
constructions illicites, 3 affaires à la non-conformité au permis de construire et atteinte à l’environnement, 6 aux dépôts anarchiques des déchets et déblais et atteinte à la santé publique,
4 à l’utilisation d’abattoirs clandestins et au
transport de viandes sans aucune norme et
condition d’hygiène. Les mêmes services ont eu
à relever le plus grand nombre d’infractions de
122 pour vente illicite sur la voie publique et 2
pour obstruction de la voie publique.
Il est à signaler que plus de 61 opérations de
contrôle ont été effectuées durant le même mois
au niveau des locaux commerciaux, où il a été
procédé, nous informe-t-on, à la saisie d’environ de 5 tonnes et 958 kg de différents produits
alimentaires entre autres des viandes rouge,
blanche et poisson, des fruits et légumes, impropre à la consommation, ainsi que de 1.941 unités de différents types d’équipements et matériaux (matériels électroniques, vêtements, vaisselles, balances etc.).
Une action renforcée, indique la même
source, des services concernés a été entreprise
pour une lutte implacable contre tout genre de
commerce prohibé pouvant mettre en péril la
santé du citoyen et une atteinte à l’environnement.
A. T.

DK NEWS 9

IMPLANTOLOGIE DENTAIRE

Peu d’engouement à cause
de ses frais onéreux
L’implantologie dentaire enregistre un faible engouement en Algérie en raison de ses frais
onéreux, ont estimé samedi lors d'une rencontre à Blida des spécialistes dans le domaine.
La technique d’implantologie dentaire n’est pas très demandée en Algérie, à cause de ses coûts fluctuant entre 80.000 et 120.000 DA pour un seul
implant sans compter les autres frais,
a soutenu, à ce propos, le chirurgien
dentiste Dr. Hamid Khettab, en marge
d’une journée d’études sur le sujet.
Il a expliqué la facture «salée» de
cette technique chirurgicale due à la
cherté des matières utilisées dans les
implants dentaires, signalant une «action en cours en vue de l’exploitation
de matières moins onéreuses en la matière, afin de permettre aux catégories
moyennes de la population d’en profiter».
«L’implantologie dentaire est la
technique la plus durable et la plus ressemblante aux dents d’origine. Elle
permet une grande aisance dans le travail des dents, à condition de leur assurer un entretien quotidien et d’éviter les facteurs de risques comme le tabac et l’alcool», a-t-il expliqué.
Au cours de la journée d’étude, de
nombreux spécialistes du domaine
se sont accordés sur le fait que cette
technique en «est à ses débuts en Algérie, comparativement à d’autres
pays voisins», citant, à l’origine de ce
retard, l’»absence dans le cursus de for-

mation des étudiants en chirurgie
dentaire du module de l’implant dentaire».
Dr. Hamid Khettab a indiqué, à ce
propos, qu'il a été introduit, dernièrement, un module de formation en
implantologie dentaire dans le cadre
de la formation des chirurgiens dentistes, estimant que cette étape permettrait, à l’avenir, de développer cette
technique en Algérie.
Il a, en outre, invité tous les chirurgiens dentistes à participer aux différentes sessions de formation organi-

sées autour de ce thème, tant à l’échelle
nationale qu’internationale, estimant
qu’il s’agit d’une «technique très facile,
à la portée de importe quel chirurgien
dentiste».
Un chirurgien dentiste allemand,
ayant pris part à cette journée d’études
scientifique, a relevé, pour sa part,
dans son intervention, le «grand intérêt» suscité par cette technique dentaire auprès des chirurgiens dentistes
algériens, augurant, a-t-il dit, d’un
«grand développement dans ce domaine, durant les prochaines années».

MÉDÉA

Production de plus de 100 millions de litres
de lait cru en 2015
Un volume de production de
106 millions de litres de lait cru
a été réalisé en 2015 dans la wilaya de Médéa, en légère hausse
par rapport à l’exercice précédent où la production avait avoisinait les 100 millions de litres,
a-t-on appris hier auprès de la direction des services agricoles
(DSA).
Cette bonne performance
confirme la tendance haussière
opérée par ce segment de la filière lait, depuis l’année 2008,
qui coïncide avec l’allègement
des procédures d’intervention en matière notamment de renouvellement du
cheptel bovin laitier, ainsi que la mise
en place de mesures incitatives au
profit des professionnels du secteur, a
indiqué à l’APS le chef de service de
l’inspection vétérinaire de la DAS, Mohamed Slama.
Le dispositif de relance de la filière
initié par les pouvoirs publics s’est
traduit, selon ce responsable, par une
croissance de la production, passant de
près de 49 millions de litres de lait cru
en 2008 pour atteindre le seuil des 94
millions de litres, durant l’exercice

2010, et dépasser, au cours de l’exercice
2015, le cap des 100 millions de litres.
Une évolution "comparable" a été enregistrée en matière de collecte de lait
avec un volume global de 18 millions de
litres collectés au titre de ce même
exercice, alors que le taux de collecte
global de lait, au niveau de la wilaya,
n’excédait pas les 4 millions de litres,
en 2008, a fait savoir la même source.
Il a précisé que plusieurs facteurs
ont contribué au développement de
cette filière et à son maintien à un niveau "assez prometteur", citant notamment l’opération de renouvelle-

ment du cheptel bovin laitier, qui
a abouti à la modernisation de
près de la moitie du cheptel local, estimé à 64800 bovins, au
cours des quinze dernières années. Le renforcement du réseau
de collecte a participé également dans cet effort de relance,
puisqu’on compte actuellement
pas moins de 25 centres de collectes, contre 11 centres en 2009,
pour une capacité totale de plus
de 77 mille litres/jour, et 170 petits collecteurs agrées, avec une
capacité de collecte globale de 132
mille litres/jour.
La wilaya de Médéa dispose de trois
laiteries, situées à Ksar-el-Boukhari,
Bouskène et El-Omaria, alors qu’un
nombre similaire d’unités de production et de transformation sont en projet à Beni-Slimane, Ain-Boucif et Chellalet-El-Adhaoura.
On signale, dans ce contexte, que le
gros de la production locale de lait
cru est vendu à des unités de transformation implantées dans des wilayas limitrophes, en raison du nombre réduit
de laiteries et d’unités de transformation au niveau local.

ILLIZI

Campagne de solidarité avec des familles
nécessiteuses
Une "large" campagne de solidarité avec des familles nécessiteuses a été lancée récemment dans la wilaya de Illizi,
à l’initiative de l’association juvénile Ness El-Kheir.
Cette campagne porte sur la distribution de différents
produits offerts par des âmes bienfaitrices, tels que des vêtements et des couvertures, à des familles nécessiteuses des
quartiers Tinmiri, Tin-Tourha, Belbachir, Ain El-Kours, et
des cités Djebril et El-Wiam, selon les organisateurs.
Dans le cadre du programme de solidarité avec cette
frange de la société, l’association lancera, la semaine prochaine, une nouvelle campagne portant sur la distribution

de produits alimentaires collectés à partir de commerces
de la ville d’Illizi ou ont été installés des corbeilles pour la
collectes de produits offerts par les bienfaiteurs, a-t-on fait
savoir.
D’autres activités de bénévolat, appelées à ancrer l’esprit de solidarité chez le citoyen, à l’instar d’actions de nettoiement et de sensibilisation, sont projetées par l’association Ness El-Kheir qui a déjà organisé une campagne de solidarité au profit des familles nécessiteuses dans la localité
reculée de Tihihaout (commune de Bordj Omar-Driss).
APS

10 DK NEWS

SOCIÉTÉ

TURQUIE:

Arrestation d'une trentaine de migrants
illégaux au large de Didim
Les garde-côtes turcs
ont intercepté une
trentaine de candidats
à l'immigration
clandestine au large de
Didim (ouest de la
Turquie) alors qu'ils
traversaient la mer
Egée vers une île
grecque voisine, selon
les autorités.
Ce groupe de trente-trois migrants, des syriens dont dix enfants,
tentait probablement de rejoindre l'île
de Leros à une quarantaine de kilomètres, a indiqué hier la même
source, ajoutant qu'"un présumé trafiquant d'êtres humains a été arrêté
pour avoir organisé cette traversée."
Mardi dernier, les corps d'au
moins trente-six migrants illégaux
morts noyés ont été récupérés sur le
littoral ou flottant au large des côtes
occidentales de la Turquie suite au

L'Iran réagira en
cas d'application
de la nouvelle loi
américaine
sur les visas
L'Iran prendra des mesures de réciprocité si les Etats-Unis appliquent la
nouvelle loi sur les visas qui pénalise les
étrangers, notamment européens, ayant
voyagé en Iran, a déclaré hier le président
du Parlement à Téhéran.
Cette loi adoptée en décembre par le
Congrès américain et promulguée par
le président Barack Obama prévoit que
les touristes de 38 pays, dont 30 en Europe, ne pourront désormais plus entrer
sans visa aux Etats-Unis s'ils sont allés en
Iran, en Irak, en Syrie ou au Soudan.
"S'ils ne l'amendent pas, l'Iran prendra des mesures de réciprocité", a déclaré
le président du Parlement Ali Larijani devant les députés.
Il n'a pas précisé la teneur de ces
mesures alors que l'Iran, qui accueille de
plus en plus de touristes, a récemment
simplifié sa politique de visa même si les
ressortissants de 11 pays, dont les EtatsUnis, le Canada et la Grande-Bretagne,
ne peuvent l'obtenir à l'arrivée dans le
pays.
M. Larijani a estimé que la nouvelle
loi américaine relevait du "harcèlement"
contre Téhéran. Son "objectif est de
faire du tort au dossier nucléaire que
l'Iran et le groupe 5+1 ont résolu", a-t-il
ajouté en faisant référence au groupe des
grandes puissances (Chine, Etats-Unis,
France, Grande-Bretagne, Russie, Allemagne) qui ont conclu l'accord le 14 juillet avec Téhéran.
Ce dernier va permettre la levée prochaine des sanctions internationales
en Iran en échange de l'engagement de
Téhéran de limiter son programme nucléaire civil et de renoncer à l'arme atomique.
Ces dernières semaines, Téhéran
avait déjà dénoncé, comme "injuste" et
"discriminatoire" la nouvelle loi américaine et appelé les pays européens
concernés à la dénoncer. Lors d'une visite en décembre à Téhéran, le président
du Sénat français Gérard Larcher avait
estimé que cette loi américaine envoyait
"un mauvais signal".

chavirement de leurs embarcations
par mauvais temps avant que le lendemain, les garde-côtes turcs ne
sauvent 208 candidats à l'immigration
clandestine après que leur embarcation ait commencé à prendre le large
de Didim.
Un total de 86.462 candidats à
l'immigration clandestine a été intercepté en 2015 soit une moyenne de 156
migrants par jour dont plus de la moitié (24.100 migrants) au large d'Izmir,
deuxième port du pays.

Izmir ainsi que les provinces de
Mugla, Aydin et Canakkale, qui
font face aux îles grecques en mer
Egée et en Méditerranée, sont les
points de départ des candidats à
l'immigration clandestine pour rejoindre l'Europe.
La mer Egée est devenue l'une
des principales voies d'accès en
Europe pour les migrants illégaux
depuis le renforcement des
contrôles à la frontière terrestre
gréco-turque.

ALLEMAGNE:

Heurts entre manifestants
d'extrême droite et policiers
à Cologne
Des heurts ont
éclaté samedi aprèsmidi à Cologne entre
des manifestants d'extrême droite hostiles
aux immigrants et la
police qui a utilisé du
gaz lacrymogène et
des canons à eau, ont
rapporté des médias.
Après avoir reçu
des bouteilles et des
tirs de feux d'artifice
d'un groupe de manifestants, les forces
de l'ordre ont mis fin
au rassemblement,
demandant aux gens
présents de se disperser.
Un journaliste a été
blessé, a déclaré un
porte-parole de la police, tandis que, selon
l'agence de presse

DPA, des témoins ont
fait état de plusieurs
blessés légers, des
personnes souffrant
notamment de coupures.
La manifestation
était organisée à l'appel du mouvement islamophobe Pegida
(«Patriotes européens
contre l'islamisation
de l'Occident»), créé à
l'automne 2014 à
Dresde (est) et a rassemblé environ 1.700
personnes, d'après la
police.
Près de la moitié
des
manifestants
étaient des hooligans
prêts à en découdre, a
estimé la police.
Après l'intervention des forces de

l'ordre, un porteparole de Pegida a
rapidement
demandé à «tous les
participants de rentrer à la maison»,
décrétant officiellement la manifestation terminée.
Face aux partisans de l'extrême
droite, plus de 1.300
contre-manifestants s'étaient rassemblés de l'autre
côté de la place,
criant «Nazis dehors!», tandis que
les quelque 2.000
policiers présents
maintenaient les
deux camps à distance.

L'Allemagne attend un million
de réfugiés supplémentaire
en 2016
Les autorités allemandes estiment qu'un million de réfugiés
supplémentaires débarquera dans
le pays en 2016, a rapporté hier le
quotidien allemand Der Spiegel.
Cette déclaration a été faite par
Ole Schroder, secrétaire d'Etat parlementaire au ministère allemand
de l'Intérieur, lors de pourparlers
avec le Commissaire européen aux
Migrations et Affaires intérieures
Dimitris Avramopoulos, a annoncé
Der Spiegel.
M. Schroder a critiqué les actions de la Commission européenne
dans le contexte de la crise migratoire, déclarant que les mesures
adoptées n'avaient pas donné les résultats escomptés. D'après lui, actuellement, en moyenne 4.000 personnes transitent chaque jour de

Turquie en Grèce, puis en Allemagne.
Le quotidien note que la Turquie
ne pourra retenir que 200.000 personnes sur le flux total de migrants.
L'Europe est confrontée à un véritable exode de réfugiés en provenance des pays du Proche-Orient,
d'Afrique et même de la partie balkanique du continent.
Il ne s'agit pas de travailleurs
immigrés, mais de gens persécutés
par la guerre et la famine, dont les
problèmes sont aggravés par l'attitude méfiante, voire hostile des
Européens à leur égard. Les forces
d'extrême-droite profitent de ces
sentiments négatifs pendant que
l'Union européenne (UE) se divise
sur la question migratoire.

Dimanche 11 janvier 2016

FRANCE :

12 cas du virus
zika confirmés
en Martinique
L'Agence régionale de santé (ARS) de la
Martinique a décidé de lancer samedi une
alerte sur une circulation active du virus zika
sur l'île, avec 12 cas confirmés et 150 cas suspects, moins d'un mois après la confirmation
d'un premier cas, selon des médias français.
Lors d'une conférence de presse à l'ARS à
Fort-de-France, les acteurs chargés de la
lutte contre la propagation du virus ont fait état
de 12 cas confirmés et de 150 cas suspects en
Martinique à la date du 8 janvier, selon les informations de l'AFP.
L'ARS a donc lancé un appel à la vigilance
et à la mobilisation de tous pour éviter d'en arriver à ce stade. L'ARS a décidé de réactiver le
programme de surveillance, d'alerte et de
gestion des émergences (PSAGE), un outil
qui avait montré son efficacité lors de l'épidémie de chikungunya. Selon Alain Blateau,
directeur de la veille et de la sécurité sanitaire
à l'ARS, il s'agit aujourd'hui de tout faire
«pour essayer de passer à la phase épidémique le plus tard possible et d'essayer d'avoir
une épidémie qui soit la moins violente possible». Le virus zika est transmis par le même
moustique responsable de la transmission de
la dengue et du chikungunya. Le premier
cas avait été enregistré par les autorités sanitaires le 18 décembre en Martinique, ainsi
qu'un autre en Guyane. Le contrôle de la maladie dépend du contrôle du vecteur, le moustique aedes aegypti, le même que celui de la
dengue ou de la fièvre chikungunya dont les
symptômes ressemblent à ceux de la grippe.
Il n'existe actuellement aucun type de traitement spécifique pour le virus zika.

Un incendie fait
deux morts dans
l'Ouest australien
Deux personnes sont mortes et plus d'une
centaine d'habitations rasées par un gigantesque incendie de forêt qui fait rage dans
l'Ouest australien et que les secours tentaient toujours hier de maîtriser.
Le sinistre a dévasté environ 71.000 hectares dans l'Etat d'Australie-Occidentale.
Depuis le début de l'été austral, huit personnes
au total ont péri dans des incendies de bush, mélange de forêts et de broussailles.
Les corps de deux personnes ont été retrouvés à Yarloop, commune d'un demi-millier
d'habitants à 110 km au sud de Perth. Les victimes
seraient deux hommes âgés de 73 et 77 ans, qui
avaient été portés disparus, a déclaré la police
d'Australie-Occidentale à l'AFP.
Fondée au XIXe siècle cette localité a connu
au XXe siècle une florissante activité de scieries,
dont certains bâtiments constituaient jusqu'à
présent le centre historique.
«C'est juste une nouvelle journée catastrophique», s'est lamentée Tania Jackson, présidente de l'autorité locale, sur la Australian
Broadcasting Corporation. «Chaque jour qui
passe, les nouvelles empirent. C'est un désastre».
Cet incendie, qui aurait été provoqué par un
éclair d'orage, fait rage depuis cinq jours. Il a détruit 143 édifices, dont 128 habitations à Yarloop,
selon le service d'incendies et de secours de l'Etat
(DFES). Le sinistre a un périmètre de 225 kilomètres environ. Les 250 pompiers mobilisés n'ont
pas encore réussi à le contrôler mais espéraient pouvoir progresser hier à la faveur d'un
rafraîchissement des températures. Cependant, plusieurs localités restaient sous la menace
du feu dans la région, d'après une porte-parole
du DFES. «A moins d'être activement prêt à défendre son logement, il faut évacuer vers le
Sud», a dit le DFES dans un message d'alerte.
«L'incendie n'est pas fixé et doit encore être
contrôlé».
Les incendies de bush sont fréquents pendant
l'été en Australie. Quatre personnes ont été
tuées en novembre en Australie-Occidentale et
deux autres dans l'Etat voisin d'Australie-Méridionale.
APS

Dimanche 11 janvier 2016

HI-TECH

DK NEWS

11

DÉVELOPPEMENT DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

FAUT-IL AVOIR
PEUR DES MACHINES ?
La frénésie d’acquisitions des start up innovantes dans les technologies de l’intelligence
artificielle gagne les grandes multinationales de l’internet en même temps qu’elle ravive
le débat sur les rapports entre l’informatique et la société humaine.

Samy Yacine
Dernier épisode en date, le rachat par
Apple d’une petite entreprise, Emotient,
spécialisée dans la proposition de «service capable d’analyser les réponses
émotionnelles d’un individu face à différents stimuli», dit le site http://www.fredzone.org en s’interrogeant par la suite
«toute la question est maintenant de
savoir ce qu’elle compte en faire», avant
de pronostiquer que, même si «on ne
sait pas encore comment Apple va
exploiter cette technologie mais la
marque doit sans doute avoir une ou
deux idées derrière la tête».
Peu connue à travers le monde, cette
petite société installée à San Diego (Etats
-Unis) a développé des compétences en
matière d’analyse d’intelligence artificielle qui lui ont permis de parvenir à
capter et interpréter les expressions et
les micro expressions du visage. Une
fonctionnalité qui a certainement dû
intéresser en premier chef les sociétés et
administrations publiques pour lesquelles la reconnaissance faciale est un
outil de contrôle d’identité. «Emotient
compte de nombreux clients dans le
domaine de la santé et certains médecins
ont ainsi utilisé son outil sur des patients
incapables de formaliser leurs ressentis,
et ce afin de détecter d’éventuels signes
de douleur», rapporte fredzone.org,
ajoutant que son innovation «a aussi
séduit des agences publicitaires et elle a
ainsi été utilisée pour déterminer la
réaction des passants face à certaines
campagnes ou à certains articles mis en
vente dans des magasins. »
L’intérêt d’Apple pour une telle application n’est ainsi pas passé inaperçu,
dans un contexte de course aux innovations en intelligence artificielle entre les
géants de la haute technologie. Ceci
d’autant que, comme le rappelle ce
même site, ce n’est « pas la première fois

que la Pomme Croquée dépense
quelques millions pour mettre la main
sur une entreprise. En réalité, elle a réalisé des dizaines d’acquisitions au fil de
ces dernières années ... ». Cette société
est même parvenue à mettre ses compétences au service du géant Google en lui
offrant une application pour ses Google
Glass, à travers laquelle «l’utilisateur
pouvait utiliser la caméra frontale des
lunettes pour déterminer les émotions
ressenties par les personnes croisées sur
son chemin», lit-on sur le même site.
Au moment où les normes et technologies d’identification évoluent à un
rythme effréné, sous la pression des
besoins marketing des grandes entreprises et de sécurité pour les administrations publiques, la reconnaissance
faciale est devenue un terrain d’enjeu
pour les multinationales de l’internet ;
«et c’est sans doute ce qui a poussé Apple
à sortir le carnet de chèques pour mettre
la main sur l’entreprise », fait remarquer
fredzone.org qui rappelle d’ailleurs «que
ce n’est pas la première fois que la
Pomme Croquée investit sur ce genre de
technologies ».
La firme du regretté Stève Job avait
déjà marqué l’actualité par le rachat de
Polar Rose, jeune start-up dédiée à la
reconnaissance faciale acquise en 2010
en contrepartie d’un chèque de 29 millions de dollars.
Un peu comme beaucoup d’observateurs, les médias s’intéressent à la réelle
motivation de telles actions. Il est en effet
intéressant de savoir ce que les géants de
l’internet comptent faire de ce déploiement du «deep learning».
Sur le site de l’encyclopédie en ligne
Wikipédia, on peut lire ce qui suit : « Le
deep learning (aussi appelé deep structured learning, hierarchical learning ou
apprentissage profond) est un ensemble
de méthodes d'apprentissage automatique tentant de modéliser avec un haut
niveau d’abstraction des données grâce à
des architectures articulées de diffé-

rentes transformations non linéaires.
Ces techniques ont permis des progrès
importants et rapides dans les domaines
de l'analyse du signal sonore ou visuel et
notamment de la reconnaissance faciale,
de la reconnaissance vocale, de la vision
par ordinateur, du traitement automatisé du langage. Dans les années 2000,
ces progrès ont suscité des investissements privés, universitaires et publics
importants, notamment de la part du
GAFA (Google, Apple, Facebook,
Amazon).» Beaucoup de choses ont effectivement évolué ces derniers temps, faisant de l’intelligence artificielle un terrain de concurrence entre les sociétés
américaines de haute technologies.
Les progrès de l’intelligence artificielle ne cessent d évoluer depuis plus de
40 ans ; ses produits sont devenus une
partie de l’environnement quotidien des
utilisateurs qui en demandent toujours
un peu plus. Mais pour le deep learning,
les applications sont beaucoup plus nouvelles, si on en croit un récent papier mis
en ligne par le quotidien économique
français latribune.fr, dans lequel on
note en effet que « l'avènement du deep
learning dans nos vies est tout autant
prégnant mais beaucoup plus récent :

reconnaissance vocale Siri, Cortana ou
Google Now, déchiffrement d'images
contraires aux conditions d'utilisation
de Facebook ou encore repérage des
numéros de rues sur Google Maps et
bientôt voitures autonomes... autant
d'applicatifs rendus possible grâce à la
puissance des machines et au nombre
gigantesque de données (big data) désormais disponibles. »
L’appétit des géants de l’internet pour
ce terrain d’innovation est sous-tendu
par leur désir de mettre en place de nouvelles applications et des machines en
mesure d’apprendre par leurs propres
capacités, un peu dans la lignée de l’expérience réalisée par le géant de la
recherche sur internet; en effet, rapporte
la tribune.fr, dans le but de « mesurer
l'incroyable potentiel de ces nouvelles
technologiques numériques, Google réalisa en 2012 une expérience inédite permettant à une machine d'identifier le
concept de chat uniquement en analysant des millions d'images et des textes
relatifs à cet animal. Sans la moindre
aide humaine, la machine a réussi à
déduire et à nommer ce que nous appelons, en langage humain, un ‘chat’ ».

Quelles limites au possible ?
Alors que certains attirent l’attention sur les «dangers’’ que l’intelligence artificielle fait courir à l’Humanité, d’autres scrutent les horizons possible à investir par
le biais des machines intelligentes. « Demain, toutes ces nouvelles formes d'intelligences artificielles feront partie de notre quotidien. Elles déchargeront les hommes
des tâches les plus ingrates, détruisant au passage des millions d'emplois, vivront
avec et autour de nous, jusqu'à gérer l'essentiel de nos vies privées et professionnelles, seront capables de réfléchir et de prendre des décisions et, pourquoi pas, disserter sur le sens de la vie sans que les réponses soient rédigées par des humains»,
avance Philippe Boyer, directeur marketing et développement d'Urbis Park, auteur
d’une contribution mise en ligne sur latribune.fr. Mais selon toute vraisemblance
ses «craintes» n’évoquent pas que des images de science fiction, puisque lui-même
fait une mention particulière dans son papier à cette expérience qui a vu, il y a
quelques mois, des ingénieurs de Google présenter «une intelligence artificielle
capable de répondre à de multiples questions dont : «Quel est le but de la vie ?».
Machine : « Etre au service du plus grand bien».

SANTÉ

12 DK NEWS

DK NEWS

Lundi 11 janvier 2016

VOUS FUMEZ ? MANGEZ DU MIEL
POUR PROTÉGER VOTRE SANTÉ
Pour limiter la prolifération des radicaux libres dans l’organisme et booster son taux
d’antioxydants, des chercheurs conseillent
aux fumeurs de consommer du miel. Intéressant, mais pas suffisant pour contrer les effets du tabac.
Notre corps produit naturellement des radicaux libres : c’est le
résultat de différents processus
chimiques et électriques irréversibles. Ces molécules instables sont
notamment impliquées dans le
vieillissement cutané et le développement de certaines pathologies
dégénératives, comme la maladie
d’Alzheimer. Heureusement, les
radicaux libres sont produits de
manière naturelle en toute petite
quantité… C’est lorsque l’on est
accro à la cigarette que les choses
se corsent : le tabac accélère en
effet ce processus, provoquant
l’apparition d’un grand nombre de
radicaux libres dans l’organisme.
Ce qui peut – par exemple – favoriser l’apparition de cancers. Une

étude publiée le 8 janvier 2016 dans
la revue scientifique Toxicological
and Environmental Chemistry
vient cependant de montrer que le
miel pourrait être un bon complément alimentaire pour les personnes qui fument.
Du miel bio de Tualang
Pour le vérifier, une expérience
a été menée sur deux groupes de
volontaires – tous fumeurs. Le
premier groupe devait consommer
20 g de miel par jour (du miel bio,
de la variété Tualang), tandis que
le second groupe, lui, n’y avait pas
droit. Résultat ; au bout de 3 mois
d’observation, les chercheurs ont
observé que les volontaires du
groupe 1 avaient des taux significa-

tivement plus faibles de radicaux
libres dans leur organisme et significativement plus élevés d’antioxydants, des molécules dont le

DES BRUITS FORTS SERAIENT
MAUVAIS POUR LA SANTÉ

INSOLITE :
SE REGARDER
DANS LE MIROIR
BOOSTE
LA CONFIANCE
EN SOI

Le bruit trop fort serait non seulement mauvais pour la faculté auditive mais
augmenterait le risque de développer d'autres problèmes santé, selon une
nouvelle étude britannique.
La maladie du cœur, l'hypertension artérielle, le manque du
sommeil et les troubles de développement cognitif chez les enfants : autant de risques santé que
pourraient entraîner des bruits
trop forts, selon une nouvelle
étude publiée par l'université
Queen-Mary
à
Londres
(Royaume-Uni). Selon les auteurs, ces bruits nuiraient à la
santé en raison de la perturbation des cycles du sommeil et le
stress qu'ils engendrent.
« On a étudié l'impact de la
pollution de l'air sur la santé publique, mais on ne traite pas aussi
sérieusement l'impact du bruit
[sur la santé] », regrette l'auteur
principal de l'étude, le Dr Richard
L. Neitzel. En 1974, l'Environmental Protection Agency (EPA) a
fixé à 55 décibels en moyenne la
limite d'exposition au bruit à ne
pas dépasser chaque jour. 55 décibels serait l'équivalent du bruit
d'une conversation en salle ou le
bruit de fond en public, selon les
estimations de l'université de
Purdue (Etats-Unis). Mais le Dr
Richard L . Neitzel explique que
l'urbanisation expose les personnes à des niveaux sonores
toujours plus élevés. Les limites
conseillées par l'EPA pourraient

L'astuce relève un peu de la
méthode Coué, mais de l'avis de
psychologues américains, se
mirer après la douche serait un
booster de confiance en soi.
Miroir, mon beau miroir... Se
regarder dans le miroir n'est pas
chose facile pour certaines personnes complexées, que ce soit
par leur nez, par leur ventre, par
leurs jambes, etc. Pourtant si
celui-ci nous renvoie de façon
crue notre image corporelle, il ne
rôle est ( justement) de lutter ne suffit pas à contrer les effets du
faut pas pour autant bouder le micontre les radicaux libres. Évidem- tabac sur la santé. L’idéal, cela
roir. Au contraire, celui-ci peut
ment, une consommation quoti- reste quand même d’arrêter !
être vu comme un bon allié pour
dienne de miel (même massive…)
apprendre à aimer son corps et
s'assumer dans sa totalité avec ses
petits défauts et imperfections.
La psychologue et spécialiste
en image corporelle est convainjours, tandis que les femmes, elles, manque d'hygiène ? 54% des cue des bienfaits du miroir pour
attendent jusqu'à 17 jours pour femmes affirment tout simple- se familiariser avec son image et
passer leur nuisette à la machine... ment avoir tellement de pyjamas augmenter sa confiance en soi.
So chocking ! Problème : notre py- différents qu'elles « oublient » de Interrogée dans Yahoo Health
jama, qu'il soit en soie, en velours les laver régulièrement. 41% sont elle encourage à se regarder nu
ou en pilou-pilou, est un véritable plus pragmatiques : tant que ça ne dans le miroir de manière "se
nid à bactéries. « Le staphylocoque sent pas mauvais, c'est que c'est
désensibiliser de l'image négadoré peut causer des infections s'il portable ! Enfin, 30% d'entre elles
tive" qu'on peut associer à son
entre en contact avec une plaie. Et affirment être beaucoup trop déla bactérie E. Coli peut engendrer bordées la journée pour y pen- corps. "Cela normalise l'expédes cystites si elle atteint le canal ser...Côté hommes, c'est la rience", assure-t-elle. En prenant
urinaire », explique le professeur franchise qui prédomine : 73% l'habitude de scruter son corps
Sally Bloomfield, principal auteur d'entre ces messieurs s'imaginent dans le miroir, tel un dermatode l'étude. Quelles sont les princi- tout simplement que la lessive, ce logue en inspection de grains de
pales excuses pour justifier ce n'est pas leur problème. Aïe...
beauté, on apprend peu à peu à
s'assumer tel que l'on est.

HYGIÈNE : LE PYJAMA, CE NID À BACTÉRIES

HYGIÈNE : QUELS SONT LES ENDROITS LES PLUS
SALES DANS UN AVION ?
Vous prenez souvent l'avion ?
Vous avez prévu un vol dans
les prochaines semaines ?
Attention : d'après une
récente étude menée par le
site de voyage américain
Travel Math, les avions et les
aéroports seraient «plus
sales
encore
que
nos
maisons». Ce sont des
microbiologistes qui le disent
: les bactéries y pullulent.
Pour en arriver à cette
conclusion, les scientifiques
ont passé au peigne fin 5
aéroports et 4 avions pour y
récolter 26 échantillons.
Résultat ? Des germes et des
bactéries en pagaille. «Au
cours de votre voyage - depuis
votre entrée dans l'aéroport
jusqu'à votre atterrissagevous entrerez en contact avec
environ 80 millions de

bactéries» affirment les
microbiologistes. Un chiffre
qui fait peur !
La course aux bactéries
commence
d'abord
dans
l'aéroport. «Essayez de ne
pas toucher les poignées de
portes, notamment celles des
salles
de
bain.
Évitez
également le contact direct
avec les robinets, conseillent
les scientifiques. Cependant,
nous avons remarqué que les
toilettes
y
étaient
globalement plus propres que
celles de nos maisons.»
Dans
l'avion,
ensuite.
L'endroit le plus sale ?
Bizarrement, ce ne sont pas
les toilettes, mais la tablette,
qui se trouve sur le dossier du
siège avant. «Si vous devez
manger dans l'avion, évitez
au maximum le contact entre

le plastique de votre tablette
et les aliments, pour limiter la
propagation des germes»
conseillent
les
professionnels. Vient ensuite
le bouton des toilettes (celui
que l'on presse pour tirer la
chasse d'eau) puis la boucle
de la ceinture de sécurité
(l'élément en métal) et le
système de ventilation.
«Nous
avons
surtout
répertorié des escherichia
coli
(des
bactéries
responsables
d'infections
alimentaires)
et
des
staphylocoques dorés (qui
peuvent
causer
des
infections cutanées, parfois
graves). Nous recommandons
donc la prudence : pensez à
vous
laver
les
mains
régulièrement pendant votre
voyage. »

Apprendre à se voir
comme un tout
Si se regarder dans le miroir
peut dissuader de prime abord,
particulièrement ceux qui souffrent de dysmorphie corporelle
(image déformée de soi ou d'une
partie de son corps), cela aide paradoxalement à banaliser ses
complexes et considérant son
corps dans sa globalité. "Dans
notre société nous sommes entraînés à penser aux moyens
d'améliorer notre apparence",
poursuit la psychologue. "Mais
plus nous nous concentrons sur
nos défauts, plus on les voit et on
se prend à vouloir éviter de regarder tout notre corps".
L'astuce du miroir serait donc
le bon moyen de briser la glace
avec certains tabous physiques.
De quoi intégrer l'observation
dans le miroir dans sa routine
beauté du matin.

aujourd'hui être obsolètes. Selon
l'équipe de chercheurs, environ
une moitié des personnes américaines seraient exposées à une
moyenne quotidienne de 58 décibels par jour - à peu près l'équivalent du bruit émis par un
climatiseur. Ils estiment que 14%
des américains pourrait être ex-

posés à environ 65 décibels par
jour - l'équivalent du bruit d'un
aspirateur.
Les chercheurs affirment que
le risque d'hypertension artérielle et de cardiopathie augmenterait de de 7 à 17% chaque fois
que l'exposition au bruit grimpe
de 10 décibels. En revanche, ils

suggèrent que réduire l'exposition au bruit de 5 décibels par
jour pourrait réduire le risque
d'hypertension artérielle chez
1.8% des Américains.
Pour se protéger des dommages de la pollution sonore, le
r
D Neitzel conseille de placer son
lit loin du bruit de la rue.

CRISE CARDIAQUE : MÉFIEZ-VOUS
DU BRUIT DE LA CIRCULATION !

In topsanté.fr

Deux semaines : c'est en
moyenne le temps que l'on passe
sans laver notre pyjama... Un
manque d'hygiène qui peut se révéler dangereux pour la santé.
Depuis combien de temps
n'avez-vous pas lavé votre pyjama
? Quelques jours ? Quelques semaines ? Quelques mois ?...
Selon une récente étude de la
London School of Hygiene & Tropical Medicine, menée sur plus de
2400 couples britanniques âgés de
18 à 30 ans, la plupart des hommes
nettoient leur pyjama tous les 13

13

Le trafic routier provoquerait une nuisance sonore qui serait liée à une élévation du
risque d’infarctus, croient savoir des chercheurs danois.
Après le danger des moteurs Diesel dont la
fumée serait cancérigène, le danger du bruit
du trafic routier ? Celui-ci est dans le collimateur des chercheurs de l’Institut d’épidémiologie de la Danish society à Copenhague. Le
bruit des voitures est soupçonné d’augmenter
le risque de crise cardiaque, rien de moins,
d’après leurs conclusions publiées dans la
revue scientifique PLoS One.
Les chercheurs danois ont découvert que
les personnes dont le domicile était situé à
proximité d’une route à forte intensité sonore
avaient le plus de risque d’avoir une crise cardiaque. Tous les 10 décibels de bruit, on
constatait une aggravation du risque d’attaque de 12 %, rapporte ABC News.
Les scientifiques ont fait cette relation
entre cette nuisance sonore et la santé cardiaque en observant 50 000 personnes âgées
de 50 à 64 ans vivant dans les deux plus
grandes villes du Danemark, Copenhague et
Aarhus. De 1988 à 2006, ils ont passé à la
loupe de nombreux aspects de leur santé,
passant en revue notamment les différents
endroits où ils ont habité. Sur la base de la localisation de leur domicile et l’analyse de la
circulation routière, l’équipe scientifique a
calculé à combien de décibels chaque personne était exposée.
1 600 participants sont décédés d’une crise
cardiaque au bout des dix premières années
de l’expérience.

Crise cardiaque
et bruit : une relation
complexe
Si les cardiologues trouvent la relation
entre le bruit du trafic et la crise cardiaque
digne d’intérêt, ils peinent à cerner les raisons exactes à ce problème. Les chercheurs
danois apportent un début de réponse en
supposant que la nuisance sonore engendrerait un stress, facteur de risque cardiaque. Ils
émettent également l’hypothèse que le
manque de sommeil consécutif à cette nui-

sance sonore puisse avoir une incidence sur
la santé cardiaque.
Une autre piste suggérée par des cardiologues suggère que la pollution atmosphérique entraînée par un trafic dense serait
responsable sur l’augmentation du risque
d’attaque. Les particules présentes dans l’air
pollué sont en effet très nocives pour le cœur
et les vaisseaux sanguins.
Cette étude danoise n’est pas la première à
pointer les dangers des bruits du trafic routier. Une étude suédoise avait déjà fait le lien
entre la pollution sonore et l'hypertension.

SANTÉ

12 DK NEWS

DK NEWS

Lundi 11 janvier 2016

VOUS FUMEZ ? MANGEZ DU MIEL
POUR PROTÉGER VOTRE SANTÉ
Pour limiter la prolifération des radicaux libres dans l’organisme et booster son taux
d’antioxydants, des chercheurs conseillent
aux fumeurs de consommer du miel. Intéressant, mais pas suffisant pour contrer les effets du tabac.
Notre corps produit naturellement des radicaux libres : c’est le
résultat de différents processus
chimiques et électriques irréversibles. Ces molécules instables sont
notamment impliquées dans le
vieillissement cutané et le développement de certaines pathologies
dégénératives, comme la maladie
d’Alzheimer. Heureusement, les
radicaux libres sont produits de
manière naturelle en toute petite
quantité… C’est lorsque l’on est
accro à la cigarette que les choses
se corsent : le tabac accélère en
effet ce processus, provoquant
l’apparition d’un grand nombre de
radicaux libres dans l’organisme.
Ce qui peut – par exemple – favoriser l’apparition de cancers. Une

étude publiée le 8 janvier 2016 dans
la revue scientifique Toxicological
and Environmental Chemistry
vient cependant de montrer que le
miel pourrait être un bon complément alimentaire pour les personnes qui fument.
Du miel bio de Tualang
Pour le vérifier, une expérience
a été menée sur deux groupes de
volontaires – tous fumeurs. Le
premier groupe devait consommer
20 g de miel par jour (du miel bio,
de la variété Tualang), tandis que
le second groupe, lui, n’y avait pas
droit. Résultat ; au bout de 3 mois
d’observation, les chercheurs ont
observé que les volontaires du
groupe 1 avaient des taux significa-

tivement plus faibles de radicaux
libres dans leur organisme et significativement plus élevés d’antioxydants, des molécules dont le

DES BRUITS FORTS SERAIENT
MAUVAIS POUR LA SANTÉ

INSOLITE :
SE REGARDER
DANS LE MIROIR
BOOSTE
LA CONFIANCE
EN SOI

Le bruit trop fort serait non seulement mauvais pour la faculté auditive mais
augmenterait le risque de développer d'autres problèmes santé, selon une
nouvelle étude britannique.
La maladie du cœur, l'hypertension artérielle, le manque du
sommeil et les troubles de développement cognitif chez les enfants : autant de risques santé que
pourraient entraîner des bruits
trop forts, selon une nouvelle
étude publiée par l'université
Queen-Mary
à
Londres
(Royaume-Uni). Selon les auteurs, ces bruits nuiraient à la
santé en raison de la perturbation des cycles du sommeil et le
stress qu'ils engendrent.
« On a étudié l'impact de la
pollution de l'air sur la santé publique, mais on ne traite pas aussi
sérieusement l'impact du bruit
[sur la santé] », regrette l'auteur
principal de l'étude, le Dr Richard
L. Neitzel. En 1974, l'Environmental Protection Agency (EPA) a
fixé à 55 décibels en moyenne la
limite d'exposition au bruit à ne
pas dépasser chaque jour. 55 décibels serait l'équivalent du bruit
d'une conversation en salle ou le
bruit de fond en public, selon les
estimations de l'université de
Purdue (Etats-Unis). Mais le Dr
Richard L . Neitzel explique que
l'urbanisation expose les personnes à des niveaux sonores
toujours plus élevés. Les limites
conseillées par l'EPA pourraient

L'astuce relève un peu de la
méthode Coué, mais de l'avis de
psychologues américains, se
mirer après la douche serait un
booster de confiance en soi.
Miroir, mon beau miroir... Se
regarder dans le miroir n'est pas
chose facile pour certaines personnes complexées, que ce soit
par leur nez, par leur ventre, par
leurs jambes, etc. Pourtant si
celui-ci nous renvoie de façon
crue notre image corporelle, il ne
rôle est ( justement) de lutter ne suffit pas à contrer les effets du
faut pas pour autant bouder le micontre les radicaux libres. Évidem- tabac sur la santé. L’idéal, cela
roir. Au contraire, celui-ci peut
ment, une consommation quoti- reste quand même d’arrêter !
être vu comme un bon allié pour
dienne de miel (même massive…)
apprendre à aimer son corps et
s'assumer dans sa totalité avec ses
petits défauts et imperfections.
La psychologue et spécialiste
en image corporelle est convainjours, tandis que les femmes, elles, manque d'hygiène ? 54% des cue des bienfaits du miroir pour
attendent jusqu'à 17 jours pour femmes affirment tout simple- se familiariser avec son image et
passer leur nuisette à la machine... ment avoir tellement de pyjamas augmenter sa confiance en soi.
So chocking ! Problème : notre py- différents qu'elles « oublient » de Interrogée dans Yahoo Health
jama, qu'il soit en soie, en velours les laver régulièrement. 41% sont elle encourage à se regarder nu
ou en pilou-pilou, est un véritable plus pragmatiques : tant que ça ne dans le miroir de manière "se
nid à bactéries. « Le staphylocoque sent pas mauvais, c'est que c'est
désensibiliser de l'image négadoré peut causer des infections s'il portable ! Enfin, 30% d'entre elles
tive" qu'on peut associer à son
entre en contact avec une plaie. Et affirment être beaucoup trop déla bactérie E. Coli peut engendrer bordées la journée pour y pen- corps. "Cela normalise l'expédes cystites si elle atteint le canal ser...Côté hommes, c'est la rience", assure-t-elle. En prenant
urinaire », explique le professeur franchise qui prédomine : 73% l'habitude de scruter son corps
Sally Bloomfield, principal auteur d'entre ces messieurs s'imaginent dans le miroir, tel un dermatode l'étude. Quelles sont les princi- tout simplement que la lessive, ce logue en inspection de grains de
pales excuses pour justifier ce n'est pas leur problème. Aïe...
beauté, on apprend peu à peu à
s'assumer tel que l'on est.

HYGIÈNE : LE PYJAMA, CE NID À BACTÉRIES

HYGIÈNE : QUELS SONT LES ENDROITS LES PLUS
SALES DANS UN AVION ?
Vous prenez souvent l'avion ?
Vous avez prévu un vol dans
les prochaines semaines ?
Attention : d'après une
récente étude menée par le
site de voyage américain
Travel Math, les avions et les
aéroports seraient «plus
sales
encore
que
nos
maisons». Ce sont des
microbiologistes qui le disent
: les bactéries y pullulent.
Pour en arriver à cette
conclusion, les scientifiques
ont passé au peigne fin 5
aéroports et 4 avions pour y
récolter 26 échantillons.
Résultat ? Des germes et des
bactéries en pagaille. «Au
cours de votre voyage - depuis
votre entrée dans l'aéroport
jusqu'à votre atterrissagevous entrerez en contact avec
environ 80 millions de

bactéries» affirment les
microbiologistes. Un chiffre
qui fait peur !
La course aux bactéries
commence
d'abord
dans
l'aéroport. «Essayez de ne
pas toucher les poignées de
portes, notamment celles des
salles
de
bain.
Évitez
également le contact direct
avec les robinets, conseillent
les scientifiques. Cependant,
nous avons remarqué que les
toilettes
y
étaient
globalement plus propres que
celles de nos maisons.»
Dans
l'avion,
ensuite.
L'endroit le plus sale ?
Bizarrement, ce ne sont pas
les toilettes, mais la tablette,
qui se trouve sur le dossier du
siège avant. «Si vous devez
manger dans l'avion, évitez
au maximum le contact entre

le plastique de votre tablette
et les aliments, pour limiter la
propagation des germes»
conseillent
les
professionnels. Vient ensuite
le bouton des toilettes (celui
que l'on presse pour tirer la
chasse d'eau) puis la boucle
de la ceinture de sécurité
(l'élément en métal) et le
système de ventilation.
«Nous
avons
surtout
répertorié des escherichia
coli
(des
bactéries
responsables
d'infections
alimentaires)
et
des
staphylocoques dorés (qui
peuvent
causer
des
infections cutanées, parfois
graves). Nous recommandons
donc la prudence : pensez à
vous
laver
les
mains
régulièrement pendant votre
voyage. »

Apprendre à se voir
comme un tout
Si se regarder dans le miroir
peut dissuader de prime abord,
particulièrement ceux qui souffrent de dysmorphie corporelle
(image déformée de soi ou d'une
partie de son corps), cela aide paradoxalement à banaliser ses
complexes et considérant son
corps dans sa globalité. "Dans
notre société nous sommes entraînés à penser aux moyens
d'améliorer notre apparence",
poursuit la psychologue. "Mais
plus nous nous concentrons sur
nos défauts, plus on les voit et on
se prend à vouloir éviter de regarder tout notre corps".
L'astuce du miroir serait donc
le bon moyen de briser la glace
avec certains tabous physiques.
De quoi intégrer l'observation
dans le miroir dans sa routine
beauté du matin.

aujourd'hui être obsolètes. Selon
l'équipe de chercheurs, environ
une moitié des personnes américaines seraient exposées à une
moyenne quotidienne de 58 décibels par jour - à peu près l'équivalent du bruit émis par un
climatiseur. Ils estiment que 14%
des américains pourrait être ex-

posés à environ 65 décibels par
jour - l'équivalent du bruit d'un
aspirateur.
Les chercheurs affirment que
le risque d'hypertension artérielle et de cardiopathie augmenterait de de 7 à 17% chaque fois
que l'exposition au bruit grimpe
de 10 décibels. En revanche, ils

suggèrent que réduire l'exposition au bruit de 5 décibels par
jour pourrait réduire le risque
d'hypertension artérielle chez
1.8% des Américains.
Pour se protéger des dommages de la pollution sonore, le
r
D Neitzel conseille de placer son
lit loin du bruit de la rue.

CRISE CARDIAQUE : MÉFIEZ-VOUS
DU BRUIT DE LA CIRCULATION !

In topsanté.fr

Deux semaines : c'est en
moyenne le temps que l'on passe
sans laver notre pyjama... Un
manque d'hygiène qui peut se révéler dangereux pour la santé.
Depuis combien de temps
n'avez-vous pas lavé votre pyjama
? Quelques jours ? Quelques semaines ? Quelques mois ?...
Selon une récente étude de la
London School of Hygiene & Tropical Medicine, menée sur plus de
2400 couples britanniques âgés de
18 à 30 ans, la plupart des hommes
nettoient leur pyjama tous les 13

13

Le trafic routier provoquerait une nuisance sonore qui serait liée à une élévation du
risque d’infarctus, croient savoir des chercheurs danois.
Après le danger des moteurs Diesel dont la
fumée serait cancérigène, le danger du bruit
du trafic routier ? Celui-ci est dans le collimateur des chercheurs de l’Institut d’épidémiologie de la Danish society à Copenhague. Le
bruit des voitures est soupçonné d’augmenter
le risque de crise cardiaque, rien de moins,
d’après leurs conclusions publiées dans la
revue scientifique PLoS One.
Les chercheurs danois ont découvert que
les personnes dont le domicile était situé à
proximité d’une route à forte intensité sonore
avaient le plus de risque d’avoir une crise cardiaque. Tous les 10 décibels de bruit, on
constatait une aggravation du risque d’attaque de 12 %, rapporte ABC News.
Les scientifiques ont fait cette relation
entre cette nuisance sonore et la santé cardiaque en observant 50 000 personnes âgées
de 50 à 64 ans vivant dans les deux plus
grandes villes du Danemark, Copenhague et
Aarhus. De 1988 à 2006, ils ont passé à la
loupe de nombreux aspects de leur santé,
passant en revue notamment les différents
endroits où ils ont habité. Sur la base de la localisation de leur domicile et l’analyse de la
circulation routière, l’équipe scientifique a
calculé à combien de décibels chaque personne était exposée.
1 600 participants sont décédés d’une crise
cardiaque au bout des dix premières années
de l’expérience.

Crise cardiaque
et bruit : une relation
complexe
Si les cardiologues trouvent la relation
entre le bruit du trafic et la crise cardiaque
digne d’intérêt, ils peinent à cerner les raisons exactes à ce problème. Les chercheurs
danois apportent un début de réponse en
supposant que la nuisance sonore engendrerait un stress, facteur de risque cardiaque. Ils
émettent également l’hypothèse que le
manque de sommeil consécutif à cette nui-

sance sonore puisse avoir une incidence sur
la santé cardiaque.
Une autre piste suggérée par des cardiologues suggère que la pollution atmosphérique entraînée par un trafic dense serait
responsable sur l’augmentation du risque
d’attaque. Les particules présentes dans l’air
pollué sont en effet très nocives pour le cœur
et les vaisseaux sanguins.
Cette étude danoise n’est pas la première à
pointer les dangers des bruits du trafic routier. Une étude suédoise avait déjà fait le lien
entre la pollution sonore et l'hypertension.

14 DK NEWS
Le Département
d'Etat rejette la
décision du Congrès
concernant
l'utilisation au
Sahara occidental
d’une aide destinée
au Maroc
Le Département d'Etat vient de rejeter une mesure du Congrès à propos de l'utilisation au Sahara
occidental d’une aide financière controversée, destinée au Maroc, a appris l'APS hier auprès des élus
du Parlement américain.
L’enveloppe financière en question concerne
une aide accordée au Maroc au titre du budget fédéral américain de 2016 et dont les fonds peuvent
être utilisés au Sahara occidental.
La disposition a été adoptée grâce au soutien du
lobby marocain au congrès, constitué essentiellement des congresseman de la Floride mais son application est soumise cependant à l’appréciation
du Département d’Etat qui a estimé qu’elle allait
à l’encontre de la position américaine à l’égard du
dossier du Sahara occidental. Le caucus sahraoui
au congrès précise à ce propos que ce rejet vient
suite à une correspondance qu’il avait envoyée dernièrement au State Département pour contester
cette disposition du budget fédéral américain
car son application revient à reconnaître indirectement les revendications fallacieuses des territoires sahraouis par le Maroc. Une mesure pareille
"confirmera implicitement la marocanité des territoires sahraouis qui est contraire à la position du
gouvernement américain sur ce dossier", relèvent
ces congressman amis du Sahara occidental.
Dans sa réponse aux préoccupations soulevées par
le Caucus sahraoui, coprésidé par le républicain
Joe Pitts et le démocrate John Conyers, le Département d’Etat a clairement précisé que cette aide
destinée au Maroc ne peut être utilisé au titre de
l’assistance financière dans un territoire, dont le
statut juridique est encore indéterminé et qui fait
de surcroît objet d’un processus en cours pour l’autodétermination de son peuple.
Le Département d’Etat a rassuré à cet effet les
amis du Sahara occidental au Congrès de sa position constante concernant le dossier sahraoui
qui est favorable à une solution juste et durable permettant au peuple sahraoui d’exercer son droit à
l’autodétermination conformément aux résolutions des Nations unies. Et a réaffirmé à ce titre son
soutien aux efforts de médiation menés par M.
Christopher Ross pour le règlement de ce conflit.
La décision du Département d’Etat représente
un réel désaveu pour Rabat qui voulait utiliser cette
mesure budgétaire pour tirer un exploit politique, en s’appropriant injustement le droit d’affecter de l’assistance financière au Sahara occidental, et partant confirmer sa mainmise sur ces
territoires usurpés. Le Sahara occidental est la dernière colonie en Afrique, occupé depuis 1975 par
le Maroc, soutenu par la France.

L'Ong Oxfam lance
un appel d'offres
pour l'achat de
produits
alimentaires
destinés aux
réfugiés sahraouis
L'Ong Oxfam-Solidarité a lancé un appel d'offres pour l'achat de produits alimentaires destinés
aux réfugiés sahraouis, indique l'organisation
dans une annonce publiée hier dans la presse nationale.
Ces achats, qui s'inscrivent dans le cadre d'un
projet humanitaire, concernent 250.000 kg de
pommes de terre rouges de conservation, 250.000
kg d'oignons secs rouges de conservation et
250.000 kg de carottes, indique cette ONG internationale.
Les produits devront être acheminés dans les
camps de réfugiés sahraouis pendant les mois de
mars et d'avril 2016, relève la même source.
APS

AFRIQUE

Lundi 11 janvier 2016

LIBYE:

La centrale électrique de Benghazi qui alimente
la plus grande partie de l'Est de la Libye a été la
cible samedi de tirs d'obus, ont indiqué un
responsable militaire et un ingénieur.

Tirs d'obus sur la principale
centrale électrique de Benghazi
Elle été touchée une première fois
vendredi soir et deux fois samedi, a déclaré à l'AFP Moussa Souleimani, ingénieur à la centrale. «Cinq des six
transformateurs sont définitivement
hors service».
«C'est la cinquième fois en deux
mois que la centrale est la cible de tirs»,
a-t-il ajouté, soulignant que «les coupures de courant allaient se prolonger
jusqu'à huit heures par jour dans les
régions situées entre Benghazi et la
frontière avec l'Egypte», soit sur 500
km.
M. Souleimani a dit qu'il était «impossible de procéder à la réparation
des transformateurs sans l'intervention d'une compagnie étrangère spécialisée, ce qui est impensable vu la situation sécuritaire dégradée».
«Si cette centrale a été prise pour cible, c'est pour obliger les habitants de
Benghazi à renoncer à combattre les
groupes terroristes», a déclaré à l'AFP
le capitaine Adnane al-Baba de l'organisme de lutte antiterroriste.
«Les bombardements ont été me-

nés avec des canons Howitzer. Il n'est
pas possible de cibler cette centrale
avec autant de précision sans des
données fournies par des personnes
de l'intérieur aux terroristes», a-t-il dit.
Les affrontements à Benghazi, située à 1.000 km à l'est de Tripoli, ont
fait près de 2.000 morts depuis 2014,
selon un bilan de l'organisation indé-

pendante Libya Body Count mi-décembre dernier.
Toujours à Benghazi, des obus
sont tombés sur un camp de déplacés
qui ont fui leur ville de Tawergha
(272 km à l'est de Tripoli), faisant un
mort -une femme- et neuf blessés y
compris un enfant, selon des sources
médicales.

PRÉSIDENTIELLE AU NIGER:

La Cour Constitutionnelle valide
15 candidatures
La Cour constitutionnelle du Niger a validé 15
candidatures pour la présidentielle du 21 février, dont
celle de l'opposant Hama
Amadou, écroué depuis
près de deux mois pour un
trafic présumé de bébés, a
indiqué le ministère de l'Intérieur samedi.
Dans un arrêt, la Cour a
déclaré «éligibles» 15 candidats, a affirmé le ministre
de l'Intérieur Hassoumi
Massaoudou lors d'un point
presse. «Hama Amadou du
Mouvement démocratique
nigérien (Moden)» figure
sur la liste lue par le ministre. En début de semaine, le
ministère avait transmis 16
candidatures à la Cour, selon la presse locale.
Les candidatures des
grandes personnalités ont
toutes été retenues par la
Cour. Le président sortant
Mahamadou Issoufou, élu
en 2011, le chef de file de
l'opposition Seïni Ouma-

rou et l'ancien président
Mahamane Ousmane sont
en lice pour la présidentielle de même que l'ancien ministre du Plan Amadou Boubacar Cissé dit
«ABC», l'ex-Premier ministre Cheiffou Amadou ou
Abdou Labo, ex-ministre
de l'Agriculture.
Seul Abdoul-Karim Bakasso, chef d'un petit parti,
a été déclaré «inéligible», a
souligné M. Massaoudou.
Le dossier de M. Bakasso a

été rejeté pour «défaut de
certificat médical», a expliqué Ousseïni Salatou, le
porte-parole de l'opposition, qui a obtenu une copie
de l'arrêt de la Cour constitutionnelle.
«En dehors de M. Bakasso, tous les candidats
de l'opposition sont retenus, y compris Hama
Amadou», a résumé Ousseïni Salatou. Hama Amadou, l'ex-président du Parlement, qui avait permis

l'élection de Mahamadou
Issoufou au second tour de
la présidentielle en 2011, a
été emprisonné le 14 novembre dès sa descente
d'avion lors de son retour
au pays.
Considéré comme le
plus farouche opposant
au président Issoufou, il
est accusé d'être impliqué dans une affaire de
trafic de bébés avec le Nigeria, alors que lui clame
son innocence et crie au
procès «politique» destiné
à l'écarter de la présidentielle. Ce dossier très sensible empoisonne l'atmosphère politique du pays.
Le pouvoir parle d'un
«dossier de droit commun».
La justice nigérienne
doit se prononcer le 11
janvier sur une nouvelle
demande de liberté provisoire de M. Amadou.

ÉGYPTE

Première session du Parlement égyptien
depuis plus de trois ans
Le nouveau Parlement égyptien a tenu sa session
inaugurale hier, plus de trois ans après la dissolution
de l'assemblée, a rapporté la télévision égyptienne.
La nouvelle instance législative, qui compte 568
membres élus et 28 nommés par le président Abdel Fattah al Sissi.
Le parlement doit désigner son président et dispose
maintenant de 15 jours pour approuver plusieurs
centaines de textes de loi adoptés par décrets présidentiels pendant la période de vacance législative.
Le précédent Parlement avait été élu à la faveur des
élections organisées en Egypte après la chute en 2011
de Hosni Moubarak qui régna près de 30 ans sur le pays.
La justice avait prononcé la dissolution de ce Parlement
en 2012.

MONDE

Lundi 11 janvier 2016

DK NEWS 15

ALLEMAGNE

PORTUGAL

Les violences du soir

Ouverture
de la campagne
pour l'élection
présidentielle

du Nouvel An à Cologne
probablement planifiées
Les violences du soir du Nouvel An dans la ville allemande de Cologne ont très vraisemblablement été coordonnées et planifiées, a affirmé hier le ministre de la Justice, Heiko Maas.
"Quand une telle horde se rassemble pour enfreindre la loi, cela paraît sous une forme ou une autre planifié. Personne ne me fera croire
que cela n'a pas été coordonné ou préparé", a déclaré Heiko Maas à l'édition
dominicale du quotidien Bild.
Cette nuit-là, des dizaines
d'hommes agissant en bandes s'en
étaient pris à des femmes en plein
centre-ville, au milieu d'une foule
masculine estimée au total à un millier de personnes. Quelque 379
plaintes ont été déposées à ce jour au
sujet des violences du soir du Nouvel
An dans la ville, dont 40% pour agressions sexuelles, selon la police.
"Nous devons urgemment clarifier
comment on a pu en arriver à de tels
actes", a souligné le ministre.
Quant bien même des demandeurs d'asile sont suspectés par la police, il a mis en garde contre les

amalgames avec tous les réfugiés
arrivant dans le pays. "Il est hasardeux
de faire un lien entre l'origine d'une
personne et sa propension à enfrein-

dre la loi", a-t-il dit car les statistiques montrent que les réfugiés
"commettent en proportion autant de
délits que les Allemands".

Deux officiers ukrainiens et un rebelle
commandant séparatistes tués dans l'Est
Deux officiers ukrainiens et un commandant
séparatiste ont été tués
en 24 heures dans la République autoproclamée
de Donetsk (est de
l'Ukraine), premières victimes depuis le début de
l'année malgré la trêve, a
annoncé hier l'armée
ukrainienne.
Un policier ukrainien
a été tué samedi soir près
du village de Zaïtsevé, l'un
des points chauds du
conflit situé à 50 km au
nord- est de Donetsk
lorsqu'il cherchait à faire
échapper aux tirs rebelles
une voiture avec des civils,
a précisé l'armée. Une
femme qui était dans cette
voiture a été blessée, selon
la même source.
L'autre victime est un
militaire qui a succombé

à ses blessures suite à des
tirs rebelles au lance-grenade dans la même zone,
a précisé un porte-parole
militaire
ukrainien
Olexandre Motouzianyk
au cours d'un point de
presse.
Les séparatistes ont
pour leur part annoncé
la mort d'un colonel dimanche. "Le colonel Ev-

guéni Kononov a été tué
sur le front. Je ne peux
pas dire pour l'instant s'il
a été tué par un sniper", a
déclaré Edouard Bassourine, haut responsable de
la République autoproclamée de Donetsk, cité
par l'agence AFP.
Selon le site séparatiste Rousskaïa Vesna
(Printemps russe), le co-

Le Guide suprême
de l'Iran appelle à une
participation massive aux
élections parlementaires
Le Guide suprême de l'Iran, l'ayatollah Ali Khamenei, a appelé samedi le peuple iranien à voter massivement aux prochaines élections parlementaires, prévues pour le 26 février,
ont rapporté des médias.
«Les Iraniens de tous les horizons de la vie sont invités à
participer aux prochaines élections du Majlis (parlement) et
de l'Assemblée des experts, pour sauvegarder l'intégrité du
pays», a déclaré Khamenei, cité par l'agence de presse officielle
iranienne IRNA.
«La vigilance et la présence vont garantir la révolution islamique, apporter la tranquillité et la victoire pour la nation
iranienne, et déjouer les complots des ennemis», a-t-il dit. Les
290 membres du Majlis sont élus par vote direct pour un mandat de quatre ans. L'Assemblée des experts de 88 membres
est chargée de l'élection du dirigeant suprême de l'Iran et de
la supervision de ses activités. Les membres de l'assemblée
sont également élus par vote public direct pour un mandat
de huit ans. Les élections imminentes seront la scène de
concours entre les deux principaux camps politiques réformistes-modérés et conservateurs ou principalists en Iran.
En juin 2013, Hassan Rohani a remporté l'élection présidentielle contre Mahmoud Ahmadinejad, ce qui a permis
d'aboutir à un accord historique entre l'Iran et les puissances
mondiales en 2015 pour mettre fin au contentieux nucléaire
iranien.

lonel s'est illustré dans
les batailles les plus meurtrières avec l'armée ukrainienne y compris à Ilovaïsk et Debaltsevé ainsi
que dans l'aéroport de
Donetsk.
"Il a été tué à Donetsk
par une balle de sniper
ennemi", affirme le site.
Fin décembre, Kiev et les
rebelles ont annoncé une
énième trêve, celle du
Nouvel An, après que de
récents affrontements
aient ébranlé le fragile
cessez-le-feu précédent,
celui de septembre, qui a
permis de considérablement réduire les combats
sans toutefois éviter plusieurs flambées de violences. Le conflit a fait
plus de 9.000 morts depuis son déclenchement
en avril 2014.

TURQUIE

13 morts dans
des opérations
contre le PKK
Au moins 13 personnes sont mortes hier
lors d'une opération
contre le Parti des travailleurs du Kurdistan
(PKK) dans la province
de Van (est), a rapporté
le journal local Sabah
Daily.
La police turque a
lancé une opération
après avoir découvert
que des membres du
PKK avaient pénétré
dans une maison de
l'autre côté de l'autoroute Van-Edremit, selon l'article.
Durant l'opération,
un officier de police
turc a été tué et deux
autres blessés, ainsi que
12 rebelles du PKK ont
été abattus.

Un communiqué
publié par les Forces
armées turques samedi
indique qu'un total de
307 combattants du
PKK ont été tués dans
des opérations anti-terrorisme dans les provinces de Sirnak et de
Diyarnakir (sud-est)
depuis le 15 décembre.
Le PKK a négocié un
cessez-le-feu avec Ankara en 2013, mais la
trêve a été brisée suite à
une attaque suicide le
20 juillet 2015 dans la
ville frontalière de Suruc, située dans la province de Sanliurfa (sudest). Cette attaque avait
fait 34 morts parmi des
activistes de gauche et
pro-kurdes.

La campagne
pour l'élection
présidentielle du
24 janvier au Portugal s'est ouverte
officiellement
hier, avec un nombre record de dix
candidats et un
grand favori, le
conservateur Marcelo Rebelo de
Sousa.
Selon un sondage paru samedi dans le journal Correio da
Manha, M. Rebelo de Sousa pourrait être élu dès le premier
tour de l'élection avec 52,9% des voix. D'après cette enquête
réalisée par l'institut Aximage auprès d'un échantillon de 600
personnes, 8,3% des électeurs seraient encore indécis.
M. Rebelo de Sousa est un professeur de droit de 67 ans,
très connu du grand public en tant que vedette du commentaire politique apparaissant régulièrement à la télévision depuis une quinzaine d'années. Il était également un ancien président du Parti social-démocrate (PSD, centre-droit), entre
1996 et 1999.
Ses principaux adversaires sont l'indépendant de gauche
Antonio Sampaio da Novoa, crédité de 16,9% des intentions
de vote, et la socialiste Maria de Belem Roseira, qui recueillerait 11,8% des voix.
Si aucun candidat n'obtient plus de 50% des suffrages, les
deux noms recueillant le plus grand nombre de votes s'affronteront lors d'un second tour prévu le 14 février.
Au Portugal, le chef de l'Etat n'a pas de pouvoir exécutif mais
il peut dissoudre le Parlement et son rôle d'arbitre s'accroît
dans les situations de crise.
Le pays a traversé une période d'incertitude et de crispation après les élections législatives d'octobre dernier, quand
la coalition sortante de droite est arrivée en tête tout en perdant sa majorité à l'Assemblée, qui a basculé à gauche.
En formant une alliance inédite avec les formations de la
gauche radicale, le Parti socialiste a constitué un gouvernement dont la légitimité a été contestée par l'ex-Premier ministre Pedro Passos Coelho, resté à la tête du PSD de l'actuel
président Anibal Cavaco Silva, qui achève à 76 ans son
deuxième quinquennat consécutif.
M. Rebelo de Sousa s'est jusqu'ici montré plus conciliant
envers le nouveau gouvernement socialiste dirigé par Antonio Costa, assurant que son but était de "surmonter les divisions" qu'a connues le pays récemment.

Un bombardier
américain survole
la Corée du Sud
Un bombardier
américain
B52
Stratofortress a
survolé hier la
Corée du Sud,
démonstration de
force de l'armée
américaine après
l'essai supposé de
bombe à hydrogène annoncé par
la Corée du Nord.
Le bombardier
à long rayon d'action, qui peut transporter des armes
nucléaires, a brièvement survolé la base aérienne militaire
d'Osan, à environ 70 kilomètres au sud de la frontière
intercoréenne avant de retourner sur sa base, ont expliqué
l'armée américaine et un témoin.
Ce type d'appareil est fréquemment utilisé lors des exercices militaires annuels conjoints des Etats-Unis et de la
Corée du Sud mais leurs sorties sont rarement rendues
publiques. Le dernier cas remonte à 2013, après le troisième essai nucléaire nord-coréen. L'armée américaine
avait alors déployé un B52 ainsi qu'un bombardier furtif B2.
La Corée du Nord a affirmé mercredi avoir conduit un
test réussi de bombe H.
L'annonce du quatrième essai nucléaire nord-coréen a
suscité une cascade de condamnations internationales,
bien que la plupart des experts doutent que l'engin testé ait
été une bombe à hydrogène, comme le prétend Pyongyang.
De nombreuses consultations diplomatiques ont été lancées, dans la foulée d'une réunion d'urgence du Conseil de
sécurité de l'ONU qui a promis d'alourdir la panoplie de
sanctions pesant déjà sur la Corée du Nord à la suite de ses
précédents essais (2006, 2009 et 2013).
APS

16 DK NEWS

MONDE

La Grande-Mosquée
de Paris ouvre ses portes
aux Français
La Grande-Mosquée
de Paris a ouvert
dimanche ses portes
aux Français, à
l’instar des
mosquées de
France, pour
montrer aux
visiteurs, autour d’
un "thé de la
fraternité", le "vrai
visage" de l’islam.
Le président François Hollande a tenu à se rendre, dans
une visite surprise, à la mosquée, après avoir assisté dans
la matinée à la cérémonie en
hommage aux victimes des attentats de janvier et novembre
2015.
Accueilli par le recteur de
la mosquée, Dalil Boubakeur,
et le président du Conseil
français du culte musulman
(CFCM), Anouar Kbibech, le
président français, qui a salué
les visiteurs de la GrandeMosquée de Paris, s’est entretenu pendant une demiheure avec les représentants
du culte musulman en
France.
François Hollande était
accompagné du ministre de

l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, qui est également
chargé des Cultes.
A l’appel du Conseil français du culte musulman
(CFCM), les mosquées de
France ont organisé samedi et
dimanche des portes ouvertes, à l’occasion de la commémoration des attentats terroristes de janvier 2015 qui ont
ciblé le journal Charlie Hebdo
et l’Hyper Cacher à Paris.
A travers cette initiative,
l'instance représentative du
culte musulman en France a
voulu marquer cet anniversaire pour montrer "le vrai visage de l'islam de France, celui de la paix et de la tolé-

rance". Des dizaines de Français, jeunes et moins jeunes,
se sont déplacés dimanche
matin à la mosquée pour découvrir ce lieu de culte musulman emblématique auquel
l’Assemblée française avait
donné en 1922 l’autorisation
pour sa construction.
Les visiteurs ont été accueillis par les responsables
de la mosquée qui répondaient à leurs questions multiples sur l’islam, le rôle de la
mosquée, le Coran et l'amalgame entretenu entre l’islam
et le terrorisme.
Ils ont, par ailleurs, assisté à partir du grand hall à
la prière d du dohr. Le recteur

L’islam en France
"n’est plus" une religion
de l’étranger (CFCM)
Le président du Conseil français
du culte musulman (CFCM), Anouar
Kbibech, a affirmé dimanche à la
Grande-Mosquée de Paris que l’islam
en France "n’est plus la religion de
l’étranger" et qu’il faudra désormais
composer avec.
"L’islam en France n’est plus la religion de l’étranger, c’est la deuxième
religion de France dont il faut composer avec et l’intégrer", a-t-il tenu à souligner devant la presse, présente en
force à la journée "Portes ouvertes sur
les mosquées", initiative organisée durant le week-end dans la majorité des
mosquées et salles de prière de France.
Le président du CFCM, qui animait
cette journée, en compagnie du recteur
de la mosquée, Dalil Boubakeur, a insisté sur le fait que les membres des différentes communautés en France doivent être "côte à côte" et non pas "face
à face", pour que tout le monde puisse
vivre ses convictions "en toute sérénité".
Il a indiqué que les Musulmans, en
général, sont "très affectés" par les événements "douloureux" liés aux attentats
terroristes qu’a connus la France et les
Français de confession musulmane
qui en sont "doublement touchés".
"Les musulmans sont très affectés
par ce qu’il se passe et les Français de
confession musulmane sont doublement touchés par ces attentats et actes
tragiques, parce que ces actes sont
commis au nom de leur religion et les
valeurs de l’islam sont à des années lumières de ce qui se passe", a expliqué
Anouar Kbibech, rappelant que ces
portes ouvertes ont été organisées pour
"montrer que l’islam n’a rien à voir avec
ces actes terroristes et cette violence
aveugle".
Pour le recteur de la Grande-Mosquée de Paris, ces portes ouvertes ont
été initiées pour "dépasser les caricatures et toutes les images qui pourraient

brouiller l’image de l’islam", relevant
qu’il y a beaucoup de questions soulevées par les Français autour de l’islam,
du Coran et des pratiques de l’islam
qu’il faudra "décrypter" pour donner,
aux visiteurs, la "véritable image" de l’islam "pour qu’ils ne se trompent pas
trop". Au sujet des attentats terroristes
perpétrés en France, il s’est dit "outré"
par des actes qui "violent la loi, l’humanité, toute civilisation et toute conception normale de la religion".
"Nous sommes révoltés par ce que
font ces criminels. Le monde doit combattre ces barbaries qui déshonorent,
en utilisant le prétexte de la religion,
partout les musulmans", ajoutant que
"c’est lamentable et injuste de voir notre religion traitée comme une religion
de la violence".
Sollicité pour une réaction sur la dernière édition de Charlie Hebdo, Dalil
Boubakeur a tenu à affirmer que la liberté de la presse est "fondamentale".
"Les journaux écrivent ce qu’ils veulent, caricaturent ce qu’ils veulent et ce
qu’ils ne veulent pas. C’est une guerre
fondamentale pour notre société et
des gens sont morts pour ça", a-t-il
dit.
Abondant dans le même sens, le
président du CFCM a souligné que la liberté de la presse est "pour nous sacrée",
ajoutant qu’au nom des principes de la
République, "il y a liberté et fraternité,
mais il y a également égalité et il faut
qu’elle soit entre tous les citoyens".
"Il faut répondre à des mots par des
mots, à des coups de crayon par des
coups de crayon et non pas des Kalachnikovs ou par des décapitations", a-t-il
insisté rappelant que le prophète de l’islam, qui était critiqué pendant qu’il était
à la Mecque, il opposait, à chaque fois,
le pardon et la miséricorde à ses détracteurs.
APS

de la mosquée a rappelé au
cours d’un point de presse, en
compagnie du président du
CFCM, le rôle de la mosquée
de Paris durant le régime de
Vichy pour sauver les Juifs
des armées nazies en fournissant des faux papiers et des
abris clandestins. "L’institution emblématique de l’islam de France entend manifester (à travers cette journée) la solidarité, la peine, le
chagrin en ces heures sombres que nous traversons tous
en commun, musulmans,
juifs, chrétiens, protestants et
toutes les religions", avait indiqué un communiqué de la
Grande-Mosquée de Paris.

Lundi 11 janvier 2016

SYRIE

Au moins 57
personnes tuées
dans une frappe
aérienne dans la
province d'Idlib

Au moins 57 personnes ont trouvé la mort
dans une frappe aérienne ayant ciblé samedi la
localité de Maarat al Nouman, située dans la province d'Idlib en Syrie, selon un nouveau bilan
donné hier par l'Observatoire syrien des droits
de l'homme (OSDH).
Selon cette ONG, la frappe aérienne, qui a
touché un tribunal et une prison, était le fait
d'avions russes. Un précédent bilan donné par
la même source a fait état samedi de 39 morts.
La Russie a lancé ses frappes en Syrie le 30
septembre dernier dans le but, selon le Kremlin, d'aider le gouvernement de Bachar al Assad
à lutter contre des groupes armés dont l'organisation autoproclamée "Etat islamique"
(Daech/EI).
Le Conseil de sécurité des Nations unies a
adopté mi-décembre une résolution appuyant
un processus politique pour tenter de mettre
fin à la crise qui secoue le pays depuis mars 2011.

PUBLICITÉ
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

DK NEWS

Anep : 401 246 du 11/01/2016

Lundi 11 janvier 2016

CULTURE

17

TISSEMSILT

ALGÉRIE - ITALIE

Yasmina Khadra à l'honneur du Festival
international de littérature «Dedica»
de Pordenone (Italie)
Le romancier algérien Yasmina Khadra sera à l'honneur du 22e
Festival international de littérature "Dedica", prévu du 5 au 12 mars
2016 dans la ville italienne de Pordenone dans la région du
Frioul-Vénétie julienne, selon le site Web du festival.

Cette année, le choix s'est porté
sur Yasmina Khadra car, "au-delà de
sa renommée mondiale, ses écrits
sont empreints d'authenticité, son
style est riche et singulier et ses livres
sont une véritable invitation à la réflexion sur la complexité du monde
d'aujourd'hui", indiquent les organisateurs.
Yasmina Khadra est né en 1955 à
Kenadsa dans la wilaya de Bechar
(sud-ouest algérien). Ses travaux ont
été traduits dans plus de 40 langues.

DK NEWS

Il a reçu des prix prestigieux, notamment le Grand prix de Littérature
Henri Gal décerné par l'Académie
française en 2011. Il a également été
fait Chevalier de la Légion d'honneur
(France).
"Les Anges meurent de nos blessures", "L'attentat" et "Les Hirondelles de Kaboul", "A quoi rêvent les
loups", "Les Sirènes de Bagdad", "Ce
que le jour doit à la nuit" et "L'Automne des chimères" sont ses principaux ouvrages. Plusieurs de ses livres

ont été adaptés au cinéma. Créé en
1995, le Festival international de littérature "Dedica" met chaque année
à l'honneur un écrivain qui a marqué
de son empreinte le monde littéraire.
De précédentes éditions de cette
manifestation littéraire organisée
par "Thesis Associazione Culturale"
avaient mis à l'honneur la romancière algérienne Assia Djebar et
l'écrivain nigérian Wole Soyinka
(premier auteur africain lauréat du
prix Nobel de littérature en 1989).

3e édition
de la manifestation
«Yennayer à travers
l’histoire»
La maison de la culture «Mouloud Kacim Nait Belkacem» de Tissemsilt a abrité, samedi, plusieurs activités culturelles dans le cadre de la 3ème édition de la
manifestation «Yennayer à travers l’histoire», à l’occasion de la célébration du nouvel an amazigh.
Initiée par l’association «Hawae El Wanchariss» de
promotion de la femme en collaboration avec la direction de la culture, cette manifestation a été marquée
par des spectacles folkloriques de la troupe locale
«Ouled Sidi El Houari» dans une ambiance festive sur
des airs de sons et de salves de baroud.
Des expositions de plats culinaires et de produits
d'artisanat ont été organisées avec la participation de
femmes artisanes des wilayas de Biskra, Tissemsilt,
Médéa, Ain Defla, Tizi Ouzou et Skikda. Un concours
d’art culinaire a été également organisé pour célébrer
le nouvel an amazigh avec la participation de représentantes de 18 wilayas. La première place a été remportée par l’association «El Amel» de promotion de la
femme et de l’enfance de la wilaya de Blida.
Cet évènement culturel constitue une occasion
pour l’archéologue de l’université de Tiaret, Lebib
Hadj de présenter une conférence sur l’histoire de
Yennayer en Algérie. Une autre sur les plats traditionnels du terroir sera animée par Mme Abdelkrim
Souad de la radio de Tissemsilt. Le public a profité
aussi d’une soirée artistique animée par la troupe «El
Hilal» de chant bédouin de la wilaya de Khenchela,
deux associations culturelles de danse populaire de
Bejaia et l'association»El Amel» de poésie populaire
d'El Bayadh. Une troupe de l’association culturelle et
artistique de Gouraya de Bejaiaa, pour sa part, présenté une représentation théâtrale. La célébration de
Yennayer à Tissemsilt se distingue par des réunions
familiales autour des plats de couscous, de «Cherchem» et de friandises et fruits secs. Les intérieurs des
maisons se garnissent de bougies et de chandelles.
APS

PUBLICITÉ
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

DK NEWS

Anep : 401 313 du 11/01/2016

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

DK NEWS

Anep : 401 326 du 11/01/2016

18

TÉLÉ

DK NEWS

P R O G R A M M E
06:30 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la vérité
09:55 : Au nom de la vérité
10:25 : Petits secrets entre voisins
10:55 : Petits secrets entre voisins
11:20 : Petits secrets entre voisins
12:00 : Les douze coups de midi
12:50 : Petits plats en équilibre
13:00 : Journal
13:35 : Petits plats en équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de l'amour
15:15 : Le cauchemar d'une disparue
17:00 : L'addition, s'il vous plaît
18:00 : Bienvenue chez nous
19:00 : Wish List, la liste de vos envies
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:35 : Tirage du Loto
20:40 : Météo
20:45 : C'est Canteloup
20:55 : Camping Paradis
22:45 : New York Unité Spéciale
23:35 : New York Unité Spéciale

08:49 : Peanuts
08:51 : Peanuts
08:53 : Dans votre région (1ère partie)
09:50 : Dans votre région (2e partie)
10:45 : Consomag
10:50 : Midi en France
11:50 : Météo
12:00 : 12/13 : Journal régional
12:25 : 12/13 : Journal national
12:55 : Météo à la carte
14:00 : Un cas pour deux
15:05 : Un cas pour deux
16:05 : Un livre, un jour
16:15 : Des chiffres et des lettres
16:55 : Harry
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour un champion
19:00 : 19/20 : Journal régional
19:18 : 19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal national
19:58 : Météo
20:00 : Tout le sport
20:10 : Le journal du Dakar
20:20 : Météo régionale
20:25 : Plus belle la vie
20:55 : François Mitterrand
22:45 : Météo
22:50 : Grand Soir 3
23:25 : La France en docs

Lundi 11 janvier 2016

D U

J O U R
La sélection

20h55
Camping Paradis
Résumé
Tom et son équipe s'offrent des
vacances à la découverte de la
Corse : mais la randonnée avec bivouacs risque fort de ne pas être de
tout repos !

20h55
Castle
Résumé
Après l'assassinat du charismatique avocat Richie Falco, surnommé
«Le Pitbull», Beckett et Castle se retrouvent avec une longue liste de
suspects sur les bras. Le mystère
s'épaissit encore, lorsqu'ils découvrent un lourd secret qui pourrait
bien être lié au meurtre du juriste...

20h50
François Mitterrand

06:00 : Les Z'amours
06:25 : Point route
06:30 : Journal
06:35 : Télématin
06:57 : Météo 2
07:00 : Journal
07:10 : Télématin (suite)
08:00 : Journal
08:10 : Télématin (suite)
09:25 : Dans quelle éta-gère
09:35 : Amour, gloire et beauté
09:55 : C'est au programme
10:45 : Météo outremer
10:55 : Motus
11:25 : Les Z'amours
11:55 : Tout le monde veut prendre sa
place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:50 : Météo 2
13:55 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va bien !
16:25 : Comment ça va bien !
17:15 : Dans la peau d'un chef
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas les paroles
19:25 : N'oubliez pas les paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode d'emploi
20:41 : Vestiaires
20:45 : Image du jour du Dakar
20:46 : Alcaline l'instant
20:50 : Météo 2
20:55 : Castle
21:35 : Castle
22:20 : Castle
23:05 : Alcaline le mag
23:55 : Dans quelle éta-gère
23:58 : Météo outremer

06:00 : EuroNews
06:30 : Garfield & Cie
06:42 : Garfield & Cie
06:54 : Garfield & Cie
07:07 : Ninjago
07:33 : Ninjago
08:01 : Les lapins crétins : invasion
08:07 : Les lapins crétins : invasion
08:13 : Les lapins crétins : invasion
08:20 : Les lapins crétins : invasion
08:26 : Les lapins crétins : invasion
08:38 : Inspecteur Gadget

07:00 : Salut les Terriens !
08:05 : Les Simpson
08:25 : False Flag
09:05 : False Flag
09:50 : Le tube
10:35 Cinéma : Valentin Valentin
12:15 : The Big Bang Theory
12:39 : Importantissime, les coulisses
de l'émission
12:40 : La nouvelle édition
14:05 Cinéma : Les nouveaux sauvages
16:00 : Made in Groland
16:20 Cinéma : Discount
18:05 : Mon oncle Charlie
18:25 : Album de la semaine
18:35 : Importantissime, les coulisses
de l'émission
18:41 : Carte blanche
18:45 : Le JT du Grand Journal
19:10 : Le grand journal
20:10 : Le petit journal
20:50 : Les Guignols
20:55 : Deutschland 83
21:45 : Deutschland 83
22:30 : Spécial investigation
23:30 : L'oeil de Links

06:00 : M6 Music
07:10 : Les blagues de Toto
07:20 : Princesse Sofia
07:40 : Miles dans l'espace
08:10 : K3
08:25 : Alvinnn !!! et les Chipmunks
08:35 : Les p'tits cuistots
08:40 : Les p'tits cuistots
08:50 : M6 boutique
10:00 : Drop Dead Diva
10:50 : Drop Dead Diva
11:45 : Drop Dead Diva
12:40 : Météo
12:45 : Le 12.45
13:15 : Scènes de ménages
13:40 : Météo
13:45 : Une vie secrète
15:45 : Sans l'ombre d'une trace
17:25 : Les rois du shopping
18:35 : Chasseurs d'appart'
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 : L'amour est dans le pré
22:50 : L'amour est dans le pré : que
sont-ils devenus ?

Résumé
Il y a tout juste vingt ans, le
11 janvier 1996, la République
en deuil accompagnait son
ancien Président, François
Mitterrand, jusqu'à son ultime demeure. Jusqu'à sa
mort, l'homme n'aura cessé de
fasciner et de troubler les
Français... Pour lever un coin
du voile, ses enfants, JeanChristophe, Gilbert et Mazarine, ont accepté d'ouvrir leurs
albums de famille et de livrer quelques souvenirs intimes sur leur père... Son
enfance à Jarnac, ses études, la guerre, la résistance, ses débuts en politique, sa
carrière fulgurante émaillée de déceptions, de succès... mais aussi ses amours,
ses amitiés fidèles, la maladie... Un magnifique portrait qui s'attache à exhumer
et révéler ce qui a construit sa personnalité, ce qu'a été sa trajectoire et ce que
fut la vie de cet homme romanesque, complexe et secret.
Si vous avez manqué le début
Les témoignages de ses enfants, complétés par la consultation d'albums photos privés, permettent de cerner un peu mieux la personnalité de François Mitterrand.

20h55
Deutschland 83
Résumé
1983. Les États-Unis menacent l'URSS et
ses alliés de l'arme nucléaire. La Stasi
cherche à connaître les intentions militaires
de l'Ouest. L'un de ses agents propose son
neveu pour une mission d'infiltration...

20h55
L'amour
est dans le pré
Résumé
Une nouvelle saison de l'«Amour
est dans le pré» commence bien sûr
par la présentation des agriculteurs célibataires. De la Bretagne à
l'Alsace-Champagne-ArdenneLorraine, de la Normandie aux
rives de la Méditerranée, Karine Le
Marchand a rencontré trois
femmes et onze hommes dans leur environnement quotidien. Au travers de leurs
portraits, chacun dévoile sa personnalité, ses attentes amoureuses et ses désirs
de vie à deux, dans l'espoir de trouver la personne qui partagera peut-être leur
existence. Après la diffusion de ces portraits, les téléspectatrices et téléspectateurs pourront leur écrire... Les agriculteurs choisiront alors les courriers qui
les auront touchés et rencontreront, sous l'objectif des caméras, leurs correspondants.

DK NEWS

DÉTENTE

Lundi 11 janvier 2016

Mots fléchés n°1179

19

Citations

“Seul le silence
est grand, tout
le reste est
faiblesse. ”
* Alfred de
Vigny

C’est arrivé un 10 janvier
1598 : le pape Clément VIII s'empare du
duché de Ferrare.
1822 : l'Assemblée nationale d'Épidaure proclame l'indépendance de la Grèce.
1870 : obsèques de Victor Noir et manifestation républicaine de plus de cent mille personnes.
1871 : fin de la bataille du Mans.
1922 : démission d'Aristide Briand de la présidence du Conseil.
1943 : début de l'Opération Iskra.
1945 : début de l'offensive Vistule-Oder.
1964 : déclenchement de la révolution de
Zanzibar.
1992 : nouvelle Constitution au Mali.
2010 : séisme à Haïti.
2012 : résolution no 2033 du Conseil de sécurité des Nations unies ayant pour sujet : coopération entre l’Organisation des Nations
Unies et les organisations régionales et sousrégionales aux fins du maintien de la paix et
de la sécurité internationales.

Célébrations :
- Algérie : célébration de Yennayer, nouvel an
berbère.
- Inde : Journée nationale de la Jeunesse.
- Tanzanie : Anniversaire de la révolution de
Zanzibar en 1964.

Mots
Motscroisés
croisésn°1179
n°776

Samouraï-Sudoku n°1179

Chaque sudoku samouraï a une solution unique et peut être résolu
par la logique pure.

4 Horizontalement:
1. Immunise contre un poison
2. Filet de pêche carré - Médecin américain d'origine
russe
3. Largeur d'me étoffe - Tordis
4. Botaniste néerlandais -Relatif aux infractions qui peuvent frapper leurs auteurs
5. Physicien suisse puis américain, d'origine allemande Sigle de l'angl. Hum an Immuno-Deficiency Virus

4Verticalement :
1. Animosité
2. Plante - Unité de force
électromotrice
3. Thallium - Inattendue
4. Ecrivain américain Pron. pers.
5. Île française de l'Atlantique - Stokes - Le moi Béryllium
6. Colère - Langue non
indo-européenne parlée
dans l'Antiquité

7 erreurs

Les problèmes de sudoku samouraï se composent de cinq grilles de
sudoku entrelacées. Les règles standard du sudoku s'appliquent à
chacune de ces cinq grilles. Placez les chiffres de 1 à 9 dans les cases
vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque
région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9.

6. Poisson d'eau douce - Hangar
7. Qui se meut avec agilité Fils de Sem
8. Combat, rixe à coups de
poing - Titane
9. Prière catholique à la
Vierge - Céder à une incitation (p.p.) - Monogramme
grec de Jésus
10. Arctique - Famille princière d'Italie.
11. Solution - Ecrivain français
12. Coupée - Haler

7. Torsade
8. Porteraient un coup avec
violence
9. Grosse mouche - Qui n'a
pas d' éc lat - Service du
travail obligatoire
10. Fondateur de la dynastie
des Aghlabides - Aussi, de
même
11. Insecte abondant près
des eaux-Sujet
12. Caches qqch - Infinitif

SPORTS

20 DK NEWS

Lundi 11 janvier 2016

STADE DE REIMS :

LIGUE 2 FRANÇAISE (20E JOURNÉE) :

Mandi : «Nous
méritons les
sifflets des
supporters»

Bouazza expulsé, le Red
Star battu à domicile

Le défenseur international algérien
et capitaine du Stade de Reims Aissa
Mandi a estimé que son équipe méritait les
sifflets des supporters après la défaite
concédée samedi soir à domicile face à
Toulouse (3-1) dans le cadre de la 20e
journée du championnat de Ligue 1 française de football.
"Je suis allé voir les supporters et je leur
ai dit de ne pas siffler même si on le mérite. Il reste 18 matchs, on va essayer de tout
donner", a affirmé Mandi à l'issue de la partie, cité hier par le site de L'Equipe.
A l'issue de ce nouveau revers, la formation de Reims est à une longueur de la zone
de relégation, avec 21 points au compteur.
"On entre dans la partie avec plein de
bonne volonté. En première période, ils
(les Toulousains, ndlr) ne tirent pas. Ils reviennent sur un coup de pied arrêté et on
sait qu’ils jouent sur ça. Il y a cette erreur
de Placide mais il n'est pas le premier, moi
aussi j'en ai fait", a expliqué Mandi.
De son côté l'entraîneur de Reims Olivier Guégan a souligné l'importance de rester sereins et "costauds pour la suite".
"Le moment est difficile, compliqué.
Le bateau tangue, il va falloir être très
costauds pour la suite, rester unis, concentrés sur nous.
Je trouve quand même que le score est
lourd pour nous", a-t-il regretté.

L'ancien international algérien du Red Star Hameur Bouazza, s'est fait expulser lors de la défaite
concédée à domicile samedi soir par son équipe face au RC Lens (1-2) en match comptant pour la
20e journée du championnat de France de Ligue 2 de football.
Ayant été averti une première fois à la 67e minute de jeu,
Bouazza a reçu un second carton, synonyme d'expulsion, une
minute plus tard pour contestation.
Le Red Star a même terminé
la rencontre avec 9 joueurs
après le carton rouge reçu par
Rui Sampaio.
Bouazza, considéré comme
l'un des cadors du Red Star, occupe le podium des meilleurs
passeurs de la Ligue 2 avec 6 offrandes depuis le début de la saison. Le joueur, âgé de 31 ans,
avait rejoint le club parisien en
2014 après un court passage à
l'ES Sétif (Ligue 1/Algérie) où il
a vécu sa seule expérience dans
le championnat algérien, lui
qui a évolué en France, en Angleterre, en Turquie et en Espagne. Il n'a plus été convoqué

en équipe nationale (23 sélections et 3 buts) depuis 2013. Le

Red Star, qui a accédé l'été passé
en Ligue 2, a baissé en régime

pour occuper la 6e place au
classement avec 31 points.

MONTPELLIER :

Ryad Boudebouz atteint la barre des 250 matchs
en Ligue 1 française
Le milieu international algérien de Montpellier Ryad Boudebouz a atteint la barre des
250 matchs en Ligue 1 française
de football à l'occasion de la réception samedi soir de Bordeaux (0-1) dans le cadre de la
20e journée.
Boudebouz (25 ans) titularisé par le nouvel entraîneur
de Montpellier Pascal Baills, a
établi ce chiffre avec trois clubs
différents.
C'est avec son club formateur, le FC Sochaux-Montbéliard que Boudebouz a joué le

plus de matchs (164), puis 66 apparitions sous les couleurs du SC
Bastia avant de disputer 20 rencontres jusque-là avec le club de
l'Hérault. Grâce à ce record,
Boudebouz devient le joueur
algérien ayant disputé le plus de
rencontres en Ligue 1 française,
puisqu'aucun joueur n'a pu atteindre auparavant cette barre
sur les 25 dernières années. A
l'issue de cette défaite, Montpellier stagne à la 15e place au classement avec 22 points, soit deux
de plus que le premier relégable,
Toulouse.

Le Zamalek en négociations avec Al-Sadd pour Bounedjah
La formation égyptienne du
Zamalek SC a entamé des négociations avec le club qatari d'Al-Sadd
pour le transfert de l'attaquant international algérien Baghdad Bounedjah durant l'été prochain, a
rapporté hier la presse locale.
Bounedjah a réintégré son club
employeur, Al-Sadd du Qatar,
après avoir fait l'objet d'un prêt de
six mois à son ancien club, l'Etoile

sportive du Sahel (Ligue 1/Tunisie).
Il s'est engagé durant l'intersaison avec Al-Sadd pour un contrat
de trois années.
Avec Bounedjah, la formation
tunisienne de l'ES Sahel a remporté
la coupe de la Confédération africaine de football-2015, devant les
Sud-Africains d'Orlando Pirates
(1-1 et 1-0).
Grâce à ce sacre, Bounedjah

S

o

devient le second joueur algérien
à remporter une coupe africaine
avec les Etoilés après Bilel Dziri en
1998.
Le natif d'Oran est actuellement à l'arrêt suite à une fracture
du péroné gauche qui a nécessité
une intervention chirurgicale.
Il devrait reprendre les entraînements en février prochain.
APS

l

u

t

i

o

n

SCRIPTURAIRE
AIOLInSAUNER
LAPINEnIXODE
INAnSOULnCUI
FORMOLnLATIN
InTENEREnART
COZESnPRIVEE
ALnSnBRAVOnR
TYRnMAnIEnMn
IMAGERIEnVIN
OPTERIONSnEU
NESLEnSTABLE

Mots Fléchés N°1178

Mots Croisés N°1178

Sudoku N°1178
HORTICULTURE
nPERIRnAINES
GEAInONCnENn
ARCEAUnESTOC
LETnBLATTEnR
VRILLERnELFE
AnOUIREZnLEV
NONNEnTELEnA
INnCROIREnER
SETHnLEOPOLD
EGRENERnRnBE
RAIREnELEVES

SPORTS
COUPE D’ALGÉRIE (16ES DE FINALE):

DK NEWS

Lundi 11 janvier 2016

L'ES Sétif sort le CR Belouizdad,
le R. Ain Defla, le cendrillon
L'ES Sétif s'est imposée dans le choc des seizièmes de finale de la Coupe d'Algérie
face au CR Belouizdad (2-1) après prolongations, marqués également par la
qualification à l'arrachée du tenant du trophée, le MO Béjaïa, contre JSD Jijel aux TAB,
tandis que le cendrillon du prochain tour est la surprenante formation de R. Ain
Defla (Régionale 1).
L'ES Sétif, mal en point
en championnat de Ligue 1,
est sortie victorieuse de la
confrontation contre le CR
Belouizdad (2e de Ligue1) 21 après prolongation dans
un match serré.
Un second but de Dagulou en première période de
la prolongation a permis
aux Sétifiens de passer en
huitièmes de finale.
Le MO Béjaïa, tenant du
titre a souffert le martyre
pour sortir la formation de
Jijel qui a résisté jusqu'à la
fatidique série des tirs au
but.
Menés au score sur une
réalisation de N'doy (104'),
les visiteurs ont égalisé à
l'ultime minute de la seconde prolongation par
Zine Mehdi avant de céder
aux TAB (3-1).
Un autre pensionnaire
de Ligue 1, le DRB Tadjenanet a peiné avant de passer
l'écueil de l'EC Oued Smar
aux TAB (2-1) après une
égalité parfaite (1-1) durant
120 minutes.
La surprise de ce tour est

CHAMPIONNAT NATIONAL
FÉMININ (13E JOURNÉE):

Résultats et classement
Résultats et classement à l'issue des rencontres de la
13ème et avant-dernière journée de la première phase du
championnat national féminin seniors de football, groupes
Centre-Ouest, et Centre-Est, disputées samedi.
Les quatre premiers de chaque poule sont qualifiés pour
le tournoi play-off du titre national qui regroupe 8 équipes
dans une seule poule de huit équipes en aller et retour.
Les quatre derniers des deux poules s'affronteront
dans deux poules de quatre dans chaque région, CentreOuest et Centre-Est en 2 tournois play down pour le maintien en aller et retour, à l'issue desquels les deux derniers
de chaque poule seront relégués en division régionale.
- Groupe «Centre-Ouest»:
CF Akbou - Affak Relizane 1 - 7
UM Djelfa - AS Intissar Oran 0 - 7
COTS Tiaret - ASD Tizi Ouzou 0 - 0
AS Oran Centre - ASE Alger Centre 0 - 1
Classement:
1 .Affak Relizane
2 .ASE Alger Centre
3 .AS Intissar Oran
4 .AS Oran Centre
5 .CF Akbou
6 .COTS Tiaret
7 .ASD Tizi Ouzou
8 .UM Djelfa

à mettre à l'actif de la formation de l'ARB Ghriss qui a
éliminé l'ASM Oran aux
TAB, tandis que le Raed Ain
Defla a décroché une qualification historique contre
le CRB Ouled Djellal 4-2
(a.prol.), devenant ainsi le
petit poucet de l'épreuve.
Une autre équipe de palier inférieur l'US Tébessa a
réalisé un retentissant ex-

COUPE D’ALGÉRIE 20152016 (8E DE FINALE) :

Les clubs qualifiés
par palier
Les clubs qualifiés par palier aux 1/8e de finale de la
Coupe d’Algérie 2015-2016 de football (seniors), après le déroulement des 1/16e de finale vendredi et samedi:
Ligue 1 (8 clubs):
DRB Tadjenanet - ES Sétif - MC Alger - MO Bejaia (tenant
du trophée) - NA Hussein-Dey- RC Arbâa (Finaliste)- RC Relizane - USM Harrach
Ligue 2 (3 clubs):
CRB Ain-Fakroun - Paradou AC - USM Bel-Abbès
Championnat amateur (3):
ASB Maghnia - HB Chelghoum Laid - US Tébessa
Inter-Régions (1):
ARB Ghriss

ploit en sortant l'USM Blida
1-1 (8-7 aux tab).
Le NA Hussein-Dey s'est
qualifié de son côté aux dépens de la JS Saoura aux
TAB après une égalité parfaite (0-0) entre deux pensionnaires de Ligue 1.
Au total, huit clubs de
Ligue 1 Mobilis seront présents en huitièmes de finale dont le MC Alger et

l'USM El Harrach, les premiers à valider leur billet
dès vendredi. La Ligue 2
sera représentée en 8es de
finale par le CRB Ain-Fakroun, Paradou AC et l'USM
Bel-Abbès. Les autres qualifiés sont : ASB Maghnia HB Chelghoum Laid - US
Tébessa (amateur), ARB
Ghriss (Inter-Régions) et
R. Ain Defla (Régionale.1).

J
13
13
12
13
13
12
13
13

- Groupe Centre-Est:
AS Sûreté Nationale - FC Constantine 2 - 1
JF Khroub - MZ Biskra 2 - 0
ESFOR Touggourt - ARTSF Tebessa 2 - 0
FJ Skikda - FC Béjaia 0 - 4
Classement:
1 .AS Sûreté Nationale
2 .JF Khroub
3 .FC Constantine
4 .MZ Biskra
5 .ESFOR Touggourt
6 .FC Béjaia
7 .ARTSF Tebessa
8 .FJ Skikda

Pts
35
30
28
19
17
14
4
1

J
13
13
13
13
13
13
13
13.

LIGUE 2 MOBILIS :

Résultats complets des matchs des 16es de finale de la
Coupe d’Algérie 2015-2016 de football (messieurs), disputés vendredi et samedi:

Le CABBA a les moyens
d’accéder (entraîneur)

Samedi:
R. Ain Defla- CRB Ouled Djellal 4-2 (a.prol.)
HB Chelghoum Laid- E Collo 1-0
ASM Oran- ARB Ghriss 0-0 (ARBG aux tab 4-2).
ASAM Ain M’lila- ASB Maghnia 0-1
ESB Dahmouni- RC Relizane 0-1
EC Oued Smar- DRB Tadjenanet 1-1 (DRBT aux tab 2-1)
CR Béni Thour- Paradou AC 0-3
US Tébessa- USM Blida 1-1 (UST aux tab 8-7)
RC Arbaâ- USB Tissemsilt 1-0
MO Béjaia- JSD Jijel 1-1 (MOB aux tab 3-1)
ES Sétif- CR Belouizdad 2-1 (a.prol.)
NA Hussein Dey- JS Saoura 0-0 (NAHD aux tab 4-3)

LIGUE 1 MOBILIS (16E JOURNÉE) :

CR Belouizdad-MC Alger au stade du
20-Août (LFP)
dans l'enceinte d'El-Annasser. A l'issue de la 15e et
dernière journée de la
phase aller du championnat
d'Algérie de Ligue 1 Mobilis,
le CR Belouizdad occupe la
deuxième place avec 26
points, devançant de deux
unités le MC Alger, 3e.
L'autre derby de la capitale entre l'USM Alger,
championne d'hiver, et le
NA Hussein-Dey comptant
pour la même journée, se
jouera quant à lui le jeudi 14
janvier au stade 5-juillet
(18h00).

Pts
39
27
25
21
16
9
4
1

Résultats complets
des matches de
samedi

Joués vendredi:
USM El Harrach- IRB El Kerma 2-0
MC Alger- US Biskra 1-0
MCE Eulma- CRB Ain Fekroun 1-1 (CRBAF aux tab 4-2)
SCM Oran- USM Bel-Abbès 0-1.

Régionale (1):
R. Ain Defla.

Le match CR Belouizdad-MC Alger comptant
pour la 16e journée du
championnat de Ligue 1
Mobilis, se jouera officiellement le samedi 16 janvier à
16h00 au stade 20-août 1955
d'Alger, a annoncé dimanche la Ligue de football
professionnel (LFP) sur son
site officiel.
Prévu une première fois
au stade 20-août, ce derby
algérois a été délocalisé au
stade 5-juillet pour des raisons "organisationnelles"
avant d'être reprogrammé

21

L'entraîneur du CA Bordj Bou Arréridj (Ligue 2 de
football professionnel) Abderahmane Mehdaoui a estimé
à l'issue du stage hivernal de son équipe effectué à Chlef,
que le CABBA avait les moyens d'accéder en Ligue 1 Mobilis.
"Nos chances de jouer l'accession sont intactes, on
possède un bon groupe et sincèrement je pense que le
CABBA a les moyens d'atteindre son objectif et jouer les premiers rôles lors de la phase retour", a indiqué Mehdaoui
à l'APS.
Concernant le stage hivernal, le coach a précisé que les
objectifs tracés sur les plans physique et technique ont été
atteints : "Le programme tracé au préalable a été respecté
à travers le volume horaire des entraînements, ensuite avec
les deux matchs amicaux joués qui nous ont permis de statuer sur les capacités des uns et des autres".
Et d'ajouter : "Même si j'aurais souhaité jouer une
troisième rencontre, il reste que dans l'ensemble, l'essentiel est de ne pas avoir recensé de joueur blessé et de ce fait,
je peux vous dire que le CABBA va faire une belle phase retour." Le CABBA a bouclé son stage de dix jours dans la ville
de Chlef avec deux matchs amicaux livrés contre des
équipes du championnat amateur (Gr. Ouest), le RCB
Oued R'hiou avec une défaite 1-2 et le CRB Sendjas remporté
sur le score de 6-2.
Le choix s'est porté sur cette ville de l'ouest du pays afin
de permettre au groupe de mieux se concentrer et permettre au staff de travailler en toute sérénité loin de la pression
de la ville de Bordj Bou Arréridj, a expliqué de son côté, le
président du conseil d’administration du club, Kamal
Boudjelal.
A noter que le club a libéré à l’issue de la phase aller trois
éléments en l'occurrence l'attaquant Ramzi Bourekba et
les deux milieux de terrain Salim Hanifi et Mourad Zerouki,
tandis que la Ligue de football professionnel a interdit au
club de recruter durant le mercato hivernal à cause des
dettes des anciens joueurs estimées à 11 millions de DA, a
révélé le président Boudjelal. Le CABBA occupe à l'issue de
la phase aller la 8e place au classement avec 21 points en
compagnie de l'Amel Boussaâda, son prochain adversaire lors de la première journée de la phase retour, et à 7
points du leader, l’USM Bel-Abbès.
APS

22 DK NEWS
CHAMPIONNAT D'HIVER
DE NATATION (CADETSJUNIORS) :

Rania Nefsi (GSP)
s'illustre lors de
la dernière
journée de
compétition

La nageuse du GS Pétroliers Rania Nefsi a marqué la 4e et dernière journée au championnat
d'Algérie d'hiver (cadets-juniors) en petit bassin,
disputée samedi, en battant le record d'Algérie
juniors du 200m dos avec un temps de 2:19.58.
Nefsi (19 ans) qui s'est adjugée quasiment
toutes les épreuves en juniors filles, a amélioré
de deux secondes l'ancien record détenu par la
nageuse de l'OC Alger Lynda Abderrahmane
(2:21.20).
«Je suis très contente de mon parcours au
championnat d'hiver qui s'est terminé ce samedi
par un record d'Algérie.
Je tiens à remercier mon père qui est également mon entraîneur pour son soutien durant
toutes ses années», a déclaré Nefsi à l'APS.
A l'issue de quatre journées de compétition,
les nageurs du GS Pétroliers ont largement dominé les épreuves du championnat national
d'hivers qui s'est déroulé du 6 au 9 janvier à la piscine de Bab Ezzouar (Alger), avec la participation
de 165 nageurs (45 dames et 120 messieurs), représentant 33 clubs.
En juniors filles, le GSP a remporté toutes les
épreuves (6 médailles d'or) grâce à une seule nageuse qui a outrageusement dominé la compétition, à savoir Rania Nefsi.
Chez les garçons, c'est le NR Dely Ibrahim (9
médailles) qui termine premier devant le GS Pétroliers (3 médailles d'or) et Sahel nautique d'El
Biar (3 médailles d'or).
Dans la catégorie cadettes, c'est encore le
GS Pétroliers qui a récolté le plus de titres nationaux en remportant 6 médailles d'or, toutes
remportées par la jeune espoir de la natation algérienne Mejda Chebaraka (15 ans), devant le RC
Hamri d'Oran (5 médailles d'or) et le SA Bab Ezzouar (3 médailles d'or).
Chez les garçons, les nageurs du GS Pétroliers
ont écrasé la concurrence en décrochant 14
médailles d'or devant l'USM Alger (3 médailles
d'or) et le CSF Oran (1 médaille d'or).
Le directeur technique national (DTN), Brahim Assloum, a dressé un bilan «mitigé» à l'issue de la compétition, soulevant l'absence de performances des clubs de l'Est et le recul de la participation féminine notamment chez les juniors, ce qui a poussé les organisateurs à annuler quelques épreuves.
«C'est la première compétition officielle de la
saison, qui va nous permettre d'avoir une appréciation quant au niveau de performance des
athlètes de l'équipe nationale et les temps de référence de nos athlètes», a déclaré Assloum.
«Nous avons eu tout de même quelques satisfactions avec les records d'Algérie de Ramzi
Chouchar (1500 m nage libre juniors) et Rania
Nefsi (200m dos juniors)», ajouté le DTN.
Pour les prochaines échéances internationales
et notamment le championnat arabe prévu en
avril, le directeur technique national compte arrêter la liste des nageurs participant à l'issue du
championnat d'Algérie «Open», prévu début
mars à Alger.
APS

SPORTS

Lundi 11 janvier 2016

CHALLENGE INTERNATIONAL CHERDIOUI-SAÏD DE CROSS :

Près de 2000 athlètes attendus
le 16 janvier à Freha (Tizi-Ouzou)
Environ 2000 athlètes, de huit pays, sont attendus samedi prochain à Freha (wilaya de TiziOuzou) pour disputer le Challenge international Saïd-Cherdioui de cross-country, ouvert
aux catégories cadets, juniors et seniors (messieurs / dames), a-t-on appris hier des
organisateurs.
"Outre l'Algérie, pays organisateur de cette compétition, nous enregistrerons la
participation de 7 autres nations, à savoir le Kenya, l'Ethiopie, la Tanzanie, le Bahreïn, la
Libye, le Maroc et l'Espagne",
a détaillé à l'APS le président de
la Ligue d'athlétisme de TiziOuzou, Farid Boukaïs.
Si certains pays étrangers
ne comptent engager que 2
ou 3 athlètes dans cette course,
qui constituera la 8e étape
(sur 11) du championnat d’Algérie de cross-country, l'Espagne enregistrerait un des
taux de participation les plus
élevés, avec "9 coureurs" annoncés, a-t-on appris de
même source. En parallèle à
cette 32e édition du Challenge
international Saïd-Cherdioui,
la Ligue d'athlétisme de TiziOuzou organisera deux autres compétitions : le championnat de la wilaya de TiziOuzou et le championnat de la

région Centre-Est des jeunes
catégories (écoles, benjamins
et minimes). Les six premiers
de chaque catégorie recevront

des récompenses financières,
allant de 2.000 à 150.000 DA.
"Outre le classement individuel, les trois meilleures

équipes, dans chaque catégorie, seront également primées", a encore précisé Boukaïs.

TAEKWONDO :

Trois spécialistes sud-coréens en Algérie pour
développer la discipline (Fédération)
Trois spécialistes sud-coréens en taekwondo composent la commission PeaceCorps, chargée de développer
cette discipline sportive en
Algérie, à travers la direction
de stages de formation entre le
9 janvier et le 25 février 2016,
a-t-on appris hier de la Fédération algérienne de taekwondo (FTA). "Il s'agit de Kim
Mi Hey et Yu Siwoo, spécialisés
en kyorugui (combat) et Lee
Dongho, spécialisé en poomsea (kata)", a détaillé à l'APS le
président de la Fédération,
Abdelhak Tiabi. Outre leur
statut d'étudiants universitaires à Séoul, ces trois spécialistes sont des "athlètes de
haut niveau" venus en Algérie

à l'initiative de la Fondation internationale chargée du développement du taekwondo à
travers le monde. "Quinze
(15) Ligues de wilaya ont demandé à bénéficier des services de la commission PeaceCorps", selon la même source,
ajoutant que Kim Mi Hey, Yu
Siwoo et Lee Dongho y feront
la tournée, dans un ordre qui
reste à déterminer, pour animer des stages de formation.
"Les spécialistes sud-coréens
passeront 2 à 3 jours dans
chaque wilaya et les stages de
formation qu'ils dirigeront
seront destinés aussi bien aux
athlètes qu'aux techniciens
de chaque région", a conclu
Tiabi.

JEUX OLYMPIQUES-2016 (QUALIFICATION/MESSIEURS/GR.B) :

Le Cameroun rejoint l'Algérie en demi-finales
La sélection du Cameroun de volleyball messieurs, s'est qualifiée pour les
demi-finales du tournoi qualificatif pour
les Jeux olympiques de Rio de Janeiro2016, en battant samedi, son homologue
du Nigeria (3-0) pour le compte de la 3e
journée du Groupe B du tournoi disputé

du 7 au 14 janvier à Brazzaville (Congo).
Le Cameroun rejoint ainsi l'Algérie au
dernier carré, en attendant de connaître
leurs adversaires respectifs entre l'Egypte
et la Tunisie qui jouent en ce moment.
Les Verts s'étaient imposés un peu
plus tôt dans la journée aux dépens de la

RD Congo (3-0: 25-11, 25-18, 25-17. Seul le
vainqueur du tournoi sera qualifié d'office aux JO de Rio, alors que les 2e et 3e au
classement final auront une seconde
chance, à l'occasion du tournoi intercontinental, prévu fin mai 2016 au Japon.

BILLARD (COUPE D'ALGÉRIE):

Participation attendue de dix clubs et cinq
ligues à Oran
La salle Kawkab Courbet à Oran abrite les 14 et 15 janvier, la
Coupe d'Algérie de billard (seniors hommes et jeunes talents),
avec la participation de dix clubs et cinq ligues, a indiqué hier
la Fédération algérienne de rafle et billard (FARB).
Au total, ce sont quelque 80 joueurs dont 16 des U-21 et 16 autres des U-14 qui sont attendus à Oran, ajoute la même source
dans un communiqué.
Les clubs annoncés sont : TR Sétif, CSA Constantine, MSBA
Sidi Bel-Abbès, JSFT Sidi Bel-Abbès, GSBA Sidi Bel-Abbès, CSAB
Khenchela, El Rienne Biskra, Kawakeb Oran, Yokous Tébessa
et Arzew Oran, tandis que les cinq ligues sont Alger, Batna, Mostaganem, Skikda et Chlef.

Programme de la compétition:
Jeudi 14 janvier 2016:
13h00 : Accueil des délégations à la salle Kawkab Courbet
(Oran)
14h00 : Réunion technique et tirage au sort
15h00 : Début de la compétition
20h00 : pause
21h00 : Reprise de la compétition
00h00 : Fin de la 1re journée de compétition
Vendredi 15 janvier 2016:
09h00 : Reprise de la compétition
17h30 : Finales
19h00 : Remise des prix aux vainqueurs.

Lundi 11 janvier 2016

FOOTBALL MONDIAL

TOTTI REJOINT PAGLIUCA
SUR LE PODIUM DES
PRÉSENCES
De retour sur une pelouse, pour la
première fois depuis le 25 septembre
dernier, Francesco Totti a fait sa 592e
apparition en championnat durant
l’ensemble de sa carrière (747 matchs,
toutes compétitions confondues, avec
le maillot giallorosso). Cela permet au
Capitano de 39 ans de monter sur la 3e
marche du podium, à égalité avec
Gianluca Pagliuca. La prochaine étape
est de rejoindre Javier Zanetti (2e), avec
ses 615 apparitions. Loin devant, le
leader est Paolo Maldini avec 647
matchs de Serie A.

ZIDANE
ENCENSE
BALE

Pour sa première sur le banc du
Real Madrid, Zinedine Zidane a
pu compter sur un
fantastique Gareth Bale (26
ans, 14 matchs et 12 buts en
Liga cette saison), auteur
d’un triplé face au Deportivo
La Corogne (5-0), samedi soir,
à l’occasion de la 19e journée
de Liga. Le Français était
forcément satisfait de la
prestation de son ailier.

"Le travail que doit faire Bale est celui que
tout le monde doit faire. Quand nous avons le
ballon, on doit être tous ensemble et défendre, écarter le jeu et jouer. C’est ce qu’il a fait. Je suis content
de ce qu’il a fait parce que ce n’est pas facile de marquer trois buts en un match", a lâché le coach français en conférence de presse. Le Gallois a répondu
de la meilleure des manières à ceux qui l’enterraient après l’arrivée de Zizou sur le banc des Merengue.

ZIDANE :
«LA JOURNÉE ÉTAIT
UN PEU LONGUE»

si ce premier
Zidane a parfaitement réus
é son
examen. Et il n'a pas cach
était un peu
soulagement. "La journée
essayé d'être
longue, a-t-il glissé. J'ai
s'est bien
ch
tranquille. Le premier mat ce que l'équipe
urer
passé. J'ai envie de savo
une équipe
a fait : gagner 5-0 contre
senti une bonne
compliquée à jouer. On a
de continuer.
c'est
ant,
ambiance. L'import
match." On attend
Ce n'était que le premier
la suite avec impatience.

FALCAO OUT
JUSQU'EN
MARS ?
Titularisé une seule fois en Premier
League par Chelsea cette saison, Falcao n'a
pas rejoué depuis le 31 octobre. Touché à
une cuisse, il était de retour à l'entraînement mais il a rechuté le 31 décembre. Mais
alors que son équipe pensait pouvoir le
retrouver mi-janvier, le Colombien
pourrait être absent jusqu'au début du
mois de mars. C'est le vice-président de
Monaco qui l'a déclaré après la rencontre
face au GFC Ajaccio (2-2).

DK NEWS

23

Wenger :
«Conserver
notre titre»
Après la victoire face à Sunderland, Arsène Wenger a promis que son équipe d'Arsenal
fera tout pour remporter la FA
Cup pour la troisième année de
suite.
En 32es de finale de la FA Cup,
Arsenal défiait ce samedi Sunderland. Les Londoniens ont eu
fort à faire durant cette rencontre mais, au final, ils ont
su tenir leur rang et glaner
un succès assez logique
(3-1). Même si le chemin
est assez long, ils sont déterminés pour conserver
cette Coupe qu'ils ont
remportée lors des deux
saisons précédentes.
Le manager Arsène
Wenger a même insisté làdessus lors de sa rencontre
avec la presse à l'issue de la
partie. "On l'a gagné deux
fois de suite et nous abordons cette compétition
avec un grand désir de
bien faire et de la
conquérir une troisième
fois, a assuré le technicien
français. Mais, ça sera un long
parcours. C'est toujours le cas
dans cette compétition".

GÖTZE MET LES
CHOSES AU CLAIR
SUR SON AVENIR

in offensif du Bayern
Mario Götze, le milieu de terra
pour évoquer son mercato
Munich, est sorti du silence
tisé par Liverpool, l'internahivernal. Bien qu'il soit cour
ntion de quitter le club bational allemand n'a pas l'inte
varois en janvier.

VAN GAAL
AVERTIT
FELLAINI
Louis Van Gaal, le manager de Man United, s'est
exprimé au sujet de Marouane Fellaini, qui a été la
cible des sifflets d'Old Trafford. Samedi soir, et malgré
la victoire, Manchester United a encore produit une prestation décevante lors de son duel contre Sheffield United en
Cup (1-0). Les joueurs mancuniens ont été très loin de leur
meilleur niveau et parmi ceux qui a le plus manqué à ses
devoirs il y a le milieu de terrain Marouane Fellaini. L'international belge a encore été inexistant et le public d'Old Trafford lui en
a tenu rigueur, à en juger par les
sifflets qui sont descendus des tribunes à sa sortie de terrain. Des
sifflets qui sont arrivés à l'oreille
de Louis Van Gaal. Questionné
à ce sujet à l'issue de la partie, le technicien néerlandais a adopté une posture surprenante. Plutôt que de soutenir
son joueur, il
lui a demandé
de
faire
face
aux obstacles et
de se
montrer
digne du maillot qu'il
porte. "Je pense que tout
joueur de Manchester doit
apprendre à faire face à la
pression. Celle des fans et des
médias, a-t-il lâché en conférence de presse. Moi, ça ne surprend pas. Il faut qu'il fasse abstraction de tout ça comme tout
grand joueur le ferait".

DK NEWS
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION

Edité par la SARL
DK NEWS
Directeur général
Abdelmadjid CHERBAL

Directeur de la rédaction

Abdelmadjid TAREB

RÉDACTION ADMINISTRATION
«3, Rue du Djurdjura - Ben Aknoun - Alger TÉL. : 023.38.49.95/023.38.48.00»
FAX : 023.38.47.95 EMAIL : contact@dknews-dz.com - SITE : http://www.dknews-dz.com

PUBLICITE : S'adresser à 3, Rue du Djurdjura - Ben Aknoun - Alger TÉL. : 023.38.49.95/023.38.48.00
FAX : 023.38.47.95 / E-MAIL : contact@dknews-dz.com - IMPRESSION : S.I.A.
Pour votre publicité, prière de s’adresser à l’Entreprise nationale de communication d’édition et de publicité – ANEP spa 1, Avenue Pasteur – Alger – TÉL : 021.71.16.64 / 021.73.71.28 – FAX : 021.73.95.59 / 021.73.99.19

Lundi 11 janvier 2016 - 30 rabie al awal - N° 1190 - Troisième année

ALGÉRIE - ALLEMAGNE

ALGÉRIE-PALESTINE

M. Sellal en visite
mardi à Berlin

Saeb Oreikat à Alger
pour une visite de quatre jours

Le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, effectuera mardi une visite à Berlin au cours de laquelle il s'entretiendra avec la Chancelière allemande Angela Merkel, a annoncé le porte-parole
du gouvernement fédéral allemand, M. Georg
Streiter.
Les relations bilatérales et les questions liées à
la politique internationale seront au centre des discussions entre Mme Merkel et M. Sellal , a précisé
M. Streiter via le site officiel du gouvernement fédéral allemand.
La visite s'inscrit dans le cadre des consultations
politiques entre les deux pays, indique-t-on.

Le secrétaire général du Comité exécutif et
chef du département des négociations de
l'Organisation de libération de la Palestine
(OLP) et de l'Etat de Palestine, Saeb
Oreikat, est arrivé hier à Alger, pour une
visite de travail de quatre jours à
l'invitation de l'Algérie.
Le responsable palestinien, Saeb Oreikat, a été accueilli
à l'aéroport international Houari-Boumediene, par le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra. Le responsable palestinien s'entretiendra au cours de son séjour avec le chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra, sur les perspectives du processus de paix au
Moyen-Orient et aura d'autres activités. M. Oreikat animera à l'Institut diplomatique et des relations internationales (IDRI) une conférence-débat sur les perspectives
du processus de paix au Moyen-Orient.

ALGÉRIE - GB

M. Sellal reçoit le
représentant
spécial du Premier
ministre
britannique
pour le partenariat
économique
avec l'Algérie

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a reçu
hier à Alger le représentant spécial du Premier ministre britannique pour le partenariat économique
avec l'Algérie, Lord Richard Risby, qui effectue
une visite de travail en Algérie dans le cadre des rencontres périodiques de concertation et d'évaluation,
ont indiqué les services du Premier ministre dans
un communiqué.
L'entretien a permis, selon la même source,
"d'aborder l'état d'évaluation des relations bilatérales dans le domaine économique", a précisé la
même source.

M. Messahel reçoit
le représentant
personnel du ministre
chinois des AE

Le ministre des Affaires maghrébines, de
l'Union africaine et de la Ligue des Etats
arabes, Abdelkader Messahel, a reçu hier à
Alger le représentant personnel du ministre chinois des Affaires étrangères, Wu Sike.
L'audience s'est déroulée au siège du ministère des Affaires étrangères.

Le parcours militant du peuple algérien
lui permet de comprendre les souffrances
du peuple palestinien
Le moudjahid et ancien chef du
gouvernement Rédha Malek a affirmé samedi que le parcours militant
du peuple algérien lui permet de
comprendre les souffrances du peuple palestinien, appelant tous les Palestiniens à l'unification des rangs
pour faire face à l'occupation israélienne.
Lors d'une conférence organisée
par l'Association 8-Mai 1945, M. Rédha
Malek a souligné que grâce à son
parcours militant et à sa résistance
tout au long de 132 ans d'occupation
française, le peuple algérien était en
mesure de comprendre les souffrances du peuple palestinien, rappelant les liens de solidarité historiques
existant entre les deux peuples.
Il a affirmé que la solidarité avec les
peuples opprimés et colonisés est

l'un des principes de l'Etat algérien,
soulignant que le soutien de l'Algérie
au peuple palestinien est spontané et
fondé sur les principes de la Révolution algérienne.
M. Rédha Malek a appelé les Palestiniens à mettre en place une stratégie pour recouvrer l'indépendance
soulignant que l'un des acquis les
plus importants de la Révolution algérienne était l'unité du peuple rassemblé autour de principes communs.
Le conférencier est revenu sur
des étapes de l'histoire marquées par
des tentatives de l'entité sioniste
d'anéantir la Révolution algérienne et
de prolonger l'occupation française,
précisant que «pour les Algériens,
l'occupation israélienne est la plus
dangereuse de toutes les formes d'oc-

L'Algérie s'acquitte
de sa contribution
au budget de
l'Autorité
palestinienne pour
l'exercice 2016

cupation car elle cible en définitive
toute la région du monde arabe».
L'ambassadeur de Palestine à Alger Louai Aissa a salué cette initiative
de solidarité avec le peuple palestinien
affirmant que «nous continuerons à
nous inspirer des principes de la Révolution algérienne tout au long de
notre lutte contre l'ennemi sioniste».
Il a ajouté que «l'occupant sioniste tente actuellement de détruire
la conscience du peuple palestinien
à travers de nouveaux procédés»,
réaffirmant la détermination des Palestiniens à faire face à cet ennemi
commun.
Ont pris part à cette conférence un
représentant du ministère des Moudjahidine et des représentants des associations de la société civile et certains partis politiques.

L'Algérie s'est acquittée hier au Caire de sa contribution au budget de l'Autorité palestinienne pour l'exercice 2016, a indiqué un
communiqué de la Ligue arabe. L'ambassadeur d'Algérie au Caire
et son délégué permanent auprès de la Ligue arabe, Nadir Larbaoui a remis un chèque d'un montant de 26 millions de dollars
au secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi qui l'a reçu
en marge de la réunion ministérielle urgente du conseil de la Ligue
arabe. L'Algérie "a honoré pleinement ses engagements afin de
soutenir le combat du peuple palestinien et lui permettre de réaliser ses aspirations légitimes à un Etat indépendant avec pour
capitale Al-Qods", a souligné le communiqué.

SELON UN RESPONSABLE CHINOIS

L'Algérie peut jouer un rôle "clé"
dans la coopération sino-africaine
L'Algérie est un pays "ami" de
la Chine et un membre "important" de l'Union africaine, a affirmé hier à Alger le représentant personnel du ministre chinois des Affaires étrangères,Wu
Sike, estimant que la coopération entre les deux pays pourrait
constituer un élément "clé" dans
la coopération sino-africaine. Au
terme de l'audience que lui a accordée le ministre des Affaires
maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats
arabes Abdelkader Messahel
au siège du ministère des Affaires étrangères, le responsable chinois a déclaré que les

entretiens ont porté notamment sur "les moyens de renforcer la coopération entre l'Algérie et la Chine et la mise en
oeuvre des décisions du forum
de coopération sino-africaine
tenu en décembre dernier à
Johannesburg (Afrique du
Sud)".
Soulignant la volonté de son
pays de développer et d'approfondir la coopération avec l'Algérie, M. Wu Sike a indiqué
avoir abordé avec M. Messahel
"les questions régionales et internationales d'intérêt commun".
De son côté, M. Messahel a af-

firmé que la visite du responsable chinois en Algérie s'inscrit
dans le cadre de "la concertation
soutenue" entre les deux pays
sur les questions d'intérêt commun". Relevant l'intérêt accordé
par les deux parties au développement du continent africain,
M. Messahel a rappelé dans ce
cadre le programme trisannuel
adopté lors du sommet du forum sino-africain.
"Les relations de coopération
privilégiées unissant l'Algérie et
la Chine dans divers domaines,
politique, économique et sécuritaire" ont été également
passées en revue par les deux

parties ainsi que d'autres questions dont la réforme de l'ONU
et du Conseil de sécurité, a
ajouté le ministre précisant que
la Chine a réaffirmé son soutien
à la position africaine à ce sujet".
Outre la situation au Sahel,
notamment en Libye, et la question sahraouie, "la lutte contre
le terrorisme, l'expérience algérienne dans la lutte contre l'extrémisme violent et la coordination au sein de l'ONU pour la défense de nos positions bilatérales
ou africaines" ont été également
au menu des entretiens, ajoute
le ministre.
APS