You are on page 1of 2

COMMENT APPRENDRE SON COURS

VERIFIER L’APPRENTISSAGE D’UN COURS

TRAVAILLER LE COURS

FAIRE UN PLAN DE REVISON

 COMMENT APPRENDRE SON COURS :

Apprendre bêtement et méchamment un cours (avec ou sans les exercices lui correspondant) est une
opération longue, très difficile, et souvent inefficace dans la durée (3 semaines plus tard que vous reste-t-
il ? … Rien ou du moins pas l’essentiel !). Alors voici une petite technique donnée il y a bien longtemps
pour une prof de français de 5ième , qui a fait ses preuves sur moi-même et aussi sur mes élèves.

Au lieu d’apprendre tout à la suite, il faut apprendre en différents passages successifs. Commencer par
apprendre la structure osseuse du cours :le titre, les titre des têtes de partie (dans l’ordre) I …, II … , III….
. , puis second passage les sous-titres des sous partie … Cette opération rapide et permet d’avoir une vision
globale du cours (essentielle pour faire plus tard un devoir de synthèse mais on en reparlera). Au passage
suivant, apprendre l’important de chacune des sous parties ; en matière scientifique : (maths , physique) les
définitions, théorèmes, propriétés, propositions, (chimie bio) définition, réaction, cycles … Ici, il est
nécessaire de prendre son temps et de bien acquérir l’ensemble des concepts avant de passer à l’étape
suivante. Dernier passage, il consiste en une étude complète du cours, il faut tous décortiquer ; la
démonstration de mathématique, le pourquoi du comment d’une réaction, d’une synthèse, d’un cycle, d’un
constituant….(chimie, bio).

Intérêt de cette méthode est déjà son efficacité dans l’apprentissage, ce dernier est plus aisé, moins
fastidieux, et les connaissances restent pour plus longtemps. Il y a moins de risque d’oubli d’un morceau
du cours, d’une idée. En quelques instants en écrivant le plan de différents cours sur son brouillon, on peut
rapidement sélectionner les parties qui peuvent entrer ou non dans le sujet d’examen demandé.

Pour faire des fiches de synthèse rapides et concises, il suffit de reprendre les éléments du plans et les
définitions et cycles importants. Ces petites fiches seront à relire régulièrement pour se remémorer
correctement la structure et les parties importantes du cours.

 VERIFIER L’APPRENTISSAGE D’UN COURS :

Apprendre n’est pas regarder gentiment son cours pendant 10 ou 20 minutes … Les mots et les idées ne
rentrent malheureusement pas toutes seules dans notre mémoire. Il faut être actif . Lisez votre cours à
haute voix si vous avez une mémoire auditive ou réécrirez les définitions et autre si votre mémoire est
visuelle. Dans tous les cas après une séance d’apprentissage, prenez une feuille de brouillon, fermer votre
cahier et noter ce qui vous reste de votre apprentissage. Si le cours est mal su, quelques secondes vous
permettront de le savoir. Il ne reste plus qu’a recommencer. Ce n’est pas grave, il vaut mieux cela
aujourd’hui que le jour du devoir. Faites régulièrement la même chose pour un cours appris quelques jours
auparavant… S’il ne reste pas tout allez vite relire le plan du cours, souvent si l’apprentissage a été fait
avec la méthode précédente, l’ensemble revient très vite. Si un ou plusieurs points manquent, relisez ceux-
ci… Cette vérification peut aussi se faire oralement (devant un ami, ou son ours on n’a toujours l’air moins
bête), mentalement avec un peu d’entraînement et m’importe où, en marchant pour aller faire ses cours, en
attendant le bus, en nageant, … il faut juste un peu de calme et de concentration. (réflexion perso : je fais
cela en allant travailler le matin à la fac et cela fonctionne sur mes cours et exposés sauf quand mon voisin
de transport discute de tout et rien… )

 TRAVAILLER LE COURS :

Apprendre le cours et le connaître parfaitement c’est bien. L’étape suivant est de refaire les TD. Fermer le
cahier, sortez l’énoncé et au travail. On cherche le TD, on le décortique, on note d’une autre couleur les
questions que l’on se pose … et à la fin seulement , ou après avoir chercher sans espoir pendant un temps
raisonnable, on vérifie que tout est juste, la réponse bien sûre, mais aussi la méthode ou le raisonnement, ;
et si ce n’est pas correct ou que l’exercice a posé quelques résistances, il faut analyse pourquoi, cours mal
su (allez le revoir) , idées non trouvées (voir dans ce cas à faire des fiches idée par mots clés et méthodes).
Pour les questions, chercher les réponses dans l’analyse du cours ou dans un livre si ce dernier n’est pas
complet. Apres un exercice important ou difficile, vérifier cahier fermé en prenant une feuille comme pour
le cours qu’il est acquis (aujourd’hui et plus tard).

Si dans certain cours refaire les TD suffit (ce qui est rarement le cas… ), dans d’autres, trouver des
exercices de synthèses, avec corrigés et faite les. Là aussi, lire une correction ne sert à rien (pas plus que
lire un cours). Il faut faire l’exercice, le décortique comme on dissèque une écrevisse…, jusqu’à avoir tout
compris et être capable de tout refaire.

 FAIRE UN PLAN DE REVISON :

Il faut dans tous les cas faire des plans de bataille. Un calendrier, une feuille, les cours (nombre de
chapitres) et évaluer le temps d ‘apprentissage. Se faire des plage de travail, en alternant les matières, de
deux heures à deux heures trente non stop et être concentré (sans musique, ni télé, ni promenade jusqu’à la
cuisine). Moins, ce n’est pas efficace ; plus, il y saturation … Apres une plage de travail, faire une petite
pause, trente minutes. Une petite boisson, un tour pour s’aérer. Il est très important en période de révisons
comme en période scolaire de prendre l ‘air. Le cerveau a besoin d’air frais. Alors sortez un quart d’heure
le chien, aller chercher le pain (et en plus cela fait toujours plaisir…), ou sortez juste faire le tour du pâté
de maison. Pas plus de trente minutes après il est très dur de se remettre au travail. Le mieux en période de
révisons est de faire 9h30-12h, 13h30-16h, 16h30-19h. Il faut essayer de s’imposer un rythme régulier, de
travail et de sommeil, ne pas se coucher trop tard (10h00 à 10h30) et ne pas se lever trop tard, désolée pour
les couche-tard. Un journée commencée à midi est une journée foutue … Je sais c’est dure, mais souvent
très efficace. Il faut toujours essayer de se tenir à son planning, alors laisser les dimanches de libres (il y a
toujours une tante qui peut arriver par surprise et vous créer un jour de retard…) et aussi une plage dans la
semaine pour " rattraper un retard qui n’aurait jamais du exister " (ce n’est pas une porte de secours pour
les jours de flemme aiguë), s’il n’y a pas de retard cette plage sera pour un moment de détente….

Petite remarque utile : la rapidité s’acquière avec la pratique, tout le monde le sait … surtout les profs,
alors faite attention aux derniers TD, ils prennent toujours plus de temps que les autres pour être refaits,
alors prévoyez cela dans les plannings. Bon courage ….