You are on page 1of 24

USMA

Ferhat
révèle

«Hannachi, Ghrib
et Hammar m’ont

www.lebuteur.com

Hammar
veut chiper
Hachoud
MCA

contacté»

non
retenu !

SaMedi 7 Mai 2016

Ngom Santy
JSK

Quotidien national Sportif n° 3359 prix 20 da

Babouche

«Oui, Ghrib
m’a proposé
de revenir»

Ouhadda

NAHD

«Je reste
au Nasria»

Refaire
Coupe de la CAF

MOB-ES Tunis,
aujourd’hui à 18h

le coup du

retenu !
Hannachi

«Il n’est pas Messi
pour qu’il signe
sans passer de
tests»

millions
220
/mois
lui a été proposé

Un salaire de

Raïah en
route
pour

le CSC

Club Africain
Mebarakou

«Je rempilerai
si on m’estime
à ma juste
valeur»

«Nous n’avons peur

de personne»

Boukria

quitte
Béjaïa

Hamzaoui, Aguid
et Messaoudi seront
traduits en conseil
de discipline

Slimani se révolte
Equipe nationale

«Celui qui m’a évalué à
15M€ ne sait sûrement
pas ce que c’est de
marquer des buts»

ce sera

700

Harrag
USMH

Benkablia,
millions pour
sa libération
CRB

Malek

«Garder
nos cadres
est ma
priorité»

02

NATIONALE

Slimani : «Je veux entrer dans
N° 3359
Samedi
7 mai
2016

EQUIPE

l’histoire du Sporting Lisbonne»
s l a m
Slimani
a fait la
une hier du quotidien
sportif le plus célèbre du Portugal, Record. Il s’est livré lors de cet entretien sur plusieurs sujets relatifs à
l’actualité de son équipe, les objectifs du club
en cette fin de saison ainsi que sur son avenir. Auteur d’un très bon parcours en Liga
ZON Sagres cette saison, Slimani est
convoité par de nombreux clubs européens.
Il a tout d’abord déclaré que le mérite de sa
réussite revient à son club, qui lui a donné la
chance de briller et de prouver ce dont il est
capable, ajoutant n’avoir jamais rêvé d’un
scénario semblable à ce qu’il est en train de
vivre aujourd’hui : «J’avais 25 ans quand je
suis venu ici à Lisbonne. Mon objectif était de
donner le meilleur de moi-même pour apporter un plus à mon team et aider le Sporting à
remporter les titres. Jamais je n’ai pensé que je
vais avoir toute cette chance pour jouer et
prouver ce dont je suis capable.» Ayant réussi
jusqu’à présent à marquer 30 buts, Super
Slim a déclaré que son objectif est de marquer l’histoire du club : «Je veux entrer dans
l’histoire du club. Si c’est possible, je veux que
les prochaines générations se souviennent de
moi ici au Sporting. Pour cela, je suis prêt à
tout donner sur le terrain pour aider mon
équipe à aller vers l’avant.»

I

«Je suis fier quand j’entends
dire que j’ai progressé en un
temps record»

Tous ceux qui suivent de près le parcours de
Slimani sont unanimes à reconnaître qu’il a
beaucoup progressé ces derniers temps.
Considéré par le passé d’un niveau technique
tout juste moyen et qui se base uniquement
sur son physique et sa force dans les balles
aériennes, il s’est transformé en un temps record en un attaquant complet, un vrai chasseur de buts qui parvient à marquer dans
toutes les positions possibles. D’ailleurs, ce
n’est pas hasard qu’il occupe la seconde place

Bensebaini non
convoqué face à Rennes
Une fois de plus, l’entraîneur de
Montpellier a
décidé de se
passer des
services
de Bensebaini
pour la
rencontre
d’aujourd’hui qui
va mettre aux
prises l’équipe avec le Stade Rennais. Bensebaini traverse actuellement une mauvaise passe en
championnat où il a perdu la
confiance de son entraîneur. Pour
rappel, la dernière apparition de
l’ancien joueur du Paradou AC en
Ligue 1 remonte au 19 mars dernier lorsqu’il avait évolué comme
remplaçant face à l’AS SaintEtienne.

Mandi jouera gros ce
soir face à l’OM

Les coéquipiers
d’Aissa Mandi
joueront leur
destin ce soir
face à l’OM.
En effet, le
stade de
Reims sera
dans l’obligation
de gagner pour éviter le purgatoire. La tâche des Rémois s’annonce très difficile.
Toutefois, le joueur de l’EN avait
déclaré le week-end dernier à l’issue du match de son équipe face à
Montpellier qu’ils allaient tout
donner pour sauver l’équipe de la
relégation.

R.O.

au classement des meilleurs buteurs de la
Liga ZON Sagres. Il confie : «Je suis fier
quand j’entends dire que j’ai progressé en un
temps record.» Et d’ajouter : «Mes objectifs
n’ont pas de limite. Je veux progresser en permanence. Je veux être le meilleur. J’ai travaillé
très dur pour atteindre ce niveau. J’ai d’ailleurs
surmonté beaucoup d’obstacles afin d’arriver
là où je suis aujourd’hui.»

«Nous avons un entraîneur
de classe mondiale»

En toute modestie, Slimani a refusé d’associer la réussite de son team uniquement à sa
forme actuelle. Malgré le fait qu’il soit son
buteur, il pense que ce sont tous les joueurs
qui contribuent à la bonne marche du Sporting : «Il ne faut pas limiter la réussite actuelle
du Sporting à un joueur seulement. La force
de l’équipe réside dans la solidité de son
groupe. Nous travaillons très dur et nos efforts
sont récompensés. Nous allons tout donner
pour essayer, pourquoi pas, de décrocher le
titre du championnat.» Dans un autre registre, Slimani n’a pas tari d’éloges sur son entraîneur Jorge Jesus : «Nous avons un
entraîneur de classe mondiale. Si l’équipe est là
où elle est aujourd’hui, c’est en grande partie
grâce à lui. Il a réussi à tirer le meilleur de
chacun de nous. Personnellement, j’ai beaucoup appris de lui. »

«Je veux marquer le
maximum de buts »

Même si le Sporting Lisbonne n’a pas son
destin entre les mains dans la course pour le
titre, Slimani a déclaré que lui et ses coéquipiers vont tout faire pour essayer de renverser la situation et chiper la première place du
classement de la Liga ZON Sagres de Benfica. «On ne va pas baisser les bras. Nous allons lutter jusqu’à la dernière journée du
championnat avec l’espoir de remporter le
titre», dira Slimani et d’évoquer son duel à
distance avec l’actuel meilleur buteur du
championnat, Jonas : «Je ne sais pas ce qui va
se passer lors des prochains et ultimes journées
du championnat. Je vais continuer à travailler

et essayer de marquer le maximum de buts. Je
profite de cette occasion pour remercier mes
coéquipiers qui grâce à eux j’ai réussi cette saison à marquer beaucoup de buts.» Appelé à
désigner sa plus belle réalisation inscrite
jusqu’à présent en championnat, il rétorque :
«Personnellement, je n’ai pas de préférence
pour un des mes buts inscrits jusqu’à présent.
Je suis content à chaque fois que je marque.
Toutefois, je prends du plaisir quand je
marque contre les grands clubs.»

«Je ne suis pas préoccupé
par mon avenir»

Slimani n’a pas voulu évoquer son avenir.
Auteur d’un bon parcours avec le Sporting
cette saison, il est dans le viseur de plusieurs
grands clubs européens. A la question de savoir s’il va rester ou pas au Sporting la saison
prochaine, le buteur de l’EN dira : «Les fans
du Sporting me connaissent très bien. Ils
connaissent mon dévouement. Ils savent que
je donne toujours le meilleur de moi-même
pour le club. Je ne suis pas préoccupé par mon
avenir. Tout ce qui m’intéresse maintenant est
la réussite du club et le fait de terminer la saison en force.» Et d’ajouter : «Nous avons une
bonne équipe qui renferme dans ses rangs des
joueurs de qualité. Je pense donc que nous
avons tout pour récolter beaucoup de titres à
l’avenir.»

«Celui qui m’a évalué à 15M€
ne sait sûrement pas ce que
c’est de marquer des buts»

Dans un autre registre, Slimani s’est montré
étonné d’être évalué à 15 millions d’euros par
le célèbre site allemand, transfermarkt. Le
buteur du Sporting a évoqué le sujet en déclarant : «Je ne peux évaluer mon prix. Celui
qui m’a évalué à 15M€ ne sait sûrement pas
ce que c’est de marquer des buts. Chacun fait
son boulot. Le mien est d’en marquer.»
Pour rappel, la clause libératoire de Slimani
est de 30 millions d’euros et le club portugais
avait recruté Slimani pour 300 000 euros il y
a de cela trois saisons.
Riad O.

Hanni : « Fier de bien représenter mon
statut d’international algérien »
Désigné meilleur joueur arabe en Belgique

Désigné meilleur joueur
arabe du championnat
belge, Sofiane Hanni
revient sur sa consécration et livre au
Buteur ses sentiments après avoir
été marginalisé en
France pour enfin
susciter les regrets de son président au FC
Nantes, Waldemar Kita

Sofiane, félicitations
pour votre consécration comme meilleur
joueur arabe du championnat belge, une réaction ?
Ça me fait énormément plaisir.
C’est une fierté. Franchement, je
suis très ému et content de cette
consécration parce que cela vient
confirmer la bonne saison que je
suis en train de réaliser cette
année.
Vous êtes aussi pressenti pour le
trophée du meilleur joueur du
championnat, ça vous fait quoi ?
C’est aussi une bonne récompense
pour tous les efforts consentis
jusque-là avec mon club. C’est une
bonne reconnaissance de mes exploits sur le terrain de la part des
spécialistes et autres, et qui vient
aussi prouver que le travail finit par

payer. Ça me donne envie
de travailler plus pour
pouvoir gagner d’autres trophées.
Vous avez aussi
suscité le regret
de votre club, et
notamment du
président Kita,
qui n’a pas hésité à déclarer
que vous
faites partie
des joueurs
que le club
n’aurait pas dû
laisser filer…
(Rires) Ecoutez,
c’est la vie d’un
footballeur. Franchement, je n’ai pas
trop suivi, je l’apprends à
travers la presse. Après, c’est
toujours réconfortant, mais c’est sûr
que j’aurais aimé réussir en France.
Maintenant, je n’ai pas eu tort de
m’en aller et aujourd’hui je reste
concentré sur les tâches que j’ai à
faire en essayant d’être le meilleur à
chaque match.
Vous êtes très convoité, un mot par
rapport à tous ces contacts ?
C’est vrai qu’il y a des équipes qui
sont intéressées, je le confirme, mais
je ne peux dire grand-chose maintenant. Pour moi, tant que la saison
n’est pas terminée, ça ne sert à rien
d’en parler. Je veux rester concentré

sur le terrain et ce qui reste à faire
avec mon club.
Un nul ou une victoire face aux
Seychelles vous permettra de vous
qualifier à la prochaine CAN au
Gabon, un petit mot à propos de ce
match ?
C’est sûr que ça va être exceptionnel
pour moi de participer à la prochaine CAN. Cela passe par un bon
résultat lors du prochain match. Je
serai très fier de jouer cette Coupe
d’Afrique. Après, en Afrique, c’est
toujours difficile, on va aller là-bas
pour tout donner, et Inch'Allah on
prendra les
3 points.
Tout comme vous, Mahrez a trouvé
la reconnaissance en Angleterre où
il a été sacré meilleur joueur de la
Premier League, un petit mot
peut-être ?
C’est vrai, Mahrez n’a pas été estimé
à sa juste en valeur, mais ce qu’il réalise est tout simplement exceptionnel. Je tiens à le féliciter. Mahrez a
réalisé une superbe prouesse dans le
championnat le plus dur au monde.
C’est vraiment magnifique, c’est beau
pour l’Algérie, et toute l’Afrique
parce que c’est le premier joueur
africain à recevoir ce trophée. C’est
une fierté pour nous en tant qu’Algériens.
Entretien réalisé par
Moumen Ait Kaci Ali

En dépit de l’absence
de Boufal

Benzia n’est
toujours pas
dans les plans
d’Antonetti
Tout porte à croire que Yassine

Benzia ne fera pas
partie de
l’équipe type
qui affrontera
ce soir Guingamp lors de
l’avant-dernière journée
du championnat français. L’entraîneur du LOSC,
Frédéric Antonetti, a déclaré lors
de la conférence de presse d’avantmatch qu’il va miser sur Lopes
pour pallier l’absence de Boufal :
«Lopes a des chances de jouer demain (NDLR : aujourd’hui face à
Guingamp à la place de Boufal. Il
est prêt sur tous les plans, et
pourra apporter un grand plus à
l’équipe.»

«Benzia doit attendre sa
chance»
Evoquant le joueur de l’EN, Benzia, l’entraîneur de la formation
lilloise dira : «Yacine ne baisse pas
les bras. Il est en nette progression.
Il doit continuer à travailler et attendre sa chance. Tous les joueurs
ont le même objectif, à savoir avoir
une place dans l’équipe type et cela
ne peut être que bénéfique pour le
LOSC.»

NATIONALE

Mahrez «veut rester»,
EQUIPE

selon le vice-président
de Leicester City
Alors que son agent entretient le flou

E

lu joueur de l’année en Premier League, et
ayant remporté avec Leicester City le championnat anglais, Riyad Mahrez est trop demandé sur le marché des transferts. Auteur de
17 buts et 11 passes décisives en Premier League
cette saison, le joueur de l’EN est convoité par
de nombreux cadors européens. Cependant, et
selon le vice-président du club et fils du propriétaire milliardaire, Aiyawatt Srivaddhanaprabha, Mahrez veut rester et poursuivre
l’aventure avec les Foxes la saison prochaine. «Je
veux que les joueurs savourent ce moment et ne
s’occupent pas de leurs contrats. Ce sont de bons
garçons et ils comprennent. Même Mahrez, je lui
ai demandé : es-tu préoccupé ? Il a répondu
«Non, non, je veux rester». Voilà ce qu’il veut, il
veut rester», a confié Srivaddhanaprabha au site
du Telegraph. Toutefois, le dossier Mahrez semble plus épineux que cela. D’ailleurs, et comme
rapporté dans ces mêmes colonnes dans notre
édition d’hier, l’agent du joueur, Kamel Bengougam, avait entretenu le flou sur l’avenir du
joueur : «Bien sûr qu'il y a une possibilité qu'il
parte. Quand vous avez joué comme Riyad l'a
fait cette saison, ça attire l'attention. Il est très
heureux à Leicester et la saison a été fantastique.
Ils vont jouer la Ligue des Champions, donc il serait heureux de rester. Mais à son âge, si l'opportunité de jouer pour un grand club se présente, il
y réfléchira. Je dirais que c'est du 50-50. Des clubs
anglais et étrangers sont intéressés. Il faudra voir

03

Ghezzal,

Joueurs africains
évoluant en Europe

Ghoulam et

Mahrez dans
l’équipe-type
du

mois

Les Foxes présentent leur nouveau maillot, sans Mahrez

comment ça évolue.»

Mais alors que le vice-président du
Leicester City et fils du propriétaire
milliardaire, Aiyawatt Srivaddhanaprabha, a déclaré que l’international
algérien lui a affirmé son attachement au club en privé, cela pourrait
ne pas suffire pour rassurer les
Foxes concernant l’avenir de leur
joueur. En effet, le champion d’Angleterre a dévoilé hier son nouveau
maillot domicile pour le prochain
exercice sportif 2016/2017. Le meilleur joueur de la Premier League devait logiquement prendre part à cette
photo. Et si Shinji Okazaki, Wes Morgan,
Kasper Schmeichel et Jamie Vardy posent fièrement sur la photo de présentation, Mahrez, lui,
est bien absent. Pour les fans de Leicester City,
ce n’est pas forcément bon signe, lorsqu’on sait
que le joueur de l’EN est dans le viseur de plusieurs grands clubs européens qui veulent
s’attacher ses services, à l’instar du PSG, du
Real Madrid, du FC Barcelone et de Manchester United. Les supporters du club anglais espèrent vraiment que Mahrez
poursuive l’aventure avec leur équipe la saison prochaine.
Riad O.

Feghouli négocie
avec Fenerbahçe
et l’Inter Milan
Selon le site espagnol, Plazadeportiva

Sofiane Feghouli n’a pas encore pris de décision concernant son avenir. Alors que son
contrat avec le FC Valence expire au mois de juin prochain,
le joueur de l’EN quittera le
club cet été. Ayant connu des
problèmes avec le FC Valence,
ces dernières semaines, Feghouli ne va pas prolonger son
contrat avec son équipe. A
deux journées de la fin de la
Liga, on se demande alors où
va évaluer Soso la saison prochaine. Dans ce registre, le
joueur ne manque pas de sollicitations et aura sans doute
l’embarras du choix pour sa future destination. Plusieurs
clubs sont sur ses traces. Selon
la presse turque, Feghouli devrait opter pour Fenerbahçe.
La même source a même annoncé un accord entre l’agent
du joueur et le président du
club en question pour le transfert du joueur contre un salaire
annuel de trois millions d’euros. Mais selon le site espagnol,
Plazadeportiva, le joueur et son
agent négocient avec deux
clubs, Fenerbahçe et l’Inter
Milan.
Le FC Séville et Villarreal
sur ses traces, une expérience anglaise à ne pas
écarter
Selon le site espagnol en
question, Feghouli est également convoité par des clubs de
la Liga, à l’instar du FC Séville
et de Villarreal. Le profil du

N° 3359
Samedi
7 mai
2016

Ghezzal : «Ben Arfa est mon modèle»

Après avoir connu des moments difficiles avec l’ancien
entraîneur de l’OL, Hubert
Fournier, Rachid Ghezzal est
en train de marcher sur l’eau
en cette année 2016 avec le
club lyonnais. Le joueur de
l’EN est considéré comme un
élément important dans le
onze de Bruno Genesio. Auteur de 7 buts cette saison, Rachid Ghezzal s’est exprimé via
Ligue1.com, sur son parcours
avec l’OL. Ce dernier en a profité pour évoquer son modèle
de réussite dans le milieu du
football : «Je me souviens de
Hatem Ben Arfa et j’ai vraiment

aimé la façon avec laquelle il a
joué à l’OL. Je voulais le suivre
et je pense avoir choisi un bon
modèle.»
Remportera-t-il le prix
Marc-Vivien Foé ?
Rachid Ghezzal est en lice
pour remporter le prix MarcVivien Foé qui récompense le
meilleur footballeur d'Afrique
de Ligue 1. Trois joueurs sont
en course pour décrocher ce
trophée. Il s’agit de Rachid
Ghezzal, Sofiane Boufal et
Cheikh Ndoye. Auteur de
belles prestations ces dernières
semaines, Ghezzal pourrait
toutefois payer les frais de sa

non participation avec l’OL en
phase aller du championnat. A
cette époque, le joueur de l’EN
avait connu pas mal de problèmes sous l’ère Hubert Fournier, ancien coach de l’OL.
Mais depuis l’arrivée de Bruno
Genesio à la tête de la barre
technique de l’OL, la donne a
changé pour cet élément, au
point qu’il devienne une pièce
maîtresse dans le onze lyonnais. Après le vote d’une centaine de journalistes, le lauréat
2016, qui succédera à André
Ayew, sera connu ce lundi.
Riad O.

Alors qu’il occupe la troisième place du classement des meilleurs passeurs de la Ligue 1 :

Boudebouz : «Si je peux, c’est sûr que je ne vais pas
hésiter à aller chercher Di Maria et Ibrahimovic»

joueur plait énormément aux
responsables de ces clubs. A
cela s’ajoute le fait qu’il soit
libre de tout engagement vis-àvis de son club du FC Valence.
Autrement dit, son transfert ne
coûtera pas cher aux clubs qui
le convoitent. Une expérience
en Angleterre n’est également
pas à écarter pour cet élément
qui intéresse pas mal de formations de Premier League,
comme Manchester United,
Arsenal et Liverpool. Toutefois,
le site espagnol, Plazadeportiva, a révélé que le joueur n’a
pas encore pris de décision
quant à son avenir. L’ancien
joueur de Grenoble préfère attendre la fin de saison pour
trancher la question et choisir
sa prochaine destination.
Riad O.

Alors qu’il occupe la
troisième place au classement des meilleurs passeurs de la Ligue 1,
derrière les deux stars du
PSG, Di Maria et Zlatan
Ibrahimovic, avec 13
passes chacun contre 12
pour lui, Ryad Boudebouz
a déclaré hier à France
Football vouloir terminer à
la première place de ce
classement : «A la base,
avant les trois passes décisives du week-end dernier (Reims-Montpellier
2-3), non. Je voulais terminer troisième tranquillement
(rires).
Mais
maintenant, si je peux,
c’est sûr que je ne vais pas
hésiter à aller les chercher
et récupérer la première
place. Dans ma tête ce
n’est pas fini, il y a un
match, il faut absolument
que je fasse des passes
décisives. Si demain je

peux marquer, je marquerai. C’est gratifiant mais ce
n’est pas une obsession.»
«J'aurais aimé que
Deschamps prenne
Ben Arfa, Ribéry et
Benzema»
Dans un autre registre,
et à une question de savoir s’il devait conseiller le
sélectionneur français, Didier Deschamps, sur un
joueur à absolument aller
voir, Boudebouz a répondu
sans la moindre hésitation
: «Je pense qu’il a déjà
été voir tous les joueurs
potentiellement sélectionnables, mais j’aurais aimé
qu’il prenne Ben Arfa, Ribéry et Benzema. Sans
parler de toutes les histoires, honnêtement, ce
serait un vrai plus pour
l’Equipe de France.»
Riad O.

Hier a été rendu public le
onze de StarAfrica du mois
d’avril relatant les meilleurs
rendements des joueurs
africains évoluant en Europe. Trois joueurs algériens figurent dans ce onze.
Il s’agit du latéral gauche de
Naples, Faouzi Ghoulam,
du milieu de terrain de
l’OL, Rachid Ghezzal, ainsi
que l’attaquant de Leicester
City, Riyad Mahrez. Le site,
StarAfrica, n’a pas tari
d’éloges sur ces trois éléments. «Pour nous c’est
l’homme qu’il faut à ce
poste. Le Fennec de Naples
ne cesse de montrer qu’on ne
peut se passer de lui. Il joue
propre et provoque efficacement les fautes des adversaires», peut-on lire sur le
site en question concernant
l’ancien joueur de l’AS Saint
Etienne. Mahrez, quant à
lui, a été qualifié de «sensation de cette saison (…) Auteur d’une saison hors
normes avec son club Leicester, le premier joueur
africain élu meilleur joueur
du championnat anglais».
Pour ce qui est de Ghezzal :
«Il effectue une très bonne
saison avec l’Olympique
Lyonnais et devient une
pièce incontournable». Il
faut dire que ces trois
joueurs affichent une forme
époustouflante avec leur
club ces dernières semaines. De bon augure
avant les prochaines
échéances de l’EN.
R. O.

Amrouche : « A
partir de lundi,
fini la fête, il faut
se concentrer sur
le match du CSC »
Très sollicité ces derniers
jours après son succès historique, le plus jeune entraîneur à avoir remporté
la coupe d’Algérie dans les
annales du club se projette
déjà sur le prochain match
face au CSC qui exige une
concentration extrême.
«C’est sûr que nous avons
dû nous adapter aux
conjonctures du moment.
Nos joueurs doivent récupérer de leurs efforts car dès
lundi j’exige d’eux une
concentration extrême car
nous aurons un match bien
compliqué à négocier face
au CSC. Il faut gagner cette
rencontre pour assurer
notre maintien. C’est pour
cela que chaque joueur doit
tourner la page pour se focaliser uniquement sur cette
fin de saison. Alors je dis à
mes joueurs : fini la fête ! Il
faut maintenant se remettre
au boulot.»
« Lors de la parade à
Bab El-Oued, j’avais les
larmes aux yeux »

«Durant notre parade à Bab
El-Oued, j’avais les larmes
aux yeux. J’étais très heureux de rendre tout ce peuple du Mouloudia content et
joyeux. Et cela n’a vraiment
pas de prix. Je remercie les
staffs technique et médical
et les agents de sécurité et
ceux chargés de la maintenance. Tout le monde a
contribué à ce beau succès»,
nous a lancé Amrouche.

MCA
Hammar veut mettre
04

LIGUE

N° 3359
Samedi
7 mai
2016

le paquet sur Hachoud

l’aube d’une énième participation à la phase des poules de la Ligue des
champions, le président de l’ESS, Hacen Hammar, veut faire son marché
estival du côté de Bab El-Oued. Il n’est un secret pour personne que
le boss ententiste lorgne Amir Karaoui et Abderrahmane Hachoud qui
sont tous deux en fin de contrat. Ayant déjà profité de l’occasion pour
parler aux deux joueurs lors de la soirée organisée à l’hôtel Hilton,
Hammar avait évoqué la situation des deux joueurs et leur avenir
de manière très amicale. Toutefois, nous avons appris que Hammar serait disposé à mettre le paquet pour faire revenir Hachoud, le héros de la finale de la coupe d’Algérie, à Sétif. Et
pour matérialiser ce transfert, Hammar serait prêt à offrir
un montant très alléchant pour convaincre Hachoud de
quitter son club de cœur. A propos de son avenir, Hachoud avait déclaré : «Je suis prêt à prolonger mon
contrat si je trouve un accord avec Ghrib». Et
même si la priorité est donnée au Doyen, Ghrib
n’est pas du tout à l’abri du départ de l’un de
ses meilleurs joueurs vers une autre destination. Après le match contre le CSC, Ghrib
devra entamer les négociations avec les cadres en ayant pour ambition de garder
tout le monde car la stabilité reste le gage
de toute réussite. Et face à la concurrence, il va falloir jouer très serré car
Ghrib aura plus de dix dossiers à traiter
concernant les éléments en fin de cycle.

A

Il aurait fait une offre très
alléchante au frère du joueur

Nous avons même appris que le président Hammar aurait pris attache avec le
frère de Abderrahmane, Rachid, qui fait
aussi office de manager. Le boss de Sétif
aurait fait une proposition alléchante à
l’agent du joueur, question d’augmenter ses
chances de le faire venir dans les hauts plateaux.

Delhoum joue le rôle d’intermédiaire

Il s’est exprimé sur
son avenir

Boucherit : « Etant sous
contrat, je veux gagner une
coupe d’Afrique avec le
Mouloudia »
Le milieu de terrain mouloudéen, Antar Boucherit, qu’on an-

Pour augmenter ses chances de faire revenir
Hachoud, Hammar n’hésite pas à demander à nonce sans cesse sur la liste des libérés, s’est exprimé sur son
son joueur Mourad Delhoum de faire l’interavenir qui s’inscrit, selon lui, au Mouloudia. «On oublie
médiaire. Connaissant l’amitié qu’entretient Del- presque que je suis encore sous contrat avec le Mouloudia.
Après ce défilé extraordinaire, je veux gagner une
houm avec Hachoud, l’Entente veut profiter de
coupe d’Afrique car notre public mérite une consécette relation pour convaincre Abderrahmane de
cration continentale», a lancé Antar qui a décroché deux coupes sous les couleurs
s’établir du côté de Ain El Fouara.
du MCA.
T.Che

Babouche : « Ghrib m’a proposé de revenir,
mais je ne peux tourner le dos au CAB »
vait décevoir tous les Chnaoua. Abderrahmane est connu pour sa
Pour la première fois, Réda
J’ai sauté de joie après le frappe puissante. Il a signé un but de
Babouche s’exprime
but de Hachoud qui toute beauté. Il me rappelle celui que
après le succès du
«Le but de Haétait exceptionnel. Je j’avais inscrit en Ligue des champions
Mouloudia
en
choud ressemble à
connais l’impor- contre le WAC, au stade du 5-Juillet,
coupe d’Algérie.
Le capitaine mal- celui que j’ai marqué en tance de ce but et de au gardien de l’EN du Maroc, Lamyaheureux de 2013
C1 face au WAC, à La- cette belle victoire. ghri.
Je profite de l’occa- Confirmez vous avoir été contacté
nous confirme le
myaghri»
sion pour féliciter le par Omar Ghrib pour revenir
contact entrepris
Mouloudia pour son après avoir quitté le MCA par la
par Ghrib dans l’opsuccès.
tique d’un retour à la
petite porte ?
maison.
Effectivement, Ghrib m’a contacté
Vous étiez déçu de ne pas avoir pu
afin de revenir au club afin d’apporter
défiler avec les joueurs en brandisTout d’abord, on vous félicite pour
mon expérience et mon vécu car,
sant la coupe ?
cette accession en Ligue 1 avec le
C’est dommage ! Mais bon, Inch'Al- après tout, j’ai passé dix ans au MouCAB…
C’est extraordinaire. Nous sommes lah, je serai vendredi prochain au loudia. Je me considère donc comme
parvenus à remettre le CAB à sa stade pour assister au match entre le un enfant du club. Mais pour dire
place. Nous avons réalisé une très MCA et le CSC qui est décisif dans la vrai, je n’ai encore pris aucune décibelle saison qui fut très aboutie. Je course au maintien. Je profiterai pour sion concernant mon avenir.
suis doublement heureux car mon célébrer cette coupe avec les joueurs C'est-à-dire ?
ancien club, le Mouloudia, vient de et les supporters.
Il faut aussi savoir que je ne
remporter la coupe d’Algérie.
peux pas tourner le
Vous avez prédit que Chaou«Je
En parlant du Mouloudia, vous étiez chi et Hachoud allaient
dos au CAB car
invité par Ghrib pour assister à cette forcer la décision, et ce
serai vendredi
ce club m’a
finale, mais vous avez brillé par votre fut le cas…
ses
au stade face au CSC ouvert
absence…
portes et m’a
Je connais les qualités de
pour
fêter
la
coupe
Effectivement, Ghrib m’a invité. Je de- chacun. Hachoud est repermis de relanavec les joueurs»
vais venir pour soutenir mes cama- venu en force alors que
cer ma carrière
rades. Mais j’avais des obligations Chaouchi est en train de
après la fin de ma
familiales. J’ai dû accompagner mon réaliser une saison de toute
suspension. Le club de
père chez le médecin à Batna avant de beauté. Fawzi a été décisif sur
Batna m’a demandé de proprendre la route pour Skikda. Je me l’action de Gasmi qui fut le tournant longer mon bail. Je ne me suis pas ensuis d’ailleurs excusé auprès de Ghrib. du match alors que Hachoud a signé core décidé entre rempiler ou
un chef-d’œuvre à un moment crucial rejoindre les rangs du Mouloudia.
Vous avez dû jubiler après la vicEntretien réalisé par
de la partie.
toire du Mouloudia ?
Tarek-Che
J’ai vécu ce match sur les nerfs. J’étais Vous qui avez une belle frappe, un
très stressé car le Mouloudia ne pou- mot sur ce but de Hachoud ?

1

Une coupe qui
rapporte 10,5
milliards au
Doyen

Décidément, au-delà de l’aspect historique avec cette huitième
coupe d’Algérie qui permet au Doyen
de rejoindre l’ESS et l’USMA au palmarès, le Mouloudia aura raflé la mise
avec plusieurs chèques débloqués par la
Présidence, Mobilis, la Wilaya d’Alger, la
DJS sans oublier la somme offerte par un
homme d’affaires qui a tenu à garder l’anonymat. Au total, le vieux club algérois a récolté 10,5 milliards de centimes, ce qui
pourrait constituer un record dans
l’épreuve populaire. Avec une telle aide
financière, Omar Ghrib pourra passer l’été au soleil puisqu’il peut régulariser ses joueurs tout en
recrutant les éléments susceptibles de renforcer l’équipe
en vue du prochain exercice. Rappelons que les
joueurs du Mouloudia
devaient obtenir chacun une prime de 150
millions de centimes
pour avoir décroché
le Saint Graal. De
quoi motiver tout le
monde avant d’aborder
les trois prochains
matches de championnat
face respectivement au
CSC, le MOB et l’ESS.

Fatigués après la
parade, les joueurs ont
obtenu trois jours de
repos

Il était prévu que les joueurs du Mouloudia s’entraînent le vendredi à l’annexe du 5Juillet avant de prendre deux jours de
repos. Mais face à cette fatigue engendrée
lors du défilé et la cérémonie organisée
par la Wilaya d’Alger, les joueurs ont
demandé à Lotfi Amrouche de leur
accorder le vendredi comme jour
de repos. Une requête aussitôt
acceptée par le coach mouloudéen qui aura finalement accordé les vendredi, samedi
et dimanche, pour permettre à tout le monde
de bien se ressourcer
avant de reprendre de
plus belle.

La reprise
prévue
ce lundi à
"Hadjout"

C’est lundi après-midi à
l’annexe du 5-Juillet que les
gars de Bab El-Oued devront se
remettre au travail. Cette fois-ci, la
concentration sera de mise afin de
mettre le cap sur le match décisif de
vendredi contre le CSC.

Merzougui prend l’avocat
de Sakho pour défendre sa
cause à la FIFA

Le désormais ex-attaquant du Mouloudia, Kheirredine Merzougui, ne compte
nullement baisser les bras bien que sa
suspension de quatre ans a été approuvée par la plus haute instance
du football mondial. Nous avons
appris que Merzougui vient de
prendre l’avocat de Mamadou Sakho pour défendre
sa cause auprès de la
FIFA. Merzougui veut
mettre tous les atouts
de son côté afin que sa
suspension soit réduite.

1 MCA

LIGUE

N° 3359
Samedi
7 mai
2016

05

Ghrib sollicite Kerbadj pour affronter

le CSC au stade du 5-Juillet
ghine ou bien au stade olympique. Le dernier mot leur revient car c’est eux qui vont
animer ce match.»

résent hier à l’hôtel Safir
pour la réception du
Mouloudia et du Nasria,
le président de la LFP, Mahfoud
Kerbadj, a tenu à féliciter le
Mouloudia, pour sa consécration, et le NAHD, pour son très
bon parcours dans l’épreuve
populaire. C’était l’occasion
rêvée pour Omar Ghrib d’évoquer avec le président de la
ligue la question de domiciliation du match contre le CSC.
Une nouvelle fois, Ghrib a fait
le vœu d’affronter le Chabab de
Constantine au stade olympique. Kerbadj, sans vouloir se
prononcer, a pris acte de cette
revendication.

P

« Après le CSC, j’annoncerai à mes joueurs le montant de la prime de la
coupe d’Algérie »

Nous voulions en avant-première connaitre avec exactitude
le montant de la prime de la
coupe d’Algérie, mais Omar
Ghrib a refusé de nous divulguer la somme qui sera octroyée à chaque joueur. «Nous
sommes comme une famille. Les
joueurs me font confiance. Ils
savent qu’ils toucheront leur argent jusqu’au dernier centime.
Ce n’est qu’après le match contre
le CSC que j’annoncerai à mes
joueurs le montant de la prime
de la coupe d’Algérie que chacun
touchera, et pas avant», nous a
confié le boss algérois.
M. L.

Le derby entre l’USMH et
l’USMA pose problème

Cette 28e journée de championnat sera aussi marquée par
le derby algérois entre l’USMA
et l’USMH, qui aura lieu le
vendredi 13 mai à 17 h au stade
olympique. Cette rencontre
tombe au plus mal car elle va
contraindre la ligue à maintenir le match contre le CSC au
stade Omar-Hamadi. Ce serait
une grosse déception pour les
Chnaoua d’autant plus que le
derby entre l’USMH et l’USMA
risque de se jouer devant des
gradins vides, surtout que les
supporters de Soustara sont en
froid avec leurs joueurs depuis
le match nul concédé face au
Mouloudia. Du côté du MCA,
il va falloir se rendre à l’évi-

El Hadi Ould
Ali souhaite la
coupe
d’Afrique au
Doyen

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, El
Hadi Ould Ali, a eu
une petite discussion
avec Omar Ghrib durant la réception à
l’hôtel Safir. Le ministre a souhaité au Mouloudia de remporter
cette fois-ci la coupe
d’Afrique. Ghrib a fait
savoir au ministre qu’il
allait œuvrer pour atteindre cet objectif.

Le fair-play
d’Ould Zmirli,
Bouzidi et les
joueurs du
Nasria

Que ce soit lors de la
reprise des entraînements ou durant la réception, le coach
Bouzidi, le président
Ould Zmirli et les
joueurs du NAHD ont
tous fait preuve de
fair-play. Tous les Husseindéens ont rendu
hommage au Mouloudéens pour leur succès
tout en espérant les
imiter, l’année prochaine.

dence que la réception du CSC
devra se faire à Bologhine qui
affichera complet à une heure
matinale car tout le monde
veut assister à cette rencontre.

Ghrib : « Les joueurs décideront lundi s’ils veulent
jouer le CSC au 5-Juillet »

Le président mouloudéen,
Omar Ghrib, est actuellement
en train de vivre un véritable
conte de fées. A propos de la

domiciliation de la prochaine
affiche, Ghrib veut se concerter
avec ses joueurs à propos de la
domiciliation de ce match face
au CSC. «Nous avons décidé
d’accorder un jour de repos de
plus aux joueurs du fait qu’ils
sont très fatigués. Maintenant,
concernant la domiciliation du
match face au CSC, je vais discuter avec les joueurs lors de la
reprise, lundi, pour savoir s’ils
veulent jouer ce match à Bolo-

« On doit le faire jouer
en alternance avec
Chaouchi »

Et pour convaincre Chaâl de
revenir au club alors qu’il est titulaire indiscutable à l’USMH,
Bencheikh nous offre la solution qui reste toutefois très difficile à mettre en application.
«Je comprends les réticences de
Chaâl qui veut jouer. Alors il
faudrait faire joueur Chaouchi
et Chaâl en alternance.»
« Le MCA doit maintenant
tout faire pour gagner
une coupe d’Afrique »

Alillou s’est réjoui de ce défilé
qui montre tout l’engouement
populaire que suscite un succès
du Mouloudia en coupe d’Al-

gérie. Bencheikh estime que le
Mouloudia doit chaque année
jouer le championnat et la
coupe et que le club doit à présent viser une coupe continentale. «C’est fabuleux de voir un
tel défilé. Le Mouloudia est le
club le plus populaire du pays.
A présent, il faut voir plus
grand. Le Mouloudia doit tout
faire pour gagner une coupe
d’Afrique.»

« Les supporters de
l’USMA peuvent être fiers
de leur équipe »

Concernant cette colère affichée par les supporters de
l’USMA envers leur équipe,
Bencheikh qui fut jadis le

"Verde
Leone" a
organisé hier une fête
à Bab El-Oued

Pour ne pas être en reste, "Verde Leone"
a tenu à organiser hier soir une fête à Bab
Après le défilé, les supporters du
El-Oued. De la musique et un craquage
Mouloudia ont organisé avant-hier à
étaient au menu de la soirée. Les suppor21h 30 un grand craquage au Troisters ont voulu évacuer tout le stress acHorloges. Quatre-cents fumigènes ont
cumulé depuis la saison dernière et
été utilisés pour immortaliser ce moce sauvetage in extremis de la
ment qui a fait le buzz sur les rérelégation.
seaux sociaux.

bourreau de Soustara n’a pas
manqué de commenter cette
situation très intrigante, surtout pour un club qui vient
de remporter un titre avec
quatorze points d’écart.
«L’USMA vient de réaliser un
bon parcours en championnat. Il y a eu ce phénomène de
décompression,
normal
lorsqu’on possède une avance
aussi conséquente en championnat. Moi je dis aux supporters de l’USMA qu’ils
peuvent être fiers de leur
équipe qui était à deux doigts
de trôner sur le toit de
l’Afrique.»

L

Invité su
accusaest revenu sur les
Dob dit "Capsula"
. On a
au
pe
la
à
rs
ou
touj
tions qui lui collent ob d’avoir œuvré
àD
toujours reproché
le taet Fellahi rendent
li
ah
ur
pour que Bo
ret
es
99
19
rie
lgé
d’A
blier. Le champion
e
ut
to
de en réfutant
venu sur cet épiso
on
hli était comme m
ra
ou
«B
n.
implicatio
atch
m
n
d’u
e
su
l’is
à
frère. Il a été insulté cela, il a décidé de
rès
contre Hadjout. Ap
rvêtement noir chez
su
n
so
t
ai
av
partir. Il
pour
fait quoi que ce soit i
moi. Je n’ai jamais
qu
,
ssi
au
hi
lla
partir. Fe
inciter Bourahli à
paer
iss
ba

a
t,
an
qu
était un grand atta s qui lui étaient deslte
villon après les insu ce à l’ASMO. Lui
fa
ch
at
m
le
s
n
tinées aprè
ster. Moi, je n’ai rie
re
u
ul
vo
s
pa
a
n’
aussi
s
in
rta
ce
e
part comm
rà voir dans leur dé
ire. Il y avait des pe
cro
ire
fa
le
u
ont voul
n
afi
rs
agé des rumeu
sonnes qui ont prop », dira Dob.
ce
di
éju
pr
r
de me porte
T.Che

Un
grand craquage
avant-hier aux TroisHorloges

Bencheikh : « Le Mouloudia doit
absolument récupérer Chaâl »

e consultant de luxe
d’El Heddaf TV, Ali
Bencheikh s’est exprimé sur l’actualité sportive
du week-end. Allilou est revenu sur cette parade de
l’équipe du MCA dans les
rues de la capitale et sur la
situation de Farid Chaâl. Au
passage, Bencheikh a eu un
mot pour les supporters de
l’USMA qui boudent leurs
joueurs. «On connait tous les
qualités du jeune Farid
Chaâl. Le Mouloudia doit
tout faire pour le récupérer. Il
représente l’avenir du club.»

n
Fodil Dob réfute so
s
implication dans le
et
départs de Fellahi
Bourar hle plliateau d’El Heddaf TV, Fodil

« Jadis les joueurs voulaient négocier avec moi
car j’étais droit »

Chargé par le club de négocier
avec les joueurs à la fin des années 1990, Ali Bencheikh est
revenu sur cette époque en
présence de Fodil Dob. «J’avais
avant pour responsabilité de négocier avec les joueurs. C’est eux
au final qui réclamaient de négocier avec moi car j’étais droit.
Dob qui est là sur ce plateau
peut en témoigner», a confié
Bencheikh répondant à ses détracteurs et ceux qui l'accusaient de verser dans des
procédures qui prêtent à caution.
T.Che

Demmou : «Cet engouement
des Chnaoua nous pousse à
gagner d’autres titres»
C’est fabuleux, ce que
vous avez vécu ce weekend avec ce défilé qui restera dans les mémoires
collectives…
C’est extraordinaire ce que
nous avons vécu. Il y avait
un tel engouement
populaire que
cela nous pousse
à gagner d’autres titres. Nous
avons partagé
des moments
inoubliables
avec nos
supporters.
Personnellement, je
ne m’attendais
pas à une
telle affluence.
Encore
une saison
très prolifique après
celle vécue
avec l’Entente…
C’est très motivant de gagner un titre
pour sa première année au
Mouloudia. J’ai
vécu une saison exceptionnelle avec
l’Entente et
voilà que je
vis des sensations
énormes
avec le Mou-

loudia.
Il va falloir très vite vous
remettre en ordre de
marche puisqu’il y a le
match de championnat
contre le CSC qui se profile à l’horizon…
On va encore savourer cette belle
victoire. Mais
lors de la reprise, on sera
concentrés
sur notre
mission, à
savoir celle
de gagner
la rencontre
pour assurer
notre
maintien.
Une victoire et
cela vous
permettra
de fêter
dans le
stade ce huitième
sacre…
Absolument.
On ne doit pas
gâcher la fête.
Et pour cela, on
doit gagner
coûte que coûte
cette rencontre
face au CSC. Ce
ne sera pas facile
car face à nous se
dresse une équipe
très solide.
Entretien réalisé par
Tarek-Che

220 à Raïah

JSK

Le CSC propose
06

N° 3359
Samedi
7 mai
2016

LIGUE

Séance hier matin
à Tizi Ouzou

Les joueurs de la JSK
ont été appelés à travailler le plus normalement
du monde hier matin au
stade du 1er-Novembre.
L’ambiance est magnifique au sein du groupe
et les coéquipiers de Rial
appliquent à la lettre les
consignes du coach.

millions/mois

uite à la précieuse victoire arrachée samedi
dernier face au RCA et qui permis à la JSK
de s’installer confortablement à la
deuxième place, les coéquipiers de Rial
vont devoir gérer une nouvelle trêve de
deux semaines avant de s’envoler à Oran pour défier
l’ASMO, le vendredi 13 mai. Alors que le groupe
poursuit la préparation dans les meilleures conditions et avec un moral gonflé à bloc, le président
Hannachi ainsi que ses collaborateurs s’activent de
jour comme de nuit pour essayer de convaincre
quelques joueurs à rejoindre le club à partir de la
saison prochaine. Pour le moment, plusieurs éléments ont été contactés mais aucun d’entre eux n’a
encore signé. Il reste encore trois gros matchs à livrer et la direction préfère d’abord assurer une participation à une compétition africaine avant de se
focaliser sur le recrutement. D’ailleurs, même les cadres qui se trouvent en fin de contrat n’ont pas encore été sollicités par la direction pour rempiler. Ce
qui laisse l’occasion à plusieurs prétendants à prendre attache avec eux, à l’image de Ziti qui a été officiellement contacté par l’ESS. Mais hier, une source
bien informée nous a confié qu’un autre joueur de la
JSK est devenu la priorité numéro un du CS
Constantine. Il s’agit du milieu de terrain Malik
Raïah. Le club constantinois est désormais prêt à offrir un pont d’or au jeune Kabyle, en lui proposant
un salaire de 220 millions par mois. Ce dernier qui
se trouve en fin de contrat aura libre choix de choisir
sa prochaine destination. Mais pour le moment, il
temporise. Il souhaiterait trouver un terrain d’entente avec Hannachi pour rester à Tizi Ouzou.

S

Une proposition qui ne le laisse pas
indifférent
Avant qu’il ne soit approché par le CSC, plusieurs

Le départ de
Ziti et Ferrahi
se précise !

A trois journées de la fin
de la saison, la JSK n’a toujours pas assuré une participation africaine la saison
prochaine. Et pour que l’objectif soit atteint, les Jaune et
Vert doivent d’abord gagner
les trois prochaines rencontres respectivement face à
l’ASMO, l’ESS et le MCO. Une
fois le rêve devenu réalité, le
président Hannachi ainsi que
ses collaborateurs entameront
les négociations avec les fins
de contrat dans l’espoir de les
convaincre de rempiler. Il
s’agit de Doukha, Ziti, Ferrahi,
Raïah et Ferguene. Alors
qu’on annonce déjà l’arrivée
d’un nouveau gardien puisque
le club a déjà sollicité Asselah
et Salhi, le départ de l’arrière
droit Ziti et du milieu de terrain Ferrahi se précise de jour
en jour. A en croire une
source bien informée, les
deux joueurs, qui ont déjà été
sollicités par plusieurs formations de l’élite, auraient déjà
pris la décision de partir dès
cet été. Ce qui pourrait coûter
cher à la JSK laquelle souhaiterait maintenir le même effectif en prévision de la

saison prochaine. Devant
cette situation, Hannachi
n’aura plus de temps à perdre. Il devra s’activer pour
avoir leur accord de principe
avant qu’il ne soit trop tard.

Le premier annoncé
à Sétif, le second au
MCO

Il y a pas de fumée sans
feu. Il y a quelques mois
déjà, nous avons rapporté
dans ces mêmes colonnes
que l’Entente de Sétif avait
émis le vœu de recruter Mohamed Khoutir Ziti. Mais récemment, une offre officielle
a été faite au joueur lequel se
trouve en fin de contrat.
D’après nos sources, Ziti
pourrait accepter de revenir
chez lui à Sétif à partir de
l’exercice prochain. C’est le
même cas aussi pour Ferrahi
qui est annoncé au MCO. Il
aurait déjà eu un tête-à-tête
avec le président Baba qui
ambitionne de bâtir une
grande équipe et jouer les
premiers rôles la saison prochaine.

Saïd D.

Tous les joueurs
présents

A l’image de la séance
de jeudi soir, tous les
joueurs étaient présents
vendredi matin. Ce qui
soulage énormément le
coach Mouassa qui
pourra désormais entamer les choses sérieuses
et préparer convenablement le match face à
l’ASMO.

clubs de la L1 Mobilis se sont manifestés
pour recruter Raïah. Alors que l’USMA a
déjà sollicité le manager du milieu de
terrain, nous avons appris que même
le Mouloudia serait intéressé par
ce milieu qui ne cesse de progresser de jour en jour.
Mais la récente offre
du CSC n’a pas
laissé Raïah indifférent. Selon
nos sources, le
club de l’Est l’a estimé à sa juste valeur. Ce qui pourrait l’intéresser
énormément. Affaire à suivre.

L’infirmerie se vide

Bonne nouvelle, l’infirmerie est vide. Tous
les joueurs qui souffraient de bobos ont été
autorisés à réintégrer le
groupe à l’image du
meilleur buteur, Banou
Diawara, qui travaille le
plus normalement du
monde avec ses coéquipiers.

La JSK maintient l’offre de 120 millions
De son côté, la direction de la JSK, qui a déjà précisé que Raïah n’ira nulle part vu qu’il est considéré
comme étant l’un des meilleurs joueurs de l’équipe,
lui a proposé un salaire de 120 millions par mois.
Une proposition, qui, apparemment, n’a pas trop
emballé le joueur, qui s’attendait à être estimé à sa
juste valeur. Pour le moment, le club maintient cette
offre et le milieu de terrain attend toujours un clin
d’œil du président Hannachi pour rempiler.

Hannachi et les dirigeants confiants
De leur côté, les dirigeants de la JSK sont
confiants par rapport à l’avenir des cadres. Lors
d’une déclaration qu’Azlef nous avait accordée récemment, il a déclaré que le président saura
convaincre les joueurs qui se trouvent en fin de
contrat en quelques minutes. C’est ce qu’attendent
avec impatience les supporters, qui ne souhaitent
pas voir les meilleurs joueurs partir.
Saïd D.

L’ASMO exige
700 millions pour
libérer Benkablia

Il y a
quelques jours,
la JSK a émis le
vœu de recruter
l’attaquant de
l’ASMO, Benkablia. Ce dernier,
qui réalise une
excellente saison avec les
Oranais, intéresse énormément les Jaune
et Vert qui souhaiteraient l’enrôler en
prévision de la
saison prochaine. Alors
qu’un premier contact a déjà
eu lieu, une source bien informée nous a confié que la direction asémiste est prête à
négocier avec le président
Hannachi pour libérer son
joueur. Mais cela risque d’être
difficile du moment que les
Oranais exigent 700 millions
pour accepter de se séparer
des services de son buteur. Un
montant qui pourrait refroidir
les Kabyles qui préfèrent éviter de dépenser beaucoup
d’argent pour avoir la libération d’un joueur.

On parle même d’un
échange avec
Harrouche

Par ailleurs, il se pourrait
qu’il ait une autre proposition,
celle d’un échange avec Harrouche. Ce qui n’intéresserait
jamais la JSK, qui aura besoin
des services de son meneur de
jeu l’exercice prochain. Mais
vu les relations entre les deux
directions, tout porte à croire
que Benkablia, qui est aussi
courtisé par le MCA, jouera
pour la JSK l’an prochain. Un
terrain d’entente final devrait
être trouvé à l’occasion du
match ASMO-JSK, prévu vendredi prochain.

S. D.

1

Le coach met en
garde ses gars

Profitant de la séance
de reprise, Kamel
Mouassa a tenu à mettre
en garde ses joueurs
contre tout excès de
confiance. Selon lui, ce
serait une grave erreur
de sous-estimer l’ASMO,
qui, rappelons-le, a été
officiellement rétrogradé en L2 Mobilis.

Mouassa «On

doit faire en sorte
de ne plus quitter
le podium»

Profitant de notre présence à
la deuxième séance de la semaine, nous nous sommes approchés du premier responsable
à la barre technique, Kamel Mouassa,
afin de nous parler du déroulement de
la préparation en prévision du prochain match, qui verra son équipe se
rendre à Oran pour affronter l’ASM Oran dans
une partie dans laquelle les Kabyles auront plus
que jamais besoin des trois points pour préserver
leurs chances de se qualifier à une compétition
africaine la saison prochaine. A ce sujet, il dira :
«Nous avons repris le travail et le moral des
joueurs est au beau fixe. C’est toujours agréable
d’enchaîner avec des victoires. On doit rester sur la
lancée et aller de l’avant. Il faut faire en sorte de
gagner nos matchs et ne plus quitter le podium.
Nous avons un objectif à atteindre, il faut faire le
maximum alors. »
«Je suis satisfait, tous les joueurs
sont là »
De retour aux entraînements jeudi soir, tous
les joueurs étaient présents au stade, y compris
ceux qui soufraient de quelques bobos à l’image
de Diawara. Ce qui a fait un grand plaisir au
coach Mouassa : «Je suis très satisfait, les joueurs
sont tous là. Je n’ai enregistré aucune absence ni
blessé. Ce qui va nous permettre de préparer le
prochain match dans les meilleures conditions.
Nous allons faire de notre possible pour revenir
avec un bon résultat. Comme je viens de dire, il ne
faut pas qu’on lâche cette deuxième place.»

«Il nous reste trois matchs et non pas
celui de l’ASMO seulement »
Profitant de la séance de reprise, Mouassa a
tenu à mettre en garde ses hommes pour qu’ils ne

pas relâchent prise. Selon lui, il reste encore trois
matchs et non pas seulement celui de l’ASMO :
«Tout d’abord, les joueurs doivent savoir que le
match face à l’ASMO sera difficile. Il faut prendre
l’adversaire très au sérieux. Ils doivent aussi savoir
qu’il nous reste trois matchs à livrer. Ce n’est pas le
moment de baisser les bras. On doit sortir le grand
jeu et atteindre notre objectif. »

«C’est incorrect de contacter des
joueurs encore sous contrat »
Avant de conclure, Mouassa a parlé du recrutement. Selon lui, ce n’est pas encore le moment de
contacter les joueurs du moment que le championnat n’est pas encore fini : «C’est encore trop tôt
pour parler du recrutement. Il reste encore trois
matchs à jouer, alors il faut d’abord gérer convenablement cette fin de saison avant de passer à autre
chose. Je trouve que c’est incorrect de contacter des
joueurs encore sous contrat. C’est par respect aux
clubs qu’il faudra rester professionnel. Nous allons
recruter selon nos besoins, mais on doit d’abord attendre la fin de la saison.»
«Un joueur qu’on ne connaît pas doit
subir des tests »

Avant de conclure, Mouassa précise : «Avant de
recruter, on doit d’abord s’assurer que le joueur
contacté pourra apporter un plus à l’équipe. Celui
qu’on connaît déjà et qui a fait ses preuves sera directement engagé. En revanche, celui qu’on ne
connaît pas doit d’abord subir des tests. »
Propos recueillis par S. D.

LIGUE

1 JSK

Ngom Santy ne
sera pas retenu
N° 3359
Samedi
7 mai
2016

Ayant refusé de subir des essais

omme nous l’avons rapporté
dans notre édition d’hier, un
attaquant franco-algérien,
répondant au nom de Ngom
Santy, ex-joueur du PSG, a
débarqué à Tizi jeudi soir. Il était arrivé
en compagnie de son agent jeudi aprèsmidi à Alger et il a directement rejoint la
ville des Genêts. Pas très en forme après
le voyage, Ngom Santy ne s’est pas entraîné avec les Canaris lors de la séance
de reprise des entraînements. Les dirigeants avaient même prévu un jeu
d’équipements au stade au cas où le
joueur devrait prendre part à l’entraînement. Finalement, l’attaquant en question a suivi la séance en tenue de ville.
Hier matin, alors que Santy devait se
présenter au stade pour entamer les tests
sous la houlette de Mouassa, les dirigeants, notamment le président Hannachi, qui s’est déplacé au stade
précisément pour voir le joueur à l’œuvre, ont été surpris par l’absence du
concerné. Ngom Santy est resté à l’hôtel.
Une fois sur place, nous avons demandé
à Hannachi les raisons de cette absence à
la première séance, il nous fera savoir
qu’il avait refusé de passer des tests.
Cette réaction aura surpris plus d’un,
surtout que la commission de recrutement s’est fixé ce paramètre comme
condition numéro une, notamment pour
les joueurs émigrés. Aussitôt informé de
la décision, Hannachi a tranché son cas
en annonçant qu’il ne sera pas retenu et
qu’il n’entamera même pas les négociations avec son agent.

C

Il voulait passer directement à
la table des négociations
Pour avoir joué pour la formation du
PSG en France, le jeune attaquant Ngom
Santy se voyait déjà recruté à la JSK sans
même passer des essais. Or, les responsables du club le plus titré du pays ne l’ont
pas pris sous cet angle-là dans la mesure
où ils annoncent que tout recrutement
d’un joueur émigré qui n’a pas évolué
cette saison dans le championnat local ne
sera fait qu’une fois que le terrain aura
tranché. Ce qu’il faut savoir, c’est que
Ngom Santy n’a pas évolué avec l’équipe
première du PSG mais avec son équipe
réserve en CFA depuis juillet 2014. L’avis
de l’entraîneur Mouassa comptera beaucoup ainsi que celui de la commission de
recrutement. Santy Ngom voulait passer
directement aux négociations, ce qu’a refusé catégoriquement le président Hannachi.
Hannachi a été clair avec son
agent dès le départ
Le président de la JSK, Mohand Cherif
Hannachi, a contacté le manager de
Santy Ngom hier matin pour avoir un
peu plus de détails concernant son absence au stade pour entamer les essais
avec le groupe qui prépare déjà un autre
match important cette semaine contre
l’ASMO. Hannachi a donc confirmé de la
part de cet agent de joueurs que Ngom
Santy était venu pour signer directement
et non pas pour effectuer des tests. La réponse de Hannachi est le moins que l’on

puisse dire claire à son interlocuteur, c’est
qu’il n’acceptera aucun joueur sans l’avoir
vu sur le terrain, ce qu’il avait même
exigé de cet agent dès le départ, nous a-ton indiqué auprès de la direction.
Les émigrés proposés seront
tous mis à l’essai avant les
négociations
La direction kabyle, plus précisément
sa commission de recrutement installée
dans le cadre de l’opération du marché estival prochain, a pris la décision de ne pas
engager un joueur nouveau sans que ce
dernier passe par des tests notamment
ceux qui n’ont pas évolué cette saison
dans le championnat local. La direction
est catégorique, aucun nouveau ne passera à la table des négociations avec le
club s’il n’a pas démontré ses qualités sur
le terrain. Voilà donc une précision de
taille qui fera certainement plaisir aux
supporters qui réclament déjà un renfort
de choix et qui souhaitent voir la direction prolonger les contrats des cadres qui
ont donné entière satisfaction cette saison. La JSK, selon les observateurs, possède un effectif riche qui nécessite juste
un bon renfort étudié en fonction des
compartiments à renforcer et l’entraîneur Mouassa semble avoir déjà une
idée bien précise sur le dossier et
n’attend que le moment opportun
pour annoncer la couleur.
L. A.

Hannachi «Ce n’est pas Messi pour
qu’il refuse de passer des tests !»

Profitant de sa
présence hier
matin au stade
pour suivre la
préparation de
son équipe en
prévision de son
déplacement à
Oran pour affronter l’ASMO, vendredi prochain
pour le compte de
la 28e journée du
championnat Mobilis, nous avons
interrogé le président Hannachi
sur l’absence de
Ngom Santy aux
entraînements et
d’autres questions
liées directement
à l’actualité du
club, notamment
le recrutement estival. D’emblée, il
a annoncé que
Ngom Santy ne sera pas retenu pour
avoir refusé de passer des tests, une
condition que la direction a arrêtée
pour recruter de nouveaux joueurs,
en particulier ceux qui n’ont pas évolué dans notre championnat. À ce
propos il a déclaré : «L’attaquant
Ngom Santy ne s’est pas présenté ce
matin au stade parce qu’il nous a signifié par le biais de son agent qu’il
ne souhaite pas passer des tests. C’est
une décision qui nous a surpris. J’estime qu’on ne m’a pas ramené Leonel
Messi pour qu’il signe sans passer par
des tests. Notre politique est claire,
pas de recrutement sans les tests ici
même au stade du 1er-Novembre1954. On n’a pas installé une commis-

sion de recrutement
rien que pour le plaisir de l’installer, elle a
pour mission d’étudier
et d’examiner toutes
les pistes, notamment
pour les joueurs qui
n’ont pas évolué dans
notre championnat
cette saison. Une fois
que tout est démontré
sur le terrain on passera aux négociations.»

«Aucun joueur
ne sera recruté
s’il ne démontre
rien sur le
terrain»
Pour être un peu
plus clair, le président
Hannachi a évoqué le
recrutement estival
en précisant que pour
l’instant le club se
concentre exclusivement sur ses trois prochaines sorties
de championnat et qu’une fois l’objectif de terminer sur le podium atteint, l’opération du recrutement va
s’accélérer. Toutefois, Hannachi précise : «Nous allons étudier minutieusement les propositions. Nous n’allons
plus commettre les erreurs du passé.
Un joueur qui refuse de passer des
tests n’a pas à espérer fouler la pelouse
du 1er-Novembre. Aucun joueur de
ceux qui nous seront proposés ne sera
retenu s’il ne démontre pas ses qualités sur le terrain.»
«On recrutera en fonction
des besoins de l’équipe»
Toujours à propos du recrutement

07

estival qui commence déjà à faire
couler beaucoup d’encre, notamment pour la JSK où l’on annonce quotidiennement
des noms de
joueurs soit ceux
qui sont actuellement en exercice
dans notre championnat ou les émigrés venant de France ou
d’ailleurs, Hannachi ajoute une autre
précision : «J’ai remarqué que chaque
jour on annonce des noms de joueurs
alors qu’il reste encore trois journées
de championnat. Pour l’instant, et
pour ne rien vous cacher, nous accordons notre priorité au reste du parcours. Pas de négociations avec les
joueurs avant que l’équipe n’assure
son objectif. Notre recrutement estival
sera étudié. C'est-à-dire que nous
n’allons pas recruter rien que pour le
plaisir de recruter. La venue des nouveaux joueurs se fera en fonction des
besoins de l’équipe, surtout que pour
le nouvel exercice, le nombre de licences est limité à 22. On fera le
maximum pour retenir notre ossature
et nous ferons venir les meilleurs dans
chaque compartiment. Il y aura donc
un renfort de choix et de qualité.»
«Nous avons d’excellents
jeunes qui n’ont rien à envier
aux autres»
Admirant avec beaucoup de plaisir les prouesses des jeunes du cru
qui ont intégré l’équipe première, le
président Hannachi est revenu également sur les potentialités de Tafni,
Hantat, Guemroud, Tizi Bouali, ou
encore Renaï qui est en train de faire
étalage de toutes ses qualités qui ont

Il
n’avait
pas été conservé
par Seraing

Mis à l’essai pendant une quinzaine de
jours à Seraing, un club de la deuxième division belge, le mois d’octobre de l’année
précédente, Santy Ngom n’a pas été retenu.
Sa décision de ne pas accepter les tests avec
la JSK n’est pas justifiée. La direction kabyle,
et par cette décision de ne pas le retenir,
lance un message à tous les agents qui
vont proposer leurs joueurs que la commission de recrutement ne s’engagera
avec aucun élément sans passer
par la période d’essais.

séduit les responsables, notamment Hannachi,
qui apportera le commentaire suivant : «Les supporters doivent savoir
aussi que nous disposons de jeunes
éléments qui ont été promus en
équipe première parce qu’ils ont du
talent. Ils ont montré de grandes qualités et j’ai demandé à ce qu’on leur
accorde toute la priorité car c’est eux
qui seront l’avenir de la JSK.»

«La préparation de l’ASMO a
commencé dans un bon état
d’esprit»
Pour ce qui est de la préparation
du match prochain face à l’ASMO, le
premier responsable du club kabyle
a indiqué : «L’équipe a repris le chemin des entraînements jeudi soir
après quelques jours de repos. L’ambiance est visible sur le terrain, surtout avec cette cinquième victoire
consécutive qui nous propulse en
haut du tableau. J’ai demandé à tous
les joueurs de garder les pieds sur
terre et de se concentrer au maximum
sur ces trois derniers matchs qui ne
seront pas faciles à gérer. Il y a un
bon état d’esprit dans le groupe, j’espère que la dynamique sera maintenue pour atteindre notre objectif en
fin de saison.»
«On ne lâchera pas cette
place au podium, on ira à
Oran en conquérants»
Depuis cinq matchs, la JSK réalise

d’excellentes prestations
avec à la clé quinze points de
pris. Le club kabyle s’est offert une
place sur le podium à trois journées
de la fin de l’exercice. Hannachi estime que ses hommes doivent faire
preuve de continuité et assurer une
place sur le podium qui va assurer
une participation à une compétition
africaine. Pour lui la JSK ne doit pas
rater les trois points face à l’ASMO
vendredi prochain : «Nous allons effectuer notre déplacement à Oran
avec la ferme conviction de glaner les
trois points. On est sur le podium et
pour prétendre terminer en beauté il
faut continuer à glaner des points.
C’est une place qui n’est pas offerte,
elle est le fruit d’une grande mobilisation de tous, on ne la cédera pas.»
Lyès A.
L’AGO
aujourd’hui au CLS

Le club sportif amateur de la
JSK tiendra son assemblée ordinaire aujourd’hui à 17 heures au
Centre de loisirs scientifiques, sis à
la nouvelle ville de Tizi Ouzou, avonsnous appris d’un membre de l’assemblée générale du CSA. L’ordre du
jour : la présentation des bilans
moral et financier de l’exercice
2015.

08

N° 3359
Samedi
7 mai
2016

USMA

Ferhat : «Je veux être franc avec
nos supporters, j'ai reçu des offres
de la JSK, de l'ESS et du MCA»

e talentueux milieu de terrain de l'USMA, Zinedine Ferhat, a choisi les colonnes du Buteur et El Heddaf pour
rompre le silence. Il a évoqué les nombreux contacts qu'il
a eus avec les responsables des plus grands clubs du pays.
Il a aussi parlé de la célébration du titre de champion
d'Algérie et de bien d'autres choses encore…
Nous avons évoqué avec l'enfant de Bordj Menaiel sa future destination et les contacts qu'il a eus avec certains présidents de club. Il
nous dira en substance : «Je veux être honnête avec les supporters de
l'USMA. Plusieurs présidents de club ont pris langue avec moi. Ils
gardent d'ailleurs le contact en m'appelant de façon régulière. Je ne
vous cache pas que parmi ces présidents, il y a ceux de l'ESS, de la
JSK et du MCA. Cela ne change rien à ma volonté d'honorer comme
il se doit le contrat qui me lie à l'USMA».
« Ceux qui veulent me recruter n'ont qu'à prendre
attache avec mon père »
Le sociétaire de l'USMA nous dira qu'il donnait la priorité à
l'USMA et que, par ailleurs, la décision finale revenait à son père.
«Je n'ai jamais caché que ma priorité allait à l'USMA. Le fait que je
sois en fin de contrat ne me fait pas changer d'avis. Maintenant, il y
a plusieurs facteurs qui entrent en jeu et le plus important d'entre
eux est le challenge sportif. Je ne jouerai que pour un club ambitieux.
Pour ce qui est des responsables de club qui ont pris attache avec moi,
j'ai discuté avec eux le plus normalement du monde. C'est tout naturellement que je les ai orientés vers mon père. C'est à lui que revient
le dernier mot car il se charge de gérer ma carrière».
« C'est grâce à l'USMA que je me suis fait un nom »
Ferhat nous a dit qu'il ne veut surtout pas faire preuve d'ingratitude. Il nous a confié qu'il reconnait que c'est grâce à l'USMA qu'il
s'est fait connaître : «Quelle que soit ma future destination, l'USMA
occupera une grande place dans mon cœur. Ce club m'a ouvert les
bras et m'a permis de vivre des moments merveilleux. C'est grâce à
l'USMA que je me suis fait connaitre dans le milieu du football. Pour
le moment, rien n'est fait en ce qui concerne mon avenir. Je n'exclus
pas l’idée de continuer l'aventure à l'USMA».
« J'ai d'excellentes relations avec Haddad »
Pour Ferhat, il se pourrait très bien qu'il renouvelle son bail avec
l'USMA : «Je vous ai parlé franchement et je ne veux laisser de place
à aucune ambiguïté. Certes, il y a des présidents de club qui veulent
me recruter, mais cela ne veut nullement dire que je quitterai
l'USMA. D'ailleurs, j'ai d'excellentes relations avec Haddad et cela
pourrait faciliter les négociations que j'aurai à entamer avec lui. Cela
doit se faire en principe dans les tout prochains jours».
« Cinq titres en trois saisons, que rêver de mieux ! »
Zinedine Ferhat a fait pour nous un petit flash back et il nous a
rappelé que ce qu'il a connu à l'USMA est tout simplement exceptionnel : «Le moins que l'on puisse dire est que j'ai été gâté. J'ai eu la
chance de remporter cinq titres lors des trois saisons que je viens de
passer à l'USMA. Il y a des joueurs talentueux qui ont passé plus
d'une décennie dans le même club qui n'ont pas eu cette chance. Cela
est très important pour un joueur. J'ai 23 ans et ce que j'ai vécu ces
dernières années est tout simplement exceptionnel».
« Une place en finale de la LDC
a aussi son importance »
Le milieu de terrain du club de Soustara n'a pas manqué de rappeler le parcours de son équipe en Ligue des champions africaine.
Il le qualifiera d'exceptionnel. «En plus des titres nationaux, j'ai réalisé avec mon équipe un parcours de tout premier ordre en LDC. Cela
a permis à l'USMA d'être sur le devant de la scène sur le plan continental. C'est très important pour un club que de briller au niveau
africain. Tout comme mes coéquipiers, je n'ai absolument rien à regretter. Nous avons tout donné au cours de cette compétition dans
des conditions qui sont loin d'être évidentes. Il est certain que
l'USMA a pris cette saison une tout autre dimension.»
« A l'image de ceux du PSG, nos supporters
ne veulent pas se contenter du titre
de champion d'Algérie »
Ferhat n'a pas hésité à comparer l'USMA au PSG qui domine depuis plusieurs années le championnat de L1 française de la tête et
des épaules. «Toutes proportions gardées, nous vivons un peu la situation vécue par les joueurs du PSG. Les supporters de ce grand
club d'Europe, tout comme les nôtres, ne se contentent plus des titres

L

nationaux. Ils ne rêvent que de couronnes continentales. Les vrais
supporters de l'USMA n'ont pas ménagé leur soutien. Ils nous ont
adressé des marques de sympathie, même après notre échec en LDC.
Croyez-moi, cela nous a fait chaud au cœur».
« C’est faux de dire que nous avons refusé
de fêter le titre avec nos supporters »
L'enfant terrible de l'USMA a évoqué aussi le malentendu avec une
frange de supporters. Reproche a été fait aux joueurs de n'avoir
pas voulu fêter le titre de champion : «C’est faux de dire que nous
avons refusé de fêter le titre avec nos supporters. Il faut savoir
que le championnat est loin d'être terminé. Nous avons de nombreuses occasions, dont le match contre Tadjenanet pour faire la
fête et communier avec nos supporters. Les supporters ont une
grande place dans le cœur de chaque joueur de l'effectif».
« Nous viserons le meilleur résultat possible
contre l'USMH »
Ferhat a évoqué les prochains matchs qu'aura à livrer son
équipe. Il parlera plus particulièrement du prochain
contre l'USMH. «Ceux qui croient que la rencontre
face à El Harrach sera insipide se trompent lourdement. Nous viserons, au cours de ce match, le
meilleur résultat possible et il en sera de
même pour les rencontres qui suivront.»
« Mes passes décisives
sont aussi importantes
que des buts »
Nous avons fait réagir Ferhat sur ses
performances sportives. Il nous dira
en substance : «Depuis le début de saison, j'ai réalisé 15 passes décisives. Personnellement, je
pense qu'elles sont aussi importantes que des buts. Je
fais partie des joueurs qui aiment toucher beaucoup de ballons et aussi mettre dans de
bonnes dispositions mes coéquipiers.
C'est ce à quoi je m'applique en premier en entrant sur un terrain.
J'éprouve une grande satisfaction
en ayant le sentiment d'avoir
aidé mon équipe à gagner
des matchs».
« J'espère que la
date de la Supercoupe
sera
changée »
Pour finir, Zinedine
Ferhat a évoqué
pour nous les prochains Jeux olympiques et aussi la
Supercoupe que
son équipe aura à
disputer contre le
MCA. «J'ai évidemment plusieurs
souhaits et deux
d'entre eux me tiennent à cœur. Il s'agit
d'abord de mon avenir. Je voudrais être
fixé avant les
Jeux
olympiques. D'un
autre côté, j'aimerais que la date
de la Supercoupe soit
changée. Cela me permettra de prendre part à ce
match qui pourrait nous permettre
éventuellement de gagner un prestigieux
trophée.»
Synthèse par
Zerrouk M.

LIGUE

1

Rebbouh assistera à la finale

Comme à son habitude, le président de
l’USMA, Rebbouh Haddad, devrait probablement assister à la finale qui opposera
les U18 usmistes à leurs homologues d’El
Eulma. En effet, le chairman des Rouge et
Noir ne manque aucune occasion pour
montrer son soutien à ces jeunes joueurs
qui sont l’avenir du club. Selon nos informations, Rebouh Haddad devrait même se
déplacer à l’hôtel où résident les joueurs
pour déjeuner avec eux et les motiver
avant cette grande finale.

Entrainement hier
après-midi
A cause des matchs de
championnat des
jeunes catégories
programmées le
matin sur le terrain de OmarHamadi, le
staff technique usmiste a dû
décaler la
séance d’entraînement d’hier pour
l’après-midi. Ferhat et ses
coéquipiers ont été informés de ce changement le jeudi, soit la
veille.

Le reste
des
séances
auront lieu
le matin

Pour préparer leur
prochaine sortie en
championnat et ce
derby face à l’USMH,
Khoualed et ses coéquipiers effectueront plusieurs séances
d’entrainement qui ont
toutes lieu le matin.
Pour rappel, le match
entre l’USMA et
l’USMH est prévu
pour vendredi
prochain, à
partir de
17h au
5-Juillet.

Finale de la coupe d’Algérie des U18 : USMA-MCEE, aujourd’hui à 15h

éfaits au même stade
de la compétition la
saison dernière par
l’ASO Chlef, lorsqu’ils
évoluaient en U17, les
cadets (U18) de l’USMA auront un
rendez-vous très important aujourd’hui, à partir de 15h sur le terrain de Boumerdès, face à leurs
homologues du MC El Eulma.
L’équipe entrainée par Seghir abordera cette rencontre avec une grande
volonté pour s’offrir le trophée et oublier la désillusion de la saison dernière.
Aksouh (DTS des jeunes
catégories) : «On a bien
préparé cette rencontre et
on veut décrocher le
trophée»
Joint par nos soins, Mustapha Aksouh a bien voulu s’exprimer au sujet
de la finale qui attend les U18 us-

D

Les Usmistes refusent de perdre
leur deuxième finale de suite

mistes, aujourd’hui à Boumerdès.
«On est entrés en regroupement depuis jeudi dernier pour mettre les
joueurs dans d’excellentes conditions
et leur permettre de bien préparer
cette finale de coupe d’Algérie.
Comme vous le savez, ces mêmes
joueurs ont perdu au même stade de
la compétition, la saison dernière,
lorsqu’ils évoluaient en U17. Cette
saison, on a gardé l’ossature de
l’équipe et on l’a renforcée par
quelques joueurs de qualité. J’espère
que la réussite sera de notre côté et
qu’on puisse décrocher le trophée», at-il déclaré.
Mustapha Seghir : «Prêts

pour la finale»
De son côté, l’entraîneur des U18 usmistes, a exprimé son souhait de
remporter cette coupe d’Algérie, tout
en assurant que ses joueurs sont
prêts pour cette finale : «On a fait
beaucoup de sacrifices pour arriver à
ce stade de la compétition. Beaucoup
de travail a été effectué depuis cette
finale perdue face à l’ASO Chlef.
L’équipe s’est beaucoup améliorée. Ces
derniers temps, on a aussi très bien
travaillé pour préparer cette rencontre. La direction a mis tous les
moyens à notre disposition. On doit
donc se montrer à la hauteur et représenter dignement l’USMA».

occupe le poste de préparateur physique tandis que Mahfoud Boumesria celui d’entraîneur des gardiens.
Z. M.

Cinq personnes composent
le staff technique
Match
Beaucoup de paramètres ont contrinul
des U20
bué à la réussite des jeunes catégovictoire des U19
ries de l’USMA, notamment les
cadets qui viennent d’atteindre
Opposés à leurs homologues de l’USM Blida,
une deuxième finale de coupe
les U20 de l’USM Alger n’ont pu faire mieux
d’Algérie consécutive. Parmi
qu’un résultat nul, un but partout, sur leur tereux, la richesse du staff techrain de Omar-Hamadi. Quant aux U19, qui
étaient opposés à la même équipe, à savoir
nique qui est composé de pas
l’USMB, il se sont imposés sur le score de
moins de cinq éléments. En
deux buts à zéro. Pour rappel, les cadets
effet, au poste de directeur tech(U18) usmistes n’ont pas joué leur rennique, on retrouve Mustapha
contre hier, en raison de leur participaAksouh. Mustapha Seghir et
tion à la finale de la coupe
Fouad Boumdal sont respectived’Algérie, aujourd’hui, face au
ment l’entraîneur principal et l’enMCEE.
traîneur adjoint. Dardi Nadir

LIGUE

1 CRB

N° 3359
Samedi
7 mai
2016

09

Malek «Prolonger les cadres
pour être encore plus forts
la saison prochaine»

ans une discussion que
nous avons eue avec le
premier responsable
du Chabab de Belouizdad, ce dernier a
abordé plusieurs dossiers chauds
touchant à l’actualité de son club,
notamment le mercato estival. Reda
Malek espère renouveler le contrat
des cadres pour donner à son équipe
une certaine stabilité et lui permettre
d’être encore plus forte la saison prochaine. « On veut bâtir une équipe à
même de décrocher des résultats meilleurs que ceux de cette saison. Et cela
passe bien évidemment par le maintien des cadres de l’équipe. On va
bientôt entamer les discussions avec
eux pour les convaincre de poursui-

D

Reprise aujourd’hui
à Ain Benian
lAprès avoir bénéficié d’une
journée de repos, les joueurs
du Chabab reprendront le chemin
des entrainements à l’occasion de
la séance de reprise qui est programmée pour ce matin à partir
de 10h 00 à Ain Benian. La
séance devrait voir la présence de
tous les joueurs, excepté Nekkache qui n’est toujours pas rétabli de sa blessure du genou.

l

Alain Michel dirigera
la séance
lEn France depuis quelques
jours pour rendre visite à sa
famille, le technicien du Chabab,
Alain Michel, qui a manqué les
deux dernières séances d’entrainement, devrait probablement diriger la séance d’aujourd’hui. C’est
en tout cas ce que nous a indiqué
une personne proche du staff
technique du club.

l

JSS-CRB : vendredi
à 17h 00
lExcepté le titre de champion, tout reste à jouer dans
ce championnat. C’est pourquoi, la
LFP a décidé de faire jouer les trois
dernières journées de ce championnat le même jour et à la
même heure. Ainsi, la prochaine
rencontre qui opposera le CRB à la
JSS, sur le terrain de ce dernier, est
prévue pour vendredi prochain, à
17h 00. Par ailleurs, le coup d’envoi
de la rencontre des U21 est prévue
à partir de 11h 00, sur le terrain du
20-Août, à Béchar.

l

vre leur aventure avec le CRB » a-t-il
annoncé.
«En dépit des difficultés,
on a toujours joué le haut
du tableau»
Malgré les mauvais résultats enregistrés par son équipe durant la phase
retour du championnat, le premier
homme à la tête du CRB n’a pas
manqué de rappeler le bon visage
montré par ses joueurs durant cette
saison. « C’est vrai qu’on a eu
quelques difficultés durant la
deuxième partie du championnat,
mais bon, cela ne remet pas en cause
la qualité de notre jeu et de notre effectif qui a montré de très belles
choses durant la phase aller. En dépit
des difficultés rencontrées cette sai-

son, on a toujours joué le haut du tableau. Je pense vraiment qu’on a une
très bonne équipe. Il nous manque
seulement quelques renforts pour être
encore plus forts la saison prochaine »
a-t-il ajouté.
«Seuls quelques éléments
vont venir renforcer l’équipe,
on ne va pas chambouler
notre effectif»
Concernant les probables arrivées
qu’enregistrera le club durant le prochain mercato estival, le président
du Chabab a assuré que son club ne
compte pas chambouler tout son effectif. Seuls quelques joueurs de
qualité seront amenés à venir renforcer le groupe actuel en prévision de
la saison prochaine : « On a une très

bonne équipe avec plusieurs joueurs
de qualité. On ne va pas chambouler
tout notre effectif durant le mercato
prochain. Je pense que ce serait une
erreur de le faire. Seuls quelques éléments de qualité viendront renforcer
l’effectif actuel».
«En gelant les salaires
des joueurs, on voulait
les motiver»
Par ailleurs, le chairman belouizdadi
a aussi évoqué un sujet qui revenait
après chaque contre-performance, à
savoir le gel des salaires. Reda Malek
s’est expliqué sur ce sujet. Il a déclaré
: « En gelant les salaires des joueurs,
on voulait les motiver et les pousser à
être meilleurs durant leurs rencontres
de championnat. Cette mesure avait
pour seul but de les pousser à travailler plus pour décrocher de meilleurs
résultats. Il est clair qu’on ne peut pas
priver les joueurs de ce qui leur revient de droit. On a un autre moyen
de les motiver. On va se réunir prochainement avec les joueurs et l’entraineur pour parler de tout cela »
a-t-il expliqué.
«On parlera prochainement
avec Alain Michel concernant
son avenir»
Enfin, Reda Malek a évoqué l’avenir
d’Alain Michel à la tête de la barre
technique du Chabab. Le président
du CRB assure qu’il prendra la décision qui arrangera le plus son club.
Pour rappel, le technicien français
intéresse plusieurs écuries de la
Ligue 1 Mobilis, dont son ancien
club, le Mouloudia d’Alger. « Non, je
n’ai pas encore parlé avec Alain Michel concernant son avenir. Mais je
vais le faire prochainement. On se
réunira pour en parler. On essayera
de prendre la décision qui arrangera
le plus le Chabab » a-t-il conclu.
Propos recueillis par
Adel A.

En prévision de
la saison prochaine...

Une rencontre
est prévue entre le
president et Michel

Outre le maintien des cadres pour
la saison prochaine, le premier responsable du CRB, Reda Malek,
aura aussi un autre dossier chaud à
gérer durant les jours à venir, à savoir celui de l’entraineur. Courtisé
par le MCA, le technicien du Chabab, Alain Michel, pourrait éventuellement céder aux chants des
dirigeants mouloudéens. Un scénario que le président des Rouge et
Blanc veut éviter. Dans ce sens,
nous avons appris d’une source
bien informée que Reda Malek devrait se réunir avec le technicien
français durant les jours à venir
pour discuter avec lui concernant
une éventuelle prolongation.

Khoudi : «On se battra
jusqu’au bout pour finir
sur le podium»

I.T.

s’annonce très rude. Plusieurs équipes se sont
Premièrement, quel est le moral des joueurs
mêlées à cette bataille. Et même si notre calenaprès le nul à domicile face à l’USMB ?
drier s’annoncer très rude, on va continuer à
Naturellement, les joueurs ne sont pas au top
lutter pour terminer sur le podium.
moralement. Mais bon, quand le moral est
Cheurfaoui sera suspendu pour le reste de la
au plus bas après une contre-performance,
saison. Êtes-vous prêt à tenir votre place en
nous devons, nous les joueurs, essayer de
défense centrale ?
nous remonter le moral et veiller à ne
J’ai toujours été prêt à jouer et à tenir ma place.
pas baisser les bras. On va essayer
Même si je ne joue que rarement ces derniers
d’oublier ce qui s’est produit la setemps, je continue à travailler sérieusement
maine passée et bien préparer nord
aux entrainements pour être à la hauteur le
prochaine sortie face à Saoura.
jour où l’entraineur fera appel à moi. Ce qui est
Vous ne vous attendiez certainesûr, c’est que je me donnerai à fond sur le
ment pas à un nouvel échec
terrain pour permettre à mon équipe
vendredi dernier. N’est-ce
de décrocher des résultats positifs
pas ?
«On sait
durant les trois matchs qui restent à
C’est vrai. On voulait teltrès bien ce qui
jouer dans ce championnat.
lement remporter cette
nous attend
Vous allez reprendre les entrainerencontre et atteindre la
à Saoura»
ments demain (entretien réalisé
deuxième place du classehier matin, ndlr). Cette séance dement… On ne pensait pas
vrait voir la présence de tous les
qu’on allait encore laisser filer
joueurs...
des points à domicile. On s’est heurtés
C’est vrai que la séance de jeudi dernier a été
à une très bonne équipe de l’USMB qui
marquée par l’absence de plusieurs éléments
a bien défendu en bloc et qui a réussi à
qui devraient certainement avoir des raisons
nous surprendre en première mi-temps.
pour cela. Je pense que la séance de demain
Ce qui a compliqué notre tâche en vue
connaitra le retour de la majorité des joueurs.
de décrocher les trois points.
Vous savez, les joueurs ont tous conscience de
Vous n’êtes qu’à un seul petit point du
ce qui les attend le week-end prochain à
podium. Tout reste donc jouable pour
Saoura. Il nous reste une semaine avant de
vous...
nous rendre au Sud. A nous de bien préparer
La deuxième place nous tendait les bras.
ce match pour décocher un résultat positif.
Comme vous venez de le signaler, malgré
Entretien réalisé par
nos dernières contre-performances, on
n’est qu’à un seul point de la deuxième
Adel A.
place. Mais bon, cette lutte pour le podium

10

N° 3359
Samedi
7 mai
2016

NAHD

LIGUE

1

Bouzidi remonte le moral de ses troupes
en présence d’Ould Zemerli…

vant d’exiger la victoire
face au MCO, le coach
du NAHD s’est montré
flexible envers ses
joueurs. En présence
des dirigeants husseindéens, Bouzidi
n’a pas hésité à remercier ses poulains. Le coach nahdiste n’a toujours
pas digéré la défaite contre le MCO,
tout en faisant savoir à ses joueurs
qu’il n’accepterait plus le retour en
arrière, alors qu’ils maîtrisaient parfaitement le sujet. Lors de cette réunion imprévisible, Bouzidi est
revenu longuement sur le match
contre le MCO. A noter qu’Ould Zemerli, Cherif Abdeslam, Mohamed
Houali et Mourad Lahlou étaient
présents à cette rencontre.

A

Les Sang et Or
confirment
leur sportivité
lCe qui s’est
passé jeudi dernier à la reprise mérite le respect,
et la réaction
des Nahdistes
vis-à-vis de
leurs
joueurs est
à méditer.
Les Sang et
Or, qui ont
accueilli avec
des roses
leurs joueurs
suite à la finale
perdue après 34
ans d’attente, ont
prouvé leur sportivité
et leur civisme. Ils ont
surpris tout le monde,
eux qui restent sept ans
d’affilée sans la moindre
sanction. Les Nahdistes
méritent amplement
le titre honorifique
de meilleur public
d’Algérie…

l

Aujourd’hui
repos
lLes coéquipiers
de Bilel Ouali
bénéficieront
aujourd’hui
de un jour de
repos. Ils entameront demain
leur préparation
du prochain rendez-vous à Bensiam. La reprise est
programmée pour 15
heures.

l

… Et exige les trois
points du MCO
Le technicien Bouzidi s’est réuni
jeudi dernier avec ses joueurs pour
les remercier et les motiver pour le
match du vendredi prochain. C’était
l’occasion pour responsabiliser son
groupe mais surtout inciter ses poulains à se donner plus lors des trois
derniers matchs du championnat. Le
coach refuse tout faux pas, notamment lorsque l’équipe joue au 20Août. C’est ainsi qu’il leur a
demandé d’être au rendez-vous vendredi prochain pour éviter toute
mauvaise surprise. Il a réclamé les
trois points devant l’équipe oranaise
pour les dédier aux supporters. Pour
lui, seule la victoire rendra le sourire

aux Husseindéens...
La préparation
du MCO enclenchée
Les Sang et Or ont repris jeudi
après-midi leur boulot au complexe
de Bensiam, après quatre jours de
repos. Les fans ont pu remonter le
moral des leurs et les motiver à se
concentrer sur la prochaine rencontre en championnat. Donc, la préparation de ce match contre le MCO a
déjà commencé et les joueurs semblent conscients de ce qui les attend
ce week-end. Ils ont tourné la page
de la finale et en ont entamé une
nouvelle, puisque l’échec de dimanche dernier n’est plus qu’un
souvenir. Sur le plan effectif, le
groupe sera au complet et Bouzidi

n’aura pas de tracas pour composer
son onze rentrant. La préparation de
ce match se poursuivra durant toute
la semaine et le groupe devrait alterner les entraînements entre Bensiam
et le stade du 20-Août. La balle est
désormais dans le camp des joueurs
qui sont appelés à ne pas décevoir
leur public et renouer ainsi avec la
victoire…
Un travail axé sur
le plan offensif
Par ailleurs, le staff technique du
NAHD compte se consacrer pleinement au travail psychologique, tout
en corrigeant les lacunes constatées
lors de la grande finale. Après avoir
décelé des insuffisances en attaque,
le duo Bouzidi-Dziri se basera sur le

Ouhadda «On est touchés
par la réaction des supporters
et on leur promet la victoire
vendredi prochain»
Comment est le moral après quatre
jours de la défaite en finale ?
Le moral est meilleur par rapport au
début de semaine. Je vous mentirai si
je vous dis que nous avons digéré
cet échec, mais on essaye d’oublier
ce qui s’est passé en finale, même si
cela n’est pas une sinécure. Heureusement, nos supporters sont venus
nous réconforter et nous remonter
le moral. Nous sommes contents.
Justement, leur geste confirme leur
attachement pour vous…
Effectivement. Nous étions comblés
de les voir présents en force à l’entraînement pour nous requinquer le
moral. Je remercie tous ceux qui
étaient jeudi à Bensiam et ceux
qui nous ont soutenus en finale. Leur démarche nous a
touchés et on leur promet
la victoire vendredi prochain. Chapeau pour nos
fans qui ont donné une
nouvelle leçon de civisme.
Le NAHD est-il bien
parti pour terminer la
phase retour en force
et peut-être sans faux
pas ?
Il ne faudra pas aller
trop vite en besogne. Il
est encore trop tôt pour
avancer quoi que ce soit.
A ma connaissance, seule la
réalité du terrain compte.
Donc je me contenterai de dire
qu’on fera le maximum pour récolter un bon nombre de points lors
des trois matchs restants. On doit

d’abord se concentrer sur la rencontre
de vendredi face au MCO, avant de
penser au CSC et au MOB. Maintenant, il est clair que nous avons des
ambitions et qu’on voudrait bien terminer le championnat sans faute afin
d’avancer au classement. A présent, on
est concentrés sur notre duel contre
le MCO. A mon avis, il ne faut pas
brûler les étapes et gérer match par
match, en renouant avec la victoire
vendredi contre le MCO.
Que faut-il pour que le NAHD
puisse réaliser cet objectif ?
Pour atteindre notre objectif, il faudra
ne plus faire de concessions à domicile, car lorsqu’on fait le plein chez
nous, cela donne confiance au groupe
et facilitera la tâche au coach. Par la
suite, on doit bien négocier notre déplacement à Constantine. A court
terme, il faut absolument bien négocier notre prochain duel contre le
MCO.
Confiant donc…
Oui, tout à fait. Notre groupe est homogène, donc j’estime que le NAHD a
les moyens de terminer le championnat dans la première moitié du classement. On vise mieux que la saison
passée et on veut terminer le championnat sans la moindre pression. Il
faut terminer la compétition en
beauté.
Sur le plan personnel, quel sera
votre avenir au NAHD ?
Mon avenir est ici. Je suis toujours lié
au NAHD et je dois honorer mon
contrat. En plus, je me sens mieux et
très à l’aise avec cette équipe et particulièrement avec ce groupe.
Entretien réalisé par Youcef M.

travail devant les buts. Les attaquants du Nasria devront se pencher
sur ce volet durant toute la semaine.
Le coach husseindéen demeure inquiet sur ce secteur et veut remédier
à cette situation avant la reprise de la
compétition. En réalité, le NAHD a
énormément souffert de cette stérilité offensive. Le technicien basera sa
préparation sur la dernière touche
afin que ses attaquants puissent gagner une certaine maturité offensive.
Les coéquipiers de Gasmi doivent
trouver des solutions rapides et adéquates à ce problème qui tracasse le
staff technique, et le duel contre les
Hamraoua est venu au bon moment
pour retrouver la confiance...
Youcef M.
La wilaya offre 1.5 milliard
Le staff technique, médical et administratif ainsi que les joueurs
ont assisté jeudi soir à la réception offerte par le wali d’Alger en
l’honneur des deux clubs qui ont
animé la finale de la Coupe d’Algérie. A l’occasion de cette cérémonie, le wali, M. Zoukh, a offert
un chèque au président du
NAHD. Les caisses du club ont
été renflouées par la coquette
somme de 1.5 milliard. Une enveloppe qui servira au boss nahdiste
pour régler quelques dettes et terminer la saison à l’aise.
Où est passé Mbingui ?
Hier, les joueurs ont effectué une
séance de musculation à Chéraga.
Le même groupe, qui était présent à la reprise jeudi dernier, a
pris part à cette séance bodybuilding. Ainsi, trois joueurs ne s’entraînent plus avec le groupe. Il
s’agit de Seddiki, Boussouf et
Mbingui. Ce dernier n’a pas
donné signe de vie et a préféré
rentrer chez lui au Gabon avec la
complicité d’un dirigeant…

1 ESS

Belkheiter,
LIGUE

Il devrait signer aujourd’hui

N° 3359
Samedi
7 mai
2016

11

aujourd’hui ou jamais

S

uite à ce que nous avons rapporté hier sur ces mêmes colonnes au sujet des éventuelles recrues de l’Entente cet été,
il semblerait que les choses aient évolué dans le bon sens
ces dernières 24 heures concernant certaines cibles, à
l’image du défenseur d’El Eulma Belkheiter qui pourrait être la première recrue officielle de l’ESS. Selon nos informations, les négociations entre les deux parties ont
beaucoup avancé, on en serait même arrivé à un accord définitif jeudi passé lorsque Hassan Hammar a
rencontré le père du joueur en parvenant à le
convaincre. Belkheiter, toujours selon nos informations, allait signer son contrat durant le week-end,
mais on a décidé à la dernière minute de patienter
un peu et de se donner rendez-vous après le match
d’hier entre le MCEE et l’OM. Le joueur a voulu se
montrer correct jusqu’à la dernière minute avec son
club. De son côté, Hammar nous a fait savoir que la signature de Belkheiter est prévue pour aujourd’hui samedi.
Comme il l’a fait savoir au joueur et à son père, l’ESS
n’a pas beaucoup de temps devant elle, elle doit
régler la question des nouvelles recrues le plus
tôt possible. Le président de l’Entente ne veut
même pas entendre parler de la rumeur qui
le donne partant pour le Club Africain. Pour
lui, le dossier Belkheiter doit être fermé aujourd’hui. Ou il signe, ou on se rabat sur la
piste Ziti.

question. Et comme nous l’indiquions hier, il semble que la
direction sétifienne a bel et bien abandonné la piste
Nadji, car ce dernier a voulu gagner du temps pour
connaître d’abord la position de l’USMA à qui il donne,
apparemment, la priorité.

Hammar aujourd’hui
à Alger pour Douadji

Toujours en ce qui concerne le volet recrutement, on apprend que le président Hassan Hammar sera en
déplacement aujourd’hui à Alger
pour rencontrer son homologue du
PAC Zetchi au sujet du joueur
Douadji qui évolue cette saison au
sein du DRBT sous forme de prêt.
Hammar devra convaincre Zetchi,
sinon, il se rabattra sur Yettou avec lequel il a également un rendez-vous aujourd’hui. L’attaquant du RCA avait déjà
discuté avec le président sétifien et s’est
montré disposé à négocier son arrivée à
Sétif. Dans le cas où Douadji ne viendrait pas, Yettou sera la solution de
rechange.

Il veut s’assurer au moins
trois recrues dans les jours
qui viennent

El Orfi et Aït Ouamar disent oui

L’on constate que les dirigeants sétifiens ont
bien ciblé leurs éventuelles recrues. Il s’agit d’éléments expérimentés qui vont donner le plus escompté
dès le départ. Ils ont évité en même temps les jeunes internationaux qui peuvent aller à Rio cet été et qui ne pourront pas être d’une grande utilité à l’équipe, notamment en
Ligue des champions. L’on remarque aussi, que les joueurs ciblés sont en majorité en fin de contrat, ce qui facilitera les négociations, d’autant que l’ESS veut en finir le plus vite possible,
cas sa saison débutera très tôt. De toutes les manières, si Hammar parvient à faire signer au moins deux ou trois joueurs, il va
s’assurer un été tranquille. Car cela va diminuer la pression autour
de l’équipe qui pourra aborder la préparation d’intersaison avec sérénité. Belkheiter, El Orfi et Aït Ouamar sont déjà trois valeurs sures.

Parmi les autres joueurs ciblés, il y a le milieu
de terrain de l’USMA, Hocine El Orfi et le capitaine de l’USMH, Hamza Aït Ouamar. Ces deux
joueurs constituent une priorité pour l’Entente
par rapport à leur niveau et à leur expérience.
Les dirigeants tiennent en effet, à maintenir
le contact avec eux, et selon les dernières
nouvelles, ils ont tous les deux donné
leur accord de principe. Aït Ouamar ne
veut plus revivre ce qu’il a vécu cette
saison avec l’USMH, idem pour El Orfi
qui s’est retrouvé souvent hors plans du
staff technique usmiste. Les choses
connaitront du concret au cours de la semaine prochaine avec les deux joueurs en

CSC

K. L.

Les nouveaux propriétaires
veulent faire le ménage

L’

été s’annonce très
chaud pour le vieux
club de la ville des
ponts où l’on s’attend
à un grand ménage à
tous les niveaux suite à une saison
des plus décevantes. Les différents
encadrements techniques et administratifs ainsi que l’effectif de l’équipe
connaitront de grands changements
dans leurs composantes en ce sens
que les nouveaux propriétaires entendent remercier tous ceux dont l’apport
n’a pas été assez suffisant et qui n’ont
pas été d’une grande utilité au club.
En ce qui concerne l’effectif du CSC, il
sera dégraissé au maximum avant de
le renforcer par de nouveaux éléments, mais pour le moment, on préfère taire les noms de ceux qui vont
prendre la porte cet été pour ne pas
perturber davantage cette fin de saison.

Samer et Bencherifa devraient rester

On peut avoir tout de même une idée
de ce qui va se passer. L’on sait par
exemple que plusieurs éléments sont
en fin de contrat. Certains seront appelés prochainement à négocier le renouvellement de leur bail. Il s’agit
entre autres du gardien Dahmane, de
l’attaquant Messaadia, des défenseurs
Bencherifa et Remache et du milieu
de terrain Samer. Parmi tous ces éléments, on croit savoir que la direction
du club envisage de reconduire Bencherifa et Samer alors que le sort des
autres reste incertain. On n’a pas encore tranché définitivement sur leur
cas, mais il semble, selon des indiscrétions, que leur aventure avec le
CSC s’arrêtera là.

Beaucoup de joueurs sous
contrat sur le départ
S’agissant de l’autre catégorie des
joueurs, ceux qui seront encore sous
contrat, ils seront également nombreux à devoir quitter le club. On n’a
avancé aucun nom, mais il n’est pas
difficile de deviner leurs identités. Il

s’agit essentiellement de ceux qui
n’ont pas été très utilisés cette saison
et de ceux qui n’ont eu que quelques
timides apparitions tout au long du
championnat. Si le staff technique n’a
pas eu besoin d’eux cette saison, les
choses ne vont certainement pas
changer pendant le prochain exercice.

Meghni a gagné des
points

Certains cas suscitent également des
interrogations comme celui de Mourad
Meghni qui, à un moment, allait
écourter sa saison en raison d’une
blessure qui lui avait empoisonné la
vie. Mais l’ex-stratège des Verts a pu
refaire surface en revenant en force
les derniers mois en montrant qu’il
était capable d’influer sur le jeu de
l’équipe et de s’imposer comme une
pièce maitresse dans l’échiquier du
staff technique comme en témoignent
ses dernières prestations en coupe de
la CAF où il a été très décisif durant
les deux tours, où encore ce penalty
obtenu contre le RC Relizane grâce à
lui. Il n’y a pas de doute, il a
convaincu plus d’un et augmenté ses
chances de pouvoir figurer la saison
prochaine dans la nouvelle composante des Sanafir.

Mekkaoui, un cas à traiter
en fin de saison
L’autre joueur dont le cas n’est pas
encore clair est Zineddine Mekkaoui
qui n’a pas eu beaucoup de chances
avec les différents entraîneurs qui se
sont succédé à la barre technique du
CSC en dépit de ses grandes qualités.
Il faut le dire, le défenseur constantinois n’a pas eu le rendement escompté et son avenir avec le CSC est
très incertain. Des responsables veulent lui donner une autre chance,
d’autres sont réticents. Sachant qu’il
est encore lié par une autre année de
contrat avec le club, son cas ne sera
tranché qu’en fin de saison.

Samir K.

PUB

L’Entente recrutera
six ou sept joueurs
La direction de l’ESS entend, certes, finaliser avec
au moins trois joueurs au
cours de la semaine ou
avant la fin du championnat, mais la liste de ses cibles est plus grande. Les
responsables du club envisagent de renforcer leur
effectif avec six ou sept
nouveaux joueurs, soit le
même nombre de licences
africaines dont ils vont
disposer en prévision des
quarts de finale.

Sponsor de la Ligue
des champions
L’Entente
en négociation
avec la cimenterie
de Aïn Kebira
Jusqu’à présent, l’Entente
de Sétif n’a pas encore
trouvé de sponsor majeur
pour la Ligue des champions africaine, sachant
que le nouveau maillot de
l’équipe qui va être envoyé
à la CAF doit être obligatoirement floqué du logo
de ce sponsor. On apprend à ce sujet que la direction du club envisage
d’entrer en contact avec la
direction de la cimenterie
de Aïn Kebira pour lui
soumettre l’idée. Car l’entreprise en question est
déjà partenaire de l’ESS en
championnat. Il y a également d’autres grandes entreprises, mais les
dirigeants de l’Entente auraient demandé au wali de
Sétif de se charger de les
convaincre. Ce qu’il faut
retenir, c’est que pour le
moment, aucune entreprise n’a donné son accord.
K. L.

Les joueurs en fin
de contrat fixent
un ultimatum
à la direction

Certains cadres de l’équipe,
plus particulièrement ceux qui
sont en fin de contrat, seraient en colère contre la direction du club qui ne les a
pas invités à négocier le renouvellement de leurs engagements. Ils estiment que
c’est le moment de le faire car
on approche de la fin de la
saison et ils doivent être fixés
par rapport à cette question.
Selon nos informations, les
joueurs en question se seraient fixés la date du 20 mai
comme dernier délai aux dirigeants pour aborder avec eux
ce sujet. Si les responsables
du CSC ne se manifestent pas
avant cette date, ils iront négocier avec les clubs qui leur
auraient fait des offres. Mais
d’après ce qui se dit ça et là,
comme indiqué plus haut, les
propriétaires du club n’entendent pas tous les garder et
c’est sans doute l’une des raisons qui fait qu’ils n’ont
convoqué personne pour le
moment pour négocier un
nouveau contrat.

Hachoud irrite
les Sanafir

Le défenseur du MCA, Abderrahmane Hachoud, a déclaré
hier sur les ondes de la radio
nationale que son équipe va
tout faire pour battre le CSC,
d’autant que sa situation est
inconfortable en bas du tableau. Quoi de plus normal.
Mais là où le natif de la commune d’El Attaf n’a pas pesé
ses mots, c’est lorsqu’il a indiqué que ce match est une revanche pour le Mouloudia et
qu’ils vont faire l’impossible
pour battre le CSC qui a voulu
les envoyer au purgatoire la
saison dernière. Ces propos
ont sérieusement irrité les
joueurs et les dirigeants du
CSC qui ne comprennent pas
cette sortie, pour le moins
provocante, de Hachoud,
alors que de par son statut, il
devait montrer plutôt plus de
sagesse.

S. K.

Anep : 31004246 / Le Buteur du 07-05-2016

12

N° 3359
Samedi
7 mai
2016

MOB

Aujourd’hui
à 18h00

Les Béjaouis veulent

refaire le coup du
Club Africain

uinze jours après avoir
livré la dernière rencontre de la Ligue des champions face au
représentant égyptien, le
Zamalek, un match qui
s’est soldé par un match nul en défaveur du MOB, les Béjaouis qui sont
éliminés de cette compétition reprendront le chemin de la compétition
africaine ce soir, à partir de 18 heures,
au stade de l’UMA contre une autre
équipe tunisienne, l’ES Tunis, en l’occurrence pour le compte des huitième
de finale bis de la Coupe de la CAF.
Eliminé par le Zamalek, le MOB se
doit, dès ce soir, de réagir pour espérer
se qualifier aux poules et sauver la saison. Très attendus, ils pourront voir
dès aujourd’hui leur équipe dans la
phase de poules lors du premier match
de ce tour qui se jouera devant une
équipe plus expérimentée qu’elle, mais
la volonté et l’envie de gagner restent la
seule devise des camarades de Mebarakou dans ce match qu’ils veulent à
tout prix gagner afin d’ajouter une
nouvelle page à leur palmarès.

Q

Faire oublier le
championnat et repartir de
plus belle

Aucune victoire en championnat
depuis plus d’un mois. Voilà une don-

née qui, ne met absolument pas le
MOB dans la peau d’un conquérant
malgré qu’il joue à domicile. En
homme averti, Amrani sait que ces 8es
de finale bis pourraient, à l’opposé du
tour précédent, avoir valeur de sursaut
pour son équipe toutes compétitions
confondues et la mettre de nouveau
sous les feux de la rampe. Les joueurs,
eux, ne démordent pas. Leurs productions mitigées en championnat ne sont
pas le reflet de leur vraie valeur et ce
premier match face aux Tunisiens
constituera une double motivation à
leurs yeux pour forcer leur destin et
repartir de plus belle. En tout cas, c’est
le vœu de tout le monde du côté de la
plaine de la Soummam dont les plus
férus des inconditionnels tiennent,
pour faire œuvre de solidarité, à envahir le stade ce soir.

Démarrer le match en force
pour chasser le doute

Si les Vert et Noir n’ont pas pu tenir
le coup face à l’USMH lors du dernier
match, ils ne sont nullement médiocres, au point de ne pas avoir le niveau
pour battre l’équipe de l’EST, certes
une très bonne équipe, mais qui n’est
pas non plus un ogre pour l’affronter
avec la peur au ventre. Vu que les camarades du portier Rahmani ne sont
pas en confiance, après le dernier faux

pas, ils devront entamer ce match avec
une grande volonté pour marquer leur
territoire dès le premier quart d’heure,
avec, pourquoi pas, le privilège d’inscrire le premier but rapidement, en
chassant de la sorte le doute et tout en
gagnant de nouveau le soutien du public présent.

ES Tunis

Le latéral gauche Lyès Boukria
ne s’est pas entrainé hier et
avant-hier. Alors qu'il devrait
être de la partie aujourd’hui, il
fera finalement l'impasse sur
cette rencontre. En effet d’après
nos informations, il s’est rendu
chez lui avant-hier dans la soirée
en urgence pour régler une affaire un peu compliquée. Il n’a
même pas eu le temps d’aviser
son entraineur et la direction du
moment qu’il s’agissait d’un cas
très grave. Cela ne s’est pas passé
sans la contestation du coach
Amrani qui n’a rien compris à sa
conduite à la veille d’un match
important. On y reviendra avec
plus de détails dans une de nos
prochaines éditions.

Benali prendra sa place
aujourd’hui

Sachant qu’ils ne pourront pas
compter sur Boukria en vue de la
rencontre contre l’ES Tunis, les
membres du staff technique ont
préféré trouver la solution pour
pallier cette défection. Ne disposant que d’une option, Amrani
aurait opté pour Salim Benali, au
lieu d’une conversion. Ayant fait
l’impasse sur le dernier match

Et comme dans chaque compétition
qui se joue en aller et retour, le premier match revêt une importance particulière, le MOB cherche vraiment à
réussir dans cette première rencontre
qui l’opposera aujourd’hui à l’ES Tunis
sur son terrain. Ainsi, on tient à dire
que le meilleur scénario qui puisse se
produire aujourd’hui est de gagner
avec un score confortable qui permettra aux Béjaouis de se déplacer une semaine après avec un moral gonflé à
bloc mais aussi il ne faut surtout pas
encaisser ce soir car cela pourrait bien
leur jouer un mauvais tour au match
retour. Les défenseurs doivent donc
rester bien compacts derrière afin
d’éviter les mêmes erreurs qu’ils ont
commises lors des dernières rencontres jouées que ce soit en championnat
ou bien en compétition africaine.
S.A.

Amrani «On est prêts»

«L’adversaire est mieux que nous
sur le papier, mais sur le terrain ce
sera autre chose»

«L’Espérance n’est plus à présenter tellement ses titres
et ses consécrations parlent pour ce club. Toutefois, nous
allons jouer nos chances à fond avec la ferme intention de
sortir avec un résultat en notre faveur en attendant le
match retour. Cela dit, on sait que ce ne sera pas facile et
que la vigilance en défense et l’intelligence dans notre
façon de jouer ne doivent pas nous quitter de la première
à la dernière minute. Les joueurs sont tous conscients de
l’importance de la tâche qui les attend. Ils consentent

Suite à une affaire
personnelle

Boukria quitte Béjaïa
et déclare forfait face
aux Tunisiens

Surtout ne pas encaisser !

Pour le coach béjaoui, l’équipe de l’ES Tunis possède
des joueurs de qualité qui ont assez d’expérience en compétition africaine, contrairement à son équipe. Toutefois,
ce dernier reste très confiant du moment qu’il possède des
informations très intéressantes sur cette équipe tunisienne
qui pourraient l’aider ce soir sur le plan tactique : «On est
fin prêts pour ce match. On misera beaucoup sur notre esprit de groupe et sur la solidarité entre les joueurs pour
faire face à un adversaire très coriace. Notre objectif reste
la victoire, puisqu’on recevra sur notre terrain et devant
notre public. Les joueurs le savent bien. Chacun de nous
fait de son mieux pour que les joueurs se présentent à ce
match dans les meilleures conditions. J’espère que nous
obtiendrons un bon résultat. On doit assurer la qualification ici car ça va être en plus difficile chez eux dans une
semaine.»

Coupe
de la CAF

d’énormes efforts à l’entraînement et ce serait vraiment dommage qu’ils laissent passer l’occasion de
se ressaisir et de montrer que le MOB est une équipe
qui compte et qu’il faut compter avec elle.»

«Il faudra nous soutenir jusqu’au
bout»

face à l’USMH, le latéral gauche
béjaoui, Salim Benali, sera de retour à l’occasion du match retour,
ce soir, dans le onze de départ.

Le coach en colère
contre Hamzaoui,
Aguid et Messaoudi

L’absence de quatre joueurs à
l’entraînement ces deux derniers
jours, Hamzaoui, Messaoudi,
Aguid et Boukria, a provoqué la
colère du coach qui n’a pas pu
maîtriser ses nerfs. Il n’a pas apprécié leur comportement et c’est
pour cette raison qu’il a tenu à
établir un rapport détaillé sur ces
quatre joueurs. L’entraineur
pense qu’ils ont mis la sérénité
en péril du groupe à la veille du
match face à l’EST et c’est pour
cette raison que la direction doit
sévir.

Il doute des blessures
de Hamzaoui et Aguid

Drôle de comportement de
certains joueurs algériens ! A
chaque fois qu'un joueur n’est
pas content des choix de son
coach ou a peur de la pression
des supporters, il fait tout son
possible pour ne pas jouer le
match suivant sous prétexte de blessure ou bien
chercher ce fameux quatrième carton qui lui permettra de faire l'impasse
automatiquement sur le
prochain match. D’ailleurs,
le coach doute vraiment de
la blessure d’Aguid et Hamzaoui qui ne seront pas
présents aujourd’hui.

Ils passeront tous
en conseil de
discipline

La direction du club béjaoui et le coach béjaoui ne
semblent pas du tout prêts
à passer sous silence l’affaire
de ces quatre joueurs. Absents lors des dernières
séances de travail, ils passeront devant le conseil de
discipline après ce match
face à l’ES Tunis. Ce n'est
donc qu'une fois qu’ils s’expliqueront devant les membres de cette commission et
qu'une sanction leur
sera infligée qu'ils
L’entraineur
pourront reprens'est réuni avec le
dre du service
groupe
avec leurs coHier soir, durant près d'une
équipiers.
demi-heure, Amrani s'est réuni

avec ses joueurs dans la salle de
conférences de l'hôtel des Hammadites. Il a voulu communiquer les
grandes lignes de la tactique avec
laquelle il affrontera l’équipe de
l’ES Tunis aujourd’hui.

Séance
vidéo hier matin

S.A.

L’entraîneur béjaoui n’a pas hésité à lancer un appel
Avant ce match face à l’ES
aux supporters pour qu’ils soutiennent le groupe dans ce
Tunis, le staff technique a décidé donc
match très important pour toute la vallée de la
de programmer au moins une séance
Soummam : «Sincèrement, les supporters
vidéo hier dans la matinée. Le driLa
doivent être fiers de cette jeune équipe
ver béjaoui préfère surtout bien
réunion
et de ce groupe de joueurs qui est soexpliqué l’aspect technique à ses
technique a eu lieu
lidaire, soudé et volontaire. Je decapés, en visionnant plusieurs
mande à chaque amoureux de
à 16h
fois quelques séquences des
l’équipe de rester derrière elle et
Alors qu’elle devait se tenir hier à
matches de cette équipe.
de la soutenir, non pas par rap11h, la réunion technique a eu lieu à
Convaincu que tout se jouera
port au résultat, on a encore be16h à l’hôtel Brahmi, le quartier général
au mental, comme l’ensemble
soin d’eux lors des prochaines
des officiels du match. Les Tunisois ont
des joueurs interrogés à projournées. Franchement, je suis
été informés par le biais d’une corresponpos de ce match l’ont signifié
sûr que les joueurs vont tout
dance dressée par la direction béjaouie.
à travers leurs déclarations,
donner sur le terrain pour réaliLes dirigeants de l’ES Tunis et le repréAmrani ne rate aucune ocser un bon résultat. Ils sont prêts
sentant de la FTF devaient assister à
casion pour les motiver et
à se sacrifier pour offrir aussi de la
cette réunion où devaient être évoles exhorter à bien applijoie à tout le monde. Face à l’EST il
qués tous les aspects qui ont
quer ses consignes sur
faudra nous soutenir jusqu’au bout.»
trait à cette affiche.
le terrain.

Propos recueillis par S.A.

Coupe
de la CAF

MOB

Aujourd’hui
à 18h00

ES Tunis

Hocine Ragued

Mebarakou

«Nous n’avons peur
de personne»

N° 3359
Samedi
7 mai
2016

Mebarakou et le MOB auront l’occasion
de renouer avec la victoire, à l’occasion
de la compétition africaine. Et si le
défenseur dit que ce sera très difficile
contre cette équipe de l’ES Tunis, il
tient à retrouver le chemin des
victoires ce soir.

Comment s’est déroulé le voyage à Béjaïa ?
Tout s’est bien passé. On est bien arrivés à Béjaïa.
Le groupe se porte bien. C’est l’essentiel. Le voyage n’a
durée que 50 minutes, alors je peux vous dire, qu’il
s’est déroulé dans les meilleures conditions possibles.
On n’est pas trop fatigués.

C’est donc l’heure de vérité pour votre équipe…
Ah oui ! On est conscients de la tâche qui nous attend. On doit être vigilants et faire de notre mieux
pour réussir notre match et sortir victorieux. Pour
nous, ce sera le match à ne pas rater, on doit donc le
gagner avec l’art et la manière non seulement pour
faire plaisir à notre public qui sera au rendez-vous mais
aussi pour le reste du parcours car une victoire nous
permettra de bien aborder le match retour chez eux.

Entrons dans le vif du sujet. Vous allez affronter le MOB ce dimanche ; comment appréhendez-vous cette rencontre ?
Ce sera un match difficile devant cette jeune équipe
de Béjaïa. C’est une équipe soudée dans ses trois compartiments et qui renferme des jeunes joueurs de valeur. On est là pour la victoire et rien d’autre. On est
tous animés d’une grande détermination et on tâchera
de faire de notre mieux pour atteindre cet objectif.

À votre avis, quel est le meilleur scénario que
vous espérez ?

Ne pas encaisser de buts et d’en marquer plusieurs afin de
se mettre à l’abri dès ce premier match chez nous. C’est
dire que nous essayerons de réaliser le meilleur score possible afin de jouer plus à l’aise au retour. En tous les cas, nous devrons faire de notre mieux pour réaliser le meilleur match
possible. Il faut que tous les joueurs gardent leur sang-froid sur
le terrain pour essayer d’imposer notre jeu, c’est tout.

Mais les Béjaouis ne veulent pas rater cette occasion, ils veulent gagner pour gagner aussi !
Je sais bien qu’on n’aura pas la partie facile devant
cette équipe mais il faut essayer de profiter de la moindre occasion pour leur inscrire au moins un but. Ils ne
doivent pas avoir confiance en eux. On doit les faite
douter dès le départ pour qu’ils se mettent dans la tête
qu’ils ont en face d’eux une très bonne équipe qui est
venue elle aussi pour gagner et se qualifier.

D’après vos déclarations on sent que vous appréhendez
beaucoup cette équipe...
Ce n’est pas de l’appréhension, mais de la vigilance. Certes, on a
un bon groupe qui peut contrer n’importe quelle équipe, il ne faut
se voir trop beau, un match se joue sur le rectangle vert et durant
les 90 minutes, donc on doit respecter notre adversaire afin d’éviter
toute mauvaise surprise.

Le MOB aura cette fois l’avantage du terrain et
du public. N’avez-vous pas peur de ces facteurs
qui peuvent jouer en votre défaveur ?
Certes, on n’est pas habitués à jouer sur du tartan,
mais on profitera des séances qu’on va effectuer pour
nous y adapter (NDLR). Quant à la pression du public,
on y est habitués et on va se concentrer uniquement
sur notre sujet, à savoir la victoire.

Ne craignez-vous pas que le manque d’expérience de vos
partenaires vous soit préjudiciable dans ce genre de rendez-vous ?
Je ne suis pas d’accord avec vous lorsque vous dites que mes
partenaires manquent d’expérience pour ce type de rencontres. On
a déjà joué six matchs cette saison contre de très bonnes équipes.
Je pense qu’on a quand même une certaine expérience qui nous
permettra de passer cet écueil. Cela dit, notre équipe ne se présentera en victime expiatoire.

30 millions de prime
en cas de victoire

La direction béjaouie a décidé de
mettre les grands moyens cette foisci pour que les camarades de Zerdab
arrivent à battre l’ES Tunis. Le
match d’aujourd’hui ne sera pas
comme les autres pour les gras de
Yemma Gouraya qui doivent toutefois se racheter de leurs derniers revers en championnat et en Ligue des
champions. Pour cela, nous avons
appris d’une source digne de foi que
les dirigeants, à leur tête le président, ont promis aux poulains de
Amrani une forte prime en cas de
victoire. D’après certaines discrétions on parle déjà de 30 millions de
centimes. Une chose est sûre, les coéquipiers de Mebarakou semblent
décidés plus que jamais à se défoncer sur le terrain pour passer le cap
de l’ES Tunis. Pour ce match, la
mission des responsables est terminée. Ces derniers ont mis tous les
moyens à la disposition des joueurs.
Quant au coach Amrani, il ne lui
reste qu'à aligner le onze capable de
se qualifier au prochain tour.

Les portes ouvriront
à 14h

La direction du stade de l’UnitéMaghrébine ouvrira les portes de
l’enceinte à 14h et ce, pour permettre
aux supporters d’accéder dans de
bonnes conditions, soit trois heures
avant le coup d’envoi de la partie. À
cet effet, des mesures de sécurité ont
été prises pour assurer le bon déroulement de cette rencontre.

Entrée gratuite pour les
Tunisiens
En accord avec les services de
sécurité et la direction de l’UnitéMaghrébine, le comité directeur
du MOB a décidé que tous les
supporters de l’ES Tunis pourront
accéder gratuitement au stade ce
samedi. Il leur suffira de présenter
leur passeport à l'entrée du stade.
La tribune où se trouve le tableau
électronique a été réservée aux
supporters tunisiens.

Ultime séance à 16h
pour les Mobistes
Toujours loin des regards indiscrets, les joueurs du MOB ont effectué hier en fin d’après-midi leur
dernière séance d'entraînement au
stade de l’UMA avant de croiser le
fer avec les Tunisiens. Pour cette
dernière, Amrani a allégé le programme afin de ne pas saturer ses
troupes. Des exercices spécifiques étaient au menu
des joueurs qui ont
bossé dans la
Les hôtes se
bonne humeur.
sont entraînés
Le fait de s'enhier à 18h
Les Tunisiens se sont entraînés,
traîner au
hier soir, pour la seconde fois depuis
stade de
arrivée à Béjaïa, sur la pelouse de
l’UMA et non leurl’Unité-Maghrébine
à l’heure du
pas à Aokas, a
match. Ammar Souayah a assisté ses
permis à Mesjoueurs durant une heure, avant
qu’ils ne regagnent l’hôtel Crissaoudi et les
tal 2 où ils passeront leur
siens de se
séjour.
concentrer sur
leur sujet.

«On est là pour
la victoire et
rien d’autre»

Pour le milieu de terrain de l’EST,
Hocine Ragued, la rencontre de ce
soir sera extrêmement difficile car, à
ses yeux, lui et ses coéquipiers
auront affaire à une jeune équipe
très volontaire. Le joueur de
l’Espérance reste tout de même
confiant et optimiste, quant à la
capacité de remporter la victoire.

Le MOB est-il prêt pour ce match contre l’ES Tunis ?
Nous nous sommes bien préparés pour ce match et je
peux vous dire donc que l’équipe se porte très bien notamment sur plan physique car la majorité des joueurs se sont
bien reposés après avoir été ménagés lors du dernier
match face à l’USMH. Dans l’ensemble, je dirais qu’on
est d’attaque pour affronter cette équipe de l’Espérance.

Dans un autre un contexte, vous êtes l’un des joueurs en
fin de contrat, pouvez-vous nous éclaircir votre position
en ce moment ?
Oui, je suis en fin de contrat après deux saisons. Mais il faut dire
que je ne me casse pas trop la tête avec mon avenir car je suis très
concentré sur les derniers matches de mon équipe. Cela dit, je n’ai
encore pris aucune décision définitive, mais je peux vous affirmer
qu’il y a de fortes chances pour que je rempile au MOB. Je suis
bien là où je suis maintenant et je ne compte même pas négocier
avec d’autres clubs avant de voir les dirigeants.
Entretien réalisé par S.A.

13

La pelouse synthétique sera aussi un handicap
pour vous non ?
Certes, ce sera un handicap de plus pour nous, mais
il ne faut pas trop faire de calculs. On doit juste essayer
d’imposer notre jeu quelles que soient les conditions.
On veut gagner ici et au match retour chez nous et on
fera tout pour y arriver.

Vous paraissez très confiant quant à l’issue de
cette rencontre…
Si on n’était pas confiants, à quoi cela sert-il d’avoir
fait le déplacement à Béjaïa ! On est là pour gagner et
on veut cette qualification. Nous comptons aller très loin
dans cette compétition, bien que nous soyons
conscients de la difficulté de la tâche. Nous ferons de
notre mieux pour écarter le MOB et poursuivre notre
route.
Entretien réalisé par S.A.

Ammar Souayah

«On vise toujours
la victoire»

Lors du point de presse organisé hier à l’hôtel
Cristal 2, le coach de l’EST, Ammar Souayah,
semblait très confiant. Il nous a fait savoir qu’il
possède des informations sur son adversaire du
jour, le MOB, et que ses joueurs sont venus
chercher la victoire du moment qu’ils n’ont vraiment pas l’intention de s’en retourner à Tunis
bredouilles : « C’est l’avant-dernier match avant
la phase de poules. Les matches entre Algériens
et Tunisiens sont toujours considérés comme
des derbies. La qualification se jouera, comme
lors du tour précédent, sur deux matches. Notre
premier objectif sera de réaliser un bon match
comme d’habitude. On n’est pas là pour limiter
les dégâts mais pour gagner, car comme vous le
savez, chez nous, à l’Espérance, on vise toujours
la victoire même en dehors de nos bases. Ce
sera difficile, certes, mais je pense qu’on a les
moyens de surprendre les Béjaouis sur leur terrain et repartir chez nous avec une belle victoire. »

« Le MOB possède de
Quelques
bons atouts
supporters
offensifs»
A propos de l’adversaire, le
tunisiens présents

coach Sang et Or a dit : «
Le MOB est une jeune
équipe qui a réalisé jusquelà un bon parcours que ce
soit en championnat ou en
LDC. Elle possède aussi de
bons atouts offensifs mais ils
ont aussi quelques défaillances sur le plan défensif ; et
c’est ce qu’on essayera d’exploiter pour l’emporter. Depuis

Une vingtaine de supporters
de l’ES Tunis étaient présents
hier à Béjaïa, pour assister au
match de leur équipe face au
MOB aujourd’hui. La direction
compte leur réserver une tribune.
À signaler que plus de 50 supporters ont accompagné l’équipe durant le même vol avant-hier.

(entraineur de l’EST)

quelques jours, j’entends beaucoup parler des
absents du côté de l’équipe de Béjaïa, ce que je
sais c’est que le football se joue à 11 contre 11
et la victoire revient à l’équipe qui impose son
style et prend des risques tout en gardant l’équilibre entre l’attaque et la défense. »

« On doit marquer au moins
un but ici »

Ammar Souayah qui était très confiant en son
équipe nous a fait savoir que l’EST doit marquer
au moins un but ce soir afin de se mettre à l’abri
d’un éventuel retour du MOB au match retour :
« Je sais qu’on ne va pas jouer sur du velours
mais je pense on a des solutions. On connaît
parfaitement leurs points forts et leurs points
faibles aussi. On doit marquer au moins un but
ici. On doit essayer de se mettre à l’abri dès ce
match aller afin de jouer à l’aise au match retour. »

« Le tartan ne nous posera
aucun souci, on doit s’y
s’adapter»

Même si son équipe n’a pas l’habitude d’évoluer sur une pelouse synthétique, le coach du
club tunisien estime que ses joueurs peuvent se
surpasser et réaliser un grand match : « Je sais
qu’on va jouer sur une pelouse synthétique. On
n’en a pas l’habitude du fait que notre terrain est
doté d’une pelouse naturelle. Toutefois, je tiens à
dire que cela ne nous posera aucun souci non
plus. On doit s’adapter à toutes les conditions car
on est là pour jouer et gagner et non pas remettre en cause l’état du terrain ou autre chose.»

S.A.

Laïb demande
14

N° 3359
Samedi
7 mai
2016

USMH

LIGUE

l’aide des autorités

es caisses du club sont
presque vides, et l'argent
des sponsors et es subventions étatiques tardent à
venir, cela fait que le président de l'USMH, Mohamed Laïb,
se trouve dans une situation des plus
embarrassantes vis-à-vis des joueurs
qui attendent de percevoir au moins
une partie de leur argent. Le boss
harrachi, qui doit rencontrer les
joueurs dans quelques jours, ne sait
plus comment s'y prendre pour les
convaincre de patienter encore
quelque temps. Mais le plus embarrassant, c'est que le premier responsable de l'USMH ne sait toujours pas
quand l'argent promis renflouera les
comptes du club, pour pouvoir régulariser tous ses joueurs. Connu pour
être méfiant, Laïb ne s'aventure jamais à remettre des chèques de garantie à ses joueurs pour les rassurer,
comme le font souvent d'autres présidents de club. C'est ainsi qu'il se
trouve à bout d'arguments à même
de pouvoir les assurer qu'ils seront
régularisés bientôt. Pour éviter que
cette situation se répercute sur le
moral des joueurs, le premier responsable de l'USMH est en train de
courir jour et nuit pour se procurer
l'argent nécessaire pour les régulariser. Il aurait même demandé une
subvention à la wilaya d'Alger pour
l'aider à surmonter cette crise, en attendant l'arrivée de l'argent des autres sponsors. En plus des joueurs
qui attendent leur dû, le coach harrachi se trouve lui aussi dans la
même situation. Quand on sait qu'il
attend de percevoir ses six mois de
salaires, on se demande comment

L

Les caisses sont vides

Laïb devrait faire pour satisfaire tout
le monde.
3,5 milliards pour payer
la première tranche
Le premier responsable de l'USMH
espère trouver rapidement l'argent
nécessaire pour le payement des
joueurs. Cela nécessitera une enveloppe financière de 3,5 milliards de
centimes pour octroyer aux joueurs
au moins deux mois de salaires.
L’argent attendu dans les prochaines
semaines ne suffira pas à la direction pour faire face à cette dépense.
Pour cela, les dirigeants harrachis
vont devoir mettre la main à la
poche pour compléter l'enveloppe financière réservée au payement de la
prime de signature. En fait, il s'agit
d'une cotisation des dirigeants qui
leur permettra de ramasser un à
deux milliards de centimes. Cette
somme ajoutée à celle déjà disponible pourrait suffire au président
pour s'acquitter de ce lourd fardeau.
Les primes d’abord,
les salaires par la suite
La direction de l’USMH compte dès
le début du mois prochain régulariser la situation financière des
joueurs en commençant par payer
une partie des primes de match, afin
de les motiver à terminer cet exercice en force. En fait Laïb ne veut
nullement voir son équipe jouer les
trouble-fête en cette fin de saison,
mais terminer à une place parmi les
cinq premiers. Par la suite, le président harrachi essayera de trouver
l'argent nécessaire pour octroyer aux
joueurs les salaires impayés de l’année en cours. Aujourd’hui Laïb essaye de mettre tous les atouts du

Quelles solutions pour faire
face aux défections ?

Après avoir imposé le nul au MOB chez lui, le week-end
dernier, Younes et ses coéquipiers ont bénéficié de quatre journées de repos. Les Jaune et Noir ont repris le
chemin du stade hier après-midi pour la préparation du
derby contre l’USMA prévu vendredi prochain.
Le staff technique a entamé son travail par
une préparation spécifique en perspective de ce rendez-vous. Mis au courant
des absences de certains éléments blessés, le coach a compris que pour ce
prochain match, il ne pourra pas disposer de tout son effectif. Du coup, il
se retrouve contraint de réfléchir à
la meilleure solution pour combler
le vide dans son équipe. C'est
donc une semaine décisive
pour le staff technique et
Charef, qui sera contraint
de dégager son onze qui
affrontera l’USMA ce
vendredi. Bien qu'il
ait déjà une idée sur
la composante de
son équipe, l'entraîneur procédera à certains
réglages pour
permettre à son
équipe de se
comporter de la
meilleure
façon.
N. R.

côté de son équipe pour qu’elle
puisse terminer en force la saison. Il
pense aussi au prochain exercice, car
le président de l’USMH voit loin
pour son club.
La direction veut renégocier
à la hausse le contrat
d’Ooreedo
La direction de l’USMH veut renégocier à la hausse le contrat avec la
compagnie de téléphonie mobile
Ooreedo. La direction de l’USMH
qui se s’est vue proposer une meilleure subvention par d’autres
firmes, serait décidée à
saisir le directeur général pour une meilleure

1

Laïb-Charef,
rendez-vous
imminent

subvention.
Vers un renforcement
du bureau
On apprend que la direction de
l'USMH, soucieuse d'assurer une
meilleure stabilité sur le plan financier, veut intégrer des industriels qui
viendraient renforcer la composante
de l'équipe des actionnaires. Notre
source nous a révélé que plusieurs
industriels ont été approchés pour
investir dans la SPA-USMH. Certains d'entre eux se sont montrés intéressés par cette éventualité qui,
vraisemblablement, a des chances
d'aboutir.
N.R.

Selon une source proche de la direction, on apprend qu’un des responsables de l’USMH qui entretient de
bonnes relations avec le coach aurait
eu une entrevue avec Boualem Charef concernant son avenir au club harrachi. Selon une source autorisée
proche de la direction du club, le divorce entre l’USMH et Charef n’aura
pas lieu et l’entraîneur harrachi s’est
remis de sa déception due à une incompatibilité d’humeur avec Abdelkader Mana pour une question
d’ordre organisationnel. Des émissaires auraient pris attache avec l’entraineur en chef et ont beaucoup
insisté, lui demandant de rester, non
sans lui avoir promis de régler tous les
problèmes qu'il a rencontrés. Notre
source nous a révélé que Laïb et Charef ont rendez-vous dans les trois prochains jours pour une discussion plus
approfondie concernant son avenir.
Malgré les offres alléchantes qui lui
sont parvenues ces trois derniers
jours, le coach harrachi n’a pas décidé
de quitter l’USMH. Au contraire, il se
dit prêt à rempiler pour une autre saison, à condition que beaucoup de
choses changent. Notre source n’a pas
voulu nous dévoiler les conditions de
Charef, mais ce dernier reste encore
attaché à l’USMH et prêt à poursuivre
le travail qu’il a entamé il y a six ans.
La direction n'est pas prête à
garder tous les joueurs
Du côté de la direction du club, on
n'est pas intéressés par l'idée de renouveler le contrat à tous les joueurs.
L’USMH ne gardera donc que les
joueurs dont elle aura besoin. Autrement dit, les autres qui sont en fin de
contrat sont appelés à chercher un
club preneur. Cependant cette décision pourrait se retourner contre les
dirigeants harrachis s’ils n’arrivent pas
à concrétiser le recrutement des
joueurs convoités. Dans ce cas ils seront contraints de préserver tous les
joueurs et se retrouver ainsi avec le
même effectif que la saison passée.
N.R.

Harrag «Que l’on m’estime
à ma juste valeur et je
resterai à l’USMH»
Votre équipe est sur le point de réussir
son objectif du maintien, un commentaire ?
Je pense qu'on mérite mieux qu’une
dixième place vu notre parcours durant la
phase aller où nous avons surclassé beaucoup de nos adversaires. Il y a eu des défaites dues à la partialité des arbitres et
d’autres au manque de réussite devant les
buts.
Comment jugez-vous votre rendement cette saison ?
J'ai bien bossé cette saison. J’ai
joué presque tous les matches.
J'ai donné le meilleur de moimême et j'espère avoir été à la
hauteur. Je pense avoir fait
une saison honorable.
Avez-vous songé à votre
avenir ?
Sincèrement, je ne
veux
pas
qu'on
focalise
trop sur
ce sujet. Pour
moi, c'est clair,
j'ai toujours donné
la priorité à l’USMH,
mon club actuel. Rassurez-vous, ce n'est pas aujourd'hui que je
vais lui tourner le dos.
Peut-on connaître vos intentions
concernant votre avenir?
Je suis et je resterai à l’USMH et puis je

n’ai pas d’autre choix étant donné que je
suis sous contrat. Je dois rempiler.
Vous faites partie des joueurs convoités par d’autres clubs. Peut-on avoir
une idée de vos intentions et de votre
avenir sportif ?
Je me considère toujours harrachi. J’ai
passé plusieurs saisons, dont trois avec
l’équipe première, qui m'ont permis de
m'adapter à l'environnent du club. A El
Harrach, je me sens chez moi, c’est pour
cela que je n'ai jamais pensé à quitter ce
club.
A un moment donné, on a appris que
vous étiez en contact avec certaines
équipes ?
Non, il n'y a rien de vrai dans tout cela. A
aucun moment il n'a été question pour
moi de quitter l'USMH. Maintenant, s'il y
a des gens qui croient à cette éventualité,
je ne peux pas les empêcher d'y penser.
Qu'est-ce qui motive votre décision de
rempiler ?
Il y a plusieurs facteurs qui influent sur
ma décision. Je ne vous cache pas que la
confiance que j'ai gagnée à El Harrach n'a
pas de prix. Que ce soit chez les supporters ou les dirigeants, tout le monde m'estime. C'est là la raison principale de ma
décision de rester.
Du point de vue financier, êtes-vous satisfait?
Disons qu'à El-Harrach, je suis estimé à
ma juste valeur. Mais ce n'est pas là un
facteur déterminant dans ma décision de
rester.
Entretien réalisé par
Nacer-Eddine RATNI

1 MCO

Anigo, la priorité
LIGUE

N° 3359
Samedi
7 mai
2016

de Baba

P

our ce premier round
de négociations, Baba a
tout fait pour convaincre José Anigo de prendre
les destinées du Mouloudia
d’Oran. Le premier responsable du club d’El Hamri
sait bien que s’il arrive à engager Anigo, il va certainement poser la première
pierre de ce gros édifice qu’il
compte bâtir la saison prochaine. Ainsi, selon des
proches au président, Baba
qui devra rentrer aujourd’hui à Oran aurait arraché le OK du Marseillais
qui s’est montré à son tour
très intéressé par un projet
de travail ici à Oran, surtout
que l’on sait que plusieurs de
ses compatriotes ont déjà
travaillé au Mouloudia tels
que Cavalli qui a laissé son
empreinte, ou bien avant lui
Hervé Révelli, sans parler
des autres coaches suisse,
italien et belge.
Il posera ses
conditions de travail
Selon la même source, le
plan financier n’a pas constitué un handicap durant les
négociations pour deux raisons. Baba était d’abord prêt
à mettre l’argent qu’il faut et
Anigo semblait beaucoup
plus intéressé par le chal-

Baba lui donne un petit
aperçu sur l’équipe

Le président du Mouloudia a profité de
cette rencontre pour donner un petit aperçu
sur son équipe. Dans la foulée, le premier responsable du club d’El Hamri lui a fait également savoir que celle-ci risque de perdre
quelques éléments importants suite aux nouvelles lois de la FAF qui a interdit aux joueurs
étrangers de prolonger leur contrat.

La piste des émigrés sera explorée

La piste des joueurs émigrés sera explorée
si vraiment le Mouloudia engage officiellement José Anigo. Ce dernier, qui a été aussi
manager général de l’équipe de l’Olympique
de Marseille, connaît évidemment des
Franco-Algériens capables de venir apporter
un plus à cette équipe du Mouloudia surtout
que cette piste a porté ses fruits ces deux dernières années avec la venue de Kamel Larbi
et Mohamed Benyahia, incontestablement
deux éléments clés de l’équipe oranaise.

lenge sportif. Autrement dit,
les deux personnes auraient
trouvé rapidement un terrain d’entente mais pour ce
premier round de négociations, le coach marseillais
n’a pas étalé ses conditions
de travail qu’il devra transmettre dans les jours à venir
à la direction du club. En
effet, Anigo aurait demandé
à Baba un laps de temps
pour préparer tout un programme de travail et des
moyens pédagogiques qu’il
devra communiquer aux
Hamraoua dans les jours à
venir.
Il va visionner
les matches du MCO
Ne connaissant pas
grand-chose de cette équipe
du Mouloudia d’Oran, José
Anigo va devoir en parallèle
visionner deux matches du
Mouloudia d’Oran, a-t-on
appris. Il va voir les deux
rencontres ayant opposé en
Coupe de la CAF le MCO à
Gagnoa et aussi face à Marrakech. Les deux matches
qui ont eu lieu au stade
Ahmed-Zabana. C’est à partir de là que le coach en
question va avoir une idée
plus ou moins juste sur la
qualité de cette formation
du Mouloudia mais devra

15

Anigo dément sa
venue «officielle»
Selon le site Mercato Foot

au Mouloudia d’Oran

surtout commencer à trier
cet effectif des Hamraoua
avant la fin du championnat.

du Mouloudia puisqu’il
compte également chapoter
les jeunes Hamraoua afin de
pouvoir user du réservoir
du club. En tous les cas, le
projet d’Anigo n’a rien à voir
avec ceux de ses successeurs.
A. L.

Certains sites maladroits ayant voulu anticiper l’information ont rapporté qu’Anigo avait
déjà signé au Mouloudia d’Oran. Une information qui a été vite démentie par l’ancien
coach de l’Olympique de Marseille à travers le
site Mercato Foot où on pouvait lire ceci :
«Alors qu’une rumeur qui parcourait la toile
faisait état d’une signature de José Anigo au
Mouloudia club Oran, il semble que ce ne soit
pas (encore ?) à l’ordre de jour. Contacté par
un journaliste du site Mercato Foot, l’ancien
directeur sportif de l’OM a nié cette information. «Oui, on s’est rencontrés (avec les dirigeants du club algérien) dans un hôtel à
Marseille et on a parlé de football. Mais je ne
serai pas à Oran fin mai, je serai peut-être ailleurs», a-t-il confié au site en question.

Aïch : «Notre participation en Coupe
de la CAF n’a pas été un total échec»
L’arrière droit des Hamraoua, Rabeh Aïch, pense
que l’équipe a encore un
dernier objectif à atteindre
qui est de bien terminer le
championnat où rien n’est
encore joué pour le haut du
tableau. Le joueur refuse
qu’on dise que l’équipe est
déjà en vacances.

Comment se prépare l’équipe pour
cette dernière ligne droite du
championnat ?
On se prépare le plus normalement
du monde. Les joueurs commencent à
penser sérieusement à ces trois derniers matches du championnat afin
qu’on termine la saison en beauté.
N’avez-vous pas l’impression que
l’équipe est en vacances ?
Non, pas du tout. Il y a cette trêve qui
nous a permis de bien récupérer sur les
doubles plans mental et physique.
Maintenant, on a trois matches à jouer.
Il faut les aborder à fond afin d’essayer
de ramener le maximum de points possible.
Quel sera l’objectif du Mouloudia
durant cette fin de saison ?
Notre objectif est de terminer le
championnat en force car on a encore
des points à prendre qui peuvent nous
permettre de nous hisser davantage au
classement. Mathématiquement, mis à
part l’USMA qui a décroché le titre, aucune équipe n’a pu assurer une position
quelconque dans le haut de tableau.

Il veut chapoter
les jeunes
Anigo n’est pas seulement
intéressé par l’équipe fanion

C’est pourquoi il faut jouer à fond. Je
pense qu’on peut atteindre la quatrième
place.
Les joueurs sont-ils motivés à
l’idée de jouer à fond le reste du
championnat sachant que l’équipe
a perdu tous ses objectifs cette saison ?
Le fait de dire que l’équipe a perdu
tous ses objectifs est un peu
exagéré car on n’allait pas gagner tous les titres tout de
même. C’est vrai qu’en
championnat, on a perdu
plusieurs points à domicile, mais pour ce qui est
de la Coupe d’Algérie, il
n’y avait qu’une seule
équipe qui allait la gagner alors qu’en Coupe
de la CAF au
contraire, je pense
que le MCO a
réalisé un
parcours
honorable pour
u n e

équipe qui n’a pas participé à cette
compétition pendant onze ans.
Mais toutes les conditions étaient
réunies afin que le MCO passe ce
tour face à une équipe de Marrakech qui était avant-dernière au
classement.
Écoutez, la qualification, on
l’avait ratée ici à Oran en
concédant le nul vierge.
Au match retour, on a
fait ce qu’il fallait faire.
On a encaissé un but
en première période
sur penalty car on
avait du mal à
s’adapter avec le
gazon naturel. On a
fait une bonne seconde
mi-temps
mais la chance ne
nous a pas
souri.

A. L.

Il faut dire une chose aussi.
Allez-y ?
Je trouve que l’équipe a gagné de l’expérience après une absence qui a duré
onze ans. J’espère qu’on va tout donner
durant cette fin de saison afin de décrocher la meilleure position et participer à nouveau à une compétition
internationale que ce soit la Coupe de
la CAF ou la Coupe arabe.
Comment se présente le travail
sous la houlette de Mecheri Bachir
après le départ de Bouali ?
Bon, Mecheri n’est pas un nouvel entraîneur. Il connaît bien l’équipe pour
avoir travaillé au côté de Bouali. Je n’ai
pas à commenter le départ de Bouali
car la vie d’un entraîneur est finalement
faite ainsi. Pour ces trois derniers
matches, il faut qu’on soit tous solidaires et nous donner à fond afin de décrocher une place honorable.
Vous êtes encore sous contrat. On
suppose que vous ne pensez pas
trop à votre avenir ?
Non, parce qu’il reste encore trois
matches à jouer en championnat.
Attendons que la saison arrive
à son terme et après on
verra, mais éventuellement
je suis lié par contrat et de
ce fait je reste au Mouloudia.
Entretien réalisé
par
Amine L.

Aujourd’hui
repos

lAprès avoir
joué un match
l
d’application hier
matin au stade
Ahmed-Zabana, les
joueurs du Mouloudia seront au repos
aujourd’hui.
En
effet, le coach Mecheri Bachir leur a
accordé une journée
de repos avant qu’ils
ne reprennent demain après-midi le
chemin des entraînements pour commencer
la
préparation
du
match contre le NA
Hussein Dey programmé pour rappel pour vendredi à
17h, au stade 20Août-55.

Les jeunes
veulent avoir
leur chance

l Ap p a r e m ment, Mecheri
l
n’aura pas la mission facile en cette
fin
de
saison
puisqu’il sera partagé entre le fait de
reconduire l’équipe
type qui jouait sous
l’ère de Fouad
Bouali ou de donner la chance à certains
éléments,
notamment
les
jeunes, qui ont à
cœur de terminer la
saison comme des
titulaires. Lorsqu’on
parle des jeunes ont
fait référence notamment à Benchaâ, Bencheïkh,
Hellal ainsi que
Chlaoua et Benchaïb. Même le gardien
de
but,
Abdallah Belarbi,
veut revenir dans les
bois.

Zabiaa
reprend, Ogbi
en tenue de ville

lFinalement,
c’est avec un
l
groupe au complet
que le Mouloudia
poursuit sa préparation pour les trois
derniers matches du
championnat. Ainsi,
la séance d’hier
matin qui a eu lieu
du côté du stade
Ahmed-Zabana a
connu la présence
de Mohamed Zabiaa qui s’est entraîné
le
plus
normalement du
monde avec le
groupe. En revanche, Ogbi Hichem qui a été
opéré récemment
s’est présenté en
tenue de ville hier.
En principe, il reprendra dimanche
prochain l’entraînement pour préparer
le NA Hussein Dey.
A. L.

16

Zoheïr Djelloul au chevet
d'un football bien malade
Après la mauvaise série que
connaît l’USMB, l'entraîneur
n'a pas manqué de mettre le
doigt sur certaines carences
affichées par son équipe. Pour
ce qui est du secteur défensif,
il y a des correctifs à apporter.
Les deux buts encaissés
contre la formation kabyle et
celui face au CRB le furent
suite à des erreurs de débutants. Il est certain que des
choses doivent être corrigées
au plus vite. Le tout maintenant est de savoir si l'entraîneur de l'USMB dispose des
joueurs à même de booster
son équipe au sein de l'effectif. Ce n'est pas certain et les
choses risquent d'être assez
compliquées lors des trois
derniers matchs. Si nous pre-

nons comme référence
la précédente rencontre, on se
rend compte que
les poulains de
Zoheïr Djelloul ont
réussi à contrarier les
desseins des Belouizdadis en affichant une
grande discipline tactique
et en gagnant des duels dans
des zones importantes du terrain. Les joueurs de l'USMB
se sont efforcés, au départ,
d’étouffer les velléités offensives de leurs adversaires et
ils se sont montrés dangereux. C'est de cette manière
que doit être appréhendé le
match de reprise contre le
RCR et pas autrement.

Il y a une phrase qui revient
comme une litanie dans la
bouche des Blidéens : «On va
se remettre au travail». Si seulement ce travail pouvait finir
par payer, car à force de se
rater à chaque journée,
l’USMB se retrouve encore à
devoir cravacher dur pour atteindre son seul et unique objectif qui est le maintien en L1
Mobilis. Il faudra ainsi s’imposer à domicile, et réussir à empocher des points en
déplacement. Pour cela Zoheïr Djelloul veut que la maladresse de Hichem Cherif laisse
place à l’habileté du buteur
que l’on connaît. Au passage,
on est prêt à prendre tous les
paris du côté du kop blidéen,
l’USMB se maintiendra en L1
Mobilis, cela ne fait aucun
doute. Pour revenir justement
aux trois matchs qu'il reste à
jouer, statistiquement parlant
et après la fameuse défaite
contre la JSK, les partenaires
de Laïfaoui n’ont strictement
pas le droit à l’erreur et ils le
savent très bien. Désormais,
l’objectif principal est de gla-

ner les 9 points manquants
pour le maintien. Et cela selon
les connaisseurs, en dépit des
résultats que réaliseront les
clubs concernés par la lutte féroce pour la survie parmi
l’élite.

N° 3359
Samedi
7 mai
2016

Ne pas rater

le match de la saison

Rendez-vous
le 13 mai prochain…

…pour suivre de très près
la nouvelle sortie des Blidéens
qui auront la lourde tâche
d’aller chercher la victoire
contre le RCR et cela pour entretenir l'espoir de se maintenir. Pour les joueurs de Blida,
les choses vraiment sérieuses
commenceront avec ce choc
du 13 mai prochain, où
l’USMB ne doit sous aucun
prétexte rater sa sortie. Un
cadre de l'équipe de Blida
nous a confié que les joueurs
s'étaient beaucoup parlé, pour
évacuer le doute et repartir
sur de bonnes bases avant la
suite du championnat. Par ailleurs, il n'est pas question
d'être résigné à son sort.
S. B.

Le match
face au RCR,
comme une
finale

Comme les autres équipes de la L1
Mobilis, celle de l'USMB ne reprendra
la compétition officielle que le 13 mai
prochain. Il est certain que Zoheïr
Djelloul va mettre à profit cette trêve
pour préparer son équipe comme il se
doit pour le match de reprise. Cette
rencontre aura un cachet particulier
car elle opposera l'USMB à son
concurrent direct pour le maintien.
Certains n'hésitent pas à qualifier
cette rencontre de véritable finale, à
l'issue de laquelle sera désignée
l'équipe qui accompagnera le RCA et
l'ASMO en L2 Mobilis. Contre le CRB,
la formation dirigée par Zoheïr Djelloul
a montré un tout autre visage que
celui qui était le sien depuis le début
de la phase retour. De quoi raviver
l'espoir chez les dizaines de milliers de
fans que compte le grand club de la
ville des Roses. Cela ne fait aucun
doute, les camarades de Laïfaoui ne
sont pas du tout à l'abri d'une immense désillusion et ils doivent se surpasser pour espérer un quelconque
salut. Les choses sont on ne peut plus
simples. Les Blidéens doivent impérativement sortir victorieux contre Relizane, non pas pour assurer leur
maintien, mais pour qu'ils ne soient
pas définitivement relégués. C'est dire
que ce match de reprise est celui de la
survie pour les poulains de Zoheïr
Djelloul.

1
Vers la rupture

USMB

LIGUE

du contrat
de Benayada

enayada ne s'est plus rendu au stade pour s'entraîner depuis un
peu plus d'une semaine. On se rappelle qu'il a avait été violement
pris à partie par un groupe de supporters. Benayada a été, suite à
une mauvaise relance, à l'origine du premier but de la JSK. Ceci lui
vaudra la vindicte des fans blidéens. Il s'était d'ailleurs violement
accroché avec l'un d'eux. Même si les choses se sont arrangées depuis, Zoheïr
Djelloul a préféré ne pas convoquer son défenseur central lors du dernier
match. Benayada s'est réuni avec les dirigeants avant-hier et cela en présence
du président Lyès Zouaoui. Les deux parties ont trouvé un accord pour ce qui
est de la rupture du contrat, et cela après que Benayada a décidé de faire l'impasse sur une partie de ses arriérés financiers. Cette opération s'effectuera ce
dimanche au niveau du cabinet d'un notaire de Blida.

B

«J'aurais voulu quitter Blida d'une autre manière»

Juste après la réunion avec les dirigeants, Benayada nous a livré ses impressions. Il y avait beaucoup d'amertume dans ses propos. «C'est avec beaucoup
de regrets que j'ai décidé de mettre fin au contrat qui me lie à l'USMB et cela
prématurément. J'aurais voulu quitter Blida et l'USMB dans d'autres conditions. Il m'était impossible de continuer à jouer dans de telles circonstances.
Ceux qui me dénigrent ont vite oublié tous les sacrifices que j'ai consentis
pour porter haut les couleurs du club. Je souhaite de tout cœur que l'USMB
conserve sa place parmi l'élite.»

Aucune
absence à
l'entraînement

Sylla devant les membres du conseil de
discipline

Cela n'est pas arrivé depuis plusieurs
tions, Sylla se trouve en France. Il a quitté Blida sans en
semaines. Aucun joueur, mis à part Sylla et
Benayada, ne s'est absenté lors de la séance
avoir eu l'autorisation de la part de ses dirigeants. Il a
d'avant-hier. Laïfaoui, qui est totalement remis de
annoncé qu'il sera de retour ce dimanche et il aura à
sa blessure au genou, était sur le terrain. Il
s'expliquer devant les membres de la coms'est cependant contenté d'effectuer
mission de discipline. On envisage, du
des tours de piste avant d'aller
Le défi du
prendre sa douche. Le médecin
côté du comité directeur de l'USMB,
qui l'a examiné lui a donné
coach
de mettre fin au contrat qui lie le
le feu vert pour s'entraîner
L'entraîneur de l'USMB se voit offrir
Guinéen au club.
et aussi pour jouer en
un challenge d’importance : sauver l'USMB
S. B.
compétition officielle.
de la relégation. Il ne disposera pour cela
que de trois matches pour atteindre son objectif. Au-delà d'être un entraîneur d’expérience
c'est surtout un fin pédagogue et un homme de
valeur, vous diront ceux qui l'ont côtoyé. Zoheïr
Djelloul ne dispose que de quelques semaines
pour montrer ses connaissances. Sa tâche s’annonce ardue et son savoir-faire ne sera pas
Incontestablement, le jeune
du superflu lorsqu’il lui faudra redynamiser
défenseur de l'USMB, Bedrane,
un groupe abattu. Il aura à fédérer le
est en train de réaliser une saivestiaire sur trois journées autour
d’un seul objectif, le maintien
son exceptionnelle. Lors du deren L1 Mobilis.

Comme annoncé dans une de nos précédentes édi-

Bedrane,

la révélation

Amiri «Il est impératif de
gagner contre Relizane»

Amiri sera lors du match de
reprise contre le RCR dans
l'animation et il ne doute
pas un seul instant de
l'issue favorable à son
équipe. Il est l'un des
hommes de base du
dispositif de Zoheïr
Djelloul.
Dans quel état d'esprit êtes-vous,
à quelques jours du match contre
le RCR ?
Tout va pour le mieux, nous
avons beaucoup travaillé durant
toute cette semaine et cela pour être
au top le jour du match. Il y a une
excellente ambiance après notre
belle performance contre le CRB.
Votre but sera très certainement
la victoire lors du match de reprise, c'est cela ?
C'est notre seul objectif. Ce match
se déroule sur notre terrain, devant
nos supporters, et c'est d'abord à
domicile que nous devons engranger un maximum de points. Il y
aussi une excellente raison pour que
nous donnions le meilleur de nous-

mêmes.
Laquelle ?
Le RCR est classé juste devant
nous, avec deux points d'avance.
C'est donc un match à six points
que nous devons absolument bien
négocier. Tout autre résultat qu'une
victoire rendrait notre maintien
quasi impossible. C'est le match de
la survie.
Plusieurs de vos coéquipiers risquent d'être absents et cela pour
cause de blessure. Cela va-t-il
vous handicaper ?
Il est vrai que des joueurs importants vont peut-être manquer à
l'équipe. Je suis certain que ceux qui
les remplaceront seront à la hauteur.
Notre entraîneur fera les choix tactiques voulus pour que cela ne se
ressente pas dans notre jeu.
Un mot pour vos supporters ?
Nous avons la chance à Blida de
compter sur des supporters fidèles
et aussi connaisseurs. Nous avons
besoin de leur soutien lors du match
contre Relizane et ceux qui suivront.
Entretien réalisé par Slimane B.

nier match joué par son équipe
sur la pelouse du stade du 20Août, il a encore une fois réussi
une prestation exceptionnelle.
En plus de montrer une grande
solidité sur le plan défensif, Bedrane a été le sauveur de son
équipe, en inscrivant un but
plein d'opportunisme. Kadirou,
comme aiment le surnommer
les supporters, est incontestablement l'un des atouts majeurs
de Zoheïr Djelloul.

«Nous devons répondre
présent contre
Relizane»

«En ce qui nous concerne,
nous avons fait preuve de solidarité et aussi de volonté lors du
dernier match. Nous avions à
cœur de nous racheter après la
défaite concédée à Brakni
contre la JSK. Pour ce qui est du
but que j'ai inscrit, je n'ai fait
que conclure une action collective, en m'appliquant à trouver
le cadre. Je dédie ce but aux
supporters qui étaient au stade
du 20-Août et à ceux qui nous
font confiance. Des matchs très
compliqués nous attendent et
nous sommes décidés à engranger le plus de points possible. Le prochain contre Relizane
sera décisif et il nous faudra répondre présent.»
S. B.

LIGUE1
RCA

Les joueurs entament
leur deuxième
semaine de grève !

C’est demain que les joueurs
du RCA entameront leur
deuxième semaine de grève
pour contester la situation
qu’ils vivent, eux qui n’ont pas
touché leur dû depuis plusieurs mois. Pour rappel, ce
n’est pas la première fois qu’ils
réagissent ainsi pour demander leurs droits et espérer être
régularisés puisque cette situation dure depuis plusieurs
mois déjà. Une première du
moment qu’aucun club de la
Ligue 1 Mobilis n’a usé d’une
telle manière pour faire part
de son mécontentement.

Ils mettent la
pression sur
Messaoud

Selon les informations que
nous disposons, les joueurs
ont pris attache avec leur entraîneur Messaoud pour lui
faire part de leurs inquiétudes
et le pousser aussi à contacter
les dirigeants pour qu’ils règlent ce problème. Les
joueurs ont également affirmé
au coach que dans le cas où
ils ne verraient rien venir, ils
n’hésiteront pas à aller plus
loin. Visiblement plus rien ne
va au RCA et cela depuis plusieurs semaines déjà.

Aucune réaction
des dirigeants

Du côté des dirigeants, ces
derniers ne semblent pas être
inquiets puisqu’aucun d’eux
n’a pris la peine de faire l’effort d’essayer d’arranger les
choses. Ne voyant aucune
réaction de leur part, les
joueurs se sont mis d’accord
pour ne plus remettre les
pieds aux entraînements à la
grande déception des supporters qui ont vu leur club favori relégué en Ligue 2
Mobilis plusieurs journées
avant la fin de cette saison
2015/2016.

Messaoud : «Notre
situation est
critique»

Joint par téléphone, le coach
du RCA nous a déclaré : «La
situation que vit notre club
est critique. Je ne sais plus
quoi faire ni comment réagir.
J’essaye de faire de mon
mieux pour convaincre les
joueurs de revenir sur leur
décision mais sans succès. Je
suis triste mais nous allons
continuer à faire ce qu’il faut
pour gérer cette conjoncture
du mieux possible. Nous
avons encore trois rencontres
à disputer et à négocier de la
meilleure des manières, ensuite on verra ce que l’avenir
nous réservera.»

Bakir : «Il est temps
de partir»

De son côté, Islam Bakir
nous a révélé son envie de
quitter le club dès le mois de
juin : «J’ai fait jusque-là toute
ma carrière au sein de cette
équipe. C’est mon club du
cœur, mais il est temps pour
moi de changer d’air et relever
un nouveau défi. Je veux
connaître d’autres sensations,
j’espère que les supporters et
les dirigeants se montreront
compréhensifs parce que j’ai
vraiment de partir.»
Hocine B.

ASMO

N° 3359
Samedi
7 mai
2016

17

Boukatouh : «On n’a pas le droit de
porter atteinte à l’image du club»

Comment expliquez-vous
cette
série de mauvais
résultats
que
l’équipe est en train
d’enchaîner ?
Quand une équipe
termine prématurément le championnat, les joueurs
n’arrivent pas à retrouver l’envie et la
motivation
du
début de saison.
Pourtant, on commence bien nos
matchs mais, malheureusement, ils se
terminent de la
même façon. Cela
est dû au manque
de motivation. C’est
une réaction qu’on
ne peut pas contrôler.
Apparemment, la
mission de l’ASMO
s’annonce toujours
difficile si on voit
de plus près ce qu’il
vous reste à jouer...
On est conscients
que des matchs difficiles nous attendent lors des trois
prochains rencontres. Il y aura la JSK

et la JSS qui luttent ne va pas se présenpour
cette ter en victimes exau
deuxième place et le piatoires,
RCR qui joue sa contraire on va essurvie parmi l’élite. sayer de priver les
Mais nous, les Kabyles de la vicjoueurs, on n’a pas toire.
le droit de porter at- Etes-vous satisfait
teinte à l’image de de votre rendemarque de l’ASMO ment cette saison ?
sous prétexte qu’on Pas du tout, que ce
est déjà en Ligue soit sur un plan in2Mobilis. On doit dividuel ou collectif.
être conscients et J’ai connu des mojouer à fond ces ments pénibles sur
derniers matchs.
le plan individuel,
Comment se pré- mais avec la venue
sente cette rencon- de Hadj Merine les
choses commencent
tre face à la JSK ?
Il est clair que la JS à s’améliorer. Cela
Kabylie viendra à dit, je n’ai pas eu le
Oran avec l’inten- temps de jeu optition de gagner les mal afin de jouer
trois points de la sur ma véritable vavictoire pour aug- leur. A cela, il faut
menter ses chances ajouter cette saison
de
jouer
la catastrophique avec
deuxième place. On la descente de
sait qu’elle est sur l’ASMO.
une courbe ascen- Entretien réalisé par
dante depuis la
Ali B.
venue de Mouassa.
Elle a effectué une
Aujourd’hui
remontée fulgurepos
rante au classeLes joueurs seront au repos aument.
En jourd’hui. Les coéquipiers de Herbach ont
revanche, on pris part hier à une séance de musculation au

Les
juniors veulent
sauver la saison des
Asémistes

niveau de la salle d’aérobic de l’hôtel El Mouahiddine. La reprise est prévue demain matin au
stade Habib-Bouakeul pour entamer la dernière
semaine de préparation avant d’accueillir la JS
Kabylie vendredi prochain au stade HabibBouakeul.

Le MOB en ligne de mire

Les joueurs de la DRB Tadjenanet ont
opéré les derniers réglages en prévision
.
du match face au MOB, samedi prochain
acrée
cons
été
a
il
trava
de
ce
séan
la
Hier,
au volet technico-tactique sur la pelouse
du stade Laoui-Ismaïl. La reprise s’est déroulée dans d’excellentes conditions. En
effet, les camarades de Bouteba se sont
bien ressourcés durant trois jours, après
le match joué face aux CSC, la semaine
passée. La bande à Liamine Bougherara
est revenue en force pour mieux préparer
le prochain rendez-vous, pour le compte
de la 28e journée de la L1 Mobilis, à Tadjenanet. Pour le coach, la rencontre est
plus qu'importante, afin de dépasser le
MOB au classement et prendre le large au
tableau entre la DRBT et ses concurrents
pour le podium.

Les joueurs ont
perçu la prime de la JSS

Le week-end passé, les joueurs du
RCR ont profité de la réception de
la JSS pour décrocher une nouvelle
victoire, la sixième à domicile qui
leur a permis de sortir de la zone
rouge momentanément. Conscients
qu’elle a été d’une grande importance dans la course au maintien,
les dirigeants du Rapid ont promis
une forte prime à Manucho et ses
coéquipiers, une prime qu’ils ont
perçue en fin de semaine. Une initiative qui leur a fait du bien et les
poussera sans doute à continuer à
fournir des efforts afin d’atteindre
leur but qui n’est autre que de rester
en Ligue 1 Mobilis. Une mission
difficile mais pas impossible.

Une autre en cas de
victoire à Blida

Les responsables du club qui se
sont réunis avec les joueurs ont
saisi cette occasion pour leur affirmer qu’ils seront une nouvelle fois
bien récompensés s’ils parviennent
à réaliser un résultat positif à Blida
vendredi prochain. Concurrent direct pour le maintien, le Rapid ne
compte que deux longueurs
d’avance sur l’équipe phare de la
ville des Roses, ce qui fait que cette
rencontre sera importante pour les
deux formations.

Le Rapid risque
de se vider

Belhadj :
«On va tout
donner pour gagner le
trophée»

Devant donner la réplique en finale de la
Boumechra
L’entraîneur des juniors, Abdelghani Belhadj,
Coupe d’Algérie junior au stade Boumerdès face à
et
Hamra, deux
pense que son équipe est prête pour le rendezl’équipe de la JS Saoura, les Asémistes veulent
renforts
de
choix
vous de cet après-midi : «Un match très difficile
sauver une saison catastrophique de l’équipe faBien que leur mission soit comnous attend cet après-midi face à une solide
nion qui est officiellement rétrogradée en Ligue 2
pliquée,
les
Asémistes
comptent
équipe de la JS Saoura. On est conscients de la
Mobilis. Se trouvant à Alger depuis deux jours,
sur
le
retour
des
deux
joueurs
prodifficulté de la tâche. On va tout donner au
les poulains de'Abdelghani Belhadj représenmus en senior, à savoir Boumechra et
cours des 90mn ou plus pour gagner ce trotent le dernier espoir du club de la
Hamra.
Ces
deux
éléments
peuvent
phée et faire plaisir à nos supporters. Le
M’dina J’dida pour sauve l’honneur
apporter ce plus en cette finale vue l’expoint positif à quelques encablures de ce
des Vert et Blanc.
périence acquise pendant quelques
match est la présence de tous les
semaines parmi l’équipe fanion.
joueurs.»

DRBT

RCR

Ghemrani : «Nous devons
renouer avec le succès»

Comment se présente la rencontre du MOB ?
C'est le véritable test. Après notre
défaite face au CSC, nous devons
nous réveiller et renouer avec le
succès. Comme nous jouerons à
domicile, nous aurons l'avantage
du public. Et si nous gagnons ce
match, nous prendrons une sérieuse option en championnat en
réalisant un bon parcours.
A une semaine de ce rendez-vous,
comment est l'état d'esprit du
groupe ?
On est animés d'une grande volonté pour arracher un résultat positif. Le plus important, c'est d'être
ent
abs
dad
Hed
au top et d'arriver à développer
à
t
absen
sera
ad
Hadd
in
Le milieu de terra
notre football, comme nous avons
face
ntre
renco
e
l’occasion de la prochain
l'habitude de le faire.
au MOB, suite au cumul de cartons
Dans ce genre de match, la voisseavert
e
rièm
quat
le
,
contre le CSC
lonté est un atout considérable,
a
herar
Boug
ine
ment. Le coach Liam
n'est-ce pas ?
devra renouveler sa confiance à Tambang Même si la formation de Béjaïa est
débu
qui
in,
terra
du
u
milie
au
d
et Daou
très volontaire, on ne craint rien,
teront le match ensemble en titulaire cette car nous aussi, nous avons des
fois.
Bouabdellah atouts à faire valoir. La rencontre

prendra 90 minutes durant lesquelles il faudra se montrer vigilants et présents sur toutes les
balles, si l'on veut vraiment remporter ce match.
Malgré la difficulté de la tâche,
vous semblez hyper confiant…
Effectivement, et puis je ne suis
pas le seul, tous mes coéquipiers le
sont. Maintenant, il faut se méfier
du MOB, un adversaire à prendre
très au sérieux et qui peut, grâce à
ses individualités, nous créer beaucoup de problèmes. Cela ne nous
fait pas peur, car il n'y a que le terrain qui détermine la valeur d'une
équipe.
Vos supporters croient en vous
pour une victoire à domicile…
Nos supporters ont le droit de
rêver et même d'exiger des résultats. Mais moi, je raisonne en tant
que joueur, en disant que nous devons faire très attention à cette
équipe de Béjaïa.
Entretien réalisé par
Bouabdellah

Selon les informations que nous
disposons, le Rapid risque de perdre gros une fois la saison actuelle
terminée. Toujours en course pour
le maintien, Relizane n’a toujours
pas assuré sa présence en Ligue 1
Mobilis pour le prochain exercice
mais l’équipe risque aussi de se
vider puisque en cas de relégation
plusieurs éléments comptent quitter le club.

Neuf joueurs ont déjà
saisi la CRL…

À ce sujet, nous avons appris que
neuf éléments ont déjà saisi la CRL
pour que leur contrat soit résilié
afin de pouvoir quitter le club
tranquillement sans être soumis à
une lettre de libération. Un chiffre
qui montre l’intention des joueurs.
Les dirigeants, eux, doivent vite
réagir avant que ça ne soit trop
tard.

… d’autres comptent
leur emboîter le pas

Si neuf joueurs ont déjà saisi la
CRL, d’autres envisagent sérieusement de leur emboîter le pas lors
des jours voire les semaines à
venir. Cette situation poussera
sans doute les responsables du
club à réagir pour éviter de perdre
des joueurs. Ce qui est sûr, c’est
que l’été s’annonce plus chaud que
prévu du côté de Relizane.

Meddahi : «Décidés à
assurer notre maintien»

Contacté par téléphone, Meddahi,
l’attaquant du RCR, nous a dit à
propos de l’avenir de son équipe :
«Nous préparons notre prochaine
rencontre avec tout le sérieux qu’il
faut. La victoire que nous avons décrochée contre la Saoura à domicile
nous a donné beaucoup de
confiance. Nous savons que pour le
moment rien n’est fait et que le plus
dur reste à venir mais que nos supporters se rassurent, nous allons
nous battre jusqu’à la dernière minute pour sauver le club et assurer
son maintien en Ligue 1 Mobilis.
Notre mission s’annonce difficile
certes, mais nous avons des atouts à
faire valoir. Ils n’ont qu’à continuer
de nous soutenir, de notre côté nous
ferons le reste.»
Ishak S.

18

N° 3359
Samedii
7 mai
2016

USC 1 - JSMB 1

Atek préféré
à Benzekri

Etant dans l’obligation d’opérer
quelques changements pour
combler le vide laissé par certains éléments, le coach de la
JSM Béjaïa a décidé d’aligner
Atek à la place de Naït Yahia,
puisque ce dernier était suspendu. De ce fait, le technicien
Lamine Kebir a préféré renforcer le milieu par ce joueur qui
vient de retrouver la compétition.

Confiance
renouvelée
à Lahlouh

Les Béjaouis assurent le maintien !

a rencontre d’hier entre
l’US Chaouia et la JSMB,
qui a été capitale pour les
deux équipe et qui s’est
jouée en l’absence du public, s’est soldée par le score de parité qui a arrangé les affaires des
deux clubs leur permettant d’assurer leur maintien d’une manière
officielle en Ligue 2 Mobilis. En
effet, vu l’importance des points de
la rencontre pour les deux teams,
ce sont les locaux qui mettent la
pression sur la défense béjaouie
avec une première occasion pour
Sohbi qui drible le gardien, mais
son tir passe au-dessus de la transversale (1’).

L

Derbal ouvre le score

Après cette première action manquée, les gars de l’US Chaouia parviennent à ouvrir le score par
l’intermédiaire de Derbal qui profite d’un bon travail collectif suite à
une action de Demane qui sert
Derbal lequel ne trouve aucune
difficulté à ouvrir le score en permettant à son équipe de prendre
l’avantage (8’). Face à la mauvaise
réaction de la JSMB, les locaux se
procurent d’autres opportunités
avec un tir de Saïghi qui passe loin
des bois gardés par Djabaret. Ce
dernier va sauver son équipe d’un
deuxième but tout fait, après que
Demane s’est retrouve seul, en permettant à son équipe de rester
dans le match. Les locaux réagissent par Dehouche qui dresse un
tir puissant renvoyé en corner par
le gar-

Sur un autre volet, le staff technique bougiote a tenu à renouveler sa confiance au défenseur
Kebir : «Heureux
Lahlouh sur le flanc droit et ce,
d’avoir
assuré
afin d’avoir un bon rendement, d’autant plus que les
le maintien»
Béjaouis étaient dans l’obli«Nous avons réalisé l’essentiel augation de bien réagir et de jourd’hui en assurant le maintien en
revenir avec un point de nul
Ligue 2 Mobilis, après ce précieux
pour éviter une mauvaise point de nul. D’ailleurs, nous sommes
surprise. heureux de cela, car nous avons vécu

Les dirigeants
ont rejoint
l’équipe hier

Atek remet les pendules à
l’heure

Alors que les Chaouis mettent le

Lemaïci : «On a
atteint notre objectif»

«Nous avons disputé un match difficile devant une équipe de l’US Chaouia
qui nous a créé beaucoup de difficultés, et
ce précieux point nous a permis d’assurer
notre maintien en Ligue 2 mobilis. Cela
dit, nous sommes heureux d’avoir réussi
un tel exploit, bien que nous aurions
une grosse pression tout au long de
pu éviter de nous retrouver dans
la semaine. Dieu merci, on a été réune telle situation.»
compensés et c’est le plus important
pour nous.»

C’est hier matin que les dirigeants
de la JSMB ont rejoint l’équipe à
Aïn M’lila, avant de regagner le
stade Zerdani-Hassouna d’Oum El
Bouaghi où les Vert et Rouge ont
affronté l’USC à 16h, pour le
compte de la dernière journée du
championnat de Ligue 2 mobilis.

U21 : USC 2 - JSMB 0

En ouverture de la 30e et dernière
journée d’hier, les espoirs de la
JSMB se sont inclinés sur le score
de (2-0) devant la formation de
l’US Chaouia. Une défaite qui n’arrangera pas les affaires des gars de
la Soummam qui viennent de terminer la saison à la cinquième
place, avec 52 points.

Une première pour
Madjdoub

dien Bott (28’), alors que Lemaïci a
laissé filer une belle opportunité de
remettre les pendules à l’heure. Les
Chaouis auraient pu corser l’addition par Sohbi et Saïghi, et c’est
ainsi que se termine la première
manche sur cet avantage en faveur
de l’USC (1-0). Après la pause, on
assista à un autre scénario, avec
une équipe de la JSMB qui tente de
revenir dans le score devant son
homologue qui voulait corser l’addition pour éviter une mauvaise
surprise. D’ailleurs, à la (53’), Saïghi laisse filer une belle opportunité de doubler la mise, puisque
son tir a été arrêté difficilement par
Djabaret.

L’équipe type de la formation a
connu de légers changements dans
cette opposition, avec notamment
la titularisation de l’attaquant
Medjdoub dès l’entame de la partie. Soit une manière pour donner
un nouveau sang au compartiment
offensif. Les Chaouis se sont
contentés d’un match nul qui arrange leurs affaires en se maintenant en Ligue 2 Mobilis.

Yahi a motivé les
Les deux
joueurs avec 30
équipes blotimes quées
millions delacen
aux vesLe président de formation de
tiaires plus de
l’US Chaouia, Yahi, a décidé de
motiver ses joueurs par une forte
deux heures
ons de centimes
prime de 30 milli
et ce, afin de pousser ses poulains à bien réagir et d’arracher
une victoire à la réception de la
JSMB. Malheureusement que
cela n’a pas suffi pour réussir un
bon résultat, puisque les camarades de Saïghi se sont contentés
d’un match nul.

A la fin de la rencontre
d’hier entre l’USC et la
JSMB, les joueurs, dirigeants, staff technique et
autres n’ont pu quitter le
stade, puisqu’ils étaient
bloqués durant plus de
deux heures dans les vestiaires à cause des supporters de l’USC qui ont
encerclé le stade en signe
de colère quant au sort
de l’équipe, vu que l’USC
Les supporters de la formation
a rétrogradé en Division
de l’US Chaouia et certains de la
de DNA, après que la
JSMB, qui n’ont pas pu assister à rencontre CRBAF-ASK
la rencontre en raison du huis
ait connu un scénario atclos infligé au club de l’USC, ont
tendu où les Khroubis
été nombreux à marquer leur
ont inscrit le but de la
présence en dehors du stade Zervictoire à la 116’.
dani-Hassouna pour attendre le
H. L.
verdict final concernant le sort
des deux formations.

Une forte présence
des fans à l’extérieur de l’enceinte

pressing, c’est le milieu de terrain
Atek qui parvient à égaliser, en
poussant son équipe à revenir dans
le match, avec un coup-franc bien
botté par Zerrouk qui trouve la tête
de Atek, lequel sans difficulté met
le ballon au fond des filets en redonnant du tonus à son team. Ce
but a excité les locaux, notamment
Saïghi qui tente de tromper le gardien par un tir puissant à la (65’),
renvoyé en corner par Djabaret. Ce
dernier s’illustrera quelques minutes plus tard en dégageant un
corner une action du rentrant Kribaâ, 78’. Les visiteurs s’offriront une
dernière occasion à la (86’), par
Atek qui drible un défenseur, mais
son tir passe à côté des bois. La
rencontre se termine sur ce score
de parité (1-1) où les Béjaouis as-

Ligue 2
Résultats
et classement

Stade : Zerdani-Hassouna (Oum El Bouaghi)
Affluence : huis clos
Arbitres : Zouaoui, Halitim,
Zemit
Avertissements : Mejdoub (46’,
60’) (USC)
Expulsion : Mejdoub (60’)
(USC)
Buts: Derbal (8’) USC, Atek
(58’) JSMB
USC : Benbott, Aouf, Chetti
(Chakmam 54’), Si Mohamed,
Babouri (Kribaâ 68’), Kebari,
Saighi, Derbal, Mejdoub, Sohbi,
Demane (Attouche 81’)
Entraîneur : Arbiche
JSMB : Djabaret, Lahlouh, Benatsou (Chehaima 46’), Doumi,
Lemaici, Zerrouki, Aït Fergane,
Dehouche (Benzekri 65’), Bensaha, Atek, Frioui
Entraîneur : Lamine Kebir

LIGUE2

1

2
3
4
5
6
7
8
9

10

Clubs

CA Batna

USM Bel Abbès
Paradou AC
JSM Skikda

MC El Eulma

A Bou Saada

Pts

1-1
1-1
3-1
0-1
2-1
2-1
1-0
0-1

J

CA Batna
JSM Béjaïa
ASO Chlef
AS Khroub
CAB Bou Arreridj
MC Saïda
O Médéa
OM Arzew

V

N

D

BP BC

54

30 16 6

49

30 12 13 5 27 18

50

46
40
40
40

8 32 22

30 13 11 6 26 16

30 11 13 6 39 25
30 10 10 10 35 33
30 10 10 10 28 26
30 11 7

12 27 29

30 10 9

11 22 21

30 9

AS Khroub

39

30 10 9

11 33 35

ASO Chlef

38

30 10 8

12 30 31

CRB Ain Fekroun

JSM Bejaia

16

30e Journée

39

13
15

A sa sortie du stade de Zerdani-Hassouna hier, le bus de la JSM Béjaïa a
été victime de la furie des supporters
de l’équipe locale, l’US Chaouia, qui
ont caillassé le bus du club. Ainsi, les
vitres ont été cassées à cause des
pierres jetées sur le bus alors qu’ils
étaient en dehors du stade. Fort heureusement qu’aucun blessé n’a été enregistré dans le bus, puisque les
membres de la délégation sont revenus sains et saufs. Les fans de l’USC
ont exprimé leur colère après que le
club est relégué en division amateur.
H.L.

CABB Arreridj
MC Saida

14

Le bus de la JSMB
caillassé par les
supporters de l’USC

USM Bel-Abbès
US Chaouia
JSM Skikda
CRB Aïn Fekroun
Paradou AC
A Boussaâda
MC El Eulma
USMM Hadjout

O Médea

11

12

surent leur maintien, tandis que
l’US Chaouia évoluera en Division
de DNA la saison prochaine.
H. L.

US Chaouia
OM Arzew

USMM Hadjout

39

39
38

37

37

19

12 9 31 28

30 10 9
30 9

11 27 30

11 10 25 30

30 9

10 11 26 29

30 4

7

30 10 7

13 28 41

19 23 45

LIGUE2

JSMS 3 - ASO 1

Une fin heureuse
pour Skikda

Stade : 20-Août-1955
Affluence : huis clos
Arbitres : Chouini, Mehira, Kaci
Buts : Boulaïcer (31’), Bouchouk
(34’), Cheniger (49’) (JSMS) ; Yadroudj (82’) (ASO)

JSMS : Mehila, Bouchouk (Rehayel
78’), Cheniger, Khither, Boulaicer,
Khellafi, Messikh, Naili (Bouatrous
58’), Bouaicha (Tebbi 86’), Nezzar,
Ziyad
Entraîneur : Letrèche
ASO : Ouabdi, Salah, Benhocine
(Touili 70’), Benchergui, Yadroudj,
Becheikh, Fellahi, Badni, Kaiboua,
Arbi Aïssa, Nedjari (Boutaiba 52’)
Entraîneur : Aït Mohamed

Latrèche : «C’était
une saison
difficile»
«On a pu enregistrer une belle vic-

toire face à l’ASO qui nous a permis
d’assurer le maintien arraché difficilement cette saison. Il faut désormais penser à renforcer l’équipe qui
possède des supporters qui méritent
de voir leur équipe jouer l’accession
la saison prochaine.»

MCEE : Mokrani, Rachi, Oussalah, Maiza (Zeghidi 46’),
Madani, Hamami, Tchiko, Fezani (Kadri 75’) Noubli, Korichi, Laouafi (Fercha 80’)
Entraîneur : Bouhelal
OM : Chiker, Ouchène,
Agoun, Boubker, Sabouni,
Bouchiba, Banouh, (Bensaci
64’), Benaïssa, Alouaoui,
Toumi, (Bekhchi (52’), Rachedi
Entraîneur : Slimani

ans un match
de fin de saison, les locaux
ont pu assurer l’essentiel, dans un match où
les Chélifiens manquaient de motivation,
après avoir acquis leur
maintien une journée
plutôt. L’ASO s’est déplacée avec une équipe
composée essentiellement des espoirs. Les
poulains de Latrèche
ont pris une séreuse
option à la mi-temps
qui s’est soldée par le
score de deux buts à
zéro, inscrits par Boulaïncer à la 31’ suite à

D

un tir cadré qui a terminé sa course dans
les filets de Ouabdi.
Trois minutes plus
tard, c’est Bouchouk
qui rassure ses camarades
avec
un
deuxième but de la
tête, après le centre de
Bouaïcha, au moment
où les Chélifiens se
contentent
de
quelques tentatives qui
ont manqué de finish,
avant la fin de la première période.
De retour des vestiaires, Cheniger marquera le but du
maintien à la 49’, qui a

rassuré définitivement
les locaux sur leurs
chances de remporter
le match et d’assurer
leur survie. Aït Mohamed de l’ASO opérera
des changements qui
ont permis à ses poulains d’inscrire le but
d’honneur par Yadroudj à la 82’, suite à
un corner direct. Le
score n’évoluera pas et
les deux équipes se
quittent sur une victoire de Skikda qui a
pu arracher son maintien lors du dernier
match de cet exercice.
A.F.

L’essentiel, rester en L2

En recevant hier la formation
de l’OM, qui a déjà assuré son
accession en Ligue 1 mobilis, le
MCEE s’est contenté de son
unique but inscrit en seconde
période pour s’offrir les trois
points de la victoire qui lui assure par la même son maintien
en Ligue 2 mobilis. La rencontre
a débuté timidement, avec beaucoup de vigilance, notamment
du côté de l’équipe locale, à en
croire que les deux équipes redoutaient l’aventure devant. Il
aura fallu attendre la 22’ pour
voir Tchiko rater la première occasion de marquer. La réaction
des visiteurs n’a pas tardé,
puisque Toumi d’une tête décroisée a failli tromper la vigilance
du portier Mokrani. Ces deux
actions étaient les plus nettes, et

la première mi-temps n’a connu
aucune intensité comme à l’entraînement. Ce n’est qu’au retour
de la pause que les locaux sont
revenus avec de meilleures intentions. Profitant d’une passe en
profondeur de Laouafi, Noubli a
réussi à ouvrir la marque après
une minute de jeu. Cinq minutes
plus tard, le même joueur se retrouva seul face au portier Chekir, et ratant l’occasion de corser
la marque. Devant la volonté de
l’OM de niveler la marque, les
gars du MCEE reculent d’un
cran pour assurer leurs bases arrières et empêcher les visiteurs
de parvenir à leurs fins, préservant ainsi leur maigre avance
jusqu’au coup de sifflet final.
K. M.

USMBA 1 - CAB 1

Stade : 24 -Février
(Sidi-Bel-Abbès)
Affluence : nombreuse.
Arbitres : Mial, Semsoum,
Bourouba
Buts : Daham (90’+2)
(USMBA) ; Bouharbit (18’)
(CAB)

USMBA : Toual, Abdat,
Aouamri, Cherifi, Yeghni, Lamali, Meghout (Daham 74’),
Sihoum, Bounoua (Laabani
66’), Touil, Balegh (Bennai 47’)
Entraîneur : Benyelles
CAB : Boukherchouche, Bekroud, Griche, Babouche, Chebana, Djibali, Salmi, Djerbou,
Benmensour
(Guenifi85’),
Mesfar, Bouharbit
Entraîneur : Bouarata

ABS 2 – MCS 1

Stade : AbdellatifMokhtar (Boussaâda)
Affluence : nombreuse
Arbitres : Benbraham, Boulaguerinet, Badache
Buts : Bentaleb (13’), Zeghdali
(62’) (ABS) ; Hanifi (46’) (MCS)
ABS : Redjam, Bakhi, Tabbal,
Saffi, Abbaz, Oukas, Bentaleb,
Zeghdali (Zeghad 85’), El Kernazi (Ghacha 63’), Cab, Boukhari (Laraf 68’)
Entraîneur : Belaribi

Maintien assuré
pour Boussaâda !

Pour cette dernière journée de la L2 Mobilis,
l’ABS a accueilli dans son fief le MCS devant des
gradins archicombles. Les locaux étaient les premiers à trouver la marque grâce à Bentaleb, qui
d’une frappe limpide donne l’avantage aux siens.
De retour des vestiaires, l’ancien joueur de la JSK
et de l’USMA, Salim Hanifi, et d’une jolie frappe
lointaine remet les pendules à l’heure. Les joueurs
de l’ABS n’ont pas baissé les bras et ont fini par
inscrire le but victorieux, grâce à Zeghadali à la
62’. Une victoire qui permet à Boussaâda d’assurer
son maintien en Ligue 2 Mobilis.
A. B.

CRBAF 0 - ASK 1

MCEE 1 – OM 0

Stade : MessaoudZougar (El Eulma)
Affluence : moyenne
Arbitres : Helalchi, Azzedine,
Doulache
Buts : Noubli (46’) (MCEE)

19

MCS : Abdelli, Kadous, Souar,
Laribi, Bakhtaoui, Aïbout, Hanifi
(Khelfaoui 60’), Sellami (Bendahmane 75’), Hamidi (Ben
Chohra 46’), Soudani, Rabti
Entraîneur : Moussouni

Aït Mohamed :
«Skikda a mérité
la
victoire»
«On est venus à Skikda sans aucune

pression, après avoir assuré le maintien lors de la dernière journée, ce
qui nous a incité à faire entrer le
maximum de jeunes pour leur donner la chance d’acquérir de l’expérience. L’adversaire a fait un bon
match et était déterminé à gagner
ce match, surtout qu’il jouait sa survie. Maintenant, il faut penser à la
saison prochaine et remettre de l’ordre dans la maison pour ne pas refaire les mêmes erreurs.»

N° 3359
Samedi
7 mai
2016

Daham répond à Bouharbit

Dans un match de gala entre deux
équipes assurées d’évoluer la saison
prochaine en Ligue 1 Mobilis, le
CAB a réussi à repartir avec le
point du match nul de Sidi-BelAbbès. Pour ce dernier match du
championnat, les coéquipiers de
Babouche ont démarré assez fort la
rencontre, en se procurant la meilleure occasion durant le premier
quart d’heure où le milieu de terrain Djerbou a failli ouvrir la
marque dès la 4’ d’une frappe puissante dès 25 mètres, sauf que le
portier Toual l’a déviée de justesse
en corner.
A la 18’, et suite à un corner bien
botté par Chebana, l’attaquant
Bouharbit, libre de tout engagement, propulse le cuir dans les filets adverses d’une tête rageuse. Ce

dernier a failli même s’offrir un
doublé quelques minutes plus tard,
en voyant sa tentative hors du
cadre. Après la pause, les vingtdeux acteurs ont montré un visage
nettement plus séduisant, et notamment du côté des locaux qui
ont brillé par leur multiple ratage
avant que l’attaquant expérimenté
Daham ne profite d’une grosse
bourde de Griche pour égaliser
dans le temps additionnel.
Au final, la bande à Benyelles a
réussi certes à éviter une défaite à
domicile pour boucler l’exercice
2015-16, mais en ratant l’occasion
de finir à la seconde place en cas
de succès face au CAB, finalement
dauphin de l’O Médéa.

Tedj-Eddine

Stade : Allag-Abderrahmane (Aïn Fekroune)
Affluence : record
Arbitres : Brahimi, Fourari, Bounoua
Avertissement : Khetala (79’)
(CRBAF)
But : Boulaïnine (90’+4) (ASK)

CRBAF : Khetala (Boussater 89’),
Chouieb, Mansour, Oukrif, Kezaïnia,
Belhadi, Benchaîra, Ziad, Souakir
(Salah Salah 60’), Boukhari, Chermat
Entraineur : Karouf

ASK : Aissani, Amari, Bouhkak,
Abbas, Kenache, Bedjaoui (Dib 39’),
Djahal, Zelami, Boulaïnine, Belhamri,
Brinis (Saadi 67’)
Entraineur : Redjimi

Boulaïnine,
le sauveur

C’est à une fin de
match très tendue,
avec un arrêt de la
partie qui a duré plus
de 20 minutes en raison d’un envahissement de terrain de la
part des supporters
de Aïn Fekroune,
qu’on avait assisté
hier au stade AllagAbderrahmane qui a
connu un exploit de

l’AS Khroub dans les
tout derniers instants
du match avec un
but, ô combien précieux, de Boulaïnine
dans le temps additionnel après que la
partie a pu reprendre.
Un but qui sauve in
extremis les Khroubis
et qui envoie en
même temps l’USC
au purgatoire.

PAC 2 - CABBA 2

Stade : Frère Benrabah (Dar El Beida)
Affluence : faible
Arbitres : Bachir, Hadj Said, Oukil
Avertissement : Boulahia (60’) (CABBA)
Buts : Benouadah (52’, 60’ sp) (PAC) ; Oussalah
(14’), Attafen (71’) (CABBA)

PAC : Bousseder, Kherifi (Souibah 87’), Bouchina,
Attal, Chahrour, Arous, Benkhelifa, Hammoudi,
Mansouri, Benouadah, Meftahi (Benayad 61’)
Entraîneur : Cherif El Ouazzani
CABBA : Alaoui, Boulahia, Boukal, Mebarkia,
Guedjali, Benchikh, Salama (Nait Saâdi 46’), Zerguine, Oussalah (Tayoub 75’), Attafen (Bouafia
87’), Boubaaya
Entraîneur : Slimani

Un nul équitable

Le Paradou a reçu hier aprèsmidi le CAB Bou-Arréridj dans
le cadre de la dernière journée
de la Ligue 2 Mobilis. La rencontre s’est soldée sur un score nul
de deux buts partout. Oussalah
et Attafen ont été les buteurs
pour les visiteurs. Ceux du PAC
ont été signés Benouadah.
Rachid C.

USMMH 0 – OMA 1

Stade : 5-Juillet (Hadjout)
Affluence : faible
Arbitres : Berkane, Ben Hammouda,
Saïdi
Avertissement : Zouaoui (45’) (OMA)
But : Baâouche (36’) (OMA)
USMMH : Chellali (Bouzekar 68’),
Mabli, Zitouni, Benouzi, Salah, Semane, Ben Hammouda, Djilali, Nedjar,
Haddouche (Hamoudi 68’), Ben Dif
Entraîneur : Seraouia

OMA : Bensaïd, Teggar, Zouaoui, Fertoul, Yahiaoui, Ben Boulaïd, Aïssaoui,
Baâouche, Boussena (Bourouisse 70’),
Soltani
Entraîneur : Osmane

Hadjout et l’OMA
emboîtent le pas à l’ASK !

La victoire était
insuffisante pour
l’OMA afin de rester
en L2 Mobilis. En
dépit de ce succès,
Arzew jouera en D3
la saison prochaine
après sa rétrogradation suite aux résultats mi-figue,
mi-raisin. Elle emboîte le pas à

l’USMMH et l’ASK.
Quant à la partie,
l’unique but a été
signé Baâouche à la
36’. Après un joli travail d’Amrani qui
sert sur un plateau
Baâouche lequel sans
contrôler met le cuir
au fon des filets.
A.A.

20

N° 3359
Samedi
7 mai
2016

Inter-Régions (28e journée)

Clubs de Kabylie

Le match de l’accession ?
CRB Ain Djasser – US Béni Douala

C’est un tournant majeur celui
qui a sanctionné la 27e journée
d’un championnat qui, à l’allure où
vont les choses, est bien parti pour
sourire à l’US Béni Douala. Une
quatrième accession en cinq saisons, ça a de quoi faire date dans
les annales du football pas seulement régional mais à l’échelle nationale. Il va falloir, toutefois, se
garder de crier victoire avant
l’heure, et surtout espérer que les
joueurs du président Ammam gardent la tête froide. A trois journées
du baisser de rideau donc, les
hommes de Hamici ont su déjouer
le piège que constituait le match
face au NRB Achir au contraire de
l’ES Ben Aknoun qui, lui, s’est fait
accrocher par le WA Rouiba. Une
issue qui offre l’opportunité aux

Qui sait….

Kabyles de s’assurer une précieuse
avance de quatre points à un moment aussi important de la course
au titre et l’accession en DNA qui
pourrait prendre forme encore un
peu plus ce samedi à Bir El Arch,
où l’US Béni Douala doit se déplacer pour rencontrer le CRB Ain
Djasser. Un match lors duquel les
camarades de Daoud ne doivent
s’attendre à aucun cadeau de la
part d’un adversaire mis en demeure d’engranger les points pour
garantir son maintien, lui qui n’est
qu’à quatre points de l’avant-dernier, le NRB Ouled Derradj. Un

autre match d’hommes vraisemblablement pour les Ath Douala
qui, s’ils ont bien démontré une
chose depuis le début de la saison, c’est que lorsqu’ils sont en
appel dans un gros match hors de
Tizi, ils ont à chaque fois répondu
présent. Et puis, de l’autre côté, ils
savent que le coup à jouer cet aprèsmidi vaut vraiment son pesant de
points puisque l’ES Ben Aknoun
sera en déplacement pour un très
délicat match chez l’occupant de la
troisième marche, l’AS Bordj Ghedir. Il y a vraiment de quoi donner
des idées aux Ath Douala. Une victoire cet après-midi, conjuguée à
une défaite de Ben Aknoun, et on
pourra sortir les drapeaux. Alors,
croisons les doigts.
B.M

Hocine Hamcha (Entr. adjoint)
«C’est le parfait match à six points»

«C’est une rencontre qui revêt
une importance majeure, alors
vous devinez facilement qu’on fera
tout notre possible pour gagner et
augmenter nos chances d’accéder
en Division nationale amateur. On
sait très bien ce qui nous attend
face au CRB Ain Djasser, on y va
en conquérants. Certes, on s’attend
à ce qu’il y ait une forte pression,
mais pas que sur nous, on est habitués à ce genre de situations. Au regard des données de ce match, ce
sera le parfait match à six points
pour les deux équipes, avec des objectifs diamétralement opposés.

On est plus que jamais décidés à
sortir le grand jeu et pourquoi pas
arracher notre accession dès cette
journée en cas, évidemment d’une
défaite de l’ES Ben Aknoun. Tout
reste possible, même si on sait à
l’avance ce qui nous attend face au
CRB Ain Djasser. Les joueurs sont
Cet après-midi (15h)

conscients de la lourde tâche qui
les attend, ils sont motivés plus que
jamais à sortir le grand jeu pour
empocher les trois points en jeu. La
victoire ne doit pas nous échapper,
espérons seulement que l’arbitre
sera à la hauteur.»
Y.M

Bordj Ghedir : AS Bordj Ghedir – ES Ben Aknoun
Ouled Djellal : CRB Ouled Djellal – USM Sétif
Azazga : JS Azazga – IRB Berhoum
Bir El Arch : CRB Ain Djasser – US Béni Douala
Ouled Derradj: NRB Ouled Derradj – AT Hassi Messaoud
Alger (20-Août): OM Ruisseau – ES Berrouaghia

Régionale 1 (Dernière journée)

A un point du maintien
OC Beaulieu - JS Akbou

Après avoir pris le meilleur sur la JS Tixeraine, ce
qui lui a d’ailleurs permis de
conserver ce brin d'espoir
de sauver sa peau, la JS
Akbou effectuera un déplacement à Alger pour y affronter l’OC Beaulieu pour le
compte de la trentième et
dernière journée du championnat de Régionale 1 dans
le duel de la survie entre
deux concurrents directs.
Une véritable finale qui déterminera après le coup de
sifflet final le malheureux
candidat qui descendra en
division inférieure. Les protégés de Sid-Ali Mustapha
auront comme objectif d’arracher le meilleur résultat
possible, c'est-à-dire éviter à
tout prix une défaite qui
condamnerait irrémédiablement les Akbouciens. Le
dernier match livré face aux
gars de Tixeraine a réconforté tous les proches de
cette formation akboucienne
qui a bousculé comme il se
doit son adversaire, avec au

bout du compte cette superbe victoire qui a replacé
la JS Akbou dans un meilleur
couloir pour le maintien.
Cela dit, les camarades du
vieux briscard Koceila Lardjene ont vite fait d’oublier ce
match pour se préparer au
rendez-vous de cet aprèsmidi face à l’OCB qui occupe
l'avant-dernière place en
compagnie de son vis-à-vis
du jour et qui tentera d'améliorer son capital-points dans
l'espoir d'un sauvetage miraculeux. De leur côté, les Akbouciens sont conscients de
la lourde tâche qui les attend
et semblent plus que jamais
décidés à réussir un résultat probant cet après-midi
pour sauver leur club du
purgatoire. Le coach Sid-Ali
nous fait savoir que ses poulains ont préparé cette dernière rencontre le plus
normalement du monde.
«Notre destin est entre nos
mains, nous allons aborder
ce match avec une grande
détermination. Nous voulons

terminer la saison avec une
victoire ou à défaut un nul
pour sauver notre peau.
Nous allons jouer contre une
équipe de Beaulieu qui est
positionnée quinzième avec
le même nombre de points
que nous. Nous n’avons
donc aucune alternative que
de tenir en échec notre adversaire pour éviter le scénario catastrophe.» Pour se
faire, le coach akboucien a
pris la précaution de rappeler à ses joueurs qu'ils devront
garder
leur
concentration et surtout ne
pas se précipiter, au risque
de perdre leur jeu. Ainsi,
tous les joueurs sont
conscients de la difficulté de
leur mission face à un adversaire qui jettera toutes
ses forces pour préserver
ses chances aussi minimes
soient-elles d'assurer sa survie en Régionale 1. C’est dire
donc que cette empoignade
est capitale pour les deux
formations.

Zahir Ait Hamouda

compte
Seule la victoire
JS Azazga-RB Berhoum

La JSA s’est embourbée davantage
en concédant une défaite lors de la
dernière journée face à l’USM Sétif,
revers qui l’a envoyé droit dans le
bourbier où un petit lot d’équipes
tentent le tout pour le tout afin d’éloigner le spectre de la relégation. Maintenant, il va falloir aux hommes de
Youcef Tonkin sortir le grand jeu
pour espérer éviter le grand stress des
deux ultimes journées. Il faut dire que
seules deux équipes sont derrière Iazouguen à trois matchs de la fin. Les
Rouge et Noir se sont donc mis dans
de sales draps et vont devoir ne s’intéresser qu’aux trois points de la victoire
lors de leur sortie de cet après-midi
face aux gars de Berhoum, et par la
suite glaner d’autres points même à

Abderrahmane Yeddou : « On est face à notre destin »

«C’es un match difficile, mais on est condamnés à le gagner. De toute façon,
on n’a pas le choix, perdre c’est descendre et gagner c’est pratiquement le maintien. On est face à notre destin, on ne pense qu’à la victoire, rien d’autre. Moralement, on s’est bien préparés, on se sent bien et surtout notre effectif est au
grand complet. Seulement, on a besoin d’un peu de chance, car il en faut aussi.
J’espère qu’on fera un bon match.»
Youcef Tonkin : «Il me faudra
11 guerriers sur le terrain»

«Tous les matchs restants sont difficiles,
il n’y a pas de doute, mais nous allons gagner. Il me faudra 11 guerriers sur le terrain, c’est ce que nous avons essayé
d’insuffler au groupe durant cette semaine
aux entraînements. Notre tâche était de
leur expliquer que le match est décisif
sans les surcharger d’une pression qui est
déjà là et qui plane sur nos têtes à tous. Je
pense que les joueurs sont prêts à relever
le défi, j’ai l’impression que tout le monde
a compris le message et, surtout, les
joueurs sont conscients de ce qui les attend. Nous n’allons pas nous laisser faire
et je suis optimiste pour le maintien, nous
allons nous maintenir, c’est clair. En tous
les cas, le moral des joueurs est bon. Nous
n’avons pas de calcul à se faire, seuls les
trois points nous importen.»

Fayçal Khellal : «Le match de
Tixeraine nous a permis de croire
en nos chances de maintien»
Quel commentaire
faites-vous sur votre
dernier match face à
la JS Tixeraine ?
Croyez-moi, ça n’a
pas été facile de décrocher ces trois points
pour la simple raison
qu’en face, il y avait
une belle équipe de
Tixeraine qui a voulu
coûte que coûte nous
surprendre. On a laissé
venir l’adversaire en
début de match. Au fur
et à mesure, nous
avons imposé notre jeu
et réussi à marquer
trois fois. Par la suite,
on a bien géré.
Trois points qui vous
ont fait du bien
n’est-ce pas ?
Et comment ! C’est
une victoire qui nous a
permis de gagner plus
de confiance, mais
aussi de la sérénité.
D'ailleurs, on a préparé
notre prochaine sortie
face à l'OCB avec un
moral au beau fixe

l’extérieur car le deuxième relégable
pour le moment, Ouled Derradj en
l’occurrence, a un calendrier plus favorable. Une chose est sûre, une défaite est pratiquement synonyme de
relégation. L’effectif est au grand complet, donc sur ce plan, Youcef Tonkin
n’aura pas de difficulté à composer son
équipe la plus complète possible. L’adversaire du jour est, lui, logé à la 6e
place avec 5 points plus que la JSA,
mais il faudra s’en méfier car à partir
de 36 points tout le monde peut plonger. En tous les cas, Iazouguen n’ont
pas à regarder le classement de leurs
vis-à-vis, leur destin est entre leurs
mains.
B. Ferhati

grâce à cette victoire
aux dépens de Tixeraine. C’est toujours
agréable de reprendre
le travail dans un climat
serein.
Appréhendez-vous
ce rendez-vous décisif face à l’OCB ?
Ce sera un match
difficile face à un coriace adversaire qui
évoluera à domicile et
qui fera tout pour sortir
vainqueur et éviter la
descente. En tout cas,
on fera tout ce qui est
en nos possibilités pour
arracher un résultat positif. Il n’est pas question qu’on perde ce
match. On mise beaucoup sur notre hargne
et la combativité de nos
éléments, pour revenir
à la maison avec le
meilleur résultat possible et assurer notre
maintien.
Entretien réalisé
par Zahir Ait
Hamouda

Classement avant
cette 28e journée
1- US Béni Douala
2- ES Ben Aknoun
3- AS Bordj Ghedir
4- OM Ruisseau
5- WA Rouiba
6- FC Bir El Arch
7- NRB Achir
8- USM Sétif
9- IRB Berhoum
10- CA Kouba
11- CRB Ouled Djellal
12- JS Azazga
13- CRB Ain Djasser
14- ES Berrouaghia
15- NRB Ouled Derradj
16- AT Hassi Messaoud

Division nationale amateur
(28e journée)

56
52
43
42
40
40
36
36
36
35
33
31
31
31
30
14

Il y a danger

en la demeure !
USO Amizour
JSM Chéraga

Les conséquences de la série
de faux pas concédés par
l’USO Amizour, notamment
celui d’il y a deux journées,
lorsque les Rouge et Noir accueillaient le CR Béni our
(0-1), avant le revers comptant
pour la 27e journée chez la JSD
Jijel, ont donné lieu à une situation pour le moins embarrassante
chez
le
seul
représentant de la Kabylie dans
l’antichambre de l’élite. Désormais englués dans le lot des
menacés au plus haut point par
la relégation, les Amizourois
n’ont plus le temps de se lamenter ou de se perdre dans
les calculs. Les quinze jours de
trêve ayant suivi la défaite de
Jijel ont permis aux Unionistes

de se remettre les idées en
place, même si tout n’est pas
rose autour de l’équipe. Place
nette a été donc faite pour ce
retour aux choses du terrain
qui coïncide avec un match
d’une importance majeure
pour les Amizourois face à une
JSM Chéraga dans une situation encore pire puisqu’elle fait
office de l’avant-dernier au
classement, à trois points des
Amizourois. C’est dire, ainsi,
combien cette confrontation
est primordiale pour l’avenir
immédiat des deux équipes. La
bande à Samy Boussekine a
donc intérêt à se secouer si elle
ne veut pas vivre sous stress les
deux dernières journées.
B.M

INTERNATIONAL

FC Séville

Gameiro : «On joue au foot pour
vivre ce genre de moments»

coup
dur pour
Gündogan

Quelle poisse ! Alors
qu'il avait déjà manqué la Coupe du
monde 2014 en raison d'une blessure au
dos, le milieu de terrain du Borussia
Dortmund, Ilkay
Gündogan qui s'est
blessé au genou à
l'entraînement hier,
doit déclarer forfait
pour la fin de saison
mais surtout pour
l'Euro 2016. Annoncé
très proche de Manchester City, le joueur
d'origine turque, qui
avait intégré le groupe
allemand dès 2011,
pourrait aussi voir
son transfert chez les
Citizens être remis en
question par cette
blessure.

Liverpool

Klopp : «Une merveilleuse soirée,
brillante de notre part»

Real Madrid

Navas et Bale
absents face
au FC Valence
Titulai

Atlético Madrid

Griezmann : «La finale ?
Ce sera un bon match,
chacun sera à sa place»

Buteur décisif lors de la qualification de
l’Atlético Madrid pour la finale de la
Ligue des Champions, au détriment
du Bayern Munich, l’attaquant français Antoine Griezmann s’est exprimé sur le rendez-vous tant
attendu à Milan face au Real
Madrid, selon des propos rapportés par AS et repris par Le10Sport : «La
finale ? Ce sera un bon match, chacun sera à
sa place. Maintenant, nous pensons à bien
terminer le championnat. Nous allons tout
donner lors de cette finale pour nos supporters. Ils peuvent nous faire confiance. Peu
importe l’adversaire, nous voulons tout donner et gagner.»

Immense

21

Après le large succès remporté face à Villarreal (3-0), jeudi
soir en demi-finale retour de la Ligue Europa, le manager allemand de Liverpool Jürgen Klopp s’est exprimé après la qualification des Reds pour la finale, comme rapporté par L’Equipe :
«C'est une merveilleuse soirée, brillante de notre part. Quelle
performance… C'était très émouvant pendant la première
demi-heure mais lors des 15 dernières minutes de la première mi-temps, on a un peu perdu patience. Le plan pour
la seconde période, c'était de continuer à surfer sur les
émotions tout en utilisant un peu plus son cerveau. Au
final, c'est réussi. Tout le monde parlait de cette équipe
avant que j'arrive, de son jeu, de quelques mauvais
transferts. Mais je suis venu parce que je pensais que
l'effectif était sympa et finalement, on se retrouve en
finale. Qu'est-ce que je peux dire ? Ça va rallonger un
peu la saison. Mais c'est bien, on va aller à Bâle avec les
supporters de Liverpool et en plus c'est une ville sympa, près de
chez moi.»

Auteur d'un doublé lors du succès remporté face au Shakhtar
Donetsk (3-1), l'attaquant français Kevin Gameiro a grandement contribué à la qualification du FC Séville pour une
3e finale consécutive en Ligue Europa. Après la rencontre, l’ancien joueur du PSG, s’est montré aux
anges comme rapporté par Ouest-france.fr : «On
joue au foot pour vivre ce genre de moments. C'est un jour spécial parce qu'on est
en finale, je suis très content pour le club.
C'est un rêve. Il est très difficile d'y parvenir
et nous devons savourer ce moment. Cela n'a pas été facile. Nous
avons marqué rapidement mais ensuite le Shakhtar a confisqué le ballon et c'était compliqué. Mais nous avons réussi à être plus précis en
seconde période pour repasser devant et plier le match. Nous jouons
en équipe, tous les joueurs pensent à l'équipe et c'est la clé. Nous devons remercier les supporters parce que sans eux, nous n'y serions
pas parvenus.»

Dortmund

N° 3359
Samedi
7 Mai
2016

«Simeone m’a rendu meilleur. Chaque
jour, j’apprends de lui»

Le meilleur buteur des Colchoneros cette saison, s’est montré élogieux aussi au moment
d’évoquer son mentor Diego Simeone :
«Comme Simeone fait ressortir le meilleur de
l’équipe ? Il demande toujours plus, il ne lâche
jamais, on est toujours sous tension, durant les entraînements et les matchs. Et il trouve les mots nécessaires pour que l’on donne tout et que l’on soit à
100%. Simeone m’a rendu meilleur. Avant, je ne marquais pas autant de buts. Je me suis amélioré à l’entraînement. Chaque jour, j’apprends de lui.»

res lors de la
qualification en finale de Ligue des
Champions, le gardien Keylor Navas et
l'attaquant Gareth
Bale ont passé des
examens médicaux
cette semaine. Le
portier souffre
du pied gauche,
alors que le Gallois
s'est blessé au genou
droit, et devront
manquer le match du
week-end face au FC
Valence. Un double
coup dur pour l'entra
îneur Zinédine Zidane
étant donné que Bale
et
Navas étaient peut-êt
re
les deux hommes en
forme de ces dernièr
es
semaines. A noter né
anmoins, la possibilité
de
voir le duo «Benzema
Casemiro» faire son
retour, après avoir lou

le dernier match fac
e
aux Citizens.

PSG

Blanc : «Tout pour éviter
l’opération à
Verratti»

Arsenal

Wenger confirme
le départ d’Arteta

D'après des informations de la Gazzetta dello Sport,
Marco
Verratti
Rarement aligné cette saison
pourrait manquer
malgré son statut de capitaine
l'Euro qui débutera le
d’équipe, le milieu de terrain
10 juin prochain en
Mikel Arteta, quittera Arsenal à
France. Le milieu de terrain du Paris SG souffre tou- l'issue de la saison. En fin de contrat
jours d'une pubalgie et qu'il en juin, l’ancien joueur d’Everton ne
n'aurait que "30% de chances" signera pas un nouveau contrat au
de participer à l'Euro avec l'Ita- profit des Gunners, comme l’a affirmé
lie cet été. Interrogé sur l’évolu- le manager Arsène Wenger, selon des
propos rapportés par Maxifoot : «C’est
tion de l’état de santé de son
vrai qu’il est en fin de contrat ici. C’est l’ocjoueur, l’entraîneur parisien Laucasion de le remercier pour sa contribution, non seulement
rent Blanc ne s’est pas montré très
comme joueur mais aussi pour son influence dans le colrassurant comme rapporté par Footlectif.» Le milieu de terrain espagnol Mikel Arteta
ball.fr : «C’est un mal profond. Mais on
pourrait rejoindre Manchester City pour infait tout pour éviter l’opération. Parce que
tégrer le staff de Josep Guardiola.
c’est la dernière qui peut te permettre d’aller
mieux. Avant ça, il y a beaucoup, beaucoup de
soins. Mais il fait beaucoup de progrès.»

Man City

Bale : «Certain que
Guardiola va permettre
à City de s'améliorer»

Ancien joueur de Tottenham, l’actuel
attaquant du Real Madrid, Gareth
Bale estime que Manchester City a
manqué d'expérience en Champions League, tout en s’exprimant
sur la nomination de Pep
Guardiola à la tête des Citizens la saison prochaine, selon des propos
rapportés par Goal :
«L'expérience a joué un
rôle, nous en avons
beaucoup. Ils en ont
manqué. Nous avons
fait un travail très professionnel sur eux. S'ils n'ont
pas eu d'occasions, c'est parce
que nous les avons limités.
Nous avons contrôlé les deux
matchs. Je ne pense pas qu'ils
ont tiré une seule fois au
but…Guardiola ? Je suis certain qu'il va permettre à City
de s'améliorer, c'est un coach de
classe mondiale et il a été bon
partout où il est passé.»

Divers

Privé des services de son capitaine Neymar pour la prochaine Copa América,
suite à un arrangement entre la Fédération brésilienne et le FC Barcelone pour
ne faire participer l’attaquant
qu’aux Jeux Olympiques
2016, le sélectionneur
Dunga s’est exprimé sur
l’absence de l’ancien
grand espoir du FC Santos, comme rapporté par
Footespagnol : «Nous
n’avons pas besoin de parler beaucoup de Neymar,
tout le monde sait bien
qui il est. Mais nous avons
d’autres joueurs compétitifs, qui ont montré leur
valeur en sélection. Nous
jouons déjà sans Neymar
et nous avons des joueurs
qui peuvent aussi répondre présents comme nous le
voulons. J’aurais aimé compter sur lui mais lorsque
ce n’est pas possible, il faut compter sur d’autres
joueurs. Même sans Neymar, le Brésil doit être compétitif…Nous devons bien commencer la Copa
América dès la première minute de manière intensive.»

quotidienlebuteur@gmail.com

& Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

QuOTIDIEN SPORTIF ANNExE DE PANORAMA

Dunga : «Même sans
Neymar, le Brésil doit
être compétitif»

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Ali Hamouche - Rédacteur en chef adjoint : Barkat Chamyl - Rédaction : Achour Aït Ali, Moumen Aït Kaci Ali,
Lamine Amimi, Sofiane Abdelli, Othmane Riyad Baba Ahmed, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Amine Lamri, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Riad
Ouenzar, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni.
Imprimerie : Centre : ENAP - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre
service publicité.
Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17
ou bien contactez l’ANEP :
1, avenue Pasteur - Alger
Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

22

Sudoku

4

6
5

3

193

Ce jour-là

1824 : La 9e symphonie en ré mineur de Ludwig van Beethoven est interprétée pour la première fois au théâtre Kärtnertor
de Vienne.
1954 : Chute de Diên Biên Phu. La France perd l'Indochine.
1968 : Reginald Dwight décide de changer son nom en celui
d'Elton John.
2002 : Un Boeing 737-500 de la compagnie EgyptAir s'écrase
près de l'aéroport international de Tunis-Carthage après une
tentative d'atterrissage en catastrophe, faisant 14 morts sur
les 64 passagers et membres du personnel de bord.

Le-Saviez-Vous ?

Pourquoi fait-on
le salut militaire ?

Contrôlée
Epargnèrent

Hum

La photo du jour

Qui a dit ?

«Faites comme moi, épousez un archéologue.
C’est le seul homme qui vous regardera
avec de plus en plus d’intérêt à mesure
que passeront les années»
George Sand

Simone de Beuvoir

Escomptée
Domination

Révoltés

- Mon 1er est une note de musique
- Mon 2e est une note de musique
- Mon 3e est une note de musique
- Mon 4e est une note de musique
- Mon 5e est une note de musique
- Mon 6e est une note de musique
-Mon tout est ce que désirent les
femmes lorqu'elles font le ménage !

Etonna

Longues
périodes
Nourrice
antique

Assortira
les tons
Tissu de
tapissier

Chien de
chasse

a- En Amérique du Nord
b- En Amérique du Sud

c- En Amérique Centrale

Allongeras
Gros mot
de bébé

Belle
enjoleuse

Cause

Printemps ou
autome
Assemblé

Grande
maison
Suis
obligé

Trait
lumineux
Bon
copain

FooC’est
tbal un
leur

Où se trouve
la Bolivie ?

Symbole
monétaire
Tradition

Flétris

Résident

Destins

Deviendra
Situées
sur la
minute

Titre à
Londres
Possessif

En matière de
Frère de
la mère

Jaillirais

Partie
dʼéglise

Arome
Tranquil- de gigot
lisa
Touristes
dʼété

Mots

Devinette
Incorrectement.
Enigme
Je n'ai que trois animaux, un
chat, un chien, et un perroquet !
De qui s’agit-il ?
Andrea Pirlo
QCM
b- En Amérique du Sud
Charade
SOL FA SI LA SI RE (sol facile a
ciré)
Qui a dit ?
Agatha Christie

sudoku

Charade

Genre de
mouette

Supprime

Retenons

M
C
Q

Combien ai-je d'animaux
domestiques, sachant que tous,
sauf deux sont des
chiens, tous, sauf deux, sont
des chats et tous, sauf deux ,
sont des perroquets ?
(j'en ai plus de deux)

Ecrivis un
poème
Façonnier

Très
abimée

fléchés

Savoir Inu tile

Enigme

Refrains

Voiture

De qui s’agit-il ?

Quel est le mot
qui est toujours
prononcé
incorrectement ?

Belle à
croquer

Devenues irritables

Solution des jeux…

Simone Weil
Agatha Christie

Devinette

Mutiler

Etain du
chimiste
Bonne
brise

Restes
de
cadavre
Siffler

Au IVeme
siècle av.
La "Machine
JC, pneumatique"
la population à
Athènes
est leétait
nomd'environ
donné
21.000
citoyens et
à une constellation
400.000
esclaves.
de
l'hémisphère
sud.

ur…

w Un aveugle attend à un passage pour
piéton. Son labrador est assis à côté
de lui. Un type regarde la scène. Le feu
(du passage piéton) passe au vert, le
chien ne bouge pas.
Quelques minutes après, le feu repasse au vert, le chien ne bouge toujours pas.
Le non-voyant sort alors un gâteau
de sa poche et le tend vers le chien.
Le type qui regardait la scène s'approche de l'aveugle et lui dit :
- Excusez moi, monsieur, mais votre
chien ne fait pas son boulot et vous lui
tendez quand même une récompense ?
- Mais non, c'est pour savoir où est
sa tête, comme cela je peux lui mettre
un coup de pied au derrière pour
la peine !!!

Allons au
hasard
Sanglier
femelle

A l’époque, les chevaliers se battaient en duel armé d’un heaume,
sorte de casque recouvrant la tête
et muni d'une visière mobile. Au
début du duel, les deux adversaires
maintenait la partie mobile ouverte
avec leur main afin de se saluer et
se reconnaître. On a maintenu ce
signe par la suite en guise de salut
entre soldats.

Détente

re
atu
aric
te c
cet
iez
ntif
Ide

4 3 6 1
7 8
2
3 2 5 9
3 2
4
3
8
7
6
2 9 3
4 1 5 9
4 7 8
5
9 4 7

Sudoku n

N° 3359
Samedi
7 mai
2016

Premier
sarrivés
Peu fréquente

Courte
prière
Formation

Maisons
de fous
Liquide
vital

Eloignes

Commodes
Collerai

Organe
de vol

Platine
au labo

Flotte

Cours
ombragé
Ancien
supplice

Absorbée

Joyeux

Fin de
verbe

Vases de
cendres
Musette

Croqueuse de
pomme

Neige
durcie
Lisse

Règle de
société
Choisir
une cible

Colorant
dʼécolier
Point
cardinal

Sonne

Raccourci de
laïus
Sidérales

Cʼest
lʼargon

Saumâtres
Distinction

Parodia

Canaux
de
marais
salants

Désaventagé

9
4
1
6
5
8
7
2
3

2
7
6
3
1
4
8
5
9

5
8
3
2
9
7
6
1
4

8
1
2
9
3
5
4
6
7

7
3
5
4
2
6
1
9
8

4
6
9
7
8
1
5
3
2

3
5
7
8
6
2
9
4
1

6
2
8
1
4
9
3
7
5

1
9
4
5
7
3
2
8
6

Décrassage

Numéros utiles

■ SAMU : (021) 23.50.50
■ Urgences médicales : 115
■ Protection civile : (021) 71.14.14
■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73
■ Gendarmerie : (021) 76.41.97
■ Centre antipoison : (021) 97.98.98
■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81
■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52
■ Service des eaux : (021) 67.50.30
■ Personnes en difficulté
ou en détresse : N° Vert : 15-27

ACTUEL

Le billet d'avion le plus cher

du monde coûtera 33
000 euros
La compagnie aérienne Eti-

Le proverbe du jour

«Si perçante soit
la vue, on ne se voit
jamais de dos»

20

had Airways propose le vol Les
emen première classe le plus
ployé(e)s qui
cher du monde, avec un
travaillent
à
billet vendu au prix de 38
temps partiel
000 dollars, soit 33 000
euros pour un aller de
ou à temps plein
New York (Etatsà la maison sont
Unis) à Bombay
de plus en plus
(Inde), contre 76
nombreux. Le télétra000
dollars
vail offre des avantages
pour l'aller-retour, soit 66
: vous n’êtes plus
000
euros,
coincé(e) dans la cohue
rapporte Francetv info. Chambre à coucher,
chaque jour, vous détermidouche, écran plat LCD, salon pour recevoir
nez vos heures de travail…
deux invités... La société émiratie met les petits
plats dans les grands. Les passagers voyagent Mais il peut toutefois aussi
dans une suite de 12 m2, composée de trois comporter des inconvénients.
pièces luxueuses, une première pour un vol
Les conseils de E-santé pour
commercial. Un majordome est au service des
travailler à la maison de façon
passagers, précise Mashable (en anglais). Ces
saine.
derniers peuvent formuler leurs exigences au
chef cuisinier. Et les repas sont servis dans de la
3 conseils pour gérer son
vaisselle en plaqué or, tandis que la boisson est
temps en télétravail
versée dans du cristal.
l Travaillez un nombre
Un assistant se charge de l'enregistrement du riche
maximum d’heures par
voyageur, qui n'a qu'à patienter dans un salon. A l'arrijour, tout comme pendant
vée, aucun souci, puisqu'un chauffeur et une voiture de
luxe attendent le passager à l'aéroport.
une journée au bureau.

L'Inde veut créer des vaches qui

l Créez des routines :
commencez et finissez
la journée à heures
Des scientifiques indiens cher- fixes. En dehors des
chent à créer des vaches qui heures de bureau,
produiraient moins de gaz à les activités profeseffet de serre. Les rots des
sionnelles
doivent
vaches sont en effet plus
s'arrêter !
polluants que leurs flatul Dressez tous les malences.
tins une to do-list : si elle
Selon le New York
Times relayé par le
est terminée plus tôt que
huffingtonpost.fr.,
prévu, tant mieux ! Mais ne
une équipe de
culpabilisez pas parce que
chercheurs invous êtes à la maison.
diens a repéré
4 conseils pour éviter l'isoledeux races de
v a c h e s
ment
naines, les Vel Limitez au minimum le nombre de
chur et les Kasarogod, qui rotent moins que
jours de télétravail.
leurs congénères. Ce sont des vaches de race
naturelle (non hybride), qui ont aussi la pro- l Allez luncher avec des collègues,
priété de mieux résister aux fortes chaleurs. des membres de votre famille ou des
Selon le directeur de recherche, prénommé
amis.
E.M. Muhammed, "ces animaux relâchent un
l Travaillez quelques heures dans
dixième du méthane produit par les vaches natu-

rotent moins pour réduire la pollution

relles". L'idée de cette équipe indienne est donc
de chercher les gènes responsables de ces bienfaits, de les isoler et de développer une population
de vaches résistantes à la chaleur qui émettraient
moins de méthane.

PEOPLE

Les Rolling Stones refusent que
Donald Trump utilise leurs chansons !

Même si a campagne deDonald Trump fait polémique
notamment chez les peoples
qui n'adhèrent pas forcément à ses idées, le candidat
à la Maison-Blanche se serait bien privé d'un scandal
avec le groupe légendaire
les Rolling Stones. Ces derniers refuseraient que leurs
chansons soient utilisées lors
de ses meetings, rapporte Closermag.fr. You Can't Always get what you want, Start me up, Sympathy for the
devil ou encore Brown Sugar, Donald Trump ne s'est
privé d'aucune chanson qui pouvait magnifier encore
plus son statut de héros dans la course à la MaisonBlanche. Mais les Rolling Stones en ont décidé autrement. Le porte-parole du groupe s'est ainsi exprimé
dans le Time: "Ils n'ont jamais donné la permission à
l'équipe de campagne de Trump d'utiliser leurs chansons et ont demandé qu'ils arrêtent immédiatement".

Prévisions météo pour Alger et ses environs

Horaires des prières
30 Radjeb 1436

Dohr
Asr
Maghreb
Icha

Samedi

: 12h47
: 16h33
: 19h46
: 21h16

Dimanche
Fadjer
Cherouk

: 04h06
: 05h46

SAMEDI

DIMANCHE

Matin : 17 C
A-M : 23 C
Vent : 14 km/h
Direction W.

Matin : 17 C
A-M : 33 C
Vent : 7 km/h
Direction E.

CONSEILS POUR
RECETTE
TÉLÉTRAVAILLER SAINEMENT

Moelleux

coco-bananes

une bibliothèque publique ou dans un
« work café » (café espace de travail).
l Demandez à vos collègues de vous
inclure dans leur télé- ou vidéoconférences.
3 conseils pour vos déjeuners
l Réglez l’alarme de votre portable à
une certaine heure pour déjeuner.
l Prévoyez suffisamment de nourriture (saine) pour les jours où vous travaillez à la maison.
l Si vous vous préparez un repas
chaud le midi : qu’il ne soit pas trop
lourd afin d’éviter le coup de pompe de
l’après-midi.
3 conseils pour éviter la sédentarité
l Passez vos coups de fil en marchant.
l Profitez de votre pause de midi pour
bouger : allez promener le chien, faites
une course ou passez à la salle de
sport près de chez vous.
l À la maison, aucun collègue ne vous
regardera bizarrement quand vous
vous lèverez pour faire quelques étire-

ments !
3 conseils pour travailler sereinement à la maison
l Prévoyez un « bureau » à part, tout
près de la porte d’entrée de façon à
être séparé des pièces communes de
la maison.
l N’intervenez qu’en cas d’urgence.
l Utilisez une ligne à part pour les
coups de fil relatifs au travail.
4 conseils pour travailler confortablement à la maison
l Placez votre bureau perpendiculairement à la fenêtre, la lumière tombe
alors latéralement et se reflète aussi latéralement.
l Pour une bonne position du cou, la
partie supérieure de l’écran doit être à
hauteur de vos yeux.
l Offrez-vous une chaise de bureau
dynamique qui épouse vos changements de position.
l Réglez la table à hauteur des
coudes de façon à ce que vos brassoient soutenus.

Ingrédients :
w 4 œufs
w 150 g de sucre
w 2 sachets de
sucre vanillé
w 100 g de
crème entière
fluide
w 125 g de farine
w 1/2 sachet de
levure chimique
w 3 bananes
w 75 g de beurre
w 75 g de poudre
de noix de coco

Préparation de
la recette :
Pour réaliser les
moelleux cocobananes:
1/ Fouettez 2
œufs avec 100 g
de sucre.
2/ Ajoutez le
sucre vanillé, la

crème fluide, la
farine et la levure. Versez la
pâte dans un
moule.
3/ Faites préchauffer le four à
150°C.
4/ Posez sur la
pâte les bananes
coupées en rondelles et fouettez
2 œufs avec 50 g
de sucre, le
beurre fondu et la
poudre de noix
de coco.
5/ Couvrez les
bananes de ce
mélange.
6/ Faites cuire au
four environ 35
minutes (le fondant doit être
doré sur le dessus).

La prise d'Ibuprofène durant Nettoyer
une tache sueur
la varicelle est déconseillée
NEWS
SANTÉ

L'autorité sanitaire britannique a réagi
à l'appel d'une mère qui, sur Facebook, a posté les photos de son
jeune fils couvert de cloques rouges
et souffrant d'une septicémie...
Selon 20minutes.fr, l'Institut national
pour la santé et l’excellence de
soins vient de rappeler vivement
qu'il est déconseillé la prescription
et la consommation d'ibuprofène
chez les enfants souffrant de la varicelle. Cette piqûre de rappel est la
conséquence directe des efforts de
Hayley Lyons, jeune mère britannique, qui sur Facebook a dénoncé, en
fin de semaine dernière, les risques liés à la prise
de Nurofen, anti-inflammatoire non stéroïdien durant une varicelle. Pourquoi ? Parce que

Le

C hiffre du jour

de rejoindre l'Europe, passant par Anvers
avant d'être exposé chez Sotheby's à Londres du 18 au 28 juin. Le record historique du
plus gros diamant au monde est toujours détenu par le légendaire "Cullinan" de 3016,75
carats, découvert en 1905 en Afrique du Sud.
Il avait été transformé en neuf diamants pour
les Joyaux de la Couronne britannique. Une
fois acquise, la pierre pourrait être brisée afin
de servir à la confection de bijoux ou, au
contraire, être laissée telle quelle pour une
collection privée. Le même jour de la découverte du "Lesedi La Rona", une autre pierre
de 830 carats a été trouvée au Botswana, le
troisième plus gros diamant au monde, a indiqué à l'AFP William Lamb, le P-DG de Lucara.

A

son petit garçon a été victime d'éruptions
cutanées violentes et d'une septicémie.
Photos à l'appui, la Britannique a raconté
comment Lewis a développé de nombreuses cloques rouges sur tout le corps
et a été hospitalisé pour une infection du
sang qui peut être mortelle, directement
liée à la prise de Nurofen.
Lewis avait contracté la varicelle. Avec
elle, les « traditionnels » boutons rouges
irritants, mais aussi de forts maux de tête
et de la fièvre. Bilan : « quatre médecins
s'étaient mis d'accord sur la même prescription » : du Nurofen, témoigne la
maman énervée qui assure que ce n'est qu'à
l'hôpital que d'autres médecins lui ont expliqué que
la prise d'ibuprophène en cas de varicelle était vivement déconseil-

70
Le plus gros diamant vaut plus de 70 millions de dollars

Le plus gros diamant brut existant au monde
sera mis aux enchères le 29 juin à Londres, a
annoncé la maison d'enchères Sotheby's.
Cette pierre brute, baptisée "Lesedi La Rona"
est estimée à plus de 70 millions de dollars.
Grosse comme le poing, elle a été découverte
il y a neuf mois au Botswana, par la société
d'extraction de diamants Lucara, rapporte le
huffingtonpost.fr. "C'est un diamant de 1109
carats. C'est le plus gros diamant découvert
depuis plus de 100 ans", a déclaré mercredi à
New York le président international du département de bijoux de Sotheby's, David Bennett,
en dévoilant la pierre.
C'est la première fois qu'un diamant brut de
cette taille était proposé aux enchères. Il sera
exposé à New York jusqu'à dimanche, avant

23

N° 3359
Samedi
6 mai
2016

STUCE

Les auréoles sur
les vêtements sont
un calvaire, notamment sur les tissus
blancs. Martine
nous a donné une
astuce pour un vêtement de couleur.
Le faire tremper dans de
l'eau mélangée à de
la poudre à
lave vaisselle. Laisser reposer
15 min,
frotter et
laver
comme
normalement. Pour

un vêtement blanc,
frotter les dessous
de bras avec de
l'eau oxygénée 30
volumes que l'on
trouve en pharmacie.

PROGRAMME

On vous recommande

NCIS

Le NCIS enquête sur une organisation qui pousse des jeunes à se
faire exploser à l'aide d'une
bombe. Dorneget et McGee s'envolent pour Le Caire afin d'enquêter.
Avec Mark Harmon (Leroy Jethro
Gibbs) , Michael Weatherly (Tony DiNozzo) , Pauley Perrette (Abigail
Sciuto) , Emily Wickersham (Ellie Bishop) , David McCallum (Donald Mallard) , Sean Murray (Timothy McGee)
, Matt Jones (Ned Dorneget) , Anil
Kumar (Adem Korkmaz)
Réalisateur(s) Dennis Smith

TV

18h55

24

INTERNATIONAL

L’Espagne au presque
Martinez parfait !
N° 3359
Samedi
7 mai
2016

Atlético, Real, Séville…

Il a osé
dire ça……

«Leicester ne changera
pas la face du football
anglais»

La fo
lle

Malgré l’immense exploit de Leicester, qui a
réussi à remporter le
titre de champion d’Angleterre, le manager
d’Everton, Roberto Martinez, considère néanmoins que les Foxes
n'ont pas révolutionné
la
Premier
League,
selon des propos rapportés par Goal. «Leicester ne changera
pas la face du football
anglais.
Quand on analyse les parcours respectifs des équipes qui ont gagné le
championnat, on s'attend à de
bons parcours en coupes aussi.
On s'attend à les voir bien
jouer en Europe avec 23 ou
24 joueurs. Je pense que
Leicester est un conte
de fées, mais je crois
que c'est une exception.»

Après son doublé l'an dernier, l'Espagne
comptera trois représentants, l'Atlético, le
Real et Séville, parmi les quatre finalistes
en Coupe d'Europe cette saison. La domination actuelle des clubs de Liga sur le
Vieux Continent se confirme. Liverpool a
signé un petit exploit jeudi soir à Anfield.
En sortant Villarreal grâce à leur large
succès en demi-finale retour (3-0), les
Reds ont en effet vaincu un club espagnol
cette saison en Coupe d'Europe. Jusqu'ici,
les équipes de la péninsule ibérique
n'avairnt chuté que face à d'autres formations de Liga. Il a fallu attendre la toute
dernière marche avant la finale pour en
voir un céder contre un adversaire qui
ne soit pas espagnol. Ligue des champions et Ligue Europa confondues.
Cela en dit long sur la domination des
clubs de Liga sur la scène européenne. Il appartiendra désormais à Liverpool de priver
l'Espagne d'un nouveau doublé face à Séville en finale de la Ligue
Europa, le 18 mai à Bâle. Pour la Ligue des
champions, les dés sont déjà jetés avec une
finale 100% espagnole. 100% madrilène
même, avec un derby Real-Atlético,
comme en 2014, le 28 mai à Milan.
Il y a deux ans, et l'an passé aussi
d'ailleurs, Séville avait déjà taillé sa
route jusqu'à la finale de la Ligue Europa. Un trio de finalistes identique à seulement deux années
d'intervalle, c'est un cas exceptionnel.

eur du jo
m
ur
ru

Le Barça et le Real
ne sont pas seuls

Cela confirme une tendance
très nette depuis le début de la
décennie actuelle. Entre les finales de Ligue des champions
disputées par le Real (2014, 2016),
l'Atlético (2014,

Fuchs bat un record
de partages sur Twitter
Loin d’être le

joueur le plus
connu de l’effectif
de Leicester, le
tweet du défenseur
des Foxes,
Christian Fuchs,
montrant
l'explosion de joie
de toute l'équipe
lorsqu'elle apprend
qu'elle est
championne
d'Angleterre, est
pourtant devenu le
message le plus
partagé de l'histoire du réseau social pour un sportif. La
publication de Fuch a été partagée plus de 220 000 fois et "likée"
plus de 180 000 fois, alors que l’international autrichien ne
compte «que» 79.600 abonnés sur son compte Twitter.

Une telle domination sur la
scène européenne n'est cependant pas
unique. Elle n'est pas sans rappeler,
par exemple, celle des clubs anglais entre la fin des années 70
et le milieu des années 80,
avec notamment huit fina-

listes (et sept victoires) en neuf éditions de
C1 entre 1977 et 1984. Ou celle des clubs
italiens sur la fin des années 80 et le début
des années 90, avec trois finales 100% italiennes en Coupe de l'UEFA entre 1989 et
1995. Les Transalpins avaient ainsi placé 10
clubs en finale sur 14 possibles durant cette
période. Et neuf en finale de C1 sur dix éditions entre 1989 et 1998. Si impressionnante
soit-elle, la performance des clubs espagnols
n'est donc pas exceptionnelle. À une
époque où les nations comptent plus de représentants dans les coupes européennes
qu'au XXe siècle, elle doit même être relativisée. Cela n'enlève rien à la suprématie actuelle des clubs de la péninsule ibérique sur
le Vieux Continent. Que cela consacre la
Liga comme le meilleur championnat du
moment est un autre débat. Mais la domination des équipes espagnoles sur l'Europe
est une tendance que la saison en cours n'a
fait que confirmer.
IN. Europsort.fr

100.000

Le chiffre du jour

Meilleur buteur de Tottenham cette saison,
l’attaquant Harry Kane
est courtisé par de
grands clubs européens, à l’instar de
Manchester United
et du Real Madrid.
Auteur de 25 buts
cette saison en
championnat, l’attaquant de 22 ans est
proche de signer un
nouveau contrat avec
les Spurs, lui qui verrait
ainsi son salaire passer de
50 000£ (63 000€) à 100
000£ par semaine (127 000€),
selon des informations dévoilées par le
Daily Mail. À noter que l’international Anglais avait signé un
nouveau
contrat
de
cinq ans en
février 2015.

C’est

«presque»

p
o
T

Cela se passe loin du foot

Pas un cas unique

p

Ben Arfa en route pour le Barça

En fin de contrat en juin, le milieu offensif Hatem Ben Arfa quittera
l'OGC Nice malgré l'envie des dirigeants niçois de le conserver. Dans
le viseur de plusieurs clubs européens, l'attaquant français devrait,
selon l'Équipe, prendre la direction du FC Barcelone. En effet, l’entraîneur Luis Enrique verrait Ben Arfa comme une sorte de Pedro
Rodriguez, l’international espagnol qui remplissait à merveille ce
rôle de quatrième homme permettant de faire souffler la MSN mais
qui n’a pas été remplacé il y a un an après son départ vers Chelsea. Le joueur niçois aurait d’ailleurs rencontré les dirigeants
du Barça dimanche dernier, sans toutefois signer le moindre contrat.

Fl o

2016) et le Barça (2011), et celles de Ligue
Europa jouées par le FC Séville (2014, 2015,
2016), l'Atlético (2012) et l'Athletic Bilbao
(2012), l'Espagne totalise pas moins de 11
finalistes en Coupe d'Europe depuis le
début de la saison 2010-2011. Sur 24 possibles. Derrière, l'Angleterre et le Portugal,
avec quatre finalistes chacun sur cette période, paraissent loin. Très loin. Si le Real et
le Barça sont souvent considérés comme les
deux clubs qui tirent l'Espagne vers le haut
en Coupe d'Europe, ils ne sont pourtant pas
ceux qui totalisent le plus de finales sur les
six dernières années. L'Atlético et Séville
sont en effet devant avec trois finales chacun. Le cas du club andalou est particulièrement intéressant. Les Sévillans vont
disputer une troisième finale européenne
consécutive, ce qui n'était plus arrivé depuis
la Juventus avec quatre finales entre 1995 et
1998. À Bâle, Séville visera même un triplé
inédit face à Liverpool.

Altercation verbale
entre Guardiola et
le staff médical
Pep Guardio

la n'est plus vraiment
en odeur de sainteté du
côté du
Bayern Munich ! Selon
Bild, une
nouvelle dispute a opp
osé mercredi
soir l'Espagnol à l'équip
e médicale
du club, au terme du ma
tch face à
l’Atlético Madrid. Pep Gua
rdiola, qui
entretient des rapports
conflictuels
avec certains membres
de la cellule
médicale, aurait ouverte
ment
critiqué leur efficacité,
ce qui a
fortement déplu auprès
des
intéressés, avant l’interv
ention de
Franck Ribéry, pour évit
er une
altercation physique.

5e finale
en 11 ans pour
le FC Séville
Grace à un

nouveau doublé de
l’attaquant français, Kev
in
Gameiro, le FC Séville
a su se
défaire du Shakhtar Don
etsk (31) et décrocher une 3e
finale
consécutive en Ligue Eur
opa.
Déjà quadruple vainque
ur de
l’épreuve (2006, 2007,
2014,
2015), le club andalou
peut
donc accéder à sa troi
sième
finale de suite. Du cou
p, le
double tenant du titre,
qui va
affronter Liverpool le 18
mai à
Bâle, va participer à sa
5e finale
dans cette épreuve en
11 ans !

Pas d'Euro pour
Oxlade-Chamberlain
fait

Encore et toujours blessé, Alex
Oxlade-Chamberlain est forfait
pour l’Euro qui débutera dans
un mois en France. L’international anglais, qui n’a plus joué
depuis une blessure au genou
contractée contre Barcelone le
23 février, devait jouer avec
l’équipe réserve d’Arsenal cette
semaine mais Arsène Wenger a
annoncé qu’il souffrait d’un
nouveau problème au genou.
«J’ai parlé avec Alex et avec
notre staff médical et ils m’ont dit qu’il serait de retour en
juillet. C'est très triste», a indiqué le manager des Gunners.
Le joueur de 22 ans, qui a joué 33 matches cette saison, ne
reviendra pas avant le mois de juillet.