Introduction aux probabilités

I Vocabulaire spécifique a) Quelques exemples classiques 1er exemple On jette 2 dés et on note, sur une même ligne les 2 numéros obtenus. 2ème exemple Dans un atelier, il y a 10 machines. À un instant t, on note X le nombre de machines en état de marche. 3ème exemple Dans un lot de pièces métalliques, on prélève au hasard une pièce et on relève D le diamètre de celle-ci. Toutes les pièces ont un diamètre compris entre 20 et 100 Tous les réels de [0, 20] L’intervalle [0, 20]

Épreuve ou expérience aléatoire

Résultats possibles ou éventualités L’univers

Tous les couples (a, b) où a et b sont des entiers compris entre 1 et 6. L’ensemble des 6×6=36 couples (a, b) où a et b sont dans {1, 2, 3, 4, 5, 6} Exemples L’événement (La somme d’évènements des numéros est 3) est {(1, 2), (2, 1)}. Exemples L’événement (La somme de d’évènements numéros est 12) qui est élémentaires l’ensemble à 1 élément : {(6, 6)}. L’événement (La somme des numéros est 2) qui est l’ensemble à 1 élément {(1, 1)}. b) Définitions générales

0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10 L’ensemble des 11 nombres entiers {0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10} L’événement (Au moins une machine n’est pas en état de marche) est l’ensemble des 10 entiers {0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9}. L’événement (Toutes les machines sont en état de marche) qui est l’ensemble à 1 seul élément :{10}. L’événement (Aucune machine n’est en état de marche) qui est l’ensemble à 1 seul élément {0}.

L’événement (25≤ D ≤ 50) est l’intervalle [25, 50].

L’événement (D = 50) qui est l’ensemble à 1 seul réel {50}.

On obtient, après une épreuve ou une expérience aléatoire, un ensemble Ω appelé l’univers dont les éléments sont les résultats possibles ou éventualités. Les événements sont les parties ou sous-ensembles de Ω. Les événements élémentaires sont les parties ou sous-ensembles de Ω à 1 seul élément. L’événement certain est Ω tandis que l’événement impossible est ∅. L’ensemble des parties de Ω, noté P(Ω), est l’ensemble des événements. L’univers Ω est dit dénombrable lorsqu’on peut numéroter toutes les éventualités, en utilisant les entiers naturels.

II Opérations logiques On reprend les notations du paragraphe I b). 1 Notation A\B ou A–B A et B étant 2 ensembles les notations A\B ou A–B désignent l’ensemble des éléments qui se trouvent dans A et qui ne se trouvent pas dans B. Dans le cas où A et B sont des événements, on dit que A\B ou A–B est l’ensemble des éventualités qui réalisent A sans réaliser B. A 2 Événement contraire d’un événement L’événement contraire de l’événement A, noté A ,est Ω\A : C’est l’événement réalisé si et seulement si A ne l’est pas. A est l’ensemble des éventualités ne se trouvant pas dansA. B

Α

Dans le deuxième exemple du paragaphe I a), l’événement (Toutes les machines de l’atelier sont en état de marche a pour événement contraire l’événement (Au moins une machine de l’atelier n’est pas en état de marche). 3 Événement (A et B)

∗ A et B étant 2 événements, l’événement (A et B), noté AB ou A∩Β est l’ensemble des éventualités se trouvant à la fois dans A et B ; c’est l’ensemble des éventualités réalisant à la fois A et B.
A A∩ B B

Dans le troisième exemple du paragraphe I a), l’événement (45≤ D ≤ 55) est l’événement ( (45≤ D) et (D≤ 55) ).

∗ Les 2 événements A et B sont incompatibles dans le cas où l’événement A∩B est impossible.
A B

Dans le troisième exemple du paragraphe I a), les événements (45≤ D) et (D≤30) sont incompatibles.

4 Événement Aou B A et B étant 2 événements, l’événement A ou B, noté A+B ou A∪B, est l’ensemble des éventualités se trouvant dans au moins un des 2 événements A, B.

A 5 Système complet d’événements

B

Soit (A1, A2, …, An) une suite de n événements. On dit qu’il s’agit d’un système complet d’événements lorsque les propriétés suivantes sont réalisées : - Aucun des événements A1, A2, …, An n’est impossible. - Ai et Aj sont incompatibles lorsque i et j sont 2 entiers distincts compris entre 1 et n. - Ω= A1∪A2∪ …∪ An. Ici on a un système complet de 5 événements .

A1

A2

A3 Ω

A4

A5

6 Implication L’événement A implique l’événement B si par définition toutes les éventualités de A se trouvent dans B. On note alors A⊂ B.

Α

Β

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful