PREAMBULE

TUNNELS DE REPRISE EN CARRIERES
En Buses multiplaques

CALCUL DU TUNNEL :
L'épaisseur du tunnel est calculée en fonction des résultats des
essais à la compression du joint boulonné du produit qui vous est
proposé.
Pour des raisons d’assurance, et éviter toute contestation en cas de
litige, il est important que le fabricant justifie la résistance de ses
joints boulonnés à la compression.
Afin d'avoir toutes les garanties de qualité de ces essais, exigez la
présentation de la fiche d'homologation du produit faite par le
SETRA, service accrédité par le ministère des transports. En cas de
litige les experts prendront les valeurs impartiales de ces essais pour
déterminer les responsabilités.

ASSURANCES :

Les assurances exigibles sont :
• Responsabilité Professionnelle Fabrication et Négoce
• Responsabilité Civile Fabrication et Négoce
• Responsabilité Civile Travaux

Si vous utilisez cette aide à la rédaction pour un tunnel traversant un silo, des
dispositions particulières doivent être ajoutées. Nous consulter

NOTA: TUBOSIDER France met à votre disposition cet exemple de CCTP Type. Il ne peut être tenu
pour responsable d'une quelconque non prise en compte de conditions particulières de votre projet ou
de toute nouvelle imposition technique eu égard une nouvelle norme ou autre. TUBOSIDER France se
réserve le droit de modifier à tout moment ce document sans préavis.

C.C.T.P. Type Tunnel de Reprise 1 avril 04

1

T.PIECES A FOURNIR PAR LE FABRICANT DE TUNNEL DE REPRISE OUI NON 1 ) Fiche technique d’homologation délivrée par le SETRA 2 ) Note de calculs justifiant de la résistance de l’ouvrage 3 ) Note technique de mise en œuvre 4 ) Données techniques à transmettre au terrassier 5 ) Coupes longitudinale et transversale 6 ) Plans détaillés d'assemblage du tunnel de reprise 7 ) ASSURANCES : • Responsabilité Professionnelle Fabrication et Négoce • Responsabilité Civile Fabrication et Négoce • Responsabilité Civile Travaux C. Type Tunnel de Reprise 1 avril 04 2 .P.C.

Type Tunnel de Reprise 1 avril 04 3 . Il ne peut être tenu pour responsable d'une quelconque non prise en compte de conditions particulières de votre projet ou de toute nouvelle imposition technique eu égard une nouvelle norme ou autre.C.P.) --------------------------------------- TUNNEL DE REPRISE METALLIQUE EN BUSE MULTIPLAQUES galvanisé à chaud Aide à la rédaction NOTA :TUBOSIDER France met à votre disposition cet aide à la rédaction de CCTP Type.T.C.CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ( C. TUBOSIDER France se réserve le droit de modifier à tout moment ce document sans préavis. C.P.T.

1 1.3 MATERIAUX POUR REMBLAI DE BUSES METALLIQUES 5 1.7.2 1.3.1.4 Aciers pour fabrication des tôles Boulons Joints boulonnés Galvanisation 3 3 4 4 1.1 METHODE DE CALCULS ET DESSINS D'EXECUTION 7 2.P.1.5 Caractéristiques chimiques et électrochimiques Remblai de substitution Remblai d'assise Remblais contigus Essais sur les matériaux de remblais 5 5 5 6 6 ARTICLE 2 CALCULS ETMISE EN ŒUVRE DES TUNNELS DE REPRISE 7 2.3.3 1.2.7.3 1.1 1.2 PROTECTION CONTRE LES EAUX 7 2.3.C.1 1.1 2.3 2.3.3 APPROVISIONNEMENT STOCKAGE DES ELEMENTS DE BUSE 8 2.5.7.5 ASSEMBLAGE 8 2.2 2.1.6 IMPLANTATION TOLERANCES 8 2.2 1.3.4 1.2 ACIER POUR AUTRE PARTIE D'OUVRAGE 1.4 Remblais d'assise Remblais contigus et de calage Dôme de protection Contrôle de compactage 9 9 10 10 ARTICLE 3 RECEPTION DES TUNNELS DE REPRISE C.1 Assemblage du tunnel 8 2.1 ACIER POUR OUVRAGES METALLIQUES MULTIPLAQUES 3 1.2 Aciers pour fabrication des fonds plats d'extrémité et des trémies d'extraction Galvanisation 4 4 1.T.2.1.7 EXECUTION DES REMBLAIS TECHNIQUES DES TUNNELS 9 2.4 PREPARATION ET RECEPTION DES ASSISES 8 2.SOMMAIRE ARTICLE 1 PROVENANCE ET QUALITES DES MATERIAUX 3 1. Type Tunnel de Reprise 1 avril 04 12 4 .7.

les boulons à têtes hexagonales devront être conformes à la norme NF E 25800.27.1.2 Boulons Les boulons seront en acier au carbone ou alliés. la limite d'élasticité et l'allongement de rupture satisfont au minimum aux exigences d'un acier de classe S235JR. les caractéristiques mécaniques des boulons correspondants au moins à la classe hr 8.1 Aciers pour fabrication des tôles Les aciers sont au carbone. conformément à la norme NF A 10025. C. L'aire de stockage des plaques sur le chantier devra être propre.1. De plus.P..T. Les caractéristiques géométriques des boulons devront être compatibles avec celles des tôles. Les caractéristiques mécaniques des tôles.701 ( ou de la norme européenne remplaçante ). plane et résistante. Les épaisseurs réelles des tunnels ne s'écarteront pas de plus de cinq pour cent en plus ou en moins (+ 5 %) des épaisseurs théoriques. à savoir la résistance à la traction. L'épaisseur d'acier proposée résultera de la note de calcul produite par le fabricant.1.557. Les résistances à la traction des vis et des écrous sont supérieures à une virgule sept fois la résistance à la traction des tôles évoquées au paragraphe 4. conformes à la norme NF A 35. Type Tunnel de Reprise 1 avril 04 5 . précédent.556 ou NF A 35.1 PROVENANCE ET QUALITES DES MATERIAUX ACIER POUR OUVRAGES METALLIQUES MULTIPLAQUES 1.1. Cette épaisseur inclura l'épaisseur mécanique multipliée par un coefficient de sécurité de 3 et pas de réserve à la corrosion.9 au sens de la norme NF E.8 ou hr 10. 1. étant donné le caractère provisoire de la destination de l'ouvrage.C.ARTICLE 1 : 1.2.

2 Galvanisation Le revêtement de galvanisation des pièces constituant les fonds et les trémies d'extraction sera obtenu.1 Aciers pour fabrication des fonds plats d'extrémité et des trémies d'extraction Les aciers ( plats et profilés ) sont au carbone. La qualité de la galvanisation devra être conforme à la norme NF EN 1461 correspondant au mode de galvanisation. en cas de contre-épreuve. dans un bain de zinc fondu. conformément à la norme NF EN 10025 et aptes à la galvanisation suivant la norme NFA 35-503.2.1.2.2 ACIER POUR AUTRE PARTIE D'OUVRAGE 1. 1. La qualité de la galvanisation devra être conforme à la norme NF EN 1461 correspondant au mode de galvanisation. dans un bain de zinc fondu. Il est précisé que les essais de contrôle de galvanisation sont à la charge du Maître d'Oeuvre. 1. celle-ci est à la charge du FABRICANT. La masse de zinc déposée sera au moins sept cents grammes par mètre carré (700 g/m²) double face.P.recommandations et règles de l'art" du SETRA-LCPC. 1.4 Galvanisation Le revêtement de galvanisation sera obtenu.1. par trempé des tôles mises en forme.T. C. Type Tunnel de Reprise 1 avril 04 6 .3 Joints boulonnés La résistance des joints boulonnés sera prise égale à celle donnée par les fiches techniques constituant l'annexe N°1 du document "buses métalliques .C. Des contrôles de la masse de zinc seront effectués par LE FABRICANT en usine. par trempé. la masse en tout point devant dépasser six cent quarante grammes par mètre carré (640 g/m²).1. Par contre. Les boulons seront protégés par un revêtement de galvanisation au trempé à chaud défini par la norme française NF EN 1461.

3 MATERIAUX POUR REMBLAI DE BUSE METALLIQUE 1.Recommandations et règles de l’art" et dans la Norme NF A 05-252. remblais d'assise.C. Teneur en sels solubles : La concentration en chlorure est mesurée selon la norme NFT 90010 et la concentration en sulfate selon la norme NFT 90009 dans l'eau extraite. Matières organiques : Les matériaux de remblais utilisés ne doivent pas contenir de matières organiques.H : L'activité en ions hydrogènes du sol est mesurée conformément à la norme NF T 01013 dans l'eau extraite du mélange sol .La masse de zinc déposée sera au moins sept cents grammes par mètre carré (700 g/m²) double face. remblais contigus devront répondre aux exigences des critères ci-après tels que définis dans le document LCPC/SETRA " Buses Métalliques . Résistivité : La résistivité du matériau de remblai doit être supérieure à 1000 ohms centimètre pour les ouvrages hors d'eau. Les concentrations doivent respecter les valeurs suivantes : CI .P. la masse en tout point devant dépasser six cent quarante grammes par mètre carré (640 g/m²). 1. Type Tunnel de Reprise 1 avril 04 7 .3.< 200 mg/Kg SO 4 -. remblais de substitution.eau. c'est à dire.1 Caractéristiques chimiques et électrochimiques L'ensemble des remblais contigus à l'ouvrage. P. C. Sa valeur doit être comprise entre 5 et 9.T.< 1 000 mg/Kg Teneur en sulfures totaux : La concentration du souffre doit être inférieure à 300 mg pour les ouvrages hors d'eau.

P.un essai granulométrique.3 Remblai d'assise Les matériaux de remblai d'assise de granulométrie 0/50 proviendront de carrières ou ballastières extérieures au chantier et agréés par le Maître d'Oeuvre.T.4 Remblais contigus Les matériaux des remblais contigus de granulométrie 0/50 proviendront de carrières ou ballastières extérieures au chantier et agréés par le Maître d'Oeuvre.3. les restrictions en matière de matériel de compactage et les difficultés particulières d'exécution les différencient des remblais d'assise. proviendront de carrières ou ballastières extérieures au chantier. Type Tunnel de Reprise 1 avril 04 8 . C.C. et seront agréés par le Maître d'Oeuvre. sur les matériaux des remblais de substitution.3. et par tranche de 500 m3 la mesure de l'équivalent de sable. 1.5 Essais sur les matériaux de remblais (éventuellement si le maître d'œuvre le juge utile) L'ENTREPRISE devra effectuer à ses frais. L'ENTREPRISE devra effectuer par tranche de 200 m3 de matériaux mis en œuvre : . 1.3.3.1. La classification des matériaux et leur condition d’utilisation devront être conforme à celle définie dans les fascicules I et II « Réalisation des remblais et des couches de forme » édité par le SETRA. Sur les matériaux des remblais contigus et d'assise.une mesure du passant à 80 microns. 1. la procédure de mise en œuvre.2 Remblai de substitution Les matériaux de remblai de substitution de granulométrie 0/150. un essai granulométrique pour 200 m3 de matériaux mis en œuvre. . La classification des matériaux et leur condition d’utilisation devront être conforme à celle définie dans les fascicules I et II « Réalisation des remblais et des couches de forme » édité par le SETRA. Seule.

C. Type Tunnel de Reprise 1 avril 04 9 .coupes longitudinales et transversales . En fonction de ces hypothèses. s'il y a lieu.P. Ils seront accompagnés de la fiche technique d’homologation des tôles multiplaques délivrée par le SETRA. aux épuisements ou aux rabattements de nappes nécessaires pour évacuer ces eaux et les maintenir à un niveau compatible avec l'avancement et la bonne exécution des travaux. Le calcul de l’épaisseur du tunnel prendra en considération les hypothèses suivantes : 1. C. Ces calculs seront élaborés suivant la méthode décrite dans le document "Buses métalliques . le passage des engins ou surcharges éventuelles sur l’ouvrage. Ils seront accompagnés de notes de calculs justifiant l'épaisseur des parois du tunnel.SETRA Sept. 2. la hauteur du tas sur le tunnel. l’angle d’éboulement des matériaux.2 PROTECTION CONTRE LES EAUX Les ouvrages (y compris leur fondation artificielle éventuelle) seront réalisés à sec. l’angle d’écoulement des matériaux.plan détaillé de montage des tunnels multiplaques. 5.note technique de mise en œuvre . 2. 81). Les plans comprendront notamment : . l’épaisseur mécanique sera obtenue après application d’un coefficient de sécurité de 3 ( trois ) et une réserve à la corrosion nulle. 4. et.T.Recommandations et Règles de l'Art" (Editions LCPC . Les travaux ne pourront démarrer qu'après visa de ces documents par le Maître d'Oeuvre. 3. L'ENTREPRISE procédera à la protection des fouilles et de la plate-forme des remblais mis en œuvre contre les eaux superficielles.1 METHODE DE CALCULS ET DESSIN D'EXECUTION LE FABRICANT établira les documents d'exécution nécessaires à la réalisation de l'ouvrage.ARTICLE 2 : MISE EN ŒUVRE DES TUNNELS DE REPRISE 2. la densité humide du matériau stocké sur l’ouvrage.

s'il y a lieu. STOCKAGE DES ELEMENTS DE TUNNELS L'aire de stockage des éléments devra être plane. C. de la date à laquelle la cote de l'assise sera atteinte en vue de procéder à sa réception. Ces dispositions seront soumises à l'acceptation du Maître d'Oeuvre.1 Assemblage du tunnel A) Plan d'assemblage LE FABRICANT soumettra au visa du Maître d'Oeuvre un plan d'assemblage suffisamment détaillé.4. la buse est établie sur des remblais et sur une fondation en matériaux de couche de forme dont les conditions de réalisation relèvent du PAQ général. 2. L'ENTREPRISE est donc tenu de livrer une assise de la buse métallique conforme aux spécifications des remblais et de la couche de forme. au moins vingt quatre heures à l'avance (24 h). 2.d'assurer la stabilité des ouvrages environnants. et le principe d'assemblage des plaques.d'éviter la dégradation de la qualité des remblais mis en œuvre et des matériaux de déblais devant être utilisés en remblais. résistante et facilement accessible aux véhicules et engins de manutention.3 APPROVISIONNEMENT. leur ordre d'assemblage. d'éviter l'endommagement des profils. propre. . PREPARATION ET RECEPTION DES ASSISES L'ENTREPRISE avertira le Maître d'Oeuvre.5 ASSEMBLAGE 2.C. 2. Il en sera de même.T.Les dispositions retenues devront permettre notamment : . Type Tunnel de Reprise 1 avril 04 10 . Dans le cas d'espèce. des talus et du fond de fouille.P. de l'aire de préassemblage. précisant le sens de progression de l'assemblage.5. l'importance des préassemblages s'il y a lieu.

Si pour une buse le couple de serrage d'un des boulons contrôlés sort de la fourchette de valeurs définie ci-dessus.1 Remblais d'assise ( granulométrie 0/50) L'assise de la buse sera compactée par couche élémentaire de trente centimètres.T. leur nombre peut atteindre deux pour cent (2 %) du nombre total de boulons que comprend l'ouvrage. Le Maître d'Oeuvre désignera les boulons dont le serrage est contrôlé .7 + 5 cm + 10 cm. soit en procédant à la mise en œuvre des matériaux alternativement d'un côté puis de l'autre. Type Tunnel de Reprise 1 avril 04 11 .7.6 IMPLANTATION .P.2 Remblais contigus et de calage ( granulométrie 0/50 ) Les dispositions que L'ENTREPRISE compte adopter pour assurer la mise en œuvre et le compactage des matériaux de remblais sous les reins de la buse. seront soumises à l'acceptation du Maître d'Oeuvre.TOLERANCES Les tolérances d'implantation de l'ouvrage sont les suivantes : .en plan 2. Elle sera profilée transversalement et horizontalement sur une profondeur suffisante.en nivellement .C.7. le Maître d'Oeuvre peut faire procéder à un nouveau contrôle sur un nombre égal de boulons. soit en procédant simultanément des deux côtés. EXECUTION DES REMBLAIS TECHNIQUES DES TUNNELS 2. Elle sera réglée longitudinalement suivant le profil en long de la génératrice inférieure de l'ouvrage. La montée des remblais devra s'effectuer de manière symétrique de part et d'autre de la buse. 2. sans être toutefois inférieur à cinquante (50). Les dispositions que L'ENTREPRISE compte adopter à cet égard seront soumises à l'acceptation du Maître d'Oeuvre. 2. C. défini au plan d'exécution.B) Serrage des boulons Le couple de serrage des boulons doit être compris dans la fourchette de valeurs données sur la fiche technique d’homologation donnée par la SETRA . de telle sorte que la différence de niveau n'excède jamais vingt cinq centimètres (25 cm). compatible avec les conditions de mise en œuvre et de compactage des matériaux sous les reins de la buse.

On distinguera les deux zones suivantes : . C. étant entendu que l'écoulement des eaux doit toujours se faire vers l'extérieur et non vers la buse. Type Tunnel de Reprise 1 avril 04 12 . à une distance. la différence de niveau des matériaux mise en œuvre n'excède pas 0.5 m.P. quels qu'ils soient. jusqu'à la fin des travaux de remblaiement. égale au quart de la portée de la buse (D/4) avec un minimum d'un mètre. ou en tas dont la hauteur maximale ne devra pas excéder 1.la zone extérieure. Le réglage des matériaux devra s'effectuer par bandes parallèles à l'axe longitudinal de la buse et par couches horizontales régulières n'excédant pas 0.50 m environ contiguë à la buse. Dans la zone annulaire d'une largeur de 0. le stationnement d'engins. et ce. la circulation des engins à pneus et de tous les engins lourds de chantier est interdite. en rubans si possible. La limite de séparation de ces deux zones sera matérialisée par un balisage approprié. simultanément des deux côtés ou alternativement d'un côté puis de l'autre. A) Déchargement et réglage des matériaux Tout apport massif de remblai dans la zone intérieure définie ci-dessus est interdit. qui concerne la partie des massifs de butée comprise entre deux plans verticaux situés de part et d'autre de la buse.25 m. mesurée par rapport aux nus extérieurs de la paroi de celle-ci. Dans la zone intérieure des massifs de butée. L'ENTREPRISE prendra les dispositions nécessaires pour éviter toute stagnation d'eaux pluviales. qui concerne la partie des massifs de butée extérieure à la zone visée ci-dessus. est interdit dans la zone intérieure.la zone intérieure. Le remblayage en talus est interdit. le réglage des matériaux devra être effectué manuellement. Le réglage des matériaux ne pourra être effectué qu'à l'aide d'engins légers à chenilles (moins de 10 t) ou manuellement. .T.25 m d'épaisseur.C. de telle sorte qu'à aucun moment. La montée des remblais de part et d'autre de la buse se fera de manière symétrique et sur l'ensemble de leur emprise. Par ailleurs. Le déchargement des matériaux sera effectué dans la zone extérieure.

le compactage des matériaux sera effectué au moyen de petits engins. En tout état de cause. ou au moyen de rouleaux vibrants dont la charge statique par unité de largeur du cylindre vibrant n'excède pas 25 kg/cm ( limitation aux rouleaux vibrants de la classe VI de la R.25 m.T.R. susceptible d'engendrer des efforts de poussée dissymétriques de part et d'autre de la buse.C.C. y compris au-delà du dôme de protection s'il y a lieu.). Toute méthode de construction des remblais de couverture. Le compactage du matériau sera effectué à l'aide de petits engins de compactage. Type Tunnel de Reprise 1 avril 04 13 . est interdite. Dans la partie restante des remblais latéraux de butée. La mise en œuvre du matériau sur l'ensemble du dôme de protection devra s'effectuer de manière symétrique couche par couche. l'épaisseur des couches à compacter ne devra pas excéder 0. à la clé de la buse. 2. du type rouleaux vibrants de petit format dont la charge statique par unité de largeur du rouleau vibrant n'excède pas 10 kg/cm. ou rouleaux vibrants de petit format dont la charge statique par unité de largeur du rouleau vibrant n'excède pas 10 kg/cm². l'amenée et le régalage du matériau. L'utilisation de ces petits engins de compactage sera étendue à toutes les parties des massifs de butée situées à moins de deux mètres des extrémités de la buse. d'une largeur égale à la distance comprise entre les nus extérieurs de la buse et les plans verticaux délimitant les deux zones visées cidessus.G. C.P. la valeur minimale fixée par la justification en phase de construction du passage des engins de terrassement. ne pourront être effectués qu'à l'aide d'engins à chenilles de petit format et de faible puissance circulant sur les matériaux déjà versés.B) Déroulement du compactage Le compactage des matériaux devra être effectué par bandes parallèles à l'axe longitudinal de la buse . la pente de ces remblais transversalement à la buse ne devra pas excéder quinze pour cent (15 %). par exemple en progressant d'une extrémité de la buse vers l'autre.3 Dômes de protection Aucun véhicule ni aucun engin de chantier ne devra circuler sur la buse avant qu'elle ne soit recouverte d'une hauteur de remblai suffisante (Note de calculs de la buse). Dans la zone annulaire contiguë à la buse. s'ils sont réalisés mécaniquement. Tant que la hauteur du remblai constituant le dôme de protection n'aura pas atteint. du type plaques vibrantes.T.). le compactage sera réalisé au moyen de rouleaux à pneus dont la charge statique par route n'excède pas 4 tonnes ( limitation aux rouleaux à pneus de la classe P1 de la "recommandation pour les terrassements routiers" figurant en annexe du fascicule 2 du C.7.T.

configuration 4 : après exécution des remblais généraux de couverture.configuration 3 : après que les remblais techniques de butée auront atteint la clé de la buse et avant tout remblaiement ultérieur . Type Tunnel de Reprise 1 avril 04 14 . Ces mesures seront faites dans trois sections par les soins de L'ENTREPRISE en présence du Maître d'Oeuvre.P.7. C.configuration 2 : après que les remblais techniques latéraux auront atteint la moitié de la buse et avant tout remblaiement ultérieur . Les mesures nécessaires au contrôle des déformations de la buse porteront sur le diamètre vertical mesuré entre les deux points des repères matérialisant les axes du sommet et du radier de la buse dans chaque section concernée. Ces mesures seront effectuées dans les QUATRE configurations suivantes : . L'ENTREPRISE sera tenu de matérialiser par un trait de peinture indélébile les points de repère nécessaires dans toute section que lui aura désignée le Maître d'Oeuvre. et sur le défaut de verticalité entre ces deux points.4 Contrôle de compactage Toutes les parties des remblais techniques seront méthodiquement compactées et quantifiées. Ces mesures pourront toutefois être étendues à toute autre dimension significative définie par le Maître d'Oeuvre.C.2. Après achèvement complet du montage des plaques à leur emplacement définitif.configuration 1 : après achèvement complet du montage des plaques à leurs emplacements définitifs et avant tout remblaiement ultérieur . ARTICLE 3 : RECEPTION DES TUNNELS La cote du fil d'eau devra être respectée en tout point à trois centimètres près.T.

Vo la distance en mètres de la fibre extrême à l'axe neutre . aux frais de L'ENTREPRISE.015 ------------V Vo eo réel (eo min < eo réel) .P. V désigne la flèche de l'ouvrage exprimée en m . L'examen visuel de la paroi de la buse ne devra révéler aucune cassure angulaire ni aucune inversion de courbure. exprimée en pourcentage.l'augmentation relative de la flèche de la buse. ni aucune déformation ou poinçonnement localisés. C. Type Tunnel de Reprise 1 avril 04 15 . eo réel l'épaisseur nominale réellement retenue dans la section considérée. ne devra pas excéder la valeur suivante : V V eo min --. Dans la configuration 4.C. le Maître d'Oeuvre pourra refuser l'ouvrage et exiger son remplacement ou son déblaiement partiel ou total et la reconstitution des remblais. eo min l'épaisseur minimale telle qu'elle résulte du calcul .T.(%) = 0. pour chaque section concernée : .le défaut de verticalité défini par le rapport de la distance entre les axes verticaux passant par les deux points de repère et le diamètre vertical de la buse ne devra pas excéder 3 %. .Entre la configuration 1 et la configuration 3.la valeur du diamètre vertical de buse devra être comprise entre celles mesurées dans les configurations 1 et 3 En cas de dépassement des valeurs définies ci-dessus. pour chaque section de mesure : .