You are on page 1of 4

La grande majorité des métaux dans les états liquides et solides interagit

activement avec l'oxygène. Le produit final de l'interaction sont des oxydes.
Cela est dû au fait que la quantité de pression d'équilibre en oxygène des oxydes
à sensiblement inférieure à 2 Pa * 10v4 - pression partielle d'oxygène dans l'air (.
Tableau 3).

Bien que la température augmente la pression d'oxygène à l'équilibre des
oxydes augmente, mais à la température de fusion de métaux purs, cette valeur
est très faible. Ainsi, pour l'oxyde de cuivre à 1200 C, la pression d'équilibre de
l'oxygène seulement égale à 10 Pa, et pour les autres oxydes métalliques est de
plusieurs ordres de grandeur plus petite. Une exception est l'oxyde d'argent, qui,
à 600 ° C, la pression d'équilibre d'oxygène est égale à Pa 10v6. Par
conséquent, cet oxyde est pas stable dans l'air, et de la fusion de l'argent dans
l'air à 900-1000 ° C ne devrait pas donner lieu à l'oxyde d'argent gratuit.
Pour la fusion des métaux est important, non seulement la possibilité de la
formation d'oxyde libre. Il est tout aussi important est la formation de solutions
d'oxygène dans la masse en fusion, dont l'apparition peut précéder l'oxyde libre.
Sur cette base, les métaux peuvent être divisés en deux types, comme cela se
fait dans les séries suivantes. Les métaux ne sont pas capables de se dissoudre
dans un peu d'oxygène dans la masse fondue des quantités appréciables sont
repérés par "-", et ceux dans lesquels l'oxygène est dissous, marqué d'un «+»:

Comme on peut le voir, pour les métaux bas point de fusion d'aluminium et
comprenant l'oxygène non dissous à l'état liquide. Leur interaction avec le gaz
traduit par l'apparition d'un film d'oxyde insoluble. En étain, de bismuth et de
mener une petite solubilité de l'oxygène, mais pour la fusion normale, il n'a pas
d'importance. Tous les autres figurent parmi les métaux les plus réfractaires,
puisque l'argent est dissous des quantités appréciables de l'oxygène. Cette
fonction est clairement visible sur les diagrammes de systèmes métal - oxygène
à une pression d'environ 10v3 Pa, où il ya de vastes zones de solutions
d'oxygène dans les métaux liquides (figure 6, 7.).

oxygène.oxygène. ledit gaz est libéré sous forme libre à 939 ° C dans les soi-disant gazoevtekticheskoy cristaux liquides de réaction → + de gaz. En conséquence.Comportement d'entité de métal fait fondre des métaux purs contenant de l'oxygène dissous. qui est stable seulement jusqu'à 190 ° C Par conséquent. apparemment peuvent sembler faible porosité au gaz lors de la solidification de . Les métaux réfractaires de la sixième groupe (molybdène et tungstène). dans le titane oxygène) ou un composé solide . et passe en totalité dans la solution solide (par exemple.oxygène). Une exception est l'oxyde d'argent. consiste dans le fait que.oxydes apparaissant eutectique résultant (dans le cuivre . le fer . lorsque le refroidissement et la cristallisation du gaz ne sont jamais séparées de la solution sous une forme libre. lorsque la cristallisation d'argent contenant de l'oxygène dissous. métal coulé formé une porosité gazeuse. Cela signifie que l'oxygène de ces métaux ne provoque pas la porosité de gaz. le nickel .

le fer. bien que dans un nombre limité. Ces masses fondues au contact avec le milieu gazeux à l'état fondu contenant de l'oxygène se produit sur la surface du film d'oxydes insolubles. le plomb. le silicium. le cuivre. l'interaction de métaux liquides avec de l'oxygène conduit à la contamination ou à l'état fondu des particules d'oxydes insolubles (à l'étain sur aluminium dans la gamme ci-dessus). cette solution liquide en fusion. qui consistent essentiellement en composés oxygénés. le chrome. cette phase est l'oxyde du métal moins noble. alors ces masses fondues immédiatement couverts par un film d'oxydes insolubles. tel que l'étain. étant donné que leurs points d'ébullition plus bas que point de fusion des métaux eux-mêmes. Normalement. Après refroidissement. l'aluminium. Cette inclusion est appelé primaire ou dokristallizatsionnymi. Dans ces alliages. à savoir. Par conséquent. le zinc. mais la porosité est formée est non gaz pur et les oxydes de vapeur de ces métaux. les plus actifs envers cette gaz métallique. il émet phase d'oxyde de soi avant la cristallisation. en contact avec le gaz d'oxygène dissous dans les montants intermédiaires par rapport aux métaux purs. Alliages à base de ces mêmes métaux (argent. le nickel. le cadmium. L'oxygène de la solution liquide transféré dans la phase d'oxyde pour la réaction eutectique. de l'oxygène est capable de dissoudre. Plusieurs différent du comportement décrit des alliages à base de fer avec des additions de manganèse petites et de silicium. La composition de ce film est déterminée par la plus petite valeur de la condition de pression d'équilibre en oxygène ci-dessus. Alliages à base de métaux de bas point de fusion pour tous les composants d'alliage se comportent comme l'oxygène pur avec le métal de base. par réaction avec de l'oxygène presque incapable de dissoudre. Les alliages liquides de réaction avec un produit d'oxygène plus difficile et conduit à des résultats différents en fonction de la base d'alliage et composants d'alliage. Ainsi. Alliages liquides de métaux tels que l'argent. Cette dépendance est une conséquence de la loi d'action de masse. Quand il ya un excès d'oxygène liquide libre ou de l'oxyde solide du métal noble moins contenu dans l'alliage. le cuivre. le magnésium. l'interaction a examiné l'état fondu alliages liquides contaminés avec de l'oxygène de l'oxyde de caractère inclusions non métalliques. quand ils sont à l'état liquide. les composés oxydes purs ou de leurs solutions entre elles et la teneur en composants dans l'alliage. le nickel. E. Un contact prolongé avec le gaz et les oxydes en quantité suffisante dans la forme libre peut se produire lors de la fusion et de l'exclusion de ces métaux en argent.la masse fondue contenant de l'oxygène dissous. et entre la teneur en éléments d'alliage et la teneur en oxygène est observée proportionnalité inverse. le titane. le fer) avec un métal ayant une plus grande affinité pour l'oxygène. Les particules de cette phase également former une masse fondue pondérée des inclusions non métalliques . ou à la contamination du gaz dissous (ciaprès dénommé l'argent et le molybdène). Cristallisation des alliages contenant de l'oxygène dissous est pas accompagnée par la libération de gaz à l'état libre.

dans ces alliages a pas de contamination par des inclusions non métalliques. des suppléments de fer les plus actifs en ce qui concerne les métaux à base d'oxygène. le monoxyde de carbone peut être libéré. même comporter tous les alliages d'argent. 5 et 6 du tableau périodique des éléments à l'état liquide réagissent avec l'oxygène comme le métal de base propre.1% de C. la quantité d'oxygène dissous est si faible que dans la plupart des cas. Cependant. Alliages à base de métaux réfractaires 4. la masse fondue pendant le refroidissement et la cristallisation de l'alliage de nickel et de fer ne contenant pas plus de 2. cependant. Le nickel et les alliages de fer avec le carbone réagissent avec l'oxygène formellement ainsi que des alliages de ces métaux avec du silicium et du manganèse. La différence essentielle est que cette interaction produit du gaz monoxyde de carbone. Par conséquent. . le cuivre. ils peuvent être négligés et ont considéré que la phase d'oxyde est formé dès que cela a été fait précédemment. ce qui provoque la formation de pores et les ampoules.dokristallizatsionnogo caractère. le nickel. Strictement parlant.