Amplificateurs et Lasers à fibre

A1.12

AMPLIFICATEUR PARAMETRIQUE A FIBRE TOUT OPTIQUE
A. Mussot1, M. Leparquier1, B. Berrier1, M. Perard1, I. Fsaifes1 et P. Szriftgiser1
1

Université des Sciences et Technologies de Lille, IRCICA, FR CNRS 3024, Laboratoire PhLAM,
UMR CNRS 8523, 59655 Villeneuve d'Ascq Cedex
mussot@phlam.univ-lille1.fr

RESUME
Nous présentons un dispositif tout optique pour moduler en phase la pompe d'un
amplificateur paramétrique optique à fibre afin de s'affranchir de la diffusion brillouin
stimulée. Ce système relativement simple à mettre en œuvre est basé sur le processus
de modulation de phase croisée. Nous l’avons utilisé dans un amplificateur
paramétrique à fibre à la place des modulateurs de phase électriques généralement
utilisés. Enfin, nous montrons que des signaux monochromatiques sont amplifiés
efficacement avec ce dispositif de suppression du Brillouin.
MOTS-CLEFS : amplificateur paramétrique à fibre, diffusion brillouin stimulée,
modulation de phase croisée.
1. INTRODUCTION
Les amplificateurs paramétriques a fibres (FOPA) possèdent d’intéressante propriétés pour
les réseaux de télécommunications futurs. En effets, en plus d’amplifier des signaux sur de larges
bandes spectrales (plus de 100 nm), ils permettent également d’effectuer de la conversion de
fréquence, de l’échantillonnage tout optique à très haut débit [1]. Dans les configurations typiques,
une onde pompe continue est utilisée afin d’éviter les problèmes de synchronisation avec les
signaux a amplifier. Cette onde continue d’environ 1 W est injecté dans une fibre nonlinéaire de
plusieurs centaines de mètres. Dans ces conditions, si aucune précaution particulière n’est prise, la
diffusion Brillouin stimulée serait excitée et atténuerait fortement la pompe rendant l’amplification
impossible. Il est donc indispensable de s’affranchir de cette diffusion. En général, dans les
amplificateurs paramétrique, l’onde pompe est modulée en phase par une séquence de bits aléatoires
de l’ordre du GBits/s afin d’augmenter le seuil Brillouin [1]. Ces configurations sont
malheureusement très couteuses et risquent de freiner un éventuel déploiement de ces
amplificateurs dans un réseau de télécommunication optique.
Dans ces travaux, nous proposons une méthode tout optique pour augmenter le seuil
Brillouin. Elle est basée sur le processus de modulation de phase croisée. Elle est beaucoup moins
couteuse que les méthodes généralement utilisées et fait intervenir des composant classiques en
télécommunication optiques. Dans un premier temps nous avons évaluerons la valeur du seuil
Brillouin. Ensuite nous la mettrons en œuvre dans un FOPA et nous montrons que des signaux
monochromatiques sont amplifiés efficacement sans dégradation importante de leur rapport signal
sur bruit.
2. AUGMENTATION DU SEUIL BRILLOUIN PAR MODULATION DE PHASE CROISEE
Afin d’augmenter la valeur du seuil Brillouin, le but est toujours de moduler en phase l’onde
continue qui sera utiliser comme pompe dans un FOPA. Nous réalisons cette modulation de phase
optiquement grâce au processus de modulation de phase croisée (XPM). L’idée de base consiste à
faire co-propager une onde continue (la pompe FOPA à moduler en phase) avec une onde fortement
bruitée en intensité dans une fibre optique. Via l’effet Kerr, la modulation d’intensité est convertie
en modulation de phase sur l’onde continue [2]. Le dispositif expérimental est représenté sur la
figure 1. Il est divisé en deux principales parties, la partie modulation de phase (rectangle gris) et la

193

JNOG, Lannion 2008

En effet. Compte tenu de ce cahier des charges et du matériel à notre disposition. Finalement. PC : contrôleur de polarisation. L’onde bruitée en intensité est une source ASE dont la largeur spectrale a été limitée à 5 GHz (FBG1) autour de 1544 nm et la fibre optique est une fibre SMF28 de 4 km.12 partie FOPA. on doit trouver un compromis pour la longueur de fibre afin de limiter le processus de conversion de modulation de fréquence en modulation d’intensité tout en conservant une modulation par XPM efficace. pour que le processus de XPM soit efficace. Nous avons fixé la puissance de la pompe continue en entrée de SMF28 à -5 dBm et nous avons fait varier la puissance de pompe ASE jusqu’à 24 dBm. Les caractéristiques des différents composants. Dans un premier temps.7 nm. e. i.Amplificateurs et Lasers à fibre A1. Figure 2 : (a) Elargissement spectral et seuil Brillouin en fonction de la puissance de la source ASE. Figure 1 : Schéma expérimental. L’onde continue (diode laser accordable) est combinée à cette « pompe ASE » grâce à un coupleur 90/10. Lannion 2008 .5 nm. Les deux ondes sont ensuite amplifiées grâce à un amplificateur Erbium (EDFA2). Ensuite. FBG : réseau de Bragg fibré. La figure insérée représente un zoom sur les spectres d’entrée et de sortie d’un signal monochromatique de -20 dBm en entrée situé à 1556. SMF : fibre monomode standard (O0=1550. nous avons maximisé l'efficacité du processus de XPM en alignant les polarisations de la pompe FOPA et celle de la pompe ASE avec un contrôleur de polarisation. BS : séparateur de faisceau. il faut que les deux ondes soient suffisamment espacées spectralement pour éviter d’engendrer du mélange à quatre ondes qui se traduirait par un bruit d’intensité sur la pompe FOPA. (b) Gain on/off pour des signaux monochromatiques avec une puissance de pompe de 27 dBm et une longueur d’onde de 1550.6 nm and L=4 km). nous avons mesuré 194 JNOG. nous avons optimisés empiriquement les paramètres des différents composants du schéma 1. Att : atténuateur et DSF fibre à dispersion décalée (O0=1550. avoir des vitesses de propagations comparables. c'est-à-dire sans modulation d’intensité parasite. Par contre elles doivent être suffisamment proches.6 nm and L=6 km). notamment la largeur spectrale du réseau de Bragg limitant la largeur spectrale de la source ASE (FBG1) ainsi que la longueur de fibre de SMF ont été optimisés afin d’obtenir une modulation de phase pure.

(Academic Press. San Diego. et S. Les légères ondulation de cette courbe à partir de 15 nm de décalage spectral indique la présence de fluctuations longitudinales de la longueur d’onde de dispersion nulle [1]. comme il a été récemment démontré que les lasers à fibre continus possèdent des modulations d’intensités très importantes [3] ces derniers pourraient avantageusement remplacer la source ASE. ce qui est nécessaire pour l’obtention d’une bonne qualité d’amplification [1].. Même si ces résultats sont très encourageants. 4rd ed. Vanholsbeeck. La courbe de gain obtenue est représentée sur la figure 2-(b). P. Comme la largeur spectrale de la pompe FOPA. L’élargissement augmente avec la puissance de pompe ASE jusqu’à 80 pm pour 24 dBm de puissance de pompe ASE. Coen. trait en pointillés). Nonlinear Fiber Optics. Martin-Lopez. AMPLIFICATION DE SIGANAUX MONOCHROMATIQUES La longueur d’onde de pompe FOPA a été fixée à 1550. nous pensons que la puissance de pompe ASE pourrait être fortement réduite en utilisant quelques mètres d’une fibre fortement non-linéaire à la place de la section de SMF28. Nous avons mesuré la valeur du seuil Brillouin et représenté son évolution en fonction de la puissance de pompe ASE (figure 2-(a). Cambridge University Press.6 nm. González-Herráez. La figure insérée dans la figure-2(b) représente des spectres d’entrée/sortie d’un signal situé à 1556. trait plein). le seuil Brillouin augmente avec la puissance de pompe et nous avons atteint une puissance seuil maximale de 30 dBm avec seulement 24 dBm de pompe ASE. les EDFA1 et 2 ainsi que le filtre de Bragg 1. REFERENCES [1] M. "The role of pump incoherence in continuous-wave supercontinuum generation. d’un coût potentiellement très inférieur aux méthodes faisant intervenir un modulateur de phase opto-électronique. Marhic. Oscillators and Related Devices. Par conséquent il sera donc difficile d’obtenir une large bande de gain ainsi qu’un gain maximum d’amplification important dans cette fibre." Opt. Nous avons vérifié qu’aucune bande latérale issues du mélange à quatre ondes n’est apparue au cours de ces mesures. est très efficace pour augmenter la valeur du seuil de la diffusion Brillouin stimulée. 3. 2007. Elle s’étend sur 10 nm au maximum avec 15 dB d’amplification. Nous pensons que cette dégradation est principalement induite par un filtrage de l’ASE pas assez efficace en sortie d’EDFA 3.12 l’élargissement spectral (à -10 dB) induit sur la pompe FOPA en fonction de la puissance de pompe ASE (figure 2-(a). Nous sommes d’ailleurs parvenus à la repousser au-delà de 30 dBm. On simplifierait alors énormément le dispositif expérimental. CA. USA. En effet le filtre 3 possède une largeur à mi-hauteur de 1 nm. S. Nous avons ensuite mesuré le gain d’amplification on/off en injectant des signaux monochromatiques de -20 dBm de puissance et avec une pompe FOPA de 27 dBm. De plus. basée sur le processus de modulation de phase croisée. 2007) [3] F. Enfin. [2] G. 6615-6625 (2005) 195 JNOG. Ensuite nous avons isolé la pompe FOPA (filtre 2. Le signal de sortie est toujours monochromatique avec une légère dégradation de son rapport signal sur bruit. 1 nm de large à mi-hauteur) pour l’injecter dans la fibre DSF. Enfin. Cette méthode. Lannion 2008 . nous pensons pouvoir encore améliorer la qualité d’amplification en mettant en œuvre un filtrage plus efficace de l’ASE en sortie de l’EDFA3. juste après la longueur d’onde de dispersion nulle de la DSF. nous avons vérifié que la modulation de phase tout optique que nous avons mis en œuvre ne dégrade pas de façon trop importante le rapport signal sur bruit de signaux monochromatiques. Agrawal. M.Amplificateurs et Lasers à fibre A1. Express 13. CONCLUSION Nous avons proposé un schéma de modulation de phase tout optique relativement simple.7 nm.5 nm. Nous avons ensuite testé ce dispositif dans un FOPA et avons montré qu’il permet d’obtenir une amplification de bonne qualité. Fiber Optical Parametric Amplifiers. évaluée à 1550. à terme. Cette valeur est bien trop importante pour générer une pompe FOPA avec un très bon rapport signal sur bruit.