You are on page 1of 87

Lycée 1

PHYSİQUE

2015 – 2016

Lycée 1

physique

CHAPITRE I
LA NATURE DE
LA PHYSIQUE

1

Lycée 1

physique

CHAPITRE I

LA NATURE DE LA PHYSİQUE
I) QU’ EST-CE QUE LA PHYSIQUE ?

1 définition
La physique est l'étude scientifique de la matière et de l'énergie et comment elles
interagissent les unes avec les autres.
La physique traite principalement la partie non-vivante de la nature..
La physique forme la base de la plupart de la technologie présente et future.
. Les physiciens aiment poser des questions. Ils essayent de trouver des réponses pour
presque tous les phénomenes;

La personne qui étudie les domaines de la physique s'appelle un physicien. Les
physiciens étudient des objets aussi petits que des atomes et aussi grands que des
galaxies. Ils étudient les natures de la matière, l’énergie et comment elles sont reliées
entre elles.

2. Les branches de la physique
La physique est un domaine d'étude divers et afin de la comprendre , des scientifiques
ont été forcés de concentrer leur attention sur un ou deux domaines plus petit de la
discipline.
La physique couvre tellement de domaine, qu’elle est divisée en plusieurs champs
spécifiques d'étude.

Acoustique (son et l'audition)

Electricité et magnétisme

Mécanique

Nucléaire et la physique moderne (quantique, nucléaire, Astronomie, la relativité et
de la matière condensée)


Optique (Lumière et Vision)
Thermodynamique.

2

Lycée 1

physique

3. La Physique et d'autres secteurs scientifiques
La physique peut être considérée comme la plus fondamentale des sciences.
Plusieurs parties de la biologie, de la chimie, de la géologie et de la technologie
emploient la physique.

4. La méthode scientifique
La méthode scientifique a été premièrement présentée par Galilée. Toutes les branches
de la science devraient employer la méthode scientifique pour avoir ainsi une solution à
un problème.
La première étape de la méthode scientifique est d'avoir un problème.
Une fois que le problème est énoncé, le scientifique commence à observer.
Des théories scientifique sont principalement examinées a partir de l'observation et
acceptées, rejetées, ou sont modifiées principalement en raison des données de
l'observation.
Il y a deux types de base d'observation : quantitative et qualitative.
a) L'observation qualitative
Les observations qualitatives sont celles qui sont faites en employant nos cinq sens.
Quand quelqu'un dit que « l'eau dans la bouilloire est chaude » la personne dit ce
rapport selon son observation à partir de la vapeur sortant ou en touchant l'extérieur du
recipient.
Dans des observations qualitatives le but est une description complète et détaillée. Le
chercheur peut seulement savoir approximativement à l'avance ce que il recherche. Le
chercheur est l'instrument recueillant les données.
b) L'observation quantitative
Les observations quantitatives sont celles qui sont faites en utilisant un instrument de
mesure. Quand quelqu'un dit que « l'eau dans la bouilloire est à 80°C », il le dit selon sa
mesure faite en utilisant un thermomètre.
Le chercheur utilise des outils, tels que les questionnaires ou l'équipement pour
rassembler des données numériques. Les données sont sous forme de nombres et de
statistiques et elles sont objectives. Les données quantitatives sont plus efficaces, et
sont capable d’évaluer des hypothèses, mais peuvent manquer quelques détails.


3

et qui change suivant la variable indépendante. Une bonne hypothèse est un rapport que l’on peut verifier et qui peut permettre une prévision. Les données rassemblées pendant l’expérience devraient être enregistrées et organisées pour avoir un rapport de conclusion.Les variables qui ne sont pas changées s'appellent les variables commandées. dépendante. il « rassemble des données » également. La conclusion peut se terminer en donnant des indications pour les prochains essais. L’ hypothèse Une hypothèse est une tentative d’énoncé qui propose une explication possible à un certain phénomène ou événement.La variable dépendante est la variable qui est observée. La conclusion La conclusion de projet est un résumé des résultats de l'expérimentation et un rapport de la façon dont les résultats se relient à l'hypothèse. 4 . -La variable indépendante est la variable qui est manœuvrée (changée) exprès. . L’ expérience La prochaine étape vérifie l'hypothèse en exécutant une expérience avec les variables appropriées. Une fois que les données sont rassemblées il est temps d’émettre une « hypothèse ». et commandée.Lycée 1 physique Tandis que le scientifique fait des observations. Il y a trois genres de variables qui sont nécessaires a être identifiées dans une expérience : indépendante. . Les raisons pour lesquelles des résultats expérimentaux sont contraires au hypothèses sont incluses.

Lycée 1 physique  5 .

vitesse. « Le SYSTÈME INTERNATIONAL DES UNITÉS ». le SI. pascal. 6 . SI en abrégé.) mais peuvent toujours être exprimées à partir des unités de base.. Des quantités physiques sont habituellement exprimées par des symboles. Temps. a) Unités de base A ce jour. est constitué de sept unités de base (entre parenthèse le symbole qui la représente de façon unique) : Il y a sept unités de base du SI : Grandeur de base Unité SI de base Nom Symbole Nom Symbol e longueur l mètre m masse m kilogramme kg temps.Lycée 1 physique II/ GRANDEURS PHYSIQUES ET UNITES 1) Les quantités de base et dérivées et leurs unités dans la physique Une quantité physique est une propriété physique caractérisant un certain aspect de la nature qui peut être mesuré ou calculé.. Ils ont un nombre-qui montre la grandeur.. Les unités d'une valeur énoncent la norme à laquelle le nombre sera comparé. durée t seconde s courant électrique I. Six d'entre elles sont employés dans la physique et la septième est employée dans la chimie. becquerel. énergie sont juste quelques exemples des quantités physiques. la température. le Système International d’unités. définit sept (7) quantités de base. . i ampère A température thermodynamique T kelvin K quantité de matière n mole mol intensité lumineuse Iv candela cd b) Les unités dérivées Les unités dérivées sont nombreuses et viennent compléter les unités de base. Elles peuvent avoir des noms spéciaux (hertz. La physique exprime tout dans l'univers à partir de ces quantités de base. Ces quantités sont considérées pour être les bases de la physique.

Q : coulomb (C = A. W : joule (J = N. R : ohm (Ω = V/A) l'inductance.s) la puissance. Quelques exemples d'unités dérivées: Grandeur Unité la différence de potentiel.. Enfin.m) l'induction magnétique. on a recourt à des préfixes. chaque grandeur peut avoir à couvrir une vaste étendue de valeurs. H : ampère par mètre (A/m) la conductance électrique. P : watt (W = J/s) l'énergie.Lycée 1 physique Il est aussi à noter que ces unités sont reliées entre elles pour former un système cohérent.m-3 le volume : V m-3 la force : F newton (N) le couple : M N. U : volt (V = W/A) la capacité électrique. L : henri (H = Wb/A) la quantité électrique. E : volt par mètre (V/m) le champ magnétique.m la pression : p pascal (Pa) la fréquence : υ hertz (Hz) la vitesse de rotation (tr/min) 7 . B : tesla (T = Wb/m2) le champ électrique. G : siemens (S = A/V) la masse volumique : ρ kg. Pour éviter d'avoir à utiliser des facteurs multiplicatifs ou des valeurs avec un grand nombre de zéros. C : farad (F = C/V) la résistance électrique.

Lycée 1 physique Les préfixes du SI Facteur Préfixe Symbole 1012 téra T 109 giga G 106 mega M 103 kilo k 102 hecto h 101 déca da 10-1 déci d 10-2 centi c 10-3 milli m 10-6 micro µ 10-9 nano n 10-12 pico p 8 .

. heures. vous comparez des quantités entièrement différentes ou faites des calculs pour avoir votre résultat. etc. énergie et etc. Une quantité scalaire n'a aucun composant directionnel. Dans leurs expériences ils font des mesures pour rassembler des données. m = 1 kilogramme t = 24 seconde V = 220 volts par exemple 2) La quantité vectorielle Elle est définie comme une quantité qui a une grandeur et une direction. Un vecteur a une grandeur et une 9 . température. etc. IV) CLASSIFICATION DES GRANDEURS PHYSIQUES La plupart des quantités physiques produites dans la physique sont des quantités de grandeur scalaire ou vectorielle 1) La quantité scalaire Une quantité scalaire est définie comme une quantité qui a seulement la grandeur. jours. Ces quantités sont représentées par une flèche appelée un vecteur. Par exemple. volume.Lycée 1 Physique III ) LES MESURES Quand les physiciens travaillent sur des quantités physiques. les unités de temps (minutes. densité. Vous comparez les quantités de la même dimension. Il y a deux types de mesure : Direct et indirect. tel que mesurer la distance couverte dans un intervalle de temps pour trouver la vitesse d'un objet mobile. seulement la grandeur.) représentent une quantité de temps seulement et n'indiquent rien de la direction. Ils doivent utiliser les appareils de mesure appropriés. etc.….…. Vous utilisez l'appareil de nécessaire dans votre mesure. 1. 2. masse. Les exemples typiques des quantités scalaires sont temps. ils font des expériences. un chronomètre pour le temps. La mesure directe La mesure directe consiste à mesurer exactement la chose que vous cherchez à déterminer. une balance pour la mesure de masse . La mesure indirecte La mesure indirecte signifie que vous mesurez quelque chose en mesurant autre chose. telle qu'employer un bâton de mètre pour la longueur.

indépendant. hypothèse. quantitative. force. le même type. scalaire.Lycée 1 Physique direction. vecteur. EXERCICE DE PHYSIQUE . voltmètre. conclusion . 1) La différence de potentiel est mesurée par………………… 2) La masse est une grandeur………………. direct. géologie. physique. optique. de base. galileo galilei. Les quantités scalaires ont seulement une grandeur. dérivée. systématique. une grandeur et une direction. dépendant. incertain.Complète avec : Qualitative. physiciens. En comparant deux quantités de vecteur de. radioactivité. météorologie. La direction indique comment le vecteur est orienté relativement à un certain axe de référence. 3) La science qui étudie la matière et l’énergie est appelée……………. données. indirect. Des exemples de quantités vectorielles sont : déplacement. thermomètre. poids etc. vitesse.CHAPITRE 1 A. accélération. vous devez comparer la grandeur et la direction. Par exemple : Une voiture se deplace vers l'Est à 50 km/h => Direction= Est Nombre =50 Unité : km/h: Un objet pèse 600N => Direction : En bas Nombre : 600 Unité : N Les quantités vectorielles ont deux caractéristiques. vous devez seulement comparer la grandeur. Pour des grandeurs scalaires. chaleur. 10 .

B/ Dire si les phrases suivantes sont vraies ou fausses.. s’appelle……………. ……… 11 ..telles la longueur.. 13) L’étude des phénomènes atmosphériques s’appelle………………………. Ce type de mesure s’appelle mesure………………………….. 7) Nous utilisons nos sens pour une observation……………………………. 6) La branche de la physique qui étudie le comportement de la lumière dans différents support à travers des corps transparents. la puissance..… est un exemple de mesure…………………………… 11) Les grandeurs qui ont une direction sont des grandeurs…………………… 12) Nous devons mesurer le déplacement et le temps pour avoir la vitesse d’une voiture.et elles sont la combinaison de grandeurs……………. 5) La méthode scientifique a été appliquée la 1ère fois par………………. sociale sur la relation entre l’homme et son b) La masse est une grandeur vectorielle et est dirigée vers le centre de la terre. la masse. le temps. 10) Mesurer la fièvre d’un patient avec un ………………………. Puis corriger les phrases fausses. l’accélération. a) La physique est l’étude environnement………. 9) Les grandeurs telles l’énergie.Lycée 1 Physique 4) L’application de la physique qui étudie la terre est appelée…………. 8) Une tentative d’explication possible d’un phénomène ou d’un événement est appelée…………………. la vitesse sont des grandeurs…………………….

Utiliser un aimant pour rassembler des aiguilles dispersées. 8.Lycée 1 Physique c) La branche de la physique qui étudie les propriétés magnétiques de la matière est appelée magnétisme.------------e) Einstein fut la première personne à introduire la méthode scientifique.Ecrire les évènements ou objets ci dessous dans la branche de la physique correspondante 1. 6. __ _ k) Les grandeurs vectorielles ont une direction. _ _ _ _ _ _ _ _ C. 5. 9. 4. _ _ _ _ _ _ _ _ _ l) Les grandeurs vectorielles sont représentées par les lignes brisées. Regarder une fourmi à travers de magnifiques lunettes. Une balle de billard en mouvement entre en collision avec une autre balle et cause son mouvement. 12 . ------------f) Dans la mesure de la vitesse d’un objet. Un réfrigérateur refroidit les objets qui s’y trouvent à l’intérieur. le temps est la variable indépendante. La cause est toujours liée à l’expérimentateur. _ _ _ _ _ i) On peut mesurer la hauteur d’un building avec un voltmètre._ _ _ _ _ _ g) La calorie est l’unité SI de l’énergie. la puissance et l’énergie sont des exemples de grandeur de base. Une centrale nucléaire utilise l’uranium comme combustible. -------------d) Les observations qualitatives dépendent de nos sens._ _ _ _ _ _ _ _ h) Le travail. tandis que le déplacement est la variable dépendante. Utilisation du microscope pour voir les cellules des plantes. Les lampes fluorescentes produisent de la lumière et on utilise une boussole pour trouver notre direction. 7. Les poulies servent à soulever les lourdes charges. 3. 2. _ _ _ _ _ _ _ j) S’il y a une erreur dans la mesure. Une infirmière mesure la fièvre d’un patient avec le thermomètre.

Observations qualitative quantitative Le temps est nuageux aujourd’hui La police dit que je conduisais à 130 km/h La soupe est très chaude Je ne peux pas voir nettement les objets éloignés L’enfant fait une fièvre de 39°C Le vent souffle avec une vitesse de 20 m/s Le téléphone a sonné 5 fois J’ai apporté 2 kg de pommes hier Cette soupe au piment est piquante Il y a 20 minutes avant la fin de cette leçon Il fait très froid dehors 13 . L’énergie est produite sur le soleil par des atomes d’hydrogène. 11. Mettre une croix dans la bonne colonne pour chaque observation.Lycée 1 Physique 10. Branche Événement ou objet Mécanique Electricité Magnétisme Optique Les ondes Thermodynamique Physique nucléaire D/ Ci-dessous se trouve une liste d’observation qualitative et quantitative. La musique parvient à mes oreilles.

Lycée 1 Physique Nous avons besoin de 20 mn de tissus 14 .

Candela 9. volt 5. résistance d. longueur c. kilogramme 11. tension électrique k. kg/m3 7. m/s2 14. & 10. & 9. pression a. & 7. Dire si ce sont des grandeurs de base ou dérivée. Pascal 12. & 14. température m. kelvin 3 & 4. & 13. courant électrique j. charge électrique i. temps g. densité (masse volumique) o. & 6. coulomb 6. Grandeur Uni té 1. puissance b. Newton 8.Lycée 1 Physique E/ Compléter les grandeurs suivantes avec leur unité. masse h. ohm 15. seconde 2 & 3. & 8. énergie l. & R e l a t i o n De base / dérivé e 15 . & 11. accélération f. & 12. & 5. résistance électrique e. watt 4. intensité lumineuse n. & 15. mètre 13. joule 10. ampère 1 & 2.

Lycée 1 Physique CHAPITRE 2 LA MATIERE ET SES PROPRIETES 16 .

les solides 2. L’espace vide entre les molécules est minimal. Les connaissances en physique étant toujours limitées. il est possible de les diviser en 4 groupes : 1. Les observations et les expériences récentes démontrent la présence d’un 4ème état nommé « plasma ». les connaissances antérieures peuvent être annulées ou modifiées.les gaz 4.Les états de la matière a. Leur masse. En les observant d’un point de vue générale. il sera possible de faire des changements dans le classement de la matière. ces molécules ne se déplacent pas à l’intérieur de leur volume qui leur est consacré.L’état liquide 17 . Sauf quelques exceptions. les observations peuvent se développer.L’état solide C’est un état dont les molécules s’attirent avec une très grande force et qui vibrent à leur place. Par conséquent.Lycée 1 Physique CHAPITRE II : LA MATIERE ET SES PROPRIETES I. on peut dire qu’elle n’existe pas. on peut accepter aussi la présence d’autres états de la matière dont on ignore encore l’existence. Donc les solides ne sont pas coulant (fluide). Il existe un nombre infini de sortes de matière. b. leur volume et leur forme sont invariables.le plasma Mais comme la connaissance des sciences s’accroît dans le temps.LA MATIÈRE ET SES DIFFÉRENTS ÉTATS 1/ Qu’est ce que la matière ? La matière est tout ce qui se trouve autour de nous et dans l’espace. 2.les liquides 3. il convient de les classer selon leurs propriétés communes.

Ils sont incompressibles. dans lesquelles il y a une grande pression. Ainsi le plasma est un ensemble de particules chargées d’électrons libres négatives et de noyaux positives. à des hautes températures ou soumis à des grandes pressions. La deuxième sorte de plasma est obtenue à des températures entre 2000 et 10000°C. Il existe beaucoup d’espace entre les molécules. Mais l’ensemble est électriquement neutre. les molécules vibrent et peuvent se déplacer un peu. Si non. Mais il est un bon conducteur électrique. D’où les molécules font des mouvements indépendamment. Ils sont coulant (fluide). c’est prendre des électrons ou céder des électrons. On peut exprimer que le plasma est le gaz ionisé. Selon la quantité de molécules de gaz ionisés. Les gaz. on pense que le plasma existe dans les planètes comme Jupiter.L’état gazeux Les forces d’attraction entre les molécules sont très petites. Si on leur fait subit une force pressante. c’est pourquoi on peut dire qu’ils sont coulants (fluide). perdent leurs électrons. Dans la première.L’état plasmique C’est un état qui n’est rencontré fréquemment. Ils ont un volume propre mais pas de forme précise.Lycée 1 Physique Les forces d’attraction entre les molécules n’étant pas si grande comme celles qui existent dans les solides. le pourcentage d’ionisation est très élevé car l’ionisation se passe à des températures très hautes (des millions de °C). d. Ils ont une masse précise mais ils n’ont pas de volume et de forme propre. ils sont indifférents à l’action d’un aimant. c. Il y a des espaces vides très petits entre leur molécules. Puisque le plasma est obtenu avec des grandes pressions. Ils prennent la forme des récipients qui les contiennent. il existe deux sortes de plasma. « Etre ionisé ». Ainsi le pourcentage d’ionisation est 50% (la moitié du gaz est ionisé). Donc ils sont compressibles. on ne peut pas arriver à une pression si grande dans les conditions de laboratoires de notre jour. 18 . leur volume diminue.

Et finalement. il est utilisé dans la stérilisation des produits alimentaires. Surtout les lunettes.Lycée 1 Physique On peut observer l’état plasmique dans les étoiles. Autour de notre Terre. les verres et les appareils d’optique. la couche appelée « ionisphère » est en état plasmique. * Propriétés commune à toute la matière : 1ère activité : remplir les cases vides du tableau Nom de la Couleur Masse Volume Forme Odeur Goût coulant Matière Bonbon (sucre) + + + + Eau de Cologne + + + - Air - + + + + Pain Lait  D’après le tableau. quelles sont les propriétés commune de ces matières ?  Est-ce que ces propriétés communes sont valables pour toute la matière de la nature ? Y-a-t-il des matières qui ne possèdent pas ces propriétés ? 19 . On dit que 96% de l’Univers est à l’état plasmique. il est utilisé aussi dans l’illumination (les lampes fluorescentes) et dans les ordinateurs. les appareils électroniques et dans les bandes de voix et de vue. Le plasma est utilisé dans l’industrie. le nettoyage des surfaces. Il est obtenu dans des fours à hautes températures (entre 1200-1700°C). dans l’espace entre les étoiles et les planètes et même dans l’atmosphère se trouvant autour des planètes. le galvanisation des surfaces métalliques et céramique. Il est utilisé pour couper les métaux.

Chaque matière réagit différemment à certaines phénomènes comme à la chaleur. d’ébullition. la même odeur et le même goût. la chaleur spécifique etc. sont dites deux matières différentes. la dilatation. Puis on rassemble ces propriétés par celles qui sont communes et distinctives. Trois blocs de verre. Les propriétés de la matière On examine la matière par ses propriétés physiques et chimiques. L’odeur. L’eau issue d’une même source.Lycée 1 Physique 3. au courant électrique ou à la poussée exercée par les fluides. possède la même couleur. de bois ou d’acier peuvent avoir le même volume ou la même masse. celles qui restent fidèle à la matière même si on modifie sa quantité ou ses dimensions. la couleur. la dureté. qui n’appartient pas à une autre matière. le volume sont parmi les propriétés communes. b) Les propriétés distinctives On appelle « propriétés distinctives » de la matière. est appelée « propriété distinctive ». l’élasticité. les températures de fusion. a)Les propriétés communes Les propriétés communes de la matière ne servent pas à voir la différence entre ces deux matières mais les propriétés distinctives font voir cette différence. La propriétés propre à la matière. 20 . pourtant ils sont faites de 3 matières différentes. En sachant la masse et le volume. Ces propriétés dont on cite. nous ne pourrons pas faire une différence entre deux matières. les conditions d’ambiance doivent être les mêmes. l’odeur. la couleur sont parfois insuffisantes pour saisir la différence. Deux matières dont une des propriétés citées ci-dessus se manifestant autrement. sont celles que l’on peut examiner à l’aide de nos organes de sens. la conductivité électrique. Il existe plusieurs propriétés distinctives. le goût. la conductivité thermique. Toute sorte de matière peut avoir la même masse et le même volume. Exemple. En comparant deux matières. Les plus connues sont : la masse volumique (la densité). La masse. etc. le goût.

Une bille en fer est battue pour en faire devenir une monnaie. sa masse et son volume diminueront mais son goût est sa propriété distinctive. I- Il mesure leur masse II- Il les jette dans un récipient plein d’eau III- Il mesure leur température à laquelle ils commence à se fondre Quelle est l’opération qui ne servira point à aboutir son but.On peut attendre un verre d’eau pure. elle ne changera pas) 3. Lesquelles de ces quantités sont elles changées ? I- Sa masse II- Ses dimensions III- Son volume Réponse : II (seule la forme du fer peut changer) 2.Lycée 1 Physique Vérifions nos connaissances 1. Réponse : I (car la masse est la propriété commune de la matière. Deux corps différents peuvent avoir la même masse) 21 .Un enfant veut savoir si deux corps solides sont faits de même matière. Quelles sont les qualités qui peuvent être changées ? I- Son goût II- La hauteur d’eau dans le verre III- Sa masse Réponse II et III (car l’eau peut s’évaporer. à la température constante pour une longue durée de temps.

Elle peut seulement changer leur forme. Le volume d’un gaz est égale au volume du récipient qui le contient. ils auront le volume total égal toujours au volume du ballon. Le volume est aussi une grandeur scalaire. jeté dans un liquide. C’est pourquoi un objet solide. Il est représenté par V et son unité est le mètre-cube (m3) Tant qu’un liquide ou un solide se trouve dans un récipient. A part les réactions chimiques. une autre matière ne peut pas prendre de la place dans le même récipient. de neutron des atomes. la masse est une grandeur qui reste constante à toute pression ou température.Lycée 1 Physique 4. Son unité est le kilogramme et elle est mesurée avec une balance. 22 . la place occupée dans l’espace prend le nom de « volume ». Elle dépend du nombre de proton. Mais la variation de température peut provoquer un changement de volume. remplace une quantité de liquide égale à son volume.On exerce une force pressante sur un ballon rempli d’eau afin de ne pas faire l’éclater. quelles sont les quantités variées lors de cette action ? I- Sa masse II- Ses dimensions III- Son volume Réponse : II (la forme du ballon peut changer seulement) II ETUDE DES PROPRIÉTÉS COMMUNES DE LA MATIÈRE : LA MASSE ET LE VOLUME 1) Introduction La quantité de matière est appelée la masse. on peut y ajouter un 2 ème gaz. La notion de masse prouve que la matière occupe une place dans l’espace. ainsi le liquide déborde. La pression ne change pas le volume des liquides et des solides. Pourtant. si un ballon contient un gaz. La masse est une grandeur scalaire.

la recherche du volume sera faite à l’aide d’une éprouvette graduée ou d’un vase débordeur. On calcule le volume d’un corps dont la forme est géométrique. On donne les formules de volume suivant la forme géométrique : cylindre: Volume : R²h Aire latérale : 2 Rh sphère: Aire : 4 R² Volume : 4/3 R³ cube: Volume : c³ Surface : 6c² cône: Volume : ( R²h)/3 parallelepipède rectangle volume = axbxc pyramide: Volume : (A×h)/3 Pour les corps dont la forme n’est pas simple ou géométrique. Comment mesurer le volume d’un corps solide ? Les corps solides sont divisés en deux selon leur aspect externe.Lycée 1 Physique 2.les solides qui ont une forme géométrique 2.les solides qui on une forme quelconque Ainsi le volume d’un corps peut être calculé ou être mesuré. 1. 23 .

V1 = ________ ___ V2 = ________ ___ Vsolide = V2 – V1 = _____ .Lycée 1 Physique Pour cela l’objet solide doit être complètement immergé dans le liquide. En déduire la masse du liquide débordé._____ = ________ ___ 1) Un corps Y de masse 120g.débordé = 20g 2) Un coté d’un cube mesure 3cm. On constate une variation de niveau du liquide. a) Calculer son volume b) Combien de cubes de 3cm peut-on introduire dans ce cube ? Réponse : a) V=27cm3 b) n=9 24 . fait allourdir un récipient plein de liquide de 100g. Réponse : M liq. La différence entre le volume final (V 2) et initial (V1) du liquide correspondant au volume d’objet solide.

: V eau débordée = 80cm3 7) Une éprouvette graduée contient du sable jusqu'à la moitié. ACTIVITE 4 A) vrai ou faux: ----Le groupement de la matière et des événements est une des méthodes scientifiques. Si on introduit un cône de même rayon et de même hauteur que l’éprouvette. De combien sera sa hauteur ? (en fonction de r) Réponse : h= 4/3 r 2) Une éprouvette cylindrique de rayon 20cm et de hauteur 50cm contient de l’eau.Lycée 1 1) Physique On construit un cylindre de rayon r . 1. et cette méthode est appelée « classification ». : Entre les grains de sable. ---. 25 . C'est pourquoi l'eau pénètre aussi à l'intérieur du sable. il y a de l'espace vide rempli d'air. Pourquoi peut-on verser de l'eau plus que la moitié de son volume? Rép. a partir d’une sphère de rayon r. Un objet Y de volume 120cm3 est jeté dans l'eau 6) Quel est le volume d'eau débordée? Y Rép. combien de litres d’eau restera dans l’éprouvette ? Réponse : V= 40litres On remplit le récipient avec de l'eau de manière qu'il reste 40cm3 de vide.On appelle « matière » tout ce qui a des dimensions et tout ce qu'on saisit directement ou indirectement par les organes de sens.

Il s'influence aussi de l'aimant. Ces conditions sont la pression et la température. V.Le plasma est l'état pour lequel les particules sont en intéraction continue.La pression ne peut pas changer le volume des liquides et des solides.Il est bon conducteur de chaleur et de courant électrique. IV. III.VOLUMIQUE X BLEU M ρ Y BLEU 2M 2ρ Z ROUGE M ρ Que peut-on dire de ces trois liquides dont les mesures sont faite à la même température? I. ---. 6. ces deux matières sont absolument les mêmes.La masse est une grandeur indépendante du nombre de protons et de neutrons. ---.Si deux matières ont certaines propriétés distinctives les mêmes. X est un liquide différent. X et Z peuvent etre le même. Y et Z peuvent etre le même. ---. aux mesures dans les mêmes conditions.L'état solide de la matière est l'état pour lequel les molécules s'attirent fortement. ----. 4.Pour la comparaison des matières. Z est un liquide différent. 7. Ils sont des liquides différents. Y est un liquide différent. 5. X et Y peuvent etre le même. 2.Un parmi les cinq n'est pas un état? Lequel? 26 . ---. il faut des mêmes conditions. Ils sont le même liquide II. ----. B) Indiquer les prépositions correctes: LIQUIDE COULEUR MASSE M. se vibrent et en même temps elles font des mouvements de translation (mouvement libre à l'intérieur de leur volume) 3.Lycée 1 Physique 2.

sont de même matière? a) Gouter des deux liquides b) Comparer la poussée d'Archimèdes qu'exercent ces deux liquides c) Comparer les températures d'ébullition d) Comparer les volumes de meme masse e) Comparer les températures de fusion 4-Lesquels peuvent être comprimés? Le solide I) II) Le liquide III) Le gaz IV) Le plasma a) Seulement II b) Seulement III c) I et II d) II et III e) III et IV 5-Dans quel état.Plasma a) Seulement II b) Seulement III c) I et II d) I. II et III 27 .Lycée 1 Physique a) solide b) liquide c) ion d) plasma e) gaz 3. les particules de la matiere peuvent executer le mouvement de translation? I-Solide II-Liquide III-Gaz IV.Qu'est-ce qui n'est pas à conseiller à une personne qui voudra savoir si deux liquides inodores et de même couleur.

Lycée 1 Physique e) II. Si le fil est coupé. III et IV 6.Une bille suspendue au plafond d'un contenant qui a un volume V d'air et de l'eau de hauteur h.Une boule d'air formée au fond d'un lac. sa hauteur augmente d) Le volume du liquide diminue. a) Le volume du liquide augmente mais sa hauteur ne change pas b) Le volume et la hauteur du liquide augmentent c) Le volume du liquide ne change pas . augmente de volume en s'élevant a la surface a cause de la diminution de pression. Choisissez les énoncés correctes. la bille gagne le fond. A quoi est lié cet événement ? a) Les gaz ne sont pas influencés du champ magnétique b) Les molécules des gaz font des mouvements de translation 28 . que peut-on dire de V et de h? V (air) Eau h h V a) augmente augmente b) augmente Ne change pas c) ne change pas Augmente d) augmente Diminue e) diminue Augmente 8. sa hauteur augmente 7.Une éprouvette graduée contient un liquide jusqu'à la moitié on y jette un corps solide. insoluble dans ce liquide et qui ne fait pas déborder de liquide.

Lycée 1 Physique c) Les gaz chauffés se dilatent d) Le volume des gaz est exactement égal au volume du contenant e) Les gaz sont compressibles 9. En déduire le volume d’air entre les grains de sable. Calculer la masse volumique de l’éponge. On y ajoute du sable sec jusqu’à sa moitié et la masse du vase augmente de 800g. Sachant que la masse du récipient augmente de 2. Quelle est la masse volumique du sable ? Rép : 100 cm3 2g/cm3 12.Une éponge a une masse de 0. Elle absorbe jusqu’à 80 g d’eau. 29 . Rép : 100 cm3 13.Un récipient de 1000 cm3 de volume est rempli par des billes de masse volumique de 3 g/cm3.Qu'est-ce qui n'est pas le plasma? a) le soleil b) l'éclair c) la lave du volcan d) la lampe fluorescente e) la lampe de néon 11.1 g et un volume de 100 cm 3. mais à partir de 60 cm3. l’eau déborde. on verse dessus de l’eau.Un vase dont la masse est 500g et le volume interne est 100 cm3. trouver l’espace vide (air) entre les billes.7 kg.

celle du cube est 0. la masse du récipient augmente de 50 g.Lycée 1 Physique rép : 5 10 –3 g/cm3 14/ Y Un objet solide Y a une masse volumique égale à 8g/cm 3.4 g/cm3. Quand il est abandonné dans un liquide. Rép : 320 cm3 30 . Sachant que 30 g du liquide déborde. La masse volumique de la boule est 2 g/cm3 . déterminer le volume de la partie vide (cavité) dans le cube. Rép : 3 g/cm3 15/ Une boule métallique pleine a un volume égal à 80 cm 3 s’est transformé en un cube vide. déterminer la masse volumique du liquide. D’où.

e. Le rapport SS/V est appelé la solidité d’un objet. le poids (le volume i. Comme la perte d’énergie de la souris sera grande. la surface de section (SS) . Ex : la souris → le rapport SSf/V est grand par rapport à un éléphant. son métabolisme doit être rapide (Les oreilles de l’éléphant (augmentant la SSf pour la perte facile de chaleur) lui permettent de réguler sa température corporelle) La perte de chaleur des etres vivants ≈ SSf (=L2) La chaleur produite par le métabolisme ≈ V (=L3) 31 . Les êtres vivants et leurs dimensions Les êtres vivants émettent de l’énergie proportionnellement avec leurs surfaces superficielles. Quand on varie les dimensions d’un objet de même quantité. Mais ils produisent de l’énergie proportionnellement avec leurs volumes.Lycée 1 Physique III ETUDE DE LA SOLİDİTE ET DE LA TENSİON SUPERFİCİELLE 1. la masse i. LA SOLIDITE : Si on varie les dimensions d’un objet.e. la surface superficielle (SSf) et le volume (V) de cet objet changent. le poids ) de l’objet augmente plus que sa surface de section.

Sans cette force de tension superficielle. Tension superficielle dans les liquides Tout d'abord. qui s’oppose à l’accroissement de la surface. -La tension superficielle . Cette tension est assez élevée dans le cas de l'eau. c’est la tendance des liquides à réduire leur surface exposée ( SSf) à la plus petite surface possible. il est important de savoir que la tension superficielle est également appelée tension de surface ou énergie d'interface ou bien encore énergie de surface. Superficielle) : 1) la forme sphérique des bulles de savon 2) la forme bombée de la surface d’un verre un peu trop rempli 3) la stabilité de la goutte de rosée à la surface d’une feuille 4) certains insectes qui marchent sur l’eau 5) un objet léger qui se maintient à la surface d’un liquide 6) les phénomènes de capillarité. il s’agit de la surface minimale pour un volume de gaz donné. - C’est une force existant au niveau de toute interface entre deux milieux différents.l’eau déborderait… Et un dernier avec cette goutte de rosée à la surface d’une feuille.( La tension superficielle (aussi appelée énergie de surface) est due aux attractions inter-moléculaires. En effet. Exemples (pour la tension. etc LES FIGURES : Ce phénomène explique par exemple la forme sphérique des bulles de savon.Lycée 1 Physique 2. Un autre exemple : la forme bombée de la surface d’un verre un peu trop rempli. les molécules préférant être entourées par leurs congénères –hemcins-. Au lieu de s’étaler sur 32 . le système tend à minimiser la surface de contact entre les deux milieux. Trois milieux sont en présence : l’eau.) La sphère est la forme de surface la plus petite possible. l’air et la feuille.

ou à certains insectes de marcher sur l'eau. la goutte minimise sa surface de contact avec elle. 33 .) Les molécules dans les liquides sont attirées également de tous les cotés (la résultante R=0).Lycée 1 Physique la feuille. (C'est donc cette force. ou bien encore qui permet cette forme bombée de l'eau dans un verre à ras bord avec la notion de capillarité. mais aux près de la surface subissent des attractions inégales et sont donc attirées vers le centre du liquide par cette nette force. La surface apparait alors agissant comme une membrane extrêmement mince. la tension superficielle. qui permet à la goutte d'eau de ne pas s'étaler sur une feuille.

II) force de cohésion : c’est la force d’attraction entre les atomes et les molécules de la même matière III) force d’adhésion : c’est la force d’attraction entre les atomes et les molécules de deux matières différentes. Exemple : Eau ↔ Eau Eau ↔ Verre COHESION ADHESION 34 . 1 . Fig.Lycée 1 Physique La résultante des forces s'exerçant sur les molécules de la surface est donc dirigée vers l'intérieur du liquide . par la cohésion et par l’adhésion des molécules. Ce phénomène tend la surface.Réunion de deux gouttes pour réduire l'énergie d'interface REMARQUE : La forme et la grandeur de surface d’un liquide est fourni par le mouvement de ses molécules .

CONCLUSION : La tension superficielle est le résultat de la cohésion et la capillarité est le résultat de la combination de la cohésion et de l’adhésion.la formation des gouttes d’eau. et l’adhésion garde les gouttes en place. Une goutte d’eau par exemple. 35 . les forces d’attraction agissant entre les molécules du liquide. tend à prendre la forme d’une sphère. la tension superficielle cause les gouttes à être presque sphèrique.Lycée 1 Physique La cohésion engendre –cause. Le phénomène est attribuable à la cohésion .

et c'est pour cela que celles-ci montent et forme un ménisque – L'eau est bombé vers le bas car l'eau remonte le long des parois. 36 . quand on verse une certaine quantité de détergent dans l’eau. IVapplications 1. La tension superficielle est la force qu'il faut appliquer à un liquide pour provoquer l'extension de sa surface.m-1) qui est équivalent aux joules par mètre carré (J. Elle diminue aussi. on peut dire que le verre exerce une attraction sur les molécules d'eau. On peut définir l'énergie d'interface comme un surplus d'énergie chimique lorsque les molécules de surface se trouvent à l'intérieur du liquide. Pour expliquer ce phénomène simplement.m-2) qui est l'unité d'énergie de surface (ou dyne/cm). REMARQUE : La tension superficielle diminue avec l’augmentation de température. Effet capillaire La capillarité engendre –s l'effet bombé de l'eau dans un verre.Lycée 1 Physique Unité de mesure de la tension superficielle L'unité de mesure de la tension superficielle est le newton par mètre (N.

.. c'est-à-dire dans les tubes de très faible diamètre. la masse volumique du mélange est : ρ mélange = (ρ1+ρ2+..+ρn )/n n : nombre de constituants Si les masses sont égales. à ce moment-là la masse volumique du mélange est ρmélange =(M 1 + M2 +.... L’eau de mer. III. qui signifie « cheveu »). les aliments que nous mangeons ou le thé sont quelques exemples de mélange. Ce phénomène est notamment visible dans les tubes capillaires (du latin capillus.. On peut aussi parler de la masse volumique des mélanges.Vn ) 37 ...... ρ = M mélange / V mélange Si les volumes des constituants sont égaux......Mn)/ (V1 + V2+.LA MASSE VOLUMIQUE DES MÉLANGES Un ensemble de matières sans réaction chimique forme un mélange.. ensemble des phénomènes observés à la surface d'un liquide lorsqu'il est en contact avec un corps solide..Lycée 1 Physique La capillarité. La capillarité dépend de la tension superficielle du liquide et du mouillage des parois du tube. tel que les parois d'un tube....

Lycée 1 Physique 38 .

voiture. la vitesse et l’accélération. Can se trouvant sur le quai où passe le train.  Trouver la relation mathématique (= équation) entre vitesse et temps.  Trouver la relation entre position et temps. Ces deux observations sont-elles contradictoires ? Non. car elles sont faites dans deux référentiels différents : Ali fait ses observations dans le référentiel du wagon. Can fait ses observations dans le référentiel lié à la Terre. Référentiel. Vitesse. 39 . avion en mouvement par rapport à la Terre . o système formé par le centre de la Terre et trois étoiles fixes (= référentiel géocentrique).. choisi comme référence.. Les grandeurs physiques de la cinématique sont le temps. appelé référentiel. Exemple Deux voyageurs Ali et Burak sont assis dans un wagon en mouvement. "Etudier le mouvement" veut dire :  Trouver l’équation de la trajectoire du mobile. la position.  Trouver la relation entre vitesse et position. observe Burak et conclut : Burak est en mouvement. b) La description du mouvement n’est pas la même dans tous les référentiels La description d’un mouvement se fait par rapport à un corps (ou un système de plusieurs corps immobiles les uns par rapport aux autres).. Repère a) Cinématique du point La cinématique est l’étude du mouvement des corps. Accélération 1. Voici quelques référentiels couramment utilisés : o Terre (avec tous les corps en repos par rapport à la Terre : salle de classe.Lycée 1 Physique Position. o train. Le voyageur Ali observe Burak et conclut : Burak est immobile.) .

L’unité S. j . c) Le temps (t) est une grandeur physique fondamentale Dans le domaine des sciences comme dans la vie courante. alors l’intervalle de temps (ou la durée) entre ces événements est t2 t1 > 0.I. le temps intervient de deux manières : 1) La durée ou l’intervalle de temps qui s’écoule entre deux événements. 2) La date ou l’instant auquel un événement a lieu. (Système International d’unités) du temps est la seconde (s). Le temps est mesuré à l’aide d’horloges . j ) à 2 dimensions définissant ce plan suffit. par son équation mathématique. Toute durée est une différence de deux dates. un seul axe Ox parallèle au mouvement suffit. i . Un repère est déterminé par une origine O et par une base. Comme toute courbe. un observateur utilise un repère (repérage de la position) et une horloge (mesure du temps) liés au référentiel d’observation. 40 . Ce sera le cas des mouvements rectilignes . dans un repère donné. Le plus souvent la base est orthonormée : le repère est alors appelé repère cartésien (O. La trajectoire du point dépend du référentiel La trajectoire est l'ensemble des positions successives occupées par le mobile M lors de son mouvement. et est donc indépendante de l’origine des temps ! Si deux événements se produisent à des instants t1 et t2 > t1. forment un plan. la trajectoire est déterminée. Souvent le mouvement se déroule dans un plan et un repère  (O. k) ! Les axes Ox et Oy perpendiculaires entre-eux. La forme de la trajectoire dépend du référentiel choisi. i . Si le mouvement est rectiligne. L’axe Oz est perpendiculaire à ce plan.Lycée 1 Physique Pour décrire mathématiquement les caractéristiques d’un mouvement. Elle est représentée par une courbe dans l’espace.

on n’a qu’à prendre la valeur absolue de x ! 41 . Position d’un mobile a) Vecteur position et coordonnées cartésiennes  Soit M le mobile et (O.Lycée 1 Physique 2. j ) le repère choisi. y du vecteur position ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ �. i . La position de M à chaque instant est repérée par les coordonnées (ou composantes) x.  Mathématiquement : ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ � x y a) Deplacement OM = x 2 y2 Remarque On note usuellement par x la différence « valeur finale de la grandeur x » moins « valeur initiale de la grandeur x » : x = xfinal xinitial Ainsi x < 0 si le mouvement se fait dans le sens négatif de la trajectoire ! Si l’on veut que le déplacement soit positif.

divisée par cet intervalle de temps. Un objet possède un vecteur vitesse constant s'il parcourt la même distance pendant les mêmes intervalles de temps. La vitesse moyenne (v(moy)) est la distance totale parcourue pendant un intervalle de temps. 42 .Lycée 1 physique 3. distance parcourue vitesse = temps écoulé v= d t L'unité SI de la vitesse est le m/s (mètre par seconde). comme son nom l'indique. vitesse moyenne = v(moy) = distance totale parcourue temps écoulé d T La vitesse instantanée est la vitesse scalaire d'un objet à un instant précis. Vitesse d’un mobile La rapidité avec laquelle un mobile change de position est indiquée par sa vitesse. On distingue vitesse moyenne et vitesse instantanée. La vitesse (v) est définie comme la distance parcourue par un objet par unité de temps. Un objet a une vitesse constante s'il parcourt la même distance pendant des périodes de temps égales. Le vecteur vitesse est. Une vitesse constante est un exemple de mouvement uniforme. La vitesse est une quantité scalaire. une quantité vectorielle. ) est le déplacement d'un objet (changement de la position) par unité de vecteur vitesse = déplacement temps écoulé  = --t L'unité SI du vecteur vitesse est le m/s. Le vecteur vitesse( temps.

2) -------= (moy) t =  --t Le vecteur vitesse instantané est la vitesse algébrique instantanée dans une direction indiquée. divisé par cet intervalle de temps. Un graphique de la position en fonction du temps ou un graphique du déplacement en fonction du temps sert à analyser le mouvement d'un objet en une dimension.Lycée 1 physique Un vecteur vitesse constant est un exemple de mouvement uniforme. * Direction et sens de v Lorsque t devient très petit. La pente de la tangente à la courbe en un moment précis donne le vecteur vitesse instantané à ce moment précis. Son sens est celui du mouvement. La norme du vecteur déplacement tend vers zéro. Le vecteur vitesse moyen ( (moy)) est le déplacement total d'un objet durant un certain intervalle de temps. et M2 tend vers M1. 43 . La pente se calcule en divisant le changement de position par le changement de temps sur un graphique de la position en fonction du temps. et sa direction tend vers la tangente à la trajectoire au point M1. La pente d'un segment de courbe entre deux points du graphique fournit le vecteur vitesse moyen durant cet intervalle. La pente donne le vecteur vitesse de l'objet. ( 1. Le vecteur vitesse instantanée v est à chaque instant tangent à la trajectoire. t2 tend vers t1. Son sens reste orienté de M1 vers M2 = sens du mouvement.

v s’exprime par : v x v y . L’intensité v est donnée par la relation de Pythagore : v  vx v 2y Mouvement plan : v  2 v 2x  v y    Dans l’exemple de la figure : vx > 0 et vy < 0 Exemple : vx = 4 m/s et vy = -3 m/s. 44 .Lycée 1 physique d) Coordonnées du vecteur vitesse instantanée  Dans la base (O. j ). i . alors v = 5 m/s.

Attention : v peut varier en intensité et en direction ! Une forte accélération a (forte intensité du vecteur accélération) signifie que la vitesse varie vite. Une faible accélération signifie qu’elle varie lentement. L’accélération a indique donc la rapidité de variation de la vitesse v .Lycée 1 physique 4. le mobile se trouve en M1 avec la vitesse 1 . on aimerait connaître la rapidité avec laquelle elle varie. 45 . C’est justement l’accélération a du mobile qui comporte cette information ! L’accélération a (= vecteur accélération) indique de combien la vitesse v (= le vecteur vitesse) varie en 1 seconde. Accélération Lorsque la vitesse v d’un mobile varie. et l’accélération instantanée a à un instant donné. a) Accélération moyenne * Le mobile M devient de plus en plus rapide A l’instant t1. Exemples * * * Mouvement rectiligne uniforme Mouvement uniforme mais non rectiligne Mouvement rectiligne mais non uniforme  v ne varie pas  a =0  v varie en direction. par contre v (intensité de v ) reste constant  a  0  v varie. par contre la direction de v reste constante  a  0    On distingue l’accélération moyenne a m au cours d’un intervalle de temps t.

vy. le mobile se trouve en M avec la vitesse 2 Au cours de l'intervalle de temps t = t2 – t1. Les termes intensité. y. L’intensité du vecteur est notée sans flèche. Ce sont des nombres algébriques (donc positifs ou négatifs) ! 46 . Les composantes ou coordonnées d’un vecteur sont notées avec les indices x. Notations et vocabulaire Un vecteur est noté avec une petite flèche. L’intensité d’un vecteur est un nombre strictement positif. L’intensité du vecteur v est notée v. am 1.Lycée 1 physique A l’instant t2 . Elles sont les projections du vecteur sur chaque axe. la vitesse varie de   moyenne �m vaut :  moy  t 2  1 et l'accélération * Le mobile M devient de plus en plus lent Les formules sont exactement les mêmes. On voit que l'angle que fait point M est un angle obtus. Celles du vecteur v par exemple sont notées vx. Le vecteur vitesse par exemple est noté : v . et z. module et norme d’un vecteur sont équivalents. vz.

Lycée 1 physique .I. . a) Mouvement rectiligne uniforme (MRU) C'est un mouvement à vecteur accélération nul! * Conditions initiales (C.) t = 0  x = x0 (1) vx = v0x * Accélération a 0  a x 0 * (2) t Vitesse v x v 0x * t Position x v 0x t x 0 47 . Mouvements rectilignes Nous les étudions dans un repère cartésien comportant un seul axe Ox parallèle au mouvement.

) t = 0  x = x0 (1) (2) vx = v0x * Accélération a constant ax constant * Vitesse v x a x t v 0x * t t (4) Position 1 x  a xt 2 v 0x t x 0 t (6) En éliminant t entre (4) et (6) on obtient une relation entre les vitesses et les abscisses : v x v 0x 2a x (x x 0 )  v    2a x 48 .I.Lycée 1 physique b) Mouvement rectiligne uniformément varié (MRUV) C'est un mouvement à vecteur accélération constant! * Conditions initiales (C.

1 Rappel Pour décrire les effets d’une force. nous devons préciser toutes ses propriétés : • son point d’application . L’intensité du vecteur force � notée F .1 Mesurer des forces Corps élastiques. droite d'action point d'application ˛ F sens Figure 1 – Une force est représentée par un vecteur ⃗⃗⃗ sera La norme du vecteur est égale à l’intensité de la force. • son intensité. le vecteur . une force est donc représentée par un vecteur force (figure1). c’est-à-dire sa direction . on l’appelle corps élastique. • son sens .2 1. 1. corps plastiques Un corps solide soumis à une force se déforme.Lycée 1 physique Forces 1 1. On peut réunir toutes ces propriétés en une seule grandeur mathématique. S’il reprend sa forme initiale après la suppression de la force. L’unité d’intensité de force dans le Système international est le newton (N). • sa droite d’action. 49 . dans le cas contraire il s’agit d’un corps plastique.2.

x Remarque : une masse de 100 g exerce approximativement une force de 1 N dirigée verticalement vers le bas. On mesure l’allongement du ressort en faisant varier l’intensité F de la force de 0 N à 1 N. La constante de raideur indique l’i te sité de la force nécessaire pour allonger ou comprimer le ressort d’u e unité de longueur. règle graduée R x ressort masse en absence de forces � ⃗� ⃗ force exercée . .Lycée 1 physique Loi de Hook La figure3 montre le schéma du dispositif expérimental. F ressort à forte raideur k 1 élevé ressort à faible raideur k 2 bas x 50 . le matériau. ⃗⃗⃗ réaction du ressort Figure 3 – Étude de l’allongement d’un ressort Loi de Hooke Un ressort initialement en équilibre se déforme sous l’effet d’une force. son épaisseur. La déformation (allongement ou compression) x est proportionnelle à l’intensité F de cette force : F = kx La facteur de proportionnalité k est appelée constante de raideur du ressort. . son unité de raideur est le N/m. Elle fait intervenir les caractéristiques physiques du ressort : sa longueur. .

rections.2 Projection d’un vecteur On choisit un système d’axes perpendiculaires Ox et Oy. 1. Les notions de projection et de décomposition d’un vecteur seront présentées dans les deux sections suivantes. vous allez systématique. Utilisez ensuite la condition d’équilibre pour deux forces sur chacune des di. De façon équivalente. la force nécessaire est d’autant plus intense que la raideur du ressort est élevée. La projection du vecteur � sur l’axe Ox est obtenue en traçant deux perpendiculaires à cet axe qui passent par les extrémités du vecteur . 1. la projection Fx est le segment de droite sur 51 .1 Méthode de résolution d’un problème à trois forces Pour résoudre un problème comme celui posé dans l’exemple1. on constate que pour une même force. la déformation est d’autant plus grande que la raideur du ressort est petite. Rappelons que le vecteur ⃗ = −�⃗ 3 est la diagonale du parallélogramme formé par �⃗ 1 et � 2 2e méthode : Projetez la relation vectorielle sur deux axes perpendiculaires de façon à obtenir des relations algébriques entre les intensités des trois forces.5.ment appliquer la procédure suivante : T boule en acier N G S Fmag Figure 12 – La boule soumise à trois forces est en équilibre 1re méthode : Utilisez la relation vectorielle : ⃗ = �⃗ 1 +� ⃗ 2 = −�⃗ 3 qui indique que l’une des trois forces appliquées est égale et opposée à la somme géométrique des deux autres.5. Il est important de bien maîtriser ces techniques mathé matiques.3.Lycée 1 physique Figure 5 – Comparaison de la raideur de deux ressorts avec k1 > k2 Le diagramme de la figure5 montre que pour déformer différents ressorts d’une même distance. 3e méthode : Décomposez une des forces suivant les directions des deux autres.

On procède de la même façon pour déterminer la projection Fy du vecteur sur l’axe Oy. Dans ce triangle. Fx est le côté adjacent et Fy le côté opposé à l’angle α.Lycée 1 physique l’axe Ox délimité par les deux perpendiculaires (figure13). M' Fy M O H Fx x Figure 13 – Projections d’un vecteur sur deux axes perpendiculaires Pour calculer les mesures algébriques des projections. on considère le triangle rectangle MHM t . On a : cos α = Fx ⇒ F x = F cos α F sin α = Fy ⇒ Fy = F sin α. F et : 52 . l’intensité F est l’hypoténuse.

5. Les composantes cherchées ⃗⃗⃗⃗⃗ � et ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ � sont alors les côtés du parallélogramme (figure 15b). Sur ces directions on construit le parallélogramme dont � est la diagonale.3 physique Décomposition d’un vecteur ⃗⃗⃗ consiste à écrire le vecteur comme une somme de deux La décomposition d’un vecteur � ⃗⃗⃗⃗⃗ et � ⃗⃗⃗⃗ appelés composantes du vecteur : +La figure15amontre le vecteur autres vecteurs� � et les directions (1) et (2) suivant lesquelles on veut le décomposer. (1) F1 (2) (a) Directions de la décomposition F2 (b) Composantes du vecteur Figure 15 – Décomposition d’un vecteur suivant deux directions quelconques � = ⃗⃗⃗⃗⃗ � + ⃗⃗⃗⃗⃗ � 53 .Lycée 1 1.

1 Le centre d’inertie Expérience 1. Réciproquement.1. si la somme vectorielle des forces qui s’exercent sur un solide est nulle (  F 0 ). On observe le mouvement de deux points du solide : le point P situé à sa périphérie et son centre de masse G. Les lois de Newton 2.Lycée 1 physique 2. si le vecteur vitesse  G du centre d’inertie d’un solide ne varie pas. Figure 16 – Solide en mouvement sur une table horizontale 54 .5 Lançons un solide sur une table à coussin d’air horizontale (figure16). Interprétation : Dans un référentiel galiléen.1 1ere loi de Newton : Principe d’inertie 2. Observation : Le centre de masse G se déplace toujours sur une ligne droite et à vitesse constante. le vecteur vitesse  G de son centre d’inertie ne varie pas. la somme des forces qui s’exercent sur ce solide est nulle.

Lycée 1 2.Dans un référentiel galiléen. la somme vectorielle  F ext des forces extérieures appliquées à un solide est égale au produit de la masse du solide par le vecteur accélération de son centre d’inertie : - 2. A/B.> Enoncé complet de la deuxième loi de Newton . •�⃗ A/B = −�⃗ B/A . brique table 55 . alors A Figure 17 – Principe d’interaction Cette interaction est telle que (figure17) : • �⃗ A/B et �⃗ B/A ont la même droite d’action .il en résulte une variation du vecteur vitesse  G de son centre d’inertie . . si un solide est soumis à un ensemble de forces de somme  F non nulle : .2 physique 2eme loi de Newton : principe fondamental de la dynamique Dans un référentiel galiléen.7 Une brique qui repose sur une table exerce une force �⃗ B/T sur la table. La table réagit avec une force �⃗ T /B sur la brique.3 F ext = m a 3eme loi de Newton : Principe de l’action et de la réaction Principe d’interaction Lorsqu’un corps A exerce sur un corps B la force ⃗⃗⃗ � ⃗ le corps B exerce sur le corps A la force � B/A . Exemple 1.

106 56 .Sınıf physique 4.Lycée Fizik1 9 . Puissance et Energie . Ünite Enerji Chapitre 4 Travail.

.Lycée 1 physique Travail et puissance d'une force 1. Travail d’une force constante sur un chemin rectiligne a) Force parallèle au déplacement Déplacement rectiligne : ⃗⃗⃗⃗⃗ Le travail de la force F s’écrit donc : W( � ) = � ⃗⃗⃗ b) Force perpendiculaire au déplacement � n’agit pas suivant le déplacement � n’influence pas le mouvement      c) Force quelconque = angle entre � et Le travail de la force � est nul : W( � ) = 0. 57 . Donc : Or : � � t � n W(� ) W(� t ) W(� n ) . On décompose � en � t (composante tangentielle au déplacement) et en � n (composante normale au déplacement).  W( � t ) = � t� = Fcoss et : W( � n ) = 0.

Travail de F : W(� e) Unité S. Pour = 0. et si = 90°. ⃗⃗⃗ ) = Fscos= 3 N2 mcos30° = 5.I. uy) et (vx.2 J. car la force contribue au mouvement! * = 90° cos= 0 W = 0 : la force ne travaille pas! * 90°180° 58 . alors W(� f) Rappel : produit scalaire de deux vecteurs ⃗ et ⃗ Soient ⃗ (ux. alors W = Fs. si F = 1 N et s = 1 m. = 30°.Lycée 1 physique Finalement. vy). alors : ⃗  = uxvx + uyvy = uvcos   (= angle entre u et v) g) Travail moteur et travail résistant * 0°90° cos0 W 0 : travail moteur. : le joule (J) ⃗⃗⃗ ) = 1 Nm = 1 joule = 1 J. s = 2 m. alors W = 0 ! ⃗⃗⃗ constante au cours d’un déplacement rectiligne s d) Définition du travail d’une force � Exemple : W( � ) = Fscos=Fs F = 3 N. le travail de la force � au cours du déplacement s vaut : W( F) = Fscos On retrouve que si = 0.

Lycée 1 physique cos0 W 0 : travail résistant. Travail d’une force constante sur un chemin quelconque Le corps se déplace de A vers B suivant 2 chemins différents : chemin rectiligne (1) et chemin curviligne quelconque (2). Il est soumis à la force constante � . car la force s’oppose au mouvement! 2. Remarque : Le travail d’une force � constante est indépendant du chemin suivi entre le point de départ A et le point d’arrivé B WAB (� ) � ⃗⃗⃗⃗⃗ FABcos  59 .

en ligne droite et à vitesse constante. Exemple 1 : travail du poids d’un corps La force nécessaire pour soulever. Principe des actions réciproques : � =  ⃗ 60 . force exercée par un opérateur sur le ressort. par exemple. Ou bien elle est la résultante de plusieurs forces qui ont pour effet d’équilibrer le poids. ⃗ : tension du ressort = force exercée par le ressort tendu sur l’opérateur = force de rappel qui tend à ramener le ressort dans son état non tendu. nécessaire pour tendre le ressort d’une longueur x. Cette force est exercée par un opérateur. � : Direction : parallèle à la direction de la tension ⃗ . un corps de poids P est F = P (principe d’inertie!). Exemple 2 : travail de la tension d’un ressort a) Force nécessaire pour tendre un ressort On définit un axe Ox des abscisses : Origine O : extrémité libre du ressort non tendu. En tout cas : W(� ) = W( ⃗ ) = +mgz 4. Orientation tel que l’allongement x > 0.Lycée 1 physique 3.

Lycée 1 physique Intensités : F = T Rappel de la loi de Hooke : T = kx Unités S. k en N/m. T varie au cours du déplacement (T augmente si x augmente. T diminue si x diminue). 61 . Tconstant.I. : Attention : où k est la raideur du ressort.

Lycée 1 physique b) Expression mathématique du travail de la tension d’un ressort étiré à partir de son état non-déformé. Donc :   kx 2 W ⃗ Travail de la force nécessaire pour tendre le ressort Cette force est la force � =  ⃗   1 1 .Donc : W  F  kxf2 xi2    kx 2  2 2  62 . On tend le ressort de raideur k d’un point initial A d’abscisse xi = 0 (origine O = point A). �  Or W( ⃗ ) résistant W( ⃗ ) < 0. L’aire entre la courbe T = f(x) et l’axe Ox pris  ! entre xi et xf est égal à W ⃗ W= �. jusqu’à un point final B d’abscisse xf > 0. � . Remarque : La valeur absolue du travail d’une force correspond à l’aire en dessous de la courbe représentant l’intensité de la force en fonction du déplacement parallèlement à la force.

La puissance P de la force s’écrit alors : p= �. : le watt (W) W en J et t en secondes.�. * Si P = 1 kW et t = 1 h. * 1 kWh = 1000 W3600 s = 3.6106 J 63 . Puissance P d’une force constant a) Définition * P = travail effectué par la force par seconde.I. Donc. alors W = 1 kW1 h = 1 kWh. sa puissance P vaut : P= � b) Unités S.�� � ∆ P Fv cos α �  d) Autre unité pour le travail : le kilowatt-heure (kWh) On a : W = P t. alors P = en watt (W) c) Relation entre puissance et vitesse de déplacement du corps Il faut que la force ⃗⃗⃗ � soit constante et que la vitesse v de déplacement soit constante (mouvement rectiligne uniforme) ! Dans ce cas : W(� ) = Flcos et : l = vt.Lycée 1 physique 5. si une force effectue un travail W pendant la durée t.

L’énergie potentielle de pesanteur d’un corps de masse m situé à l’altitude z vaut : Ep pes = mgz Elle dépend du niveau de référence choisi ! La variation de l’énergie potentielle de pesanteur d’un corps de masse m vaut : Ep pes = mgz = W( ⃗ ) Elle est indépendante du niveau de référence choisi. Ep pes = 0) à l’altitude z > 0. 7. Expression mathématique de l’énergie potentielle de pesanteur Un opérateur soulève. Expression mathématique de l’énergie potentielle élastique Un opérateur tend à vitesse constante un ressort de la position x = 0 (ressort non tendu) . à vitesse constante.Lycée 1 physique 6. * Forces extérieures : Fop et Fmur . un corps de l’altitude z = 0 (niveau de référence. tendu ou comprimé d’une longueur x (repérée à partir du niveau de référence correspondant au ressort non déformé) vaut : Epel = K x2 64 . à la position x > 0 à l’aide des forces � op et � mur * Système : Ressort de raideur k.  L’énergie potentielle élastique d’un ressort de raideur k.

Expression mathématique de l’énergie cinétique a) Energie cinétique d’un corps ponctuel Un opérateur lâche un corps ponctuel de masse m à l’altitude z > 0 avec une vitesse initiale nulle. * Forces extérieures : aucune (le poids étant une force intérieure). Le corps tombe en chute libre.Lycée 1 physique 8. * Système : corps de masse m (dans le champ de pesanteur). L’énergie cinétique d’un corps ponctuel de masse m animé d’une vitesse v vaut : Ec = mv2 65 .

agissent sur un système. Théorème de l’énergie cinétique c) Enoncé du théorème de l’énergie cinétique La variation d’énergie cinétique d’un solide indéformable est égale la somme des travaux des forces extérieures qui s’exercent sur lui. de résultante Fr . * Un système peut avoir de l’énergie mécanique sous toutes les formes en même temps.Lycée 1 physique 9. énergie potentielle de pesanteur Ep pes. X 10. alors la variation de l’énergie mécanique du système est égale à la somme des travaux des forces extérieures : E Wext W(Fr ) 66 . b) Variation de l’énergie mécanique d’un système : théorème de l’énergie mécanique Si plusieurs forces extérieures. énergie potentielle élastique Ep élast. E c   Wext Ec2 – Ec1 = Fnet . Dans ce cas : E = Ec + Ep pes + Ep élast * L’énergie mécanique d’un système peut se transformer d’une forme en une autre. théorème de l’énergie mécanique a) Les différentes formes de l’énergie mécanique E *    L’énergie mécanique d’un système se présente sous plusieurs formes : énergie cinétique Ec.

ils échangent l’énergie mécanique égale à Wforce d'interaction . Rendement Pour qu’une machine puisse fonctionner. * Au cours de l’échange. 67 . d) Conservation de l’énergie mécanique Em d’un système isolé ( � r = 0) Em2 = Em1 Le système isolé n’échange pas d’énergie mécanique avec l’extérieur. Définition Le rendement η d’un système est égal au rapport du travail utile Wutile effectué par ce système et du travail Wfourni nécessaire à son fonctionnement : Wutile η= Wfourni Le rendement est un nombre sans unité exprimé le plus souvent en %.Lycée 1 c) physique Echange d’énergie mécanique entre deux systèmes * Si deux systèmes interagissent l’un sur l’autre. * L’énergie reçue par l’un est égale à l’énergie cédée par l’autre. la partie du travail fourni transformé par un système en travail utile est donnée par le rendement du système. il faut lui fournir le travail Wfourni. l’énergie mécanique peut changer de forme. La machine effectue sur un corps le travail Wutile qui est en pratique inférieur au travail fourni. 11. En général. Son énergie mécanique est conservée.

Lycée 1 physique CHAPİTRE 68 .

de la température est le kelvin (K).I. Formules pour passer d’une température a une autre .dant respectivement à la température de fusion et d’ébullition de l’eau. Souvent on mesure la température en degrés Celsius (◦C). Pour une température exprimée en ◦C est notée θ. on a les relations de conversion suivantes : T(K) = θ(◦C) + 273 ⇐⇒ θ(◦C) = T(K) − 273. plus la température du corps est élevée. avec 0 ◦C et 100 ◦C correspon. 69 . thermomètre agitation (Le mouvement désordonné des particules d’un corps est appelé agitation thermique.) L’unité S.Lycée 1 1 physique La température Définition La température T d’un corps est une mesure de l’agitation thermique des particules qui le constituent : plus l’agitation thermique est importante.

dans un premier temps. le mode de transfert d’énergie interne est appelé chaleur. Si la variation de l’énergie interne est due au contact avec un autre corps de température différente. ∆U = Q Q<0 si la chaleur est fournie par le système. il la réalisa pour la première fois en 1845. Exemple Un corps en fer à la température ambiante T est plongé dans de l’eau chaude à la température Teau > T (figure4). En absence d’autres transferts d’énergie. Le principe de son expérience la plus célèbre est décrit ci-dessous. eau Teau > T corps T Q> 0 U¬ Figure 4 – Transfert d’énergie interne de l’eau vers le corps Le contact avec l’eau chaude fait augmenter la température du corps en fer et résulte en une augmentation de son énergie interne. La quantité de chaleur est notée Q et s’exprime en joule (J). *Principe d’équivalence C’est J. Dans un récipient contenant de l’eau et dont les parois sont parfaitement isolées. élevait la température par un transfert d’énergie interne sous 70 . Joule. la variation de l’énergie interne est égale à la chaleur : Q>0 si la chaleur est reçue par le système. Joule qui établira l’équivalence entre les différents modes de transfert. Définition La chaleur est un mode de transfert d’énergie interne entre deux corps de température différente. P.Lycée 1 2 physique La Chaleur Une autre façon de faire varier l’énergie interne d’un corps est de le mettre en contact avec un autre corps de température différente.

Le travail est compté positivement alors que la chaleur est négative. le résultat de l’expérience de Joule peut s’écrire : W + Q = 0. il ramenait l’eau à son état initial en le refroidissant par échange d’une quantité de chaleur Q avec le milieu extérieur.tème.18 J. Ce résultat montre l’équivalence des modes de transfert d’énergie interne et peut être généralisé à tout sys.Lycée 1 physique forme d’un travail W . 71 . poulie eau masse pale Figure 6 – Principe de l’expérience de Joule Dans un deuxième temps. En définissant la calorie par 1 cal = 4. Cependant. Une calorie correspond à la chaleur qu’il faut fournir à 1 g d’eau pour élever sa température de 1 ◦C.18. La chute d’une masse entraînait des pales qui remuaient l’eau (figure6). le travail fut mesuré en J et la chaleur en calorie (cal). Les mesures de Joule montrèrent que le travail est proportionnel à la quantité de chaleur. Joule obtint comme facteur de proportionnalité 4.

Expérience 2. Énoncé Lorsque la température d’un corps de masse m passe d’une valeur initiale T1 à une valeur finale T2. Le coefficient de proportionnalité c est appelé capacité calorifique massique et s’exprime en J/kg K.1 Un calorimètre contient de l’eau de masse m. Un thermomètre mesure la température θ de l’eau. • L’expression de la chaleur n’est pas valable s’il y a un changement d’état. Une résistance chauffante va fournir une quantité de chaleur Q à l’eau. la quantité de chaleur Q échangée avec le milieu extérieur est donnée par la relation : Q = m c (T2 − T1) Remarques : • On vérifie que la chaleur est positive si la température augmente et négative dans le cas contraire. résistance thermomètre eau Figure 7 – Calorimètre Q = c · m · ∆θ La différence de température prend la même valeur.Lycée 1 2. que les températures sont exprimées en ◦C ou en K : ∆θ = θ2 − θ1 = (T2 − 273) − (T1 − 273) = T2 − T1 = ∆T. Sa valeur correspond à la quantité de chaleur nécessaire pour faire varier de 1 K la température d’un corps de masse 1 kg. 72 .1 physique Capacité calorifique massique Comment peut-on déduire la quantité de chaleur échangée par un corps de la variation de sa température ? Quelles autres grandeurs ont une influence ? L’expérience suivante permet de donner des réponses.

Une substance devient encore du gaz. 75 . Le cycle de l'eau est un phénomène naturel de changement d’état solide-liquide-gaz avec l'eau .9 Plomb 23. dans le cas de l'alimentation électrique dans le milieu nouveau passe liquide. le matériau atteint une certaine température et commence à fondre . une substance à l'état liquide. lorsque nous apportons de l'énergie à une substance à l'état liquide . Substance c (J/kg K) 897 Aluminium 235 Argent 385 Cuivre 4186 Eau 2060 Glace 2460 Éthanol 444 Fer 720 Graphite Huile ≈ 2000 139 Mercure 129 Or 129 Plomb Substance Lf (kJ/kg) 388 Aluminium 103 Argent 205 Cuivre 334 Eau 108 Éthanol 272 Fer 1790 Silicium 11. nous observons son évaporation sous forme de gaz .5 Mercure Or 64.Lycée 1 physique Le tableau1adonne quelques valeurs de capacités thermiques massiques dans les conditions normales de température et de pression (sauf indication contraire).2 Lv (kJ/kg) 10 800 2390 4796 2260 850 6095 12 800 300 1738 862 (b) chaleur latente (a) capacité calorifique massique Table 1 – Caractéristiques thermiques Changement d'état dans la vie quotidienne Lorsque nous donnons de l’énergie a un corps solide. De même. est converti en l'état solide quand elle perd de l’énergie .

Lycée 1 physique 76 .

Afin d'éviter le gel de l'eau on ajoute un "anti-gel.(0 o C) . L'eau des radiateurs dans les voitures en hiver peut se solidifier a cause du froid. Les étapes du changement d’état.Lycée 1 physique Le graphique ci-dessous montre les differentes étapes du changement d’etat d’une substance . Cela permet le changement de la température de congélation qui est ainsi réduite. 77 .

Sa valeur correspond à la quantité de chaleur nécessaire pour faire passer un corps de masse 1 kg de l’état solide à l’état liquide. liquide resublimation solide sublimation gaz Figure 8 – Changements d’état La fusion.Lycée 1 2. Les chaleurs latentes correspondantes Lf. La solidification. Lv et Lsub sont positives. Leurs valeurs absolues sont les mêmes que pour les transformations inverses respectives : Lsol = −Lf Lc = −Lv. Que devient la chaleur fournie à ce corps si elle ne sert pas à augmenter sa température ? . Lres = −Lsub. la vaporisation et la sublimation nécessitent un apport de chaleur : Q > 0. Les chaleurs latentes correspondantes Lsol. la température d’un corps ne change pas. Le tableau 1b donne quelques valeurs de chaleurs latentes. la condensation et la resublimation libèrent de la chaleur : Q < 0.2 physique Chaleur latente Nous savons que lors d’un changement d’état.Lf La grandeur Lf est appelée chaleur latente de fusion et s’exprime en J/kg. la quantité de chaleur Q échangée avec le milieu extérieur est donnée par la relation : Q = mL Pour une fusion. on écrit: Qf = m. 78 . Énoncé : Lorsqu’ un corps de masse m subit un changement d’état. Lc et Lres sont négatives.

tige métallique boules de cire brûleur à gaz Figure 9 – Transmission de la chaleur par conduction Interprétation : Il y a eu une transmission de la chaleur de l’extrémité chaude vers l’extrémité froide par l’intermédiaire de la tige métallique.Lycée 1 3 physique Transmission de la chaleur Le transport de la chaleur d’un point à un autre peu t se faire par trois manières différentes : par conduction. puis celles qui en sont un peu plus éloignées. . on les utilise comme isolants thermiques. par convection et par rayonnement. Les métaux sont les meilleurs conducteurs thermiques. la laine de verre ou l’air sont des mauvais conducteurs. Observation : Ce sont d’abord les boules situées près de l’extrémité chauffée qui fondent.1 Conduction Expérience Sur une tige métallique. On chauffe une extrémité à l’aide d’une flamme d’un brûleur à gaz. . on parle de conduction. 79 . fixée horizontalement. sans transport de matière. on dépose de petites boules de cire (figure9). Définition Lorsque la transmission de la chaleur se fait par transfert de l’agitation thermique de proche en proche. Ce mode de transmission de la chaleur est appelé conduction. . Le bois. 3.

L’eau chaude monte et est remplacée par de l’eau plus froide. Circulatio de l’eau tube en verre brûleur à gaz Figure 10 – Transmission de la chaleur par convection Observation : On observe des déplacements d’eau dans le tube formant des courants dits de convection. on parle de convection. Ce mode de transmission de la chaleur est appelé convection. Définition Lorsque la transmission de la chaleur se fait par un déplacement d’un liquide ou d’un gaz. Une extrémité inférieure du tube est chauffée à l’aide d’une flamme d’un brûleur à gaz. 80 .Lycée 1 3. sa masse volumique diminue. İnterpretation L’eau en contact avec l’extrémité chaude se détend.2 physique Convection Expérience Un tube en verre de forme rectangulaire contenant de l’eau colorée est fixé verticalement (figure10).

81 . L’eau contenue dans le tube noir s’échauffe le plus rapidement.tique d’eau à une même distance d’une lampe à incandescence (figure11).3 physique Rayonnement Expérience On place un tube blanc et un tube noir contenant une quantité iden. thermomètres tube noir tube blanc lampe à incandescence Figure 11 – Transmission de la chaleur par rayonnement Observation : Il y a une augmentation de la température de l’eau dans les deux tubes. on parle de rayonnement. La transmission de la chaleur sans l’intervention d’un milieu intermédiaire est appelée rayonnement. Interprétation : La quantité de chaleur transmise par conduction et par convection dans l’air entre la lampe et les tubes est négligeable. Définition : Lorsque la transmission de la chaleur ne fait pas intervenir un milieu intermédiaire. .Lycée 1 3.

mique.Lycée 1 physique Isolation thermique Ce sont des techniques mises en œuvre pour limiter la transmission de la chaleur. on utilise entre autres la laine de verre et les fenêtres à double voire triple vitrage pour réduire les pertes thermiques d’une maison (figure12). En construction. Figure 12 – Pertes thermiques Figure 13 – Effet de serre Les gaz à effet de serre bloquent et réfléchissent une partie du rayonnement thermique (figure13). mais entre autres des courants de convection dans l’atmosphère et dans les océans. 82 . Les températures terrestres ne résultent pas seulement du blocage du rayonnement ther. Chez les animaux exposés à un environnement froid. la fourrure ou le plumage servent d’isolation thermique.

Lycée 1

physique

4. LA DİLATATİON
1. Dilatation linéique des solides
On observe qu'une barre solide s'allonge lorsque la température augmente. Cet allongement
dépend du matériau, mais on constate qu'il est proportionnel à l'accroissement de température et
à la longueur initiale de la barre. Désignons par :

la température initiale de la barre, en [K] ou [°C].

la température finale de la barre, en [K] ou [°C].

la variationt de température, en [K] ou [°C].

la longueur initiale de la barre, en [m].

la longueur finale de la barre, en [m].

La variation de longueur, en [m].

On a alors :

est le coefficient de dilatation linéique :

83

Lycée 1

physique

s'exprime en [K-1].

dépend du matériau.

est défini aux alentours de 20°C.

est de l'ordre de 10-5K-1 :

Substance
Invar

0.09

Porcelaine 0.3
Verre

0.85

Fer

1.1

Cuivre

1.7

Aluminium 2.4
Plomb
2.9
2. Exemples de dilatation linéique
Des joints permettent aux rails de chemin de fer de se dilater sans éclater :

Une erreur de mesure peut encore avoir des conséquences désastreuses de nos jours :

84

Lycée 1

physique

Principe du bilame :

Chauffez un bilame et il se tordra dans un sens, refroidissez-le et il se tordra dans l'autre !

Exemple : Bilame employé dans le thermostat d'un fer à repasser :

85

Lycée 1

physique

3. Dilatation volumique des solides
Prenons un cube solide de côté L0. Son volume initial vaut :

Si on chauffe ce cube, chacun de ses côtés subit une dilatation linéique :

Le volume final V devient alors :

On peut alors introduire un coefficient de dilatation volumique :

L'équation devient :

Ou encore :

86

1 Acétone 1.18 Eau 0.21 Glycérine 0.6 87 . Dilatation volumique des liquides Le coefficient de dilatation volumique d'un liquide est dix à cent fois supérieur à celui d'un solide : Substance Mercure 0.43 Éther 1.49 Essence 0.Lycée 1 physique 4.94 Chloroforme 1.

 Cours de physique M. André Robinet  http://phymain.fr/ 88 ..Lycée 1 physique Bibliographie  Ortaöğreti FİZİK 9.unisciel. Sı ıf DEVLET KİTAPLARI BİRİNCİ BASKI.