You are on page 1of 4

Introduction

:
Un lait frais ne contient pas d’acide lactique, en vieillissant, le lactose
présent dans le lait se transforme lentement en acide lactique sous l’action
de bactérie .Ainsi moins un lait frais, plus son acidité est grand. La mesure de
l’acidité d’un lait permet d’évaluer sa fraîcheur. Si l’acidité d’un lait est trop
importante, les protéines du lait précipitent : le lait « caille »
Voici la formule d’acide lactique :(C3H6O3)

Un lait est caractérisé par son degré dornic : un degré dornic, correspond à
0.1g d’acide lactique contenu dans un litre de lait (même si l’acide lactique
n’est pas le seul acide présent dans le lait). Un lait doit avoir un degré
doronic inférieur ou égal à 18°D.

But de TP :
L’objectif de titrage d’acide lactique contenu dans un lait pour déterminer sa
fraîcheur en mesurant son degré dornic.

Matériel utilisé :
• Lait pasteurisé ou stérilisé ouvert le jour même où depuis quelques jours et
conservé au réfrigérateur.

• Solution de soude de concentration c=0.1mol/l
• Phénolphtaléine.
• Pipette jaugée de 20 ml et une poire à pipeter

• Burette gradué
• Trois béchers de 250 ml
• Deux béchers de 50
• Agitateur magnétique si possible
• Pissette d’eau distillée.

Principe :
Réaliser un titrage acide- basique, pour déterminer la concentration d’un
acide faible dans une solution, par l’utilisation d’une base faible. Cette
réaction doit être rapide, unique et totale.

Rappel théorique :
Phénolphtaléine forme acide = phénolphtaléine forme basique + 2 H +
On remarque qu'il y a ouverture du cycle lactone de la forme acide et
déportation du groupement phénol. La structure de résonance n'est donc
plus la même, donc pas la même couleur (le domaine d'absorption passe de
l’ultraviolet au bleu visible, d'où le rose)
Pour le reste, il faut s’intéresser à l'autre forme basique incolore, avec
l'addition de l'hydroxyde au niveau du carbone électrophile insaturé (celui qui
relie les trois cycles sur la forme basique rose

Mode opératoire :
 Réaliser le montage :

Burette graduée contenant la solution titrant de
soude
(Na+ + OH-) de concentration connue CB = 0,050
mol.L-1

Lait
Bécher contenant VA = 20,0 ml de (Prélevé à
la pipette jaugée)
de concentration
CA inconnue (= solution titrée) + 100
ml d’eau
+ Phénolphtaléine (facultatif).

 Prendre 20ml du lait
 Ajouter 3 gouttes de phénolphtaléine.
 Remplir la burette de solution du soude de concentration molaire
C =0.1omol /l ajuster le niveau zéro de la burette.
 Placer, alors, l’erlenmeyer sous la burette.
 Agiter afin d’homogénéiser le mélange lait +phénolphtaléine.
 Verser à la burette de soude dans l’erlenmeyer jusqu’au virage au rose
persistant.

Exploitation des résultats :
 Avec la méthode des tangentes parallèles, repérer sur la courbe, le point
d’équivalence E et relever la valeur du volume équivalent
VB eq =
4.8ml
Calcule la concentration d’acide lactique :
CNAOH .VE = CV
C=CNAOHVE /V =0.024mol /l
M=90 g /mol
Cm=C.M=0.024.90=2.16 g/l =21.6°D>18°D

Conclusion : Le lait n’est pas frais
MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE
SCIENTIFIQUE.
UNIVERCITE DE BECHAR.
INSTITUE DE SCIENCE ET TICHNOLOGIQUE
1ERE ANNEE LSNV

TP 03 :

Lait
Titrage Acido-Basique du

lait

Préparer par :
*Saidi Fatiha.

L’année universitaire : 2015 /2016