You are on page 1of 57

XIVe CONGRÈS MONDIAL DE LA FIPF 

À LIÈGE, DU 14 AU 21 JUILLET 2016 

 

SOMMAIRE 

Liège, cité ardente 

page 3 
e

Le siège du XIV  Congrès de la FIPF et ses atouts 

Un congrès passionné 

page 7 

La  thématique   —  « Le  français,  langue  ardente » —  et  ses 
déclinaisons 

Un congrès fédérateur 

page 11 

En arrière‐plan de l’organisation et de la conception du congrès : 
un  réseautage  intense  des  forces  vives  de  Belgique  et  de  la 
Fédération Wallonie‐Bruxelles 

Un congrès crédible 

page 17 

Les  équipes ;  la  conception  scientifique  du  congrès ;  la 
communication,  la  documentation ;  les  structures  d’accueil,  le 
logement, les déplacements ; les procédures d’inscription et de 
participation ; l’échéancier 

Un congrès équilibré 

page 37 

Le budget : raisonnable et raisonné 

Un congrès équitable et durable 

page 39 

Le prix d’une francophonie juste  
Le souci constant d’une empreinte écologique modeste 

Un congrès convivial 

page 43 

Liège : ville de fête et de culture.  
Sa région : au cœur de l’Europe touristique 

Un congrès mémorable 

page 49 

Quelles traces pour ce congrès ? 

Le logo du congrès 

page 53 

 

10  Dix atouts pour Liège 

page 54 

 

Le présent document est rédigé en orthographe rectifiée  
et imprimé sur papier recyclé 

| Page 1 

CRÉDITS PHOTOGRAPHIQUES  
Ville de Liège, Province de Liège, Université de Liège, J.‐M. Klinkenberg 
Page 2 | 

1

LIÈGE, CITÉ ARDENTE 

« La  cité  ardente » :  c’est  ainsi  qu’un  roman  de  chevalerie  célèbre 
désignait  Liège,  il  y  a  plus  d’un  siècle.  L’expression  porut  si  pertinente 
qu’aujourd’hui  encore  elle  s’impose  tout  naturellement  à  qui  veut 
évoquer cette ville millénaire. 
Ce  surnom,  Liège  le  méritait  assurément.  D’abord  parce  qu’elle  fut  au 
XIXe  siècle  l’épicentre  de  la  révolution  industrielle  sur  le  continent 
européen :  les  feux  des  forges  et  des  hauts  fourneaux  ont  marqué 
durablement  le  paysage  qui  l’environne.  Mais  elle  le  méritait  aussi  et 
surtout par le caractère de ses habitants : assoiffés de liberté, têtus et 
frondeurs,  fiers  de  leurs  traditions,  ils  sont  aussi  accueillants  et 
chaleureux,  toujours  prêts  à  participer  aux  évènements  festifs  et 
culturels qui jalonnent chaque année. 
Ville  francophone  la  plus  septentrionale  du  monde,  Liège  se  trouve  au 
carrefour de plusieurs univers culturels : la Flandre et les Pays‐Bas sont à 
quelques  minutes  de  route  et  elle  entretient  avec  l’Allemagne,  sa 
proche voisine, des liens indéfectibles : ne fut‐elle pas, mille ans durant, 
la  capitale  d’une  principauté  indépendante  relevant  du  Saint  Empire ? 
Mais la francophilie y est une tradition : les révolutionnaires liégeois de 
1789  votèrent  le  rattachement  de  leur  pays  à  la  République,  et  de  nos 
jours  le  14  juillet  y  est  même  fêté  avec  plus  de  passion  que  la  fête 
nationale belge. 
Raison pour laquelle il a été décidé de choisir symboliquement les dates 
du 14 juillet, fête nationale française, et celle du 21 juillet, fête nationale 
belge, comme début et fin du Congrès de la PIPF. 
Riche de son passé prestigieux ― dont elle garde de nombreuses traces 
patrimoniales, architecturales et artistiques ―, Liège a su rester jeune. 
Une  jeunesse  que  lui  garantissent  les  dizaines  de  milliers  d’étudiants 
qu’elle accueille. Vouée à l’enseignement et à la formation, elle reste en 
effet  fidèle  à  ses  premiers  développements  des  Xe  et  XIe  siècles, 
moment où elle mérita un autre surnom : celui d’Athènes du nord. 
Son  rayonnement  et  son  ouverture,  Liège  les  traduit  de  nos  jours  de 
multiples  façons.  Humainement,  elle  le  fait  par  sa  multiculturalité 
exubérante.  Économiquement,  elle  l’exprime  par  son  redéploiement, 
qui  a  par  exemple  fait  d’elle  le  premier  centre  logistique  d’Europe 

| Page 3 

  Page 4 |  .occidentale.  Cette  cité  francophone.  Elle  a  une  riche  tradition  multiculturelle :  ses  habitants  relèvent  de  plus  de  150  nationalités.  Le  projet  d’accueillir  en  2016  celles  et  ceux  qui  sont  les  plus  ardents  ambassadeurs  de  la  langue  et  de  la  culture françaises confirme ces valeurs. zone la plus dense et la plus riche du continent.  Fière  de  son  passé  et  confiante  dans  son  avenir. en même temps que sa fidélité  de toujours à la Francophonie.  elle  manifeste  une  créativité  d’une  intensité  surprenante. étendant son influence aux Pays‐Bas et  en Allemagne.  faisant  ainsi  figure  de  capitale  du  cinéma  en  Belgique. Elle fait partie de la mégalopole européenne qui s’étend  de la Manche à la Ruhr.    ATOUTS DE LA VILLE DE LIÈGE  Liège  est  une  grande  ville  à  taille  humaine :  comptant  200 000  habitants.  Culturellement.  capitale  économique  de  la  Wallonie.  elle  est  le  centre  d’une  agglomération  d’environ  650 000  âmes —  ce  qui  en  fait  la  troisième  de  Belgique —  et  le  chef‐lieu  d’une  province  qui  compte  un  peu  plus  d'un  million  de  citoyens.  Liège  continue  à  cultiver  un  art  de  vivre  ―  et  de  manger  ―  où  la  simplicité  et  l’hospitalité  sont  des  valeurs  sures.  est  aussi  une métropole transfrontalière.

  Charleroi et… Liège    | Page 5  .  au  cœur  d’un maillage autoroutier serré et du premier Réseau à Grande Vitesse  européen  achevé.  Liège  est  d’un  accès  aisé. Cologne sont à portée de main.  dessinée  par  Santiago Calatrava.  Londres.Elle  est  à  proximité  immédiate  des  grandes  villes  européennes  :  Paris. Amsterdam. La ville est à proximité des aéroports de Bruxelles.    Premier  centre  logistique  d’Europe.  dont  le  clou  est  sa  nouvelle  gare.

  par l’American Association of Teachers of French.  Telle  est  la  ville  qui  est  aussi  candidate  à  l'organisation  d'une Exposition internationale en 2017.  Le  Congrès  mondial  de  la  FIPF  ne  s’est  plus  déroulé  en  Europe  depuis  celui de Paris.Centre  culturel  prestigieux  depuis  plus  d’un  millénaire.  qui  est  une  des  destinations  les  plus  prisées  des  chercheurs  européens  en  formation.  Centre  touristique  réputé.  elle  a  une  tradition  d’accueil  et  de  chaleur  humaine  célébrée  par  tous  ses  visiteurs.  un  enseignement technique et professionnel proposant un ample choix de  formations ainsi qu’un Conservatoire de réputation mondiale. en l’an 2000.  Son  quartier  hyper‐central  connu sous le nom de « Carré » est sans doute le seul en Belgique à vivre  toute  la  nuit.  Liège  a  déjà  été  choisie  comme  siège  de  congrès  par  plusieurs  associations  de  professeurs  de  français :  par  le  Conseil  International  d'Études  Francophones  en  2004.  l’Association  allemande  des professeurs de français ou. Le cœur du continent est prêt à l’accueillir à  nouveau.  Par  le  passé.  un  réseau  dense  d’enseignement  général.     Page 6 |  .  Elle  possède  une  université  riche  de  12  Facultés.  la  Cité  ardente  est vouée à l’enseignement et à la formation : près de 100 000 jeunes y  poursuivent  leurs  études. tout récemment encore — en 2008 —.

  Les  conférences  et  les  communications  porteront  en  effet  sur la question brulante de la place présente et à venir du français dans  le concert du monde.  d’innovation. de pluralité et de dialogue pour que le monde tourne mieux et  que son concert ne devienne ni monotone ni cacophonique.  enseignement  précoce du français…  | Page 7  .2 UN CONGRÈS PASSIONNÉ   2.  clavardage…  2.  L’esprit  du  Congrès  de  Liège  repose  précisément  sur  le  principe  d’une  langue  française  et  d’un  espace  francophone  ardents.  c’est  de  toujours  susciter  la  même  créativité. le français reste une langue vivace.  le  même  engagement  chez  ses  enseignants.1 UN THÈME BRULANT  À l’image de la langue française qu’il mettra à l’honneur et à l’image de  la  ville  qui  l’accueillera.  1. attractive et performante  en dépit de la concurrence linguistique.  le  Congrès  développera  une  thématique  « ardente ». Le français.2 UNE PROGRAMMATION PLURIELLE  Le  Congrès  déclinera  cette  thématique  du  « Français  langue  ardente »  selon une série de symposiums qui seront proposés aux participants dès  leur  inscription  et  qui  ne  viseront  pas  seulement  leur  expérience  d’enseignants  de  français.   Mais  ce  que  cette  langue  a  sans  doute  en  propre. langue jeune et des jeunes   Langue  branchée .  2. langue des médias   TICE  en  français .  textos.  enseignement  à  distance .  de  diversité.  littérature  de  jeunesse .   Une place qui est toujours de premier ordre : comme quelques‐unes de  ses sœurs.  chez  ses  étudiants  et  chez  ses  défenseurs.  mais  aussi  les  relations  personnelles  que  chacun d’entre eux entretient avec la langue française.  chat.  la  même  passion. Le français.  c’est‐à‐dire  conçus  et  vécus  comme  vecteurs  d’enthousiasme. de l’uniformisation culturelle et  de la globalisation économique.

Le français.  les  écrivains  au  carrefour des langues…  7.  sans  équipement .  l’enseignement  linguistique  intégré . alphabétisation…  Page 8 |  . Le français. langue de mobilité   Enseignement du français.  l’amour  du  français. de lire en français…  8.  hétérogènes. Le français.  les  variétés  du  français . Le français.  la  lisibilité  des  textes  juridiques.  la  francophonie plurielle .  les  réseaux  d’enseignants . langue solidaire   Enseignement  du  français  et  coopération .3. français et faible scolarisation.  enseignement  en  contextes  difficiles :  classes  surpeuplées. et mobilité des enseignants et des  étudiants . langue des sciences et des techniques   Le  français  scientifique  et  son  enseignement . langue en contact   Enseignement  du  français  en  situations  de  plurilinguisme .  vecteur  de  l’interculturalité .  les  normes  comme  ressources  et  limites  .  avec  le  monde .  le  Français  sur  Objectifs  Universitaires . Le français.  le  français  et  les  Droits  de  l’Homme  et  de  la  Femme . langue de tradition   Le  retour  de  la  grammaire ?  .  séjours  et  échanges  linguistiques en francophonie…  6. Le français.  le  français  et  l’art  de  vivre . langue de plaisir   Motivation  des  apprenants  et  des  enseignants .  le français des instructions techniques…  5. langue conviviale   Interactions  en  classe. Le français.  la  terminologie  grammaticale .  le  français  et  les  arts .  le  français de l’amour . langue citoyenne   Le  français. de la concurrence à la  complémentarité . administratifs et commerciaux…  9.  l’histoire  de  la  langue au gout du jour…  4. le plaisir d’écrire. le français et l’intégration des migrants…  10.  français  et  mondialisation . Le français. français‐anglais.

 tout un programme   Curriculum . Le français. Le français.  le  Congrès  comportera  —  en  intro‐ duction  et  en  conclusion  —  des  conférences  en  séances  plénières  tenues  par  les  responsables de la FIPF et de  l’organisation  du  Congrès.  les  terminologies  techniques…  En  fonction  du  nombre  des  participants  et  de  leurs  préférences. Le français. une vocation   Recrutement  et  formation  –  continuée  –  des  enseignants .11.  13.  soit  environ  15‐ 20  communications  menées  en  ateliers  parallèles.  Bien  entendu.  la  féminisation  des  termes  et  des  textes.  Des  espaces  seront  aussi  prévus  pour  l’exposition  de  posters  à  l’intention  des  participants  qui  préfèrent  communiquer  leurs  expé‐ riences  et  leurs  projets  de  cette manière.  | Page 9  .  la  certification  des  compétences…  12.  méthodes  performantes . langue qui bouge   Le  point  sur  l’orthographe  d’aujourd’hui  et  de  demain .  pédagogie  par  projet .  nouvelles  pratiques  de  classe  .  des  moments  de  dialogue  et  de  synthèse  étant  évidemment  ménagés.  aléas du métier de professeur de français…  À  ce  dernier  symposium  seront  associés  pendant  le  congrès  deux  volets  de  formation  continuée :  (a)  orientation  « jeunes  chercheurs » et (b) orientation « pédagogie de la classe ».  on  estime  que  chaque  symposium  comptera  entre  50  et  75  communications sur la durée  du  Congrès.

  Elles  sont  destinées  à  explorer  les  lignes  transversales entre les symposiums.4.  à  lancer  de  nouvelles  pistes  de  réflexions.   Des  conférences  semi‐plénières.  qui  les  actualiseront  au  cours  de  la  réunion pour tenir compte des échanges entre congressistes.  le  Conseil  scientifique  élargi du Congrès sera secondé par autant de Commissions scientifiques  thématiques qu’il y aura de symposiums.3 UN CONGRÈS EFFICACE  Dans  un  souci  d’efficience  et  pour  pérenniser  les  résultats  acquis  lors  des  journées  liégeoises. Celles‐ci  seront  susceptibles  d’être  soumises  à  la  communauté  des  participants  lors de la clôture du Congrès.1.  Elles  seront  confiées  à  des  spécialistes  réputés  qui  seront chargés de cadrer le propos.ainsi  que  par  de  hautes  personnalités  de  la  francophonie :  écrivains.  les  travaux  de  certains  symposiums  déboucheront sur des résolutions et/ou des recommandations.  à  envisager  des  approches  interdisciplinaires.    Page 10 |  . La composition et la fonction  de ces commissions est décrite ci‐après en 4.  à  proposer  des  résumés  des  différents  avis  et  questions.  2.  scientifiques et politiques.  communes  à  plusieurs  symposiums  rythmeront  aussi  le  Congrès.  Les projets de résolution et de recommandation seront élaborés par les  Comités  scientifiques  thématiques.  Concernant  la  préparation  de  ces  symposiums. telles que les identifiera le Conseil  scientifique.

  est  partie  prenante  à  l’Université  de  la  « Grande  région »  —  Sarre.  proposée  par  l’Association  Belge  des  Professeurs  de  Français.  certaines  s’étant  déjà  engagées à collaborer à la réussite du Congrès 2016 « Le français.    | Page 11  . Celle‐ci. 3.  Wallonie. accueillera le Congrès dans ses  locaux. la plus importante université publique de  la Belgique francophone.  et  reçoit  de  nombreux étudiants Erasmus).  Le  Comité  d’organisation.  Communautés  française  et  germanophone  de  Belgique  —.  a  reçu  l’appui  enthousiaste  de  maintes  instances  belges  et  internationales. 4.1. Fédération du Tourisme de la Province  de Liège) . qui a une forte tradition de  contacts  internationaux  (elle  a  multiplié  les  coopérations  internationales.  ou  encore  par  des  prestations ciblées.  dont  il  sera  question  ci‐après  au  point  4. qui a créé au sein de son administration une  cellule  spécialisée  « FIPF  2016 »  (et.  Lorraine. l’Association Belge des Professeurs de Français .  la Ville de Liège.  Rhénanie‐Palatinat. langue  ardente »  par  des  apports  financiers  ou  en  nature. comme celle de Chaudfontaine) .1.  la  Province  de  Liège  (et  notamment  son  organisme  de  promotion  économique —  SPI  —  et  son  organisme  de  promotion touristique.  est principalement l’émanation de quatre partenaires :   1.  autour  d’elle.3 UN CONGRÈS FÉDÉRATEUR  Le  projet  de  Liège  comme  siège  du  XIVe  Congrès  de  la  Fédération  Internationale  des  Professeurs  de  Français.  d’autres  municipalités proches.  Grand‐duché  de  Luxembourg. 2.  l’Université de Liège.

 on notera les appuis de doyens des Facultés des  trois  principales  universités  francophones  belges  (Bruxelles.  Du  côté  du  monde  universitaire.  le  Ministre  de  l’enseignement  supérieur. un des plus  importants  formateurs  en  langue  du  pays).  La  collaboration  est  déjà  particulièrement  active  avec  le  Ministère  de  l’enseignement  obligatoire  et  avec  « Wallonie‐ Bruxelles  International ».  Parmi  celles‐ci.  voisine  de  celle  de  Liège)  :  le  Conseil  de  la  langue  française et de la politique linguistique.  Celui du monde universitaire et du monde de la formation en  Fédération  Wallonie‐Bruxelles. le Service de la langue  française.  entité  fédérée  compétente.  organisme  compétent  pour  toutes  les  coopérations  internationales  de  la  Fédération  Wallonie‐ Bruxelles  et  de  la  Région  wallonne.  Les  organes  de  gestion  de  la  langue  française  ont également apporté leur soutien (comme aussi la Province  de  Namur.  le  Ministère  des  Grandes  Villes  et  .  comme  en  témoignent  les  lettres  qu’on  trouvera  en  annexe.  en  version  électronique  et  dont  un  récapitulatif  est  joint.  Louvain  et  Liège).  au  sein  du  Royaume de Belgique.  qui   a  déjà  consacré  un  numéro  de  sa  revue  internationale  Wallonie‐Bruxelles  à  l’évènement.   Celui du monde économique : non seulement le secteur privé  actif en matière de formation (comme le CERAN.  on  note :       Page 12 |  Celui  de  toutes  les  instances  officielles  de  la  Fédération  Wallonie‐Bruxelles. pour toutes les matières culturelles et  scolaires.  Celui  des  deux  Académies  de  la  Belgique  francophone :  l’Académie royale de Belgique et l’Académie royale de langue  et de littérature françaises de Belgique.  le  Vice‐Président  du  Gouvernement.  de  plusieurs Hautes Écoles et de l’Alliance française (de Liège et  de Bruxelles‐Europe). Parmi les appuis ainsi généreusement offerts au Comité  d’organisation.  on  relèvera  celui  de  l’Association  des  Inspecteurs  de  l'Enseignement  de  la  Fédération  Wallonie‐Bruxelles.  l’Administrateur  général  de  l'Enseignement  et  de  la  Recherche  scientifique.  de  plusieurs  des  pouvoirs  organisateurs  d’enseignement  en  Belgique  francophone.  Du  côté  de  la  formation.  mais  aussi  le  Ministère  des  Finances.Mais  ces  différentes  instances  ont  déjà  noué  de  fructueuses  collaborations.  on  détachera  la  Ministre  de  la  Culture.

 sa  conception s’inscrit dans le cadre de collaborations internationales.  Enfin. d’emblée. un tel Congrès ne peut connaitre la réussite que si.  les  instances  de  l’Eurégio  (noyau  européen  s’étendant  en  Belgique. comme aussi le monde diplomatique :  l’Ambassade de France à Bruxelles.  l’appui  de  l’ensemble des autorités françaises.  de  Suisse  romande et de la Fédération Wallonie‐Bruxelles de Belgique). Secrétaire général de la Francophonie.  au  delà  d’elle.  de  France.   Ainsi. mais le secteur privé  néerlandophone  spécialisé  en  formation  a  marqué  son  intérêt  (entreprise Roeland).  on  notera  l’appui  des  Grignoux.  UWEL  (Union  wallonne  des  entreprises  de  Liège).  Enfin.  la  Chambre  française de Commerce et d’Industrie des provinces de Liège  et Luxembourg. le plus important réseau de cinéma non‐commercial  en Belgique francophone.  Port  Autonome  de  Liège.  à  titre  personnel.  Plusieurs  instances  francophones  internationales  ont  déjà  fait  de  même :  l’Agence  universitaire  de  la  francophonie.  Abdou Diouf.  Standard  de  Liège.  M. diverses instances jouant un rôle important dans la région où  le Congrès aura lieu : Groupe de Redéploiement Économique.  la  Délégation  générale  à  la  langue  française  et  aux  langues  de  France  a  promis  un  concours  substantiel  et. la Délégation Générale du Québec à  Bruxelles et l’ensemble du corps consulaire de la province de Liège.  L’intérêt pour l’organisation du Congrès 2016 à Liège a ainsi dépassé les  frontières de la Belgique francophone : non seulement l’Association des  Professeurs  de  Français  de  la  Communauté  Flamande  de  Belgique  (BVLF) est partenaire à l’organisation du Congrès.  Du  côté  du  monde  de  la  culture.  CCI  (Chambre  de  commerce  et  d’industrie)  Liège‐Verviers‐Namur. qui organisera un festival du cinéma  francophone durant le Congrès.  de  la  Maison  de  la  Francité  de  Bruxelles  et  du  Cercle  Richelieu  International Belgique‐Luxembourg.  le  réseau  Opale  (rassemblant  les  Organismes  francophones  de  politique  et  d’aménagement  linguistiques  du  Québec.  | Page 13  . aux Pays‐Bas et en Allemagne et dont Liège est le cœur) ont  offert sa précieuse collaboration.  qui  apportera  une  précieuse  aide  en  services. le Conseil  International  de  la  Langue  Française  (CILF)  et. de l’Association des écrivains  belges.

 LASSAUX  Présidente  Pascale  de  SCHUYTER  HUALPA  Alliance française de Liège  Willliam ANCION  Ambassade de France en Belgique  Michèle BOCCOZ  Association  des  écrivains  belges  de  Jean‐Pierre DOPAGNE  langue française  AMOPA (Association des Membres de  José ALLART  l'Ordre  des  Palmes  Académiques).  section Belgique  BVLF  (Belgische  vereniging  leraren  Raymond GEVAERT  frans‐ Vlaamse gemeenschap)  Chambre de Commerce et d’Industrie.  Jean‐Claude MARCOURT  Ministère de l’enseignement supérieur  Fédération  Wallonie  Bruxelles  ‐  Fadila LAANAN  Ministère  de  la  Culture.  Pierre NEURAY  Liège‐Verviers‐Namur  Chambre  française  de  Commerce  et  Alain LAROCHE  d’Industrie  des  provinces  de  Liège  et  de Luxembourg  Commerces liégeois  Georges GERSTMANS  Fédération  Wallonie  Bruxelles. Consiglio  Alberto CERISE  Regionale della Valle D’Aosta  Consulat Général de France à Liège  Zaïr KEDADOUCHE  Corps  Consulaire  de  la  Province  de  Didier BRONNE  Liège  Centre Régional pour l'Intégration des  Personnes Etrangères  Délégation  générale  à  la  langue  française et aux langues de France  Délégation  générale  du  Québec  ‐  Bruxelles  Éducatrices  et  Éducateurs  francophones du Manitoba (Canada)  Page 14 |  Secrétaire perpétuel  Directrice   Président  Ambassadrice  Président du Conseil d’Administration  Président  Bureau  exécutif  et  d’Administration  Directeur du développement  Conseil  Vice‐Président  Président  Vice‐Président du Gouvernement  Ministre  Ministre  Député‐Bourgmestre  Secrétaire général   Président  Jean‐Michel HEUSKIN  Consul Général de France  Secrétaire Général et Trésorier du Corps  Consulaire  de  la  Province  de  Liège  –  Consul honoraire à Liège du Royaume de  Norvège  Directeur  Xavier NORTH  Délégué général  Christos SIRROS  Délégué général  Arianne CLOUTIER  Présidente du Conseil d'Administration  .  de  l'Audiovisuel.RÉCAPITULATIF DES LETTRES DE SOUTIEN FIGURANT  EN ANNEXE  Institution  ABPF  (Association  belge  des  professeurs de français)  ABPF  (Association  belge  des  professeurs  de  français)  XXIVème  assemblée régionale EUROPE‐Vilnius  Académie  Royale  de  Langue  et  de  Littérature Françaises  Académie  Royale  des  Sciences.  Lettres et Beaux‐arts de Belgique  Agence  Universitaire  de  la  Francophonie  AIECF (Association des Inspecteurs de  l’Enseignement  de  la  Communauté  française)  Alliance française de Bruxelles‐Europe  Nom  Christiane BUISSERET  Jacques LEFEBVRE  Assemblée  parlementaire  de  la  francophonie  –  les  membres présents   Jacques DE DECKER  Titre  Présidente  Président sortant    Hervé HASQUIN  Secrétaire perpétuel  Bernard CERQUIGLINI  Recteur  Marie J.  de  la  Santé  et  de  l'Egalité des chances  Commune de Chaudfontaine  Daniel BACQUELAINE  Conseil  International  de  la  Langue  Hubert JOLY  Française  Conseil de la Vallée d’Aoste.

  Gouverneur  Directeur général de la Formation  Directeur général  Gouverneur  Député »‐Président  Jacques EICHPERGER  Jacky MORAEL  Pierre FRANCOIS  Paul‐Augustin DEPROOST  Président  International  1996‐1997  –  Coordinateur  Coordinateur général vzw Roeland  Président   Directeur Général  Doyen  Bruno DELVAUX  Recteur  Didier VIVIERS  Doyen  Bernard RENTIER  Jean WINAND  Recteur  Doyen  | Page 15  .Institution  Conseil des pouvoirs organisateurs de  l’Enseignement  neutre  subventionné  (enseignement  Provincial  et  Communal)  Enseignement  catholique  –  Secrétariat général  Le Forum  Nom  Roberto GALLUCCIO  Titre  Administrateur délégué  Etienne MICHEL  Directeur général  Jean‐Christophe  PETERKENNE  Haute  École  Provinciale  de  Hainaut  ‐  Pascal LAMBERT  Condorcet  Groupe  de  redéploiement  Jean‐Luc PLUYMERS  économique liégeois  Les Grignoux  Christine LEGROS  Liège Eurégio Meuse Rhin  Axel NOELl  Maison de la Francité. arts et lettres   Université  Catholique  de  Louvain  –  Rectorat  Université Libre de Bruxelles ‐ Faculté  de Philosophie et Lettres  Université de Liège ‐ Rectorat  Université  de  Liège  –  Faculté  de  Philosophie et Lettres   Président  Directeur‐Président  Directeur Général  Porte‐parole  Directeur  Directeur  Secrétaire général  Administrateur général      Vice‐Présidents.   Communauté Wallonie‐Bruxelles   Dan VAN RAEMDONCK  Service  de  la  langue  française  de  la    Communauté Wallonie‐Bruxelles  Nathalie MARCHAL  Ministère des Finances  Didier REYNDERS  Ministère des Pensions et des Grandes  Michel DAERDEN  Villes  Organisation  internationale  de  la  Abdou DIOUF  francophonie  (agissant  à  titre  personnel)  OPALE – Organismes francophones de  Marie‐José BEGUELIN  politique  et  d’aménagement  linguistiques  Parlement wallon  Michel de LAMOTTE  Port Autonome de Liège  Emile Louis BERTRAND  Province de Liège  Michel FORET  Province de Liège  Guy MARTIN  Province de Liège – culture  Bruno DEMOULIN  Province de Namur  Denis MATHEN  Province  de  Namur‐Le  collège  Dominique NOTTE  provincial  Richelieu International  Guy ROGISTER  Roeland  Sénat ‐ Groupe Ecolo‐Groen  Standard de Liège  Université  Catholique  de  Louvain  –  Faculté de philosophie.         Directrice ff  Ministre  Ministre  Secrétaire général   Présidente  Député  Directeur général f.f. Bruxelles  Daniel LAROCHE  Ministère  de  la  Fédération  Wallonie‐ Frédéric DELCOR  Bruxelles  Ministère  de  la  Fédération  Wallonie‐ Jean‐Pierre HUBIN  Bruxelles  –  Administration  générale  de  l’Enseignement  et  Recherche  scientifique  Ministère  de  la  Fédération  Wallonie‐   Bruxelles     Conseil de la langue française et de la  Michèle  LENOBLE‐ politique  linguistique  de  la  PINSON.

 Un grand nombre d’autres lettres offrent un soutien  moral  qui  aura  vocation  de  se  transformer  explicitement  en  apport  matériel.    COPYRIGHT ULG – MICHEL HOUET – 2011  Page 16 |  .  contiennent  déjà  des  promesses  de  soutien financier.Institution  Université  de  Liège  –  Laboratoire  des  Francophonies  Université  de  Liège  ‐  Centre  d'études  québécoises   Université de Mons  Union  wallonne  des  entreprises  de  Liège (UWEL)  Ville de Liège  Wallonie‐Bruxelles International  Nom  François PROVENZANO  Titre  Secrétaire général  Jean‐Pierre BERTRAND   Directeur  Calogero CONTI  Jacques PELERIN  Recteur  Président  Willy DEMEYER  Philippe SUINEN  Bourgmestre  Administrateur général  Un certain nombre de ces lettres de soutien. dont on trouvera copie en  annexe  en  version  électronique.

  Ce Comité est placé sous le haut patronage de :   M. avec un grand succès. Or plusieurs  membres  du  comité  d’organisation  ont  été  impliqués  dans  son  organisation. Jean‐Claude MARCOURT.   Mme Marie‐Dominique SIMONET. Vice‐Président du Gouvernement . Willy DEMEYER.  Ministre de l’Enseignement supérieur de la Fédération Wallonie‐ Bruxelles.4 UN CONGRÈS CRÉDIBLE   4. ce qui témoigne assurément de leur savoir‐faire.   Comme indiqué plus haut. Ministre de l’enseignement  obligatoire de la Fédération Wallonie‐Bruxelles.  à  qui  elle  a  donné  mandat. Gouverneur de la Province de Liège   M.  le  comité  d’organisation  liégeois  propose de distinguer.  dans  le  secteur  public  comme  dans  le  secteur  privé. Michel FORET. Recteur de l’Université de  Liège.1 LE COMITÉ D’ORGANISATION  Pour  la  constitution  du  Comité  d’organisation.  4. parmi les commissions énumérées par le « Guide  pour  la  préparation  des  Congrès  FIPF ».  dans  le  but  de  constituer une équipe complémentaire et solidaire.  l’ABPF  s’est  adjoint  des  partenaires  liégeois.1 RESSOURCES HUMAINES  L’Association  Belge  des  Professeurs  de  Français. le professeur Bernard RENTIER.  un  Conseil  (ou  comité)  scientifique et des Commissions techniques.   | Page 17  .  comme  dit  plus  haut.  principalement  recrutées  dans  les  quatre  organismes  partenaires.   M.1.  de  même  que  des  acteurs  des  différents réseaux d’enseignement du français en Belgique et du monde  de la francophonie. Bourgmestre de la Ville de Liège   M.    Pour  une  meilleure  distribution  des  responsabilités  et  pour  augmenter  la  transparence  des  propositions. l’American Association of Teachers of French  a tenu son Congrès à Liège en 2008.  s’est  assuré  la  collaboration  de  différentes  personnes.

1.4.Le Conseil scientifique restreint est composé du président (et d’un des  vice‐présidents) de la FIPF.  Ces  Commissions  auront  les  responsabilités  suivantes :             Page 18 |  Inscriptions  Comptabilité et budget  Accueil des participants  Transports et déplacements  Logement  Locaux  Réceptions et repas  Activités culturelles et touristiques  Informatique  Service presse et communication.  Comité organisateur Secrétariat général FIPF ABPF Commission scientifique Comité restreint Comité de gestion Comité élargi 13 commissions techniques 13 comités scientifiques thématiques   4. accueil VIP  .  Le  Conseil  scientifique  élargi  (4.1.2 LE COMITÉ DE GESTION ET LES COMMISSIONS  TECHNIQUES   Le  Comité  de  gestion  travaille  en  étroite  collaboration  avec  le  Conseil  scientifique. Il s’organise sous la forme de Commissions techniques. de 3 membres de la FIPF et de 3 membres de  l’ABPF.)  est  constitué  des  13  commissions scientifiques thématiques. Le responsable de chaque commission  est  membre  de  l’ABPF. au  nombre  de  treize  (ce  qui  constitue  donc  une  répartition  légèrement  différente  de  celle  qui  est  préconisée  dans  le  « Guide  pour  la  préparation des Congrès FIPF »).

 2.3  LE CONSEIL SCIENTIFIQUE (ÉLARGI ET RESTREINT)  Le  Conseil  scientifique  élargi  est  constitué  par  des  spécialistes  représentatifs  de  chacune  des  thématiques  choisies  pour  les  treize  symposiums du Congrès (cf.   | Page 19  .2.) et travaille de concert avec le Comité  organisateur et le secrétariat général. de trois  membres de l’ABPF. de trois membres de la commission régionale de la  FIPF  concernée. avec le Secrétariat général.  le  Conseil  scientifique  travaillera  sous  la  direction  d’un  comité scientifique restreint composé du président de la  FIPF.   Conformément  aux  indications  du  « Guide  pour la  préparation  des  Congrès  FIPF ».   Relation avec sponsors et exposants  Projet durable  Programmation  Inscriptions Projet durable Comptabilité et budget Relation avec exposants Accueil VIP Service presse et communication Accueil des participants Transports et déplacements Commissions techniques Informatique et Internet Logement Activités culturelles et touristiques Locaux Réceptions et repas Programmation   4.1.  Il  validera  notamment.  et  d’une  vice‐président(e)  de  la  FIPF. l’appel à contributions.

  Michel  Berré (Université de Mons).  Bruno  Maurer  (France).  sélectionnent  les  propositions  recevables  (suivant une procédure commune à l’ensemble des groupes). Luc Collès (Université  catholique  de  Louvain).  Christian  Puren  (France).  Nobutaka  Miura  (Japon).  Dan  Van  Raemdonck  (Université  Libre  de  Bruxelles).  Moussa  Daff  (Sénégal).  Alla  Kornienko  (Russie).  HENALLUX).  Laurent  Gajo  (Suisse).  Michel  Pierrard  (Vrije  Universiteit  Brussel).  Danièle  Moore  (Canada).  Pierre  Martinez  (France).  Daniel  Véronique (France).  Louis‐Jean  Calvet  (France).  Christiane  Donahue  (Etats‐Unis). Olivier Dezutter (Canada). Olga María Díaz (Chili).  Vincent  Louis  (Institut  supérieur  de  Traducteurs  &  Interprètes.  Mathea  Simons  (Universiteit  Antwerpen).  Michèle  Lenoble‐Pinson  (Facultés  Universitaires  Saint‐Louis).  Juhani  Härmä  (Finlande). planifient  Page 20 |  .  Xavier  North  (France). Dominique Lafontaine (Université de Liège).  Dario  Pagel  (Brésil). Georges Legros (Facultés  Universitaires  de  Namur).  Jean‐Louis  Chisse  (France).  Le Comité scientifique d’experts belges est composé de :   Robert  Bernard  (Inspecteur  de  la  Fédération  Wallonie‐Bruxelles).  David  Vrydaghs  (Facultés  Universitaires  de  Namur).2.  Bruxelles).  à  cette  heure.  Bernard  Harmegnies  (Université  de  Mons).  Vijayalakshmi  Rao  (Inde). Jean‐Louis Dufays (Université Catholique de  Louvain).  Marie‐Christine  Pollet  (Université  Libre  de  Bruxelles).  Bert  Peeters  (Australie).  Rizk‐Hanna  Hoda  (Liban).  les  Commissions  thématiques  couvent  les  sous‐thèmes  énumérés  au  point  2.  Janeth  Casas  (Colombie).  Jean‐Claude  Beacco  (France).  Bernard  Cerquiglini  (France).  Annick  Englebert  (Université  Libre  de  Bruxelles).  Laurence  Rosier  (Université  Libre  de  Bruxelles).  Didier de Robillard (France).Chaque  membre  du  Conseil  scientifique  élargi  constituera  un  sous‐ groupe  thématique  avec  des  spécialistes  locaux  et  internationaux.  Tran  Thi  May  Yen  (Vietnam).  Jean‐Marc  Defays  (Université  de  Liège).  Elles  rédigent  les  appels  à  communication. Geneviève Zarate (France).  Monique  Denyer  (Inspectrice  de  la  Fédération  Wallonie‐Bruxelles).   De  nombreuses  personnalités  à  l’échelle  mondiale  ont.  Piet  Desmet  (Katholieke Universiteit Leuven).  Pierre  Dumont  (France).  Geneviève  Geron  (Université  Catholique  de  Louvain. Christiane Buisseret (ABPF).  Émanant  du  Conseil  scientifique  élargi.  Jean‐Louis  Dumortier  (Université  de  Liège).  Kjersti  Fløttum  (Norvège).  Jean‐Marie  Klinkenberg  (Université  de  Liège).  La  tâche de ces sous‐groupes est décrite ci‐après.  Robert  Chaudenson  (France).  déjà accepté de faire partie du Conseil scientifique international :  Seoud  Amor  (Tunisie).  Pascale  Hadermann  (Université  de  Gand).

  enjeux  et  modalités  de  l’évaluation…).   Ces missions se prolongeront toutefois de trois manières :   1.le programme des journées de leur symposium. Les  responsables  du  symposium  13  (« le  français  une  vocation »)  auront  la  charge  de  mettre  sur  pied  des  modules  de formation.   | Page 21  . Elles veillent à intégrer  les interventions des exposants. que l’Institut Supérieur des Langues vivantes de  l’Université  de  Liège.  pédagogie  des  NTIC.  approches  interculturelles.  Le  sous‐groupe  délivrera les attestations correspondantes.  en  collaboration  avec  les  autres  universités  de  la  Fédérations  Wallonie‐Bruxelles  se  chargera  d’organiser  dans  différents  domaines  (français  langue  de  spécialité.  Langue  jeune Langue qui  bouge Vocation Tout un  programme Langue de  la  convivialité Langue de  tradition Langue des  médias Comités  scientifiques  thématiques Langue des  sciences et  techniques Langue de  la solidarité Langue de  la  citoyenneté Langue de  mobilité Langue de  plaisir Langue de  contact   L’essentiel  de  la  mission  des  sous‐groupes  du  Comité  scientifique  s’achèvera une fois effectuée la tâche de sélection des communications.

)  Le  Conseil  scientifique  élargi  continuera  d’assurer  un  rôle  de  surveillance  jusqu’à  l’aube  du  Congrès  pour  en  garantir  la  crédibilité  scientifique. sur le site même du  Congrès  mais  aussi  aux  aéroports  (Brussels  south  Charleroi  airport.  de  nombreux  étudiants  seront  engagés  et  auront  plus  particulièrement à charge l’accueil des participants.  le  Comité  organisateur  sera  secondé  dans  son  travail  par  des  stagiaires  et  par  des  volontaires.  Page 22 |  . 8. 3.  4.  Liege  Airport.  toutes  les  tâches  logistiques  et  administratives  qui  devront  assurer  le  bon  déroulement  du Congrès.  dont  les  stagiaires  pourront  travailler  sur l’image du Congrès et aider à la préparation des structures  d’accueil de celui‐ci.  Bruxelles  National)  et  dans  la  gare  principale  (Liège‐ Guillemins).  les  écoles  de  publicité.  et  dans  le  suivi  des  résolutions  déposées  ou  des  recommandations formulées (cf.  d’autre  part.  et  durant  les  semaines  qui  précèdent  et  suivent  celui‐ci. ainsi que les écoles d’arts et techniques.  de  façon  à  associer  étroitement  les  écoles de Liège et leurs étudiants à cet évènement international.  de  tourisme  et  d’hôtellerie  de la région liégeoise.4 LES STAGIAIRES ET LES VOLONTAIRES  Durant  le  Congrès.1. La mission des sous‐groupes se poursuivra dans la préparation  des actes relatifs à chaque symposium .  ainsi  que.  Des contacts sont d’ores et déjà pris avec    les  écoles  de  relations  publiques.  d’une  part. les bénévoles de la Croix‐ Rouge  veilleront  plus  spécialement  à  la  sécurité  et  au  bien‐être  des  congressistes.  Le monde associatif sera également sollicité .  dont  les  stagiaires  pourront  assurer  diverses  tâches  logistiques durant le Congrès .2.  Enfin.3.

  est  déjà  opérationnel. liste des hôtels et prix.be  Le  site  Internet  du  Congrès.2 COMMUNICATION ET INFORMATION  Pour  communiquer  avec  les  différents  acteurs  du  Congrès  (les  congressistes.  lieu  privilégié  de  l’information  et  de  la  communication.  4.  Dans  sa  version  définitive.3 SITE INTERNET  http://www.  il  inclura :    une  zone  d’information  sur  l’organigramme  et  l’action  des  comités responsables du Congrès et sur l’esprit dans lequel le  Congrès a été conçu . cout de la vie à  | Page 23  .4.  mais  aussi  le  Conseil  scientifique.  il  sera  complété  par  le  recours  aux  nouveaux  médias  de  communication  et  d’information .  situation  des  implantations  par  rapport  au  cœur  de  la  ville  de  Liège. accès.  Durant  le  Congrès.  le  Comité  organisateur  privilégiera  essentiellement  l’Internet.  notamment  pour  la  publication  des  actes. le site du Congrès sera ainsi le lieu de mise en œuvre du  savoir‐faire  des  entreprises  locales  en  matière  de  nouvelles  technologies.  dont la plateforme aura.  tout  en  garantissant  des  formes  alternatives  d’information.fipf‐liege‐2016. comme à l’accoutumée.  les  stagiaires  et  les  volontaires).  une zone d’information sur la région hôtesse : présentation de  la  ville  de  Liège.  implantations  utilisées.  communication.  Le  détail  de  ce  site  sera  évidemment  élaboré  en  synergie  avec  la  FIPF. une niche réservée au  congrès.  et  demeurera  actif  pendant  et  après  le  Congrès.  notamment  pour  ceux  qui  n’auraient  qu’un  accès  limité  à  une  connexion.  Ce  mode  de  communication  sera  privilégié  dans  la  phase  préparatoire  du  Congrès.

  Au  plan  technique. liste des inscrits. afin d’encourager à l’inscription précoce .  Une  partie  de  cette  zone  ne  sera  accessible  qu’aux  participants  et  après  inscription.  une  zone  dédiée  au  programme  du  Congrès :  programme  à  proprement  parler.  liaisons  vers d’autres villes ou régions .  le  contenu  de  chaque  page  Internet  sera  allégé  au  maximum.  une  zone  propre  aux  procédures  d’inscription :  procédures  à  proprement  parler.  résumés.  c’est‐à‐dire  dans  des  espaces  protégés du  site  Internet  du Congrès.  une  zone  Intranet.  par  là.  réservée  aux  différents  Comités.  une  zone  propre  aux  procédures  d’admission :  échéancier. et une salle multimédia  sera mise à leur disposition. Une  partie de cette zone ne sera accessible qu’aux participants et  après inscription.1 INTRANET  De  nombreuses  informations  seront  rendues  accessibles  aux  participants  par  le  biais  d’un  Intranet.      Liège . programme estival à Liège.  programme  estival  en  Belgique  (dont  les  « Francofolies  de  Spa ».  forum.4.4 DOCUMENTATION POUR LES PARTICIPANTS  4.  une zone  vouée aux activités culturelles et sociales : activités  intégrées au Congrès. activités se déroulant à Liège en marge  du Congrès mais pendant celui‐ci.  distribution  des  propositions acceptées dans les différents symposiums .  liste  des  propositions  acceptées  et  écartées.  qui  succéderont  immédiatement  au  Congrès).  l’accès  à  l’information  à  ceux  qui  ne  bénéficient  pas  d’une  connexion  constante de bonne qualité.   Un code wifi sera attribué à chaque participant.  une  subdivision  particulière  attirera  l'attention  sur  les  particularités du français de Liège et de Wallonie .  de  manière  à  garantir  un  téléchargement  rapide  et.  paiements. accessibles  grâce  à des  mots de  passe individuels qui seront communiqués à chaque participant lors de  Page 24 |  .  formulaires  en  téléchargement. toujours pour encourager à l’inscription précoce .  afin  de  faciliter  la  coordination  et  la  communication  entre  leurs  différents membres .  4. liens vers les listes d’hôtels.  une zone vouée aux actes et autres retombées du Congrès.  blogue.

3.la  préinscription  (accès  à  la  zone  protégée  de  niveau  I)  et lors  de  la  finalisation de l’inscription (accès à la zone protégée de niveau II). 4.  STRUCTURES D’ACCUEIL DU CONGRÈS  Toutes  les  activités  se  dérouleront  au  centre‐ville.  anthologie  de  textes  littéraires  évoquant  Liège.  la documentation propre aux partenaires commerciaux . 6.  plan.5 le programme complet du Congrès .  Ces  mallettes  (ou  sacs)  seront  entièrement  fabriquées  en  matériel  recyclable (cf.2 MALLETTES  La volonté de privilégier la communication de l’information par le biais  des  nouvelles  technologies  s’est  alliée  au  souci  de  préserver  l’environnement  dans  la  conception  des  mallettes  et  de  leur  contenu.  présentation  de  l’Université.  Les  mallettes  ne  contiendront  qu’un  minimum  de  données  sur  papier (horaires.  un dossier pratique (qui fait quoi dans l’équipe organisatrice) . dont dépend tout le succès de  l’organisation (cf. supra).  Cette  procédure  devrait  encourager  à  une  inscription  précoce  et  faciliter la gestion logistique du Congrès.6.  des indications sur les lieux de restauration (cf.  on trouvera sur cette même clé USB la publicité des mécènes  du monde informatique.  un  dossier  liégeois  (histoire  de  Liège.  des informations sur l’après‐Congrès (actes…) .) .  une  carte  de  transports  en  commun.  | Page 25  . Ces informations sont :           4. identifiés sur le plan ci‐après par des indications de couleur  bleue.  présentation des lieux du Congrès…) .  4.2).  sur  deux  sites  très  rapprochés.  elle‐ même fabriquée en matériaux recyclés.  le  programme  de  la  semaine  de  la  francophonie  (festivités  parallèles) .…)  :  l’essentiel  des  informations  sera  en  effet  remis  sur  une  clé  USB.4.

  droits  dont  il  a  déjà  été  décidé  qu’ils  seront  rétrocédés  au  Congrès  pour  l’occasion.5. et rendra aisées les activités  individuelles qu’ils planifieront.HTML)  4.   Cette  proximité  facilitera  aussi  la  participation  des  congressistes  à  la  vie  locale  ainsi  qu’aux  activités culturelles et sociales du Congrès.  (VISITE VIRTUELLE :  HTTP://WWW.1 SÉANCES D’OUVERTURE ET DE CLÔTURE  Ces  séances  se  dérouleront  dans  la  salle  du  Forum.Cette  localisation  centrale  permettra  une  économie  réelle  (tous  les  déplace‐ ments  liés  au  déroulement  du  Congrès  se  feront  à  pied).LEFORUM.  Page 26 |  .2 SÉANCES DE TRAVAIL   Les autres activités se dérouleront dans les locaux d’ores et déjà mis à  la disposition du Congrès par l’Université de Liège.  offrira  un  gain  de  temps  lors  des  déplace‐ ments  et  diminuera  la  charge  énergétique  du  Congrès.  Le  Forum  est  une  salle  de  spectacle  de  2 000  places.  elle  dispose  de  droits  de  tirage  sur  son  occupation.  4. La ville de  Liège  étant  partie  prenante  à  sa  gestion.  située  dans  l’hypercentre  de  la  ville.BE/VISITEVI RTUELLE/INDEX. classée comme patrimoine architectural exceptionnel.5.

  «  Kurth  »  (320  places)  et  « Grand  physique  »  (250  places).  rétroprojecteur.)     Le  site.3.  situé  à  350  mètres  à  peine  du  « Forum ». place du 20 aout.  ainsi  que  le  Théâtre  universitaire  (200  places).  comprend  également  une  quinzaine  d’autres  salles.  qui  est  équipé  pour  les  personnes  moins  valides.  Le  site  «  Vingt  aout  »  comprend  les  salles  « Gothot  »  (360  places).  comme  indiqué  plus  haut  (4.  auxquels  les  congressistes  régulièrement  in‐ scrits  auront  gratuitement  accès.  Toutes  ces  salles  ont  un  équipement  complet  (sonorisation.  «  Wilmotte  »  (320  places).  allant  de  30  à  120  places  et  disposées  sur  6  étages  accessibles  par  ascenseurs.  qui  accueilleront  les  conférences  semi‐ plénières  ou  les  symposiums  les  plus  demandés. Ces locaux  | Page 27  .Ces  locaux  sont  concentrés  sur  le  site « Vingt aout ».  Celles‐ci  serviront  pour les travaux des symposiums et pour les sessions poster.). etc.  Ils  sont  tous  munis  de  réseaux  sans  fil.  vidéoprojecteur.

  une  partie  des  activités  du  Congrès  pourra  se  tenir  sur  un  des  deux  autres  sites de l’Université qui suivent : le site « Opéra » ou le site « HEC ». BUREAUX. totalement équipés. un auditorium de 210  places et 20 autres salles allant de 35 à 150 places. rue Louvrex. de 250 et de 180 places.sont  également.   Le site « HEC ».3 RÉUNIONS. ASSEMBLÉES  Les responsables de la FIPF bénéficieront de bureaux équipés sur le site  « Vingt aout » pendant la durée du Congrès et tiendront les réunions ne  rassemblant  pas  plus  de  30  personnes  dans  l’historique  « Salle  de  Page 28 |  .  Un flèchage adéquat sera mis en place. Sur le même site. la Salle académique (300 places). ces travaux seront évidemment terminés en 2016. 8 étant équipées de  vidéoprojecteurs et 4 de sonorisation.  En cas de forte affluence (plus de 1400 inscrits environ) et en fonction  de  la  répartition  des  intervenants  dans  les  différents  symposiums. Il comprend trois auditoriums de  500.  dotés  d’un  équipement  complet. bénéficie lui aussi d’une position centrale (il  est distant du Forum de 650 mètres).  pourra  accueillir  les  conférences  de  prestige. tous  deux identifiés en grisé sur le plan ci‐dessus.5.  dans  leur  quasi  totalité.  Le site « Opéra » est constitué d’une série de salles actuellement en voie  d’aménagement  dans  un  ancien  complexe  de  cinémas  situé  dans  l’hypercentre . Ce site  est situé à 300 mètres à peine du noyau « Vingt aout ». monument  classé  récemment  restauré.         4.

  Liège  propose  une  gamme  de  logements  diversifiés  répondant  aux  aspirations  et aux  capacités  de  dépense  des  congressistes :      des  infrastructures  hôtelières  avec  différentes  catégories  de  confort .  4.  et  sous  le  péristyle  de  la  salle  académique.  Ce potentiel d’hébergement est chiffré ci‐après.6.  4.2. ils bénéficieront d’un accès direct  à la téléphonie.1.  Deux pauses‐cafés seront offertes par journée.  En  termes  qualitatifs. place du 20 aout.6.1 ACCUEIL.  4.1 INFRASTRUCTURES HÔTELIÈRES   La Province de Liège offre 200 hôtels toutes catégories pour un total de  plus de 4 000 chambres. INSCRIPTION.  de  34  hôtels  d’une  capacité  totale  de  1 300  chambres  | Page 29  .  Les  autres  réunions  et  les  assemblées  se  tiendront  dans  les  locaux  du  site « 20 aout » décrits ci‐dessus.2 LOGEMENT  Parmi les atouts de Liège figure sa capacité à satisfaire les demandes en  hébergement  de  l’ensemble  des  congressistes.l’horloge ».  spécifiquement sur la ville de Liège .6. Outre l’accès à l’Internet.  tant  d’un  point  de  vue  qualitatif  (diversité  des  types  d’hébergement)  que  quantitatif  (infrastructures d’accueil de grands évènements). où siégeront également les bureaux des  agences  de  tourisme  (voir  point  7).  Liège et ses environs immédiats disposent. PERMANENCE  Ces  activités  auront  lieu  dans  le  hall  de  l’entrée  principale  de  l’Université.6 STRUCTURES D’ACCUEIL DES CONGRESSISTES  4. au moment de l’élaboration  de  ce  dossier.  des logements chez l’habitant.  des  auberges  de  jeunesse  et  logements  universitaires.

  L’une  appartient  au  domaine  universitaire  de  Liège.  citons‐en  trois. On notera  enfin que le centre‐ville offre un hôtel d’exception de 126 chambres : le  Crowne  Plazza  (5*****). tantôt en chambres individuelles.   Le domaine universitaire de l’Université de Liège offre.2 AUBERGES DE JEUNESSE ET LOGEMENTS UNIVERSITAIRES    La  ville  de  Liège  et  ses  environs  proches  comptent  11  auberges  de  jeunesse et résidences universitaires.1.  niché  dans  le  cadre  historique  d’un  château  du  XVIe  siècle.  avec  une  programmation  de  600  nouvelles chambres en 2016. Soit un total de 1 900 chambres.  les  deux autres permettent au visiteur de profiter du charme de bâtiments  patrimoniaux et liégeois :      « L’Auberge  Georges  Simenon ». totalisant une capacité de plus de  1 000 lits.  de  nombreuses  options  de  logement.  aménagée  dans  un  ancien  couvent  restauré  de  façon  à  offrir  aux  visiteurs  un  confort  ultramoderne. La qualité de ces logements  et  les  procédures  de  location  sont  supervisées  par  le  « Service  Page 30 |  .  environ  7 000  logements étudiants sont proposés dans l'ensemble des quartiers de la  ville et aux alentours du site du Sart Tilman.  Mais  de  nombreux  projets  hôteliers  sont  actuellement  en  voie  de  finalisation  au  centre‐ville.6.   Le  Domaine  provincial  de  Wégimont.2. tantôt en collectif.  visant  à  répondre  aux  besoins  croissants des  touristes.  4.2.   4. sur le  site  du  Sart‐Tilman.  est  spécialisé  dans  l’accueil de groupes et offre 32 chambres (122 lits).   Parmi ces infrastructures qui ont l’avantage d’offrir des prix accessibles. dans le  quartier  d’Outremeuse.  édifié  dans  le  décor  de  deux  anciens  hôtels  particuliers  des  XVe  et  XVIIe  siècles  classés  au  patrimoine  exceptionnel  de Wallonie.  et  a  une  capacité  de  216  lits  avec  sanitaires dans chaque chambre.(2 000  lits)  dont  6  hôtels  de  catégories  3***  et  4****  totalisant  une  capacité  de  750  chambres.6.1.  en  chambres individuelles (360 lits). L’auberge est située au centre de Liège.3 L OGEMENT CHEZ L ’HABITANT   La ville de Liège est la seule ville universitaire belge à offrir un réseau de  logements chez l’habitant correspondant à la demande (ce qui rend leur  prix  abordable) :  outre  les  locations  en  résidence.

 dans la cour du site 20 aout ou à  proximité.  Le  Congrès  se  déroulant  durant  les  vacances  universitaires.  les repas seront servis sous chapiteau. et  leur gestion sera assurée par le « Service logement ».  Une  sélection  d’établissements  sera  proposée  dans  la  mallette.  un  certain  nombre de ces logements seront disponibles à la période du Congrès.  regorge  de  cafés.    | Page 31  .  restovites. Dans cette sélection. dans le site 20 aout.6.logement » de l’Université.  restaurants.  sandwicheries.3 RESTAURATION  Afin de favoriser les contacts  et d’éviter la  dispersion des  participants.  Pour  ceux  qui  ne  participeraient  pas  à  ces  repas.  le  centre‐ville.  où  se  tient  le  Congrès.  avec  des  propositions  de  menu  et  des  indications  de  prix  moyens.  notamment  en offrant des réductions aux congressistes. seront particulièrement mis en valeur les  établissements  qui  auront  apporté  leur  appui  au  Congrès.  4.  Une cafétéria fonctionnera place Cockerill. qui est une des quatre parties à l’initiative du  projet liégeois et qui accueillera les congressistes.

  4.  les  zones  intéressées  sont  maillées  par  un  réseau  dense  de  transports  en  commun.6. Cet espace sera équipé  d’ordinateurs  avec  accès  à  Internet  et  Webcams.  Comme  indiqué  ci‐ dessus (4.  4.2 TÉLÉCOMMUNICATIONS   Afin  que  les  participants  puissent.3.4. etc.1 DÉPLACEMENTS   Tous  les  déplacements  directement  liés  aux  activités  du  Congrès  se  feront à pied. les participants bénéficieront d’une connexion sans  fil.).6. 4.  15.  Un  kiosque  permanent  regroupera  en  outre  les  différentes  offres  des  opérateurs belges de téléphonie mobile.5.  Les  communications  par  train  avec  les  villes  belges  et  étrangères  proches  sont  excellentes  (Bruxelles  à  55  minutes.  De  toute  manière.  une  carte  du  Groupe  TEC  («  Transports en commun en Wallonie ») sera remise aux inscrits. un « espace communication »  sera mis à leur disposition sur le site du Congrès.7 ESPACE DES EXPOSANTS  4.   Les  autres  trajets —  entre  le  siège  du  Congrès  d’une  part.5).1. banques.  communiquer aisément avec le monde extérieur et avec  ceux de  leurs  proches qui ne les ont pas accompagnés.  opérateurs de téléphonie. comme indiqué ci‐dessus (4. dont font  notamment partie les pays limitrophes de la Belgique. Francofolies de Spa.  Pour  faciliter  leur  usage.1 KIOSQUES PARTENAIRES  Les  partenaires  (associations.  Cologne à 60 minutes…)  Les  participants  qui  auront  dû  obtenir  un  visa  pour  se  rendre  en  Belgique  pourront  circuler  sans  autre  formalité  dans  tous  les  États  de  « l’espace Schengen » (zone de libre circulation européenne).  durant  toute  la  durée  du  Congrès.  les  lieux de logement liégeois et les centres de loisirs de l’autre — pourront  aussi  fréquemment  être  pédestres.4.2.  institutions.7.6.  la  gare.  agences  touristiques.  Paris  à  2  h.) tiendront  Page 32 |  .1.4.4 COMMUNICATIONS  4.

 le programme de  certains symposiums resterait incomplet — ce qu’appréciera le Conseil  scientifique élargi —. le Secrétariat  général et le Président de la FIPF. en trois vagues successives : le 1er juin  2014 pour le premier appel.  ils  devront  confirmer  leur  projet  au  plus  tard  pour  le  1er  octobre  2015. ainsi  que par différents autres réseaux.  ainsi  qu’avec  les  fabricants  de  didacticiels. Cette  sélection sera validée par le Comité scientifique restreint.  Lors de plusieurs réunions virtuelles tenues entre les 1er  mars et 1er  juin  2015.8.  date  où  s’achève  la  première  phase  d’inscription .  et  finaliseront leur sélection à la clôture de l’appel (au 1er juin 2015).2 KIOSQUES LIVRES ET MATÉRIEL  Des  contacts  seront  pris  avec  les  éditeurs  d’ouvrages  didactiques  et  d’ouvrages  relatifs  à  la  langue  (deux  spécialités  de  la  Belgique  francophone).  Dans l’éventualité où.  ludiciels  et  correcticiels.  mais  la  Commission  thématique  tablera  sur  les  propositions  qu’elle  a  retenues  pour  élaborer  déjà  la  maquette  de son symposium).  4.  Les auteurs des projets seront aussitôt prévenus de l’acceptation ou du  rejet  de  leur  proposition  (en  cas  d’acceptation. à l’issue du travail de sélection. de part et d’autre du hall d’entrée.  4. un troisième et dernier appel plus ciblé sera lancé  en  aout  2015.  qui  consentiront des remises aux participants.7.1 APPELS À INTERVENTION  Les  appels  à  communication  seront  lancés  auprès  des  professeurs  de  français du monde entier via la FIPF et les associations nationales.  Des  partenariats  seront  établis  avec  les  librairies  de  la  ville.8 PROCÉDURES  4.  les  Commissions  thématiques  examineront  les  projets  soumis.leurs  permanences  dans  le  long  corridor  courant  à  travers  le  bâtiment  principal du site 20 aout.  | Page 33  .  qui  permettra  de  collecter  les  propositions  de  nouveaux  intervenants  ou  les  propositions  modifiées  pour  ceux  dont  les  premières propositions auraient été écartées. le 1er  mars 2015 pour un deuxième appel (et  aout 2015 pour un dernier appel ciblé).

  4.  Les  futurs  participants  pourront  ainsi  s’inscrire  par  Internet.  même  si  c’est la procédure par la voie électronique qui sera privilégiée (cf.  Les  inscriptions  seront  officiellement  clôturées  le  1er  juillet  2016  (mais.) seront modulés en fonction de la date d’inscription.85  jusqu’en  janvier  2016  (150 €).1.7  sera  appliqué  jusqu’en  septembre  2015  (125  €)  et  de  plus  ou  moins  0.   Page 34 |  .  d’ultimes  inscriptions  sur  place. A partir du 1er mai 2016.  une majoration sera appliquée (coefficient 1.  par  fax  et  par lettre postale à partir du 1er  mars 2015.  Les tarifs (voir 6.   Les  auteurs  de  ces  derniers  projets  seront  aussitôt  prévenus  de  l’acceptation  ou  du  rejet  de  leur  proposition  et.  au  moins  pour  la  diffusion  des  informations  relatives  aux  procédures  d’inscription. À partir de cette même date.  Un  coefficient  de  plus  ou  moins  0.  les  Commissions  thématiques  seront à nouveaux mobilisées pour prendre connaissance des nouveaux  projets et effectuer une dernière sélection.5.À  la  clôture  du  troisième  appel  ciblé.  en  cas  d’acceptation. date à laquelle on s’inscrira au tarif plein.  devront confirmer leur projet pour le 1er décembre 2015.2 PROCÉDURES D’INSCRIPTION  Différentes  procédures  d’inscription  seront  mises  en  place.  une  ligne  téléphonique  sera  ouverte  pour  permettre  aux  futurs  congressistes  de  poser  les  questions  dont  les  différents  réseaux  d’information n’auraient pas devancé les réponses.  sans  être  encouragées. soit 270 €).  afin  d’encourager  les  inscriptions  précoces :  faisant  l’objet  d’un  rabais  substantiel  à  l’ouverture  de  la  procédure.  bien  entendu.   Une  procédure  de  remboursement  dégressif  en  cas  de  désistement  involontaire sera mise en place.  La  liste  des  projets  retenus  sera  aussitôt  transmise  au  Comité  organisateur en vue de l’établissement du programme du Congrès.8.  resteront possibles). sinon pour les inscriptions elles‐mêmes. infra).  ils  seront  progressivement  majorés  à  mesure  que  l’on  approchera  de  la  date  d’ouverture  du  Congrès.

).4.  communications. une soirée culturelle. une excursion.    | Page 35  .  Le  montant  de  l’inscription  couvre  la  participation  aux  conférences.  les  pauses‐cafés.  la  mallette  telle  que  prévue  ci‐dessus  (4.  les  réceptions  d’ouverture  et  de  clôture.Date   fin septembre 2015  Début octobre 2015  fin janvier 2016  Début février 2016  fin avril 2016  Début mai 2016  1er juillet 2016    Tarif A*  125 €  150 €  180 €  270 €  Tarif B*  85 €  105 €  120 €  180 €  *TARIF A / TARIF B : VOIR CHAPITRE 6 « UN CONGRÈS ÉQUITABLE »  Différents modes de paiement seront proposés . les frais liés à chaque  mode  de  paiement  seront  explicitement  mentionnés. § 6).  afin  d’éviter  aux  participants  toute  mauvaise  surprise  et  de  faire  du  Congrès  une  organisation équitable (cf. l’assurance participants.  ateliers et tables‐rondes.2.

4.70)      Début du travail de sélection    juin  Clôture des propositions et finalisation de la sélection      Rédaction du dossier technique pour les exposants    août  Éventuel troisième appel ciblé à communications    septembre  Début des réservations hôtelières    octobre  Confirmation des participations actives  Inscriptions (Phase 2 : tarif au coefficient 0.85)      Contacts avec exposants      Validation des propositions par le Secrétariat général    décembre  Constitution du programme  2016  janvier  Recrutement des stagiaires    février  Inscriptions (Phase 3 : tarif au coefficient 1)    mai  Inscriptions (Phase 4 : tarif au coefficient 1.9 ÉCHÉANCIER  2012  mars    juillet    aout  Dépôt du dossier de candidature  Décision du Conseil d’administration de la FIPF  Dissolution  du  Comité  de  candidature  et  cconstitution  d’un  Comité  d’organisation liégeois    septembre  Constitution et mise au travail du Comité de gestion      Constitution et mise au travail du Conseil scientifique    novembre  Signature de la convention avec la FIPF      Signature de la convention liant les quatre partenaires organisateurs    décembre  Constitution  et  mise  au  travail  des  Commissions  scientifiques  thématiques       Constitution et mise au travail des Commissions techniques  2013    Suivi du travail des Commissions   2014  janvier  Lancement du site du Congrès    juin  Premier appel à communications      Suivi du travail des Commissions  2015  mars  Second appel à communications      Ouverture des inscriptions (Phase 1 : tarif au coefficient 0.5)    juillet  Clôture des inscriptions      Lancement du Congrès      Dépôt des textes à publier    septembre  Début du travail des commissions de suivi      Evaluation du congrès    octobre  Clôture des possibilités de correction des textes      Préparation de la version électronique des actes      Sélection des textes destinés à fournir un ou plusieurs volumes papier    décembre  Publication de la version électronique des actes  2017    Publication du ou des volumes papier  Page 36 |  .

  1500  et  2000  participants.5 UN CONGRÈS ÉQUILIBRÉ  Un  budget  prévisionnel  a  été  minutieusement  élaboré  avec  l’aide  d’experts. sur demande de ceux‐ci. Différentes versions de ce budget.  Elles  seront  communiquées  aux  bailleurs de fonds.  Ce budget fait l’objet d’un document distinct.  Il est à noter que le budget et la trésorerie générale seront supervisés  par l’Administration des Ressources Financières de l’Université de Liège  et la FIPF.  ont  été  élaborées.  1000.   Les  contacts  sont  déjà  établis  avec  les  ministères  qui  seront  les  principaux pourvoyeurs de subventions.  Les  aides  financières  attendues  du  pays  hôte  viendront  aussi  bien  du  secteur privé que public.  plusieurs  firmes  privées  se  sont  dites  prêtes  à  contribuer  financièrement  à  l’organisation  du  Congrès  à  Liège.  Une  commission  « parrainage privé » a d’ailleurs d’ores et déjà été constituée au sein du  Comité  d’organisation  pour  susciter  et  gérer  ces  appuis  et  collaborations.  | Page 37  .  Sans  encore  s’être  engagées  formellement  sur  un  montant  précis.  notamment  des  Services  « Financiers »  et  « Colloques  et  Congrès » de l’Université de Liège. se  fondant  sur  les  hypothèses  théoriques  de  500.

  Page 38 |  .

 à l’exception  de ceux repris au point suivant.  d’Asie (à l’exception d’Israël. En plus de la gamme d’hôtels de tous les prix.1 DANS UNE FRANCOPHONIE ÉQUITABLE   Les  organisateurs  tiennent  à  ce  que  ce  Congrès  soit  une  rencontre  et  une fête pour tous les professeurs de français du monde sans exclusive.  Contact  a  déjà  été  pris  à  cet  effet  avec  les  responsables  de  WBI.2.  organe de la Fédération Wallonie‐Bruxelles de Belgique responsable des  relations  internationales.  des  bourses  pour  le  Congrès  de  la  FIPF  à  Liège  seront  prévues  dans  les  conventions  bilatérales  que  WBI  (Wallonie  Bruxelles  International.3). du Japon et de la Corée du Sud). seront aussi proposées pendant  la durée du Congrès (voir 4.  | Page 39  .  de  participer  activement  au  Congrès. les organisateurs prendront les mesures suivantes :  1)  Autant  que  possible.6.   2.  2) Un double tarif d’inscription sera d’application :   1. TARIF A :   180 euros pour les professeurs de tous les pays.  notamment  en  matière  de  collaborations  culturelles)  signera  les  quatre  années  précédentes  avec  les  pays  partenaires  pour  permettre  à  leurs  professeurs  qui  n’auraient  pas  d’autres  financements  à  leur  disposition. des alternatives  de  logements  peu  couteux.  notamment  dans  des  résidences  d’étudiants et chez l’habitant.  pourvu  qu’ils  ne  bénéficient  pas d’autres sources de financement.6 UN CONGRÈS ÉQUITABLE ET DURABLE  6.  3.  Dans ce souci.  d’Afrique  et  d’Amérique  latine.  et  en  sus  des  bourses  offertes  par  l’OIF. TARIF B :   120  euros  pour  les  professeurs  des  pays  de  l’Europe  de  l’Est.

. Toute communication papier qui serait  néanmoins  produite  le  sera  sur  papier  recyclé  et/ou  issu  de  forêts  gérées durablement.  Page 40 |  .  on  aura  vu  que  quatre  sites  proches  les  uns  des  autres et situés au centre de la Ville (Vingt aout. Le site internet du Congrès fournira un plan de  la  Ville  où  figureront  les  lignes  de  transport  en  commun  —  bus  et  trains — donnant accès aux sites.   Dans  un  souci  de  prévention  des  déchets.  inscriptions.  elle‐même  fabriquée en matériaux recyclés.  notamment  en  rapport  avec  les  activités  culturelles  et  sociales. l'outil internet  constituera  le  vecteur  privilégié  de  communication  du  Congrès. à pied ou à vélo. Les  congressistes bénéficieront d'un service de location de vélos.  seuls  de  la  vaisselle  et  des  gobelets réutilisables seront utilisés.). Un système de tri sélectif (papiers.  Comme  déjà  indiqué  (4.  admissions.  publications.  Une  filière  de  recyclage  sera assurée pendant toute la durée du Congrès. Opéra. Forum.  et  rendu  accessible  par  une  signalétique  claire.2 UNE CONTRIBUTION AU DEVELOPPEMENT  DURABLE  L'ensemble  des  démarches  entamées  pour  la  conception  et  l'organisation  de  ce  Congrès  vise  à  réduire  son  impact  sur  l'environnement..   Dans un souci de réduction de l'impact environnemental.2. Sur demande.6. HEC) ont  été  retenus.  complèteront  l'offre  et  devraient  répondre  aux  attentes  et  aux  questionnements  des  congressistes.  la  documentation  relative  à  l'évènement  sera  distribuée  sous  format  électronique  sur  une  clé  USB.  accès. une version papier sera  mise à la disposition des congressistes.   En  terme de  mobilité.  Ce  choix  réduit  les  nuisances  liées  au  transport  routier :  il  favorise en effet les modes de déplacement doux.  organigramme.  PMC  et  tout  venant)  sera  mis  en  place  dans  les  locaux  du  Congrès.  clair  et  exhaustif  reprenant  l'ensemble  des  informations  relatives  au  Congrès  (sites.  programme.4.)  Des  liens  ciblés.  Une  attention particulière sera apportée à la réalisation d'un site spécifique.  Les  critères  permettant  d’évaluer  la  conformité  des  actions  entreprises  à  cet  objectif  figureront  au  cahier  des  charges  soumis aux prestataires.   Le  réseau  dense  de  moyens  de  transport  en  commun  permettra  un  accès aisé à ces locaux.

  seront  privilégiées  les  boissons  locales  (eau. thé.  Quant aux cadeaux promotionnels.    | Page 41  .  taille‐crayons  en  bois durable.)  Dans  le  souci  de  compenser  l’empreinte  écologique  du  Congrès.  bière. sachets en papier recyclé.  une  exposition fera la promotion d'associations de développement œuvrant  dans les pays du tiers monde. vin…)  Les  mallettes  distribuées  aux  congressistes  seront  de  véritables  « cartables  verts » :  contenants  et  contenus  seront  choisis  pour  leurs  qualités par rapport au respect de l’environnement. chocolat. etc. à l’éducation et à la santé.  crayons  à  base  de  journaux  recyclés. jus de pommes…) ainsi que les productions issues du commerce  équitable (café. Celle‐ci aura pour but d'inciter au soutien  financier  de  cet  organisme  travaillant  pour  un  développement  durable  et plus juste. À titre d'exemple on peut citer l’association « Les puits du  désert » dont l’objectif est de venir en aide aux populations du Niger par  l’accès à l’eau.Pour  les  consommations. seuls des cadeaux utiles et à faible  impact  sur  l’environnement  seront  retenus  (bloc‐notes  ou  fardes  en  papier  recyclé.

  COPYRIGHT ULG – MICHEL HOUET ‐ 2011    COPYRIGHT ULG – MICHEL HOUET – 2011  Page 42 |  .

7 UN CONGRÈS CONVIVIAL  Le Congrès donnera l’occasion aux  participants  et aux  accompagnants  de se retrouver avec leurs collègues et amis de tous les pays du monde  pour  partager  de  chaleureux  moments  de  convivialité  et  profiter  ensemble  des  richesses  culturelles  et  touristiques  de  Liège.  pas  plus  que  les  entrées  dans  les  sites  et  musées). les excursions ne sont pas couvertes par le montant  de  l’inscription  au  Congrès. incarnant l’esprit frondeur  du  Liégeois).  | Page 43  .  aussi  abondant  que  varié.   7.  selon  les  cas.  le très riche ensemble muséal liégeois dont le célèbre « Grand Curtius ».  musée  de  la  préhistoire  dans  les  batiments  du site du 20 aout.  il  sera  proposé  aux  participants  et  aux  accompagnants  un  Programme  culturel  à  la  carte  dont  ils  pourront  profiter  en  libre  accès  ou  en  s’inscrivant.1 FESTIVITÉS  L’inauguration et la clôture du Congrès correspondront respectivement  à la fête nationale française (le 14 juillet) et à la fête nationale belge (le  21  juillet).  va  de  la  préhistoire  (Archéoforum.2 PROGRAMME CULTUREL ET TOURISTIQUE   Pendant  la  durée  du  Congrès.  les  participants  auront  accès  au  Patrimoine  culturel  et  touristique  liégeois.  marionnette à la tête dure et au franc parler.  des  technologies  aux  beaux‐arts.  Celui‐ci.  des  nombreuses  églises  ancestrales  aux  traditions  populaires  (le  fameux  Tchantchès.  Il  sera  mis  à  la  disposition  des  congressistes  grâce  à  un  « Pass City Liège » qui leur permettra de visiter des sites archéologiques.  (à  l’exception  d’une d’entre elles. siège du Congrès…) jusqu’à l’avant‐garde (la gare de  Santiago  Calatrava).  7.   Tout  d’abord.  de  ses  environs comme des villes et des régions voisines.  Ces  deux  évènements —  le  premier  traditionnellement  fêté  avec  beaucoup  de  ferveur  à  Liège —  donneront  lieu  à  des  cérémonies  et des festivités (y compris des feux d’artifice) qui mettront à l’honneur  la Fédération Internationale des Professeurs de Français et permettront  à  ses  membres  de  resserrer  leurs  liens  d’amitié  et  d’en  créer  de  nouveaux.

  Théâtre  de  la  Place.  et  grâce  à  un  partenariat  avec  l’ASBL  Les  Grignoux  (le  plus  important  réseau  de  cinéma  non‐ commercial  en  Belgique  francophone.   Balades et visites guidées seront aussi organisées.  Un  partenariat a d’ores et déjà été mis en place  avec  les  grandes  institutions  culturelles  liégeoises  (Opéra.    Des  croisières  sur  la  Meuse.  des  édifices  architecturaux prestigieux.  Page 44 |  . et (b) le marché  dominical de la Batte. sous le patronage  des  Frères  Jean‐Pierre  et  Luc  Dardenne. qui s’étend sur plus d’un kilomètre de quais.  Des  excursions  dans  les  environs  sont  aussi  intéressantes :  les  cristalleries du Val Saint‐Lambert.  un  programme  de  cinéma  d’art  et  d’essai  francophone  sera  proposé aux participants.  comportant  huit  salles). et notamment (a) le  « parcours  Simenon ». le musée minier et la mine de charbon  de Blegny. l’Abbaye de Val‐Dieu…  Pendant  le  Congrès.le  MAMAC  (Musée  d’art  moderne  et  contemporain).  qui  évoque  le  souvenir  d’un  des  deux  plus  célèbres enfants de Liège (l’autre étant Charlemagne). les grottes de Remouchamps.  sur  le  bateau  « Pays  de  Liège »  et  des  circuits en train touristique seront aussi proposées.

  Paris à 2 bonnes heures .  Bruges.    SPA  7.)  Durant tout le Congrès. se  dérouleront lors des derniers jours du Congrès et immédiatement après.  Bruxelles  et  Cologne  à  1  heure .MNEMA)  qui  programmeront  des  activités  spécifiquement  pour  l’évènement. etc.  Aix‐la‐Chapelle  (en  Allemagne)  à  50  minutes .  une  des  principales  manifestations  de  la  chanson  francophone  contemporaine. des opérateurs se tiendront dans les locaux du  site « Vingt aout » et proposeront des formules de déplacements et de  visites à la demande.  Un stand des Francofolies sera ouvert sur le site « Vingt aout ». sise à 40 km seulement de Liège.  | Page 45  .  tant  en  Belgique  que  dans  les  pays  voisins  (l’Ardenne —  avec  Spa —  à  20  minutes .3 EXCURSIONS  Liège  est  à  proximité  de  villes  et  sites  touristiques  réputés.  un  partenariat  sera  mis  au  point  avec  Les  Francofolies  de  Spa. Amsterdam à 3.  Enfin.  Gand —  ville  partenaire  de  Liège —  et  la  mer  du  Nord  à  2  heures .  Maastricht (aux  Pays‐Bas)  à  20  minutes .  Ces  festivités dans la célèbre ville d’eau.  sœurs  des  Francofolies  de  La  Rochelle.

  chanson  française).  anciens  et  nouveaux.  « pralines  ».  des  concerts  (musique  classique.  fromages.   Page 46 |  .  jazz.  les  congressistes  pourront.  de  Belgique  et  d’ailleurs.  des  expositions  et  une  foire  aux  livres.  découvrir  les  métiers.  des  animations  de  rue.  la  Ville  de  Liège  mettra  sur  pied  une  Semaine  de  la  francophonie au cours de laquelle seront organisés plusieurs spectacles  et  évènements  qui  mettront  en  valeur  des  artistes  francophones.  gouter  aux  produits  gastronomiques  du  terroir  qui  ont  fait  la  renommée  de  la  table  belge  (bières.  salaisons. horlogerie.  par  exemple. bénéficier d’un régime de  faveur dans les boutiques et les restaurants partenaires de la ville.  friandises).Une excursion guidée vers Bruxelles sera proposée quotidiennement.4 SEMAINE DE LA FRANCOPHONIE   Durant  le  Congrès.  7.   Il y aura aussi un bal populaire sous chapiteau.  dans  lesquels  les  Liégeois  s’illustrent  (ferronnerie.    BRUXELLES  7. gravure).5 ARTISANS ET COMMERÇANTS PARTENAIRES   Grâce  à  un  partenariat  avec  des  artisans  et  commerçants. armurerie.

  des  activités  seront  organisées.  Des  contacts  sont  pris  avec  l’association « Les Amitiés françaises de Liège ».  les  mêmes  sportifs  pourront  également  s’entrainer  dans  les  piscines et autres salles de sport de la ville.  marché  de  bouche  occupant  une  place  du  centre‐ville.  Traditionnellement.  est  celle  de  la  clôture  de  l’opération  « Village  gaulois ».  telles  que  randonnées  pédestres.     7.6 SPORTS   Enfin.     | Page 47  .  la  Maison  du  Tourisme  du  Pays  de  Liège  permettra  aux  participants  d’acheter  des  paniers  du  terroir présentant un assortiment de produits locaux.  pour  articuler  l’édition  2016  du  « Village  gaulois »  au  Congrès  FIPF.  date  d’ouverture  du  Congrès.Par  ailleurs.  pour  les  sportifs.  balades  à  bicyclette.  dans  un  esprit  de  convivialité. principale opératrice de  l’action.  le  14  juillet.  descentes  de  rivière  en  kayak .

7 CONVICTIONS  Liège  —  dont  on  a  souligné  le  caractère  multiculturel —  offre  aux  participants  toute  la  diversité  de  lieux  de  cultes  et  de  centres  laïques  qu’ils pourront souhaiter.Un  « Ravel »  (« Réseau  autonome  de  voies  lentes »)  part  du  Nord  de  l’agglomération  vers  les  Ardennes.  un  autre  conduit  jusqu’à  Maastricht :  ils  permettront  la  promenade  à  vélo.  7.  la  promenade  ou  la  course à pied.    Page 48 |  .  en  passant  par  de  nombreuses  zones  vertes .  Une  course  à  pied  groupée  matinale  sera  organisée  quotidiennement  sur ledit Ravel.  le  long  des  berges  du  fleuve.

 Les résumés des communications seront mis en ligne à  mesure qu’ils seront disponibles .  d’échanger  des  idées.  | Page 49  .  S’ajouteront  ainsi  aux  résumés  des  communications       8.  et  une  convention  de  partenariat  sera  signée dans ce sens.1 TRACES  Dès  la  phase  préparatoire  du  Congrès  et  pendant  toute  la  durée  de  celui‐ci.  un espace permettant la mise en place de réseaux veillant au  suivi  des  motions  éventuellement  prises  par  le  Congrès.  via  l’Intranet.8 UN CONGRÈS MÉMORABLE   8.  un espace créatif (poèmes. de manière à garantir une publication à l’aube de 2017. dessins… inspirés par le  Congrès) .  voire  de  construire  ensemble  certaines  communications ou tables rondes. la charte typographique  sera accessible aux congressistes dès la phase préparatoire du Congrès.  ACTES  Afin d’assurer une publication rapide des actes. chansons.  différents  lieux  d’échange  et  de  dialogue  seront  mis  à  la  disposition  des  futurs  congressistes  sous  la  forme  d’une  plateforme  internet (cf.  Pour  maximiser  le  profit  du  Congrès. pendant  les  mois  et  années  qui  suivront.   Cette plateforme survivra au Congrès et permettra d’accueillir.  les  différents  témoignages  du  déroulement  du  Congrès.  les  actes  seront  publiés  par  le  groupe  GERFLINT  au  nom  de  la  FIPF.  soit  un  peu  moins  de  trois  mois  après  la  clôture  du  Congrès.  le  Comité  d’organisation  fait  toutefois la proposition concrète qui suit.2 un album‐photo souvenir du Congrès et de ses à‐côtés .   Conformément  aux  usages.  Les  textes  des  communications  pourront  être  reçus  durant  le  Congrès  et  la  date  limite  de  soumission  sera  fixée  au  1er  octobre  2016. un blogue et un forum de discussion  permettront  aux  futurs  participants  de  communiquer  entre  eux. qui assureront la pérennité du Congrès.  ainsi  que   les actes. § 4).

   Ces  Comités  auront  pour  tâche. nom d’auteur.  le  texte  de  chaque  communication  pourra  être  téléchargé  indépendamment  des  autres  pages  du  volume  sous  la  forme  d’une version imprimable préservant la charte typographique.a) Les actes seront mis en ligne sous trois formes :   1. le  texte  de  chaque  communication  fera  l’objet  d’une  page  internet  propre. aux  tables rondes ou aux conférences plénières seront regroupés  en  volumes  téléchargeables  sous  une  forme  imprimable  préservant la charte typographique (pdf.3 SUIVI DES RÉSOLUTIONS  À  la  fin  du  Congrès. titre) . 3.  dont  le  projet sera validé par le Comité scientifique général. format de document  portable)  et  à  laquelle  il  sera  possible  de  référer  comme  à  n’importe quelle publication .  La plateforme sera entretenue pendant une durée minimale de dix ans  après  la  clôture  du  Congrès.  avec  une  URL  distinctive  qui  servira  de  référence  spécifique .  une  table  des  matières  permettra  de  situer  chaque  contribution  au  sein  d’un  ensemble  thématique .  différents  outils  permettront  d’accéder  aux  textes  sur  la  base  de  critères  de  recherche  différents  (mots‐ clés.  et qui constituera un tiré‐à‐part.  L’ensemble des publications sera également disponible sur CD sous les  différents formats qui viennent d’être évoqués.  les  Comités  scientifiques  thématiques  correspondant  aux  symposiums  qui  auront  déposé  des  résolutions  ou  des recommandations se transformeront en Comités de suivi.  date  à  partir  de  laquelle  l’intégralité  des  documents  sera  archivée  et  continuera  d’être  diffusée  sous  la  seule  forme de CDRom.  les textes des communications liées à chaque symposium. d’exercer une veille sur les actions entreprises en  vertu de ces résolutions et éventuellement de les relancer.  8.  en  coordination  avec  la  FIPF  et  les  instances concernées.  Page 50 |  .  b)  La  publication  de  volumes  thématiques  sur  support  papier  pourra  être  envisagée  sous  la  responsabilité  des  différents  comités. 2.

P.4 ÉVALUATION  Le  Congrès  fera  l’objet  d’une  triple  évaluation  tant  sur  le  plan  scientifique que sur le plan logistique :    une auto‐évaluation par les organisateurs :  une évaluation par les participants (sondage de satisfaction)   une évaluation par les instances de la F.I.F. lors du XVe Congrès  de la FIPF.    | Page 51  .  8.Les Comités de suivi déposeront leur bilan en 2020.

  COPYRIGHT ULG – MICHEL HOUET ‐ 2011    COPYRIGHT ULG – MICHEL HOUET – 2011  Page 52 |  .

9 LE LOGO DU CONGRÈS    Le  logo  du  Congrès  « français. Cette initiale du mot Liège figure la gueule d’un haut  fourneau.  au  propre  comme  au  figuré. est rédigé en une cursive dynamique. Le logo décline les couleurs de Liège.  | Page 53  . de la Wallonie et de  la Communauté francophone de Belgique : le rouge et le jaune.  langue  ardente ».  et  qui  a  contribué  à  faire  de  Liège  une  cité  ardente. prenant son origine  dans la lettre « L ».  créé  par  Thierry  Schommers.  De  ce  haut  fourneau  jaillissent  les  flammes  symbolisant  la  passion  qui  est  celle  des  professeurs  de  français  du  monde entier.  symbole  de  cette  industrie  inventive  qui  avait  tant  frappé  Victor  Hugo.

  convivialité des échanges .  3  Des  thématiques  stimulantes.  au  centre  de  l'Europe. dynamique. expérimentée.   4  Une prestigieuse métropole francophone.  7  Un programme culturel et festif riche . de la planète .  chaleureuse .  des  moyens  aisés  et  variés  pour  s'y  rendre.  des  débats  passionnants. pour voyager .   5  Une  situation  privilégiée.  culturel. accueillante.  un  accès  facile . de nombreuses possibilités  d’excursions .  économique . étroitement soudés.      Page 54 |  .   9  Un vrai engagement pour une francophonie plurielle et équitable .   10  Un grand projet humaniste.  6  Un  Congrès  dans  un  espace  humain :  proximité  des  lieux. pour s’y déplacer.  8  Un évènement respectueux de l’environnement. fiable .   2  Une initiative prise par quatre acteurs majeurs.DIX ATOUTS POUR LIÈGE 1  Une équipe de responsables entreprenante.  des  résolutions pour l'avenir .  un  large  réseau  de  partenaires  du  monde  politique.  près  de  grandes  capitales .

fipf‐liege‐2016.be  +32 (0)4 366 55 17  +32 (0)4 366 95 40  http://www.be  .    Composition du Bureau du  Comité d’organisation  Président :   Jean‐Marie Klinkenberg  Secrétaire général :   Jean‐Marc Defays  Trésorier :   Daniel Noul  Commissaires :  Organisation scientifique :  Geneviève Geron  Relations avec les associations et  l’enseignement :   Christiane Buisseret  Sponsoring :   Bauduin Blairon  Logistique :   Annick Englebert  Infrastructures et programme  culturel :   Jean‐Michel Heuskin  Secrétariat exécutif :   Anne Pellizzer  Marine Maréchal  Contacts  secretariat@fipf‐liege‐2016.