NBN EN 40-5:2002 – Candélabres d’éclairage public en acier

CRR – OCW – BRRC
antenne normes

Les normes relatives aux candélabres d’éclairage public constituent un
ensemble de 7 documents:

NBN EN 40-1: Définitions et termes;

NBN EN 40-2: Prescriptions générales et dimensions;

NBN EN 40-3-x: Conception et vérification (3 parties);

NBN EN 40-5: Candélabres d’éclairage public en acier;

NBN EN 40-6: Candélabres d’éclairage public en aluminium;

NBN EN 40-7: Candélabres en composite renforcés de fibres.
Le champ d’application des normes de produit (parties 5, 6 et 7) se limite aux
candélabres ayant une longueur maximale de 20 m. Si le candélabre n’est pas
totalement vertical (luminaire accroché à un mât horizontal ou à une partie
courbe), la longueur maximale est limitée à 18 m. Le luminaire en lui-même
n'entre pas dans le champ d’application.
Matériaux
Tous les matériaux utilisés (y compris les accessoires) doivent satisfaire aux
normes européennes qui s’y rapportent. Il n’est pas permis d’utiliser de l’acier
«effervescent» (qualité plus basse – limite d’élasticité et ductilité limitées).
Dimensions
Les exigences en matière de dimensions sont décrites en détail dans la norme EN 40-2. En plus des dimensions
nominales du candélabre, les différents choix possibles pour les ouvertures de visite, les entrées de câble, les
dimensions du compartiment électrique,… sont également fournis. En fonction de la hauteur mesurée à partir du niveau
du sol, le candélabre (y compris les éventuelles ouvertures) doit pouvoir satisfaire à un niveau de protection spécifié (IP:
Indice de Protection). La norme EN 40-2 décrit également les équipements pour le placement du candélabre (fixation à
une plaque d’appui enterrée ou partiellement sous le sol, prise de terre) et pour la fixation du luminaire au candélabre. La
norme présente toute une série d’options pour l’ensemble des caractéristiques dimensionnelles, parmi lesquelles le
producteur peut faire un choix.
Les tolérances pour l’ensemble des caractéristiques dimensionnelles sont fixées dans la partie 6.
Conception et vérification de la conception
Tous les candélabres doivent être conçus conformément à la norme EN 40-3-1. Lors de la conception, il faut tenir
compte du poids propre du candélabre et de la charge du vent. Dans le calcul de cette dernière, il faut intégrer une
vitesse du vent de référence, fixée au niveau national.
La norme offre la possibilité de vérification de la conception par le biais d’un calcul de contrôle (NBN EN 40-3-3) ou en
effectuant les essais décrits dans la norme NBN EN 40-3-2.
Soudures
Si des soudures sont réalisées sur le candélabre (ou sur une de ses parties), les procédures de soudure pour les parties
principales (mentionnées dans la norme) doivent être qualifiées et vérifiées selon EN 288-3. La qualité de la soudure
finale ne peut pas être inférieure aux exigences nominales pour l’acier soudé.
Le personnel qui réalise les soudures doit démontrer son expertise pour chaque procédé appliqué.
Assemblage
Après l’assemblage du candélabre, celui-ci doit correspondre au projet initial (éventuellement complété par des
conditions particulières pour l’assemblage). Lors de la conception et de l’assemblage, il faut particulièrement veiller à
éviter les situations pouvant mener à une éventuelle corrosion due à la présence d’humidité résiduelle.
Protection contre les chocs mécaniques
Chaque type de candélabre (ou chacune de ses parties) doit être soumis à un essai de type en vue de déterminer la
résistance aux chocs mécaniques (impact avec un projectile). Les dégâts consécutifs à l’essai doivent être limités.
Finition
Tous les dispositifs pour le passage des câbles doivent satisfaire aux exigences de la norme EN 40-2 (dimensions). Les
bords des ouvertures de visite ne peuvent avoir aucune ébarbure.

3/11/2005

NBN EN 40-5:2002

p. 1/2

Le présent résumé ne peut en aucun cas remplacer la norme. Pour de plus amples informations, veuillez toujours consulter la norme.

Le niveau d'attestation de conformité fixé pour les candélabres est le niveau 1. Sécurité passive La détermination des performances du candélabre en matière de sécurité passive (EN 12767) est optionnelle. Un producteur de candélabres doit mettre à disposition une déclaration de conformité pour ses produits contenant au minimum les éléments mentionnés dans la norme. Des fréquences de contrôle sont présentées pour le cas où un client exigerait un contrôle supplémentaire.25 m au minimum. L’annexe ZA indique quelles caractéristiques de la norme ont été harmonisées et pour lesquelles le producteur doit déclarer une performance. la norme décrit la méthode de contrôle à appliquer (éventuellement en faisant référence à un autre document). En ce qui concerne les différentes caractéristiques. Références • NBN EN 40-5:2002 – Candélabres pour éclairage public – Partie 5: Exigences pour les candélabres d'éclairage public en acier 3/11/2005 NBN EN 40-5:2002 p. ceux-ci sont divisés en trois zones: • zone A: à partir du sommet jusqu’à une hauteur d’au moins 0. on suppose alors une classe 0 (aucune garantie).2 m au-dessus du sol.NBN EN 40-5:2002 – Candélabres d’éclairage public en acier CRR – OCW – BRRC antenne normes Protection contre la corrosion En ce qui concerne la protection des candélabres contre la corrosion. La norme détermine les éléments minimaux à prévoir dans ce système. Marquage La norme fournit les données permettant d’établir une identification minimale du candélabre. les critères d’acceptation sont listés et la procédure à appliquer en cas de résultat non satisfaisant est décrite. veuillez toujours consulter la norme. Annexe ZA La norme EN 40-5 est une norme harmonisée. Pour de plus amples informations. Si elles ne sont pas déterminées. Tous les résultats doivent être enregistrés. 2/2 Le présent résumé ne peut en aucun cas remplacer la norme. • zone B: à partir du sol jusqu’à une hauteur de 0. l’utilisation de l’option NPD (No Performance Determined) est permise. Dans l’annexe A sont données pour chaque zone les différentes possibilités de protection contre la corrosion. . Pour toutes les performances. le producteur doit mettre en place un système de contrôle de production. Les candélabres eux-mêmes (ou les documents accompagnant la livraison) doivent être marqués comme indiqué. • zone C: la partie souterraine. L’intervention d’un organisme notifié pour le contrôle des essais de type et l’inspection du système de contrôle de production est donc requise. Pour les différentes étapes du contrôle. Contrôle de conformité et critères d’acceptation Pour pouvoir garantir la conformité du produit final aux performances déclarées initialement.