You are on page 1of 3

LIBERTE

Mercredi 21 septembre 2016

L’Algérie profonde 9

L’ENSEMBLE DES PROJETS D’HABITAT SONT EN LATENCE

BRÈVES du Centre

Colère du wali de Bouira

MÉDÉA

Journées nationales
d’information
sur les services
de la Sûreté nationale

“Je ne suis pas du tout satisfait du rythme des travaux. 26 mois pour finir le gros œuvre
de 50 unités, c’est trop !”, s’exclame le wali.

L

ment. “Je ne suis pas du tout satisfait
du rythme des travaux ! 26 mois pour
finir le gros œuvre de 50 unités, c’est
trop !”, s’exclamera le wali. Interpellé
sur les contraintes que connaissent
certains entrepreneurs, notamment
liées à la circulation des camions en
ville, le wali s’est montré inflexible.
“Les horaires sont maintenus de 7h
à 17h et arrangez-vous en conséquence”, tonnera-t-il.
Au niveau du chantier du futur
pôle urbain de Bouira, comprenant
1422 logements publics locatifs
(LPL), le chef de l’exécutif de la wilaya a déploré un certain retard, lequel est dû selon lui à l’inefficacité
des entreprises réalisatrices. Pour ce
qui est du projet des 120 et 130 logements LPA, d’un montant de plus
650 millions de dinars, le constat
était similaire, à savoir des chantiers
en retard et des entreprises défaillantes. Ces logements, qui devraient être réceptionnés au mois
d’août dernier, selon le directeur de
l'OPGI de Bouira, sont toujours en
stand-by. Pour sa part, M. Maâskri
s'est emporté à propos de quelques
malfaçons constatées. “Je veux un
travail de qualité ! Celui qui bâclera
son travail devra rendre des comptes”,
a-t-il prévenu.

Bourahla/Liberté

e programme des logements promotionnels
aidés (LPA), au même
titre que ceux des logements publics locatifs
(LPL) au niveau de la
commune de Bouira, connaissent un
retard flagrant et les délais initiaux
ne pourront pas être respectés.
C'est le constat fait par le chef de
l'exécutif de Bouira, Nacer Maâskri,
qui a effectué avant-hier une tournée
d'inspection à travers les chantiers de
la ville. “Je constate que tous les projets sont en retard. Pourtant, tous les
moyens ont été mis à la disposition
des entreprises. Ceci est inacceptable
!”, lâchera-t-il. Le directeur de l’agence foncière n'a pas manqué de justifier les retards enregistrés, arguant
du fait que plusieurs entreprises
“non sérieuses” ont été remplacées
par d'autres après résiliation de leur
contrat. Néanmoins, ceci n'a pas
convaincu le wali de Bouira, qui a
instruit les différents acteurs de ces
projets à doubler, voire tripler d'efforts pour tenir leurs engagements
contractuels. Ainsi, du côté du chantier des 134 logements LPA, situé en
plein cœur de Bouira, d'un montant
global de plus de 560 millions de dinars, les travaux atteignent péniblement les 45% de taux d'achève-

R. B.

Nacer Maâskri (à droite), wali de Bouira, en visite d’inspection des chantiers de la ville.

n Le coup d’envoi de la 65e édition
des journées nationales
d’information sur les services de la
Sûreté nationale a été donné, avanthier, par le directeur central de
l’administration, Sifi Mohamed
Naoui, représentant du directeur
général de la Sûreté nationale.
Abritées par la salle omnisports du
complexe olympique, les journées
nationales d’information
permettront, trois jours durant, de
montrer au large public les
différentes activités relevant du
corps de la Sûreté nationale et le
niveau d’opérationnalité atteint par
ses nombreux services. Après avoir
passé en revue un détachement du
groupe qui lui rendait les honneurs,
le représentant du DGSN, le wali et
les nombreux responsables et élus
locaux ont rejoint la grande salle
omnisports où de nombreux stands
d’exposition ont été érigés. Dans les
différentes allocutions prononcées
à cette occasion, il a surtout été mis
en exergue la disponibilité et
l’opérationnalité des services de la
police nationale pour garantir les
conditions exigées en matière de
sécurité et pour assurer la sérénité
au citoyen. Notons que
l’organisation des journées
d’information s’inscrit dans la
stratégie développée par la DGSN de
s’ouvrir sur l’environnement afin de
créer et de renforcer ses liens avec la
société, est-il encore indiqué.
M. EL BEY

TIZI OUZOU
BLIDA

627 logements AADL prêts pour les préaffectations
n Selon l’association des premiers souscripteurs de l’AADL dans la wilaya
de Tizi Ouzou, 627 logements AADL inscrits au programme 2001-2002 au
pôle d’excellence d’Oued Falli, dans la périphérie ouest de la ville de Tizi
Ouzou, sont prêts pour les préaffectations, tout comme le paiement de la
troisième tranche pour 2000 souscripteurs. La même source souligne que
les dossiers ont été actualisés en 2013 et le chantier lancé en 2016 et pris en
charge par l’entreprise turque Gurbag. Dans un courrier adressé au
ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, les membres de cette association
ont sollicité une visite du ministre sur place pour s’enquérir de l’état

d’avancement du projet. “En tout état de cause, aujourd’hui, les
souscripteurs estiment être dans leur droit, en se conformant à toutes les
exigences et en s’acquittant des sommes représentant la première tranche
de 10% en novembre et décembre 2013 après l’actualisation des dossiers et le
versement de la deuxième tranche de 5% en novembre 2015”, est-il indiqué
dans un autre courrier adressé au wali de Tizi Ouzou et à travers lequel les
attributaires demandent la réalisation de leurs logements dans les délais
impartis.

des sessions de sensibilisation à l’insécurité routière qui seront menées par des animateurs de la
Sûreté de la wilaya de M’sila formés et mobilisés
spécialement à cet effet. “Un plan d’action comportant des sessions de sensibilisation et de formation a été mis en œuvre pour l’année scolaire
2016-2017 et dont le principal objectif est l’acquisition des enfants scolarisés de comportements sains
et responsables dans l’espace routier”, dira Ahmed
Naït El-Hocine, directeur du Centre national de
prévention et de sécurité routières.

n Quatre personnes ont perdu la vie
et trois autres ont été blessées dans
deux accidents de la circulation
enregistrés dans la nuit de
dimanche à lundi, sur les axes
routiers de Blida. Selon les services
de la Protection civile de Blida, le
premier accident est survenu
dimanche vers 22h sur l’axe de la
RN 42 reliant Chiffa et Mouzaïa,
lorsqu'un véhicule de tourisme a
dérapé et est allé percuter un arbre,
causant la mort de trois personnes.
La quatrième victime a été atteinte
de nombreuses blessures. Le
deuxième accident est survenu
lundi vers 6h30 sur le pont de Sidi
Brahim, situé dans l’axe de la RN 1,
reliant Chiffa et Médéa, où une
collision entre deux véhicules de
tourisme a causé la mort d’un jeune
de 22 ans, qui a rendu l’âme au CHU
Frantz-Fanon. Les deux compagnons
de la victime ont été légèrement
blessés. Les dépouilles des victimes
ont été transférées vers la morgue
du CHU Frantz-Fanon de Blida.

CH. B.

K. FAWZI

K. TIGHILT

M’SILA

Campagne de sensibilisation
aux dangers de la route
e centre national de prévention et de sécurité routières vient de lancer le programme
“Ralentir ! Pensez à leur avenir” au sein de
plusieurs écoles de la wilaya de M’sila et plusieurs
points et barrage fixes. Une campagne de sensibilisation au risque routier de grande envergure
destinée aux élèves et usagers de la route a été organisée sous forme d’un kit pédagogique et des sessions animées par des experts. Ce kit inclura des
affiches en rapport avec la signalisation et les comportements à adopter sur la route. Les guides en

L

question seront disponibles en arabe et en français. Tous les élèves participants ont bénéficié de
plus de cinq ateliers thématiques relatifs aux volets théorique, ludique et pratique. Le contenu des
activités porte sur les panneaux de signalisation,
l’audiovisuel, la peinture, les jeux éducatifs, les
chansons, ainsi que l’atelier du mini-circuit de
l’éducation routière considéré comme une pratique par laquelle les élèves traduisent les informations retenues dans les ateliers théoriques. Le
programme de prévention comprendra également

M'KIRA (TIZI GHENNIF)

Le nouveau CEM de Tamdikt est enfin prêt
e CEM de Tamdikt, situé sur
la RN 68, appelée la basse
M'kira, est finalement prêt à
recevoir les collégiens de M’kira, une
commune relevant de la daïra de
Tizi Ghennif (50 km au sud de Tizi
Ouzou).
Il est vrai que cette dernière a bénéficié d'un établissement d'enseignement moyen au milieu des années 90, mais, avec le temps, le projet avait été réformé parce qu'il a été
réalisé en préfabriqué. Une com-

L

mission avait alors décidé de
construire sur le même site un collège en dur de type base 5 qui répond
aux normes requises en matière de
constructions scolaires.
Et si, à la fin de l'année scolaire 2012,
quelques divisions pédagogiques
du collège avaient été maintenues
provisoirement au niveau de l'école primaire, en revanche des centaines d'élèves ont été affectés durant
ces dernières années aux différents
CEM de Tizi Ghennif, chef-lieu de

Quatre personnes
périssent dans deux
accidents de la route

daïra, avec tous les problèmes engendrés en matière de transport
quotidien, d'autant plus que cette
commune rurale souffre d'un
manque de bus de ramassage scolaire. “C'est un établissement qui
dispose de tous les moyens logistiques et pédagogiques par rapport à
l'ancien collège où nous avions souffert aussi bien en été qu'en hiver à
cause du préfabriqué. C'est un véritable cadeau pour ces enfants de la
basse M'kira qui bénéficieront d’ici le

25 septembre d’un collège digne de ce
nom, d’autant plus que le directeur
s'attelle à élaborer les nouveaux emplois du temps”, nous confie une
source.
Il est à noter que le problème de la
restauration ne se posera pas, car
l'ancienne cantine réalisée en dur n'a
pas fait l’objet de démolition et que
ce nouveau CEM gardera le nom du
Chahid Mohamed-Louna.
O. GHILÈS

TOUGGOURT

La rue de la Gare
submergée
par les eaux usées

n L’éclatement d’un collecteur
d’eaux usées a submergé une bonne
partie de la rue de la Gare, située au
niveau de la cimenterie Gica de
Touggourt. Pourtant, le siège de la
direction de l’ONA de Touggourt est
situé à environ 200 m du lieu cité.
Cette situation a rendu la
circulation à ce niveau
impraticable.
A. D.

Mercredi 21 septembre 2016

10 L’Algérie profonde

LIBERTE

SOUK AHRAS

BRÈVES de l’Est
TÉBESSA

Les habitants de Aïn Zeguig
bloquent la route

n Les habitants de Aïn Zeguig (commune
d'El-Ogla El-Malha, à 70 km au sud de la
wilaya de Tébessa) ont fermé la route,
avant-hier, en signe de protestation contre
les autorités locales pour leurs promesses
non tenues quant à la réalisation d'un
lycée pour éviter les difficultés rencontrées
quotidiennement par les élèves, obligés de
parcourir une soixantaine de kilomètres
en aller et retour jusqu’à la commune d’ElMa Labiod. La goutte qui a fait déborder le
vase est l'agression par des inconnus du
bus qui transportait les élèves. Cet incident
a fait réagir les parents d'élèves et
habitants de la localité. En outre, les
habitants ont saisi l'opportunité de
revendiquer la prise en charge d'une série
de problèmes, entre autres l’alimentation
de leur localité en eau potable, en gaz, en
électricité, ainsi que le bitumage de la
route.
RACHID G.

GUELMA

Deux milliards de dinars
alloués aux aménagements
urbains

Désormais et suite à l'inauguration, ce dimanche, du lycée baptisé du nom du chahid
Bensnani-Amara, les élèves d’Aïn Zana - localité frontalière - ne feront plus les longs
trajets pour poursuivre leurs études secondaires.
e sont 159 lycéens
et lycéennes qui diront adieu aux
souffrances et déplacements endurés pour rejoindre
les lycées de Souk-Ahras et de
Bouhadjar (wilaya d’El-Tarf). Désormais et suite à l'inauguration, ce
dimanche, du lycée baptisé du
nom du chahid Bensnani Amara,
les élèves de Aïn Zana - localité
frontalière- ne feront plus les
longs trajets pour poursuivre leurs
études secondaires. Cet établissement est le 2e à avoir ouvert ses
portes après une année de travaux.
Le wali, M. Abdelghani Filali par
ses fréquentes visites au chantier,
a poussé l'entreprise en charge de
la réalisation de ce projet, à redoubler d'efforts pour la livraison de ce
lieu du savoir et mettre ainsi fin au
calvaire vécu par des centaines de
lycéens. Ainsi, les habitants de
Aïn Zana ne seront plus obligés
d'envoyer leurs enfants à Souk-Ahras et encore moins à Bouhadjar
pour poursuivre leur cursus. Par
ailleurs, cette année le coup d'envoi de la rentrée scolaire a été
donné à partir du lycée de la cité
Ghaloussi nouvellement livré.
Le secteur de l'éducation de la wilaya de Souk-Ahras a été renforcé

C

D. R.

n Dans le cadre de l'amélioration du cadre
de vie des citoyens, les services de la
wilaya de Guelma ont octroyé une
enveloppe de 2 milliards de dinars au titre
de l'année 2016. Le directeur du logement
qui pilote cette importante opération a
déclaré à Liberté : “Nous avons recensé 118
sites au niveau des quartiers et cités des 34
communes qui feront l'objet de travaux
d'aménagement, à savoir l’alimentation en
eau potable, l’assainissement, l’éclairage
public, les espaces verts, la voirie, les
trottoirs et les parkings. Concernant le cheflieu de wilaya, ce sont les cités
Bara-Lakhdar, 8-Mars et Zendaoui qui sont
programmées, puisqu’à la faveur des appels
d'offres déjà lancés, les entreprises retenues
entameront incessamment les travaux.
Notre objectif est de réhabiliter la qualité de
vie de la population, et dans ce contexte un
planning est établi pour cibler le maximum
de cités.”

Le wali met fin au calvaire
des lycéens de Aïn Zana

Après une année de travaux, le nouveau lycée a enfin été livré.

par l'acquisition de plusieurs établissements scolaires, tous paliers
confondus. C’est ainsi que le secondaire a réceptionné en plus
du lycée de la cité Ghaloussi, un
établissement à Djenane Teffah, un
à Aïn Zana et dans les prochains
mois un autre au niveau de la cité
Ibn Rochd, ce qui porte le nombre
de lycées dans la wilaya de Souk-

HAMID BAALI

n Le colonel Tahar Meghalet, chef d’étatmajor du cinquième commandement
régional de Gendarmerie nationale, a
procédé avant-hier à l’installation du
commandant Salim Messaï à la tête du
groupement de la gendarmerie de la
wilaya de Skikda. Ce dernier remplace le
commandant Tayeb Khemissi, qui a été
muté au même poste dans la wilaya
d’Ouargla. Lors de son allocution, le chef de
l’état-major régional a instruit les
éléments de la gendarmerie à fournir tous
les efforts nécessaires et utiliser à bon
escient tous les moyens humains et
matériels pour lutter contre la criminalité
sous toutes ses formes. Il a insisté
également sur la sécurisation du réseau
routier et aussi la coordination avec les
différents partenaires pour lutter contre la
criminalité.
A. BOUKARINE

ENTRÉS ILLÉGALEMENT
SUR LE TERRITOIRE NATIONAL

Deux Marocains condamnés
à 6 mois de prison avec sursis
à Skikda

n Deux Marocains entrés clandestinement
sur le territoire national ont été
condamnés lundi, par le tribunal
correctionnel de Skikda, à une peine de 6
mois de prison avec sursis, assortie d'une
amende de 20 000 DA. Les deux accusés
ont déclaré résider en Algérie depuis une
année en travaillant dans le bâtiment. Ils
sont entrés clandestinement en Algérie
par Maghnia (wilaya de Tlemcen), après
une première tentative via l'aéroport sans
visa où leurs passeports ont été saisis.
A. BOUKARINE

vrées. Le nombre des élèves scolarisés est passé de 71 395 à 94 751
tous paliers confondus. Ces nouvelles infrastructures éducatives
sont venues au bon moment pour
atténuer le problème de la surcharge des classes et contribuer à améliorer les conditions de scolarité à
tous les niveaux.
HOCINE FARROUKI

UNIVERSITÉ DE SKIKDA

SKIKDA

Installation d'un nouveau
commandant du groupement
de la gendarmerie

Ahras à 34. Le moyen, quant à lui,
s'est renforcé par cinq (5) CEM,
Ghaloussi (1), POS 10 (1), la cité
Ibn Roced (1), Henancha (1) et El
Kef dans la commune de Tiffech
(1). Le primaire a également connu
la réception de plusieurs groupes
scolaires. Dix (10) unités de dépistage scolaire (UDS) et cinq (5)
salles de sport ont également été li-

Ouverture de 27 postes doctorants
'université du 20-Août 1955 de Skikda qui
accueillera pour cette nouvelle année
universitaire 27 000 étudiants, a ouvert
d'autres spécialités, notamment les filières de
l'économie numérique et la linguistique anglaise ainsi que 72 postes doctorants. Lors de la cérémonie d'ouverture de l'année universitaire,

L

EL-TARF

Le wali inspecte les travaux
des doubles voies

n Dans le cadre de ses visites sur le terrain, le
wali de la wilaya d’El-Tarf a effectué
dernièrement une visite de travail dans la
commune de Sidi-Kaci dans la daïra de Ben
M’hidi où il s’est enquis de l’avancement des
travaux entrepris le long de la RN44 pour la
mise en place des doubles voies. Ainsi, le wali
a constaté des anomalies, notamment au
niveau des ronds-points et des bretelles. Bien
que les travaux connaissent un avancement
appréciable, il n'en demeure pas moins qu'ils
enregistrent un retard de deux ans. Sur les
101 km (limite de la wilaya de Annaba jusqu'à
El-Kala wilaya d'El-Tarf), 81 ont été achevés.
Les 20 autres seront réceptionnés d’ici la fin
de l’année 2016. Le projet en question a coûté
au Trésor public 500 milliards de centimes.
Par ailleurs, le wali s’est rendu dans la daïra
d’El-Kala pour s’enquérir de la situation du
port et trouver des solutions aux nombreux
problèmes soulevés par la nouvelle directrice
concernant les travaux inachevés au nouveau
port. M. Mohamed Labka a invité le staff
technique à travailler en concertation avec la
commission mise en place et de transmettre
tous les problèmes aux différentes directions
concernées pour qu’elles prennent leurs
dispositions.
TAHAR B.

le wali de Skikda M. Faouzi Benhassine a relevé les efforts consentis cette année pour offrir
aux étudiants le meilleur service. Par ailleurs,
le wali au cours d’une visite de travail, s'est rendu sur le chantier de la réalisation d'une résidence universitaire de 7000 lits attendant
l'achèvement des travaux de viabilisation. Sur
les lieux, il a instruit les concernés de bien s'occuper des espaces verts. Par ailleurs, durant cette même journée, la délégation officielle s'est
rendue au nouveau pôle urbain de M'souene,
où une meilleure cadence de réalisation a été
constatée, notamment l'achèvement de la réa-

lisation de 1000 logements qui seront distribués
vers la fin de l'année en cours. À signaler que
2250 autres logements sont en voie d'achèvement dans ce pôle urbain, le plus important de
la wilaya, qui va certainement soulager la crise de logement dans cette ville. Pour accélérer
les travaux, le wali a instruit les concernés de
programmer des heures supplémentaires et de
renforcer les chantiers en main-d'œuvre, tout
en donnant à l'entreprise chinoise chargée
des travaux un délai de deux semaines pour finaliser les travaux et livrer les logements.
A. BOUKARINE

ACCIDENTS DE LA CIRCULATION

Deux morts et un blessé à Guelma…
undi matin, la RN 102
reliant Oued-Zénati à
Oum El-Bouaghi a été le
théâtre d'un effroyable accident de la route, à la sortie de
la localité de Tamlouka, à une
soixantaine de kilomètres de
Guelma, selon un bulletin de
la cellule de communication
de la direction de la Protection

L

civile. Pour des raisons indéterminées, deux véhicules de
tourisme, une Dacia Logan et
une Seat Ibiza se sont télescopés brutalement dans un virage. Les secouristes ont désincarcéré du premier véhicule le
conducteur totalement carbonisé qui est non identifié et
son passager, 91 ans, mort

sur-le-champ. Quant à l'occupant de l'Ibiza, son état a été
jugé alarmant. Les sapeurspompiers ont évacué les deux
dépouilles et le blessé, de sexe
masculin, à l'EPH d'Oued-Zénati. Les gendarmes de la brigade de Tamlouka se sont
rendus sur les lieux du drame
et ont ouvert une enquête.

…et un mort et deux blessés
à Oum El-Bouaghi
ne personne a été tuée et deux autres
ont été blessées, dans un accident de la
circulation survenu, avant-hier, sur la
route menant vers la commune rurale de Djazia, 90 km à l’extrême sud-est d’Oum ElBouaghi. Un véhicule s’est renversé causant la

U

HAMID BAALI

mort d’un homme âgé de 41 ans. Deux autres
occupants du véhicule, âgés de 46 et 51 ans, ont
été blessés. Les victimes ont été conduites à
l'EPH Zerdani de Aïn Beida. Une enquête a
été ouverte.
K. MESSAD

LIBERTE

Mercredi 21 septembre 2016

L’Algérie profonde 11
ORAN

BRÈVES de l’Ouest

Six millions d’unités
de produits pyrotechniques
saisies au port

EL-BAYADH

Un administrateur
pour l'APC de Boualem
n À près d’une année des élections
locales, la municipalité de Boualem,
à 50 km à l'est du chef-lieu de la
wilaya d'El-Bayadh, s'est vu
proposer un administrateur pour
parer à la mésentente des élus
locaux à dégager leur propre
président. En effet, depuis la mort
de l'ex-P/APC, il y a plus d'une
année, aucun signe d'entente n'est
venu régler le problème de
représentativité au sein de
l'assemblée, un fait qui a poussé les
autorités locales à jeter leur dévolu
sur un cadre de la wilaya qui a eu
déjà à assurer de telles fonctions à
travers les daïras et autres
communes.

La saisie, qui a été effectuée grâce au scanner, a ciblé 6 conteneurs
en provenance de Chine et se trouvant dans la zone extra-portuaire.
es services des Douanes
font toujours face au
phénomène d’importations frauduleuses de
produits pyrotechniques
comme révélé par le chef
d’inspection divisionnaire des
Douanes au port d’Oran. Ainsi rien
que pour le premier semestre 2016,
ce sont 6 millions d’unités de produits pyrotechniques qui ont été
saisies au port d’Oran dans le cadre
de trois opérations distinctes. L’enquête est toujours en cours, nous at-on expliqué en marge d’une rencontre sur les risques de manipulation de tels produits alors que les importateurs à l’origine de cette tentative de fraude se sont vu infliger des
amendes avoisinant les 15 milliards
de centimes et devront faire face à des
poursuites judiciaires. La saisie, qui
a été effectuée grâce au scanner, a ciblé 6 conteneurs de 40 pieds en provenance de Chine et se trouvant
dans la zone extra-portuaire, et notre
interlocuteur a souligné que “l’intention de fraude est évidente, puisque
les produits pyrotechniques étaient dissimulés au milieu de la cargaison des
conteneurs” et il a expliqué encore
que “généralement les importateurs
frauduleux font des déclarations sommaires, en mentionnant de la quincaillerie ou des manches à balais placés dans les premières rangées des

L

A. MOUSSA

TIARET

Un nouveau-né
retrouvé mort
dans un dépotoir

n Un nouveau-né, enveloppé dans
un morceau de tissu, a été retrouvé
mort dans un dépotoir à la cité
Frigo, en plein centre-ville de Tiaret.
Une enquête a été ouverte par la
police.

D. R.

R. SALEM

La saisie effectuée a permis de cibler 6 conteneurs de 40 pieds en provenance de Chine.

conteneurs”. Les agents des Douanes
qui, au cours de leur formation, sont
interpellés et formés précisément
sur les risques de tels produits, doivent encore garder à l’esprit que
“l’importation frauduleuse de produits
pyrotechniques dépasse le cadre des
risques des accidents domestiques,
mais implique la sécurité nationale”,
comme mis en relief par nos interlocuteurs. Quant à la dangerosité de

la manipulation de ces produits pyrotechniques, ce sont les représentants de la Protection civile qui interpellent la population en expliquant que pas moins de 11 personnes ont perdu l’usage d’un œil,
sans compter les amputations de
doigts et autres brûlures au visage.
D’ailleurs, la Protection civile en
collaboration avec les services des
Douanes, organise de manière cy-

clique des formations à l’intention des
douaniers, sur les risques encourus
par la manipulation des produits
pyrotechniques et les gestes de secourisme d’urgence en premiers
soins. D’autres s’inquiètent du phénomène grandissant de l’usage des
produits pyrotechniques lors de célébration des fêtes et qui devrait être
interdit.
D. LOUKIL

À PROPOS DU NOUVEAU LYCÉE DE HASSASNA

Le wali de Aïn Témouchent
dément les rumeurs
uite aux informations et autres rumeurs qui
ont été relayées sur les réseaux sociaux
quant à de prétendues conditions catastrophiques dans lesquelles se déroule la scolarisation
dans le tout nouveau lycée qui vient d’être livré
lors de la rentrée scolaire 2016/2017 dans la commune de Hassasna (15 km du chef-lieu de la wilaya de Aïn Témouchent), le wali Hamou Ahmed
Touhami a décidé de se déplacer lundi en personne sur le site en question, en compagnie des
directeurs de l’exécutif, pour s’enquérir de visu
de la situation. Sur place, tout en reconnaissant
l’existence de certaines insuffisances qui concer-

S

nent les travaux d’achèvement de certaines structures, dont la cantine scolaire, le chef de l’exécutif
a opposé un démenti formel à tout ce qui a été
rapporté sur les réseaux sociaux sur certaines carences qui entravent la scolarité.
“Ce lycée de type 200/800 places pédagogiques n’est
destiné en fait qu’aux communes dont le nombre
d’habitants dépasse les 8000 âmes. Or la population de Hassasna atteint à peine 4000 habitants.
Cela prouve que des efforts ont été entrepris par les
pouvoirs publics pour éviter les déplacements de
nombreux élèves vers les lycées avoisinants avec
tout ce que cela suppose comme conséquences et

autres aléas”, a indiqué le wali. Cela n’a pas empêché le premier responsable de la wilaya d’instruire l’entreprise chargée de réaliser la cantine
scolaire et d’accélérer la cadence des travaux, tout
en fixant la date butoir de janvier 2017 pour la livraison de cette structure afin de faire bénéficier
les élèves nécessiteux et ceux qui habitent loin de
l’établissement scolaire.
À El-Amria, le wali a inspecté le nouveau lycée
d’une capacité de 600 places pédagogiques. Un délai d’un mois a été accordé à l’entreprise réalisatrice pour l’achèvement du mur de clôture.
M. LARADJ

MOSTAGANEM

MASCARA

Une bande de cambrioleurs
démantelée à Tazgaït

CHLEF

Arrêté pour coups
et blessures volontaires
ayant entraîné la mort
à Tighennif

Deux arrestations pour meurtre

n Agissant sur des informations, les éléments de
la Gendarmerie nationale de la commune de
Tazgaït ont interpellé trois cambrioleurs en
flagrant délit de vol par effraction d'un local
commercial. Il s’agit de malfaiteurs impliqués
dans plusieurs affaires de vol par effraction
commis à la faveur de la nuit contre des
commerces. Agés entre 21 et 23 ans, ils ont
dénoncé leurs six complices qui ont été arrêtés à
leur tour. Des perquisitions ont été effectuées par
les enquêteurs au niveau des domiciles des mis en
cause qui se sont soldées par la récupération des
objets volés. Cinq des mis en cause ont été placés
sous mandat de dépôt pour constitution de bande
de malfaiteurs et vol qualifié, deux autres sous
contrôle judiciaire et le reste a été relâché.
M. SALAH

n La police de la daïra de Tighennif a arrêté
un individu âgé de 36 ans pour coups et
blessures volontaires ayant entraîné la mort.
Les faits remontent à la fin du mois d’août
dernier suite à une rixe qui a éclaté sous
l’effet de l’alcool entre le suspect et sa
victime, un trentenaire, qui a reçu un coup de
couteau à la gorge. La victime ne s’était pas
rendue aux urgences médicales pour se faire
soigner jusqu’à ce que son état de santé se
dégrade. Elle a été transférée à l’hôpital où
elle a rendu l’âme. L’enquête a permis
l’arrestation du suspect qui a été placé en
détention.
A. BENMECHTA

n H. D., 27 ans, a été écroué par le procureur de la
République près le tribunal de Ténès pour homicide
volontaire, alors que B. A., 35 ans, a été placé sous
contrôle judiciaire dans la même affaire pour nondénonciation d'un crime. Le corps de la victime,
âgée de 74 ans, avait été retrouvé à Oued Tala
Ouarba, près de Beni Haoua, présentant des traces
de violence à la tête, au thorax et aux pieds,
occasionnées au moyen d'un objet tranchant.
L’enquête des gendarmes les a conduits une heure
plus tard à l'interpellation de l'auteur présumé du
meurtre et saisi dans son domicile parental, en
présence du procureur de la République, une hache
maculée de sang. Un voisin qui était au courant du
crime a été à son tour interpellé par les gendarmes
enquêteurs, pour ne pas avoir dénoncé l’auteur par
crainte d’être impliqué.
A. A.

ORAN

Parricide à Choupôt

n Vendredi dernier, un homme de 23
ans a tué son père, un
quadragénaire, en lui fracassant le
crâne avec un marteau. La victime a
succombé à sa blessure à son
admission aux urgences du CHUO,
et l’enquête a permis de connaître
l’identité du meurtrier qui a été
arrêté. Le fils, sujet à des troubles
psychiatriques, a agi sous l’effet de
psychotropes.
AYOUB A.

Six blessés
dans le renversement
d’un bus

n Un bus de transport de voyageurs
a dérapé avant de se renverser sur la
RN 11, hier vers 8h, dans la commune
de Gdyel. Six blessés, âgés entre 30
et 61 ans, ont été enregistrés dans
cet accident. Par ailleurs, B. F., 23 ans,
a été heurtée par un chauffard qui a
pris la fuite, lundi vers 9h30, sur le
boulevard Larbi-Ben-M’hidi, au
centre-ville d’Oran. Elle souffre de
plusieurs traumatismes.
A. A.

TLEMCEN

Arrestation
de quatre dealers

n Les gendarmes ont interpellé trois
personnes, en possession de 490 g
de kif traité, à bord d’un véhicule
sur la RN 7A, reliant Maghnia à Bab
El-Assa. La poursuite des
investigations a permis d’arrêter le
même jour, à 21h, un quatrième
acolyte sur la route menant vers la
ville marocaine d’Oujda.
A. A.

RELIZANE

Deux clandestins
camerounais
interpellés

n Deux immigrants clandestins
camerounais ont été interpellés par
les gendarmes sur l’autoroute EstOuest dans la circonscription
communale d'Oued Rhiou, alors
qu’ils voyageaient à bord d’un taxi
d'Oran vers Alger.
A. A.