You are on page 1of 8

Hampstead, Dernier Domicile de Sigmund Freud

Michèle Fajtmann Hampstead est un quartier résidentiel et verdoyant du Nord Ouest de Londres. A diverses époques, de nombreux intellectuels et artistes s’y sont installés: le poète Keats, l’écrivain George Orwell, le peintre John Constable, l’actrice Elizabeth Taylor, pour ne citer que quelques noms. C’est également dans ce lieu privilégié que Freud passa la dernière année de sa vie entourée de ses proches et de son extraordinaire collection d’objets antiques. Nous vous proposons de partir à la rencontre de ces lieux teintés d’histoire, d’art et de psychanalyse. La Maison de Maresfield Gardens

Freud fuit l’Autriche avec sa famille quelques mois après l’entrée des Nazis à Vienne. Il arrive épuisé en juin 1938 à Londres après une courte étape à Paris. Il s’installe à Hampstead d’abord temporairement dans une maison meublée du quartier au 39 Elsworthy Road à Primrose Hill puis dans la maison du 20 Maresfield Gardens dans laquelle il aménage dès septembre. Il écrit au mois

d’août : « 20 Maresfield Gardens, je l’espère, notre dernière adresse sur cette planète (…)Une maison à nous !...Et bien trop belle pour nous… » Il y reste moins d’un an jusqu à sa mort le 23 septembre 1939. C’est son fils, Ernst, architecte moderniste déjà établit à Londres qui l’aide à trouver cette ravissante maison construite dans les années 20 dans le style Reine Anne qu’il qualifie de « Néo- Georgien » Il la rénove pour l’adapter aux activités professionnelles de son père et améliorer son confort. Il démolit deux des chambres du rez de chaussée pour y construire une grande pièce servant à la fois de cabinet, de bibliothèque, de bureau et de salon. Cette pièce donne accès au splendide jardin dans lequel fut célébré le dernier anniversaire de 83 ans de Freud en présence de sa famille et de ses amis. Il y ajoute également une véranda et un ascenseur. La fille de Freud, Anna ( son dernier et sixième enfant) qui lui fut toujours très proche, vit à ses côtés: elle pratique la psychanalyse au 1er étage de la maison et se spécialise dans le traitement des enfants. C’est elle, qui décide avant sa mort en 1982, de transformer la maison en musée, le Freud Museum, ouvert au public depuis 1986. Freud était un grand collectionneur d’objets archéologiques. Ces objets d’art égyptien, grec et romain, du Moyen Âge et d’Extrême-Orient ornaient déjà son fameux cabinet de la Berggasse à Vienne. Grâce à des circonstances exceptionnelles, il réussit à sauver sa collection et à la ramener en Angleterre. L’archéologie représentait pour Freud une métaphore de la psychanalyse. Selon Freud, "le psychanalyste, tel l’archéologue dans ses fouilles, doit mettre au jour la psyché du sujet strate par strate, avant d’atteindre finalement les trésors les plus précieux enfouis au fond". Il illustrait d’ailleurs souvent ses commentaires en montrant à ses patients ses divers objets qui ornaient son cabinet et en particulier son bureau. De son cabinet, resté intact depuis sa mort et peuplé de centaines de statuettes qu’il acheta durant sa visite de sites archéologiques et également chez des antiquaires à Vienne, se dégage une atmosphère mystique et envoûtante, tout à fait extraordinaire. C’est une véritable expérience spirituelle que l’on peut encore vivre aujourd’hui en pénétrant dans cet univers qui a marqué la vie de nombreux de ses illustres patients. Freud déclara un jour que sa passion de collectionneur d’antiquités venait en seconde position juste après son addiction à la nicotine. Il avait en effet toujours un cigare à la bouche. Il souffrait d’un cancer du palais et depuis 1923, subit plus de 30 opérations et portait de nombreuses prothèses. Malgré la maladie , l’âge avancé et le stress du déménagement, Freud poursuit son travail à Londres et c’est ici qu’il achève son ouvrage « Moise et le Monothéisme » et qu’il écrit son Abrégé de la Psychanalyse. La bibliothèque de Freud que l’on peut admirer dans le Musée est fascinante et témoigne de l’extraordinaire intellect et

de la soif de connaissances de cet homme qui s’est beaucoup cherché avant de se lancer dans l’aventure de la psychanalyse. On y trouve bien évidemment de nombreux ouvrages professionnels traitant de la psychanalyse, de la psychologie et de la médecine mais également des livres couvrant une variété de sujets : art, littérature (œuvres de Goethe, Shakespeare, Anatole France, et Flaubert), archéologie, philosophie et histoire. Son fameux divan recouvert d’un tapis fabriqué par une tribu iranienne est intact : il fut ramené de Vienne et permit à ses patients de s’allonger confortablement durant la session, Freud était toujours placé hors de leur vue dans un fauteuil en cuir qui a été également conservé. Dans cette dernière demeure londonienne, Freud reçoit de nombreux visiteurs : membres de sa famille, amis proches, collègues, patients et artistes. D’abord son amie intime, la Princesse Marie de Bonaparte, qui vient à neuf reprises de Paris. Marie est également une patiente de Freud et une de ses collègues psychanalystes très dévouée. C’est elle notamment qui aide Freud à fuir Vienne avec sa femme Martha, sa belle-sœur Minna, leur fille Anna et leur domestique Paula. Elle commence sa thérapie avec Freud en 1925 et lui fait régulièrement des cadeaux de pièces antiques qui font partie de l’extraordinaire collection que l’on peut contempler aujourd’hui. C’est également ici que Freud reçoit la visite de l’écrivain autrichien Stefan Zweig et de son ami l’écrivain allemand Arnold Zweig établi à Londres et qui amène avec lui l’artiste surréaliste Salvador Dali qui avait déjà tenté de rencontrer Freud à Vienne mais sans succès. Dali fait d’ailleurs une esquisse de Freud durant sa visite, esquisse exposée au 1er étage de la maison. C’est un Freud très humain, accessible et affectueux. que nous rencontrons dans cette maison familiale. Freud adorait la présence de ses petits enfants et de son chien Chow Lun comme on peut le voir sur certaines photographies et dans le film mis à la disposition du public et commentée par sa fille Anna avec beaucoup de naturel et d’amour.

La Sculpture de Freud par Oscar Nemon

Un peu plus loin, sur Fitzjohn’s Avenue en remontant Marefield Gardens, se trouve de l’autre côté de la rue une imposante statue de Freud posant assis, sculptée par le célèbre sculpteur d’origine croate Oscar Nemon, qui fit en 1925 ses études à l’Académie Royale des Beaux Arts de Bruxelles. Celui-ci s’installa par la suite en Angleterre et fit de nombreuses sculptures de Winston Churchill et d’Elizabeth II.

Karnak Books

Toujours dans le même quartier de Londres, à 5 minutes de marche du Freud Museum sur la grande artère, Finchley road, se trouve une librairie, Karnak books, entièrement dédiée aux ouvrages relatifs à la psychanalyse et la psychothérapie. Karnak Books édite également de nombreux journaux et revues spécialisés dans ce domaine.

Le Crematorium de Golders Green

A une station de métro de Hampstead, plus au nord sur la « Northern line », la sortie « Golders Green » nous amène au fameux Crematorium de Golders Green. C’est dans l’un des plus anciens crematoriums d’Angleterre datant de 1901 et le premier ouvert à Londres que Sigmund Freud fut incinéré. De nombreuses personnalités comme l’architecte moderniste Erno Goldfinger, la danseuse étoile Anna Pavlova, l’acteur Peter Sellers et le musicien de jazz Ray Ellington ont également choisi cet endroit. Le site ouvert au public est somptueux, jalonné de fleurs et de plantes offerts à la mémoire de ceux qui l’ont élu comme dernière destination. C’est un

lieu de méditation et de réflexion. Un détail intéressant : les cendres de Freud ont été placées dans une urne grecque appartenant à sa collection se situant dans le Columbarium du Crematorium qui peut être visitée sur demande.

La Pâtisserie Louis

Et pour terminer cette balade freudienne, sur une note plus légère, tout en restant dans une ambiance austro-hongroise, un arrêt s’impose à la Pâtisserie Louis, sur Heath street, l’une des principales rues commerçantes d’Hampstead. Louis est la plus ancienne pâtisserie du quartier : une véritable institution offrant des

pâtisseries hongroises et dégageant une atmosphère très proche des cafés viennois avec des banquettes en cuir et des panneaux en bois sur les murs. Le gâteau au fromage est tout simplement exquis et de nature à alimenter de nombreux rêves qui feront peut-être l’objet d’une interprétation psychanalytique. Décidément, Freud est incontournable.

Nos Adresses : Freud Museum London 20 Maresfield Gardens London NW3 5SX Tel: +44 (0)20 7435 2002 www.freud.org.uk Karnak books 118 finchley road London NW3 5HT Tel: +44 (0)207431 1075 www.karnacbooks.com Golders Green Crematorium Hoop Lane, Barnet NW11 7NL Louis Patisserie 32 Heath street London NW3 6TE +44 (0) 20 74359 908 Pour des visites culturelles de Londres: www.FromMyCity.com

© FromMyCity