You are on page 1of 4

4

Guide technique: Définitions et Grandeurs Physiques
Energie (ou quantité de chaleur)
La kilocalorie (kcal) est la quantité de chaleur nécessaire pour élever de 1°C un kilogramme d'eau.
La chaleur massique de l'eau est 1 kcal / kg
La chaleur volumique de l'air (quantité nécessaire pour élever 1 m3 d'air de 1°C) est 0,24 kcal / m3
La réglementation actuelle (D.T.U.) recommande d'utiliser les Unités du Système International, soit le Joule (J) pour l'énergie.
1 cal = 4,1855 J

Pouvoir Calorifique Inférieur (PCI)
C'est la quantité de chaleur dégagée lors de la combustion si la vapeur d'eau contenue dans les fumées reste à l'état gazeux.

Pouvoir Calorifique Supérieur (PCS)
C'est la chaleur dégagée lors de la combustion si la vapeur d'eau contenue dans les fumées se recondense entièrement. On aura donc utilisé la chaleur
latente de la vapeur d'eau et PCS > PCI.

Gaz naturel (Lacq) ou méthane

Gaz propane

Fioul domestique

PCS

11,3 kWh/m3

13,9 kWh/kg

10,65 kWh/l

PCI

10,2 kWh/m3

12,8 kWh/kg

9,97 kWh/l

Puissance
Le Watt est la quantité d'énergie dépensée pendant un temps donné
1 W = 1 J/s
1 W = 0,86 kcal/h
1 kcal/h = 1,16 W
1 ch = 0,736 kW

Puissance utile
La puissance utile d'un appareil est la quantité de chaleur transmise par unité de temps, exprimée en kW. La puissance utile est utilisée pour déterminer
le nombre d'appareils requis pour chauffer un bâtiment.

Pression
Les unités de pression peuvent se convertir comme suit :
1 bar = 100 000 Pa = 105 Pa = 10 m C.E.
1 mm C.E. = 10 Pa

Chauffage par convection
L'air chaud produit par un générateur d'air chaud ou un aérotherme est mélangé à l'air ambiant qui transmet sa chaleur aux éléments à chauffer (personnes, produits à stocker, etc.). Il convient pour des bâtiments bien ou moyennement isolés à faible infiltration car l'ensemble du volume du bâtiment
est traité.

Stratification
C'est la superposition de couches d'air de température de plus en plus élevée sur la hauteur d'un bâtiment, l'air chaud ayant une tendance naturelle à
s'élever par convection. Elle est d'autant plus grande que l'écart de température est important entre l'ambiance et l'air de chauffage. La stratification correspond donc à une dépense d'énergie inutile qui peut être diminuée grâce à l'utilisation de :
- soufflage par basse température et grand débit d'air (générateurs ou aérothermes 2 allures)
- déstratificateurs qui renvoient l'air vers le bas et augmentent le taux de brassage

Taux de brassage
C'est le rapport entre le débit total d'air brassé et le volume du bâtiment. Pour assurer un confort et une montée en température rapide, il faut une
bonne homogénéité de la température d'air du volume à chauffer. Il faut pour celà augmenter le taux de brassage avec la hauteur du local.
En pratique, pour une économie et un confort maximaux, prévoir les taux de brassage suivants:

Type de local:

moins de 500 m3

de 500 à 5000 m3

plus de 5000 m3

local de stockage

Taux de brassage conseillé:

4à5

3à4

2,5 à 3

1,5 à 2,5

Chauffage par rayonnement
Il consiste à chauffer un élément (tube metallique à 350°C en moyenne pour les radiants sombres, panneau céramique à 900°C pour les radiants lumineux) pour qu'il émette un rayonnement infrarouge. Plus la température de l'émetteur est élevée, plus le rayonnement est pénétrant.
Les radiants ne chauffent que les éléments qu'ils irradient, qui eux-mêmes renvoient cette chaleur. Cette chaleur confortable est proche de celle du
soleil, même avec une température ambiante basse. Le chauffage par rayonnement convient donc bien aux bâtiments mal isolés, de grande hauteur ou
pour le chauffage par zones.

www.emat-sas.fr

TARIF 2006.A2

Définition d'un ERP (article R.. où […] sont tenues des réunions ouvertes à tout venant ou sur invitations " Chauffage d'un ERP par générateur d'air chaud (CALO Type S. incluant construction.bâtiments d'habitation Arrêté du 30/06/83 (modif 28/08/91) : classification des matériaux suivant leur réaction au feu Arrêté du 21/04/83 : degré de résistance au feu des éléments de construction et ventilateurs de désenfumage.A2 . CH46) Puissance unitaire utile > 20kW et < 70kW : Installation dans un local non accessible au public.L'ensemble des matériaux constituant les filtres doivent être de la catégorie M3 .emat-sas. Traitement d'air et ventilation. locaux et enceintes dans lesquels des personnes sont admises soit librement. en respectant les prescription de l'art.Circuit de combustion toujours en dépression. www.Distance mini aux matériaux combustibles : article CH53 .Aération et ventilation : Radiants sombres : articles CH54 et GZ21 (1.CH. .5 Guide technique: Législation et réglementation ERP (Etablissement Recevant du Public) Les informations ci-dessous sont extraites du Règlement de Sécurité Contre l'Incendie dans les ERP (RSCI ERP) articles CH et GZ. Instruction technique 249-21/06/82 (modif 3/07/91) du Ministère de l'intérieur : instructions techniques prévues dans le règlement de sécurité des ERP Arrêté du 25/06/80 : sécurité contre l'incendie et les risques de panique dans les ERP Arrêté du 02/08/77 : règles techniques et de sécurité applicables aux installations de gaz combustibles et d'hydrocarbures liquéfiés situés à l'intérieur des bâtiments d'habitation Arrêté du 22/06/90 : dispositions particulières aux ERP de la 5° catégorie Règlement de sécurité contre l'incendie dans les ERP (RSCI ERP n°1477-1). voir page 20 ) Marquage CE obligatoire suivant l'article CH2 Puissance utile limitée à 400W / m2 de surface du local : article CH53. bouches de soufflage et dispositifs de sécurité (clapets coupe-feu.Evacuation des fumées en matériau classé M0 : article CH5 à CH53 et GZ 25 . Les ERP sont classés par type et catégories Types de L à Y : exemples : L = Salles d'audition. de conférence R = Etablissements d'enseignement Catégories : 1 : > 1500 personnes M = Magasins de vente. Code du travail.75 m3/h par kW installé. Centrijet. centres commerciaux V = Etablissements de cultes 2 : de 701 à 1500 personnes 3 : de 301 à 700 personnes 4 : < 300 personnes Locaux industriels Les chefs d'entreprise ont la charge d'appliquer les règles de sécurité conformément aux textes réglementaires. thermostat de sécurité. voir page 37 ) Marquage CE obligatoire suivant l'article CH2 Puissance unitaire utile < 20 kW : Installation autorisée dans le local recevant du public. CH6 Puissance unitaire utile > 70kW : Installation en chaufferie en respectant les prescriptions de l'arrêté du 23 juin 1978 et l'article CH5.Distance mini aux matériaux combustibles : article CH53 .): articles CH28 à CH34. Chauffage d'un ERP par aérothermes gaz (Type Minijet. Aération et ventilation : Article CH54 et GZ21 Chauffage d'un ERP par tubes ou panneaux radiants gaz (Type SRU ou SRP. installation de gaz.fr TARIF 2006. sous section 3 : Article R232-12-8 à R232-12-12 : Propagation du feu.. voir pages 8 à 18) Marquage CE obligatoire suivant l'article CH2 Puissance unitaire utile < 35 kW : Installation autorisée DANS le local recevant du public.) : " tous bâtiments. et évacuation des fumées par cheminée) Radiants lumineux : articles CH54. voir page 58 ) Marquage CE obligatoire suivant l'article CE Unité complète de conditionnement < 200kW et < 10000 m3/h : article CH40 Unité complète de conditionnement > 10000 m3/h : arrêté du 10 juillet 1987 et article CH38.…. isolement. GZ21 et GZ22 (10 m3/h mini par kW installé) Chauffage et climatisation d'un ERP par RoofTop gaz (Type CF. etc. Article R235-4-10 : Limitation à 120°C de la température de l'air de chauffage. Puissance maximum globale non limitée.Puissance unitaire non limitée . notamment pour le chauffage des locaux: Code du travail.123-3 C.Un détecteur autonome sensible aux fumées et gaz de combustion doit être installé en aval du caisson de traitement d'air… Liste des principaux textes réglementaires et ouvrages techniques à consulter : Arrêté du 31/11/86 (modif 18/08/86) : protection contre l'incendie . et du journal officiel dont sont issus les Arrêtés et les Instructions Techniques. sous section 4 : Article R232-12-14 : Surface susceptible d'être portée a plus de 100°C dans un local à risque. Puissance maxi totale admissible 70kW avec un espacement mini de 10 m entre chaque appareil (art. par dérogation à l'article CH46.Radiants sombres : évacuation des fumées en matériau M0 : article CH5 à CH53 et GZ 25 . .CE. Elles ne peuvent en aucun cas se substituer aux textes réglementaires qui doivent être impérativement consultés. emploi de combustible. Helijet. chauffage et production d'ECS. circuit de reprise et de distribution d'air. . soit moyennant une rétribution […].

local public)? Quelles réglementation et norme sont à appliquer (ERP. C'est la différence entre la température extérieure de base dans votre région en hiver (T ext.2 21 30.fr Surface couverte = L x l (en pluie) L x l’ (incliné à 45°) TARIF 2006. www. moyennement isolé. Etape 5: tracer jusqu'au point E qui indique le nombre de déstratificateurs type 359T requis pour cette installation.2 7. le taux de brassage minimum est obtenu sans déstratificateur supplémentaire une fois les appareils de chauffage sélectionnés. Ce coefficient est à multiplier par le ∆T (voir en haut de la page) pour obtenir la puissance totale à installer (en kW). Exemple: pour un bâtiment de 4000m3.A2 .4 Etape 4 : décider d'une hauteur d'accrochage et lire dans le tableau page suivante la surface couverte. E D Nota: pour un bâtiment peu ou moyennement isolé. eau chaude)? Quelles sont la tension et la puissance électrique disponibles? K Quelle est l'installation souhaitée (murale ou au sol)? Quel type de diffusion d'air (soufflage direct ou par gaine)? Quel type d'évacuation des fumées possible? -9° -8° -7° -6° bâtiment peu isolé bâtiment moyennement isolé bâtiment bien isolé K -5° -4° -2° Mode d'emploi de la courbe ci-contre Etape 1: calculer le volume à chauffer L x l x h et le reporter sur l'axe au point A Etape 2: remonter jusqu'au point B sur le segment correspondant au type de bâtiment (peu isolé. CHAUFFAGE Méthodes graphiques et rapides de sélection des appareils de chauffage Pour les cas simples et urgents qui sont les plus nombreux. décider du nombre de radiants à utiliser et choisir le modèle P unitaire (kW) = P tot (kW) / Nombre Puissance (en kW) des radiants en U ERU 25 SRU 30 SRU 35 SRU 40 SRP 9 SRP 15 SRP 22 SRP 30 23 29.6 15.35 Etape 3 : en fonction de la géométrie de la ou des zones à chauffer.6 Détermination et sélection d'appareils de chauffage et climatisation Températures extérieures de base Dans les calculs ci-dessous. déstratification maximale (économie d'énergie) bien isolé. les formules empiriques ou les courbes issues d'une grande expérience permettent une approche rapide et aisée. taux de brassage minimum bien isolé. électricité.2 34. ∆T souhaité de 20°. on aura: K = 4.25 inexistante 0. déstratification maximale (économie d'énergie) Chauffage par rayonnement Etape 1 : calculer la surface à chauffer au sol: Surface (m2) = Longueur (m) x largeur (m) Isolation Coefficient Cs (kW/m2) bonne 0. fioul. bien isolé) B C Etape 3: tracer jusqu'au point C qui nous indique sur l'axe le coefficient global de déperdition K. peu isolé.emat-sas.5 42. P tot (kW)= K x ∆T Le nombre d'appareils de chauffage sera calculé en divisant la puissance totale par la puissance unitaire utile de chaque appareil. industriel)? Quel est le type d'énergie choisie ou disponible (gaz.8 d’où P tot = 96 kW. il faudra 2 déstratificateurs en sus (courbe grise). Ces méthodes de calcul simplifiées ne peuvent se substituer à l'étude thermique complète qui doit être faite par un service spécialisé (bureau d'étude) Chauffage par air chaud T extérieure en hiver Se poser les bonnes questions -15° -12° -10° Quel est le type de bâtiment à chauffer (industriel. résidentiel.Text (°C) bâtiment (T int). moyennement isolé. N = Puissance totale / Puissance unitaire m3 A Etape 4: descendre à partir du point A jusqu'au point D sur le segment correspondant au taux de brassage désiré. voir carte cicontre) et la température de confort que vous désirez obtenir à l'intérieur de votre ∆T = Tint .15 Etape 2 : calculer la puissance totale à installer: multiplier la surface en m2 par le coefficient de déperdition surfacique ci-contre P tot (kW)= S (m2) x Cs (kW/m2) moyenne 0. Pour une déstratification maximale (pour économie d’énergie). nous aurons besoin du " ∆T ".2 légère 0.

équivaut à rajouter 1m au calcul de la distance totale. CLIMATISATION Détermination d'une puissance froid Formule rapide et empirique Type de local Bilan thermique simplifié Calcul des apports thermiques: Puissance froid (W) Restaurants 200W x nombre de couverts Professions libérales 120W par m2 au sol Magasins 120 à 140W par m2 au sol K (W/m2/°C) Bureaux peu ensoleillés 100W par m2 au sol Apport par transmission fenêtres Bureaux très ensoleillés 150W par m2 au sol murs extérieurs Résidentiel x ∆T K Bien isolé Après avoir déterminé la puissance à installer.5 - - - - - - 17 x12 19 x 13 - - - - 17 x12 19 x 13 20 x 14 - - - 18 x 11 19 x12 20 x 13 21 x 14 22 x 15 - - 15 x 7 - - - - - - - 14 x 6 15 x 7 16 x 7 - - - - - - 13 x 5 14 x 6 15 x 7 16 x 7 17 x 8 - - - - - - - 16 x 6 17 x 7 18 x 7 19 x 8 20 x 9 - - - - 3x6 4x7 5x8 5 x 10 6 x 11 6 x 12 - - - - - - SRP 15 45° - - - 7 x 10 8 x 11 9 x 13 10 x 14 10 x 15 11 x 16 12 x 17 - - SRP 22 45° - - - - 8 x 12 9 x14 9 x 15 10 x 16 11 x 17 12 x 19 13 x 20 - SRP 30 45° - - - - 9 x15 9 x 16 10 x 18 11 x 19 12 x 20 13 x 22 13 x 23 - 6 Etape 5 : vérifier la couverture au sol : nombre de radiants x couverture unitaire doit être ≥ surface à chauffer Dans le cas contraire.1 : article 6.5 x x = Apport par rayonnement NO SE x = x = plafonds 100W par m2 au sol x S fenêtres 50 à 360 W / m2 Apport par l'éclairage 15 W / m2 Apport par air neuf 60 W x Nombre de personnes = Apport par les occupants 130 W x Nombre de personnes = Puissance froid à installer = total des apports en été = Détermination du diamètre intérieur des conduits gaz Diamètre intérieur (mm) des conduits gaz Débit gaz propane kg/h Débit gaz naturel m3/h Longueur canalisation (m) 0. les surfaces rayonnées sont à minorer de 20 % et l'appareil devra être impérativement être centré sur la zone à chauffer.5 4 4.2 1.7 Guide technique Couverture au sol (Longueur x largeur) Hauteur d'accrochage ERU25 H 3 3.5 7 7. Tout accident de parcours (Té.3. tenir compte d'un taux de brassage entre 4 et 8. il faudra reconsidérer la hauteur d'accrochage ou le nombre d'appareils.5 1 2 5 10 20 50 0.fr TARIF 2006.2 1.6 x x = 2 7 x x = sol 1. coude). Nota: pour le chauffage de zone ou de poste de travail. la vitesse moyenne de l'air dans les gaines ne doit pas exceder les valeurs suivantes: Conduits horizontaux : 6m/s Conduits verticaux : 5 m/s Vitesse pratique conseillée: 4 à 5 m/s www.5 1 2 5 10 20 50 10 10 12 14 18 26 33 40 10 12 16 26 33 40 50 20 10 14 16 20 26 33 50 12 14 16 26 33 50 66 50 12 16 20 26 33 40 66 16 16 26 33 40 50 80 100 14 20 26 26 40 50 66 18 20 26 40 50 66 80 200 16 26 26 33 40 66 80 20 26 33 40 66 66 102 10 20 6 6 6 6 6 6 6 8 8 10 10 12 16 18 6 8 8 10 10 12 12 14 16 22 22 33 33 33 Basse pression: Gaz Propane 37 mbar Gaz Naturel 20 mbar Moyenne pression: Gaz Propane 1.3.2 Pour des raisons de nuisances acoustiques.5 bar Gaz Naturel 300 mbar 50 6 6 6 10 12 16 26 8 12 12 18 26 33 50 100 8 8 8 12 14 18 26 10 12 14 22 33 40 66 200 8 8 10 12 16 20 33 12 12 18 26 33 50 66 Le diamètre intérieur des tuyauteries doit assurer un débit suffisant.A2 . Réseau de gaines Normalisation Française XP P 50-410-référence DTU 61.emat-sas.5 11 x 6 12 x 7 13 x 8 14 x 9 15 x 10 16 x 11 SRU30 H - 12 x 7 13 x 8 14 x 9 15 x 10 16 x 11 SRU35 H - - 13 x 8 14 x 9 15 x 10 16 x 11 SRU 40 H - - - 16 x 9 17 x 10 ERU 25 45° 11 x 4 12 x 5 13 x 5 14 x 6 SRU30 45° - 12 x 5 13 x 5 SRU 35 45 - - SRU 40 45° - SRP 9 45° 6. = Apports Surface (m2) ∆T (°C) Mal isolé Apports (W) 4 6 x x = 1.5 8 8.5 5 5.