www.competition.

dz

Mardi 12 avril 2016

24

ARRE TSUR IMAGE

«On est tous
Meçabih !» sur
Facebook

L'ancien fer de lance du MCO
et de l'EN, qui vient d'être
jugé pour une affaire d'escroquerie, a écopé d'une peine
de deux ans d'emprisonnement. Le verdict a été rendu
public par le tribunal de
Hammam Bouhadjar en fin de
semaine dernière. Selon l'un
de ses proches, Meçabih a
fait appel, l'affaire sera de
nouveau étudiée par le tribunal dans 5 semaines.
Cependant, lorsque la nouvelle est tombée, des supporters du MCO, qui sont toujours admirateurs d'Ali
Meçabih, multiplient les
appels via Facebook pour que
cette affaire connaisse un
dénouement heureux. "Nous
sommes tous …Meçabih !",
peut-on lire sur les réseaux
sociaux, en guise de soutien
pour ce grand joueur, qui vit
actuellement une période
assez pénible !

JO 2016 : Ould-Ali
insiste sur la
priorité des
centres de préparation en Algérie

Le ministre de la Jeunesse et
des Sports, El-Hadi Ould-Ali, a
mis l'accent sur la nécessité
de donner la priorité, dans la
préparation des athlètes
qualifiés aux Jeux
Olympiques et Paralympiques
de Rio-2016, aux centres de
préparation existant en
Algérie, a indiqué le MJS
dans un communiqué. Le
ministre a rappelé, lors d'une
réunion d'évaluation sur
l'état d'avancement de préparation des athlètes qualifiés
aux Jeux Olympiques et
Paralympiques, qu'il a tenu
avec les membres du Comité
Olympique et sportif algérien
(COA), " l'instruction donnée
aux différents centres de
préparation en vue d'adapter
une tarification spéciale pour
les sportifs d'élite et de haut
niveau et des équipes nationales", précise le même communiqué.

LE MOC EN DEUIL

AZIZ MEGRI
EST DÉCÉDÉ

La famille du MOC est en
deuil. Son ancien arrière
gauche, Aziz Megri, qui a fait
partie de sa fameuse équipe
des années 1970, est décédé. Pour rappel, Megri a joué
son premier match alors
qu'il était cadet, avec les
seniors du Mouloudia, qui
comptait dans ses rangs les
Fendi, Khaïne, Krokro et
Gamouh. Le collectif de notre
journal présente à la famille
du MOC et à celle du défunt
ses sincères condoléances.
A Dieu nous appartenons et
à Lui nous retournerons.

C’EST LA COUPE
D’ALGÉRIE
HUSSEIN-DEY
SORT LES
DRAPEAUX

«

BENLAMRI :

L'ESS DOIT

COMPOSTER
SON BILLET POUR
LES POULES»

Djamel Benlamri, le robuste défenseur central de l'Aigle noir,
revit avec l'Entente en Ligue des champions. Il espère
redonner le sourire aux fans sétifiens en réalisant un
nouveau parcours africain brillant.

Qu'avez-vous dire après le
match nul enregistré face à
El-Merreikh ?

Ramener un point de chez
El-Merreikh demeure, pour
moi, une très bonne opération.
Nous avons franchi un grand
pas vers la qualification pour la
phase des poules de la Ligue
des champions. Toutefois, il ne
faut pas trop s'enflammer
même si nous avons réalisé un
bon résultat au Soudan. On sait
qu'El-Merreikh va tout faire au
match retour
pour nous surprendre. C'est à
nous de nous
montrer prudents
pour éviter une
mauvaise surprise.

Bon, maintenant que nous
avons réalisé une bonne prestation à Khartoum, il faudra
désormais confirmer cela lors
du match retour à Sétif pour
composter notre billet pour la
phase des
poules de la
Ligue des
champions.

Comment voyez-vous la suite
du parcours de l'ESS en
championnat ?

Le fait d'occuper une place
non confortable oblige les
joueurs à réagir. Tout le monde
sait qu'il est difficile pour
l'Entente de jouer pour le
maintien. Il est donc
important à
présent de
tout faire
pour avancer au classement et occuper une place sur
le podium en fin de saison,
incha Allah. Nous savons que
notre mission sera difficile,
mais nous ne ménagerons
aucun effort pour remonter au
classement.

Vos camarades se sont
plaints de l'arbitrage au
Soudan, qu'en est-il ?

Personnellement, je ne suis
pas habitué à critiquer les
arbitres. Il y a des spécialistes
qui sont plus en mesure d'évaluer les prestations des referees.
Tout le monde a vu ce match et
ce qui s'est réellement passé au
Soudan. C'est pourquoi je ne
veux pas parler de l'arbitrage.

Un mot aux supporters ?

L'Entente semble requinquée
avec l'épreuve africaine,
qu'est-ce qui vous motive à
ce point ?

La force de l'Entente réside
dans son groupe et non dans
ses individualités. Notre effectif
est composé de 25 joueurs
qui essayent de donner
le meilleur d'euxmêmes pour l'équipe et
de remplir leur mission
sur le terrain, quelle que
soit la compétition même
si on connait plus de réussite en Afrique en ce moment.

DRBT, qui compte dans ses
rangs de bons joueurs, et
même si la rencontre se joue à
Sétif, ce match sera différent
des autres rencontres. Nous
allons devoir tout faire pour
garder les trois points chez
nous afin d'avancer dans le
classement. On fera notre possible pour remporter ce match,
incha Allah.

Comment
se présente
votre mission
face au DRBT,
ce week-end ?

Il est clair que
notre mission
s'annonce très
compliquée
face au

Je profite justement de cette
occasion pour les remercier,
eux qui sont toujours là pour
nous encourager. Ils ont toujours été derrière nous même
après notre élimination en
coupe d'Algérie face à
l'USMBA. Je leur demande de
réserver un très bon accueil
aux Soudanais lors du match
retour, puisque que nous
avons été bien accueillis au
Soudan. On leur promet de
tout faire pour remporter cette
rencontre et leur faire plaisir en
cette fin de saison.
K. A.

FERGANI
PRÉCISE

 ENTRAÎNEMENT ANNULÉ  AMROUCHE A PLEURÉ  BIRA N’A RIEN COMPRIS
ARMÉS
JUSQU'AUX
DENTS

LES CHNAOUA

ATTAQUENT

LES
JOUEURS
 BETROUNI : “JE SONGE À DÉMISSIONNER”
 DEMOU : “UN SEUL RESPONSABLE, NOUS LES JOUEURS”
www.competition.dz MARDI 12 AVRIL 2016 20 DA France 2 € N° 4606 ISSN 1111

QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT

Dans un article paru dans ces colonnes, il a été
rapporté qu'Ali Fergani a réduit le NAHD à "un club
de quartier." L'ancien joueur du Nasria a pris contact
avec notre rédaction pour apporter une précision de
taille. "Je n'ai jamais dit que le NAHD est un club de
quartier, j'ai trop de respect pour ce club qui m'a
formé pour tenir des propos aussi désobligeants",
nous a indiqué l'ex-sélectionneur national avant
d'ajouter : "J'ai dit que le NAHD représente un quartier, Hussein Deyn en l'occurrence, comme c'est le cas
de l'USMH avec El-Harrach ou du RCK avec Kouba.
On peut aussi dire que Chelsea représente le quartier
de Stamford Bridge, ce n'est nullement une offense.
La nuance est de taille."

Oran-Istanbul
à vélo pour promouvoir les JM 2021

Norine Chouarfia, athlète passionné de vélo et d'aventures,
envisage d'effectuer un nouveau périple qui le mènera
d'Oran, sa ville natale, à la capitale culturelle turque Istanbul,
en passant par une dizaine de
pays de la Méditerranée pour
promouvoir les Jeux
Méditerranéens (JM) qu'abritera Oran en 2021. Décidé coûte
que coûte à démarrer le 13
juillet, soit après le mois sacré
du Ramadhan et les fêtes de
l'Aïd, ce cyclo-voyageur se dit
"déterminé" à "avaler" en solitaire les quelque 10 000 km
(aller/retour) de son itinéraire,
déjà bien tracé, en 111 jours. La
date du retour à Oran a été
fixée au 1er novembre 2016. Il
marquera des escales en
Espagne, en France, à Monaco,
en Italie, en Slovénie, en
Croatie, au Monténégro, en
Albanie, en Grèce et enfin en
Turquie, avant de retourner à sa
ville natale.

L'EN filles en quête
d'exploit à Nairobi

La sélection algérienne de football dames, tenue en échec (22) par son homologue kenyane
au match aller du 2e et dernier
tour à Alger, est appelée à réussir un véritable exploit, ce
mardi à Nairobi, pour espérer
se qualifier à la phase finale de
la Coupe d'Afrique des nations
de 2016, prévue au Cameroun.
"Je n'ai jamais dit que ce sera
facile, mais j'y crois et les filles
feront le maximum à pour revenir avec la qualification", a indiqué Azzeddine Chih le sélectionneur national.

Poulsen et
Pachamé
proposés à
la FAF

Les CV d'entraîneurs continuent de
pleuvoir à la FAF.
Avant-hier, deux
nouveau CV de
grands entraîneurs
ont atterri sur le
bureau de
Mohamed
Raouraoua. Le premier est celui de
Carlos Oscar
Pachame, un
Argentin (72 ans),
qui a été longtemps
dans le staff de la
sélection de son
pays, notamment
lors du Mondial
1986 et celui de
1990. Il a aussi
drivé le Japon et
l'Arabie Saoudite.
Le deuxième CV
n'est autre que
celui du Danois Jan
B. Poulsen, 70 ans,
champion d'Europe
en 1992 et qui a
une grande expérience en club et en
sélection. Bien que
ces deux homes
soient assez âgés
pour driver les
Verts, ils sont,
selon nos informations, en super
forme et surtout
très motives pour
prendre en charge
la sélection algérienne.

L'ALGÉRIE

FAIT RÊVER

SUSIC

OUI

DOPAGE

AMROUS DE LA
JSMS CONTRÔLÉ
POSITIF

JSK
LE CONTRAT
DE RIAL NE
SERA PAS
PROLONGÉ

GAGNER

LA CAN ET JOUER
LE MONDIAL,

ÇA M'INTÉRESSE

 “La pression en Algérie ? J'ai ma petite idée”
 “Vahid avait fait de l'excellent travail...”

Les Kabyles veulent
Bentiba, Hamzaoui,
Aït-Ouamar et Bencherifa

“L'Algérie, l'équipe qui a posé
Doukha appelé à revoir
le plus de problèmes à l'Allemagne” 
son salaire à la baisse

La FAF va
relancer
Bahlouli

SUSPENDU PAR
LE CLUB JUSQU'À
NOUVEL ORDRE

NAHD OUALI : “VOIR HUSSEIN
DEY TOUT EN COULEUR ME
DONNE LA CHAIR DE POULE”

Le FC
Valence se USMA BENKHEMASSA : “ON
venge de BATTRA LE MCA POUR NOS FANS”
Feghouli CRB MALEK GARDE MICHEL

www.competition.dz

www.competition.dz Mardi 12 avril 2016

À LA UNE

2

INTERNATIONALE

LA FAF VA RELANCER

BAHLOULI
La FAF veut relancer l'attaquant franco-algérien de l'AS Monaco,
Farès Bahlouli, dans les prochains jours dans le but de le
convaincre à choisir de porter le maillot de la sélection algérienne.
PAR KAMEL HASSANI

BENZIA
DANS LE
DOUTE

TAÏDER

inquiète à
Bologne

Blessé il y a un
peu plus d'une
semaine maintenant, le
milieu de terrain de
Bologne, Saphir
Taïder n'a pas
été retenu par
son entraîneur
pour la réception de l'AS
Rome hier dans
le cadre de la
32e journée de
championnat
italien. Le club
n'a plus communiqué sur la
blessure du
joueur et l'entraîneur de
l'équipe,
Roberto
Donadoni a
seulement fait
savoir en
conférence de
presse que
Taïder n'allait
pas jouer. Un
silence intrigant et qui
inquiète à
Bologne selon
la presse locale.
I. Z.

Le joueur de la
JSMS Amrous
contrôlé positif

Le joueur de la JSMS , Hocine
Amrous, a été contrôlé positif par la
commission médicale de la FAF lors
d'un match disputé par son équipe en
cette phase retour du championnat
de Ligue 2 Mobilis après avoir
consommé un produit prohibé, une
substance qui ne serait pas différente de celle consommée par le joueur
usmiste Youcef Belaïli. C'est le
second joueur de la JSMS contrôlé
positif cette saison après Noufel
Ghassiri qui a été suspendu pour 4
années par la FAF conformément aux
règlements antidopage de la
Fédération internationale de football
Association. Le joueur Amrous sera
convoqué par la CD de la LFP pour
s'expliquer avant l'annonce de la
sanction.

La réunion de la CD de
la LFP différée à mardi

La réunion statutaire de la CD de la
LFP programmée pour hier a été
reportée à aujourd'hui en raison du
programme chargé du président de
cette commission Hamid Haddadj. La
CD traitera des dossiers disciplinaires des matches des L1 et L2 disputés le week-end passé.

Boukaroum devant la
commission d'éthique

Le président de la ligue interrégions, Mohamed Boukaroum, a été
auditionné hier par la commission
d'éthique de la FAF pour des anomalies relevées dans la gestion de sa
ligue. On ignore pour l'instant les
détails de cette affaire mais selon
quelques indiscrétions, ils seraient
liés à un engagement hors délai
d'un club d'inter-régions au début de
la saison actuelle.

Belkalem, Mesbah et
Bougherra obtiennent
leur diplôme CAF C

Les internationaux algériens
Belkalem, , Mesbah ,Bougherra,
Zaoui, Babouche , Azizane et Karaoui
ont été admis après avoir réussi
dans leur examen pour l'obtention du
diplôme CAF C organisé le 25 mars
dernier à l'ITS d'Aïn Benian par la FAF
après avoir suivi un stage de 4 jours
sous la direction de la commission
de développement de la DTN .
K. H .

Mardi 12 avril 2016

L'attaquant algérien de Lille,
Yassine Benzia,
vit une fin de saison compliquée à
Lille. Après avoir
enchaîné les
belles prestations et jouer
plusieurs
matches comme
titulaire, il a vu
sa belle série
stoppée en raison des choix de
son entraîneur
Antonetti. Le
coach lillois a
décidé de l'écarter du onze type
depuis quelques
matches. Une
situation qui a
beaucoup affecté
le néo-international algérien qui
ne s'attendait
pas à vivre un tel
scénario lui qui
misait beaucoup
sur son transfert
au LOSC pour se
relancer après
avoir vécu des
moments difficiles à Lyon. Le
driver du LOSC ne
veut pas pour le
moment donner
des explications
sur la mise à
l'écart de son
joueur.
L'international
algérien préfère
pour l'instant
travailler et s'entraîner dur dans
l'espoir de
retrouver du
temps de jeu.
L'ex-joueur de l'OL
est conscient que
sa place est également en jeu
avec la sélection
algérienne car
s'il ne joue pas
beaucoup d'ici la
fin de saison
avec Lille, il
risque de ne pas
être convoqué
avec les Verts
contre les
Seychelles au
mois de juin prochain.
K. H.

D'ailleurs nous
avons appris que
Mohamed Raouraoua
compte rencontrer le
joueur dans les prochaines semaines pour
essayer de lui arracher
son OK. L'ex-joueur de
l'OL avait déjà été sollicité par la FAF il y a de
cela quelques mois,
mais ce dernier a
demandé un temps de
réflexion avant de
répondre, surtout qu'à
cette période il était
blessé. Le joueur qui a
repris ces derniers
temps avec Monaco où
il a notamment inscrit

dimanche un beau but
contre Lille mise sur
cette fin de saison pour
gagner sa place dans le
onze type monégasque
et terminer le championnat en apothéose.
Selon quelques indiscrétions, Bahlouli qui était
un peu hésitant pour
porter le maillot des
Fennecs, serait disposé à
répondre favorablement
aux sollicitations de la
FAF dans le futur.
L'attaquant de Monaco
veut tout d'abord se stabiliser dans son équipe
pour ensuite s'engager
avec la sélection algérienne. Du côté de la
Fédération algérienne

de football, on accorde
la priorité aux jeunes
binationaux, dans le but
de renforcer les rangs de
la sélection nationale.
Encouragé par
Benzia
Les pourparlers avec le
joueur ont été déjà entamés par la FAF l'année
dernière, mais comme le
joueur était un peu perturbé par son transfert à
Monaco, il n'a pas voulu
ouvrir le dossier de la
sélection algérienne.
Avec la première sélection de son ami Yassine
Benzia qui aurait dit de
belles choses sur l'EN à
Bahlouli. Ce dernier

serait à présent prêt
pour négocier avec le
président de la FAF.
Pour rappel Farès
Bahlouli a joué en équipe de France chez les
jeunes. Il a porté le
maillot de la sélection
des moins de 16 ans,
puis celui des moins de
18 ans et enfin l'équipe
olympique de France. Si
le joueur donnerait son
accord pour porter le
maillot des Verts il sera
dans l'obligation de
signer une lettre d'engagement et la remettre à
la FAF afin que cette
dernière puisse le qualifier auprès de la FIFA.
K. H.

Kashi retrouve la compétition
Bonne nouvelle, le milieu de terrain algérien
de Charlton Athlétic, Ahmed Kashi, a enfin
retrouvé la compétition. En effet, le joueur en
question a joué la première mi-temps de son
équipe face à la formation de Leeds. Jouant
les 45 premières minutes du match, le joueur
a donc effectué un retour tout en douceur.
D'ailleurs, c'est progressivement que l'ancien
Messin va retrouver les joies du terrain.
Blessé au mois de novembre dernier, le joueur
a tout essayé avant de se résoudre à se faire
opérer en Suède pour se débarrasser de sa
blessure au talon. Ainsi, après plus de 3 mois
de souffrance, le joueur retrouve la compétition avec les U21 avant de se remettre à niveau et retrouver le groupe professionnel. S'il a pu
faire son retour, rien ne dit qu'il pourra reprendre la compétition avant la fin de saison. De
I. Z.
toute façon, le joueur se concentre déjà sur la saison prochaine.

GRAEME SOUNESS IGNORE
MAHREZ POUR L'ÉQUIPE
TYPE DE LA SAISON
L'ancien joueur de Liverpool, Graem Souness,
présent sur le plateau de Sky Sports pour commenter et décortiquer le match de Leicester face à
Sunderland a évité de parler de Riyad Mahrez à
l'heure de dévoiler son onze type pour la saison
sportive en cours. En effet, pour lui, l'homme
aux 16 buts et 11 passes décisives ne mérite
pas de figurer dans l'équipe type de la saison
et a préféré des joueurs tels que Payet ou
Delle Alli.
Les fans de Leicester n'ont pas
apprécié
Par ailleurs, l'équipe dévoilée par l'ancien de
Liverpool a vigoureusement fait réagir sur la
Toile. Les premiers étaient bien sûr les supporters de Leicester qui n'ont pas compris
comment un joueur comme Mahrez ne figurait pas dans l'équipe type de l'année.
Souness a été même charrié par rapport à
l'équipe qu'il a donnée puisqu'elle ne contenait pas, selon les internautes, les meilleurs
joueurs de la saison. Pour la plupart des
gens qui ont commenté ce onze, Mahrez a
largement sa place puisqu'il a fait des
miracles cette saison avec son équipe de
Leicester qu'il est en train de mener doucement mais sûrement vers le titre en
Premier League.

Cristiano domine

la MSN sur toute la ligne
Klopp prêt à toutes
les folies pour
Ousmane Dembélé ?

Le FC Barcelone désire boucler le transfert
d'Ousmane Dembélé dès cet été. La pépite du
Stade Rennais serait également dans le viseur
d'autres grandes formations européennes, à
l'instar du Bayern Munich, Manchester City, l'AS
Rome ou de Leicester. Mais selon RMC, Liverpool
s'inviterait également dans la course à la
signature de la grande révélation de la Ligue 1. Si
le Barça semble tenir la corde pour Ousmane
Dembélé, Liverpool apprécierait également le
profil du jeune attaquant de 18 ans. Les Reds se
seraient rendus à plusieurs reprises au Roazhon
Park pour superviser le protégé de Rolland
Courbis. Mieux, un membre de la cellule de
recrutement du club anglais aurait
également assisté à la défaite des
Bretons contre
l'OGC Nice
dimanche
après-midi.

Il y a quelques semaines encore,
Cristiano Ronaldo devait se
contenter des miettes derrière la
MSN, adulée par les observateurs
du monde entier. Mais l'attaquant
du Real Madrid est parvenu à
inverser la tendance. La 32e
journée de Liga est le symbole de
cette reconquête : l'international
portugais a inscrit un but et
délivré deux passes décisives
contre Eibar, pendant que Messi et
Neymar restaient muets sur la
pelouse de la Real Sociedad (Luis
Suarez était quant à lui suspendu).
La prestation de CR7 lui permet de
frapper un grand coup sur ses
rivaux du FC Barcelone. Auteur
cette saison de 43 buts et 15
passes décisives toutes
compétitions confondues, le joueur
de 31 ans domine désormais
Suarez (34 + 15), Messi (28 +
11) et Neymar (24 + 14) au
nombre de réalisations, mais aussi
de caviars distribués à ses
partenaires. À noter que le seul
joueur en Europe à se montrer
aussi complet que ce quatuor n'est
autre que l'attaquant du PSG
Zlatan Ibrahimovic (35 buts et 14
passes décisives).

Formé au RC
Lens, l'international algérien
Mehdi Abeid
réalise une saison pleine sur
le plan personnel avec le
Panathinaïkos.
Pas sûr du coup
qu'il reste à
Athènes cet
été. Plusieurs
clubs s'intéressent à lui. On
sait depuis plusieurs
semaines que
le milieu international algérien est suivi
avec attention
par Porto. Plus
étonnant, selon
la presse
anglaise,
Newcastle, qui
l'a vendu
durant l'été
dernier au
Panathinaïkos,
serait sur le
coup pour le
recruter, tout
comme
Marseille. En
Espagne, c'est
Valence qui
serait intéressé selon la
presse britannique. Le milieu
de terrain du
Pana veut
changer d'air
afin de progresser.
Désormais âgé
de 23 ans,
Mehdi Abeid
est évalué à un
peu plus de 5
millions €.
K. H.

SALAIRE, PRIMES, JET-SKI,

le contrat à la sauce
catalane de Neymar
Depuis quelques mois,
les clubs de football
redoutent les sorties de
Football Leaks. Devenu
spécialiste dans la
divulgation des
contrats, le média s'en
prend désormais à
Neymar.
Arrivé à Barcelone en 2013
après moults discussions et un
transfert finalement jugé autour
de 100 millions d'euros, le
joueur brésilien avait signé un
contrat jusqu'en 2018. Celui-ci,
Football Leaks vient de le
dévoiler. Et on apprend
notamment que son salaire fixe
est relativement faible puisque
l'ancien attaquant de Santos
touche " seulement " 5 millions
d'euros par an. Mais il y a un
mais...
En effet, en regardant plus en
détails, on s'aperçoit que le bail
liant le Brésilien aux Blaugranas

comporte de juteuses primes.
Outre son gain à la signature de
8,5 millions d'euros, Neymar
augmente considérablement ses
revenus avec des primes
variables, même s'il est assuré
de toucher au moins 45,9
millions d'euros d'ici 2018. Il
gagne, par exemple, 850 000
euros en cas de victoire en
Ligue des Champions, 637 500
euros avec une Liga, un million
d'euros s'il dispute 60 % des
matchs de son équipe, etc.
Mais dans ce fameux contrat, le
footballeur de 24 ans a aussi des
obligations. Il doit, par
exemple, parler catalan et " faire
son maximum pour s'intégrer
dans la société catalane en
respectant les valeurs de la
Catalogne ". Et Neymar n'a
contractuellement pas le droit
de pratiquer des sports
dangereux, comme la moto, le
jet-ski ou l'escalade. Des primes,
des efforts devant les médias et
quelques interdictions, Neymar
sait à quoi s'en tenir pour son
aventure barcelonaise.

La finale de la Copa avancée ?

Le FC Barcelone et le FC Séville s'affrontent le 22 mai prochain en
finale de la Coupe d'Espagne. Cette rencontre a été programmée à
21h30. Un horaire qui ne semble pas arranger les deux clubs
concernés. Une requête a été envoyée par les deux camps aux
responsables de la fédération espagnole pour que la rencontre soit
avancée. Barcelonais et Sévillans espèrent qu'elle se joue à 19h au
plus tard. Une réunion devrait avoir lieu avec Mediapro, le
détenteur des droits de diffusion pour ce match.

Une semaine après la
fameuse réunion qui a
rassemblé à Zurich,
l'actionnaire majoritaire
de l'Olympique de
Marseille, Margarita
Louis-Dreyfus, le
président Vincent Labrune
et l'entraîneur Michel, on
en sait désormais un peu
plus sur le contenu des
échanges qui ont eu lieu
dans la cité suisse. Et
certaines révélations sont
très surprenantes !
D'après les informations
de la radio RMC, pendant
le rendez-vous, Michel
aurait ainsi proposé à
MLD de le licencier ! Sous
réserve évidemment qu'il
bénéficie d'indemnités de
départ, estimées à 1,8
million d'euros, alors que
son contrat court jusqu'en
juin 2017. Mais la femme
d'affaires n'a pas donné
suite à cette proposition.
A la plus grande surprise
de l'Espagnol et de ses
adjoints, qui étaient
persuadés que "Margarita
cherchait juste à savoir
de quelle manière elle
allait payer les
indemnités de
licenciement" ou que "les
dirigeants attendaient
qu'un autre entraîneur
donne son accord pour
nous remplacer." Ces
révélations semblent bien
prouver que MLD n'a pas
l'intention de débourser le
moindre centime pour
l'OM. Pour le plus grand
malheur des fans
phocéens...

Hummels

sur le départ
cet été ?

Le défenseur
international allemand
Mats Hummels est fidèle
au Borussia Dortmund
depuis 2007, malgré
l'intérêt des plus grands
clubs européens. Mais cet
été, la situation du joueur
de 27 ans pourrait
évoluer. Hummels s'est
exprimé dans le quotidien
allemand Bild : " Je n'ai
pas forcément envie de
partir mais je dois
prendre une grande
décision. L'âge te fait
penser que tu n'as pas
toute la vie pour gagner.
Je réalise que chaque
année où je ne gagne rien,
je me rapproche de la
retraite. […] La Ligue des
champions est mon
objectif, je veux gagner ce
titre un jour ". Mats
Hummels ne devrait pas
manquer de propositions
cet été.

La FIFA menace la fédération
nigériane de football


OM : Michel
était prêt
à partir !

Valence
et Porto
s'intéressent à
Abeid

23

La fédération nigériane de football (NFF) est prise entre deux
feux. La semaine dernière, la haute cour régionale de justice a
demandé le départ du président Amaju Pinnick et son
remplacement par Chris Giwa. Ce lundi, la FIFA a demandé à la
NFF de ne pas accéder à cette réquisition, qu'elle considère
comme une "interférence politique". Si Pinnick quitte son
poste, l'instance dirigeante du football mondiale se réserve le
droit de punir le Nigeria, qui pourrait être disqualifié des JO
2016 ou encore des qualifications au Mondial 2018.

Barça, alerte pour Piqué

Gerard Piqué n'a pas participé à la séance d'entraînement
programmée hier. Le défenseur central était absent pour
cet entraînement collectif en matinée. Il a dû réaliser
des examens médicaux par la suite. Le Barça n'a pas
encore communiqué sur une éventuelle blessure et un
possible forfait pour le quart de finale retour de Ligue
des champions contre l'Atlético Madrid.
Affaire à suivre...

Nasri : «Si je reste, Guardiola
sera le plus chanceux des
entraîneurs...»
La carrière de Samir
Nasri a pris une
toute autre tournure
depuis quelques
saisons.
L'ancien de l'OM n'est
plus un titulaire
indiscutable à Manchester
City et sa carrière
internationale est close
depuis sa nonconvocation pour la
Coupe du monde 2014.
Plusieurs médias
britanniques assurent que
l'arrivée de Pep Guardiola
la saison prochaine
devrait inexorablement le
pousser vers la sortie.
Pourtant, le joueur de 28
ans ne semble pas vouloir
quitter les Citizens aussi
facilement…
Dans une longue
interview accordée au
Guardian, le Français a en
effet envoyé un message à
Pep Guardiola, assurant

pouvoir faire des grandes
choses avec lui, à
Manchester City. " Si je
reste, Pep Guardiola sera
le plus chanceux des
coachs, car j'ai vraiment
faim. Après tout dépend
s'il veut de moi dans son
équipe " a expliqué Samir
Nasri. " Je suis le style de
joueur parfait pour sa
philosophie de jeu et pour
la façon dont il aime faire

jouer ses équipes. J'attends
le premier jour de la
présaison pour pouvoir
parler avec lui ". La presse
anglaise a expliqué que les
dirigeants mancunien
auraient l'intention
d'opérer un grand
ménage, lors du prochain
mercato estival.... L'ancien
international tricolore
pourrait être l'une des
premières victimes.

33 ANS

Une décision de la Cour suprême de l'Etat de
Virginie a retenti jeudi 7 avril comme un
symbole de plus de l'incarcération à outrance
opérée par la justice américaine. Un ancien
marin emprisonné depuis trente-trois ans a
été libéré. Keith Harward, 60 ans, avait été
condamné par erreur pour le viol d'une femme
et le meurtre de son mari en 1982. Il a fallu
attendre 33 ans pour que des analyses ADN
soient faites. Résultat : un marin était bien
coupable, mais ce n'était pas Keith Harward.
En 1982, cette affaire avait bouleversé les
Etats-Unis. Dans une petite ville portuaire de
Virginie, un homme était entré chez un couple,
avait violé la femme et frappé mortellement
le mari avec un pied de biche tandis que les

en prison
pour rien

N° 2739

JOUR

8

L
I
T
H
I
A
S
E
E
N
G
I
E
P
B

qui ont de la
piété

non nobles

cheveu

facteur sanguin

très laides

R
F
E
E
O
C
C
I
P
I
T
A
L
I
I

U
E
T
P
H
E
T
I
L
A
N
N
O
T
A

E
C
I
E
L
C
E
L
T
A
Z
H
E
T
R

F
U
V
D
A
U
O
N
C
V
I
I
I
D
R

8
1
3
2
9
7
5
4
6

F
L
I
A
I
I
A
H
N
V
R
A
E
N
O

A
E
T
L
R
I
I
R
E
T
F
C
F
O
T

7
2
4
1
5
6
8
3
9

G
E
A
E
D
A
U
R
L
N
O
T
E
I
L

6
8
5
4
7
3
2
9
1

N
Z
N
U
S
B
N
L
E
C
R
O
S
T
A

O
E
T
M
U
A
O
I
T
E
E
L
T
A
M

2
3
7
5
4
9
1
6
8
T
E
E
A
L
D
B
E
G
Z
T
E
I
R
I

9
5
6
8
3
1
4
2
7

8

9

10

11

12

13

14

15

15

ps grec

voie
sanguine

anneau de
mousse

14
changement
brusque
d’orientation

passer par
le tambour

4

propos frivoles

5
astate

milieux de
requins

volatiles

grande école

13

baie nippone

10
lancer
plumard

multiplicateur

2

canton suisse

bagatelle
terme de
tennis

plat du
mâtin

Actuellement vous ne travaillez
pas ? Vous n'entraînez aucune
équipe, c'est bien ça ?

15

largeur de
tissu

11

1

île des
Cyclades

stupéfait

feuilleté

En toute franchise non. Je n'ai eu
aucun contact ni de près ni de loin
avec la Fédération algérienne de
football. Personne n'a pris attache
avec moi et je ne sais même pas
qui a proposé mon nom.

12

petits cubes

attendu

Oui, oui, je suis disponible

A
Q
G
A
L
A
C
T
O
S
E
N
L
N
D

M
E
R
U
S
A
V
E
T
N
E
M
E
I
L

LES MELÉS

N° 2739

Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
AUBURN
BIARROT
BIENFAIT
CARNIVORE
CHIASME
DECIMAL
DECOTE
ETUDIANT
EVASURE
FECULE
FESTIVAL
GAFFEUR
GALACTOSE
HIVERNAL
HOCHET

actuellement, je n'ai aucun engagement de pris.

Vous dites que personne ne vous
a contacté, mais dans le cas où
ça venait à se faire, seriez-vous
intéressé ?

Ecoutez, à partir du moment où
je suis disponible, ce qui est le cas
aujourd'hui, il y a beaucoup de
choses qui pourraient m'intéresser.
Mais parler de la sélection algérienne, personnellement je n'aime
pas trop, vu que pour l'instant je
n'ai pas été approché. Je sais que
Vahid a fait un très bon travail làbas. Je sais aussi que cette sélection
algérienne possède de très bons
joueurs avec une très bonne équipe, mais c'est tout. Pour le reste je

ne veux pas trop en parler.

Vous dites que l'Algérie est une
bonne équipe, mais c'est une
équipe qui évolue en Afrique,
jouer dans ce continent ne vous
fait-il pas peur ?

Encore une fois, je ne peux pas
en parler. Ce que je sais, et ça c'est
une certitude, et je vous le répète
encore une fois, l'Algérie est une
très bonne équipe renfermant de
bons éléments. Des bons joueurs et
une bonne équipe, ça c'est très
intéressant pour tout candidat susceptible d'entraîner cette sélection.

Vous estimez donc que le
challenge est intéressant ?

Personnellement prendre une

équipe ou une sélection où je ne
suis pas sûr de réussir, cela ne
m'intéresse pas du tout. Mais une
bonne équipe qui a l'ambition de
gagner une CAN ou de se qualifier pour la Coupe du monde, ça
c'est un challenge qui est intéressant, et pas seulement pour moi
mais pour tout coach candidat à
prendre cette équipe algérienne.

Avez-vous lu l'interview de votre
ami Vahid, ce dernier qui
confirme que l'Algérie est la
meilleure d'Afrique mais qui dit
aussi que perdre un match revêt
de la tragédie nationale ?

(Rire), croyez-moi je sais tout ça.
J'ai pu me faire ma petite idée lors
du match amical que nous avions
joué à Alger. Pendant deux jours,
il n'a pratiquement pas cessé de
pleuvoir, et malgré cela il y avait
presque 40 000 spectateurs dans le
stade ce jour-là. Et après notre victoire (NDLR : la Bosnie s'était
imposé sur le score d'un but à zéro
dans les dernières minutes de jeu),
j'ai pu m'apercevoir que le public
était abattu et pourtant ce n'était
qu'un match amical. Donc je sais
être sélectionneur en Algérie n'est
pas facile. Mais en fait ce métier
d'entraîneur est difficile partout

lorsque les résultats ne suivent
pas.

Lors de votre séjour à Alger,
comment avez-vous trouvé le
pays ?

Je n'ai pas vu grand-chose car
comme je viens de vous le dire il a
presque plu tout le temps, et du
coup on ne pouvait pas sortir,
nous sommes restés à l'hôtel. Mais
j'ai quelques amis algériens et je
sais que c'est à la fois un peuple
accueillant et gentil.

Vous avez disputé le Mondial
avec la Bosnie, avez-vous suivi
le parcours des Algériens ?

J'ai bien suivi le parcours de
l'Algérie au Brésil parce que tout
d'abord il y avait mon ami Vahid
qui était à la tête de cette sélection.
J'avoue aussi que j'étais très
content de voir cette équipe se
qualifier pour les huitièmes de
finale de cette Coupe de monde.
L'Algérie a vraiment développé du
beau jeu. D'ailleurs c'est l'équipe
qui a posé le plus de problèmes à
l'équipe d'Allemagne, une équipe
qui comme tout le monde le sait a
terminé championne du monde.
A. H. A.

voie lactée

dénué de
jugement

N
E
R
O
V
I
N
R
A
C
A
O
A
A
E

«L'Algérie, l'équipe qui a posé le plus de problèmes à l'Allemagne»

Votre nom est cité dans la liste
des sélectionneurs susceptibles
d'intéresser la Fédération
algérienne pour entraîner
l'équipe d'Algérie, avez-vous eu
vent de cela ?

sans éclat

8

L'Algérie veut gagner la
CAN et jouer le Mondial,
oui ça m'intéresse !»

ASMA H. A.

piquer un
sprint

abandonne
volontairement

«

VEUT ENTRAÎNER L'ALGÉRIE

Entretien réalisé par

petit bouclier

hâbleur

16

questions
de test

SUSIC
On vous le disait au cours de ces derniers jours, Safet Susic a un
profil susceptible d'intéresser la FAF pour remplacer Christian
Gourcuff, démissionnaire de son poste de sélectionneur des Verts.
Hier dans l'après-midi, nous avons pu joindre l'ancien entraîneur de
la Bosnie, ce dernier se dit bien évidemment intéressé par le
challenge algérien, mais tout en affirmant que jusque-là aucune
personne ne l'a contacté de la Fédération algérienne de football.

qui remonte
à loin

expire
violemment

3

 «La pression en Algérie ? J'ai ma petite idée»
 «Vahid avait fait de l'excellent travail...»

6

1
4
8
7
6
2
9
5
3
E
R
E
F
I
M
M
A
M
U
S
C
V
R
C

7

mollusque
bivalve

affluent de
l’Oubangui

6

4
9
1
6
2
8
3
7
5

6

opération de
choix

poussa à bout

3
7
2
9
1
5
6
8
4

5

7

point de
saignée

2739

SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT

5
6
9
3
8
4
7
1
2

4

9

2 9
1
6
3
1
8
3
7 9
9
8
7
1
7 2
5
1 4
REGLE DU JEU
Une grille est composée
de plusieurs carrés.
Chaque carré contient
tous les chiffres de 1 à
9. Chaque ligne comme
chaque colonne contient
aussi tous les chiffres de
1 à 9. Certains chiffres
vous sont donnés, à
vous de trouver les
autres. Pour cela,
procédez par déduction
et élimination.

3

substance
douce

maison de
cabot

4 8
3

2

raffermies

2 7
5

1

3

Deux hommes parlent de leurs femmes
et de leurs fréquentes disputes avec elles :
- Oh ! tu sais, moi j'ai trouvé le solution. Je ne perds plus
mon temps à la contredire, maintenant j'attends qu'elle
ait changé d'avis.

3

injustement dans les prisons américaines et
149 déclarations d'innocence ont été faites.
Certains y voient le signe d'une justice qui
emprisonne de manière trop hâtive. Un
rapport de l'université du Michigan, publié en
février, dénombre des dizaines de milliers
d'erreurs judiciaires en 2015 dans les
tribunaux américains. Une fois libérés, les
victimes doivent commencer un deuxième
combat : obtenir des réparations financières.
Cela n'a rien d'automatique, comme l'explique
Joe D'Ambrosio, qui a passé 22 ans dans le
couloir de la mort. Innocenté il y a quatre ans,
il n'a toujours pas été indemnisé, car la
justice de l'Ohio refuse de reconnaître l'erreur
judiciaire.

LES FLÉCHÉS

Remplissez cette grille, puis
reportez les lettres dans les cases
numérotées correspondantes.

LA BLAGUE
SuDoKu

trois enfants dormaient dans leurs chambres.
Pour la justice, il a alors fallu trouver un
coupable, mais les expertises n'ont pas été
très poussées. Sur la base d'une simple
morsure dont la trace ressemblait à sa
dentition, Keith Harward a été emprisonné à
vie. Le marin n'a jamais cessé de clamer son
innocence. Des pétitions l'ont soutenu. Celles
de l'association "Innocence Project", par
exemple, qui dénonce l'incarcération à
outrance aux Etats-Unis. La Cour suprême de
Virginie a finalement reconnu l'erreur le jeudi
7 avril. Cette nouvelle libération est
également une manière de rappeler les
chiffres. En 2015, 149 personnes ont été
innocentées après plusieurs années passées

IDOLATRIE
IGUANE
LIEMENT
LITHIASE
MAMMIFERE
MANETON
NARRATION
NATIVITE
OCCIPITAL
OCELOT
PEDALE
PEIGNE
RETS
RIAL
TONALITE

DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

INSOLITE

Le sage se
demande à luimême la cause
des ses fautes,
l'insensé
la demande
aux autres.
Proverbe
chinois

DU

À LA UNE

DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

22

Citation

www.competition.dz Mardi 12 avril 2016

Mardi 12 avril 2016

SOLUTIONS

www.competition.dz

E
N
F
A
N
T
I
L
L
A
G
E

I
C
E
I
P
J
U

E
T
O
U
R
N
E
A
U
X

L
E
U
R

N
E
E

F

B
E
T
O
N

T
A
B
A
S
S
E

M
U

R
A
T
A
G
E

S
I
E
S
T
E

A
I
L

A

T
A

E
T

E
I
D
E
R
S
A
R
T
I
C
L
E
S

M
U
T
E
R
I
E
Z
E
R
I
E
N
A

R
E
N
N
E
E
R
I
L
E
T
R

P
E
S
I
E
Z
N
A
S
E
L
U
E
S

LES FLÉCHÉS
1

2

3

4

LES MELÉS

E N Z O
5

6 7

8

9

P E R E Z

RAUL
ALBIOL

BOUDEBOUZ : «J'ESPÈRE REJOUER
UN JOUR DANS MA RÉGION»
Le milieu de terrain des Verts, espère un jour revenir du côté de Strasbourg
afin d'y évoluer et retrouver sa région où il a passé son enfance.
PAR MEHDI K.
Ryad Boudebouz réussit
une très bonne saison avec
Montpelier, il est d'ailleurs l'un
des meilleurs passeurs de la
Ligue 1, derrière les deux
Parisiens, Zlatan
Ibrahamovic et Angel Di
Maria. A l'occasion de sa
bonne prestation, la
chaîne de télévision,
France 3, a fait un
reportage où le
milieu international
algérien a déclaré :
"Strasbourg ont une
bonne équipe, j'espè-

re qu'ils reviendront vite parmi
l'élite. En tout cas, j'aimerais
bien un jour rejouer dans ma
région." Ryad Boudebouz, 26
ans, a débuté dans le quartier
Europe de Colmar, là où jouait
au foot avec ses frères et ses
amis, avant de partir à Sochaux
à l'âge de 12 ans. A en croire sa
déclaration, l'international algérien veut finir sa carrière à
Strasbourg là où tout a démarré
pour lui.
«Dribbler, ça peut
débloquer des situations
difficiles»
Ryad Boudebouz est très atten-

du par les supporters de
Montpellier avant chaque
match.
Il est le joueur dont on attend le
plus au sein de l'équipe.
Sa belle technique ne laisse personne indifférent et il s'est expliqué à ce propos :
"J'ai grandi avec ça, quand on
jouait dans un quartier, on faisait souvent des dribbles et on
tente de faire la différence.
Ça sert aussi sur le terrain, afin
de débloquer certaines situations difficiles." Rappelons que
Ryad Boudebouz est considéré
comme l'un des meilleurs dribbleur de la Ligue 1.

Frédéric Hantz (Entr
MHSC) : " C'est un joueur
important pour l'équipe "
L'entraîneur de Montpellier,
Frédéric Hantz, n'a pas tari
d'éloges envers Ryad
Boudebouz : "C'est un joueur
qui a un grand potentiel techniquement. C'est quelqu'un d'important pour l'équipe, sur les
coups de pied arrêtés, les dernières passes. C'est un très bon
footballeur." Il faut dire que l'international algérien est un titulaire indiscutable de la formation montpelliéraine et que son
entraîneur compte beaucoup
M. K.
sur ses services.

www.competition.dz

www.competition.dz

Mardi 12 avril 2016

USMBA

À LA UNE

4

Sa sortie par la petite porte de Valence est inévitable

En prévision du match des demi-finales contre le NAHD au 5-Juillet

FEGHOULI

Un train
spécial pour
les Scorpions...

SUSPENDU
jusqu'à nouvel ordre

De notre correspondant
MALEK BOUZID
On vient d’apprendre
par des sources
concordantes, que les
autorités wilayales, à leur
tête, M. le Wali de Sidi BelAbbès, M. Hattab, avaient
donné instructions aux
responsables concernés afin
de faciliter le déplacement
aux Scorpions pour rallier la
capitale en prévision du
match comptant pour les
demi-finales contre le
NAHD, au stade 5-Juillet et
qui se jouera, rappelons-le,
jeudi prochain. Pour ce faire,
on apprend qu’une réunion
a été tenue au lendemain de
la victoire d’El-Khadra face à
l’ASO à domicile (2-1), soit
samedi dernier au siège de
la direction de la Jeunesse et
des Sports, ayant regroupé le
DJS de la wilaya de Sidi BelAbbès, M. Mohamed Rayan,
le directeur des transports
de la wilaya de Sidi BelAbbès, le représentant de la
direction de la SNTF ainsi
qu’un membre de la
direction du club phare de la
Mekerra. Aussi, l’on
apprend qu’à l’issue de cette
réunion, un train spécial a
été mis en place composé de
14 wagons de 96 sièges
chacun, soit un total de 1120
places qui seront réservées
uniquement pour les

Le FC Valence a annoncé lundi à travers un communiqué publié sur son site Internet l'ouverture d'une
procédure disciplinaire à l'encontre de son attaquant international algérien, à savoir Sofiane Feghouli.
PAR SMAÏL M. A.
"Valencia Club de Futbol a décidé d'ouvrir une procédure disciplinaire à l'encontre
du joueur Sofiane Feghouli," pouvait-on lire
dans un communiqué qui précise que
"Pendant le traitement de ladite procédure, et
en attendant la résolution de l'affaire, le
joueur sera suspendu par mesure de précaution, conformément à un accord avec la
Fédération espagnole de football (AFE), et la
''Liga de Futbol Profesional'' ". Finalement
donc, le désaccord entre le joueur d'un côté et
la direction du club Ché ainsi que les supporters de l'autre a fini par mettre le feu aux
poudres, le joueur comme on vous le rapportait hier a été copieusement sifflé à son entrée
en jeu en 2e mi-temps face à Séville,
dimanche passé, une attitude qui a grandement dérangé l'international algérien puisqu'il a laissé paraître sur le petit écran une grimace qui en disait long sur cette ingratitude
mal vécue par le joueur des Verts.
Un décrassage boudé, la goutte
qui a fait déborder le vase
Le club de Mestalla n'a pas divulgué les raisons qui l'ont poussé à ouvrir cette procédure
disciplinaire et cette mise à pied qui tombe à
un moment difficile pour le joueur, il faut dire
que plusieurs raisons pourraient être derrière
la décision, vu que le joueur est attaqué de
toutes parts ces derniers jours, notamment

«

depuis qu'il a séché l'entraînement de samedi
passé, à cause d'un avion raté à partir de
Paris, mais d'après Mundo Deportivo, dans
son édition d'hier, cette sanction ou arrêt de
travail imposé au joueur a suivi son refus de
redescendre sur le terrain avant-hier après le
match gagné contre le FC Séville, le nouvel
entraîneur intérimaire de l'équipe à savoir
Paco Ayestaran a, en effet, ordonné à son
groupe de retrouver le terrain juste après le
match pour un petit décrassage, mais
Feghouli a refusé d'obtempérer, en évoquant
des douleurs qu'il aurait ressenties au niveau
de son pied, pour son club, il s'agit tout simplement d'un énième refus de travailler du
joueur auquel on reproche son manque d'engagement en cette fin de saison, lui qui est en
fin de contrat et qui est annoncé d'ores et déjà
sous d'autres cieux.
Réputation Ainsi donc l'étau se resserre
autour de Soso et les choses se compliqueront
davantage pour lui durant ce dernier virage.
Hier déjà on comptabilisait le nombre de rencontres qui restaient à jouer pour Valence en
championnat, 6 au total dont 3 à domicile, et
Dieu seul sait si l'international algérien aura
la chance d'en jouer quelques-unes avant la
fin de la saison, car l'envie de la direction de
nuire au joueur est évidente, ils veulent le
faire sortir par la petite porte après leur avoir
mené la vie dure avec son agent, concernant
la question du renouvellement, leur but

actuellement c'est de le sanctionner financièrement, et le toucher dans le même point sensible qu'il a utilisé pour annoncer même indirectement son départ, l'implication dans leur
communiqué du nom de la ligue espagnole et
de la fédération veut dire que le club veut
donner une ampleur à cette affaire et salir le
joueur de l'EN. Hier, on revenait 6 ans en
arrière pour vous rappeler la fin de l'aventure de Soso avec Grenoble sur un bras d'honneur, ce qui avait poussé le joueur à s'en aller
par la petite porte, cette fois la méthode a
changé, mais l'on se dirige vers une fin pas
trop différente, la réputation du joueur risque
de recevoir un vrai coup, au moment où il est
annoncé au Fenerbahce, à l'Inter et même à
Tottenham. En tout cas, ce qui semble le plus
urgent pour le moment, c'est de purger cette
sanction qui va être prononcée, mais avant le
joueur devra comparaître devant le
conseil de discipline, hier il n'était pas
présent aux entraînements, et
aujourd'hui non plus puisque les
joueurs seront au repos, il faudra attendre la reprise prévue
demain matin à 9h pour un
biquotidien qui devrait être
révélateur, son aventure avec
Valence a peut-être connu son dernier épisode dimanche passé contre
Séville.
S. M. A.

GHEZZAL

Valbuena qui a poussé un coup de
gueule après s'être retrouvé sur le
banc de touche. D'ailleurs, la forme
de Ghezzal n'est pas vraiment
étrangère à cette mise sur le banc
de l'international français qui
effectue ses rentrées en cours de
match.

On n'avait pas de
projet de jeu»

PAR ISLAM Z.
L'ailier international algérien de
Lyon, invité du Canal Football Club,
est revenu sur sa saison et n'a pas
hésité une fois de plus à envoyer
une nouvelle pique en direction de
son ancien entraîneur, Hubert
Fournier. Homme fort de la seconde
moitié de saison lyonnaise qui a
hissé le club à la seconde place en
championnat, Rachid Ghezzal a mis
tout le monde d'accord concernant
ses qualités et sa capacité à être
un joueur important pour l'OL. Il n'y
qu'à voir son temps de jeu en première partie de saison et le sien
depuis l'arrivée de Génesio, son statut a complètement changé dernièrement passant d'un joueur pour
faire le compte à un titulaire en
puissance qui a délogé Valbuena de
son poste. Invité de Canal Football
Club avant-hier, le joueur a fait
savoir qu'avant l'arrivée de Génesio,
l'équipe n'avait pas de fond de jeu
ni un projet clair dans ce sens. Une
belle pique envers sont ancien
entraîneur, Hubert Fournier, auquel

il tient rancune. A ce sujet, il a
affirmé : "Je n'ai pas vraiment eu
l'occasion de m'exprimer auparavant. Aujourd'hui, j'ai la chance de
pouvoir jouer plus souvent. On est
sur le terrain, mais c'est vrai que
l'on n'avait pas forcément de projet
de jeu. Après on s'est tous remis au
boulot. Le fait d'avoir un nouveau
coach, ça redistribue les cartes,
tout le monde travaille pour avoir
sa place."

«Le retour de Fekir nous
fera du bien»
Face à Montpellier, l'international
français, Nabil Fekir a refait son
retour sur les terrains. De quoi
remettre en cause le statut de l'international algérien ? Le joueur ne
s'en fait pas et se réjouit du retour
de son camarade qui aurait pu être
international algérien. Sur son
retour, il dit : "Ca s'est fait très
naturellement. On était impatients
de le retrouver. On espère qu'il va
nous faire du bien pour la fin de
saison."

Mardi 12 avril 2016

Il a rencontré les
dirigeants de Lyon hier

Soutenu par les
supporters lyonnais

Depuis la prise de fonction de
Génesio, Ghezzal a enchaîné 17
matchs dont 15 comme titulaire
avec 5 buts et 4 passes décisives à
son compteur. Il est l'un des
hommes providentiels pour Lyon car
il a marqué des buts importants
depuis l'entame de la phase retour.
Les supporters lyonnais sont
désormais de son côté et ont
compris que Fournier l'avait
marginalisé. Sur les réseaux
sociaux, ils ne cessent de le couvrir
de louanges et l'encouragent.
D'ailleurs, pour eux, il passe devant

Dans un autre registre, on apprend
par le biais du site de transferts
français, Foot Mercato que le joueur
et son représentant ont rencontre
les dirigeants lyonnais hier aprèsmidi. Avec un contrat qui expire la
saison prochaine, les dirigeants
espèrent donc faire avancer les
choses pour prolonger leur joueur
qui sera très important pour l'année
prochaine surtout en cas de
qualification pour la Ligue des
champions. D'après le site en
question, les échanges ont été
constructifs entre les deux parties
puisque cela a permis à chacune de
faire savoir sa position concernant
une prolongation et les modalités
d'un nouveau contrat. Le site
explique qu'il n'y a pas eu d'accord
mais que les deux parties ont pu
avancer sur un certain nombre de
points. Des discussions auront lieu
au cours des semaines prochaines
pour vite trouver un accord et
essayer d'étendre le bail de
l'international algérien.
I. Z.

La presse italienne
encense Ghoulam
Auteur d'une très bonne prestation
face au Hellas Vérone, le latéral
gauche international algérien, Faouzi
Ghoulam, a reçu les louanges de la
presse italienne. Tous les grands titres
lui ont donné une note comprise entre
6,5 et 7 pour sa belle prestation. Il faut
dire aussi que le joueur formé à SaintEtienne s'est parfaitement racheté
après son match décevant face à la formation de l'Udinese, l'Algérien est
revenu en force face à
Vérone et s'est illustré
par ses nombreuses
montées offensives et
ses placements
défensifs qui ont
bloqué l'accès
sur son couloir. Cette saison, Ghoulam
est plus que
jamais scruté
par la presse
locale car il a
changé de statut puisqu'il est considéré
comme étant l'un des
meilleurs à son poste en
Italie, d'où la sévérité de
la presse transalpine à
son égard lorsqu'il réalise un match
moyen.

CLUBS

1.

OM

2.
3.
4.
5.
6.
7.

CAB
USMBA
PAC
JSMS
ASO
MCS

8.
9.

CRBAF
USC

10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.

CABBA
ASK
MCEE
JSMB
OMA
ABS
USMMH

Scorpions désireux
d’effectuer le déplacement à
Alger pour encourager les
leurs jeudi prochain face au
Milaha, et ce, au prix
abordable de 800 DA au lieu
de 1600 DA aller et retour.
La différence est prise en
charge par les autorités
locales. Le train reliant Sidi
Bel-Abbès-Alger prendra le
départ ce mercredi à 23h45
et arrivera à la gare d’Agha
d’Alger, jeudi à 6h00 du
matin. Le retour se fera
quelques heures après le
match, soit vers les coups de
23h45 au départ de la même
gare à destination de SidiBel-Abbès. La vente des
billets de voyage se fait aux

32
32

26 11 11
26 09 12
26 09 09
26 09 07
26 09 07
26 08 09
26 08 09
26 07 11
26 08 08

31
31
31
28
19

26 07
26 07
26 08
26 07
26 04

39
36
34
34
33
33

QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»

BELKACEM
AÏDA
(ex-président de l'USMBA) :

«

Ce que je fais,
c'est par amour
au club»

 «La présidence d’El-Khadra
ne m’intéresse pas»
 «Je suis candidat à la LRFO»

CLASSEMENT DE LA LIGUE 2 MOBILIS
BUTS
MATCHS
J.
G.
N.
P.
P.
C. Diff.
Pts
51 26 15 06 05 27 16 +11
46 26 12 10 04 22 12 +10

44

21

10
10
07
07
07

04
05
08
10
10

25 16 +09
28 19 +09
29 26 +03
20 20 00
24
18
22
25
30

27 -03
09
17 +01
09
22 00
08
24 +01
10
33 -03
09 20 21 -01
09 20 25 -05
11 21 30 -09
12 17 25 -08
15 20 35 -15
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi

guichets de l’OPOW du 24Février à Sidi Bel-Abbès
depuis hier matin, apprendon par les mêmes sources.
… Et aussi 25 cars,
dont 10 gratuitement
Les autorités locales ne se
sont pas arrêtées là pour
inciter les supporters à se
rendre à Alger. Ainsi et
après le train spécial mis à la
disposition des
inconditionnels de la
formation d’El-Khadra, les
autorités locales ont décidé
aussi de mettre vingt cinq
cars pour le déplacement à
Alger dont dix ont été offerts
par l’ex-président de
l’USMBA, M. Belkacem Aïda
aux supporters qui n’ont pas
les moyens pour aller à
Alger afin de supporter leur
équipe face au NAHD.
Environ 800 places ont été
mises pour ceux qui désirent
voyager par route. Le
rendez-vous étant donné le
mercredi matin à cinq
heures devant le stade 24Février 56 pour un départ
collectif.
M. B.

L’ex-président
d’El-Khadra,
Belkacem Aïda, dit tout haut ce que les gens
pensent trop bas. Il nous parle de ses multiples assistance et aides qu’il porte à son
club de toujours, particulièrement cette
année. L’ex-patron d’El-Khadra durant les
années (2006-2008), affirme aider son club
juste par amour et qu’il n’attend aucune
contrepartie. Il ajoute, en outre, qu’il n’est
pas intéressé par un quelconque retour aux
affaires du club, contrairement à ce que pensent certaines personnes malintentionnées.

bus à la disposition des supporters ?
Si tout amoureux du club faisait pareil,
l’USMBA serait tranquille sur ce volet. Il
faut bien que chacun contribue avec
quelque chose. Les supporters auront, ainsi,
l’occasion de voir tous les matches de leur
équipe en déplacement. Après le voyage de
Sétif, j’ai décidé de contribuer avec 10 bus
que je mettrai à la disposition des fans de
l’USMBA pour le déplacement à Alger afin
d’encourager les leurs face au NAHD ce
jeudi.

Que devient M. Belkacem Aïda par rapport
au football et à son club l’USMBA ?
Je suis, comme vous le savez, préoccupé
par mes affaires où je m’investie pleinement, tant à l’étranger, qu’en Algérie. Mon
temps est largement consacré au travail.
Toutefois, cela ne m’empêche pas de suivre
l’actualité du football, national et international, et surtout les performances de mon
club préféré El-Khadra que je porte dans
mon cœur depuis mon enfance.

Certains affirment que vous préparez
votre retour à l’USMBA…
Ecoutez, vous aviez bien fait d’évoquer
cette question car il était temps de répondre
à certaines brebis galeuses en leur disant
que Belkacem Aïda n’est nullement intéressé. Je ne pardonnerai jamais à ceux qui
m’ont insulté et qui ont insulté ma mère
sans cesse et surtout à ceux qui étaient derrière ces coups bas. Je leur dis que Dieu est
grand. Dieu merci, je suis aisé et je n’ai pas
besoin de l’USMBA pour m’enrichir comme
le pensent certains. Je leur laisse cette équipe que je porterai dans mon cœur tant que
je vivrai. J’étais son premier supporter avant
d’être son président. Je ne reviendrai jamais
à la présidence de l’USMBA même si on me
déroule un tapis d’or. Je dirai à ceux qui
continuent à me dénigrer, Aïda a au moins
mis, et à plusieurs reprises, la main à la
poche pour payer 30 ou 40 millions de centimes pour les bus lors des différents déplacements. Qu’ils en fassent de même sinon
qu’ils se taisent à jamais.

Cette année, vous êtes beaucoup plus
proche de l’USMBA, comment expliquezvous cela ?
Vous savez je n’ai jamais été loin du club,
c’est mon club du cœur, je ne pourrai être
qu’auprès de lui. D’ailleurs, quand les supporters nous sollicitent, on doit répondre à
leurs attentes. Ils l’ont déjà fait en 2011-2013,
quand l’équipe avait connu des problèmes,
les fans ont sollicité tous les anciens présidents pour apporter de l’aide. J’y étais et je
n’ai jamais tourné le dos au club. Pour cette
année, le climat est favorable, il y a d’abord
l’apport important des autorités locales, à
leur tête M. le Wali, qui, faut-il le dire en
toute honnêteté, a apporté toute l’aide souhaitée qu’un club de Ligue 1 ou de Ligue 2
peut espérer. Cela est encourageant. Ma
réaction est toute légitime d’apporter ma
contribution personnelle à l’USMBA, qui,
de surcroît, joue l’accession en Ligue 1
Mobilis.
Comme, à chaque déplacement, la mise de

On a appris que vous êtes candidat à la
LRFO.
C’est vrai je serai candidat à la LRFO car
j’ai jugé utile d’apporter quelque chose au
football local et national. Je passerai en tant
qu’expert. J’essaierai plus tard de contribuer modestement pour tenter d’apporter
des modifications au football professionnel
qui en a tant besoin et penser à son développement dans les années à venir.
M. B.

CE QUI RESTE À JOUER
27e JOURNÉE

(vendredi 15 avril)

USMMH....................................ABS
MCEE....................................CRBAF
ASO........................................JSMB
ASK...........................................CAB
CABBA.......................................USC
MCS.............USMBA (mardi 19)
OM.........................................JSMS
OMA..........................................PAC

28e JOURNÉE

(vendredi 22 avril)

USMBA..................................JSMB
USC..........................................ASK
JSMS......................................MCS
CRBAF..................................CABBA
PAC............................................OM
ABS.........................................OMA
MCEE.................................USMMH
CAB..........................................ASO

Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Abdellah
Haddad, Hillal Aït Benali, Anis Sadoun,
Rachid Hamadi, Islam Zemam

29e JOURNÉE

(vendredi 29 avril)

OMA......................................MCEE
OM...........................................ABS
MCS.........................................PAC
CABBA...................................JSMS
ASO..........................................USC
JSMB.......................................CAB
USMMH...............................CRBAF
ASK.................USMBA (mardi 26)

Rédaction
87, Bd Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3

30e JOURNÉE

(vendredi 6 mai)

USMBA.................................CAB
USC...................................JSMB
JSMS....................................ASO
CRBAF...................................ASK
PAC..................................CABBA
ABS......................................MCS
MCEE....................................OM
USMMH...............................OMA

Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

20

www.competition.dz

Mardi 12 avril 2016

PUBLICITÉ

www.competition.dz Mardi 12 avril 2016

USMA

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

BENKHEMASSA :

Wilaya de Blida
Daïra de Meftah
Commune de Djebabra

on promet de battre le Mouloudia»
«Il n'y a aucun malaise au sein de l'équipe»

Le Président de l’APC de DJEBABRA lance un avis
d’appel d’offres ouvert avec exigence de capacités minimales
pour la réalisation du projet suivant :
Réalisation Tribune + Mur de clôture Stade communale
Debabra.

Le jeune milieu de terrain
talentueux de l'USMA, Mohamed
Benkhemassa, revient dans cet
entretien sur les deux dernières
défaites concédées en
championnat respectivement face
au RCR et à la JSS. L'international
olympique usmiste promet un
retour en force à partir du
prochain derby algérois qui mettra
aux prises son équipe avec le
MCA. Il ajoute que le doute ne
doit en aucun cas s'installer dans
les esprits des joueurs et que lui et
ses coéquipiers sauront surpasser
cette situation difficile.

Compétition / PUB

ANEP 412 809 du 12/4/2016

Même les plus grandes équipes
au monde traversent un passage à
vide, donc, il ne faut pas
s'inquiéter. J'avoue que ce n'est pas
évident de maintenir le même
rythme tout au long de la saison,
d'autant plus qu'on a joué plus de
quarante matchs depuis l'entame
de la compétition officielle.
Personnellement, je suis optimiste
quant au reste du parcours parce

Nb : il est demandé aux soumissionnaires de respecter les
conditions définies dans le cahier des charges. Les
soumissions doivent être adressées à Monsieur le Président de
l’Assemblée populaire communale de Djebabra sous triple
plis fermés et cachetés ; l’enveloppe extérieure devra être
anonyme et porter uniquement la mention «ne pas ouvrir».
Les soumissions non accompagnées des pièces
administratives prévues par la réglementation seront
irrévocablement rejetées.
Les soumissionnaires sont invités à assister à la séance
d’ouverture des plis qui se tiendra le dernier jour
correspondant à la date limite de dépôt des offres à 13 heures
(treize heures). La date de dépôt des offres est fixée à 15 jours
à compter de la première parution dans les quotidiens
nationaux et le BOMOP.
Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres
pendant une durée de 111 jours à compter de la date de
l’annonce.

Avec treize points d'avance sur
notre premier poursuivant, je crois
que c'est un écart considérable qui
nous permettra de gérer la suite
du parcours dans la sérénité.
Encore un petit effort et on sera
champions, mais à conditions de
retrouver notre bonne dynamique
à partir du derby face au MCA.

C'est une défaite amère qu'on a
du mal à digérer car on ne s'y
attendait pas du tout. On a tout
fait pour gagner, mais on s'est
heurtés à une excellente formation
de la JS Saoura qui a su gérer le
match. Le but qu'on a encaissé
nous a perturbés car si on a été les
premiers à marquer, on aurait pu
gagner. On regrette beaucoup la
victoire, mais on doit désormais
mettre ce faux pas aux oubliettes
et se concentrer sur les prochains
importants rendez-vous qui nous
attendent.

Vous avez concédé votre
deuxième défaite de suite, à
votre avis quelles sont les
raisons de votre passage à
vide ?

L’offre financière contient :
01. Lettre de soumission datée, visée et signée
02. Le bordereau des prix unitaires (BPU)
03. Le devis quantitatif et estimatif visé par le
soumissionnaire (DQE)

ANEP 412 812 du 12/04/2016

Après les deux derniers revers
en championnat, vous vous êtes
compliqué la tâche pour
triompher le plus tôt possible,
que pouvez-vous nous dire à ce
sujet ?

Tout d'abord, quel commentaire
faites-vous de votre défaite
concédée face à la JS Saoura ?

L’offre technique contient :
01. Déclaration à souscrire
02. Cahier des charges
03. Délai et planning

Compétition / PUB

Mouloudia effacera les deux
dernières défaites amères
concédées en championnat. On
sait que nos supporters sont déçus,
on leur promet de gagner le derby
pour leur procurer de la joie,
surtout quand on sait qu'une
victoire dans un derby aura un
goût spécial. On doit tirer profit de
cette trêve pour préparer
l'important rendez-vous du 22
avril prochain dans les meilleures
conditions. J'espère qu'on sera
dans notre meilleur jour car on
aura besoin de la victoire pour
remettre le train sur les bons rails.

Entretien réalisé par
ANIS S.

Les entreprises intéressées par le présent avis d’appel
d’offres peuvent retirer les cahiers des charges auprès de
l’APC de Djebabra, contre paiement de 1.000,00 DA.
Les offres doivent être accompagnées des pièces
administratives prévues dans le cahier des charges :
Dossier de candidature contient :
01. Une déclaration de candidature
02. Déclaration de probité
03. Statuts de la société
04. Registre de commerce
05. Certificat de classification et de qualification domaine
Bâtiment catégorie 02 et plus
06. Les bilans des trois dernières années et les références
bancaires
07. Moyens humains et matériels
08. Références professionnelles

Les choses
sérieuses
commencent
aujourd'hui

«Pardon à nos supporters,

AVIS D’APPEL D’OFFRES OUVERT AVEC EXIGENCE DE
CAPACITES MINIMALES N°02/2016

Parlons de vous, vous vous êtes
imposé comme un titulaire
indiscutable au sein de l'équipe,
êtes-vous satisfait de vos
prestations ?

que je suis persuadé que mes
coéquipiers et moi sauront
remonter la pente.

Vous êtes condamnés à gagner
le derby face au MCA car un
nouveau faux pas risque de vous
plonger dans le doute, qu'en
pensez-vous ?

Le doute ne pourra en aucun cas
s'installer dans nos esprits. On a
un caractère fort, l'équipe est
composée de joueurs

expérimentés, je suis sûr qu'on
pourra revenir en force très
prochainement. La saison passée
on avait passé des moments plus
difficiles, mais on avait pu
surpasser la situation.

Alors vous êtes déterminés à
remporter le derby face au MCA,
n'est-ce pas ?

Bien évidemment, sinon, il vaut
mieux rester à la maison. Je crois
qu'une brillante victoire face au

Si je me suis imposé comme
titulaire, c'est grâce à mes efforts
fournis aux entraînements. Le plus
important pour moi, est de
contribuer aux différents succès de
mon équipe. J'espère que j'ai été au
niveau des attentes de tout le
monde et que j'ai accompli mon
rôle convenablement dans tous les
matchs que j'ai disputés.

Un dernier mot…

5

On demande pardon à nos
supporters, on leur promet de
rectifier le tir à l'occasion du grand
derby algérois face au MCA.
A.S.

Finalement, c'est cette aprèsmidi, à partir de 17h au stade
Omar-Hamadi de Bologhine, que la
reprise du service aura lieu.
Après avoir bénéficié de deux
jours de repos, c'est aujourd'hui
que les coéquipiers du capitaine
Khoualed reprendront le chemin
des entraînements pour entamer
la préparation en prévision de la
reprise du championnat, à
l'occasion du grand derby algérois
qui les opposera au MCA.
Désormais, ils doivent mettre les
deux dernières défaites en
championnat aux oubliettes et se
concentrer sur le rendez-vous du
22 avril prochain vu sa très
grande importance. Ainsi donc, le
compte à rebours pour le derby
face au Mouloudia commence
déjà et les protégés de Hamdi
doivent se préparer
convenablement durant la trêve
afin de remettre le train sur les
bons rails à partir de la reprise
du championnat.

Demain,
du biquotidien
au menu

Le staff technique de l'USMA
augmentera la charge de travail
demain. Les coéquipiers de Ferhat
effectueront deux séances
d'entraînement, la première aura
lieu dans la matinée, tandis que
la deuxième se déroulera en fin
de journée.

Jeudi, match
amical face au CRB

Comme il fallait s'y attendre, et
afin que les joueurs restent
compétitifs, les membres du staff
technique de l'USMA ont décidé de
programmer un match amical
pour jeudi. Le sparring-partner a
été trouvé puisqu'il s'agit du CRB.
Ce sera sans nul doute un test
riche en enseignements pour les
Usmistes face à une très bonne
équipe du CRB. Le coach Hamdi et
ses collaborateurs misent
beaucoup sur cette joute amicale
afin de combler les lacunes
constatées lors des deux derniers
matchs du championnat et
parfaire ainsi les réglages qui
s'imposent en prévision du grand
derby algérois face au MCA. Il est
à noter que le match amical face
au CRB aura lieu au stade OmarHamadi de Bologhine, mais reste
à savoir si ce galop
d'entraînement sera ouvert pour
le public ou il se déroulera
à huis clos.
A. S.

Les supporters appellent à la mobilisation
La dernière défaite concédée à la
maison face à la JS Saoura est,
certes, restée en travers de la
gorge des supporters usmistes.

Compétition / PUB

ANEP 412 855 du 12/4/2016

Après la débâcle de Relizane, ils
attendaient une belle réaction de la part des
joueurs lors de la rencontre de samedi
dernier, mais ces derniers sont passés
complètement à côté de la plaque en
enregistrant un nouveau faux pas en
championnat. Bien qu'ils soient en colère
après la prestation médiocre des
coéquipiers d'Andria fournie face à la JSS
qui étaient, faut-il le dire, méconnaissables,
il n'en demeure pas moins que les
inconditionnels usmistes appellent à la
sagesse. Ils se sont tous mobilisés à travers
les réseaux sociaux en se disant unanimes
pour rester aux côtés de leur équipe, qui a
quasiment assuré le titre du championnat
avec un écart considérable sur son premier

situation et de remettre ainsi le train sur les
bons rails.

poursuivant, en ces moments difficiles, et
de continuer à soutenir les joueurs afin de
les aider à remonter la pente. Les joueurs
s'apprêtent à disputer un très important
match, à savoir le grand derby algérois qui

les opposera au MCA, et le soutien de leurs
supporters ne pourra que les motiver
davantage pour prendre le dessus sur leur
éternel rival. Un brillant succès qui leur
permettra sans nul doute de surpasser la

Hamdi doit trouver les
solutions
Il n'est un secret pour personne que les
supporters endossent la responsabilité de la
défaite essuyée face à la JSS aux joueurs,
dont la plupart d'entre eux n'ont pas
accompli leur rôle convenablement. Face à
cette situation, l'entraîneur Miloud Hamdi
est appelé à trouver les solutions et la
bonne formule pour combler les différentes
défaillances constatées dans les trois
compartiments. Apparemment, le coach
usmiste prévoit une révolution au sein de
son équipe type, chose qu'exigent les
supporters dans la mesure où ils sont très
en colère contre certains joueurs qui n'ont
pas donné satisfaction et assument une
grande part de la responsabilité de la
dernière défaite amère concédée en
championnat.
A. S.

www.competition.dz Mardi 12 avril 2016

6

www.competition.dz

LIGUE 1 MOBILIS

JSMB

6 à 8 joueurs à recruter

1 GARDIEN,
2 DÉFENSEURS,
2 MILIEUX ET
2 ATTAQUANTS CIBLÉS
PAR N. BOUMALI
Installant la commission de
recrutement samedi dernier, le
président Hannachi commence
d'ores et déjà à préparer la saison
prochaine. Il a certes décidé de
garder l'ossature de l'exercice actuel,
mais d'après une source proche de la
direction, les membres de la CR
recruteront 6 à 8 joueurs susceptibles
d'apporter un plus à l'équipe. La
direction attendra bien sûr la fin du
championnat pour se pencher d'une
manière définitive sur le
recrutement, mais d'après les échos
qui nous sont parvenus, tous les
compartiments seront renforcés au

mois de juin. Au sein de la direction,
on parle même de l'éventualité de
recruter un gardien et cela malgré la
présence de Doukha, Boultif et
Messaoudi. L'actuel portier de
l'ASO, Salhi, en l'occurrence, répond
parfaitement au profil que
recherchent les responsables des
Jaune et Vert. Il est jeune et il est
pétri de qualités.
En défense, la priorité est d'enrôler
deux défenseurs centraux. L'axe
central est l'un des points faibles de
l'équipe cette saison et son
renforcement devient plus qu'une
nécessité. Il faut dire néanmoins
qu'on parle de plus en plus de
l'éventuel retour de Rabie Meftah.

D'ailleurs, il y a quelques jours de
cela, le vice-président Malik Azlef
nous a indiqué que Meftah est un
joueur de valeur et qu'il intéresse
beaucoup la direction des Canaris.
Le milieu sera aussi renforcé. Les
départs de Kamel Yesli, Eliès Seddiki
et Salim Boumechra à la fin de la
phase aller oblige les dirigeants à
engager au moins deux milieux à
l'intersaison. Sauf d'un changement
de stratégie de dernière minute, la
direction recrutera deux
récupérateurs. Si Rachid Ferrahi n'est
pas maintenu dans l'équipe pour une
raison ou une autre, la JSK se
retrouvera avec un seul récupérateur
de métier, à savoir Malik Raïah si les

dirigeants réussissent bien sûr à le
convaincre de prolonger son contrat.
Enfin, en attaque, le souhait des
responsables est d'engager un
chasseur de buts et un véritable
ailier. La JSK dispose actuellement de
deux attaquants de pointe, Banou
Diawara et El-Hadi Boulaouidat, en
l'occurrence, mais cela ne suffit pas
surtout qu'ils ne sont pas réguliers.
Les dirigeants se sont rendu compte
que pour jouer le titre, il leur faudra
un attaquant racé capable de percer
n'importe quelle défense et cela en
plus d'un bon ailier.
Pour ne pas refaire les erreurs des
années précédentes, les dirigeants
étudieront minutieusement le profil
des joueurs qu'ils cibleront avant
d'entamer les négociations avec eux.
Et le dernier mot reviendra à
l'entraîneur Kamel Mouassa auquel
les dirigeants font entièrement
confiance.
N. B.

Doukha appelé à revoir
son salaire à la baisse
financières. Le gardien Doukha
coûtera pour cette saison
uniquement 2,640 milliards de
centimes. C'est une somme
astronomique pour une équipe qui
n'est même pas certaine de terminer
la saison sur le podium. Doukha fait
partie des meilleurs gardiens de
notre championnat, mais si on croit
notre source, son maintien sera
tributaire de sa disposition à revoir
à la baisse ses exigences
financières. Il sera libre de tout
engagement au mois de juin et les
dirigeants tenteront certainement
de trouver un accord avec lui, mais

Selon une source proche de la
direction, le capitaine Ali Rial ne
figurera pas dans l'effectif de la
JSK la saison prochaine. Même si
les dirigeants tenteront de
démentir l'information du nonmaintien de Rial dans leur effectif
pour ne pas le déstabiliser en
cette fin de saison, notre source
révèle qu'il est hors de question de
garder un joueur âgé de 36 ans.
L'ambition de la direction la saison
prochaine est de jouer le titre et
pour concurrencer l'USMA, pour ne
citer que cette équipe, la JSK a
besoin de joueurs qui ont soif des
titres. Libre de tout engagement
au mois de juin prochain, l'expensionnaire des Rouge et Noir
sera remercié par la direction pour
tous les services qu'il a rendus à
l'équipe ces 6 dernières années. Il
ne quittera pas le club par la
petite porte surtout, d'autant qu'il
a été l'artisan du maintien de la
JSK en Ligue 1 Mobilis la saison
dernière, mais comme il
commence à prendre de l'âge, il
sera prié de chercher un club au
mois de juin prochain. D'après
certaines indiscrétions, Rial
n'aurait pas attendu que la
direction lui montre la sortie pour
penser à son avenir. Il aurait reçu
déjà des offres et il n'attend que
la fin du championnat pour
trancher sur sa prochaine
destination. Il touche un salaire de
150 millions de centimes par mois
et son départ permettra aux
dirigeants d'engager un défenseur
de valeur pour un salaire inferieur
au sien.
N. B.

en cas de refus de sa part de revoir
son salaire à la baisse, la direction
sera dans l'obligation de chercher
un autre gardien au mois de juin
prochain. Etant en fin de carrière,
l'enfant de Chlef refusera sûrement
de voir son salaire réduit, surtout
que certaines équipes commencent
déjà à s'intéresser à lui. Il est utile
de rappeler que lors de sa première
saison sous le maillot des Canaris,
son salaire était de 200 millions de
centimes par mois avant d'être
augmenté de 40 millions de
centimes lors de sa deuxième
saison.
N. B.

LES SUPPORTERS SOUHAITENT

Bentiba, Hamzaoui, Aït-Ouamar et Bencherifa
Même s'il reste encore
cinq matchs avant la fin du
championnat, à la JSK, on
songe déjà au mercato
estival.
Les responsables de la
formation de la ville des Genêts ne
veulent pas aborder le sujet du
recrutement pour le moment, la
priorité des hauts responsables du
club cher à Mohand-Chérif
Hannachi est le podium, Hannachi et
ses proches collaborateurs veulent
coûte que coûte terminer le
championnat en force, avec une
place qualificative à une compétition
continentale comme prime,
néanmoins, quelques dirigeants de
l'équipe n'ont pas hésité à cocher
quelques noms de joueurs de notre
championnat sur leurs calepins ou
de les proposer au premier
responsable du club. De leur côté, les
fans du club phare du Djurdjura qui

sont très satisfaits des derniers
résultats de l'équipe rêvent dès
maintenant d'une dream team pour
la saison prochaine surtout que les
dirigeants du club n'ont pas cessé de
déclarer ces derniers temps qu'ils
monteront une grande équipe cet été,
une équipe qui sera capable de
renouer avec les titres dans un avenir
très proche. Bref, sur les réseaux
sociaux, les fans des Canaris
réclamaient plusieurs grands noms,
les supporters jaune et vert
demandent à travers les différentes
pages de l'équipe un renfort de
qualité et les noms de Hamzaoui,
Bencherifa, Bentiba et Aït-Ouamar
qui reviennent à chaque fois. Le
centre-avant du MOB sera en fin de
contrat en fin de saison, ce qui
pourrait faciliter les choses aux
responsables de la JSK, c'est la même
chose d'ailleurs pour Bentiba, ce
dernier et selon une source très
proche de la direction des jaune et
Vert a déjà donné son accord de
principe aux émissaires de

«

Hannachi. De son côté, Bencherifa
qui voulait revenir l'été passé à la
JSK sera lui aussi en fin de contrat et
il n'hésitera pas la moindre seconde
pour dire oui aux membres de la
commission de recrutement de la
formation du Djurdjura, lui qui, à
chaque mercato, souhaitait revenir à
Tizi Ouzou. Certes, avec la
présencede Ferhani et de Medjkane
l'équipe n'aura pas besoin d'un autre
arrière gauche, mais Bencherifa
pourra jouer facilement au milieu de
terrain. Enfin, Hamza Aït-Ouamar
est aussi souhaité par les fans jaune
et vert, lui qui était la priorité de
Hannachi l'été dernier mais l'ancien
joueur du CRB a préféré rester à
l'USMH, peut-être que cet été le
capitaine des banlieusards jugera
utile de changer d'air, et puis, il
faudra aussi que les dirigeants du
club chéri par Mohand-Chérif
Hannachi jugent de leur côté utile de
recruter ce joueur et de répondre
favorablement aux souhaits de leurs
supporters.
A. H.

19

BENSAHA

Pas de
renouvellement
de contrat
pour Rial

Il coûte au club près de 3 milliards par an

La direction de la JS Kabylie est
favorable pour le maintien de
Doukha à condition qu'il accepte de
revoir son salaire à la baisse.
Touchant une mensualité de 240
millions de centimes, l'international
gardien des Jaune et Vert a alterné
le bon et le moins bon cette saison.
Il affiche une forme éblouissante en
ce moment, mais les dirigeants
estiment qu'un salaire de 240
millions de centimes pour un
gardien, c'est beaucoup. Et en cette
période de vaches maigres, les
dirigeants sont appelés à gérer à
bon escient leurs ressources

Mardi 12 avril 2016

On ne baissera
pas les bras»

L’attaquant des Vert et Rouge, qui reste muet depuis
quelques journées, affirme que lui et ses coéquipiers
sont en mesure de relever le défi et de permettre à la
JSM Béjaïa de rester dans le championnat de Ligue 2
Mobilis.

Les joueurs se trouvent depuis hier à Chlef

La JSMB fuit
la pression
Alors que la reprise des entraînements était prévue pour
dimanche après-midi, la direction des Vert et Rouge, en
concertation avec le staff technique, a pris la décision de
programmer un mini-regroupement à Chlef.
De notre correspondant
BADR-EDDINE ZAOUCHE
Alors que beaucoup
redoutaient des
débordements lors de la
séance de reprise qui a été
programmée dans la journée
de dimanche, les dirigeants
du club ont finalement pris
la décision d’éloigner les
joueurs de la pression qu’ils
allaient certainement subir
de la part des supporters,
qui restent en colère après
les derniers résultats qu’a
enregistrés le club. Cette
situation a contraint les
dirigeants de la JSMB et sur
demande du staff technique,
qui craignait des
perturbations dans le cycle
de préparation, de
programmer un petit
regroupement avant la
rencontre de vendredi.
Ainsi, les camarades de
Djebarat se sont déplacés

dans la ville de Chlef hier, et
cela, afin de préparer
convenablement la
prochaine rencontre face à
l’ASO.
La délégation des Vert et
Rouge, qui avait rejoint la
ville de Chlef dans la
journée de lundi, a pris ses
quartiers à l’hôtel El-Hadef
qui se trouve au centre-ville
de l’ex-El-Asnam. Les
joueurs éliront ainsi
domicile dans cet hôtel de
ville jusqu’à vendredi, date
de la rencontre qui opposera
le doyen des clubs kabyles
aux Lions du Cheliff et qui
entre dans le cadre de la 27e
journée du championnat de
Ligue 2 Mobilis.
2 lieux
d’entraînement
Connaissant très bien la
région pour avoir été
l’entraîneur pendant
plusieurs années de l’ASO
Chlef, Lamine Kabir aura le

choix entre deux lieux
d’entraînement dans les
communes d’Oued Fodda et
Boukadir. Le coach des Vert
et Rouge, qui veut préparer
son groupe dans les
meilleures conditions
possibles, aura ainsi à sa
disposition deux terrains
pour les entraînements.
2 séances
Le staff technique des Vert
et Rouge, avait établi un
programme assez chargé
pour préparer le groupe
pour la prochaine rencontre
en championnat. Les joueurs
auront ainsi droit à deux
séances d’entraînement pour
la journée d’aujourd’hui, et
cela, afin de se préparer
convenablement pour les
prochaines rencontres qui
seront décisives pour la
JSMB.
B. E. Z.

La JSM Béjaïa n’arrive toujours pas à
remporter une victoire dans ce
championnat, selon vous, quel est le
problème ?

Pour tout vous dire, on n’arrive toujours
pas à comprendre ce qui nous arrive.
Depuis le début de cette phase retour, on
éprouve d’énormes difficultés sur le terrain. Pourtant, tout a été mis en œuvre
pour qu’on puisse réussir une saison honorable. Je pense que c’est un problème de
confiance et nous les joueurs nous traversons une période de doute.

La semaine dernière, vous avez réalisé
une belle prestation en menant au
score et en étant supérieurs à l’ASK,
mais il aurait suffi d’une petite erreur
pour tout remettre en cause …

C’est devenu récurent depuis quelques
journées, on réalise souvent de belles prestations et on arrive à se créer plusieurs
occasions. Comme je viens de vous le dire,
le manque de confiance en soi nous joue de
mauvais tours. Une chose est sûre, nous on
se donne à fond sur le terrain et parfois, il
suffit d’une petite erreur d’inattention
pour que tout soit remis en cause.

où on avait sorti de grosses prestations
face aux grands clubs. On tâchera de rééditer l’exploit et, cette fois, avec une seule
idée en tête, permettre à la JSMB de se
maintenir.

Les supporters sont montés au
créneau et vous accusent de ne pas
vous donner à fond sur le terrain …

Je pense qu’un supporter a le droit de
s’inquiéter pour son club. C’est grâce aux
fans qu’on vient au football. Quand on voit
la série de résultats que nous avons enregistrés depuis le début de cette phase aller,
je trouve que c’est logique que les supporters de la JSM Béjaïa expriment leur colère.
Mais de notre côté, on doit rester unis et
solidaires, nous savons très bien que notre
destin est entre nos mains et qu’il suffira
de remporter des victoires pour que le club
puisse se maintenir en Ligue 2 Mobilis.
B. E. Z.

Depuis l’arrivée de Kabir, on a constaté
un autre état d’esprit de la part des
joueurs, pensez-vous qu’il a apporté
autre chose avec lui ?

Je pense que les changements d’entraîneurs surviennent toujours dans des
moments difficiles. C’est vrai que depuis
l’arrivée de Kabir, on est beaucoup plus
combatifs sur le terrain. Je pense que c’est
par rapport à son état d’esprit. C’est quelqu’un qui veut qu’on se donne à fond sur
le terrain et il transmet cela aux joueurs. Je
ne vous cache pas qu’on s’adapte mieux à
sa méthode de travail. J’espère seulement
qu’on réussira à réaliser le maintien avec
lui et son staff technique.

En parlant de sauver le club, il ne vous
reste que 4 rencontres avant la fin du
championnat, comment voyez-vous
cela ?

Certes, nous avons un calendrier défavorable. Mais je pense qu’on a les moyens
et les capacités de sauver la JSMB. Nous,
les joueurs, on est animés d’une grande
volonté et on jouera le reste des rencontres
comme des finales. Comme à la phase aller

CABBA

De nombreuses

ABSENCES

Sept joueurs seulement étaient
présents au stade 20-Août 1955 de
Bordj Bou-Arréridj à la reprise des
applications. Il s’agit du premier
keeper Toual, des deux attaquants
Hamimid et Bouguelmouna,
d’Oussalah et Mebarkia (deux espoirs
récemment promus en seniors), et des
deux espoirs Bencheikh et Tayoub.
Autrement dit, la plupart des joueurs
se sont absentés alors qu’un match
capital attend l’équipe vendredi athome contre l’USC (27e journée de L2
Mobilis).

Le trafic Réunion des
routier membres du CA
Certains joueurs, à l’instar de
Zerguine, pour ne citer que lui,
ont justifié leur absence par la
soi-disant grande circulation
sur l’autoroute est-ouest.
Pourtant, la reprise était
programmée à 16h 30, les
joueurs avaient tout le temps
pour arriver à Bordj, à
condition d’avoir pris des
précautions, en envisageant un
départ de bonne heure,
souligne l’entraîneur en chef,
Belkacemi.

Les membres du CA se réuniront aujourd’hui
vers 17H, nous communique-t-on, pour
«désigner» le successeur de Boudjelal.
Théoriquement, le nouveau président du CA sera
Moussa Merzougui, conformément à ses propres
déclarations : «J’ai un eu un entretien personnel
avec le chef de l’Exécutif, lequel, en concertation
avec le DJS, m’avait proposé de prendre les
commandes du CABBA en tant que président du
CA.»
N’hésitant pas un instant, Moussa Merzougui,
qui revient d’un court voyage en France, a sitôt
répondu favorablement à la sollicitation du chef
de l’Exécutif.

MERZOUGUI :
«Je ferai mon
possible pour verser
aux joueurs une
partie de leur dû»

Notons que Merzougui s’est engagé à verser une
partie des dus des joueurs juste après le départ de
Boudjelal. «Je leur verserai deux à trois salaires le
plus tôt possible», avait-il déclaré. Va-t-il tenir ses
promesses ? Les prochains jours nous le diront.
L. B.

www.competition.dz

Mardi 12 avril 2016

www.competition.dz Mardi 12 avril 2016

JSK

ASMO

18

Des supporters en conférence de presse

Merine explique
son retour

«Les dirigeants de la SSPA
et du CSA doivent partir»
De notre correspondant
L. M. AZZI
Avant-hier, des supporters asémistes proches de la direction du CSA
ont tenu une réunion avec d’autres
fans dans la salle de la Kasma d’EsSenia. Une réunion médiatisée dans le
but de faire parvenir un message aux
autorités locales. «Nous avons tenu
cette rencontre dans le but de montrer
notre désappointement quant à la
situation dans laquelle se trouve notre
club depuis quelque temps déjà. C’est
arrivé par la faute des dirigeants
actuels qui ont failli dans leur mission.
Non seulement l’équipe est reléguée
après un parcours catastrophique,
mais il y a surtout une gestion qui ne
correspond pas à la réputation du
club. Cette histoire de vente du siège
qui reste encore sous la menace ne fait
que noircir cette gestion qu’on dénonce aujourd’hui devant tout le monde»,
a déploré Belhamidi Lahouari, ancien
membre du comité de supporters qui
ajoute : «On voudrait bien savoir
pourquoi les anciens joueurs du club
sont marginalisés. Le club a besoin de
leurs compétences. Aujourd’hui, il n’y
a aucun ancien dans la gestion du
club. Ce sont les enfants de l’ASMO.
On voudrait savoir aussi pourquoi
Moumouh (NDLR, Saâdoune) est
parti, qu’est-ce qui s’est passé pour

qu’il laisse l’équipe ? A cette question
s’ajoute le cas de la barre technique.
Pourquoi avoir laissé partir Benchadli
? Fallait-il se passer de ses services ?
Et puis, il y a le cas de Medjahed. Nous
savons que certains dirigeants étaient
favorables à son retour, mais d’autres
étaient contre lui. Ces conflits n’ont
pas vraiment servi l’équipe. Et c’est
pourquoi nous demandons le départ
de tous les dirigeants, que ce soit ceux
du club amateur ou ceux de la société.
Ils ont échoué, il faut qu’ils partent.
Nous demandons l’intervention du
wali d’Oran pour mettre fin à cette
situation.»

présence de Larbi Brik, membre de la
famille asémiste et ancien président de
la FAF, Athmane Bendida et Zine
Kheloufi, anciens joueurs de l’équipe
de M’dina J’dida. Le premier s’est
attardé sur les solutions à trouver pour
redonner au club son lustre d’antan.
Les deux autres ont préféré transmettre un message au wali d’Oran
pour solliciter son intervention «afin
de prendre les décisions qu’il faut.
Nous souhaitons une enquête pour
voir de quelle manière a été dépensé
tout cet argent débloqué au profit du
club. Ces dirigeants doivent rendre
des comptes sur la gestion financière».

Brik, Bendida et Zine
Kheloufi présents
Cette réunion a été marquée par la

Boughedda : «Prêt à
injecter 10 milliards»
En marge de cette réunion, un des

«On m’a
donné des
garanties»

supporters a donné la parole à un
mécène nommé Ahmed Boughedda,
prêt, selon lui, à prendre les rênes du
club. «Je suis honoré par la confiance
de ces supporters qui m’ont sollicité
pour venir assister à cette réunion», at-il commencé son allocution, avant de
poursuivre : «Pour votre information,
je suis dans la fabrication de l’or en
Turquie. Je suis aussi entrepreneur
dans l’import-export au Maroc et je
suis actionnaire dans l’entreprise
Sarson. En clair, je suis prêt à injecter
dix milliards pour commencer. Je suis
prêt aussi à mettre les moyens qu’il
faut pour redonner à l’ASMO son
image de marque et pour donner à
l’équipe la place qu’elle mérite.»
Mokhtar Bahla : «On m’a
proposé de l’argent pour
empêcher cette réunion»
Une grave accusation a été dévoilée
par le responsable de la Kasma FLN
d’Es-Senia en marge de la réunion en
question. «Des gens m’ont proposé de
l’argent pour vous empêcher de vous
réunir dans cette salle. Ils m’ont
demandé de ne pas mettre cette salle à
votre disposition. Mais j’ai refusé
parce que je ne mange pas de ce pain
là», a déclaré le dénommé Mokhtar
Bahla sans citer de noms.
L. M. A.

Deux jours après avoir
décidé de quitter ses fonctions d’entraîneur, Hadj
Merine est revenu à de
meilleurs sentiments. «Si je
suis revenu, c’est parce
que les dirigeants et des
proches du club ont fait
appel à moi pour ne pas
laisser l’équipe à l’abandon. Et je ne pouvais rester
indifférent à cet appel. Ils
m’ont appelé pour me
donner des garanties afin
que je puisse reprendre
mon travail. Avec eux, on
s’est entendus pour réunir
tout le monde en prévision
des derniers matches de la
compétition. C’est surtout
dans l’optique de renforcer
l’équipe par quelques
joueurs issus de l’équipe
espoir. En tous les cas, je
dois rencontrer le président dans les jours à venir
afin de mettre les choses
au point», a précisé le
coach asémiste qui a assuré les deux entraînements
de la semaine.
L. M. A.

RCR

Bien négocier la
dernière ligne droite

Tiaïba : «La trêve est
tombée à pic»

De notre correspondant
B. BOUGUELMOUNA

Avant toute chose, un mot sur
votre blessure…

Bien qu’ils aient réussi
à revenir avec un bon résultat de leur déplacement au
20-Août, le week-end dernier, il n’en demeure pas
moins que les Vert et Blanc
du RCR sont appelés à fournir encore plus d’efforts pour
tenter de s’imposer lors des
cinq prochains matchs contre
le CSC, la JSS et l’ASMO à
Zougari et contre l’USMB et
l’USMH en déplacement,
afin de récolter le maximum
de points et sauver le club de
la relégation. Il faut dire que
même si le bon match nul de
samedi dernier a été jugé
d’une grande importance
pour les Relizanais, il reste
insuffisant puisque les Lions
de la Mina sont toujours en
danger. Malgré la grosse
crise financière qui touche le
club et qui a failli entraîner
un forfait lors du dernier
match face au CRB, les
joueurs
semblent
être
conscients de la tâche qui les
attend et se montrent décidés à faire encore le plein en
remportant les cinq prochaines rencontres afin de se
mettre à l’abri et réaliser leur
objectif principal cette saison. Les deux prochaines
rencontres face au CSC et la
JSS sont d’une grande

importance et seule la victoire comptera pour sauver le
Rapid.
Attention, le
parcours sera encore
plus difficile !
Tout de même, les camarades de Benabderrahmane
doivent garder les pieds sur
terre et travailler encore plus
pour maintenir cette cadence, car ils doivent se mettre
dans leur tête que ce qui
reste du parcours sera encore
plus difficile. Un paramètre
que les Vert et Blanc doivent
encore prendre en considération, et ce, afin de ne pas
tomber dans le piège de la
facilité. Ils doivent aborder
les cinq derniers matches
avec tous leurs atouts, mais
aussi avec le plus grand
sérieux afin de récolter le
maximum de points, surtout
que le club est, 13e au classement général.
Le destin des
Relizanais est entre
leurs mains
Cependant, les Lions de la
Mina ont encore leur destin
entre leurs mains puisqu’une
victoire lors des deux prochaines journées face au CSC
et la JSS à Zougari, ne sera
que bénéfique pour les
Relizanais, d’autant plus que
le match d’après sera contre

l’USM Blida qui est un
concurrent direct pour le
maintien. Le staff technique
tentera de miser essentiellement sur le volet psychologique, en demandant aux
joueurs de fournir encore des
efforts pour engranger
d’autres points à l’avenir et
bien profiter de ce qui reste
du championnat pour assurer leur objectif principal le
plus tôt possible.
Un week-end
pour recharger ses
batteries
Les Lions de la Mina semblent être saturés après avoir
fourni beaucoup d’efforts
lors des précédentes rencontres, surtout hors de leurs
bases contre le MCO et le
MOB et dernièrement au
stade du 20-Août contre le
CRB. Devant une telle situation, l’absence de la compétition officielle ce week-end va
permettre aux Relizanais de
recharger leurs batteries et
bien se préparer sur tous les
plans pour le rendez-vous
important face au CSC qui
aura lieu le 23 avril prochain
à Zougari. Le staff technique
devrait apporter quelques
correctifs afin que l’équipe
puisse avoir le rendement
escompté et réussir à bien
négocier les matchs restants.
B. B.

Elle n’est pas grave. J’ai reçu un
coup et cela a causé un petit
hématome qui va se résorber. Je
pense être d’attaque pour la
reprise des entraînements.

Le moins que l’on puisse dire
est que vous êtes l’homme
en forme, ces derniers
jours…

C’est vrai. J’ai eu la chance
d’inscrire des buts qui ont aidé
le Rapid à revenir avec de
bons résultats et celui contre
le CRB a permis à mon
équipe de revenir à la
maison avec un précieux
match nul. Il est vrai que
je ne pouvais pas espérer
meilleur scénario. Mes coéquipiers ont
fait le travail nécessaire pour me
permettre de trouver le chemin des
filets. C’est plutôt eux qui sont à
féliciter.

Le championnat va être à l’arrêt
cette semaine, ce sera, donc, une
occasion pour vous de recharger
vos batteries…

L’arrêt du championnat ce weekend est tombé à pic afin de combler nos
lacunes et recharger nos batteries pour être
prêts pour les prochains matchs.

Et pour ce qui est du prochain match
face au CSC ?

Nous allons le préparer avec beaucoup
de sérieux et d’abnégation. Tout comme
mes coéquipiers, je suis conscient que le

chemin du maintien passe par des
victoires lors des prochains matchs, à
commencer par celui face au CSC.

Vous pensez donc assurer le
maintien pour votre première
saison en L1 Mobilis…

Je suis sûr que nous
sommes capables
d’atteindre notre objectif,
nous possédons de
très bons joueurs
pétris de qualités
qui sont entourés
d’éléments
d’expérience, alors
on va se donner à
fond pour atteindre
notre objectif et nous
ne baisserons pas les
bras. Vous savez, les choses
vont très vite en football et
les retournements de
situation font le charme
de ce sport.

Mais cet objectif
exige de vous
beaucoup
d’efforts. Etes-vous en mesure
de les fournir ?

Nous sommes des
professionnels et nous devons
agir en tant que tels. A nous
d’assumer et de porter haut les
couleurs du club. Le Rapid est un
grand club et il le restera.
B. B.

Après l'USMA et le MOB

HANNACHI

Le CSC

à la recherche de
nouveaux sponsors

Le premier responsable de la
formation du Djurdjura a multiplié les
contacts avec les industriels de la région
et même les autres hommes d'affaires
de notre pays, rien que pour essayer de
convaincre quelques sponsors à venir
aider l'équipe sur le plan financier.
Comme tout le monde le sait,
l'opérateur de téléphonie mobile,
Ooredoo en l'occurrence, est le seul
sponsor de l'équipe phare de la
Kabylie. Mohand Chérif Hannachi sait
bien que la présence de plusieurs logos
de sponsors sur le maillot de l'équipe
première est une nécessité pour que la
formation du Djurdjura puisse renouer
avec les titres et les belles aventures
continentales. Pour cette raison, le
président du club le plus titré d'Algérie
veut au moins voir deux nouveaux
sponsors débarquer cet été à Tizi
Ouzou pour s'ajouter au sigle
d'Ooredoo sur le célèbre maillot jaune
et vert. A la JSK, les responsables
veulent réaliser un bon recrutement et
montrer une bonne équipe pour la
nouvelle saison mais l'argent reste le
nerf de la guerre et une hirondelle ne
fait pas le printemps, pour cette raison,
le numéro un de la Jeunesse sportive de
Kabylie souhaite concrétiser la venue
de deux ou trois sponsors dans les plus
brefs délais, il fait même de cette affaire
l'une des grandes priorités de la
direction avant la fin de cette saison.

s'intéresse

à Raïah

Libre de tout engagement au mois de juin
prochain, Malik Raïah est sollicité de
partout en cette fin de saison.
PAR N. BOUMALI
Le président de
l'USMA, Rebouh Haddad, a
officiellement contacté son
manager Kamel Marek en vue
de le recruter la saison avant
que les responsables du MOB
et du CSC n'entrent en course
pour son acquisition. Sa cote
monte au fur et à mesure que
la fin de saison approche et si
la direction de la JS Kabylie
ne lui renouvelle pas dans les
jours à venir, elle risque de le
perdre au mois de juin.
L'enfant de Mirabeau accorde
sa priorité au club de son
cœur pour peu que la
direction l'estime à sa juste
valeur, mais ses négociations
avec ses responsables n'ont
toujours pas abouti.
Se concentrant exclusivement
à ses matches, Raïah a chargé
son manager d'étudier toutes
les propositions émanant des
autres clubs avant de prendre
une décision définitive
concernant son avenir. La

balle est désormais dans le
camp des dirigeants puisqu'il
est disposé à rempiler pour
peu qu'ils lui accordent une
petite augmentation par
rapport à leur première
proposition.
Le suspense Pas
vraiment satisfait de l'offre
qui lui a été faite par les
responsables de la JSK, Raïah
veut prendre tout son temps
avant de trancher sur son
avenir. Le vice-président
Malik Azlef nous a confié, il y
a quelques jours de cela, que
le cas de Raïah est sur le point
d'être résolu et qu'il ne reste
que d'infimes détails à régler
pour que la transaction
aboutisse. Toutefois, une
source digne de foi rétorque
que pour que le joueur
renouvelle son bail au profit
des Jaune et Vert, la direction
doit encore faire un effort sur
le plan financier. La
proposition qui lui a été faite
par celle-ci est de 120 millions

Mouassa veut récupérer
Rahal, Raïah, Ferhani et
Ferrahi pour le match
devant l'USMB
Les absences ont
vraiment faussé
les calculs de
Mouassa lors
de la
rencontre de
son équipe de
samedi passé
devant le NAHD.
Le coach kabyle
n'a pas pu compter
sur ses trois milieux récupérateurs en
plus bien sûr de Ferhani. D'ailleurs, le
staff technique de la formation kabyle
a titularisé Ziti et Aïboud au milieu
défensif. Cette mini-trêve tombe donc
à pic pour la JSK. Le staff technique et
le staff médical vont sans aucun doute
profiter de cet intermède pour
récupérer les quatre joueurs blessés
qui n'ont pas pris part au dernier
rendez-vous de l'équipe en
championnat. Le premier responsable
de la barre technique des Jaune et Vert
qui veut réaliser un bon résultat à
Blida mise sur le retour des blessés et
aussi sur la bonne forme de tous les
éléments de l'effectif kabyle. De son
côté, le médecin de l'équipe avait
promis de remettre sur pied les quatre
joueurs cités ci-dessus d'ici la reprise
des entraînements qui est prévue
après-demain après-midi au stade 1erNovembre de Tizi-Ouzou.
A. H.

7

de centimes et depuis il n'y a
eu aucun rendez-vous entre le
vice-président Azlef et le
manager Marek. Les
responsables de la JSK
préfèrent patienter encore
quelques jours avant de
poursuivre les négociations
avec leur milieu de terrain,
mais cela pourrait jouer en
leur défaveur surtout que le
joueur est convoité par
plusieurs clubs de Ligue 1

Mobilis. Le président de
l'USMA compterait même le
relancer à la fin du
championnat, car il fait de son
recrutement l'une de ses
priorités pour la saison
prochaine. Raïah a fait preuve
d'une grande régularité cette
saison et c'est pour cela que
les supporters de la JSK
souhaitent tous son maintien
dans l'effectif de la saison
prochaine.
N. B.

Les membres du CA appelés
à mettre la main à la poche…
Sur un autre plan, les membres du CA
sont appelés à mettre la main à la poche
de temps en temps afin de subvenir
aux besoins du club. C'est vrai, un ou
deux membres n'hésitent pas et à
chaque fois à sortir des sommes
d'argent de leurs propres comptes afin
d'aider la direction à régler plusieurs
situations mais ça serait vraiment bien
de voir les autres membres aussi mettre
de temps en temps la main à la poche,
avec la participation de tous les
membres du CA, les choses
s'amélioreront sur le plan financier et
l'équipe pourra retrouver son lustre
d'antan dans un avenir très proche.
A .H.

BERCHICHE : «On fera le maximum
pour finir le championnat en force»
Le défenseur
central des Jaune
et Vert a réalisé un
bon match samedi
passé contre le
NAHD.
Le natif d'Ath Douala
était très content à l'instar
des autres joueurs de
l'équipe à l'issue de la
rencontre de son équipe,
Berchiche nageait même
dans le bonheur : " C'est
toujours un grand plaisir
de gagner, une victoire fait
du bien à tout le monde,
les supporters sont très
contents et c'est le plus
important à mes yeux ",
nous dira l'ancien
pensionnaire du MCA
avant d'ajouter : " C'est
vrai, nous avons trouvé
quelques difficultés pour
battre le NAHD mais en
toute modestie, je peux
vous dire que notre
victoire est amplement
méritée, on a réalisé

l'essentiel, à savoir les trois
points qui sont restés à la
maison, et puis, on a
réussi un bon coup ces
derniers temps, on a
enchaîné trois victoire de
suite, ce qui va permettre
à l'équipe de jouer les cinq
matchs restants du
championnat sans aucune
pression surtout qu'avec
Mouassa on a retrouvé la
joie de jouer et la
confiance. " Concernant
l'avenir de son équipe,
Koceila Berchiche reste
optimiste et confiant en
même temps concernant
une fin de saison en
fanfare de son équipe : "
Comme je vous l'ai déjà
dit, avec les neuf points
qu'on a récoltés lors des
trois derniers matchs du
championnat, on abordera
les matchs restants de la
saison avec une grande
confiance, on jouera sans
aucune pression, ce qui va
nous faciliter les choses,
une chose est sûre, on fera
le maximum pour finir en
force le championnat, on

ne va pas brûler les étapes
et surtout on ne doit pas
tomber dans le piège de
l'euphorie, au contraire, on
va gérer match par match
avec l'idée de récolter le
maximum de points lors
des cinq matchs qui
restent à jouer et incha
Allah, on ne va offrir que
de la joie en cette fin de
saison à nos supporters. "
Pour conclure, le
défenseur des jaune et
Vert parle de ses deux
dernières belles
prestations : " Lors de
chaque rencontre, je
donne le meilleur de moi,
je joue sans faire le
moindre calcul, j'essaye à
chaque fois d'aider
mon équipe à
gagner ses matchs,
je mets toujours
l'intérêt de l'équipe
au-dessus de toute autre
chose, je vais redoubler les
efforts pour continuer sur
cette bonne voie et faire
profiter mon équipe de
ma belle forme. "
A. H.

www.competition.dz Mardi 12 avril 2016

8

www.competition.dz

USMB

LIGUE 1 MOBILIS

Demou : «Ce sont nous,
les joueurs, qui avons

provoqué tout ça»
Le défenseur central du
Mouloudia d'Alger,
Demou, ne veut
aucunement condamner
le geste des supporters.
PAR AMIROUCHE B.
Au contraire, il dit comprendre parfaitement la réaction
des fans suite à la défaite qu'il a
qualifiée de "surprenante" samedi
passé face à l'Arba. "Si j'ai appris
une chose dans ce métier, c'est que
le supporter a toujours raison. Ils
nous suivent partout, à Tizi, à
Bologhine, à Oran et même à
Béchar et avec leurs propres

Les joueurs se sont
réunis à 13h

Les Vert et Rouge se sont
réunis hier à 13h afin de discuter de la séance d'entraînement qui allait suivre. Les
joueurs se sont réunis entre
eux et sont repartis avec la
décision de s'entraîner chacun
de son côté. Ces derniers ont
voulu éviter la colère des supporters, surtout que le stade
du 5-Juillet-1962 devait
accueillir la vente des billets
pour les demi-finales de la
coupe d'Algérie. Beaucoup de
supporters allaient donc se
rendre aux guichets du stade
olympique. En tout cas, les
joueurs ont préféré éviter la
confrontation avec les supporters, surtout à quelques jours
d'une rencontre importante.

Le staff technique
s'est réuni hier

Suite à tout ce qui s'est passé
hier après-midi avec les supporters, le staff technique
mouloudéen a improvisé une
réunion afin de parler de la
situation de l'équipe.
Abdelkrim Bira était présent
et comptait faire connaissance avec son nouvel effectif,
surtout avant le match de
samedi prochain comptant
pour les demi-finales de la
Coupe d'Algérie. Lotfi
Amrouche était aussi présent
avec le reste du staff technique et ont longuement discuté à l'intérieur du complexe
sportif du 5-Juillet-1962.
Rappelons que la séance d'entraînement avait été annulée
et que les joueurs n'avaient
pas fait le déplacement. Antar
Boucherit et le jeune Bramki
étaient les seuls joueurs présents.

moyens en plus …, ils ont le droit
de nous demander des comptes. La
défaite de l'Arba était inattendue,
humiliante même… Ce sont nous,
les joueurs, qui avons provoqué
tout cela et nous devons en assumer
les conséquences. Je n'aime pas la
violence et ce genre de choses ne
fera pas arranger les choses, mais
notre part de responsabilité est
grande. On est conscient de cela et
on va essayer de faire en sorte à ce
que cela change", nous dira d'emblée Demou.

et la relégation de Amrouche au
poste d'adjoint, néanmoins, l'ancien
Ententiste nous dira : "Je crois que la
balle est dans le camp des joueurs.
A nous de relever le défi et de prouver qu'on est des hommes… Et il
n'y a qu'un seul moyen de le faire,
remporter cette coupe et assurer
une place honorable en championnat. On en a parlé avec les joueurs
et je crois que tout le monde est
conscient de la situation. Le match
de l'UST approche, on doit vite se
déconcentrer, préparer ce rendezvous important et espérer que les
Chnaoua seront là samedi prochain
pour nous aider, comme ils l'ont
toujours fait, à surmonter cette
mauvaise passe."
A. B.

«Soyons des hommes et
remportons la coupe»
Abdelghani Demou a refusé catégoriquement de commenter la venue
d'Abdelkrim Bira à la tête du Doyen

BIRA EN COLÈRE
CONTRE LES JOUEURS

PAR AMINA Z.

Quand le calme est revenu et sachant
que les joueurs refusent catégoriquement de venir à Hadjout, le nouvel
entraîneur du MCA, Abdelkrim Bira
était très en colère contre les joueurs.
Il a assuré devant Lezoum, Lazizi et

Hadj Ahmed que les joueurs auraient
dû venir par respect, tout en soulignant que, lui est venu malgré la
situation tendue qui règne actuellement au sein de l'équipe. Le staff
technique a tenté de convaincre les
quelques joueurs présents, mais ces
derniers ont refusé, craignant tout
affrontement avec les fans en assu-

rant qu'ils peuvent s'entraîner en solo.
Approché par nos soins afin d'avoir
ses impressions sur cette première
séance avec le MCA très houleuse,
Bira a refusé toute déclaration estimant que ce n'était pas le moment,
surtout qu'il n'y avait même pas eu
d'entraînement.
A. Z.

Il s'est réuni hier au siège de la Sonatrach

Le CA approuve
le choix du coach
PAR M. ZERROUKI
L'entraîneur Abdelkrim Bira est
officiellement le nouvel entraîneur du Mouloudia d'Alger après
que le CA ait approuvé le choix
de Betrouni hier lors d'une
réunion qui s'est déroulée au
siège de la firme pétrolière.
Comme nous l'avons annoncé
dans notre dernière livraison, le
président Achour Betrouni n'a
pas hésité longtemps avant de
choisir un nouvel entraîneur
pour son équipe. Les deux
hommes, qui se sont rencontrés
en fin de journée, ont trouvé
rapidement un terrain d'entente
puisque Bira était intéressé par
le sauvetage du MCA de la relégation et par la coupe d'Algérie
dont l'équipe jouera les demifinales samedi contre l'US
Tébessa. Hier, le président du
MCA s'est réuni avec les
membres du CA pour avoir l'accord des membres sur le choix
de Bira. Selon une source digne
de foi, certains membres

n'étaient pas pour le choix de
Bira, mais Betrouni et d'autres
membres ont pu les convaincre
de la venue de Bira au
Mouloudia d'Alger. Il faut dire
que Betrouni n'avait pas un
grand d'entraîneur d'envergure
comme le souhaitent les supporters du MCA, et c'est pour cette
raison que le président a choisi
un entraîneur local pour assurer
cette fin de saison. Selon notre
source, les membres qui étaient
contre la venue de Bira ont évoqué que le concerné avait déjà
consommé ses deux licences en
ayant drivé la JSMS et le CABBA,
et qu'il ne pourra donc pas coacher l'équipe à partir du banc de
touche. Ainsi donc, comme il y a
quatre ans, Abdelkrim Bira drivera le MCA pour les cinq derniers matchs du championnat,
et les demi-finales de la coupe
d'Algérie contre l'UST et la finale
si les coéquipiers de Chaouchi
passent le cap des demi-finales
avec succès.
M. Z.

Salaire de 60 millions et contrat
de 2 mois renouvelable
Le nouvel entraîneur du Mouloudia
d'Alger, Abdelkrim Bira, touchera un
salaire de 60 millions de centimes
pour un contrat de deux mois renouvelable après sa réunion avec le
président Betrouni. C'est ce qui a
été convenu, même s'il n'a pas encore paraphé son contrat avec la

direction du vieux club algérois.
Connu pour son amour pour le
Mouloudia d'Alger, Abdelkrim Bira
n'a pas hésité à accepter de driver
le MCA et aider l'équipe à se maintenir en L1 Mobilis, et même décrocher la 8e coupe. Pour rappel,
Abdelkrim Bira avait déjà drivé le

Tout en assurant que
les joueurs ne risquent
aucune sanction

BETROUNI :

«Je songe à
démissionner»

Affecté par ce qui s'est
passé hier à Hadjout, le président du Mouloudia d'Alger,
Achour Betrouni, qu'on a contacté, a déclaré: "C'est déstabilisant,
ce n'est pas ainsi qu'on manifeste
notre déception. C'est malheureux parce que ceux sont les
mêmes qui viennent insulter à
chaque fois les joueurs.
Aujourd'hui, ils ont dépassé les
bornes. Je songe sérieusement à
démissionner étant donné que
les joueurs n'ont pas pu s'entraîner. " Interrogé sur l'éventualité
de sanctionner les joueurs qui
ont refusé de s'entraîner,
Betrouni dira : "Comment sanctionner un joueur qui a peur ? Il
ne peut pas s'entraîner. Je ne
peux rien reprocher à ses joueurs
qui craignaient pour leur sécurité." Avant de clore son intervention, on a demandé au président
s'il y aura un changement de lieu
d'entraînement le président nous
répond : "C'est au staff technique
de décider. Ce sera soit au 5juillet ou ailleurs, l'équipe préparera sa demi-finale."

SAÂDI
contacté pour
le poste de
DTS, mais…
Il n'a consommé qu'une seule licence

Il sera sur le banc
face à l'UST
Le nouveau coach du MCA, Abdelkrim Bira, pourra
diriger son équipe samedi face à l'UST à partir du
banc de touche car il n'a consommé qu'une seule
licence cette saison et non deux licences comme
l'ont laissé entendre certains .En effet, le technicien algérien a été à deux doigts de driver le
CABBA au début de saison mais n'a pu trouver un
accord avec les dirigeants bordjis, ce qui fait qu'il
n'a pas signé de contrat. Par la suite, il a entraîné
la JSMS avant de se retirer à cause d'un différend
avec les responsables skikdis. L'ex-coach de
l'Olympic Beja devrait obtenir sa licence de la part
de la DTN aujourd'hui ou demain pour pouvoir diriger son équipe le 16 avril face à l'UST pour le compte des demi-finales de la coupe d'Algérie.

MCA en 2012 lorsqu'Omar Ghrib
était le président du club. Bira avait
dirigé le MCA en quatre matchs en
faisant trois matchs nul et une victoire face au WAT. Bira a été remercié par Omar Ghrib à la fin de la saison. Reste à savoir si Betrouni va
lui renouveler son contrat en fin de
saison, ou bien sera-t-il remercié
comme en 2012 ? La réponse sera
connue début juin.
M. Z.

Comme Hakim Sebâa assume
l'intérim du poste du DTS depuis
le limogeage de Boualem
Laroum, le président Achour
Betrouni a proposé à l'entraîneur
Nouredine Sâadi de lui confier le
poste. Ce dernier a refusé de travailler en tant que directeur technique en précisant à son interlocuteur qu'il travaille en tant
qu'entraîneur en chef de l'équipe
pro. Le président du MCA, qui
veut réorganiser les catégories
jeunes en recrutant un bon technicien, doit prospecter une autre
piste devant le refus de
Nouredine Saâdi. Selon une source sûre, le patron du MCA songe
à recruter un technicien étranger
pour le poste de DTS dès la saison prochaine s'il est toujours à la
direction du vieux club algérois.

2000 tickets vendus hier
Comme tout le monde le sait, c'est
dans la matinée d'hier que la vente
des tickets pour le match des demifinales qui mettra aux prises le MCA
avec son adversaire du jour à savoir
l'UST a commencé. Le premier jour
de la vente n'a pas connu une arrivée importante des fans, étant
donné que juste 2000 tickets ont été

vendus. Il faut dire que les supporters sont très en colère contre leur
équipe et si ça continue comme ça,
le rendez-vous contre Tébessa ne se
jouera pas à guichets fermés. Mais,
il reste encore du temps, on verra
ce que décidera le public du MCA
d'ici le jour J.

Les membres
du CA indifférents
à la détresse du club

ZOUAOUI :

«C'est du jamais vu !»
Le président du conseil
d'administration de la
SSPA/USMB, Lyès
Zouaoui, a été doublement
déçu par le comportement
des membres du CA qui
n'ont pas assisté à la réunion
d'urgence.
De notre correspondant
AMINE DJAAFAR
Les deux membres qui ont
assisté à la réunion sont Achour et
Djamel Matseki, quant à l'autre
actionnaire majoritaire, Taieb
Ezzraïmi, lui avait déjà informé
qu'il était à l'étranger et qu'il ne
rentrera au pays que jeudi
prochain. Cependant, les autres
membres ont brillé par leur
absence.
Zouaoui a voulu tenir cette réunion
pour sensibiliser les actionnaires
quant à la lourde mission qui les
attend afin de l'aider à assurer le
maintien du club et cela ne passera
que par l'octroi des primes de
matches aux joueurs, mais
malheureusement pour ce
responsable, sa démarche n'a pas
abouti et la situation au sein du
club reste la même.
Le président blidéen, Lyès Zouaoui,
n'a pas caché sa déception par les
membres du conseil
d'administration de la
SSPA/USMB. Il nous a indiqué

que seuls Matseki et Achour ont
montré de bonnes intentions : "Le
club est en danger. Il est menacé
par la décente aux enfers, mais il
n'y a eu aucune riposte de la part
des actionnaires qui continuent à
faire la sourde oreille. Le seul
bonhomme et actionnaire du club
qui répond à chaque fois présent et
continue à tendre la main à cette
équipe, est Djamel Matseki mais la
question que je me pose à chaque
fois, jusqu'à quand cette situation
va-t-elle durer ?", nous a déclaré
Zouaoui.
Pas d'argent Les joueurs
blidéens paraissent démotivés
avant le match de la mise à jour de
la 25e journée du championnat de

Ligue 1 Mobilis face au MOB.
D'après nos sources, Zouaoui
devrait leur remettre une prime de
50.000 dinars que ces derniers
attendent toujours. Cette prime est
celle du match nul enregistré à
Zabana contre le MCO.
Aussi, le président de l'USMB
voulait fixer une prime conséquente
pour battre le MOB à Béjaïa, mais
malheureusement, Zouaoui n'a pas
pu concrétiser son vœu, suite à
l'absence des membres du CA lors
de la réunion d'urgence, ce qui veut
dire qu'il n'a pas eu l'aval de ses
membres, et il n'a pas l'argent qu'il
faut afin d'encourager les joueurs.
Entre temps, l'USMB est menacée
plus que jamais par la relégation.
A. D.

Entraînement
au stade Daïdi

Les séances
d'entraînement de
cette formation
de la ville des
Roses ont été
transférés au
stade HamoudDaïdi, et ce, à
cause de la
dégradation de la
pelouse du stade
Brakni, devenue
impraticable.
Zoheir Djelloul
craignait les
blessures au vu
du mauvais état
de la pelouse du
stade Brakni. Et
c'est pour cette
raison qu'il a
maintenu la
domiciliation des
entraînements
avant le match du
MOB sur cette
pelouse du stade
Daïdi.

Les blessés
reprennent

Le premier
responsable du
volet technique,
Zoheir Djelloul,
est soulagé après
le retour des
joueurs blessés,
entre autres
Boudina, Amiri,
Laïfaoui et
Benamara qui
seront présents
face au MOB. Ceci
dit, l'entraîneur
Djelloul aura
toutes ses cartes
entre les mains et
se déplacera à
Béjaïa en
conquérant.

Mardi 12 avril 2016

17

OUNÈS
:
«On n'a pas le choix,
il faut gagner à
Béjaïa»

Le joueur du milieu de terrain de
l'USMB, Hamza Ounès, nous a
fait savoir que le prochain match
de la mise à jour comptant pour
la 25e journée du championnat
de Ligue 1 Mobilis face au
MOB, est décisif et il n'est pas
question de le perdre.
Êtes-vous en forme avant le périlleux
déplacement à Béjaïa ?

Oui, à l'USMB tout le monde est conscient
de la lourde tâche qui nous attend vendredi
face à cette coriace équipe du MOB. La préparation se déroule dans une très bonne
ambiance et on est prêts moralement et physiquement pour bien la disputer.

La défaite du MOB dans la compétition
africaine ne devrait-elle pas vous
compliquer la tâche ?

La donne s'annonce difficile face à une
bête blessée, mais il ne faut surtout pas
oublier que nous aussi on va jouer notre survie. En tous cas, la situation de notre adversaire ne nous intéresse pas et le football n'est
pas une science exacte, il est temps pour
nous d'engranger une première victoire en
déplacement.

Ne pensez-vous pas que la victoire sera
difficile au stade de l'Union maghrébine
face à une équipe qui joue pour la
deuxième place ?

Impossible n'est pas Blidéen et on ira à
Béjaïa pour jouer le tout pour le tout afin
d'éviter une mauvaise surprise et pourquoi
pas revenir avec le gain total de la rencontre,
surtout que les trois points nous permettront
de nous éloigner de la zone rouge.
A. D.

RCA

CE QUE PENSENT

les cadres de la grève

Le clash qui s'est produit la semaine passée entre les joueurs du RCA
et leur président de club, Djamel Amani, suite au refus de ce dernier de se mettre
à table avec certains d'entre eux au sujet de leurs revendications salariales,
a poussé les premiers à entamer un piquet de grève.
De notre correspondant
MOHAMED AZEB
Les joueurs marquent leur présence au stade Ismaïl Makhlouf en
tenue de ville sans prendre part à l'entraînement du jour, une attitude qui,
faut-il le souligner, est suivie par la
majorité des joueurs. Mêmes certains
de ceux qui sont à jour avec la direction du club, ont tenu à afficher
ouvertement leur solidarité avec leurs
camarades. Samedi passé, à l'heure
du match face au Mouloudia d'Alger,
alors que tout le monde prédisait un
forfait, les coéquipiers du capitaine
d'équipe, Nassim Yattou, ont agréablement surpris tout le monde en faisant une entorse à leur piquet de
grève pour répondre favorablement
aux doléances de leurs Vikings mais
aussi aux sollicitations de certaines
bonnes volontés venues pour sauvegarder l'image du club, à l'instar
d'Abdelaziz Mahdjoub et Hassen
Bakir. Une attitude saluée par l'ensemble des présents au stade IsmaïlMakhlouf et largement commentée
par les observateurs présents.
A l'issue du match, la majorité des

joueurs interviewés par les différents
organes de presse, ont en profité pour
pointer du doigt la direction du club
et principalement le président Djamel
Amani, accusé de tous les maux qui
rongent le club depuis l'entame de la
saison. A notre tour, nous nous
sommes approchés de trois cadres de
l'équipe, le capitaine d'équipe,
Nassim Yattou, le leader du groupe,
Hocine Achiou et enfin le buteur de
l'équipe, le Franco-Ivoirien, Ghislain
Guessan pour connaître leurs avis sur
le sujet.
Yattou : «La direction fuit
ses responsabilités»
"Nous avons pris la décision de jouer
juste pour nos supporters car ils le
méritent bien. Nous avons joué pour
prouver que nous vivons des injustices de la part de la direction du club
qui fait tout pour se dérober et fuir ses
responsabilités. Tout le monde
aujourd'hui est au courant qu'on n'a
pas été payé depuis plusieurs mois et
que la direction est incapable d'honorer ses engagements. Comme tout le
monde l'a constaté, elle fuit ses responsabilités à l'approche de la fin de

saison. Tout le monde connaît cette
attitude. Parmi nous, il y a des joueurs
qui n'ont pas touché leurs salaires
depuis huit mois. Est-ce normal ?
Maintenant, on va continuer à se présenter au stade en tenue de ville jusqu'à ce que nos revendications soient
satisfaites de la part de la direction du
club." Cette déclaration émane de
Nassim Yattou, le capitaine d'équipe
des Bleu et Blanc, un joueur qui est
resté fidèle aux couleurs du club lors
du mercato lorsque d'autres joueurs
n'ont pas résisté aux champs des
sirènes pour aller monnayer leurs
talents. Samedi passé, sur et en
dehors du terrain, il a montré à tous
les Vikings sa loyauté au club et dire
qu'il ne lui reste que deux mois et
demi pour être libre comme le vent.
Achiou : «Ce n'est pas
une grève sauvage»
"Ce n'est pas une grève sauvage
comme on en voit partout, mais un
mouvement de protestation à l'endroit de la direction du club car certains joueurs ont besoin d'être payé
par celle-ci, ils ont prouvé leur fidélité
au club en faisant une entorse à leur

piquet de grève et jouer une rencontre
de bonne facture. La rencontre contre
le MCA a prouvé à tout le monde que
le problème n'est pas d'ordre technique mais il faut le chercher ailleurs.
J'espère qu'avec cet éclatant résultat,
les choses vont rentrer dans l'ordre
dans l'intérêt de tout le monde. Le
RCA ne mérite pas ce qui lui arrive à
savoir descendre en Ligue 2 Mobilis."
C'est le cœur d'un joueur qui a roulé
sa bosse dans différents clubs qui s'est
lâché à l'issue de la partie de samedi
passé face au Doyen. Des propos
mesurés qui en disent long sur la
sagesse d'un leader sur et en dehors
du terrain et cadre du vestiaire dans
le groupe des Bleu et Blanc.
Guessan : «Les
revendications des joueurs
sont justes»
"Comme je l'ai toujours dit, le RCA est
une grande famille et j'espère que le
président va régler ces histoires-là car
il y va de l'image du club. Je ne pense

pas que cette grève va continuer car
dès son retour de voyage, le président
va prendre le taureau par les cornes et
régler cette situation. On a un bon
groupe qui, malgré tous les problèmes, est en train de démontrer sur
les terrains qu'il a de la valeur. On ne
peut pas être à l'écart du groupe et ne
pas être solidaire. Les revendications
des joueurs sont justes. On ne peut
pas cacher le soleil avec un tamis.
Incha Allah tout va rentrer dans
l'ordre." Des propos qui concordent
parfaitement avec les déclarations de
ses autres camarades sur le sujet et
qui pointent du doigt une direction
du club. "Notre résultat d'aujourd'hui
est le fruit d'une grosse solidarité
entre nous les joueurs et le staff technique. Ce dernier parle de lui-même
et renseigne bien tous ceux qui pensent qu'on est mauvais." Des propos
tenus à chaud et qui en disent long
sur l'esprit de solidarité qui règne
dans les rangs de l'équipe et entre
joueurs.
M. A.

www.competition.dz Mardi 12 avril 2016

www.competition.dz

ESS

16

MCA

L'Entente reprend goût à l'Afrique
Certains avaient tenté, à
un moment donné, de
minimiser le mérite de
l'ESS lorsque les Sétifiens
avaient brandi, il y a 17
mois, le trophée africain
en laissant entendre que
cette édition de la Ligue
des champions n'était pas
d'un niveau assez relevé
par rapport aux
précédentes et que
l'Entente avait bénéficié
d'un facteur chance qui l'a
propulsée jusqu'en finale.

pas empêché d'arriver en finale de
l'édition 2014 et la phase des poules
en 2015. Aussi, l'ESS reste invincible
devant les clubs des pays arabes du
continent depuis dix matchs et c'est
ce qui prouve, si besoin est, sa
suprématie à ce niveau.

De notre correspondant
KACEM A.
Ces mauvaises langues se
sont tues lorsque l'ESS a accueilli le
géant de l'Afrique, Al-Ahly
d'Egypte, le battant sur le terrain en
finale de la Supercoupe d'Afrique.
Cette édition, l'Entente n'a pas été
gâtée par le tirage au sort qui lui a
réservé d'emblée, El-Merreikh, le
club le plus populaire du Soudan et
l'une des équipes les plus ambitieuses dans cette compétition. Il
n'était guère facile et pas du tout évident d'affronter le club soudanais

dans son antre. Samedi dernier, ce
sont 55 000 Soudanais, acquis à la
cause d'El-Merreikh, qui se sont
entassés dans les gradins du stade
d'Oumdourman pour donner de la
voix à leurs favoris. Mais l'Entente et
son entraîneur sont restés de marbre,
pas du tout intimidés. Ils étaient sûrs
d'eux et convaincus qu'ils n'auront
affaire qu'à onze joueurs sur le terrain à qui ils n'avaient rien à envier.
Bien au contraire, c'est leur adversai-

re et son peuple qui devaient les
craindre et ils n'ont pas tardé, au
milieu de cet enfer, à le leur faire
savoir avec un sang-froid déroutant
lorsque Dagoulou a fait trembler les
filets de Djamel Salem faisant taire le
peuple jaune. Le même Dagoulou
sert son coéquipier Djabou avec une
lucidité incroyable qui remettra ça
en fin de première période avant que
les Soudanais n'arrachent un nul
précieux.

L'expérience et
le savoir-faire
Sur le terrain, les joueurs ont, de
leur côté, accumulé une grande
expérience pour gérer n'importe
quelle pression dans n'importe quel
stade d'Afrique. Pour bien illustrer
cet état de fait, et pour ceux qui ne la
savent pas encore, en 29 matchs de
suite en compétition africaine,
l'Entente n'a perdu que cinq fois, et
l'une des défaites ne l'avait même

Geiger : «Certains
joueurs ont 60 matchs
internationaux dans
les jambes»
Interrogé après son brillant match
face à El-Merreikh et au sujet des
raisons qui ont fait que l'Entente ait
pu tenir en échec l'équipe soudanaise sur son terrain et devant son
peuple, Alain Geiger a fait savoir
que cela est dû essentiellement à
l'expérience de son équipe. "Notre
groupe a acquis aujourd'hui une
grande expérience sur les terrains
africains. Surtout les joueurs qui
sont au club depuis 2013, à l'image
de Delhoum, Lamri, Khedaïria et
d'autres. Ce sont des joueurs qui ont
plus de 60 matchs internationaux
dans les jambes et ce n'est pas rien.
Avec l'expérience que les autres éléments ont acquise à leur tour, nous
avons aujourd'hui une équipe qui a
de la personnalité et de l'envergure
à l'échelle continentale, c'est ce qui
lui permet de gérer n'importe quelle
situation qui paraît compliquée au
départ", explique le technicien sétifien.
K. A.

CSC

Semaine mouvementée
pour les Constantinois
A partir de vendredi,
les poulains de Gomez
vont vivre une semaine
très mouvementée.
De notre correspondant
RABAH GATTOUCHE
Les Constantinois vont jouer
les 15, 20 et 23 avril 2016 contre
l'ASMO à Constantine, Misr ElMaqassa à Fayoum et le RCR à
Relizane. Avant d'aller jouer le match
retour de coupe de la CAF contre
Misr El-Maqassa et croiser le fer avec
le RCR à Relizane, le CSC va affronter
l'ASMO à domicile. Un match que les
Vert et Noir sont condamnés à gagner
pour s'éloigner de la zone rouge du
classement, mais aussi pour qu'ils
puissent aller disputer avec un bon
moral la rencontre retour de coupe de
la CAF contre Misr El-Maqassa, cinq
jours plus tard à Fayoum. Et, comme
l'ASMO les avait battus à l'aller par
un score large, 4 buts à 0, sans doute,

les coéquipiers de Bezzaz vont tout
faire pour rendre la monnaie de leur
pièce à leurs hôtes, vendredi
prochain.
Un onze remanié
Comme il va récupérer les arrières
Cherfa et Mellouli, le milieu
Djellilahine, le polyvalent Sameur et
l'attaquant Boulemdaïs, qui, tous,
n'ont pas joué, samedi passé, le match
aller de coupe de la CAF contre Misr
El-Maqassa, pour diverses raisons,
l'entraîneur Gomez va avoir
l'embarras du choix pour composer
son échiquier qui va affronter
l'ASMO le week-end prochain. Et, vu
qu'il veut que les trois points restent à
Constantine, le coach clubiste va
aligner, cela est certain, son meilleur
onze possible contre l'ASMO,
vendredi.
Misr El-Maqassa, le 20
avril
Après qu'ils auront affronté l'ASMO,
vendredi, les joueurs du CSC vont
devoir rejoindre par vol, via Istanbul,

CE QUI RESTE À JOUER
26e JOURNÉE

DRBT...........................MCO
RCR..............................CSC
JSS.............................MOB
MCA..........................USMA
ASMO...........................CRB
NAHD...........................RCA
USMB...........................JSK
USMH...........................ESS

27e JOURNÉE

USMA.......................ASMO
MOB.........................USMH
CSC............................DRBT
MCO...........................MCA
ESS...........................NAHD
JSK..............................RCA
RCR..............................JSS
CRB..........................USMB

28e JOURNÉE

NAHD..........................MCO
MCA.............................CSC
DRBT...........................MOB
USMH........................USMA
JSS..............................CRB
USMB...........................RCR
ASMO...........................JSK
RCA...............................ESS

24 heures plus tard, la ville
égyptienne, Fayoum, où ils vont jouer
la rencontre retour de coupe de la
CAF contre le club égyptien Misr ElMaqassa. Un match que les Vert et
Noir sont décidés à bien négocier car
ils sont déterminés à éliminer de leur
chemin les Egyptiens. Et, comme ils
ont réussi à gagner par 1 but à 0, la
première manche, samedi passé, à
Constantine, les coéquipiers de
Meghni vont faire l'impossible pour
préserver leur avance et se qualifier
au prochain tour de la coupe de la
CAF.
RCR, le 23 avril 2016
Après qu'ils auront contré Misr ElMaqassa, le 20 avril, à Fayoum, les
poulains de Gomez vont rejoindre
directement Oran où ils vont préparer
le match de championnat qu'ils vont
disputer le 23 avril contre le RCR. Un
match que les Vert et Noir sont
condamnés à ne pas perdre s'ils
veulent assurer le maintien de leur
club en Ligue 1 Mobilis.
R. G.

29e JOURNÉE

RCR...........................ASMO
CRB...........................USMH
USMA.........................DRBT
MOB............................MCA
CSC............................NAHD
MCO.............................RCA
ESS...............................JSK
JSS...........................USMB

Hamiti : «Prêt à reprendre
en main le CSC»

Après que nous avons appris que la
direction de l'ENTP, le nouveau
bailleur de fonds de la SSPA/CSC,
l'ENTP, l'aurait contacté pour lui
proposer de reprendre en main le
vieux club de Cirta, nous avons pris
langue avec Abdelkrim Hamiti pour nous
confirmer ou infirmer cette information, il nous a répondu
: "Je tiens à préciser que je n'ai pas été contacté par la
direction de l'ENTP pour reprendre en main le CSC. Cela
dit, si la direction du nouveau propriétaire me propose de
reprendre en main le CSC, je ne peux dire non à mon club
de cœur." Affaire à suivre.

Anane hors combat

Le milieu défensif Merouane Anane, qui a contracté une
blessure, lors du match de coupe de la CAF contre Misr ElMaqassa, est hors de combat. Selon le staff médical du
CSC, Anane ne pourra pas être prêt à jouer ni contre
l'ASMO, le 15 avril 2016, ni la rencontre retour de coupe
de la CAF contre Misr El-Maqassa le 20 avril 2016.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 MOBILIS
BUTS
MATCHS
Pts J. G. N. P. P. C. Diff.
51 25 15 06 04 42 24 +18
USMA
38 25 09 11 05 35 23 +12
JSS

CLUBS

1.
2.
3.

MOB

4.
5.

DRBT
CRB

6.
7.
8.
9.
30e JOURNÉE 10.
JSK.............................MCO
RCA..............................CSC 11.
NAHD..........................MOB 12.
USMB........................USMA
13.
DRBT.............................CRB
UHMH...........................RCR 14.
ASMO...........................JSS 15.
MCA.............................ESS 16.

JSK
NAHD
MCO
MCA
USMH
ESS
CSC
RCR
USMB
RCA
ASMO

38
37
36
35
33
32
32
32
31
29
28
28
19
18

24 10 08 06
24 09 10 05
25 09 09 07
25 09 08 08
25 08 09 08
24 07 11 06
25 07 11 07
24 08 08 08
24 07 10 07
07 08 09
06 10 09
05 13 06
04 07 14
24 05 03 16
24
25
24
25

30
28
34
22
27
36
21

20 +10
25 +03
26 +08
24 -02
31 -04
31 +05
20 +01
23 -01
16 +04
26 -08
30 -01
23 -08
43 -15

22
20
18
29
15
28
19 41

-22

Brandissant des armes blanches

LES SUPPORTERS

ANNULENT

Mardi 12 avril 2016

9

Tout le monde savait que les supporters du
Mouloudia d'Alger étaient très remontés
contre leur équipe et que la reprise allait être
très spéciale. La direction le savait aussi, cela
ne l'a pas empêchée d'envoyer les joueurs en
pâture à la colère des fans. Devant une
présence policière impressionnante, le service
d'ordre n'a rien pu faire devant cette grosse
ire, puisque des fans ont pu forcer le grillage
pour rentrer à "Hadjout".

la séance d'entraînement
Il a affronté la colère des
supporters en tentant de
les faire revenir à la raison

PAR AMINA Z.
Hier matin, les dirigeants ont
eu vent que des fans étaient décidés
à monter à Hadjout à l'heure des
entraînements pour demander des
comptes aux joueurs qui ont raté
leur match contre le RCA. Ils ont
demandé l'aide de la police afin
d'assurer l'ordre le jour de la reprise qui était prévue à 14h. Dès notre
arrivée, on a remarqué la présence
de plusieurs policiers, et du côté de
la forêt, l'arrivée des fans brandissant des armes blanches. On a su
dès lors que cette reprise était mal
partie.
Une quarantaine de fans
cassent le grillage
On pouvait compter une quarantaine de fans, venus manifester leur
colère. Ils ont facilement forcé le
grillage du stade Hadjout afin de
prendre les escaliers pour se rendre
au vestiaire qui était fermée. Les
policiers ont bien tenté de les arrêter, mais c'était peine perdue. Très
vite, des confrontations entre le service d'ordre et les supporters se
sont engagées.
Un fan insulte Amrouche
Un fan, qui avait réussi à s'approcher du vestiaire, s'en est pris violemment à Lotfi Amrouche. Ce dernier, très affecté sort pour régler ses
comptes avec le supporter, ils ont
failli en venir aux mains. Les policiers interviennent. Amrouche était
hors de lui. Il n'a pas accepté qu'on
insulte sa mère. Certains fans ont
même précisé à Amrouche qu'ils
sont venus pour s'expliquer avec
les joueurs et pas avec lui. Mais les
hostilités étaient bien entamées.
14 supporters interpellés
Pour éviter d'autres dépassements
et tenter de calmer les esprits, le
service d'ordre procède à l'interpellation de 14 fans. Il était plus de
14h30 et la séance n'avait pas encore commencé. Lors des arrestations,
un supporter se blesse, et c'est le
staff médical du Mouloudia d'Alger
qui le prend en charge.
L'atmosphère etait électrique on
craignait le pire, et tout le monde
avait compris que ce n'était que le
début.
Boucherit et Bramki les
seuls joueurs à avoir
rejoint le vestiaire…
Devant cette situation, on s'enquiert
des joueurs qui n'étaient pas encore
là. On a pu voir le milieu de terrain,
Antar Boucherit, le premier à
rejoindre les vestiaires afin de
prendre la température, il sera suivi
par le jeune Bramki. A ce momentlà, le calme était quelque peu revenu et la police maîtrisait la situation

AMROUCHE :
«La violence

ne sert
à
rien»
Hier comme tout le

monde le sait, Amrouche,
l'entraîneur du MCA, a
vécu un mauvais début
après-midi. Un supporter
l'a insulté, et les deux
hommes ont failli en venir
aux mains.
… Les autres sont restés
dans le bus
Pour éviter toute provocation, les
joueurs sont restés dans le bus, ils
voulaient s'assurer que le calme
était revenu et que les fans ont quitté les lieux pour leur permettre de
rejoindre le vestiaire.
Bira et le staff médical
étaient au vestiaire
Le néo-coach du Mouloudia
d'Alger, Abdelkrim Bira, est resté
dans le vestiaire attendant que la
situation se calme pour attaquer sa
première séance avec le groupe.
Très affecté par ce que vit le Doyen,
le coach n'a rien compris. En arrivant, il discutait avec Hadj Ahmed,
le seul dirigeant présent hier à
Hadjout quand l'émeute a éclaté.
5 fans ont été arrêtés
devant le grillage défoncé
Au moment où on pensait que
tout était rentré dans l'ordre,
d'autres fans arrivent et tentent de
passer par le grillage cassé. Ils
seront très vite interpellés par la
police pour éviter tout accrochage.
Tout le monde a compris que ça
n'allait pas s'arrêter là.
Une quinzaine de fans
arrivent à 16h
D'autres fans sont arrivés pour rencontrer l'équipe dans le calme. Eux,
ils voulaient discuter avec le coach
Amrouche qui avait passé un très
mauvais moment. Tout le peuple
du MCA est remonté contre les
joueurs qui ont tout fait pour pousser à la sortie Charef, Valdo, Artur
Jorge, ou le dernier en date, Ighil.
Pour ces fans, ces joueurs sont
ingrats. Même quand Amrouche a
tenté de les faire revenir à la raison

en évoquant la coupe d'Algérie qui
n'est pas perdue, ces fans ont répliqué qu'ils ne veulent pas de cette
coupe, mais plutôt le départ massif
de ces joueurs qui ne méritent pas à
leur yeux d'endosser le maillot
mouloudéen. Ces fans demandent
aussi le retrait de la Sonatrach qui
depuis son arrivée dans les affaires
du MCA, le club connait des
moments très difficiles.
Malgré le calme, les
joueurs refusent de
s'entraîner
Même si tout est revenu à la normale, les joueurs du MCA ont refusé de s'entraîner par crainte de
revoir les supporters revenir à la
charge. Vers 16h, les joueurs de
l'USMBA arrivent, ils avaient
entraînement. Ils trouveront le staff
technique mouloudéen sur la
pelouse du stade Hadjout. Daham
a salué Bira, Lazizi et Lezoum
quand à Amrouche discutait avec
Djediat et le gardien Ghalem. Des
fans étaient présents aussi. L'USMBA entame sa préparation du
match de la coupe d'Algérie contre
le Nasria, pendant que la séance
des Mouloudéens est annulée. Le
staff technique est quand même
resté sur place attendant l'arrivée
des joueurs. Bira a insisté pour les
voir. Il fallait attendre 18h, la fin de
la séance de l'USMBA pour savoir
si la reprise pour les Vert et Rouge
aura lieu ou non… Pour terminer,
cette bagarre aurait pu être évitée si
la direction avait changé le lieu
d'entraînement, surtout que tous
les dirigeants savaient que les supporters étaient très en colères.
Torki arrive à18h30
au 5-Juillet

Pendant que le staff technique discutait dans le parking, Torki,
membre du CA, est arrivé. Les
Mouloudéens discutaient de la
situation, et surtout du refus des
joueurs de répondre à l'appel de
leur nouvel entraîneur qui insistait
pour les voir hier. Mais le groupe a
décidé autrement et les camarades
du capitaine Hachoud se sont entendus pour ne pas mettre les pieds au
5-Juillet. Mais avant de partir, Bira
lâche une phrase devant les présents : "Les joueurs ont certes des
droits, mais aussi des obligations et
s'entraîner fait partie de ces obligations." Mais comme les joueurs
avaient peur, il était clair que les
dirigeants ont laissé passer leur
refus de s'entraîner. Finalement, les
joueurs ont décidé de ne pas s'entraîner malgré l'insistance de Bira
qui est resté avec le staff jusqu'à
18h30. Ensuite, les membres du staff
ainsi que Bira ont quitté le terrain
Hadjout pour se diriger vers le parking et là, Bira profitera pour discuter longuement avec tous les
membres du staff, en l'occurrence
Amrouche, Sayeh, Lezoum et
Lazizi. Après cela, tout le monde
quitte le 5-Juillet très déçu, car les
Mouloudéens n'ont pas attaqué la
préparation du match de samedi
contre l'UST. Quant à Bira, il n'a pas
pu s’imposer puisque les joueurs
ont continué à refuser de s'entraîner.
Cela n'arrange en rien la situation et
l'étau se resserre autour de la maison du Doyen.
En plus, comme le MCA jouera
l'UST sur gazon naturel il n'y a pas
d'autres solutions que de s'entraîner
à Hadjout. Les Vert et Rouge s'entraîneront-ils aujourd'hui ? On
verra…
A. Z.

Heureusement que tout
est rentré dans l'ordre. D'ailleurs,
des supporters sont montés à
Hadjout afin de discuter avec lui
et lui faire comprendre que ce
n'était pas lui qui était visé. Lotfi
Amrouche revient sur ce qui s'est
passé hier en déclarant ceci : "
C'est vraiment désolant. On
espère ne plus revivre ce cauchemar. Concernant mon affaire
avec le fan qui m'a insulté, ce fut
un malentendu, puisque je suis
sorti des vestiaires pour m'expliquer avec lui et tout est rentré
dans l'ordre. Cependant, j'appelle les supporters du Mouloudia
d'Alger à s'unir pour aider leur
club de toujours. Ce n'est pas le
moment de se disperser. Je comprends la colère du public, mais
il faut soutenir cette équipe afin
de bien finir la saison. On a une
coupe d'Algérie à décrocher et
un maintien à assurer. On doit
être solidaires et je suis persuadé
que les fans du MCA vont le
faire, car les Chnaoua ont toujours soutenu leur équipe dans la
joie et surtout dans le malheur.
Chnaoua ! Je comprends votre
douleur, mais la violence ne sert
à rien, sauf à empirer la situation."
A. Z.

www.competition.dz Mardi 12 avril 2016

10

www.competition.dz Mardi 12 avril 2016

USMH

MCO

On a déposé
l'autorisation
pour le change

Il se rendra aujourd'hui aux entraînements
en compagnie de Mana

«

L'autorisation pour procéder au change à la
banque, qui a été délivrée
par le ministère de la
Jeunesse et des Sports, a
été déposée hier matin à
la banque. A rappeler que
toute délégation sportive
qui se déplace à l'étranger, chacun de ses
membres bénéficiera de
la somme de 100 euros
en guise de frais de mission.

BENSEMRA
Les joueurs ont
besoin d'être
rassurés et on
fera tout pour»

Le directeur général de l'USMH, Fayçal Bensemra, se rendra
aujourd'hui avec quelques autres dirigeants pour rassurer les joueurs
sur leurs salaires et montrer que la direction est à leurs côtés.
PAR RACHID H.
Afin de montrer aux
joueurs que la direction ne se
cache pas lors des crises
financières que connaît le
club, le président Abdelkader
Mana et le directeur général
compte faire un saut au stade
de Mohammadia ce matin à
l'occasion de la séance d'entraînement. Après avoir eu
vent de l'intention de
quelques joueurs de déposer
leurs contrats à la CRL, la
direction souhaite dissuader
ce groupe en tentant de rassurer l'ensemble des joueurs
sur leur dû. Le président et le
DG de l'équipe veulent faire
face à la situation et montrer
qu'ils ne fuient pas leurs responsabilités. Joint par nos
soins hier, Bensemra affirmera que l'équipe avait besoin
de voir ses dirigeants à ses
côtés et que c'était pour cela
qu'ils allaient rencontrer les
joueurs pour leur expliquer
la situation et faire en sorte

de calmer les esprits "Cette
visite que nous allons rendre
aux joueurs vise à apaiser les
esprits. Les joueurs veulent
voir leurs dirigeants à leurs
côtés, nous allons le faire. Ça
sera aussi l'occasion de parler
avec eux sur leur situation
financière. Ce qu'il ne faut
pas omettre c'est que tous les
clubs connaissent des soucis
d'ordre financier et pas uniquement l'USMH. Il est tout à
fait normal que les joueurs
s'inquiètent pour leur argent,
mais des entrées sont attendues et ce problème sera
réglé dans les semaines qui
viennent. Ce n'est pas le
moment de flancher ou d'entrer dans des conflits qui ne
seront que négatifs pour le
club. Il nous reste des
matches importants à jouer et
nous allons rassurer tout le
monde sur leurs arriérés
qu'ils toucheront dans les
plus brefs délais. On doit terminer la saison pour sauver
le club, c'est la priorité, sinon

pour l'argent tout sera réglé
après le match du MCO et
c'est ce que nous allons expliquer aux joueurs qu'on va
soutenir jusqu'à bout."
«Nous avons effacé
plusieurs dettes, c'est
ce qui nous a gênés
cette saison»
Le directeur général nous
fera savoir que l'équipe a
hérité de plusieurs dettes de
la saison écoulée, ce qui n'a
pas permis à la direction
d'être à jour pour ce qui est
des salaires. "Il est vrai qu'on
accuse un retard dans le versement des salaires, mais ce
n'est qu'une question de
temps. En plus de cela, il ne
faut pas oublier que nous
avons effacé plusieurs dettes
de la saison écoulée, ceci ne
nous a pas aidés cette saison
à payer tout le monde dans
les temps. Mais ce qu'on
aurait souhaité, c'est qu'en
dépensant 25 milliards, on
aurait dû jouer le titre au lieu

de nous contenter du maintien seulement."
«Chennoufi a eu une
avance de trois mois»
Régissant à un article paru
dans notre livraison d'hier, le
DG a tenu à apporter une
précision sur le cas Chennoufi
qui vient de convoler en
justes noces "Pour ce qui est
du cas de Chennoufi, les gens
doivent savoir qu'au moment
de sa signature au mois de
janvier il a perçu une avance
de trois mois et nous ne
sommes qu'a début du mois
d'avril donc il est à jour. Il a
également bénéficié de 25
jours qui lui seront payés également. Maintenant si ses
camarades lui ont offert de
l'argent, c'est une manière de
lui offrir un cadeau, ou de
l'électroménager, sinon son
cas est clair, il a touché une
avance à son arrivée et ne
connaît pas de retard dans
son payement."
R. H.

Khalfallah : «Un bon résultat
est primordial à Oran»

L'attaquant Khalfallah
espère que cette fois son
équipe saura réaliser une
bonne performance face au
MCO. Il estime que l'USMH
peut revenir avec au moins
un point de ce déplacement
surtout que son équipe s'en
est toujours bien sortie lorsqu'elle est dos au mur.

Comment se déroule la
préparation du match du
MCO ?

Après une reprise plutôt
difficile, nous avons décidé
de nous concentrer sur le
prochain match. La préparation se déroule plutôt bien
avec des matches amicaux
qui nous ont permis de corriger quelques erreurs. Il nous
reste encore quelques jours
devant nous pour peaufiner
le tout et être prêts pour cette
rencontre.

Mais la dernière défaite
risque de vous ajouter de la
pression sur vos épaules
pour les prochains
matches…

Il est vrai que nous nous
sommes mis dans une mauvaise situation au classement,
notamment après les deux
dernières défaites. Mais ce
qui mérite d'être souligné
c'est notre rendement qui
était nettement meilleur face
à la JSK dans une rencontre
où on ne méritait pas de
perdre. Certes la pression est
présente mais nous devons la
gérer pour renouer avec les
bons résultats et ce n'est pas
ça qui va nous empêcher de
réaliser de bonnes performances.

En tant qu'attaquant,
comment expliquez-vous
le manque d'efficacité de

la ligne offensive ?

Je ne saurais
répondre à cela. On
manque peut-être de
concentration.
Pourtant on se
crée beaucoup
d'occasions et
comme face à la
JSK, c'est tout
simplement la
balle qui ne voulait pas rentrer. Il
y a des jours où
on tente tout mais
ça ne réussit pas,
j'espère que cette
fois la chance ne
nous tournera pas
le dos et qu'on
pourra gagner face
au MCO.

Vous allez
donc vous
rendre à Oran

15

pour les trois
points ?

Pourquoi
aller jouer si
ce n'est pas
pour
gagner.
Nous
irons
avec la
ferme
intention
de revenir avec
la victoire et
de récupérer les
points perdus.
Même un nul serait
bon à prendre surtout que cela nous
aidera à assurer tôt le
maintien.
R. H.

Départ
jeudi par
route pour
Oran

L'équipe de
l'USMH se rendra jeudi soir à
Oran pour disputer vendredi
le match retard
de la 25e journée. Les Jaune
et Noir prendront donc la
route dans la
matinée de
jeudi la route
contrairement
aux habitudes
où l'équipe prenait l'avion pour
se rendre dans
la ville de
l'ouest du pays.

USMH 8
Les Dunes 0

Les Jaune et
Noir ont disputé
hier une rencontre amicale
dans l'aprèsmidi face à la
formation des
Dunes. L'équipe
s'est imposée
sur le score
fleuve de 8 buts
à 0. Avec ce
résultat les
joueurs se sont
bien remonté le
moral avant
d'affronter le
MCO vendredi.
Les réalisations
de l'équipe de
l'USMH sont
l'œuvre de
Younès,
Khalfallah,
Brahimi et
Meziane qui ont
chacun inscrit
un but, ainsi
que Bouguèche
et Mellal qui
ont inscrit un
doublé chacun,
ce qui montre
une nette amélioration de la
ligne d'attaque
qui rassure
avant de se
rendre à Oran.

Benaldjia et
Harrag forfait

QUEL
ONZE FACE
AU MCO ?

L'entraîneur de l'USMH,
Boualem Charef, se trouve face à un
nouveau casse-tête. Avec la suspension de Harrag et le forfait de
Benaldjia qui se précise, il aura du
mal à composer le quatuor défensif
face au MCO. L'effectif de l'USMH
devrait connaître quelques changements pour le prochain match de
championnat face au MCO. L'équipe
devra se passer des services de
Harrag et de Benaldjia, ce qui oblige
le coach à trouver des solutions de
rechange. D'après les dernières
séances d'entraînement, on pourrait
s'attendre à voir l'entraîneur aligner
Dekhinet sur le flanc droit de la
défense tandis que Boulekhoua qui a
l'habitude d'évoluer dans ce compartiment sera placé sur le côté gauche.
Avec Lebbihi et Boucherit dans l'axe,
le coach espère que la défense tiendra bon avec ce quatuor face aux
redoutables attaquants du MCO, à
savoir Zaâbia, Moussi et compagnie.
Pour ce qui est des autres postes, on
devrait connaître le retour de Gharbi
dans l'entrejeu qui sera associé à Aït
Ouamar, tandis que l'animation de
jeu devrait être confiée à Coumbassa
qui avait été auteur d'un bon match
face à la JSK malgré le fait qu'il ne se
soit pas beaucoup entraîné avec
l'équipe. En attaque, il ne devrait pas
y avoir de changements, mais on
devrait connaître certainement le
retour de Meziane qui sera cette fois
sur le banc. Ainsi, c'est une nouvelle
fois Younès et Khalfallah qui seront
sur les flancs tandis que Bouguèche
continuera à être aligné en pointe de
l'attaque même si ce poste ne semble
pas vraiment lui convenir comme en
témoigne son inefficacité depuis qu'il
a été placé comme avant-centre. Le
joueur était plus efficace lorsqu'il
évoluait sur l'aile. C'est donc avec ce
onze que devrait se présenter vendredi prochain à Oran pour tenter de
revenir avec un bon résultat avec des
changements qui concernent
Boughidah qui devrait être sacrifié,
on enregistrera également le retour
de Gharbi et de Dekhinet, tandis que
dans les bois c'est sans surprise qu'on
devrait voir Chaâl.
R. H.

ON REPLONGE DANS

LE CHAMPIONNAT
Tenu en échec sur son terrain par le Kawkeb Marrakech, le club phare de l'Ouest
n'aura pas le temps de digérer cette déception.

PAR M. STITOU
Ce vendredi, il retrouvera le championnat avec la
réception de l'USMH, un
match capital pour le MCO
qui cherche à assurer le
maintien, le plus tôt possible.
"Il faut qu'on soit hors de
danger ; quant à la course
pour une place sur le
podium, on en parlera
après", tel est le discours que
prononcent depuis quelque
temps, joueurs et entraîneurs
du club.

Zaâbia ratera
le match de ce
vendredi

L'IRM effectuée avanthier par Mohamed
Zaâbia a révélé une
déchirure musculaire
au niveau de la cuisse
de 5 centimètres.
D'après Amar
Benaramas, le soigneur
du club,Zaâbia est officiellement forfait pour
le match MCO-USMH de
ce vendredi, en
revanche à l'aide des
soins qui lui seront prodigués, l'international
libyen devrait tenir son
rang pour le match
retour en coupe de la
CAF à Marrakech.

Benyahia et
Belarbi
absents à la
reprise

Les deux joueurs manquaient à l'appel hier
après-midi lors de la
reprise des entraînements. Selon nos informations, Benyahia
serait parti en France
au lendemain du match
MCO-KACM 0/0.

Moussi
dispensé

Souffrant de multiples
égratignures à la jambe,
Abdeslem Moussi a été
dispensé hier de l'entraînement par le coach.

Les résultats de la
dernière journée…
Si dans le camp oranais, on est
plus que déterminé à battre
l'USMH, c'est tout simplement
à cause des résultats de la journée de samedi dernier, avec un
écart qui se resserre entre le
milieu et le bas du classement,
en cherchant à gagner le match
de vendredi, le MCO veut
s'épargner une fin de saison
stressante et difficile. Afin de
préparer psychologiquement
ses joueurs à aller au combat
pour glaner les trois points du

match, Fouad Bouali, que les
journalistes avaient interpellés
sur les chances de son équipe
pour le match en coupe de la
CAF, tout en se montrant optimiste, ne tardera pas à rappeler que son équipe va livrer
une rencontre délicate vendredi. "Le match retour à
Marrakech, je préfère en parler après la rencontre face à
l'USMH", préviendra le driver
mouloudéen qui espère récupérer pour cette rencontre
tous les joueurs cadres, plus
particulièrement le duo Ogbi-

Zaâbia qui a tant manqué à
l'équipe samedi dernier, le
premier par la qualité des ces
centres, et le second par sa
voracité.
Aller à Marrakech
avec un bon moral
L'autre motif qui motive les
Oranais à vouloir coûte que
coûte gagner l'empoignade
face à l'USMH, est que deux
jours après ce match, l'équipe
se déplacera à Marrakech. A
cet effet, il serait plus bénéfique pour les coéquipiers de

Beradja d'y aller avec un moral
au beau fixe, ces derniers en
auront besoin afin de bien
négocier cette deuxième
manche qui s'annonce cruciale,
particulièrement pour le MCO,
qui fait de la coupe de la CAF
son objectif, même si pour
l'heure, on évoque simplement
l'ambition de se qualifier pour
la phase des poules. Il n'y a
pas mieux alors pour l'équipe,
avant de s'envoler pour le
Maroc, que de remporter le
match de championnat.
M. S.

Il a écopé de son 2e avertissement

Benchaïb-Hassouna : «Déçu
de rater le match retour»
Très sobre dans ses interventions, le
jeune défenseur central du MCO, manquera le match retour en coupe de la CAF. En
effet samedi, il a écopé de son deuxième
avertissement.

Avec du recul, regrettez-vous ces
occasions manquées, notamment en
première mi- temps ?

En se rappelant les occasions que nous
avons vendangées, particulièrement en
première mi- temps, on a envie de s'arracher les cheveux. Au vu du nombre des
occasions ratées, on pouvait au minimum
leur mettre deux buts. Hélas, la réussite
n'était avec nous. Toutefois, ce n'est que
partie remise, rien n'est encore joué, tout se
décidera au match retour à Marrakech.

Avec le retour probable de Zaâbia,
l'attaque aura fière allure, non ?

On l'espère vivement. Zaâbia est le
meilleur buteur de la L1, il est toujours
lucide devant les bois adverses, son absence samedi a été préjudiciable à l'équipe.

Comment était l'ambiance dans le
vestiaire après la rencontre ?

On était un peu abattus, on voulait tant
offrir la victoire à nos supporters qui ont
été merveilleux samedi. Cependant, on est
satisfait de n'avoir pas encaissé de but. Au

retour, ce sera du 50/50.

Quelle impression vous a laissée le
Kawkeb Marrakech ?

Les Marocains n'ont pas montré grand
chose, ils se sont contentés pendant
presque toute la partie de défendre, en
misant parfois sur des contres ou des balles
arrêtées. Si la réussite était au rendez-vous,
la victoire ne pouvait nous échapper.

Ce match, vous n'en garderez pas un
bon souvenir…

J'ai eu le malheur de prendre ce carton
jaune qui va me priver du match retour,
pourtant sur la faute que j'ai commise, je ne
méritais pas cette sanction. Au MCO, on
forme un groupe uni, peu importe qui
jouera à ma place, le plus important est
que l'équipe parvienne à se qualifier pour
la phase des poules, ce qui est notre principal objectif.

Avant d'aller au Maroc, une autre
rencontre importante vous attend en
championnat…

On reçoit vendredi l'USMH, une équipe
qui reste redoutable malgré la crise qu'elle
traverse cette saison. Les résultats de la
dernière journée ne nous sont pas favorables, on doit absolument remporter ce
match, pour augmenter nos chances de
maintien et partir au Maroc avec un bon
moral.
M. S.

Le Kawkeb en difficulté dans son championnat

Vendredi, soit la veille du match MCO- KACM, au sein du club marocain, l'ambiance était des
plus moroses. En effet, en apprenant que le MAS de Fès avait gagné face à Tanger, les
Marrakchis arboraient une triste mine, car le succès du MAS relégua le KACM à la 14e place
(position relégable). D'ailleurs, en conférence de presse, l'entraîneur Hassan Benabicha
déclara d'emblée : "La coupe de la CAF est un bonus pour le KACM, nous misons sur le maintien en D1." Les propos du coach de Marrakech résumaient l'inquiétude qui s'est emparée
des amoureux du KACM, après que celle-ci fût reléguée à la 14e place au le classement. Ce
samedi, l'adversaire du MCO livrera une rencontre capitale face à Berkane, un échec provoquerait des remous au sein de l'équipe, qui pourrait alors aborder le 20 avril, la rencontre
retour face au MCO, avec un moral au plus bas.
M. S.

Ne faut-il
pas scinder
la délégation en
2 groupes ?

Dimanche prochain, la
délégation oranaise s'envolera pour Casablanca à
partir d'Alger. Pour ce
voyage, la direction prévoit de se déplacer avec
une quarantaine de personnes. Il serait préférable que seuls les
joueurs accompagnés des
différents staffs, ainsi
que du chef de la délégation (le président) et que
les autres membres rejoignent le lendemain
Marrakech afin de limiter
les dépenses. En outre,
les joueurs ne sont pas
habitués à voir autant de
monde en leur compagnie, cela risque de perturber leur concentration.
La direction a-t-elle
pensé à ce problème en
arrêtant la liste des
membres qui accompagneront l'équipe au Maroc
?

20 joueurs
feront le
déplacement

En prévision du match
retour, l'entraîneur envisage de convoquer 20
joueurs, ce qui est une
habitude chez Bouali, qui
convoque toujours même
pour les matches à domicile, 20 joueurs, avant
d'écarter le matin du
match, deux éléments.
Samedi dernier, ce sont
Aïch et le jeune Hellal qui
ont fait les frais des
choix du coach. Les deux
joueurs ont suivi le
match des tribunes.

Un visa
pour Zaâbia

Aujourd’hui, on devrait
retirer le visa d'entrée
sur le sol marocain pour
Mohamed Zaâbia. C'est le
président de la section
football, Hassani Krimo,
qui va régler ce problème
administratif au niveau
du consulat marocain à
Oran.

Le satisfecit
du coach

Fouad Bouali, c'est connu,
est un entraîneur méticuleux. L'on se rappelle, avant
le déplacement au tour précédent en Côte d'Ivoire, il
avait publiquement dénoncé
la décision de son employeur
de faire déplacer l'équipe
48H avant le match face à
Gagnoa. Samedi dernier, en
évoquant le déplacement à
Marrakech, Bouali glissera :
"Au moins, cette fois, on va
se déplacer trois jours avant
le match", avant d'esquisser
un sourire qui indiquait sa
satisfaction des mesures
prises cette fois par la
direction.
M. S.

www.competition.dz

14

Mardi 12 avril 2016

MOB

NAHD

www.competition.dz Mardi 12 avril 2016

11

Le message poignant des supporters aux joueurs

La deuxième
place passe
par une
victoire

«Gagnez cette coupe, vos noms resteront
gravés à jamais dans nos mémoires»
PAR MOHAMED ADRAR
Oublié la défaite enregistrée samedi dernier
face à la JSK, les Sang et Or sont pleinement
concentrés sur la prochaine échéance, sans
doute la plus importante de la saison, à savoir
cette demi-finale de coupe d’Algérie, laquelle
opposera le Nasria à son homologue de
l’USMBA. La rencontre se jouera ce jeudi, à
partir de 17h, au stade olympique 5-Juillet.
Pour les supporters du Nasria, cette rencontre
fait partie des matches les plus importants
dans la vie de certains fans qui n’ont jamais
vu leur équipe disputer une finale de coupe
d’Algérie. Il faut dire qu’excepté les quadragénaires et plus, les jeunes supporters nahdistes n’ont jamais vu leur équipe au stade
final de cette compétition. Raison pour laquelle ils ont tenus à lancer un message qui ne
pourra pas passer inaperçu pour les joueurs.
Un message poignant qui doit certainement
bousculer la conscience des joueurs, et qui en
dit long sur la soif de titre des supporters du
Nasria. Le message des supporters fût bref et
direct, en voici le contenu : «Gagnez cette
coupe, vos noms resteront gravés à jamais
dans nos mémoires.» Un message qui n’a
qu’un seul et unique sens, et qui doit pousser

Ils étaient juste une centaine à venir au
stade 5-Juillet pour acheter leurs billets

Engouement
moyen autour
de la billetterie
Comme rapporté par nos soins dans
notre édition d’hier, la vente des billets pour
la demi-finale de coupe d’Algérie qui opposera ce jeudi le Nasria à l’USMBA, a bel et
bien commencé hier matin au niveau du
complexe olympique Mohamed-Boudiaf.
Une opération qui a débuté avec un engouement plutôt moyen de la part des supporters
du Nasria qui n’ont pas été très nombreux à
se rapprocher des guichets. Cela s’explique
toutefois par le fait que cette opération se
déroule en plein milieu de semaine, et en
journée, alors que la plupart des fans travaillent durant la journée. Il est toutefois à
signaler que parmi les supporters qui se sont
déplacés pour acquérir le fameux sésame,
nombreux sont ceux qui ont achetés des
dizaines et des dizaines de billets pour leurs
amis, proches et famille, qui ne pourront pas
se déplacer par eux-mêmes. Certains attendront toutefois le jour du match pour acheter leur billet.
N’y a-t-il pas du deux poids,
deux mesures ?
C’est la question que certains supporters du
Nasria se sont bien posé, à savoir, n’y a-t-il
pas du deux poids, deux mesures dans cette
histoire de billetterie des demi-finales de la
coupe d’Algérie ? Une question qui mérite
bien d’être posée, car si le Mouloudia
d’Alger a été ferme en n’accordant que 6000
billets aux supporters de l’US Tébessa, qui
ne pourront acheter que ce quota qui leur a
été réservé par les Mouloudéens, les
Nahdistes n’ont rien dit sur la question,
puisqu’il a été décidé, sans que la partie
nahdiste ne soit consultée, que le découpage
des billets se fera de façon équitable entre les
supporters du NAHD et ceux de l’USMBA.
Mais lorsqu’on sait que c’est bien le NAHD
qui a été tiré en premier lors du tirage au
sort, on se demande où se trouve cet avantage du club premier tiré, puisque la rencontre
se jouera sur terrain neutre, et avec une présence équitable entre les deux galeries. Il
n’en demeure pas moins que les Nahdistes
ne veulent pas créer de polémique à ce sujet,
préférant se concentrer sur le terrain, là où
l’équipe nahdiste a bien montré qu’elle était
capable de battre n’importe quelle formation.
M. A.

les joueurs à donner de leur âme lors de la
rencontre de ce jeudi, afin d’écrire leurs noms
en lettres d’or dans l’histoire du Nasria.
Battre l’USMBA ne suffira pas pour atteindre
ce cap, mais ça reste une étape inévitable
vers la gloire.

La pression monte d’un cran à
Hussein-Dey

Alors que 48 heures seulement nous séparent
de cette rencontre tant attendue entre le
Nasria et l’USMBA, la pression est en train de
monter crescendo dans le camp nahdiste. Chez

les supporters en premier, on ne tient plus
debout, les fans nahdistes ne parlent que de
cette rencontre. Tout ce qu’ils entreprennent,
ils le font par rapport à cette joute. D’ailleurs,
nombreux sont ceux qui n’iront pas travailler
ce jeudi, une journée chômée pour de nombreux supporters du NAHD qui n’ont rien prévu
d’autre que de se déplacer au stade 5-Juillet
pour soutenir leur équipe et lui prêter main
forte afin qu’elle puisse signer une qualification en finale de coupe d’Algérie. On y trouve
même des supporters qui n’avaient pas remis
les pieds dans un stade depuis de nombreuses
années, et qui vont s’absenter de leur boulot
pour se déplacer au stade 5-Juillet, à l’image
d’Abdelkader qui nous dira à ce propos : «Je
ne vous cache pas que je n’ai pas remis les
pieds au stade depuis 2008, lors d’un certain
NAHD-MCEE au stade 20-Août 55, mais ce
match de l’USMBA je ne le raterai pour rien au
monde, ça sera une journée chômée. Espérons
seulement que l’on passera en finale, c’est
tout le mal que je souhaite au NAHD.» Ceci
démontre toute l’importance de cette rencontre pour le peuple husseindéen qui rêve
plus que jamais d’un trophée qui fuit le club
depuis 1979.
M. A.

Il a signé un retour convaincant face à la JSK

Ouali : «Voir Hussein-Dey tout en
couleur me donne la chair de poule»
Titulaire indiscutable dans l’échiquier du coach Bouzidi, Billel Ouali a
cruellement manqué à son équipe lors
des précédentes semaines lors desquelles il avait purgé une suspension de
deux matches. Le joueur qui a repris sa
place samedi dernier face à la JSK, a
montré une nouvelle fois qu’il demeurait un joueur duquel le coach Bouzidi
ne pourra pas se passer, faisant ressortir
une prestation intéressante. Attendu
comme titulaire ce jeudi face à
l’USMBA, Ouali sera bien précieux pour
son équipe, au vu de toute son expérience qu’il mettra au service de l’équipe.
Une défaite à Tizi face à la JSK, sans
conséquence pour votre équipe, on
suppose qu’elle a été déjà oubliée,
n’est-ce pas ?
C’est certain. Cette défaite n’a pas
passé plus d’une nuitée dans nos têtes,
nous avions certes pris ce match très au
sérieux, le coach a effectué une revue
d’effectif lors de cette partie, les joueurs
alignés ont tous donné le meilleur
d’eux-mêmes, mais malheureusement
pour nous, le résultat n’a pas suivi, en
dépit du fait qu’on a pu réaliser un bon
match, tenant largement tête à la JSK.
Cette défaite, on l’a déjà mise de côté,
aujourd’hui, nous sommes bien concentrés sur cette demi-finale, pas le temps
de gamberger mon ami.
Sur le plan personnel, c’était
l’occasion pour vous de reprendre du
service, après trois semaines
d’absence, et le moins que l’on puisse
dire est qu’on a eu droit à un Ouali
égal à lui-même…
J’estime avoir tout donné lors de cette
rencontre. Mais il ne faut pas oublier
que même si j’étais absent lors des trois
précédentes semaines, je n’ai pas cessé
de travailler. D’ailleurs, même lorsque
mes coéquipiers étaient au repos, moi je
m’entraînais quotidiennement afin de
garder la forme. J’ai même disputé deux
matches de quartier avec d’anciens
joueurs, de façon à entretenir ma forme.
Pour revenir à ma prestation de la JSK,
j’estime avoir rempli ma tâche convenablement, je me suis bien senti dans ma
peau, c’est de bon augure pour la
suite.
Parlons à présent de cette demi-

finale de coupe d’Algérie qui vous
opposera ce jeudi à l’USMBA. C’est
sans nul doute le match le plus
important de la saison pour le NAHD…
Il y a bien lieu de le dire, ce match face
à l’USMBA, est sans nul doute le plus
important de la saison, il est même plus
important que celui de la finale, car si on
atteint la finale, ça sera déjà une grosse
performance. Une finale ce n’est pas
comme les demis, c’est différent, lors
d’une demi-finale on est dans l’obligation de la gagner. Et ce match face à
l’USMBA, il va falloir bien le préparer,
être concentré afin de composter notre
billet pour la finale.
Il ne faut pas se voiler la face, le NAHD
est le favori de cette
demi-finale, la
pression sera plus
sur vous que sur
l’USMBA, êtes-vous
conscients de cela ?
On
est
bien
é v i d e m m e n t
conscients de cela,
même s’il faut bien se dire
qu’un match de coupe
n’est
jamais
gagné
d’avance. En coupe, il n’y a
généralement pas de
favoris,
car
les
surprises sont plus
fréquentes,
et
l’USMBA a bien
montré qu’elle
restait une
très bonne
équipe. Pour
preuve, sa
belle victoire
enregistrée à Sétif face à l’ESS. Il
faut que l’on prenne notre
adversaire très au sérieux, que
l’on prenne conscience que
c’est une rencontre pour
écrire l’histoire du club.
Vous savez, cette pression
on la vit au quotidien,
notamment
lorsqu’on
s’entraîne à Bensiam, où l’on
passe par les rue
d’Hussein-Dey,
avec
toutes les banderoles et les
tags sur les murs.
Personnellement, cela me
donne la chair de poule, je

«Il faut jouer
calmement et
je suis
certain que le
résultat
suivra. La
pression, il
faut l'évacuer
et jouer zen»

me dis qu’on est tout près d’écrire une
page dans l’histoire de ce club.
On vous sent vraiment conscient de la
responsabilité que vous avez, vous les
joueurs, par rapport à l’importance de
ce match pour vos supporters ?
Comment ne pas l’être, alors que le
club n’a pas joué de finale de coupe
d’Algérie depuis 34 ans, alors que le dernier titre gagné par le NAHD remonte à
37ans. Il est vrai que certains d’entre
nous ont déjà gagné des titres avec
d’autres clubs, mais on est tous
conscients que cette fois-ci c’est bien particulier, gagner cette coupe avec le
NAHD, c’est écrire nos noms en lettres
d’or, si on remporte cette coupe, dans
30ans, on se souviendra de nous, comme
étant des héros, c’est pour cela que je
vous dis que cette demi-finale est le
match le plus important de notre saison.
Cette demi-finale n’est pas la première
du genre pour vous, si vous aviez à
donner des conseils à vos coéquipiers
qui n’ont pas l’expérience de ces
rencontres, que leur diriez-vous ?
C’est avant tout d’être bien concentré
sur notre match, ne surtout pas se précipiter, et chercher coûte que coûte à marquer rapidement. Il faut prendre le
match comme il est, jouer calmement, un
match dure 90 voire 120 minutes, on
prendra le temps qu’il faudra pour marquer, mais l’erreur à ne pas commettre,
c’est l’excès de précipitation et l’affolement. Il faut jouer calmement et je suis
certain que le résultat suivra. La pression, il faut l’évacuer et jouer zen.
Un mot pour vos supporters qui fondent
beaucoup d’espoirs sur vous ?
Nos supporters ont
été depuis toujours
derrière nous, ils
nous ont toujours soutenus,
ce match c’est
d’abord pour
eux qu’on doit le gagner, c’est bien
eux qui ont soif de titres. Qu’ils soient
nombreux à venir nous soutenir, on leur
promet de donner tout ce que l’on peut
pour gagner cette rencontre et leur offrir
le plaisir d’une finale qui ne sera qu’historique.
M. A.

OUBLIER LE ZAMALEK,

CAP SUR L'USMB

Après la défaite en Ligue des champions face au Zamalek samedi dernier,
les choses sérieuses ont déjà commencé pour les gars d'Yemma Gouraya
afin de préparer le prochain match de championnat face à l'USM Blida.
A quatre jours seulement
de cette rencontre très importante, les Béjaouis vont se préparer en conséquence pour
relever le défi et surtout se
racheter de leur dernière défaite. Pour réussir un tel pari, les
joueurs se sont donné comme
mot d'ordre de ne rien laisser
filer lors de cette rencontre, en
tentant donc de bien la négocier
pour faire oublier la dernière
contre-performance et retrouver la place de dauphin perdue
au profit de la JS Saoura qui
dispose d'une rencontre en plus
jouée, et ce, sans se soucier de
la qualité de leurs adversaires
qui vont tout donner afin de
défendre leurs chances de
maintien en Ligue 1 Mobilis.
Les joueurs ont juré de tout
faire pour réussir leur mission
et offrir une victoire à leurs

supporters qui étaient quand
même déçus samedi, car ils
voyaient leur équipe capable de
mieux. En attendant donc le
déroulement de cette partie qui
s'annonce difficile, les capés
d'Amrani sont apparemment
décidés à rectifier le tir.
Amrani va booster
son groupe
En prévision de la prochaine
journée, le staff technique des
Vert et Noir va tout faire pour
redonner confiance à ses poulains afin de mettre aux
oubliettes la dernière défaite.
Une mission très délicate pour
le coach qui aura pour mission
de faire retrouver leurs esprits à
ses joueurs qui ont reçu un petit
coup au moral. Le staff technique béjaoui, qui axera donc
son travail sur le volet psycho-

logique, va compter sur le sursaut d'orgueil de ses poulains
lors de la prochaine rencontre
face à l'USMB à domicile du fait
qu'ils sont logés à la même
enseigne, puisqu'un faux pas
aura sûrement des retombées
négatives sur toute la famille
du MOB. C'est vrai
qu'Abdelkader Amrani ne va
pas négliger les autres aspects,
à l'image du travail technicotactique, mais ce n'est pas tout
ce dont les joueurs ont besoin ;
ils cherchent surtout à oublier
le dernier revers et cela ne passera que par un travail psychologique de la part du coach qui
aura désormais du pain sur la
planche. Il devra user toutefois
de tout son savoir-faire pour
faire baisser un peu la tension.
Ainsi, dans cette situation, la
volonté est le seul mot d'ordre

pour les coéquipiers de
Mebarakou, sommés de se
réveiller et de se révolter pour
espérer une belle victoire qui
fera certainement du bien aux
supporters déçus par le dernier
mauvais résultat enregistré par
leur équipe favorite.
Cependant, comme le football
nous a souvent livré des surprises, les Béjaouis doivent faire
preuve de beaucoup de concentration et surtout de vigilance.
Mais, comme on dit, un homme
averti en vaut deux, les
Béjaouis devront donner la pleine mesure de leur talent et remporter cette partie avec l'art et la
manière. Ce qui reste l'unique
solution pour se refaire une
santé, remettre la machine en
route et surtout aborder le
match retour face au Zamalek
sous de bons auspices.
B. A.

L'équipe
est rentrée hier

Comme prévu,
la délégation
du Mouloudia
de Béjaïa qui a
effectué le
déplacement
au Caire est
rentrée hier
au pays.
C'était à 18h
que Zerdab et
ses coéquipiers ont
atterri à l'aéroport Houari
Boumediene.
Le bus du club
attendait les
gars de la
Soummam sur
place pour les
ramener à
Béjaïa.
B.A.

La direction du MOB va réserver
un bel accueil aux Egyptiens
Comme déjà mentionné dans
nos colonnes précédemment, la
délégation du MOB a été très bien
reçue au Caire et les responsables
du Zamalek ont tout fait pour
mettre les Béjaouis dans les
meilleures conditions possibles au
Caire. Les membres de la direction
du club béjaoui qui ont été nombreux à se rendre dans la capitale
égyptienne ont d'ailleurs été agréablement surpris par ce chaleureux
accueil et ont tenu à remercier leurs
homologues sur place. A présent, la
mission du président du CA,
Boubker Ikhlef, ainsi que de l'ensemble des autres dirigeants sera
de rendre la pareille à la délégation
du Zamalek à l'occasion du match
retour prévu dans une semaine au

stade de l'Unité Maghrébine Arabe.
Nul doute que les Mobistes ne lésineront pas sur les efforts afin de
faire de cette partie une fête du
sport avant tout, il n'y aura que le
terrain qui pourra trancher sur les
objectifs sportifs.
Les Crabes préparent
le show
De leur côté, les supporters du
MOB ont aussi apprécié le fait que
leur équipe ait été mise dans de
bonnes conditions en Egypte. Les
quelques tensions connues en fin
de match ne sont pas représentatives de l'ambiance générale qui
régnait sur place, cela n'était dû
qu'à la grosse pression qui pesait
sur les épaules des acteurs du

match. Les Crabes veulent surtout
réussir à faire transcender leurs
joueurs une nouvelle fois afin de
les pousser à arracher la victoire.

Les supporters du Zamalek qui
n'étaient pourtant pas très nombreux au stade Petro Sport samedi
dernier ont quand même beaucoup

Bien que ça ne soit peutêtre pas le match le plus
attendu par les supporters du
MOB cette saison, cette rencontre face à l'USMB a tout
de même un cachet assez
décisif et pourrait être celle
qui décidera de l'avenir du
club béjaoui en championnat.
En effet, les Vert et Noir, qui
visent à terminer la saison à
la place de dauphin afin de
jouer la Ligue des champions
la saison prochaine encore,
sont désormais dépassés par
la JS Saoura qui a gagné face
à l'USMA et sous la menace
de Tadjenant aussi qui vise la
même place. Autant dire que
les camarades de Hamzaoui
sont devant l'obligation de
gagner, surtout qu'ils seront
appelés à se déplacer à
Béchar et Tadjenanet lors des
prochaines journées, ce qui
veut dire qu'aucun faux pas à
domicile n'est permis à présent. La direction a bien fait
ses calculs dans ce sens et
c'est pour cela qu'une prime
considérable pourrait être
consacrée pour cette partie
face aux Blidéens.

Faire le plein
de confiance avant
le retour face
au Zamalek

En plus de l'importance des
trois points de ce samedi en
vue du décompte final du
championnat d'Algérie, la
victoire servira aussi pour
aborder de la meilleure des
manières le match retour face
au Zamalek prévu le 19 de ce
mois-ci. Les hommes
d'Amrani ont bien besoin de
faire le plein de confiance
avant d'aller essayer de relever un défi qui s'annonce des
plus compliqués, à savoir
remonter deux buts à un des
plus grands clubs d'Afrique.
Le meilleur scénario pour le
MOB est donc de pouvoir
battre Blida afin de jouer la
partie face aux Egyptiens
avec un moral au top, ce qui
pourrait constituer un argument décisif.
B. A.

aidé leurs joueurs, en arrêtant pas
de les pousser durant les 90
minutes de la partie. Les fans
béjaouis veulent prouver qu'ils
peuvent faire mieux dans une
semaine et cela sans créer un climat
de tension vis-à-vis des visiteurs.
Aguid sera sanctionné
financièrement
L'arrière droit du MOB, Amir
Aguid, n'avait pas pris part au
voyage en Egypte pour la partie
face au Zamalek, et cela en ayant
été sanctionné par le coach Amrani
qui n'a pas du tout apprécié le fait
qu'il s'absente une nouvelle fois
pour le compte de la séance de
reprises des entraînements qui a
précédé le déplacement en Egypte.
A présent et d'après des sources de
la direction du MOB, l'ancien du
WAT sera sanctionné financièrement pour son comportement, et
vu que ce n'est pas le premier écart
disciplinaire de cet élément, sa
sanction pourrait bien être assez
lourde.
B. A.

www.competition.dz

Mardi 12 avril 2016

12
Les travaux sont à l’arrêt
depuis quelques mois

Le «poulailler»
ne rouvrira
pas de sitôt
Des travaux d’entretien ont été
lancés sur la tribune nord, dite «poulailler», du stade du 20-Août de
Belouizdad, depuis plus d’une année.
Néanmoins quelques mois plus tard,
tout a été suspendu. L’entreprise chargée d’effectuer les travaux, à savoir
l’ENROS (Entreprise nationale de réalisation d’ouvrages souterrains) a été
obligée par le CTC de tout arrêter, a-ton appris récemment d’une source
proche du dossier. Selon nos informations, cela est dû à des secousses fréquentes que tous les habitants et personnels des deux écoles, mitoyennes à
ladite tribune, ressentent depuis le
début des travaux. Le CTC avait alors
constaté qu’il y avait des soucis majeurs
au niveau de la structure soutenant les
deux constructions nécessitant des
moyens logistiques beaucoup plus
importants pour terminer le projet sans
le moindre dégât et sans le moindre
risque. Autrement dit, la réouverture de
cette tribune devrait même prendre
beaucoup plus de temps que prévu, du
moins jusqu’au milieu de la saison prochaine au minimum.
Les 2 écoles doivent être
évacuées
A propos de ce même projet, notre
même source nous a indiqué que la
poursuite des travaux nécessitera l’évacuation entière des deux écoles. C’est ce
que le CTC aurait exigé à l’entreprise
chargée de la réalisation de ce projet.
Celle-ci devrait donc attendre la fin de
l’année scolaire afin de pourvoir
reprendre ses activités sans le moindre
risque ni même perturber les élèves.
S. B.

Cette rumeur
qui enflamme
les supporters
Plusieurs heures après que leur
équipe ait été tenue en échec par le
RCR, les supporters du CRB continuent
de parler et spéculer de cette énième
rencontre que les hommes d’Alain
Michel viennent de rater. Néanmoins, il
y a une rumeur qui circule depuis hier
et qui commence à prendre de l’ampleur. En effet, certains fans accusent
des joueurs d’avoir levé le pied. Pour
eux, c’est la seule explication qui
devrait être faite par rapport au retournement de situation survenu lors de
cette même rencontre. Un nombre
important de supporters en sont même
persuadés sans néanmoins avoir de
preuves concrètes par rapport à cette
thèse qu’ils ont avancée. Cette situation
ne fera que ternir les rapports entre
l’équipe et son public et elle devrait
également avoir de mauvaises répercussions sur le mental du groupe. Il va
falloir désormais fournir énormément
d’efforts lors des prochaines journées
afin que tout redevienne normal et surtout chasser ce doute qui vient de s’installer.
S. B.

Khelili souffre
d’une angine
Sofiane Khelili souffre actuellement
d’une forte angine qui le cloue au lit. Le
joueur risque de rater les prochaines
séances d’entraînement. Il devrait
reprendre avec un léger retard par rapport au reste de ses coéquipiers, mais
sa participation au prochain match
contre l’ASMO n’est pas compromise.

CRB

AUTOMOBILE

MALEK-MICHEL,
c’est l’union

SACRÉE
C’est ce qu’il y a de
plus important à retenir de
la réunion que les deux
principaux concernés ont
tenu hier. Malgré leurs
divergences sur certains
points, notamment en ce
qui concerne les mauvais
résultats qu’enregistre
l’équipe, Réda Malek et
Alain Michel se sont entendus à ce qu’ils poursuivent
leur collaboration jusqu’en
fin de saison au minimum.
Les deux parties sont persuadées qu’une séparation,
à l’heure actuelle, ne ferait
qu’empirer la situation.

D’un côté, le coach a fait de
son mieux pour donner
une explication claire et
convaincante par rapport
au récent faux pas enregistré face au RCR. Pour lui,
les mauvaises performances enregistrées par
son équipe, que ce soit lors
de cette même rencontre
ou lors de la phase retour
d’une manière générale,
sont principalement causées par les trêves répétitives qu’a connues le
championnat cette saison.
Pour sa part, le président
du club n’a pas caché son
mécontentement à la suite
de la mauvaise réaction de
l’équipe face à Relizane.

Reprise aujourd’hui

La formation belouizdadie reprendra le chemin du travail aujourd’hui. Le staff technique a
prévu hier une séance d’entraînement cet aprèsmidi à la forêt de Bouchaoui. Cette séance
consistera en des exercices de décrassage avant
que l’équipe n’entame la préparation de sa prochaine rencontre en déplacement face à l’ASMO.

Entraînement demain
matin à Aïn Benian
En ce qui concerne le programme de travail de
la semaine, le CRB enchaînera par une séance
d’entraînement demain matin à l’ESHRA à Aïn
Benian. Selon nos informations, le staff technique
veut que cette séance soit assez longue afin de
pouvoir combler quelques lacunes avant de jouer
un match amical jeudi matin. C’est ce qui a fait
d’ailleurs qu’on choisisse l’ESHRA pour s’y
entraîner. Au 20-Août-1955, les créneaux limités
dont bénéficie l’équipe ont été jugés insuffisants
par rapport à ce que comptent faire Alain Michel
et son équipe de travail demain.

Match amical jeudi
matin contre l’USMA
Contrairement aux précédentes trêves, cette
fois-ci le CRB aura un emploi du temps bien
plein. Après n’avoir bénéficié que de deux journées seulement de repos, les joueurs auront droit
à un match amical jeudi matin. Celui-ci aura lieu
au stade de Bologhine face à l’USMA. Une bonne
occasion pour tout le monde afin de se mesurer à
nouveau au leader du championnat, ce qui
devrait être très bénéfique pour le moral du
groupe, en cas d’un bon résultat, quelques jours
seulement avant de se déplacer à Oran pour
jouer l’ASMO. Ensuite, les deux équipes prendront le déjeuner ensemble, c’est ce que nous
avons appris hier d’une source officielle. Les
dirigeants de l’USMA ont convié leurs homologues du Chabab à ce que les deux équipes passent le début de l’après-midi ensemble autour
d’un bon repas.

Néanmoins, il garde toujours espoir et confiance en
les capacités du coach et de
l’équipe en place à pouvoir
au moins s’assurer une
place sur le podium d’ici la
fin de saison.
Pour résumer le tout, ce
fut une réunion de routine,
mais cette fois-ci elle était
entourée d’une certaine
tension que les deux côtés
ont tenté d’apaiser et ça a
été fait avec réussite. L’un
et l’autre se sont donc
donné, une nouvelle fois,
la chance de sauver la face
vis-à-vis d’un public très
en colère et surtout déçu.
Les signes d’une union
sacrée.

Depuis quelque temps,
Djilali Selmi se fait de
plus en plus rare. Cela
se fait ressentir de
jour en jour. Après
avoir fait l’impasse
sur les dernières rencontres officielles du
club, l’ex-gloire et
actuellement membre
de l’équipe dirigeante
du Chabab n’a même
pas pris part à la
réunion d’hier.

Malek aurait
évoqué son
départ

Tout est à nouveau rentré dans l’ordre. La direction de Réda Malek et
le staff technique d’Alain Michel se sont entendus, lors d’une réunion
qu’ils ont tenue hier après-midi, à ce qu’ils sauvegardent leur union
quoi qu’il advienne.
PAR SOFIANE BOULAOUCHE

Selmi prend
ses distances

S’il assure le
podium, Michel
restera au CRB
Parmi les sujets qui ont été
abordés hier, il y a l’avenir
du technicien français. Ce
dernier devrait poursuivre
sa mission d’entraîneur en
chef du CRB si toutes les
conditions seront réunies.
Autrement dit, cela sera
tributaire d’une bonne fin
et pas d’autres exigences
dont une fin de saison en
beauté et surtout terminer
l’exercice parmi les trois
premiers de la Ligue 1
Mobilis.
S. B.

Lors de la réunion qu’il
a tenue hier aprèsmidi en compagnie de
son équipe dirigeante,
le président du
Chabab n’a omis
d’évoquer son probable départ en fin de
saison. En effet, Réda
Malek aurait même
évoqué qu’il serait
prêt à céder ses parts
d’actions à un nouvel
investisseur s’il y en
aura et qu’il serait
même prêt à céder
son poste de premier
responsable du CRB à
une autre personne
capable de tenir ses
engagements envers
le club. Cette question
n’a pas encore été
tranchée. On ignore
donc si cela se
concrétisera ou si
c’est un petit coup de
pression de sa part
dans le but de mieux
gérer la pression qu’il
y a sur lui actuellement.

www.competition.dz Mardi 12 avril 2016

13

QUE PEUT-ON ACHETER PROJET
D'ASSEMBLAGE
POUR 1 MILLION DE DINARS ?

Dans un marché automobile en forte hausse, le portefeuille des clients
souffre beaucoup. Beaucoup de modèles populaires ont dépassé ces derniers
temps la barre symbolique du million de dinars. Que peut-on acheter
aujourd'hui à moins de 1 million de dinars ? On a mené notre petite enquête
pour répondre aux interrogations.

DE CAMIONS
RENAULT
TRUCKS

PAR ISLAM Z.
Acheter une voiture en
Algérie est devenu très difficile
ces derniers mois. Outre les blocages dus au nouveau cahier
des charges, le peu de disponibilité, il y a aussi la forte augmentation des prix des véhicules. La grille des tarifs évolue
à un rythme infernal depuis
l'année passée. Le choix est
réduit pour ceux qui désirent
acheter une voiture neuve. Il y
a quelques années encore, 1
million de DA permettait
d'avoir une bonne voiture et
neuve. En 2011 et 2012, lors du
Salon de l'Automobile à Alger,
cette somme permettait d'acquérir une Renault Symbol, une
Dacia Logan ou une Dacia
Sandero. Les choses ont changé
depuis et la hausse des prix se
fait grandement sentir puisque
1 million de DA n'est pas suffisant pour s'offrir une Symbol
made in Bladi.
Les chinoises et les
iraniennes
Concrètement, pour s'offrir une
voiture à moins de 100 millions
de centimes, il ne faudra pas se
tourner vers les françaises,
encore moins vers les italiennes
ou allemandes car elles sont
devenues inaccessibles. La
Logan en entrée de gamme, qui
était à un peu moins de cette
somme, n'est plus disponible.
Reste alors une seule possibilité, se tourner vers les voitures
chinoises qui sont en train de
faire un bond intéressant dans
les ventes. En effet, on peut s'of-

frir une Cherry QQ à 800.000
DA ou bien une F0 chez BYD à
860.000 DA. Il y a aussi les voitures iraniennes à travers le
représentant de la marque
Saïpa en Algérie. 4 modèles
sont accessibles à des prix en
dessous du million de DA. Il y
a la Saïpa 132 à 798.000 DA, la
Tiba à 875.000 DA, la Tiba 2 à
885.000 DA et enfin le dernier
modèle au prix de 925.000 DA.
Donc un choix restreint pour la
clientèle désireuse d'acquérir
une voiture neuve.
Le marché de
l'occasion pour satisfaire tout le monde
Les hausses de prix des véhicules neufs ont eu leur effet sur
le marché de l'occasion qui a,
lui aussi, connu une forte augmentation ces dernières années.
Un impact direct sur la clientèle. Cependant, le "soug" comme
il est généralement appelé chez

nous, est l'endroit préféré des
Algériens pour faire des achats
et pour cause. Même si on ne
parle plus de véhicules neufs,
les bonnes affaires existent et
on peut s'offrir une voiture
populaire, solide et robuste à 1
million de DA ou moins.
Accent, Symbol,
207, Clio et Picanto,
les reines
Généralement, les clients désireux de s'acheter une voiture se
tournent vers les berlines polyvalentes ou bien les petites citadines. Dans le marché de l'occasion et pour la somme indiquée, on peut avoir quelques
modèles très intéressants et surtout connus pour ne pas être un
fardeau quant à l'entretien. Il
s'agit sans surprise d'Accent,
Symbol, la 207, la Clio et la
Picanto. Pour le premier modèle en bon étant pour une année
2010 ou 2011, le prix se négocie

autour des 85-90 millions avec
un kilométrage acceptable.
Pour la 207, la version essence
est nettement moins chère que
la version HDI puisqu'il y a une
différence de près de 20 millions dans le prix pour un
modèle en excellent état. En
essence, il faudra compter dans
les 80 millions et pour la version HDI, entre 95 et 90 millions pour une année 2010.
Pour la Symbol, celle de l'année
2013, elle se négocie à 97-98
millions, de même pour la nouvelle Logan. Clio 3 et 4 en
essence pour l'année 2013 sont
affichées à 98 millions. Tandis
que pour une Picanto Pop de
l'année 2012, il faudra compter
dans les 92 jusqu'à 95 millions.
Plus de choix, plus de possibilités et bien sûr, la garantie
d'avoir une voiture dont la
pièce sera disponible et ne coûtera pas les yeux de la tête.
I. Z.

Un protocole d'accord pour assembler des
camions Renault Trucks en Algérie a été
signé hier lors du 3e Forum Algéro-Français
de Partenariats. Le constructeur de poids
lourds s'associe avec le groupe algérien BSF
Soukri pour "créer, dans l'année, une jointventure (…) et débuter les opérations
industrielles dans une nouvelle unité d'assemblage durant l'année 2017", peut-on lire
sur un communiqué parvenu à notre rédaction. Renault Trucks est une filiale du groupe
suédois Volvo. Renault Trucks est le plus
important distributeur de camions "européens" dans notre pays. Cette marque représente près de 50% de ce marché. Ses ventes
annuelles sont de mille cinq cents à deux
mille unités.
Renault Trucks compte dans son portefeuille
clients des entreprises importantes comme
Numilog ou Soummam.
"La capacité de production de l'unité d'assemblage pourrait aller jusqu'à 2000
camions (et) devrait être située à Meftah,
wilaya de Blida", précise le communiqué.
BSF, briqueterie des frères Soukri, est une
entreprise familiale spécialisée dans la production de produits rouges pour le bâtiment.
L'entreprise est implantée à Meftah dans la
wilaya de Blida. C'est justement dans cette
localité que doit être construite l'usine de
Renault Trucks.

GP DE MONZA : CAPELLI DÉMISSIONNE
POUR
PROLONGER
LE
CIRCUIT
Le directeur de la SIAS, société qui gère le circuit de
FORMULE

1

Monza Ivan Capelli a quitté ses fonctions. Cette
démarche devrait être décisive pour la prolongation de
contrat du circuit en question pour les années à venir.
Les négociations entre les
différentes parties ne sont pas
faciles pour prolonger le circuit
qui fêtera ses 100 ans en 2022. Le
contrat actuel prendra fin dès la
saison en cours et rien ne dit
qu'il sera présent dans le calendrier de 2017. La faute à des
positions éloignées entre la FOM
et la SIAS et son directeur Ivan
Capelli. D'ailleurs, selon
Autosprint, le directeur de la
société en question était beaucoup plus un frein dans les négociations surtout qu'il voulait
modifier le circuit pour accueillir
des courses de motos GP.

Cependant, les choses ont connu
une évolution notable
puisqu'Ivan Capelli a quitté ses
fonctions et cette démarche est
vue comme un signe positif pour
la reprise des négociations afin
de trouver un accord pour la
prolongation de ce circuit
mythique.
Ecclestone regrette
Frederico Bendinelli
Au cours de sa présence la
semaine passée à Bahreïn, le
patron de la F1 n'a pas du tout
apprécié le fait que Frederico
Bendinelli ne soit plus à la tête

de la SIAS car il le considérait
comme un élément valable et un
interlocuteur de qualité. Cette
sortie laisse à supposer qu'Ivan
Capelli n'était pas un interlocuteur de qualité. Quoi qu'il en
soit, Ecclestone avait déjà fait
savoir qu'il n'avait pas confiance
en le management de la SIAS
sous les ordres de Capelli.
Maintenant qu'il est parti, tout le
monde espère que ce sera une
nouvelle page qui va s'ouvrir et
que cela permettra aux deux parties d'avancer sereinement dans
ce dossier pour préserver ce circuit dans le calendrier.
I. Z.

www.competition.dz

Mardi 12 avril 2016

12
Les travaux sont à l’arrêt
depuis quelques mois

Le «poulailler»
ne rouvrira
pas de sitôt
Des travaux d’entretien ont été
lancés sur la tribune nord, dite «poulailler», du stade du 20-Août de
Belouizdad, depuis plus d’une année.
Néanmoins quelques mois plus tard,
tout a été suspendu. L’entreprise chargée d’effectuer les travaux, à savoir
l’ENROS (Entreprise nationale de réalisation d’ouvrages souterrains) a été
obligée par le CTC de tout arrêter, a-ton appris récemment d’une source
proche du dossier. Selon nos informations, cela est dû à des secousses fréquentes que tous les habitants et personnels des deux écoles, mitoyennes à
ladite tribune, ressentent depuis le
début des travaux. Le CTC avait alors
constaté qu’il y avait des soucis majeurs
au niveau de la structure soutenant les
deux constructions nécessitant des
moyens logistiques beaucoup plus
importants pour terminer le projet sans
le moindre dégât et sans le moindre
risque. Autrement dit, la réouverture de
cette tribune devrait même prendre
beaucoup plus de temps que prévu, du
moins jusqu’au milieu de la saison prochaine au minimum.
Les 2 écoles doivent être
évacuées
A propos de ce même projet, notre
même source nous a indiqué que la
poursuite des travaux nécessitera l’évacuation entière des deux écoles. C’est ce
que le CTC aurait exigé à l’entreprise
chargée de la réalisation de ce projet.
Celle-ci devrait donc attendre la fin de
l’année scolaire afin de pourvoir
reprendre ses activités sans le moindre
risque ni même perturber les élèves.
S. B.

Cette rumeur
qui enflamme
les supporters
Plusieurs heures après que leur
équipe ait été tenue en échec par le
RCR, les supporters du CRB continuent
de parler et spéculer de cette énième
rencontre que les hommes d’Alain
Michel viennent de rater. Néanmoins, il
y a une rumeur qui circule depuis hier
et qui commence à prendre de l’ampleur. En effet, certains fans accusent
des joueurs d’avoir levé le pied. Pour
eux, c’est la seule explication qui
devrait être faite par rapport au retournement de situation survenu lors de
cette même rencontre. Un nombre
important de supporters en sont même
persuadés sans néanmoins avoir de
preuves concrètes par rapport à cette
thèse qu’ils ont avancée. Cette situation
ne fera que ternir les rapports entre
l’équipe et son public et elle devrait
également avoir de mauvaises répercussions sur le mental du groupe. Il va
falloir désormais fournir énormément
d’efforts lors des prochaines journées
afin que tout redevienne normal et surtout chasser ce doute qui vient de s’installer.
S. B.

Khelili souffre
d’une angine
Sofiane Khelili souffre actuellement
d’une forte angine qui le cloue au lit. Le
joueur risque de rater les prochaines
séances d’entraînement. Il devrait
reprendre avec un léger retard par rapport au reste de ses coéquipiers, mais
sa participation au prochain match
contre l’ASMO n’est pas compromise.

CRB

AUTOMOBILE

MALEK-MICHEL,
c’est l’union

SACRÉE
C’est ce qu’il y a de
plus important à retenir de
la réunion que les deux
principaux concernés ont
tenu hier. Malgré leurs
divergences sur certains
points, notamment en ce
qui concerne les mauvais
résultats qu’enregistre
l’équipe, Réda Malek et
Alain Michel se sont entendus à ce qu’ils poursuivent
leur collaboration jusqu’en
fin de saison au minimum.
Les deux parties sont persuadées qu’une séparation,
à l’heure actuelle, ne ferait
qu’empirer la situation.

D’un côté, le coach a fait de
son mieux pour donner
une explication claire et
convaincante par rapport
au récent faux pas enregistré face au RCR. Pour lui,
les mauvaises performances enregistrées par
son équipe, que ce soit lors
de cette même rencontre
ou lors de la phase retour
d’une manière générale,
sont principalement causées par les trêves répétitives qu’a connues le
championnat cette saison.
Pour sa part, le président
du club n’a pas caché son
mécontentement à la suite
de la mauvaise réaction de
l’équipe face à Relizane.

Reprise aujourd’hui

La formation belouizdadie reprendra le chemin du travail aujourd’hui. Le staff technique a
prévu hier une séance d’entraînement cet aprèsmidi à la forêt de Bouchaoui. Cette séance
consistera en des exercices de décrassage avant
que l’équipe n’entame la préparation de sa prochaine rencontre en déplacement face à l’ASMO.

Entraînement demain
matin à Aïn Benian
En ce qui concerne le programme de travail de
la semaine, le CRB enchaînera par une séance
d’entraînement demain matin à l’ESHRA à Aïn
Benian. Selon nos informations, le staff technique
veut que cette séance soit assez longue afin de
pouvoir combler quelques lacunes avant de jouer
un match amical jeudi matin. C’est ce qui a fait
d’ailleurs qu’on choisisse l’ESHRA pour s’y
entraîner. Au 20-Août-1955, les créneaux limités
dont bénéficie l’équipe ont été jugés insuffisants
par rapport à ce que comptent faire Alain Michel
et son équipe de travail demain.

Match amical jeudi
matin contre l’USMA
Contrairement aux précédentes trêves, cette
fois-ci le CRB aura un emploi du temps bien
plein. Après n’avoir bénéficié que de deux journées seulement de repos, les joueurs auront droit
à un match amical jeudi matin. Celui-ci aura lieu
au stade de Bologhine face à l’USMA. Une bonne
occasion pour tout le monde afin de se mesurer à
nouveau au leader du championnat, ce qui
devrait être très bénéfique pour le moral du
groupe, en cas d’un bon résultat, quelques jours
seulement avant de se déplacer à Oran pour
jouer l’ASMO. Ensuite, les deux équipes prendront le déjeuner ensemble, c’est ce que nous
avons appris hier d’une source officielle. Les
dirigeants de l’USMA ont convié leurs homologues du Chabab à ce que les deux équipes passent le début de l’après-midi ensemble autour
d’un bon repas.

Néanmoins, il garde toujours espoir et confiance en
les capacités du coach et de
l’équipe en place à pouvoir
au moins s’assurer une
place sur le podium d’ici la
fin de saison.
Pour résumer le tout, ce
fut une réunion de routine,
mais cette fois-ci elle était
entourée d’une certaine
tension que les deux côtés
ont tenté d’apaiser et ça a
été fait avec réussite. L’un
et l’autre se sont donc
donné, une nouvelle fois,
la chance de sauver la face
vis-à-vis d’un public très
en colère et surtout déçu.
Les signes d’une union
sacrée.

Depuis quelque temps,
Djilali Selmi se fait de
plus en plus rare. Cela
se fait ressentir de
jour en jour. Après
avoir fait l’impasse
sur les dernières rencontres officielles du
club, l’ex-gloire et
actuellement membre
de l’équipe dirigeante
du Chabab n’a même
pas pris part à la
réunion d’hier.

Malek aurait
évoqué son
départ

Tout est à nouveau rentré dans l’ordre. La direction de Réda Malek et
le staff technique d’Alain Michel se sont entendus, lors d’une réunion
qu’ils ont tenue hier après-midi, à ce qu’ils sauvegardent leur union
quoi qu’il advienne.
PAR SOFIANE BOULAOUCHE

Selmi prend
ses distances

S’il assure le
podium, Michel
restera au CRB
Parmi les sujets qui ont été
abordés hier, il y a l’avenir
du technicien français. Ce
dernier devrait poursuivre
sa mission d’entraîneur en
chef du CRB si toutes les
conditions seront réunies.
Autrement dit, cela sera
tributaire d’une bonne fin
et pas d’autres exigences
dont une fin de saison en
beauté et surtout terminer
l’exercice parmi les trois
premiers de la Ligue 1
Mobilis.
S. B.

Lors de la réunion qu’il
a tenue hier aprèsmidi en compagnie de
son équipe dirigeante,
le président du
Chabab n’a omis
d’évoquer son probable départ en fin de
saison. En effet, Réda
Malek aurait même
évoqué qu’il serait
prêt à céder ses parts
d’actions à un nouvel
investisseur s’il y en
aura et qu’il serait
même prêt à céder
son poste de premier
responsable du CRB à
une autre personne
capable de tenir ses
engagements envers
le club. Cette question
n’a pas encore été
tranchée. On ignore
donc si cela se
concrétisera ou si
c’est un petit coup de
pression de sa part
dans le but de mieux
gérer la pression qu’il
y a sur lui actuellement.

www.competition.dz Mardi 12 avril 2016

13

QUE PEUT-ON ACHETER PROJET
D'ASSEMBLAGE
POUR 1 MILLION DE DINARS ?

Dans un marché automobile en forte hausse, le portefeuille des clients
souffre beaucoup. Beaucoup de modèles populaires ont dépassé ces derniers
temps la barre symbolique du million de dinars. Que peut-on acheter
aujourd'hui à moins de 1 million de dinars ? On a mené notre petite enquête
pour répondre aux interrogations.

DE CAMIONS
RENAULT
TRUCKS

PAR ISLAM Z.
Acheter une voiture en
Algérie est devenu très difficile
ces derniers mois. Outre les blocages dus au nouveau cahier
des charges, le peu de disponibilité, il y a aussi la forte augmentation des prix des véhicules. La grille des tarifs évolue
à un rythme infernal depuis
l'année passée. Le choix est
réduit pour ceux qui désirent
acheter une voiture neuve. Il y
a quelques années encore, 1
million de DA permettait
d'avoir une bonne voiture et
neuve. En 2011 et 2012, lors du
Salon de l'Automobile à Alger,
cette somme permettait d'acquérir une Renault Symbol, une
Dacia Logan ou une Dacia
Sandero. Les choses ont changé
depuis et la hausse des prix se
fait grandement sentir puisque
1 million de DA n'est pas suffisant pour s'offrir une Symbol
made in Bladi.
Les chinoises et les
iraniennes
Concrètement, pour s'offrir une
voiture à moins de 100 millions
de centimes, il ne faudra pas se
tourner vers les françaises,
encore moins vers les italiennes
ou allemandes car elles sont
devenues inaccessibles. La
Logan en entrée de gamme, qui
était à un peu moins de cette
somme, n'est plus disponible.
Reste alors une seule possibilité, se tourner vers les voitures
chinoises qui sont en train de
faire un bond intéressant dans
les ventes. En effet, on peut s'of-

frir une Cherry QQ à 800.000
DA ou bien une F0 chez BYD à
860.000 DA. Il y a aussi les voitures iraniennes à travers le
représentant de la marque
Saïpa en Algérie. 4 modèles
sont accessibles à des prix en
dessous du million de DA. Il y
a la Saïpa 132 à 798.000 DA, la
Tiba à 875.000 DA, la Tiba 2 à
885.000 DA et enfin le dernier
modèle au prix de 925.000 DA.
Donc un choix restreint pour la
clientèle désireuse d'acquérir
une voiture neuve.
Le marché de
l'occasion pour satisfaire tout le monde
Les hausses de prix des véhicules neufs ont eu leur effet sur
le marché de l'occasion qui a,
lui aussi, connu une forte augmentation ces dernières années.
Un impact direct sur la clientèle. Cependant, le "soug" comme
il est généralement appelé chez

nous, est l'endroit préféré des
Algériens pour faire des achats
et pour cause. Même si on ne
parle plus de véhicules neufs,
les bonnes affaires existent et
on peut s'offrir une voiture
populaire, solide et robuste à 1
million de DA ou moins.
Accent, Symbol,
207, Clio et Picanto,
les reines
Généralement, les clients désireux de s'acheter une voiture se
tournent vers les berlines polyvalentes ou bien les petites citadines. Dans le marché de l'occasion et pour la somme indiquée, on peut avoir quelques
modèles très intéressants et surtout connus pour ne pas être un
fardeau quant à l'entretien. Il
s'agit sans surprise d'Accent,
Symbol, la 207, la Clio et la
Picanto. Pour le premier modèle en bon étant pour une année
2010 ou 2011, le prix se négocie

autour des 85-90 millions avec
un kilométrage acceptable.
Pour la 207, la version essence
est nettement moins chère que
la version HDI puisqu'il y a une
différence de près de 20 millions dans le prix pour un
modèle en excellent état. En
essence, il faudra compter dans
les 80 millions et pour la version HDI, entre 95 et 90 millions pour une année 2010.
Pour la Symbol, celle de l'année
2013, elle se négocie à 97-98
millions, de même pour la nouvelle Logan. Clio 3 et 4 en
essence pour l'année 2013 sont
affichées à 98 millions. Tandis
que pour une Picanto Pop de
l'année 2012, il faudra compter
dans les 92 jusqu'à 95 millions.
Plus de choix, plus de possibilités et bien sûr, la garantie
d'avoir une voiture dont la
pièce sera disponible et ne coûtera pas les yeux de la tête.
I. Z.

Un protocole d'accord pour assembler des
camions Renault Trucks en Algérie a été
signé hier lors du 3e Forum Algéro-Français
de Partenariats. Le constructeur de poids
lourds s'associe avec le groupe algérien BSF
Soukri pour "créer, dans l'année, une jointventure (…) et débuter les opérations
industrielles dans une nouvelle unité d'assemblage durant l'année 2017", peut-on lire
sur un communiqué parvenu à notre rédaction. Renault Trucks est une filiale du groupe
suédois Volvo. Renault Trucks est le plus
important distributeur de camions "européens" dans notre pays. Cette marque représente près de 50% de ce marché. Ses ventes
annuelles sont de mille cinq cents à deux
mille unités.
Renault Trucks compte dans son portefeuille
clients des entreprises importantes comme
Numilog ou Soummam.
"La capacité de production de l'unité d'assemblage pourrait aller jusqu'à 2000
camions (et) devrait être située à Meftah,
wilaya de Blida", précise le communiqué.
BSF, briqueterie des frères Soukri, est une
entreprise familiale spécialisée dans la production de produits rouges pour le bâtiment.
L'entreprise est implantée à Meftah dans la
wilaya de Blida. C'est justement dans cette
localité que doit être construite l'usine de
Renault Trucks.

GP DE MONZA : CAPELLI DÉMISSIONNE
POUR
PROLONGER
LE
CIRCUIT
Le directeur de la SIAS, société qui gère le circuit de
FORMULE

1

Monza Ivan Capelli a quitté ses fonctions. Cette
démarche devrait être décisive pour la prolongation de
contrat du circuit en question pour les années à venir.
Les négociations entre les
différentes parties ne sont pas
faciles pour prolonger le circuit
qui fêtera ses 100 ans en 2022. Le
contrat actuel prendra fin dès la
saison en cours et rien ne dit
qu'il sera présent dans le calendrier de 2017. La faute à des
positions éloignées entre la FOM
et la SIAS et son directeur Ivan
Capelli. D'ailleurs, selon
Autosprint, le directeur de la
société en question était beaucoup plus un frein dans les négociations surtout qu'il voulait
modifier le circuit pour accueillir
des courses de motos GP.

Cependant, les choses ont connu
une évolution notable
puisqu'Ivan Capelli a quitté ses
fonctions et cette démarche est
vue comme un signe positif pour
la reprise des négociations afin
de trouver un accord pour la
prolongation de ce circuit
mythique.
Ecclestone regrette
Frederico Bendinelli
Au cours de sa présence la
semaine passée à Bahreïn, le
patron de la F1 n'a pas du tout
apprécié le fait que Frederico
Bendinelli ne soit plus à la tête

de la SIAS car il le considérait
comme un élément valable et un
interlocuteur de qualité. Cette
sortie laisse à supposer qu'Ivan
Capelli n'était pas un interlocuteur de qualité. Quoi qu'il en
soit, Ecclestone avait déjà fait
savoir qu'il n'avait pas confiance
en le management de la SIAS
sous les ordres de Capelli.
Maintenant qu'il est parti, tout le
monde espère que ce sera une
nouvelle page qui va s'ouvrir et
que cela permettra aux deux parties d'avancer sereinement dans
ce dossier pour préserver ce circuit dans le calendrier.
I. Z.

www.competition.dz

14

Mardi 12 avril 2016

MOB

NAHD

www.competition.dz Mardi 12 avril 2016

11

Le message poignant des supporters aux joueurs

La deuxième
place passe
par une
victoire

«Gagnez cette coupe, vos noms resteront
gravés à jamais dans nos mémoires»
PAR MOHAMED ADRAR
Oublié la défaite enregistrée samedi dernier
face à la JSK, les Sang et Or sont pleinement
concentrés sur la prochaine échéance, sans
doute la plus importante de la saison, à savoir
cette demi-finale de coupe d’Algérie, laquelle
opposera le Nasria à son homologue de
l’USMBA. La rencontre se jouera ce jeudi, à
partir de 17h, au stade olympique 5-Juillet.
Pour les supporters du Nasria, cette rencontre
fait partie des matches les plus importants
dans la vie de certains fans qui n’ont jamais
vu leur équipe disputer une finale de coupe
d’Algérie. Il faut dire qu’excepté les quadragénaires et plus, les jeunes supporters nahdistes n’ont jamais vu leur équipe au stade
final de cette compétition. Raison pour laquelle ils ont tenus à lancer un message qui ne
pourra pas passer inaperçu pour les joueurs.
Un message poignant qui doit certainement
bousculer la conscience des joueurs, et qui en
dit long sur la soif de titre des supporters du
Nasria. Le message des supporters fût bref et
direct, en voici le contenu : «Gagnez cette
coupe, vos noms resteront gravés à jamais
dans nos mémoires.» Un message qui n’a
qu’un seul et unique sens, et qui doit pousser

Ils étaient juste une centaine à venir au
stade 5-Juillet pour acheter leurs billets

Engouement
moyen autour
de la billetterie
Comme rapporté par nos soins dans
notre édition d’hier, la vente des billets pour
la demi-finale de coupe d’Algérie qui opposera ce jeudi le Nasria à l’USMBA, a bel et
bien commencé hier matin au niveau du
complexe olympique Mohamed-Boudiaf.
Une opération qui a débuté avec un engouement plutôt moyen de la part des supporters
du Nasria qui n’ont pas été très nombreux à
se rapprocher des guichets. Cela s’explique
toutefois par le fait que cette opération se
déroule en plein milieu de semaine, et en
journée, alors que la plupart des fans travaillent durant la journée. Il est toutefois à
signaler que parmi les supporters qui se sont
déplacés pour acquérir le fameux sésame,
nombreux sont ceux qui ont achetés des
dizaines et des dizaines de billets pour leurs
amis, proches et famille, qui ne pourront pas
se déplacer par eux-mêmes. Certains attendront toutefois le jour du match pour acheter leur billet.
N’y a-t-il pas du deux poids,
deux mesures ?
C’est la question que certains supporters du
Nasria se sont bien posé, à savoir, n’y a-t-il
pas du deux poids, deux mesures dans cette
histoire de billetterie des demi-finales de la
coupe d’Algérie ? Une question qui mérite
bien d’être posée, car si le Mouloudia
d’Alger a été ferme en n’accordant que 6000
billets aux supporters de l’US Tébessa, qui
ne pourront acheter que ce quota qui leur a
été réservé par les Mouloudéens, les
Nahdistes n’ont rien dit sur la question,
puisqu’il a été décidé, sans que la partie
nahdiste ne soit consultée, que le découpage
des billets se fera de façon équitable entre les
supporters du NAHD et ceux de l’USMBA.
Mais lorsqu’on sait que c’est bien le NAHD
qui a été tiré en premier lors du tirage au
sort, on se demande où se trouve cet avantage du club premier tiré, puisque la rencontre
se jouera sur terrain neutre, et avec une présence équitable entre les deux galeries. Il
n’en demeure pas moins que les Nahdistes
ne veulent pas créer de polémique à ce sujet,
préférant se concentrer sur le terrain, là où
l’équipe nahdiste a bien montré qu’elle était
capable de battre n’importe quelle formation.
M. A.

les joueurs à donner de leur âme lors de la
rencontre de ce jeudi, afin d’écrire leurs noms
en lettres d’or dans l’histoire du Nasria.
Battre l’USMBA ne suffira pas pour atteindre
ce cap, mais ça reste une étape inévitable
vers la gloire.

La pression monte d’un cran à
Hussein-Dey

Alors que 48 heures seulement nous séparent
de cette rencontre tant attendue entre le
Nasria et l’USMBA, la pression est en train de
monter crescendo dans le camp nahdiste. Chez

les supporters en premier, on ne tient plus
debout, les fans nahdistes ne parlent que de
cette rencontre. Tout ce qu’ils entreprennent,
ils le font par rapport à cette joute. D’ailleurs,
nombreux sont ceux qui n’iront pas travailler
ce jeudi, une journée chômée pour de nombreux supporters du NAHD qui n’ont rien prévu
d’autre que de se déplacer au stade 5-Juillet
pour soutenir leur équipe et lui prêter main
forte afin qu’elle puisse signer une qualification en finale de coupe d’Algérie. On y trouve
même des supporters qui n’avaient pas remis
les pieds dans un stade depuis de nombreuses
années, et qui vont s’absenter de leur boulot
pour se déplacer au stade 5-Juillet, à l’image
d’Abdelkader qui nous dira à ce propos : «Je
ne vous cache pas que je n’ai pas remis les
pieds au stade depuis 2008, lors d’un certain
NAHD-MCEE au stade 20-Août 55, mais ce
match de l’USMBA je ne le raterai pour rien au
monde, ça sera une journée chômée. Espérons
seulement que l’on passera en finale, c’est
tout le mal que je souhaite au NAHD.» Ceci
démontre toute l’importance de cette rencontre pour le peuple husseindéen qui rêve
plus que jamais d’un trophée qui fuit le club
depuis 1979.
M. A.

Il a signé un retour convaincant face à la JSK

Ouali : «Voir Hussein-Dey tout en
couleur me donne la chair de poule»
Titulaire indiscutable dans l’échiquier du coach Bouzidi, Billel Ouali a
cruellement manqué à son équipe lors
des précédentes semaines lors desquelles il avait purgé une suspension de
deux matches. Le joueur qui a repris sa
place samedi dernier face à la JSK, a
montré une nouvelle fois qu’il demeurait un joueur duquel le coach Bouzidi
ne pourra pas se passer, faisant ressortir
une prestation intéressante. Attendu
comme titulaire ce jeudi face à
l’USMBA, Ouali sera bien précieux pour
son équipe, au vu de toute son expérience qu’il mettra au service de l’équipe.
Une défaite à Tizi face à la JSK, sans
conséquence pour votre équipe, on
suppose qu’elle a été déjà oubliée,
n’est-ce pas ?
C’est certain. Cette défaite n’a pas
passé plus d’une nuitée dans nos têtes,
nous avions certes pris ce match très au
sérieux, le coach a effectué une revue
d’effectif lors de cette partie, les joueurs
alignés ont tous donné le meilleur
d’eux-mêmes, mais malheureusement
pour nous, le résultat n’a pas suivi, en
dépit du fait qu’on a pu réaliser un bon
match, tenant largement tête à la JSK.
Cette défaite, on l’a déjà mise de côté,
aujourd’hui, nous sommes bien concentrés sur cette demi-finale, pas le temps
de gamberger mon ami.
Sur le plan personnel, c’était
l’occasion pour vous de reprendre du
service, après trois semaines
d’absence, et le moins que l’on puisse
dire est qu’on a eu droit à un Ouali
égal à lui-même…
J’estime avoir tout donné lors de cette
rencontre. Mais il ne faut pas oublier
que même si j’étais absent lors des trois
précédentes semaines, je n’ai pas cessé
de travailler. D’ailleurs, même lorsque
mes coéquipiers étaient au repos, moi je
m’entraînais quotidiennement afin de
garder la forme. J’ai même disputé deux
matches de quartier avec d’anciens
joueurs, de façon à entretenir ma forme.
Pour revenir à ma prestation de la JSK,
j’estime avoir rempli ma tâche convenablement, je me suis bien senti dans ma
peau, c’est de bon augure pour la
suite.
Parlons à présent de cette demi-

finale de coupe d’Algérie qui vous
opposera ce jeudi à l’USMBA. C’est
sans nul doute le match le plus
important de la saison pour le NAHD…
Il y a bien lieu de le dire, ce match face
à l’USMBA, est sans nul doute le plus
important de la saison, il est même plus
important que celui de la finale, car si on
atteint la finale, ça sera déjà une grosse
performance. Une finale ce n’est pas
comme les demis, c’est différent, lors
d’une demi-finale on est dans l’obligation de la gagner. Et ce match face à
l’USMBA, il va falloir bien le préparer,
être concentré afin de composter notre
billet pour la finale.
Il ne faut pas se voiler la face, le NAHD
est le favori de cette
demi-finale, la
pression sera plus
sur vous que sur
l’USMBA, êtes-vous
conscients de cela ?
On
est
bien
é v i d e m m e n t
conscients de cela,
même s’il faut bien se dire
qu’un match de coupe
n’est
jamais
gagné
d’avance. En coupe, il n’y a
généralement pas de
favoris,
car
les
surprises sont plus
fréquentes,
et
l’USMBA a bien
montré qu’elle
restait une
très bonne
équipe. Pour
preuve, sa
belle victoire
enregistrée à Sétif face à l’ESS. Il
faut que l’on prenne notre
adversaire très au sérieux, que
l’on prenne conscience que
c’est une rencontre pour
écrire l’histoire du club.
Vous savez, cette pression
on la vit au quotidien,
notamment
lorsqu’on
s’entraîne à Bensiam, où l’on
passe par les rue
d’Hussein-Dey,
avec
toutes les banderoles et les
tags sur les murs.
Personnellement, cela me
donne la chair de poule, je

«Il faut jouer
calmement et
je suis
certain que le
résultat
suivra. La
pression, il
faut l'évacuer
et jouer zen»

me dis qu’on est tout près d’écrire une
page dans l’histoire de ce club.
On vous sent vraiment conscient de la
responsabilité que vous avez, vous les
joueurs, par rapport à l’importance de
ce match pour vos supporters ?
Comment ne pas l’être, alors que le
club n’a pas joué de finale de coupe
d’Algérie depuis 34 ans, alors que le dernier titre gagné par le NAHD remonte à
37ans. Il est vrai que certains d’entre
nous ont déjà gagné des titres avec
d’autres clubs, mais on est tous
conscients que cette fois-ci c’est bien particulier, gagner cette coupe avec le
NAHD, c’est écrire nos noms en lettres
d’or, si on remporte cette coupe, dans
30ans, on se souviendra de nous, comme
étant des héros, c’est pour cela que je
vous dis que cette demi-finale est le
match le plus important de notre saison.
Cette demi-finale n’est pas la première
du genre pour vous, si vous aviez à
donner des conseils à vos coéquipiers
qui n’ont pas l’expérience de ces
rencontres, que leur diriez-vous ?
C’est avant tout d’être bien concentré
sur notre match, ne surtout pas se précipiter, et chercher coûte que coûte à marquer rapidement. Il faut prendre le
match comme il est, jouer calmement, un
match dure 90 voire 120 minutes, on
prendra le temps qu’il faudra pour marquer, mais l’erreur à ne pas commettre,
c’est l’excès de précipitation et l’affolement. Il faut jouer calmement et je suis
certain que le résultat suivra. La pression, il faut l’évacuer et jouer zen.
Un mot pour vos supporters qui fondent
beaucoup d’espoirs sur vous ?
Nos supporters ont
été depuis toujours
derrière nous, ils
nous ont toujours soutenus,
ce match c’est
d’abord pour
eux qu’on doit le gagner, c’est bien
eux qui ont soif de titres. Qu’ils soient
nombreux à venir nous soutenir, on leur
promet de donner tout ce que l’on peut
pour gagner cette rencontre et leur offrir
le plaisir d’une finale qui ne sera qu’historique.
M. A.

OUBLIER LE ZAMALEK,

CAP SUR L'USMB

Après la défaite en Ligue des champions face au Zamalek samedi dernier,
les choses sérieuses ont déjà commencé pour les gars d'Yemma Gouraya
afin de préparer le prochain match de championnat face à l'USM Blida.
A quatre jours seulement
de cette rencontre très importante, les Béjaouis vont se préparer en conséquence pour
relever le défi et surtout se
racheter de leur dernière défaite. Pour réussir un tel pari, les
joueurs se sont donné comme
mot d'ordre de ne rien laisser
filer lors de cette rencontre, en
tentant donc de bien la négocier
pour faire oublier la dernière
contre-performance et retrouver la place de dauphin perdue
au profit de la JS Saoura qui
dispose d'une rencontre en plus
jouée, et ce, sans se soucier de
la qualité de leurs adversaires
qui vont tout donner afin de
défendre leurs chances de
maintien en Ligue 1 Mobilis.
Les joueurs ont juré de tout
faire pour réussir leur mission
et offrir une victoire à leurs

supporters qui étaient quand
même déçus samedi, car ils
voyaient leur équipe capable de
mieux. En attendant donc le
déroulement de cette partie qui
s'annonce difficile, les capés
d'Amrani sont apparemment
décidés à rectifier le tir.
Amrani va booster
son groupe
En prévision de la prochaine
journée, le staff technique des
Vert et Noir va tout faire pour
redonner confiance à ses poulains afin de mettre aux
oubliettes la dernière défaite.
Une mission très délicate pour
le coach qui aura pour mission
de faire retrouver leurs esprits à
ses joueurs qui ont reçu un petit
coup au moral. Le staff technique béjaoui, qui axera donc
son travail sur le volet psycho-

logique, va compter sur le sursaut d'orgueil de ses poulains
lors de la prochaine rencontre
face à l'USMB à domicile du fait
qu'ils sont logés à la même
enseigne, puisqu'un faux pas
aura sûrement des retombées
négatives sur toute la famille
du MOB. C'est vrai
qu'Abdelkader Amrani ne va
pas négliger les autres aspects,
à l'image du travail technicotactique, mais ce n'est pas tout
ce dont les joueurs ont besoin ;
ils cherchent surtout à oublier
le dernier revers et cela ne passera que par un travail psychologique de la part du coach qui
aura désormais du pain sur la
planche. Il devra user toutefois
de tout son savoir-faire pour
faire baisser un peu la tension.
Ainsi, dans cette situation, la
volonté est le seul mot d'ordre

pour les coéquipiers de
Mebarakou, sommés de se
réveiller et de se révolter pour
espérer une belle victoire qui
fera certainement du bien aux
supporters déçus par le dernier
mauvais résultat enregistré par
leur équipe favorite.
Cependant, comme le football
nous a souvent livré des surprises, les Béjaouis doivent faire
preuve de beaucoup de concentration et surtout de vigilance.
Mais, comme on dit, un homme
averti en vaut deux, les
Béjaouis devront donner la pleine mesure de leur talent et remporter cette partie avec l'art et la
manière. Ce qui reste l'unique
solution pour se refaire une
santé, remettre la machine en
route et surtout aborder le
match retour face au Zamalek
sous de bons auspices.
B. A.

L'équipe
est rentrée hier

Comme prévu,
la délégation
du Mouloudia
de Béjaïa qui a
effectué le
déplacement
au Caire est
rentrée hier
au pays.
C'était à 18h
que Zerdab et
ses coéquipiers ont
atterri à l'aéroport Houari
Boumediene.
Le bus du club
attendait les
gars de la
Soummam sur
place pour les
ramener à
Béjaïa.
B.A.

La direction du MOB va réserver
un bel accueil aux Egyptiens
Comme déjà mentionné dans
nos colonnes précédemment, la
délégation du MOB a été très bien
reçue au Caire et les responsables
du Zamalek ont tout fait pour
mettre les Béjaouis dans les
meilleures conditions possibles au
Caire. Les membres de la direction
du club béjaoui qui ont été nombreux à se rendre dans la capitale
égyptienne ont d'ailleurs été agréablement surpris par ce chaleureux
accueil et ont tenu à remercier leurs
homologues sur place. A présent, la
mission du président du CA,
Boubker Ikhlef, ainsi que de l'ensemble des autres dirigeants sera
de rendre la pareille à la délégation
du Zamalek à l'occasion du match
retour prévu dans une semaine au

stade de l'Unité Maghrébine Arabe.
Nul doute que les Mobistes ne lésineront pas sur les efforts afin de
faire de cette partie une fête du
sport avant tout, il n'y aura que le
terrain qui pourra trancher sur les
objectifs sportifs.
Les Crabes préparent
le show
De leur côté, les supporters du
MOB ont aussi apprécié le fait que
leur équipe ait été mise dans de
bonnes conditions en Egypte. Les
quelques tensions connues en fin
de match ne sont pas représentatives de l'ambiance générale qui
régnait sur place, cela n'était dû
qu'à la grosse pression qui pesait
sur les épaules des acteurs du

match. Les Crabes veulent surtout
réussir à faire transcender leurs
joueurs une nouvelle fois afin de
les pousser à arracher la victoire.

Les supporters du Zamalek qui
n'étaient pourtant pas très nombreux au stade Petro Sport samedi
dernier ont quand même beaucoup

Bien que ça ne soit peutêtre pas le match le plus
attendu par les supporters du
MOB cette saison, cette rencontre face à l'USMB a tout
de même un cachet assez
décisif et pourrait être celle
qui décidera de l'avenir du
club béjaoui en championnat.
En effet, les Vert et Noir, qui
visent à terminer la saison à
la place de dauphin afin de
jouer la Ligue des champions
la saison prochaine encore,
sont désormais dépassés par
la JS Saoura qui a gagné face
à l'USMA et sous la menace
de Tadjenant aussi qui vise la
même place. Autant dire que
les camarades de Hamzaoui
sont devant l'obligation de
gagner, surtout qu'ils seront
appelés à se déplacer à
Béchar et Tadjenanet lors des
prochaines journées, ce qui
veut dire qu'aucun faux pas à
domicile n'est permis à présent. La direction a bien fait
ses calculs dans ce sens et
c'est pour cela qu'une prime
considérable pourrait être
consacrée pour cette partie
face aux Blidéens.

Faire le plein
de confiance avant
le retour face
au Zamalek

En plus de l'importance des
trois points de ce samedi en
vue du décompte final du
championnat d'Algérie, la
victoire servira aussi pour
aborder de la meilleure des
manières le match retour face
au Zamalek prévu le 19 de ce
mois-ci. Les hommes
d'Amrani ont bien besoin de
faire le plein de confiance
avant d'aller essayer de relever un défi qui s'annonce des
plus compliqués, à savoir
remonter deux buts à un des
plus grands clubs d'Afrique.
Le meilleur scénario pour le
MOB est donc de pouvoir
battre Blida afin de jouer la
partie face aux Egyptiens
avec un moral au top, ce qui
pourrait constituer un argument décisif.
B. A.

aidé leurs joueurs, en arrêtant pas
de les pousser durant les 90
minutes de la partie. Les fans
béjaouis veulent prouver qu'ils
peuvent faire mieux dans une
semaine et cela sans créer un climat
de tension vis-à-vis des visiteurs.
Aguid sera sanctionné
financièrement
L'arrière droit du MOB, Amir
Aguid, n'avait pas pris part au
voyage en Egypte pour la partie
face au Zamalek, et cela en ayant
été sanctionné par le coach Amrani
qui n'a pas du tout apprécié le fait
qu'il s'absente une nouvelle fois
pour le compte de la séance de
reprises des entraînements qui a
précédé le déplacement en Egypte.
A présent et d'après des sources de
la direction du MOB, l'ancien du
WAT sera sanctionné financièrement pour son comportement, et
vu que ce n'est pas le premier écart
disciplinaire de cet élément, sa
sanction pourrait bien être assez
lourde.
B. A.

www.competition.dz Mardi 12 avril 2016

10

www.competition.dz Mardi 12 avril 2016

USMH

MCO

On a déposé
l'autorisation
pour le change

Il se rendra aujourd'hui aux entraînements
en compagnie de Mana

«

L'autorisation pour procéder au change à la
banque, qui a été délivrée
par le ministère de la
Jeunesse et des Sports, a
été déposée hier matin à
la banque. A rappeler que
toute délégation sportive
qui se déplace à l'étranger, chacun de ses
membres bénéficiera de
la somme de 100 euros
en guise de frais de mission.

BENSEMRA
Les joueurs ont
besoin d'être
rassurés et on
fera tout pour»

Le directeur général de l'USMH, Fayçal Bensemra, se rendra
aujourd'hui avec quelques autres dirigeants pour rassurer les joueurs
sur leurs salaires et montrer que la direction est à leurs côtés.
PAR RACHID H.
Afin de montrer aux
joueurs que la direction ne se
cache pas lors des crises
financières que connaît le
club, le président Abdelkader
Mana et le directeur général
compte faire un saut au stade
de Mohammadia ce matin à
l'occasion de la séance d'entraînement. Après avoir eu
vent de l'intention de
quelques joueurs de déposer
leurs contrats à la CRL, la
direction souhaite dissuader
ce groupe en tentant de rassurer l'ensemble des joueurs
sur leur dû. Le président et le
DG de l'équipe veulent faire
face à la situation et montrer
qu'ils ne fuient pas leurs responsabilités. Joint par nos
soins hier, Bensemra affirmera que l'équipe avait besoin
de voir ses dirigeants à ses
côtés et que c'était pour cela
qu'ils allaient rencontrer les
joueurs pour leur expliquer
la situation et faire en sorte

de calmer les esprits "Cette
visite que nous allons rendre
aux joueurs vise à apaiser les
esprits. Les joueurs veulent
voir leurs dirigeants à leurs
côtés, nous allons le faire. Ça
sera aussi l'occasion de parler
avec eux sur leur situation
financière. Ce qu'il ne faut
pas omettre c'est que tous les
clubs connaissent des soucis
d'ordre financier et pas uniquement l'USMH. Il est tout à
fait normal que les joueurs
s'inquiètent pour leur argent,
mais des entrées sont attendues et ce problème sera
réglé dans les semaines qui
viennent. Ce n'est pas le
moment de flancher ou d'entrer dans des conflits qui ne
seront que négatifs pour le
club. Il nous reste des
matches importants à jouer et
nous allons rassurer tout le
monde sur leurs arriérés
qu'ils toucheront dans les
plus brefs délais. On doit terminer la saison pour sauver
le club, c'est la priorité, sinon

pour l'argent tout sera réglé
après le match du MCO et
c'est ce que nous allons expliquer aux joueurs qu'on va
soutenir jusqu'à bout."
«Nous avons effacé
plusieurs dettes, c'est
ce qui nous a gênés
cette saison»
Le directeur général nous
fera savoir que l'équipe a
hérité de plusieurs dettes de
la saison écoulée, ce qui n'a
pas permis à la direction
d'être à jour pour ce qui est
des salaires. "Il est vrai qu'on
accuse un retard dans le versement des salaires, mais ce
n'est qu'une question de
temps. En plus de cela, il ne
faut pas oublier que nous
avons effacé plusieurs dettes
de la saison écoulée, ceci ne
nous a pas aidés cette saison
à payer tout le monde dans
les temps. Mais ce qu'on
aurait souhaité, c'est qu'en
dépensant 25 milliards, on
aurait dû jouer le titre au lieu

de nous contenter du maintien seulement."
«Chennoufi a eu une
avance de trois mois»
Régissant à un article paru
dans notre livraison d'hier, le
DG a tenu à apporter une
précision sur le cas Chennoufi
qui vient de convoler en
justes noces "Pour ce qui est
du cas de Chennoufi, les gens
doivent savoir qu'au moment
de sa signature au mois de
janvier il a perçu une avance
de trois mois et nous ne
sommes qu'a début du mois
d'avril donc il est à jour. Il a
également bénéficié de 25
jours qui lui seront payés également. Maintenant si ses
camarades lui ont offert de
l'argent, c'est une manière de
lui offrir un cadeau, ou de
l'électroménager, sinon son
cas est clair, il a touché une
avance à son arrivée et ne
connaît pas de retard dans
son payement."
R. H.

Khalfallah : «Un bon résultat
est primordial à Oran»

L'attaquant Khalfallah
espère que cette fois son
équipe saura réaliser une
bonne performance face au
MCO. Il estime que l'USMH
peut revenir avec au moins
un point de ce déplacement
surtout que son équipe s'en
est toujours bien sortie lorsqu'elle est dos au mur.

Comment se déroule la
préparation du match du
MCO ?

Après une reprise plutôt
difficile, nous avons décidé
de nous concentrer sur le
prochain match. La préparation se déroule plutôt bien
avec des matches amicaux
qui nous ont permis de corriger quelques erreurs. Il nous
reste encore quelques jours
devant nous pour peaufiner
le tout et être prêts pour cette
rencontre.

Mais la dernière défaite
risque de vous ajouter de la
pression sur vos épaules
pour les prochains
matches…

Il est vrai que nous nous
sommes mis dans une mauvaise situation au classement,
notamment après les deux
dernières défaites. Mais ce
qui mérite d'être souligné
c'est notre rendement qui
était nettement meilleur face
à la JSK dans une rencontre
où on ne méritait pas de
perdre. Certes la pression est
présente mais nous devons la
gérer pour renouer avec les
bons résultats et ce n'est pas
ça qui va nous empêcher de
réaliser de bonnes performances.

En tant qu'attaquant,
comment expliquez-vous
le manque d'efficacité de

la ligne offensive ?

Je ne saurais
répondre à cela. On
manque peut-être de
concentration.
Pourtant on se
crée beaucoup
d'occasions et
comme face à la
JSK, c'est tout
simplement la
balle qui ne voulait pas rentrer. Il
y a des jours où
on tente tout mais
ça ne réussit pas,
j'espère que cette
fois la chance ne
nous tournera pas
le dos et qu'on
pourra gagner face
au MCO.

Vous allez
donc vous
rendre à Oran

15

pour les trois
points ?

Pourquoi
aller jouer si
ce n'est pas
pour
gagner.
Nous
irons
avec la
ferme
intention
de revenir avec
la victoire et
de récupérer les
points perdus.
Même un nul serait
bon à prendre surtout que cela nous
aidera à assurer tôt le
maintien.
R. H.

Départ
jeudi par
route pour
Oran

L'équipe de
l'USMH se rendra jeudi soir à
Oran pour disputer vendredi
le match retard
de la 25e journée. Les Jaune
et Noir prendront donc la
route dans la
matinée de
jeudi la route
contrairement
aux habitudes
où l'équipe prenait l'avion pour
se rendre dans
la ville de
l'ouest du pays.

USMH 8
Les Dunes 0

Les Jaune et
Noir ont disputé
hier une rencontre amicale
dans l'aprèsmidi face à la
formation des
Dunes. L'équipe
s'est imposée
sur le score
fleuve de 8 buts
à 0. Avec ce
résultat les
joueurs se sont
bien remonté le
moral avant
d'affronter le
MCO vendredi.
Les réalisations
de l'équipe de
l'USMH sont
l'œuvre de
Younès,
Khalfallah,
Brahimi et
Meziane qui ont
chacun inscrit
un but, ainsi
que Bouguèche
et Mellal qui
ont inscrit un
doublé chacun,
ce qui montre
une nette amélioration de la
ligne d'attaque
qui rassure
avant de se
rendre à Oran.

Benaldjia et
Harrag forfait

QUEL
ONZE FACE
AU MCO ?

L'entraîneur de l'USMH,
Boualem Charef, se trouve face à un
nouveau casse-tête. Avec la suspension de Harrag et le forfait de
Benaldjia qui se précise, il aura du
mal à composer le quatuor défensif
face au MCO. L'effectif de l'USMH
devrait connaître quelques changements pour le prochain match de
championnat face au MCO. L'équipe
devra se passer des services de
Harrag et de Benaldjia, ce qui oblige
le coach à trouver des solutions de
rechange. D'après les dernières
séances d'entraînement, on pourrait
s'attendre à voir l'entraîneur aligner
Dekhinet sur le flanc droit de la
défense tandis que Boulekhoua qui a
l'habitude d'évoluer dans ce compartiment sera placé sur le côté gauche.
Avec Lebbihi et Boucherit dans l'axe,
le coach espère que la défense tiendra bon avec ce quatuor face aux
redoutables attaquants du MCO, à
savoir Zaâbia, Moussi et compagnie.
Pour ce qui est des autres postes, on
devrait connaître le retour de Gharbi
dans l'entrejeu qui sera associé à Aït
Ouamar, tandis que l'animation de
jeu devrait être confiée à Coumbassa
qui avait été auteur d'un bon match
face à la JSK malgré le fait qu'il ne se
soit pas beaucoup entraîné avec
l'équipe. En attaque, il ne devrait pas
y avoir de changements, mais on
devrait connaître certainement le
retour de Meziane qui sera cette fois
sur le banc. Ainsi, c'est une nouvelle
fois Younès et Khalfallah qui seront
sur les flancs tandis que Bouguèche
continuera à être aligné en pointe de
l'attaque même si ce poste ne semble
pas vraiment lui convenir comme en
témoigne son inefficacité depuis qu'il
a été placé comme avant-centre. Le
joueur était plus efficace lorsqu'il
évoluait sur l'aile. C'est donc avec ce
onze que devrait se présenter vendredi prochain à Oran pour tenter de
revenir avec un bon résultat avec des
changements qui concernent
Boughidah qui devrait être sacrifié,
on enregistrera également le retour
de Gharbi et de Dekhinet, tandis que
dans les bois c'est sans surprise qu'on
devrait voir Chaâl.
R. H.

ON REPLONGE DANS

LE CHAMPIONNAT
Tenu en échec sur son terrain par le Kawkeb Marrakech, le club phare de l'Ouest
n'aura pas le temps de digérer cette déception.

PAR M. STITOU
Ce vendredi, il retrouvera le championnat avec la
réception de l'USMH, un
match capital pour le MCO
qui cherche à assurer le
maintien, le plus tôt possible.
"Il faut qu'on soit hors de
danger ; quant à la course
pour une place sur le
podium, on en parlera
après", tel est le discours que
prononcent depuis quelque
temps, joueurs et entraîneurs
du club.

Zaâbia ratera
le match de ce
vendredi

L'IRM effectuée avanthier par Mohamed
Zaâbia a révélé une
déchirure musculaire
au niveau de la cuisse
de 5 centimètres.
D'après Amar
Benaramas, le soigneur
du club,Zaâbia est officiellement forfait pour
le match MCO-USMH de
ce vendredi, en
revanche à l'aide des
soins qui lui seront prodigués, l'international
libyen devrait tenir son
rang pour le match
retour en coupe de la
CAF à Marrakech.

Benyahia et
Belarbi
absents à la
reprise

Les deux joueurs manquaient à l'appel hier
après-midi lors de la
reprise des entraînements. Selon nos informations, Benyahia
serait parti en France
au lendemain du match
MCO-KACM 0/0.

Moussi
dispensé

Souffrant de multiples
égratignures à la jambe,
Abdeslem Moussi a été
dispensé hier de l'entraînement par le coach.

Les résultats de la
dernière journée…
Si dans le camp oranais, on est
plus que déterminé à battre
l'USMH, c'est tout simplement
à cause des résultats de la journée de samedi dernier, avec un
écart qui se resserre entre le
milieu et le bas du classement,
en cherchant à gagner le match
de vendredi, le MCO veut
s'épargner une fin de saison
stressante et difficile. Afin de
préparer psychologiquement
ses joueurs à aller au combat
pour glaner les trois points du

match, Fouad Bouali, que les
journalistes avaient interpellés
sur les chances de son équipe
pour le match en coupe de la
CAF, tout en se montrant optimiste, ne tardera pas à rappeler que son équipe va livrer
une rencontre délicate vendredi. "Le match retour à
Marrakech, je préfère en parler après la rencontre face à
l'USMH", préviendra le driver
mouloudéen qui espère récupérer pour cette rencontre
tous les joueurs cadres, plus
particulièrement le duo Ogbi-

Zaâbia qui a tant manqué à
l'équipe samedi dernier, le
premier par la qualité des ces
centres, et le second par sa
voracité.
Aller à Marrakech
avec un bon moral
L'autre motif qui motive les
Oranais à vouloir coûte que
coûte gagner l'empoignade
face à l'USMH, est que deux
jours après ce match, l'équipe
se déplacera à Marrakech. A
cet effet, il serait plus bénéfique pour les coéquipiers de

Beradja d'y aller avec un moral
au beau fixe, ces derniers en
auront besoin afin de bien
négocier cette deuxième
manche qui s'annonce cruciale,
particulièrement pour le MCO,
qui fait de la coupe de la CAF
son objectif, même si pour
l'heure, on évoque simplement
l'ambition de se qualifier pour
la phase des poules. Il n'y a
pas mieux alors pour l'équipe,
avant de s'envoler pour le
Maroc, que de remporter le
match de championnat.
M. S.

Il a écopé de son 2e avertissement

Benchaïb-Hassouna : «Déçu
de rater le match retour»
Très sobre dans ses interventions, le
jeune défenseur central du MCO, manquera le match retour en coupe de la CAF. En
effet samedi, il a écopé de son deuxième
avertissement.

Avec du recul, regrettez-vous ces
occasions manquées, notamment en
première mi- temps ?

En se rappelant les occasions que nous
avons vendangées, particulièrement en
première mi- temps, on a envie de s'arracher les cheveux. Au vu du nombre des
occasions ratées, on pouvait au minimum
leur mettre deux buts. Hélas, la réussite
n'était avec nous. Toutefois, ce n'est que
partie remise, rien n'est encore joué, tout se
décidera au match retour à Marrakech.

Avec le retour probable de Zaâbia,
l'attaque aura fière allure, non ?

On l'espère vivement. Zaâbia est le
meilleur buteur de la L1, il est toujours
lucide devant les bois adverses, son absence samedi a été préjudiciable à l'équipe.

Comment était l'ambiance dans le
vestiaire après la rencontre ?

On était un peu abattus, on voulait tant
offrir la victoire à nos supporters qui ont
été merveilleux samedi. Cependant, on est
satisfait de n'avoir pas encaissé de but. Au

retour, ce sera du 50/50.

Quelle impression vous a laissée le
Kawkeb Marrakech ?

Les Marocains n'ont pas montré grand
chose, ils se sont contentés pendant
presque toute la partie de défendre, en
misant parfois sur des contres ou des balles
arrêtées. Si la réussite était au rendez-vous,
la victoire ne pouvait nous échapper.

Ce match, vous n'en garderez pas un
bon souvenir…

J'ai eu le malheur de prendre ce carton
jaune qui va me priver du match retour,
pourtant sur la faute que j'ai commise, je ne
méritais pas cette sanction. Au MCO, on
forme un groupe uni, peu importe qui
jouera à ma place, le plus important est
que l'équipe parvienne à se qualifier pour
la phase des poules, ce qui est notre principal objectif.

Avant d'aller au Maroc, une autre
rencontre importante vous attend en
championnat…

On reçoit vendredi l'USMH, une équipe
qui reste redoutable malgré la crise qu'elle
traverse cette saison. Les résultats de la
dernière journée ne nous sont pas favorables, on doit absolument remporter ce
match, pour augmenter nos chances de
maintien et partir au Maroc avec un bon
moral.
M. S.

Le Kawkeb en difficulté dans son championnat

Vendredi, soit la veille du match MCO- KACM, au sein du club marocain, l'ambiance était des
plus moroses. En effet, en apprenant que le MAS de Fès avait gagné face à Tanger, les
Marrakchis arboraient une triste mine, car le succès du MAS relégua le KACM à la 14e place
(position relégable). D'ailleurs, en conférence de presse, l'entraîneur Hassan Benabicha
déclara d'emblée : "La coupe de la CAF est un bonus pour le KACM, nous misons sur le maintien en D1." Les propos du coach de Marrakech résumaient l'inquiétude qui s'est emparée
des amoureux du KACM, après que celle-ci fût reléguée à la 14e place au le classement. Ce
samedi, l'adversaire du MCO livrera une rencontre capitale face à Berkane, un échec provoquerait des remous au sein de l'équipe, qui pourrait alors aborder le 20 avril, la rencontre
retour face au MCO, avec un moral au plus bas.
M. S.

Ne faut-il
pas scinder
la délégation en
2 groupes ?

Dimanche prochain, la
délégation oranaise s'envolera pour Casablanca à
partir d'Alger. Pour ce
voyage, la direction prévoit de se déplacer avec
une quarantaine de personnes. Il serait préférable que seuls les
joueurs accompagnés des
différents staffs, ainsi
que du chef de la délégation (le président) et que
les autres membres rejoignent le lendemain
Marrakech afin de limiter
les dépenses. En outre,
les joueurs ne sont pas
habitués à voir autant de
monde en leur compagnie, cela risque de perturber leur concentration.
La direction a-t-elle
pensé à ce problème en
arrêtant la liste des
membres qui accompagneront l'équipe au Maroc
?

20 joueurs
feront le
déplacement

En prévision du match
retour, l'entraîneur envisage de convoquer 20
joueurs, ce qui est une
habitude chez Bouali, qui
convoque toujours même
pour les matches à domicile, 20 joueurs, avant
d'écarter le matin du
match, deux éléments.
Samedi dernier, ce sont
Aïch et le jeune Hellal qui
ont fait les frais des
choix du coach. Les deux
joueurs ont suivi le
match des tribunes.

Un visa
pour Zaâbia

Aujourd’hui, on devrait
retirer le visa d'entrée
sur le sol marocain pour
Mohamed Zaâbia. C'est le
président de la section
football, Hassani Krimo,
qui va régler ce problème
administratif au niveau
du consulat marocain à
Oran.

Le satisfecit
du coach

Fouad Bouali, c'est connu,
est un entraîneur méticuleux. L'on se rappelle, avant
le déplacement au tour précédent en Côte d'Ivoire, il
avait publiquement dénoncé
la décision de son employeur
de faire déplacer l'équipe
48H avant le match face à
Gagnoa. Samedi dernier, en
évoquant le déplacement à
Marrakech, Bouali glissera :
"Au moins, cette fois, on va
se déplacer trois jours avant
le match", avant d'esquisser
un sourire qui indiquait sa
satisfaction des mesures
prises cette fois par la
direction.
M. S.

www.competition.dz Mardi 12 avril 2016

www.competition.dz

ESS

16

MCA

L'Entente reprend goût à l'Afrique
Certains avaient tenté, à
un moment donné, de
minimiser le mérite de
l'ESS lorsque les Sétifiens
avaient brandi, il y a 17
mois, le trophée africain
en laissant entendre que
cette édition de la Ligue
des champions n'était pas
d'un niveau assez relevé
par rapport aux
précédentes et que
l'Entente avait bénéficié
d'un facteur chance qui l'a
propulsée jusqu'en finale.

pas empêché d'arriver en finale de
l'édition 2014 et la phase des poules
en 2015. Aussi, l'ESS reste invincible
devant les clubs des pays arabes du
continent depuis dix matchs et c'est
ce qui prouve, si besoin est, sa
suprématie à ce niveau.

De notre correspondant
KACEM A.
Ces mauvaises langues se
sont tues lorsque l'ESS a accueilli le
géant de l'Afrique, Al-Ahly
d'Egypte, le battant sur le terrain en
finale de la Supercoupe d'Afrique.
Cette édition, l'Entente n'a pas été
gâtée par le tirage au sort qui lui a
réservé d'emblée, El-Merreikh, le
club le plus populaire du Soudan et
l'une des équipes les plus ambitieuses dans cette compétition. Il
n'était guère facile et pas du tout évident d'affronter le club soudanais

dans son antre. Samedi dernier, ce
sont 55 000 Soudanais, acquis à la
cause d'El-Merreikh, qui se sont
entassés dans les gradins du stade
d'Oumdourman pour donner de la
voix à leurs favoris. Mais l'Entente et
son entraîneur sont restés de marbre,
pas du tout intimidés. Ils étaient sûrs
d'eux et convaincus qu'ils n'auront
affaire qu'à onze joueurs sur le terrain à qui ils n'avaient rien à envier.
Bien au contraire, c'est leur adversai-

re et son peuple qui devaient les
craindre et ils n'ont pas tardé, au
milieu de cet enfer, à le leur faire
savoir avec un sang-froid déroutant
lorsque Dagoulou a fait trembler les
filets de Djamel Salem faisant taire le
peuple jaune. Le même Dagoulou
sert son coéquipier Djabou avec une
lucidité incroyable qui remettra ça
en fin de première période avant que
les Soudanais n'arrachent un nul
précieux.

L'expérience et
le savoir-faire
Sur le terrain, les joueurs ont, de
leur côté, accumulé une grande
expérience pour gérer n'importe
quelle pression dans n'importe quel
stade d'Afrique. Pour bien illustrer
cet état de fait, et pour ceux qui ne la
savent pas encore, en 29 matchs de
suite en compétition africaine,
l'Entente n'a perdu que cinq fois, et
l'une des défaites ne l'avait même

Geiger : «Certains
joueurs ont 60 matchs
internationaux dans
les jambes»
Interrogé après son brillant match
face à El-Merreikh et au sujet des
raisons qui ont fait que l'Entente ait
pu tenir en échec l'équipe soudanaise sur son terrain et devant son
peuple, Alain Geiger a fait savoir
que cela est dû essentiellement à
l'expérience de son équipe. "Notre
groupe a acquis aujourd'hui une
grande expérience sur les terrains
africains. Surtout les joueurs qui
sont au club depuis 2013, à l'image
de Delhoum, Lamri, Khedaïria et
d'autres. Ce sont des joueurs qui ont
plus de 60 matchs internationaux
dans les jambes et ce n'est pas rien.
Avec l'expérience que les autres éléments ont acquise à leur tour, nous
avons aujourd'hui une équipe qui a
de la personnalité et de l'envergure
à l'échelle continentale, c'est ce qui
lui permet de gérer n'importe quelle
situation qui paraît compliquée au
départ", explique le technicien sétifien.
K. A.

CSC

Semaine mouvementée
pour les Constantinois
A partir de vendredi,
les poulains de Gomez
vont vivre une semaine
très mouvementée.
De notre correspondant
RABAH GATTOUCHE
Les Constantinois vont jouer
les 15, 20 et 23 avril 2016 contre
l'ASMO à Constantine, Misr ElMaqassa à Fayoum et le RCR à
Relizane. Avant d'aller jouer le match
retour de coupe de la CAF contre
Misr El-Maqassa et croiser le fer avec
le RCR à Relizane, le CSC va affronter
l'ASMO à domicile. Un match que les
Vert et Noir sont condamnés à gagner
pour s'éloigner de la zone rouge du
classement, mais aussi pour qu'ils
puissent aller disputer avec un bon
moral la rencontre retour de coupe de
la CAF contre Misr El-Maqassa, cinq
jours plus tard à Fayoum. Et, comme
l'ASMO les avait battus à l'aller par
un score large, 4 buts à 0, sans doute,

les coéquipiers de Bezzaz vont tout
faire pour rendre la monnaie de leur
pièce à leurs hôtes, vendredi
prochain.
Un onze remanié
Comme il va récupérer les arrières
Cherfa et Mellouli, le milieu
Djellilahine, le polyvalent Sameur et
l'attaquant Boulemdaïs, qui, tous,
n'ont pas joué, samedi passé, le match
aller de coupe de la CAF contre Misr
El-Maqassa, pour diverses raisons,
l'entraîneur Gomez va avoir
l'embarras du choix pour composer
son échiquier qui va affronter
l'ASMO le week-end prochain. Et, vu
qu'il veut que les trois points restent à
Constantine, le coach clubiste va
aligner, cela est certain, son meilleur
onze possible contre l'ASMO,
vendredi.
Misr El-Maqassa, le 20
avril
Après qu'ils auront affronté l'ASMO,
vendredi, les joueurs du CSC vont
devoir rejoindre par vol, via Istanbul,

CE QUI RESTE À JOUER
26e JOURNÉE

DRBT...........................MCO
RCR..............................CSC
JSS.............................MOB
MCA..........................USMA
ASMO...........................CRB
NAHD...........................RCA
USMB...........................JSK
USMH...........................ESS

27e JOURNÉE

USMA.......................ASMO
MOB.........................USMH
CSC............................DRBT
MCO...........................MCA
ESS...........................NAHD
JSK..............................RCA
RCR..............................JSS
CRB..........................USMB

28e JOURNÉE

NAHD..........................MCO
MCA.............................CSC
DRBT...........................MOB
USMH........................USMA
JSS..............................CRB
USMB...........................RCR
ASMO...........................JSK
RCA...............................ESS

24 heures plus tard, la ville
égyptienne, Fayoum, où ils vont jouer
la rencontre retour de coupe de la
CAF contre le club égyptien Misr ElMaqassa. Un match que les Vert et
Noir sont décidés à bien négocier car
ils sont déterminés à éliminer de leur
chemin les Egyptiens. Et, comme ils
ont réussi à gagner par 1 but à 0, la
première manche, samedi passé, à
Constantine, les coéquipiers de
Meghni vont faire l'impossible pour
préserver leur avance et se qualifier
au prochain tour de la coupe de la
CAF.
RCR, le 23 avril 2016
Après qu'ils auront contré Misr ElMaqassa, le 20 avril, à Fayoum, les
poulains de Gomez vont rejoindre
directement Oran où ils vont préparer
le match de championnat qu'ils vont
disputer le 23 avril contre le RCR. Un
match que les Vert et Noir sont
condamnés à ne pas perdre s'ils
veulent assurer le maintien de leur
club en Ligue 1 Mobilis.
R. G.

29e JOURNÉE

RCR...........................ASMO
CRB...........................USMH
USMA.........................DRBT
MOB............................MCA
CSC............................NAHD
MCO.............................RCA
ESS...............................JSK
JSS...........................USMB

Hamiti : «Prêt à reprendre
en main le CSC»

Après que nous avons appris que la
direction de l'ENTP, le nouveau
bailleur de fonds de la SSPA/CSC,
l'ENTP, l'aurait contacté pour lui
proposer de reprendre en main le
vieux club de Cirta, nous avons pris
langue avec Abdelkrim Hamiti pour nous
confirmer ou infirmer cette information, il nous a répondu
: "Je tiens à préciser que je n'ai pas été contacté par la
direction de l'ENTP pour reprendre en main le CSC. Cela
dit, si la direction du nouveau propriétaire me propose de
reprendre en main le CSC, je ne peux dire non à mon club
de cœur." Affaire à suivre.

Anane hors combat

Le milieu défensif Merouane Anane, qui a contracté une
blessure, lors du match de coupe de la CAF contre Misr ElMaqassa, est hors de combat. Selon le staff médical du
CSC, Anane ne pourra pas être prêt à jouer ni contre
l'ASMO, le 15 avril 2016, ni la rencontre retour de coupe
de la CAF contre Misr El-Maqassa le 20 avril 2016.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 MOBILIS
BUTS
MATCHS
Pts J. G. N. P. P. C. Diff.
51 25 15 06 04 42 24 +18
USMA
38 25 09 11 05 35 23 +12
JSS

CLUBS

1.
2.
3.

MOB

4.
5.

DRBT
CRB

6.
7.
8.
9.
30e JOURNÉE 10.
JSK.............................MCO
RCA..............................CSC 11.
NAHD..........................MOB 12.
USMB........................USMA
13.
DRBT.............................CRB
UHMH...........................RCR 14.
ASMO...........................JSS 15.
MCA.............................ESS 16.

JSK
NAHD
MCO
MCA
USMH
ESS
CSC
RCR
USMB
RCA
ASMO

38
37
36
35
33
32
32
32
31
29
28
28
19
18

24 10 08 06
24 09 10 05
25 09 09 07
25 09 08 08
25 08 09 08
24 07 11 06
25 07 11 07
24 08 08 08
24 07 10 07
07 08 09
06 10 09
05 13 06
04 07 14
24 05 03 16
24
25
24
25

30
28
34
22
27
36
21

20 +10
25 +03
26 +08
24 -02
31 -04
31 +05
20 +01
23 -01
16 +04
26 -08
30 -01
23 -08
43 -15

22
20
18
29
15
28
19 41

-22

Brandissant des armes blanches

LES SUPPORTERS

ANNULENT

Mardi 12 avril 2016

9

Tout le monde savait que les supporters du
Mouloudia d'Alger étaient très remontés
contre leur équipe et que la reprise allait être
très spéciale. La direction le savait aussi, cela
ne l'a pas empêchée d'envoyer les joueurs en
pâture à la colère des fans. Devant une
présence policière impressionnante, le service
d'ordre n'a rien pu faire devant cette grosse
ire, puisque des fans ont pu forcer le grillage
pour rentrer à "Hadjout".

la séance d'entraînement
Il a affronté la colère des
supporters en tentant de
les faire revenir à la raison

PAR AMINA Z.
Hier matin, les dirigeants ont
eu vent que des fans étaient décidés
à monter à Hadjout à l'heure des
entraînements pour demander des
comptes aux joueurs qui ont raté
leur match contre le RCA. Ils ont
demandé l'aide de la police afin
d'assurer l'ordre le jour de la reprise qui était prévue à 14h. Dès notre
arrivée, on a remarqué la présence
de plusieurs policiers, et du côté de
la forêt, l'arrivée des fans brandissant des armes blanches. On a su
dès lors que cette reprise était mal
partie.
Une quarantaine de fans
cassent le grillage
On pouvait compter une quarantaine de fans, venus manifester leur
colère. Ils ont facilement forcé le
grillage du stade Hadjout afin de
prendre les escaliers pour se rendre
au vestiaire qui était fermée. Les
policiers ont bien tenté de les arrêter, mais c'était peine perdue. Très
vite, des confrontations entre le service d'ordre et les supporters se
sont engagées.
Un fan insulte Amrouche
Un fan, qui avait réussi à s'approcher du vestiaire, s'en est pris violemment à Lotfi Amrouche. Ce dernier, très affecté sort pour régler ses
comptes avec le supporter, ils ont
failli en venir aux mains. Les policiers interviennent. Amrouche était
hors de lui. Il n'a pas accepté qu'on
insulte sa mère. Certains fans ont
même précisé à Amrouche qu'ils
sont venus pour s'expliquer avec
les joueurs et pas avec lui. Mais les
hostilités étaient bien entamées.
14 supporters interpellés
Pour éviter d'autres dépassements
et tenter de calmer les esprits, le
service d'ordre procède à l'interpellation de 14 fans. Il était plus de
14h30 et la séance n'avait pas encore commencé. Lors des arrestations,
un supporter se blesse, et c'est le
staff médical du Mouloudia d'Alger
qui le prend en charge.
L'atmosphère etait électrique on
craignait le pire, et tout le monde
avait compris que ce n'était que le
début.
Boucherit et Bramki les
seuls joueurs à avoir
rejoint le vestiaire…
Devant cette situation, on s'enquiert
des joueurs qui n'étaient pas encore
là. On a pu voir le milieu de terrain,
Antar Boucherit, le premier à
rejoindre les vestiaires afin de
prendre la température, il sera suivi
par le jeune Bramki. A ce momentlà, le calme était quelque peu revenu et la police maîtrisait la situation

AMROUCHE :
«La violence

ne sert
à
rien»
Hier comme tout le

monde le sait, Amrouche,
l'entraîneur du MCA, a
vécu un mauvais début
après-midi. Un supporter
l'a insulté, et les deux
hommes ont failli en venir
aux mains.
… Les autres sont restés
dans le bus
Pour éviter toute provocation, les
joueurs sont restés dans le bus, ils
voulaient s'assurer que le calme
était revenu et que les fans ont quitté les lieux pour leur permettre de
rejoindre le vestiaire.
Bira et le staff médical
étaient au vestiaire
Le néo-coach du Mouloudia
d'Alger, Abdelkrim Bira, est resté
dans le vestiaire attendant que la
situation se calme pour attaquer sa
première séance avec le groupe.
Très affecté par ce que vit le Doyen,
le coach n'a rien compris. En arrivant, il discutait avec Hadj Ahmed,
le seul dirigeant présent hier à
Hadjout quand l'émeute a éclaté.
5 fans ont été arrêtés
devant le grillage défoncé
Au moment où on pensait que
tout était rentré dans l'ordre,
d'autres fans arrivent et tentent de
passer par le grillage cassé. Ils
seront très vite interpellés par la
police pour éviter tout accrochage.
Tout le monde a compris que ça
n'allait pas s'arrêter là.
Une quinzaine de fans
arrivent à 16h
D'autres fans sont arrivés pour rencontrer l'équipe dans le calme. Eux,
ils voulaient discuter avec le coach
Amrouche qui avait passé un très
mauvais moment. Tout le peuple
du MCA est remonté contre les
joueurs qui ont tout fait pour pousser à la sortie Charef, Valdo, Artur
Jorge, ou le dernier en date, Ighil.
Pour ces fans, ces joueurs sont
ingrats. Même quand Amrouche a
tenté de les faire revenir à la raison

en évoquant la coupe d'Algérie qui
n'est pas perdue, ces fans ont répliqué qu'ils ne veulent pas de cette
coupe, mais plutôt le départ massif
de ces joueurs qui ne méritent pas à
leur yeux d'endosser le maillot
mouloudéen. Ces fans demandent
aussi le retrait de la Sonatrach qui
depuis son arrivée dans les affaires
du MCA, le club connait des
moments très difficiles.
Malgré le calme, les
joueurs refusent de
s'entraîner
Même si tout est revenu à la normale, les joueurs du MCA ont refusé de s'entraîner par crainte de
revoir les supporters revenir à la
charge. Vers 16h, les joueurs de
l'USMBA arrivent, ils avaient
entraînement. Ils trouveront le staff
technique mouloudéen sur la
pelouse du stade Hadjout. Daham
a salué Bira, Lazizi et Lezoum
quand à Amrouche discutait avec
Djediat et le gardien Ghalem. Des
fans étaient présents aussi. L'USMBA entame sa préparation du
match de la coupe d'Algérie contre
le Nasria, pendant que la séance
des Mouloudéens est annulée. Le
staff technique est quand même
resté sur place attendant l'arrivée
des joueurs. Bira a insisté pour les
voir. Il fallait attendre 18h, la fin de
la séance de l'USMBA pour savoir
si la reprise pour les Vert et Rouge
aura lieu ou non… Pour terminer,
cette bagarre aurait pu être évitée si
la direction avait changé le lieu
d'entraînement, surtout que tous
les dirigeants savaient que les supporters étaient très en colères.
Torki arrive à18h30
au 5-Juillet

Pendant que le staff technique discutait dans le parking, Torki,
membre du CA, est arrivé. Les
Mouloudéens discutaient de la
situation, et surtout du refus des
joueurs de répondre à l'appel de
leur nouvel entraîneur qui insistait
pour les voir hier. Mais le groupe a
décidé autrement et les camarades
du capitaine Hachoud se sont entendus pour ne pas mettre les pieds au
5-Juillet. Mais avant de partir, Bira
lâche une phrase devant les présents : "Les joueurs ont certes des
droits, mais aussi des obligations et
s'entraîner fait partie de ces obligations." Mais comme les joueurs
avaient peur, il était clair que les
dirigeants ont laissé passer leur
refus de s'entraîner. Finalement, les
joueurs ont décidé de ne pas s'entraîner malgré l'insistance de Bira
qui est resté avec le staff jusqu'à
18h30. Ensuite, les membres du staff
ainsi que Bira ont quitté le terrain
Hadjout pour se diriger vers le parking et là, Bira profitera pour discuter longuement avec tous les
membres du staff, en l'occurrence
Amrouche, Sayeh, Lezoum et
Lazizi. Après cela, tout le monde
quitte le 5-Juillet très déçu, car les
Mouloudéens n'ont pas attaqué la
préparation du match de samedi
contre l'UST. Quant à Bira, il n'a pas
pu s’imposer puisque les joueurs
ont continué à refuser de s'entraîner.
Cela n'arrange en rien la situation et
l'étau se resserre autour de la maison du Doyen.
En plus, comme le MCA jouera
l'UST sur gazon naturel il n'y a pas
d'autres solutions que de s'entraîner
à Hadjout. Les Vert et Rouge s'entraîneront-ils aujourd'hui ? On
verra…
A. Z.

Heureusement que tout
est rentré dans l'ordre. D'ailleurs,
des supporters sont montés à
Hadjout afin de discuter avec lui
et lui faire comprendre que ce
n'était pas lui qui était visé. Lotfi
Amrouche revient sur ce qui s'est
passé hier en déclarant ceci : "
C'est vraiment désolant. On
espère ne plus revivre ce cauchemar. Concernant mon affaire
avec le fan qui m'a insulté, ce fut
un malentendu, puisque je suis
sorti des vestiaires pour m'expliquer avec lui et tout est rentré
dans l'ordre. Cependant, j'appelle les supporters du Mouloudia
d'Alger à s'unir pour aider leur
club de toujours. Ce n'est pas le
moment de se disperser. Je comprends la colère du public, mais
il faut soutenir cette équipe afin
de bien finir la saison. On a une
coupe d'Algérie à décrocher et
un maintien à assurer. On doit
être solidaires et je suis persuadé
que les fans du MCA vont le
faire, car les Chnaoua ont toujours soutenu leur équipe dans la
joie et surtout dans le malheur.
Chnaoua ! Je comprends votre
douleur, mais la violence ne sert
à rien, sauf à empirer la situation."
A. Z.

www.competition.dz Mardi 12 avril 2016

8

www.competition.dz

USMB

LIGUE 1 MOBILIS

Demou : «Ce sont nous,
les joueurs, qui avons

provoqué tout ça»
Le défenseur central du
Mouloudia d'Alger,
Demou, ne veut
aucunement condamner
le geste des supporters.
PAR AMIROUCHE B.
Au contraire, il dit comprendre parfaitement la réaction
des fans suite à la défaite qu'il a
qualifiée de "surprenante" samedi
passé face à l'Arba. "Si j'ai appris
une chose dans ce métier, c'est que
le supporter a toujours raison. Ils
nous suivent partout, à Tizi, à
Bologhine, à Oran et même à
Béchar et avec leurs propres

Les joueurs se sont
réunis à 13h

Les Vert et Rouge se sont
réunis hier à 13h afin de discuter de la séance d'entraînement qui allait suivre. Les
joueurs se sont réunis entre
eux et sont repartis avec la
décision de s'entraîner chacun
de son côté. Ces derniers ont
voulu éviter la colère des supporters, surtout que le stade
du 5-Juillet-1962 devait
accueillir la vente des billets
pour les demi-finales de la
coupe d'Algérie. Beaucoup de
supporters allaient donc se
rendre aux guichets du stade
olympique. En tout cas, les
joueurs ont préféré éviter la
confrontation avec les supporters, surtout à quelques jours
d'une rencontre importante.

Le staff technique
s'est réuni hier

Suite à tout ce qui s'est passé
hier après-midi avec les supporters, le staff technique
mouloudéen a improvisé une
réunion afin de parler de la
situation de l'équipe.
Abdelkrim Bira était présent
et comptait faire connaissance avec son nouvel effectif,
surtout avant le match de
samedi prochain comptant
pour les demi-finales de la
Coupe d'Algérie. Lotfi
Amrouche était aussi présent
avec le reste du staff technique et ont longuement discuté à l'intérieur du complexe
sportif du 5-Juillet-1962.
Rappelons que la séance d'entraînement avait été annulée
et que les joueurs n'avaient
pas fait le déplacement. Antar
Boucherit et le jeune Bramki
étaient les seuls joueurs présents.

moyens en plus …, ils ont le droit
de nous demander des comptes. La
défaite de l'Arba était inattendue,
humiliante même… Ce sont nous,
les joueurs, qui avons provoqué
tout cela et nous devons en assumer
les conséquences. Je n'aime pas la
violence et ce genre de choses ne
fera pas arranger les choses, mais
notre part de responsabilité est
grande. On est conscient de cela et
on va essayer de faire en sorte à ce
que cela change", nous dira d'emblée Demou.

et la relégation de Amrouche au
poste d'adjoint, néanmoins, l'ancien
Ententiste nous dira : "Je crois que la
balle est dans le camp des joueurs.
A nous de relever le défi et de prouver qu'on est des hommes… Et il
n'y a qu'un seul moyen de le faire,
remporter cette coupe et assurer
une place honorable en championnat. On en a parlé avec les joueurs
et je crois que tout le monde est
conscient de la situation. Le match
de l'UST approche, on doit vite se
déconcentrer, préparer ce rendezvous important et espérer que les
Chnaoua seront là samedi prochain
pour nous aider, comme ils l'ont
toujours fait, à surmonter cette
mauvaise passe."
A. B.

«Soyons des hommes et
remportons la coupe»
Abdelghani Demou a refusé catégoriquement de commenter la venue
d'Abdelkrim Bira à la tête du Doyen

BIRA EN COLÈRE
CONTRE LES JOUEURS

PAR AMINA Z.

Quand le calme est revenu et sachant
que les joueurs refusent catégoriquement de venir à Hadjout, le nouvel
entraîneur du MCA, Abdelkrim Bira
était très en colère contre les joueurs.
Il a assuré devant Lezoum, Lazizi et

Hadj Ahmed que les joueurs auraient
dû venir par respect, tout en soulignant que, lui est venu malgré la
situation tendue qui règne actuellement au sein de l'équipe. Le staff
technique a tenté de convaincre les
quelques joueurs présents, mais ces
derniers ont refusé, craignant tout
affrontement avec les fans en assu-

rant qu'ils peuvent s'entraîner en solo.
Approché par nos soins afin d'avoir
ses impressions sur cette première
séance avec le MCA très houleuse,
Bira a refusé toute déclaration estimant que ce n'était pas le moment,
surtout qu'il n'y avait même pas eu
d'entraînement.
A. Z.

Il s'est réuni hier au siège de la Sonatrach

Le CA approuve
le choix du coach
PAR M. ZERROUKI
L'entraîneur Abdelkrim Bira est
officiellement le nouvel entraîneur du Mouloudia d'Alger après
que le CA ait approuvé le choix
de Betrouni hier lors d'une
réunion qui s'est déroulée au
siège de la firme pétrolière.
Comme nous l'avons annoncé
dans notre dernière livraison, le
président Achour Betrouni n'a
pas hésité longtemps avant de
choisir un nouvel entraîneur
pour son équipe. Les deux
hommes, qui se sont rencontrés
en fin de journée, ont trouvé
rapidement un terrain d'entente
puisque Bira était intéressé par
le sauvetage du MCA de la relégation et par la coupe d'Algérie
dont l'équipe jouera les demifinales samedi contre l'US
Tébessa. Hier, le président du
MCA s'est réuni avec les
membres du CA pour avoir l'accord des membres sur le choix
de Bira. Selon une source digne
de foi, certains membres

n'étaient pas pour le choix de
Bira, mais Betrouni et d'autres
membres ont pu les convaincre
de la venue de Bira au
Mouloudia d'Alger. Il faut dire
que Betrouni n'avait pas un
grand d'entraîneur d'envergure
comme le souhaitent les supporters du MCA, et c'est pour cette
raison que le président a choisi
un entraîneur local pour assurer
cette fin de saison. Selon notre
source, les membres qui étaient
contre la venue de Bira ont évoqué que le concerné avait déjà
consommé ses deux licences en
ayant drivé la JSMS et le CABBA,
et qu'il ne pourra donc pas coacher l'équipe à partir du banc de
touche. Ainsi donc, comme il y a
quatre ans, Abdelkrim Bira drivera le MCA pour les cinq derniers matchs du championnat,
et les demi-finales de la coupe
d'Algérie contre l'UST et la finale
si les coéquipiers de Chaouchi
passent le cap des demi-finales
avec succès.
M. Z.

Salaire de 60 millions et contrat
de 2 mois renouvelable
Le nouvel entraîneur du Mouloudia
d'Alger, Abdelkrim Bira, touchera un
salaire de 60 millions de centimes
pour un contrat de deux mois renouvelable après sa réunion avec le
président Betrouni. C'est ce qui a
été convenu, même s'il n'a pas encore paraphé son contrat avec la

direction du vieux club algérois.
Connu pour son amour pour le
Mouloudia d'Alger, Abdelkrim Bira
n'a pas hésité à accepter de driver
le MCA et aider l'équipe à se maintenir en L1 Mobilis, et même décrocher la 8e coupe. Pour rappel,
Abdelkrim Bira avait déjà drivé le

Tout en assurant que
les joueurs ne risquent
aucune sanction

BETROUNI :

«Je songe à
démissionner»

Affecté par ce qui s'est
passé hier à Hadjout, le président du Mouloudia d'Alger,
Achour Betrouni, qu'on a contacté, a déclaré: "C'est déstabilisant,
ce n'est pas ainsi qu'on manifeste
notre déception. C'est malheureux parce que ceux sont les
mêmes qui viennent insulter à
chaque fois les joueurs.
Aujourd'hui, ils ont dépassé les
bornes. Je songe sérieusement à
démissionner étant donné que
les joueurs n'ont pas pu s'entraîner. " Interrogé sur l'éventualité
de sanctionner les joueurs qui
ont refusé de s'entraîner,
Betrouni dira : "Comment sanctionner un joueur qui a peur ? Il
ne peut pas s'entraîner. Je ne
peux rien reprocher à ses joueurs
qui craignaient pour leur sécurité." Avant de clore son intervention, on a demandé au président
s'il y aura un changement de lieu
d'entraînement le président nous
répond : "C'est au staff technique
de décider. Ce sera soit au 5juillet ou ailleurs, l'équipe préparera sa demi-finale."

SAÂDI
contacté pour
le poste de
DTS, mais…
Il n'a consommé qu'une seule licence

Il sera sur le banc
face à l'UST
Le nouveau coach du MCA, Abdelkrim Bira, pourra
diriger son équipe samedi face à l'UST à partir du
banc de touche car il n'a consommé qu'une seule
licence cette saison et non deux licences comme
l'ont laissé entendre certains .En effet, le technicien algérien a été à deux doigts de driver le
CABBA au début de saison mais n'a pu trouver un
accord avec les dirigeants bordjis, ce qui fait qu'il
n'a pas signé de contrat. Par la suite, il a entraîné
la JSMS avant de se retirer à cause d'un différend
avec les responsables skikdis. L'ex-coach de
l'Olympic Beja devrait obtenir sa licence de la part
de la DTN aujourd'hui ou demain pour pouvoir diriger son équipe le 16 avril face à l'UST pour le compte des demi-finales de la coupe d'Algérie.

MCA en 2012 lorsqu'Omar Ghrib
était le président du club. Bira avait
dirigé le MCA en quatre matchs en
faisant trois matchs nul et une victoire face au WAT. Bira a été remercié par Omar Ghrib à la fin de la saison. Reste à savoir si Betrouni va
lui renouveler son contrat en fin de
saison, ou bien sera-t-il remercié
comme en 2012 ? La réponse sera
connue début juin.
M. Z.

Comme Hakim Sebâa assume
l'intérim du poste du DTS depuis
le limogeage de Boualem
Laroum, le président Achour
Betrouni a proposé à l'entraîneur
Nouredine Sâadi de lui confier le
poste. Ce dernier a refusé de travailler en tant que directeur technique en précisant à son interlocuteur qu'il travaille en tant
qu'entraîneur en chef de l'équipe
pro. Le président du MCA, qui
veut réorganiser les catégories
jeunes en recrutant un bon technicien, doit prospecter une autre
piste devant le refus de
Nouredine Saâdi. Selon une source sûre, le patron du MCA songe
à recruter un technicien étranger
pour le poste de DTS dès la saison prochaine s'il est toujours à la
direction du vieux club algérois.

2000 tickets vendus hier
Comme tout le monde le sait, c'est
dans la matinée d'hier que la vente
des tickets pour le match des demifinales qui mettra aux prises le MCA
avec son adversaire du jour à savoir
l'UST a commencé. Le premier jour
de la vente n'a pas connu une arrivée importante des fans, étant
donné que juste 2000 tickets ont été

vendus. Il faut dire que les supporters sont très en colère contre leur
équipe et si ça continue comme ça,
le rendez-vous contre Tébessa ne se
jouera pas à guichets fermés. Mais,
il reste encore du temps, on verra
ce que décidera le public du MCA
d'ici le jour J.

Les membres
du CA indifférents
à la détresse du club

ZOUAOUI :

«C'est du jamais vu !»
Le président du conseil
d'administration de la
SSPA/USMB, Lyès
Zouaoui, a été doublement
déçu par le comportement
des membres du CA qui
n'ont pas assisté à la réunion
d'urgence.
De notre correspondant
AMINE DJAAFAR
Les deux membres qui ont
assisté à la réunion sont Achour et
Djamel Matseki, quant à l'autre
actionnaire majoritaire, Taieb
Ezzraïmi, lui avait déjà informé
qu'il était à l'étranger et qu'il ne
rentrera au pays que jeudi
prochain. Cependant, les autres
membres ont brillé par leur
absence.
Zouaoui a voulu tenir cette réunion
pour sensibiliser les actionnaires
quant à la lourde mission qui les
attend afin de l'aider à assurer le
maintien du club et cela ne passera
que par l'octroi des primes de
matches aux joueurs, mais
malheureusement pour ce
responsable, sa démarche n'a pas
abouti et la situation au sein du
club reste la même.
Le président blidéen, Lyès Zouaoui,
n'a pas caché sa déception par les
membres du conseil
d'administration de la
SSPA/USMB. Il nous a indiqué

que seuls Matseki et Achour ont
montré de bonnes intentions : "Le
club est en danger. Il est menacé
par la décente aux enfers, mais il
n'y a eu aucune riposte de la part
des actionnaires qui continuent à
faire la sourde oreille. Le seul
bonhomme et actionnaire du club
qui répond à chaque fois présent et
continue à tendre la main à cette
équipe, est Djamel Matseki mais la
question que je me pose à chaque
fois, jusqu'à quand cette situation
va-t-elle durer ?", nous a déclaré
Zouaoui.
Pas d'argent Les joueurs
blidéens paraissent démotivés
avant le match de la mise à jour de
la 25e journée du championnat de

Ligue 1 Mobilis face au MOB.
D'après nos sources, Zouaoui
devrait leur remettre une prime de
50.000 dinars que ces derniers
attendent toujours. Cette prime est
celle du match nul enregistré à
Zabana contre le MCO.
Aussi, le président de l'USMB
voulait fixer une prime conséquente
pour battre le MOB à Béjaïa, mais
malheureusement, Zouaoui n'a pas
pu concrétiser son vœu, suite à
l'absence des membres du CA lors
de la réunion d'urgence, ce qui veut
dire qu'il n'a pas eu l'aval de ses
membres, et il n'a pas l'argent qu'il
faut afin d'encourager les joueurs.
Entre temps, l'USMB est menacée
plus que jamais par la relégation.
A. D.

Entraînement
au stade Daïdi

Les séances
d'entraînement de
cette formation
de la ville des
Roses ont été
transférés au
stade HamoudDaïdi, et ce, à
cause de la
dégradation de la
pelouse du stade
Brakni, devenue
impraticable.
Zoheir Djelloul
craignait les
blessures au vu
du mauvais état
de la pelouse du
stade Brakni. Et
c'est pour cette
raison qu'il a
maintenu la
domiciliation des
entraînements
avant le match du
MOB sur cette
pelouse du stade
Daïdi.

Les blessés
reprennent

Le premier
responsable du
volet technique,
Zoheir Djelloul,
est soulagé après
le retour des
joueurs blessés,
entre autres
Boudina, Amiri,
Laïfaoui et
Benamara qui
seront présents
face au MOB. Ceci
dit, l'entraîneur
Djelloul aura
toutes ses cartes
entre les mains et
se déplacera à
Béjaïa en
conquérant.

Mardi 12 avril 2016

17

OUNÈS
:
«On n'a pas le choix,
il faut gagner à
Béjaïa»

Le joueur du milieu de terrain de
l'USMB, Hamza Ounès, nous a
fait savoir que le prochain match
de la mise à jour comptant pour
la 25e journée du championnat
de Ligue 1 Mobilis face au
MOB, est décisif et il n'est pas
question de le perdre.
Êtes-vous en forme avant le périlleux
déplacement à Béjaïa ?

Oui, à l'USMB tout le monde est conscient
de la lourde tâche qui nous attend vendredi
face à cette coriace équipe du MOB. La préparation se déroule dans une très bonne
ambiance et on est prêts moralement et physiquement pour bien la disputer.

La défaite du MOB dans la compétition
africaine ne devrait-elle pas vous
compliquer la tâche ?

La donne s'annonce difficile face à une
bête blessée, mais il ne faut surtout pas
oublier que nous aussi on va jouer notre survie. En tous cas, la situation de notre adversaire ne nous intéresse pas et le football n'est
pas une science exacte, il est temps pour
nous d'engranger une première victoire en
déplacement.

Ne pensez-vous pas que la victoire sera
difficile au stade de l'Union maghrébine
face à une équipe qui joue pour la
deuxième place ?

Impossible n'est pas Blidéen et on ira à
Béjaïa pour jouer le tout pour le tout afin
d'éviter une mauvaise surprise et pourquoi
pas revenir avec le gain total de la rencontre,
surtout que les trois points nous permettront
de nous éloigner de la zone rouge.
A. D.

RCA

CE QUE PENSENT

les cadres de la grève

Le clash qui s'est produit la semaine passée entre les joueurs du RCA
et leur président de club, Djamel Amani, suite au refus de ce dernier de se mettre
à table avec certains d'entre eux au sujet de leurs revendications salariales,
a poussé les premiers à entamer un piquet de grève.
De notre correspondant
MOHAMED AZEB
Les joueurs marquent leur présence au stade Ismaïl Makhlouf en
tenue de ville sans prendre part à l'entraînement du jour, une attitude qui,
faut-il le souligner, est suivie par la
majorité des joueurs. Mêmes certains
de ceux qui sont à jour avec la direction du club, ont tenu à afficher
ouvertement leur solidarité avec leurs
camarades. Samedi passé, à l'heure
du match face au Mouloudia d'Alger,
alors que tout le monde prédisait un
forfait, les coéquipiers du capitaine
d'équipe, Nassim Yattou, ont agréablement surpris tout le monde en faisant une entorse à leur piquet de
grève pour répondre favorablement
aux doléances de leurs Vikings mais
aussi aux sollicitations de certaines
bonnes volontés venues pour sauvegarder l'image du club, à l'instar
d'Abdelaziz Mahdjoub et Hassen
Bakir. Une attitude saluée par l'ensemble des présents au stade IsmaïlMakhlouf et largement commentée
par les observateurs présents.
A l'issue du match, la majorité des

joueurs interviewés par les différents
organes de presse, ont en profité pour
pointer du doigt la direction du club
et principalement le président Djamel
Amani, accusé de tous les maux qui
rongent le club depuis l'entame de la
saison. A notre tour, nous nous
sommes approchés de trois cadres de
l'équipe, le capitaine d'équipe,
Nassim Yattou, le leader du groupe,
Hocine Achiou et enfin le buteur de
l'équipe, le Franco-Ivoirien, Ghislain
Guessan pour connaître leurs avis sur
le sujet.
Yattou : «La direction fuit
ses responsabilités»
"Nous avons pris la décision de jouer
juste pour nos supporters car ils le
méritent bien. Nous avons joué pour
prouver que nous vivons des injustices de la part de la direction du club
qui fait tout pour se dérober et fuir ses
responsabilités. Tout le monde
aujourd'hui est au courant qu'on n'a
pas été payé depuis plusieurs mois et
que la direction est incapable d'honorer ses engagements. Comme tout le
monde l'a constaté, elle fuit ses responsabilités à l'approche de la fin de

saison. Tout le monde connaît cette
attitude. Parmi nous, il y a des joueurs
qui n'ont pas touché leurs salaires
depuis huit mois. Est-ce normal ?
Maintenant, on va continuer à se présenter au stade en tenue de ville jusqu'à ce que nos revendications soient
satisfaites de la part de la direction du
club." Cette déclaration émane de
Nassim Yattou, le capitaine d'équipe
des Bleu et Blanc, un joueur qui est
resté fidèle aux couleurs du club lors
du mercato lorsque d'autres joueurs
n'ont pas résisté aux champs des
sirènes pour aller monnayer leurs
talents. Samedi passé, sur et en
dehors du terrain, il a montré à tous
les Vikings sa loyauté au club et dire
qu'il ne lui reste que deux mois et
demi pour être libre comme le vent.
Achiou : «Ce n'est pas
une grève sauvage»
"Ce n'est pas une grève sauvage
comme on en voit partout, mais un
mouvement de protestation à l'endroit de la direction du club car certains joueurs ont besoin d'être payé
par celle-ci, ils ont prouvé leur fidélité
au club en faisant une entorse à leur

piquet de grève et jouer une rencontre
de bonne facture. La rencontre contre
le MCA a prouvé à tout le monde que
le problème n'est pas d'ordre technique mais il faut le chercher ailleurs.
J'espère qu'avec cet éclatant résultat,
les choses vont rentrer dans l'ordre
dans l'intérêt de tout le monde. Le
RCA ne mérite pas ce qui lui arrive à
savoir descendre en Ligue 2 Mobilis."
C'est le cœur d'un joueur qui a roulé
sa bosse dans différents clubs qui s'est
lâché à l'issue de la partie de samedi
passé face au Doyen. Des propos
mesurés qui en disent long sur la
sagesse d'un leader sur et en dehors
du terrain et cadre du vestiaire dans
le groupe des Bleu et Blanc.
Guessan : «Les
revendications des joueurs
sont justes»
"Comme je l'ai toujours dit, le RCA est
une grande famille et j'espère que le
président va régler ces histoires-là car
il y va de l'image du club. Je ne pense

pas que cette grève va continuer car
dès son retour de voyage, le président
va prendre le taureau par les cornes et
régler cette situation. On a un bon
groupe qui, malgré tous les problèmes, est en train de démontrer sur
les terrains qu'il a de la valeur. On ne
peut pas être à l'écart du groupe et ne
pas être solidaire. Les revendications
des joueurs sont justes. On ne peut
pas cacher le soleil avec un tamis.
Incha Allah tout va rentrer dans
l'ordre." Des propos qui concordent
parfaitement avec les déclarations de
ses autres camarades sur le sujet et
qui pointent du doigt une direction
du club. "Notre résultat d'aujourd'hui
est le fruit d'une grosse solidarité
entre nous les joueurs et le staff technique. Ce dernier parle de lui-même
et renseigne bien tous ceux qui pensent qu'on est mauvais." Des propos
tenus à chaud et qui en disent long
sur l'esprit de solidarité qui règne
dans les rangs de l'équipe et entre
joueurs.
M. A.

www.competition.dz

Mardi 12 avril 2016

www.competition.dz Mardi 12 avril 2016

JSK

ASMO

18

Des supporters en conférence de presse

Merine explique
son retour

«Les dirigeants de la SSPA
et du CSA doivent partir»
De notre correspondant
L. M. AZZI
Avant-hier, des supporters asémistes proches de la direction du CSA
ont tenu une réunion avec d’autres
fans dans la salle de la Kasma d’EsSenia. Une réunion médiatisée dans le
but de faire parvenir un message aux
autorités locales. «Nous avons tenu
cette rencontre dans le but de montrer
notre désappointement quant à la
situation dans laquelle se trouve notre
club depuis quelque temps déjà. C’est
arrivé par la faute des dirigeants
actuels qui ont failli dans leur mission.
Non seulement l’équipe est reléguée
après un parcours catastrophique,
mais il y a surtout une gestion qui ne
correspond pas à la réputation du
club. Cette histoire de vente du siège
qui reste encore sous la menace ne fait
que noircir cette gestion qu’on dénonce aujourd’hui devant tout le monde»,
a déploré Belhamidi Lahouari, ancien
membre du comité de supporters qui
ajoute : «On voudrait bien savoir
pourquoi les anciens joueurs du club
sont marginalisés. Le club a besoin de
leurs compétences. Aujourd’hui, il n’y
a aucun ancien dans la gestion du
club. Ce sont les enfants de l’ASMO.
On voudrait savoir aussi pourquoi
Moumouh (NDLR, Saâdoune) est
parti, qu’est-ce qui s’est passé pour

qu’il laisse l’équipe ? A cette question
s’ajoute le cas de la barre technique.
Pourquoi avoir laissé partir Benchadli
? Fallait-il se passer de ses services ?
Et puis, il y a le cas de Medjahed. Nous
savons que certains dirigeants étaient
favorables à son retour, mais d’autres
étaient contre lui. Ces conflits n’ont
pas vraiment servi l’équipe. Et c’est
pourquoi nous demandons le départ
de tous les dirigeants, que ce soit ceux
du club amateur ou ceux de la société.
Ils ont échoué, il faut qu’ils partent.
Nous demandons l’intervention du
wali d’Oran pour mettre fin à cette
situation.»

présence de Larbi Brik, membre de la
famille asémiste et ancien président de
la FAF, Athmane Bendida et Zine
Kheloufi, anciens joueurs de l’équipe
de M’dina J’dida. Le premier s’est
attardé sur les solutions à trouver pour
redonner au club son lustre d’antan.
Les deux autres ont préféré transmettre un message au wali d’Oran
pour solliciter son intervention «afin
de prendre les décisions qu’il faut.
Nous souhaitons une enquête pour
voir de quelle manière a été dépensé
tout cet argent débloqué au profit du
club. Ces dirigeants doivent rendre
des comptes sur la gestion financière».

Brik, Bendida et Zine
Kheloufi présents
Cette réunion a été marquée par la

Boughedda : «Prêt à
injecter 10 milliards»
En marge de cette réunion, un des

«On m’a
donné des
garanties»

supporters a donné la parole à un
mécène nommé Ahmed Boughedda,
prêt, selon lui, à prendre les rênes du
club. «Je suis honoré par la confiance
de ces supporters qui m’ont sollicité
pour venir assister à cette réunion», at-il commencé son allocution, avant de
poursuivre : «Pour votre information,
je suis dans la fabrication de l’or en
Turquie. Je suis aussi entrepreneur
dans l’import-export au Maroc et je
suis actionnaire dans l’entreprise
Sarson. En clair, je suis prêt à injecter
dix milliards pour commencer. Je suis
prêt aussi à mettre les moyens qu’il
faut pour redonner à l’ASMO son
image de marque et pour donner à
l’équipe la place qu’elle mérite.»
Mokhtar Bahla : «On m’a
proposé de l’argent pour
empêcher cette réunion»
Une grave accusation a été dévoilée
par le responsable de la Kasma FLN
d’Es-Senia en marge de la réunion en
question. «Des gens m’ont proposé de
l’argent pour vous empêcher de vous
réunir dans cette salle. Ils m’ont
demandé de ne pas mettre cette salle à
votre disposition. Mais j’ai refusé
parce que je ne mange pas de ce pain
là», a déclaré le dénommé Mokhtar
Bahla sans citer de noms.
L. M. A.

Deux jours après avoir
décidé de quitter ses fonctions d’entraîneur, Hadj
Merine est revenu à de
meilleurs sentiments. «Si je
suis revenu, c’est parce
que les dirigeants et des
proches du club ont fait
appel à moi pour ne pas
laisser l’équipe à l’abandon. Et je ne pouvais rester
indifférent à cet appel. Ils
m’ont appelé pour me
donner des garanties afin
que je puisse reprendre
mon travail. Avec eux, on
s’est entendus pour réunir
tout le monde en prévision
des derniers matches de la
compétition. C’est surtout
dans l’optique de renforcer
l’équipe par quelques
joueurs issus de l’équipe
espoir. En tous les cas, je
dois rencontrer le président dans les jours à venir
afin de mettre les choses
au point», a précisé le
coach asémiste qui a assuré les deux entraînements
de la semaine.
L. M. A.

RCR

Bien négocier la
dernière ligne droite

Tiaïba : «La trêve est
tombée à pic»

De notre correspondant
B. BOUGUELMOUNA

Avant toute chose, un mot sur
votre blessure…

Bien qu’ils aient réussi
à revenir avec un bon résultat de leur déplacement au
20-Août, le week-end dernier, il n’en demeure pas
moins que les Vert et Blanc
du RCR sont appelés à fournir encore plus d’efforts pour
tenter de s’imposer lors des
cinq prochains matchs contre
le CSC, la JSS et l’ASMO à
Zougari et contre l’USMB et
l’USMH en déplacement,
afin de récolter le maximum
de points et sauver le club de
la relégation. Il faut dire que
même si le bon match nul de
samedi dernier a été jugé
d’une grande importance
pour les Relizanais, il reste
insuffisant puisque les Lions
de la Mina sont toujours en
danger. Malgré la grosse
crise financière qui touche le
club et qui a failli entraîner
un forfait lors du dernier
match face au CRB, les
joueurs
semblent
être
conscients de la tâche qui les
attend et se montrent décidés à faire encore le plein en
remportant les cinq prochaines rencontres afin de se
mettre à l’abri et réaliser leur
objectif principal cette saison. Les deux prochaines
rencontres face au CSC et la
JSS sont d’une grande

importance et seule la victoire comptera pour sauver le
Rapid.
Attention, le
parcours sera encore
plus difficile !
Tout de même, les camarades de Benabderrahmane
doivent garder les pieds sur
terre et travailler encore plus
pour maintenir cette cadence, car ils doivent se mettre
dans leur tête que ce qui
reste du parcours sera encore
plus difficile. Un paramètre
que les Vert et Blanc doivent
encore prendre en considération, et ce, afin de ne pas
tomber dans le piège de la
facilité. Ils doivent aborder
les cinq derniers matches
avec tous leurs atouts, mais
aussi avec le plus grand
sérieux afin de récolter le
maximum de points, surtout
que le club est, 13e au classement général.
Le destin des
Relizanais est entre
leurs mains
Cependant, les Lions de la
Mina ont encore leur destin
entre leurs mains puisqu’une
victoire lors des deux prochaines journées face au CSC
et la JSS à Zougari, ne sera
que bénéfique pour les
Relizanais, d’autant plus que
le match d’après sera contre

l’USM Blida qui est un
concurrent direct pour le
maintien. Le staff technique
tentera de miser essentiellement sur le volet psychologique, en demandant aux
joueurs de fournir encore des
efforts pour engranger
d’autres points à l’avenir et
bien profiter de ce qui reste
du championnat pour assurer leur objectif principal le
plus tôt possible.
Un week-end
pour recharger ses
batteries
Les Lions de la Mina semblent être saturés après avoir
fourni beaucoup d’efforts
lors des précédentes rencontres, surtout hors de leurs
bases contre le MCO et le
MOB et dernièrement au
stade du 20-Août contre le
CRB. Devant une telle situation, l’absence de la compétition officielle ce week-end va
permettre aux Relizanais de
recharger leurs batteries et
bien se préparer sur tous les
plans pour le rendez-vous
important face au CSC qui
aura lieu le 23 avril prochain
à Zougari. Le staff technique
devrait apporter quelques
correctifs afin que l’équipe
puisse avoir le rendement
escompté et réussir à bien
négocier les matchs restants.
B. B.

Elle n’est pas grave. J’ai reçu un
coup et cela a causé un petit
hématome qui va se résorber. Je
pense être d’attaque pour la
reprise des entraînements.

Le moins que l’on puisse dire
est que vous êtes l’homme
en forme, ces derniers
jours…

C’est vrai. J’ai eu la chance
d’inscrire des buts qui ont aidé
le Rapid à revenir avec de
bons résultats et celui contre
le CRB a permis à mon
équipe de revenir à la
maison avec un précieux
match nul. Il est vrai que
je ne pouvais pas espérer
meilleur scénario. Mes coéquipiers ont
fait le travail nécessaire pour me
permettre de trouver le chemin des
filets. C’est plutôt eux qui sont à
féliciter.

Le championnat va être à l’arrêt
cette semaine, ce sera, donc, une
occasion pour vous de recharger
vos batteries…

L’arrêt du championnat ce weekend est tombé à pic afin de combler nos
lacunes et recharger nos batteries pour être
prêts pour les prochains matchs.

Et pour ce qui est du prochain match
face au CSC ?

Nous allons le préparer avec beaucoup
de sérieux et d’abnégation. Tout comme
mes coéquipiers, je suis conscient que le

chemin du maintien passe par des
victoires lors des prochains matchs, à
commencer par celui face au CSC.

Vous pensez donc assurer le
maintien pour votre première
saison en L1 Mobilis…

Je suis sûr que nous
sommes capables
d’atteindre notre objectif,
nous possédons de
très bons joueurs
pétris de qualités
qui sont entourés
d’éléments
d’expérience, alors
on va se donner à
fond pour atteindre
notre objectif et nous
ne baisserons pas les
bras. Vous savez, les choses
vont très vite en football et
les retournements de
situation font le charme
de ce sport.

Mais cet objectif
exige de vous
beaucoup
d’efforts. Etes-vous en mesure
de les fournir ?

Nous sommes des
professionnels et nous devons
agir en tant que tels. A nous
d’assumer et de porter haut les
couleurs du club. Le Rapid est un
grand club et il le restera.
B. B.

Après l'USMA et le MOB

HANNACHI

Le CSC

à la recherche de
nouveaux sponsors

Le premier responsable de la
formation du Djurdjura a multiplié les
contacts avec les industriels de la région
et même les autres hommes d'affaires
de notre pays, rien que pour essayer de
convaincre quelques sponsors à venir
aider l'équipe sur le plan financier.
Comme tout le monde le sait,
l'opérateur de téléphonie mobile,
Ooredoo en l'occurrence, est le seul
sponsor de l'équipe phare de la
Kabylie. Mohand Chérif Hannachi sait
bien que la présence de plusieurs logos
de sponsors sur le maillot de l'équipe
première est une nécessité pour que la
formation du Djurdjura puisse renouer
avec les titres et les belles aventures
continentales. Pour cette raison, le
président du club le plus titré d'Algérie
veut au moins voir deux nouveaux
sponsors débarquer cet été à Tizi
Ouzou pour s'ajouter au sigle
d'Ooredoo sur le célèbre maillot jaune
et vert. A la JSK, les responsables
veulent réaliser un bon recrutement et
montrer une bonne équipe pour la
nouvelle saison mais l'argent reste le
nerf de la guerre et une hirondelle ne
fait pas le printemps, pour cette raison,
le numéro un de la Jeunesse sportive de
Kabylie souhaite concrétiser la venue
de deux ou trois sponsors dans les plus
brefs délais, il fait même de cette affaire
l'une des grandes priorités de la
direction avant la fin de cette saison.

s'intéresse

à Raïah

Libre de tout engagement au mois de juin
prochain, Malik Raïah est sollicité de
partout en cette fin de saison.
PAR N. BOUMALI
Le président de
l'USMA, Rebouh Haddad, a
officiellement contacté son
manager Kamel Marek en vue
de le recruter la saison avant
que les responsables du MOB
et du CSC n'entrent en course
pour son acquisition. Sa cote
monte au fur et à mesure que
la fin de saison approche et si
la direction de la JS Kabylie
ne lui renouvelle pas dans les
jours à venir, elle risque de le
perdre au mois de juin.
L'enfant de Mirabeau accorde
sa priorité au club de son
cœur pour peu que la
direction l'estime à sa juste
valeur, mais ses négociations
avec ses responsables n'ont
toujours pas abouti.
Se concentrant exclusivement
à ses matches, Raïah a chargé
son manager d'étudier toutes
les propositions émanant des
autres clubs avant de prendre
une décision définitive
concernant son avenir. La

balle est désormais dans le
camp des dirigeants puisqu'il
est disposé à rempiler pour
peu qu'ils lui accordent une
petite augmentation par
rapport à leur première
proposition.
Le suspense Pas
vraiment satisfait de l'offre
qui lui a été faite par les
responsables de la JSK, Raïah
veut prendre tout son temps
avant de trancher sur son
avenir. Le vice-président
Malik Azlef nous a confié, il y
a quelques jours de cela, que
le cas de Raïah est sur le point
d'être résolu et qu'il ne reste
que d'infimes détails à régler
pour que la transaction
aboutisse. Toutefois, une
source digne de foi rétorque
que pour que le joueur
renouvelle son bail au profit
des Jaune et Vert, la direction
doit encore faire un effort sur
le plan financier. La
proposition qui lui a été faite
par celle-ci est de 120 millions

Mouassa veut récupérer
Rahal, Raïah, Ferhani et
Ferrahi pour le match
devant l'USMB
Les absences ont
vraiment faussé
les calculs de
Mouassa lors
de la
rencontre de
son équipe de
samedi passé
devant le NAHD.
Le coach kabyle
n'a pas pu compter
sur ses trois milieux récupérateurs en
plus bien sûr de Ferhani. D'ailleurs, le
staff technique de la formation kabyle
a titularisé Ziti et Aïboud au milieu
défensif. Cette mini-trêve tombe donc
à pic pour la JSK. Le staff technique et
le staff médical vont sans aucun doute
profiter de cet intermède pour
récupérer les quatre joueurs blessés
qui n'ont pas pris part au dernier
rendez-vous de l'équipe en
championnat. Le premier responsable
de la barre technique des Jaune et Vert
qui veut réaliser un bon résultat à
Blida mise sur le retour des blessés et
aussi sur la bonne forme de tous les
éléments de l'effectif kabyle. De son
côté, le médecin de l'équipe avait
promis de remettre sur pied les quatre
joueurs cités ci-dessus d'ici la reprise
des entraînements qui est prévue
après-demain après-midi au stade 1erNovembre de Tizi-Ouzou.
A. H.

7

de centimes et depuis il n'y a
eu aucun rendez-vous entre le
vice-président Azlef et le
manager Marek. Les
responsables de la JSK
préfèrent patienter encore
quelques jours avant de
poursuivre les négociations
avec leur milieu de terrain,
mais cela pourrait jouer en
leur défaveur surtout que le
joueur est convoité par
plusieurs clubs de Ligue 1

Mobilis. Le président de
l'USMA compterait même le
relancer à la fin du
championnat, car il fait de son
recrutement l'une de ses
priorités pour la saison
prochaine. Raïah a fait preuve
d'une grande régularité cette
saison et c'est pour cela que
les supporters de la JSK
souhaitent tous son maintien
dans l'effectif de la saison
prochaine.
N. B.

Les membres du CA appelés
à mettre la main à la poche…
Sur un autre plan, les membres du CA
sont appelés à mettre la main à la poche
de temps en temps afin de subvenir
aux besoins du club. C'est vrai, un ou
deux membres n'hésitent pas et à
chaque fois à sortir des sommes
d'argent de leurs propres comptes afin
d'aider la direction à régler plusieurs
situations mais ça serait vraiment bien
de voir les autres membres aussi mettre
de temps en temps la main à la poche,
avec la participation de tous les
membres du CA, les choses
s'amélioreront sur le plan financier et
l'équipe pourra retrouver son lustre
d'antan dans un avenir très proche.
A .H.

BERCHICHE : «On fera le maximum
pour finir le championnat en force»
Le défenseur
central des Jaune
et Vert a réalisé un
bon match samedi
passé contre le
NAHD.
Le natif d'Ath Douala
était très content à l'instar
des autres joueurs de
l'équipe à l'issue de la
rencontre de son équipe,
Berchiche nageait même
dans le bonheur : " C'est
toujours un grand plaisir
de gagner, une victoire fait
du bien à tout le monde,
les supporters sont très
contents et c'est le plus
important à mes yeux ",
nous dira l'ancien
pensionnaire du MCA
avant d'ajouter : " C'est
vrai, nous avons trouvé
quelques difficultés pour
battre le NAHD mais en
toute modestie, je peux
vous dire que notre
victoire est amplement
méritée, on a réalisé

l'essentiel, à savoir les trois
points qui sont restés à la
maison, et puis, on a
réussi un bon coup ces
derniers temps, on a
enchaîné trois victoire de
suite, ce qui va permettre
à l'équipe de jouer les cinq
matchs restants du
championnat sans aucune
pression surtout qu'avec
Mouassa on a retrouvé la
joie de jouer et la
confiance. " Concernant
l'avenir de son équipe,
Koceila Berchiche reste
optimiste et confiant en
même temps concernant
une fin de saison en
fanfare de son équipe : "
Comme je vous l'ai déjà
dit, avec les neuf points
qu'on a récoltés lors des
trois derniers matchs du
championnat, on abordera
les matchs restants de la
saison avec une grande
confiance, on jouera sans
aucune pression, ce qui va
nous faciliter les choses,
une chose est sûre, on fera
le maximum pour finir en
force le championnat, on

ne va pas brûler les étapes
et surtout on ne doit pas
tomber dans le piège de
l'euphorie, au contraire, on
va gérer match par match
avec l'idée de récolter le
maximum de points lors
des cinq matchs qui
restent à jouer et incha
Allah, on ne va offrir que
de la joie en cette fin de
saison à nos supporters. "
Pour conclure, le
défenseur des jaune et
Vert parle de ses deux
dernières belles
prestations : " Lors de
chaque rencontre, je
donne le meilleur de moi,
je joue sans faire le
moindre calcul, j'essaye à
chaque fois d'aider
mon équipe à
gagner ses matchs,
je mets toujours
l'intérêt de l'équipe
au-dessus de toute autre
chose, je vais redoubler les
efforts pour continuer sur
cette bonne voie et faire
profiter mon équipe de
ma belle forme. "
A. H.

www.competition.dz Mardi 12 avril 2016

6

www.competition.dz

LIGUE 1 MOBILIS

JSMB

6 à 8 joueurs à recruter

1 GARDIEN,
2 DÉFENSEURS,
2 MILIEUX ET
2 ATTAQUANTS CIBLÉS
PAR N. BOUMALI
Installant la commission de
recrutement samedi dernier, le
président Hannachi commence
d'ores et déjà à préparer la saison
prochaine. Il a certes décidé de
garder l'ossature de l'exercice actuel,
mais d'après une source proche de la
direction, les membres de la CR
recruteront 6 à 8 joueurs susceptibles
d'apporter un plus à l'équipe. La
direction attendra bien sûr la fin du
championnat pour se pencher d'une
manière définitive sur le
recrutement, mais d'après les échos
qui nous sont parvenus, tous les
compartiments seront renforcés au

mois de juin. Au sein de la direction,
on parle même de l'éventualité de
recruter un gardien et cela malgré la
présence de Doukha, Boultif et
Messaoudi. L'actuel portier de
l'ASO, Salhi, en l'occurrence, répond
parfaitement au profil que
recherchent les responsables des
Jaune et Vert. Il est jeune et il est
pétri de qualités.
En défense, la priorité est d'enrôler
deux défenseurs centraux. L'axe
central est l'un des points faibles de
l'équipe cette saison et son
renforcement devient plus qu'une
nécessité. Il faut dire néanmoins
qu'on parle de plus en plus de
l'éventuel retour de Rabie Meftah.

D'ailleurs, il y a quelques jours de
cela, le vice-président Malik Azlef
nous a indiqué que Meftah est un
joueur de valeur et qu'il intéresse
beaucoup la direction des Canaris.
Le milieu sera aussi renforcé. Les
départs de Kamel Yesli, Eliès Seddiki
et Salim Boumechra à la fin de la
phase aller oblige les dirigeants à
engager au moins deux milieux à
l'intersaison. Sauf d'un changement
de stratégie de dernière minute, la
direction recrutera deux
récupérateurs. Si Rachid Ferrahi n'est
pas maintenu dans l'équipe pour une
raison ou une autre, la JSK se
retrouvera avec un seul récupérateur
de métier, à savoir Malik Raïah si les

dirigeants réussissent bien sûr à le
convaincre de prolonger son contrat.
Enfin, en attaque, le souhait des
responsables est d'engager un
chasseur de buts et un véritable
ailier. La JSK dispose actuellement de
deux attaquants de pointe, Banou
Diawara et El-Hadi Boulaouidat, en
l'occurrence, mais cela ne suffit pas
surtout qu'ils ne sont pas réguliers.
Les dirigeants se sont rendu compte
que pour jouer le titre, il leur faudra
un attaquant racé capable de percer
n'importe quelle défense et cela en
plus d'un bon ailier.
Pour ne pas refaire les erreurs des
années précédentes, les dirigeants
étudieront minutieusement le profil
des joueurs qu'ils cibleront avant
d'entamer les négociations avec eux.
Et le dernier mot reviendra à
l'entraîneur Kamel Mouassa auquel
les dirigeants font entièrement
confiance.
N. B.

Doukha appelé à revoir
son salaire à la baisse
financières. Le gardien Doukha
coûtera pour cette saison
uniquement 2,640 milliards de
centimes. C'est une somme
astronomique pour une équipe qui
n'est même pas certaine de terminer
la saison sur le podium. Doukha fait
partie des meilleurs gardiens de
notre championnat, mais si on croit
notre source, son maintien sera
tributaire de sa disposition à revoir
à la baisse ses exigences
financières. Il sera libre de tout
engagement au mois de juin et les
dirigeants tenteront certainement
de trouver un accord avec lui, mais

Selon une source proche de la
direction, le capitaine Ali Rial ne
figurera pas dans l'effectif de la
JSK la saison prochaine. Même si
les dirigeants tenteront de
démentir l'information du nonmaintien de Rial dans leur effectif
pour ne pas le déstabiliser en
cette fin de saison, notre source
révèle qu'il est hors de question de
garder un joueur âgé de 36 ans.
L'ambition de la direction la saison
prochaine est de jouer le titre et
pour concurrencer l'USMA, pour ne
citer que cette équipe, la JSK a
besoin de joueurs qui ont soif des
titres. Libre de tout engagement
au mois de juin prochain, l'expensionnaire des Rouge et Noir
sera remercié par la direction pour
tous les services qu'il a rendus à
l'équipe ces 6 dernières années. Il
ne quittera pas le club par la
petite porte surtout, d'autant qu'il
a été l'artisan du maintien de la
JSK en Ligue 1 Mobilis la saison
dernière, mais comme il
commence à prendre de l'âge, il
sera prié de chercher un club au
mois de juin prochain. D'après
certaines indiscrétions, Rial
n'aurait pas attendu que la
direction lui montre la sortie pour
penser à son avenir. Il aurait reçu
déjà des offres et il n'attend que
la fin du championnat pour
trancher sur sa prochaine
destination. Il touche un salaire de
150 millions de centimes par mois
et son départ permettra aux
dirigeants d'engager un défenseur
de valeur pour un salaire inferieur
au sien.
N. B.

en cas de refus de sa part de revoir
son salaire à la baisse, la direction
sera dans l'obligation de chercher
un autre gardien au mois de juin
prochain. Etant en fin de carrière,
l'enfant de Chlef refusera sûrement
de voir son salaire réduit, surtout
que certaines équipes commencent
déjà à s'intéresser à lui. Il est utile
de rappeler que lors de sa première
saison sous le maillot des Canaris,
son salaire était de 200 millions de
centimes par mois avant d'être
augmenté de 40 millions de
centimes lors de sa deuxième
saison.
N. B.

LES SUPPORTERS SOUHAITENT

Bentiba, Hamzaoui, Aït-Ouamar et Bencherifa
Même s'il reste encore
cinq matchs avant la fin du
championnat, à la JSK, on
songe déjà au mercato
estival.
Les responsables de la
formation de la ville des Genêts ne
veulent pas aborder le sujet du
recrutement pour le moment, la
priorité des hauts responsables du
club cher à Mohand-Chérif
Hannachi est le podium, Hannachi et
ses proches collaborateurs veulent
coûte que coûte terminer le
championnat en force, avec une
place qualificative à une compétition
continentale comme prime,
néanmoins, quelques dirigeants de
l'équipe n'ont pas hésité à cocher
quelques noms de joueurs de notre
championnat sur leurs calepins ou
de les proposer au premier
responsable du club. De leur côté, les
fans du club phare du Djurdjura qui

sont très satisfaits des derniers
résultats de l'équipe rêvent dès
maintenant d'une dream team pour
la saison prochaine surtout que les
dirigeants du club n'ont pas cessé de
déclarer ces derniers temps qu'ils
monteront une grande équipe cet été,
une équipe qui sera capable de
renouer avec les titres dans un avenir
très proche. Bref, sur les réseaux
sociaux, les fans des Canaris
réclamaient plusieurs grands noms,
les supporters jaune et vert
demandent à travers les différentes
pages de l'équipe un renfort de
qualité et les noms de Hamzaoui,
Bencherifa, Bentiba et Aït-Ouamar
qui reviennent à chaque fois. Le
centre-avant du MOB sera en fin de
contrat en fin de saison, ce qui
pourrait faciliter les choses aux
responsables de la JSK, c'est la même
chose d'ailleurs pour Bentiba, ce
dernier et selon une source très
proche de la direction des jaune et
Vert a déjà donné son accord de
principe aux émissaires de

«

Hannachi. De son côté, Bencherifa
qui voulait revenir l'été passé à la
JSK sera lui aussi en fin de contrat et
il n'hésitera pas la moindre seconde
pour dire oui aux membres de la
commission de recrutement de la
formation du Djurdjura, lui qui, à
chaque mercato, souhaitait revenir à
Tizi Ouzou. Certes, avec la
présencede Ferhani et de Medjkane
l'équipe n'aura pas besoin d'un autre
arrière gauche, mais Bencherifa
pourra jouer facilement au milieu de
terrain. Enfin, Hamza Aït-Ouamar
est aussi souhaité par les fans jaune
et vert, lui qui était la priorité de
Hannachi l'été dernier mais l'ancien
joueur du CRB a préféré rester à
l'USMH, peut-être que cet été le
capitaine des banlieusards jugera
utile de changer d'air, et puis, il
faudra aussi que les dirigeants du
club chéri par Mohand-Chérif
Hannachi jugent de leur côté utile de
recruter ce joueur et de répondre
favorablement aux souhaits de leurs
supporters.
A. H.

19

BENSAHA

Pas de
renouvellement
de contrat
pour Rial

Il coûte au club près de 3 milliards par an

La direction de la JS Kabylie est
favorable pour le maintien de
Doukha à condition qu'il accepte de
revoir son salaire à la baisse.
Touchant une mensualité de 240
millions de centimes, l'international
gardien des Jaune et Vert a alterné
le bon et le moins bon cette saison.
Il affiche une forme éblouissante en
ce moment, mais les dirigeants
estiment qu'un salaire de 240
millions de centimes pour un
gardien, c'est beaucoup. Et en cette
période de vaches maigres, les
dirigeants sont appelés à gérer à
bon escient leurs ressources

Mardi 12 avril 2016

On ne baissera
pas les bras»

L’attaquant des Vert et Rouge, qui reste muet depuis
quelques journées, affirme que lui et ses coéquipiers
sont en mesure de relever le défi et de permettre à la
JSM Béjaïa de rester dans le championnat de Ligue 2
Mobilis.

Les joueurs se trouvent depuis hier à Chlef

La JSMB fuit
la pression
Alors que la reprise des entraînements était prévue pour
dimanche après-midi, la direction des Vert et Rouge, en
concertation avec le staff technique, a pris la décision de
programmer un mini-regroupement à Chlef.
De notre correspondant
BADR-EDDINE ZAOUCHE
Alors que beaucoup
redoutaient des
débordements lors de la
séance de reprise qui a été
programmée dans la journée
de dimanche, les dirigeants
du club ont finalement pris
la décision d’éloigner les
joueurs de la pression qu’ils
allaient certainement subir
de la part des supporters,
qui restent en colère après
les derniers résultats qu’a
enregistrés le club. Cette
situation a contraint les
dirigeants de la JSMB et sur
demande du staff technique,
qui craignait des
perturbations dans le cycle
de préparation, de
programmer un petit
regroupement avant la
rencontre de vendredi.
Ainsi, les camarades de
Djebarat se sont déplacés

dans la ville de Chlef hier, et
cela, afin de préparer
convenablement la
prochaine rencontre face à
l’ASO.
La délégation des Vert et
Rouge, qui avait rejoint la
ville de Chlef dans la
journée de lundi, a pris ses
quartiers à l’hôtel El-Hadef
qui se trouve au centre-ville
de l’ex-El-Asnam. Les
joueurs éliront ainsi
domicile dans cet hôtel de
ville jusqu’à vendredi, date
de la rencontre qui opposera
le doyen des clubs kabyles
aux Lions du Cheliff et qui
entre dans le cadre de la 27e
journée du championnat de
Ligue 2 Mobilis.
2 lieux
d’entraînement
Connaissant très bien la
région pour avoir été
l’entraîneur pendant
plusieurs années de l’ASO
Chlef, Lamine Kabir aura le

choix entre deux lieux
d’entraînement dans les
communes d’Oued Fodda et
Boukadir. Le coach des Vert
et Rouge, qui veut préparer
son groupe dans les
meilleures conditions
possibles, aura ainsi à sa
disposition deux terrains
pour les entraînements.
2 séances
Le staff technique des Vert
et Rouge, avait établi un
programme assez chargé
pour préparer le groupe
pour la prochaine rencontre
en championnat. Les joueurs
auront ainsi droit à deux
séances d’entraînement pour
la journée d’aujourd’hui, et
cela, afin de se préparer
convenablement pour les
prochaines rencontres qui
seront décisives pour la
JSMB.
B. E. Z.

La JSM Béjaïa n’arrive toujours pas à
remporter une victoire dans ce
championnat, selon vous, quel est le
problème ?

Pour tout vous dire, on n’arrive toujours
pas à comprendre ce qui nous arrive.
Depuis le début de cette phase retour, on
éprouve d’énormes difficultés sur le terrain. Pourtant, tout a été mis en œuvre
pour qu’on puisse réussir une saison honorable. Je pense que c’est un problème de
confiance et nous les joueurs nous traversons une période de doute.

La semaine dernière, vous avez réalisé
une belle prestation en menant au
score et en étant supérieurs à l’ASK,
mais il aurait suffi d’une petite erreur
pour tout remettre en cause …

C’est devenu récurent depuis quelques
journées, on réalise souvent de belles prestations et on arrive à se créer plusieurs
occasions. Comme je viens de vous le dire,
le manque de confiance en soi nous joue de
mauvais tours. Une chose est sûre, nous on
se donne à fond sur le terrain et parfois, il
suffit d’une petite erreur d’inattention
pour que tout soit remis en cause.

où on avait sorti de grosses prestations
face aux grands clubs. On tâchera de rééditer l’exploit et, cette fois, avec une seule
idée en tête, permettre à la JSMB de se
maintenir.

Les supporters sont montés au
créneau et vous accusent de ne pas
vous donner à fond sur le terrain …

Je pense qu’un supporter a le droit de
s’inquiéter pour son club. C’est grâce aux
fans qu’on vient au football. Quand on voit
la série de résultats que nous avons enregistrés depuis le début de cette phase aller,
je trouve que c’est logique que les supporters de la JSM Béjaïa expriment leur colère.
Mais de notre côté, on doit rester unis et
solidaires, nous savons très bien que notre
destin est entre nos mains et qu’il suffira
de remporter des victoires pour que le club
puisse se maintenir en Ligue 2 Mobilis.
B. E. Z.

Depuis l’arrivée de Kabir, on a constaté
un autre état d’esprit de la part des
joueurs, pensez-vous qu’il a apporté
autre chose avec lui ?

Je pense que les changements d’entraîneurs surviennent toujours dans des
moments difficiles. C’est vrai que depuis
l’arrivée de Kabir, on est beaucoup plus
combatifs sur le terrain. Je pense que c’est
par rapport à son état d’esprit. C’est quelqu’un qui veut qu’on se donne à fond sur
le terrain et il transmet cela aux joueurs. Je
ne vous cache pas qu’on s’adapte mieux à
sa méthode de travail. J’espère seulement
qu’on réussira à réaliser le maintien avec
lui et son staff technique.

En parlant de sauver le club, il ne vous
reste que 4 rencontres avant la fin du
championnat, comment voyez-vous
cela ?

Certes, nous avons un calendrier défavorable. Mais je pense qu’on a les moyens
et les capacités de sauver la JSMB. Nous,
les joueurs, on est animés d’une grande
volonté et on jouera le reste des rencontres
comme des finales. Comme à la phase aller

CABBA

De nombreuses

ABSENCES

Sept joueurs seulement étaient
présents au stade 20-Août 1955 de
Bordj Bou-Arréridj à la reprise des
applications. Il s’agit du premier
keeper Toual, des deux attaquants
Hamimid et Bouguelmouna,
d’Oussalah et Mebarkia (deux espoirs
récemment promus en seniors), et des
deux espoirs Bencheikh et Tayoub.
Autrement dit, la plupart des joueurs
se sont absentés alors qu’un match
capital attend l’équipe vendredi athome contre l’USC (27e journée de L2
Mobilis).

Le trafic Réunion des
routier membres du CA
Certains joueurs, à l’instar de
Zerguine, pour ne citer que lui,
ont justifié leur absence par la
soi-disant grande circulation
sur l’autoroute est-ouest.
Pourtant, la reprise était
programmée à 16h 30, les
joueurs avaient tout le temps
pour arriver à Bordj, à
condition d’avoir pris des
précautions, en envisageant un
départ de bonne heure,
souligne l’entraîneur en chef,
Belkacemi.

Les membres du CA se réuniront aujourd’hui
vers 17H, nous communique-t-on, pour
«désigner» le successeur de Boudjelal.
Théoriquement, le nouveau président du CA sera
Moussa Merzougui, conformément à ses propres
déclarations : «J’ai un eu un entretien personnel
avec le chef de l’Exécutif, lequel, en concertation
avec le DJS, m’avait proposé de prendre les
commandes du CABBA en tant que président du
CA.»
N’hésitant pas un instant, Moussa Merzougui,
qui revient d’un court voyage en France, a sitôt
répondu favorablement à la sollicitation du chef
de l’Exécutif.

MERZOUGUI :
«Je ferai mon
possible pour verser
aux joueurs une
partie de leur dû»

Notons que Merzougui s’est engagé à verser une
partie des dus des joueurs juste après le départ de
Boudjelal. «Je leur verserai deux à trois salaires le
plus tôt possible», avait-il déclaré. Va-t-il tenir ses
promesses ? Les prochains jours nous le diront.
L. B.

20

www.competition.dz

Mardi 12 avril 2016

PUBLICITÉ

www.competition.dz Mardi 12 avril 2016

USMA

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

BENKHEMASSA :

Wilaya de Blida
Daïra de Meftah
Commune de Djebabra

on promet de battre le Mouloudia»
«Il n'y a aucun malaise au sein de l'équipe»

Le Président de l’APC de DJEBABRA lance un avis
d’appel d’offres ouvert avec exigence de capacités minimales
pour la réalisation du projet suivant :
Réalisation Tribune + Mur de clôture Stade communale
Debabra.

Le jeune milieu de terrain
talentueux de l'USMA, Mohamed
Benkhemassa, revient dans cet
entretien sur les deux dernières
défaites concédées en
championnat respectivement face
au RCR et à la JSS. L'international
olympique usmiste promet un
retour en force à partir du
prochain derby algérois qui mettra
aux prises son équipe avec le
MCA. Il ajoute que le doute ne
doit en aucun cas s'installer dans
les esprits des joueurs et que lui et
ses coéquipiers sauront surpasser
cette situation difficile.

Compétition / PUB

ANEP 412 809 du 12/4/2016

Même les plus grandes équipes
au monde traversent un passage à
vide, donc, il ne faut pas
s'inquiéter. J'avoue que ce n'est pas
évident de maintenir le même
rythme tout au long de la saison,
d'autant plus qu'on a joué plus de
quarante matchs depuis l'entame
de la compétition officielle.
Personnellement, je suis optimiste
quant au reste du parcours parce

Nb : il est demandé aux soumissionnaires de respecter les
conditions définies dans le cahier des charges. Les
soumissions doivent être adressées à Monsieur le Président de
l’Assemblée populaire communale de Djebabra sous triple
plis fermés et cachetés ; l’enveloppe extérieure devra être
anonyme et porter uniquement la mention «ne pas ouvrir».
Les soumissions non accompagnées des pièces
administratives prévues par la réglementation seront
irrévocablement rejetées.
Les soumissionnaires sont invités à assister à la séance
d’ouverture des plis qui se tiendra le dernier jour
correspondant à la date limite de dépôt des offres à 13 heures
(treize heures). La date de dépôt des offres est fixée à 15 jours
à compter de la première parution dans les quotidiens
nationaux et le BOMOP.
Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres
pendant une durée de 111 jours à compter de la date de
l’annonce.

Avec treize points d'avance sur
notre premier poursuivant, je crois
que c'est un écart considérable qui
nous permettra de gérer la suite
du parcours dans la sérénité.
Encore un petit effort et on sera
champions, mais à conditions de
retrouver notre bonne dynamique
à partir du derby face au MCA.

C'est une défaite amère qu'on a
du mal à digérer car on ne s'y
attendait pas du tout. On a tout
fait pour gagner, mais on s'est
heurtés à une excellente formation
de la JS Saoura qui a su gérer le
match. Le but qu'on a encaissé
nous a perturbés car si on a été les
premiers à marquer, on aurait pu
gagner. On regrette beaucoup la
victoire, mais on doit désormais
mettre ce faux pas aux oubliettes
et se concentrer sur les prochains
importants rendez-vous qui nous
attendent.

Vous avez concédé votre
deuxième défaite de suite, à
votre avis quelles sont les
raisons de votre passage à
vide ?

L’offre financière contient :
01. Lettre de soumission datée, visée et signée
02. Le bordereau des prix unitaires (BPU)
03. Le devis quantitatif et estimatif visé par le
soumissionnaire (DQE)

ANEP 412 812 du 12/04/2016

Après les deux derniers revers
en championnat, vous vous êtes
compliqué la tâche pour
triompher le plus tôt possible,
que pouvez-vous nous dire à ce
sujet ?

Tout d'abord, quel commentaire
faites-vous de votre défaite
concédée face à la JS Saoura ?

L’offre technique contient :
01. Déclaration à souscrire
02. Cahier des charges
03. Délai et planning

Compétition / PUB

Mouloudia effacera les deux
dernières défaites amères
concédées en championnat. On
sait que nos supporters sont déçus,
on leur promet de gagner le derby
pour leur procurer de la joie,
surtout quand on sait qu'une
victoire dans un derby aura un
goût spécial. On doit tirer profit de
cette trêve pour préparer
l'important rendez-vous du 22
avril prochain dans les meilleures
conditions. J'espère qu'on sera
dans notre meilleur jour car on
aura besoin de la victoire pour
remettre le train sur les bons rails.

Entretien réalisé par
ANIS S.

Les entreprises intéressées par le présent avis d’appel
d’offres peuvent retirer les cahiers des charges auprès de
l’APC de Djebabra, contre paiement de 1.000,00 DA.
Les offres doivent être accompagnées des pièces
administratives prévues dans le cahier des charges :
Dossier de candidature contient :
01. Une déclaration de candidature
02. Déclaration de probité
03. Statuts de la société
04. Registre de commerce
05. Certificat de classification et de qualification domaine
Bâtiment catégorie 02 et plus
06. Les bilans des trois dernières années et les références
bancaires
07. Moyens humains et matériels
08. Références professionnelles

Les choses
sérieuses
commencent
aujourd'hui

«Pardon à nos supporters,

AVIS D’APPEL D’OFFRES OUVERT AVEC EXIGENCE DE
CAPACITES MINIMALES N°02/2016

Parlons de vous, vous vous êtes
imposé comme un titulaire
indiscutable au sein de l'équipe,
êtes-vous satisfait de vos
prestations ?

que je suis persuadé que mes
coéquipiers et moi sauront
remonter la pente.

Vous êtes condamnés à gagner
le derby face au MCA car un
nouveau faux pas risque de vous
plonger dans le doute, qu'en
pensez-vous ?

Le doute ne pourra en aucun cas
s'installer dans nos esprits. On a
un caractère fort, l'équipe est
composée de joueurs

expérimentés, je suis sûr qu'on
pourra revenir en force très
prochainement. La saison passée
on avait passé des moments plus
difficiles, mais on avait pu
surpasser la situation.

Alors vous êtes déterminés à
remporter le derby face au MCA,
n'est-ce pas ?

Bien évidemment, sinon, il vaut
mieux rester à la maison. Je crois
qu'une brillante victoire face au

Si je me suis imposé comme
titulaire, c'est grâce à mes efforts
fournis aux entraînements. Le plus
important pour moi, est de
contribuer aux différents succès de
mon équipe. J'espère que j'ai été au
niveau des attentes de tout le
monde et que j'ai accompli mon
rôle convenablement dans tous les
matchs que j'ai disputés.

Un dernier mot…

5

On demande pardon à nos
supporters, on leur promet de
rectifier le tir à l'occasion du grand
derby algérois face au MCA.
A.S.

Finalement, c'est cette aprèsmidi, à partir de 17h au stade
Omar-Hamadi de Bologhine, que la
reprise du service aura lieu.
Après avoir bénéficié de deux
jours de repos, c'est aujourd'hui
que les coéquipiers du capitaine
Khoualed reprendront le chemin
des entraînements pour entamer
la préparation en prévision de la
reprise du championnat, à
l'occasion du grand derby algérois
qui les opposera au MCA.
Désormais, ils doivent mettre les
deux dernières défaites en
championnat aux oubliettes et se
concentrer sur le rendez-vous du
22 avril prochain vu sa très
grande importance. Ainsi donc, le
compte à rebours pour le derby
face au Mouloudia commence
déjà et les protégés de Hamdi
doivent se préparer
convenablement durant la trêve
afin de remettre le train sur les
bons rails à partir de la reprise
du championnat.

Demain,
du biquotidien
au menu

Le staff technique de l'USMA
augmentera la charge de travail
demain. Les coéquipiers de Ferhat
effectueront deux séances
d'entraînement, la première aura
lieu dans la matinée, tandis que
la deuxième se déroulera en fin
de journée.

Jeudi, match
amical face au CRB

Comme il fallait s'y attendre, et
afin que les joueurs restent
compétitifs, les membres du staff
technique de l'USMA ont décidé de
programmer un match amical
pour jeudi. Le sparring-partner a
été trouvé puisqu'il s'agit du CRB.
Ce sera sans nul doute un test
riche en enseignements pour les
Usmistes face à une très bonne
équipe du CRB. Le coach Hamdi et
ses collaborateurs misent
beaucoup sur cette joute amicale
afin de combler les lacunes
constatées lors des deux derniers
matchs du championnat et
parfaire ainsi les réglages qui
s'imposent en prévision du grand
derby algérois face au MCA. Il est
à noter que le match amical face
au CRB aura lieu au stade OmarHamadi de Bologhine, mais reste
à savoir si ce galop
d'entraînement sera ouvert pour
le public ou il se déroulera
à huis clos.
A. S.

Les supporters appellent à la mobilisation
La dernière défaite concédée à la
maison face à la JS Saoura est,
certes, restée en travers de la
gorge des supporters usmistes.

Compétition / PUB

ANEP 412 855 du 12/4/2016

Après la débâcle de Relizane, ils
attendaient une belle réaction de la part des
joueurs lors de la rencontre de samedi
dernier, mais ces derniers sont passés
complètement à côté de la plaque en
enregistrant un nouveau faux pas en
championnat. Bien qu'ils soient en colère
après la prestation médiocre des
coéquipiers d'Andria fournie face à la JSS
qui étaient, faut-il le dire, méconnaissables,
il n'en demeure pas moins que les
inconditionnels usmistes appellent à la
sagesse. Ils se sont tous mobilisés à travers
les réseaux sociaux en se disant unanimes
pour rester aux côtés de leur équipe, qui a
quasiment assuré le titre du championnat
avec un écart considérable sur son premier

situation et de remettre ainsi le train sur les
bons rails.

poursuivant, en ces moments difficiles, et
de continuer à soutenir les joueurs afin de
les aider à remonter la pente. Les joueurs
s'apprêtent à disputer un très important
match, à savoir le grand derby algérois qui

les opposera au MCA, et le soutien de leurs
supporters ne pourra que les motiver
davantage pour prendre le dessus sur leur
éternel rival. Un brillant succès qui leur
permettra sans nul doute de surpasser la

Hamdi doit trouver les
solutions
Il n'est un secret pour personne que les
supporters endossent la responsabilité de la
défaite essuyée face à la JSS aux joueurs,
dont la plupart d'entre eux n'ont pas
accompli leur rôle convenablement. Face à
cette situation, l'entraîneur Miloud Hamdi
est appelé à trouver les solutions et la
bonne formule pour combler les différentes
défaillances constatées dans les trois
compartiments. Apparemment, le coach
usmiste prévoit une révolution au sein de
son équipe type, chose qu'exigent les
supporters dans la mesure où ils sont très
en colère contre certains joueurs qui n'ont
pas donné satisfaction et assument une
grande part de la responsabilité de la
dernière défaite amère concédée en
championnat.
A. S.

www.competition.dz

www.competition.dz

Mardi 12 avril 2016

USMBA

À LA UNE

4

Sa sortie par la petite porte de Valence est inévitable

En prévision du match des demi-finales contre le NAHD au 5-Juillet

FEGHOULI

Un train
spécial pour
les Scorpions...

SUSPENDU
jusqu'à nouvel ordre

De notre correspondant
MALEK BOUZID
On vient d’apprendre
par des sources
concordantes, que les
autorités wilayales, à leur
tête, M. le Wali de Sidi BelAbbès, M. Hattab, avaient
donné instructions aux
responsables concernés afin
de faciliter le déplacement
aux Scorpions pour rallier la
capitale en prévision du
match comptant pour les
demi-finales contre le
NAHD, au stade 5-Juillet et
qui se jouera, rappelons-le,
jeudi prochain. Pour ce faire,
on apprend qu’une réunion
a été tenue au lendemain de
la victoire d’El-Khadra face à
l’ASO à domicile (2-1), soit
samedi dernier au siège de
la direction de la Jeunesse et
des Sports, ayant regroupé le
DJS de la wilaya de Sidi BelAbbès, M. Mohamed Rayan,
le directeur des transports
de la wilaya de Sidi BelAbbès, le représentant de la
direction de la SNTF ainsi
qu’un membre de la
direction du club phare de la
Mekerra. Aussi, l’on
apprend qu’à l’issue de cette
réunion, un train spécial a
été mis en place composé de
14 wagons de 96 sièges
chacun, soit un total de 1120
places qui seront réservées
uniquement pour les

Le FC Valence a annoncé lundi à travers un communiqué publié sur son site Internet l'ouverture d'une
procédure disciplinaire à l'encontre de son attaquant international algérien, à savoir Sofiane Feghouli.
PAR SMAÏL M. A.
"Valencia Club de Futbol a décidé d'ouvrir une procédure disciplinaire à l'encontre
du joueur Sofiane Feghouli," pouvait-on lire
dans un communiqué qui précise que
"Pendant le traitement de ladite procédure, et
en attendant la résolution de l'affaire, le
joueur sera suspendu par mesure de précaution, conformément à un accord avec la
Fédération espagnole de football (AFE), et la
''Liga de Futbol Profesional'' ". Finalement
donc, le désaccord entre le joueur d'un côté et
la direction du club Ché ainsi que les supporters de l'autre a fini par mettre le feu aux
poudres, le joueur comme on vous le rapportait hier a été copieusement sifflé à son entrée
en jeu en 2e mi-temps face à Séville,
dimanche passé, une attitude qui a grandement dérangé l'international algérien puisqu'il a laissé paraître sur le petit écran une grimace qui en disait long sur cette ingratitude
mal vécue par le joueur des Verts.
Un décrassage boudé, la goutte
qui a fait déborder le vase
Le club de Mestalla n'a pas divulgué les raisons qui l'ont poussé à ouvrir cette procédure
disciplinaire et cette mise à pied qui tombe à
un moment difficile pour le joueur, il faut dire
que plusieurs raisons pourraient être derrière
la décision, vu que le joueur est attaqué de
toutes parts ces derniers jours, notamment

«

depuis qu'il a séché l'entraînement de samedi
passé, à cause d'un avion raté à partir de
Paris, mais d'après Mundo Deportivo, dans
son édition d'hier, cette sanction ou arrêt de
travail imposé au joueur a suivi son refus de
redescendre sur le terrain avant-hier après le
match gagné contre le FC Séville, le nouvel
entraîneur intérimaire de l'équipe à savoir
Paco Ayestaran a, en effet, ordonné à son
groupe de retrouver le terrain juste après le
match pour un petit décrassage, mais
Feghouli a refusé d'obtempérer, en évoquant
des douleurs qu'il aurait ressenties au niveau
de son pied, pour son club, il s'agit tout simplement d'un énième refus de travailler du
joueur auquel on reproche son manque d'engagement en cette fin de saison, lui qui est en
fin de contrat et qui est annoncé d'ores et déjà
sous d'autres cieux.
Réputation Ainsi donc l'étau se resserre
autour de Soso et les choses se compliqueront
davantage pour lui durant ce dernier virage.
Hier déjà on comptabilisait le nombre de rencontres qui restaient à jouer pour Valence en
championnat, 6 au total dont 3 à domicile, et
Dieu seul sait si l'international algérien aura
la chance d'en jouer quelques-unes avant la
fin de la saison, car l'envie de la direction de
nuire au joueur est évidente, ils veulent le
faire sortir par la petite porte après leur avoir
mené la vie dure avec son agent, concernant
la question du renouvellement, leur but

actuellement c'est de le sanctionner financièrement, et le toucher dans le même point sensible qu'il a utilisé pour annoncer même indirectement son départ, l'implication dans leur
communiqué du nom de la ligue espagnole et
de la fédération veut dire que le club veut
donner une ampleur à cette affaire et salir le
joueur de l'EN. Hier, on revenait 6 ans en
arrière pour vous rappeler la fin de l'aventure de Soso avec Grenoble sur un bras d'honneur, ce qui avait poussé le joueur à s'en aller
par la petite porte, cette fois la méthode a
changé, mais l'on se dirige vers une fin pas
trop différente, la réputation du joueur risque
de recevoir un vrai coup, au moment où il est
annoncé au Fenerbahce, à l'Inter et même à
Tottenham. En tout cas, ce qui semble le plus
urgent pour le moment, c'est de purger cette
sanction qui va être prononcée, mais avant le
joueur devra comparaître devant le
conseil de discipline, hier il n'était pas
présent aux entraînements, et
aujourd'hui non plus puisque les
joueurs seront au repos, il faudra attendre la reprise prévue
demain matin à 9h pour un
biquotidien qui devrait être
révélateur, son aventure avec
Valence a peut-être connu son dernier épisode dimanche passé contre
Séville.
S. M. A.

GHEZZAL

Valbuena qui a poussé un coup de
gueule après s'être retrouvé sur le
banc de touche. D'ailleurs, la forme
de Ghezzal n'est pas vraiment
étrangère à cette mise sur le banc
de l'international français qui
effectue ses rentrées en cours de
match.

On n'avait pas de
projet de jeu»

PAR ISLAM Z.
L'ailier international algérien de
Lyon, invité du Canal Football Club,
est revenu sur sa saison et n'a pas
hésité une fois de plus à envoyer
une nouvelle pique en direction de
son ancien entraîneur, Hubert
Fournier. Homme fort de la seconde
moitié de saison lyonnaise qui a
hissé le club à la seconde place en
championnat, Rachid Ghezzal a mis
tout le monde d'accord concernant
ses qualités et sa capacité à être
un joueur important pour l'OL. Il n'y
qu'à voir son temps de jeu en première partie de saison et le sien
depuis l'arrivée de Génesio, son statut a complètement changé dernièrement passant d'un joueur pour
faire le compte à un titulaire en
puissance qui a délogé Valbuena de
son poste. Invité de Canal Football
Club avant-hier, le joueur a fait
savoir qu'avant l'arrivée de Génesio,
l'équipe n'avait pas de fond de jeu
ni un projet clair dans ce sens. Une
belle pique envers sont ancien
entraîneur, Hubert Fournier, auquel

il tient rancune. A ce sujet, il a
affirmé : "Je n'ai pas vraiment eu
l'occasion de m'exprimer auparavant. Aujourd'hui, j'ai la chance de
pouvoir jouer plus souvent. On est
sur le terrain, mais c'est vrai que
l'on n'avait pas forcément de projet
de jeu. Après on s'est tous remis au
boulot. Le fait d'avoir un nouveau
coach, ça redistribue les cartes,
tout le monde travaille pour avoir
sa place."

«Le retour de Fekir nous
fera du bien»
Face à Montpellier, l'international
français, Nabil Fekir a refait son
retour sur les terrains. De quoi
remettre en cause le statut de l'international algérien ? Le joueur ne
s'en fait pas et se réjouit du retour
de son camarade qui aurait pu être
international algérien. Sur son
retour, il dit : "Ca s'est fait très
naturellement. On était impatients
de le retrouver. On espère qu'il va
nous faire du bien pour la fin de
saison."

Mardi 12 avril 2016

Il a rencontré les
dirigeants de Lyon hier

Soutenu par les
supporters lyonnais

Depuis la prise de fonction de
Génesio, Ghezzal a enchaîné 17
matchs dont 15 comme titulaire
avec 5 buts et 4 passes décisives à
son compteur. Il est l'un des
hommes providentiels pour Lyon car
il a marqué des buts importants
depuis l'entame de la phase retour.
Les supporters lyonnais sont
désormais de son côté et ont
compris que Fournier l'avait
marginalisé. Sur les réseaux
sociaux, ils ne cessent de le couvrir
de louanges et l'encouragent.
D'ailleurs, pour eux, il passe devant

Dans un autre registre, on apprend
par le biais du site de transferts
français, Foot Mercato que le joueur
et son représentant ont rencontre
les dirigeants lyonnais hier aprèsmidi. Avec un contrat qui expire la
saison prochaine, les dirigeants
espèrent donc faire avancer les
choses pour prolonger leur joueur
qui sera très important pour l'année
prochaine surtout en cas de
qualification pour la Ligue des
champions. D'après le site en
question, les échanges ont été
constructifs entre les deux parties
puisque cela a permis à chacune de
faire savoir sa position concernant
une prolongation et les modalités
d'un nouveau contrat. Le site
explique qu'il n'y a pas eu d'accord
mais que les deux parties ont pu
avancer sur un certain nombre de
points. Des discussions auront lieu
au cours des semaines prochaines
pour vite trouver un accord et
essayer d'étendre le bail de
l'international algérien.
I. Z.

La presse italienne
encense Ghoulam
Auteur d'une très bonne prestation
face au Hellas Vérone, le latéral
gauche international algérien, Faouzi
Ghoulam, a reçu les louanges de la
presse italienne. Tous les grands titres
lui ont donné une note comprise entre
6,5 et 7 pour sa belle prestation. Il faut
dire aussi que le joueur formé à SaintEtienne s'est parfaitement racheté
après son match décevant face à la formation de l'Udinese, l'Algérien est
revenu en force face à
Vérone et s'est illustré
par ses nombreuses
montées offensives et
ses placements
défensifs qui ont
bloqué l'accès
sur son couloir. Cette saison, Ghoulam
est plus que
jamais scruté
par la presse
locale car il a
changé de statut puisqu'il est considéré
comme étant l'un des
meilleurs à son poste en
Italie, d'où la sévérité de
la presse transalpine à
son égard lorsqu'il réalise un match
moyen.

CLUBS

1.

OM

2.
3.
4.
5.
6.
7.

CAB
USMBA
PAC
JSMS
ASO
MCS

8.
9.

CRBAF
USC

10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.

CABBA
ASK
MCEE
JSMB
OMA
ABS
USMMH

Scorpions désireux
d’effectuer le déplacement à
Alger pour encourager les
leurs jeudi prochain face au
Milaha, et ce, au prix
abordable de 800 DA au lieu
de 1600 DA aller et retour.
La différence est prise en
charge par les autorités
locales. Le train reliant Sidi
Bel-Abbès-Alger prendra le
départ ce mercredi à 23h45
et arrivera à la gare d’Agha
d’Alger, jeudi à 6h00 du
matin. Le retour se fera
quelques heures après le
match, soit vers les coups de
23h45 au départ de la même
gare à destination de SidiBel-Abbès. La vente des
billets de voyage se fait aux

32
32

26 11 11
26 09 12
26 09 09
26 09 07
26 09 07
26 08 09
26 08 09
26 07 11
26 08 08

31
31
31
28
19

26 07
26 07
26 08
26 07
26 04

39
36
34
34
33
33

QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»

BELKACEM
AÏDA
(ex-président de l'USMBA) :

«

Ce que je fais,
c'est par amour
au club»

 «La présidence d’El-Khadra
ne m’intéresse pas»
 «Je suis candidat à la LRFO»

CLASSEMENT DE LA LIGUE 2 MOBILIS
BUTS
MATCHS
J.
G.
N.
P.
P.
C. Diff.
Pts
51 26 15 06 05 27 16 +11
46 26 12 10 04 22 12 +10

44

21

10
10
07
07
07

04
05
08
10
10

25 16 +09
28 19 +09
29 26 +03
20 20 00
24
18
22
25
30

27 -03
09
17 +01
09
22 00
08
24 +01
10
33 -03
09 20 21 -01
09 20 25 -05
11 21 30 -09
12 17 25 -08
15 20 35 -15
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi

guichets de l’OPOW du 24Février à Sidi Bel-Abbès
depuis hier matin, apprendon par les mêmes sources.
… Et aussi 25 cars,
dont 10 gratuitement
Les autorités locales ne se
sont pas arrêtées là pour
inciter les supporters à se
rendre à Alger. Ainsi et
après le train spécial mis à la
disposition des
inconditionnels de la
formation d’El-Khadra, les
autorités locales ont décidé
aussi de mettre vingt cinq
cars pour le déplacement à
Alger dont dix ont été offerts
par l’ex-président de
l’USMBA, M. Belkacem Aïda
aux supporters qui n’ont pas
les moyens pour aller à
Alger afin de supporter leur
équipe face au NAHD.
Environ 800 places ont été
mises pour ceux qui désirent
voyager par route. Le
rendez-vous étant donné le
mercredi matin à cinq
heures devant le stade 24Février 56 pour un départ
collectif.
M. B.

L’ex-président
d’El-Khadra,
Belkacem Aïda, dit tout haut ce que les gens
pensent trop bas. Il nous parle de ses multiples assistance et aides qu’il porte à son
club de toujours, particulièrement cette
année. L’ex-patron d’El-Khadra durant les
années (2006-2008), affirme aider son club
juste par amour et qu’il n’attend aucune
contrepartie. Il ajoute, en outre, qu’il n’est
pas intéressé par un quelconque retour aux
affaires du club, contrairement à ce que pensent certaines personnes malintentionnées.

bus à la disposition des supporters ?
Si tout amoureux du club faisait pareil,
l’USMBA serait tranquille sur ce volet. Il
faut bien que chacun contribue avec
quelque chose. Les supporters auront, ainsi,
l’occasion de voir tous les matches de leur
équipe en déplacement. Après le voyage de
Sétif, j’ai décidé de contribuer avec 10 bus
que je mettrai à la disposition des fans de
l’USMBA pour le déplacement à Alger afin
d’encourager les leurs face au NAHD ce
jeudi.

Que devient M. Belkacem Aïda par rapport
au football et à son club l’USMBA ?
Je suis, comme vous le savez, préoccupé
par mes affaires où je m’investie pleinement, tant à l’étranger, qu’en Algérie. Mon
temps est largement consacré au travail.
Toutefois, cela ne m’empêche pas de suivre
l’actualité du football, national et international, et surtout les performances de mon
club préféré El-Khadra que je porte dans
mon cœur depuis mon enfance.

Certains affirment que vous préparez
votre retour à l’USMBA…
Ecoutez, vous aviez bien fait d’évoquer
cette question car il était temps de répondre
à certaines brebis galeuses en leur disant
que Belkacem Aïda n’est nullement intéressé. Je ne pardonnerai jamais à ceux qui
m’ont insulté et qui ont insulté ma mère
sans cesse et surtout à ceux qui étaient derrière ces coups bas. Je leur dis que Dieu est
grand. Dieu merci, je suis aisé et je n’ai pas
besoin de l’USMBA pour m’enrichir comme
le pensent certains. Je leur laisse cette équipe que je porterai dans mon cœur tant que
je vivrai. J’étais son premier supporter avant
d’être son président. Je ne reviendrai jamais
à la présidence de l’USMBA même si on me
déroule un tapis d’or. Je dirai à ceux qui
continuent à me dénigrer, Aïda a au moins
mis, et à plusieurs reprises, la main à la
poche pour payer 30 ou 40 millions de centimes pour les bus lors des différents déplacements. Qu’ils en fassent de même sinon
qu’ils se taisent à jamais.

Cette année, vous êtes beaucoup plus
proche de l’USMBA, comment expliquezvous cela ?
Vous savez je n’ai jamais été loin du club,
c’est mon club du cœur, je ne pourrai être
qu’auprès de lui. D’ailleurs, quand les supporters nous sollicitent, on doit répondre à
leurs attentes. Ils l’ont déjà fait en 2011-2013,
quand l’équipe avait connu des problèmes,
les fans ont sollicité tous les anciens présidents pour apporter de l’aide. J’y étais et je
n’ai jamais tourné le dos au club. Pour cette
année, le climat est favorable, il y a d’abord
l’apport important des autorités locales, à
leur tête M. le Wali, qui, faut-il le dire en
toute honnêteté, a apporté toute l’aide souhaitée qu’un club de Ligue 1 ou de Ligue 2
peut espérer. Cela est encourageant. Ma
réaction est toute légitime d’apporter ma
contribution personnelle à l’USMBA, qui,
de surcroît, joue l’accession en Ligue 1
Mobilis.
Comme, à chaque déplacement, la mise de

On a appris que vous êtes candidat à la
LRFO.
C’est vrai je serai candidat à la LRFO car
j’ai jugé utile d’apporter quelque chose au
football local et national. Je passerai en tant
qu’expert. J’essaierai plus tard de contribuer modestement pour tenter d’apporter
des modifications au football professionnel
qui en a tant besoin et penser à son développement dans les années à venir.
M. B.

CE QUI RESTE À JOUER
27e JOURNÉE

(vendredi 15 avril)

USMMH....................................ABS
MCEE....................................CRBAF
ASO........................................JSMB
ASK...........................................CAB
CABBA.......................................USC
MCS.............USMBA (mardi 19)
OM.........................................JSMS
OMA..........................................PAC

28e JOURNÉE

(vendredi 22 avril)

USMBA..................................JSMB
USC..........................................ASK
JSMS......................................MCS
CRBAF..................................CABBA
PAC............................................OM
ABS.........................................OMA
MCEE.................................USMMH
CAB..........................................ASO

Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Abdellah
Haddad, Hillal Aït Benali, Anis Sadoun,
Rachid Hamadi, Islam Zemam

29e JOURNÉE

(vendredi 29 avril)

OMA......................................MCEE
OM...........................................ABS
MCS.........................................PAC
CABBA...................................JSMS
ASO..........................................USC
JSMB.......................................CAB
USMMH...............................CRBAF
ASK.................USMBA (mardi 26)

Rédaction
87, Bd Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3

30e JOURNÉE

(vendredi 6 mai)

USMBA.................................CAB
USC...................................JSMB
JSMS....................................ASO
CRBAF...................................ASK
PAC..................................CABBA
ABS......................................MCS
MCEE....................................OM
USMMH...............................OMA

Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

33 ANS

Une décision de la Cour suprême de l'Etat de
Virginie a retenti jeudi 7 avril comme un
symbole de plus de l'incarcération à outrance
opérée par la justice américaine. Un ancien
marin emprisonné depuis trente-trois ans a
été libéré. Keith Harward, 60 ans, avait été
condamné par erreur pour le viol d'une femme
et le meurtre de son mari en 1982. Il a fallu
attendre 33 ans pour que des analyses ADN
soient faites. Résultat : un marin était bien
coupable, mais ce n'était pas Keith Harward.
En 1982, cette affaire avait bouleversé les
Etats-Unis. Dans une petite ville portuaire de
Virginie, un homme était entré chez un couple,
avait violé la femme et frappé mortellement
le mari avec un pied de biche tandis que les

en prison
pour rien

N° 2739

JOUR

8

L
I
T
H
I
A
S
E
E
N
G
I
E
P
B

qui ont de la
piété

non nobles

cheveu

facteur sanguin

très laides

R
F
E
E
O
C
C
I
P
I
T
A
L
I
I

U
E
T
P
H
E
T
I
L
A
N
N
O
T
A

E
C
I
E
L
C
E
L
T
A
Z
H
E
T
R

F
U
V
D
A
U
O
N
C
V
I
I
I
D
R

8
1
3
2
9
7
5
4
6

F
L
I
A
I
I
A
H
N
V
R
A
E
N
O

A
E
T
L
R
I
I
R
E
T
F
C
F
O
T

7
2
4
1
5
6
8
3
9

G
E
A
E
D
A
U
R
L
N
O
T
E
I
L

6
8
5
4
7
3
2
9
1

N
Z
N
U
S
B
N
L
E
C
R
O
S
T
A

O
E
T
M
U
A
O
I
T
E
E
L
T
A
M

2
3
7
5
4
9
1
6
8
T
E
E
A
L
D
B
E
G
Z
T
E
I
R
I

9
5
6
8
3
1
4
2
7

8

9

10

11

12

13

14

15

15

ps grec

voie
sanguine

anneau de
mousse

14
changement
brusque
d’orientation

passer par
le tambour

4

propos frivoles

5
astate

milieux de
requins

volatiles

grande école

13

baie nippone

10
lancer
plumard

multiplicateur

2

canton suisse

bagatelle
terme de
tennis

plat du
mâtin

Actuellement vous ne travaillez
pas ? Vous n'entraînez aucune
équipe, c'est bien ça ?

15

largeur de
tissu

11

1

île des
Cyclades

stupéfait

feuilleté

En toute franchise non. Je n'ai eu
aucun contact ni de près ni de loin
avec la Fédération algérienne de
football. Personne n'a pris attache
avec moi et je ne sais même pas
qui a proposé mon nom.

12

petits cubes

attendu

Oui, oui, je suis disponible

A
Q
G
A
L
A
C
T
O
S
E
N
L
N
D

M
E
R
U
S
A
V
E
T
N
E
M
E
I
L

LES MELÉS

N° 2739

Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
AUBURN
BIARROT
BIENFAIT
CARNIVORE
CHIASME
DECIMAL
DECOTE
ETUDIANT
EVASURE
FECULE
FESTIVAL
GAFFEUR
GALACTOSE
HIVERNAL
HOCHET

actuellement, je n'ai aucun engagement de pris.

Vous dites que personne ne vous
a contacté, mais dans le cas où
ça venait à se faire, seriez-vous
intéressé ?

Ecoutez, à partir du moment où
je suis disponible, ce qui est le cas
aujourd'hui, il y a beaucoup de
choses qui pourraient m'intéresser.
Mais parler de la sélection algérienne, personnellement je n'aime
pas trop, vu que pour l'instant je
n'ai pas été approché. Je sais que
Vahid a fait un très bon travail làbas. Je sais aussi que cette sélection
algérienne possède de très bons
joueurs avec une très bonne équipe, mais c'est tout. Pour le reste je

ne veux pas trop en parler.

Vous dites que l'Algérie est une
bonne équipe, mais c'est une
équipe qui évolue en Afrique,
jouer dans ce continent ne vous
fait-il pas peur ?

Encore une fois, je ne peux pas
en parler. Ce que je sais, et ça c'est
une certitude, et je vous le répète
encore une fois, l'Algérie est une
très bonne équipe renfermant de
bons éléments. Des bons joueurs et
une bonne équipe, ça c'est très
intéressant pour tout candidat susceptible d'entraîner cette sélection.

Vous estimez donc que le
challenge est intéressant ?

Personnellement prendre une

équipe ou une sélection où je ne
suis pas sûr de réussir, cela ne
m'intéresse pas du tout. Mais une
bonne équipe qui a l'ambition de
gagner une CAN ou de se qualifier pour la Coupe du monde, ça
c'est un challenge qui est intéressant, et pas seulement pour moi
mais pour tout coach candidat à
prendre cette équipe algérienne.

Avez-vous lu l'interview de votre
ami Vahid, ce dernier qui
confirme que l'Algérie est la
meilleure d'Afrique mais qui dit
aussi que perdre un match revêt
de la tragédie nationale ?

(Rire), croyez-moi je sais tout ça.
J'ai pu me faire ma petite idée lors
du match amical que nous avions
joué à Alger. Pendant deux jours,
il n'a pratiquement pas cessé de
pleuvoir, et malgré cela il y avait
presque 40 000 spectateurs dans le
stade ce jour-là. Et après notre victoire (NDLR : la Bosnie s'était
imposé sur le score d'un but à zéro
dans les dernières minutes de jeu),
j'ai pu m'apercevoir que le public
était abattu et pourtant ce n'était
qu'un match amical. Donc je sais
être sélectionneur en Algérie n'est
pas facile. Mais en fait ce métier
d'entraîneur est difficile partout

lorsque les résultats ne suivent
pas.

Lors de votre séjour à Alger,
comment avez-vous trouvé le
pays ?

Je n'ai pas vu grand-chose car
comme je viens de vous le dire il a
presque plu tout le temps, et du
coup on ne pouvait pas sortir,
nous sommes restés à l'hôtel. Mais
j'ai quelques amis algériens et je
sais que c'est à la fois un peuple
accueillant et gentil.

Vous avez disputé le Mondial
avec la Bosnie, avez-vous suivi
le parcours des Algériens ?

J'ai bien suivi le parcours de
l'Algérie au Brésil parce que tout
d'abord il y avait mon ami Vahid
qui était à la tête de cette sélection.
J'avoue aussi que j'étais très
content de voir cette équipe se
qualifier pour les huitièmes de
finale de cette Coupe de monde.
L'Algérie a vraiment développé du
beau jeu. D'ailleurs c'est l'équipe
qui a posé le plus de problèmes à
l'équipe d'Allemagne, une équipe
qui comme tout le monde le sait a
terminé championne du monde.
A. H. A.

voie lactée

dénué de
jugement

N
E
R
O
V
I
N
R
A
C
A
O
A
A
E

«L'Algérie, l'équipe qui a posé le plus de problèmes à l'Allemagne»

Votre nom est cité dans la liste
des sélectionneurs susceptibles
d'intéresser la Fédération
algérienne pour entraîner
l'équipe d'Algérie, avez-vous eu
vent de cela ?

sans éclat

8

L'Algérie veut gagner la
CAN et jouer le Mondial,
oui ça m'intéresse !»

ASMA H. A.

piquer un
sprint

abandonne
volontairement

«

VEUT ENTRAÎNER L'ALGÉRIE

Entretien réalisé par

petit bouclier

hâbleur

16

questions
de test

SUSIC
On vous le disait au cours de ces derniers jours, Safet Susic a un
profil susceptible d'intéresser la FAF pour remplacer Christian
Gourcuff, démissionnaire de son poste de sélectionneur des Verts.
Hier dans l'après-midi, nous avons pu joindre l'ancien entraîneur de
la Bosnie, ce dernier se dit bien évidemment intéressé par le
challenge algérien, mais tout en affirmant que jusque-là aucune
personne ne l'a contacté de la Fédération algérienne de football.

qui remonte
à loin

expire
violemment

3

 «La pression en Algérie ? J'ai ma petite idée»
 «Vahid avait fait de l'excellent travail...»

6

1
4
8
7
6
2
9
5
3
E
R
E
F
I
M
M
A
M
U
S
C
V
R
C

7

mollusque
bivalve

affluent de
l’Oubangui

6

4
9
1
6
2
8
3
7
5

6

opération de
choix

poussa à bout

3
7
2
9
1
5
6
8
4

5

7

point de
saignée

2739

SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT

5
6
9
3
8
4
7
1
2

4

9

2 9
1
6
3
1
8
3
7 9
9
8
7
1
7 2
5
1 4
REGLE DU JEU
Une grille est composée
de plusieurs carrés.
Chaque carré contient
tous les chiffres de 1 à
9. Chaque ligne comme
chaque colonne contient
aussi tous les chiffres de
1 à 9. Certains chiffres
vous sont donnés, à
vous de trouver les
autres. Pour cela,
procédez par déduction
et élimination.

3

substance
douce

maison de
cabot

4 8
3

2

raffermies

2 7
5

1

3

Deux hommes parlent de leurs femmes
et de leurs fréquentes disputes avec elles :
- Oh ! tu sais, moi j'ai trouvé le solution. Je ne perds plus
mon temps à la contredire, maintenant j'attends qu'elle
ait changé d'avis.

3

injustement dans les prisons américaines et
149 déclarations d'innocence ont été faites.
Certains y voient le signe d'une justice qui
emprisonne de manière trop hâtive. Un
rapport de l'université du Michigan, publié en
février, dénombre des dizaines de milliers
d'erreurs judiciaires en 2015 dans les
tribunaux américains. Une fois libérés, les
victimes doivent commencer un deuxième
combat : obtenir des réparations financières.
Cela n'a rien d'automatique, comme l'explique
Joe D'Ambrosio, qui a passé 22 ans dans le
couloir de la mort. Innocenté il y a quatre ans,
il n'a toujours pas été indemnisé, car la
justice de l'Ohio refuse de reconnaître l'erreur
judiciaire.

LES FLÉCHÉS

Remplissez cette grille, puis
reportez les lettres dans les cases
numérotées correspondantes.

LA BLAGUE
SuDoKu

trois enfants dormaient dans leurs chambres.
Pour la justice, il a alors fallu trouver un
coupable, mais les expertises n'ont pas été
très poussées. Sur la base d'une simple
morsure dont la trace ressemblait à sa
dentition, Keith Harward a été emprisonné à
vie. Le marin n'a jamais cessé de clamer son
innocence. Des pétitions l'ont soutenu. Celles
de l'association "Innocence Project", par
exemple, qui dénonce l'incarcération à
outrance aux Etats-Unis. La Cour suprême de
Virginie a finalement reconnu l'erreur le jeudi
7 avril. Cette nouvelle libération est
également une manière de rappeler les
chiffres. En 2015, 149 personnes ont été
innocentées après plusieurs années passées

IDOLATRIE
IGUANE
LIEMENT
LITHIASE
MAMMIFERE
MANETON
NARRATION
NATIVITE
OCCIPITAL
OCELOT
PEDALE
PEIGNE
RETS
RIAL
TONALITE

DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

INSOLITE

Le sage se
demande à luimême la cause
des ses fautes,
l'insensé
la demande
aux autres.
Proverbe
chinois

DU

À LA UNE

DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

22

Citation

www.competition.dz Mardi 12 avril 2016

Mardi 12 avril 2016

SOLUTIONS

www.competition.dz

E
N
F
A
N
T
I
L
L
A
G
E

I
C
E
I
P
J
U

E
T
O
U
R
N
E
A
U
X

L
E
U
R

N
E
E

F

B
E
T
O
N

T
A
B
A
S
S
E

M
U

R
A
T
A
G
E

S
I
E
S
T
E

A
I
L

A

T
A

E
T

E
I
D
E
R
S
A
R
T
I
C
L
E
S

M
U
T
E
R
I
E
Z
E
R
I
E
N
A

R
E
N
N
E
E
R
I
L
E
T
R

P
E
S
I
E
Z
N
A
S
E
L
U
E
S

LES FLÉCHÉS
1

2

3

4

LES MELÉS

E N Z O
5

6 7

8

9

P E R E Z

RAUL
ALBIOL

BOUDEBOUZ : «J'ESPÈRE REJOUER
UN JOUR DANS MA RÉGION»
Le milieu de terrain des Verts, espère un jour revenir du côté de Strasbourg
afin d'y évoluer et retrouver sa région où il a passé son enfance.
PAR MEHDI K.
Ryad Boudebouz réussit
une très bonne saison avec
Montpelier, il est d'ailleurs l'un
des meilleurs passeurs de la
Ligue 1, derrière les deux
Parisiens, Zlatan
Ibrahamovic et Angel Di
Maria. A l'occasion de sa
bonne prestation, la
chaîne de télévision,
France 3, a fait un
reportage où le
milieu international
algérien a déclaré :
"Strasbourg ont une
bonne équipe, j'espè-

re qu'ils reviendront vite parmi
l'élite. En tout cas, j'aimerais
bien un jour rejouer dans ma
région." Ryad Boudebouz, 26
ans, a débuté dans le quartier
Europe de Colmar, là où jouait
au foot avec ses frères et ses
amis, avant de partir à Sochaux
à l'âge de 12 ans. A en croire sa
déclaration, l'international algérien veut finir sa carrière à
Strasbourg là où tout a démarré
pour lui.
«Dribbler, ça peut
débloquer des situations
difficiles»
Ryad Boudebouz est très atten-

du par les supporters de
Montpellier avant chaque
match.
Il est le joueur dont on attend le
plus au sein de l'équipe.
Sa belle technique ne laisse personne indifférent et il s'est expliqué à ce propos :
"J'ai grandi avec ça, quand on
jouait dans un quartier, on faisait souvent des dribbles et on
tente de faire la différence.
Ça sert aussi sur le terrain, afin
de débloquer certaines situations difficiles." Rappelons que
Ryad Boudebouz est considéré
comme l'un des meilleurs dribbleur de la Ligue 1.

Frédéric Hantz (Entr
MHSC) : " C'est un joueur
important pour l'équipe "
L'entraîneur de Montpellier,
Frédéric Hantz, n'a pas tari
d'éloges envers Ryad
Boudebouz : "C'est un joueur
qui a un grand potentiel techniquement. C'est quelqu'un d'important pour l'équipe, sur les
coups de pied arrêtés, les dernières passes. C'est un très bon
footballeur." Il faut dire que l'international algérien est un titulaire indiscutable de la formation montpelliéraine et que son
entraîneur compte beaucoup
M. K.
sur ses services.

www.competition.dz

www.competition.dz Mardi 12 avril 2016

À LA UNE

2

INTERNATIONALE

LA FAF VA RELANCER

BAHLOULI
La FAF veut relancer l'attaquant franco-algérien de l'AS Monaco,
Farès Bahlouli, dans les prochains jours dans le but de le
convaincre à choisir de porter le maillot de la sélection algérienne.
PAR KAMEL HASSANI

BENZIA
DANS LE
DOUTE

TAÏDER

inquiète à
Bologne

Blessé il y a un
peu plus d'une
semaine maintenant, le
milieu de terrain de
Bologne, Saphir
Taïder n'a pas
été retenu par
son entraîneur
pour la réception de l'AS
Rome hier dans
le cadre de la
32e journée de
championnat
italien. Le club
n'a plus communiqué sur la
blessure du
joueur et l'entraîneur de
l'équipe,
Roberto
Donadoni a
seulement fait
savoir en
conférence de
presse que
Taïder n'allait
pas jouer. Un
silence intrigant et qui
inquiète à
Bologne selon
la presse locale.
I. Z.

Le joueur de la
JSMS Amrous
contrôlé positif

Le joueur de la JSMS , Hocine
Amrous, a été contrôlé positif par la
commission médicale de la FAF lors
d'un match disputé par son équipe en
cette phase retour du championnat
de Ligue 2 Mobilis après avoir
consommé un produit prohibé, une
substance qui ne serait pas différente de celle consommée par le joueur
usmiste Youcef Belaïli. C'est le
second joueur de la JSMS contrôlé
positif cette saison après Noufel
Ghassiri qui a été suspendu pour 4
années par la FAF conformément aux
règlements antidopage de la
Fédération internationale de football
Association. Le joueur Amrous sera
convoqué par la CD de la LFP pour
s'expliquer avant l'annonce de la
sanction.

La réunion de la CD de
la LFP différée à mardi

La réunion statutaire de la CD de la
LFP programmée pour hier a été
reportée à aujourd'hui en raison du
programme chargé du président de
cette commission Hamid Haddadj. La
CD traitera des dossiers disciplinaires des matches des L1 et L2 disputés le week-end passé.

Boukaroum devant la
commission d'éthique

Le président de la ligue interrégions, Mohamed Boukaroum, a été
auditionné hier par la commission
d'éthique de la FAF pour des anomalies relevées dans la gestion de sa
ligue. On ignore pour l'instant les
détails de cette affaire mais selon
quelques indiscrétions, ils seraient
liés à un engagement hors délai
d'un club d'inter-régions au début de
la saison actuelle.

Belkalem, Mesbah et
Bougherra obtiennent
leur diplôme CAF C

Les internationaux algériens
Belkalem, , Mesbah ,Bougherra,
Zaoui, Babouche , Azizane et Karaoui
ont été admis après avoir réussi
dans leur examen pour l'obtention du
diplôme CAF C organisé le 25 mars
dernier à l'ITS d'Aïn Benian par la FAF
après avoir suivi un stage de 4 jours
sous la direction de la commission
de développement de la DTN .
K. H .

Mardi 12 avril 2016

L'attaquant algérien de Lille,
Yassine Benzia,
vit une fin de saison compliquée à
Lille. Après avoir
enchaîné les
belles prestations et jouer
plusieurs
matches comme
titulaire, il a vu
sa belle série
stoppée en raison des choix de
son entraîneur
Antonetti. Le
coach lillois a
décidé de l'écarter du onze type
depuis quelques
matches. Une
situation qui a
beaucoup affecté
le néo-international algérien qui
ne s'attendait
pas à vivre un tel
scénario lui qui
misait beaucoup
sur son transfert
au LOSC pour se
relancer après
avoir vécu des
moments difficiles à Lyon. Le
driver du LOSC ne
veut pas pour le
moment donner
des explications
sur la mise à
l'écart de son
joueur.
L'international
algérien préfère
pour l'instant
travailler et s'entraîner dur dans
l'espoir de
retrouver du
temps de jeu.
L'ex-joueur de l'OL
est conscient que
sa place est également en jeu
avec la sélection
algérienne car
s'il ne joue pas
beaucoup d'ici la
fin de saison
avec Lille, il
risque de ne pas
être convoqué
avec les Verts
contre les
Seychelles au
mois de juin prochain.
K. H.

D'ailleurs nous
avons appris que
Mohamed Raouraoua
compte rencontrer le
joueur dans les prochaines semaines pour
essayer de lui arracher
son OK. L'ex-joueur de
l'OL avait déjà été sollicité par la FAF il y a de
cela quelques mois,
mais ce dernier a
demandé un temps de
réflexion avant de
répondre, surtout qu'à
cette période il était
blessé. Le joueur qui a
repris ces derniers
temps avec Monaco où
il a notamment inscrit

dimanche un beau but
contre Lille mise sur
cette fin de saison pour
gagner sa place dans le
onze type monégasque
et terminer le championnat en apothéose.
Selon quelques indiscrétions, Bahlouli qui était
un peu hésitant pour
porter le maillot des
Fennecs, serait disposé à
répondre favorablement
aux sollicitations de la
FAF dans le futur.
L'attaquant de Monaco
veut tout d'abord se stabiliser dans son équipe
pour ensuite s'engager
avec la sélection algérienne. Du côté de la
Fédération algérienne

de football, on accorde
la priorité aux jeunes
binationaux, dans le but
de renforcer les rangs de
la sélection nationale.
Encouragé par
Benzia
Les pourparlers avec le
joueur ont été déjà entamés par la FAF l'année
dernière, mais comme le
joueur était un peu perturbé par son transfert à
Monaco, il n'a pas voulu
ouvrir le dossier de la
sélection algérienne.
Avec la première sélection de son ami Yassine
Benzia qui aurait dit de
belles choses sur l'EN à
Bahlouli. Ce dernier

serait à présent prêt
pour négocier avec le
président de la FAF.
Pour rappel Farès
Bahlouli a joué en équipe de France chez les
jeunes. Il a porté le
maillot de la sélection
des moins de 16 ans,
puis celui des moins de
18 ans et enfin l'équipe
olympique de France. Si
le joueur donnerait son
accord pour porter le
maillot des Verts il sera
dans l'obligation de
signer une lettre d'engagement et la remettre à
la FAF afin que cette
dernière puisse le qualifier auprès de la FIFA.
K. H.

Kashi retrouve la compétition
Bonne nouvelle, le milieu de terrain algérien
de Charlton Athlétic, Ahmed Kashi, a enfin
retrouvé la compétition. En effet, le joueur en
question a joué la première mi-temps de son
équipe face à la formation de Leeds. Jouant
les 45 premières minutes du match, le joueur
a donc effectué un retour tout en douceur.
D'ailleurs, c'est progressivement que l'ancien
Messin va retrouver les joies du terrain.
Blessé au mois de novembre dernier, le joueur
a tout essayé avant de se résoudre à se faire
opérer en Suède pour se débarrasser de sa
blessure au talon. Ainsi, après plus de 3 mois
de souffrance, le joueur retrouve la compétition avec les U21 avant de se remettre à niveau et retrouver le groupe professionnel. S'il a pu
faire son retour, rien ne dit qu'il pourra reprendre la compétition avant la fin de saison. De
I. Z.
toute façon, le joueur se concentre déjà sur la saison prochaine.

GRAEME SOUNESS IGNORE
MAHREZ POUR L'ÉQUIPE
TYPE DE LA SAISON
L'ancien joueur de Liverpool, Graem Souness,
présent sur le plateau de Sky Sports pour commenter et décortiquer le match de Leicester face à
Sunderland a évité de parler de Riyad Mahrez à
l'heure de dévoiler son onze type pour la saison
sportive en cours. En effet, pour lui, l'homme
aux 16 buts et 11 passes décisives ne mérite
pas de figurer dans l'équipe type de la saison
et a préféré des joueurs tels que Payet ou
Delle Alli.
Les fans de Leicester n'ont pas
apprécié
Par ailleurs, l'équipe dévoilée par l'ancien de
Liverpool a vigoureusement fait réagir sur la
Toile. Les premiers étaient bien sûr les supporters de Leicester qui n'ont pas compris
comment un joueur comme Mahrez ne figurait pas dans l'équipe type de l'année.
Souness a été même charrié par rapport à
l'équipe qu'il a donnée puisqu'elle ne contenait pas, selon les internautes, les meilleurs
joueurs de la saison. Pour la plupart des
gens qui ont commenté ce onze, Mahrez a
largement sa place puisqu'il a fait des
miracles cette saison avec son équipe de
Leicester qu'il est en train de mener doucement mais sûrement vers le titre en
Premier League.

Cristiano domine

la MSN sur toute la ligne
Klopp prêt à toutes
les folies pour
Ousmane Dembélé ?

Le FC Barcelone désire boucler le transfert
d'Ousmane Dembélé dès cet été. La pépite du
Stade Rennais serait également dans le viseur
d'autres grandes formations européennes, à
l'instar du Bayern Munich, Manchester City, l'AS
Rome ou de Leicester. Mais selon RMC, Liverpool
s'inviterait également dans la course à la
signature de la grande révélation de la Ligue 1. Si
le Barça semble tenir la corde pour Ousmane
Dembélé, Liverpool apprécierait également le
profil du jeune attaquant de 18 ans. Les Reds se
seraient rendus à plusieurs reprises au Roazhon
Park pour superviser le protégé de Rolland
Courbis. Mieux, un membre de la cellule de
recrutement du club anglais aurait
également assisté à la défaite des
Bretons contre
l'OGC Nice
dimanche
après-midi.

Il y a quelques semaines encore,
Cristiano Ronaldo devait se
contenter des miettes derrière la
MSN, adulée par les observateurs
du monde entier. Mais l'attaquant
du Real Madrid est parvenu à
inverser la tendance. La 32e
journée de Liga est le symbole de
cette reconquête : l'international
portugais a inscrit un but et
délivré deux passes décisives
contre Eibar, pendant que Messi et
Neymar restaient muets sur la
pelouse de la Real Sociedad (Luis
Suarez était quant à lui suspendu).
La prestation de CR7 lui permet de
frapper un grand coup sur ses
rivaux du FC Barcelone. Auteur
cette saison de 43 buts et 15
passes décisives toutes
compétitions confondues, le joueur
de 31 ans domine désormais
Suarez (34 + 15), Messi (28 +
11) et Neymar (24 + 14) au
nombre de réalisations, mais aussi
de caviars distribués à ses
partenaires. À noter que le seul
joueur en Europe à se montrer
aussi complet que ce quatuor n'est
autre que l'attaquant du PSG
Zlatan Ibrahimovic (35 buts et 14
passes décisives).

Formé au RC
Lens, l'international algérien
Mehdi Abeid
réalise une saison pleine sur
le plan personnel avec le
Panathinaïkos.
Pas sûr du coup
qu'il reste à
Athènes cet
été. Plusieurs
clubs s'intéressent à lui. On
sait depuis plusieurs
semaines que
le milieu international algérien est suivi
avec attention
par Porto. Plus
étonnant, selon
la presse
anglaise,
Newcastle, qui
l'a vendu
durant l'été
dernier au
Panathinaïkos,
serait sur le
coup pour le
recruter, tout
comme
Marseille. En
Espagne, c'est
Valence qui
serait intéressé selon la
presse britannique. Le milieu
de terrain du
Pana veut
changer d'air
afin de progresser.
Désormais âgé
de 23 ans,
Mehdi Abeid
est évalué à un
peu plus de 5
millions €.
K. H.

SALAIRE, PRIMES, JET-SKI,

le contrat à la sauce
catalane de Neymar
Depuis quelques mois,
les clubs de football
redoutent les sorties de
Football Leaks. Devenu
spécialiste dans la
divulgation des
contrats, le média s'en
prend désormais à
Neymar.
Arrivé à Barcelone en 2013
après moults discussions et un
transfert finalement jugé autour
de 100 millions d'euros, le
joueur brésilien avait signé un
contrat jusqu'en 2018. Celui-ci,
Football Leaks vient de le
dévoiler. Et on apprend
notamment que son salaire fixe
est relativement faible puisque
l'ancien attaquant de Santos
touche " seulement " 5 millions
d'euros par an. Mais il y a un
mais...
En effet, en regardant plus en
détails, on s'aperçoit que le bail
liant le Brésilien aux Blaugranas

comporte de juteuses primes.
Outre son gain à la signature de
8,5 millions d'euros, Neymar
augmente considérablement ses
revenus avec des primes
variables, même s'il est assuré
de toucher au moins 45,9
millions d'euros d'ici 2018. Il
gagne, par exemple, 850 000
euros en cas de victoire en
Ligue des Champions, 637 500
euros avec une Liga, un million
d'euros s'il dispute 60 % des
matchs de son équipe, etc.
Mais dans ce fameux contrat, le
footballeur de 24 ans a aussi des
obligations. Il doit, par
exemple, parler catalan et " faire
son maximum pour s'intégrer
dans la société catalane en
respectant les valeurs de la
Catalogne ". Et Neymar n'a
contractuellement pas le droit
de pratiquer des sports
dangereux, comme la moto, le
jet-ski ou l'escalade. Des primes,
des efforts devant les médias et
quelques interdictions, Neymar
sait à quoi s'en tenir pour son
aventure barcelonaise.

La finale de la Copa avancée ?

Le FC Barcelone et le FC Séville s'affrontent le 22 mai prochain en
finale de la Coupe d'Espagne. Cette rencontre a été programmée à
21h30. Un horaire qui ne semble pas arranger les deux clubs
concernés. Une requête a été envoyée par les deux camps aux
responsables de la fédération espagnole pour que la rencontre soit
avancée. Barcelonais et Sévillans espèrent qu'elle se joue à 19h au
plus tard. Une réunion devrait avoir lieu avec Mediapro, le
détenteur des droits de diffusion pour ce match.

Une semaine après la
fameuse réunion qui a
rassemblé à Zurich,
l'actionnaire majoritaire
de l'Olympique de
Marseille, Margarita
Louis-Dreyfus, le
président Vincent Labrune
et l'entraîneur Michel, on
en sait désormais un peu
plus sur le contenu des
échanges qui ont eu lieu
dans la cité suisse. Et
certaines révélations sont
très surprenantes !
D'après les informations
de la radio RMC, pendant
le rendez-vous, Michel
aurait ainsi proposé à
MLD de le licencier ! Sous
réserve évidemment qu'il
bénéficie d'indemnités de
départ, estimées à 1,8
million d'euros, alors que
son contrat court jusqu'en
juin 2017. Mais la femme
d'affaires n'a pas donné
suite à cette proposition.
A la plus grande surprise
de l'Espagnol et de ses
adjoints, qui étaient
persuadés que "Margarita
cherchait juste à savoir
de quelle manière elle
allait payer les
indemnités de
licenciement" ou que "les
dirigeants attendaient
qu'un autre entraîneur
donne son accord pour
nous remplacer." Ces
révélations semblent bien
prouver que MLD n'a pas
l'intention de débourser le
moindre centime pour
l'OM. Pour le plus grand
malheur des fans
phocéens...

Hummels

sur le départ
cet été ?

Le défenseur
international allemand
Mats Hummels est fidèle
au Borussia Dortmund
depuis 2007, malgré
l'intérêt des plus grands
clubs européens. Mais cet
été, la situation du joueur
de 27 ans pourrait
évoluer. Hummels s'est
exprimé dans le quotidien
allemand Bild : " Je n'ai
pas forcément envie de
partir mais je dois
prendre une grande
décision. L'âge te fait
penser que tu n'as pas
toute la vie pour gagner.
Je réalise que chaque
année où je ne gagne rien,
je me rapproche de la
retraite. […] La Ligue des
champions est mon
objectif, je veux gagner ce
titre un jour ". Mats
Hummels ne devrait pas
manquer de propositions
cet été.

La FIFA menace la fédération
nigériane de football


OM : Michel
était prêt
à partir !

Valence
et Porto
s'intéressent à
Abeid

23

La fédération nigériane de football (NFF) est prise entre deux
feux. La semaine dernière, la haute cour régionale de justice a
demandé le départ du président Amaju Pinnick et son
remplacement par Chris Giwa. Ce lundi, la FIFA a demandé à la
NFF de ne pas accéder à cette réquisition, qu'elle considère
comme une "interférence politique". Si Pinnick quitte son
poste, l'instance dirigeante du football mondiale se réserve le
droit de punir le Nigeria, qui pourrait être disqualifié des JO
2016 ou encore des qualifications au Mondial 2018.

Barça, alerte pour Piqué

Gerard Piqué n'a pas participé à la séance d'entraînement
programmée hier. Le défenseur central était absent pour
cet entraînement collectif en matinée. Il a dû réaliser
des examens médicaux par la suite. Le Barça n'a pas
encore communiqué sur une éventuelle blessure et un
possible forfait pour le quart de finale retour de Ligue
des champions contre l'Atlético Madrid.
Affaire à suivre...

Nasri : «Si je reste, Guardiola
sera le plus chanceux des
entraîneurs...»
La carrière de Samir
Nasri a pris une
toute autre tournure
depuis quelques
saisons.
L'ancien de l'OM n'est
plus un titulaire
indiscutable à Manchester
City et sa carrière
internationale est close
depuis sa nonconvocation pour la
Coupe du monde 2014.
Plusieurs médias
britanniques assurent que
l'arrivée de Pep Guardiola
la saison prochaine
devrait inexorablement le
pousser vers la sortie.
Pourtant, le joueur de 28
ans ne semble pas vouloir
quitter les Citizens aussi
facilement…
Dans une longue
interview accordée au
Guardian, le Français a en
effet envoyé un message à
Pep Guardiola, assurant

pouvoir faire des grandes
choses avec lui, à
Manchester City. " Si je
reste, Pep Guardiola sera
le plus chanceux des
coachs, car j'ai vraiment
faim. Après tout dépend
s'il veut de moi dans son
équipe " a expliqué Samir
Nasri. " Je suis le style de
joueur parfait pour sa
philosophie de jeu et pour
la façon dont il aime faire

jouer ses équipes. J'attends
le premier jour de la
présaison pour pouvoir
parler avec lui ". La presse
anglaise a expliqué que les
dirigeants mancunien
auraient l'intention
d'opérer un grand
ménage, lors du prochain
mercato estival.... L'ancien
international tricolore
pourrait être l'une des
premières victimes.

www.competition.dz

Mardi 12 avril 2016

24

ARRE TSUR IMAGE

«On est tous
Meçabih !» sur
Facebook

L'ancien fer de lance du MCO
et de l'EN, qui vient d'être
jugé pour une affaire d'escroquerie, a écopé d'une peine
de deux ans d'emprisonnement. Le verdict a été rendu
public par le tribunal de
Hammam Bouhadjar en fin de
semaine dernière. Selon l'un
de ses proches, Meçabih a
fait appel, l'affaire sera de
nouveau étudiée par le tribunal dans 5 semaines.
Cependant, lorsque la nouvelle est tombée, des supporters du MCO, qui sont toujours admirateurs d'Ali
Meçabih, multiplient les
appels via Facebook pour que
cette affaire connaisse un
dénouement heureux. "Nous
sommes tous …Meçabih !",
peut-on lire sur les réseaux
sociaux, en guise de soutien
pour ce grand joueur, qui vit
actuellement une période
assez pénible !

JO 2016 : Ould-Ali
insiste sur la
priorité des
centres de préparation en Algérie

Le ministre de la Jeunesse et
des Sports, El-Hadi Ould-Ali, a
mis l'accent sur la nécessité
de donner la priorité, dans la
préparation des athlètes
qualifiés aux Jeux
Olympiques et Paralympiques
de Rio-2016, aux centres de
préparation existant en
Algérie, a indiqué le MJS
dans un communiqué. Le
ministre a rappelé, lors d'une
réunion d'évaluation sur
l'état d'avancement de préparation des athlètes qualifiés
aux Jeux Olympiques et
Paralympiques, qu'il a tenu
avec les membres du Comité
Olympique et sportif algérien
(COA), " l'instruction donnée
aux différents centres de
préparation en vue d'adapter
une tarification spéciale pour
les sportifs d'élite et de haut
niveau et des équipes nationales", précise le même communiqué.

LE MOC EN DEUIL

AZIZ MEGRI
EST DÉCÉDÉ

La famille du MOC est en
deuil. Son ancien arrière
gauche, Aziz Megri, qui a fait
partie de sa fameuse équipe
des années 1970, est décédé. Pour rappel, Megri a joué
son premier match alors
qu'il était cadet, avec les
seniors du Mouloudia, qui
comptait dans ses rangs les
Fendi, Khaïne, Krokro et
Gamouh. Le collectif de notre
journal présente à la famille
du MOC et à celle du défunt
ses sincères condoléances.
A Dieu nous appartenons et
à Lui nous retournerons.

C’EST LA COUPE
D’ALGÉRIE
HUSSEIN-DEY
SORT LES
DRAPEAUX

«

BENLAMRI :

L'ESS DOIT

COMPOSTER
SON BILLET POUR
LES POULES»

Djamel Benlamri, le robuste défenseur central de l'Aigle noir,
revit avec l'Entente en Ligue des champions. Il espère
redonner le sourire aux fans sétifiens en réalisant un
nouveau parcours africain brillant.

Qu'avez-vous dire après le
match nul enregistré face à
El-Merreikh ?

Ramener un point de chez
El-Merreikh demeure, pour
moi, une très bonne opération.
Nous avons franchi un grand
pas vers la qualification pour la
phase des poules de la Ligue
des champions. Toutefois, il ne
faut pas trop s'enflammer
même si nous avons réalisé un
bon résultat au Soudan. On sait
qu'El-Merreikh va tout faire au
match retour
pour nous surprendre. C'est à
nous de nous
montrer prudents
pour éviter une
mauvaise surprise.

Bon, maintenant que nous
avons réalisé une bonne prestation à Khartoum, il faudra
désormais confirmer cela lors
du match retour à Sétif pour
composter notre billet pour la
phase des
poules de la
Ligue des
champions.

Comment voyez-vous la suite
du parcours de l'ESS en
championnat ?

Le fait d'occuper une place
non confortable oblige les
joueurs à réagir. Tout le monde
sait qu'il est difficile pour
l'Entente de jouer pour le
maintien. Il est donc
important à
présent de
tout faire
pour avancer au classement et occuper une place sur
le podium en fin de saison,
incha Allah. Nous savons que
notre mission sera difficile,
mais nous ne ménagerons
aucun effort pour remonter au
classement.

Vos camarades se sont
plaints de l'arbitrage au
Soudan, qu'en est-il ?

Personnellement, je ne suis
pas habitué à critiquer les
arbitres. Il y a des spécialistes
qui sont plus en mesure d'évaluer les prestations des referees.
Tout le monde a vu ce match et
ce qui s'est réellement passé au
Soudan. C'est pourquoi je ne
veux pas parler de l'arbitrage.

Un mot aux supporters ?

L'Entente semble requinquée
avec l'épreuve africaine,
qu'est-ce qui vous motive à
ce point ?

La force de l'Entente réside
dans son groupe et non dans
ses individualités. Notre effectif
est composé de 25 joueurs
qui essayent de donner
le meilleur d'euxmêmes pour l'équipe et
de remplir leur mission
sur le terrain, quelle que
soit la compétition même
si on connait plus de réussite en Afrique en ce moment.

DRBT, qui compte dans ses
rangs de bons joueurs, et
même si la rencontre se joue à
Sétif, ce match sera différent
des autres rencontres. Nous
allons devoir tout faire pour
garder les trois points chez
nous afin d'avancer dans le
classement. On fera notre possible pour remporter ce match,
incha Allah.

Comment
se présente
votre mission
face au DRBT,
ce week-end ?

Il est clair que
notre mission
s'annonce très
compliquée
face au

Je profite justement de cette
occasion pour les remercier,
eux qui sont toujours là pour
nous encourager. Ils ont toujours été derrière nous même
après notre élimination en
coupe d'Algérie face à
l'USMBA. Je leur demande de
réserver un très bon accueil
aux Soudanais lors du match
retour, puisque que nous
avons été bien accueillis au
Soudan. On leur promet de
tout faire pour remporter cette
rencontre et leur faire plaisir en
cette fin de saison.
K. A.

FERGANI
PRÉCISE

 ENTRAÎNEMENT ANNULÉ  AMROUCHE A PLEURÉ  BIRA N’A RIEN COMPRIS
ARMÉS
JUSQU'AUX
DENTS

LES CHNAOUA

ATTAQUENT

LES
JOUEURS
 BETROUNI : “JE SONGE À DÉMISSIONNER”
 DEMOU : “UN SEUL RESPONSABLE, NOUS LES JOUEURS”
www.competition.dz MARDI 12 AVRIL 2016 20 DA France 2 € N° 4606 ISSN 1111

QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT

Dans un article paru dans ces colonnes, il a été
rapporté qu'Ali Fergani a réduit le NAHD à "un club
de quartier." L'ancien joueur du Nasria a pris contact
avec notre rédaction pour apporter une précision de
taille. "Je n'ai jamais dit que le NAHD est un club de
quartier, j'ai trop de respect pour ce club qui m'a
formé pour tenir des propos aussi désobligeants",
nous a indiqué l'ex-sélectionneur national avant
d'ajouter : "J'ai dit que le NAHD représente un quartier, Hussein Deyn en l'occurrence, comme c'est le cas
de l'USMH avec El-Harrach ou du RCK avec Kouba.
On peut aussi dire que Chelsea représente le quartier
de Stamford Bridge, ce n'est nullement une offense.
La nuance est de taille."

Oran-Istanbul
à vélo pour promouvoir les JM 2021

Norine Chouarfia, athlète passionné de vélo et d'aventures,
envisage d'effectuer un nouveau périple qui le mènera
d'Oran, sa ville natale, à la capitale culturelle turque Istanbul,
en passant par une dizaine de
pays de la Méditerranée pour
promouvoir les Jeux
Méditerranéens (JM) qu'abritera Oran en 2021. Décidé coûte
que coûte à démarrer le 13
juillet, soit après le mois sacré
du Ramadhan et les fêtes de
l'Aïd, ce cyclo-voyageur se dit
"déterminé" à "avaler" en solitaire les quelque 10 000 km
(aller/retour) de son itinéraire,
déjà bien tracé, en 111 jours. La
date du retour à Oran a été
fixée au 1er novembre 2016. Il
marquera des escales en
Espagne, en France, à Monaco,
en Italie, en Slovénie, en
Croatie, au Monténégro, en
Albanie, en Grèce et enfin en
Turquie, avant de retourner à sa
ville natale.

L'EN filles en quête
d'exploit à Nairobi

La sélection algérienne de football dames, tenue en échec (22) par son homologue kenyane
au match aller du 2e et dernier
tour à Alger, est appelée à réussir un véritable exploit, ce
mardi à Nairobi, pour espérer
se qualifier à la phase finale de
la Coupe d'Afrique des nations
de 2016, prévue au Cameroun.
"Je n'ai jamais dit que ce sera
facile, mais j'y crois et les filles
feront le maximum à pour revenir avec la qualification", a indiqué Azzeddine Chih le sélectionneur national.

Poulsen et
Pachamé
proposés à
la FAF

Les CV d'entraîneurs continuent de
pleuvoir à la FAF.
Avant-hier, deux
nouveau CV de
grands entraîneurs
ont atterri sur le
bureau de
Mohamed
Raouraoua. Le premier est celui de
Carlos Oscar
Pachame, un
Argentin (72 ans),
qui a été longtemps
dans le staff de la
sélection de son
pays, notamment
lors du Mondial
1986 et celui de
1990. Il a aussi
drivé le Japon et
l'Arabie Saoudite.
Le deuxième CV
n'est autre que
celui du Danois Jan
B. Poulsen, 70 ans,
champion d'Europe
en 1992 et qui a
une grande expérience en club et en
sélection. Bien que
ces deux homes
soient assez âgés
pour driver les
Verts, ils sont,
selon nos informations, en super
forme et surtout
très motives pour
prendre en charge
la sélection algérienne.

L'ALGÉRIE

FAIT RÊVER

SUSIC

OUI

DOPAGE

AMROUS DE LA
JSMS CONTRÔLÉ
POSITIF

JSK
LE CONTRAT
DE RIAL NE
SERA PAS
PROLONGÉ

GAGNER

LA CAN ET JOUER
LE MONDIAL,

ÇA M'INTÉRESSE

 “La pression en Algérie ? J'ai ma petite idée”
 “Vahid avait fait de l'excellent travail...”

Les Kabyles veulent
Bentiba, Hamzaoui,
Aït-Ouamar et Bencherifa

“L'Algérie, l'équipe qui a posé
Doukha appelé à revoir
le plus de problèmes à l'Allemagne” 
son salaire à la baisse

La FAF va
relancer
Bahlouli

SUSPENDU PAR
LE CLUB JUSQU'À
NOUVEL ORDRE

NAHD OUALI : “VOIR HUSSEIN
DEY TOUT EN COULEUR ME
DONNE LA CHAIR DE POULE”

Le FC
Valence se USMA BENKHEMASSA : “ON
venge de BATTRA LE MCA POUR NOS FANS”
Feghouli CRB MALEK GARDE MICHEL