You are on page 1of 39

En 2007 à l’APIEU nous avons répondu à plusieurs appels d’offres soit avec le réseau Pluralis, soit directement.

Nous
avons été candidat à l’élaboration de l’Agenda 21 d’ACM, au PDE (Plan de déplacements d’entreprise) des Maisons pour
Tous, au PDE de la zone de Capiscol, l’élaboration d’une stratégie sur l’économie sociale et solidaire et la gestion des
déchets… Nous n’avons pas été retenus (pour l’instant), mais les retours des commanditaires sont plus qu’encourageants
concernant nos prestations (nos notes techniques obtenues nous font souvent arrivés en seconde position). Nous avons
encore à surmonter un manque d’expérience réel et un positionnement dû à notre statut associatif pas toujours très
clair pour les commanditaires.
Ce choix de répondre à ces appels d’offres s’explique entre autre, par la possibilité pour nous de valoriser des compé-
tences internes : la position de l’éducation est centrale dans le développement durable. L’éducateur à l’environnement a,
à la fois des compétences thématiques et des compétences méthodologiques : animation, information, médiation… Cette
complémentarité nous permet d’intervenir sur des sollicitations concernant des projets structurants, stratégiques
comme des Agendas 21, des diagnostics de territoire, des schémas directeur.
Mais aussi parce que les demandes d’accompagnement (gestion de projet, conseil, éducation à l’environnement) sont de
plus en plus nombreuses. Face à une offre de plus en plus abondante de diagnostics techniques, les collectivités ont
besoin d’un accompagnement structurant permettant de faire des priorités et de les décliner en plan d’actions
opérationnel.
L’expérience de la gestion et de l’animation de projets que nous avons à l’APIEU correspond à ce besoin.
Enfin il s’agit aussi d’une nécessité économique, même si pour l’instant l’investissement est lourd pour l’APIEU, à terme,
ces prestations pourraient enfin nous permettre de dégager des ressources supplémentaires importantes en dehors des
subventions et conventions d’objectifs.

Bertrand Dumas,
Directeur de l’APIEU

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze 1


LES OBJECTIFS DE L’APIEU
L’Atelier Permanent d’Initiation à l’Environnement Urbain de Montpellier-Mèze a pour but l’éducation à l’environnement urbain pour tout
le monde, à tous les âges et quel que soit son niveau de préoccupation.
Il a été créé en 1984 à l’initiative du Ministère de l’Environnement, des villes de Montpellier et de Mèze.

ILS NOUS ONT FAIT CONFIANCE EN 2007


Nos partenaires :
è Ville de Montpellier
è Ville de Mèze è 4D document et débat pour le développement durable
è Conseil général de l’Hérault, Hérault Sports è GRAINE Languedoc-Roussillon
è Conseil régional Languedoc-Roussillon è Régie des Maisons pour tous, les Maisons pour tous
è Inspection académique de l’Hérault, Rectorat de è EDF-GDF
l’académie de Montpellier è Fondation de France
è Maison départementale de l’environnement è Réseau COOPERE 34
è Direction régionale et départementale de la jeunesse et è CEA Commissariat de l’Energie Atomique, Marcoule
des sports (DRDJS) è Et les communes du Gard, des Pyrénées orientales et de
è Direction régionale de l’environnement (DIREN LR) l’Aude qui nous ont sollicité pour monter un projet
è Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie Carapattes.
(ADEME)
è Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse L’APIEU Montpellier-Mèze est adhérent :
è Communauté de communes du pays de Lunel (CCPL) • au Réseau Ecole et Nature
è Communauté de communes du bassin du pays de Thau • au Réseau Citéphile
(CABT) • au GRAINE Languedoc-Roussillon
è Etablissements scolaires
è Conseil architecture urbanisme et environnement (CAUE L’APIEU Montpellier-Mèze est labelisé CPIE (Centre perma-
34) nent d’initative pour l’environnement) depuis 1990.
è Réseau Ecole et Nature
è Union nationale des centres permanents d’initiatives
pour l’environnement (UNCPIE)
è Air Languedoc Roussillon
è Le réseau Pluralis Ce document ne saurait être exhaustif, il est le reflet partiel
des activités de l’association en 2007.

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze 2


SOMMAIRE

Les permanents de l’APIEU............................................... page 4 Chapitre 6 : Vie associative


• Participation aux réseaux.............................................. page 32
• Participation à diverses instances .............................. page 33
Chapitre 1 : Animations / Projets
• Les classes de ville.......................................................... page 5 à 13 • Formations des salariés................................................. page 34
• Les clubs de ville.............................................................. page 14 à 15 • Le travail des stagiaires de l’APIEU........................... page 34
• La vie au Mas..................................................................... page 34
Chapitre 2 : Animations / Programmes
• Animations avec la CCPL et la CABT........................... page 16 Annexes :
• Main verte.......................................................................... page 17 à 18 • Récapitulatif des interventions ................................... page 35 à 37
• Diverses thématiques...................................................... page 19 à 21 • Revue de presse................................................................. page 38
• Energie................................................................................ page 22 à 23
• Environnement sonore..................................................... page 23
• La Mosson au fil des saisons......................................... page 24

Chapitre 3 : Formation....................................................... page 25 à 26

Chapitre 4 : Editions............................................................ page 26


• L
Lee s
sii g
gnne
e N apporte une information complémentaire et/ou
N
Chapitre 5 : Etudes détaillée sur un point particulier.
• Pierres de ville.................................................................... page 27
• L’énergie............................................................................... page 27
• Carapattes........................................................................... page 28 à 29
• Trajet DD............................................................................ page 30 à 31
• Autres.................................................................................. page 31

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze 3


L’
E
Q
U
I
P
E

D
E
Franck Badin
Véronique Bon
L’ Agnès Cazejust
Mireille Costesec
A Bertrand Dumas
Mercédès Galindo
P Maïwenn Le Corrre
I Sébastien Ledentu
Coralie Pagézy
E Sébastien Ranc

U Anne-Laure Stocker 4
CHAPITRE 1 : ANIMATIONS / PROJETS

Les classes de ville


L’eau et le patrimoine à Montpellier
Classe de Mme Kordjani, école Garibaldi, Montpellier, CM2 (7 jours de février à mai)
Deux jours de terrain dans le centre historique de Montpellier et dans le quartier Antigone (activités d’ob-
servation, lecture de la ville sensible et sensorielle) et une phase d’organisation des envies et des question-
nements des élèves ont abouti à trois groupes de travail : l’histoire de l’aqueduc et du Temple des Eaux
(Montpellier au XVIIIème), l’architecture de la vieille ville et enfin, le Lez à Antigone. Nos interventions (jeu
de piste sur l’eau autour de l’école, modélisation de l’aqueduc Pitot, construction d’un arc en plein cintre,
puzzle de l’évolution de Montpellier, fabrication d’une mini-fontaine et d’un château d’eau…) ont fortement
motivé les élèves. En cours de projet, l’idée de réaliser une fresque murale dans la cour de l’école, sur le
thème de cette classe de ville, a été proposée aux élèves. La restitution de leurs travaux sur les thèmes de l’eau et du patrimoine a ainsi
pris la forme d’une peinture murale de 16 m de long sur 2 m de haut où chacun a pu choisir puis dessiner un élément de la ville qui l’avait
marqué. La fresque a été inaugurée le 19 juin 2007 en présence de nombreux parents et du maire adjoint Monsieur Christophe Moralès.
À cette occasion, les élèves ont présenté des textes rédigés à par-
tir de leurs connaissances acquises durant la classe de ville.

Tous les lieux et monuments choisis par les élèves ont été organisés
autour des trois principales collines de Montpellier, à savoir la colli-
ne du Peyrou, l’Écusson et Montpelliéret. Les services techniques de
la Mairie ont apprêté le support mural et protégé la réalisation fina-
le par une couche de vernis. Les élèves étaient très fiers de « lais-
ser une trace » dans leur cour de récréation, avant leur rentrée pro-
chaine au collège.
Sébastien Ranc

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze Fresque murale située dans la cour de l’école Garibaldi
5
CHAPITRE 1 : ANIMATIONS / PROJETS
Les classes de ville
Baillargues, notre ville
Classe de Mme Vernerey, école Jacques Brel, Baillargues, CE2 (4 jours de mars à juin avec deux animateurs de l’APIEU)
Au moyen de mousses et de plaques colorées (bâtiments et espaces), les élèves ont été invités à modéliser le quartier autour de l’école. Après
mise en commun et échanges, nous sommes allés explorer durant la première journée, le centre historique de la commune. Ce sont sur les thèmes
du patrimoine, de l’eau et de l’environnement sonore que nous avons accompagné la classe en proposant des activités plutôt sensorielles et sen-
sibles. La deuxième sortie fut orientée sur les habitations proches de l’école et sur la nature dans la ville. Au terme de cette immersion dans le
quartier, les élèves se sont organisés en trois groupes : les oiseaux, les façades et l’histoire de Baillargues. C’est en alternant les séquences en
classe entière, en petits groupes et individuellement que les recherches se sont affinées. Le groupe « oiseaux » a étudié particulièrement les
régimes alimentaires, la morphologie et la biologie (loto des oiseaux, diaporama, observations dans le parc, étude des chants de quelques espèces
communes…). Le groupe « histoire » a effectué des recherches bibliographiques et fait intervenir l’ancien instituteur de l’école, Monsieur Vieu,
auteur également de nombreuses publications sur la commune. Enfin, le groupe « façades » a réalisé une maquette du quartier, rencontré des
agents de la police municipale au sujet des tags et graffitis, et étudié les différents types architecturaux des maisons de la ville.
La restitution des travaux des élèves a eu lieu le 15 juin au soir, en présence de nombreux parents : chaque groupe a accueilli le public autour
d’une exposition et d’un diaporama commentés.
Sébastien Ledentu et Sébastien Ranc

De Pézenas à Montpellier
Classe de Mme Diot, école Jules Vallès, Pézenas, CE1 (6 jours de janvier à juin)
À l’issue des visites de Montpellier et de Pézenas réalisées fin 2006, trois groupes se sont organisés dans
la classe : les grandes places de Montpellier et de Pézenas, l’accès à l’eau au fil des siècles et la vie au
Moyen-Âge. Les recherches bibliographiques, des ateliers du programme Ricochet («Le pays de l’eau») et
différentes expériences ont constitué la base du travail, soit en classe entière, soit en petits groupes.
Le fonctionnement d’un château d’eau, la création du calcaire coquillier, un jeu de piste sur les éléments
urbains liés à l’eau, la fabrication d’un aqueduc ont été autant d’activités qui ont permis aux élèves de
répondre à leurs questionnements initiaux. Une personne spécialiste de l’architecture piscinoise est
intervenue en classe pour répondre à certaines questions techniques et historiques. Une sortie a égale-
ment été organisée par la maîtresse et le grand-père d’une élève pour mieux comprendre le circuit de
l’eau à Pézenas autrefois (visite de la « Mère des fontaines » et de canalisations souterraines). En fin de
projet, la restitution a pris la forme d’une visite commentée de la place royale du Peyrou à Montpellier,
où les élèves de CE1 ont présenté à une classe de CP de leur école leurs acquis.
Visite de Montpellier par les élèves de Pézenas
Sébastien Ranc

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze 6


CHAPITRE 1 : ANIMATIONS / PROJETS
Les classes de ville
Classe de ville Escholliers de la Mosson
Classe de 6ème Science, collège des Escholliers de la Mosson, Montpellier
Ce projet a débuté le 22 novembre avec un atelier de modélisation du bassin versant d’une rivière (programme pédagogique Ricochet « Le
pays de l’eau ») et se poursuivra en hiver et au printemps 2008 sous la forme d’ateliers thématiques.
Sébastien Ranc

L'oreille cassée, un concours pour la fête de la Science


Classe de 4ème de Mme Nougaret, collège Joffre, Montpellier. « Sensibiliser et prévenir des dangers du bruit et de la musique amplifiée »
Ce concours organisé en 2006 par le rectorat en partenariat avec la DRASS et l’INSERM était ouvert aux collégiens et lycéens de l'aca-
démie de Montpellier avec remise de prix à l'occasion de la fête de la Science 2007.
Le collège Joffre de Montpellier lauréat :
Le vendredi 12 octobre 2007, les élèves ayant gagné le concours "l'Oreille cassée" dans
la catégorie " reportage sonore" ont été invités à la remise de leur prix, (un bon d'achat
Fnac de 50 euros !), lors de la fête de la Science sur l'Esplanade à Montpellier.
Le point de départ des douze interventions de l’APIEU fut, en octobre 2006, une pro-
menade sonore dans la ville. Jusqu’en février, les élèves ont travaillé à l’élaboration d’un
reportage radio sur le thème des risques auditifs liés, entre autre, à l’écoute du bala-
deur. L’occasion a été de s’initier à la prise de son, au montage mais aussi d’apprendre
des notions de physique du son, de découvrir le fonctionnement de l’oreille et bien sûr
de connaître les risques auditifs encourus. Deux enseignantes, Hélène Nougaret
(Education Musicale) et Chantal Bailleux (SVT) ont accompagné les élèves dans ce
projet.
Le reportage des collégiens diffusé sur Radio Divergence
Six élèves ont présenté le reportage en juin 2007 lors d’une émission de radio à
Divergence. Celle-ci est téléchargeable sur le site du rectorat.
http://pedagogie.ac-montpellier.fr/musique/infos/parutions/oreillec.htm
Émission « Vagabondages » animée par Thierry Margot pour
Sébastien Ledentu Radio Divergence

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze 7


CHAPITRE 1 : ANIMATIONS / PROJETS
Les classes de ville
Des cartes postales sonores
Classe de ville de Mme Nardone, lycée Charles De Gaulle, classe de BEP, Sète
Micros en main, les douze élèves B.E.P. du lycée Charles De Gaulle ont parcouru le centre ville et la ZUP de Sète pour connaître ce
que les habitants pensaient de leur ville. Ce projet de reportage radio a été pour la classe un prétexte à la (re)découverte de leur
quartier et de Sète. Au commencement une lecture de paysage à 360 degrés en haut du Mont Saint Clair, pour situer le centre ville
dans le paysage, retracer l’évolution de la ville depuis sa naissance en 1660, identifier les quartiers connus, localiser le lycée, obser-
ver le lido, l’étang…
Des séquences en classe ont permis de connaître leurs habitudes de cheminement dans la ville, les coins qu’ils fréquentent…
Les élèves ont animé ensuite pour leur professeur Danielle Nardone et l’animateur APIEU une sortie dans leur ZUP de l’Ile de Thau.
Chaque sortie a donné lieu à des interviews enregistrés des habitants. Les prises de sons montées par l’animateur, ont été présen-
tées par un groupe de 4 élèves en janvier lors d’une émission « l’eau à la Bouche » à Radio Pays d’Hérault. Cette émission a été lar-
gement rediffusée sur radio Clapas et Divergence durant ce mois.
Radio Pays d'Hérault : 102.9 Hz à Saint-André-de-Sangonis, 96.7 Hz à Lodève et 89.0 Hz à Pézenas ou sur Internet :
http://www.rphfm.org
Suite aux 10 séances, une exposition visuelle et sonore a été organisée pour les autres lycéens. Ce moment fut accompagné d’un repas
sétois concocté par les élèves « apprentis cuisto » du lycée.
Sébastien Ledentu
Des ateliers autour du son
Classe de 6ème de Mme Nougaret, collège Joffre, Montpellier
L’APIEU intervient dans la classe d’Hélène Nougaret et de Chantal Bailleux, enseignantes au collège Joffre. Cette classe de ville
entamée en fin d’année 2007, se déroule essentiellement sur 2008. Le point de départ habituel fut une sortie hivernale d’écoutes
dans la ville… Pour la suite quatre ateliers autour du son ont été proposés :
- Élaboration d’une carte sonore avec mesures sonométriques à l’appui
- Bidouillage de sons et montage de « marabouts sonores » pour le plaisir d’écouter des bruits
- Des micro-trottoirs sur le thème : « une chanson que vous aimez… à fredonner »
La suite en 2008...
Sébastien Ledentu

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze 8


CHAPITRE 1 : ANIMATIONS / PROJETS Les classes de ville
Aménagement d’un site
Classe de 5ème du collège Alco, Montpellier
La première phase de la classe de ville s’est conclue par la constitution de quatre groupes thématiques : le
métier d’architecte, l’urbanisme et l’aménagement, le métier de paysagiste, l’approche naturaliste d’un site.
Les groupes ont travaillé à partir de plusieurs supports, courts-métrages sur l’évolution des villes, articles
de journaux, dessins, recherches Internet, mais aussi au fil de rencontres avec des professionnels : un archi-
tecte est venu leur parler de son métier, un représentant d’Hérault Sports les a sensibilisé à l’utilité socia-
le des activités sportives, une bibliothécaire du département les a informé des principes d’accès à la lectu-
re. Cette phase de recherches s’est également poursuivie par la visite des archives départementales qui les
a interpellé sur la question de la mémoire.
Il était essentiel de concrétiser leur démarche par des rencontres et visites de terrain ; c’est sans doute
ce qui a permis à cette classe de produire un travail de qualité, restitué en fin d’année lors de la fête du col-
lège.
Anne-laure Stocker

Présentation du métier d’architecte


Connaître son quartier
Classe de CP, école primaire Sévigné, Montpellier
Cette classe de ville a été axée sur les sorties sur le terrain.
Un recueil de représentations par photomontage sur la ville et le quartier a introduit le projet ; un repérage sur
le plan autour de l’école et des exercices ludiques d’orientation ont préparé les sorties sur le terrain.
Plusieurs sorties (partie sud puis partie nord du quartier) ont développé ce travail d’orientation et ont amené le
groupe à construire le plan du quartier (repérage des noms de rues, description des principaux bâtiments publics
et leur fonction). Le groupe a pu découvrir le marché de Figuerolles au fil de rencontres avec des commerçants,
l’achat et la dégustation de produits.
Une sortie hors du quartier leur a permis de découvrir un autre quartier proche de l’école (lecture de paysage,
repérage des différences de circulation, de lieux et de fonction au jardin du Peyrou).
L’observation de photographies anciennes a inspiré au groupe des collages de photos et l’écriture des commen-
taires, ainsi qu’un grand pêle-mêle photos de l’ensemble du projet.
Visite du marché de Anne-Laure Stocker et Sébastien Ledentu
Figuerolles

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze 9


CHAPITRE 1 : ANIMATIONS / PROJETS Les classes de ville
Codes d’ici et de là-bas
Classe de 6ème du collège Arthur Rimbaud, Montpellier
Une classe de 6ème développe la notion de « code » : le code de la route, les règles de vie dans l’établissement et les codes de vie chez soi (la
famille). “Pourquoi existe-t il des codes de vie entre nous ? A quoi servent-ils ? Et s’il n’y en avait pas ?” sont les questions auxquelles le projet
devra répondre. Les enfants pourront également procéder à une comparaison avec un autre pays, une autre culture : le Laos. L’enseignante réfé-
rente est impliquée dans un échange avec ce pays, ce qui apporte une ouverture supplémentaire au travail.
Le projet a débuté par une définition des codes puis le groupe a exploré le code de la route lors d’une sortie à proximité du collège, ainsi que
quelques codes de déplacements des passants dans la rue. Ils ont aussi pu observer ces éléments à partir de photos du Laos. Une séance a amor-
cé le repérage des droits et obligations de chacun dans la vie au collège. Une sortie à la Maison de la Justice et du Droit à La Mosson leur a
permis de prendre connaissance d’un cadre juridique plus large. Parallèlement, un travail avec une plasticienne complète le projet.
Anne-Laure Stocker
Comment gérer les situations conflictuelles
Classe de 5ème du collège Croix d’argent (18 demi-journées d’intervention)
- Développement d’apprentissage et de savoir faire : échanger en s’écoutant, prendre la parole, présenter et animer un outil pédagogique,
transmettre des informations, des messages, réaliser un film ( écriture des scénarios, jeu d’acteurs, filmer…).
- Lien temps scolaire et hors scolaire : ce projet nous a permis de naviguer entre le temps scolaire et les vacances : stage théâtre d’une
semaine, animation de l’exposition “Moi Jeune citoyen”, visite du musée d’Art Moderne à Céret (atelier-peinture “le portrait de
mon copain”), spectacles.
- Productions : affiches de préventions, animation de l’exposition « Moi jeunes citoyens » à la Médiathèque Victor Hugo, écriture de saynètes
avec messages de prévention, réalisation d’une vidéo, dessins du portrait de mon copain.
Un nouveau projet a débuté en octobre 2007 avec une classe de 6ème sur le même thème et se poursuivra en 2008.
Mercédès Galindo

Rencontre-échanges : collège Arthur Rimbaud et collège Croix d’Argent


Ces deux établissements travaillant sur les mêmes thématiques, nous avons mis en place à l’automne, deux demi-journées de ren-
contres et d’échanges entre des parents, enseignants, enfants, l’Amicale du Nid et les animatrices de ces deux projets.
L’objectif est de prendre connaissance des contenus et de repérer des convergences de questionnement et de réflexions pour en
élaborer des réponses communes. Des apports de connaissances complémentaires (sur les violences notamment) ont été partagés.
Ces moments sont riches du croisement des regards et contribuent à une dynamique des projets.
Anne-Laure Stocker

Rapport d'activités 2007- APIEU Montpellier-Mèze


10
CHAPITRE 1 : ANIMATIONS / PROJETS Les classes de ville
Parcs et jardins à travers les saisons
Classe de CE1 de l'école Auguste Comte
Un recueil de représentations sur les jardins a été fait avec des dessins, afin de relever leur vocabulaire sur ce sujet. Suite à ce recueil,
plusieurs visites de différents parcs et jardins de Montpellier ont eu lieu, à l’aide de jeux de piste et d’activités d’observation. Suite à
chaque visite, les élèves sont invités à mettre leurs questions dans une boîte à questions. A chaque saison, un jardin est découvert. Suite
et fin en 2008.
Coralie Pagézy
Jardin potager
Classe de moyenne section de l'école du Docteur Roux
Le projet est accompagné par un petit personnage : Vilotin, le petit lutin des villes. Celui-ci par l’intermédiaire de l’animatrice apporte de
nombreuses connaissances sur le jardin, sur les outils, sur les graines, sur l’eau dans l’école et les habitants du jardin (oiseaux). Les élèves
font des observations, des semis, des constructions (mangeoires pour les oiseaux...), des jeux de piste...
Coralie Pagézy

Prévention routière
Classe de 15 élèves de 6ème- 5ème “dispositif gitans” de Mme Chazal et de Mme Mazuc du collège Fontcarrade
Six jours d’interventions qui ont commencé par un recueil de représentations sur les questions de base : qu’est-ce que le code de la
route ? À quoi sert-il ? Nous sommes ensuite partis sur le terrain pour observer et analyser des situations de circulation et repérer les
dangers. Les élèves ont travaillé sur l’orientation, le plan, le dessin… Échanges d’idées, propositions, questionnement, ont servi à la réali-
sation d’un jeu. Le plateau de jeu représente un quartier avec ses routes, commerces, collège, parkings… (dessins, collage, peinture).
Il a été mis à disposition lors de la présentation des projets du collège en fin d’année.
Un nouveau projet a débuté en octobre 2007 avec une classe de 6ème - 5ème “dispositif gitan” sur le thème des animaux et se poursuivra
en 2008.
Mercédès Galindo

Rapport d'activités 2007- APIEU Montpellier-Mèze 11


CHAPITRE 1 : ANIMATIONS / PROJETS
LES CLASSES DE VILLE
Déchets et consommation
Classe de M. Belmonte de CM1 de l’école Sévigné à Montpellier (6 jours d’animation)
Ce projet faisait le lien entre la production de déchets et la consommation. Les élèves ont tout d’abord travaillé sur les différents
lieux d’achats et menés des enquêtes sur le marché de leur quartier ainsi que dans une épicerie. Le résultat de ces enquêtes à per-
mis de former 3 groupes de travail :
- L’origine des produits et les modes de production
- Le commerce équitable et les différents labels (Label Rouge, Appellation Biologique)
- La publicité/marketing, l’étude des emballages
Les différents groupes ont ensuite restitué leur travail à l’ensemble de la classe et à 5 parents. Ces parents se sont portés volon-
taires pour participer à la sortie de fin de projet dans le supermarché de leur quartier. Cette sortie était un exercice d’achat en
situation réelle. Le magasin a mis une caisse et du personnel à notre disposition. L’analyse des choix d’achats qui a eu lieu dans un
second temps en classe a permis de constater que les élèves avaient su mettre en oeuvre un grand nombre de leurs nouvelles connais-
sances dans la réalisation de cet exercice.
Maïwenn Le Corre
Le jardin dans la ville
Classe de Mme Ginestet, CE2 de l’école Condorcet à Montpellier (6,5 j d’animation)
Le projet s’est déroulé au fil des saisons. Pour chacune d’entre elles, une sortie de découverte
thématique était réalisée, ainsi qu’une demi-journée de prolongement en classe :
- Sortie automnale au Jardin du Champs de Mars/Esplanade (jardin à l’Anglaise/jardin à la
Française) et jardin partagé du quartier des Beaux-Arts (jardin potager)
- Sortie hivernale au jardin des Plantes (le cycle de vie des plantes et les différents modes de
dispersion des graines)
- Sortie printanière au domaine de Méric (travail sur les oiseaux)
- Sortie estivale au domaine de Grammont (les serres de la ville et le jardin méditerranéen)
À travers le réinvestissement interdisciplinaire mené par l’enseignante, la dynamique du projet
s’est maintenue tout au long de l’année. Ce travail à donné lieu à diverses réalisations qui ont
servi de support à une exposition de fin d’année destinée aux autres classes de l’établissement.
Les parents d’élèves ont été invités à redécouvrir le Parc Boccaud proche de l’école en vivant
Visite des serres de Grammont

une activité de Land’Art avec leur enfants.


Maïwenn Le Corre

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze 12


CHAPITRE 1 : ANIMATIONS / PROJETS LES CLASSES DE VILLE

Regards sur la ville


Classe CM2 de Pascal Perru, école Galilée à Montpellier (3 jours d’animation)
C’est le patrimoine qui est à l’honneur pour ce projet. La classe, composée de 16 élèves de CM2 a exploré comme à notre habitude, les élé-
ments du patrimoine architectural et urbanistique du centre ville. La curiosité est restée tout au long des séances, le fil conducteur de
l’immersion et les ateliers de recherche en cours se sont déroulés avec enthousiasme. Les thèmes choisis par les élèves ont permis la
constitution de quatre groupes de recherche : l’eau et la sculpture, les architectures anciennes, Antigone et Polygone et le futur hôtel de
ville de Jean Nouvel.
Mireille Costesec

Village d’hier, paroles d’aujourd’hui


Classe de CM2 de Mme Avella, école du Pathus à Saint Gely-du-Fesc (4 demi-journées d’animation)
N’ayant que quatre séances d’une demi-journée à disposition pour ce projet, nous avons décidé avec l’enseignante d’espacer les séances
d’au moins un mois afin de permettre en classe un travail d’approfondissement des observations du terrain. Le projet a commencé par un
recueil de représentation sur ce village qui a permis de repérer les éléments constituants. Puis nous sommes allés observer le centre ville.
Au hasard de notre déambulation, une habitante nous a ouvert les portes de son jardin pour observer l’architecture et les éléments de
décoration de sa maison vigneronne. A la séance suivante nous avons découvert le centre ville de Montpellier pour « aiguiser notre
regard ».

Extrait du recueil de représentation des enfants : « Quand je pense à Saint Gély-du-Fesc, à quoi je pense ? » :
«...A la grand rue, l’école, l’église, la gendarmerie, la boulangerie, le cimetière, la parc de Coulondre, la mairie, la pharmasie, le forum, la ville, au lotis-
sement de beau regard, les ruches, les poules, l’immeuble, le cinéma, le lézard, ma tortue, l’écureuil, intermarché, la goutière, à moi, les vignes, la poste,
la bière, au poubelle, des glands, à la presse, aux escargots, ses batiments, la France, au marché des bonbons... ».
Mireille Costesec

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze 13


Chapitre 1 : ANIMATIONS / PROJETS
LES CLUBS DE VILLE -ACTIONS INTER-QUARTIERS
Actions sur les temps hors scolaire, le club de ville est aujourd’hui un projet sou-
tenu par nos partenaires. Riche et complexe dû à ses multiples thèmes, ce projet
est l’image de la diversité de ces participants. Néanmoins certaines actions se
renouvellent car elles font l’unanimité des demandes. L’autre richesse de ce pro-
jet est le lien qu’il établit entre les quartiers, les jeunes, les bénévoles du quar-
tier et les professionnels.

Club de ville cité Gély


Les enfants de l’école Frédéric Bazille (hors temps scolaire), les jeunes, les
parents, les habitants et les associations du quartier.

Deux projets en période périscolaire


1/Tous les lundis de 16h00 à 18h00 à l’école Frédéric Bazille.
- Projet : Jardinage, les semis et compost
Fréquentation : 53 participations/17 ateliers, participants : garçons et filles âgés Jeu de rôle “L’histoire de l’araignée“
entre 7 et 10 ans.
La reconduction de l’activité «jardin » permet de créer des habitudes, de donner Participants : Environ 60 enfants ont participé au
grand jeu qui s’est déroulé sur 3 jours.
un rythme aux enfants tout en respectant des règles élémentaires pour le bon
fonctionnement du jardin. L’araignée tisseuse du destin des hommes est vieille et
2/ Tous les jeudis de 16h00 à 18h30 au centre Malherbe usée. Elle n’arrive plus à tisser les fils du destin correcte-
ment, occasionnant des nœuds et des embrouilles dans le
- Projet : Mon projet, sa mise en oeuvre
destin des hommes. Elle demande aux enfants de parcou-
Fréquentation : 82 participations/17 ateliers. Participants : garçons et filles âgés rir le fil du destin pour le dénouer. Ce fil est inscrit dans
entre 7 et 18 ans dont 12 filles. un grand corps malade dont les différents nœuds sont
- Organisation des tournois de l’amitié localisés dans des points du corps (tête, gorge, cœur,
- Préparation de stage « danse » avec les jeunes filles ventre, pieds et mains, soit huit ateliers). Chaque problè-
me que les enfants vont rencontrer sera l’occasion de
- Participation au carnaval de l’école qui a réuni une centaine de personnes, de
découvrir comment y remédier. Le dernier jour s’est
nombreux papas présents (bon partenariat) déroulé à Viols-le-Fort avec découverte de la garrigue à
- Écriture de conte et d’histoire pour réaliser des petits films travers des jeux sensoriels et artistiques.

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze


14
CHAPITRE 1 : ANIMATIONS / PROJETS LES CLUBS DE VILLE -ACTIONS INTER-QUARTIERS

Pendant les vacances scolaires environ 40 jeunes (entre 7 et 15 ans) ont participé aux activités du club de ville cité Gély : découverte du
patrimoine, recherche sur Internet de lieux sur la période du Moyen-Âge (histoire, châteaux, préparation des accessoires : épées, bou-
cliers….), tournoi de l’amitié (participation des quartiers Gély, Petit Bard, Croix d’argent), actions sportives diverses et participation aux
rencontres UFOLEP.

Club de ville Croix d’Argent


Les actions se font sur les quartiers grand Croix d’Argent (Lemasson - Mas Drevon - Croix d'Argent, Mas de Bagnières) avec les jeunes
du quartier et ceux de la classe de 5ème 5 du collège de la Croix d’Argent.
Projets en période périscolaire :
1/ Les mercredis de 14h00 à 18h00 à l’Espace Famille. Participation 25 jeunes.
Action 1 : Mon quartier, ma ville, mon action : amener les jeunes à être plus autonomes, mise en place de projets par les jeunes afin de
mettre en pratique leurs acquis scolaires, de favoriser les échanges inter-générationnels et les rendre acteurs de leur quartier.

Pendant les vacances scolaires environ 50 jeunes (entre 10 et 22 ans) ont participé aux activités du club de ville : rencontre de foot inter-
quartiers, entre les quartiers Croix d’Argent, Cité Gély, Petit Bard, mise en place de l’exposition “Moi jeune citoyen” à la médiathèque
Victor Hugo, sortie au musée d’Art Moderne de Ceret avec les jeunes de la Maison pour Tous Villon venus participer à l’animation « Moi
jeune citoyen », rencontre UFOLEP, concours de théâtre amateur “le masque d’or” à la la Grande-Motte, participation au “Battle one”
d’Arcachon, stage de théâtre en partenariat avec la DRJS, stage de voile à la Grande Motte et atelier d’écriture à la médiathèque Victor
Hugo.
Dès septembre 2007 les clubs de ville Croix d’Argent ont repris leurs activités qui se poursuivront en 2008.
Mercédès Galindo

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze


15
CHAPITRE 2 : ANIMATIONS / PROGRAMME

Communauté de communes du pays de Lunel (CCPL)


L’APIEU a participé au programme d’éducation à l’environnement des élèves de la CCPL.
Trois animateurs de l’APIEU et un agent du service Environnement-gestion des déchets de la CCPL se sont rendus de novembre 2006
à juin 2007 sur dix écoles primaires et maternelles et sur quatre centres de loisirs.
Ainsi les enfants de neuf communes ont été amenés à s’interroger sur leur environnement, afin de mieux le comprendre et de trou-
ver des moyens d’action pour la préservation de celui-ci.
Huit animations différentes ont été demandées par les enseignants et animateurs des centres de loisirs : Mat’air, Prim’Air, le cir-
cuit de l’eau, mise en place d’un jardin biologique, Récup’Art, les contes d’Avelina (déchets), jeu de rôle « Sachons choisir nos
achats », jeu de rôle « Démêlés à Trifouilly », les déchets quelle histoire ! », l’atelier des trieurs de la malle Rouletaboule.

Communauté d’Agglomération du Bassin de Thau (CABT)


L’APIEU a participé au programme d’éducation à l’environnement des élèves de la CABT. Vingt et un projets différents portant sur
l’air ou les déchets ont été construits avec les enseignants et animés par quatre animateurs de l’APIEU. Chacune des classes a béné-
ficié de 4 à 5 demi-journées d’interventions, soit 33 journées d’animations d’avril à juin 2007 sur 7 écoles maternelles et primaires
de l’Agglomération.

Animations de prévention au suremballage lors de la semaine du développement durable


Nous avons réalisé trois journées d’animation sur la prévention au suremballage lors de la semaine du développement durable à la
demande de l’Agglomération de Montpellier. Cette initiative s’inscrit dans le plan des 25 actions pour une gestion durable des
déchets initiée par l’Agglomération de Montpellier et avait pour objectif principal : la réduction du poids des déchets d’emballages
produits par les habitants de l’Agglomération.
L’Agglomération de Montpellier nous a mis à disposition trois panneaux de sensibilisation au tri, recyclage et volumes d’emballages
ainsi que des cabas réutilisables à distribuer. Nous étions deux animateurs de l’APIEU présents sur chaque journée d’action et
accompagnés par des équipes d’ambassadeurs du tri.
Journée du 3 avril 2007 Intermarché de Jacou : 109 personnes sensibilisées
Journée du 4 avril 2007 Intermarché de Castelnau : 45 personnes sensibilisées
Journée du 5 avril 2007 Intermarché de Juvignac : 174 personnes sensibilisées
Maïwenn Le Corre

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze


16
CHAPITRE 2 : ANIMATIONS / PROGRAMME
Main verte

MISSIONS D’ACCOMPAGNEMENT DE MONTPELLIER MAIN VERTE 2007

L’opération « Montpellier Main Verte » est une initiative de la ville de Montpellier visant à favoriser l’appropriation des 741 hectares d’es-
paces verts existants sur la ville par ses habitants. L’APIEU participe depuis 3 ans à l’animation de cette opération.

Le
L e j
jaar
rddii n
n p
paar
rtta
ag
géé d
dee M
Méé llii n
naa M
Me
errc
coou
urr ii

Cela fait maintenant deux ans que ce jardin existe. Aujourd’hui 11 familles y viennent régulièrement. Chacun possède son carré et des
moments de partages sont organisés autour de chantiers communs : le parc à escargots, la mare, le four solaire… Ce jardin est animé
conjointement par la MPT Mélina Mercouri et l’APIEU.
En 2007 de nouveaux publics sont arrivés :
- Des adolescents du quartier y consacrent une part de leur temps de loisir
- Des salariés de la zone d’activités du Millénaire viennent s’y détendre en jardinant et en pique-niquant à l’heure de midi
- Des usagers de la MPT délocalisent leur activités dans le jardin lorsque la météo le permet (chant, théâtre…)
De nouveaux aménagements ont été réalisés :
- Le jardin est à présent délimité par des barrières et ganivelles
- Des tables de pique-nique ainsi que des poubelles ont été installées

Jardin partagé de la Maison pour Tous Mélina Mercouri

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze 17


CHAPITRE 2 : ANIMATIONS / PROGRAMME
Main verte

« AA ll aa ddéécc oouu vveerrttee ddeess jjaarr ddii nnss dd ee M


« Moo nnttpp eell llii eerr !! »»
Les sorties de découverte des espaces verts de la ville : sept sorties de découvertes ont
été réalisées pour le grand public par 5 animateurs de l’APIEU, ainsi que par deux membres
du Conseil d’Administration de l’association (Gaëlle Aggeri et Jean Burger) :

- 12 mai 2007 : La Lironde « à l’écoute des parcs urbains »


- 19 mai 2007 : Richter « une cité-jardin contemporaine »
- 02 juin 2007: Mas de Costebelle « l’art dans les jardins »
- 16 juin 2007 : Bords du Lez « Arboretum »
- 08 septembre 2007 : Parc de Malbosc « Un jardin en chantier »
- 22 septembre 2007 : Domaine de Méric « Art des jardins et garrigue »
- 29 septembre 2007 : Champs de Mars « poèmes jardiniers »
Visite du domaine de Méric

Prroo jjeett FF rriicchh ee


P
Avec l’aide de la DIPAN (Direction paysages et nature de la ville), l’APIEU développe un
projet de valorisation des « friches » dans la ville. Un projet pédagogique avec une classe
de CM2 de l’école Blaise Pascal (enseignant : Eric Charraud) a débuté fin 2007 (deux demi-
journées). Il a pour objectif principal d’étudier la nature dans la ville au fil des saisons,
d’apporter des éléments de lecture et de compréhension de ces paysages et de permettre
aux élèves de se réapproprier ces lieux (lire, comprendre, respecter). Suite à ce projet
expérimental, une modélisation du travail sera proposée au service des espaces verts et à
d’autres établissements scolaires de la ville afin d’associer des projets de classe à des
espaces délaissés (ou dit « en friche ») proches de ceux-ci.

La friche du Mas de Costebelle

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze 18


CHAPITRE 2 : ANIMATIONS / PROGRAMMES
Architecture et patrimoine
Le 30 janvier, par un bel après-midi ensoleillé, une classe de 6ème du collège de Baillargues a été initiée à l’architecture, à l’histoire et au développe-
ment de Montpellier à travers l’Écusson.
Deux classes de l’école Sibélius de Montpellier (CE2 et CM1) ont pu bénéficier d’ateliers « patrimoine » grâce au concours de la Mairie, de la DRAC
et de l’APIEU. Ainsi, le 10 et le 15 mai, une cinquantaine d’élèves ont été initiés respectivement à « L’eau dans la ville autrefois » et à « l’architectu-
re et l’urbanisme de la ville de sa naissance jusqu’à aujourd’hui ».
Sébastien Ranc
Nature
Une vingtaine d’enfants du CLSH de la Maison Pour Tous Mélina Mercouri ont participé, le 5 avril, à des ateliers de découverte de la nature sur les
berges du lac du Salagou. Encadré par Sébastien Ranc et les animatrices de la MPT, ils ont recherché des traces de « lutins » (étude du micro-pay-
sage), créer un tableau avec des éléments naturels et étudier la micro-faune de la rivière.
Lors des Journées Européennes du Patrimoine (15 et 16 septembre), le Conseil Général de l’Hérault a confié à l’APIEU l’encadrement de quatre sor-
ties sur le thème du patrimoine naturel au domaine de Restinclière à Prades-le-Lez : lecture des paysages de garrigue, initiation aux chants d’oiseaux
et à la vie de ces milieux secs.
La classe de CE1 de Mme Diot (école Jules Vallès à Pézenas) a sollicité l’APIEU pour l’accompagner dans un projet pédagogique sur les oiseaux de la
ville. La première intervention a eu lieu le 29 novembre. Les élèves ont été initiés aux chants, aux habitats et à l’identification des oiseaux présents
autour de l’école. Le projet se poursuit au printemps 2008.
Sébastien Ranc
Alimentation
Cette classe de 4ème (IDD) du collège des Garrigues de Lansargues nous a permis de tester le jeu de rôle de la malle EPI sur les semences paysannes
et les OMG. Nous avons animé deux séances de réunion du jeu de rôles qui met en scène un collège dont la cantine doit choisir si oui ou non, elle conti-
nue à distribuer des repas avec des OGM.
Coralie Pagézy
Eau
Suite à une animation test réalisée le 7 juin au domaine Bonnier de la Mosson sur le traitement des eaux usées et sur l’étude des macro-invertébrés
d’eau douce (en partenariat avec les Ecologistes de l’Euzière), le collège des Escholliers de la Mosson a souhaité dès la rentrée 2007/2008 faire béné-
ficier toutes les classes de cinquième de cette intervention. Six classes ont été sensibilisées en 2007 à la préservation de la faune de la rivière et à
la difficulté d’épurer nos eaux usées… Le contenu de l’atelier est réexploité tout au long de l’année dans le programme de physique, chimie et SVT.
Le 29 septembre, lors de la journée municipale pour l’environnement, l’APIEU a été sollicité par la commune de Prades-le-Lez pour animer des ate-
liers auprès de quatre classes de l’école : réalisation de la maquette « Le pays de l’eau » et sensibilisation à l’urbanisme avec l’atelier « Urbanistes en
herbe ».
Sébastien Ranc

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze 19


CHAPITRE 2 : ANIMATIONS / PROGRAMMES

Environnement et citoyenneté
Elèves de 5ème, 4ème et 3ème SEGPA du collège de la petite Camargue à Lansargues
- Avec la classe de 5ème SEGPA : Découverte du compost
- Avec la classe de 4ème SEGPA : Jeu de rôles sur les déchets
- Avec la classe de 3ème SEGPA : Découverte des pollutions générées par les déchets grâce à l'activité “les rudolgues” et valorisation de
ces déchets.
Tous ces projets ont commencé en 2007 et se termineront courant 2008
Coralie Pagézy

Les déjections canines


Le samedi 3 mars au matin, l’APIEU a accompagné les jeunes du conseil municipal de
Vendargues dans la mise en place d’une action de sensibilisation des habitants aux problèmes
de déjections canines sur la commune.
Un diagnostic des lieux les plus souillés avait été réalisé en amont. Les jeunes ont signalisé
ces lieux à l’aide de balises et de différents panneaux de signalisation. Ils ont ensuite
« enrichi » ces lieux en y déposant de fausses crottes de chien agrémentées de couteaux et
fourchettes. Pour finir, ils ont recueilli les réactions des passants en les interviewant. Un
montage réalisé par le CMJ (Conseil municipal des jeunes) de Vendargues a permis la
réalisation d’un petit film restituant cette action.
Maïwenn Le Corre

Prévention des violences


Trois classes de 6ème du collège Arthur Rimbaud bénéficient de projets Grain de Sable, programme de prévention des vio-
lences faites aux adolescents. Un des objectifs est la prise de conscience de nos émotions et de l’impact de nos com-
portements sur l’autre. Les premiers ateliers (novembre et décembre) ont porté sur un recueil de représentations sur
les violences, puis la visualisation et l’analyse de saynètes de la vidéo. Cette première étape du projet a inspiré les enfants
pour l’écriture de saynètes sur ces thèmes qui donneront lieu à de petites mises en scène en 2008.
Anne-Laure Stocker

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze


20
CHAPITRE 2 : ANIMATIONS / PROGRAMMES

Animations au Petit Bard


Participants : jeunes de 12 à 15 ans ne s’inscrivant pas souvent aux structures socioculturelles du quartier.
Nouvelle action, la première phase du projet est de se faire connaître par les jeunes, les habitants et les partenaires. Deuxième phase,
les invitations au tournoi de l’amitié à la médiathèque Victor Hugo, à la sortie à Céret avec la Maison pour tous Villon ont permis d’établir
une première relation de « confiance ». Le partenariat avec le représentant du service prévention de la Tam a facilité l’organisation du
stage de voile du mois d’août, financé par Vé la Coupe. Les jeunes étaient heureux d’obtenir leur brevet de natation.
Dès septembre, les actions sur le Petit Bard ont repris avec comme perspective des reportages radio (voir page 23).
Mercédès Galindo
Les Olympiades de l’âge d’Or
Pour la 4ème année consécutive, l’APIEU a participé à l’animation des Olympiades de l’Âge d’Or organisées par le CCAS de Montpellier.
Cette année l’action proposée fût construite et mise en œuvre conjointement avec le service des Espaces verts de la ville. Le 6 juin, une
quarantaine de seniors et adolescents ont aménagé un jardin éphémère composé d’une partie sèche et d’une partie humide. Des planches
d’exposition sur l’éco-bilan d’un mètre carré de gazon accompagnaient cette action visant à promouvoir l’économie d’eau au jardin.
Maïwenn Le Corre et Mercédès Galindo

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze 21


CHAPITRE 2 : ANIMATIONS / PROGRAMMES é nergie
Site éolien d’Aumelas
Plusieurs animations ont eu lieu sur le site en partenariat avec Demain La Terre et Gefosat.
- 30 jeunes en seconde générale, seconde BEP électrotechnique et Bac pro ELEEC du lycée Joseph Vallot à Lodève ont commencé par une
approche paysagère en atelier d’écriture ; le jeu du dictionnaire des vents et un apport d’informations sur la naissance des vents leur ont fait
prendre conscience de la grande diversité des vents dans la région. Des données techniques ont donné des repères sur les modes de productions
des énergies renouvelables. L’atelier « malle des rumeurs » a provoqué des échanges nombreux sur les idées reçues sur l’éolien.
- En octobre, une trentaine de jeunes sétois de 6 à 14 ans ont rejoint deux animateurs de l’APIEU aux pieds des éoliennes, pour sentir le vent,
évaluer sa force, sa direction, écouter ses bruits et au passage démonter quelques rumeurs qui courent sur les éoliennes. Ces jeunes de la
Maison de quartier de l’Ile de Thau, ayant déjà travaillé sur le thème des énergies renouvelables ont ainsi pu découvrir une de ses multiples
exploitations.
- Le CLER, Comité de liaison des énergies renouvelables, a organisé une journée portes ouvertes en octobre, où près de 200 personnes ont
découvert le site au cours de deux ateliers co-animés par les trois structures partenaires ; l’un abordait des aspects techniques, l’autre a permis
de nombreux échanges suggérés par la malle des rumeurs.
Sébastien Ledentu

Projet énergie Lunel/Fraïsse-sur-Agout


Classe de CM2 de M. Denis Gauthier
Ce projet s’est déroulé en trois étapes :
- Trois séances sur « l’énergie, c’est quoi ? » : à partir d’une observation dans le village de divers éléments liés à l’énergie et de petites
expériences en salle, les élèves ont recherché et classé les différentes sources d’énergie, les principaux moyens existants pour fabriquer de l’élec-
tricité, de la chaleur ou du mouvement. Nous avons étudié une frise historique des besoins en énergie qui nous a permis de constater l’usage
croissant des énergies fossiles depuis la révolution industrielle. Ce qui nous a conduit à étudier l’effet de serre et les conséquences sur le climat
de l’usage excessif des énergies fossiles.
- Un séjour à Fraïsse-sur-Agout de 3 jours animé par Clélie Hoog du CPIE du Haut Languedoc, pour découvrir un barrage hydro-électrique, un
champs d’éoliennes et la chaufferie au bois du village.
- Une séance sur les éco-gestes liée à l’énergie.
Cette expérience servira de base à trois nouveaux projets prévus pour l’automne 2008.
Mireille Costesec

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze 22


CHAPITRE 2 : ANIMATIONS / PROGRAMMES

Animations énergie suite


C’est avec Mariam Mehdi, animatrice à Demain la Terre que nous avons co-animé trois après-midi sur le thème des énergies pour accompagner l’expo-
sition de la MDE sur ce thème. A chaque séance, un nouveau groupe d’enfants de 6 à 12 ans s’est rassemblé autour de ce sujet afin de partager les
représentations de chacun, repérer les différentes sources d’énergies et les machines qui permettent de transformer ces sources en électricité, cha-
leur, mouvement, distinguer énergies fossiles et renouvelables. Après avoir décrit l’effet de serre et expliqué le réchauffement climatique, nous avons
joué au jeu des rumeurs sur l’éolien, fait chauffer de l’eau avec un four solaire et réalisé toutes sortes expériences passionnantes et très instructives
avec en toile de fond une attention portée sur les écogestes.
Mireille Costesec

Environnement sonore
Atelier prise de son au Petit Bard
Avec l’aide de la Fondation de France et de la Caisse d’Epargne, l’APIEU s’est équipé en matériel de prise de son. L’objectif est de proposer dans un
premier temps au Petit Bard, des activités hors temps scolaires autour du reportage sonore. En décembre, deux animateurs de l’APIEU sont allés à la
rencontre des jeunes présents dans le quartier (salle de sport et Maison Pour Tous François Villon) pour nouer les premiers contacts. Une rencontre
avec le Président du club de foot en salle et un animateur de la Maison Pour Tous François Villon a permis de travailler avec un premier groupe de
quatre jeunes adolescents. Ils ont effectué des prises de sons et des interviews de musiciens Touareg en concert à la médiathèque du quartier. Une
visite de radio Divergence par un journaliste a été ensuite été organisée.
Sébastien Ledentu
Sortie avec l’Union des Aveugles et Handicapés de la Vue
En échange de l’animation par Paulette Nicolas des sorties d’écoutes proposées lors de l’événement « Montpellier Quartiers Libres 2006 », l’APIEU a
mis à disposition son minibus avec un accompagnateur pour une sortie. Un groupe de non-voyants adhérents à l’association UAVH se sont rendus au pied
du viaduc de Millau, visité le musée présentant des maquettes à toucher. Le plafond nuageux étant bas seul, les piliers du pont étaient visibles.
Sébastien Ledentu
"N'écoutez pas plus d'une heure par jour votre baladeur à volume moyen"
L'APIEU était présent avec d'autres structures de prévention santé pour proposer consécutivement à cinq classes de 5ème un diaporama sur les
risques auditifs liés à l'écoute de musiques amplifiées. Lors de cette journée annuelle, il s'agissait de comprendre notamment que notre oreille tolè-
re des doses de sons quotidienne qu'il ne faut pas dépasser. Saviez-vous par exemple que l'oreille est en danger à partir de seulement 15 minutes
d'écoute avec le volume maximum du baladeur ?
Sébastien Ledentu

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze


23
CHAPITRE 2 : ANIMATIONS / PROGRAMMES Projet fédérateur “La Mosson au fil des saisons”

Au cours de l’année scolaire 2006/2007, 12


classes de 10 établissements scolaires
situés sur le bassin versant de la Mosson
ont bénéficié d’interventions réalisées par
l’APIEU et les Ecologistes de l’Euzière, sur
le thème de l’eau. Dans le seul cadre du
programme d’animations pédagogiques « La
Mosson au fil des saisons », plus de 350
élèves ont été sensibilisés aux enjeux de
protection et de préservation de la rivière
ainsi qu’aux problématiques liées à l’eau. Ce
fut plus particulièrement en 2007 l’occa-
sion d’étudier les oiseaux de la rivière
(classe de CM1 à Montarnaud de M. Cailton,
2 jours d’intervention), le circuit de l’eau
en amont et en aval du robinet (classe de
CP à Juvignac de Mme Hoarau, 1 jour d’in-
tervention et classe de CM2 de l’école
Senghor à Montpellier de Mme Boudon, 1
jour d’intervention), l’histoire de l’eau à
Montpellier entre Lez et Mosson (classe de
CM2 de Mme Guebourg à Montarnaud, 1
jour d’intervention) et la découverte de la
source de l’Avy, petit affluent de la Mosson
(rencontre entre une classe de CP de
Juvignac et une classe de CM2 de
Montarnaud autour d’activités sensorielles
et naturalistes, 1 jour d’intervention).

Sébastien Ranc

Rapport d'activités 2007- APIEU Montpellier-Mèze 24


CHAPITRE 3 : FORMATIONS
Formation de moniteurs éducateurs stagiaires au CEMEA
Projet fédérateur « La Mosson au fil des De mars à juin 2007, deux animateurs de l’APIEU ont poursuivi le programme d’ateliers
saisons » de découverte et de réappropriation de l’espace urbain entamé en septembre 2006.

Le 31 janvier, en partenariat avec le Centre de res- Écouter pour mieux voir


sources de sciences et de technologie 34 (CRST) et les Une sortie à Montpellier pour stimuler l’écoute des 15 stagiaires, en 1ère année de for-
Ecologistes de l’Euzière, l’APIEU a organisé et animé mation (unité de formation III, pédagogie de l’expression et techniques éducatives). Ils
une seconde session de formation pour les enseignants ont pris conscience par exemple de la dimension temporelle de l’écoute qui, par rapport à
participants au projet sur le thème des outils pédago- la vision (organe de la spatialité), se construit dans le temps. Il n’est en effet pas pos-
giques liés à l’eau. sible de revenir en arrière et de réécouter, sauf à effectuer une prise de son. Grâce à
Sébastien Ranc une écoute écarquillée, les stagiaires ont aussi pu ressentir les murs qui font la ville, à
écouter les vides et à regarder les pleins. Les espaces sonores et leurs limites invisibles
Formation des Ambassadeurs du tri - se sont révélés une fois les yeux bandés.
Module “les fondamentaux”
Découverte d’une ville ex-nihilo : la Grande-Motte
Du 12 au 14 juin nous avons formé une équipe de 14
ambassadeurs du tri de diverses collectivités du Languedoc- Plusieurs ateliers ont porté sur une étude de la commune de la Grande-Motte : approche
Roussillon, PACA. Cette session a pour objectif de faire paysagère, éléments de site et situation, fonctions des espaces verts, composition urbai-
acquérir les connaissances de base indispensables à ne, architecture… L’objectif est de faire réagir autrement les participants sur un lieu
l’exercice des missions de communication orale de proximité. souvent jugé négativement ; la connaissance de l’histoire de cet espace les a interpellé
Ce module devrait se reproduire en 2008. sur la nécessité de connaître pour percevoir autrement.
Bertrand Dumas Les relations en public
Un autre atelier en ville s’est focalisé non pas sur le cadre de vie mais sur les gens qui y
Formation enseignants vivent. L’idée que chacun est seul dans la foule, atome anonyme, est une idée largement
Pendant deux jours (31 janvier et 2 février) répandue. Certes la ville est peuplée de passants qui ne se parlent pas et qui ne sont pas
l’APIEU a co-animé un stage pour 20 enseignants ensemble, pour autant il existe entre eux des interactions.
sur l’environnement de proximité. Cette formation Des observations de scènes de la vie quotidienne, inspirées de celles qu’a pu mener le psy-
avait pour objectif de proposer des méthodes et chosociologue Irving Goffman dans les années 60, ont permis d’échanger autour de nos
comportements quotidiens. Comment demande-t-on du feu à un inconnu ?, Comment s’or-
des outils pour faire de l’éducation à l’environne-
ganise une file d’attente ? Comment les piétons font pour ne pas entrer en collision ?
ment vers le développement durable à partir des
éléments disponibles autour de l’établissement Anne-Laure Stocker et Sébastien Ledentu
scolaire.
Bertrand Dumas

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze 25


CHAPITRE 3 et 4
FORMATIONS
CNFPT/ENACT
Le 12 décembre Bertrand a fait une intervention d’une journée sur l’évaluation de l’éducation à l’environnement vers le développe-
ment durable auprès de techniciens de collectivités.
Bertrand dumas

EDITIONS
La Gazette de la Mosson
Comme chaque année depuis la création du projet fédérateur « La Mosson au fil des saisons » en 1996, un
bulletin rédigé et illustré par les élèves participants au projet a été édité. Environ 800 exemplaires ont
été distribués aux écoles situées au bord du cours d’eau. L’APIEU a coordonné, réalisé la maquette et mis
en pages le n°12 de la Gazette.
Sébastien Ranc

Catalogue des documents et outils environnement et développement durable en


Languedoc-Roussillon
En coordination avec le GRAINE LR, l’APIEU a mis à jour la maquette et la mise en page de la seconde édition
du catalogue de l’APLRE (Association de préfiguration d’un lieu ressource environnement en LR). Ce dernier
présente tout au long de ses 36 pages des documents et des outils édités par différentes associations régio-
nales. Il est disponible auprès de l’APLRE ou téléchargeable sur le site www.environnement-lr.org.
Sébastien Ranc

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze


26
CHAPITRE 5 : ETUDES N Pierres de ville
Une déambulation à pied autour de la place de la Comédie
Pierres de ville ou en tramway dans les quartiers et dans quelques villages
La Société Géologique de France a lancé une collection nationale de fascicules- aux alentours, vous invite à découvrir l’immense variété
guides sur plusieurs villes de France, à destination de visiteurs qui souhaitent des pierres, leur origine géologique et l’évolution des
découvrir les villes sous l’aspect géologique. L’APIEU et les Ecologistes de usages de la pierre.
l’Euzière ont commencé à rédiger un ouvrage sur Montpellier. La ligne éditoriale Ci-dessous, quelques axes de travail :
retenue indique plutôt des encadrés et des photos largement commentées que - Les origines géologiques (formation, âge), les qualités et
du texte à lire. L’élaboration de ce travail se poursuit en 2008. particularités d’une quinzaine de pierres de Montpellier
Sébastien Ranc - L’évolution de l’utilisation de la pierre et les modes : la
pierre locale, la pierre importée, puis la pierre décor
- Les métiers de la pierre
- Renvoi sur des carrières ou des sites géologiques locaux
où l'on peut voir la pierre in situ (et les pierres de
Le dispositif sur les énergies : « Ressort » quelques villages caractéristiques situés autour de
Montpellier).
Ce travail de conception, initialement démarré dans le cadre d’un partenariat
entre Ecole et Nature, les Ecologistes de l’Euzière et l’APIEU, se propose
d’aborder les énergies sous l’angle de :
- L’énergie à l’école

N
- L’énergie dans le pays Jeu de rôle énergie
- L’énergie dans le monde
En 2007, trois nouveaux partenaires ont remplacé les deux précédents GEFOSAT Le jeu de rôle est un des éléments du dispositif pédagogique
associé avec nous dans la conception, Demain la Terre qui propose des interventions que l’APIEU conçoit pour l’ALE. Il s’adresse à des 3ème et
sur l’énergie éolienne et l’Agence Local de l’Energie qui nous sollicite pour lycéens, ainsi qu’à des adultes.
concevoir de nouveaux supports concernant cette fois les écoles primaires. Ce jeu de rôle porte sur les principaux enjeux énergétiques
La conception des supports permettant les deux premières approches est nationaux et met en scène une quinzaine de personnages
terminée. Les supports concernant l’énergie dans le monde s’avèrent plus longs qui ont à débattre d’une situation de crise (la panne d’un
à finir. Mais normalement fin juin 2008 les maquettes de l’ensemble des supports réacteur nucléaire) tout en développant des questions de
devaient être proposées lors du comité de pilotage du projet. fond (les atouts et limites d’autres formes d’énergie,
Bertrand Dumas l’agriculture de proximité…).
Il devra être testé début 2008.

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze


27
CHAPITRE 5 : ETUDES Carapattes
Depuis 2005 nous animons un réseau des porteurs de projets CARAPATTES avec le soutien de la Région Languedoc-Roussillon et de l’ADEME. Aujourd’hui
la région compte 72 projets CARAPATTES (68 fin novembre 2007). L’année 2007 a été pour l’APIEU l’occasion de faire une évaluation de ces projets.
Nous avons confié cette évaluation à trois stagiaires Carole Homs pour les impacts sociaux, Aurélia Berthelot pour les impacts environnementaux et
Caroline Prévot pour un bilan quantitatif des projets, voici rapidement une synthèse de ces évaluations :
Bilan quantitatif :
65 carapattes ont été interrogés dans la région Languedoc-Roussillon sur une totalité de 68 projets. Cette enquête s’est effectuée par voie téléphonique
sur une période de trois semaines, du 22 octobre au 9 novembre 2007. 31 carapattes fonctionnent (soit 47 % du total des projets carapattes), 797
familles et 1 028 enfants qui bénéficient d’un carapattes/cycles et 409,5 km parcourus par semaine soit 13 104 km par an sur 32 semaines de
fonctionnement.
16 de ces 31 carapattes, soit 54,8 % des carapattes en fonctionnement, ont été lancés ou sont gérés par des associations déjà existantes (6) ou
créés pour le carapattes (10).
26, soit 38 % du total des projets carapattes sont en cours de réalisation : 12 dans l’Hérault, 7 dans le Gard, 3 dans
les Pyrénées-Orientales et 4 dans l’Aude.
Pour 21 carapattes, une première réunion d’information a eu lieu, pour d’autre un premier contact téléphonique ou une
première rencontre a eu lieu (5).
3 des carapattes (soit 5 %) ou quelques lignes des carapattes fonctionnant sont en pause pour les causes suivantes :
déménagement d’une école, ouverture d’une nouvelle ce qui nécessite une restructuration des lignes et une re-sensibilisation
des familles et travaux de voirie.
5 des projets sont aujourd’hui abandonnés définitivement, soit 8 % du total des projets carapattes. Ces abandons ont
une même caractéristique : le manque de parents volontaires. Les porteurs des projets sont découragés.
Bilan qualitatif : impacts environnementaux
Nous avons évalué le gain de pollution grâce aux personnes utilisant les « carapattes ».
Sur 4 communes : Prades-le-Lez, Quartier Saint Clément (Montpellier), Castelnau-le-Lez, Saint Jean de Védas
Rappel :
Les principaux gaz polluants du transport routier sont :
- le CO2 ou dioxyde de carbone, le CO ou monoxyde de carbone, les NOX ou les oxydes d’azote, les COV ou composés
organiques volatiles et les PES ou particules en suspension.
Nous avons choisi dans ce bilan de montrer particulièrement les gains en CO2. En effet, rappelons que la France a
décidé de diviser par 4 ses émissions de CO2 d’ici 2020. Le CO2 étant un des principaux gaz à effet de serre.
L’émission de CO2 en gramme par voiture pour 1 km parcouru est de 341,3 g en moyenne.Source : ADEME.

Rapport d'activités 2007- APIEU Montpellier-Mèze


28
CHAPITRE 5 : ETUDES Carapattes

Donc chaque année grâce au carapattes de Prades-le-Lez, par exemple,


ce sont 5,6 tonnes d’émission de CO2 évitées, ainsi que 142 kg de CO,
de 18 kg de NOX, de 13 kg de COV et 2,4 kg de PES.
Ce gain d’émission de CO2 grâce aux carapattes, permet d’éviter, un
équivalent de 16 320 km parcourus en voiture.
Le calcul s’effectue ainsi :
10 trajets x 1,7 km par trajet = 17 km par semaine
17 km par semaine x 30 « voitures » x 32 semaines x 341,3 g (voir
tableau plus haut) = 5 570 016 g donc 5,6 t de CO2.

Les impacts sociaux :


Plus complexe à réaliser, ce bilan a été effectué soit en direct, soit
par téléphone à l’aide d’un grille élaborée par Carole Homs, étudiante
en psychologie environnementale. Voici rapidement quelques retours de
ce travail :
- La participation à ces projets permet de créer de nouveaux liens.
- La qualité des rapports avec l’école s’est significativement améliorée
après la mise en place des carapattes. Il en est de même pour la fréquence
des contacts avec l’école.
- De manière globale, tous les répondants sont satisfaits par ce projet.
L’item perçu comme le plus satisfaisant est « favorable aux rencontres ».
- Les raisons de participation données lors des entretiens exploratoires se sont révélées être des choix volontaires, une forte valorisation de l’acte de
participer, une autosatisfaction visible mise en avant.
- La santé est une motivation forte.
- Le lien social correspond à une motivation réelle et affirmée.

Voilà, ce n’est qu’une petite partie du travail effectué le bilan complet sera en ligne sur le site www.carapattes.org

Bertrand Dumas

Rapport d'activités 2007- APIEU Montpellier-Mèze


29
CHAPITRE 5 : ETUDES N Les lycées 21
TrajET DD (Développement Durable)
La région Languedoc-Roussillon lance un programme
Depuis un an, nous élaborons avec les membres du réseau Pluralis (Sisife, Chorus,
d’éducation à l’environnement et de gestion durable
Argos, Cirese, ABC engineering) et deux autres partenaires « environnementa- des lycées publics du Languedoc-Roussillon : « LYCEE
listes » : Mosaic et Groupe Etude, un outil d’accompagnement des collectivités et 21 ».
des entreprises à la mise en œuvre d’action de développement durable : TRAJET
Cette démarche s’adresse à des lycées volontaires et
DD. repose sur :
TRAJET DD est une démarche permettant d’intégrer progressivement les prin- - La mobilisation de tous : proviseur, intendant, per-
cipes du développement durable dans les orientations et permet l’engagement des sonnels techniques et administratifs, enseignants,
actions concrètes. Il facilite la réalisation d’un bilan des avancées et des pra- élèves. Cette pluralité est la condition de réussite
tiques en matière de développement durable (diagnostic), puis aide à définir une d’un projet de développement durable par essence
stratégie et des priorités. transversale.
Concrètement Trajet DD c’est : - L’innovation pédagogique : promotion d’une
- Une application en ligne accessible depuis Internet démarche participative et active au-delà d’une action
- Des cibles (diagnostic, objectifs, suivi) éducative, il s’agit bien de promouvoir des actions
- Toutes les définitions permettant de comprendre chaque bonne pratique et ses concrètes et responsables.
objectifs - Des bonnes pratiques : particulièrement sur deux
- Les critères d’évaluation de chaque brique (1 brique = une pratique de DD) thèmes : l’énergie et les déchets. L’énergie est un
- Des données personnalisées thème crucial aujourd’hui par ces enjeux (réchauffe-
- Près de 1 000 cas concrets actualisés ment climatique, pollution…) et par sa transversalité
(transport, architecture, consommation quotidienne,
TrajET DD pour l’opération Lycée 21 répartition des ressources, enjeux géopolitiques...).
Le thème des déchets a pour avantage d’avoir des
Lors de notre rencontre avec la région Languedoc-Roussillon le jeudi 21 juin 2007 filières bien en place et donc les actions peuvent
pour présenter TrajET (Dispositif d’accompagnement des collectivités à des être mis en place rapidement.
actions de développement durable), Raphaëlle Viennot (Chef de service « Qualité - Une charte : la charte « lycée 21 » formalise l’enga-
de la vie ») et Yann Abonneau (Chargé de projet Education à l’environnement) se gement du lycée et de la région. Ce type de document
sont dits particulièrement intéressés par ce projet. permet la responsabilisation réciproque et est selon
Ils nous ont proposé de concevoir une adaptation de ce dispositif à destination les théories de l’engagement de R.V Joule un élément
des lycées pour accompagner l’opération Lycée 21. fondamental de la motivation.
...

Rapport d'activités 2007- APIEU Montpellier-Mèze 30


CHAPITRE 5 : ETUDES
suite Lycée 21
Cette évolution de TrajET permettra à un lycée :
- De s’engager dans la démarche lycée 21
- D’évaluer sa progression
- D’organiser ses actions
Il est à la fois un support pédagogique d’éducation à l’environnement vers le développement durable à destination des lycéens et un outil
de mise en œuvre concrète du développement durable dans les lycées.
Nous avons donc reconfiguré Trajet DD autour de 50 bonnes pratiques, alimenté à nouveau la batterie d’exemple avec des exemples de
lycée de toute la France, rebâti une nouvelle application en ligne. Pour faire cela nous avons réuni un groupe de travail composé de
membres du Rectorat, de la DRAF, de proviseur de lycée et de la région LR. Cette nouvelle version de Trajet DD sera proposée au
futur Lycée 21 comme un outil permettant d’accompagner cette démarche d’Agenda 21 scolaire.
Bertrand Dumas

La malle EPI
Ce projet qui nous occupe depuis maintenant trois ans arrive à son terme. L’année 2007 a été consacrée aux tests des différents
supports :
- IDD avec le collège de Lansargues pour le jeu de rôle
- CLSH de l’Ecolothèque pour « graine de palette » et le « loto des céréales »
- Une clase de 6ème pour l’atelier « paysage-paysans »
Pour ce dernier, les tests ont révélé quelques problèmes dans l’animation, les modifications nécessaires ont été faites et l’année 2008
devrait voir la naissance des cinq premiers prototypes proposés à la vente en même temps qu’une formation.
Bertrand Dumas

Conception d’un jeu de rôles sur la mise en place d’un Parc Naturel Régional
L’URCPIE Languedoc-Roussillon a défini plusieurs axes de travail dont l’un consiste en une création de supports pédagogiques concernant
les PNR. L’APIEU a été sollicité pour concevoir un jeu de rôle sur la création d’un parc. Intitulé : « Un parc en jeu » il met en situation un
territoire et ses acteurs. Chacun doit se prononcer sur les intérêts de ce parc en fonction de sa propre logique. Le jeu de rôle permet la
mise en projet d’un groupe autour de la recherche d’argument pour alimenter sa position.
Bertrand Dumas

Rapport d'activités 2007- APIEU Montpellier-Mèze 31


CHAPITRE 6 : VIE ASSOCIATIVE PARTICIPATION AU RÉSEAU

RRéésseeaauu V
Voo lluubbiill iiss aide au montage de la formation groupée 2008 pour les adhérents.
Volubilis est un réseau de professionnels, de passionnés et de curieux,
Ammiicc aallee dduu N
Niidd
qui se rassemblent autour d’une approche pluriculturelle des paysages
A
et des lieux de vie. Fondée en 1998 sous la forme d’une association Le partenariat avec cette structure est reconduit autour des
loi 1901, le réseau étend ses ramifications dans plusieurs pays d’Europe projets de prévention des conflits et des violences que l’APIEU
et du Maghreb, réalisant progressivement sa vocation euro développe auprès de collégiens et en temps hors scolaire ; ce regard
méditerranéenne. extérieur et l’appui pédagogique sur le contenu de nos interventions
L’objectif essentiel de Volubilis est d’ECHANGER : échanger des sont des atouts pour développer cette thématique délicate.
idées, des savoir-faire, des passions, des engagements... APLRE LR
UN
U NCCPPIIEE Bertrand est président de cette association de préfiguration d’une
L’APIEU Montpellier-Mèze est un centre permanent d’initiatives pour maison de l’environnement en LR. L’année 2007 nous a permis de
l’environnement. L’appellation «CPIE» est un label attribué par développer ce projet et surtout de mettre en œuvre les premières
l’Union nationale aux associations qui s’impliquent dans le développement actions : formation, gestion documentaire commune, base Internet
durable de leur territoire et se sont engagées dans une démarche des compérences en environnement, réédition du catalogue des outils.
de qualité au sein du réseau.
Bertrand est membre de la commission “Education à l’environnement”. Forum des outils pédagogiques à l’IUFM
Le 23 mai, Sébastien Ranc et Sébastien Ledentu ont proposé à des
GR
GRAAIIN
NEE LLaanngguueeddoocc--RRoouussssiilllloonn enseignants stagiaires de l’IUFM une démonstration d’outils d’éduca-
L'APIEU est adhérent au GRAINE LR et Bertrand Dumas est tion à l’environnement urbain :
membre du Conseil d’Administration. - « Urbanistes en herbe » ou comment organiser une ville avec ses com-
merces, sa voirie, ses habitations… dans un premier temps. Puis, dans
UR
URCCPPIIEE un second temps, faire face à l’arrivée d’une nouvelle population sur ce
Les 5 CPIE de la région Languedoc Roussillon se sont regroupés en territoire attractif mais restreint.
Union Régionale des CPIE. L’APIEU y participe. - Diaporama sur le fonctionnement de l’oreille et la prévention des
risques auditifs liés à l’écoute des musiques amplifiées.
CCooooppèèrree 3344
L’APIEU poursuit son implication dans le réseau : membre du comité
de pilotage, participation à la rencontre annuelle (mars), à la
concertation des acteurs des territoires montpelliérains et lunellois
pour l’élaboration du schéma départemental EEDD (septembre) et

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze


32
N
CHAPITRE 6 : VIE ASSOCIATIVE
Un camp pleine nature
PARTICIPATION À DIVERSES INSTANCES avec les Ecologistes de l’Euzière

Conseil de développement de Montpellier Agglomération (du 4 juillet au 17 juillet 2007)


L’APIEU est membre du troisième collège du conseil de développement Vous n’aimez pas la mer ? Vous n’aimez pas la ville ? Allez…
de Montpellier agglomération. Essayez donc la campagne.
C’est ce que l’APIEU a fait en participant cette année au camp
ACSE (Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité nature des écologistes de l’Euzière. En plantant des stéthoscopes
des chances) dans une fourmilière pour écouter son brouhaha, en tentant de
Nous avons fait partie cette année de la commission éducation capter à la volée le bourdonnement rayé d’une abeille, en fabri-
chargé de faire des propositions dans le cadre des nouvelles poli- quant des casques d’écoute, les 27 colons ont pu découvrir un
tiques de la ville. monde sonore naturel et repartir avec pleins de souvenirs gravés
sur CD. Malgré le manque de « meufs », comme l’ont décrété cer-
Participation au groupe de travail 28 du Plan Régional Santé tains, tant dans les enfants (7 pour 27) que dans l’équipe d’anima-
Environnement tion (3 pour 5), la pluie et le froid, le premier camp a été une réus-
Piloté par Gérard Courtois, chef du service santé environnement site !
de la DRASS, ce groupe de travail se réunit 5 fois par ans pour Et quelle joie pour les anciens de constater que le chantier pour
mettre en œuvre le plan de prévention des risques auditifs sauver la mare a porté ses fruits, elle grouille de vie cette
auprès des adolescents et des enseignants. année !
Sébastien Ledentu
Commission Santé
Dans le cadre de notre partenariat avec l’Amicale du nid, nous
avons participer à plusieurs commissions y apportant un appui
pédagogique.

Cap jeunes
Le Conseil général de l’Hérault encourage les jeunes vers l’auto-
nomie à travers le dispositif Cap Jeunes qui permet de favoriser
la participation citoyenne et d’aider les initiatives solidaires.
L’APIEU s’inscrit dans cette dynamique comme relais local d’ac-
compagnement des jeunes et nous avons participé à différentes
commissions.
Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze
33
CHAPITRE 6 : VIE ASSOCIATIVE
FORMATIONS DES SALARIÉS

- VAE/VAP Licence Sciences de l’Education organisée par le SUFCO pour Coralie Pagézy, du 22 janvier au 13 juillet 2007
- Développement durable organisée par CHORUS Consultants pour Bertrand Dumas, du 4 au 6 juin 2007
- Formation individualisée en webdesign organisée par l’école Brousse pour Sébastien Ranc, du 16 au 27 juillet 2007
- Exercer une autorité éducative organisée par Actif pour Mercédès Galindo, du 24 au 28 septembre 2007
- Formation Anglais organisée par le GRETA pour Maïwenn Le Corre, du 1er septembre au 31 décembre 2007
- Exercer une autorité éducative (perfectionnement) organisée par Actif pour Mercédès Galindo, du 12 au 16 novembre 2007
- Formation à la malle Gaspido organisée par Eau et Rivière de Bretagne pour Mireille Costesec, le 30 novembre 2007

LE TRAVAIL DES STAGIAIRES à l’APIEU


Pour l’année 2007 l’APIEU a acueilli trois stagiaires qui ont travaillé sur le projet Carapattes :
- Caroline Prévot, Aurélia Berthelot et Carole Homs.

La vie du Mas...
- Toute l’équipe de l’APIEU, comme à son habitude s’est
retirée du monde et de ses vicissitudes pour travailler
sur les projets 2007/2008 et l’organisation de l’équipe,
les 17 et 18 septembre à Saint Jean-de-Buèges.

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze 34


ANNEXES

• Récapitulatif des interventions

• Revue de presse

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze 35


RECAPITULATIF CHIFFRÉ 2007

Récapitulatif des interventions en 2007


Nb de
Nb de Nb de Journées Journées
jours/groupe
participants groupes participants animateurs
(1 jour = 6 h)

SCOLAIRES 2 434 97 1,44 3 500 151

ANIMATIONS HORS TEMPS SCOLAIRE 246 14 4,10 812 61

TOTAL 2 680 111 1,69 4 312 212

FORMATIONS 137 9 1,52 200 17

GRAND PUBLIC 842 36 0,51 665 26

TOTAL 3 659 156 1,41 5 177 256

divers air
environnement 4%
grand public sonore 14%
23% 10%

prévention
12%

formations
4%
déchets
27%

animations nature, paysages


hors temps scolaire et jardins
animations
7% en milieu scolaire 15%
66% patrimoine et
urbanisme eau
8% 10%

Rapport d'activités 2007 - APIEU Montpellier-Mèze


36
Liste des établissements scolaires
Nombre de Nombre Nombre
Communes Etablissements Thème
classes de séances d'heures
Baillargues Collège 1 patrimoine et urbanisme 1 3

Baillargues Ecole élémentaire 2 patrimoine et urbanisme 5 18


Balaruc les Bains Ecole Lou Planas 1 déchets 3 9

Boisseron Ecole élémentaire 2 air 6 9


Boisseron Ecole maternelle 1 déchets 1 3

Corneilhan Ecole élémentaire 1 air 1 3


Frontignan Ecole des Lavendins 2 air 2 6

Gigean Ecole Haroun Tazieff 4 déchets, air 15 45


environnement sonore,
Grabels Ecole élémentaire 2 nature/paysages/jardins
4 12

Jacou Ecole Condorcet 1 nature/paysages/jardins 6 27

Juvignac Ecole des Garrigues 2 eau 2 6


déchets, eau, air, alimentation et
Lansargues Collège 5 10 22
santé
Lodève Lycée Joseph Vallot 1 énergie 1 3

Lunel Ecole Henri de Bornier 2 déchets 3 9

Lunel Ecole Jacques Brel 2 déchets, eau 3 9

Lunel Ecole Louise Michel 2 air, déchets 5 15

Lunel Ecole Mario Roustan 2 nature/paysages/jardins 10 30

Lunel Viel Ecole Jules Ferry 1 déchets 2 6


Marseillan Ecole Fontregeire 1 déchets 1 3

Marseillan Ecole Maffre de Brugé 1 air 3 9


Marsillargues Ecole Sainte Marie 6 déchets 13 32,5

Montarnaud Ecole Font-Mosson 3 nature/paysages/jardins 4 25

Montpellier Collège Alco 1 patrimoine et urbanisme 11 23

Montpellier Collège Croix d'Argent 2 prévention 13 39

Montpellier Collège des Escolliers de la Mosson 1 nature/paysages/jardins 1 3

Montpellier Collège Fontcarrade 1 prévention 8 21

Montpellier Collège Joffre 2 environnement sonore 14 35


Montpellier Collège Rimbaud 4 prévention 13 35

Montpellier Collège Sainte Marie 1 général 1 1


Montpellier Ecole Auguste Comte 1 nature/paysages/jardins 2 6

Montpellier Ecole Docteur Roux 2 nature/paysages/jardins 7 21

Montpellier Ecole Frédéric Bazille 2 nature/paysages/jardins 14 14

Montpellier Ecole Garibaldi 1 eau 10 42

Montpellier Ecole Senghor 1 eau 2 6

Montpellier Ecole Sévigné 2 déchets, général 16 51


Montpellier Ecole Sibélius 1 patrimoine et urbanisme 2 12

Montpellier Ecole Victor Hugo 1 patrimoine et urbanisme 1 3


Pérols Ecole maternelle 1 déchets 1 3

Pézénas Ecole Jules Vallès 1 eau 4 21

Pignan Collège 5 environnement sonore 5 5

Prades le Lez Ecole élémentaire 2 patrimoine et urbanisme 2 3

Saint Just Ecole maternelle 1 déchets 2 6

Saussines Ecole élémentaire 1 air 2 6


Saussines Ecole maternelle 1 déchets 1 3

Sète Ecole Arago 3 déchets 12 36


Sète Ecole Saint Pierre 3 déchets 15 45

Sète Ecole Sous bois 4 air 12 36


Sète Lycée Charles de Gaulle 2 environnement sonore 7 21

Sète Ecole Jean Macé 3 déchets 10 30

Valergues Ecole élémentaire 1 eau 2 6

Vendargues Ecole les Asphodèles 1 eau 1 3

97 292 840,5

Soit en moyenne 1,44 j/classe

Communes Etablissements Thèmes


26 communes 5 écoles maternelles 12 classes air 43 15%

34 écoles primaires 59 classes déchets 81 28%


10 collèges 23 classes eau 28 10%

2 lycée 3 classes patrimoine et urbanisme 22 8%

nature, paysages et jardins 44 15%

prévention 34 12%
environnement sonore 29 10%
37

divers 11 4%
L’APIEU DANS LA PRESSE EN 2007...

38