You are on page 1of 46

FQ01

Recueil de TD Partie A

A15

QFD
SQUIZ
CDCF
AMDEC

Groupe 31
Cao Wenfan
Guesnier Camille
Guilbert Elodie
Ilou Lucie
Rouviere Pierre

FQ01

Recueil de TD Partie A

A15

SOMMAIRE
Introduction ............................................................................................................................... 3
Nomenclature préliminaire ........................................................................................................ 4
QFD ........................................................................................................................................... 5
I.

RESUME QFD ................................................................................................................ 5

II.

QFD SOMME ................................................................................................................. 8
a. Matrice .............................................................................................................................. 8
b. Analyse du QFD Somme.................................................................................................... 9

III.

QFD PRODUIT ............................................................................................................. 12
a. Matrice ............................................................................................................................ 12
b. Analyse du QFD Produit .................................................................................................. 13

IV.

POURQUOI LE QFD EST-IL MATHEMATIQUEMENT INSTABLE ? ..................................... 13

V.

Conclusion .................................................................................................................. 14

SQUIZ....................................................................................................................................... 15
I.

RESUME ...................................................................................................................... 15

II.

LISTE DES FONCTIONS DE SERVICES, FONCTIONS TECHNIQUES ET COMPOSANTS ......... 16

III.

MATRICE COMPOSANT x COMPOSANT........................................................................ 17

IV.

MATRICE FT x FT ......................................................................................................... 18

V.

MATRICE FS x FS.......................................................................................................... 19

VI.

CONCLUSION, REMARQUES......................................................................................... 20

CDCF ........................................................................................................................................ 22
I.

RAPPEL DE LA LISTE DE FONCTIONS ET COMPOSANTS ................................................. 22

II.

LE PRODUIT ET SON MARCHE ...................................................................................... 22
a. Le contexte du projet et ses objectifs ............................................................................ 22
b. Enoncé fonctionnel du besoin résumé ........................................................................... 24
c. Cycle d’utilisation du produit et identification de son environnement ....................... 24

III.

ARBORESCENCE FONCTIONNELLE ................................................................................ 26

IV.

TABLEAU D’ANALYSE FONCTIONNELLE (TAF) ............................................................... 32
a. Règles et conventions de métrologie ............................................................................. 32
b. Classe de flexibilité ......................................................................................................... 33
c. Cumul des limites ............................................................................................................ 33

V.

Cadre de réponse ........................................................................................................ 36

P a g e 1 | 45

FQ01

Recueil de TD Partie A

A15

AMDEC .................................................................................................................................... 37
I.

LA METHODE AMDEC EN QUELQUES MOTS ................................................................. 37

II.
L’INTRODUCTION A LA SURETE DE FONCTIONNEMENT (DEPENDABILITY) REPOSE SUR
PLUSIEURS ATTRIBUTS: ......................................................................................................... 37
a. La Fiabilité (reliability) .................................................................................................... 37
b. La Maintenabilité ............................................................................................................ 37
c. La Sécurité ....................................................................................................................... 38
d. La Testabilité et la fault tolerance .................................................................................. 38
e. La Démarche AMDEC ...................................................................................................... 38
III.

CLASSES DE CRITICITE ET NON DETECTABILITE ............................................................. 38

IV.

AMDEC FONCTIONS ET AMDEC COMPOSANTS ............................................................ 41

V.

CONCLUSION AMDEC .................................................................................................. 45

P a g e 2 | 45

FQ01

Recueil de TD Partie A

A15

Introduction
Dans le cadre de notre projet, nous avons pour objectif de créer une cave à vin électrique idéale,
destinée à garder les bouteilles de nos clients à portée de main et à les conserver dans les meilleures conditions possibles. Ce programme s’inscrira dans une démarche de qualité.
Pour cela, nous utiliserons les outils QFD, SQUIZ, TAF et AMDEC. Ils nous permettront d’effectuer l’analyse
du besoin formulé à travers les fonctions de service définies par le client et d’en retirer les solutions techniques et informations essentielles à la conception de notre produit.
Nous utiliserons dans un premier temps le QFD afin de réaliser un produit répondant de façon optimale aux
attentes des clients et se distinguant de la concurrence. L’outil SQUIZ sera utilisé par la suite pour optimiser
nos listes de fonctions techniques, de fonctions de service et de composants et pour apporter de l’innovation
à notre produit.
Après l’établissement d’une nomenclature définitive nous réaliserons une analyse fonctionnelle afin d’établir
le cahier des charges fonctionnel. Cette démarche sera nécessaire pour définir les conditions dans lesquelles
le projet devra être réalisé et exprimer clairement les objectifs à atteindre.
Enfin l’AMDEC nous permettra d’évaluer l’effet et la criticité des risques éventuels liés à l’utilisation courante
de notre cave à vin. L’objectif sera d’offrir à notre client et à son entourage un produit garantissant sécurité
et qualité.

P a g e 3 | 45

des fonctions techniques et des composants retenus pour effectuer notre projet.FQ01 Recueil de TD Partie A A15 Nomenclature préliminaire Ci. Fonctions de service Fonctions techniques Composants Bonne conservation Faciliter l’ouverture Porte vitrée Contrôle visuel Réguler la température Système de régulation de la température Réduction du bruit Ranger correctement les bouteilles Clayettes universelles Assurer la sécurité Réguler l’hygrométrie Brasseur d’air Présence d’automatismes Programmer Ecran digital tactile Design travaillé Avertir l’utilisateur Alarme Consommation d’énergie réduite Protéger des vibrations Silent-blocs (joints) Etre facile à nettoyer Accéder aux bouteilles facilement Clayettes amovibles Capacité maximale Eclairer LED Peu encombrant Isoler du bruit Enceinte isolante Intérieur modulable Protéger des UVs Filtre anti-UV Bonne résistance Alimenter en électricité Câble d’alimentation Minimiser les dépenses énergétiques Moteur économique Renouveler l’air Filtre à charbons actifs Tableau 1 : Nomenclature des fonctions et des composants P a g e 4 | 45 .dessous se trouve la liste des fonctions de service.

l’analyse fonctionnelle sera plus adaptée. Elles peuvent comprendre des exigences de service pur mais aussi des aspects techniques s’ils ont été spécifiés tels quels par le client. Utilisé par de très nombreuses entreprises dont Toyota. avec des coûts plus faibles et une meilleure qualité. une matrice est établie. P a g e 5 | 45 . Figure 1 : Tableau cartésien croissant Complexité et Variété d'attentes La méthode du QFD nous fait voir le produit sous trois angles : Les Fonctions de service (FS) qui correspondent aux attentes du client. afin d’aider au développement d’un produit nouveau ou bien à l’évolution d’un produit déjà existant.FQ01 Recueil de TD Partie A A15 QFD Quality function Deployment I. Son objectif est de se placer devant les produits concurrents. il répond aux besoins de produire de nouveaux produits avant leurs concurrents. Pour notre projet. le QFD est adapté aux produits se rapportant à une grande variété d’attentes mais dont la complexité est limitée. Elle permettra cibler les caractéristiques fondamentales du produit et d’analyser la cohérence des unes par rapport aux autres. Elles représentent ce à quoi le produit doit répondre et ce que le client aura contractuellement. cependant il n’est pas rare d’utiliser les deux outils simultanément. l’utilisation de cet outil est appropriée car une cave à vin est un produit relativement peu complexe qui peut se décliner en des configurations variées selon les envies de chaque utilisateur. La philosophie orientale de ses auteurs permet au QFD de se différencier des outils occidentaux car il n’utilise pas le principe de la hiérarchisation. Le QFD intervient principalement dans la phase d’avantprojet. Pour un produit très complexe. est un Outil de Management de la Qualité (OMQ) qui intervient dans la conception d’un nouveau produit ou service. RESUME QFD Le QFD (Quality Function Deployment). Comme l’explique synthétiquement le schéma ci-dessous. aussi appelé « Maison de la qualité ». Les points forts et les points faibles du produit seront ainsi repérés ce qui nous aidera à parvenir à notre objectif : satisfaire au mieux le client. mais en ayant une harmonie au global sur les différentes caractéristiques du produit. Les Fonctions technique (FT) qui permettent la réalisation des FS Les composants (C) qui sont des éléments nécessaires à la réalisation du produit selon les FT et FS Les fonctions de service correspondent à la reformulation faite par l’entreprise des voix du client et appartiennent donc de ce fait aux exigences émises par ce dernier. Les FT sont les procédés qui permettent de répondre aux FS. A partir de l’interprétation des informations récoltées (voix du client). Il est primordial que les FS reprennent convenablement la vision du client tel qu’il l’a énoncé avec ses propres mots. Le développement majeur du QFD a eu lieu dans les années 70 au Japon grâce à Yoji Akao. non pas en se distinguant sur quelques points.

L’échelle de notation de la matrice centrale nous permettra d’analyser si une FT répond de manière modérée.  Système de notation du QFD Produit : ???? ???????? = 1 ??? 2 ) ≈ (4)2 2 ??? ??????é?????? = 2 ≈ 4 ???? ???????? = ( ???? ≈ 16 Pour calculer les pourcentages des lignes et des colonnes des matrices.4 ≈ 8 8. correcte ou accomplie à une FS. P a g e 6 | 45 .FQ01 Recueil de TD Partie A A15 Il résulte du processus du QFD une grille composée de 7 secteurs distincts organisée de la manière suivante : Figure 2 : Schéma du QFD La matrice centrale doit être remplie de manière à nous permettre de mettre en évidence les interactions entre les FS et FT.2 ≈ 4 Nous utiliserons les arrondis des résultats de formules ci-dessus comme notes.4 2 ???? ??????é?????? = = = 4. Cette échelle est propre à chaque type de matrice :  Il existe deux types de QFD : Le « QFD somme » qui possède une bonne stabilité.  Lors de l’utilisation du QFD il est nécessaire de préciser : Le facteur de mise au point Le nombre de lignes Le nombre de colonnes Le nombre de cases L’échelle de notation pour la matrice centrale  Système de notation du QFD Somme : ???? ???????? = 0 ?????? ?? ????? ???? ???????? = ??? = ??????? ?? ???? ?? ????? = ??? 2 168 20 = 8. Le « QFD produit » dont la stabilité est moins bonne comme nous le montrerons par la suite. encore une fois la méthode varie pour le QFD Somme ou produit.

Les fonctions auxquelles nous devrons être particulièrement vigilants au cours de la conception seront ainsi identifiées. Pour cela des critères correspondant aux voix du client sont mis en place et des valeurs leurs sont attribuées. Par la suite une échelle de comparaison est définie afin de situer notre cave à vin par rapport à celles de nos concurrents présents sur le marché. En effet les paramètres constituant le centre de gravité de la matrice sont ceux qui ont le degré d’importance le plus fort par rapport à l’appréciation du client. P a g e 7 | 45 . qui par définition se situe en haut à gauche de celle-ci.FQ01 Recueil de TD Partie A Pourcentage des colonnes Pourcentage des lignes i : le numéro de la ligne j : le numéro de la colonne m : le nombre de lignes A15 QFD Somme QFD Produit ∑m i=1 Vi n ∑i=1(∑m i=1 Vi) ∏m i=1 Vi n ∑j=1(∏m i=1 Vi) ∑nj=1 Vj ∏nj=1 Vj n ∑m i=1(∑j=1 Vj) n ∑m i=1(∏j=1 Vj) n : le nombre de colonnes V : le contenu de la case Tableau 2 : Méthode de calcul des pourcentages des lignes et des colonnes Les pourcentages obtenus pour le QFD Somme nous permettent de classer les fonctions de service et les solutions techniques (fonctions techniques plus composants) par ordre décroissant. Ils constituent les points clefs de la réussite de notre cave à vin. Cela nous est nécessaire pour visualiser le centre de gravité de la matrice.

Recueil de TD Partie A A15 QFD SOMME a. Matrice P a g e 8 | 45 .FQ01 II.

constituant l’interface dédiée à la programmation. Il serait donc nécessaire de réfléchir à une innovation technologique afin de réussir à associer ces deux fonctions. les couples faisant ressortir des + et des ++ sont des fonctions techniques en synergie (de degré plus important pour les ++) alors que ceux faisant ressortir des . Pour les couples Eclairer / Accéder facilement aux bouteilles et Eclairer / Ranger correctement les bouteilles les synergies s’expliquent par le fait que l’éclairage va grandement faire varier la capacité de l’utilisateur à repérer les bouteilles et les ranger de façon optimale.-). nous nous situons du point de vue du produit qui sera stocké dans notre cave.FQ01 Recueil de TD Partie A A15 b. Beaucoup de fonctions techniques de notre chapeau participent donc à la réalisation d’une attente commune. Isoler du bruit en revanche correspond d’avantage au point de vue de l’utilisateur et vise à optimiser le confort d’utilisation de la cave pour ce dernier.. Nous suivrons l’échelle présentée ci-dessous. Le chapeau du haut permet d’analyser la cohérence des différentes solutions techniques choisies. Il s’agit par exemple des fonctions Protéger des vibrations et Isoler du bruit. Pour que l’utilisateur les régule il va être obligé d’utiliser l’écran tactile. Analyse des chapeaux L’objectif de cette étude est d’analyser les interactions entre les solutions techniques (fonctions techniques + composants). En effet nous avons trouvé que plusieurs fonctions étaient fortement liées dans l’utilisation de notre produit. Il existe cependant quelques antagonismes. Le bruit est lié au caractère vibratoire des matériaux de notre cave . Chapeau du haut Chapeau de droite Synergie Redondance ++ ++ + + ∅ ∅ --Incompatibilité Discordance Tableau 3 : Echelle des chapeaux  Chapeau du haut : Pour notre cave à vin. Le chapeau de droite permet de mettre en avant la cohérence des besoins du client (contradictions et redondances). La fonction Eclairer est indispensable pour rendre l’accès facile aux bouteilles. Certaines solutions techniques de notre tableau sont divergentes.mettent en avant une incompatibilité (de degré plus important pour les .et des . Pour le cas du chapeau du haut. D’autres couples vont aussi dans le même sens mais connaissent une synergie plus faible. Analyse du QFD Somme 1. Enfin les fonctions Ranger correctement les bouteilles et Accéder facilement aux bouteilles sont aussi fortement liées car elles peuvent constituer des sous-fonctions de la fonction Facilité d’utilisation. C’est le cas des couples Faciliter l’ouverture / Réguler la température ainsi que Faciliter l’ouverture / Réguler l’hygrométrie : ceux-ci montrent une incompatibilité car l’ouverture de la porte participe à un changement de température et d’hygrométrie à l’intérieur de la cave ce qui va à l’encontre de leur régulation. La fonction de programmation est entre autre utilisée pour réguler deux paramètres caractéristiques de notre cave à vin : la température et l’hygrométrie. une bonne protection contre les vibrations entraîne une diminution du bruit. C’est le cas des couples Réguler la température/ Programmable et Réguler l’hygrométrie/ Programmable. Reste à prendre en compte le fait qu’on se situe ici à deux points de vues différents : Pour Protéger des vibrations. Ces caractéristiques justifient la distinction de ces deux fonctions. le chapeau du haut présente majoritairement des cases vides et des ++. P a g e 9 | 45 . ce caractère est donc important pour assurer une bonne conservation du vin.

et le Rangement des bouteilles. Alors qu’on pourrait s’attendre à une évolution suivant la loi de Pareto pour notre QFD somme. il est donc nécessaire que nous nous placions devant nos concurrents afin de renforcer les chances que notre produit connaisse un franc succès. Cela constituerait un tableau où les fonctions seraient indépendantes ou avec une faible analogie ce qui simplifierait l’étude de conception. c’est à dire les trois premières sont à l’origine de seulement 34% des notes obtenues. Il nous faudra aussi une solution technique ou un compromis par défaut afin de pouvoir lier les FS Assurer la sécurité et Intérieur modulable qui présentent pour l’instant une discordance. des éléments comme les clayettes peuvent être détachables ce qui présente un problème de sécurité évident dans le cas d’une mauvaise fixation. la Régulation de température. Pour ce qui est des incompatibilités. Il est cependant très important de porter une attention toute particulière à ces fonctions au cours de la conception car elles font parties des points clefs de la réussite de notre projet. 20% des fonctions techniques. Ces critères sont souvent très regardés par le client. Le client souhaite avoir la possibilité d’avoir une bonne vision de ses bouteilles or cette demande est grandement liée au fait que l’intérieur puisse être modulable. Le client demande à ce que sa cave à vin puisse accueillir un maximum de bouteilles. Centre de gravité de la matrice et analyse des FT et FS  Solutions techniques : Suite au classement des solutions techniques par ordre décroissant grâce au calcul des pourcentages des colonnes expliqué précédemment nous pouvons rapidement voir que celles qui répondent le mieux aux besoins du client sont l’Ouverture. seulement plus la capacité augmente et plus l’encombrement aussi.  Chapeau de droite : Dans cette partie. Il nous sera donc nécessaire de faire part de créativité et d’ingéniosité afin de réussir à associer ces deux FS. Encore une fois le cas idéal pour ce chapeau serait de posséder que des cases vides ou avec un +. 2.FQ01 Recueil de TD Partie A A15 Le cas idéal serait un tableau où seules des cases vides ou contenant un + seraient présentes. En effet. Notre produit répondrait alors correctement aux attentes du client. % 120 14 12 10 8 6 4 2 0 % 100 80 60 40 parts individuelles 20 0 pourcentages cumulés Figure 3 : Analyse des FT du QFD Somme P a g e 10 | 45 . la plus importante est celle entre les voix Capacité maximale et Peu encombrant. En effet les clayettes peuvent être inclinables. En effet si l’intérieur est modulable. plusieurs paires de fonctions sont redondantes. C’est entre autre le cas de Contrôle Visuel et Intérieur modulable. retirables ce qui offre un meilleur aperçu de l’intérieur de la cave. on remarque que ce n’est pas du tout le cas.

Les 5 premières fonctions constituent 58% des notes. nous n’avons pas de Pareto. Nous nous concentrerons sur celle-ci afin de répondre aux mieux aux attentes primordiales du client. mais elles ne possèdent pas un pourcentage suffisamment petit pour qu’on puisse envisager de les supprimer afin de minimiser les coûts. Contrôle Visuel et Réduction du bruit % 20 18 16 14 12 10 8 6 4 2 0 120 % 100 80 60 40 Parts individuelles 20 0 Pourcentages cumulés Figure 4 : Analyse des voix du client du QFD Somme Là encore. P a g e 11 | 45 . puisque 20% des attentes du client (c’est à dire les deux premières) sont à l’origine de 28% des notes sur les voix du client et non pas 80%. L’utilisation de SQUIZ dans une étape postérieur nous permettra de voir si ces dernières peuvent gagner en importance notamment grâce à une possible union avec une autre fonction.FQ01 Recueil de TD Partie A A15 Les fonctions les moins importantes sont Minimiser les dépenses énergétiques et Renouveler l’air.  Voix du client : Les voix du client ayant le plus de poids sont Bonne conservation.

Recueil de TD Partie A A15 QFD PRODUIT a. Matrice P a g e 12 | 45 .FQ01 III.

d’obtenir un résultat cohérent. au-delà d’une certaine valeur du facteur de mise au point. on constate que toutes les lignes et toutes les colonnes de notre QFD-Produit sont égales. au-delà d’un certain facteur de mise au point.FQ01 Recueil de TD Partie A A15 b. Les pourcentages par contre différents car la pondération l’est aussi. Du coup. il permet de mettre en avant les fonctions les plus importantes du produit mais reste un complément du QFD Somme. Nous avons vu que : ???? ???????? = ??? = ?????? ?? ????? ??????? ?? ???? ?? ????? Et dans le QFD produit : ???????? 2 ???????? 2 =( ) 2 ?????????? = ?????????? On remarque alors facilement que : ???????? ???????? ???????? 2 ???????? <2 ⇔ <1 ⇔ ( ) < 2 2 2 Ainsi. Ce n’est cependant le cas du QFD produit. le fait que le QFD somme soit directement proportionnel au facteur de mise au point justifie la constatation qu’il reste assez stable lorsqu’on fait varier ce dernier. En changeant le facteur de mise au point le QFD Somme reste plus ou moins stable. qui complète bien nos résultats issus du QFD somme. celui-ci sera alors inutilisable. s’il est touché. Ainsi on voit bien qu’en jouant sur le facteur de mise au point on peut faire dire tout et son contraire à notre QFD produit. Comme le QFD produit présente beaucoup de fonctions dont les pourcentages sont à 0%. impacte l’importance respective des lignes et des colonnes. Ce que nous pouvons remarquer est une inversion des colonnes avec un facteur de mise au point très grand (par exemple 300). Comme expliqué au début. POURQUOI LE QFD EST-IL MATHEMATIQUEMENT INSTABLE ? La matrice du QFD produit possède un facteur de mise au point qui. Analyse du QFD Produit Les classements des fonctions FS et FT sont identiques dans le QFD Somme et dans le QFD Produit. Nous avons observé qu’au-delà d’un facteur de mise au point de 57 toutes les cases de notre QFD Produit sont égales à 1. IV. P a g e 13 | 45 . Ceci nous conduit à une incohérence au niveau des résultats. pour le QFD produit. la note maximum est inférieure à la note intermédiaire dans le QFD produit. Cela permettrait de compléter le QFD somme ne mettant en évidence les paramètres vraiment importants. Expliquons ce phénomène de manière plus mathématique. En effet. Le choix d’un facteur de mise au point de 20 nous permet. le facteur de mise au point intervient dans le système de notation mise en place dans le QFD pour évaluer le niveau d’interactions existant entre les solutions techniques et les voix du client. Le QFD produit introduisant des facteurs de puissance dans l’expression implique qu’il va devenir instable au-delà de certaines valeurs de F.

Celle du chapeau de droite nous a permis de mettre en avant des redondances et discordances.FQ01 V. c’est pourquoi il est nécessaire de repérer les points clefs favorisants la réussite de notre produit. L’analyse du chapeau de haut nous a permis de nous rendre compte que plusieurs solutions techniques étaient en forte synergie. Nous savons que c’est désormais sur celles-ci que nous devons nous concentrer. En effet il nous sera difficile d’être plus performant que nos concurrents sur toutes les fonctions. P a g e 14 | 45 . Encore une fois grâce à SQUIZ nous essayerons d’assembler ou supprimer certaines d’entre elles afin d’apporter de la cohérence. Recueil de TD Partie A A15 Conclusion Grâce aux QFD nous avons pu repérer les FT et FS importantes de notre cave à vin. Grâce à SQUIZ nous tenterons de voir s’il est possible de combiner certaines d’entre elles.

permet à ses pairs d’appréhender l’innovation et d’envisager de nouvelles perspectives. et si l’on peut leur appliquer : - Principe de réduction. le cerner. bien que simple d’utilisation : le SQUIZ. d’une fusion d’un élément avec un autre ou bien d’une délétion. chacun. cette pré-étude nous a permis de dégrossir notre sujet. P a g e 15 | 45 . remettre en question sa conception originale. les fonctions techniques et de services qui se dégageaient. imaginer de nouvelles solutions. Ces déductions nous permettent d’aborder un outil assez puissant. Il s’agit là de l’essence même du Squiz : en partant tout simplement de matrices réflexives de type FT/FT. pour cela les matrices intègrent la notion d’ensemble vide. composant/composant. d’après les attentes du client concernant notre cave à vin.FQ01 Recueil de TD Partie A A15 SQUIZ I. et FS/FS on étudie les éventuelles interactions entre chaque élément le constituant. Beaucoup d’inventions sont le fruit d’une substitution. il s’agit ici de repenser notre produit. en apportant ses idées. et mettre en avant de par une analyse matricielle. les composants. RESUME Après avoir effectué une première analyse du produit en passant par le QFD. Principe de fusion (fusionner deux éléments pour n’en faire qu’un) De dissociation (décomposition d’un élément en deux) De substitution (remplacer un élément par un autre) En somme. Cet outil amène à l’échange au sein du groupe.

FQ01 II. Recueil de TD Partie A A15 LISTE DES FONCTIONS DE SERVICES. FONCTIONS TECHNIQUES ET COMPOSANTS Pour l’élaboration de nos matrices réflexives. nous nous appuierons sur la liste ci-dessous dont le contenu est déduit de notre QFD : Fonctions de service Fonctions techniques Composants Bonne conservation Faciliter l’ouverture Porte vitrée Contrôle visuel Réguler la température Système de régulation de la température Réduction du bruit Ranger correctement les bouteilles Clayettes universelles Assurer la sécurité Réguler l’hygrométrie Brasseur d’air Présence d’automatismes Programmer Ecran digital tactile Design travaillé Avertir l’utilisateur Alarme Consommation d’énergie réduite Protéger des vibrations Silent-blocs (joints) Etre facile à nettoyer Accéder aux bouteilles facilement Clayettes amovibles Capacité maximale Eclairer LED Peu encombrant Isoler du bruit Enceinte isolante Intérieur modulable Protéger des UVs Filtre anti-UV Bonne résistance Alimenter en électricité Câble d’alimentation Minimiser les dépenses énergétiques Moteur économique Renouveler l’air Filtre à charbons actifs Tableau 4 : Liste de fonctions et composants P a g e 16 | 45 .

7 enceinte isolante Filtre anti-UV moteur économique 3) Mis à part les. sérieuses. remplacer cette dernière par une porte pleine contribuerait à réduire la liste des composants et permettrait de réduire les coûts de fabrication de notre cave à vin. nous ajoutons de surcroit un filtre supplémentaire pour aider à la stabilité hygrométrique. Clayette universelle Ecran digital tactile Cable d'alimentation Filtre anti-UV enceinte isolante LED Clayettes amovibles Silent-Blocs (joints) Alarme Ecran digital tactile Brasseur d'air Clayette universelle CxC système de régulation de la température MATRICE COMPOSANT x COMPOSANT Porte vitrée III. il aurait pu être envisageable de se passer du filtre. La cave sera ainsi modulable et personnalisable. De plus. Recueil de TD Partie A 6) Les clayettes seront à la fois universelles et amovibles. moteur économique Filtre à charbons actifs Ø 5 4 P a g e 17 | 45 . Plutôt que de concevoir une porte vitrée à laquelle il faut ajouter les filtres anti-UV. ce qui est exigé parmi les FS. et le verre des bouteilles étant lui-même traité. pourquoi ne pas imaginer une porte vitrée faisant office d’écran tactile à partir de laquelle il serait possible de piloter les différents paramètres de la cave à vin ? Alarme LED 1) L’exposition du vin aux UVs altère grandement sa qualité. le double vitrage apportant de lui-même une certaine protection. 4 7) Un système de détection intégré à la porte permet de détecter si quelqu’un se trouve dans un périmètre encerclant la cave. le nettoyage en sera facilité. si tel est le cas les LEDs Câble d'alimentation s’allument automatiquement. sera assurée par un système électronique qui favorise l’automatisation et la programmation. Silent-Blocs (joints) Clayettes amovibles 6 5) En complément du filtre à charbon dédié au système de brasseur d’air.FQ01 A15 Porte vitrée 1 Système de régulation de la température 2 Brasseur d'air 3 Ø Filtre à charbons actifs 4) Il serait possible de supprimer le filtre anti-UV : en effet. 2) Le système de régulation de la température sera renommé système réfrigérant et comprendra un régulateur électronique et un circuit frigorifique avec entre autre un compresseur silencieux qui contribuera à rendre l’appareil moins bruyant. La régulation de l’hygrométrie en revanche. la cave n’étant pas destinée à être exposée au soleil. contraintes budgétaires et technologiques.

dont elle résulte.FQ01 A15 Renouveler l'air Minimiser les dépenses énergétiques Alimenter en électricité Protéger des UVs Isoler du bruit Eclairer Accéder aux bouteilles facilement Protéger des vibrations Avertir l'utilisateur Programmer Réguler l'hygrométrie Ranger correctement les bouteilles FT x FT Réguler la température MATRICE FT x FT Faciliter l'ouverture IV. . ce qui nous permettrait de faire l’économie d’un des deux systèmes jusqu’alors indépendant. Nous proposons donc de fusionner « Accéder aux bouteilles facilement » à « Faciliter l’ouverture » et « Ranger correctement les bouteilles ». Minimiser les dépenses énergétiques Renouveler l’air ø P a g e 18 | 45 . Recueil de TD Partie A ø Faciliter l’ouverture Réguler la température Ranger correctement les bouteilles Réguler l’hygrométrie 2 Programmer Avertir l’utilisateur 3 Protéger des vibrations Accéder aux bouteilles facilement Eclairer Isoler du bruit Protéger des UVs Alimenter en électricité 1) Les deux fonctions techniques « Faciliter l’ouverture » et « Ranger correctement les bouteilles » pensées sous l’angle d’un « accès facilité aux bouteilles » se recoupent. 3) Nous choisissons de dissocier la fonction « avertir l’utilisateur » en deux fonctions distinctes : « Avertissement sonore » et « Affichage des informations ». 2) 1 1 On pourrait imaginer un système se servant de la régulation de la température pour contrôler en parallèle celle de l’hygrométrie. ou vis-versa. on peut considérer que l’accès facilité est une sousfonction des deux autres.

2 ø P a g e 19 | 45 . nous constatons que la notion de « résistance de la cave » concorde avec le concept de « sécurité » il serait donc possible de fusionner ces deux FS. et enfin participe grandement au design du produit.FQ01 A15 ø Bonne résistance Intérieur modulable Peu encombrant Capacité maximale Etre facile à nettoyer Consommation d'énergie réduite Design travaillé Présence d'automatismes Assurer la sécurité Réduction du bruit FS x FS Contrôle visuel MATRICE FS x FS Bonne conservation V. En effet on peut considérer qu’un intérieur modulable contribue vivement à la FS « Etre facile à nettoyer ». Cependant cela n'apparaît pas dans le Squiz . Design travaillé Consommation d’énergie réduite Etre facile à nettoyer Capacité maximale Peu encombrant 1 Intérieur modulable Bonne résistance NB : L'intérieur modulable peut être vu comme une caractéristique commune à d'autres FS. Recueil de TD Partie A Bonne conservation Contrôle visuel Réduction du bruit 1) La capacité est très liée à l’encombrement. nous ne souhaitons pas agir sur cette fonction car elle constitue une voix du client à part entière et décidons par conséquent la conserver telle quelle. on choisit de fusionner ces deux fonctions en créant la fonction « rapport capacité/encombrement ». de plus il peut permettre d'augmenter la capacité de la cave selon l'agencement intérieur. Assurer la sécurité Présence d’automatismes 2) Avec cette matrice.

qui seront intégrés dans la suite du dossier.FQ01 VI. Grâce à cet outil.6%. Le Squiz nous a amené à des conclusions qui nous ont semblées plus judicieuses. Aussi la plupart des interactions que nous déterminons dans le Squiz font écho au redondances ou discordances que nous avons pu identifier dans les chapeaux du QFD.8% (7solutions/120 interactions). ou bien sont en réalité une sousfonction d’une autre. nous les avons corrigées et repensées et avons établi ce nouveau tableau récapitulant les nouvelles solutions proposées à l’issu du Squiz : Fonctions de service Fonctions Techniques Composants Bonne conservation Faciliter l’ouverture Porte pleine (à défaut d’une porte vitrée tactile !) Assurer la sécurité Système de régulation simultané de l’hygrométrie et de la température Ranger correctement les bouteilles Programmable Présence d’automatismes Avertissement sonore Design travaillé Affichage des informations Consommation d'énergie réduite Protection aux vibrations Etre facile à nettoyer Eclairer Alarme rapport capacité/encombrement Isoler du bruit Silent-Blocs intérieur modulable Protéger des UV LED Alimenter en électricité enceinte isolante Minimiser les dépenses énergétiques Filtre anti-UV Renouveler l'air Câble d'alimentation Contrôle visuel Réduction du bruit Clayettes universelles et amovibles Système réfrigérant Brasseur d'air Ecran digital tactile (s’il n’y a pas de porte vitrée tactile) Moteur économique Filtre à charbons actifs Tableau 5 : Liste de fonctions et composants corrigées Pour résumer. On obtient près de 4% de solutions générées. et la matrice FS x FS 2. Nous avons ainsi constaté que plusieurs fonction préalablement formulées concordent. Recueil de TD Partie A A15 CONCLUSION. Ce constat révèle que Squiz est un complément du QFD. On remarque que peu de solutions sont issues de la matrice FS x FS. REMARQUES Le premier constat qui résulte du SQUIZ concerne la redondance de certaines fonctions.9%. concernant la matrice FT x FT nous obtenons un taux de 2. Les éléments encadrés mis en évidence sont des éléments que nous avons choisis de conserver. P a g e 20 | 45 . ce qui est un peu en deçà des 5% escomptés classiquement. la matrice C x C génère un taux de réponse de 5. En effet il s’agit ici des voix du client et il apparait délicat d’y toucher.

avec une porte vitrée faisant office d’écran tactile. un affichage de l’heure lorsque la porte n’est pas utilisée. En premier lieu. dont l’utilisateur pourrait se servir pour personnaliser la porte ! P a g e 21 | 45 . le client pourrait y piloter les différents paramètres de la cave. ou à télécharger dans la base de donnée associée à la cave.FQ01 Recueil de TD Partie A A15 Enfin. qui offrirait une meilleure perception comparée à celle d’un écran LCD. le Squiz nous propose plusieurs innovations concernant notamment l’interface utilisateur. ou bien du cours de la bourse par exemple…un ensemble de widgets mis à disposition. ainsi que de la météo. mais on pourrait imaginer en outre.

Le marché de la cave à vin a commencé à prendre son envol au début des années 2010. Après une baisse due à la crise de 2008 orientant le consommateur vers des produits plus utilitaires. Le CDCF permet donc de déterminer précisément ce que le produit doit fournir en termes de service à l’utilisateur. P a g e 22 | 45 . Cette proposition a d’autant plus de sens que les consommateurs de vin s’orientent vers la qualité plutôt que la quantité ces dernières années. il existe un lien immuable. LE PRODUIT ET SON MARCHE a. RAPPEL DE LA LISTE DE FONCTIONS ET COMPOSANTS Fonctions de service Fonctions Techniques Composants Bonne conservation Faciliter l’ouverture Porte vitrée Assurer la sécurité Système de régulation simultané de l’hygrométrie et de la température Ranger correctement les bouteilles Programmable Présence d’automatismes Avertissement sonore Brasseur d'air Design travaillé Affichage des informations Ecran digital tactile Consommation d'énergie réduite Protection aux vibrations Moteur économique Filtre à charbons actifs Etre facile à nettoyer Eclairer Alarme Isoler du bruit Silent-Blocs Protéger des UV LED Alimenter en électricité enceinte isolante Minimiser les dépenses énergétiques Filtre anti-UV Renouveler l'air Câble d'alimentation Contrôle visuel Réduction du bruit rapport capacité/encombrement intérieur modulable Clayette universelle et amovible système réfrigérant Tableau 6 : Liste de fonctions et composants II. Il correspond à la description des besoins du client ou du maître d’ouvrage. Les besoins seront formulés sous forme de fonctions de service qui seront classées et hiérarchisées. Le point essentiel est que le CDCF est intégralement défini par le maître d’ouvrage lui-même. I. Il servira ensuite de référence lors des spécifications techniques par le maître d’œuvre qui devront répondre à toutes les charges précédemment décrites. les achats plaisirs reviennent et les français commencent à réfléchir à la conservation de leur vin de qualité. culturel. Il est donc tout naturel de proposer un moyen de conserver le vin dans de bonnes conditions. Le contexte du projet et ses objectifs Entre les français et le vin.FQ01 Recueil de TD Partie A A15 CDCF Cahier Des Charges Fonctionnel Le Cahier Des Charges Fonctionnel est l’élément central d’un cahier des charges.

Le marché étant florissant. nous avons sélectionné trois marques concurrentes de gammes différentes répertoriées dans le tableau ci-après : La Sommelière VIP195N Thomson Millésime 99 203 195 99 5 6 3 Type de porte Pleine Vitrée anti-UV Vitrée anti-UV Classe énergétique Consommation d’énergie (KWh/an) Plage de température intérieure Mode hiver automatique Rapport capacité/volume (bouteilles/m3) B B C 216 218 259 8-12-18 °C [5 °C . la concurrence y est rude et a tendance à se multiplier. Pour nous servir de référence.22°C] 5-18 °C Oui Oui Non 277 298 232 Niveau sonore 41 dB 42 dB 42 dB Avantages distinctifs Serrure Hublot Collecteur de bouchon Casier à étiquettes Détecteur de présence infrarouge Serrure Contrôle électronique 6 zones de températures possibles Contrôle électronique Rack de rangement en bas Prix 1 549 € 2 499 € 499 € CLIMADIFF CLP204ZN2013 Capacité (nombre de bouteilles) Nombre de clayettes Tableau 7 : Comparaison des concurrents P a g e 23 | 45 . Certaines ont un intervalle précis pour la totalité de la cave quand d’autres proposent des températures par secteur pour multiplier les usages. Nous pouvons distinguer trois grandes catégories de cave à vin selon leur utilisation :  Cave de vieillissement dont le but est de conserver le vin sur plusieurs années pour le bonifier  Cave de conservation pour garder ses bouteilles quelques années  Cave de mise en température pour une utilisation ponctuelle Concrètement.FQ01 Recueil de TD Partie A A15 Le premier marché est bien entendu professionnel mais la cave à vin se démocratise et rejoint les foyers avec des options moins pointues. offrant une gamme étendue de produits. cela se traduit par les options de températures proposées par la cave.

la qualité première attendue du produit est une bonne conservation du vin qui représente sa fonction principale. Cycle d’utilisation du produit et identification de son environnement Le cycle d’utilisation du produit fait partie intégrante du cycle de vie d’un produit. une classe énergétique moyenne et l’absence de mode hiver automatique. toujours en raison de son placement dans une pièce de vie mouvementée. De même. Il est notamment le seul à proposer différentes températures par zone. L’influence du bruit – et donc des vibrations. Un nettoyage simple pour un objet proche des denrées alimentaires est tout aussi incontournable. S’ajoute également la possibilité d’y mettre des bouteilles de types différents –et donc de taille/diamètre différents. haut de gamme. Une cave simple ne consomme pas d’électricité et le client espère ne pas alourdir sa facture d’électricité de manière alarmante avec ce produit. les clients demandent une consommation électrique raisonnable. Nous considérons également le produit comme étant un électroménager devant s’intégrer dans une cuisine. Enoncé fonctionnel du besoin résumé Nous avons réalisé une enquête auprès des consommateurs. Une fois l’appareil bien installé. Il peut se représenter schématiquement comme suit : P a g e 24 | 45 . il ne souhaite pas d’un produit bruyant. Une fois le bon fonctionnement de la cave assuré. nous décidons de nous approcher d’un produit de milieu de gamme mais en proposant quelques avantages. il est question d’utilisation concrète de la cave à vin.sur la conservation n’est en général pas connue. Puisque nous nous lançons sur le marché. Sans surprise. ce qui place ce critère comme une volonté de confort. nous avons retenu les points principaux sans distinction. La clientèle est de plus en plus diversifiée. le Thomson Millésime 99 est une entrée de gamme avec moins de bouteilles stockables. professionnels ou non. pièce assez centrale d’un foyer. c. L’ergonomie et la facilité d’utilisation ont été également citées. la sélection de températures et le contrôle électronique. b. notamment sur la classe énergétique. notamment pour une installation facile dans la cuisine sans risque pour les enfants de se blesser dans cette pièce de vie. pour être sûr de répondre aux besoins réels de nos futurs clients. A l’inverse. un meilleur rapport capacité/volume ainsi qu’un nombre de clayettes plus important. Les priorités n’étaient pas les mêmes selon la profession des participants. Ce dernier concerne toutes les étapes de la vie du produit. Nous retrouvons ici le besoin de pouvoir stocker beaucoup de bouteilles et de pouvoir modifier les paramètres de la cave pour les plus passionnés.FQ01 Recueil de TD Partie A A15 Le modèle de La Sommelière. Concrètement. Mais il ne doit pas se faire au détriment de la solidité attendue également par le client. mais notre produit se voulant générique. C’est d’autant plus vrai en considérant que le produit est destiné à la cuisine. ce qui rend ce critère d’autant plus important. de sa « naissance » en tant que concept à sa « mort » et son retrait du marché. propose un large choix de températures. L’encombrement et la sécurité viennent ensuite. des routines automatiques pour la gestion des paramètres permettraient aux moins aguerris une utilisation sans effort où simple contrôle visuel sur l’écran fournira toutes les informations nécessaires. Le but est de nous différencier de la concurrence tout en restant accessible à une large clientèle de particuliers. Le design du produit vient en dernier.

la panne et la maintenance. une utilisation « passive » où la cave fonctionne sans intervention extérieure et enfin un état de nettoyage. Nous obtenons ainsi le cycle d’utilisation suivant : Utilisation active Maintenance Réparation Panne Utilisation passive Nettoyage Figure 6 : Cycle d’utilisation d’un produit P a g e 25 | 45 . Nous avons décidé de fixer d’autres intermédiaires en ajoutant une utilisation « active » où l’utilisateur interagit avec la cave. Un cycle d’utilisation comporte au minimum trois états : l’utilisation.FQ01 Recueil de TD Partie A A15 Conception Recyclage Fabrication Utilisation Distribution Transport Installation Figure 5 : Cycle de vie d’un produit Le cycle d’utilisation se situe donc entre le moment où le produit est installé chez le client et celui où le client s’en sépare définitivement.

Cave à vin F0 .0.0. Il se présente sous forme d’une arborescence fonctionnelle. nous considérons la cave comme de l’électroménager destiné être installé dans une cuisine.0. La sécurité des personnes et en particulier des enfants est également un paramètre non négligeable à considérer pour ce produit. Sécurité : La sécurité du produit s’assure que son utilisation ne nuise ni à l’intégrité de l’utilisateur. De ce fait le produit se doit d’être solide mais aussi facile d’entretien.2 Sécurité F3 .0. III.3 Usage F4 . comme déjà signifié plus haut. jusqu’à son recyclage. ARBORESCENCE FONCTIONNELLE Le CDCF est une somme de fonctions de services hiérarchisées dans lequel le produit est représenté en fonctions de service rendues à l’utilisateur. Développement durable : Cette dernière sous-arborescence détaille l’impact écologique du produit. de l’achat à l’installation en passant par les modes de paiement et la livraison. le produit est situé au niveau 0.5 Figure 7 : Arborescence fonctionnelle Niveau 0 – Niveau 1 P a g e 26 | 45 . 5.0. Acquisition : Elle décrit les différents biais permettant au client d’entrer en possession du produit. Le niveau 1 correspond à 5 fonctions pour lesquelles nous allons procéder à une analyse détaillée : 1. Dans notre arborescence fonctionnelle. et englobe également la maintenance et services associés. des matériaux de sa conception à son entretien. 4. 2. notamment sa prise en main et les paramètres modifiables de l’appareil.1 Estime F2 .FQ01 Recueil de TD Partie A A15 Concernant l’environnement du produit. ni à l’intégrité de son fonctionnement. Estime : Elle est liée au charme et à l’attraction du produit mais aussi aux différents services et garanties qui permettent de convaincre le client d’acheter le produit.0. 3. Usage : Cette fonction considère l’utilisation concrète du produit.4 Développement durable F5 . Acquisition F1 .

2 Client F33 .2.2.4.0.1.1 Installation F8 .3.0.1.1.1.1.2 Délais repecté F227 .1.1 Programme pré-établi F109 .0.2.1.0.1 Produit non endommagé F226 .2 Retrait en magasin F32 .1.0.1.0.2.0.2.0.4.0.4.0.1.1.2.2.0.0.2.1.1.1 Qualité de prestation F107 .3 Guide de programmes Pré-enregistrés F104 .3.1.1.0.1.2 Délais repecté F225 .1.2 Programmation F35 .3.0.0.0.2.2 Forum sur internet F110 .1 Acquisition F1 .0.1.0.0.1 Produit non endommagé F228 .3.3.2.1 Livraison F31 .2.0.2.1.1.0.1.0.0.1.1.1.0.1.3 Carte bancaire F97 .1.1.4.1.4 Rapidité d'intervention F106 . Prise en main F9 .1 Magasin d'électroménager F91 .1.4.2 En point relais F101 .1.0.2 Intervention à domicile F112 .0.3.1.1.1.1.1.1 Tutoriel sur l'écran F103 .1.1.1.3.1.2 Manuel d'installation multilingue version papier F102 .1.1.3.0.1.1.1.1.1.0.4.1.1.1 Prix de vente F29 .1 Assistance F36 .2.1.1.2 Possibilités de réduction F94 .0.1.1.2 Assitance téléphonique F111 .0.3 Bon rapport qualité / prix F93 .3 Alimentation conforme au reseau européen F105 .3 Espèce F96 .1 Achat F6 .2 Guide automatique sur l'écran F108 .1.1.3.1.0.0.0.3 Paiement fractionné F99 .1.2.1.4.1 Lieu de vente F28 .2.1.0.1.1.1.1.0.1 Réception F7 .2 Chèque F98 .1.2.0.2.2 Supermarché F92 .0.1.1.0.0.2 Garantie incluse F95 .3.3.3.4 À domicile F100 .1.0.2.3 P a g e 27 | 45 .1.FQ01 Recueil de TD Partie A A15 Internet F90 .1.0.1.1.1 Alternatives de paiement F30 .1.4 Technicien F34 .

2.0.1.3.2.0.2 Produit moderne adapté au marché F124 .2.1 Interface de gestion intuitive F142 .1.2.2.1 Dimensions F119 .2.0.2.4.1.1 Fiabilité F42 .2.3.2.3.0.2.0.2.2.1.2.2.0.2.3.0.0.0.3 Clayettes en bois F116 .0.5.2 Ergonomie F47 .1.3 Réputation chez les professionnels F128 .2.4.2.1.2.5.1 Stabilité caisson F121 .0.1 Forme du Caisson F115 .5.2.4 Fonctions annexes F14 .0.4.2.2.2.2 Retour des consommateurs F130 .1 Suivi de commande F152 .0.1.1.1.3 Durée de vie cave F129 .1 Matériau de Surface F114 .0.1.1 Fonctionnalité produit F13 .2.5.3 Reprise avec réduction sur l'achat d'un nouveau produit F147 .1.2 Publicité F41 .2.2.2 Design F37 .2 Programme de gestion performant F139 .2.3.2.2.5.0.2 Coût d'entretien F135 .2.1 Assistance en ligne F149 .0.2.1 LED colorées F117 .1 Performances F45 .2.0.2.2.1.2.1.0.2.0.0.2.5 Service après-vente performant F49 .3 Assistance téléphonique F148 .2.5.2.2 Solidité F39 .0.1.2.3.2.5.0.3.2.2.1 Estime F2 .0.0.0.3.0.3 Rendement circuit frigorifique F137 .4 Conformité aux normes F46 .0.1 Image de Marque F11.2.5.3 Promotions F131 .4.2.2.0.2.3 Machine silencieuse F140 .4 Qualité perçue F10 .1.2.2.0.1.2 Visibilité dans les salons/foires au vin F127 .0.0.2.2.4.1 Ecran LCD tactile intégré F123 .2.2 Intérieur modulable F143 .2.2.2.2.0.4.2.2.2.0.0.1.0.1.2.1.3.2.1.2 Services annexes F50 .0.0.1.0.1.2 Maintenance à domicile F150 .0.2 Prix d'achat F43 .4.1 Garantie F48 .3.2.2.4 Ouverture de porte facile F141 .3 Spots publicitaires F125 .0.0.0.3 Capacité F118 .1.3 Prix attractif F12.2.2.2.2.1.2.3 Température intérieure constante F138 .FQ01 Recueil de TD Partie A A15 Large gamme de Couleurs F113 .3.0.3.1.0.2.3 Consommation d'énergie F134 .2.1.4.3.0.3.1.0.2.1.5 Taille F38 .2.0.4.0.0.2 Paiement fractionné F133 .0.3 Livraison / installation F151 .5.0.2 P a g e 28 | 45 .2.0.5.2 Rappel des produits défectueux F146 .0.1.0.0.2.0.2.2.0.2.2.0.3.2 Catalogue de sommellerie numérisé avec conseils de conservation F122 .2.2.0.2.1.2.4.0.2 Matériau caisson F120 .2.3.1 Coûts d'utilisation F44 .2 Site internet F126 .1 Innovation F40 .1 Prolongation de garantie F145 .3 Garantie longue durée de vie F144 .1 Moins cher que la concurrence F132 .3.5.3.1.5.2 Coût de maintenance F136 .

3.3 P a g e 29 | 45 .0.1.1.2 Sécurité du produit F17 .0.1.3.2.1.0.0.3.1.3.3.3.2 Enceinte solide F166.3.3.1 Contre l'électrocution F52 .0.2.1 Pieds réglables F232 .3.0.3.2.1.2 Indiquer la durée d'utilisation du filtre F170 .2 Matériaux inoxydables F161 .0.1 Contre les courts-circuits F59 .3 Fusibles F164 .3.3.0.1 Contre les chocs F60 .3.3.3.3.1 Du filtre F62 .3.3.0.0.3.0.2.0.1.1 Verrouillage cave F154 .0.3.3.0.FQ01 Recueil de TD Partie A A15 Sécurité enfant F153 .2.4.2.2.3.0.2 Influence des surfaces F58 .3.2.3.3.0.0.3.1 Surface anti-bactérienne F162 .0.3.3.1 Détection d'une mauvaise hygrométrie F160 .2 Changement du filtre facilité F172 .2.0.2.2 Contre les chutes F53 .0.1.3 Indiquer un problème de compresseur F169 .3 Sécurité de l'utilisateur F15 .0.0.3.0.3.3.2 Produits d'entretiens sains F163 .1.2 Gaz réfrigérant isolé F55 .0.0.0.2.1.3.3.3.1.1.2.1.3.3.3.2 Isolation des composants électriques F156 .0.2 Alimentation aux normes F155 .1.3.3.3.2 Ecran tactile aux normes F231 .1 Arrêt d'urgence F165 .3.1.3.2 Cales étagères dans la cave F235 .2.1 Vitre incassable F54 .3.3.0.1.1.3.0.3.5 Sécurité F3 .0.1 Taille des pieds F233 .2 Alarme indiquant une dégradation du vin F57 .1.1.1 Contre intrusions F51 .3.0.3.0.0.3.1.3.1 Protection sanitaire F16 .3.1.3 Cales bouteille dans les étagères F234 .2.1 Du système réfrigérant F61 .2.3 Indiquer problèmes de gaz F168 .3.0.3.3 Détection mauvaise conservation F56 .3.3.3.3.0.0.1 Boitier caché et fermé par vis F229 .1.3.1 Base stable pour la cave F157 .1.3.2.2.3.4 Chute du contenu F158 .0.4.3 Détection d'une mauvaise température F159 .1.2.4 Manuel d'entretien/ changement F171 .2 Gaine isolante F230 .2.0.3.0.0.3.0.2.4.3.2 Joints pour amortir la fermeture F167 .3.3.1.0.3.1.0.

3.4.1 Alarme visuelle F181 .6 Externe (usager) F252.0.0.2.1.2.4.4.4.4.3.3.5.5.3.5.0.4.3 Verouillage de la porte F187 .6.0.2 Opacité aux UV F195 .4.4.0.5.4.2 Moteur silencieux F175 .1.3.5.1.4.0.1.1 Fonction Hiver F239 .0.3.3.1.1.4.5.4.5.2.5.0.2.4 Ecran LED (tableau de commande) F180 .3.4 Réduction du bruit F69 .2.3 Fixe F241 .2 Silent-Bloc F236 .2.1.3 Brasseur d'air F248 .2.5.4.3.3.0.3.5.4.4.4.3 Pieds réglables F246 .4.4.4.1 Interne (automatismes) F251 .0.1.2.2 Produits d'entretien F185 .4.4.2 Protection vis-à-vis des vibrations F196 .0.3.0.4.0.4.0.1.2 Usage F4 .2.5.1 Clayette inclinable F179 .5.5.1.5.2.0.2.2 Guide de conseils établi par des sommeliers F65 .0.3 Programmation F198 .3 Vérification des conditions de conservation F71 .4.0.5.2 Brosse F184 .0.5.1.1.3.4.2.1 Matériau isolant F237 .0.6.1 Nécessaire d'entretien intégré F73 .6.4.5.4.3 Contrôle visuel F20 -0.0.0.3 Personnalisation de l'écran F66 .1 Poignée à dépression F244 .5 Conservation F76 .2.0.5.0.1 Réduction ds vibrations F174 .1 Revêtement facile d'entretien F183 .4.1.4.1 Air sain renouvelé F197 .0.0.5.0.5.5.1 Répertorisation des bouteilles F64 .3.0.0.0.0.1 Sonore F262.4.4.3.2.2.4.0.1 Réglable F242.4.2 Clayettes amovibles F182 .4.3 Fonction Hiver F256 .2 Isolation sonore F173 .2.5.2 Précision des capteurs F191 .0.4.3.4.3.4.2.4.4.4.1.0.5.4.4.5.1 Personnalisation F18 .5.5 Filtre à charbon actif F249 .1.2.0.2 Isolation renforcée F240 .3.4.0.4 Silent-blocs F245 .3.5.2.4.0.0.0.1.1.2.4.4.3.3 Porte vitrée F177 .0.0.0.4.0. hygrométrie) F258 .2 Raclette à vitre F186 .0.1 En autonomie F74 .4.1 Visibilité des bouteilles F70 .1.2.3.3.0.2 Tableau de commande relié au contrôle electronique F259 .5.3.5.3.4.0.5.0.0.6.4.2 Régulation des constantes (température.4.5.0.0.4.5.4 Moteur désolidarisé de la cuve F247 .0.0.4.2 Porte réversible F68 .4.0.3.4 Etiquettage des clayettes F178 .1.4.4.4.5.2.3.0.1 Température homogène F193 .5.4.0.6.1 Performance F75 .5.2 enceinte robuste F243 .4.4.6.0.0.0.4.0.4.4.4.2 Rapidité du système de régulation F192 .2 Composants lavables F72 .3.4.4.3.4.FQ01 Recueil de TD Partie A A15 Possibilité de modifier les réglages en différé F63 .3.1 Mise en veille de l'écran F188 .6.5.0.4.5.5 Hygrométrie F194 .2 P a g e 30 | 45 .3.3.4.0.3.3.3.4.1 Entretien F21 .2 Extinction des LED F189 .3.3 Rendement du moteur F190 .4.5.5.3 Système de refroidissement silencieux F176 .0.5.3.5.3.3 Brasseur d'air F238 .3.2 Visuelle F261 .1 Alarme F257 .0.4.0.1.1 Choix des températures selon les zones F260 .3.0.6.0.3 Utilisation F22 .4.0.4.1.0.4.6.2.4.0.4.4.4.1 Ergonomie F19 .1.0.3.3.2 Traitement des clayettes en bois F250 .4.4.4 Commande tactile F67 .

2.5.0.1.FQ01 Recueil de TD Partie A A15 Alarme sonore F253 .1.1.5.1.1.2 Réductions des emballages F81 .2.3 Bonne isolation F206 .1.1.5.0.5.0.5.5.0.4 Remise sur l'achat d'un nouveau produit F217 .3.5.0.5.5.5.3.1.3 Comportement éthique et social F27 .5.1.0.5.0.2 Création d'emplois F222 .3.1 Mise en place de Brainstorming F224 .2 Optimisation de la chaine logistique F86 .1 Systèmes de detection F199 .0.5.0.5.2.0.5.5 Implication du personnel F89 .0.0.2.2.0.1.5.1 Recyclage des matériaux F214 .5.2.0.5.0.1.1 Matériaux non toxiques F208 .5.5.0.1 Matériaux durables F79 .5.0.5.5.3.0.2.5.2.2 Minimiser la consommation en eau F211 .1.0.5.0.1.2 Capteurs F255 .2 Formation continue F223 .3 Minimiser les rejets polluants F212 .0.0.3.5.1 Alarme visuelle F254 .5.5.1 Produit basse consommation F203 .0.5.2.1.2 Eco taxes F84 .5.5.5.2.1.3 Utilisation de matériaux de qualité F202 .1 Economique F26 .1 Développement durable F5 .0.0.2 Mode veille intégré F204 .0.5.3 Composants inter-changeables F201 .05 Conception éco-responsable F24 .5.5.3 Optimisation de la chaine de transport F87 .5.1.5.2.0.0.3.0.2 Réutilisation des composants F215 .1.4 Matériaux recyclés F207 .3.1.2 Luminosité de l'écran réglable F205 .0.0.1.0.1.0.5.5.5.5.0.2 Possiblilité d'être réparable par l'utilisateur F200 .3.5.2 Matériaux résistants aux chocs F209 .1.5.2.4.2 Aménagement du temps de travail F220 .2 Limiter le nombre d'intermédiaries F218 .2.4.0.1 Consommation réduite en énergie F78 .0.1.0.2.0.5.4.3 Remboursement partiel F216 .1 Evaluation carbone de la chaine logistique F219 .1.0.2 Procédé faiblement polluant F80 .1.5.1.1 Respect du droit du travail F221 .5.1 Gestion des composants F82 .5.0.4.4 Usage en accord avec le respect de l'écologie F23 .1.5.1 Reprise du produit F83 .2.0.2.3.1.5.2.3 Informations dans le manuel F213 .1 Respect et amélioration des conditions de travail F88 .2.5.0.2 P a g e 31 | 45 .5.1.3 Recyclage en fin de vie F25 .5.0.0.4 Optimisation de la relation fournisseur F85 .2.1.3 Minimiser la consommation en éléctricité F210 .2.4.0.4.1.0.1 Maximisation de la durée de vie F77 .5.0.1.1.5.

il a été détecté. IV. Un autre identifiant. il nous faut une limite d’acceptation dans laquelle le client sera satisfait. les fonctions de niveaux supérieurs dépendent directement de leurs sous-fonctions. Si le problème est indiqué. En effet. nous avons la fonction « manuel d’installation multilingue version papier » qui est très détaillée. Ce critère est défini par une valeur de référence. Pour plus de clarté. 0. Nous avons fait de même si les divisions semblaient peu pertinentes. 1 correspond à la première sous-arborescence de la deuxième sous-arborescence « Estime ». soit deux chemins par sous-arborescence détaillée. Il donne la grandeur ou le paramètre qui servira à mesurer la qualité de la fonction étudiée. dit logique. en conséquence de quoi. C’est notre niveau de référence pour considérer la fonction comme remplie. Chaque fonction est décrite par un identifiant physique que nous avons attribué. Un autre exemple se trouve dans l’arborescence « 3 – Sécurité » où la fonction « Indiquer problèmes de gaz » se divisait en « détecter le problème » et « avertir l’utilisateur du problème ». nous nous sommes retrouvés plusieurs fois avec des branches simples qui ne se divisaient pas mais ajoutaient des niveaux. des limites d’acceptation et un pourcentage de tolérance aux mesures. Cet identifiant est directement lié à la fonction qui peut apparaître plusieurs fois dans l’arborescence globale. nous fixons un niveau d’appréciation. Il a pour objectif de reprendre les fonctions des arborescences pour en fixer les critères permettant de les considérer comme effectuées par le produit. Nous avons choisi de mettre dans le TAF l’équivalent de 10 chemins vers une fonction de terminaison. dans l’arborescence « 1 . les fonctions ont également un libellé qui indique à quoi elles correspondent par mots clefs. Par exemple.FQ01 Recueil de TD Partie A A15  Commentaires : Lors de la conception des différentes arborescences. Cependant. il s’agit d’un intervalle que nous avons choisi comme symétrique autour du niveau. Cet intervalle est dans l’unité du niveau. Nous commençons par le critère d’appréciation. P a g e 32 | 45 . si possible chiffré. TABLEAU D’ANALYSE FONCTIONNELLE (TAF) Le TAF est issu directement des arborescences fonctionnelles déterminées ci-avant. Règles et conventions de métrologie Dans le TAF. Par exemple. Une fois le critère énoncé. Dans ce cas. a. a été attribué à ces fonctions de sorte à les retrouver dans un arbre. Nous avons décidé qu’un seul type de manuel était plus intéressant que de découper par langue ou matière.2. nous avons alors factorisé la branche pour obtenir une seule fonction de terminaison. il est quasiment impossible d’obtenir le niveau d’appréciation précis désiré. Il peut avoir une valeur simple ou une valeur seuil. Concrètement. Nous avons décidé de les mettre sous la forme « F0 » avec une incrémentation de 1 en suivant l’ordre d’apparition dans les arbres en lecture par niveau. nous ne décrivons que les fonctions de terminaison.Acquisition ».

modifie les limites supportées par une fonction B. pour un niveau A avec une limite d’acceptation de [-B . Classe de flexibilité La classe de flexibilité indique si le client est prêt à accepter un compromis dans le cas où le critère d’appréciation n’entrerait pas dans la limite d’acceptation.FQ01 Recueil de TD Partie A A15 Enfin. tous ces paramètres sont imposés par une norme sur le sujet. 75 cl. La forme de référence est celle d’une bouteille de Bordeaux Tradition. Cela peut se traduire par un effort sur le prix. Il est tout à fait possible que certaines d’entre elles soient corrélées et que l’atteinte d’une limite par une fonction A. le produit n’est pas acheté C’est éventuellement négociable à condition de proposer des avantages significatifs ou d’échanger le produit C’est négociable en proposant quelques avantages C’est facilement négociable avec peu ou pas d’avantages proposés Tableau 8 : Classes de flexibilité Les avantages correspondent au taux d’échange décrit dans le TAF. comme son nom l’indique. Elle décrit des modèles et des structures pour l’interaction tactile. Ce problème de cumul est aussi visible au sein d’une même fonction si elle repose sur différents critères d’appréciation. au risque de rendre le produit inutilisable. bague plate unique. Elle présente également des exemples d’interactions avec l’utilisateur. nous devons déterminer ce que nous sommes prêts à accepter comme intervalle selon la limite cidessus. mais influence aussi toutes les fonctions appartenant aux niveaux supérieurs qui sont liées. Nous avons calculé la tolérance comme le ratio entre l’écart maximal toléré par la limite et la valeur du niveau. Dans de nombreux cas. Elle dépend notamment de l’appareil de mesure utilisé et de l’incertitude associée à cette mesure. nous avons la tolérance : ? = ? % . +B]. Nous avons retenu deux normes pour notre TAF :  NF H 35-075 de 1993 : Pour comparer les caves à vin entre elles. l’indication de la contenance est donnée par l’AFNOR selon une forme standardisée de bouteille. consiste à envisager et étudier les conséquences d’une somme de limites atteintes par le produit.  ISO 9241-910 de 2011 : Cette norme s’applique à tout système d’interaction avec l’utilisateur via un media tactile. ? Par exemple. c. Il faut donc s’assurer que toutes les limites fixées peuvent être combinées. Cumul des limites Le cumul des limites. Il est en effet absurde de considérer chaque fonction comme indépendante des autres. Il est tout aussi possible d’atteindre plusieurs limites en même temps. Nous obtenons un pourcentage qui nous servira de référence quelle que soit l’unité de l’appareil de mesure utilisé. Elle définit l’importance de la fonction en question. L’étude de ce problème sera traitée en partie dans le projet plan d’expériences. un dédommagement ou des options offertes par exemple. Nous avons choisi 4 niveaux : F0 F1 F2 F3 Ce n’est pas négociable. b. P a g e 33 | 45 . Il s’agit aussi bien de services que d’accessoires fournis au client s’il accepte de prendre le produit malgré son défaut.

6h 5% 70 heures/semaine +/. F32 F100 . F42 F128 .3.2 Acquisition Réception Livraison A domicile Délai respecté Prise en main Assistance Assistance téléphonique Estime Qualité perçue Taille F118 0.1 0. F61 .1. F9 F31 .1.3.1. F226 Temps de livraison F35 . F12 . F169 F0 Fuite de gaz <3 g/an à 20°C +/.1. F130 Mean Time to Failure 15 ans +/.1.1 0.2.2.1.2 Durée de Vie Cave F3 0.4. F7 .3.1 Capacité F11 F42 0.0. F38 .1mm 10% F1 F59 .2 0. dédommagement partiel en cas de blessure Corriger la cause de la fuite.6 g/an à 20°C 20% F1 Reprise du produit à domicile sans frais.2. F36 F110 .Limite d’accepciation tation A15 Tolérance aux mesures 5 jours +/. F16 .4 heures 5% Flexibilité F0 F0 F0 F0 F1 F0 F0 F1 Taux d’échange Coût de livraison remboursé Facture téléphonique remboursé F0 F0 F0 F10 . F54 . F129 . réapprovisionner en gaz Tableau 9 : Tableau d’analyse fonctionnelle (1) P a g e 34 | 45 .3 F61 0.2.1 0. F39 F118 .1.2. avec bons d’achats sur un nouveau produit de la marque Vitre remplacée gratuitement.2.1.3. F8 .2 F2 F10 F38 0.3. F53 .1. F13 .3 F15 0.1.1 Sécurité Sécurité de l’utilisateur Vitre incassable Sécurité du produit Du système réfrigérant Indiquer un problème de gaz Disponibilité Recueil de TD Partie A Niveau d’appré.1. F17 F0 F51 . F62 F0 F168 .4.3. F119 Conforme à la norme NF H 35-075 F0 F0 F40 .2.1.1.1 an +/-5 % F1 F15 .2.1 F54 0.2.2.2. F60 .0.2 0.1 F168 0.2. F11.2. F55 F0 Décalage feuilletage de la vitre <1 mm +/.2 F6 . F14 F37. F41 .3 Image de Marque Fiabilité F129 0.4 0. F52 .1 0.1. F112 F111 0.3. F111 . F101 F225 .2 0.FQ01 ID physique F1 F7 F31 F100 F225 F9 F36 ID logique Libellé Critère d’appréciation 0.4 F17 0.1 0.3.

5.2 Ergonomie F67 0.1. livre de cave.1 Matériaux durables F207 . F204 .4. F260 F0 F260 0.5 Utilisation F74 .. F21 . 197 .6.. F24 .5. F252 F0 F252 0.1. F78 F0 F203 .5% F1 Remplacement de l’écran défaillant au frais de l’entreprise Echange proposé F0 F77 .FQ01 Recueil de TD Partie A Critère d’appréciaNiveau d’apprétion ciation F18 .3 Conservation F193 .3.1. F209 F0 Matériaux recyclés Proportion de composants issus de matériaux recyclés F207 0.5. F205 .4 Usage F19 0. F80 .4.2. F27 F23 0.1 Commande tactile F22 0.5 Intervalle de températures possibles F23 . F68 . 198 F0 F198 0.2.3.4.5. F194 . F196 .3.10% X 5% F1 F3 Remboursement de 15% du produit Accessoire offert (étiquettes.2 Choix des températures selon les zones Développement durable Usage en accord avec le respect de l’écologie Consommation réduite en énergie Produit basse consommation Conception écoresponsable F79 . F208 .4.2.5.6. F22 A15 Limite d’acceptation Tolérance aux mesures ID physique ID logique Libellé F4 0. F26 .2 Externe (usager) F259 .2 F203 0.) Tableau 10 : Tableau d’analyse fonctionnelle (2) P a g e 35 | 45 . F19 . F206 F0 Classe énergétique Taux d’échange Classe A 20% +/– 1 classe +/.4. F76 F0 F76 0. F20 . F69 F0 Conforme à la norme ISO 9241-910:2011 Entre +5°c et +20°c 1°c F1 6.5.2. F81 F0 F79 0.1 F24 0.2 F5 0. F25 .1 Flexibilité F0 F67 . F75 . F195 .6 Programmation F251 .4.5.4.5.2.5.1 F78 0.5.

réalisation. livraison)  Capacité de production  Prix estimé du produit Tableau 11 : Cadre de réponse P a g e 36 | 45 . NF. prestataires Votre société Certifications (ISO. CE. flexibilité. justification. position dans l’intervalle d’acceptation. contextes humains et organisationnels)  Pour chaque fonction du cahier des charges. ainsi que leurs moyens de contrôle Eléments à fournir  Estimation des coûts (décomposition du prix par phase.…) Derniers bilans financiers Organigramme détaillé  Description. vous retrouverez les consignes à suivre. Présentation (nom. sous-traitants. solutions alternatives)  Méthodes mises en œuvre pour répondre aux exigences de qualité  Estimation des délais (prototype.…) Fournisseurs. Recueil de TD Partie A A15 Cadre de réponse Ci-dessous. pour chaque fonction évoquée dans le cahier des charges de la solution technique proposée (stratégie et objectifs du projet.FQ01 V. compréhension des différents périmètres du projet à prendre en charge. afin de faciliter le processus de sélection des potentiels fournisseurs. historique. adresse. AFNOR.

flux…) on va distinguer deux types d’Amdec :  L’AMDEC Composants qui mesure l’impact de la défaillance des composants sur les fonctions du produit L’AMDEC Fonctions qui permet d’évaluer l’impact des défaillances d’une fonction technique sur les composants. Selon l’objet de notre étude (produit. Il regroupe le temps de fonctionnement entre les deux défaillances et le temps de réparation. procédé. c’est à dire le temps entre l’instant où une panne est réparée jusqu’à la panne suivante. La Maintenabilité Il y a deux types de maintenances.FQ01 Recueil de TD Partie A A15 AMDEC Analyse des modes de défaillance. La Fiabilité (reliability) La fiabilité c’est l’absence de défaillance. La maintenance ON. en maintenance Ces trois notions sont des paramètres associés au temps. Cependant il faut noter qu’on ne représente pas toujours la défaillance d’un produit en fonction du temps. C’est un résultat qui dépend d’un ensemble d’opérations de soutien logistique intégré au produit (SLI). La fiabilité s’exprime comme l’aptitude du produit à maintenir ses fonctions de service dans des conditions acceptables. qui est réalisée en mode fonctionnement . Selon le type d’utilisation que l’on fait du produit on peut raisonner en heures de fonctionnement comme en nombre de kilomètres parcourus. et le produit en lui même  II. ce qui nous amène à définir plusieurs intervalles de temps : • MTBF (mean time between failure)  C’est le temps moyen de bon fonctionnement du produit. P a g e 37 | 45 . ne fasse pas prendre de risques à autrui. Elle s’exprime en général en fonction du temps. Ce paramètre est défini par le taux de défaillance λ via la relation MTTF=1/λ • MTTR (mean time to repair)  C’est le temps moyen d’une réparation. Le but de la maintenabilité est le maintien en condition opérationnelle du produit (MCO). On a donc MTBF = MTTF + MTTR • MTTF (mean time to failure)  C’est le temps moyen de fonctionnement entre deux pannes. de leurs effets et leur criticité I. Il est important que notre cave à vin ne tombe pas en panne. de leurs effets et leur criticité (AMDEC) est un outil de sûreté de fonctionnement (SdF) et de gestion de la qualité. c’est à dire lorsque le produit est indisponible. mais aussi sur les fonctions de service. b. L’INTRODUCTION A LA SURETE DE FONCTIONNEMENT (DEPENDABILITY) REPOSE SUR PLUSIEURS ATTRIBUTS: a. LA METHODE AMDEC EN QUELQUES MOTS L’analyse des modes de défaillance. ne crée pas de dommages. et la maintenance OFF pour laquelle on est obligé d’arrêter la machine.

La tolérance aux fautes est liée à cette testabilité. La Testabilité et la fault tolerance On rajoute également à cette liste la testabilité et la fault tolerance. III. L’impression de sécurité renvoie à la notion de confiance. Cela peut passer par l’injection de fautes pour voir comment le système réagit. ou en tout cas en limiter les conséquences. Définition des niveaux de criticité 4. Etude du système à partir d’une analyse fonctionnelle 2. mais la gravité de cette situation est minime. leurs causes. Détermination des classes de gravité et de probabilité des modes de défaillance 3. un système qui tolère des fautes sera plus disponible. Dans le but de créer la confiance dans un système. Ainsi on peut rajouter un troisième facteur à la criticité : la non détection. Identification des modes simples de défaillance. cependant la gravité serait phénoménale.FQ01 Recueil de TD Partie A A15 c. leur niveau requis et les outils de détection 5. grâce à une redondance. En effet. Attribution d’un niveau de criticité pour chaque défaillance 7. G : Gravité) Prenons un exemple : La criticité d’une centrale nucléaire est la même qu’une craie d’école. qui elle-même découle de la testabilité. On arrive ainsi grâce aux conclusions de cette étude. système binaire avec une fiabilité quasi optimale. Quantifier cette criticité va nous permettre d’évaluer l’impact et l’importance d’une défaillance sur notre produit. La Sécurité Il existe de types de sécurité :  La sécurité endogène : Le produit peut s’autodétruire  La sécurité exogène : Il ne faut pas que le produit attaque l’utilisateur ou son environnement d. l’autre prend le relais. C : Criticité . e. La Démarche AMDEC La démarche AMDEC se décompose en plusieurs étapes : 1. A l’inverse il y a très peu de chances que la centrale nucléaire explose. à optimiser notre système. ce dernier va s’auto-tester. qui permet de déterminer lequel des deux capteurs est bon. Détermination des actions diminuant les risques 8. représentée par sa criticité. C = P × G × non(D) P a g e 38 | 45 . Ainsi lorsqu'un des capteurs est défaillant. Identification des conséquences des modes de défaillance 6. L’objectif est ici de préserver le fonctionnement de l’appareil (en passant éventuellement par un mode dégradé) et ce malgré l’apparition des fautes. Cela peut se caractériser par un doublage des systèmes. plus fiable. on a une très forte probabilité que la craie casse. Pour y parvenir nous allons passer par la relation suivante : C=P×G (P : La probabilité d’occurrence . CLASSES DE CRITICITE ET NON DETECTABILITE On associe au MTBF vu précédemment la notion de risque. En effet. Conclusion et mise au point d’un plan d’action L’objectif de cette démarche est d’identifier en amont les faiblesses de notre système de manière à prévenir les éventuelles défaillances. On peut alors installer un watch dog.

G4 Grave 4 Plusieurs fonctions majeures ne sont plus remplies. nous choisissons d’utiliser 6 classes de probabilité d’occurrence et 6 classes de gravité qui sont détaillées dans les tableaux ci-après. mais existe la vitre. Explosion du moteur G6 Catastrophique Commentaire Exemple Tableau 12 : Classes de gravité Classe de probabilité Niveau Commentaire Fréquence P1 1 Très rare < 1 fois tous les 15 ans P2 2 Peu probable 1 fois tous les 15 ans P3 3 Occasionnel 1 fois par an P4 4 Fréquent Tous les mois P5 5 Très Fréquent Toutes les semaines P6 6 Récurrent Tous les jours Tableau 13 : Classes de probabilité d’occurrence  Remarque : P a g e 39 | 45 . et est inutilisable. Dans le cadre de notre étude. G2 Mineur 2 Aucune fonction majeure n’est affectée. elle n’a de sens que s’il existe des barrières de sécurité. Une ampoule a grillé G3 Significatif 3 Une fonction ou plusieurs fonctions sont défaillantes. c’est-à-dire des dispositifs matériels et/ou organisationnels qui limitent les causes et/ou les effets du problème. l’appareil nécessite un arrêt ponctuel pour maintenance.FQ01 Recueil de TD Partie A A15 Le fait de détecter à temps un danger peut permettre d’en limiter ses effets. mais la défaillance provoque une gêne pour l’utilisateur. Le produit est détruit. mais le fonctionnement global de la machine est assuré. La vitre est brisée 6 Peut blesser gravement voire entraîner la mort de l’utilisateur. Ventilateur en panne G5 Critique 5 Les dégâts matériels sont conséquents. L’écran LCD est cassé. Dans le but de faciliter notre étude nous considérerons donc que la non-détectabilité est prise en compte dans probabilité d’occurrence du mode de défaillance. Les dégâts matériels sont désastreux. le produit nécessite immobilisation et maintenance. peut entraîner des blessures partielles voire importantes de l’utilisateur. et donc une certaine subjectivité. L’immobilisation du produit pour maintenance est nécessaire. Bien que la détection soit très développée dans la plupart des systèmes. Ce dernier point est sensible dans la mesure où il intègre un facteur humain à sa chaîne de détection. Classe de gravité Niveau G1 Négligeable 1 La défaillance n’a aucun effet sur le bon fonctionnement du Une rayure sur produit.

Pour définir nos classes nous considérons une utilisation raisonnable de la cave à vin. Le produit doit impérativement être retiré du marché P a g e 40 | 45 .FQ01 Recueil de TD Partie A A15 La probabilité d’occurrence d’un problème sur notre appareil peut dépendre de la fréquence d’utilisation de ce dernier par le consommateur. Une cave à vin sollicitée toutes les 10 minutes est susceptible de voir apparaître plus de dysfonctionnements qu’une cave qui est utilisée occasionnellement. sans modification particulière  10 ≤ C ≤ 12 : Zone tolérable mais avec modification du processus et maîtrise des risques  15 ≤ C ≤ 20 : Indésirable. On déduit à partir de ces deux tableaux la matrice de criticité suivante : Classes de gravité Classes de probabilité Négligeable Mineur Significatif Grave Critique Catastrophique 1 2 3 4 5 6 Très rare 1 1 2 3 4 5 6 Peu probable 2 2 4 6 8 10 12 Occasionnel 3 3 6 9 12 15 18 Fréquent 4 4 8 12 16 20 24 Très fréquent 5 5 10 15 20 25 30 Récurrent 6 6 12 18 24 30 36 Tableau 14 : Matrice de criticité Nous avons fait le choix de répartir les criticités en cinq catégories distinctes :  1 ≤ C ≤ 4 : Risque négligeable  5 ≤ C ≤ 9 : Zone acceptable. développement d’actions préventives  24 ≤ C ≤ 36 : Inadmissible. c’est à dire environ 1 fois tous les deux jours.

nous permettant de réduire légèrement la gravité de ce type de défaillance 8 Là encore on ne peut réduire d’avantage la probabilité d’occurrence.Chute de la cave Internes / Endogènes . Recueil de TD Partie A En fonctionnement actif Mode de défaillance Le moteur fait un bruit anormal Le vin est chaud Petites décharges électriques au contact de la cave Cave branlante Effets Défaillance La conservation n’est pas assurée Le système ne produit plus de froid Isolation électrique défaillante Stabilité non assurée Criticité avant traitement Causes Non finales Effet matériel Finales sur le matériel .Compresseur endommagé .Olfactif (odeur de brulé) Visuel Sonore . Couper l’alimentation de l’appareil évitera tout risque d’incendie par composant brûlé.FQ01 A15 AMDEC FONCTIONS ET AMDEC COMPOSANTS Conservation Fonction de service Position d’utilisation En fonctionnement passif En fonctionnement actif En fonctionnement actif Assurer la sécurité IV. Tableau 15 : AMDEC des fonctions de service P a g e 41 | 45 . .Composants suralimentés surchauffent .Fuite éventuelle .Reprise du produit pour vérifier l’état des composants et les changer .Courroies détendues.Composants de mauvaise qualité -Câble d’alimentation endommagé après installation (ex : gaine grignotée par un animal en touchant les fils électriques) .Arrêt du moteur en cas de surchauffe .Changement du compresseur.Composants électriques cassent ou brûlent .Base de la cave abîmée par des chocs.Mauvais choix de composants . P 2 2 G 5 4 Moyens de détection C 10 8 2 6 6 12 12 Criticité après traitement P Sonore -A la Dégustation -Au toucher . elle resterait la même 8 Le disjoncteur du foyer limite grandement le risque d’électrocution réelle.Le réglage de la hauteur ne fonctionne pas / ne subsiste pas .Surcharge inégale de la cave.Chute des clayettes .Condenseur trop petit .Toucher 2 Barrières solutions . .Composants partiellement alimentés fonctionnent mal . à moins de mettre au point un système de relais en cas de panne.Un voyant alimenté sur batterie pour indiquer le problème et instructions sur le manuel d’utilisation.Vérifier l’état des pieds lors de la maintenance 2 2 2 1 G 4 4 4 6 Conclusions C 8 Mise en place de l’obsolescence programmée d’un composant moins important entraînant une maintenance et permettant de contrôler le système dans sa globalité.Bouteilles cassées .Surchauffe du compresseur .Cave à l’arrêt . .Mauvais raccord au fil de terre . Quant à la gravité. Néanmoins la gravité de la chute de la cave ne peut pas être réduite. remplacement brasseur d’air. .Sol très incliné ou instable .Puissance frigorifique faible .Maintenance préventive. Avertir du risque d’une surcharge diminue également la possibilité d’un déséquilibre ou d’une déformation de la base.La porte se ferme mal . L’arrêt du moteur en cas de surchauffe permet d’éviter les effets postérieurs à une surchauffe trop importante. .Le vin n’est pas bon .Manque de fluide .Surdimensionnement détendeur . .Fusibles et système d’arrêt d’urgence pour couper l’alimentation principale.Risque de surchauffe .La qualité du vin est altérée .Changement des composants défectueux . 6 Vérifier l’état des pieds régulièrement ainsi qu’aider à la bonne installation de l’appareil réduit la probabilité d’une cave branlante à sa (re)mise en marche.Enceinte abîmée par les chocs .Consommation d’énergie importante. . Expliquer la procédure au client évitera un comportement dangereux de sa part en voulant le remettre en marche. .Indiquer clairement le nombre de bouteilles/poids supporté par la cave ainsi que la manière de les répartir .Usure mécanique mal gérée Externes -Corps étrangers dans le circuit frigorifique . Le client n’est plus en réel danger mais l’arrêt de l’appareil est inévitable.Fusibles grillés .Clayettes cassées .Mauvaise régulation électrique du courant de secteur .Aider au réglage des pieds lors de l’installation .Pieds peu adhérents .Les pales du brasseur d’air sont désaxées et bloquées Aucunes .Usure des composants.

Le risque est acceptable.Tension secteur trop élevée 6 Visuel .Ajout de puissance aux condensateurs des LEDs . 6 La gravité ne peut pas être réduite. nous avons donc joué sur la probabilité d’apparition.Intensité non adaptée . pour créer une redondance. donc la gravité ne change pas.Les LEDs sont grillées Eclairer .Possibilité de départ de feu Mauvais choix d’ampoule : .Dégradation du flux lumineux de la LED .Condensateur de l’ampoule défectueux .Mauvaise qualité .Enceinte abimée .Allumage .FQ01 Fonction techniques Recueil de TD Partie A Position d’utilisation Mode de défaillance Effets Défaillance Renouveler l'air Non finales Effet matériel En fonctionnement actif En fonctionnement actif Moisissures Mauvaises odeurs L’air est contaminé L’air n’est pas renouvelé .Brasseur d’air désaxé .Disfonctionnement de l’alimentation En fonctionnement actif Les LEDs ne s’allument pas L’éclairage n’est pas assuré LEDs inutilisables Appareil non éclairé .Changement des plaques de cristaux semi-conducteurs (wafers) 2 2 .Défaut de construction des LEDs Coupure de courant 3 3 9 Visuel Remplacement du bloc d’alimentation 2 3 . 3 Des brasseurs d’air de meilleure qualité nous permettent de réduire la probabilité d’occurrence.Bloc d’alimentation défectueux 3 2 .Puissance non adaptée .Ampoule non adaptée aux températures internes de la cave à vin .Câble d’alimentation endommagée Conclusions .Surchauffe des LEDs Défaillance de l’alimentation .Filtre à charbon de mauvaise qualité . on peut seulement choisir d’intégrer un filtre plus performant afin de réduire au mieux la probabilité d’occurrence de la défaillance.Clayettes moisies Sollicitation plus importante du système réfrigérant Finales sur le matériel La qualité du vin est altérée La cave consomme plus d’énergie Criticité avant traitement Causes Internes / Endogènes . 4 La gravité ne peut pas être réduite. La redondance auxquels on les intègre permet d’assurer un renouvellement de l’air en cas de problème. nous avons donc joué sur la probabilité d’apparition.Les LEDs sont défectueuses En fonctionnement actif .Appareil partiellement éclairé .Extinction des LEDs intempestive .Filtre à charbon usagé . La gravité en est donc diminuée. Le risque est encore assez élevé cependant les ampoules peuvent facilement être remplacées par l’utilisateur dans le cas où elles sont responsables de la défaillance.Choix de LEDs High Power Tableau 16 : AMDEC des fonctions techniques P a g e 42 | 45 . Des LEDs de rechange pourraient être fournies. . Brasseurs d’air de meilleure qualité 3 1 G 4 3 C 12 Le filtre à charbon n’étant pas directement fabriqué par notre entreprise.Les pales sont cassées A15 Externes Filtre à charbon mal installé ou obstrué par un corps étranger Brasseur d’air obstrué par un corps étranger P 3 ou 4 2 G 4 4 Moyens de détection Barrières solutions C 12 ou 16 8 Criticité après traitement P Visuel Filtre à charbon de meilleure qualité -Olfactif -Visuel Mise en place de plusieurs brasseurs d’air. Cependant le dysfonctionnement de ce dernier aura les mêmes effets sur la cave.

FQ01 Composants Recueil de TD Partie A Position d’utilisation Mode de défaillance Défaillance Effets Non finales Effet matériel Fissures sur l’écran Ecran endommagé Difficulté d’affichage des paramètres de conservation Difficulté pour choisir les programmes Criticité avant traitement Causes Internes / Endogènes Externes Conditions thermiques Choc à la livraison ou à postériori . Ecran LCD En fonctionnement actif Finales sur le matériel A15 9 4 Le doublage des systèmes de détection est une pratique assez courante dans l’industrie. Un dysfonctionnement majeur de la cave à vin doit pouvoir être signalée à l’utilisateur de manière à réagir au plus vite. On peut envisager de diviser en deux les sorties de son de manière à ce qu’il y en ait un qui fonctionne quand l’autre est en panne Sonore On renforce la protection des capteurs vis à vis des conditions dans l’environnement de la cave. l’autre prenant alors le relais (avec intervention du Watch dog ainsi la gravité de ce type de problème est considérablement réduite. Un capteur défaillant entraîne des informations erronées que ce soit sur l’alarme sonore.Circuit interne grillé . La gravité reste donc inchangée si ce composant lache. On peut également doubler les systèmes en intégrant un Watch dog bien que cela puisse s’avérer plus couteux 2 3 2 3 3 2 Conclusions C 6 On ne peut pas agir sur l’écran en lui-même qui reste un composant fragile du système. sur l’écran LCD .Coupure de courant secteur P 3 G 3 Moyens de détection Barrières solutions C 9 Criticité après traitement P Visuel . Détecter à temps un danger peut permettre de limiter ses effets. La probabilité quant à elle était déjà très faible.Personnalisation des paramètres impossible .Cache de protection de l’écran . On considère donc ce risque comme acceptable. En revanche on peut jouer sur la probabilité d’occurrence en rajoutant la barrière de sécurité que constitue le cache. il touche directement à une fonction de service. Quant à la probabilité d’occurrence.Contrôle visuel diminué Pas de détection sonore en cas de problème majeur.Court-circuit Capteur endommagé par les conditions de température et d’hygrométrie Liquide renversé sur le haut-parleur intégré.Remplacement de l’écran 2 G 3 En fonctionnement actif Alarme peu audible Sortie de son défectueuse Alarme sonore En fonctionnement Passif Ecran noir L’écran n’est pas alimenté En fonctionnement Passif L’alarme sonne en permanence Un des capteurs est défaillant Affichage des paramètres inexistant .Membrane non adaptée haut-parleur . Tableau 17 : AMDEC des composants (1) P a g e 43 | 45 . 6 La gravité du dysfonctionnement de l’écran ne peut être diminuée. elle est également améliorée par la protection que l’on confère à ces mêmes capteurs.Cave à vin non branchée . même si un choc peut tout de même survenir si l’utilisateur ne fait pas attention.Connectique défaillante . . La criticité en sera grandement améliorée dans la mesure où la régulation peut s’effectuer correctement même si l’un des capteurs est défectueux. qui permet à l’utilisateur d’être quand même averti en cas de panne d'un des avertisseurs sonores. les rendant plus fiables. Faire fonctionner l’avertisseur visuel en parallèle de l’avertisseur sonore constitue un doublage des systèmes.La machine peut occasionner une gêne sonore pour l’utilisateur. provoquant un court-circuit Aucun 2 3 3 3 5 5 6 15 15 Visuel Vérification et remplacement de l’écran par un technicien Visuel (sur l’écran LCD) Remplacement du hautparleur.A terme cela peut avoir un impact sur le fonctionnement automatique de la régulation entrainant une possible détérioration du moteur . L’utilisateur doit se rabattre sur les indications affichées sur l’écran Sécurité touchée.Problème de connectique .

FQ01 Composants Recueil de TD Partie A Position d’utilisation Mode de défaillance Défaillance Effets Non finales Effet matériel La porte ne ferme pas Porte Vitrée En fonctionnement passif En fonctionnement actif La clayette est bloquée et ne glisse pas Vitre antiUV cassée L’accès aux bouteilles est impossible L’étanchéité du dispositif est affectée La fonction rangement est rendue plus difficile. L’hygrométrie n'est pas correctement assurée Externes Démagnétisation de la porte sur l’habitacle due à son échauffement Choc extérieur provoqué par l’utilisateur Poids trop important sur les clayettes. clayettes mal positionnées P 2 3 4 G 4 4 2 Moyens de détection Barrières solutions C 8 12 8 Criticité après traitement P Visuel -Remplacement des joints/charnières -Nettoyage des joints Visuel Mise en place d’une vitre plus résistante Préhension Remplacement des roulettes par des billes Repositionnement approprié des clayettes Olfactif Remplacement des clayettes et traitement du bois pour résister aux conditions d’hygrométrie de la cave 1 1 2 G 4 4 2 En fonctionnement passif Odeur nauséabonde dans la cave Le bois des clayettes est moisi Développement de bactéries. La probabilité d’occurrence sera abaissée avec un joint de porte plus résistant. peu résistante aux conditions de température de la cave à vin On empêche également ici un nettoyage facilité de l’intérieur de la cave Roulettes endommagées. Augmentation de la consommation d’énergie. un double vitrage. sinon en changeant la technologie utilisée pour nos clayettes. à terme cela entraîne un effet négatif sur la bonne conservation du vin. de même que l’accès facile qui est grandement touché Echange thermique important avec l’extérieur. les rails ne sont pas assez graissés. La gravité quant à elle reste correcte dans les deux cas 4 Nous choisissons ici de renforcer la résistance des clayettes à l’environnement dans lequel elles se trouvent afin de diminuer la probabilité d'occurrence de cette défaillance Clayettes En fonctionnement actif Il y a des fissures sur la vitre Fermeture de la porte endommagée L’éclairage reste donc allumé en permanence. on aura alors du mal à améliorer la probabilité d’occurrence. par exemple. C’est pourquoi on a initialement une gravité de 4. 4 On pourra constater ici une amélioration de la gravité en mettant au point. clayettes mal conçues A terme c’est la sécurité de l’utilisateur qui est touchée Le bois n’est pas conforme aux exigences de la cave. le système va alors s’autoréguler en sollicitant le circuit frigorifique. Internes Endogènes Joint de porte mal fixé Au-delà d’altérer le Design du produit. permettant de réduire les risques par rapport à ce type de défaillance. La probabilité d’occurrence en sera aussi affectée avec une vitre plus résistante qui aura moins de chances de casser. et constituer un danger potentiel pour l’utilisateur Vitre de qualité médiocre. 4 Le plus gros risque ici vient en réalité de l’extérieur. contamination possible de l'environnement de la cave à vin Aucune 3 5 15 1 4 Conclusions C 4 La gravité de ce type de défaillance peut avoir un effet important sur la fonction principale de notre cave qui est de conserver le vin. ce qui crée de l’usure. cela peut notamment affecter la visibilité des bouteilles. Criticité avant traitement Causes Finales sur le matériel A15 Tableau 18 : AMDEC des composants (2) P a g e 44 | 45 . les capteurs voient une hausse de la température.

il sera nécessaire d’effectuer des études complémentaires. Cependant il faut prendre en considération que la mise au point de ce type de solution augmente la complexité de notre système. Recueil de TD Partie A A15 CONCLUSION AMDEC Nous avons pu grâce à l’AMDEC les modes de défaillances possibles de notre cave à vin. ainsi que de leurs conséquences. Imaginons que nous soyons sujets à deux pannes survenant au même moment dans deux sous-systèmes de la cave à vin. Or un système plus complexe peut occasionner un plus grand nombre de pannes. Dans ce cas précis la gravité peut être améliorée puisqu’on a un mécanisme qui prend le relais en cas de panne.FQ01 V. Ainsi nous avons déterminé les effets et causes possibles de ces défaillances. Il est donc difficile de maintenir la balance en équilibre. cependant elle ne permet pas d’avoir une vision croisée des défaillances possibles au sein de notre produit. c’est pourquoi le plus souvent on essaye de réduire au mieux la probabilité d’occurrence des défaillances. Afin d’évaluer correctement les risques associés aux MDD nous avons utilisé des classes de criticité dépendant de la probabilité d’apparition des défaillances. et de leur gravité. Globalement l’AMDEC est donc un outil efficace quand il s’agit de traiter la sûreté de fonctionnement du système. Dans certains cas complexes il peut être judicieux d’ajouter une redondance comme on l’a vu pour notre alarme sonore dans l’AMDEC Composants. On suppose qu’à chaque étape de notre analyse une seule défaillance s’est produite. on ne peut pas déterminer les conséquences sur le produit global simplement avec l’AMDEC. P a g e 45 | 45 . La première remarque que l’on peut tirer de cette étude est qu’il est assez complexe de jouer sur la gravité du produit. dans le but de mettre au point des moyens d’actions pour limiter les risques pour l’utilisateur.