You are on page 1of 2

S

U
O
S
S
I
D
E
R
T
Ê
A
V
Y
O
V
E
I
P
L’ O
US
SERONT VEND
LAISEAU ?
TS
DE PA
S
T
N
E
M
E
G
LES LOGEMEN
O
757 L
S
E
D
S
E
R
I
A
T
ET LES LOCA

L’Opievoy est un office public (HLM) qui gère
50 000 logements sur 3 départements : Val
d’Oise, Yvelines et Essonne. La loi Alur ne
permet plus cette organisation. Il aurait été
possible de rattacher l’Opievoy à la région
ou à chacun des 3 départements. Mais les
Présidents de droite de ces collectivités ont
refusé.
Nous ne pouvons que regretter que le Maire
de Palaiseau, élu de la nouvelle majorité de
droite à la région, n’ait pas porté cette solution auprès de Valérie Pécresse.
Dans ces conditions, l’Opievoy sera dissous
avant le 31 décembre prochain.

Cette disparition programmée de l’Opievoy, plus gros bailleur social d’Ile-de-France,
constitue une grave menace pour le logement social.
Comme l’ensemble de son patrimoine, ses
12 000 logements situés en Essonne -dont
les 757 de Palaiseau – risquent d’être bradés
à différents organismes y compris privés ! Ce
serait alors une véritable vente à la découpe
de ce patrimoine social. Après les scandaleuses augmentations d’impôts du département, il semble que la droite ait entrepris de
démanteler le logement social !

VOUS NE DEVEZ PAS FAIRE LES FRAIS DE CETTE SITUATION
Pour notre ville ce sont 757 logements qui
sont concernés : plus de 2 000 Palaisiens et
Palaisiennes : l’Effort Mutuel, Galliéni, Fourcherolles, Blaise Pascal, le nouveau quartier de
Camille Claudel (rue Jean Cattant et route de
Saclay), Rue Elysée Reclus, rue Gambetta.
Vous en faites partie et vous en êtes les principales victimes. Mais également le personnel
de l’Opievoy dont l’avenir est plus qu’incertain.

Qu’en sera-t-il de vos loyers et de vos
charges, du maintien dans votre appartement ? Seriez-vous obligé de
quitter ce logement devenu trop
cher ? De quitter la région ?

EXIGEONS DES GARANTIES !
Les maires communistes du département
ont demandé au Préfet de l’Essonne l’organisation d’une table ronde réunissant
tous les acteurs concernés dont les amicales de locataires et les représentants
des salariés. Ils sont également intervenus
auprès de la ministre du logement Emmanuelle Cosse, pour qu’elle agisse en ce

sens : maîtrise des loyers, limitation des
charges par l’application du décret sur les
gardiens, renforcement de l’entretien et des
services rendus aux locataires, qualité de
la rénovation des logements et des aménagements extérieurs, reprise du personnel
d’Opievoy…

C’est ce qu’il faudra imposer au(x) nouveau(x) bailleur(s).
de 600 000 demandes de
ès
pr
st
c’e
ce
an
Fr
de
Ile
en
t
logemen
du
Rappelons que la situation du
0 foyers étranglés par le coût
00
0
35
t,
en
m
ge
lo
ns
sa
0
00
s, 70
l…
logements, 950 000 mal-logé
ur obtenir un logement socia
po
les
ab
in
rm
te
in
e
nt
tte
d’a
s
logement, des liste

Mobilisons-nous !
Je signe l’appel demandant au Préfet d’organiser une table ronde afin de trouver une
solution satisfaisante pour les locataires Opievoy de l’Essonne.
Madame/Monsieur
Nom : ..................................................................

Prénom :.............................................................

Adresse : ...............................................................................................................................................
Ville : ..................................................................

Code postal :.......................................................

Téléphone : ..........................................................
E-mail : ..................................................................................................................................................

A retourner à :
PCF Nord Essonne 191 rue de Paris 91120 Palaiseau
contact : 06 45 95 19 28 - e-mail : nordessonne.pcf@gmail.com