You are on page 1of 22

L’AUDIT DES COMPTES

DE SOGGAI SA
Proposition Technique et
Financière

Préparée par :

Fidu-Inter Audit Guinée

2

A MONSIEUR LE DIRECTEUR GENERAL
SOGGAI SA
DIECKE
YOMOU

Conakry, le 28 avril 2008

Objet : Mission d’audit des comptes
de SOGGAI SA

Monsieur le Directeur Général,
En réponse à vos lettres des 23 et 25 février 2008, nous avons l’honneur de
vous soumettre la présente proposition technique et financière pour assurer
l’audit de SOGGAI SA.
La réalisation de cette mission s’inscrira dans le cadre de l’amélioration de la
qualité de l’information administrative, financière et comptable et de gestion
de votre société. Notre conception de l’audit est de fournir à nos clients un
soutien technique adapté et permanent tout au long de l’exercice. En
retenant notre cabinet pour assurer l’audit des comptes de votre société,
SOGGAI SA est assurée de pouvoir :

Disposer des services d’un cabinet d’audit, de commissariat aux comptes
et d’Expertise Comptable d’une grande réputation en Guinée ;

Utiliser l’expérience d’une équipe de spécialistes ayant une profonde
connaissance des structures privées, publiques et parapubliques en
Guinée ;

Collaborer avec un cabinet qui a une parfaite connaissance de
l’environnement, des activités et des préoccupations des entreprises
guinéennes en général et de votre entreprise en particulier pour avoir
auditer vos comptes pendant les 11 exercices passés..

3 Nous espérons que cette offre de service correspond à votre vision du déroulement d’une mission d’audit et nous serions heureux de pouvoir continuer à travailler ensemble. Seydouba CONTE Associé . Monsieur le Directeur Général. l’expression de notre considération distinguée. Veuillez agréer.

OBJECTIF DE LA MISSION III. EXPERIENCE DU CABINET II. MODALITES D’INTERVENTION V. DEMARCHE D’AUDIT IV. PROPOSITION FINANCIERE .4 SOMMAIRE I.

) La Sphère (IBM) Les Grands Moulins de Guinée Les Hôtels Mariador Nestlé Guinée Office de la Poste Guinéenne (O. de commissariat aux comptes et d’audit dans les moyennes et grandes entreprises opérant dans tous les domaines d’activité en Guinée.-ONAH) Agence de la Navigation Aérienne (A.) Institut de Recherche Agronomique de Guinée (I. 1. UNE PARFAITE CONNAISSANCE INSTITUTIONNEL DES ENTREPRISES PUBLIQUES ET PRIVEES DU CADRE GUINEENNES Notre Cabinet a réalisé des missions d’expertise-comptable.G.  une expérience pertinente de Deloitte & Touche Côte d’Ivoire.G.A. EXPERIENCE DU CABINET Fidu-Inter Audit Guinée vous propose l’association de deux compétences complémentaires :  sa parfaite connaissance du cadre institutionnel des entreprises guinéennes publiques et privées .P.1.) .A.S.P.R.S.N.) Banque Islamique de Guinée (BIG) Compagnie des Eaux Minérales de Guinée (Eau Coyah) Soggaï Société Générale des Banques en Guinée Etoile Auto Guinée (Nissan) Friguia International Technic Services (I.5 1. Nous citons en exemple les entreprises et sociétés suivantes :                Administration du Secteur Pétrolier (A.T.

B. 1. .D.T. UNE EXPERIENCE PERTINENTE Deloitte & Touche a mené plusieurs missions de commissariat aux comptes et d’audit.) Société Guinéenne d’Hôtellerie et d’Investissement (SGHINOVOTEL) AZ . au Gabon. Le cabinet est déjà intervenu en Guinée. Papeterie Centrale Sakoba Résidence 2000 Savonnerie Alpha Savonnerie Sogecile. au Rwanda et au Burundi. au Niger. en Sierra Leone et plus récemment au Tchad.) Société des Bauxites de Dabola Tougué (S. Il a également réalisé de nombreuses missions dans le secteur parapublic :     Compagnie pour le Développement des Textiles en Côte d’Ivoire Caisse de Stabilisation et de Soutien des Prix des Produits Agricoles de Côte d’Ivoire Société Ivoirienne de Raffinage Loterie Nationale de Côte d’Ivoire.Corporation Sofig Soloprimo Caddelle Bati-Service Atout Service Intercel-Guinée Notre cabinet à mis en place la structure des prix pétroliers en Guinée.C.2. Service National d’Aménagement des Points d’Eau (SNAPE) Société Africaine de Production Industrielle (SAPRI) Sotelgui Société Aurifère de Guinée (SAG) Société Bernas de Guinée (SOBERGUI) Société de Commerce et de Financement (S.6                      Petrogui.F.

.7 2. la sincérité et l’image fidèle des comptes préparés et arrêtés par la Gérance en respectant les normes de diligences généralement admises au plan international et les règles générales de contrôle édictées par l’Acte Uniforme du Droit des Sociétés Commerciales et du GIE.OBJECTIF DE LA MISSION La mission d’audit consiste à vérifier la concordance des comptes sociaux avec la comptabilité générale et à contrôler la qualité des informations fournies dans les documents financiers. L’auditeur devra exprimer son opinion sur la régularité.

Planification préliminaire Une planification efficace de nos travaux a pour objectif de nous permettre d’acquérir un degré de certitude raisonnable que chaque erreur potentielle. n’a pas occasionné d’inexactitude significative dans les états financiers.2. séparément ou par effet cumulatif.8 3.1. 1. PRISE DE CONNAISSANCE GENERALE ET ADAPTATION DE LA STRATEGIE D’AUDIT 1. Evaluation des risques Cette étape nous conduira à : . DEMARCHE D’AUDIT RETENUE Notre expérience nous conduit à vous proposer une approche d’audit se fondant principalement sur l’organisation d’un planning qui implique une intervention en 3 phases :    prise de connaissance générale et adaptation de la stratégie d’audit évaluation des systèmes et procédures de contrôle interne vérification détaillée des comptes Ce type d’approche qui privilégie l’étude du contrôle interne permet aux auditeurs de jouer un rôle actif dans l’amélioration des procédures. PHASE I.

les risques majeurs identifiés d’autre part. EVALUATION DES SYSTEMES ET PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE Cette phase s’inscrit dans l’objectif :  d’identifier les insuffisances des procédures actuelles en vue de proposer les correctifs et adaptations nécessaires. L’évaluation du système comptable sera basée sur la notion de flux d’informations financières et comptables qui repose sur les éléments suivants : a) les systèmes de capture (ou saisie) de l’information financière et comptable dès la «naissance» de celle-ci. est garante de l’efficacité des travaux d’audit qui seront effectués. nous identifierons puis évaluerons les différentes éditions comptables en termes de pertinence et d’adéquation avec les besoins du traitement. b) le traitement de cette information (y compris informatique) depuis sa génération jusqu’aux états financiers.1. prenant en considération les caractéristiques du client d’une part. Il s’agit pour l’essentiel : . Cette approche. A ce niveau. PHASE 2. Evaluation du système comptable Les opérations sont présentées dans les états financiers par l’effet d’un système comptable grâce auquel elles sont enregistrées selon les règles et les principes comptables. des caractéristiques du système comptable.9  apprécier l’environnement général du contrôle interne  Identifier les zones de risques spécifiques sur la base de notre compréhension du fonctionnement de la société telle qu’acquise lors de l’étape précédente  définir une approche détaillée d’audit tenant compte de l’environnement général de contrôle interne. 2. de l’appréciation des risques d’erreur identifiés.

nous déterminerons l’aptitude des contrôles existants à assurer que seule les opérations valides sont comptabilisées.  des contrôles d’exactitude : Pareillement.2. Les contrôles sont ceux qui sont mis en œuvre. clients) des registres légaux. 2. que l’on se situe dans un environnement informatisé ou non.  des contrôles d’existence : Même si l’existence des opérations inscrites peut être vérifiée. Evaluation des procédures de contrôle L’objectif de cette évaluation consistera à s’assurer que les contrôles existants permettent effectivement :  d’éviter que des erreurs ou irrégularités parviennent jusqu’aux états financiers (contrôles préventifs)  de détecter les erreurs ou irrégularités figurants dans les comptes (contrôles détectifs) L’objectif ainsi défini devra nous permettre d’évaluer les contrôles généraux. c) le système de référenciation des pièces justificatives et leur classement (archivage) d) la fiabilité des procédures spécifiques à l’établissement des états financiers.10      du répertoire des comptes selon le plan comptable existant des différents journaux des grands livres des différentes balances (fournisseurs. même si l’exactitude des opérations inscrites peut habituellement être vérifiée à partir des montants comptabilisés. nous déterminerons si les contrôles en . Il s’agit notamment :  des contrôles d’exhaustivité : Nous déterminerons l’efficacité et la pertinence des contrôles en place pour assurer l’inscription de toutes les opérations (dans leur intégralité) non seulement au moment où celles-ci sont générées mais aussi lors de leur acheminement vers le grand livre et les états financiers.

par nos conclusions sur l’évaluation de l’environnement et des contrôles internes. Nous évaluerons ce type de contrôle essentiellement au niveau des stocks. Nous devons donc déterminer si la séparation des tâches permet efficacement d’éviter que des erreurs se produisent ou passent inaperçues. sont en mesure :  d’engager SOGGAI SA à procéder à une transaction  d’accepter ou de verser une contrepartie  d’entrer des données d’échange dans les systèmes traitement (par exemple.  des contrôles internes d’autorisation : Il est souhaitable de faire des contrôles internes d’autorisation pour s’assurer que les opérations sont réalisées conformément aux directives ou instructions de la direction.  des mesures de protection : Ces mesures sont conçues pour éviter que les biens meubles de valeur reçus ou produits par SOGGAI SA ne soient égarés ou détournés. de par leurs fonctions. de VERIFICATION DETAILLEE DES COMPTES Notre approche de vérification des comptes sera fortement conditionnée. eu égard à différents échanges. sauf dans les cas de collusion entre deux ou plusieurs employés ou services. l’autorisation occupe une place importante dans ces directives. nous tenons compte des employés ou services qui. Quand nous évaluons le degré de séparation des tâches eu égard à un échange particulier ou le degré d’incompatibilité des tâches.11 vigueur SOGGAI SA permettent d’assurer que les opérations valides sont inscrites correctement. du patrimoine immobilier et des actifs financiers. service de la comptabilité).  la séparation des tâches : Est une condition d’efficacité de nombreux contrôles internes. Dans de nombreux cas. PHASE 3. en terme d’étendue. Elle sera articulée autour de méthodes essentielles :  l’examen analytique de validation  les sondages détaillés des soldes .

Comptes financiers  Revue des opérations de caisses et banques de la période . 3. Il s’agit. pour une population donnée. à examiner directement les éléments probants relatifs aux différents montants qui la composent. Compte tenu de la spécificité des comptes de SOGGAI SA.  Examen des rapprochements bancaires à la date du bilan et suivi des montants en suspens. etc. de sélectionner certaines composantes de la population. nos travaux porteront sur tous les soldes des comptes de façon exhaustive.2. à l’aide d’une technique d’échantillonnage appropriée.1. puis d’examiner les justificatifs pour ces composantes. analyser les séquences temporelles . Examen analytique de validation Nous procéderons à l’examen analytique des comptes afin de vérifier leur cohérence d’ensemble et pour identifier les anomalies apparentes nécessitant des investigations approfondies.12 3. pour nous permettre de conclure à l’existence ou à l’absence d’inexactitudes significatives dans cette population.  Analyse des encaissements et des décaissements significatifs . Ce type de travaux consiste à :    analyser les corrélations devant exister entre éléments du compte de résultat et du bilan . Nos travaux porteront sur les aspects suivants : Clients Nous procéderons à :  L’examen des règlements intervenus après la clôture  L’examen des factures en instance. expliquer les écarts entre données comptables et budgétaires. Fournisseurs . Sondages détaillés des soldes L’objectif des sondages détaillés des soldes consiste.

Créditeurs divers Nous nous assurerons que les soldes sont correctement évalués.  Un rapport sur les procédures de contrôle interne et nos propositions d’amélioration du système. Charges Nous examinerons la validité des dépenses effectuées en nous appuyant sur les pièces justificatives. Nous vérifierons notamment le respect de la règle de séparation des exercices (cut-off). Produit Nous nous assurerons que toutes les factures émises sont effectivement reflétées dans les comptes de SOGGAI SA. Nous vérifierons le respect des règles de séparation des exercices (cut-off). . Conclusions de nos travaux Nos conclusions feront l’objet des rapports suivants :  un rapport général comportant notre opinion .13 Nous procéderons notamment à l’examen détaillé des soldes. Engagements hors bilan Recherche des engagements non comptabilisés au moyen des confirmations reçues des tiers ou par la consultation des tiers sur place.

Seydouba Conté dispose d’une solide expérience dans la conduite de missions de grande envergure auprès du secteur privée et des sociétés publiques et parapubliques. Expert-Comptable Agréé. Seydouba CONTE assurera la responsabilité générale des interventions de notre cabinet ainsi que la revue indépendante de la qualité des travaux et des rapports émis. Abass FOFANA membre de l’équipe d’audit du cabinet FIDU-INTER AUDIT GUINEE. . Principaux intervenants L’équipe qui intervient sur la présente mission a été constituée en tenant compte de l’adéquation de son expérience avec les exigences de la présente mission. avec plus de 25 ans dans la profession. Commissaire aux Comptes près la Cour d’Appel de Conakry.14 4. LES MODALITES D’INTERVENTION 4. Nos principaux intervenants sont les suivants : Seydouba CONTE. Il sera chargé de l’évaluation des systèmes de procédures de contrôle interne et de la vérification détaillée des comptes.1. associé du Cabinet Fidu-Inter Audit dont il est le Cogérant. qui interviendra comme collaborateur au cours de la mission.

HONORAIRES Nous vous proposons des honoraires pour la réalisation de cette mission d’un montant forfaitaire annuel global de 10 000 000 GNF. . Ce prix comprend toutes les prestations qui sont la conséquence nécessaire et directe de la mission.15 5. Le règlement se fera en une seule fois à la remise du rapport définitif. objet de la présente offre.

16 CURRICULUM VITAE DES INTERVENANTS .

17 CURRICULUM VITAE Prénom et Nom Nationalité Expérience professionnelle Seydouba CONTE Guinéenne Plus de 25 ans FORMATION  Diplôme d’Etudes Comptables Supérieures (DECS) (Certificats économique.  Trois (03) ans au sein d’une Banque à Paris en qualité : 1) de Responsable des comptes bancaires. juridique et comptable) à Paris.  Cycle de Doctorat en Droit et Economie Bancaires (DESS) l’Université de Paris I-Panthéon Sorbonne à Paris. Option Gestion à l’Université de Paris I-Panthéon Sorbonne à Paris. financière et économique :  Quatre (04) ans au sein d’un Cabinet d’Avocats en qualité de Chef Comptable à Paris. à EXPERIENCE PROFESSIONNELLE Seydouba CONTE a plus de 25 ans d’expérience comptable.  Maîtrise en Droit des Affaires. La mission consistait à prendre en charge la responsabilité d’une équipe qui assurait : .

18 . optimiser et fiabiliser les procédures de contrôle interne. .L’optimisation. Seydouba CONTE est Expert-Comptable Agréé par l’Ordre des Experts-Comptables de la République de Guinée et Commissaire aux Comptes près la Cour d’Appel de Conakry. fiscal et social. motivation…). technique (gestion de la qualité) organisationnel (optimisation des procédures)… Cinq (05) ans au sein de Cabinets d’Expertise Comptable et de Commissariat aux Comptes. - Responsable des équipes de réviseurs intervenant auprès des PMEPMI et de grands groupes Français aux dimensions internationales.La création des comptes . Arthur Andersen) en qualité de chef de mission d’abord puis en qualité de Directeur de mission. la fiabilité de la gestion des comptes. juridique. La responsabilité était assurée aux plans humain (animation. - Superviseur des travaux des comptables de sociétés Depuis 1989. concevoir et mettre en œuvre ensuite développer. Le service agissait comme un support aux différentes fonctions de la banque. 2) d’Analyste financier et économique La mission consistait en une assistance technique tant auprès de la Direction Générale que de la Direction financière (analyse et validation des études spécifiques. en qualité de chef de mission et de Directeur de mission à Paris   - Participation à des missions conjointes avec des Cabinets AngloSaxons (Price Waterhouse. des projets d’investissement et de leur rentabilité de la clientèle entreprise et de la clientèle privée). 3) de Directeur de l’audit interne La mission consistait à animer une équipe. - Gestionnaire de portefeuilles d’entreprises sur les plans comptable.

. La mission consistait à vendre les actifs de l’hôtel pour payer le passif. La mission a consisté à évaluer la gestion de l’entreprise. Seydouba CONTE dirige actuellement un cabinet d’audit qui emploie vingt cinq (25) personnes.  Il a été chargé du redressement judiciaire de la société FRIGUIA. ses potentialités et à faire des propositions de schémas de privatisation. notamment la dette envers le personnel et à clôturer les opérations de liquidation en vue d’une reprise par l’état. les institutions internationales de financement et des partenaires privés.19  Il a assuré la liquidation du Grand Hôtel de l’Indépendance Novotel. La mission a consisté à assurer la continuation de l’activité de FRIGUIA et à proposer un plan de réorganisation et d’apurement du passif de l’entreprise dans le cadre de l’assainissement de sa gestion et d’une ouverture de son capital à de nouveaux partenaires.  Il a procédé à l’audit de la société SOGUITRO.

1994-mars 1995 : Stage de formation à la Direction Nationale du Budget. A CE TITRE IL A PARTICIPÉ À DIVERSES MISSIONS D’AUDIT ET DE COMMISSARIAT AUX COMPTES EFFECTUÉS PAR FIDU-INTER AUDIT OU DELOITTE & TOUCHE. FORMATION PROFESSIONNELLE : Oct. . FOFANA EST EMPLOYÉ AU CABINET FIDUCIAIRE INTERNATIONALE AUDIT GUINÉE CORRESPONDANT DE DELOITTE & TOUCHE CÔTE D’IVOIRE. Mai 1997-mars 1999 Stage de formation au Cabinet Fidu-Inter Audit Guinée Correspondant de Deloitte & Touche Côte d’Ivoire. Juin 1995 : Séminaire sur la passation des marchés pour les projets financés par la Banque Mondiale. EXPERIENCE PROFESSIONNELLE : 1999 : MR.20 CURRICULUM VITAE Nom et Prénom : FOFANA Abass Fonction : Senior Nationalité : Guinéenne FORMATION ACADEMIQUE : Mars 1994 : Maîtrise en Economie à la Faculté de Droit Sciences Economiques et de Gestion à l’Université de Conakry – Guinée.

 H.  SOPROCHIM (Société de Production Chimique) exercices 1996 et 1997 .02/2674.A.C. Informatique Nouvelle Technologie Audio Visuelle) exercices 1998 et 1999 .1997 et 1998 .M.  SOFIG SA (Société Financière et Industrielle du Golf) exercices 1996. (Programme Alimentaire Mondial) Audit des Procédures et Comptes des Projets PAMGUI 2469.  S.L.N. SA (Compagnie des eaux Minérales de Guinée) exercice 1997.A.G. (Les Hôtels Mariador) exercices 1999 et 2000. SA (Société de Commerce Financement) exercices 1997 et 1998 .  A.  P. (Société Bernas de Guinée) Missions d’Assistance Comptable :  SODIL SARL (Société Guinéenne d’Edition et de Distribution de Livres) exercice 1996 .E. SA (Agence de la Navigation Aérienne) exercice 1997.  SOBERGUI SA exercice 2002.F. SA (Etoile Auto Guinée) exercices 1997 et 1998 .21 MISSIONS D’AUDIT :  C.  BINTTA (Bureautique. et de .01/4195/4014.  E.A.G.M.

excel.  PHARMACIE MANQUEPAS exercices 1999 et 2000 .  COPLAGUI SARL (Compounds Plastique de Guinée) depuis 2000 . écrit et parlé Anglais : lu et parlé sommairement. 2001 et 2002. . et Monsieur Fofana Abass a été chargé spécialement de la détermination des valeurs de l’actif immobilisé de la Société Bernas de Guinée (Sobergui SA) à la restructuration de cette dernière au 31/08/02 et de l’établissement des états financiers de ladite société au 31/05/03 ainsi que du bilan d’ouverture de la nouvelle société au 1er/06/03.  IMPRIMERIE OFFSET exercices 2000. Monsieur Fofana Abass est responsable de la comptabilité des sociétés ci-après : Juillet 2002 :  EGERIT SARL (Entreprise Générale d’Etudes et de Réhabilitation Téléphonique) exercices 1998 et 1999.22 Parallèlement à ces travaux. Connaissance des logiciels : Ordi-compta. Langues étrangères : Français : lu.