Les stratégies de communication des entreprises sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux, nouveau fer de lance des stratégies de communication des entreprises ?

Sarah LODS / Mickaël ROBIN / Thomas HOLTZMER / Benjamin HONORE

Introduction :
L’apparition du web 2.0 a permis le lancement des réseaux sociaux, qui fleurissent de plus en plus sur la toile. Initialement destinés aux retrouvailles d’étudiants ou simplement pour partager des intérêts communs, ces derniers se sont très vite démocratisés pour devenir l’une des utilisations phare du web, si bien que les entreprises elles-mêmes s’intéressent au phénomène. Les entreprises ont-elles leur place sur les réseaux sociaux ? Que peuvent-ils apporter à celles, de plus en plus nombreuses, à sauter le pas ? Les avantages sont multiples, de la visibilité de l’entreprise à la communication de masse, et les atouts sont nombreux s’ils sont bien étudiés et correctement maîtrisés. La mise en ligne d’une entreprise sur un réseau social comme Facebook, YouTube ou Twitter demande un véritable investissement de sa part. Celles qui ont su tirer parti de ces nouveaux outils de communication ne peuvent que s’en réjouir, mais une grande vigilance est nécessaire : sur le web, tout va plus vite, et rien n’est épargné !

I ) Social Media Marketing :
1. Qu’est ce qu’une stratégie de communication ? Une entreprise qui veut établir une stratégie de communication doit avant tout répondre à un certain nombre de questions :  Sur quoi allons-nous nous baser ? Sur quel produit ou service ? Que veut-on promouvoir ?  Quels sont les objectifs ? Pourquoi ? (image de l’entreprise, lancement d’un produit … ?)  Qui sera le public ? La cible ? À qui s’adresse le message que nous voulons transmettre?  De combien disposons-nous pour concevoir cette campagne de communication ?  Comment allons-nous mettre en œuvre la campagne ? (en fonction de la cible et du budget)  Quand allons-nous faire cette campagne ? Pendant combien de temps ?  De qui viendra le message ? Qui le transmet ? De manière générale, une stratégie de communication se découpe en quatre grandes étapes : Tout d’abord, une analyse marketing de l'entreprise et du produit, qui permettent d’aboutir au positionnement du produit dans l’environnement existant. On élabore ensuite les différentes actions de création en fonction de l’étape précédente (charte graphique, visuels…). On choisit ensuite les moyens de communication, externes et internes à l’entreprise, en fonction du positionnement précédent. Enfin, on contrôle les résultats avant de réajuster les objectifs, les supports et les moyens si besoin, en fonction des retours. 2. Pourquoi communiquer sur les réseaux sociaux? Les réseaux sociaux, éléments phare du web 2.0, étaient à l’origine destinés aux adolescents et étudiants qui souhaitaient garder contact avec leurs anciennes connaissances. Depuis, les entreprises commencent à s’en servir comme un outil de communication à part entière, mais le phénomène est encore peu répandu. Pourtant, une entreprise a tout intérêt à être présente sur des réseaux sociaux, tout d’abord pour une question de visibilité de la marque. Chaque jour, des millions d’internautes se rendent quotidiennement sur les réseaux sociaux, et chacun d’entre eux est susceptible de recevoir un message visuel de l’entreprise en question (un groupe dédié, une page officielle, une publicité, un logo…). L’entreprise peut également utiliser les réseaux sociaux pour communiquer un événement, comme par exemple la sortie d’un nouveau produit ou service, la diffusion d’une publicité ciblée, le lancement d’un site web vitrine, etc… Ceci peut se faire sous la forme d’une annonce, ou de la création d’un groupe dédié. Les plateformes de partage sont aussi idéales pour recruter des collaborateurs, rechercher des partenaires ou des clients. L’entreprise peut, grâce aux réseaux sociaux, accéder à une grande quantité

Les stratégies de communication des entreprises sur les réseaux sociaux

2/13

de profils, voire CV ou demandes d’emploi. Il est de plus possible sur certains d’entre eux (Viadeo) de mettre en ligne des offres d’emplois. Et n’oubliez pas qu’il est de plus en plus courant pour un recruteur de voir la e-réputation des candidats, entre autre sur les réseaux sociaux. La présence d’une entreprise sur un réseau social permet également d’améliorer le référencement de l’entreprise, dans les moteurs de recherche, les informations enregistrées étant indexées. 3. Quels sont les risques? Un investissement temporel et humain sous évalué. Le développement social est un phénomène lent, et une entreprise sans activité (sur les réseaux sociaux) laisse sous-entendre une baisse d’activité générale, la présence sur un réseau social étant un reflet de la véritable entreprise. La présence d’une entreprise sur de nombreux réseaux sociaux peut poser des problèmes de gestion en cas de trop grosse affluence. Il est donc préférable de favoriser une activité plus intensive sur un nombre de réseaux moins importants mais mieux choisis. La confidentialité des données peut également poser un problème, dans le cas d’une utilisation externe des données par le réseau social. La confidentialité des échanges est à surveiller, car les interactions avec l’entreprise sont connues de tous. Attention aux dérapages : une tension, un excès, et c’est l’e-réputation de l’entreprise qui est en jeu.

II ) Les principaux réseaux sociaux :
La pertinence de l’utilisation d’un réseau social varie selon l’entreprise et ses besoins (une association culturelle gagnera à être visible sur Myspace, contrairement à une simple société spécialisée de marketing). Le premier soin d’une campagne de Social Media Marketing est de choisir les réseaux sociaux les plus pertinents. 1. Principaux réseaux sociaux utilisables pour une campagne de web-communication Blogosphere : Dans le cadre d’une opération Social Media il faut du contenu ; ce dernier est accueilli (aimablement) par un blog qui sert de « puit de contenus » Myspace : Si le réseau social est en forte baisse (voire en très forte baisse) en terme de fréquentation (et ce, très largement au profit de Facebook), il reste pertinent pour des opérations liées à la culture et notamment à la musique. En effet ces dernières communautés restent actives sur ce réseau (musique, cinéma, littérature…) Facebook : La « page facebook » est devenue incontournable et devient souvent l’un des centres de gravité pour le community management (avec le blog). Il est intéressant de mettre en œuvre plusieurs éléments : vanity URL, page d’atterrissage, planning de publication, relais de promotion, campagne Social Ads… A noter, qu’il est également possible de créer des campagnes de bannières animées ou non sur celuici. Aussi intéressant : création d’un profil fictif, généralement pour des événements culturels afin de donner une personnalité à l’événement. Twitter : Le service de micro-blogging fait partie du paysage Social Media sans pour autant trouver toujours son rôle de manière évidente. Sur des opérations « non-geek » il sera plus naturellement le relais des notifications Facebook.

Les stratégies de communication des entreprises sur les réseaux sociaux

3/13

YouTube / Dailymotion : Permet bien sûr d’héberger les vidéos. Selon la pertinence des vidéos et leur nombre on pourra très bien opter pour du cross-posting multiplateformes pour optimiser la diffusion. Et ceci, notamment pour des vidéos ayant un objectif de viralité. D’autres réseaux sociaux moins pertinents (mais peuvent s’avérer intéressants pour des cas particuliers) : Slideshare, Digg, Netvibes, Viadeo, Blip.tv, etc… 2. Descriptions de trois réseaux sociaux communément utilisés : Facebook, Twitter, Blogosphère : Facebook : Description : Facebook est un site Web de réseautage social créé par Mark Zuckerberg et destiné à rassembler des personnes proches ou inconnues. Il permet à ses utilisateurs d'entrer des informations personnelles et d'interagir avec d'autres utilisateurs. Les informations susceptibles d'être mises à disposition du réseau concernent l'état civil, les études et les centres d'intérêts. Ces informations permettent de retrouver les utilisateurs partageant des mêmes centres d'intérêts. Ces derniers peuvent former des groupes et y inviter d'autres personnes. Les interactions entre membres incluent le partage de correspondances et de documents multimédias (images, vidéos, jeux …). Pourquoi (pertinence) et comment ?  La recherche d’amis. Tout d’abord car Facebook va vous proposer des contacts que beaucoup de vos amis connaissent, et qui sont donc susceptibles d’être vos amis pour que vous les rajoutiez ou non.  Divers moteurs de recherche qui vous permettront de rechercher ceux de vos amis qui ne sont pas encore dans vos contacts, et pourquoi pas, renouer le contact avec des gens que vous avez perdus de vue depuis 10 ans.  Aussi, une fonctionnalité chat est présente. Si vous l’avez activée (ce qui est le cas par défaut), vous pouvez savoir lesquels de vos amis sont connectés en ce moment, et ouvrir une petite fenêtre pour dialoguer avec eux comme sur une sorte de msn simplifié.  De nombreuses applications développées par des personnes externes à Facebook peuvent être ajoutées sur votre profil de manière totalement transparente, pour peu que vous les acceptiez ou alliez les chercher. Il y a des quizz, des applications sous forme de petits jeux et même des tests. Il est également possible de créer des groupes, ou encore des fans pages. Twitter : Description : Créer en 2006, Twitter est un outil de réseau social et de micro-blogging qui permet aux internautes de s’envoyer des messages de 140 caractères maximum, les « tweets ». L’application permet à l’utilisateur de signaler à son réseau ce qu’il est en train de faire ou de ce qu’il pense. Ce réseau est constitué de personnes « suivies » par l’utilisateur ou qui le « suivent » : respectivement « following » et « followers ». Les messages sont publics, mais certains tweets peuvent être envoyés comme messages personnels. Pourquoi (pertinence) et comment ?  Twitter se démarque par son efficacité à mettre en avant la dernière parole de son auteur. Ce dernier dispose de 140 caractères pour poster en temps réel une réflexion, un lien à partager, une information exclusive ou une demande de réaction auprès de son réseau.  Très facile d’utilisation et de mise en place : si l’on dispose d’un contenu éditorial faible, ou d’un dispositif de communication inexistant sur le terrain du Web 2.0.

Les stratégies de communication des entreprises sur les réseaux sociaux

4/13

 Pour trouver des clients, améliorer le référencement d’un site internet, d’un blog, garder le contact avec ses prospects ou encore créer son propre intranet et partager des informations. Blogosphère : Description : Une blogosphère désigne indifféremment un ensemble de blogs. Le blog lui est un site Web constitué par la réunion de billets agglomérés au fil du temps et souvent classés par ordre antéchronologique (les plus récents en premier). Chaque billet (appelé aussi « note » ou « article ») est, à l'image d'un journal de bord ou d'un journal intime, un ajout au blog ; le blogueur (celui qui tient le blog) y délivre un contenu souvent textuel, enrichi d'hyperliens et d'éléments multimédias, sur lequel chaque lecteur peut généralement apporter des commentaires. Pourquoi (pertinence) et comment ? Un blog est un outil redoutable pour l’optimisation du référencement naturel : beaucoup de contenu, frais, parfois viral, accompagné d’une dynamique de flux imparable.  Le blog induit un nouveau rapport entre les internautes et les marques : plus direct, moins institutionnel, il permet d’adopter une autre posture communicationnelle vis-à-vis de ses lecteurs.  Les CMS spécialisés (Wordpress, Dotclear…) sont aujourd’hui devenus de vraies plateformes de production de contenu extrêmement puissantes tout en restant simples et ouvertes.  Les blogs créent des conversations avec les internautes et permettent enfin de manière simple et transparente d’obtenir des avis sur des produits ou des attentes.  Les blogs de par leur ouverture ont tendance à offrir de nouvelles opportunités de visibilité sur des sujets connexes qui ne trouvent pas forcément la place sur un site corporate ou vitrine.  Les blogueurs sont de plus en plus nombreux et la blogosphère de plus en plus influente. La tenue d’un blog permet d’avoir une relation d’égal à égal avec ces rédacteurs et de plus permet d’être très réactif dans le cadre d’une communication de crise.  Accueil de contenu divers. D’un point de vue intégration éditoriale, le blog accueille facilement tous les autres formats du web (les vidéos, les widgets, les flux divers).  Création d’un flux RSS, un standard incontournable pour exporter son contenu et le rendre visible sur d’autres plateformes. De plus, certaines personnes ne seront plus en lien avec la marque ou l’entreprise que par ces fameux flux.  Mise en ligne de widgets (mini-site viral) pouvant être incorporé dans les blogs de vos visiteurs. 3. Schémas explicatifs Voir annexes A1 et A2.

III ) Exemples de campagnes de communication :
1. Classement des entreprises les plus présentes sur les réseaux sociaux Selon un rapport publié le 22 juillet 2009 par le groupe « Altimeter Group et Wetpaint », spécialiste des stratégies numériques, des technologies sociales, ainsi que des communautés d’utilisateurs, les entreprises les plus présentes et les plus actives sur les réseaux sociaux sont dans l’ordre : 1. Starbucks / 2. Dell / 3. EBay / 4.Google et enfin 5.Microsoft. L’étude se base sur les résultats de communication dans les réseaux sociaux des 100 entreprises mondiales les plus valorisées, telles que mesurées par Business Week/ Interbrand.

Les stratégies de communication des entreprises sur les réseaux sociaux

5/13

Le rapport est consultable sur le lien suivant : http://www.engagementdb.com/Report Ce rapport indique également que suite à cet engagement et cette activité sur les réseaux sociaux, ces entreprises sont d’autant plus susceptibles de dégager des bénéfices plus importants que leurs concurrents. On constate donc que le fait de s’impliquer significativement sur les réseaux sociaux est une source de profit évidente. Ces modes de communication touchent essentiellement les grands groupes américains, tels Starbucks, Dell, EBay etc… véritables pionniers en la matière. La France est à l’heure actuelle très peu concernée par ces procédés ; conséquence, L’Oréal le premier groupe français présent dans ce rapport table à la 69e place dans ce classement. La majorité des entreprises françaises les plus présentes dans ce classement sont dans le secteur du luxe et de la haute couture. 2. Starbucks : un exemple à suivre Comme cité dans le rapport, Starbucks Coffee, qui se revendique numéro un mondial parmi les chaînes de cafés, est un exemple en matière de communication sur les réseaux sociaux. En termes de chiffres, la « Fan Page » Facebook de Starbucks rassemble plus de 5 millions de fans avec une augmentation moyenne de 7000 fans par jour, soit environ 5 fans par minute. Des pics sont observables lors de campagnes de promotions. Les clés de sa réussite ? Une page Facebook mise à jour régulièrement, une utilisation exemplaire de tous les outils mis à disposition par la plateforme (le mur, les liens, les vidéos, photos de fans, photos de clients dans les boutiques, photos des produits, actualités de la marque, informations sur les nouveaux produits etc…) le tout très porté sur l’aspect convivial et chaleureux instauré par la marque, avec en plus des publicités engagées portées sur le commerce équitable, le président Howard Schultz en visite au Rwanda, et bien sûr des promotions pour ses fans.

Les stratégies de communication des entreprises sur les réseaux sociaux

6/13

Ces promotions sont nombreuses, et attirent toujours plus d’adeptes auprès de la marque. De plus, la marque mêle admirablement l’utilisation des différents réseaux sociaux comme Youtube, Twitter et Facebook, pour ne citer qu’eux. Voici quelques exemples de ces campagnes de communications pour le moins originales :  En mai 2009, aux États-Unis, la marque avait affiché 6 panneaux publicitaires à travers le monde, mettant au défi les buveurs de café et les intéressés de les trouver et les diffuser le plus rapidement sur Twitter. Sur ces panneaux était inscrit « Si votre café n’est pas parfait, nous le referons pour vous. S’il n’est pas encore parfait, vous n’êtes probablement pas dans un Starbucks». Résultat, beaucoup de candidats, beaucoup de coupons distribués, et donc beaucoup de nouveaux adhérents et beaucoup de publicité sur le web (gratuite).  Autre campagne, autres réseaux sociaux : la firme avait lancé une opération promotionnelle pour sa nouvelle gamme de glaces, offrant des coupons pour une glace gratuite via Facebook. Ici les consommateurs choisissaient de remplir un formulaire avec leurs coordonnées pour recevoir le coupon ou l’envoyer à un ami sur Facebook. Starbucks avait bien choisi son support en utilisant comme il se doit l’option « Envoyer à un ami ». Ce qui peut engendrer un effet boule de neige très rapidement.  Une initiative a également été prise lors des élections de 2008, en effet Starbucks garantissait un café gratuit à chacun des électeurs qui se présenterait dans un café de la firme. Une initiative engagée, luttant contre l’absentéisme naissant. Mais l’innovation la plus intéressante développée par Starbucks reste son fameux site Internet « MyStarbucksIdea.com », qui recueille les propositions et suggestions des consommateurs, tout en générant un trafic impressionnant. En effet, des centaines de milliers d’amateurs de café y font part de leurs propositions pour améliorer les services de la marque. Voici quelques unes de ces propositions :  Création d’une carte à poinçonner pour obtenir des consommations gratuites  Un café gratuit aux clients le jour de leur anniversaire  Réduire le prix du café pour ceux qui apportent leur propre contenant  Création d’une carte magnétique (badge) qui permettrait d’éviter la file d’attente au comptoir

Les stratégies de communication des entreprises sur les réseaux sociaux

7/13

Les stratégies de communication des entreprises sur les réseaux sociaux

8/13

Ces campagnes de publicité sur les réseaux sociaux, se révèlent beaucoup plus abordables et impliquent directement les consommateurs, étant donné qu’ils choisissent de diffuser ou non l’information sur l’Internet. Toutefois, être présent ne suffit pas. Starbucks, à l’inverse de bons nombres de ses concurrents qui bien souvent se contentent de placer leurs publicités « dans le visage du client », a développé une image authentique et transparente. En effet, les personnes préfèrent s’adresser à d’autres personnes sur Twitter, et non à des robots ou systèmes informatisés. Starbucks l’a bien compris et a choisi de mettre « un visage » derrière sa marque sur Twitter, le dénommé Brad. En parcourant la page Twitter de Starbucks, on peut lire « Freshly brewed tweets from Brad at Starbucks » (les derniers tweets de Brad chez Starbucks), alors qu’il aurait été facile d’écrire « Freshly brewed tweets from Starbucks » (les derniers tweets de Starbucks), mais la mention de Brad dans le message change tout. Lorsqu’on interagit avec Starbucks sur Twitter, on ne parle pas à une grande multinationale, on parle à une personne réelle, qui se veut plus accessible et plus proche de nous, public, cette personne a un nom : Brad.

Par ce tweet, il est possible de rendre plus vivantes les interactions sur Twitter, et plus important, de mettre un visage sur son interlocuteur. Cela amène à une communication plus personnelle et c’est ce que recherchent les utilisateurs sur Twitter. Nous pouvons dire que Starbucks a bien cerné le but et le fonctionnement de Twitter, Facebook et autres réseaux sociaux, en devenant l’une des marques, si ce n’est LA marque la plus présente sur le web, et en particulier le web social. Les résultats ne se font pas attendre : plus de visibilité, une avance certaine sur ses concurrents (comme récemment la nouvelle branche de Mac Donald’s : le Mac Café), une marque qui se trouve vivifiée, avec une augmentation significative de ses profits… et de ses fans. 3. Téléthon : les réseaux sociaux au service de la solidarité Pour sa session de l’année 2009, l’association Téléthon a fait appel à une agence de Webmarketing pour entamer une campagne de communication via les principaux réseaux sociaux du web. Cette campagne obéit à de nombreuses motivations, mais principalement à la volonté de toucher un public plus jeune et dynamique (donneurs potentiels entre vingt et trente ans) et de donner une image plus moderne et active de l’association. Téléthon est d’ores et déjà entouré par une communauté web particulièrement réactive et enthousiaste (sur Facebook, Twitter, etc). Le but principal de cette campagne est de fédérer les différentes activités de cette communauté, tout en l’agrandissant et en

Les stratégies de communication des entreprises sur les réseaux sociaux

9/13

multipliant les dons. Cette campagne de Social Media Marketing est particulièrement intéressante à analyser car elle utilise de manière pertinente et ludique plusieurs réseaux sociaux parmi les plus actifs (Facebook, Twitter, You Tube, Dailymotion, Blogspirit…) à travers la création d’applications originales. Ces différents comptes sont toujours liés entre eux pour permettre à l’information de circuler et pour améliorer le référencement. Par exemple la page Facebook du Téléthon récupère automatiquement toutes les nouvelles informations publiées sur le blog. Le Blog officiel de la communauté Téléthon Visible à l’adresse : http://blog-officiel.blogs. afm-telethon.fr/ Ce blog a été créé sur la plate-forme Blogspirit (communément utilisée par la communauté web Téléthon) dans le but de réunir et d’officialiser les nombreux contenus créés par les fans de l’association et mis en ligne sur internet : articles, vidéos, chansons, widgets… Grâce à son flux RSS, les internautes peuvent suivre et commenter jour après jour les opérations menées par l’association et par ses intervenants. Ce blog sert de point de connexion entre les différentes plate-formes, en véhiculant notamment les flux d’informations engendrés par Twitter et Facebook. La fanbox permet, par exemple, d’afficher les derniers commentaires du Mur de la page Facebook. Le compte et l’application Twitter Visible à l’adresse : http://twitter.com/Telethon_France Pour rallier un donateur jeune et “dans le vent”, Téléthon a étendu sa campagne de communication sur Twitter, non seulement a travers la création d’un compte pour relayer les tweets des fans, mais également d’un jeu cassebrique. L’internaute est invité à “récupérer” des futurs bénévoles pour Téléthon en frappant leurs avatars avec le logotype de l’association. Cette application, qui utilise intelligemment les potentialités de Twitter, est destinée à créer un effet de buzz et sera en ligne au début du mois de décembre.

Les stratégies de communication des entreprises sur les réseaux sociaux

10/13

Le compte Twitter permettra également de couvrir et de relayer en direct les 48 heures du Téléthon, en encourageant les fans au don. La page et l’application Facebook Page visible à l’adresse : http://www.facebook.com/Telethon Application : http://www.facebook.com/Telethon#/Telethon?v=app_50565067795 La page de l’association sert de relais aux informations, mais elle propose également de nombreuses fonctionnalités. Dans le cadre de la campagne Téléthon 2009, une application Facebook a été notamment mise en ligne : “Mes amis sont formidables”. Cette application virale invite les internautes à répondre à des questions sur la générosité de leurs amis, pour les inciter ainsi à devenir fan de la page Téléthon et, éventuellement, à faire un don à l’association. Elle s’appuie sur trois idées particulièrement populaires sur Facebook : l’humour, l’appel aux amis et la compétition.

L’association Téléthon est également présente sur les réseaux sociaux Myspace, Youtube, Dailymotion, Viadeo et quelques autres dans une moindre mesure. Ces communautés ont souvent pour points communs de permettre une grande viralité et une participation constante des membres de la communauté. Cette campagne de communication se déroule en plusieurs étapes et couvre à la fois la période de préparation de l’événement, les 48 heures du Téléthon et l’après-Téléthon.

Les stratégies de communication des entreprises sur les réseaux sociaux

11/13

Conclusion :
L’apparition des réseaux sociaux sur Internet a poussé les utilisateurs à modifier leurs comportements. En effet, d’abord statique et limité dans ses possibilités et ses innovations, le Web, rapidement devenu le « Web Social » ou « Web 2.0 », a favorisé la circulation et le partage de l’information et des contenus multimédias. Ces nouveaux modes de comportement ont participé au développement de nouvelles plateformes de partage. Dès lors, Facebook, Twitter, Youtube et Daylimotion sont devenus des géants du Web, les nouveaux leaders du web 2.0. Désormais solidement ancrée dans les mœurs des internautes, l’utilisation des réseaux devient une « innovation innovante », en s’adaptant non seulement aux souhaits et attentes des utilisateurs, mais aussi des entreprises, leur fournissant un support de communication des plus efficaces, peu onéreux et accessible par tous. Cependant, si cette tendance est très présente outre-Atlantique, elle ne s’est pas encore réellement popularisée en France. Il est plus que temps à présent pour les sociétés françaises d’investir les plateformes de partage. Au jour de la révolution informationnelle, communiquer sur les réseaux sociaux n’est plus uniquement une opportunité, mais également une nécessité.

Les stratégies de communication des entreprises sur les réseaux sociaux

12/13

Sources :
• http://www.entrepriseglobale.biz/index.php?s=starbucks • http://www.engagementdb.com/Report • http://technaute.cyberpresse.ca/nouvelles/internet/200804/09/01-17812-le-site-de-starbucksinonde-de-suggestions.php • http://www.wydir.com/blogs/61-les-10-entreprises-les-plus-actives-sur-les-ra-seaux-sociaux.html • http://www.mediaventilo.com/ • http://www.slideshare.net/mediaventilo • http://www.mediassociaux.com/ • http://www.buzz-marketing.fr/ • http://www.marketing-professionnel.fr/parole-expert/reseaux-sociaux-et-entreprises-facteurs-clede-succes-risques-et-opportunites-marketing-et-communication.html • http://www.lentreprise.com/3/1/1/quatre-reseaux-sociaux-pour-recruter-la-perle-rare_21614.html • http://www.moteurzine.com/2009/02/06/entreprises-jouez-le-jeu-des-communautes/ • http://www.indexel.net/applications/quelle-place-pour-les-reseaux-sociaux-en-entreprise.html • http://www.atelier.fr/usages/10/12022009/reseaux-sociaux-entreprise-nicola-millard-social-networking-bluekiwi--37826-.html • http://www.culture-buzz.fr/blog/Twitter-Nouveau-canal-de-communication-2712.html • http://medianaranja.fr/un-tres-bon-exemple-des-mauvaises-pratiques-pros-de-twitter/ • http://caribou.fr/blog2/?tag=reseau-social

Les stratégies de communication des entreprises sur les réseaux sociaux

13/13

Annexe A1 : Utilisations des réseaux sociaux

Annexe A2 : Liens entre les réseaux

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful