PROSTITUEES LYONNAISES NI VICTIMES, NI DÉLINQUANTES

2 JUIN 1975 : Les prostituées lyonnaises occupent l’Eglise Saint-Nizier pour protester contre le harcèlement policier et les violences dont elles sont la cible. 2 JUIN 2008 : La situation des personnes prostituées reste, à Lyon comme ailleurs, extrêmement précaire.
Depuis la Loi de Sécurité Intérieure de mars 2003 pénalisant le racolage passif et la succession des arrêtés anti-prostitution, les violences, qu'elles soient physiques ou symboliques, qu'elles soient le fait de passants, de clients, des services de polices ou des institutions, sont en recrudescence.

Après l'expulsion des personnes prostituées travaillant en camionnettes dans le quartier Perrache en juillet 2007, elles sont aujourd’hui chassées du quartier Gerland, où elles s’étaient retranchées. Toujours et partout indésirables, les personnes prostituées sont de plus en plus isolées, par des arrêtés interdisant le stationnement de leur outil de travail. Depuis des années, Cabiria alerte les pouvoirs publics sur les dangers des politiques répressives ou d’éloignement à l'encontre des personnes prostituées :

- Danger pour la sécurité des personnes, leur éloignement des lieux de passage favorisant les agressions de la part des clients ou des passants, ainsi que le harcèlement des forces de police. - Danger pour la santé des personnes, car l'isolement, la précarité et la peur des arrestations mettent en danger leur capacité de négociation avec les clients, et leur rôle indispensable dans la prévention du VIH-sida et des Infections sexuellement transmissibles. Méprisées, stigmatisées, perçues à la fois comme des victimes et des délinquantes, les personnes prostituées n’ont jamais droit à la parole. Il est enfin temps que les personnes prostituées se réapproprient cette parole.

Nous revendiquons :

- L'abrogation de l’article 225-10-1 de la Loi de Sécurité Intérieure de mars 2003 pénalisant le racolage passif. - Des réunions de médiation entre personnes prostituées et riverainEs lorsque cela est nécessaire. - Une reconnaissance des personnes prostituées comme des citoyennes à part entière.

JOURNÉE DE MOBILISATION POUR LES DROITS DES PERSONNES PROSTITUÉES

MANIFESTATION pour les droits des personnes prostituées. 13h30 sur le parvis de l’Eglise Saint-Nizier (Place Saint-Nizier, Lyon 2e)
Autour du documentaire de Carole ROUSSOPOULOS, Les Prostituées de Lyon parlent : témoignages des prostituées lyonnaises pendant l’occupation de l’Eglise St-Nizier en 1975. 2 séances, à 16h et à 20h30, au Cinéma Opéra entrée libre
(6, rue Joseph-Serlin, Lyon 1er - Metro Hotel-de-Ville)

LUNDI 2 JUIN 2008

avec l’association CABIRIA

Projection-débat

«33 ans après, quelle situation pour les personnes prostituées à Lyon ?»

contact : cabiria@wanadoo.fr