You are on page 1of 24

Abedi Pelé : «L’Algérie mérite sa place en Coupe du monde» «Belhadj est impressionnant»

«Ziani est le régulateur de la sélection»
MARDI 27 AVRIL 2010

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1186 PRIX 20 DA

Le président a ordonné sa mise à l’écart

Halliche victime de hogra !
Bougherra «Quand on m’a dit
que nous avons joué comme des moudjahidine, ça m’a ébranlé»
De notre envoyé spécial en Ecosse

«L’esprit de Khartoum sera ravivé en Afrique du Sud»
Djebbour ratera le début du stage
«Si je quitte les Rangers, ce sera pour un grand club»

Rooney «Je serai d’attaque pour le Mondial»

Gaouaoui intéresse un club suisse

J
De notre envoyé spécial en Ecosse : Farid Aït-Saâda

2

Le Buteur n° 1186 Mardi 27 avril 2010

44

Bougherra
couleurs, d’être l’un de ses porte-drapeaux… Le sentiment que l’on y ressent est indescriptible et je ne changerais ma situation pour rien au monde. Cela dit, il faut préciser une chose : dans le football, tout va très vite. On peut aujourd’hui être une superstar et demain être rien du tout. Il y a de nombreux exemples de par le monde. C’est pour cela que, même si je traverse une période faste, je garde une certaine humilité en me disant que je suis avant tout un être humain et que Dieu peut me reprendre d’un coup tout ce qu’il m’a donné. L’essentiel donc pour moi est de gagner le respect et l’amour des gens et, surtout, de le conserver. Le reste, ce n’est rien. Il y a désormais le Mondial qui se rapproche. Entre cette journée de novembre où il y a eu la formidable liesse populaire qui avait suivi votre qualification pour la Coupe du monde et aujourd’hui, quelques semaines avant le Mondial, pensez-vous que le temps a été trop long avec les deux blessures dont vous avez «Signer aux Rangers est ce qui arrivé été victime et les défaites contre le Malawi, l’Egypte et la Serbie ? de mieux dans ma carrière» Au contraire, je pense que le temps est sez-vous pas que cet instant-là a été une amené à quitter les Rangers, se sera, comme passé vite, trop vite pour pouvoir bien apprécroisée des chemins, dans le sens où si vous le dites, pour un club très ambitieux qui cier la qualification à la Coupe du monde et le vous aviez opté pour West Bromwich, me permettrait de progresser encore davan- bonheur incommensurable qu’elle a généré vous auriez pu rester dans l’anonytage, de gagner des titres et de découvrir parmi le peuple. J’aurais aimé que le temps mat des clubs qui jouent de nouveaux horizons. Si je quitte passe plus lentement pour profiter de chaque chaque saison «l’ascenles Rangers, ce ne serait pas sans instant de cette situation, mais la succession «Si je quitte les seur» entre la première et pincement au cœur, tant ce rapide des événements et des échéances a fait la deuxième division ? club et ses supporters tien- qu’on n’a pas vu le temps passer. Là, on arrive Rangers, c’est pour nent une place particulière vers le Mondial où de nouveaux défis nous atC’est avant tout une quesun club très dans mon cœur. On n’en est tendent. tion de mektoub. Il est clair ambitieux» pas encore là pour l’instant. Il que ça a été un véritable tourIl y a de nombreux Algériens à croire en me reste trois matchs à jouer avec nant pour moi. Signer chez les votre capacité de réaliser des exploits les Rangers et je m’y investirai avec toute Rangers a été ce qui m’est arrivé de mieux lors du Mondial, mais à la seule condidans ma carrière, car cela m’a permis de pren- la rigueur et la concentration habituelle, tion que l’esprit de Khartoum, qui a semmême si le titre est déjà acquis. dre une autre dimension. J’ai énormément blé s’étioler en Angola et face à la Serbie, progressé ici, dans tous les domaines. J’ai égaPensez-vous que cette deuxième saison soit ravivé à nouveau. Pensez-vous au relement mûri dans ma manière de jouer, dans chez les Rangers a été encore plus tour de cet esprit en Afrique du ma façon de voir les choses, dans mes rapriche que la première où vous Sud ? ports avec les autres… J’ai gagné des titres, j’ai aviez déjà remporté deux «Un mois de J’ai une totale confiance gagné en notoriété, j’ai gagné l’estime du putitres ? préparation en Suisse en la capacité de mes coblic, j’ai gagné avec la sélection nationale… Oui, elle est deux fois plus équipiers à se mobilier, à se Bref, j’ai gagné sur tous les plans en signant riche. En plus d’avoir rem- et en Allemagne, c’est surpasser et à se transcenchez les Rangers. Il n’y a rien à dire : ça a été porté deux titres avec les Ranparfait !» der lors du Mondial. Quand un choix très judicieux. gers, j’ai fait une bonne Coupe on joue une Coupe du Vous nous aviez expliqué que c’est le pré- d’Afrique des nations, je suis qualimonde, on ne peut ne pas être parateur physique des Rangers qui vous fié pour la Coupe du monde et j’ai remmotivés. Ce n’est pas une compétition avait recommandé à Walter Smith parce porté le Ballon d’Or. J’ai donc amassé des banale. De plus, on n’a vraiment pas le droit qu’il avait apprécié vos qualités lorsqu’il distinctions collectives et même individuelles. de décevoir les attentes de tout un peuple. Je exerçait à Charlton où il vous avait L’été dernier, j’avais formulé le vœu d’accom- vous rassure donc : nous serons hyper-moticroisé… plir une autre saison de la même qualité que vés dans ce tournoi. Effectivement. C’est Adam, le préparateur ma première chez les Rangers. El hamdoulLa préparation du Mondial commencera physique du club. D’ailleurs, il nous arrive lah, mon vœu a été exaucé au-delà de mes esen Suisse le 12 mai et durera donc un d’en parler de temps en temps et d’évoquer pérances. mois avec deux matchs amicaux au procette anecdote. Comme je vous l’ai dit, c’est le Vous êtes passé, en une année, du statut gramme. Pensez-vous que cela sera suffidestin. Il y a eu cette recommandation qui m’a de star à celui de superstar. La notoriété sant pour bien préparer le Mondial ? fait atterrir chez les Rangers. Je ne le reet la gloire que vous avez acquises Ce n’est pas seulement suffisant. Je dirai grette pas et je suppose que le club vous attirent des sollicitations même que c’est l’idéal. Quand on voit qu’une ne le regrette pas non plus., de toutes parts, que ce soit sélection comme celle de la Côte d’Ivoire ne «Au Mondial, je des médias ou de supporCela nous amène à évosera en regroupement qu’à partir du 24 mai, il représenterai même ters, jusqu’à l’agacement quer inévitablement la est clair que nous sommes beaucoup mieux parfois. Préférez-vous question de votre avenir, les Rangers» lotis avec un regroupement de presqu’un cette situation, avec ses incar il est clair que vous susmois, entrecoupé de deux jours de break pour convénients, ou bien l’époque citez des convoitises un peu nous ressourcer auprès de nos familles. De où vous étiez anonyme, sans Coupe partout en Europe, surtout en Angleplus, par expérience, je sais qu’il n’y a pas du monde, mais peinard ? terre. Si vous quittez les Rangers, seraitmeilleur que l’altitude pour bien préparer un ce pour un club encore meilleur ? Je préfère de loin ma situation actuelle, je sportif pour une compétition de haut niveau. Je l’ai toujours répété : je me sens très bien ne vais pas m’en cacher. Certes, il y a parfois C’est très bien pour l’adaptation d’un corps à ici à Glasgow. Je ne manque de rien, je gagne des embêtements, car être célèbre engendre un effort soutenu. Ajoutez à cela qu’il y aura des titres et je jouis de la considération des quelques désagréments, mais je suis prêt à deux matchs de préparation contre des adsupporters. Donc pour la question de vous tous les sacrifices pour une Coupe du monde, versaires respectables et sur de belles pedire si je rempile, je n’y verrai aucun incon- des participations régulières à la CAN et des louses. Vraiment, c’est parfait. Il ne peut y vénient. Cependant, on ne sait pas ce qui peut titres en club. C’est surtout un honneur pour avoir meilleure préparation. C’est pour cela se passer. Une chose est certaine : si je suis moi d’être représentant de l’Algérie et de ses que je dis que oui, les joueurs blessés et ceux

«Quand on m’a dit que nous avons joué comme des moudjahidine, ça m’a ébranlé»

Quand Madjid Bougherra parle, il dit rarement des banalités. Pas seulement parce que c’est l’un des intellos des Verts (il est titulaire d’un bac+2 en informatique). Il dégage également une telle maturité, une telle force tranquille et un tel charisme que ce qu’il dit relève souvent du bon sens. Après son deuxième sacre consécutif en championnat d’Ecosse avec les Glasgow Rangers, il nous a accordé un moment de son temps pour évoquer, à tête reposée, des étapes de la saison très riche qu’il vient de vivre et qui s’achèvera –en apothéose pour lui, il l’espère- avec une participation à la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. C’est donc à Glasgow, une fois les festivités célébrant le titre de champion terminées, qu’il s’est confié au Buteur dont il reçoit un envoyé spécial pour la 6e fois depuis deux ans.
La première fois que nous sommes venus vous voir à Glasgow, vous nous aviez confié que vous avez eu une offre des Rangers, alors que vous vous apprêtiez à signer à West Bromwich Albion. Ne pen-

Boughy n’oublie jamais ses amis
A chaque fois que Madjid Bougherra le peut, il ramène des amis d’enfance ou des gens de la famille pour suivre des matches importants des Rangers. Cette fois-ci, il a invité deux amis de Paris, dont l’un est, de surcroît, un parent éloigné. Nabil et Tayeb ont ainsi supporté les rangers à fond, même si Boughy n’a pas joué, en ne manquant pas d’exhiber ostentatoirement le drapeau algérien.

Le Buteur n° 1186 Mardi 27 avril 2010

J

3

44

«L’esprit de Khartoum sera ravivé en Afrique du Sud»
lors de la Coupe du monde, je ne représentegérie !» n’est-il pas la preuve qu’ils ont rai pas l’Algérie uniquement, mais aussi les choisi leur camp ? Rangers et c’est ce qui rend les dirigeants Cela explique surtout la profondeur et les supporters de ce club fiers. des rapports que j’ai avec les supOn parle donc beaucoup de porters de ce club. Jamais ils «Le temps est Coupe du monde parmi n’ont ménagé leur soutien à passé trop vite les supporters des Ranmon égard depuis que j’ai gers ? depuis la qualification débarqué ici. Ils scandent souvent mon nom, ils chanOui, et même au sein du et je n’ai pas pu tent des chants à ma gloire, club. Nous sommes trois apprécier chaque ils m’ont toujours respecté, ils joueurs à aller au Mondial : les instant» ont salué la qualification de Américains Edu et Beasley et l’Algérie pour le Mondial comme moi. Donc, nous serons, en quelque s’ils étaient concernés, ils respectent le sorte, les porte-drapeaux du club. drapeau algérien qu’ils ont appris à adopter… Lors du match Etas-Unis-Algérie, pour Vraiment, il y a un lien particulier qui me lie qui penchera le cœur des Rangers ? à eux. Donc, qu’ils chantent à la gloire de l’AlJe ne le sais pas. Il faudra le leur demander gérie, ça ne me surprend pas et ça me touche (rires). en même temps. Certainement pour vous, puisque vous Lorsque vous avez été récemment blessé, êtes un titulaire indiscutable, contrairey a-t-il un moment, un instant, où vous ment aux deux Américains… avez eu peur de rater le Mondial ? Peut-être, mais il faut dire que Edu a été Non, je n’ai douté à aucun moment. Je sablessé durant six mois et c’est ce qui fait qu’il vais que ce n’était pas grave. S’il s’était agi a été longtemps éloigné des terrains. Cepen- d’une fracture ou de rupture des ligaments, dant, il revient bien (il a été titulaire di- j’aurais été inquiet, mais pas quand il s’agit de manche contre Hibernian, ndlr) et il blessures musculaires, car je sais que ça se réparticipera certainement à la Coupe du sorbe rapidement, à condition de suivre les monde. soins appropriés et de s’adonner au repos lorsqu’il le faut. Je n’ai donc jamais douté. Le fait que des supporters des Glasgow Rangers aient scandé, il y a une semaine Quel a été le plus bel hommage que vous à Ibrox Park, «One, two, three ! Viva l’Alavez reçu ces derniers mois, que ce soit de la part de supporters, de personnalités, de journalistes ou autres, et qui vous a ébranlé autant que surpris ? C’est lorsque des supporters m’ont dit qu’au Caire et à Khartoum, nous avons joué comme des Moudjahidine. C’est un hommage qui m’a profondément touché quand on sait la valeur des Moudjahidine dans l’histoire de notre pays et les sacrifices qu’ils ont consentis pour la patrie. De plus, à la réflexion, je pense que nous avons vraiment agi comme tels, défendant les couleurs de l’Algérie bec et ongles, en dépit de l’adversité, de l’arbitraire et de l’injustice. Cet hommage-là m’a vraiment ébranlé au fond de moi. Entretien réalisé à Glasgow par Farid Aït Saâda

Bougherra en compagnie de notre envoyé spécial

en manque de compétition auront le temps de revenir à leur niveau et être prêts pour le Mondial. En Afrique du Sud, ce sera l’hiver en juin. Jouer par des températures basses vous arrange-t-il ? Ah, oui ! Je préfère jouer par temps froid que par temps très chaud. On se sent plus léger, car le froid incite à bouger et à courir pour se réchauffer. Pour le corps humain, l’effort se gère mieux dans le froid. Personnellement, ça m’arrange de jouer par des températures basses. D’ailleurs, les joueurs qui évoluent en Europe se sentiront à l’aise avec des températures pas très élevées. Parle-t-on ici, dans les médias ou parmi les supporters, du match contre l’Angleterre et de la perspective de vous voir affronter des attaquants de niveau mondial tels Rooney, Crouch ou Walcott ? Oui, ça parle beaucoup de ce match, surtout que l’Angleterre est non seulement un pays voisin, mais c’est également une sélection qui a des ambitions. C’est vrai aussi que

«Aujourd’hui, je suis une star, mais je pourrai devenir rien demain»

L’hommage à Baird comme un vrai enfant des Rangers
Bougherra, désigné récemment parmi les légendes des Rangers, alors qu’il n’a pas encore terminé sa deuxième saison avec le club, est comme un vrai enfant du club. Pour preuve, avant le coup d’envoi du match, les joueurs des deux équipes, les arbitres et l’ensemble des spectateurs ont observé une minute de silence en hommage à Sammy Baird, ancien joueur des Rangers décédé la semaine dernière. Madjid a naturellement applaudi, suivant une tradition toute britannique.

Aucun joueur recruté l’été dernier

Les Rangers champions avec… zéro investissement

S

’il y a un club qui a subi une véritable douche écossaise, c’est bien le Celtic Glasgow. En effet, ce dernier, qui est en situation financière bien meilleure que celle de son grand rival, les Rangers, a très mal pris le fait que les coéquipiers de Madjid Bougherra eut remporté le titre de champion en étant endetté (30 millions de livres de dettes, selon les dernières estimations) et, de surcroît, avec une confortable avance, alors qu’il reste encore trois journées de play-off à disputer. C’est un véritable camouflet que vient d’essuyer le club des catholiques de la capitale économique du pays.

Des Rangers fans de «One, two, three ! Viva l’Algérie !»
La semaine passée, après le match gagné contre Heart of Midlothian, des supporters des Rangers ont eu un comportement qui a agréablement surpris Madjid Bougherra. Alors qu’il leur signait des autographes, ils ont sorti un drapeau algérien et se sont mis à scander : «One, two, three ! Viva l’Algérie !» Inutile de dire que c’était scandé avec un parfait accent British. Il faut dire qu’en plus d’adorer «Boughy», les supporters des Rangers entretiennent une vieille rivalité avec les Anglais, adversaires des Verts au Mondial 2010.

Même Bougherra n’a pas été augmenté
En effet, il faut savoir que le sacre des Rangers a

coûté comme transferts… zéro penny ! Aucun sou n’a été déboursé dans les recrutements depuis l’été dernier, en raison des graves difficultés financières dont souffre le club. Même les joueurs cadres, Madjid Bougherra entre autres, n’ont pas bénéficié de revalorisations salariales au début de la présente saison, en dépit des promesses de la direction du club. Le manager, Walter Smith, s’est reposé sur le même effectif que la saison passée, moins les éléments qui sont partis comme Brahim Hemdani. C’est cela que les supporters du Celtic ont du mal à avaler et ils l’ont signifié vertement à la direction de leur club. C’est ce qui explique également que ce titre, qui n’est pourtant pas le premier dans l’histoire des Rangers (c’est le 53e), ait été fêté avec une ferveur particulière et par les supporters et par les dirigeants du club.

Le patron du club a perdu plus de 350 millions de livres en Bourse
«Je suis heureux d’avoir gagné ce titre, mais mon bonheur est amplifié par le contexte financier difficile dans lequel il a été obtenu», a déclaré le manager Walter Smith, après la victoire de dimanche contre Hibernian. Un chiffre pour illustrer ce contexte financier : le propriétaire du club, Sir Murray, a perdu en Bourse, en une année, plus de 350 millions de livres, soit une moyenne de un million par jour ! Le gardien de but de l’équipe, McGregor, a illustré cette situation insolite en arborant un maillot où il est écrit : «2 titres de suite pour le prix d’un seul». F. A-S.

Grâce à lui, les Algériens d’Ecosse se sont organisés
Plutôt éparpillés il y a encore quelques années, les Algériens vivant en Ecosse, plus spécialement à Glasgow et Edimbourg, ont appris à se connaître en venant souvent assister aux matchs de Madjid Bougherra. Parfois, il y en a qui viennent de Londres. Dimanche, il y en a même un qui est venu d’Irlande du Sud. Grâce à ce dénominateur commun qu’est Bougherra, les Algériens d’Ecosse se sont connus davantage et organisés.

Ils préparent un déplacement collectif à Dublin
La meilleure manifestation de cette organisation est le fait que plusieurs Algériens d’Ecosse et d’Angleterre préparent d’ores et déjà un déplacement collectif à Dublin pour assister, le 28 mai prochain, à la rencontre amicale entre l’Irlande du Sud et l’Algérie.

4

Le Buteur n° 1186 Mardi 27 avril 2010

Roy Makaay
raccroche les crampons !
ujourd’hui quelque peu perdu de vue, Roy Makaay a pourtant marqué les esprits, fort d’une carrière pour le moins réussie. Auteur du but le plus rapide de l’histoire de la Ligue des Champions (8 secondes de jeu seulement), le joueur a fait les beaux jours du Bayern Munich. Avec 103 buts à son actif en 129 matches, l’avant-centre a martyrisé bon nombre de défenses de Bundesliga. Actuellement au Feyenoord Rotterdam, l’attaquant de 34 ans n’a joué que 11 rencontres, pour 2 buts. Devenu remplaçant, le joueur a décidé de prendre sa retraite au terme de cette saison. Les Pays-Bas devraient lui rendre un vibrant hommage.

A

L’Algérie au Mondial avec

un équipement écologique !
Mansouri,
un Vert au grand cœur
Puma, l'équipementier de nombreuses équipes qui participeront à la Coupe du monde, a décidé de montrer l'exemple à partir de 2010. La marque allemande veut devenir «la première société neutre en carbone» et va prendre en charge la compensation de toutes les émissions de CO2 générées par les déplacements internationaux des équipes de football qu'elle sponsorise. Cela concerne donc l'Algérie, le Cameroun, le Ghana, la Côte d'Ivoire, l'Italie, la Suisse et l'Uruguay, pour un total de 336 joueurs et personnel d'encadrement. Une belle initiative quand on sait que cette Coupe du monde va dépasser la précédente édition en terme de pollution, du fait que de nombreuses équipes aient beaucoup de chemin à parcourir pour rejoindre l'Afrique du Sud. La firme va même plus loin et assure qu'elle va également compenser ses émissions directes et indirectes de CO2 en participant au financement de projets sur le continent africain. Un projet durable, qui doit s'étendre jusqu'en 2015, avec pour objectif la réduction de ses émissions de CO2, de ses déchets et de sa consommation d'eau et d'énergie, à hauteur de 25%.

L'

association «Main dans la main Lorient» organise le samedi 1er mai un gala de foot au stade de Larmor-Plage en présence de joueurs professionnels et de personnalités. Yazid Mansouri (FC Lorient) et Jean-Claude Darcheville (FC Nantes) ont annoncé leur participation à ce rendez-vous. Ce gala est organisé en faveur de l’association Cœur et santé et d'aide aux parents en difficulté parrainée par Yazid Mansouri.

Samedi 1er mai, à partir de 13h30.

Finale de la Coupe d’Algérie

Le prix du billet fixé à
Le prix du billet de la finale de la Coupe d'Algérie de football, prévue samedi 1er mai entre l'ES Sétif et le CA Batna au stade du 5juillet, a été fixé à 300 dinars, a indiqué lundi à l’APS le directeur général du Complexe olympique Mohamed Boudiaf (OCO), M. Noureddine Benmihoub.

300 dinars
20 000 billets pour les Sétifiens et autant pour les Batnéens

iro, a marqué samedi L'attaquant du FC Lorient, Kevin Game saison. C'est sa vingte Bordeaux son quinzième but de la contr des Merlus depuis son arrivée en sixième réalisation sous les couleurs en Ligue 1, démeilleur buteur de l'histoire du club 2008. Il vient d'égaler le record du vingt-six buts en trois saisons. par l'Algérien, Rafik Saïfi, auteur de tenu jusque-là

Le record de Saïfi égalé
Eliminatoires

Eddy Maillet, un arbitre ovationné !les Avant-hier,
JSK n’ont pas mis plus d’une seconde pour reconnaître l’arbitre central qui allait donc officier le match JSK-Petro Atletico. C’est lui, Eddy Maillet, qui aura dirigé de main de maître le match des Verts à Khartoum face aux Egyptiens. Maillet a été longuement ovationné. Vraisemblablement, il s’attendait à cet accueil rare dans les stades du monde. Le moins que l’on puisse dire c’est que, même s’il a apprécié le geste des Algériens, Maillet n’a pas voulu prendre le risque de saluer la galerie kabyle. Apparemment très gêné devant le commissaire du match dépêché par la CAF, il a seulement esquissé un large sourire en direction du public. Sacré Maillet ! supportes de la

de la CAN 2011 (U17) L’Algérie tombe sur le Gabon
La sélection algérienne des U17 affrontera son homologue gabonaise au premier tour des éliminatoires du 9e Championnat d'Afrique des nations CAN 2011 dont la phase finale aura lieu au Rwanda. L'Algérie, vice-championne d'Afrique, avait été exempte du tour préliminaire, tandis que le Gabon a éliminé le Tchad au même tour de la compétition. L'équipe algérienne se déplacera à Libreville pour jouer le match aller prévu entre entre les 27 et 29 août prochain, avant d'accueillir le Gabon à Alger au match retour entre les 10 et 12 septembre.

Pour ce qui est du quota accordé aux deux équipes finalistes, Noureddine Benmihoub a ajouté que chaque galerie aura droit à 20 000 billets. «Nous avons convenu que chaque équipe aura droit à 20 000 billets, qui seront mis en vente à Sétif et à Batna. Les responsables des deux clubs se chargeront de l'achat des billets sur présentation d'un bon de commande», a-t-il ajouté. Le premier responsable de l'OCO a affirmé que 10 000 billets seront réservés au reste du public qui souhaite assister à cette finale. «10 000 billets seront mis en vente vendredi dès la première heure au niveau du stade du 5-Juillet, et seront réservés aux autres supporters désirant venir assister à cette rencontre, je parle notamment de ceux qui habitent Alger.»

Le match a guichets fermés
«La finale de samedi se jouera à guichets fermés», a indiqué Noureddine Benmihoub. 50 000 billets seront ainsi accordés au public à l'occasion de cette finale, les autres places seront attribuées aux éléments des corps constitués, notamment ceux de la Protection civile, habitués à exécuter des figures artistiques dans les gradins

L’affaire Bengoreïne sera étudiée aujourd’hui
C’est aujourd’hui que la Ligue nationale devra rouvrir le dossier de Bengoreïne Sofiane qui a été suspendu par la commission de discipline pour sept matchs. Après l’intervention de Abdelhak Benchikha et l’entraîneur du NAHD, la Ligue nationale, qui a refusé en premier lieu le recours du Mouloudia, a décidé d’étudier une nouvelle fois l’affaire du joueur qui devra voir sa suspension annulée après avoir purgé deux matchs. Ayant pardonné à Zemmamouche, ladite commission semble être dans l’obligation d’en faire de même avec Bengoreïne Sofiane.

Bien qu’il soit touché par la crise financière qui lui a fait perdre beaucoup d'argent, Roman Abramovich n'en reste pas moins plutôt tranquille. Preuve en est, ce yacht de 170 mètres de long, considéré comme le plus grand du monde. Ces images ont été débusquées par des journalistes anglais. En effet, le bateau possède de multiples fonctions de divertissement (deux piscines, un cinéma, une piste de danse, etc.) mais aussi un système de défense pour parer les missiles et... les paparrazi. Roman Abramovich est un homme discret qui ne veut pas être dérangé, c'est pourquoi il a fait installer un système de lasers aveuglants pour contrecarrer les clichés indiscrets.

Le bateau à 1 milliard d'euros de Roman Abramovich

Le Buteur n° 1186 Mardi 27 avril 2010

J

5

44

Le club a décidé de ne plus le faire jouer

Les raisons de la mise à l’écart de Halliche
confiance à un jeune défenseur central issu du centre de formation, afin de lui permettre de prendre ses marques et de côtoyer le haut niveau en prévision de la saison prochaine et, du coup, de ne pas trop compter sur le joueur algérien, puisqu’il ne fera plus partie des plans du club.

Trapattoni dévoile sa liste

Huit nouveaux joueurs en prévision du match face à l'Algérie
Le sélectionneur italien de la sélection irlandaise, Giovanni Trapattoni, a dévoilé hier la liste des 23 joueurs concernés par le prochain match amical prévu à Dublin entre l’Eire et l'Algérie le 28 du mois prochain. Ce stage bloqué, qui durera du 16 au 21 mai, sera ponctué par deux matchs amicaux face au Paraguay et à l'Algérie. Huit nouveaux joueurs ont été ainsi retenus, dont le jeune défenseur de Portsmouth, Mark Wilson, qui affrontera ses deux coéquipiers en club, Belhadj et Yebda. David Miller, le milieu de terrain de Sunderland, a été lui aussi retenu pour ce match. Idem pour Paul Green de Derby County, Brian Merphy, le gardien d’Ipswich, Davy Sheen d’Everton, le duo de Wolverhampton Kevin FolaySteven Woord.

Machado a parlé avec lui
Sanctionné au tout début lui et deux de ses coéquipiers par l’administration du club pour avoir été en retard au moment du déjeuner de l’équipe, Halliche croyait qu’il retrouverait sa place dès le match suivant sans le moindre souci. Malheureusement pour lui, les choses ont évolué et c’est donc cette instruction du premier patron du club qui a fait que le joueur n’a plus jamais eu l’occasion de retrouver sa place de titulaire. Afin de connaître les raisons de ce revirement de situation et avoir des explications sur sa soudaine mise à l’écart, le joueur a pris attache en aparté avec son entraîneur il y a quelques jours de cela. Machado était franc avec son joueur et lui a clairement signifié que le club n’allait plus compter sur lui, étant donné qu’il a décidé de quitter le club à la fin de la saison. Une question de stratégie. Vu que l’équipe n’est concernée par aucun enjeu en championnat, la direction, en collaboration avec l’entraîneur, a donc préféré préparer dès maintenant la prochaine saison en ne faisant jouer que les éléments qui sont sûrs de rester. Une décision qui a beaucoup déplu au joueur, surtout lorsqu’on sait que plusieurs clubs le suivaient afin de l’enrôler en fin de saison. Saïd F.

Robbie Keane et Given absents
Comme prévu, le talentueux joueur irlandais Robbie Keane sera absent de ce regroupement à cause des choix du sélectionneur. Idem pour le gardien de but de Manchester City, Given. Cependant, ce dernier sera absent pour cause de blessure. Voici par ailleurs la liste des joueurs retenus pour ce regroupement. Gardiens de but : Joe Murphy (Skantorpe United), Brian Murphy (Ipwich Town) Défenseurs : Steven Killy (Fulham), Eddy Nolane (Sheffield United), Paul Mc Shane (Hull City), Mark Wilson (Portsmouth), Daren Odya (Celtic Glasgow), Kevin Fully, Steven Odya (Wolverampton), Davy Shine (Everton) Milieux du terrain : Daron Gibson (Manchester United), Paul Green (Derby Country), David Miller (Sunderland), Kith Trissy (Preston Football), Kith Fahy (Birmingham City), Lawrance Liam (Stock City), James Mc Carty (Wigan), Andy Kio (Wolverampton) Attaquants : Caleb Folan (Hull City), Leon Best (Newcastle United), Shine Long (Reading), Antony Stocks (Hibernians)

onsidéré comme un titulaire à part entière au sein de son club du Nacional Madeira, il y a tout juste 2 mois de cela, les choses semblent avoir pris une autre tournure depuis quelques semaines maintenant pour le défenseur central Rafik Halliche. Ainsi, sur les quatre dernières journées de championnat qu’a disputées le club portugais, le joueur algérien n’a eu à jouer qu’une vingtaine de minutes (Il était entré en cours de jeu face à l’Uniao Leiria lors la 27e journée). Une situation embarrassante pour le joueur, et qui n’est pas pour rassurer aussi le sélectionneur national, Rabah

C

Saâdane, à seulement un peu plus d’un mois du début du Mondial. Selon nos informations, on croit savoir que la mise à l’écart de l’ex-sociétaire du Nasria n’est pas due à une baisse de forme ou quelque chose dans le genre. En effet, c’est sur instruction du président du club, à savoir, Rui Antonio Macedo Alves, que l’entraîneur Manuel Machado a pris la décision de mettre Halliche sur le banc des remplaçants. Sachant pertinemment que le joueur est décidé à quitter le club à la fin de cet exercice, le président du Nacional est donc allé voir l’entraîneur de l’équipe et lui a exigé de faire plus

Alors que les play-offs prendront fin le 16 mai

Djebbour manquera, lui aussi, le début du stage des Verts

A

l’instar de plusieurs autres éléments de la sélection, dont Yebda, Belhadj, Mansouri et Abdoun, l’attaquant Rafik Djebbour ne pourra pas répondre présent pour le début du stage de préparation qu’effectuera l’EN au centre sportif de Crans-Montana en Suisse du 13 au 27 mai prochains. En effet, l’international algérien sera retenu avec son club de l’AEK, qui disputera son dernier match des play-offs le 16 mai. Etant donné que le club grec joue encore ses chances pour arracher une place qualificative à la Ligue des champions la saison prochaine, il est très peu probable qu’il laisse donc partir l’un de ses meilleurs éléments avant le terme de la compétition.

nique. Cette rencontre, la première du tournoi play-offs, verra certainement l’Algérien débuter la partie en tant que titulaire comme de coutume.

La direction de l’AEK prête à vendre son contrat
Après s’être farouchement opposée au départ de son joueur lors du dernier mercato hivernal, la direction de l’AEK semble à présent avoir changé d’avis. En effet, à en croire les médias grecs, le club est prêt à vendre au plus offrant le contrat de l’attaquant algérien dès cet été. Les dirigeants de l’AEK sont sur la trace de deux autres attaquants, en l’occurrence, le Brésilien Giovanni de Hull city et Ivan Klasnic, sociétaire du FC Nantes et prêté cette saison à Bolton pour suppléer ainsi son départ. Le conflit qui existe entre Djebbour et son entraîneur, Dosan Basivic, et ce, depuis le début de la saison, fait que le maintien du joueur parmi l’effectif du club de la capitale grecque pour la saison prochaine est très peu probable. La direction veut ainsi en tirer profit en le cédant à un autre club, d’autant que tout porte à croire que l’entraîneur serbe sera encore présent à la tête de l’AEK pour le prochain exercice.

Il ne s’est pas entraîné avant-hier
Selon la presse grecque qui a rapporté l’information, Djebbour ainsi que deux autres de ses coéquipiers étaient absents lors de la séance d’entraînement effectuée avant-hier. Il semblerait que le joueur algérien n’a pas encore bien récupéré de la petite blessure qu’il a contractée lors de la précédente journée de championnat face à la formation d’Asteras tripolis FC, même s’il avait pu prendre part aux dernières séances de la semaine avec le groupe sans le moindre problème.

qui voudra s’attacher les sévices de l’attaquant algérien devra débourser pas moins de 3 millions d’euros. Cette somme pourrait même être revue à la hausse si le joueur venait à réaliser de bonnes prestations lors du prochain Mondial qui se tiendra en Afrique du Sud. Il aura la cote et cela fera certainement plaisir aux dirigeants grecs, qui pourront ainsi en tirer le gros lot. Saïd F.

Nancy entre en lice pour l’enrôler
Après les clubs allemands de l’Entracht Francfort, Hanovre et Wolfsburg, qui avaient émis leur souhait d’engager l’attaquant Rafik Djebbour il y a quelques semaines de cela, et en plus aussi du club français de Toulouse, voilà qu’une autre formation de la Ligue 1, en l’occurrence l’AS Nancy, qui entre en lice pour bénéficier des services du joueur algérien en perspective de la saison à venir. Selon la presse grecque, le club lorrain n’attend que la fin de la saison pour prendre attache avec le joueur et la direction de l’AEK.

Il sera présent face à Paok Salonique
Malgré le fait qu’il ne s’est pas entraîné avant-hier, Rafik Djebbour sera bel et bien présent pour la rencontre de demain entre son club de l’AEK et la formation du Paok Salo-

Sa libération coûtera 3 millions d’euros
En vendant le contrat de Djebbour, la direction de l’AEK veut frapper un grand coup sur le plan économique et renflouer ainsi les caisses du club. Selon cette dernière, le club

J

6

Le Buteur n° 1186 Mardi 27 avril 2010

44
La liste des 23 sélectionnés pour le Mondial…

Des têtes vont tomber !
ses 23, en ten a n t compte de la forme physique du joueur, son ancienneté, son aura au sein de l’équipe, son mérite, son dévouement pour les couleurs nationale, son rendement avec son club et d’autres paramètres qu’on citera plus bas. Commençons par les trois places réservées aux gardiens de but. Incontestablement, Saâdane ne laissera qu’un seul fauteuil libre en raison de la présence de Chaouchi et Gaouaoui dans l’équipe. Le second étant déjà bien ébranlé, du fait qu’on veuille le confiner à un rôle de remplaçant, le coach tentera de ne pas trop bousculer la hiérarchie en choisissant Fabre ou M’Bolhi à sa place. C’est pour cette raison qu’il a décidé de prendre Zemmamouche (ou Cédric) qui se contenteront avec joie d’une simple convocation parmi les 23, ce qui est déjà un grand honneur en soi !

Personne sur les côtés, et pourtant…
Saâdane a eu toutes les peines du monde à trouver des arrières latéraux de qualité. A droite comme à gauche. Meftah ne faisant pas l’affaire, seuls Laïfaoui et Chakouri se sont positionnés, quoi que pour ce dernier, de manière peu rassurante. Car aux yeux de certains, Chakouri n’aurait pas le niveau d’un mondialiste. A gauche, la solution existe bien avec un Walid Cherfa puissant et pur gaucher, mais qui est en train de payer l’injustice de ses dirigeants à Tarragone, pour avoir refusé de prolonger son contrat. Celui qu’on surnomme «le dur» aurait fait une doublure parfaite pour Belhadj, mais les dés semblent pipés pour lui, du fait que Saâdane ait demandé à Yekhlef de l’ESS et Mesbah de Lecce, qui n’est pas un vrai latéral, de se préparer pour l’aventure. Et pourtant, ce qui est reproché à Cherfa qui a joué cette semaine 90 minutes pourrait l’être pour beaucoup de joueurs qui n’ont pas joué un seul match depuis des mois. Mais Cherfa n’a pas joué les éliminatoires et n’a donc aucune légitimité pour être dans les 23. Bêtises…

ieu que c’est dur de se mettre dans la peau de Saâdane, avant d’établir la liste des 23 ! A quoi pensera-t-il au juste, avant de rédiger et rendre le 4 mai le dernier nom et mettre le point final en bas de la feuille qui décidera du sort des joueurs qui espèrent être du voyage au Mondial ? Quel cœur va-t-il avoir pour nier que les sentiments vont le submerger à chaque fois qu’il pensera à un nom ? Trancherat-il en son âme et conscience réellement, ou alors se laissera-t-il guider par la réalité d’une situation qui semble dépasser tout le monde ? Autopsie d’un raisonnement à la Saâdane…

D

Pourquoi avoir écarté Fabre et M’Bolhi ?

Bellaïd se serait découvert algérien un peu tard, selon les décideurs…

Lemmouchia, qui n’a pas encore désespéré, tente dans les coulisses de rattraper son erreur de jeunesse, bien qu’il sache que ce sera très difficile devant un Rabah Saâdane très rancunier lorsqu’on lui manque de respect. Hadj Aïssa en sait quelque chose. Cela dit, le problème sera encore plus épineux pour Saâdane, le jour où il devra choisir les deux titulaires. Yebda paraît incontournable à son poste. Une chose est certaine, le cheikh ne dormira pas la veille de l’annonce de son onze contre la Slovénie le 13 juin.

roulé sa bosse et qui espérait beaucoup de son retour parmi les Verts qu’il n’aurait jamais dû quitter. Pareil pour Djamel Abdoun qui se voyait bien dans les 23, avant que ne surgisse Ryad Boudebouz. A Doha, Saâdane avait même demandé à Hameur Bouazza de se tenir prêt… Et heureusement que Sofiane Feghouli et Yacine Brahimi ne se soient pas manifestés ! Saâdane ne se serait pas empressé de les convaincre pour cette raison essentiellement nous dit-on afin, d’éviter de faire plus de malheureux à l’annonce de la liste des 23. On n’ose pas imaginer les conséquences d’un refus pour Feghouli, Brahimi ou Boudebbouz qui se donneraient aussitôt pour la France pour se venger de l’Algérie. «Sebba mlaqyet ha hdoura» (une excuse au bord d’une pente sèche), comme on dit chez nous…

C’est là où Saâdane risque de se fracasser le crâne !
Mais là où Saâdane risque de se fracasser le crâne, c’est bien dans les quatre milieux offensifs qui composeront son équipe. Le patron des Verts ne pourra jamais dire non à Ziani ou Meghni, sauf si les deux meneurs de jeu se déclarent out d’eux-mêmes pendant le stage en Suisse. Avec un Matmour impérial et inamovible, il restera donc une seule place pour quatre prétendants potentiels : Abdoun, Chadli, Boudebbouz et Kadir ! Allez choisir un de ces joueurs sans être injuste ! Le mieux indiqué, selon certaines indiscrétions, serait Boudebbouz qui réalise une excellente saison avec Sochaux. Mais que deviendrait dans ce cas un joueur comme Djamel Abdoun ou Chadli Amri qui sont plus expérimentés que Boudebbouz et qui connaissent le groupe mieux que lui ?

Pourquoi ne pas donner sa chance à Djabou comme Henry et Ribéry

Une équation à plus de 5 inconnues !
Le sélectionneur national aura beaucoup de mal à résoudre cette équation à plus de cinq inconnues, puisque selon toute vraisemblance, dix-huit joueurs sont déjà plus ou moins certains d’être de la partie en Afrique du Sud. Mais ceci n’est qu’une supposition, du moment qu’aucun joueur n’est à l’abri d’une blessure la veille du Mondial. Et pour l’instant, l’Algérie peut s’estimer heureuse de ce côté, contrairement à certaines équipes qui ont déjà perdu un de leurs meilleurs éléments, à l’instar de David Beckham, Ashley Cole, Michael Essien et on en passe des meilleurs ! Pour leur part, les Verts se battent, certes, contre la montre et le manque de compétition pour récupérer quelques joueurs clés, mais aucun d’eux n’a encore déclaré forfait de manière officielle.

Pas de surprise dans la cage
Voyons donc comment Saâdane va-t-il se décarcasser pour choisir

Oui, pourquoi se passer de ces deux gardiens dont tout le monde est persuadé qu’ils sont au moins aussi bons que Chaouchi et Gaouaoui ? Est-ce parce que leur sang est dilué au point de ne pas mériter d’être exposé aux yeux du monde entier ? Leur patronyme estil à ce point gênant et dénonciateur des mutations sociologiques que vit l’Algérie de 2010 ? Ou alors, un Algérien n’a-t-il pas le droit de s’appeler M’Bolhi ou Fabre ? Saâdane avait pourtant juré qu’il prendrait un joueur, «même s’il était de confession chrétienne, pourvu qu’il soit bon». Pourquoi donc est-il de nous prouver le contraire ? A-t-il reçu des pressions d’en haut ? Et que serait cet étage qui lui dicterait des intérêts qui ne se conjugueraient pas avec ceux de l’EN ? A lui de nous répondre…

Dans l’axe, Saâdane peut trouver toutes les solutions à ses problèmes défensifs. C’est pour cela qu’on est quasiment sûr qu’il jouera en 3-5-2 lors du Mondial. Ne pouvant se passer des services de Halliche, Bougherra et Yahia, le cheikh va sans doute les faire jouer tous les trois, à défaut de trouver un arrière latéral droit susceptible de le pousser à sacrifier un de ses trois cadres. Mais qui pour les remplacer ? Bouzid ? Certains ne veulent plus en entendre parler, tout comme pour Zarabi. Bellaïd ? Il se serait découvert algérien un peu trop tard, selon les décideurs. De plus, il avait refusé la Tunisie de son père, dans l’espoir de faire partie des Bleus. Est-ce impardonnable pour autant ?

Heureusement que Feghouli et Brahimi ne se sont pas manifestés !

Guedioura ou Lemmouchia, là est la question !
Le poste de milieu récupérateur est assez fourni avec Lacen, Yebda, Mansouri et enfin Guedioura que tout le monde voit déjà mondialiste. Et pourtant, ce dernier n’est assuré de rien pour l’instant. Surtout qu’il ne joue plus aussi régulièrement qu’à son arrivée à Wolverhampton.

Les écarter serait un sacrilège, aux yeux de ceux qui les apprécient. Chadli Amri est un ancien qui a

Et on arrive donc à ces quatre dernières places réservées aux attaquants ! Là encore, trois places sont déjà assurées à 100 % au profit de Ghezzal, Djebbour et Saïfi. Reste donc un seul fauteuil qui est en principe à la portée de Abdelmalek Ziaya qui carbure avec son club, bien que dans un championnat très moyen. La boucle est bouclée, de visu. Mais les supporters qui attendent un sans faute de la part du sélectionneur dans cette liste des 23 auront certainement des surprises désagréables à l’annonce du verdict. Les puristes rêvent de voir figurer dans cette liste un brin de folie, à l’image d’un Djabou ou d’un Ghazali qui donnent pleine satisfaction au sein de l’EN A’. Mais l’on voit mal Saâdane oser une option aussi courageuse. Franck Ribéry en 2006 ou Thierry Henry en 1998 n’avaient été retenus que dans le dernier stage par Domenech et Jacquet. La suite, on la connaît. Mais cette suite n’est pas celle de Saâdane. A moins qu’il nous surprenne vraiment comme il l’a répété maintes fois ! Nacym Djender

Le Buteur n° 1186 Mardi 27 avril 2010

J

7

44
loupé toute la saison avec Sochaux à cause d’un grave accident de la circulation en octobre dernier en Virginie du Nord. Il souffre notamment d’une fracture au Tibia. Charlie manquera donc le reste du championnat ainsi la Coupe du monde. Coup dur pour les USA !

Il a animé une conférence de presse hier à l’hôtel Hilton

Fergani dévoile le programme USA

de l’Amicale pour 2010

Brian Ching out un mois et demi

Charlie Davies ratera la Coupe du monde
Le club français de la Ligue 1, en l’occurrence le FC Sochaux, a indiqué que son talentueux milieu de terrain, l’Américain Charlie Davies ratera officiellement la Coupe du monde qui se déroulera dans moins de 44 jours. En effet, le joueur a pratiquement

C’est la panique générale !

L

e président de l’Amicale des anciens internationaux, Ali Fergani, ainsi que les membres de son bureau, en l’occurrence Merzekane, Bachi et Kouici, ont organisé hier matin à l’hôtel Hilton un point de presse afin de dévoiler le nouveau programme de l’Amicale pour l’année 2010 et parler aussi des initiatives qu’elle a prises depuis sa création jusqu’au jour d’aujourd’hui. Pour rappel, l’Amicale est composée de 294 membres. Un match gala face au Maroc aura lieu le 20 mai Et dans le cadre du nouveau programme de l’Amicale pour l’année 2010, Ali Fergani a annoncé qu’un match gala aura bel et bien lieu le 20 mai prochain à la Coupole contre les anciens joueurs de l’équipe nationale marocaine, à l’instar de Bouderbala, El Bassir et Timoumi. L’occasion

pour l’Amicale d’honorer dix anciens joueurs : Chennane (CRB), Gamouh, Tahir Kamel (JSK), Zerga (MCA), Dali (JSK), Akak (NAHD), Chaïb (RCK), Debbah (USMA), Ousser (USMB) et Baya (USMH). Cantona sera présent lors du tournoi de beach soccer en juillet D’autre part, l’animateur de la conférence de presse a révélé que la star du football français et mondial, Eric Cantona, sera présente lors du tournoi de beach soccer qui aura lieu chez nous en juillet prochain. Il a émis le vœu que cela devienne une tradition pour l’Algérie d’organiser de tels tournois vu l’importance de la côte algérienne, 1 200 kilomètres. «Madjer ne voulait pas nous rejoindre» Concernant l’affaire de l’ancien joueur du FC Porto et de

l’équipe nationale, Rabah Madjer, qui a refusé de faire partie de l’Amicale, Ali Fergani dira : «Madjer ne voulait pas nous rejoindre. Je ne vais pas quand même le forcer. J’ai parlé avec lui en tête-à-tête lors du Ballon d’Or organisé par Le Buteur-El Haddef. Je lui ai demandé une photo pour qu’il puisse nous rejoindre, mais il a refusé.» «En décembre, on organisera une grande cérémonie pour récompenser les anciens joueurs» Lors de ce point de presse, Ali Fergani a annoncé qu’une grande cérémonie aura lieu en décembre prochain afin de récompenser les anciens joueurs des années 1960 qui ont grandement contribué au développement du football algérien. Redouane B.

L’attaquant américain de Huston Dynamo, Brian Ching, a, lui aussi, contracté une blessure lors de la dernière rencontre de son équipe face au Real Salt Lake. Les résultats de l’IRM qu’il passée montrent qu’il sera indisponible pour au moins trois semaines. Rappelons que l’équipe nationale des Etats-Unis effectuera son stage de préparation pour la Coupe du monde à New-Jersey

Apparemment, les choses ne se passent pas comme le souhaitent les supporters ainsi que le staff technique de l’équipe nationale des Etats-Unis. En effet, Bob Bradley semble embarrassé 44 jours avant le début de la compétition la plus attendue par les fans de la balle ronde, vu qu’il se trouve presque sans quatre de ses attaquants titulaires. Comment compte-t-il faire pour surmonter cet obstacle ?

Dempsey en milieu récupérateur
Un autre cas dur pour les Américains, l’attaquant du club anglais, Fulham, Clint Dempsey, ne joue plus dans son poste habituel. De toutes les rencontres auxquelles il a pris part, il a évolué comme milieu récupérateur. Ce choix de l’entraîneur Roy Hodson est dû à la stérilité du joueur devant les bois pendant plus de trois mois. A signaler que son dernier but remonte au mois précédent, c’était contre la Juventus de Turin.

Publicité
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DES TRANSPORTS ETABLISSEMENT NATIONAL DE LA NAVIGATION AERIENNE

FORMATION DE CONTROLEURS DE LA CIRCULATION AERIENNE
L’ENNA organise au mois de juin 2010, un concours en vue d’une Formation/Recrutement de Contrôleurs de la Circulation Aérienne : . Durée de la formation : vingt-deux (22 mois) . Lieu de la formation : ESDAT – Reghaïa . Régime : internat • Conditions d’Accès : . Etre titulaire d’un diplôme d’Ingénieur d’Etat dans les filières : Electromécanique/ Génie mécanique/ Electrotechnique / Electronique / Informatique / Aéronautique) . Etre âgé de 26 ans maximum à la date du concours . Avoir une bonne maîtrise des langues française et anglaise . Réussir au concours de sélection . Etre déclaré apte à la visite médicale de type OACI classe 3 . Résider dans les localités environnantes des aérodromes de : Annaba/ Bordj Badji Mokhtar / Constantine / Djanet / Hassi Messaoud / InGuezzam / Ouargla / Tamanrasset / Tindouf • Epreuves du concours : . Tests de langues anglaise & française ; . Tests psychotechniques collectif et individuel • Dossier à fournir : . Un (01) CV détaillé avec photo, précisant le lieu de résidence et mentionnant l’adresse complète, le numéro de téléphone et l’adresse email de l’intéressé . Une (01) demande manuscrite . Une (01) copie légalisée du diplôme universitaire Date limite de dépôt des dossiers de candidature : 6 mai 2010 Les dossiers doivent être adressés à : • Par courrier postal : Monsieur le Directeur Général de l’Etablissement National de la Navigation Aérienne 1, Avenue de l’Indépendance BP 383 Alger Gare • Par courrier électronique : cca2010@enna.dz NB : il ne sera répondu qu’aux candidatures jugées intéressantes.

Fin de mission pour l’international algérien, Kamel Fathi Ghilas, avec l’équipe anglaise, Hull City. En effet, et après leur relégation en deuxième division du championnat anglais, le président du club, Paul Duffen, a décidé de libérer tous ses attaquants, et parmi eux l’international algérien qui doit impérativement chercher un autre club dès maintenant. A rappeler que Ghilas n’a marqué qu’un 1but dans 16 matchs disputés cette saison avec Hull City.

Ghilas libéré

Le FC Biel/Bienne veut Gaouaoui
Le premier joueur chélifien susceptible d’être sur le départ pour l’heure, c’est le portier international Lounès Gaouaoui qui a était sollicité par un club Suisse, le FC Biel/Bienne qui lui a fait parvenir une offre par l’intermédiaire de son manager. Gaouaoui qui ne veut pas prendre une décision en ce moment attendra lui aussi après le Mondial pour avoir une idée plus claire, mais à première vue, il serait très motivé par une expérience en Europe.

Slovénie

Kek veut s’inspirer de Mourinho et Guardiola
rofitant de sa visite en Italie depuis quelque temps, l’entraîneur de l’équipe nationale de la Slovénie, Matjaz Kek, a tenu à assister la rencontre de la demi-finale de la Champions League qui s’est déroulée mardi dernier entre l’Inter de Milan et le FC Barcelone (3-

P

1) au stade Giuseppe Meazza afin de prendre connaissance de la tactique de jeu des deux grands entraîneurs au niveau mondial, en l’occurrence José Morinho et Pepe Guardiola. En effet, le coach slovène a déclaré sur le site Sportel que sa visite en Italie a été bénéfique à plus d’un titre : «Le fait

d’assister à une rencontre pareille, tu apprends beaucoup de choses, sans oublier les géants du football Lionel Messi, Wesley Sneijder et Eto’o Samuel.»

Visitez notre site Web : www.enna.dz
Anep : 804115

J

8

Le Buteur n° 1186 Mardi 27 avril 2010

44
Angleterre

Rooney élu Meilleur

joueur de l’année
attaquant de Manchester United, Wayne Rooney, a été désigné dimanche soir par ses pairs Meilleur joueur d’Angleterre devant l’attaquant de Chelsea, Didier Drogba, et le milieu d’Arsenal, Cesc Fabregas, et a assuré qu’il serait prêt pour le Mondial 2010. Le trophée de meilleur joueur du championnat reste donc à Manchester, après le doublé de Cristiano

L’

Ronaldo en 2007 et 2008 et la victoire de Ryan Giggs l’an dernier. Rooney est, toutefois, le premier Anglais à l’emporter depuis Steven Gerrard en 2006. «C’est un sentiment fantastique de gagner cette récompense, parce qu’elle est attribuée par les joueurs», a déclaré Rooney, auteur de 34 buts cette saison. Agé de 24 ans, le buteur mancunien n’a pas manqué de rendre hommage à son entraîneur, Sir Alex

Ferguson, après avoir reçu cette distinction. «C’est un manager remarquable, il m’a énormément appris depuis que je joue ici. Il arrive à communiquer sa rage de vaincre aux joueurs», a-t-il notamment souligné. «C’est magnifique de voir qu’il ne change pas à l’approche de ses 70 ans. Je suis sûr qu’il sera encore à Manchester United pour un bon moment», a ajouté Rooney.

Rooney «Je vais bien et je serai
prêt pour la Coupe du monde»
u moment où les Anglais craignent le pire pour Wayne Rooney, le diagnostic médical a rassuré à plus d’un titre le joueur, selon la presse anglaise, à l’image du Daiy Mail qui a titré «Rooney sera absent pour le reste de la saison avec son équipe Manchester United, mais sera présent au Mondial». Les déclarations de son entraîneur Alex Ferguson sont aussi faites pour rassurer les fans des Three Lions, puisqu’il n’a pas manqué de dire : «Nous ne savons pas quand il sera de retour. Peut-être dans deux semaines.» Rooney a reçu dimanche dernier le trophée de Meilleur joueur de l’année de la

A

Pourquoi des tentes pour les joueurs anglais
Décidément, les Anglais ne lésinent pas sur les moyens pour mettre leurs joueurs dans les meilleures conditions en prévision de la phase finale de la Coupe du monde, et ne laissent rien au hasard. Pour preuve, ils envisagent de mettre les poulains de Fabio Capello dans des tentes «spécial altitude» afin qu’ils puissent s’acclimater à ce phénomène. Les joueurs de la sélection anglaise ont été d’ailleurs soumis à des tests complets et les résultats ont montré de bons signes, selon les experts du Centre de Londres d’étude de l’altitude. Les tests ont été effectués à l’hôtel de l’équipe d’Angleterre, dans le Hertfordshire. Sur un vélo d’exercice, le joueur porte un masque connecté à une machine qui filtre l’air et réduit la quantité d’oxygène qu’il peut aspirer. Le joueur est mesuré d’abord au niveau de la mer et à l’altitude de Johannesburg, artificiellement fixé par la machine pour voir comment son corps réagit. Les éléments qui se sont avérés être plus sensibles aux effets néfastes de la haute altitude auront des tentes dans leur foyer le plus tôt possible. Un spécialiste du Centre de Londres dira : «Dormir à l’altitude peut s’avérer tout aussi efficace que l’entraînement en altitude.» Avant d’ajouter : «A plus haute altitude, l’air est plus mince. Chaque souffle a moins d’oxygène, vous devez donc travailler plus fort pour maintenir l’effort. Lorsque l’oxygène livré aux muscles diminue, cela mène à la fatigue. Les tentes stimulent la production de globules rouges qui transportent l’oxygène vers les muscles.» En fait, les Anglais ont déjà eu recours à ce genre de tente pour remettre sur pied David Beckham avant la Coupe du monde 2002, car le traitement accélère la capacité du corps pour obtenir l’oxygène dans la zone endommagée et la réparer plus rapidement. C’est ainsi qu’on compte, du côté de la FA, avoir recours à la haute technologie pour mettre tous les atouts au profit de l’équipe d’Angleterre qui vise tout simplement le titre en Afrique du Sud K. M.

PFA (Association des joueurs professionnels anglais). En cette occasion, il affirmera : «Je vais bien et je serai prêt pour la Coupe du monde, je peux même jouer le dernier match du championnat face à Stoke City.» Ainsi, la participation de Rooney, lorsque l’Angleterre donnera la réplique aux Etats-Unis le 12 juin prochain, n’est pas remise en cause. En recevant son trophée, Rooney a rendu hommage à Sir Alex Ferguson. «C’est un grand entraîneur qui m’a propulsé dans le haut niveau depuis que j’ai rejoint l’équipe, et je suis sûr qu’il restera dans l’équipe aussi longtemps que possible», a dit Ronney, faisant allusion aux informations faisant état d’une éventuelle retraite du technicien écos-

sais à l’issue de l’exercice en cours. De son côté, l’entraîneur adjoint des Mancuniens, en l’occurrence Mike Phelan, a déclaré au auotidien The Sun à propos de Wayne Ronney : «Sa blessure est due à la fatigue, il a eu une saison fantastique et cette blessure ne nous inquiète pas, car cela arrive à tous les joueurs.» Ainsi donc, il y a eu plus de peur que de mal pour Ronney qui pourrait jouer de nouveau le 9 mai prochain à l’occasion de la dernière journée du championnat K. M.

L’équipe type de la saison

Capello interdit le
Twitter et Facebook au Mondial

S

elon le Daily Mail, le coach de la sélection anglaise, Fabio Capello, a décidé d’interdire à ses joueurs le Twitter et Facebook au cours de la Coupe du Monde en Afrique du Sud. Une décision qui s’ajoute à la limitation des visites de leurs épouses et copines, et ce, afin de leur permettre une meilleure concentration en phase finale. Bien que cette mesure, prise par le technicien italien, ne fasse pas l’unanimité chez les joueurs, ils n’ont d’autre choix que de se plier aux exigences de leur coach, car ce dernier n’hésitera pas à frapper d’une main forte. En effet, l’avis des joueurs sur Internet au cours de la Coupe du monde peut même disloquer le groupe selon Capello, et c’est pour cette raison qu’il a choisi d’interdire Twiter et Facebook dans le camp de l’équipe. Il demande à Mancini de convaincre Wayne Bridge pour un retour à la sélection D’autre part, le technicien italien tient à récupérer le joueur Wayne Bridge pour le Mondial, après que ce joueur eut décidé de faire l’impasse

sur le sélection de son pays pour les raisons que tout le monde connaît. Selon la presse anglaise, Fabio Capello aurait demandé à Mancini de convaincre Wayne Bridge d’aller au Mondial. L e coach souhaite récupérer c e t élément pour assurer une doublure à Ashley Cole, dont l’aptitude et la forme sont une préoccupation pour Capello étant donné qu’il vient juste de récupérer d’une fracture à la cheville. K. M.

L’équipe type de la saison : Joe Hart (Manchester City/Birmingham), Branislav Ivanovic (Chelsea), Thomas Vermaelen (Arsenal), Richard Dunne (Aston Villa), Patrice Evra (Manchester Utd), Cesc Fabregas (Arsenal), James Milner (Aston Villa), Darren Fletcher (Manchester Utd), Antonio Valencia (Manchester Utd), Wayne Rooney (Manchester Utd), Didier Drogba (Chelsea)

Wenger : «Pourquoi pas Campbell ?» En Angleterre, on continue de spéculer
sur la liste des 23 que va retenir Fabio Capello pour l’Afrique du Sud. Présent dans les tribunes de l’Emirates le week-end dernier, le sélectionneur anglais aurait été là spécialement pour Sol Campbell à propos duquel Arsène Wenger annonce qu’il croit fort en ses chances d’aller en Coupe du monde. Fabio Capello va-t-il cocher le nom de Sol Campbell sur sa la liste des 23 ? A en croire Arsène Wenger, son défenseur est en tout cas tout à fait capable de jouer en sélection, malgré ses 35 ans. «J’ai vu que plusieurs défenseurs centraux étaient blessés. Alors pourquoi pas Sol ? Il a l’expérience nécessaire. Bien sûr, Ferdinand et Terry ont un avantage, car ils sont plus jeunes. Mais je ne suis pas sélectionneur, et je n’ai pas à dire à Fabio qui il doit prendre», a confié le manager des Gunners.

Le Buteur n° 1186 Mardi 27 avril 2010

J

9

44

Portugal

Deco Deco
E
n décembre 2009, lorsque le hasard a décidé de la composition des poules de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud à l'occasion de la belle cérémonie organisée au Cap, toute la famille du football a vécu l’un de ses moments avec le tirage du groupe G. L’éternel favori brésilien s’est retrouvé flanqué de la puissante Côte d’Ivoire, de l’énigmatique RDP de Corée et du Portugal, un adversaire de longue date avec lequel il entretient des liens historiques. Très vite, observateurs et fans se sont remémorés les duels récents entre les deux géants lusophones et ont pensé aux nombreux footballeurs nés au Brésil qui ont porté le maillot rouge du Portugal. Ces péripéties n’ont rien de nouveau pour Anderson Luís de Souza, dit Deco, lui qui a toujours été tiraillé entre les deux pays. Né à São Bernardo do Campo, au Brésil, le milieu créateur a rejoint le football lusitanien en 1997, à 20 ans, et ne l’a plus quitté jusqu’en 2004. En mars 2003, sa première convocation par son compatriote Luiz Felipe Scolari en équipe du Portugal a déclenché la polémique. Pour corser l’affaire, il s’agissait d’un match amical contre… le Brésil. Tout cela n’a pas eu l’air d’émouvoir le joueur, qui est d’aller au bout. Que ce soit au Real Madrid ou en équipe du Portugal, on entend beaucoup parler d’une dépendance à l’égard des inspirations de Cristiano Ronaldo. Qu’en pensez-

«On peut gagner aussi sans Ronaldo»

entré en cours de jeu pour donner la victoire 2 à 1 aux Portugais. Après ce baptême du feu, il a été titulaire lors de deux autres chocs entre les cousins. D’abord, en février 2007 à Londres, lors d’un autre succès portugais (2-0) qui constituait la première défaite de Dunga à la tête des Verdeamarelhos. Ensuite, à l’occasion de la lourde défaite lusitanienne (6-2) en novembre 2008. Bref, le 25 juin prochain, quand sonnera le coup d’envoi de ce duel de clôture du Groupe G, Deco saura déjà comment maîtriser ses émotions.

Deco, vous étiez sur le terrain il bon parcours. y a quatre ans, lors de la quaConsidérez-vous trième place décrochée en Allele Portugal magne en 2006. Quel souvenir comme l’un gardez-vous de cette compétides favoris ? tion ? N o n , Une Coupe du monde, c’est parce que quelque chose d’incomparable. p o u r C’est le summum dans le football de être fasélections. En Allemagne, j’avais fait vori à de bons matchs, mais ça n’avait pas c e été facile. Je m’étais blessé peu après n i le début de la compétition et w je n’avais jamais retrouvé «Je pense que mon meilleur niveau. c’est contre la Côte Je sais que j’aurais fait d’Ivoire, lors de notre bien mieux, si j’avais entrée en lice, que tout va été épargné par les se jouer pour nous. Si on bat blessures. Cepen- les Ivoiriens, nos chances dant, je me rappelle de qualification seront très grandes» que nous avons fait un excellent tournoi. Nous veau, il avions bien joué en demi-finales et faut avoir une hisnous nous étions inclinés contre la toire derrière soi. France sur des détails. Ils avaient Le Portugal n’a pas réussi à marquer en premier et ça d’histoire en nous avait privés d’une place en fi- Coupe du monde nale. Mais globalement, c’était une et il ne l’a jamais Coupe du monde réussie. gagnée. Par conséQuelles sont les principales dif- quent, on ne peut pas le considérer férences entre l’équipe du Porcomme un favori. tugal 2006 et celle qui va N é a n disputer le Mondial 2010, notamment avec le «Aujourd’hui, changement de aucune grande équipe ne sélectionneur, dépend d’un seul joueur, ce n’est Luiz Felipe plus possible. Regardez Manchester Scolari étant United qui marche très bien malgré le départ de remplacé par Ronaldo» Carlos Queiroz ? moins, on a Nombre de joueurs présents en Allemagne ne font plus une équipe pleine de quapartie de l’équipe. C’est pourquoi lités et plusieurs grands nous irons en Afrique du Sud avec joueurs, donc je pense beaucoup de débutants qui vont dé- qu’on peut aller loin. Mais couvrir le rendez-vous mondial. Je favoris, on ne l’est pas. pense que nous avons de belles quaQu’est-ce qui manque lités, mais nous n’avons pas l’expéalors au Portugal pour rience que nous avions en 2006. Sur décrocher la timbale ? le banc, c’est un peu la même chose. Ce n’est pas facile de gaFelipe avait déjà remporté une gner une Coupe du monde. Coupe du monde à la tête du Brésil Ils sont très peu de pays à et dirigé le Portugal à l’Euro 2004, l’avoir remportée et ce n’est alors que Queiroz va disputer sa pas pour rien. Il y a beaucoup première grande compétition en de grandes équipes qui n’ont jamais tant que sélectionneur. C’est un ex- triomphé en Coupe du monde, cellent entraîneur qui aura sous sa parce que très souvent ça se joue à houlette un groupe de joueurs très des détails. Parfois, avec un peu de talentueux. C’est pourquoi je suis réussite aux moments décisifs, ça convaincu que nous avons toutes peut suffire à aller loin. Je ne sais les cartes en main pour réussir un pas pourquoi, mais c’est difficile

vous ? Nous avons gagné plusieurs matchs sans Cristiano Ronaldo, comme nous en avons gagné avec lui. Aujourd’hui, aucune grande équipe ne dépend d’un seul joueur, ce n’est plus possible. Regardez Manchester United qui marche très

bien malgré le départ de Ronaldo. nourris aucun sentiment négatif, Et le Real n’a pas arrêté de gagner bien au contraire. Je suis Brésilien, pendant son absence, pas plus que j'ai demandé la naturalisation parce le Portugal. Les grands joueurs que j’avais déjà vécu de longues années au Portugal et sont très utiles, «Je j’avais touc’est un n'ai jamais peur de jouer un jours été fait, match, quel que soit l’adversaire. Si très bien mais on doit jouer un match, on le fera. Si on traité. En va en Coupe du monde en se posant des fin de questions, il vaut mieux rester à la compte, il l’équipe maison» s’agit surtout d u d’un grand match. Pour Portugal ne dépend pas de lui tout vous dire, je pense que c’est à 100 %. C’est na- contre la Côte d’Ivoire, lors de notre turel que les entrée en lice, que tout va se jouer clubs aient envie pour nous. Si on bat les Ivoiriens, de disposer des nos chances de qualification seront m e i l l e u r s très grandes. Quant au perdant, joueurs et c’est quel qu'il soit, il aura énormément vrai qu’ils sont de mal à passer la première phase. n é c e s s ai re s . En huitièmes de finale, les Par consééquipes du Groupe G pourquent, je vous raient affronter l’Espagne. Êtesconfirme qu’il vous préoccupés par la nous fait le possibilité de disputer autant plus grand de grands matchs en si peu de bien, mais on temps ? ne peut pas Je n'ai jamais peur de jouer un parler de dé- match, quel que soit l’adversaire. Si pendance. on doit jouer un match, on le fera. Si on va en Coupe du monde en se Ce Brésilposant des questions, il vaut mieux Portugal est rester à la maison. marqué par toute une série d’histoires Qu’avez-vous prévu de faire une sur les joueurs natufois que vous aurez raccroché ralisés. Vous qui avez les crampons ? Un retour au pu affronter le Brésil Brésil ? Ou bien est-ce au Porà trois reprises, pentugal que vous voulez rentrer ? sez-vous que cette exMoi, je veux rentrer au Brésil pour des raisons personnelles. Parce que j’y ai «Ce n’est pas facile de toute ma famille et gagner une Coupe du monde. Ils parce que, finalesont très peu de pays à l’avoir remportée et ce n’est pas pour rien. ment, ça fait déjà 13 Il y a beaucoup de grandes équipes qui ans que je suis en n’ont jamais triomphé en Coupe du Europe. J’ai une maimonde, parce que très souvent ça son à Porto et beause joue à des détails» coup d'affection pour le Portugal et en particulier pour la périence ville, mais je suis né au Brésil et c’est puisse vous aider ? là-bas que se trouvent mes racines. C’est une expérience in- En plus, mon projet social Instituto téressante, c’est certain, mais Deco est installé là-bas, à Indaiaon ne peut pas confondre un match tuba. Je veux rentrer et c’est ce qui amical et une rencontre de Coupe va se passer à la fin de mon contrat du monde. C’est positif d’avoir pu avec Chelsea, en 2011. Et si jamais jouer ces matchs et de savoir ce que je suis encore en forme pour aider ça fait de jouer contre le Brésil. Mais une équipe brésilienne, je n’hésiteen Coupe du monde, c’est une autre rai pas à chausser les crampons. histoire. Dans tous les cas, je ne In fifa.com

10

Le Buteur n° 1186 Mardi 27 avril 2010

Coup de cœur MCA
Alors que Bracci veut rester à Rouiba

CRB - MCA à Rouiba

Les supporters exigent Et la Ligue remet ça ! le retour à Bologhine L
a LNF (Ligue nationale de football) a procédé à la programmation des matchs restants de l’actuel exercice. A première vue, l’instance de Mecherara a procédé à une désignation un peu bizarre, mais qui était en réalité attendue vu ce qui s’est passé avant le fameux USMH-MCA, disputé finalement au stade 20-Août. La LNF a en effet programmé ce derby de la capitale au stade OPOW de Rouiba. Une décision étrange, mais que nous avions anticipée juste après la décision de faire disputer un match classé à haut risque comme USMH-MCA au stade 20-Août. L’on se demande maintenant sur quelle base le match a été programmé à Rouiba, alors que la LNF a décidé au début de la saison de programmer tous les derbys algérois au Stade Olympique pour éviter tout problème lié à la sécurité. Mais voilà que la Ligue vient de s’illustrer par une décision des plus étranges. Le comble, c’est que le stade 5-Juillet restera ouvert jusqu’à la fin de la saison. Autrement dit, les dirigeants harrachis ont ouvert une brèche aux autres clubs algérois pour demander à recevoir le Mouloudia dans un autre

stade que le 5-Juillet. Si la Ligue avait pris le taureau par les cornes la première fois, on n’en serait jamais arrivés là. Domicilier un tel match au stade de Rouiba est un grand risque puisqu’il pourrait y avoir de dérapages, vu la rivalité qui existe entre les deux galeries. Le choix arrange le Mouloudia, mais… Néanmoins, cette décision de faire jouer le match CRB-MCA au stade OPOW de Rouiba arrange parfaitement les Mouloudéens qui ont joué cette saison six matchs dans ce stade. Ils ont donc l’habitude de se produire sur cette pelouse. D’ailleurs, Bracci veut terminer la saison dans ce stade, tellement il s’est senti à l’aise dans cette enceinte. Cependant, il faudra penser beaucoup plus à la sécurité des supporters des deux galeries qui devront effectuer ce court déplacement jusqu’à Rouiba pour assister au match, sans oublier aussi le risque de dérapage. La Ligue devra donc penser à la sécurité des supporters, et prendre en considération la rivalité existante entre les deux galeries. H. R.

D

ans notre précédente édition, l’entraîneur François Bracci avait déclaré qu’il voulait rester au stade de Rouiba jusqu’à la fin de la saison : «Je préfère terminer la saison au stade de Rouiba, mieux que d’aller au 5-Juillet et jouer devant une faible affluence. Déjà là, il y a une pression exercée par nos supporters sur l’adversaire». Une déclaration faite juste après la rencontre face au WAT. Il faut dire que François Bracci s’est trouvé à l’aise dans ce stade, surtout que l’état de la pelouse est bon. Cependant, les supporters ne partagent pas l’avis des dirigeants du club et de l’entraîneur. En effet, les inconditionnels des Vert et Rouge veulent voir leur équipe revenir à son stade fétiche de Bologhine, qui garantit une grande assistance des supporters et même la pression sur l’équipe adverse. En marge du match face au WAT, samedi passé, les supporters n’ont pas caché leur déception de ne pas voir le Mouloudia se produire au stade mythique de Bologhine, surtout dans ce moment critique du championnat où la pression est montée d’un

cran, vu que la concurrence est très rude cette saison entre le MCA et l’ESS pour le titre. Les fans du club espèrent que les dirigeants optent pour le stade Omar-Hamadi pour le reste de la saison. Le club a assuré son maintien dans ce stade en 1988 et en 2008… Pour les supporters mouloudéens, le choix de Bologhine est judicieux puisqu’il permet aux joueurs de se produire à l’aise devant leurs fans. L’on se rappelle que ce stade a porté chance au club à deux reprises lorsqu’il luttait pour se maintenir en D1. La première fois, c’était en 1988. Alors que les Mouloudéens recevaient leurs adversaires au stade du 5-Juillet, ils ont finalement opté pour le vieux stade de Saint-Eugène pour terminer la saison, où ils ont finalement assuré le maintien à l’issue de la dernière journée de la saison face à l’ESS. En 2008, les Mouloudéens ont refait la même chose puisqu’ils ont déménagé à Bologhine après avoir perdu à l’OPOW de Koléa face à l’USMAn. Finalement, ils ont sauvé leur saison à Bologhine. …et accédé

en D1 en 2003 Le stade de Bologhine a même porté chance au Mouloudia en 2003, puisque le vieux club de la capitale a réussi à retrouver la première division dans ce stade justement. Le MCA a entamé la saison à Rouiba, mais après avoir senti le danger, les Mouloudéens ont opté pour Bologhine. Ils ont donc réussi à revenir à la D1, notamment après des matchs mémorables face à l’USM El Harrach et l’USM Bel Abbès. La ligue a domicilié les matchs restants au 5-Juillet Par ailleurs, la Ligue nationale de football a procédé à la programmation des prochains matchs du championnat. La LNF a retenu le stade du 5-Juillet comme lieu de domiciliation des matchs du MCA. Mais comme nous l’avions annoncé, les dirigeants du club n’ont toujours pas tranché quant à ce sujet. Ils pourraient opter pour le 5-Juillet comme ils peuvent choisir Rouiba, ou même Bologhine. Hamza R.

Derrag effectue des tests à Dijon

q Arrivé à Dijon dimanche dernier, Mohamed Derrag a entamé les entraînements avec le club de Dijon qui est un pensionnaire de la Ligue 2 française. Selon les échos qui nous sont parvenus de là-bas, Derrag aurait laissé une très bonne impression lors de son premier entraînement hier matin avec ce club.

q

Les Oranais ont demandé à Ouamane de ne pas jouer le match

La cérémonie de signature du contrat avec Nessma TV aura lieu à l'hôtel Sofitel

q S e trouvant à Oran en compagnie de sa famille pour se reposer, le portier mouloudéen, Réda Ouamane, a croisé dans son quartier quelques supporters du MCO. Ces derniers lui ont demandé de ne pas jouer le prochain match MCOMCA, prévu le 4 mai prochain.

q

Après que Hadjadj ait levé le gel des comptes

Saâdi les bloque de nouveau A
pparemment, le mauvais sort s’acharne toujours sur le Mouloudia bien qu’il soit actuellement leader du championnat. Le club vit toujours un problème financier. Malgré cela, les comptes du club ont été à nouveau bloqués. Cette fois, ce n’est pas à cause de Fodhil Hadjadj, qui a eu la totalité de son argent, mais pour une autre affaire. Cette affaire n’est autre que celle de l’actuel entraîneur de l’USMA, Noureddine Saâdi à qui le club phare de la capitale doit la somme de 130 millions de centimes, et ce depuis son limogeage de la barre technique du MCA en 2006, lorsque le docteur Messaoudi était président du club. On avait annoncé déjà à travers ses mêmes colonnes, il y a deux mois à peu près, que Saâdi avait envoyé un huissier de justice aux dirigeants mouloudéens pour qu’il puisse récupérer l’argent que le club lui doit, surtout que la justice lui a donné gain de cause. Selon une source

q Alors qu'il q était prévulaque la cérémonie de signature

bien informée, Saâdi a même eu une discussion avec le dirigeant Omar Gherib, qui l’avait rassuré. Finalement, l’actuel entraîneur du club de Soustara n’a pas obtenu son argent. Donc, les comptes du club ont été bloqués hier suite à une autre décision judicaire, et les dirigeants doivent faire le maximum pour avoir cette somme afin de lever le gel des comptes bancaires du club, surtout en cette période de championnat où la direction devra régulariser les joueurs. H. R.

du contrat de partenariat entre le MCA et Nessma TV se déroule à l'hôtel Sheraton, les dirigeants du Mouloudia ont décidé de changer de lieu. Selon une source autorisée, la cérémonie aura lieu à l'hôtel Sofitel, au cœur de la capitale.

Le MCO veut affronter le MCA à Bouakel

q direction du Mouloudia d'Oran a adressé quneLacorrespondance à la hier Ligue nationale de football pour changer le lieu de domiciliation du MCO lors des prochaines rencontres de championnat. Les dirigeants du club phare d'Oran ont ainsi décidé de recevoir les prochains matchs au stade Bouakel d'Oran, au lieu de Zabana. Un changement qui pourrait handicaper les camarades de Bouguèche, sachant la proximité qui existe entre le terrain et les tribunes du stade Zabana, ce qui créera ainsi une forte pression sur eux de la part de la galerie oranaise.

Reprise aujourd'hui

q C'est q protégésaujourd'hui que les de François Bracci reprendront le chemin des entraînements. La reprise aura lieu ce matin au terrain annexe du stade du 5-Juillet. Le technicien corse des Vert et Rouge a donné deux jours de repos à ses joueurs pour qu'ils puissent récupérer après le match joué contre les Tlemcéniens.

Le Buteur n° 1186 Mardi 27 avril 2010

11

Coup franc ESS
ESS-CABBA aujourd’hui à 19h00

Ne pas trébucher avant la grande finale !
S
i l’adversaire de l’Entente en finale de la Coupe d’Algérie est en train de se préparer en toute quiétude à cet événement, le club phare de Aïn Fouara, en plus du récent match intense disputé en Ligue des champions face à la formation zambienne de Zanaco, devra jouer un match en retard de championnat d’une grande importance, face au voisin bordjien, aujourd’hui à partir de 19h. Un derby qui tombe vraiment au mauvais moment pour les Ententistes et leur entraîneur Zekri qui devra aligner une équipe décimée par l’absence de plusieurs cadres, mais où la victoire reste impérative pour garder leurs chances intactes de remporter le titre de champion.

ASO
Les contacts perturbent les joueurs
Le président Medouar est très furieux contre les agissements de certains clubs qui ont entrepris activement des contacts avec les joueurs de l’ASO lors des deux semaines dernières, afin de les convaincre de porter leurs couleurs lors de la saison prochaine. Ce qui exaspère le plus le boss chéliffien, c’est que les éléments ciblés par ces prédateurs d’un genre nouveau sont dans leur majorité toujours sous contrat avec l’ASO pour d’autres saisons encore. Une situation qui n’est par ailleurs pas sans porter déjà préjudice au club sachant que cette façon peu élégante d’agir perturbe les joueurs au moment où ils son appelés à se concentrer sur l’objectif qui reste à l’ASO et qui est celui de décrocher une place qualificative à une compétition internationale. Ainsi pour éviter plus de dégâts, Medouar a décidé de se réunir en fin de cette semaine avec les joueurs en question pour parler de ce sujet et mettre les choses au clair, car d’après-lui, il y a seulement deux ou trois joueurs qui seront libres en fin de saison de tout engagement et il négociera avec eux lors des jours à venir, tous les autres ne sont pas à vendre et ils doivent mettre un terme à ces genres de contacts qui nuisent à leur concentration, en prévision des matchs qui restent à l’équipe.

La direction exige une réception royale aux Criquets
Considéré comme un rival de longue date des Sétifiens, le club voisin du CABBA devra s’attendre à une réception à la hauteur de l’hospitalité des gars des Hauts Plateaux, quand on sait que la direction de l’Entente s’est mobilisée pour assurer le meilleur accueil à toute la délégation bordjienne.

Sellimi intéresse le MCA et le CAB
Des fleurs pour les deux galeries
En plus de la réconciliation totale entre les dirigeants des deux clubs voisins, même le public sétifien ne songe pas à mettre la pression sur les supporters bordjiens qui feront, à coup sûr, le déplacement au stade du 8-Mai-45 pour assister à ce grand derby de l’Est. En outre, la direction sétifienne veut offrir des fleurs pour les vingt-deux acteurs qui les balanceront à leur tour aux deux galeries et prouver à tout le monde la fraternité entre les enfants de l’Est. enchaîner un cinquième succès d’affilée au stade du 8-Mai-45, mais aussi mettre fin à quatre ans de suprématie des Criquets. Le stoppeur Omar Sellimi aurait été approché par un émissaire du Mouloudia d’Alger qui veut l’engager pour le prochain exercice. Le défenseur, qui serait aussi sur les tablettes du finaliste de la Coupe d’Algérie, le CAB, n’a pas répondu à ses sollicitations et préfère se concentrer avec son équipe pour les prochaines rencontres, surtout qu’il veut revenir dans le onze.

Raho tient à jouer le derby
Malgré le souhait du staff technique de priver le latéral droit, Slimane Raho, de jouer aujourd’hui, lui qui possède déjà deux cartons jaunes, pour lui éviter de prendre le risque de recevoir un troisième carton qui le privera de la grande finale de la Coupe d’Algérie, le natif d’Oran ne souhaite pas rater ce derby, en tenant malgré tout à jouer avec beaucoup de prudence, vu l’importance de cette rencontre dans la course au titre. L’équipe probable : Chaouchi, Yekhlef, Raho, Diss, Laïfaoui, Kacem, Francis, Metref, Kourbia, Djediat, Hadj Aïssa. Samir B.

Serrar et Hammar veulent tourner la page des conflits
Présent lors du match aller au Bordj, le bras droit du président sétifien, Hammar, n’a pas cessé depuis de louer le geste fort de la direction bordjienne lors du match aller. C’est ainsi qu’il tient à leur rendre la pareille en compagnie de Serrar, afin de mettre leurs voisins dans les meilleures conditions possibles, malgré l’importance du rendez-vous pour les locaux de remporter les trois points de ce match. Alors que le CABBA, qui vient tout juste d’assurer son maintien parmi l’élite, jouera seulement pour l’éthique sportive.

Nasri, Boucella et Sellimi dans l’échiquier de Slilmani
Après les nombreuses critiques dont il a été l’objet en raison de l’utilisation de joueurs qui sont loin de leur niveau, Slimani a promis de faire une révolution dans l’effectif en donnant leur chance à d’autres éléments pour jouer afin de les préparer pour le prochain exercice. Il s’agit essentiellement de jeunes juniors, à l’image du meneur de jeu, Chérif Nasri, et Mohamed Boucella ainsi que le robuste stoppeur Omar Sellimi qui devraient être titularisés dès le prochain match à Omar-Hamadi face à l’USMA.

Zekri veut mettre fin à la suprématie des Bordjiens
Le coach Zekri, qui vient d’apprendre que le dernier succès de l’Entente face au CABBA remonte au mois d’octobre 2006, veut profiter de la réception des Criquets pour non seulement

Kacem élu meilleur joueur face au Zanaco
Pour la première fois de la saison, le milieu de terrain émigré de l’Entente, Kacem, a remporté le titre honorifique de meilleur joueur sétifien. Ce dernier a été cité à la grande majorité, lors de la confrontation face au Zanaco, comme étant le meilleur joueur sur le terrain. Ce qui a énormément fait plaisir au joueur qui espère rééditer cette performance.

spécial pour notre public»
Vous avez réussi à remporter le match aller face au Zanaco par la plus petite des marges. Un commentaire ? C’est un résultat pas assez satisfaisant pour nous, car nous aurions voulu remporter une large victoire à domicile devant nos supporters, pour jouer le match retour en toute tranquillité. Ce score nous contraindra à faire preuve de beaucoup de prudence en Zambie. Toutefois, le but de Delhoum pourrait être suffisant. Comment voyez-vous votre mission au match retour ? Il faudra préserver cette courte avance, car nous possédons le groupe qu’il faut pour ramener la qualification de l’extérieur, même si notre mission s’annonce forcément délicate. L’on sait que notre adversaire fera tout pour renverser la situation et arracher le billet gagnant pour la phase des poules. Comment comptez-vous évoluer en Zambie, pour espérer revenir avec la qualification ? Je ne peux pas vous répondre à cette question, c’est à l’entraîneur qu’il faudra la poser. Que pourriez-vous nous dire de votre récente rentrée réussie face au Zanaco ? En fait, j’ai été incorporé au moment où l’équipe était en train d’exercer un terrible pressing sur l’adversaire. Le coach m’a bien motivé avant mon entrée, alors que ce n’était pas vraiment facile pour moi de passer les six derniers mois comme un simple remplaçant. En toute modestie, j’ai été satisfait de mon rendement de samedi dernier. Selon nos informations, vous serez titulaire aujourd’hui face au CABBA ; une bonne nouvelle, n’est-ce pas ? Je ne suis pas au courant de cela, mais je suis toujours à la disposition du coach, que je sois titulaire ou remplaçant. Même si j’ai traversé une période très difficile, je me suis toujours bien comporté. Comment se présente pour vous ce grand derby de l’Est ? Je sais que c’est un match très important pour le public et la direction, car il s’agit d’un derby. Mais pour nous les joueurs, cela reste un simple match de football que nous devrions remporter, comme cela a été le cas face à l’ASO en Coupe d’Algérie. Pensez-vous que l’Entente peut toujours espérer gagner le titre de champion, malgré le grand écart le séparant du leader mouloudéen ? Malgré nos dix points de retard que nous accusons par rapport au MCA, nous possédons toujours trois matchs en retard, avec l’avantage de recevoir les Mouloudéens chez nous à Sétif. Ce sera aussi l’occasion de nous installer à la première place. Vous savez, nos chances restent intactes, même si nous ne préférons pas trop calculer. En fait, nous préférons jouer match par match. Avant de finir, un mot sur la prochaine finale en Coupe d’Algérie face au CAB ? Personnellement, je ne connais pas le potentiel de cette équipe du CAB. Mais le fait d’arriver en finale nous pousse à la prendre vraiment au sérieux. Le groupe est très motivé pour remporter cette coupe et l’offrir aux Sétifiens qui l’attendent depuis vingt ans déjà. Kheireddine R.

Francis «C’est un match

Sellama : «On n’a pas encore dit notre dernier mot»
Comment se déroulent les séances de travail cette semaine ? Plutôt dans le calme, certes, les séquelles de l’élimination sont toujours présentes, mais de moins et moins et l’équipe retrouve son équilibre petit à petit avec le retour de tout le monde au travail. Sortir en demi-finale n’est pas facile à admettre, mais il faut dire aussi que nous avons fait un excellent parcours et nous sommes sortis la tête haute lors de ce match. Vous n’avez pas plus de remords que ça ? Non, dans de telles conditions, on ne pouvait pas faire mieux. Beaucoup de joueurs blessés ou qui revenaient de blessures, une forte pression, un public chauffé à blanc, tout était contre nous, sans oublier un arbitrage pour le moins douteux. Cela dit, je crois que l’ASO n’a pas montré son vrai visage, mais on s’est tout de même bien battus. Je crois que si le match s’était déroulé sur terrain neutre, l’issue aurait été tout autre. A quelques matchs de la fin de la saison, quelles sont vos chances de finir parmi les cinq premiers puisque c’est là le dernier objectif qui vous reste ? Je crois qu’il y a un défi qui nous attend et on se fera un point d’honneur de le relever pour sauver la saison. Je pense aussi qu’on a de grandes chances de terminer la saison parmi les cinq premiers, puisqu’on recevra des équipes du haut du tableau. Pour peu qu’on arrive à bien gérer cette trêve et à récupérer tous nos blessés, on prouvera que l’ASO n’a pas encore dit son dernier mot. Ce sera difficile pour vous d’arrache un bon résultat à Omar-Hamadi où vous vous déplacerez lors de la prochaine journée de championnat pour y affronter l’USMA ? Difficile oui, mais pas impossible. On a l’habitude de réaliser de bons résultats là-bas, mais les matchs ne se ressemblent pas et il faudra donc sortir le grand jeu pour espérer un bon résultat. De toute façon, je reste confiant car comme je viens de vous le dire à l’instant, tout le groupe est résolu à relever le défi. On a laissé entendre que le MCS vous a sollicité, qu’est-ce que vous avez à dire à ce sujet ? J’ai entendu aussi parler de ça, mais il n’y a aucun contact officiel. Si c’est le cas, je remercie les gens de Saïda d’avoir pensé à moi, car c’est un honneur. Mais en ce moment, je me concentre sur mon équipe. D’ailleurs, je suis toujours sous contrat avec mon club, donc parler de mon avenir n’est pas d’actualité en ce moment. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

Simondi sera présent face au CABBA
Rassurez-vous, le président Serrar n’a pas décidé de limoger l’entraîneur Zekri, à quelques jours seulement de la grande finale de la Coupe d’Algérie, pour le remplacer par un ancien de la maison, à savoir l’exentraîneur de l’Entente actuellement au Qatar, Simondi. Il est prévu que ce dernier atterrisse à Sétif aujourd’hui pour récupérer quatre mois de salaire. C’est ainsi qu’il profitera de l’occasion pour assister au grand derby de l’Est.

L’Entente obligée de transiter par Le Caire
Malgré les interdictions des autorités locales de permettre à la direction sétifienne de transiter par Le Caire pour rejoindre la ville zambienne de Lusaka et disputer le match retour de Ligue des champions, cette dernière, et après un nouveau souci de visas avec la compagnie aérienne anglaise, a décidé d’opter pour la piste du Caire, du moment qu’elle est incapable de payer un avion privé pour effectuer ce long trajet. Kheireddine R.

12

Le Buteur n° 1186 Mardi 27 avril 2010

Coup d’œil JSK

Tant qu’il y aura des hommes

C’

est dans la douleur qu’on reconnaît les hommes ! Comme l’a si bien chanté le défunt célèbre chanteur de la cause berbère Lounès Matoub, qui, de son vivant, n’a jamais raté une sortie de la JSK, notamment en Coupe d’Afrique comme cette coupe ramenée du Zaïre à laquelle il a assisté. «Di l’hif idyetban wegaz !» pour ainsi reprendre fidèlement les propos de Matoub et qui correspondent totalement à la manière dont les Canaris ont réagi avant-hier après leur amère élimination de la demi-finale de la Coupe d’Algérie devant les gars du club de la capitale angolaise, le Petro Atletico, venu avec la ferme intention de rendre la tâche difficile aux Canaris sur leur pelouse à Tizi, eux qui ont l’opportunité bien entendu de les recevoir dans deux semaines chez eux. Les gars du Djurdjura ont donc prouvé à tout le monde qu’ils se battront dignement pour les couleurs de la JSK et promettent de conduire le bateau kabyle en poules de la plus prestigieuse coupe du continent. Trois jours après leur élimination en Coupe d’Algérie, suite aux tirs au but à Batna face au CAB, nombreux sont peut-être ceux qui avaient retenu leur souffle, craignant carrément un naufrage à Tizi. L’absence des supporters avant-hier en est une preuve, une absence qui aura été à l’avantage des visiteurs qui, il faut le dire, n’avaient ressenti aucune pression, jouant à leur aise comme s’ils étaient à Luanda, eux qui réussiront même une moitié de match favorable, en terminant la première partie à égalité de zéro partout. La volonté des Kabyles de marquer le plus grand nombre de buts avant la manche retour en Angola le 9 mai prochain s’est caractérisée par ces nombreuses occasions de scorer que les Tedjar and Co se sont procurées et qui ont trouvé le gardien Lama à la parade ou l’excès de précipitation. Heureusement pour la JSK que la physionomie de la seconde période fut meilleure à plus d’un titre puisque Hamiti, et après n’avoir été que l’ombre de lui-même, parvint enfin à donner l’avantage à son équipe avant que Aoudia ne vienne lui emboîter le pas à deux minutes de la fin du temps additionnel. Deux buts d’avance pourraient suffire pour les Canaris appelés dans deux semaines à confirmer en terre angolaise.

tour avant de passer aux poules. La JSK n’avait pas beaucoup d’informations sur cette équipe qu’elle a pourtant jouée par le passé ; néanmoins le staff technique s’est procuré une cassette vidéo du dernier match livré face au Raja à l’extérieur, chose qui lui a permis de connaître un peu plus l’adversaire.

Stratégie offensive payante…
En assistant à l’ultime séance d’entraînement qui s’est déroulée sur la pelouse du 1er-Novembre à la veille de ce match aller face au Petro Atletico, on s’est aperçus que Geiger allait apporter un changement à sa stratégie habituelle, notamment sur le plan offensif. Ainsi, le Suisse, Alain Geiger, opta pour un trio Hamiti-Aoudia-Seguer qui signe par la même occasion sa première titularisation à Tizi, et en Coupe d’Afrique de surcroît. Il était donc évident les intentions sont on ne peut plus claires, marquer autant de buts possible pour voyager sereinement en Angola le six du mois prochain.

Reprise des entraînements aujourd’hui

Les Canaris, qui ont perdu face à Batna, ont gagné face à la sélection angolaise !
Les supporters de la JSK devraient tout simplement être fiers de leur club. Il y a une semaine jour pour jour, la JSK fut accrochée à Batna par le CAB pour le compte de la demi-finale de la Coupe d’Algérie mais les camarades de l’excellent Maroci ont réussi à clouer le bec à leurs détracteurs et à réagir de fort belle manière en parvenant à reprendre avec les sensations des filets. Marquer deux belles réalisations face au Petro Atletico Angola n’aura pas été une sinécure. Les supporters de la JSK doivent apprendre que la JSK n’a pas joué face à une équipe africaine quelconque. En plus d’être le club le plus titré d’Angola, le Petro Atletico constitue le noyau, un réservoir de joueurs internationaux. Pas moins de six joueurs qui étaient avant-hier à Tizi ont disputé la 27e édition de la Coupe d’Afrique des nations qui s’est déroulée le mois de janvier der-

M

ci ro a

C’est à partir de cet après-midi que les CaQuelle mouche avait piqué l’entraînaris retrouveront le chemin des entraînements. Les Kabyles ne pouvaient pas espérer plus d’une neur Geiger pour faire sortir journée de récupération après leur victoire face l’homme le plus en forme sur le teraux Angolais du Petro Atletico puisqu’ils ont de- rain alors que la JSK n’avait pas assuré vant eux un match de championnat comptant entièrement son but lors de cette rencontre ? Le milieu de terrain, Tedjar, pour la mise à jour du calendrier face au que d’aucuns qualifient de maître à jouer CRB qu’ils disputeront ce vendredi nier chez eux à la JSK, est d’un apport précieux pour l’efaprès-midi à Tizi Ouzou. en Angola. Les fectif kabyle, disait-on sur la main courante Chamara et Jamuana lorsque ce dernier a rejoint avec un sentiment ont bel et bien affronté Antar d’inachevé le vestiaire laissant son équipe contiYahia, Ziani et Meghni. Que demander de plus à nuer avec un seul but d’avance. L’entrée de Ech Aoudia et Hamiti qui ont marqué deux jolies buts Chergui à sa place a, il faut le reconnaître, apporté qui pourraient s’avérer suffisants si, au match re- son lot de belles choses, notamment dans la stabitour, la ligne défensive joue son rôle convenable- lisation du jeu offensif avec toutes ces remontées ment en parvenant à empêcher les Angolais de sur le flanc gauche dont il est à l’origine. L’entrée de parvenir aux buts de Hadjaoui. Ech Chergui a donné l’occasion à Oussalah de reculer d’un cran pour pallier une éventuelle contreGeiger a bien fait de visionner les attaque. Mieux encore, c’est le jeune émigré qui fut cassettes des matches précédents à l’origine de la dernière passe lumineuse offrant Il est devenu indispensable pour chaque entraî- de son pied gauche magistral un caviar à Aoudia neur appelé à en découdre avec une formation qui ne se fera pas prier pour, d’une tête plongeante, dont il n’a aucune information sur le style de jeu corser l’addition au moment où il ne restait que de visionner seul puis avec ses joueurs une des cas- quelques miettes à jouer avant que Eddy Maillet settes des matches de son adversaire du jour, sur- siffle la fin de cet acte 1 à Tizi. tout lorsque le match revêt une importance Lyès A. capitale, comme ce fut le cas avant-hier face au Petro Atletico d’Angola, comptant pour le dernier

Ech Chergui, passeur décisif

«Le but de Aoudia nous qualifiera»
Il a été l’auteur d’une excellente prestation, de l’avis de tout le monde. Le milieu de terrain kabyle, Tayeb Maroci, aura non seulement été au four et moulin dans la récupération mais aussi a alimenté ses partenaires en bon nombre de balles de but. Accosté à la fin de match pour connaître ses impressions, Maroci a bien voulu nous les livrer.
Vous devez exprimer un grand ouf pour avoir marqué aujourd’hui deux buts au match aller, alors que dans quinze jours vous devrez vous y rendre en Angola pour la confirmation... Je vous assure que ça n’a pas vraiment été facile pour nous de se r e mett r e d e cette amère élimination mardi dernier en Coupe d’Algérie, notre moral a été sérieusement atteint. Nous avons tout fait pour l’oublier vite et faire de notre mieux pour réaliser un résultat positif afin de garder nos chances d’aller en poules de la Ligue des champions. On aura même constaté que vous avez voulu tuer le match très tôt, en témoignent ces nombreuses occasions ratées en première mi-temps. Qu’en pensez vous ? C’est normal, on jouait chez nous, donc c’était à nous de faire le jeu et d’aller les inquiéter. C’est vrai qu’au début, on voulait tout de suite marquer le premier but pour nous libérer, mais je dois avouer que nous sommes tombés sur une équipe coriace qui nous a vraiment rendus la tâche difficile. Néanmoins, la chose la plus importante que je devrais vous signaler est que nous n’ayons pas été pris de panique même si, à la mi-temps, le résultat est resté inchangé. Justement à votre sortie de la pelouse à la mi-temps, une frange de supporters vous ont pris à partie, cela ne vous a-t-il pas déstabilisés ? Vous savez quoi ? Je sais que nos supporters doivent nourrir un sentiment de regret suite à notre élimination en coupe. Cela a fait qu’ils ne se sont pas déplacés en masse aujourd’hui. Je crois qu’avec cette victoire, ils sauront revenir en masse partager avec nous la fin de saison. Nous avons besoin de leur soutien. A la mi-temps, on savait qu’il y avait de la place pour marquer plusieurs buts même si je dois reconnaître que si nous n’avons pas été efficaces en première mitemps, il faut accorder le mérite à leur portier qui les a sauvés de deux buts au minimum. La seconde a été plutôt meilleure ; quel a été le discours tenu par le coach ? A la pause, on a essayé de garder notre concentration totale pour le match, on savait tous que ce résultat de zéro partout est très compromettant d’autant que nous devrions jouer chez eux dans deux semaines. Je dois aussi dire que nous avons évité d’encaisser un but, chose qui aurait pu nous couper carrément les jambes. A force d’attaquer, on n’était pas à l’abri d’un contre. Le but libérateur est venu à point nommé libérer les esprits et même le jeu, si vous avez bien remarqué, a évolué. Un but aussi n’aurait pas été sécurisant, n’est-ce pas ? Connaissant un peu maintenant l’Afrique, on se devait d’en marquer un deuxième voire même un troisième, seulement il fallait d’abord gérer cette avance et opérer à l’offensive intelligemment. Le deuxième but est donc arrivé au grand soulagement de tous. Avec ce score, il ne nous reste qu’à jouer avec beaucoup d’abnégation, les poules ne devraient nous échapper. Vous contenterez-vous uniquement de garder ce score au retour, autrement dit jouer à la défensive ? Jamais nous tomberons dans ce piège. Il est vrai que nous avons pris une bonne option pour nous qualifier, mais nous irons en Angola non pas pour nous contenter de jouer durant 90 minutes en défense mais aussi pour marquer là-bas. Un but nous qualifiera directement aux poules et c’est déjà là un objectif plus intéressant que nous aurons atteint. Entretien réalisé par Lyès A.

Le Buteur n° 1186 Mardi 27 avril 2010

Coup d’œil JSK

13

Lama

(gardien de but du Petro Atletico)

Tout sur le déplacement de la JSK en Angola

«Je suis frustré !»
Lama, le deuxième gardien international, aura été celui qui a tout simplement privé la JSK de parvenir à scorer plutôt que prévu avec ses nombreux sauvetages décisifs devant les Tedjar et consorts. Les supporters de la JSK avaient même l’impression qu’il avait posé, comme de coutume chez les équipes africaines, des grigris sur les deux poteaux pour que la balle ne franchisse pas sa ligne. Non, il est l’un des meilleurs gardiens de but qu’a formé l’Angola. Sa présence dans l’effectif du club le plus titré, le Petro Atletico, en est une preuve. Approché au coup de sifflet final de la partie, et avec un mélange d’anglais et un peu de français, Lama nous a livré ses impressions à propos de cette défaite inespérée dans leur camp et de leurs chances d’aller aux poules. Ecoutons-le ! Vous devriez être déçu du résultat final de la partie après avoir tenu le score de zéro partout en première période, n’estce pas ? Mais bien sûr que je suis très déçu. Je suis fou de rage même, car on a bien démarré le match. On a même réussi à terminer la première mi-temps sur le score de zéro à zéro, un score qui, si nous l’avions maintenu, aurait été très positif dans la mesure où il nous reste encore un match à jouer au retour. Dommage qu’en deuxième mi-temps, on n’a pas été meilleurs. On comprend par là que vous avez complètement compromis vos chances d’aller aux poules... Non, ce n’est pas ce que je voulais dire, mais je pense que deux buts sont un peu trop. Ça aurait été encore mieux si on n’avait encaissé qu’un seul. Là, avec deux buts de retard, notre mission sera encore plus délicate au match retour, chez nous. Néanmoins, je suis encore optimiste, car nous saurons faire preuve de beaucoup de volonté pour d’abord rattraper le retard et ensuite marquer le troisième but synonyme de la qualification à la prochaine étape, qui reste pour nous un objectif à atteindre cette saison. Pensez-vous que cela reste du domaine du possible devant cette équipe dont vous connaissez maintenant le niveau de jeu ? Non, ça ne sera pas facile. Les joueurs de la JSK ne vont certainement pas jouer de cette manière au match retour. Aujourd’hui, ils ont ouvert trop d’espaces que n o u s n’avions pas su profiter pour les tromper, ils ont opéré carrément avec une stratégie ultra-offensive. J’imagine qu’au match retour, ils vont construire de véritables murailles pour nous priver de pénétrer dans leur surface. Mais je pense que nous aurons quand même notre mot à dire, nous allons jouer chez nous devant nos supporters. Donc tout reste possible. Entretien réalisé par Lyès A.

Les Canaris transiteront par Frankfurt

Après ce match aller terminé gagné sur le score de deux buts à zéro, les Kabyles du Djurdjura, qui effectueront dans quinze jours leur déplacement en Angola pour disputer la manche retour, connaissent déjà le programme de leur voyage. C’est ainsi que la délégation algérienne, que le président Hannachi conduira certainement, lui qui voudrait être aux côtés de ses jeunes joueurs, quittera le sol algérien à partir du tarmac de l’aéroport international Houari-Boumediène le six du mois de mai prochain. Ce sera finalement la capitale allemande qui sera la première escale des Kabyles, alors qu’au départ on avait du côté de la JSK annoncé que c’est via Casablanca que le déplacement devait avoir lieu.

d’un avion de la compagnie Germany Air, un vol direct sur la capitale Luanda.

Deux jours pour préparer la seconde manche
Les camarades de Tedjar arriveront en Angola le même jour, soit le six en soirée. Le staff technique pourrait éventuellement organiser une séance d’entraînement très légère, histoire de permettre aux joueurs de se dégourdir les jambes après plusieurs heures de vol. Néanmoins, ils auront devant eux deux jours pour préparer ce match retour avec bien sûr cette séance d’entraînement qui se déroulera au stade de la capitale.

Trois heures d’escale, puis le voyage reprend
Les Canaris ne devraient pas tarder en Allemagne puisqu’ils sont appelés uniquement à passer trois heures sur place, dans le cas où bien entendu le plan de vol ne connaisserait pas de retard. Car juste après, la délégation kabyle poursuivra son chemin à bord

Retour à Alger le lendemain de la rencontre
Les protégés d’Alain Geiger quitteront le sol angolais le lendemain du match retour face aux Angolais, suivant le même plan de vol que celui de l’aller, c'est-à-dire ils passeront d’abord par Frankfurt avant de rentrer à Alger. L. A.

Ce que vous devez savoir sur Daniel Bennett, l’arbitre du match retour JSK-Petro Atletico
que peuvent le penser certains. Il est l’un des plus jeunes arbitres à l’échelle mondiale, il est né le 28 août 1976, à Johannesburg. En ayant à peine trentequatre ans, Daniel Bennett a déjà derrière lui une riche carrière d’arbitre.

Hannachi
«Leur stade nous convient»
autre match à livrer.» «Ils donneront le meilleur d’eux mêmes pour nous qualifier aux poules. Le Petro Atletico dispose d’un grand terrain, très large même, qui convient parfaitement à notre style de jeu. Nous avons des joueurs qui aiment les espaces et les couloirs, il ne reste qu’à nous de confirmer», ajoutera-t-il.

Entre lui et Coffi Codjia, y a pas photo !
Ce que Coffi Codjia a distribué comme cartons rouges lors de la fameuse demi-finale de la dernière Coupe d’Afrique des nations à l’encontre de nos joueurs internationaux en Angola un certain 28 janvier 2010, le Sud-Africain l’a fait pendant toute sa carrière d’arbitrage. En effet, après plusieurs d’années d’exercice du métier d’arbitre, Daniel Bennett a distribué 101 cartons jaunes, contre 4 rouges.

«Les vrais amoureux du club n’insultent pas les joueurs»
Le président de la JSK a été très déçu par une frange de supporters qui ont pris à partie les joueurs de la JSK à la pause. Les Canaris ont entendu des vertes et des pas mûres de la part de certains supporters venus uniquement dans le seul but de déstabiliser le groupe, nous a révélé avec amertume Hannachi : «Je préfère voir cent, voire moins de supporters sur les gradins encourager l’équipe, au lieu de trouver plus que ce nombre en train d’insulter les joueurs. C’est vraiment écœurant. Les vrais amoureux de la JSK sont ceux qu’on trouve à nos côtés dans les moments difficiles, pas uniquement dans la joie.» Lyès A.

Comme rapporté dans notre édition d’hier, c’est l’arbitre international sudafricain, Daniel Bennett, qui aura été désigné par la Commission d’arbitrage de la CAF pour officier le match retour opposant la JSK au club angolais du Petro Atletico, le 9 du mois de mai prochain à Luanda, la capitale angolaise.

C’est le deuxième meilleur arbitre de l’Afrique du Sud
Le moins que l’on puisse dire sur l’arbitre sud-africain qui a donc pour nom Daniel Bennett, c’est qu’il est considéré comme étant le deuxième meilleur arbitre du pays de Nelson Mandela. Le numéro un reste incontestablement Gerrard Darmon

Il a arbitré Algérie-Egypte à Blida
Hasard ou pure coïncidence, les deux arbitres désignés pour ce troisième tour

de la JSK avant la phase des poules de la Ligue des champions africaine qui se joue en aller et retour connaissent bien l’Algérie pour avoir dirigé les matchs de notre sélection nationale. Quels matchs, s’il vous plaît ! Tous les deux face aux Egyptiens. Si Eddy Maillet, qui était en Algérie avant-hier en Kabylie plus exactement, pour officier le match aller JSKPetro Atletico, est devenu sans exagérer une célébrité nationale, lui qui a dirigé le match barrage ayant opposé les Verts aux Pharaons le 18 novembre de l’année dernière, à l’issue duquel l’Algérie s’est qualifiée au prochain Mondial, l’homme en noir qui officiera le match retour a lui aussi arbitré l’Algérie en juin dernier face à ses mêmes Egyptiens que nous avons battus avec l’art et la manière par trois buts à un.

Les Kabyles plus ou moins rassurés
Le moins que l’on puisse dire de la réaction des camarades de Hadjaoui, et des dirigeants de la JSK en particulier, après l’annonce de celui qui aura la tâche de diriger la manche retour en Angola, c’est qu’ils sont plus ou moins rassurés et confiants quant à un bon arbitrage qui sera juste et respectera l’éthique et les valeurs de la discipline. Après avoir été bien arbitré le match aller à Tizi Ouzou par le Seychellois, de l’avis même des membres de la délégation angolaise, les Kabyles souhaitent trouver en Daniel Bennett le même arbitrage que celui de Maillet. Ce qui ne favorisera aucune formation au détriment de l’autre et que le meilleur sur le rectangle vert gagne l’emporte, ni plus ni moins. L. A.

Le président de la JSK est sorti souriant du vestiaire où il avait insisté à présenter ses félicitations à ses poulains qui venaient de signer une victoire (2-0) face au Petro Atletico. Invité à nous parler du match retour qui sera vraisemblablement aussi difficile que cette première manche, le président Hannachi nous a dit : «On aurait pu marquer plus de buts et ce ne sont pas les occasions qui avaient manqué. Deux à zéro, on peut dire que c’est le score idéal en Coupe d’Afrique, mais ce que j’ai à dire à mes joueurs, c’est qu’il reste encore un

Félicitations
Le foyer de Hocine Zaarir vient d’être égayé le 24 avril dernier par la naissance d’un joli poupon qui porte bien son nom Aghilès. Ses amis, Saïd et Nassim, ainsi que les membres du bureau du club kabyle, la JSK, tiennent à lui présenter, en cette heureuse circonstance, leurs sincères félicitations tout en souhaitant prompt rétablissement à la maman.

A 34 ans, une grande carrière
Daniel Bennett n’est pas aussi vieux

14

Le Buteur n° 1186 Mardi 27 avril 2010

Coup d’œil Division 1
USMA-NAHD, demain en amical
La compétition ne devra pas manquer aux Rouge et Noir. En effet, comme ce fut le cas avant d’affronter l’USM Blida, les coéquipiers de Hamza Aït Ouamar disputeront un match amical demain, un deuxième match en une semaine après celui de samedi dernier face à l’équipe phare de la ville des Roses. La rencontre d’application aura lieu au stade Omar-Hamadi et mettra aux prises les Usmistes avec leurs homologues Nahdistes. Cette rencontre sera donc une occasion pour Saâdi d’aligner les jeunes, mais aussi les éléments en manque de temps de jeu. Pour rappel, pour préparer leur dernier match, les gars de Soustara ont donné la réplique à une équipe algéroise, et c’est du CRB qu’il s’agit.

USMA
En dépit de la défaite essuyée face à l’USMB

USMAn
Il est désormais banni par tous les Annabis
Abdeslam, de héros… à zéro !
Alors que les supporters annabis sont déçus par les résultats de leur équipe ces derniers temps, en perdant tout espoir de voir leur club participer l’an prochain à une compétition africaine, ils sont encore plus furieux contre l’ex-milieu de terrain du NAHD, Abdeslam. Ce dernier a fini par irriter non seulement le public, mais aussi la direction et le staff technique, par ses prestations en dessous de la moyenne. Il risque même de ne plus vêtir le maillot rouge et blanc jusqu'à la fin de saison.

Les jeunes, seule satisfaction

Un rendement de plus en plus laborieux

C

Reprise hier
En fin de compte, ce n’est pas tous les joueurs qui ont eu droit à deux jours de repos, comme nous l’avons annoncé dans notre précédente édition. En effet, les joueurs ont eu droit à un jour de repos et non pas deux. C’est donc hier que la reprise des entraînements à eu lieu au stade Omar-Hamadi. Lors de cette séance, nous avons constaté l’absence de plusieurs éléments dont les résidents hors Alger. Ces éléments là avaient bien sûr le feu vert des responsables pour prolonger leur repos.

omme tout le monde le sait, lors du dernier match contre l’USM Blida samedi dernier au stade MustaphaTchaker, les Rouge et Noir se sont présentés avec un groupe composé de plusieurs jeunes après que les responsables du club eurent pris la décision de ménager pas moins de cinq éléments titulaires, à savoir Rial, Khoualed, Aït Ouamar, Saïdoun et Daham. Cette décision a été donc une occasion pour les espoirs du club de faire une nouvelle apparition avec le maillot de l’équipe première. Parmi ces jeunes, on peut citer les noms de Mahdi Benaldjia, Zitouni et Tatem. Tous les trois titularisés dans l’entrejeu. Ils ont réussi à marquer des points malgré leur

manque d’expérience. Les jeunes joueurs alignés étaient d’ailleurs l’une des rares satisfactions, pour ne pas dire l’unique. En effet, malgré la défaite essuyée par leur équipe, ils se sont très bien battus. Mieux, ils ont réussi avec l’aide de leurs camarades, bien sûr, à faire couler de la sueur froide aux coéquipiers du Tchadien, N’Douassel Ezechiel, auteur d’un doublé ayant permis à son équipe de prendre le meilleur face à une équipe usmiste composée de plusieurs juniors.

confirmer tout le bien qu’on pense d’eux à chaque fois que l’occasion se présente, comme ce fut le cas d’ailleurs samedi à Blida. A l’image d’un Saïdoun qui s’est imposé ces derniers jours comme un élément clé dans le onze de Noureddine Saâdi, les jeunes de l’USMA n’ont pas froid aux yeux. Ils continuent d’ailleurs à avancer doucement, mais sûrement, à chaque fois qu’on fait appel à eux.

Ils ont confirmé tout le bien qu’on pensait d’eux
Annoncés comme la nouvelle vague et la nouvelle generation usmistes, les jeunes loups de l’USMA ne cessent de

Meklouche mérite plus de chance
Auteur de l’unique but de son équipe samedi dernier, Mouaouia Meklouche a, une fois de plus, montré qu’il méritait plus de chance. Aligné à un quart d’heure de la fin, le jeune milieu offensif n’est pas à sa première rentrée

réussie. D’ailleurs contre le CRB, il a délivré une passe à Daham lui permettant d’inscrire l’unique but de la partie et offrir par la même occasion une victoire importante aux Rouge et Noir. Toujours juniors, Meklouche est à sa deuxième année en équipe fanion. En deux saisons, il n’a que rarement eu la chance de montrer son talent. A six matchs de la fin du championnat, l’ex-international espoirs nous a déclaré en marge de l’entretien qu’il nous a accordé juste après la fin de la rencontre, qu’il se bat toujours aux entraînements pour espérer de gagner la confiance de son entraîneur. En enchaînent les belles prestations à chaque fois qu’il joue, Meklouche mérite vraiment qu’on lui fasse confiance.

Même si le coach Amrani lui a toujours donné la chance de débuter les rencontres importantes, vu son riche vécu, le milieu de terrain, Abdeslam, ne cesse de multiplier les sombres sorties, au grand désarroi des supporters qui ne comprennent pas la confiance de Amrani à un élément qui donne plus l’impression de marcher sur le terrain, que de multiplier les efforts pour rendre service à l’équipe.

Il n’a jamais prouvé son statut d’international
Déçu de ne plus faire partie des plans du sélectionneur Rabah Saâdane, lui qui a pris part à une partie du parcours de la qualification des Verts à la Coupe du monde, Abdeslam n’a jamais confirmé depuis sa venue à l’USMAn son statut d’international. Cela au moment où la direction annabie misait énormément sur lui pour jouer le rôle de patron et mener l’USMAn vers les sommets.

Il a bien calculé son arrivée à l’USMAn
A 32 ans, l’ex-Canari n’aurait pas trouvé meilleure destination après son départ de la JSK, que d’atterrir à Annaba et signer un contrat d’une saison seulement, contre la plus grosse prime de signature offerte par le président Menadi à ses joueurs, et qui dépasse largement le milliard. Une somme dont le joueur a déjà pris une bonne partie, avant même la fin de saison.

Adel C.

M. Benaldjia : «Nous nous rachèterons face à l’ASO»
Titularisé samedi dernier face à Blida, lors d’un match comptant pour la vingt-huitième journée du championnat. Mahdi Benaldjia a brillé en fournissant une belle prestation. Malgré la défaite, il fut l’un des meilleurs éléments sur le terrain. Actuellement en regroupement avec l’équipe nationale juniors, le frère cadet de Billel s’est dit déçu par la défaite concédée, mais aussi certain que ce revers ne va pas les empêcher lui et ses coéquipiers de continuer de travailler tout en espérant se racheter dès le prochain rendez-vous.
Avec un peu de recul, comment expliquez-vous la défaite essuyée à Blida ? Il n’y a pas d’explication précise. C’est toujours difficile de digérer une défaite. Si nous avions fait le déplacement à Blida, c’est pour revenir avec un résultat positif. Hélas, nous avons fini par perdre face à une équipe dont sa situation au classement ne lui permettait pas de concéder un nouveau faux pas, surtout à domicile. Ils luttent pour le maintien, et l’importance des trois points pour eux les a stimulés. Cette défaite est d’un goût amer parce qu’à mes yeux, nous aurions mérité mieux vu notre prestation. Ne pensez-vous pas que votre adversaire a su gérer le match mieux que vous ? Ils ont pris l’avantage après neuf minutes de jeu seulement. C’est clair que pour un début de match, on aurait espéré un meilleur scénario. Ce n’est pas facile d’encaisser deux buts en première période, mais malgré cette situation, nous n’avons à aucun moment baissé les bras. Nous avons continué à produire du jeu et créer des tentatives. Nos efforts ont été récompensés par un but venu tardivement. Cette défaite ne va-t-elle pas compromettre vos chances de finir parmi les cinq premiers ? Non. Je ne le pense pas. Dieu merci, les résultats de la journée ont été en notre faveur. Nous ne sommes pas trop loin du haut du classement. Lors de la prochaine journée, nous allons jouer à domicile, nous tâcherons de profiter de cette occasion pour nous racheter et nous relancer. Lors de la prochaine journée, vous allez recevoir l’ASO. Vous y pensez ? Naturellement, vu que c’est notre prochain match. Nous allons avoir assez de temps pour bien préparer cette confrontation. Vous êtes actuellement en regroupement avec l’équipe nationale des juniors. Comment se déroule ce stage ? Dans de très bonnes conditions. Nous n’avons pas à nous plaindre. Il y a toujours une bonne ambiance qui règne au sein du groupe. Actuellement, nous avons pour mission de préparer notre prochain match des éliminatoires. Il aura lieu dimanche prochain, et il nous opposera à la Sierra Léone. Vous vous êtes inclinés sur le score de deux buts à zéro lors du match aller. Pensez-vous que vous pouvez toujours décrocher la qualif ’ malgré ce retard à remonter ? Bien sûr que oui. Nous allons jouer à domicile, et devant notre public. Il n’y pas de doute là-dessus, nous comptons faire de notre mieux pour nous qualifier. Nous savons très bien ce qu’on attend de nous. Les joueurs sont tous motivés. Nous n’imaginons même pas un autre scénario que la victoire. Personnellement, je suis optimiste. J’espère que c’est le cas aussi pour mes coéquipiers.

De lourds soupçons sur son rendement face à la JSK
Pour éviter le déplacement à Tizi Ouzou en retrouvant ses ex-coéquipierses à la JSK, Abdeslam a multiplié les contestations à répétition envers l’arbitre pour recevoir un carton jaune. Mais lors des quarts de finale de la Coupe d’Algérie, Abdeslam a renconté ses anciens équipiers. Et à la surprise générale, Abdeslam n’a à aucun moment de la partie paru se donner à fond, ce qui a laissé les portes grandes ouvertes aux plus folles rumeurs.

Amrani ne devra plus compter sur lui dorénavant
Déçu par les récentes prestations de son poulain, le coach Amrani, qui a de nouveau donné la chance à Abdeslam de débuter la rencontre face au MCEE, vendredi dernier, songe à faire plus confiance à Dif ou Hemami à l’avenir, en écartant définitivement de ses plans celui qui n’aura plus qu’à partir de Annaba par la petite porte.

Gasmi est passé devant le conseil de discipline
Dans un autre registre, et même s’il était lui aussi impliqué dans une sale affaire, après son altercation avec l’entraîneur Amrani, l’attaquant Gasmi, qui est passé hier devant le conseil de discipline, a de nouveau affirmé aux dirigeants qu’il est prêt à parler en toute franchise avec Amrani pour clore définitivement ce sujet et se concentrer sur le reste de la saison.

Entretien réalisé par Adel C.

Mehdi T.

Le Buteur n° 1186 Mardi 27 avril 2010

15

Coup d’œil CRB

Boussehaba en contact avec l’Espérance de Zarzis, Ahly Matari et Moustaqbal Gabes
attaquant Brahim Boussehaba est en train d’effectuer une époustouflante phase retour avec son équipe. D’ailleurs, son absence s’est fait ressentir lors de la dernière confrontation en Coupe de la CAF face à Amal Atbara. Ce joueur pourrait même changer d’air et embrasser une expérience professionnelle la saison prochaine en Tunisie, car même s’il reste toujours sous contrat à l’issue de cet exercice le président du CRB ne s’opposera pas à son transfert. A condition que l’offre de l’équipe qui veut bénéficier de ses services préserve l’intérêt du joueur et le club à la fois. En effet, c’est un manager tunisien qui l’a proposé à des formations lo-

Des changements en perspective face à la JSK
Les Belouizdadis sont unanimes à dire que le dernier match qu’a livré l’équipe face à Al Amal d’Atbara a essoufflé les joueurs, en raison du voyage harassant qu’ils ont effectué pour rallier cette ville soudanaise qui se situe à 280km au nord de la capitale Khartoum. De retour à Alger, les joueurs ont confié à leur entraîneur qu’ils sont très fatigués, car certains d’entre eux n’ont pas fermé l’œil durant plus de vingt-quatre heures. Ainsi donc, l’entraîneur Mohamed Henkouche a décidé d’opérer des changements en prévision de la prochaine rencontre que livrera l’équipe le 30 avril face à la JSK au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, où il compte faire reposer certains éléments, notamment ceux qui ont déployé de gros efforts lors du match aller face à l’équipe d’Atbara. Il faut s’attendre ainsi à ce que le coach fasse jouer certains éléments qui ont fait banquette au match aller, ou ceux qui n’ont pas fait le déplacement avec l’équipe à l’image de Boussehaba, Bendahmane et Aksas.

L’

cales après qu’il eu supervisé Boussehaba à Alger et c’est le manager algérien Mohamed Merabet qui était derrière ce contact. Quant aux formations tunisiennes qui s’intéressent aux services de l’attaquant du CRB, il s’agit de l’Espérance de Zarzis qui occupe actuellement la neuvième place en championnat. Ainsi que Ahly Matari qui jouera sans aucun doute la saison prochaine en élite, car cette formation tunisienne occupe actuellement la deuxième place au classement. Outre ses deux équipes, la formation de Moustakbal Gabes s’est aussi mise de la partie, mais Boussehaba ne semble nullement intéressé pour jouer dans le second palier d’autant plus que cette équipe lutte pour sa survie en élite.

Son manager devait rencontrer hier Kerbadj
Une source digne de foi nous a

confié que le manager de Boussehaba, en l’occurrence Mohamed Merabet, devait rencontrer hier le président Mahfoud Kerbadj pour approfondir les discussions au sujet du transfert du joueur dans l’un des clubs tunisiens la saison prochaine. Quant à Boussehaba, il nous a affirmé qu’il reste concentré sur son travail avec l’équipe, lorsqu’on sait que d’importants rendez-vous attendent l’équipe à commencer par le match retard face à la JSK. Avant d’affronter l’équipe soudanaise Amal Atbara dans le cadre du match retour de la coupe de la CAF. Autrement dit, le joueur laisse le soins à son manager pour s’occuper de son transfert et s’il n’aura pas l’offre qu’il souhaite avoir, il restera avec le CRB où il est en train de revenir à son meilleure niveau. K. M.

Akniouène appelé à donner des explications

Mekhout gardera les bois en cas de blessure de Ousserir
a défaite concédée par le CRB au match aller de la Coupe de la CAF n’est pas faite pour remettre ses chances de qualification en cause. Bien qu’il s’agisse d’un score piége, où les poulains de Henkouche doivent au moins inscrire deux buts sans encaisser pour éviter d’aller à la séance des tirs au but. Ce qui inquiète le plus les Belouizdadis c’est la suspension de Fellah qui pouvait bien éviter de prendre un carton au Soudan, car il était inutile pour lui de prendre le temps dès la 28’. Etant privé des services de Fellah, c’est logiquement Nassim Ousserir qui prendra sa place sur le terrain, mais sans avoir une doublure sur le banc des remplaçants pour les raisons qu’on a déjà évoqué. Ainsi donc, du côté du staff technique on pense dès maintenant à une solutions de rechange pour parer à toute mauvaise surprise, du fait que Ousserir n’est pas à l’abri d’une blessure au cours de la rencontre. Le staff technique, et après mure réflexion, a jeté son dévolu sur le milieu de terrain Sid Ahmed Mekhout.

L

Il n’est de secret pour personne que le défenseur latéral du CRB, Redouane Akniouène, n’a pas apprécié le fait qu’il ne soit pas titularisé face à Amal Atbara. Bien qu’il n’ait pas affiché son mécontentement d’une manière directe, Akniouène s’est montré démobilisé à l’échauffement ce qui a déplu à son entraîneur et aux dirigeants présents sur les lieux. Ainsi, le joueur est appelé à donner des explications sur son attitude, car les Belouizdadis ne veulent laisser passer aucunt écart de discipline en cette fin de saison. Cela afin d’aider Henkouche à imposer une ligne de conduite digne de ce nom, notamment après l’incident qui s’est produit à Rabat. Seulement, Akniouène ne risque aucune sanction mais il sera tout simplement rappelé à l’ordre. Au Chabab, on veut préserver le groupe afin d’atteindre l’objectif tracé qui n’est autre que la qualification au tour des poules pour la Coupe de la CAF.

cupération où il est en train de retrouver son meilleur niveau. Ainsi, Mekhout sera dans le onze rentrant et jouera dans son poste habituel, et c’est Ousserir qui sera remplacé par un joueur de champ s’il sera blessé, et à ce moment là Mekhout prendra sa place dans les bois du CRB. D’autre part, le staff technique prépare même un autre joueur pour le convertir au poste de gardien de but si cela s’avère nécessaire, car même Mekhout n’est pas à l’abri d’une blessure lors des deux prochains matchs respectivement face à la JSK et le CABBA. K.M

Fellah titulaire pour préserver Ousserir
Quant au portier Mohamed Fellah, il restera titulaire afin de préserver Ousserir. On ne veut prendre aucun risque pour lui, lorsqu’on sait que seul Ousserir et Fellah possèdent une licence africaine. En effet, si par malheur Ousserir sera blessé lors de la rencontre face à la JSK ou celle du CABBA, le CRB sera contraint d’aligner un joueur de champ au poste de gardien de but face à Al Amal Atbara, du moment que Fellah est suspendu pour le prochain match de la Coupe de la CAF, après avoir écopé d’un deuxième avertissement lors du match aller. C’est donc pour cette raison que Ousserir ne sera pas titularisé pour les deux prochains matchs du championnat.

Il sera titularisé en tant que joueur de champ

Toutefois et même si du côté du staff technique on prépare Mekhout pour le match retour de la Coupe de la CAF, Mekhout sera soumis à un entraînement spéciafin de le convertir en gardien fique de gardien de but ce mercredi, et ce afin de but occasionnel, si le proqu’il puisse s’habituer à ce poste. Cependant blème se pose le jour de la renle joueur va s’entraîner la veille du match contre. Mais il ne sera pas face à la JSK avec le groupe pour prépasacrifié en le laissant sur le banc rer son match d’une manière ordinaire des remplaçants, lorsqu’on connaît la valeur du joueur au niveau de la ré-

Début d’entraînement spécifique pour Mekhout ce mercredi

Henkouche veut préserver la forme de ses joueurs
En plus des changements qu’il compte opérer face à la JSK, le coach du CRB tient aussi à faire tourner son effectif face au CABBA, afin de préserver la forme de ses joueurs en prévision du match retour de la Coupe de la CAF. En effet, les Belouizadadis accordent une grande importance à cette épreuve qui est le seul objectif du club en cette fin de saison, où les camardes de Younès gardent leurs chances intactes pour passer à la phase des poules. K. M.

Boudjelti : «On prépare des solutions»
A ce sujet nous avons jugé utile de prendre attache avec l’entraîneur des gardiens de buts du CRB en l’occurrence Djamel Boudjelti, qui fort de son expérience nous dira : «On prépare déjà des solutions, nous avons jeté notre dévolu sur le joueur qui répond à ce profil, à savoir celui qui a une bonne lecture du jeu et qui saura répondre à nos attentes. Mais je pense que la situation n’est pas alarmante, car on jouera sur notre terrain, et puis il y a peu de chances pour être confronté à une telle situation.»

16

Le Buteur n° 1186 Mardi 27 avril 2010

Coup raté JSMB
Reprise cet après-midi
A l’issue de la dernière rencontre qu’ils ont jouée devant le NAHD, les Béjaouis ont eu deux jours de repos. C’est aujourd’hui donc à 16h que les coéquipiers de Zerdab reprendront le chemin des entraînements au stade de l’Unité maghrébine pour préparer leur match de championnat prévu à domicile devant le CAB. Après le dernier match raté devant le NAHD et après voir perdu leur troisième place, les Béjaouis auront certainement à cœur de se racheter afin d’assurer cette place au podium avant la fin de cette saison.

Fallait-il se relâcher à ce point ?

L

es Vert et Rouge ont raté une excellente opportunité de récolter trois précieux points, samedi dernier face au NAHD, et par la même occasion, réussir à préserver leur troisième place qu’ils ont perdue au profit de l’USMH. A l’image des dernières rencontres qu’ils ont ratées à domicile depuis le début de cette phase retour, les Béjaouis ont affiché une fragilité mentale flagrante et n’ont montré aucune détermination pour mettre en danger leur adversaire du jour. Atteinte moralement, l’équipe chère à Tiab n’a pas su trouver les ressources nécessaires pour arracher la victoire devant un adversaire pratiquement condamné à la relégation. Ce dernier match nul a fait perdre à l’équipe sa troisième place et l’a replacée juste derrière l’USMH à la quatrième place du classement, ce qui pousse à dire que beaucoup reste à faire au sein de cette formation qui aura toutes les peines du monde pour reconquérir cette troisième place tant convoitée par d’autres clubs encore, à l’image de la JSK, l’USMAn et même le WAT. Malgré le fait qu’elle dispose d’un effectif très riche, l’équipe a besoin de retrouver sa cohésion et ses automatismes dans le jeu.

Bitam, Cab et Bouazza dans le viseur

Deux mois et demi sans la moindre victoire !
Bien qu’elle n’ait pas perdu le moindre match à l’extérieur depuis le début de cette phase retour, l’équipe de la JSMB n’a pas gagné le moindre match aussi depuis deux mois et demi maintenant. La dernière victoire remonte au mois de février dernier contre l’USMB à Blida.

Bel

h dar lak «Notre objectif sera atteint»
Pour le latéral gauche de la JSMB, son équipe aurait pu arracher la victoire le week-end dernier devant le NAND. Amar Bellakhdar estime que la situation n’est pas dramatique et que lui et ses coéquipiers feront tout pour se ressaisir lors de la prochaine journée pour retrouver leur troisième place. Tout d’abord, un commentaire sur le match nul que vous avez réalisé devant le NAHD ? Que voulez-vous que je vous dise, c’est un nul au goût de défaite, on n’a pas eu de chance. On a fourni une belle prestation lors de cette confrontation, surtout en deuxième mi-temps où nous avons eu pas mal d’occasions que nous n’avons pas bien exploitées malheureusement. Le résultat final ne reflète pas la physionomie de la rencontre. Les Nahdistes nous ont surpris par leur premier but dans les premières minutes. Certains disent que vous avez sous-estimé votre adversaire ? Non jamais ça, un match n’est jamais gagné d’avance. Je pense que lors de cette rencontre, on a eu plusieurs occasions de scorer, surtout en deuxième période, mais l’efficacité nous a fait défaut encore une fois. Nous pouvions en finir avec eux en première période, mais on a raté des buts tout faits et cela avait redonné confiance aux jeunes Nahdistes qui ont pu nous marquer. On aurait pu mieux faire, mais le foot est ainsi fait, il faut donc accepter. Cette situation risque même de vous perturber en prévision de votre prochain rendez-vous en championnat, n’est-ce pas ? Certes, perdre des points comme ça bêtement a toujours des effets négatifs sur l’équipe, mais je pense vraiment qu’il faut mettre ce match aux oubliettes et ne plus y penser. Désormais, on tourne la page, on doit se concentrer sur le reste du championnat. Il reste encore six matches à jouer et on fera de notre mieux pour récolter le maximum de points. Ce n’est pas ce match nul qui nous arrêtera, seulement on doit assurer maintenant afin de sauver notre saison. Mais vous avez perdu votre

Pire encore, les Béjaouis ont même perdu à domicile devant l’ASO lors de la 25e journée. Pour plus d’explications sur le plan comptable, l’équipe béjaouie n’a récolté que six points seulement sur les sept derniers matchs qu’elle a joués, ce qui confirme le recul des Béjaouis durant cette phase retour. Cette situation inquiète plus d’un dans l’entourage du club et même l’entraîneur Menad n’arrive toujours pas à comprendre ce fléchissement. Les Béjaouis, qui ont réussi à battre le MCEE, le MSPB et l’USMB chez eux lors de cette phase retour sans compter les matchs gagnés en déplacement lors de la phase aller et à tenir en échec les grands ténors de notre championnat, à l’image de la JSK, n’ont même pas pu battre une

équipe qui est à l’agonie. C’est dire que la JSMB a beaucoup changé et que l’équipe, qui a réussi à tenir tête aux clubs qui prétendaient au titre, n’existe plus. Sinon comment expliquer alors la victoire historique de l’ASO sur la JSMB à Béjaïa et le dernier faux pas contre l’USMH à domicile alors que cette équipe n’a jamais réussi avant cela à sortir indemne de ses déplacements à Béjaïa ?

Certains joueurs ont la tête ailleurs
Plus que des rumeurs, la situation actuelle montre que certains joueurs ont déjà la tête ailleurs. Quelquesuns sont en fin de contrat, d’autres ont les oreilles qui sifflent et la tête rêveuse à des perspectives de car-

rière plus avenantes sous d’autres cieux. Bref, les joueurs ne sont pas tous mobilisés pour la cause de la JSMB qui lutte pour sauver sa saison en se classant au moins troisième. Et ça se ressent sur le terrain où le collectif accumule les faux pas journée après journée. Les Béjaouis doivent toutefois se concentrer sur l’unique objectif du club pour ce qui reste à jouer en championnat, à savoir le podium. Car la direction de la JSMB qui a déboursé tant d’argent cette saison ne sera satisfaite que par une place au podium. Ce sera aussi une vraie consolation pour les milliers des supporters qui attendent déjà depuis assez longtemps de voir leur équipe se faire une place dans la cour des grands. S. A.

troisième place ? Oui, mais ce n’est pas pour longtemps, car cette troisième place est notre objectif pour cette saison et donc on fera tout pour l’atteindre. Si on arrive à gagner nos matches à domicile et récolter au moins quelques points de nos déplacements, on terminera certainement sur le podium, mais il faut se battre jusqu’au bout, car ce ne sera pas facile. Et comment voyez-vous les choses maintenant ? Comme je viens de vous le dire, on a raté ce match, mais il faut retenir la leçon. Ce n’est pas le moment de se décourager, on n’est pas loin de la troisième marche du podium et cela veut dire que nos chances restent intactes de terminer la saison sur le podium. Votre prochain match en championnat, ce sera devant le CAB, comment se présente-t-il pour vous ? Ce sera une rencontre très difficile pour les deux équipes. Batna a une bonne équipe qui revient en force ces dernières semaines. Malgré cela, notre mission est d’arracher les trois points et nous ferons tout notre possible pour atteindre cet objectif. On doit s’offrir les trois points si on veut retrouver notre place sur le podium. On n’a plus le droit à l’erreur, le championnat est notre dernière carte, donc il faut assurer. Entretien réalisé par S. A.

Le club phare de la capitale des Hammadites a commencé d’ores et déjà à préparer la saison prochaine. Le chairman béjaoui a exigé un recrutement judicieux en prévision de la saison 2010-11. Les responsables de la JSMB veulent mettre le paquet pour la saison prochaine, surtout que de grandes entreprises du pays veulent entrer en force dans le capital de la future SARL JSMB avec les perspectives qui pourraient s’ouvrir, comme le recrutement des meilleurs joueurs du championnat. L’entraîneur Djamel Menad, qui a vu pratiquement toutes les équipes, a été charmé par les qualités de certains joueurs. Le président Tiab a même impliqué le coach béjaoui dans l’opération recrutement en prévision de la saison prochaine. Ainsi, une première liste est déjà établie par le coach et elle comporte les noms des joueurs à contacter, comme Bitam (CABBA), Cab (CSC) et Bouazza (ESS). Les Béjaouis sont en train de ratisser large pour trouver les meilleurs éléments dans notre championnat afin d’apporter le plus à cette équipe qui veut jouer carrément le titre à partir de la saison prochaine.

Tiab insiste sur Hemani
L’attaquant de l’Entente de Sétif, Nabil Hemani, est toujours sur les tablettes du président Tiab. Le joueur en question intéresse sérieusement le boss béjaoui, même si le joueur n’a pas été contacté d’une manière officielle par la JSMB. On croit savoir que la direction béjaouie compte faire le maximum pour le convaincre de porter le maillot vert et rouge la saison prochaine. Hemani pourrait atterrir à Béjaïa cet été vu que les responsables de la JSMB sont déterminés à mettre le paquet pour l’enrôler. Mais pour éviter la surenchère, Tiab veut concrétiser la transaction dans la discrétion la plus totale et il compte profiter de la venue de Hemani à Béjaïa lors de la dernière journée du championnat pour conclure son transfert juste au baisser du rideau. S. A.

Le Buteur n° 1186 Mardi 27 avril 2010

17

Coup d’œil Division 1

USMH
L’USMH est troisième, mais l’opposition refait surface

NAHD
Mihoubi poursuit son aventure avec les jeunes
L’entraîneur du Nasria Mohamed Mihoubi a affirmé qu’il ne craint pas de poursuivre son aventure avec les jeunes et la politique de promotion pour bâtir une équipe d’avenir. Il affirme que ces jeunes ont donné entière satisfaction contre la JSM Béjaïa, samedi passé, et compte les intégrer pour le reste du championnat. Mihoubi est convaincu de sa politique même si au départ certains s’étaient opposés à sa décision d’aligner une équipe rajeunie. Finalement les deux juniors, Aït Ali et Regad, ont donné satisfaction, le premier nommé a été d’ailleurs l’auteur du but de son équipe face aux Béjaouis. Même les supporters ont fini par adhérer à sa politique sans se priver de le montrer à leur manière en réservant une longue ovation aux jeunes lancés dans le bain. L’entraîneur des Sang et Or affirme en outre qu’il comptera encore une fois sur les jeunes face au MC El Eulma lors de la prochaine journée, surtout que l’équipe est au bord de la relégation. Selon lui, les nouveaux promus possèdent de grandes qualités et peuvent apporter le plus escompté pour l’équipe. Avant leur intégration ils étaient quelque peu sous pression à cause de l’enjeu. Mais désormais ils sont libérés psychologiquement, notamment avec le soutien indéfectible des supporters et peuvent donc avoir un meilleur rendement dans les prochaines sorties.

Incroyable mais vrai
passant par Ahmed Kabri, Lefki et Oubaïdi ces présidents ont souffert de cette supposée opposition composée d’une trentaine de personnes.

Enfants du club, l’atout majeur des opposants
En fait, ils ne sont pas nombreux ces malintentionnés mais de par leur influence parmi les supporters ils arrivent toujours à semer le doute et à provoquer la zizanie avant de s’éclipser quelques mois pour passer l’hiver au chaud, et réapparaître à l’approche du printemps. Voilà qu’on y arrive justement, à ces personnes qui depuis quelques semaines ont réapparu à El Harrach. Normal dirions-nous, si l’on tient compte de la période et de leurs habitudes. Pour être plus précis, on dira que ces opportunistes forts de leur passé en tant qu’anciens et enfants de l’équipe utilisent cet atout pour faire croire leur amour au club. C’est ce qui se passe actuellement où chaque jour ces personnes se rencontrent au même endroit, et au lieu de trouver des solutions pour venir en aide au club, ils étalent leurs idées destructives. Ils passent des heures à descendre en flammes ceux qui, au même moment, font face aux problèmes de l’équipe et courent jour et nuit à la recherche de ressources financières pour subvenir aux besoins du club.

lors que des milliers de sportifs sur le plan national parmi eux des présidents, dirigeants de clubs ou encore des techniciens et joueurs de haut niveau reconnaissent et avouent que l’USMH est actuellement l’une des meilleures équipes du championnat, il s’avère qu’à El Harrach il y a des mécontents qui reprochent aux dirigeants actuels une mauvaise gestion. Cela semble incroyable pour ceux qui suivent de loin l’évolution et les évènements sportifs, pensant que la ville d’El-Harrach baigne dans l’ambiance et la joie de ses nombreux fans. Mais c’est une réalité pour ceux qui vivent de près les évènements

A

sportifs de cette localité. La question qui se pose est de savoir comment ose-t-on critiquer la gestion des dirigeants actuels alors que l’équipe, avec des moyens minimes, défie les grosses cylindrées en se plaçant en haut du tableau et s’apprêtant à mettre le pied sur le podium.

Ce n’est rien d’autres qu’une mentalité
Décidément, les mentalités dans le milieu sportif et plus précisément dans l’entourage de l’USMH ne changeront jamais tant que certains opportunistes sont toujours là. En fait, il s’agit de personnes connues à El Harrach pour être des éternels op-

posants qui, pour des intentions toujours inavouées, sèment le doute et provoquent la zizanie. Mais ceux qui connaissent bien le milieu sportif harrachi savent que ces gens ne sont là que pour leurs intérêts personnels et qui dès qu’ils ne trouvent pas leurs comptes ils réagissent durement en sortant leurs armes pour détruire ceux qui sont à la tête du club. En effet, tous les présidents qui se sont succédés à la tête de l’USMH durant les 25 dernières années témoignent avoir souffert de cette mentalité de certains considérés malheureusement comme proches du club et qui, chaque fin de saison refont surface pour critiquer la gestion du président en place. De Mana à Laïb en

N. R.

ESS - USMH le 4 mai
La Ligue nationale de football a rendu public hier, sur son site internet, le programme du mois de mai jusqu’à l’avant dernière journée. A la lecture de ce programme, on remarquera que l’USMH jouera son prochain mach le 4 mai à Sétif où elle affrontera l’Entente, avant d’affronter le CRB à Rouiba quatre jours plus tard.

Mana : «Laib doit préciser qui des présidents ont laissé des dettes»
es propos tenus par le président Laïb dans un récent entretien qu’il nous a accordé, où il avait affirmé que le blocage des comptes est dû à des dettes antérieures laissées par ses prédécesseurs. Cela n’a pas été sans susciter une réaction de Abdelkader Mana, l’ancien président de l’USMH, qui se sentant visé a réagi pour savoir de quel président voulait parler Laïb. «Quand Laïb affirme que le blocage des comptes est dû à des dettes antérieures laissées par les anciens dirigeants qui se sont succédés à la tête du club, cela ne peut me laisser indifférent. Donc, Laïb devait préciser quel président a laissé des dettes. Concernant la dette envers la Caisse de sécurité sociale, Laïb doit savoir que cette dette est vieille de 18 ans. C’est-à-dire depuis qu’il a pris en main pour la première fois les commandes du club, en 1992. Depuis, aucun président y compris lui et moi n’avions été en règle avec la Caisse de sécurité sociale. S’il y a eu cumul, c’est parce qu’il est le premier à n’avoir pas payé les frais. A chaque fois on trouvait des arrangements avec la direction qui acceptait de nous accorder des échéanciers, mais aucun des présidents n’est allé jusqu’au bout de ses engagements avec la Casoral.»

Match amical face à l’USMA
Pour meubler le vide occasionné par la trêve du championnat, l’entraîneur Mihoubi a programmé un match amical demain contre l’USM Alger. Le match aura lieu au stade de Bologhine. Ce sera une occasion pour le coach husseindéen de préparer le prochain match contre le MCEE et par la même occasion voir à l’œuvre d’autres jeunes joueurs.

L

lans.»

«Le bilan moral est positif»
Parlant de la gestion de l’actuelle direction, Abdelkader Mana avoue que les résultats réalisés par l’équipe dans son parcours en championnat sont très satisfaisants. «Si l’on tient compte des moyens dérisoires du club et des résultats réalisés sur le terrain, je dirai que le bilan moral de l’actuelle direction est très positif. Maintenant, on attend la présentation du bilan financier pour porter un jugement global», a dit l’ancien président de l’USMH avant de conclure en félicitant les responsables actuels. «Je tiens à féliciter tous les dirigeants actuels de l’USMH, car cette réussite n’est que le fruit de leurs efforts et des staff technique, administratif, et en particulier les joueurs.». Nacer-Eddine Ratni

USMH - USMA à El Harrach
La suite des rencontres se succédera à raison de un à deux matchs par semaine pour tous les clubs de la division une. Après le derby contre le CRB, l’USMH se déplacera à Annaba avant de croiser le fer avec l’USMA dans un autre derby. Ce match attire l’attention de par sa domiciliation au stade Lavigerie.

Mekkaoui suspendu
Le défenseur Zinedine Mekkaoui sera le grand absent face au MC El Eulma lors de la prochaine journée. Face à la JSMB, il a en effet écopé d’un troisième avertissement synonyme d’une suspension automatique. Mekkaoui sera remplacé par l’autre arrière latéral gauche, Sofiane Abbas.

42 buts, la meilleure attaque du championnat
Avec 42 buts inscrits depuis le début de saison, dont 23 depuis le début de la phase retour, la ligne d’attaque de l’USMH est en voie de battre un record. Il faut dire que cela fait bien longtemps que l’USMH n’a pas fait autant que cette saison. Selon les statistiques, même du temps de la grande équipe de l’USMH des années 80 le compartiment offensif n’a pas réussi autant de buts que cette année. Seule l’année 70 de l’époque de Salmi, Tahar, Abdelkader, Chenafi, Hadjeloun et autres avaient fait autant sinon mieux.

La direction exige des contrats de deux saisons
Lors d’une réunion les dirigeants du club ont décidé de ne plus accepter des contrats moins de deux saisons. L’expérience avec certains joueurs a donné à réfléchir aux dirigeants qui veulent assurer la stabilité dans l’effectif et la continuité dans le travail. Tous les contrats doivent être dorénavant au minimum de deux saisons pour les nouvelles recrues. Et pour les jeunes du cru, les dirigeants comptent leur faire signer des contrats de longues durées, soit plus de cinq ans comme auparavant avant de permettre au club de bénéficier des services de son réservoir une fois que les joueurs auront gagné en maturité. S. H.

«Elire un commissaire aux comptes avant l’AG»
Par ailleurs l’ancien président de l’USMH n’a pas omis de parler de la prochaine assemblée générale qui aura lieu début mai. En fait, Mana s’étonne que la date soit fixée pour la semaine prochaine alors que les bilans devraient être approuvés par un commissaire aux comptes élu par une assemblée générale. «A ma connaissance, on n’a pas encore élu un nouveau commissaire aux comptes après la fin du mandat de l’ancien. Donc, pour se conformer à la règlementation, Laïb doit d’abord tenir une AG pour l’élection d’un commissaire aux comptes avant celle pour l’adoption de ses deux bi-

La défense se porte beaucoup mieux
D’aucuns parmi les supporters de l’USMH ont dû remarquer que lors des derniers matchs le compartiment défensif se porte beaucoup mieux qu’avant. Même si sur le terrain la moyenne de buts encaissés se maintient à un but par match, les supporters ont remarqué que les défenseurs ne s’affolent plus à chaque contre de l’adversaire. Cette constatation nous a été confirmée par la plupart de ceux qui suivent de près les matchs de l’USMH en championnat.

18

Le Buteur n° 1186 Mardi 27 avril 2010

Coup d’œil USMB

Blida, si près… et si loin du but !

ASK
Aït Djoudi : «Le nul aurait été plus équitable»

La reprise aujourd’hui
vec trente et unités à prenAprès la victoire acquise face à dre lors des un points au comp- l’USMA, samedi dernier, Assas a six dernières teur, les Vert octroyé à ses joueurs deux jours journées de de repos. La reprise se fera et Blanc de Mokhtar championnat cet après-midi à Assas ne sont pas assurés pour atteindre Tchaker. de se maintenir. Mais leur premier, et même en réalisant une fin de unique, objectif. parcours moins bonne que l'an passé, les Blidéens ont les moyens d'attein- L’objectif « minimal » dre la barre des quarante-deux, voire Face à plusieurs équipes, surtout quarante-trois unités qui serait syno- celles reçues à Blida, les camarades de nyme de salut. Être un entraîneur Zemmouchi ont bêtement laissé pasconnu et reconnu exige d’avoir de so- ser l'occasion de réduire leur objectif lides connaissances en arithmétique. minimal à un plus petit nombre Les chiffres, Assas connaît, comp- d’unités, se faisant prendre en contre, tant habilement et maîtrisant parfai- comme des enfants, par les attaquants tement la subtile moyenne anglaise… de la JSK, du WAT, de la JSMB et auLe coach de l’USMB a dû bosser sur tres, alors que la victoire, si précieuse, l'addition de six facteurs, équivalant leur tendait les bras. Neuf à dix points de six rencontres, lui permettant d'as- donc, c'est ce qu'il faudra aller chersurer la pérennité du club en D1. Il est cher, le plus vite possible, pour éviter en effet d’usage, dans notre cham- une fin de saison usante, nerveusepionnat, de fixer la barre du maintien ment. Voilà une tâche qui semble à la à un certain nombre de points. Les portée des Blidéens, s’ils se montrent Blidéens ont donc, au moins, douze moins naïfs. La saison dernière pour-

A

rait servir de leçon aux joueurs de Blida. Au soir de la 16e journée, ils comptaient 16 points. Les Blidéens avaient donc carburé au super dans la seconde moitié du parcours, récoltant vingt-trois points en 15 matchs. Dans le même laps de temps, et à titre de comparaison, il faudra à cette équipe de l’USMB de réaliser le même parcours que l'an passé. Dans ces conditions, ils ont donc largement les moyens de dépasser la barre des quarante points. Pour y parvenir, Assas espère pouvoir compter sur une fin de parcours, de certains joueurs, en fanfare. Ne diton pas que l'histoire est un éternel recommencement ? Le calendrier se prête-t-il à ce que les joueurs de la ville des Roses sortent la tête de l'eau ? La plupart des points de l'an passé avaient été ramassés à domicile. Cette saison, les joueurs de l’USMB n'auront que trois réceptions, pour autant de matchs à l'extérieur. Cette saison,

l’USMB est la plus mauvaise équipe à domicile du championnat.

Impératif : «Faire la loi»… chez soi !
Il faudrait donc, changer le fusil d’épaule et se remettre à faire la loi… chez soi. Pour cela les joueurs de Blida doivent aller à l’essentiel, cela signifie qu’ils ont tout intérêt à être en constante recherche d’efficacité. Le beau jeu, c’est bien, mais marquer des buts, c’est mieux. Le football ne ressemble en rien au patinage artistique. On ne donne pas de notes « techniques ». On gagne des points quand on met le ballon dans les filets un plus grand nombre de fois que l’adversaire. C’est justement ce que doivent réapprendre à faire les joueurs de le ville des Roses, au plus vite. Prendre les neuf points mis en jeu, sur ses terres est faisable, mais pour cela, il faut être très forts… et surtout aller au charbon ! Slimane B.

Zaïm : «… Tout sera mis en branle pour assurer le maintien »
Le président blidéen est de ceux qui ne baissent pas les bras. Il veut inculquer à ses joueurs cette « grinta » qui leur permettra de se battre jusqu’au bout pour assurer le maintien. D’un autre côté, il veut que les choses soient claires en ce qui concerne le dû des joueurs. Il y a eu entente sur un échéancier et la direction du club s’y tiendra scrupuleusement. Dans le long entretien qu’il nous a accordé, avant le match important contre Annaba, il évoque, entre autres ses relations avec les autres présidents et avec les membres des instances fédérales, qu’il juge être au beau fixe. c’est ce que nous avons l’intention de faire…» Le président abordera la question liée à la deuxième tranche de la prime de signature, il tiendra à être clair à ce sujet. «… Tous les joueurs ont touché la première tranche de leur prime de signature, pour le reste, une date a été convenue. Cet échéancier sera respecté et aucune dérogation, pour quelque raison que ce soit ne sera acceptée… D’un autre côté, il y a obligation de résultat, car les joueurs sont payés pour effectuer un travail et ce dernier doit être fait… » fasse en public, du moment que nous nous concertons très souvent sur la stratégie à adopter lors de tel ou tel match… Cette stratégie est bien sûr choisie par l’entraîneur et il m’en fait part, ce qui n’a rien de choquant. Il y a une confiance mutuelle et cela est important pour la bonne marche de l’équipe… » Pour ce qui est de sa présence sur le banc et de ses interventions en cours de jeu, pour distiller des conseils aux joueurs, Zaïm dira, non sans esquisser un sourire : «… Je sais ce qui se dit à ce propos et, croyez-moi, cela ne m’atteint pas du tout. En tant que premier responsable du club, il est de mon devoir d’être près de mes joueurs. Je ne vois pas ce qu’il y a de choquant à ce que je prenne place sur le banc. Il m’arrive d’intervenir lors de certaines phases de jeu, mais je pense que ce sont là des réactions normales pour un président qui aime son club… »

« Le maintien... la balle est dans le camp des joueurs !»
Pour le président blidéen, les premiers responsables de la situation vécue par le club sont les joueurs. C’est à eux de redresser la barre. «… Je pense que nous avons mis les joueurs dans les meilleures conditions pour qu’ils s’expriment du mieux qu’ils peuvent sur le terrain… Les résultats sont loin de ceux espérés. Cela est surtout dû aux contreperformances enregistrées chez nous, à Blida… Notre objectif est de monter une équipe d’avenir, c’est ce qui explique la politique de rajeunissement qui a été prônée… Nous savions que nous allions souffrir, de toutes les façons c’est le cas d’un très grand nombre d’équipes. Il faut se battre et

«…C’est certain, des joueurs m’ont déçu…»
Le président de l’USMB n’a voulu faire le procès de personne quand on lui a demandé de donner son appréciation des joueurs. Il parlera des recrues qui ont à prouver et à montrer autre chose que la prestation étalée jusqu’à aujourd’hui. «… C’est certain, que nous attendions plus de plusieurs joueurs. Je ne saurais vous dire si cela est dû à un problème d’adaptation ou autre. De toute façon, nous avons tout fait pour qu’ils s’épanouissent à Blida, cela n’a malheureusement pas été le cas… Je serais plus intransigeant avec les joueurs qui ont rejoint l’effectif au mercato. Ces derniers devaient apporter un plus à l’équipe, ceci n’a été fait qu’en partie ou pas du tout… Je ne peux pas vous dire que je suis satisfait de leur rendement, car on attendait beaucoup plus d’eux. C’était à eux d’apporter un souffle nouveau à l’équipe, et jusque-là ils ont été auteurs de prestations tout justes moyennes, nous attendons beaucoup plus d’eux. Toujours est-il, j’ai bon espoir qu’ils ne nous décevrons pas, car ils possèdent de réelles qualités… »

« L’USMB, une SPA… pourquoi pas ! »
Comme annoncé, dans une précédente édition, un dossier pour le passage à une SPA (société par actions) du club blidéen a été déposé au niveau du MJS. Cette demande avait reçu, on le sait, l’aval du directeur de la jeunesse et des sports de Blida et du wali. Le président blidéen nous dira à ce sujet : «… C’est une excellente chose pour l’USMB que ce passage au statut de SPA, car le problème financier sera résolu une fois pour toutes, mais il faut savoir que cette ouverture au capital ne pourra se faire qu’avec l’implication de bailleurs de fonds privés, qui ne s’engageront que s’ils sont certains que cette opération est intéressante sur le plan financier et qu’ils percevront des dividendes. Il faut pour cela que des choix soient faits, et il est impératif de trouver les personnes morales ou physiques qui ont des liens, disons affectifs, avec le club, même si dans ce genre d’engagement, le volet financier est primordial… Il faut aussi, et la volonté de le faire existe, que l’USMB puisse disposer à sa guise du stade Tchaker… Au niveau de Blida, voir le plus grand club de la région passer au statut de CSP (club sportif professionnel) est loin d’être une utopie…» Slimane B.

« Sur le banc, je réagis comme un président qui aime son club… Sans plus ! »
Le boss blidéen a tenu à répondre à certains de ses détracteurs qui l’accusent de s’ingérer dans les affaires des membres du staff. «… Jamais, au grand jamais, je ne me suis mêlé du travail ou des prérogatives d’un entraîneur. Comment voulez-vous que je le

Dans cet entretien avec l’entraîneur de l’ASK, on a senti une amertume inhabituelle dans les propos de Aït Djoudi qui n’arrive toujours pas à se remettre du dernier revers de son équipe face au CAB. Comment expliquez-vous cette défaite face au CAB samedi dernier ? Si l’on revient au match, je trouve que mon équipe a bien commencé la rencontre. On était bien en place et on a raté trois réelles occasions d’ouvrir la marque en première période. En deuxième partie du match, je dois dire que la faute de mes joueurs était de chercher le match nul, alors qu’on devait bien gérer et réduire les espaces et essayer de tromper l’adversaire. On a encaissé ce but sur une faute du gardien et une autre de marquage, deux fautes impardonnables qu’on a payées cash, mais je dois préciser qu’on a été solides défensivement et c’est très important pour nous. On a perdu malheureusement. On sent dans vos propos une certaine amertume alors que le match s’est joué à l’extérieur, pourquoi tant de déception ? Ce genre de défaite est très dur à avaler. Si vous vous rappelez la défaite contre le MCA. Ce jour-là on a senti que le leader était plus fort que nous donc on ne regrette rien, alors que vendredi passé c’était différent. Je pense que le nul aurait été plus équitable. Après la fin du match, qu’avezvous dit à vos joueurs dans les vestiaires ? J’ai été très vexé du résultat final, j’ai montré aux joueurs ma colère afin de les secouer un peu. Ensuite je suis allé féliciter Biskri et on a parlé. Maintenant on doit oublier ce faux pas et regarder vers l’avenir afin de bien préparer nos prochains rendez-vous. Le prochain match sera contre une solide équipe du WAT, comment voyez-vous cette confrontation ? Cela va être un match intéressant pour nous et forcément difficile. Je pense que c’est notre vrai virage, on doit leur poser des problèmes et assurer devant nos supporters. Nous n’avons plus le droit à l’erreur car ce qui va venir sera plus dur. C’est pour cela qu’on doit gagner tous nos matches à domicile et essayer de glaner une victoire de l’extérieur pour atteindre notre objectif. Un mot aux supporters ? Cette période est cruciale et on a besoin du soutien de nos supporters. Je lance un appel pour qu’ils viennent nous soutenir dans les matches qui nous restent à disputer. Pour le moment on doit s’éloigner du doute et de la pression pour bien gérer les six rencontres qui nous restent pour assurer notre objectif qui est de maintenir l’ASK parmi les grands. Entretien réalisé par Abdou H.

Le Buteur n° 1186 Mardi 27 avril 2010

19

Coup d’œil Division 1

MCO
belabesien, soulagé par L’arrière gauche la décision de revoir sa suspension à la baisse, a décidé de reprendre le chemin des entraînements avec le groupe. Il s’est présenté en effet hier matin au stade pour prendre part à cette séance avec la conviction de voir sa suspension annulée, et jouer ce match contre le MC Alger qui connaîtra également le retour de Ouasti.

WAT
Le WAT avec les honneurs
Si la bande à Fouad Bouali n’a pas réussi à glaner le moindre point lors de sa confrontation face au leader mouloudéen au stade de Rouïba, pour le compte de la vingt-huitième journée, elle est sortie au coup de sifflet final comme la tête haute. En effet, tout le monde est en train de reconnaître que le club tlemcénien mérite un respect total pour tout ce qu’il fait depuis le début de saison. Par conséquent, ce n’est pas cette courte défaite face au leader qui va nuire au bon parcours des Widadis jusqu'à l’heure actuelle.

Bengorine a repris hier les entraînements

MCO - MCA à Bouakeul ?
achant que le match face au MCA sera celui du maintien, les Hamraoua veulent mettre toutes les conditions de leur côté. Ainsi, l’on vient d’apprendre que les responsables oranais envisagent de domicilier cette rencontre au stade Habib-Bouakeul dans lequel le MCO arrivait toujours à disposer de ses adversaires même les plus tenaces. L’idée en question aurait, en effet, plu aux joueurs qui ont été à l’unanimité d’accord pour revenir à ce stade qui leur a permis la saison passée de revenir en Nationale Une, en gagnant pratiquement toutes rencontres mêmes celles à huis clos. Il faut dire que les dirigeants du club veulent jouer sur le plan moral avec ce genre de décision afin de provoquer ce tant attendu déclic psychologique, mais aussi de gagner ce très important match qui leur permettra d’assurer enfin le maintien. Mais, pour cela, ils doivent solliciter la Ligue nationale pour l’informer de cette décision qui n’est pas encore prise à 100%.

S

Daoud boude de nouveau
Décidemment, l’affaire Daoud Bouabdellah ressemble beaucoup à un feuilleton puisque, encore une fois, le joueur a décidé de boycotter l’équipe au chemin du retour en informant certains de ses coéquipiers avoir pris l’irrévocable décision de rester chez lui. Comme prévu, le joueur ne s’est pas présenté à la séance d’entraînement d’hier. Chose qui prouve que Bouabdellah a mis à exécution ses menaces de boycott.



Belatoui : «On doit battre le MCA n’importe où»
N’ayant pas voulu évoquer ce probable changement de domiciliation, le coach du Mouloudia affirme que son équipe sera dos au mur face au MCA, et que seuls les trois points l’intéressent. «Nous sommes condamnés à gagner notre prochain match que ce soit à Zabana ou ailleurs. Nous avons grillé

plusieurs jokers et n’avons pas le droit à l’erreur», dira l’entraîneur qui a longuement discuté avec ses éléments avant le début de la séance d’entraînement avant d’ajouter : «Il faut qu’on oublie la défaite d’El Harrach, et penser au match contre le MCA dont on connaît bien la valeur. A nous de nous préparer en fonction de l’adversaire.»

Des absences à la reprise
Apparemment, certains éléments du Mouloudia ne semblent pas encore avoir pris conscience de la situation de l’équipe en ratant la séance d’entraînement d’hier matin. Les Daoud, Sebbah, Kaïd, El Bahari, Zmit, Habi et Meddahi ont brillé par leur absence. Abattu, le président du Mouloudia, qui avait l’habitude de suivre les entraînements sur la main courante a préféré monter à la tribune.

«On aurait pu éviter la déroute»
Reconnaissant que l’USMH était supérieure, Omar Belatoui pense toutefois que son équipe aurait pu éviter



une défaite par un tel score : «Il n’y a pas l’ombre d’un doute, l’USMH méritait sa victoire, elle était nettement supérieure. Mais, même si la défaite était inévitable on aurait pu faire en sorte qu’elle soit moins humiliante que ce 5 à 2. Je pense qu’à un moment donné du match on a pu faire jeu égal avec les Harrachis, mais les erreurs commises, notamment au niveau de la défense et du marquage, ont fini par avoir raison de l’équipe entière. On a payé cash nos erreurs.» Amine L.

Une défaite «presque» logique
Face à une formation mouloudéenne qui se dirige doucement mais sûrement vers le titre de champion d’Algérie, les poulains de Bouali n’avaient pas vraiment grand-chose à espérer de ce déplacement périlleux à Rouïba. En fait, les plus optimistes à Tlemcen ont été unanimes à dire que le MCA n’allait pas rater l’occasion de faire le plein à domicile pour creuser l’écart sur son poursuivant direct, l’Entente de Sétif, et ce quel que soit le prix à payer.

Boussaâda «On ne sait pas comment récupérer le ballon sur le terrain»
puisqu’elle dispose d’une équipe jeune avec des éléments fougueux et assoiffés de victoires. C’est pourquoi ils ont répliqué directement. C’est toutefois nous qui leur avons donné l’occasion de nous battre sur un tel score. Comment ça ? Le MCO est une équipe qui joue très bien au ballon, et c’est tout. J’ai constaté que mes coéquipiers font bien circuler le cuir sur le terrain, mais notre grand défaut est d’ignorer comment le récupérer ensuite. Dès qu’on perd le ballon, l’adversaire arrive toujours à aller au bout de son action. Soit par un six mètres, soit un but. L’USM Harrach que je considère comme la meilleure équipe du championnat s’est montrée très efficace, et c’est ce qui explique ce résultat lourd. Comment avez-vous vécu les moments d’après-match ? Il est très difficile pour un joueur qui évolue au MCO de digérer ce genre de défaite. Personnellement, j’avais honte en répondant à deux personnes qui m’ont appelé sur mon mobile pour confirmer ce résultat. Je n’avais rien à dire pour justifier cette déroute car, finalement, la faute incombe aux joueurs. Pourquoi ? On a parlé d’argent le président nous a octroyé une partie, on a parlé du plan technique on nous a changé d’entraîneur. Alors qu’allons-nous dire cette fois-ci. Je pense que la balle est dans notre camp car on est tombés dans la complaisance en ne pensant qu’au maintien. A chaque fois, on disait qu’il ne nous reste que quelques points pour assurer notre survie. On a laissé filer bêtement des points durant cette phase retour et on se retrouve désormais dos au mur. Ne craignez-vous pas que le doute s’empare du groupe ? On ne va pas se voiler la face. On a perdu confiance en nos moyens. Une défaite comme cela ne peut que nous faire douter. Maintenant, on doit faire nos calculs pour éviter le pire. Il faut savoir surmonter nos peurs et nos doutes car il s’agit de l’avenir du MCO. Il faut que chaque joueur prenne ses responsabilités, car c’est nous qui sommes les premiers responsables de la situation de l’équipe. A nous de nous racheter. Inutile de vous informer que le succès devient impératif face au MCA… On sait bien ce qui nous attend face au MCA. Les trois points devront rester à Oran par n’importe quel moyen. Nous allons affronter le leader du championnat, donc on doit se méfier et se préparer sur tous les plans. Je pense que ce match devra enfin nous réveiller et nous obliger à faire l’effort nécessaire sur le terrain pour gagner ce match. Un match que vous allez rater à cause du troisième carton que vous avez reçu contre l’USMH... J’aurais bien aimé jouer ce match car j’ai un tempérament de gagneur. Face à El Harrach, j’ai joué avec un grand engagement ce qui m’a valu ce carton qui était d’ailleurs inévitable. Mais je viendrai soutenir mes coéquipiers contre le MCA car ce match est d’une extrême importance pour nous. Entretien réalisé par Amine L.

Les joueurs veulent rejouer au plus vite
Dépités de revenir avec une défaite d’Alger, malgré une très bonne prestation, les Bleu et Blanc ne veulent pas perdre espoir de finir la saison sur le podium. En effet, ils espèrent rectifier le tir à l’avenir et glaner le maximum de points possibles d’ici la fin de saison pour prétendre jouer l’an prochain une compétition internationale.

El Bahari répond à Mihoubi «Laissez-moi tranquille Monsieur !»
Furieux contre les sorties de l’entraîneur du Nasria, Mihoubi, El Bahari a fini par sortir de son mutisme : «J’ai accepté toutes sortes d’accusations même si elles sont gratuites de la part des journalistes qui m’ont accusé à tort durant ce match contre le NAHD, mais constater qu’un entraîneur s’acharne sur moi de cette façon est vraiment inadmissible», dira El Bahari qui fait allusion au coach du NAHD qui l’accuse d’avoir été l’auteur du geste qu’on a collé à Bengorine. «S’il veut disculper Bengorine, chose que je souhaite bien avant lui, il n’avait pas à m’accuser à sa place. Heureusement que les images de l’ENTV et la feuille du match sont là pour prouver que je n’ai rien fait du tout car, au moment du but, mes coéquipiers se sont tous dirigés vers moi pour me saluer. Je n’ai fait aucun geste au public du NAHD. Alors pourquoi ce monsieur s’acharne contre moi. Il n’est tout de même pas si mauvais perdant parce que j’ai été l’auteur du but égalisateur qui a condamné son équipe !»



A. L.

Le latéral droit des Rouge et Blanc a été le joueur le plus marqué par cette lourde défaite, concédée au stade du 1er-Novembre face à l’USMH. Comment expliquez-vous cette défaite concédée à El Harrach ? Je pense que nous avons payé cash nos erreurs, pas défensives mais collectives. Nous avons donné l’occasion aux attaquants harrachis de venir de plus loin. Chose qui nous a coûté cher. Je suis vraiment très en colère, car on n’aurait jamais dû perdre de la sorte si on avait fait montre de combativité sur le terrain. Mais personne ne s’attendait à un tel score… Même nous on ne s’y attendait pas car le match est allé très vite. L’adversaire a ouvert le score et nous sommes parvenus à égaliser. C’est là qu’il fallait essayer de ne pas perdre de ballons et ne plus offrir les espaces à des éléments comme Hamia (Boualem) et Djabou. Mais je pense qu’on a joué trop naïvement, croyant que l’USMH allait se refroidir après notre but. Cette équipe a été loin d’être impressionnée

Khroub, un nouveau déplacement risqué !
Programmé le 4 mai prochain, la bande à Fouad Bouali devra attendre avant de rejouer devant son public à l’occasion du grand derby de l’ouest face au Mouloudia d’Oran, puisque les équipiers de Mustapha Djallit devront effectuer un second déplacement de suite. En effet, le WAT affrontera la formation de l’ASK, relégable et qui va elle aussi tout faire pour battre les Widadis et espérer sauver sa place parmi l’élite. Othmane Riyad Baba Ahmed

20

Le Buteur n° 1186 Mardi 27 avril 2010

Coup d’œil Division 1

CAB Un voyage en Afrique du Sud, un lot de terrain et 50 millions en cas de victoire en finale
est ce que nous a appris le président du CAB, Farid Nezar. Un voyage en Afrique du Sud, pour assister aux rencontres de la sélection algérienne, en plus d’un lot de terrain dans la wilaya Batna, pour chaque joueur. Cette promesse émane de la wilaya de Batna. Concernant le CAB, une prime de 50 millions de centimes est promise aux joueurs en cas de victoire lors de la finale qui se disputera ce samedi. Ainsi, les autorités de la wilaya de Batna s’alignent sur leurs homologues de Sétif puisqu’à Sétif le wali aurait promis entre autres de payer le voyage en Afrique du Sud aux joueurs de l’Entente en cas de victoire en finale de la Coupe d’Algérie.

MSPB
Un entraîneur dans les prochains jours
Les dirigeants du MSPB, ou ce qu’il en reste, se réuniront dans les prochains jours pour désigner le nouvel entraîneur du club. Les dirigeants du MSPB pensent installer le coach dans les plus brefs délais. Pour l’heure, seuls Zidani, le président, et Zedam, membre du comité directeur, continuent à se présenter ou à faire des déplacements. Les autres dirigeants, comme Maâla, Salhi, Grabsi, Hacin et Bitam se font de plus en plus rares. C’est sans doute la déception suite à la relégation du club en Division1 qui a fait que les principaux dirigeants du club ont pris du recul, mais leur retour se fera au moment opportun laisset-on entendre dans l’entourage du club.

C’

les petites divisions. L’USC qui évoluait naguère en Division1 joue actuellement en inter région. Tout comme l’USMK. L’IRBK évolue en Régionale1 après avoir joué en Division 2.

Mise au vert à l’hôtel Marsa
Les Rouge et Bleu se déplaceront ce mercredi à Alger pour une mise au vert, qui durera jusqu’au jour de la rencontre, c'est-à-dire samedi. Le CAB a décidé d’élire domicile à l’hôtel Marsa qui se trouve à Sidi Fredj, sur la côte ouest d’Alger. Soit trois jours et trois nuits.

200 bus et un déplacement gratuit pour les Chouayas
Concernant le déplacement à Alger des supporters du CAB, le président nous apprend que les Chouayas feront le déplacement gratuitement. «On va mettre à la disposition de nos supporters 200 bus. Le déplacement de nos fans est gratuit. Le voyage aura lieu le vendredi prochain à partir de 20 heures.» Les supporters du CAB arriveront le jour de la finale, tôt le matin. Le retour se fera après la rencontre.

Le CAB sollicite la Ligue pour une réduction de la sanction de Kab
Le président Farid Nezar vient de solliciter la Ligue nationale pour une réduction de la peine de l’attaquant Amine Kab. «Nous avons envoyé une demande à la Ligue pour que le joueur Kab, qui a écopé d’un carton jaune en championnat, soit gracié. On s’est dit que si Zemmamouche a vu sa sanction réduite considérablement, on peut espérer à notre tour de voir notre joueur Kab autorisé à participer à la finale.»

Mouassa en pole-position
La piste Latrèche s’est éloignée quand le président Zidani avait décidé de se séparer du coach. Zidani n’avait pas apprécié les absences de Latrèche. Ce dernier était à Alger pour le diplôme de 3e degré. On laisse entendre que le coach, qui est à même de faire l’unanimité autour de sa personne serait Kamel Mouassa. Il est responsable en partie du maintien du MSPB, lors de la première saison des Noir et Blanc en Division1. Il avait réussi à booster l’équipe. Il a été vu à plusieurs reprises à Batna sur invitation de Zedam. Il faudrait pour que le retour de Mouassa soit possible que Zidani soit d’accord, ce qui ne serait pas encore acquis.

Quelle somme touchera le vainqueur de la Coupe d’Algérie ?
Si la somme allouée au finaliste de la Coupe d’Algérie est connue et serait de l’ordre de 9 millions de dinars, celle allouée au vainqueur de la Coupe d’Algérie n’est pas encore connue. Dans le contenu du règlement de la Coupe d’Algérie, il n’est fait nullement mention de la somme que touchera le vainqueur de la Coupe d’Algérie. Les responsables du CAB nous avaient avoué ne pas être en mesure de nous communiquer la somme exacte que la FAF a décidé de mettre en jeu.

Bourahli souffre toujours du gros orteil
L’attaquant du CAB, Amir Bourahli, souffre toujours. Il a rechuté contre le MCA quand Harkat lui avait écrasé l’orteil avec ses crampons. «Le sang a giclé au niveau du gros orteil. J’ai des soucis lors des accélérations. Je n’arrive pas à prendre mes appuis car je souffre.» Cette blessure qui dure depuis la moitié de la phase retour gêne considérablement le joueur. C’est sans doute pour cette raison qu’il se voit maintenant distancé par les buteurs du championnat que sont Hanitser et Bouguèche qui ont marqué chacun 14 buts. Bourahli en a marqué 10 cette saison.

Oum El Bouaghi et Khenchela soutiennent le CAB
Le Chabab de Batna sera soutenu lors de la finale par plusieurs régions proche de Batna. En plus des communes avoisinantes, les amoureux de la balle ronde dans les wilayas de Khenchela et d’Oum El Bouaghi feront le déplacement à Alger pour soutenir le CAB. Il faut noter que les clubs phares des villes de Khenchela et d’Oum El Bouaghi végètent dans

Une tenue spéciale pour la finale
L’équipementier du CAB qui est une firme espagnole aurait promis une tenue spéciale pour la finale de la coupe d’Algérie. Les supporters du CAB la découvriront samedi prochain. Les responsables du CAB avaient signé un contrat avec cet équipementier en marge du 9e ballon d’or.

CABBA
Départ à Sétif à 15h 30
Vu la courte distance qui sépare les deux villes, la délégation du CABBA ralliera la capitale des hauts plateaux après le déjeuner et une courte sieste c'est-à-dire à partir de 15h 30. Après l’arrivée fixée à une heure plus tard, les joueurs rejoindront directement les vestiaires et le match débutera à 19 heures probablement à guichets fermés. Il faut signaler que l’effectif s’est entraîné hier lundi en nocturne au stade du 20-Août de Bordj.

Zedam et Zidani étaient les seuls présents à Bordj
Les deux seuls dirigeants qui se sont déplacés à Bordj sont Zidani et Zedam. Les autres membres du comité directeur ont brillé par leur absence.

Bitam «Nous ramènerons au moins un point de Sétif»
dez-vous sur les chapeaux de roues, faisant forte impression pour ensuite vous donner des sueurs froides au cours des dernières minutes ; comment expliquez-vous cette situation ? Il est vrai qu’on pouvait tuer ce match en première mi-temps et même en début de seconde période mais le but que nous avons marqué prématurément s’est avéré comme un véritable piège pour nous puisque nous sommes tombés dans la facilité. Nous avons raté beaucoup d’occasions dont un ballon sur la barre d’Ammour et le penalty raté de Bentayeb. Pour vous dire qu’on pouvait gagner par un score plus lourd. Cependant ce qui nous intéressait le plus c’était les trois points de la victoire. On aurait dit que vous aviez un peu la tête ailleurs sachant que vous serez appelés à jouer ce mardi le match retard contre l’ESS… Notre prestation moyenne s’explique surtout par le fait que nous avions renoué avec la compétition après une assez longue période. Dans ces conditions, il est très difficile pour n’importe quelle équipe de jouer avec tous ses moyens. C’est vrai que le fait d’avoir un autre match à jouer quelques jours plus tard face à l’ESS qui n’est pas n’importe quel adversaire ne vous donne pas l’envie d’y laisser toutes vos forces surtout que plusieurs joueurs reviennent de blessure et que d’autres n’ont pas pu être alignés pour la même cause. Le match de Sétif on a commencé à y penser juste après le coup de sifflet final. Comment voyez-vous le déroulement de ce grand derby ? Comme d’habitude, il sera riche en rebondissements et en suspense. Nous respectons beaucoup notre adversaire qui renferme au sein de son effectif presque tous les meilleurs du championnat mais en ce qui nous concerne, nous n’en ferons pas un complexe et nous jouerons nos chances à fond pour au moins ramener un point de là-bas. Les Sétifiens ont été bien accueillis au cours du match de la phase aller, qu’attendez-vous en retour ? Que nous soyons traités de la même manière pour que ce match attendu par tous les amoureux de la balle ronde retrouve son charme. Le fairplay sera au rendez-vous et que le meilleur gagne. On imagine que vous ne voudrez pas rater ce rendez-vous, n’est-ce pas ? Bien sûr mais il y a la décision du coach en dernier lieu. Nous avons un bon groupe et de bons éléments surtout au milieu du terrain, secteur ou la concurrence est de mise cette saison. J’espère être au mieux de ma forme afin de faire partie des onze rentrants. Entretien réalisé par A. B.

Le milieu de terrain qui a été préféré à Illoul au milieu du terrain offensif face au MSPB estime que son équipe peut créer l’exploit encore une fois à Sétif, surtout qu’au niveau administratif tout est rentré dans l’ordre. En effet, les joueurs veulent à tout prix grimper Linares suspendu au classement pour clôtuLe Portugais sera le seul joueur rer le championnat à un qui ratera ce rendez-vous tant atrang plus qu’honorable. e
tendu à cause du 3 carton jaune écopé contre le MSPB. Il laissera un vide dans l’axe central défensif mais Abbas a déclaré qu’il trouvera la solution à cette défection de taille. Il compte en effet composer un axe avec Benlouhem et Loucif qui étaient sur le banc face à Batna en plus de Bakha reconverti ces derniers temps en défenseur après avoir débuté la saison dans son poste de prédilection en tant que milieu récupérateur. L’absence de Linares permettra au moins le retour du 2e étranger de l’équipe, le Camerounais Essomba qui sera utilisé comme joker. A. B.
Quel commentaire faites-vous sur le dernier succès acquis aux dépens de votre ancienne équipe, le MSPB ? Nous avons trop souffert ces derniers temps mais quelques jours avant le match contre le MSPB, il y a eu un léger mieux, ce qui a influé positivement sur le mental des joueurs qui n’avaient en tête que les trois points pour nous éloigner de la zone dangereuse. Le match a été difficile car l’adversaire s’est accroché et n’a pas perdu l’espoir de nous surprendre. Cela dit, vu la longue période difficile qu’on a vécue, ce succès va nous remettre sur la bonne voie. C’est un match assez bizarre puisque vous avez démarré ce ren-

Chaouati et Belhadi deux juniors alignés comme titulaires
Bendjaballah a décidé de faire confiance aux jeunes du cru. Il avait aligné le jeune Belhadi, un récupérateur né en 91, et Chaouati, le latéral droit né en 90 au moment où des cadres comme Loukili et Amaouche étaient sur le banc de touche. Ces deux éléments pourraient quitter le club à la fin de la saison, tandis que les jeunes pourraient être appelés à faire partie de l’effectif lors de la saison prochaine.

1er but de Debous cette saison
Le longiligne défenseur central du MSPB, Rabah Debous, vient de marquer son premier but cette saison sous le maillot du MSPB. Il est arrivé durant le mercato et il a signé un contrat de 18 mois. Le MSPB tient à le garder, mais il faudra négocier le montant de la prime de signature, précise le joueur.

Le Buteur n° 1186 Mardi 27 avril 2010

21

Coup d’œil Super D2

RCK
Le maintien passe par Bentalha
Le RCK sera une fois encore devant un sérieux obstacle à surmonter pour renforcer ses chances de maintien en Super D2, ou plutôt assurer définitivement sa survie. Les Vert et Blanc seront opposés a une formation avide de succès et qui n’est pas prête à faire le moindre cadeau. Occupant la treizième place au classement, les joueurs de Bentalha n’ont pas vraiment intérêt a faire un faux pas au risque de se faire distancer par les autres formations et hypothéquer ainsi leurs chances pour le maintien. La pression est montée depuis le week-end dernier à Kouba et les supporters du RCK, à l’instar de ceux de Bentalha, ne comptent pas tolérer un autre faux pas. Donc la prochaine sortie des Vert et Blanc ne sera pas de tout repos. Les camarades de Amokrane veulent réussir un bon résultat qui leur permettra de disputer les deux derniers matches sans la moindre pression. Connaissant parfaitement son adversaire du jour, le coach koubéen reconnaît la difficulté de la tâche, «surtout que le WRB est en lutte pour le maintien», dira-t-il en substance. Pour faire un bon résultat, il estime qu’il faut savoir comment neutraliser le WRB et l’empêcher de faire le jeu, mais aussi et surtout que ses joueurs doivent garder leur concentration tout au long de la partie et être efficaces devant le but. A l’occasion, l’équipe verra probablement l’absence d’un seul élément, Aliouane, suspendu pour cumul de cartons. Youcef M.

JSMS
Comment faire pour passer l’écueil des Merouanis, ce vendredi, àque les hommes de l’enSkikda ? Une problématique
traîneur, Merabet, devront résoudre face à une équipe de Merouana qui a déjoué tous les pronostics cette saison, en damant le pion à des équipes huppées dans cette Super D2. Connaissant la difficulté de ce match, le staff technique misera beaucoup sur une préparation psychologique et tactique pour empocher les trois points de la victoire qui donneront plus de chance à la JSMS. Le staff technique misera sur la hargne et la combativité des joueurs, comme ce fut le cas face au Paradou où l’équipe a volé la vedette à son adversaire du jour.

Boudemagh: «On doit bien
négocier le match de Bentalha»
D’abord, vos impressions sur le dernier match nul contre l’ESM? Nous avons bien entamé la rencontre et l’équipe a même développé un beau jeu durant toute la première période. J’estime que notre équipe a fourni une très belle prestation malgré le nul concédé. Le but égalisateur inscrit dans le temps additionnel nous est resté en travers de la gorge. A mon sens, un succès en notre faveur aurait été plus juste. Sur un autre registre, je dirai que le manque d’expérience nous a joué un mauvais tour. Mais il ne faut pas se focaliser sur ce match car le maintien est à notre rrotée. Donc, nos chances demeurent intactes. Il faut oublier ce faux pas et se concentrer sur le prochain rendezvous. Vous ne pensez pas que ce faux pas risque d’affecter le moral du groupe à quelques encablures de la fin de l’exercice ? On vient de rater deux précieux points qui auraient pu être synonymes de maintien. Ce n’est pas facile à digérer un faux pas, mais ce sont les règles du football. Il faut aussi accepter la défaite. On doit redoubler d’efforts et travailler d’arrachepied pour remonter la pente. Il ne faut pas s’alarmer et l’équipe doit se concentrer sur l’avenir. A commencer par le prochain déplacement à Bentalha… Nous avons deux jours pour bien préparer notre prochain match. Ce sera une rencontre difficile face au WRB. On essayera de revenir avec le meilleur résultat possible. Vous savez, tout reste imprévisible dans notre championnat. Avec plus de concentration, notre équipe est en mesure de réussir un bon résultat vendredi prochain. On doit absolument bien négocier le match de Bentalha pour éviter les calculs. Entretien réalisé par Youcef Mimoune

Le président Aliout présent aux entraînements
Depuis son retour du Burkina Fasso, où il se trouvait avec l’équipe de hand, Yacine Aliout ne lâche plus d’une semelle les camarades de Metheni aux entraînements. Il a même assisté à la première séance de décrassage qui s’est déroulée dans la forêt des Caravanings, non loin de la ville. Le boss skikdi mise beaucoup sur une victoire contre Merouana, pour entrevoir, dit-il, l’avenir avec beaucoup plus de sérénité.

Il sollicite les responsables de l’OPOW
Un autre point important que le président du club voudra bien régler avant la rencontre de Merouana, c’est celui de la pelouse que les responsables de l’OPOW doivent retaper pour éviter d’éventuelles blessures aux joueurs des deux équipes.

La meilleure défense reste toujours l’attaque, pour l’entraîneur Merabet
Connaissant fort bien le terrain, l’entraîneur de l’équipe, Nabil Merabet, donnera certainement des consignes à ses joueurs afin qu’ils soient plus offensifs lors du prochain match face à l’ABM. Des séances technico-tactiques sont prévues dans le programme de l’entraîneur.

Djeffal serait absent contre Merouana
Le défenseur de l’axe central de l’équipe, Hamza Djeffal, sera probablement absent pour le match contre Merouana, suite à un troisième avertissement qu’il a écopé contre le Paradou. Hafiane Mohamed Lamine

MOB

Les Béjaouis en appétit se rendent à Hadjout
Comme attendu, après la journée de repos observée samedi dernier à l’issue de la rencontre face au CS Constantine, les Béjaouis du MOB ont repris le travail avant-hier dimanche au stade de l’Unité maghrébine et ce, afin de se préparer pour la prochaine rencontre face à l’USMM Hadjout pour le compte de la 31e journée. La reprise des entraînements s’est effectuée d’ailleurs dans de bonnes conditions tant le groupe affichaient un moral au beau fixe après les résultats encourageants enregistrés lors de ces derniers marches, et qui ont permis au MOB de quitter la dernière place pour la première fois depuis le début de l’exercice actuel. Ainsi, la belle série entamée avec à la clé plusieurs points emmagasinés semble avoir donné de l’appétit aux camarades du milieu de terrain Ousmail puisque le groupe veut aller jusqu’au bout de son objectif et assurer le maintien du club. Dans cette perspective, tous les joueurs se sont dits déterminés à rééditer face aux Hadjoutis l’exploit réalisé il y a deux seéquipe après une absence de près d’une semaine suite au décès de son beau-père. Il a repris le travail le plus normalement du monde et devrait être présent lors de la prochaine rencontre face à l’USMM Hadjout.

MOC
Le Mouloudia en difficulté àDans l’environnement du club, force est de Mohammadia
constater que l’on reconnaît la difficulté qui attend les camarades de Khenfsi lors de leur déplacement à Mohammadia pour le compte de la prochaine journée de championnat. Les Mouloudéens allient le bon et le moins bon, d’une rencontre à l’autre, à l’image de leur production des plus mitigées en seconde période face à l’OM Arzew. Cette façon de faire met les Mocistes en situation dangereuse, et partant ils se doivent de récolter encore au moins trois points pour se mettre définitivement à l’abri d’une mauvaise surprise. Au vu du calendrier restant, le MOC a beaucoup de chances d’assurer son maintien, mais attention aux ratages car les Mocistes nous ont habitués à cela.

Bouali out jusqu’à la fin de saison
Apparemment, le jeune défenseur Bouali est malchanceux cette saison alors qu’il avait montré un bon visage lors des rencontres qu’il a disputées. En effet, encore une fois, le joueur s’est blessé la semaine dernière au cours d’une séance d’entraînements, alors qu’il vient juste de reprendre avec ses camarades après avoir été loin des terrains pendant plusieurs journées. Après les examens qu’il a effectués, il s’est avéré que la blessure est sérieuse et le médecin lui a prescrit un repos de trois semaines au minimum. Ce qui signifie la fin de saison pour Bouali, qui a été à la hauteur en dépit de son jeune âge. Lahcène H.

Même effectif contre Mohammadia
L’entraîneur mouloudéen, Kioua, pourrait disposer du même effectif que celui ayant pris part à la dernière rencontre disputée vendredi dernier à Hamlaoui. La dernière mise au point de l’administration du président Madani, à l’adresse des éléments ayant quitté le club, pour divers motifs, met fin à certaines rumeurs en matière de retour de certains. Ce sera donc le groupe actuel qui terminera la saison en essayant de mettre tous les atouts pour sauver une saison qui est à mettre tout simplement aux oubliettes. Tahar Aggoune

maines à Mohammadia.

Absence de trois joueurs
La séance de la reprise effectuée dimanche dernier a été marquée par l’absence de pas moins de trois éléments pour différentes raisons. Il s’agit de Bouali et Aissani (blessés) ainsi que Marek qui avait une affaire

personnelle à régler. Sinon, le reste du groupe était présent à cette séance et s’est préparé dans la sérénité la plus totale pour aborder les matches restants avec la même volonté et récolter le maximum de points à l’avenir.

Djouder a repris
Le défenseur Djouder a repris les entraînements avec son

22

Le Buteur n° 1186 Mardi 27 avril 2010

Coup d’œil International
Chelsea Italie
En match de clôture de la 35e journée de Serie A, l'AS Roma accueillait la Sampdoria Gênes dimanche soir. Les Giallorossi ont réalisé une bien mauvaise opération en s'inclinant 2 buts à 1 à domicile. Alors qu'ils menaient 1-0 grâce à leur capitaine emblématique Totti, les Romains ont été dépassés suite à un doublé de Pazzini. Au classement, les hommes de Claude Ranieri sont désormais 2es et pointent à deux longueurs de l'Inter Milan.

Deco a le mal du pays
Avec Chelsea, Deco (32 ans) n'est plus un titulaire indiscutable cette saison (19 matches de Premier League en 2009/2010, 2 buts). Il faut dire que le milieu de terrain des Blues est plus que jamais sur la rampe de départ. Même lui le confirme sur le site de la FIFA. «Moi, je veux rentrer au Brésil pour des raisons personnelles. Parce que j'y ai toute ma famille et parce que, finalement, ça fait déjà 13 ans que je suis en Europe. J'ai une maison à Porto et beaucoup d'affection pour le Portugal et en particulier pour la ville, mais je suis né au Brésil et c'est làbas que se trouvent mes racines», a expliqué l'ancien joueur du FC Barcelone. «En plus, mon projet social Instituto Deco est installé là-bas, à Indaiatuba. Je veux rentrer et c'est ce qui va se passer à la fin de mon contrat avec Chelsea, en 2011. Et si jamais je suis encore en forme pour aider une équipe brésilienne, je n'hésiterai pas à chausser les crampons», a-t-il conclu.

La Roma perd la tête

Angleterre
La 36e journée de Premier League se poursuivait avant-hier avec 4 rencontres au programme. Tous les regards étaient braqués vers Stamford Bridge où Chelsea a finalement atomisé Stoke City (7-0) et reprend la tête du championnat d'Angleterre avec un point d'avance sur Manchester United à seulement deux journées de la fin. Un peu plus tôt dans l'après-midi, Aston Villa s'était difficilement imposé (1-0) à domicile face Birmingham City et reste en course pour la Ligue des Champions. De son côté, Liverpool a facilement dominé Burnley (4-0) alors qu'Everton s'imposait en fin de match devant Fulham (2-1).

Chelsea puissance 7, Liverpool assure

Milan AC
Balotelli, une piste à enterrer

Real Madrid
Raul dans l'Histoire
Buteur samedi lors de la victoire du Real Madrid, face à Saragosse (2-1), Raul a inscrit son 228e but en Liga. L'Espagnol s'installe à la troisième au classement des meilleurs buteurs de l'histoire du championnat, une unité devant le légendaire Alfredo di Stefano. Le Madrilène est désormais à six unités du Mexicain Hugo Sanchez. Le meilleur buteur reste le Basque Telmo Zarra, auteur de 251 buts sous la tunique de l'Athletic Bilbao, entre 1940 et 1955. Raul Gonzalez Blanco, âgé de 32 ans, a débuté en championnat précisément à Saragosse, le 29 octobre 1994. Mais le Merengue n'est pas sûr de dépasser ses illustres prédécesseurs, en effet des rumeurs persistantes l'envoient aux Etats-Unis.

Liverpool, Chelsea, Arsenal et Tottenham de disputent un jeune de 18 ans

AS Roma
La présidente accuse l'arbitre
En position de force avant le match, la Roma a peut-être fait une croix sur le titre en perdant sur sa pelouse contre la Sampdoria dimanche (1-2), après avoir pourtant ouvert le score par l'inévitable Francesco Totti. Une défaite qui permet à l'Inter Milan de reprendre les commandes de la Serie A, au grand dam de la présidente des Giallorossi, Rosella Sensi, qui s'en est pris à l'arbitre du match. «Je fais difficilement de la polémique et je ne veux pas éveiller de soupçons, mais je ne fais que parler d'un arbitrage inadéquat pour une telle rencontre. Je suis déçue de perdre de cette façon. Maintenant, il est important d'aller de l'avant et de ne pas lâcher», s'est-elle exprimée. La Roma compte deux longueurs de retard sur l'Inter à trois journées de la ligne d'arrivée.

Désireux de se renforcer à moindre coût, certains dirigeants de Premier League entendent bien puiser dans le réservoir des jeunes espoirs anglais durant le mercato estival. Et dans cette optique, Liverpool, Chelsea, Arsenal et Tottenham auraient jeté leur dévolu sur un certain Jonjo Shelvey. Inconnu du grand public, ce talent précoce du football britannique n’a que 18 ans mais jouit déjà d’une sacrée réputation. Capable de jouer en tant qu’ailier ou au poste d’attaquant, le joueur de Charlton impressionne tout son monde. Selon le Daily Mail, une somme de 3,5 M€ pourrait suffire pour le recruter. Et il se murmure que les Reds auraient une longueur d’avance.

Contesté à l'Inter, Mario Balotelli pourrait quitter le club nerazzurro cet été. L'autre club de la cité lombarde, l'AC Milan, pourrait être un point de chute pour l'attaquant italien selon la presse italienne mais Adriano Galliani a mis un frein à cette éventualité. «Je ne sais pas s'il continuera à l'Inter où s'il partira mais je crois néanmoins qu'il sera difficile que les Nerazzurri le cèdent au Milan, a déclaré l'administrateur délégué des Rossoneri au sujet de Balotelli qui avait jeté son maillot à terre après le match contre Barcelone mardi dernier avant de présenter ses excuses. Je ne veux pas entretenir de rêves qui ne se réaliseront pas».

Allemagne
Kaiserslautern promu en Bundesliga
Le FC Kaiserslautern retrouvera la Bundesliga la saison prochaine après quatre années passées en deuxième division allemande. Battus vendredi par Rostock (1-0), les Diables Rouges ont validé leur montée grâce au match nul d'Augsbourg dimanche face à Francfort (1-1). Leader à deux journées de la fin du championnat avec 65 points, le club allemand ne peut plus être rejoint par le troisième, Augsbourg (58 pts). Sacré champion d'Allemagne à quatre reprises (1951, 1953, 1991, 1998) et vainqueur de deux Coupes d'Allemagne, le club est le seul de l'histoire en Allemagne à avoir remporté le titre dès son retour parmi l'élite en 1998. L'ancienne équipe de Youri Djorkaeff pourrait être accompagnée en Bundesliga par St Pauli, l'actuel deuxième. Le troisième devra disputer un barrage face au seizième de l'échelon supérieur pour gagner le droit de monter parmi l'élite.

Arsenal
Rosicky de retour en Allemagne
Longtemps perturbé par des pépins physiques, Tomas Rosicky (29 ans, 25 apparitions en Premier League cette saison, 3 buts) est de retour à la compétition avec Arsenal depuis quelques semaines. Mais devenu remplaçant dans l'esprit d'Arsène Wenger, le milieu de terrain tchèque pourrait quitter les Gunners cet été, selon le Daily Mirror. L'ancien joueur du Borussia Dortmund pourrait revenir en Allemagne où son précédent club et le VfB Stuttgart se montreraient intéressés. Rosicky est sous contrat avec Arsenal jusqu'en juin 2012.

Manchester United
Les Red Devils sur la piste d’un espoir néerlandais !
A l’image de Cristiano Ronaldo ou de Nani, qu’il est allé chercher au Portugal alors qu’ils n’avaient pas encore 18 ans, Sir Alex Ferguson est réputé être un sacré dénicheur de talents. Et d’après The Sun, le mythique manager de Manchester United aurait jeté son dévolu sur un jeune attaquant évoluant en deuxième division néerlandaise. Bob Scheppers (18 ans), qui a fait ses premières apparitions cette année et joue désormais régulièrement dans son club de Cambuur, aurait été supervisé par les Red Devils la semaine dernière lors d’un match de championnat. United ne serait pas le seul sur les rangs puisque des clubs comme Everton, Wigan, Blackburn ou encore l’Ajax suivraient avec intérêt celui hissé en finale du dernier Euro des moins de 17 ans avec les PaysBas. Scheppers a récemment signé un contrat de trois ans avec son club.

Hambourg vire Labbadia

Bruno Labbadia et Hambourg, c'est fini. Le coach allemand a été viré ce lundi matin, après le cinglant 1-5 concédé à Hoffenheim dimanche. Hambourg, 7e de Bundesliga à 9 points du podium, est encore en lice en Ligue Europa mais est en ballottage défavorable après le 0-0 concédé à l'aller, en Allemagne, contre Fulham. Le match retour se jouera jeudi et c'est Ricardo Moniz qui effectuera l'intérim.

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : SIC - Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

ON NE

Détente
On ne dit pas un ingrat, mais un nain gros.

Le Buteur n° 1186 Mardi 27 avril 2010

23
2

DIT
PAS

C QCM
Avec qui Silvio Berlusconi sʼest-il allié depuis son accession à la tête du gouverement italien en mai 2001 ?
a- Andreotti b- Di Pietro c- Fini

e-mail : Réagissez à cette page par jeux-sante@lebuteur.com

Sudoku n° 107 Sudoku n° 717

Le-Saviez-Vous ?
Pourquoi dit-on «écrire en pattes de mouche» ?

Incroyable mais vrai ! Aux Etats-Unis, environ 200 000 000 M&Ms sont vendus tous les jours.

6 8 5 4

7 1 2 3 9

1 4 9 4 5 2

8 6 4 7

M

C’
éli élo
Débusquez 2 substances radioactives dont les noms ont été mélangés…

7 2
9 6

était…
Trouvez lʼactuelle appellation de

3 1

UMUMDIRARANIU

Géryville

Enigme
Je suis petite pierre blanche qui tombe dans la mer Noire, un tourbillon et je disparais. Qui suis-je ?
L'écriture «en pattes de mouche» se dit de quelqu'un qu'on a du mal à relire, tant son écriture est petite et mal soignée. C'est certainement l'association du «très petit» et du «peu soigné» qui fait référence à la mouche, et notamment à ses pattes ! La mouche laisse également des traces de déjections qui peuvent faire penser à des pâtés, comme un stylo plume mal utilisé ! On utilise donc cette expression pour désigner les écrits de quelqu'un de brouillon, qu'on a du mal à lire, tant son écriture est minuscule, pleine de ratures, mal formée et inesthétique .

Devinette
Pourquoi la grenouille n'est-elle jamais à l'heure ?

Comment le jouer La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les nombres de 1 à 9.

D’ Ç

a s o r t ? est-elle extraite ?

De quel film célèbre cette photo

Qui a dit ?
«La nation algérienne n'est pas la France, ne peut pas être la France et ne veut pas être la France.»
Larbi Ben Mʼhidi Cheikh Bouamama Abdelhamid Ibn Badis Cheikh El Mokrani

Déchiffrez
Que signifie l’abréviation suivante ?

UGEA
Vapeur médicale Joie intense

Mots fléchés n° 1162
De taille réduite Enduire Genre de ciguë Pas très rapide Sonne Gravées sur la peau Baudet Bénéfice Enlèvent Point de saignée A peine rougie Chorales Maigre Remise droite

Charade
Mon Mon Mon Mon Mon premier est un prénom. second est un liquide. troisième est un prénom. quatrième est un liquide. tout est un homme célèbre.

Jeune modiste L’eau poète Dialecte écossais Militaire américain Belle histoire Arbustes de haies Equipier de foot Mot pour choisir Petites pousses Pestes Petite bouteille Dieu de la bise Deux romain Délire Adversaire Oranges citrons etc… Lettres Page Loup de d’histoire Passionmer nées Souillerai Pris à bail Douleur Cours d’Italie Te risqias Réfutée Monnaie à Tokyo Gros tas de foin Moineau familier Parfaite servante Dompta Sans danger Fourneaux du chef Groupe de graines Détalé Domaine privé Fleuve cairote Pus Substance toxique Roi des Hébreux De façon collective Oiseaux bavards Animal peu vif Timbre Faites pour rien Terminé Frousse Sans mélange Raporteur de ragots Explosif Moyen de défense Profitable Type Piment indien Profitable A du chagrin Similitude Eu le pouvoir Avertisse Lieu de pacage Plus très jeune Se rebella Sélectionnées Pays africain Sage Sans excès Cité de Bourgogne Petit doigt Ebauches Abri crevisse Problème difficile

Ce

jour-là

1521 : Le navigateur portugais Magellan est tué avec une quarantaine dʼhommes par les populations de Mactan lors dʼune guerre tribale. 1978 : Le président afghan Mohammed Daoud Khan est assassiné. 1982 : Le spree killer sud-coréen Woo Bum-Kon, assassine 57 personnes en 8 heures.

Humour…
 Un coq attend sa femme à la maternité : - Est-ce que mon bébé poussin est né ? - Heu, il y a eu un léger accident vous êtes père d'une omelette !  Une tasse de thé monte dans un ascenseur et dit : - Je veux mon thé ! Un cigare monte dans un ascenseur et dit : Je veux des cendres !

La photo du jour

Fréquent Matière de ruée

Solut ion des jeux…
Déchiffrez Union Générale des Étudiants Algériens
Sudoku 717 Sudoku n° n° 107 6 4 7 5 1 9 8 9 1 3 7 2 5 3 2 8 4 6 7 1 8 2 3 4 4 6 3 9 5 1 2 5 9 6 8 7 3 7 4 1 2 5 1 2 6 7 9 8 9 8 5 4 6 3

Charade Marco Polo (Marc-eau-pauleau)

8 6 7 5 2 4 9 3 1

3 4 9 6 7 1 8 5 2

2 5 1 9 8 3 6 4 7

QCM c- Fini Cʼétait El Bayadh

Abdelhamid Ibn Badis
Qui a dit ? Devinette Parce qu'elle croit qu'il était tôt, mais il était tard (tétard ) Enigme Un sucre D’où Ça Sort ? Légionnaire Méli-Mélo Radium et Uranium

LE BUTEUR N° 1186 MARDI 27 AVRIL 2010

«Je vois une équipe africaine en finale de la Coupe du monde»

Abedi Pelé

l’Algérie a les moyens de s’illustrer dans ce Mondial. L’ancienne star de l’Olympique de Marseille et de la sélection ghanéenne mise énormément sur les Quels sont les joueurs algériens que vous voyez capables de équipes africaines qui participeront au prochain Mons’illustrer ? dial sud-africain. Il pense que l’une des six équipes Le joueur de Portsmouth, Hadji. du continent qui abritera pour la première fois cet Il s’appelle Nadir Belhadj, le latéral gauche de l’équipe algéévénement planétaire pourrait arriver jusqu’en firienne… nale. Effectivement, Belhadj m’a séduit lors de la CAN, j’ai vu M. Abedi, on vous remercie tout d’abord d’avoir accepté de comment il défend et participe aux attaques, et ce qu’il fait avec nous accorder cette interview… un ballon. Avec Ziani qui est le régulateur de cette équipe algéIl n’y a aucun problème, j’aime l’Algérie. J’étais occupé par rienne, ils formeront un duo qui fera mal au Mondial. En plus une réunion, maintenant je suis disponible et vous pouvez de ça, l’Algérie possède des joueurs forts de caractère. poser le nombre de questions qui vous convienne. En évoquant Ziani justement, savez-vous qu’il ne joue pas Que fait Abedi Pelé actuellement ? dans son club à Wolfsburg ? J’ai ma propre équipe, que j’ai fondée moi-même et qui reJe ne le connais pas persongroupe de jeunes joueurs doués. On est en deuxième division nellement, mais j’ai parlé de et on aspire à accéder au palier supérieur. Je suis membre du son niveau dans des bureau de la FIFA et de la CAF. Je suis également membre de la chaînes de télévicommission locale d’organisation du Mondial sud-africain. sion avec lesC’est notre pari d’aider ce pays à abriter avec succès la compétiquelles j’ai tion la plus chère au monde. travaillé comme consultant lors de Que pensez-vous des chances des équipes africaines qui la CAN. C’est difficile participeront à cet événement ? lorsqu’un joueur profesLes ambitions de ces équipes participantes sont grandes en sionnel ne joue pas à quelques cette année de 2010, et si l’une de ces équipes parvient aux semaines de la Coupe du monde. quarts de finale ou en demi-finales, c’est toute l’Afrique et les supporters du pays organisateur qui seront derrière elle, que se Connaissez-vous le sélectionneur Rabah soit le Nigeria, le Ghana ou l’Algérie. C’est tout le peuple afriSaâdane ? «La qualification de l’Algérie au Mondial est cain qui sera derrière cette équipe pour atteindre la finale et Je ne le connais pas personnellement puisqu’on ne s’est pourquoi pas gagner le trophée, d’autant plus que la compétiamplement méritée. Battre l’Egypte à deux jamais rencontrés. Mais c’est un bon entraîneur. Il a fait du tion se déroule en terre africaine. Ces dernières années, plubon travail depuis qu’il est à la tête de la sélection algéreprises lors des éliminatoires n’est pas sieurs pays organisateurs ont gagné la coupe chez eux, et si ce rienne. Le fait de mener l’Algédonné à n’importe quelle équipe» n’est pas le cas, c’est un rie à la Coupe du monde est pays voisin qui est un exploit qui parle pour lui. «Le nombre important de cartons (jaunes consacré. C’est pratiEt qu’en est-il de l’équipe ivoirienne ? En votre qualité d’expert de footquement la règle que et rouges) écopés par les joueurs algériens La Côte d’Ivoire était décevante lors de la CAN en sortant ball africain, quels sont les sauf le Brésil a réussi à est le seul point noir de cette équipe aux quarts de finale devant l’Algérie qui était plus forte ce jourpoints forts de l’équipe briser en gagnant plulà. Avec un nouvel entraîneur, j’espère que les Eléphants auront d’Algérie ? lors de la dernière CAN» sieurs fois le titre en leur mot à dire cette fois-ci, bien qu’il faille reconnaître que le J’ai vu l’Algérie en Coupe dehors de ses bases et tirage au sort n’a pas du tout arrangé leurs affaires. Mais s’ils d’Afrique, et j’ai de son continent. réussissent à se qualifier dans un groupe aussi difficile, ils pournoté que sa force se situe surtout au niEt quelles sont ces équipes africaines que vous voyez caparont aller loin. veau du caractère, en plus de la force bles d’aller loin dans cette compétition, et gagner peut-être physique de ses joueurs. PsychologiCes derniers temps, vous parlez beaucoup du Nigele titre ? quement et physiquement, ils sont ria et de l’Algérie, pourquoi ? Je ne dirai pas telle ou telle équipe, je connais bien les capacibons, le nombre important de car(Il rit.) Vous devez le savoir par vous-même. tés des équipes qui se sont qualifiées au Mondial et je suis sûr tons écopés par les éléments algéJe suis fasciné par le football algérien et nigéque chacune d’elles se donnera à fond dans ce tournoi. Les riens est le seul point noir de rian. J’ai déclaré à plusieurs reprises que mon joueurs des six équipes africaines jetteront toutes leurs forces cette équipe lors de la dernière souhait est le retour de la domination du dans la bataille car c’est une chance en or qu’ils ont devant eux. CAN. football algérien, nigérian et ghanéen sur Car, je ne crois pas que la Coupe du monde soit organisée à le plan continental. Mis à part les cartons, nouveau en Afrique avant 20 ans. Nos équipes sont obligées de quels sont les autres Mis à part le Ghana, quelle sera faire avec ce système. Excusez-moi, je ne peux pas dire que l’Alpoints faibles de l’équipe que vous soutiendrez au gérie ou le Ghana arriveront en finale, mais je sens qu’une l’équipe d’Algérie ? Mondial ? équipe africaine est capable de renverser la tendance. Il y a le problème Le football africain en généSi on revenait un peu en arrière, comment jugez-vous de protestation sur ral, je suivrai l’Algérie et le Nile parcours des Verts lors des éliminatoires de ce Mondial ? les décisions de geria avec plus d’attention. Je C’est un bon parcours qu’ils ont réussi même s’il était diffil’arbitre. Les serai sur place puisque je cile, mais il ne faut pas oublier que l’Algérie n’est pas un petit joueurs doisuis membre du comité pays qui a connu le football récemment. C’est un pays énorme vent se comd’organisation de la Coupe qui respire le foot, un pays où il y a plein de joueurs doués et le porter du monde. beau jeu. Il y avait une génération de joueurs que personne ne autrement Croyez-vous que pourra oublier, comme cette équipe de 1982. L’Algérie était en accepl’Afrique du Sud réusl’équipe la plus forte en Afrique à cette époque, avec des joueurs tant les désira son pari de bien de la trempe des Madjer, Belloumi, Assad… Et si on fait le lien, cisions des organiser la Coupe on ne peut considérer cette troisième qualification de l’Algérie arbitres dans du monde ? au Mondial comme une surprise. certains matchs. Il Tous les moyens sont faut compter sur Donc, c’est une qualification méritée… déployés pour réussir. t leurs capacités phyAmplement méritée, battre l’Egypte à deux reprises lors des L’Afrique a beaucoup rises que mon souhai siques et morales sur «J’ai déclaré à plusieurs rep éliminatoires n’est pas donné à n’importe quelle équipe. Je crois attendu pour organiser ll algérien, le terrain. En plus de que c’est une qualification amplement méritée, si ce n’est pas le domination du footba ental» une phase finale de est le retour de la tin ça, les Algériens sont cas, l’Algérie serait restée chez elle pour laisser une autre équipe sur le plan con Coupe du monde sur nigérian et ghanéen forts tactiquement et aller au Mondial (il rit). ses terres. Je crois que adhèrent parfaiteDans une déclaration avant le début de la CAN, vous aviez tout se passera comme ment au plan de l’endit que l’Algérie est le favori numéro un pour gagner le souhaité avec la coopératraîneur. titre, pourquoi une telle déclaration ? tion du peuple sud-africain Comment voyez-vous Oui, c’est ce que j’ai dit. J’ai suivi l’équipe algérienne, c’est une qui est amoureux de ce jeu la participation de bonne équipe, bien soudée et qui joue avec le cœur. Vous avez et a hâte de cueillir les fruits l’équipe ghanéenne au plein de joueurs talentueux. Je crois que je ne me suis pas de plusieurs années de travail. prochain Mondial ? trompé puisque l’Algérie a surpris tout le monde en arrivant en Très heureux de vous avoir Le Ghana a montré demi-finales. parlé, que voulez-vous ajoubeaucoup de choses lors Comment voyez-vous les chances de l’Algérie sachant ter M. Abedi ? de cette CAN qu’il a qu’elle est tombée dans le groupe C avec l’Angleterre, les Je suis aussi content d’avoir jouée avec de jeunes Etats-Unis et la Slovénie ? parlé avec un Algérien. J’étais joueurs, et le peuple L’Angleterre, tout le monde connaît ses points forts et points fasciné par les techniques de ghanéen ne jure que faibles, mais le football est plein de surprises. Si l’Algérie se prél’équipe des années 80. Je ne par une participation pare convenablement, elle sera capable de créer la surprise. En suis pas donc surpris de tous les cas, les équipes africaines auront une chance de réaliser honorable. J’espère que voir l’Algérie se qualifier en les joueurs seront éloiune bonne Coupe du monde. Coupe du monde au détrignés de la pression ment de l’Egypte. En dépit Ce ne sera pas une surprise si l’Algérie se qualifiera pour qu’ils puissent d’une longue absence de au deuxième tour ? faire quelque chose. cet événement, je souhaite Non pas du tout. Le talent existe, mais vous savez où se situe Lors de la finale de la à l’Algérie bonne réussite é spécial le problème de l’Algérie ? C’est le nombre de cartons (jaunes et nvoy CAN par exemple, la dans ce Mondial, et pourrecevant l’e rouges) dont vos joueurs ont écopé. Si les joueurs feront preuve Abedi Pelé pression était du côté CAN-2008 quoi pas créer la surprise. de plus de discipline, l’Algérie sera capable de beaucoup de durant la égyptien, ce qui nous a du Buteur Rien n’est impossible en choses puisqu’elle possède une bonne équipe. permis de jouer sans football. Avec une bonne Mais les cartons dont vous parlez ont été distribués lors complexe et réaliser un préparation et les qualités de d’un seul match, celui contre l’Egypte, à cause du mauvais bon match. Et n’avait été l’équipe algérienne, tout arbitrage de Coffi Codjia. Sincèrement, comment jugezle manque d’expérience reste possible. vous le niveau de cet arbitre ? et la chance, le Ghana Entretien réalisé par Désolé, je ne veux pas rentrer dans ces détails. On est en aurait pu brandir le troNedjmou S. train de parler de la Coupe du monde, et comme je vous l’ai dit phée.