VIOLENCE: ASPECTS PSYCHOLOGIQUES DE LA FEMME

PAR NOELIZA LIMA, TSTA ITAA, MS Noeliza Lima est une Psychologue brésilienne, opérant comme volontaire dans des groupes pour la défense de la citoyenneté et l’inclusion sociale. Organizations: “C Fêmea” et “Grupo Identidade Feminina” - Campinas, São Paulo, Brésil.

L

e but de cette présentation est de relever des repères pour le confrontement de la violence contre les femmes et de présenter des alternatives pour la capacitation des femmes comme mise en pratique au Brésil.

Selon Eric Berne, même avant de naître les enfants ont déja reçu des rôles qui leurs ont été attribués, auxquels ils s’incorporent peu à peu cependant qu’ils se construisent leur systéme de croyances, plusieurs fois peut-être contraires au ses propres vrais sentiments individuels. Ces roles acquisent de l’importance quand ils causent des conflits internes au moment d’être externalisés dans les rapports établis. Ces rôles ont une histoire car ils sont des attributs socioculturels, soutenus pendant des siécles, pouvant rester stagnantes ou se transformer avec le passage du temps par des individus qui osent défier les modéles établis. On apprend atravers la culture et la societé le routier psychologique de la vie, établi des l’âge de quatre ans, lequel vient refait plutard, et des occasions importantes. Ce routier, ou “script” de vie est suivi quand les gens ne savent pas comment se comporter. Alors, dans le cas des femmes, dont la charge des préjugés et de l’education exclusive veulent leur amoindrir, c’est plus facile suivre le routier que prendre d’autres repares et changer. Les femmes ont, en tant qu’individus, l’option de s’imposer devant la societé. Mais pour ça elles doivent avoir un égo bien fort et cohesive en faisant face à la discrimination du siège moral et à l’abus originaire du systéme patriarcal. Dans notre societé les femmes ont des permis por être agréables, ponderées, saintes, etc. Et pourtant, comme il leur est interdit de dire “non”, de dévélopper sa propre assertivité, de sentir sa propre force physique et émotive, les femmes jouent leur rôle, contraintes par la peur et la culpabilité introjetée. Cela n’est rien d’autre que le piège du “script”, ce routier de vie. Ce qui demeure latent est le fait que c’est la femme qui procure l’accroissement du pouvoir mâle quand elle abdique de ses propres possibilités sens s’engager dans la construction de soi. Elle considére le mâle comme le dépositaire de ses démandes, le héros de ses rêves, le chevalier galant qui la peut sauver d’une vie passive e sans signification.

C’est alors que la femme peut ne pas dire ce qu’elle vraiment pense, ou évite de s’exposer tandis qu’elle suit les coordonées par dépendance e peur de l’autorité. Cela peut faire que son education regardant genre et citoyenneté soit compromise pour son incapacité de savoir lutter contre les situations de conflit engendrées par les messages prohibitives. Plusieurs valeurs archaïques continuent d’être transmis de génération en génération, et la femme continue d’enchaîner sa vie au monde masculin et aux expectatives patriarcales, ce que le féminisme et des groupes de femmes en lutte pour la pleine citoyenneté aspirent de changer par l'élaboration et l'approbation de nouvelles lois, et la prise-de-conscience de l’entière population. Parfois exprimé sous forme radicale, parfois en cherchant de la cooperation avec des organisations non-governamentales ou des agences publiques, le discours féministe aspire une réparation par la reconstruction de la vraie identité féminine. L’alternative qu’on a trouvé au Brésil a été la création des centres d’accueil pour les femmes, où elles peuvent apprendre des nouveaux comportements, bien conscientes de ses droits déjà approuvés ou en procès d’approbation légale, pour se faire une place dans le monde, lequel ce sont elles qui ont généré.

BIBLIOGRAPHIE BERNE, E. – What Do You Say after You Say Hello – New York, Grove Press, 1975. CAMACHO, T. – A Participaçao das Mulheres no Trabalho Docente: Gênero e Poder na UFES, in Psicologia: Reflexões (Im)Pertinentes, São Paulo, Casa do Psicólogo, 1998. GOHN, M. – A Formação da Cidadania no Brasil Através das Lutas e Movimentos Sociais, Cidadania – Textos, Gemdec, UNICAMP,1994. GONÇALVES, J. – Humilhação Social: Um problema Político em Psicologia, Jornal do Conselho Federal de Psicologia, Ano XV nº 62, março/2000, Pág. 9. HARTMANN, H. – The unhappy marriage of Marxism and feminism: toward a more progressive union, in SARGENT, L. (Org) – Women and Revolution, Boston, South Press, 1981. LIMA, Noeliza – Expériences d'un Groupe de Femmes dans leur Lutte pour ses Droits de la Citoyenneté, Directeur de la These: Dr. Regina Maria Leme

Lopes Carvalho - PUCCAMP - CAPES-DS (CAPES: Coordenation pour le Perfectionnement du Personnel de Soutien au Niveau Supérieur), Campinas, Sao Paulo, Brésil. Andaluzia, projet de capacitation de femmes présenté au X Encontre Latinoaméricain et des Caraïbes, disponible online. * Translated by Ilion Troya – Living Thêatre, NY, USA ___________________________

Master your semester with Scribd & The New York Times

Special offer for students: Only $4.99/month.

Master your semester with Scribd & The New York Times

Cancel anytime.