Les Verts

méconnaissables !

Eliminatoires de la Coupe du monde 2018

Algérie
Cameroun

1
1

LUNDI 10 OCTOBRE 2016

www.lebuteur.com

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 3511 PRIX 20 DA

«Ils doivent savoir que
c’est moi qui décide»
Rajevac s’attaque aux mécontents...

«Il ne faut pas

... et défend
Zeffane

le blâmer»

Medjani «Avant d’aller

au Brésil, on avait perdu
contre le Mali»
«On a
maintenu
notre
suprématie
face aux
Algériens»

15 points en jeu»

Hugo Broos «L’Algérie

a beaucoup de lacunes
défensives»

MCA

USMA

Benyahia
Benyahia
sera traduit
traduit
sera
en conseil
conseil
en
de discipline
discipline
de

Menad «Je n’ai

aucune revanche à
prendre sur l’USMA
mais on doit gagner»

Mouassa
JSK

«Battre le MOB
est une obligation»

Le Buteur du 10-10-2016

Moukandjo

Taïder «Il reste encore

02

Feghouli encore sur le banc

l

N° 3511
Lundi 10
octobre
2016

l Sofiane Feghouli a, une nouvelle fois, débuté la rencontre sur le
banc des remplaçants, comme cela a été le cas face aux Seychelles.
C’est dans la peau d’un joker de luxe que Feghouli a débuté cette partie. Le
sélectionneur Rajevac a préféré confier l’animation du jeu à Ryad Boudebouz.

Une situation inédite pour Brahimi

l Habituellement, lors des grands rendez-vous ou lors des matches
décisifs, Brahimi était toujours de la partie. Cette fois, le milieu de terl
rain de FC Porto a dû se contenter du statut de remplaçant. C’est dire la
qualité de cette sélection nationale qui peut se permettre de laisser sur le
banc Feghouli et Brahimi.

Algérie

Qualifications
pour le Mondial
2018

1-1

l

our ce match comptant pour la première journée des qualifications de la
Coupe du monde 2018, les poulains
du Serbe Milovan Rajevac se devaient d’honorer leur rang de première nation africaine. Ils avaient aussi à se
transcender pour venir à bout d'une sélection
camerounaise qui fait figure d'épouvantail. Cette
confrontation s'est jouée dans un stade Tchaker
plein comme un œuf et a vu une équipe d'Algérie incapable de se dépêtrer de la toile d'araignée
tissée par le coach des Lions indomptables. Les
Verts entameront cette rencontre de la meilleure
des façons en prenant le jeu à leur compte. Dès
la 2', suite à un long ballon en direction de Slimani, l’attaquant des Foxes est signalé en position de hors-jeu. Après cela, on assistera à un
siège en règle des Algériens.

P

7', Soudani était à l'affut
Tout cela changera à la 7'. Suite à un corner, le
centre de Mahrez est détourné par Slimani. Soudani, à l’affût au deuxième poteau, pousse le ballon au fond des filets d'Ondoa (1-0). Piqués au
vif, les Camerounais réagissent et obtiennent
leur premier corner qui ne donnera rien. On asPas d’hostilité envers les
Camerounais
l Après les Verts, c’était autour des Camerounais de
prendre place sur la pelouse
pour s’échauffer. Contrairement
aux habitudes, les joueurs de
l’équipe adverse n’ont pas eu
droit à l’hostilité du public local.
Quelques sifflets épars ont fusé
des gradins mais sans plus.

l

sistera au premier temps fort des Camerounais à
la 14'. M'bolhi déviera le cuir d'une claquette,
suite à un centre-tir d'Aboubakar. Les Verts ne
seront pas en reste. On jouait la 17' et on appréciera un petit festival de Mahrez dans la surface
mais le centre du joueur de Leicester devant le
but ne trouvera personne à la réception.
24', un boulevard pour Moukandjo
Les Camerounais se montreront de plus en
plus menaçants et leurs efforts seront payants à
la 24'. Le meilleur Camerounais sur le terrain,
Ekambi, trouve Moukandjo totalement démarqué qui trompe M’bolhi d’une frappe croisée.
(1-1). Les Algériens poseront le jeu et mettront
de la vitesse et de la technique dans leur jeu
pour perturber des Camerounais très appliqués.
A la 30', Mahrez donnera le tournis à son vis-àvis, suite à une série de passements de jambe.
Son centre sera dévié par Andoa. Les Algériens
ont bel et bien repris le contrôle du match et
font reculer les Camerounais. Slimani, très volontaire, se fera prendre à trois reprises au piège
du hors-jeu. L'Algérien fait le forcing dans les
deux minutes du temps mort. Mahrez obligera
Andoa à se détendre, suite à un tir dans la sur-

Les supporters des
Lions Indomptables
font du bruit
l Dès l’apparition des
joueurs du Cameroun
pour l’échauffement, les supporters des Lions Indomptables ont essayé tant bien que
mal de faire du bruit, question de bosster le moral de
leur troupe, avant le coup
d’envoi de la partie.

l

Mahrez, le seul
à émerger de
la tourmente
En réalité, les capés de Rajevac ne
sont pas vraiment entrés dans leur
match. Une mention spéciale cependant pour Mahrez qui a été
égal à lui-même. En plus de ses ouvertures lumineuses qui n'ont pas
trouvé preneur, il a garanti le spectacle à défaut d'être efficace. Crochets, roulettes, feintes, il a
multiplié les gestes techniques. Le
public a adoré et l'a fait savoir
au pensionnaire de Leicester.

face. Juste avant la mitemps, le portier camerounais s'opposera
de belle manière à un
tir lointain de Boudebouz.

Quand les
Fennecs
cafouillent leur
football
Juste après le retour
des vestiaires, les
deux formations feront preuve de prudence. Le faux
rythme du match fait
les affaires des Camerounais. Le verrou
des Lions indomptables aurait pu sauter à
la 52', si Slimani, tout
seul, avait mis de la
puissance dans sa
frappe. Trois minutes
plus tard, Boudebouz
décalera Zeffane. Le
centre du latéral algérien ne sera pas exploité. Les Algériens
ont la possession de
la balle, mais les Camerounais sont extrêmement vigilants.
Les Algériens abusent
de longs ballons en
direction de Slimani
et ne prennent pas le
temps de construire.
Ils ont pourtant les
qualités techniques
pour le faire.

Quel sauvetage de M'bolhi !
Tout cela est fait sans grande conviction et la
roublardise des expérimentés Camerounais n'y
est pas étrangère. Ces derniers viendront même
menacer M'bolhi à la 64', suite à un coup franc
d'Aboubakr. A la 77', le même M'bolhi, comme
un gardien de hand, effacera un but suite à une
frappe à bout portant d'Aboubakr. Sur le contre,
Slimani verra son tir dévié par N'Koulou. Les
Algériens termineront le match dans le camp de
leur adversaire. Guedioura expédiera un missile
à la 84' qui permettra à Andoa de réaliser une
superbe horizontale. A une minute de la fin du
match, Moukandjo lancera Aboubakar en profondeur mais c'était sans compter sur la bonne
sortie de M’bolhi. Après quatre minutes de
temps mort, la fin de match sera sifflée sur un
score de parité sommes toute logique. Les Camerounais ont largement profité du jeu contre
nature des Algériens. Ces derniers doivent se
ressaisir au plus vite, après une entame des éliminatoires plutôt décevante.
H. R.

Ils étaient plus de
250 dans les gradins
l Plus de 250 fans camerounais n’ont pas hésité à
se rendre au stade Tchaker
pour soutenir leur équipe favorite. Il est évident qu’ils ont
donné de la voix, avant le coup
d’envoi puis lorsque leur
équipe a égalisé, après l’ouverture du score par Soudani.

l

Cameroun

Stade : Mustapha-Tchaker (Blida)
Affluence : nombreuse
Arbitres : Daniel Bennet, Zakhel Swela, embisile Windvoel
(Afrique du Sud)
Buts : Soudani (7') (Algérie) ; Moukandjo (24') (Cameroun)
Avertissements : Soudani (66') (Algérie) ; Nyom (32'), Ngadjui
(36') (Cameroun)
-----------------------------Algérie : M’bolhi, Zeffane, Cadamuro, Medjani, Ghoulam,
Taïder, Guedioura, Mahrez (Feghouli 87'), Boudebouz (Brahimi
55'), Soudani (Ghezzal 76'), Slimani
Entraîneur : Milovan Rajevac
-----------------------------Cameroun : Ondoa, Nyom, Chedjou, Nkoulou, Oyongo
(Sebastien Siani 69'), Salli (Daniel N'Dji 82'), Ngadjui, Nyom,
Ekambi, Aboubakar, Moukandjo
Entraîneur : Hugo Broos

Rajevac perd la
bataille tactique

Boudebouz hérite du maillot n°9
l Pour ce match, et comme il fallait s’y attendre, Ryad Boudebouz a
été titularisé dans l’animation de jeu. Le joueur de Montpelier, habitué
à porter les maillots numéros 10 et 7 en sélection, a porté hier soir le numéro 9. Il a disputé les 55 premières minutes de cette rencontre, avant de
céder sa place à Yacine Brahimi.
M. A.

NATIONALE
EQUIPE

Des changements
"poste pour
poste"
Disons le tout net, Hugo Boos a
largement gagné ce premier
round face à Rajevac. Le coach
national, en plus de choix plutôt
discutables, n'a rien fait pour
changer le cours du jeu. L'un
des reproches qu'on pourrait lui
faire est d'avoir effectué trois
changements strictement poste
pour poste qui ne mettront aucunement en difficulté des Camerounais très disciplinés.

C

02
Le

hiffre
Sur les 21 matchs joués
par l'Equipe nationale à
Tchaker, les Verts en ont
gagné 19. Les Camerounais,
hier, et la Tanzanie pour le
compte des éliminatoires de
la CAN-2012 sont les seules
nations à avoir tenu en
échec les Algériens. Ces
confrontations se sont terminées sur le même score
(1-1). Ce sont là des stats on
ne peut plus éloquentes.

NATIONALE
EQUIPE

Algérie

1-1

Qualifications
pour le
Mondial-2018

N° 3511
Lundi 10
octobre
2016

Cameroun

03

«Ils doivent savoir que
c’est moi qui décide»
Rajevac s’attaque aux mécontents

omme le veut la tradition, le sélectionneur des
Verts a tenu une conférence de presse, juste
après la fin de ce premier
match des éliminatoires de la Coupe
du monde 2018 qui a opposé les coéquipiers de Carl Medjani au Cameroun, à Blida. Milovan Rajevac a
abordé plusieurs sujets, mais pour
commencer, il est revenu sur ce premier faux pas concédé au stade
Mustapha-Tchaker sur le score d’un
but partout depuis qu’il a été
nommé pour succéder à Christian
Gourcuff. A ce sujet, il a dit : «Il est
vrai que nous avons abordé cette rencontre pour la gagner, mais malheureusement, ça n’a pas été le cas. Il
reste beaucoup de points en jeu et
plusieurs autres rencontres que nous
tenterons de bien négocier. Les
joueurs ont fait de leur mieux pour
bien entamer cette campagne, c’est
tout à fait normal que nous soyons
tous déçus de ne pas avoir débuté par
une victoire.» Pour rappel, ce match
est le deuxième pour le nouvel entraîneur des Fennecs. Le premier, il
a été remporté sur le score sans
appel de six buts à zéro, le mois
passé.
«Notre rythme a baissé
après l’ouverture du score,
ce qui ne nous a pas
arrangés»
Interrogé à propos de la stratégie
qu’il a adoptée lors de ce rendezvous, le Serbe s’est défendu en répondant : «Pour moi, il n’y a pas une
grande différence de jouer à domicile
ou à l’extérieur. Nous avons bien débuté la partie. Nous avons même

C

réussi à prendre l’avantage, mais
après que nous ayons marqué, le
rythme du jeu a baissé d’un cran, ce
qui n’a pas fait nos affaires. Notre
équipe n’est pas une équipe défensive,
c’est pour cette raison que nous ne
sommes pas revenus en arrière et
avons continué à produire du jeu.
Nous avons eu des occasions pour
faire le break, malheureusement nous
ne sommes pas parvenus à le faire,
c’est dommage.» Malgré les nombreuses tentatives de Riyad Mahrez
et ses coéquipiers ainsi que les changements opérés par Rajevac, le score
est resté inchangé jusqu’au coup de
sifflet final de l’arbitre sud-africain
de cette partie, ce qui a permis aux
visiteurs de prendre un point et aux
Verts d’en perdre deux précieux
qu’ils sont déjà dans l’obligation de
récupérer dès leur prochaine sortie,
pour se racheter mais aussi pour se
remettre sur orbite.
«Nous avons eu des
difficultés à droite, mais il ne
faut pas blâmer Zeffane»
Titularisé au poste d’arrière latéral
droit, son poste de prédilection,
malgré son manque de compétition,
puisqu’il a été rarement utilisé par
Christian Gourcuff depuis le début
de la saison, Mehdi Zeffane a semblé
être dépassé par les évènements,
mais le défenseur du Stade Rennais
peut compter sur le soutien de son
entraîneur en sélection. «C’est vrai
que nous avons eu quelques difficultés
sur le côté droit, mais nous ne pouvons pas tout mettre sur le dos de
Zeffane. Je pense que le mieux est de
penser dès maintenant au match qui
nous opposera au Nigeria.» En plus

de Zeffane, Rajevac avait d’autres
options mais il a préféré faire
confiance au joueur formé à l’Olympique Lyonnais.
«Il ne faut pas oublier que je
n’ai eu l’occasion d’effectuer
que deux stages»
Le Serbe ne s’est pas arrêté là,
puisqu’il a ajouté : «Il ne faut pas oublier que jusque-là, nous n’avons eu
l’occasion de faire que deux stages.
Nous n’avons pas eu assez de temps,
mais nous comptons faire de notre
mieux pour tout corriger et repartir
du bon pied.» Vu la prestation que
les Verts ont livrée, Milovan Rajevac
semble avoir du pain sur la planche.
Un gros travail doit être fait pour remonter la pente le plus rapidement
possible.
«Corriger nos erreurs pour
repartir du bon pied»
Voulant savoir si Rajevac allait prendre les mêmes décisions concernant
son onze de départ, s’il avait l’occasion de revenir en arrière, le sélectionneur des Fennecs a dit : «C’est
vrai qu’il y a eu des erreurs mais avec
le temps, nous allons les corriger. Je
n’ai pas encore réfléchi, si j’aurais fait
les mêmes choix dans le cas où j’aurais eu l’occasion de refaire ce match.
Il me faudra un peu de temps pour
pouvoir refaire le match dans ma tête
et essayer de comprendre tout ce qui
s’est passé, notamment notre baisse de
rythme, après que nous ayons pris
l’avantage.»
«Le temps presse, il faut
réagir contre le Nigeria»
En se neutralisant, les Verts ont
perdu deux points mais Milovan Rajevac a voulu positiver en déclarant :

«C’est vrai que nous avons laissé filer
deux points mais nous avons un. Le
temps presse, donc face au Nigeria,
nous essayerons de mettre en place
une équipe plus forte, afin de réaliser
le meilleur résultat possible.» Des
propos qui ne devront que rassurer
tous les amoureux de l’Equipe nationale dont le souhait est de la voir valider son ticket pour le prochain
Mondial. Une participation qui
pourrait être la troisième de suite.
«J’étais un peu étonné
par notre jeu long»
Lors de ces dernières années, la sélection nationale s’est forgée la réputation d’être une équipe à vocation
offensive, ce qui n’a pas été le cas
hier soir. Interrogé à propos du jeu
que les Verts ont appliqué, Rajevac a
tenu à souligner qu’il a été lui-même
surpris par ce qu’il a vu sur la pelouse. «J’étais un peu étonné par
notre jeu long. Le Cameroun dispose
d’une bonne sélection. Ses joueurs ont
été bien positionnés, ce qui nous a
créé des difficultés. C’est aussi pour
cette raison que nous avons peut-être
opté pour ce genre de balles plutôt
que de poser le ballon au sol et passer
par notre milieu de terrain.»
«Rien n’est perdu, les
chances entre les quatre
sélections sont toujours
égales»
Concernant les chances des Verts,
suite à ce faux pas concédé à domicile et la victoire du Nigeria en Zambie, Rajevac a affirmé que rien n’est
encore joué : «J’ai déjà dit que ce
groupe était serré mais aussi d’un bon
niveau. Chaque sélection visera à décrocher ce billet pour aller en Russie.

Concernant les chances, je pense
qu’elles sont toujours égales entre les
quatre équipes. A nous de faire le nécessaire pour revenir en force.» Une
mission, certes, difficile, mais pas
impossible surtout lorsqu’on connaît
les qualités de Feghouli et ses coéquipiers qui ont été déçus mais pas abattus, suite à cette contre-performance
à domicile devant leurs supporters.
«Les joueurs viennent en
sélection pour jouer, c’est
normal qu’ils soient
mécontents lorsqu’ils ne
sont pas alignés»
A propos de la réaction de certains
joueurs laissés sur le banc des remplaçants au coup d’envoi de cette
rencontre face au Cameroun, le sélectionneur a commenté : «Quand
ils viennent en sélection, c’est pour
jouer et apporter un plus, mais ce
qu’il faut savoir, c’est que le dernier
mot revient aux membres du staff
technique. Nous avons fait nos choix
et nous continuerons à le faire. C’est
normal qu’ils soient mécontents
quand ils ne sont pas alignés, mais
nous saurons gérer la situation.»
«Il n’y a pas de problèmes
uniquement en défense»
Pour de nombreux observateurs, la
défense a été le maillon faible, hier
soir, contre les Lions indomptables.
Voulant savoir s’il comptait apporter
quelques retouches au niveau de ce
compartiment, Rajevac a dit : «Il n’y a
pas de problèmes uniquement en défense mais aussi au niveau des autres
compartiments. Nous allons nous pencher sur ce sujet, mais encore une fois,
je rappelle que je ne suis qu’au début d
el’aventure. Nous n’avons fait que deux
stages ensemble, soyez patients.»
«On aurait mérité
de gagner»
Pour conclure, Rajevac a affirmé que
les Verts auraient mérité de gagner.
«Nous aurions pu l’emporter ce soir
sans que personne ne crie au scandale, mais le football est ainsi fait.»
A propos des consignes qu’il a données pendant la pause, il a révélé :
«J’ai demandé à ce que les lignes
soient renforcées et jouer en bloc.»
Des consignes qui n’ont ont suffi finalement pour qu’il assiste à sa
deuxième victoire en tant que sélectionneur des Verts.
Propos recueillis par
Hamza R.

04

N° 3511
Lundi 10
octobre
2016

Algérie

Qualifications
de la Coupe du
monde 2018

1-1

NATIONALE

Cameroun

EQUIPE

Cadamuro, de
nouveau titulaire
en match officiel
avec l’EN

l Pour la rencontre
d’hier, et en l’absence
l
d’Aïssa Mandi et Hichem Bel-

Taïder «Il reste encore 15 points
en jeu, il ne faut pas se décourager»
L

e milieu de terrain Saphir Taïder
s’est exprimé hier soir sur la
contre-performance des Verts

tenus en échec face au Cameroun. Il
est revenu sur ce qui a le moins fonctionné dans cette rencontre, avant

d’évoquer les chances de l’Algérie pour
ces éliminatoires de la Coupe du
monde.

«Au Nigeria, on affichera un bien meilleur visage»

Comment qualifiezvous ce match ?
Comme il fallait s’y attendre, ça n’a pas été une
rencontre facile. On savait
qu’on allait jouer un gros
morceau. Nous avions tout
de même pu trouver le chemin des filets, après
quelques minutes du coup
d’envoi de la rencontre. Je
dirais que le but de l’adversaire a été une surprise
pour nous, surtout en première période. En gros,
nous n’avons pas été mauvais. Nous avons fait le jeu.
On a jeté tout notre poids
en attaque mais cela n’a pas
été suffisant pour décrocher les 3 points de la victoire.
Pourtant, l’Algérie avait
de nombreuses occasions de marquer un
autre but…
Oui, c’est vrai. C’est ce
que je viens de vous dire.
Nous avons fait le jeu. On
s’est bien battus dans cette
rencontre. On avait notre
idée sur l’adversaire. Nous
avons pris le temps de voir
ce qui marche le moins au
sein de cette équipe du Cameroun, mais voilà que
nous n’avons pas pu marquer ce but de la victoire. Mais je
reste convaincu qu’un succès était
largement à notre portée face au
Cameroun.
Comment avez-vous trouvé
cette équipe camerounaise ?
Je tiens à dire que notre adversaire du jour n’était pas mauvais. On

a affronté une équipe bien organisée tactiquement, que ce soit au milieu ou en attaque. Le Cameroun
nous a posé beaucoup de problèmes
dans ce match, mais je reste
convaincu que nous étions largement supérieurs à eux. La possession du ballon était de notre côté.
On s’est créés plus de danger, no-

tamment sur les côtés. Mais
on a manqué de peu pour décrocher les 3 points.
Justement, que vous a-t-il
manqué dans ce match ?
Il nous manquait un seul
but tout simplement. Dans ce
genre de rendez-vous, c’est le
résultat qui compte le plus à
nos yeux et non pas la manière. On a manqué la dernière touche. Pourtant, on
était bien meilleurs. Maintenant, il va falloir travailler encore plus pour réussir notre
prochaine mission. Ce ne sera
pas facile car le chemin est
encore long.
Débuter ces éliminatoires
de la Coupe du monde par
un nul à domicile n’est-il
pas inquiétant à vos yeux ?
Il est vrai que c’est quelque
peu frustrant d’être tenus en
échec à domicile, mais ce
n’est certainement pas ce résultat qui va nous plonger
dans le doute. On continuera à travailler. Comme je
viens de le dire, nous ne
sommes pas encore éliminés. Ce n’est que la première
journée. Il reste encore 5
matchs pour prouver que
nous avons une équipe capable d’aller chercher cette
qualification. Nous avons les
moyens de revenir en tête dans ce
groupe.
La prochaine rencontre s’annonce d’ores et déjà difficile
puisque vous allez jouer en déplacement face au Nigeria.
Pensez-vous avoir le mental

4 rescapés de 2010 présents
face au Cameroun

Abdelghani Hamel présent
au stade Mustapha-Tchaker

pour composer son onze. En effet, quatre joueurs qui
ont participé au Mondial-2010 en Sud Afrique ont été
alignés d’entrée face aux Lions indomptables du Cameroun. Il s’agit du gardien de but M’bolhi, du défenseur
central et capitaine des Verts Medjani, du milieu de terrain récupérateur Guedioura ainsi que du meneur de jeu
Boudebouz.

Tchaker pour assister au match de l’EN face au
Cameroun, comptant pour la première journée des éliminatoires du Mondial-2018. Le patron de la DGSN a suivi avec beaucoup
d’attention ce match ô combien important
pour les Verts dans la course pour la qualification en Russie.

l Pour ce premier match des éliminatoires du
l Le général major, Abdelghani Hamel,
Mondial-2018, le sélectionneur national, Milodirecteur général de la Sûreté nationale,
l
l
van Rajevac, a sans doute voulu miser sur l’expérience
était présent, hier soir, au stade Mustapha-

pour réussir un bon résultat ?
Oui, je le crois vraiment. Je sais
qu’on affichera un bien meilleur visage lors de la prochaine rencontre
face au Nigeria. Maintenant, il est
clair que les choses seront difficiles
pour nous, car le groupe est très
disputé. Il y a des sélections de renoms et ce ne sera pas facile. Avant
ce premier match face au Cameroun, on savait que les choses allaient être compliquées. Toutefois,
il reste encore 15 points en jeu. Il ne
faut pas se décourager. Je suis vraiment très optimiste pour la suite.
Entretien réalisé par
M. H.

karoui, le sélectionneur national, Milovan Rajevac, n’avait
d’autre choix que de faire
confiance à Cadamuro dans
l’axe de la défense. Le joueur
du Servette de Genève a été associé à Medjani pour composer
le duo de l’axe de la défense de
l’EN face au Cameroun. Ainsi,
Cadamuro a été de nouveau titulaire avec l’EN, lui dont la
dernière titularisation avec les
Verts remonte à la dernière
CAN-2015.

Les militaires
et les pompiers
à l’honneur

l Comme cela se passe en
finale de la Coupe d’Algérie
l
mais à un degrès moindre, les militaires et les sapeurs pompiers ont
eu droit aux honneurs et une tribune leur a été réservé. La tribune
en question se situe juste au-dessus du vestiaire des joueurs du Cameroun. C’est aussi une manière
de sécuriser le périmètre et éviter
ainsi tout incident aux conséquences fâcheuses.

18h45, un
échauffement
dans une ambiance
de folie

l A 18h45, les joueurs de
l’Equipe nationale ont foulé la
l
pelouse pour l’échauffement. C’est
dans une ambiance de folie que
Mahrez et les siens se sont mis
bien en jambe, avant le coup d’envoi du match.

Pas de surprise dans le onze de départ
de Rajevac !

l Comme évoqué lors de nos précédents numéros, il n’y a pas eu de
grosses surprises dans le onze de départ de Milovac Rajevac qui a fait
lconfiance
à Rais Mbolhi reconduit dans les buts. La charnière centrale
était composée du tandem Cadamuro-Medjani. Ghoulam et Zeffane se
sont produits sur les côtés. Le milieu de terrain était constitué de Guedioura, Taïder, et Boudebouz à l’animation. Mahrez, Slimani et Soudani
avaient pour mission d’animer le jeu offensif des Verts.

NATIONALE
EQUIPE

1-1

Qualifications
de la Coupe du
monde 2018

N° 3511
Lundi 10
octobre
2016

Zeffane, le maillon
faible de la défense
Algérie

Cameroun

F

sur son côté droit que les Camerounais ont fait le
danger, en témoigne l’action du but de l’égalisation
de Moukandjo. Assurément, c’est pour cela que Rajevac a incorporé le joueur de l’USMA, Khoualed,
avant d’opter pour la stabilité et l’expérience en alignant Zeffane comme latéral droit.

Il est hors champ

Complètement dépassé par les événements lors
de la rencontre d’hier soir face au Cameroun,
Mehdi Zeffane a été copieusement conspué à la fin
de la partie par le public du stade Mustapha- Tchaker. Le joueur du Stade Rennais était, force de reconnaître, dans un jour sans. Reconnaissant sans
doute sa très mauvaise prestation face aux
Camerounais, Zeffane était abattu
en fin de match, en ayant un
regard qui en disait long,
avant de rejoindre les
vestiaires.
M. A.

ace à une équipe camerounaise très bien
en place sur le terrain, les Verts ont
éprouvé des difficultés à faire le jeu. La
défense algérienne a eu d’ailleurs beaucoup de frisson durant la rencontre en
subissant à maintes reprises le jeu devant Moukandjo and co. En l’absence de Mandi et Belkaroui,
tous les deux blessés, le technicien serbe de l’EN,
Milovan Rajevac n’avait pas trop de solution pour
composer son arrière garde. Du coup, il a aligné
Zeffane et Ghoulam dans les couloirs, et associé
Cadamuro et Medjani dans l’axe de la défense. Le
joueur du Stade Rennais, Mehdi Zeffane, est passé
complètement à côté de son sujet en étant le
maillon faible de la défense algérienne.

N’ayant que peu joué avec son team cette saison,
le manque de temps de jeu a sans doute pesé sur le
rendement de Zeffane hier. L’arrière droit de l’EN a
eu beaucoup de mal à suivre le rythme imposé par
les attaquants rapides du Cameroun. D’ailleurs, c’est

05

Conspué par le public, il était
abattu en fin de match

Slimani a raté
l’immanquable

L’axe central, ce n’est
pas
rassurant
ne fois de plus, la charnière centrale de l’EN n’a pas ras-

Contrairement à son habitude, Islam Slimani a raté l’immanquable à la 55’. Seul
face au gardien adverse, l’attaquant de Leicester City a vu son tir repousser par le
gardien camerounais. Alors qu’il n’a pas
l’habitude de louper ce genre d’occasion,
Slimani a manqué une belle occasion de
débloquer la situation pour les siens.

U

suré le public algérien. Hier face au Cameroun, la paire
Medjani-Cadamuro n’a pas fonctionné comme l’aurait
souhaité le sélectionneur national, Milovan Rajevac. Même si les
deux joueurs se sont donnés tant bien que mal sur le terrain pour
remplir leur tâche sur le terrain, force est de reconnaître que ce
compartiment défensif a commis quelques erreurs qui auraient
pu coûter cher à l’EN.

Il a été sifflé par le public

Suite à cette occasion avortée, Slimani
a été sifflé par le public du stade Mustapha-Tchaker. C’est la première fois que
les fans sifflent le meilleur buteur de
l’EN. Il est à noter que Slimani, trop isolé
en attaque, a pourtant tout tenté pour
trouver le chemin des filets du gardien adverse, mais en vain.
M.A.

L’absence de Mandi et Belkaroui a pesé
sur le rendement de la défense

Il faut dire que l’absence de Mandi et Belkaroui a beaucoup
pesé sur le rendement de la défense algérienne lors de la rencontre d’hier. Ces deux joueurs sont considérés comme des éléments
cadres de l’EN, notamment Aissa Mandi qui est un titulaire indiscutable de cette sélection. En leur absence, Milovan Rajevac
n’avait pas trop de solution en associant Cadamuro et Medjani
dans ce registre. Pour le prochain match face au Nigeria, le sélectionneur national va devoir revoir sa copie pour trouver la solution qu’il faut à la charnière centrale des Verts.

Mahrez : «C’est
frustrant !»

Entrée
en jeu timide de
Brahimi

M.A.

L’attaquant des Verts Ryad
Mahrez n’a pas caché son désarroi suite à ce nul concédé
à domicile face au Cameroun. Il dira à ce sujet : «Je ne
vous cache pas que je suis
quelque peu frustré par ce résultat. On s’était préparés pour
réussir notre entame des éliminatoires. Malheureusement, nous avons été tenus en
échec par l’adversaire. Je suis
vraiment frustré par ce mauvais départ. Toutefois, il va

«On doit préparer
le Nigéria comme il
se doit pour se
racheter»

Avant d’ajouter dans la
foulée : «Maintenant, il faudra penser au prochain

Le public a sifflé, puis
applaudi les Verts

Comme il fallut s’y attendre,
llTchaker
a fait le plein hier soir
pour le match de l’EN face au

Cameroun. Plusieurs heures
avant le coup d’envoi de la
rencontre, l’enceinte était
déjà pleine à craquer par
les supporters algériens. Alors qu’ils attendaient une victoire
pour bien débuter
ces éliminatoires du
Mondial, ils étaient
très déçus par le
résultat final.
D’ailleurs, le public du stade Mustapha-Tchaker a,
dans un premier
temps, sifflé pendant un certain
temps les joueurs de
l’EN, avant, par la
suite, de les applaudir.
Les coéquipiers de
Ghoulam seront désormais contraints de se réconcilier avec leurs fans dès
la prochaine rencontre contre
le Nigeria.

match.
Nous aurons un déplacement difficile au Nigéria. Il
faudra préparer convenablement ce match car ce sera encore plus difficile que cette
première sortie devant le Cameroun. Nous n’avons d’autre
choix que d’aller chercher un
résultat positif. On doit faire
le nécessaire pour réaliser
une victoire.»

Soudani ne sera pas
suspendu face au Nigeria

yant écopé d’un avertissement, hier soir, face au
Cameroun, Hilal Soudani
sera pourtant bel et bien présent
lors du prochain match des
Verts en éliminatoires du Mondial-2018, face au Nigeria. Alors
qu’une rumeur a circulé concernant sa probable suspension
pour cette rencontre, il s’est
avéré en fin de match que l’attaquant du Dinamo Zagreb ne
compte qu’un seul avertissement
à son actif et sera, du coup, présent face au Nigeria pour le pro-

A

falloir retrouver le moral car
rien n’est encore joué. Il ne
faut pas top dramatiser les
choses. On garde encore toutes
nos chances de passer au
Mondial.»

Comme annoncé dans ces
mêmes colonnes dans notre précédente édition, Yacine Brahimi a débuté
le match face au Cameroun sur le banc
des remplaçants. Le sélectionneur national
a préféré Boudebouz au joueur du FC Porto.
Toutefois, Brahimi a fait son entrée en seconde période. Mais contrairement aux espérances des supporters des Verts, son
incorporation était timide sur le terrain.
Son manque de compétition a pesé
sur son rendement, lui qui n’a pas
réussi à apporter le plus attendu de lui.

Il inscrit son 21e but
en sélection
chain math des Verts.

Très en forme avec son club
du Dinamo Zagreb, l’attaquant
Hilal Soudani a inscrit hier soir
son 21e but sous le maillot de
l’EN. En effet, il ne lui a fallu que
sept minutes pour ouvrir le
score. Suite à un corner bien tiré
par Mahrez, et après une déviation de la tête de Slimani, l’enfant de Chlef n’a pas trouvé la
moindre difficulté à mettre le

cuir au fond des filets du gardien adverse. Avec ce but, il a
atteint la barre des 21 buts sous
le maillot de l’Algérie en 38 sélections. Il est le deuxième meilleur buteur en exercice de la
sélection, derrière Islam Slimani
et ses 23 réalisations. Soudani
reste donc sur une belle lancée
avec l’EN. L’attaquant du Dinamo Zagreb a frappé à sept
reprises au cours des éliminatoires et en a fini meilleur buteur.

M.A

La relance, le
point faible de
Taïder

S’il n’a rien à se reprocher dans le
travail défensif, Saphir Taider a peiné
dans la relance hier soir face au Cameroun. Tous ceux qui ont suivi l’empoignade ont été unanimes pour reconnaître
que le joueur du FC Bologne a eu beaucoup de difficultés dans la relance, lui qui
était pourtant censé à changer par moment la trajectoire du jeu et aller
chercher par ses balles les animateurs du jeu de l’EN tels que
Boudebouz et Brahimi.

l

Mbolhi a fait son match

l Même s’il a subi les critiques de certains avant cette rencontre en raison de
son état de forme, le gardien de but de l’EN,
Mbolhi, a, comme à son habitude, fait son
match hier soir contre le Cameroun. En
effet, il a livré une prestation correcte.
Mieux, il a fait des arrêts décisifs notamment
en seconde période. Ainsi, il confirme une
fois de plus qu’il reste de loin le meilleur gardien de but d’Algérie.

06

N° 3511
Lundi 10
octobre
2016

Qualifications
de la Coupe du
monde 2018

1-1

NATIONALE

Hugo Broos «On n’a pas
su tirer profit des lacunes
défensives de l’Algérie»
e sélectionneur des Lions
indomptables du Cameroun est apparu très satisfait du résultat décroché
par son équipe à Blida,
face à la meilleure équipe du continent africain, estimant que son
équipe a manqué la victoire : «Franchement, je m’attendais à plus que ça
de la part d’une équipe comme l’Algérie qui a montré beaucoup de lacunes sur le plan défensif. Ce qui nous
a permis d’ailleurs de nous créer
quelques situations dangereuses qui
auraient pu nous être profitables, si
on avait fait preuve de plus de précision. Mais bon, il faut aussi avouer
que la sélection algérienne nous a
bousculés en début de partie et nous
a causé quelques soucis, notamment
grâce à la qualité individuelle de ses
joueurs tels que Mahrez ou encore
Soudani. On a eu beaucoup de difficultés à revenir dans le match, après
l’ouverture du score des Algériens.
Mais heureusement, on a su réagir
pour terminer avec un résultat positif.»

L

«Ce résultat est positif et
nous permettra de bien
préparer la Zambie»
Par la suite, le technicien d’origine
belge a rappelé l’importance d’un tel
résultat face à l’Algérie, notamment
pour la progression de son équipe
avant le match de la Zambie : «Aujourd’hui, on a décroché un résultat positif face à la meilleure équipe du
continent africain actuellement. Donc,
je ne vais pas faire la fine bouche. Ce

Algérie

point du match nul est un très bon résultat pour nous. Un résultat qui nous
permettra de progresser rapidement, et
surtout, de bien préparer notre prochaine sortie dans ses qualifications du
Mondial de Russie face à la Zambie,
chez nous au Cameroun.»

«Je n’ai aucune revanche
à prendre sur l’Algérie»
Comme il fallait s’y attendre, l’ancien
entraineur de la JS Kabylie et du NA
Hussein-Dey n’a pas pu échapper
aux questions des journalistes présents à la conférence de presse
d’après-match, concernant cette histoire de revanche qu’il avait à prendre sur l’Algérie et les Algériens. «Je
suis sélectionneur du Cameroun et je
n’ai aucune revanche à prendre sur
l’Algérie. Jouer les USA ou l’Algérie est
pareil pour moi. Ce match pourrait
vous paraître une revanche mais ce
n’est pas le cas pour moi. Je suis venu
en Algérie pour gagner, même si ce
résultat nul n’est pas un mauvais résultat. Bien au contraire. Tenir en
échec l’Algérie sur son terrain est un
résultat satisfaisant pour nous», a-t-il
assuré.

Cameroun

qui a été construite par Vahid Halilhodzic et qui n’a pas vraiment
changé depuis son départ, on est une
équipe en pleine reconstruction. Ce
match était un vrai test pour nous et
je crois l'avoir réussi depuis que je
suis à la tête des Lions indomptables.
Au retour des vestiaires, on a cru en
nos chances de victoire parce qu’on
avait vu qu’il y avait vraiment moyen
de bousculer un peu plus cette
équipe algérienne. Cela dit, on n’a
pas été assez efficaces devant pour
pourvoir le faire», a-t-il conclu.
Propos recueillis par
Moumen Ait-Kaci

EQUIPE

La pelouse arrosée
Bien avant le coup d’envoi, le jardinier du stade Tchaker a ordonné
l’arrosage de la pelouse comme
cela se passe dans les pays étrangers. En opérant de la sorte, on
rend le jeu plus rapide surtout
pour les équipes très techniques
comme celle de l’Algérie.

Le terrain était
appréciable
Contrairement à celle du stade du
5-Juillet qui fait actuellement polémique, la pelouse de Tchaker était
en assez bon état. De quoi réjouir
les joueurs de l’équipe nationale
qui ont été rarement déçus par la
pelouse de leur terrain fétiche.
Cela aura aussi pour effet de rassurer les Mouloudéens et les Usmistes qui s’affronteront ce jeudi
dans un derby qui s’annonce explosif.

La tribune de presse
sous haute sécurité
Afin d’éviter les débordements, la
sécurité a été renforcée au niveau
de la tribune de presse. Cela a pour
effet d’éviter la présence d’intrus, ce
qui était devenu légion lorsqu’il
s’agissait des rencontres des Verts.
Toutes les dispositions ont donc
été prises pour que les journalistes
puissent faire leur travail dans les
meilleures conditions possibles.

«Cette équipe construite par
Vahid Halilhodzic n’a pas
beaucoup changé»
Enfin, tout en citant le mérite de
Vahid Halilhodzic dans la construction de l’Equipe nationale d’Algérie,
Hugo Broos a rappelé l’importance
d’un tel résultat pour son équipe qui
était en pleine reconstruction.
«Contrairement à l’équipe d’Algérie

Moukandjo «On avait à cœur de
préserver notre suprématie
face à l’Algérie»
t
u bu ur d ’atta s
Auteateur, l ine de jaita
en
lis
éga et cap bles B non
ta
it
int
qua indomp djo étae partic rs
an ent d oint a
n
k
o
u
i
o
L nM
p
nt
si
mi ent co nt à ceais aus ée
em
m
pr
seul activemBlida, r la su per ché de réserve merou
ra de p es Ca ux
fier atie d face a .
m nais
necs
Fen

Vous avez tenu votre parole
d’avant-match, en inscrivant
l’unique but du Cameroun…
Je suis très fier et très content de
pouvoir marquer contre cette grande
équipe. Nous sommes venus avec la
ferme intention de repartir avec un
résultat positif, en visant carrément
les trois points. Aujourd’hui, c’est
une grosse satisfaction de décrocher
ce point face à une équipe souvent

redoutable à domicile, en marquant
beaucoup de buts tout en encaissant
que très peu à Blida.
En tant qu’attaquant, comment
avez-vous trouvé la défense algérienne ?
Franchement, elle était solide, malgré le fait qu’ils ont commis de nombreuses erreurs derrière. J’ai profité
une fois pour marquer le but égalisateur, mais c’était compliqué d’aggra-

ver la marque par la suite, vu que
cette équipe d’Algérie est vraiment
costaude. Je ne vous cache pas aussi
qu’on était un peu avantagés par rapport à l’absence de la charnière centrale traditionnelle des Fennecs. On
a misé sur ça, et heureusement qu’on
a pu inscrire au moins le but de
l’égalisation, alors que nous avions
l’opportunité de la faire à plusieurs
reprises dans le match.
Comment voyez-vous la suite du
parcours ?
C’est toujours ouvert, vu que ça reste
jouable pour tout le monde. Malgré
la victoire du Nigeria, ce qui compte
pour nous, c’est de ramener ce point
du match nul face à cette grande formation. Nous étions plus solidaires
sur le terrain. Ce résultat est de bon
augure pour la suite, surtout avant le
prochain match face à la Zambie.
Vous avez aussi dit que le Cameroun reste la bête noire de l’Algérie…
C’est une fierté pour nous de préserver cette suprématie face aux Fennecs. Sincèrement, nous avons tout
fait pour ne pas être la première
équipe à perdre face à l’Algérie. Désormais, nous devons bonifier ce
point ramené de l’extérieur.
Entretien réalisé par
Moumen A.

Nkoulou «Il fallait sortir un grand
match dans une ambiance
très très chaude»
Malgré un début de saison assez mitigé à l’OL,
le défenseur central Nicolas Nkoulou, qui a
pratiquement gagné
tous ses duels contre
Islam Slimani, a rappelé
l’importance de repartir
avec ce précieux point
du match nul du chaudron de Blida.
Tout d’abord, est-ce
que vous êtes satisfait
du match nul arraché
face à l’Algérie ?
Nous sommes très
contents. Nous avons
fait le déplacement
pour gagner, mais nous
sommes tombés sur
une très bonne équipe
d’Algérie. Il ne faut pas
oublier que nous avons
affronté la meilleure nation africaine actuelle-

ment. Je suis très
content du travail accompli par l’ensemble
du groupe. Il fallait sortir un grand match, et
nous avons tenu le
coup, dans une ambiance très très chaude.
Vous avez affronté
une très forte attaque
algérienne que tout le
monde redoute. Comment avez-vous tenu
le coup face aux assauts des Fennecs ?
On redoutait cette attaque. On savait que ça
allait être très compliqué. On n’a pas commis
beaucoup d’erreurs derrière. Ils nous ont obligés en compagnie de
mon ami Chedjou à
sortir le grand jeu. Mais
il faut noter aussi le tra-

vail collectif de toute
l’équipe, surtout que
nous avons bien réagi
après avoir pourtant encaissé un but assez tôt
dans le match.
Est-ce que vous attendiez à ce match nul,
alors que l’Algérie a
souvent brillé à Blida
?
Oui, ça fait plaisir de
préserver la tradition.
Ce n’est pas une question de suprématie, vu
qu’il reste beaucoup de
rencontres dans ce
championnat. Ce point
nous encourage à progresser davantage en
prévision du prochain
match face à la Zambie.
Entretien réalisé par
Moumen A

NATIONALE
EQUIPE

Ounas accueilli
Algérie

1-1

Qualifications
de la Coupe du
monde 2018

Le Buteur du 11/10/2016

L

Il est très sollicité
par le public pour
des photos
souvenir
Présent dans la tribune
officielle du stade Mustapha-Tchaker, Adam
Ounas a été l’attraction
de cette rencontre. Et
pour cause, le joueur
des Girondins de Bordeaux a été très sollicité
par les supporters algériens pour des photos
souvenirs. Ounas a répondu avec beaucoup
de plaisir à ces sollicitations en posant avec
pas mal de fans. Désormais, le public algérien
attend beaucoup de lui
pour les prochaines
rencontres de l’EN.
M. A

07

Cameroun Medjani : «Avant d’aller au Brésil,
on a aussi perdu contre le Mali»

royalement par la FAF

a dernière trouvaille des
Verts, Adam Ounas, qui vient
d’opter pour son pays natal,
était, hier après-midi à Alger.
C’est vers 15h30 que le joueur des
Girondins de Bordeaux est arrivé
sur le sol algérien. Les responsables
de la FAF étaient à son accueil, qui
est venu soutenir ses partenaires.
Ounas était bien évidemment accompagné de son père et sa mère.
Adam a immortalisé sa
première à Tchaker
En attendant de se produire sur le
terrain, Adam Ounas faisait son
baptême du feu à Tchaker. Le joueur
de Bordeaux découvrait pour la première fois toute la ferveur du public
algérien et la chaude ambiance qui
caractérise cette enceinte devenue le
terrain de chasse des Fennecs. Et
pour cette première, Adam a voulu
immortaliser ce moment important
dans sa carrière en prenant des photos souvenirs. Ounas a eu lui aussi
droit à une standingovation du public qui
reconnait le sens patriotique du joueur qui
a préféré les Verts à
l’équipe de France, tout
le contraire d’un certain
Nabil Fekir.
Ounas salué par
Raouraoua
Dès qu’il a pris place
dans la tribune officielle, Adam Ounas s’est
très vite rapproché du
président de la FAF,
Mohamed Raouraoua,
et le saluer chaleureusement. Après les formalités d’usage, Ounas
s’est installé avec ses parents confortablement
au niveau de la tribune
officielle.

N° 3511
Lundi 10
octobre
2016

Le capitaine des
Verts, Carl Medjani, pense que
la sélection algérienne a manqué
douloureusement de réussite
au cours de ce
match puisque,
selon lui, l’EN a
dominé le
match et crée
les occasions
sans parvenir à
faire la différence au tableau
d’affichage. Le
joueur rappelle
aussi que l’Algérie avait déjà
perdu contre le
Mali lors des
précédentes
éliminatoires de la Coupe du
Monde, avant d’arracher le
billet qualificatif pour le Mondial sud américain du Brésil.
La sélection nationale a raté son
baptême de feu en cette compagne pour le mondial russe en
concédant le nul contre le Cameroun. Qu’en pensez-vous ?
Franchement, je pense qu’on a manqué de réussite au cours de cette
confrontation car la physionomie du
match nous a été favorable. On a
crée plusieurs occasions avec

Ce qu’il a déclaré
en conférence de presse
«On a manqué d’efficacité
devant les buts»

Le capitaine des Verts est revenu lui aussi sur
le rendement de l’équipe dans ce match. Il dira ceci
: «Ce qui nous a manqué face au Cameroun, c’est
l’efficacité devant les buts. On s’est créé de nombreuses occasions sans pour autant pouvoir marquer
ce second but qui nous aurait mis à l’abri. Mais je tiens
à dire que j’ai confiance en mes partenaires. Je sais
que nous avons les moyens d’aller chercher cette
qualification. Il nous reste cinq matchs décisifs et
on fera de notre mieux pour afficher un autre visage à commencer par la prochaine sortie au
Nigeria. Il est vrai que ça été la déception à
la fin du match au vestiaire, mais je
sais que dès demain, on pensera
à la prochaine rencontre.»

des situations de centre vers les bois
adverses mais on n’a pas réussi à les
traduire en but notamment après
l’égalisation du Cameroun. Contrairement à nous, l’adversaire a eu de la
réussite en concrétisant une des deux
occasions qu’ils ont procurées au
cours des 90mn de la partie. Ils ont
marqué sur un but sur une erreur de
notre part. Dommage.
Suite au succès du Nigéria en Zambie et le nul concédé contre le Cameroun, ne pensez-vous pas que la
mission se complique d’emblée
pour les Verts ?
Il est clair qu’on a grillé un premier
joker au terme de cette première journée des éliminatoires de la Coupe du
monde. Il faut savoir que la qualification ne va pas être facile. N’oubliez
pas que lors des précédentes éliminatoires, on avait aussi perdu contre le
Mali mais on a réussi à se ressaisir.
L’Algérie peut-elle se ressaisir cette
fois-ci ?
On a un groupe de vingt cinq joueurs
auquel je fais entièrement confiance
pour se racheter. Il nous reste encore
cinq matchs à jouer, il faut se donner
à fond et penser à se relever la tête en
allant chercher un résultat positif dès
le prochain match contre le Nigéria.
Propos recueillis par M. A

08

Le peuple de Tchaker
N° 3511
Lundi 10
octobre
2016

Qualifications
de la Coupe du
monde 2018

1-1

était au RDV !

A 16 h, le stade affichait complet

Algérie

NATIONALE

Cameroun

EQUIPE

L’éclairage
du stade Tchaker
a débuté à 18 h

Face à la très grosse affluence
dans l’enceinte de Tchaker, les responsables du stade ont pris la décision
d’éclairer la pelouse à partir de 18 h. L’illumination du stade a été bien évidemment accueillie par les
applaudissements des supporters car
le coup d’envoi du match approchait alors à pas de géant.

Les
chanteurs de Rai
assurent le show

Afin de rendre l’attente des supporters agréable et moins longue, les organisateurs de cet événement ont tenu à mettre
sur pied un programme d’animation. Les
chanteurs de Rai à l’instar de Cheb Toufik se
sont succédé pour assurer le show. Le public a vibré pendant quelques heures avec
nos chanteurs qui ont créé une sacrée
ambiance durant leur passage.

Un
appel pour ne pas
siffler l’hymne de
l’adversaire et éviter l’usage
de fumigènes

our cette première
rencontre comptant
pour les qualifications
pour le mondial en Russie,
les amoureux de la balle
ronde ont convergé de tous
les coins du pays. Face à la
très grosse influence et pour
des mesures de sécurité, on
a ordonné l’ouverture des
portes du stade Tchaker à 13
h tapantes. Cela permet aux
forces de police de maîtriser
la foule tout en évitant des
regroupements massifs aux
abords de l’enceinte. Et
comme il fallait s’y attendre
lors des gros rendez-vous, le
stade de Blida affichait complet trois heures seulement
après l’ouverture des portes.
Il n’y avait pas une seule
place de libre alors que la
chaleur était étouffante. Encore une fois, le public algérien n’a pas failli a son

P

devoir de soutenir les Fennecs dans les moments cruciaux et hier c’était un jour
décisif pour les Verts dans la
quête d’une qualification
pour la troisième fois de
suite à une coupe du monde
après l’Afrique du Sud et le
Brésil. C’est ce qui explique
tout cet engouement que
suscite cette affiche face à la
bête noire des Verts.

Des milliers de fans
ont été refoulés

Bien qu’ils étaient munis de
leur ticket pour assister à ce
grand rendez-vous, des milliers de fans ont été refoulés
par les forces de police avant
même d’arriver aux abords
de l’enceinte de Tchaker. Informé du fait que le stade
était archi comble vers les
coups de 16h, les forces de
sécurité avaient pour ordre

à 18
Le bus des Fennecs arrive
15
h
uipe
C’est à 18 h 15 que le bus de l’éq
e de
stad
le
s
dan

arri
est
le
nationa
les
Tchaker. Rapidement aperçue par
ie
laud
app
très
été
a
vée
fans, cette arri
les

scan
ont
qui
ts
sen
pré
les
par
noms de Mahrez et autres Slimani.
Les joueurs enflamment le
stade à 18 h 30
uipe
Vers 18 h 30, les joueurs de l’éq
de
nationale ont rejoint la pelouse
sance
nais
con
e
ndr
Tchaker afin de pre
ion a
arit
app
te
Cet
ain.
terr
du
t
de l’éta
e qui
stad
le
eu pour effet d’enflammer
ie
stér
l’hy
ait
C’ét
on.
était en ébulliti
natte
lic
pub
le
t
tan
s
din
gra
les
s
dan
de
t
men
mo
ce
dait avec impatience
partage.

d’en interdire l’accès bien
que les supporters avaient le
précieux sésame. Inutile de
décrire la frustration des
supporters qui avaient dû
rebrousser chemin alors
que certains ont fait des
centaines de kilomètres
pour venir soutenir
l’équipe nationale.

Blida retrouve
l’engouement de
novembre 2013
face au Burkina
Faso

Largement dominateurs
dans le groupe qualificatif
pour la prochaine CAN, les
Verts avaient tendance à se
produire devant des gradins
clairsemés. L’engouement
n’était pas au rendez-vous
car les camarades de Mahrez avaient la pleine maîtrise

de leur sujet. Seulement la
donne a changé car les Fennecs allaient retrouver les
qualifications pour le mondial. Et lorsqu’on reçoit lors
de la première journée l’ogre
camerounais, il va sans dire
que la ferveur populaire serait forcément au rendezvous. Il faut dire que depuis
le 18 novembre 2013 avec ce
match décisif contre le Burkina Faso qui avait permis à
l’Algérie de composter son
billet pour le Brésil, on
n’avait plus vécu une telle
ferveur. On ne vous laissera
jamais marcher seul, cet
hymne rendu célèbre par le
cop de Liverpool prend tout
son sens lorsqu’il s’agit de
soutenir les Verts. Fibre
patriotique quand tu nous
tiens !
H.R.

Le bus des Camerounais
arrive sous les sifflets
autocar fortement escorté de la délégation camerounaise est arrivé à
18 h 30 au stade de Blida.
Aperçus par le public de Tchaker, les Lions Indomptables ont
été copieusement sifflés, question de leur souhaiter la bienvenue dans l’Eden Park des
Verts.

L’

Les Lions Indomptables
applaudis par le public

Voulant faire preuve de fairplay, le public de Tchaker a
donné un bel exemple de sporLe nom d’Ebossé évoqué à
tivité en applaudissant l’apparition des
l’unisson
n ont joueurs du Cameroun sur la pelouse de
Dès que les joueurs du camerou
Tchaker. Les joueurs africains étaient
supfoulé la pelouse de Tchaker, les
agréablement surpris par ce chaleureux
dir accueil malgré l’importance de cette
porters des Verts en plus d’applau
le rencontre qui pourrait être décisive
leurs invités du jour, ont entonné
une dans la qualification au mondial. Il
ait
C’ét
n.
isso
l’un
à

bos
d’E
nom
était 18 h 54 lorsque les supporters almanière de rendre un vibrant hom
tra- gériens ont rejoint l’acte à la parole
édé
déc
cain
afri
ant
aqu
mage à l’att
suite aux appels lancés par Makhloufi
giquement sur nos terrains de
et les chanteurs de Rai.
football.

Les appare
ils photos
étaient
Et pour immor de sortie
ta
chargés en ém liser ces moments
otion, tous les
joue
et membres du
staff techniqu urs
e ont
sortis leurs ap
pa
téléphones po reils photo et leurs
rtables pour fil
m
instant de gloi
re. Bien que ce er cet
soit devenu un rituel
ch
sélection nation ez les joueurs de la
al
mais à s’habitu e, ils n’arrivent jaer à cet engoue
populaire que
m
suscistent les re ent
nc
ontres des Verts.

Pendant les quelques heures de spéctacle, les
chanteurs qui assuraient le show ont pris la parole
afin de lancer un appel aux supporters. Il s’agissait
de recommandations contre l’usage de fumigènes qui
est sérieusement réprimandé par la CAF sans oublier
les sifflets durant le retentissement de l’hymne national du Cameroun. La FAF à voulu tout mettre en
œuvre afin que cette rencontre face aux Lions Indomptables soit une fête du football avant toute
chose. Livrer une belle image de notre pays,
tel était le message subliminal envoyé
par l’ensemble des organisateurs.

Toufik Mekhloufi
invité par la FAF

Celui qui avait fait sensation lors des JO de Rio avec deux
médailles d’argent sur le 800 m et le 1500 m, Toufik Mekhloufi, a été invité par la Fédération algérienne de football.
Une initiative de la FAF afin d’honorer comme il se doit le
champion national. Mekhloufi a eu droit à son heure de
gloire après celle vécue à Rio de Janeiro.
Standing-ovation pour Toufik durant le tour
d’honneur
Invité de marque de la FAF, Toufik Makhloufi n’a pas hésité à faire un tour d’honneur sur la piste d’athlétisme du
stade Tchaker. Durant son tour de piste, le coureur de
demi-fond a eu droit à une très grosse stannding-ovation
de la part du public de Blida. Makhloufi était très ému durant son tour d’honneur. C’était la minute de gloire de
Toufik qui a dû se remémorer les moments chargés en
émotion durant la compétition au Brésil. C’était aussi l’occasion pour Makhloufi de mesurer toute sa popularité
surtout après le conflit qu’il a vécu avec les responsables
de la Fédération d’athlétisme.
Toufik a lancé un appel pour le fair-play
Lui qui est issu du demi-fond, les athlètes de cette discipline sont connus pour leur esprit de solidarité et de fairplay. Toufik Makhloufi est le sportif le plus indiqué pour
lancer un appel de fair-play durant son tour d’honneur.
Muni du micro du stade, l’ancien champion olympique a
lancé à très haute voix un appel pour que la sportivité et le
fair-play règnent en maître dans l’enceinte de Blida surtout
que tous les pays du monde ont les yeux rivés sur le stade
de Tchaker. L’appel de Makhloufi a été accueilli par un
tonnerre d’applaudissements.
H.R.

NATIONALE

N° 3511
Lundi 10
octobre
2016

Zambie 1 - Nigeria 2

Stade : Levy Mwanawasa Stadium (Ndola)-Zambie
Affluence : nombreuse
Arbitres : Ghead Grisha, Tahssen Abo et Ahmed Hossam Taha
Buts : Mbesuma (71’) Zambie,
Iwobi (32’), Iheanacho (42’) Nigeria
Avertissements : Kalaba (39’)
Zambie, Obi Mikel (88’) Nigeria
Zambie :
Mweene, Sunzu, Kapumbu,
Chongo, Chama (Mtonga 48’),
Lungu, Sinkala, Mbesuma, Kalaba, Tembo (Kola 81’), Kalengo
(Mwanza 56’).
Entraineur : Nyirenda
Nigeria :
Ikeme, Echiejile, Omeruo,
Troost-Ekong, Ndidi, Obi Mikel,
Onazi (Shehu 90+2’), Ideye (Esiti
73’), Iwobi, Simon (Musa 83’),
Iheanacho.
Entraineur : Rohr

09

l Le président de la Zambie,
l
Edgar Lungu, était présent
hier après-midi au Levy Mwanawasa

Les Super Eagles
avertissent les Verts

e Nigeria fait sensation dès l’entame de ce troisième et dernier
tour des qualifications au mondial
2018 dans son groupe B, en allant
damer le pion aux Chipolopolos
de la Zambie, sur leurs terres, en
s’imposant à Ndola sur le score de deux buts à
un. Bousculé en seconde mi-temps par une
sélection zambienne très remuante, le Nigeria
a su comment arracher les trois points après
avoir terminé le premier half en sa faveur sur
le score de deux buts à zéro. Les Nigérians ont
réussi à planter deux buts dans les filets du
gardien zambien, Mweene, aux 32’ et 42’ par
l’intermédiaire d’Iwobi et Iheanacho. En seconde période, les Zambiens ont réussi à égaliser à la 71’ par l’entremise de Mbesuma. Une
victoire qui permet aux Nigérians de bien entamer ces éliminatoires et d’avertir d’ores et
déjà les Verts en prévision du choc de la
deuxième journée prévu le mois prochain à
Oyo.

L

Les Zambiens entament en
force la rencontre mais sans
succès

Le début du match a été en faveur des Chi-

Renard : «On devra corriger nos
erreurs face à la Côte d’Ivoire»

l

l Au terme du match Gabon-Maroc (0-0), disputé samedi au
stade Rénovation de
Franceville, pour
le compte de la
1re journée
des qualifications africaines à la
Coupe du
monde
2018 de
football, le
sélectionnneur national, Hervé
Renard, a déclaré : «Nous
avons fait un bon
match, surtout au niveau
défensif ». « A part une seule occasion qui a failli
donner l’avantage à l’adversaire, le match était bon
en général » a souligné le technicien français en résumant le fait marquant de la rencontre avant de se
réjouir de la cohérence et l'âme affichées par les
Lions de l'Atlas. « Il y a eu de la cohérence et une
âme ; Ce n’est pas facile de faire le match qu’on a
fait. Il y avait certainement des erreurs que nous allons essayer de corriger contre la Côte d’Ivoire.
L’absence de plusieurs de nos joueurs cadres ne
nous a pas facilité la tâche. La sélection gabonaise,
avec de grandes individualités techniques, n’était
pas facile à jouer. Ils étaient bien organisés et soutenus par leur public. Nous avons évolué dans des
conditions difficiles, y compris le terrain et le climat.
Le match nul pour nous est un bon résultat ».

polopolos de la Zambie qui ont assiégé le
camp nigérian, se procurant deux occasions
nettes de scorer. La première a été signalée à la
3’ par l’intermédiaire de Tembo d’une puissante frappe, mais le gardien de but s’interpose
et voit le ballon renvoyé par la barre transversale et sortir en corner. Continuant dans leur
pressing, les Zambiens reviennent à la charge
par le même joueur, Tembo, à la 24’, d’un autre
tir en dehors de la surface de vérité, mais fois
le gardien Nigérian, Ikeme, étale sa classe et
capte le cuir et prend confiance.

Les Super Eagles marquent
deux buts en dix minutes

Après la demi-heure de jeu, les poulains de
Rohr sortent de leur coquille et se ruent en attaque pour aller inquiéter l’arrière-garde de la
Zambie. Leurs efforts ont été donc récompensés à la 32’, par un joli but signé par le joueur
d’Arsenal Ewobi. Les partenaires de Sinkala
ont essayé d’égaliser, par Kalaba mais sans
réussite à la 37’. C’est le contraire qui s’est produit cinq minutes plus tard, avec cette
deuxième réalisation signée par l’attaquant de
Manchester City, Iheanacho. C’est sur ce score
de deux buts à zéro en faveur du Nigeria que

s’achève la première période au grand dam
des milliers de supporters zambiens entassés
dans les tribunes du Levy Mwanawasa Stadium de Ndola.

Domination des Zambiens avec
un but de Kalaba, mais…

Après la pause, les Zambiens reviennent sur
le terrain avec la ferme intention de refaire
surface, et de rattraper leur retard au tableau
d’affichage. Mais la première action a été l’œuvre d’Obi Mikel du Nigeria qui a failli tripler
la mise. Par la suite c’est au tour de Kalaba de
se procurer une occasion en or, avant que son
équipier, le rentrant, Mwanza, rate un but
tout fait à la 68’. Mais ce n’est que partie remise, puisque Mbesuma parvient à la 71’ à réduire la marque d’un tir puissant. Dans les 20
dernières minutes de la partie, les poulains de
Nyirenda se procurent d’autres occasions de
but, mais sans qu’ils parviennent à égaliser à
la surprise générale de leurs supporters qui
n’acceptent pas cette défaite amère concédée
face aux Super Eagles qui ont su comment repartir au Nigeria avec les trois points du
match.
S. Mazouzi

Aliou Cissé : « Le Sénégal est dans la continuité
des éliminatoires de la CAN »

l

l Le sélectionneur du Sénégal était tout
heureux après la victoire de son équipe
face au Cap Vert : «C’est une belle entame.
L’équipe du Sénégal a été dans la continuité
des qualifications à la CAN en réussissant à
gagner cette première rencontre. Et c’est
une grande satisfaction. C’est d’autant plus
intéressant que nous avons eu en face une
belle équipe capverdienne qui, en dépit de
l’absence de Ryan Mendes, a joué sa partition.
S’il faut se réjouir de la victoire et du contenu
de la rencontre, rien n’est encore joué dans ce
groupe, il faut continuer le travail puisqu’il y a de
nouvelles échéances qui nous attendent comme celle devant nous opposer à l’Afrique du Sud dans un mois. Mais je veux aussi féliciter
le public qui est venu en masse et a trouvé des joueurs qui en veulent. Ils ont
bossé dur et ce soir, ils ont gagné pour leur faire plaisir et surtout écrire leur
propre histoire ».

Michel Dussuyer : « On est déjà dans le match
face au Maroc »

l

l Les Eléphants de Côte d’Ivoire ont de l’orgueil. Cueillis à froid dès la 18e
de jeu, par les Aigles du Mali grâce à un but Sambou Yatabaré (0-1), ils
ont pris seulement huit petites minutes pour les plumer et empocher le gain de
la partie (3-1) au Stade de la Paix de Bouaké. «Notre objectif était d'essayer de les étouffer dès l'entame du
match. Mais, avec l'impact physique de l'adversaire, très vite nous avons déchanté. Le but de
Jonathan Kodjia nous requinqué et à la fin
nous avons gagné. Cela dit, il nous reste encore du travail à faire surtout sur le plan physique, car nous avons perdu la plupart des
duels face à l'adversaire. Maintenant nous
sommes focalisés sur notre déplacement le
mois prochain au Maroc », a déclaré le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, Michel Dessuyer.

Le président zambien a
supporté l’équipe des
tribunes

Stadium de Ndola, en encourageant
les coéquipiers de Kalaba lors de ce
choc face aux Super Eagles. Il a salué
l’équipe avant le coup d’envoi de la
partie et il a même déclaré aux organes de presse présents pour couvrir que la Zambie allait s’imposer 2
à 0. Mais grande fut sa déception à
la fin du match après la défaite des
Zambiens sur le score de deux buts à
un.

Affluence nombreuse

l Les supporters zambiens
l
étaient très nombreux à se
déplacer au stade pour soutenir et

encourager leurs favoris face aux Nigérians. Ce stade de Mwanawasa de
Ndola d’une capacité de 40000 supporters était plein à craquer. Les
supporters zambiens ont encouragé
leurs favoris jusqu’au bout et espéraient que les camarades de Kalaba
égalisent après la réduction du score
par Mbesuma, mais en vain. Les
Chipolopolos entament leur aventure dans ces éliminatoires par une
défaite à domicile face au Nigeria.

Iwobi marque son 1er
but avec les Super
Eagles

L’attaquant nigérian, Iwobi, a
lbutlavec
réussi à marquer son premier
la sélection nigériane une

année après avoir rejoint cette dernière. Il a donc attendu sa septième
sélection pour ouvrir son compteur
buts avec les Super Eagles. Iwobi, cet
attaquant de métier d’Arsenal, qui a
porté les couleurs de la sélection anglaise avec les U16, U17 et U18, a
choisi le Nigeria, le pays de sa mère.
Iwobi, né en 1996 au Nigeria, est très
heureux de ce premier but signé
avec le Nigeria, de surcroit face à la
Zambie et en déplacement, dans ces
éliminatoires du mondial 2108 de la
Russie.

Un Kalaba décevant

l L’attaquant de la Zambie, le
l
trentenaire, Kalaba, ne s’est
pas distingué hier face aux Nigérians

lors de ce choc de la première journée des éliminatoires de la coupe du
monde 2018 de la Russie. Kalaba
s’est procuré une à deux occasions
nettes durant toute la partie. Il a
même essayé de simuler une faute
dans la surface de vérité à la 39’ pour
obtenir un penalty, mais l’arbitre
égyptien, Ghead Grisha, était proche
de l’action et il a d’ailleurs avertit le
joueur.

Eliminatoires du Mondial
(2018) (Zone Afrique) :

S.M.

les résultats de
la première journée

Groupe A :
RD Congo - Libye: 4 - 0

Buts : Dieumerci Mbokani (6’)
et (56’), Jonathan Bolingi (45’),
Ndombe Mubele (85’) (RD
Congo)
Tunisie – Guinée : 2 – 0
Buts : Abdennour (59’), Ben
Hatira (80’) (Tunisie)

Groupe B:
Zambie – Nigéria : 1 – 2

Buts : Mbesuma (71’) (Zambie) ; Iwobi (32’), Iheanacho (42’)
(Nigéria)

Groupe C :
Gabon - Maroc: 0 - 0
Côte d'Ivoire - Mali: 3 – 1
Buts : Jonathan Kodjia (26’)

Salif Coulibaly (csc) (31’), Gervinho (34’) (Cote d’Ivoire) ; Sambou Yatabaré (18’) (Mali)

Groupe D :
Sénégal - Cap-Vert: 2 – 0
Buts : Keita B. (24’), Sox M
(80’) (Sénégal)

Burkina Faso - Afrique
du Sud: 1 – 1

Buts : Banou Diawara (90’+1)
(Burkina Faso) ; Dean Furman
(80’) (Afrique du Sud)

Groupe E :
Ghana - Ouganda : 0 – 0
Congo – Egypte : 1 – 2
Buts : Dore (24’) (Congo) ;
Salah (41’), Said (58’) (Egypte)

10

Hannachi
présent à la
cérémonie
d’installation
du nouveau wali

N° 3511
Lundi
10 octobre
2016

JSK

LIGUE

1

Séance tactique
au menu
Les joueurs de la JSK se sont
entraînés hier matin au stade
du 1er-Novembre. Une séance
qui a été marquée par la
présence de Kherroubi lequel
a entamé hier sa mission, lui
qui a été nommé adjoint de
Mouassa. L’entraînement a
été l’occasion pour les
joueurs de se donner à fond
pendant plus de deux heures.
Des exercices tactiques
étaient au menu. Le coach insiste toujours sur l’efficacité
devant les buts.

Repos
aujourd’hui
Afin de permettre aux joueurs de se

L

ors d’une cérémonie qui a eu lieu à
Tizi Ouzou, le nouveau wali, Mohamed Bouderbali, a été installé, hier,
dans ses nouvelles fonctions, en remplacement à Ibrahim Merad. Le président
Hannachi, représentant de la JS Kabylie,
était présent. Selon nos sources, ce dernier attend beaucoup de ce nouveau wali
pour aider la JSK à lancer ses projets, notamment le centre de formation qui devrait voir le jour dans environ une année.

«Nous attendons beaucoup
du nouveau wali»

Accosté à la fin de la cérémonie, le président Hannachi a accepté de nous faire des
déclarations, notamment en ce qui
concerne l’installation du nouveau wali, en
souhaitant qu’il aidera énormément la
JSK. «Nous attendons beaucoup du nouveau wali. Nous avons déjà évoqué plusieurs sujets avec l’ancien. Aujourd’hui, on
souhaite voir nos projets, notamment le
centre de formation, se concrétiser. Nous
lui souhaitons bonne chance dans sa nouvelle mission.»

«La préparation du derby se
déroule dans la sérénité»

Même s’il ne voulait pas trop parler du
prochain derby face au MOB prévu ce samedi au stade du 1er-Novembre, Hannachi
dira : «La préparation du derby se déroule
dans les meilleures conditions. Les joueurs
sont conscients de la mission qui les attend. Il est grand temps pour nous de gagner à domicile et de chasser
définitivement le doute.»

Mouassa aux joueurs :
«Gagner face au MOB
est une obligation»

es résultats enregistrés depuis
le début de saison sont loin
d’être rassurants. Statistiquement parlant, l’équipe kabyle
n’a encore gagné aucun
match à domicile en se contentant de
trois nuls. À l’extérieur, même si la
JSK voyage bien, elle a quand même
chuté samedi dernier face à la JSS (10). Conclusion, la formation qui espérait jouer les premiers rôles se
positionne à la 9e place avec 7 points
seulement. C’est insuffisant pour une
équipe qui pourtant renferme des
joueurs de qualité. Aujourd’hui, tout
le monde est sous pression et un nouveau semi-échec à domicile provoquerait une crise. À quelques jours du
derby face au MOB, le premier responsable technique, Kamel Mouassa,
multiplie les réunions avec ses joueurs
dans l’espoir de les sensibiliser et les

L

mettre devant leurs responsabilités.
Pour lui, une victoire samedi est désormais obligatoire. «Nous avons déjà
été tenus en échec devant nos supporters, mais cette situation ne doit pas
durer. J’attends de votre part plus d’efforts car on doit retrouver notre vitesse de croisière. Gagner ce samedi
est obligatoire. Vous défendez le
maillot d’une prestigieuse équipe,
alors ce n’est pas normal d’échouer devant les supporters. Débrouillez-vous,
je veux les trois points.»
Il a supervisé le match
MOB-CRB
Comme tout le monde le sait, le Mouloudia de Béjaïa a accueilli samedi
soir le CR Belouizdad dans un match
retard. Une partie qui a été l’occasion
pour le premier responsable à la barre
technique de la JSK, Kamel Mouassa,

réprochable avec à la
clé une jolie réalisation. Une performance qui fait de lui
un joueur à fort caractère, qui n’a jamais été
déstabilisé par sa mise
à l’écart.

A

Mouassa satisfait
de la
réaction de certains joueurs

medi prochain. Il a
aussi beaucoup insisté sur le compartiment offensif qui ne fonctionne pas correctement. Mais ce
n’était pas le cas cette fois-ci, plusieurs éléments ont brillé, notamment Mohamed El-Hadi
Boulaouidet. Très actif, l’ancien
joueur de l’OM s’est offert un joli
triplé. Ce qui rassure énormément
le staff technique. L’autre joueur qui
a lancé un message très fort à son
entraîneur n’est autre qu’Adel Djerrar. Non convoqué lors des trois
derniers matchs, ce dernier a été ir-

En plus de Boulaouidet et Djerrar, plusieurs autres joueurs ont su tirer
leur épingle du jeu à l’image du
jeune Tafni, qui monte en puissance. Apparemment les joueurs
ont bien appris la leçon et ne comptent plus commettre les erreurs du
passé. Aujourd’hui, la JSK est dos au
mur et les victoires doivent revenir
à Tizi Ouzou.

Djerrar devrait être convoqué
face au MOB

Non convoqué lors des trois derniers matchs de la JSK, le milieu de
terrain Adel Djerrar a été mis à

qu’une seule journée de repos aux
joueurs, les coéquipiers de Boulaouidet seront appelés à reprendre le
travail mardi soir. Le coup d’envoi
de la séance sera donné à 17h.

Raïah et
Redouani en
EN militaire
L’entraînement d’hier matin a
été marqué par l’absence de
deux joueurs cadres. Il s’agit
de l’arrière gauche Saâdi Redouani et du milieu de terrain Malik Raïah. Les deux
joueurs ont été convoqués
en équipe nationale militaire.
Selon nos sources, ils prendront part à un match amical
ce mardi, avant qu’ils ne
soient libérés.

Ils reprendront
mardi

Lors d’un match d’application de deux fois 35 minutes

près la défaite essuyée
la semaine dernière
face à la JSS sur le
score d’un but à zéro, les
joueurs de la JSK, qui ont bénéficié de trois jours de
repos, ont repris les entraînements avec une grande volonté. Ils ont tous constaté
que le club est en danger du
moment que l’attaque ne
fonctionne pas et gagner à
domicile est devenu très difficile voire impossible. Donc,
tout le monde a bien profité de cette
trêve de deux semaines pour corriger toutes les lacunes. Même si le
groupe était amoindri puisque plusieurs éléments ont été convoqués
en équipe nationale, cela n’a pas
empêché le coach d’appliquer à la
lettre son programme. D’ailleurs,
hier matin, et après quelques exercices, Mouassa a mis en place un
match d’application de deux fois 35
minutes. Il voulait en effet, donner
la chance à tout le monde afin de
dégager dès maintenant l’équipe qui
sera appelée à défier le MOB, sa-

Reprise
mardi soir
Comme Kamel Mouassa n’accordera

de superviser son prochain adversaire.
Il a en effet mentionné tous les points
forts et faibles de cette équipe béjaouie qualifiée pour la finale de la
Coupe de la CAF. Mouassa, qui est
persuadé que la mission de son équipe
s’annonce très difficile, voulait tout
mettre en place afin de bien gérer ce
derby. Avec trois matchs nuls à domicile, la JSK est désormais dos au
mur. Un autre mauvais résultat
Le retour des deux internationaux
provoquerait certainement une
militaires coïncide avec la reprise
crise au sein de l’effectif. Donc, les
des entraînements. Ceci dit, le
joueurs doivent tous mettre la
groupe devrait être au complet, ce qui
faciliterait la tâche au coach pour apmain dans la main pour éviter le
porter les derniers réglages avant le
pire scénario. À noter que le
derby face au Béjaouis.
derby s’annonce aussi spécial
pour plusieurs éléments, notamment Yesli et Rahal, qui
vont retrouver le stade du 1erNovembre.
De son côté, l’international A, Houari
S. D.

Boulaouidet et Djerrar se révoltent !
L. A.

reposer, eux qui se sont donnés à
fond pendant toute la semaine, le
coach a décidé d’accorder une seule
journée de repos à ses poulains. Le
moins que l’on puisse dire est que le
derby face au MOB approche et la tension monte d’un cran à Tizi Ouzou.

l’écart sans avoir la moindre explication. D’ailleurs, plusieurs observateurs se demandaient pour quelle
raison Mouassa ne comptait pas sur
un joueur aussi talentueux. Mais
avec l’absence de Rial qui a été suspendu face au MOB, le retour de
Djerrar dans les 18 est certain.
Reste à savoir s’il aura une chance
de faire partie de l’équipe type.
Nous y reviendrons…
«J’attends ma chance avec
impatience»

Ferhani de l’EN A
en EN militaire

Ferhani, retenu pour le match AlgérieCameroun, ne rejoindra la JSK
qu’après un petit passage de deux
jours en équipe nationale militaire.
Lui aussi, il est attendu mardi soir à
Tizi Ouzou.

Séance de
récupération
au menu
À la fin de l’entraînement de

la matinée, les joueurs ont
été bien pris en charge par
le kiné de l’équipe, Guillou.
Des bains glacés et des
massages étaient au menu.
Tout le monde se sent bien à
quelques jours d’un match
décisif.

L’infirmerie
est vide
Ce qui rassure énormément le

coach Kamel Mouassa, c’est le fait
Interrogé par nos soins à la fin de la
que l’infirmerie soit vide. En effet,
séance d’entraînement, Djerrar, qui
tous les joueurs sont au top, ce qui
l’arrangera certainement pour dégas’est offert un joli but, espère être
ger tranquillement son équipe type.
retenu pour le derby face au
MOB. «Je n’ai pas été convoqué
pour les trois derniers matchs.
Certes, j’étais un peu inquiet
mais j’ai fini par accepter. Je traAprès le limogeage de Noureddine
Driouèche, la direction kabyle a préféré
vaille d’arrache-pied aux entraîprendre tout son temps avant d’enganements afin de convaincre le
ger un nouvel adjoint. Alors que plucoach que je suis un élément sur
sieurs entraîneurs ont été annoncés du
côté de Tizi Ouzou, le choix est finalelequel on peut compter. J’attends
ment tombé sur Mounaïm Kherroubi.
ma chance avec impatience, j’esCe dernier a en effet entamé sa mispère l’avoir très bientôt.»
sion hier matin.
S. Djoudi
S. D.

Kherroubi entame
sa mission

LIGUE

1

JSK

N° 3511
Lundi
10 octobre
2016

Yattou : «La victoire pour

11
Salah Islam
ou Touhami,
Mouassa hésite à trancher

ne pas tomber dans le doute»
Entre remplaçant et titulaire,
le milieu de terrain Nassim
Yattou essaye de tenir le coup.
Recruté pour donner un plus
notamment au niveau de l’attaque, l’ancien joueur du MOB
et du RCA que nous avons sollicité estime qu’il a toujours
été prêt à donner le meilleur
de lui-même sur le terrain. En
évoquant le derby face au
MOB, lui qui a déjà porté le
maillot de cette équipe, il nous
a fait savoir que seule la victoire compte et ce pour ne pas
tomber dans le doute.

Bonsoir, Nassim. Quelles sont vos
nouvelles ?
Je vais bien, merci. Je m’entraîne le
plus normalement du monde avec le
groupe. On essaye de donner le
meilleur de nous-mêmes afin de
bien préparer le prochain match.
Peut-on dire que vous avez oublié
le revers concédé face à la JSS ?
C’est de l’histoire ancienne. Nous
avons déjà tourné la page et on ne
pense qu’au derby face au MOB. Les
joueurs ont repris le travail avec un
moral gonflé à bloc. Il est grand
temps de passer à autre chose et ne
pas trop nous focaliser sur des détails. Ce qui importe, c’est l’avenir de
l’équipe et rien d’autre.
Donc, vous avez bien profité de la
trêve ?
Je crois que la trêve est tombée au
bon moment. Je ne suis pas le seul à
le dire, mais tout le monde en a bien
profité. Je crois que même le staff
technique a bien profité de cette période pour corriger

plusieurs lacunes. Je suis plus que jamais confiant que notre rendement
sera encore meilleur à l’avenir.
Le défenseur Rial ne sera pas présent, son absence se fera-t-elle ressentir, selon vous ?
Rial est un joueur très important et
son absence, selon moi, se fera certainement ressentir. Si vous avez
bien remarqué, nous n’avons pas apporté de modifications au niveau de
la défense. Donc, j’espère que le
joueur qui sera appelé à le remplacer
sera à la hauteur.
Sur le plan personnel, serez-vous
de la partie ?
Je ne sais pas et je ne peux pas répondre à cette question. Ce que je
peux dire c’est que je suis à 100%
prêt à jouer. Le coach peut compter
sur moi. Je ferai mon possible pour
être à la hauteur.
Vous allez livrer votre quatrième
match à domicile. Ne pensez-vous
pas qu’il est grand temps pour vous
de gagner ?
Effectivement, c’est notre quatrième
match et je le dis, le faux pas est interdit. On n’a plus le droit à l’erreur.
Il est grand temps pour nous de faire
plaisir à nos supporters et gagner
notre premier match à Tizi Ouzou.
Cette situation ne peut plus durer.
On doit faire notre possible pour gagner et mettre fin à cette série noire.
Une victoire nous évitera de tomber
dans le doute. Alors on doit se débrouiller pour trouver une solution.
Comment se présente pour vous ce
match face au MOB ?
Ce n’est pas un match ordinaire du
moment qu’il s’agit d’un derby avec

USMH

un cachet particulier. Donc, on
doit faire très attention à cette
équipe béjaouie très redoutable.
Pour preuve, elle a pris le dessus sur le CRB et elle ne
compte pas venir à Tizi
Ouzou pour défendre. Ceci dit, on
doit se montrer
plus audacieux
afin de pouvoir
faire la différence.
Qu’avez-vous à
dire aux supporters ?
Je sais bien que
les supporters
sont en colère,
mais ce n’est pas
le moment de
nous abandonner. Nous aurons plus que
jamais besoin
de leur soutien notamment en cette
période. J’espère qu’ils seront très
nombreux
dans les gradins. De
notre côté,
on fera de
notre
mieux pour
les satisfaire.
Entretien
réalisé par
Saïd D.

Charef cache ses cartes
En perspective du match contre Tadjenanet

algré la situation actuelle que vit le club
harrachi suite aux
derniers revers, les joueurs
autant que le staff technique
restent toutefois optimistes
pour une meilleure suite de la
compétition. En effet, les
Jaune Noir ont vite oublié
l'échec de la semaine précédente, pour se concentrer sur
la prochaine rencontre prévue
contre Tadjenanet. Pour ce
match, l’USMH n'a qu'un seul
objectif : se racheter, renouer
avec le succès et surtout se réconcilier avec son public qui

M

n'est pas prêt encore une fois
à revivre un autre faux pas
surtout à domicile. Le staff
technique sous la houlette de
Boualem Charef n’a pas voulu
afficher ses cartes en prévision de cette prochaine rencontre face au DRBT. Une
manière de voiler ses atouts
pour ce match qui revêt une
grande importance pour
l’USMH, une telle éventualité
lui permettra de mettre un
terme à la mauvaise série et
de retrouver pourquoi pas
une nouvelle dynamique de
victoires dans ce qui reste à

C’est désormais officiel,
le défenseur Ali Rial, qui
a écopé d’une suspension pour contestation
de décision, ne sera pas
présent face au MOB.
L’entraîneur Kamel
Mouassa va donc devoir
trouver une solution
pour remplacer son capitaine. Et comme il
possède l’embarras
du choix vu que la
JSK renferme plusieurs défenseurs
qui attendent avec
impatience leur
chance, il va devoir trancher
entre deux
axiaux, qui possèdent beaucoup de
qualités. Il s’agit
de Salah Islam et
Touhami Sebei. Et
pour avoir une
bonne idée sur
chacun d’eux, le
coach a profité du
match d’application
d’hier pour les aligner. Alors que le premier a joué au côté de
Berchiche, le second a
épaulé Rial. Selon nos
sources, le rendement
des deux éléments a été
très satisfaisant. Ce qui
rend donc la tâche du
coach très difficile pour
choisir qui d’entre eux
jouera samedi. Une décision très difficile à
prendre puisque les
deux joueurs méritent
d’avoir une chance.
S. Djoudi

Laïb veut apurer
ses dettes avec
les joueu, lersprésident de

Mohamed Laïb
dettes
l’USMH compte apurer ses
ier
avec certains joueurs. Le prem
résulresponsable du club attend le
de
tat du match contre la formation
er. Il
Tadjenanet pour les régularis
néespère toutefois trouver l'argent
de
cessaire pour leur payer le reste
enveleur dû, qui nécessitera une
rds de
loppe financière de 6,5 millia
n nos
centimes au moins. Selo
les
sources, l'argent disponible dans
r les
comptes ne suffit pas pour paye
de ce
joueurs et se débarrasser
lourd fardeau.

Ouadah : «Le DRBT ou une autre
équipe, on doit gagner, c'est tout»

Avez-vous oublié la dernière défaite face au MCO ?
Il le faut bien, nous avons
d'autres matchs qui nous attendent et que nous devons
bien préparer pour justement pouvoir nous racheter
de cet énième échec. Cela
dit, il est vrai que, moralement, les séquelles ne vont
pas être faciles à effacer,
s
ter
Il appelle les suppor
mais il nous suffirait juste
d'un bon résultat pour que
à venir en masse
orD'aucuns estiment que les supp
ça aille mieux.
t
rtan
impo
très
rôle
ters jouent un
ndre
Et comment voyez-vous
attei
veut
qui
pe
pour une équi
de- les choses maintenant ?
le podium. Malheureusement,
orters Comme je viens de vous le
puis quelques mois, les supp
que
sont absents, et le stade pres
dire, on a perdu plusieurs
javide. Aujourd'hui, il est plus que
points lors des derniers
s
orter
supp
les
que
mais temps pour
matchs, donc c'est le mojouer de cette phase aller.
leur
enir
sout
se
mas
viennent en
ion ment pour nous de sonner
équipe et l'aider dans sa miss
«Notre notre révolte. On doit tout
pour atteindre son objectif.
Fini la grande charge,
ré Mo- oublier et ne penser qu'au
équipe est capable», a décla
place à la récupération
du co- prochain match et à la mahamed Laïb, le représentant
tera :
Après le match d'avantmité des supporters, qui ajou
nière avec laquelle nous
hier, Boualem Charef a décidé «Il reste encore plusieurs matchson-à pourrons sortir de cette
et
bec
r
lutte
s
allon
jouer et nous
de baisser un peu la charge.
Tou- mauvaise passe. Ce sera
gles pour atteindre cet objectif.
e de une mission difficile, mais
Ainsi, pour la journée le
tefois, nous demandons l'aid
coach n'a programmé qu'une nos supporters. Une place sur le po- on doit quand même se
les en- battre jusqu'au bout pour
dium nécessite l'aide de tous
seule séance de remise en
H.
s'en sortir.
fants et les amoureux de l'USM
forme. Pour le moment, le
se au
Notre public doit venir en mas
coach insiste beaucoup sur la stade pour aider son équipe dans Ce samedi, vous avez le
k-end, DRBT comme adverles matchs officiels. Ce wee
récupération afin que le
rons la saire. Un rendez-vous à
face à Tadjenanet, nous espé
groupe soit prêt pour le
orne pas rater, n'est-ce
présence en force de nos supp
match face à Tadjenanet de ce ters. On doit être unis pour attein- pas?
ipe.»
l'équ
de
dre l'objectif
samedi.
Absolument, c'est pour
N. R. cela qu'on doit gagner
N. R.

cette rencontre. Ce sont surtout les trois points de ce
match qui nous intéressent.
Ça va nous permettre de souffler un peu et de gagner en
confiance. Que ce soit le
DRBT ou bien une autre
équipe, on doit gagner, c'est
tout.
Certains qualifient cette rencontre de capitale car une
autre contreperformance
plongera l'équipe dans la
crise...
On ne peut qualifier cette rencontre de capitale, mais je
n'imagine aucun autre scénario que la victoire, car on doit
récolter les trois points. C’est
vrai que nous avons perdu bêtement des points, mais je suis
persuadé qu'on va se ressaisir.
Qu'avez-vous à dire aux supporters qui sont inquiets ?
Qu'ils sachent que quand ça
ne marche pas, la situation
nous inquiète nous aussi, c'est
pourquoi nous ferons tout ce
qui est en notre pouvoir pour
nous racheter de notre dernière défaite, on fera tout
pour améliorer notre classement et sauver l’USMH. Il
faut qu'ils restent derrière leur
équipe et, ensemble, on atteindra notre objectif
Entretien réalisé par
Nacer-Eddine Ratni

12

MCA

LIGUE

1

Menad «Je n’ai aucune
N° 3511
Lundi 10
octobre
2016

revanche à prendre sur

Séance vidéo
au programme
La préparation était la
première étape, mais le
coach du vieux club algérois n’oublie pas le volet
tactique en dévoilant les
cartes de l’adversaire à ses
éléments. Ainsi, une
séance vidéo est programmée la veille du
match à l’hôtel, à travers laquelle Menad
décortiquera le jeu de
l’USMA.

l’USMA mais on doit gagner»
e derby qui mettra au prises le Mouloudia
avec l’USMA sera particulier pour Djamel
Menad qui a perdu la finale de la Coupe
d’Algérie face à cette même équipe, en 2013,
et c’est la première fois qu’il affrontera
l’USMA, lorsqu’on sait que l’ancien baroudeur de
l’EN n’avait plus pris d’équipe en main avant cette
saison. Toutefois, Menad n’est pas de cet avis et
dira : «Je n’ai aucune revanche à prendre sur
l’USMA, je veux juste empocher les trois
points, car on doit gagner ce match.»

L

Il a déjà
supervisé l’USMA
devant le CRB
Djamel Menad s’est
déjà fait une idée sur
la manière de jouer de
l’USMA, en la supervisant au derby face au
CRB. Le technicien
n’était nullement impressionné par le leader
qui reste à la portée de
son équipe, et a même
décelé des lacunes à exploiter.

«Satisfait de la réaction de
mes joueurs qui m’ont
promis un match héroïque
face à l’USMA»
Le coach du MCA s’est
montré satisfait de la réaction de ses poulains à
l’entraînement et cela
est de bon augure
pour lui. «J’ai

Le danger vient de
Meftah et
Benmoussa
L’USMA recèle une défense lourde, mais son
point fort demeure l’apport de ses deux latéraux,
Meah et Benmoussa, qui
prêtent main forte à la
ligne d’attaque avec des
doublements. Ainsi, il
faut s’attendre à ce que le
technicien prenne tous
ces facteurs en considération pour mettre
en place sa stratégie de jeu.

L’ultime
séance
à l’annexe
du 5-Juillet
C’est aujourd’hui que le Mouloudia passera à la seconde étape
de la préparation du derby, après
avoir effectué hier l’ultime séance
de travail au stade annexe du 5Juillet. Le premier responsable
du club, en concertation avec
Djamel Menad, a décidé de délocaliser les entraînements pour
une meilleure concentration de
ses poulains. Ainsi, tout est
passé au peigne fin
pour récolter les
trois points du
derby.

Il a commencé
à courir en solo

Chita «Je

sens une grande
amélioration
et je serai prêt
d’ici à un mois»

Après avoir achevé sa seconde
phase de rééducation, le milieu de
terrain Oussama Chita a commencé à
courir à petites foulées et va augmenter la cadence d’ici à deux semaines.
Une fois qu’il aura passé un autre
contrôle médical, Chita aura le feu
vert pour entamer la préparation
physique. Aussi, un programme spécifique lui sera élaboré par Dahmane
Sayeh. Si tout marche comme prévu
pour le milieu de terrain mouloudéen, il sera donc opérationnel d’ici à
la fin du mois d’octobre. Malgré le fait
qu’il souffre d’un manque de compétition, lorsqu’on sait que le joueur a
été blessé au mois d’avril dernier face
au DRBT, Chita aura l’avantage de
jouer avec l’équipe réserve, ce qui lui
permettra d’être compétitif à partir de
la mi-novembre et pourra même
postuler à reprendre sa place parmi
l’équipe fanion. Abordé à ce sujet,
Chita nous dira : «Effectivement, j’ai
commencé à courir et je me sens
bien, car il y a une nette amélioration
sur tous les plans. Je suis heureux à
l’idée d’intégrer le groupe d’ici à un
mois. Je travaillerai à fond pour vite
récupérer mes moyens.»

K. M.

Entraînement à Sidi Moussa et au
stade annexe de Tchaker

Quant au lieu d’exercices, les joueurs auront
l’opportunité de le faire aujourd’hui sur la belle pelouse du centre des Equipes nationales de Sidi Moussa.
Mais les deux ultimes séances d’avant-match, celles de mardi
et de mercredi, se dérouleront au stade annexe de Mustapha-Tchaker qui est en très bon état. Ainsi, le coach était
ravi de ces deux endroits, car les deux pelouses épargneront
les blessures aux joueurs.

Deux jours de mise au vert à Alger

Vu l’importance du match et son contexte particulier, la
direction a décidé de programmer deux jours de mise au
vert à ses poulains, pour leur assurer une bonne concentration. C’est ainsi qu’on optera pour le Mercure ou Sidi Fredj.

Le programme mis en place jusqu'au jour
de la rencontre

Le Mouloudia a tracé son programme de travail jusqu'au
jour du match, car une balade assimilée à un réveil musculaire est aussi prévue pour jeudi matin, par la suite les
joueurs peuvent monter dans leur chambre, et assister par la
suite à la réunion de l’après-midi, du moment que la rencontre se déroulera à 19h. Les joueurs n’ont donc qu’à montrer
leurs capacités jeudi prochain pour s’offrir la victoire.
Kamel M.

constaté à l’entraînement que les joueurs sont concentrés au
maximum sur leur sujet et je ne vous cache pas que je suis satisfait de leur travail. Ils m’ont même promis de faire un
match héroïque ce jeudi et d’empocher les trois points du
derby», ajoute le coach du MCA.

«Je superviserai l’USMA mais le plus important
est qu’on soit dans notre jour»
Sachant que le coach du MCA à l’habitude de préparer ses
matchs en essayant d’avoir le maximum d’informations sur
ses adversaires, à ce sujet il nous dira : «Effectivement, je superviserai l’USMA, mais le plus important est qu’on soit dans
notre jour.»

«Je souhaite voir mes attaquants se réveiller»
Tout en étant optimiste par rapport à une réaction de ses
joueurs, il n’en demeure pas moins que le coach du MCA attend un sursaut d’orgueil de ses attaquants et dira : «Je souhaite que les attaquants se réveillent, à l’occasion de ce derby,
pour qu’on puisse mettre tous les atouts de notre côté», a
conclu Menad.
M. Lakehal

Menad cache son jeu et
veut surprendre Cavalli
Décidé à opérer des
changements dans son
onze devant l’USMA, le
driver cache ses
cartes pour surpren-

dre Cavali, car l’ancien baroudeur de
l’EN compte utiliser un
autre système de jeu. Bien
qu’il soit un adepte du 4-3-3, Menad l’animera
d’une manière différente en changeant le positionnement de ses joueurs, ce qui lui permettra
de donner un nouveau souffle à son groupe et de
remédier aux lacunes décelées face à l’ESS.

Il veut voir tous ses joueurs
mobilisés

D’un autre côté, le coach veut garder tous ses
joueurs mobilisés pour le derby, raison pour laquelle il maintient le suspense sur le onze rentrant, afin de les inciter à travailler davantage à
l’entraînement. Néanmons, le choix de l’équipe

sera tributaire de la disponibilité des joueurs qu’il
souhaite aligner, lorsqu’on sait que Boubebouda
et Segeur restent incertains, même s’ils ont réintégré le groupe, car le driver misera sur les plus
prêts pour donner la réplique à l’USMA. D’autre
part, le choix des joueurs se fera par rapport à la
tactique du jeu qui sera adoptée, vu que certains
ne peuvent répondre aux exigences tactiques de
la rencontre.

La titularisation de Aouedj
se précise

Même s’il est tôt de parler des joueurs à titulariser, notamment en attaque, Sid Ahmed Aouedj
affiche une très bonne forme, en réussissant à
donner plus à chacune des ses incorporations,
que ce soit au MCO ou même à Sétif. Aouedj, qui
a souvent tiré son épingle du jeu dans les grands
rendez-vous, est bien parti pour figurer dans le
onze rentrant qui donnera la réplique jeudi prochain à l’USMA.

Seguer et Boudebouda
intègrent le groupe

Comme prévu, les deux joueurs du
MCA qui s’entraînent en solo, Seguer et
Boudebouda, ont intégré, hier, le groupe et
sont participé aux exercices avec leurs coéquipiers. Les deux joueurs n’ont en aucun
cas moment ressenti des douleurs, même
en tapant dans un ballon, ce qui les a rassurés à plus d’un titre, car ils sont déterminés à relever le défi. Seguer et Boudebouda
sont ainsi de retour, mais leur participation
au derby sera tributaire de la forme qu’ils
vont afficher, car Menad n’est pas prêt à les
faire jouer s’ils ne sont pas en possession
de tous leurs moyens.

Ils continueront à se soigner

Bien qu’ils aient repris l’entraînement, les
deux joueurs vont continuer à se soigner,
dans l’espoir d’être au meilleur de leur
forme. Ainsi, le staff médical, qui a réussi à
les remettre sur pied en un temps record,
va tout faire afin de leur permettre de se

K. M.

présenter avec tous leurs moyens lors du
derby.

La décision sera prise la veille
du match

Toutefois, la décision de leur participation au derby ne sera prise qu’à l’issue de
l’ultime séance d’entraînement prévue au
stade annexe de Tchaker et qui se déroulera en fin d’après-midi. C’est à l’issue de
cette séance que Menad sera fixé sur la
forme affichée par chacun de ses deux éléments. Seulement et si le coach a l’embarras du choix pour remplacer Seguer qui a
joué toutes les rencontres jusqu'à présent,
du fait que les attaquants ne manquent pas
sur le banc du MCA, Menad souhaite récupérer Boudebouda qui est le seul arrière
gauche type de cette équipe du Mouloudia,
afin qu’il puisse compter sur Mebarakou au
niveau de l’axe central de la défense.
Kamel M.

LIGUE

1 MCA

13

Ghrib «Le derby
N° 3511
Lundi 10
octobre
2016

Le Mouloudia rejette la demande de l’USMA

se jouera à 19h, pas
de changement»
epuis que la LFP a annoncé l’horaire du derby, les responsables de
l’USMA ont émis le vœu de décaler
le coup d’envoi de la partie. Fixé initialement à 19h, l’instance de Kerbadj n’a pas donné de suite favorable à la
demande des Usmistes, puisque le MCA s’y est
opposé. Contacté à ce sujet, Ghrib nous dira : «Le
derby se jouera bel et bien à 19h, car c’est nous qui
accueilleront l’USMA et l’horaire de la rencontre
nous convient.»

D

«Les Usmistes sont nos frères
et le fair-play doit l’emporter»

Toujours dans le même sens, le président ajoutera : «Il faut savoir que nous avons toujours entretenu de bonnes relations avec les Usmistes, qui sont
nos frères, et le derby n’est qu’une partie de football.
Le fair-play doit donc l’emporter, mais il est hors de
question qu’on laisse filer les trois points de la rencontre.»
K. M.

Il a donné la
responsabilité
aux cadres

Samedi passé, et au
cours de son discours
envers ses joueurs,
Omar Ghrib, qui les a
lessivés, a toutefois
demandé aux anciens
d’encadrer le groupe
pour que ce dernier
accomplisse convenablement sa mission. En effet, il
n’est un secret pour personne que dans une équipe,
les plus expérimentés veillent à préserver la bonne
ambiance de l’équipe en encourageant leurs coéquipiers dans les moments difficiles. C’est en meneurs
d’hommes que les cadres doivent se comporter, car
l’heure est à la mobilisation et la solidarité en est un
facteur principal pour atteindre les objectifs tracés.

Le message était bien reçu

CRB

Certains joueurs ont
regagné Alger avec
leur voiture

La direction du Chabab n’a
pas apprécié le comportement de
certains éléments qui ont préféré
regagner la capitale avec leur
voiture particulière et d’autres
avec celles de leurs amis au lieu
de prendre le bus du club qui a
été mis à leur disposition. Un détail pour lequel la direction ne
compte pas fermer les yeux et
qui ne passera pas sous silence.

Le président promet
des sanctions

La direction à sa tête le président Réda Malek ne compte pas
fermer les yeux sur certains de
ses gars qui se manifestent par
un comportement indigne de
joueurs professionnels. La direction compte prendre des mesures sévères à l’encontre des
retardataires aux entrainements
et les avertissements provoqués
pour éviter des déplacements.

La reprise à l’INS
d’Ain Benian

Après une journée de repos,
les joueurs reprendront cet
après-midi les entrainements.
Une fois n’est pas coutume, cette
reprise a été programmée à l’Institut des sports d’Ain Benian.
Cette décision d’éloigner l’équipe
est de nature à éviter la grogne
des supporters dont certains sont
toujours en colère suite à la défaite concédée à Béjaïa face au
MOB. A l’INS d’Ain Benian, le
groupe pourra bien se concentrer
sur son prochain rendez-vous
prévu contre le CSC ce week-end

Abboud

A travers ce discours, les plus anciens ont bien saisi
le message de leur président, qui veille à ce que
l’équipe ne manque de rien, tout en se faisant entendre pour remettre les choses dans l’ordre. Ils doivent
néanmoins prodiguer les conseils nécessaires à leurs
coéquipiers, tout en essayant d’être près d’eux
pour aider le coach dans sa mission, car si les

cadres avaient joué leur
rôle, les mécontents sur
leur statut n’auraient pas
eu une réaction négative.

Soutenir le coach
dans sa tâche

Bouhenna
connaîtra
son verdict
aujourd’hui
Comme prévu, Bouhenna se
présentera aujourd’hui devant le
conseil de discipline, pour s’expliquer devant les membres de
cette commission qui sera composée du directeur administratif
Kamel Abdelouahab, Moussaoui,
Aizel et Ali Bencheikh. Si on
tient compte du règlement intérieur, Bouhenna sera sanctionné
financièrement assorti d’un avertissement. Toutefois, l’article 23
réserve le droit au club de prévoir d’autres sanctions qui ne
sont pas stipulées dans le règlement intérieur, si cela s’avère nécessaire. Bouhenna, qui n’a
jamais eu d’antécédent, a fortement regretté son geste. C’est
dire que Menad pourrait se
contenter d’une sanction sportive. D’autre part, et bien que les
cadres de l’équipe aient essayé
d’intercéder en faveur de Bouhenna qui est un gentil garçon,
la direction du club n’est pas
prête à faire table rase sur ce qui
s’est produit, afin qu’il serve
d’exemple à ses coéquipiers.

Outre leurs conseils, les
cadres sont appelés aussi à être exemplaires en secouant leurs coéquipiers pour réaliser de bons résultats. Une manière d’aider le coach dans sa tâche, car
Menad ne peut tout faire seul. C’est la raison pour laquelle il est temps que les anciens assument leur statut et ressouder les rangs du groupe.

Hachoud en capitaine

D’autre part, le capitaine Hachoud doit jouer son
rôle pleinement, du moment que ce sont ses coéquipiers qui l’ont choisi pour diriger l’équipe. Ainsi, le
capitaine d’équipe joue un rôle de second coach sur le
terrain, et c’est à Hachoud de redresser les choses, lui
qui est habitué aux situations difficiles, notamment
quand l’équipe jouait sa survie en élite.
Kamel M.

Malek en colère contre

ses poulains !

alek, le président du CRB, est en colère contre son équipe pour avoir
laissé passer une bonne occasion
d’enchainer avec un autre succès,
après celui arraché à Tadjenanet
contre le DRBT. « Il y a des défaites qui passent sans
qu’on puisse rien reprocher à nos joueurs surtout
lorsqu’ils réalisent un match plein et fassent preuve
d’une grande volonté. Mais cela n’a pas été le cas à
Béjaïa face au MOB qui pourtant n’a pas fait une
grande prestation. C’est pour cela que j’en veux à mes
joueurs qui n’ont pas su saisir l’occasion d’arracher les
trois points du match qui étaient à notre portée.
Comment ne pas être en colère quand vous constatez
cette faute monumentale de la défense qui a offert un
but au MOB et un manque d’efficacité flagrant sans
lequel la ligne attaque aurait pu rétablir l’équilibre à
plusieurs reprises », dira le président.

M

de succès à Béjaïa. Mais cela n’a pas suffi. Comparativement au match contre Tadjenanet, la volonté était
absente face aux Béjaouis. »

«A la veille du déplacement à Béjaïa,
j’ai payé tous les joueurs pour les
motiver, malheureusement…»

«J’exige les six points contre
le CSC et l’USMBA !»

Visiblement toujours déçu par la défaite et surtout par le rendement de son équipe qui n’a été que
l’ombre d’elle-même face au MOB, le boss du Chabab de Belouizdad n’a pas été tendre avec les
joueurs : « J’avais pourtant eu une discussion avec
tout le monde à la veille de cette rencontre contre le
MOB. Une discussion au cours de laquelle j’ai tout
fait pour motiver l’équipe davantage. J’ai versé la
prime du match gagné à Tadjenanet, j’ai régularisé
tout le monde, tout en ayant promis une autre en cas

«L’attaque a raté beaucoup de buts,
je veux des explications !»

Apparemment c’est aux attaquants que le premier
responsable du Chabab en veut le plus. Estimant
que les ratages et le manque de concentration devant le but ont été à l’origine de la défaite : «
Certes, le but qu’on a encaissé est venu suite à
une erreur monumentale de la défense, mais il
faut dire qu’on avait la possibilité de rétablir
l’équilibre si les attaquants étaient adroits devant les bois adverses. Je n’arrive pas à comprendre tous ces ratages et ce manque
d’efficacité de la ligne offensive. Je veux des
explications ! »

Avant de conclure son discours, le président a mis en garde les joueurs contre un
autre faux pas lors des deux prochaines
journées : « Pour les deux prochaines journées, on aura le CSC et l’USMBA. Ce ne sera
pas simple c’est sûr mais, il nous faut impérativement les six points si l’on ne veut pas se retrouver
dans une situation difficile. Donc, j’exige deux victoires pour nous mettre à l’abri avant les trois derbys.»
Aboud

K. M.

14

USMA

LIGUE

Les Rouge et Noir
s’isolent du monde
N° 3511
Lundi 10
octobre
2016

Le derby a déjà commencé

n ouverture de la 7e journée de Ligue 1 Mobilis, le
MCA recevra au stade
Mustapha-Tchaker de
Blida l’USMA, à 19h,
dans cette l’affiche de cette fin de semaine. Considéré comme le plus
grand derby de la capitale, ce choc
est attendu par les supporters des
deux formations mais aussi par tous
les amoureux du football local. C’est
tout à fait normal qu’aucune des
deux formations ne veuille laisser
une telle occasion de briller et de
procurer de la joie à ses fans. Solide
leader, le champion de l’exercice sor-

E

tant semble avoir débuté ce derby
plus tôt. La preuve, c’est à partir
d’aujourd’hui que Rafik Bouderbal et
ses coéquipiers entameront leur
mise au vert.
Une mise au vert
de trois jours
Contrairement à leurs habitudes, la
mise au vert pour ce match ne durera pas une nuit mais plutôt trois. Si
tout se passe comme prévu, c’est en
fin de cette journée que les membres
de la délégation prendra la direction
de l’École supérieure d’hôtellerie et
de restauration d’Alger. C’est donc à
Aïn Benian que les Rouge et Noir ef-

fectueront leurs dernières retouches,
avant d’aborder ce rendez-vous.
Le coach veut une
concentration maximale
À l’USMA, on ne laisse rien au hasard. Si une telle décision a été prise,
c’est tout simplement parce que les
responsables du club, après mûre réflexion, ont préféré mettre le coach
et ses joueurs dans les meilleures
conditions, avant de se présenter au
stade Mustapha-Tchaker jeudi pour
défier leur rival éternel. À l’ESHRA,
ils savent que les joueurs pourront se
concentrer uniquement sur ce
match. Ce qui fait le bonheur de

Jean-Michel Cavalli dont le souhait
est de voir ses protégés se donner à
fond pour le préparer de la meilleure
des manières.
À Aïn Benian, les joueurs
seront loin de la pression
Si une telle décision a été prise aussi,
c’est pour éloigner les joueurs de la
pression. A l’ESHRA, ils éviteront de
se frotter au monde extérieur, ce qui
leur permettra de rester concentrés
sur leur préparation. Conscients de
son importance aux yeux des supporters des deux clubs, les dirigeants
ont décidé de mettre Zemma et les
siens à l’abri, leur évitant ainsi toute
mauvaise surprise.
Le président veut
les trois points
D’un autre côté, nous avons appris
d’une source digne de foi que le président compte bien faire un saut à
Aïn Benian, pour motiver les
joueurs, à l’approche de ce rendezvous mais aussi leur rappeler ce qu’il
attend d’eux. Pour rappel, Haddad
s’est déjà réuni avec eux le week-end
passé.
Khoualed attendu
aujourd’hui
Le seul joueur du club à avoir été retenu dans le groupe des 23 pour le
premier match des éliminatoires de
la Coupe du monde 2018 qui a opposé hier soir les Verts au Cameroun, Nacer-Eddine Khoualed, ne
s’est plus entraîné avec ses coéquipiers depuis le début du stage de la
sélection nationale. Maintenant qu’il
a été libéré, le défenseur central est
attendu à Aïn Benian aujourd’hui
au plus tard demain. Si tout se passe
comme prévu, le vice-capitaine
d’équipe sera de la partie contre le
Doyen.
Rachid C.

Une seule séance aujourd’hui
yant opté, hier, à du biquotidien, Jean-Michel
Cavalli a décidé de réduire la charge de travail. En effet,
Benmoussa et ses camarades seront
soumis à une seule séance aujourd’hui. Elle se déroulera ce matin
au stade Omar- Hamadi et sera
consacrée au travail technique. A
trois jours du derby, le staff technique compte entamer la dernière
ligne droite de sa préparation.
Regroupement à l’ESHRA
cet après-midi
Les hommes de Cavalli effectueront
aujourd’hui leur ultime séance d'entraînement au stade Omar-Hamadi,
avant le match de fin de semaine
face au MCA. Les Usmistes entreront en fin d'après-midi en mise au
vert à l’ESHRA. Une réunion est

A

prévue avec les joueurs l’après-midi,
afin de donner des consignes aux
joueurs.
Conférence de presse
demain après-midi
Prévu, dans un premier temps, pour
aujourd’hui à partir de 9h45, la
conférence de presse a été finalement repoussée. En effet, elle se déroulera demain dans les locaux du
stade Omar-Hamadi, à partir de 17h
et sera animéa par le coach Cavalli,
afin de permettre aux joueurs de rester pleinement concentrée sur leur
match.
Séance de massage
au menu des joueurs
Les Rouge et Noir seront soumis aujourd’hui à une séance de massage.
Si cette dernière a été programmée,
c’est pour leur permettre de bien récupérer des efforts fournis tout au

long de la semaine. Ce sera l’occaZeghdane qui s’est blessé avec la résion pour le staff médical usmiste de
serve lors de l’ouverture du champréparer les joueurs qui reviennent
pionnat.
de blessures. Etant donné que le
Rachid C.
championnat a observé une trêve
d’une semaine, le staff médical ne
devra pas trouver de complication
Benyahia
pour préparer les joueurs.
absent à la séance
Hammar et Zeghdane
d’hier
poursuivent les soins
Le défenseur usmiste, Benyahia, a fait
Tous deux blessés, les deux
l’impasse sur la séance d’hier aprèsnouvelles recrues usmistes
midi, et cela pour des raisons qui n’ont pas
Ziri Hammar et Toukif
encore été dévoilées. Selon une source bien
Zeghdane poursuivent touinformée, une fois traduit devant le conseil
jours les soins à l’infirmerie
de discipline, l’ex-joueur du MCO devra
du club. La date de leur reêtre sanctionné financièrement. Pour sa
tour n’a jusqu’à présent pas
part, cet élément devra être présent
été dévoilée. Pour rappel, le
lors de la séance d'aujourd’hui pour
premier souffre d’une blessure
donner des explications à ses
au niveau d’un genou contractée
responsables.
avec l’équipe de la réserve lors de la
quatrième journée. Pareille pour

1

L’indisponibilité
des terrains en gazon
naturel, le casse-tête
de Cavalli
À trois jours du derby, l’indisponibilité d’un terrain en
gazon naturel constitue un véritable casse-tête pour l’entraîneur en chef de l’USMA. En
effet, ce dernier avait l’intention
de travailler à l’annexe du 5-Juillet, finalement le souhait de JeanMichel Cavalli ne pourra être
exaucé, puisque les responsables
du MCA et du NAHD ont déjà obtenu l’accord afin de préparer leurs
prochains rendez-vous sur cette
pelouse. Dans un mauvais état, la
pelouse de l’annexe du 5-Juillet ne
pourra pas assurer les entraînements d’une troisième équipe.
En attendant une solution, le
capitaine Meah et ses compères se contenteront des entraînements à l’ESHRA.

Le coach veut programmer au moins
deux séances
Pour sa part, le premier responsable de la barre technique de l’USMA, Cavalli, a
fait s’avoir à ses responsables
qu’il souhaite programmer au
moins deux séances d’entraînement sur un terrain doté d’une
pelouse en gazon naturel. Selon
une source bien informée, ce
dernier estime que cela sera largement suffisant pour Benguit et
ses camarades afin d’avoir leurs repères.
Éviter à tout prix
les blessures
Pour cette dernière ligne droite
des préparatifs, Jean-Michel Cavalli et ses adjoints craignent
pour leurs joueurs. Selon une
source proche du staff technique des Rouge et Noir, les
membres de ce dernier ont eu
une discussion avec les
joueurs où ils les ont mis en
garde contre les blessures.
En effet, ils leur ont demandé d'être vigilants au
cours des entraînements, car
il ne reste que quelques jours
avant le derby. Ils les ont
exhortés à évoluer d'une manière intelligente, en évitant les
duels et les gestes superflus, et
en ne gardant pas trop longtemps le ballon.

Haddad veut délocaliser
les entraînements au CTN
Ayant une grosse envie de mettre
ses joueurs dans les meilleures
conditions possibles, le président
usmiste, Rebbouh Haddad, n’est
pas resté les bras croisés. En effet,
on croit savoir que ce dernier
compte délocaliser les entraînements au CTN de Sidi Moussa.
Ayant déjà profité des commodités de ce centre avant la finale de la Ligue des
champions Orange la saison
dernière, qui a opposé les
Rouge et Noir au TP Mazambe, les Usmistes comptent contacter le président de
la FAF afin d’obtenir son accord.

Une séance au stade
Mustapha-Tchaker,
l’ultime solution
Dans le cas où il serait impossible de se préparer au CTN de
Sidi Moussa, les responsables usmistes songent à contacter le directeur du stade
Mustapha-Tchaker. Même si ça
semble peu probable, les dirigeants
de l’USMA espèrent bénéficier
d’une séance d’entraînement sur le
terrain principal. Cette dernière
sera donc l’ultime solution des
champions en titre de l’exercice
sortant afin de régler les derniers détails sur l’équipe type
qui déifiera le Doyen
Rachid C.

1 MOB

Sandjak
LIGUE

amedi dernier, Nacer Sandjak
était sans le moindre de doute
un homme heureux. Comment ne pas l’être alors que
son équipe venait de remporter sa première victoire en championnat ! Le driver béjaoui venait de battre
une bonne équipe du CRB venue à
Béjaia pour les trois points. Lors du
point de presse, le premier responsable à la barre technique a déclaré aux
présents : « On s’est battus avec notre
cœur. Ce qui est important, c’est que
nous n’avons jamais lâché même si la
situation devient de plus en plus difficile. C’est une très belle victoire qu’on a
réalisée aujourd’hui. Merci aux joueurs
qui étaient des hommes au sens propre
du terme. »

S

« Malgré la pression on
est resté patients »

Le coach béjaoui n’a pas hésité à
rappeler ce qu’ont vécu ses joueurs
après la défaite face au RCR : « On a
vécu des moments très difficile ces derniers jours et on était bousculés par
les supporters qui, eux aussi, étaient inquiets pour leur équipe, mais nous, les
joueurs, le staff technique et les dirigeants on a opté pour la patience et le
travail. On a eu cette chance de continuer et de prouver aujourd’hui que le
groupe était très solidaire malgré toute
la pression qu’il a vécu.»

« Le plus dur nous attend »

Ce succès acquis face au CRB a permis au club de respirer et d’avoir un
peu plus de confiance, mais Nacer
Sandjak ne veut pas s’enflammer. «Nos
prochains matchs seront cruciaux. Je
pense que ce sera encore plus dur après.
On doit être plus performants nous
aussi car le plus dur nous attend. La

victoire d’aujourd’hui fait plaisir, mais
il ne faut pas s’enflammer. Il faut rester
sereins. La tâche est loin d’être accomplie», dira Sendjak.

« Certes, il y a un
manque, mais on a des
choses qui ne s'achètent
pas »

Le technicien béjaoui affirme qu'en
dépit de ces derniers succès, son
équipe n'est pas encore au top car il y
a toujours un manque. Il n'a pas hésité
à déclarer qu'actuellement le club possède des ingrédients qui n'existaient
auparavant au MOB : «Cela ne m'empêchera pas de faire toute une analyse
pour savoir ce qu’il nous manque car
toute le monde sait où réside le manque
de l'équipe. Mais il faut dire aussi il y a
beaucoup de choses qu'on a et qui ne
s'achètent pas comme le courage, la volonté, la solidarité, la générosité et les
efforts sur le terrain. Donc, je peux
vous dire qu'on est provisoirement satisfaits de ce qu'on possède actuellement.»

« On doit tous rester
derrière cette jeune
équipe »

En parlant des joueurs qui ont réalisé un bon match dans l’ensemble,
l’entraîneur béjaoui n’a pas hésité à
lancer un appel aux supporters béjaouis pour qu’ils soutiennent le
groupe dans ces moments difficiles. «
Je demande à chaque amoureux de
l’équipe de la soutenir, on a encore besoin de lui lors des prochaines journées.
Franchement, je suis sûr que les joueurs
vont tout donner sur le terrain pour
réaliser une belle saison. Ils sont
prêts à se sacrifier pour offrir
aussi de la joie à tout le monde »,
dira Sandjak.

N° 3511
Lundi
10 octobre
2016

« Le plus important,
c’est que nous n’avons
jamais lâché »
« La finale appartient à
la CAF et ça ne me gêne
pas de jouer à Tchaker »

Lors de ce même point de presse, le
coach Sandjak, nous a parlé aussi de
la finale de la coupe de la CAF et de la
domiciliation de la manche aller qui
jusqu’à preuve du contraire se jouera
à Blida : « J’ai entendu beaucoup de
choses autour de la domiciliation de la
finale aller. Ce que je peux dire c’est
que la finale appartient à la CAF et
c’est elle qui décide. Alors arrêtons de
dire des choses qui n’avancent à rien ».

« Mon équipe s’exprime
très bien sur du gazon
naturel »

Le driver du MOB rassure tout le
monde que l’équipe n’aura aucun souci
de jouer sur du gazon du moment
qu’elle s’exprime aussi très bien sur une
pelouse naturelle : « Ce n’est pas un
problème pour moi. Franchement, ca
ne me gêne pas de jouer cette finale à
Tchaker. Au contraire, je pense que ce
sera une aubaine pour nous. Mon
équipe s’exprime mieux sur du gazon
naturel. Les joueurs l’ont prouvé lors
des matches qu’ils ont joué sur de
l’herbe. C’est pour cette raison que je
ne suis pas inquiet.»

S.A.

Le stage de Tunisie annulé

Sidibé s’illustre et reçoit
les éloges de Sandjak

S'il y a un joueur parmi ses camarades qui a réussi à
s'imposer de fort belle manière lors du dernier match au
milieu du terrain, c'est bien le polyvalent, Soumaïla Sidibé. Sandjak lui a fait confiance dans un poste et il est
en train de s'illustrer en affichant ses qualités physiques
et techniques. La bonne forme retrouvée lui a permis
de faire bonne figure lors du dernier match face au
CRB. Ce joueur s'est déjà imposé à son poste, même s'il
doit encore savoir gérer ses efforts. Le driver du MOB
affirme que ce joueur possède des qualités très intéressantes qui font de lui un joueur qui peut donner un plus à l’équipe. Les
observateurs s'accordent à dire
aussi que Sidibé a beaucoup
progressé et pourrait être encore plus performant dans
les jours à venir.

Il a déjà
prouvé sa polyvalence

Aligné à la récupération, Sidibé, qui est un
défenseur droit de nature, capable d’évoluer
dans tous les postes de la
défense et au milieu et
même dans l’axe comme
c’était le cas lors des derniers matches, a montré
de très belles dispositions lors des
matches qu’il a
joué dans différents postes.
D’ailleurs le
coach Sandjak était très
content
d’avoir des
joueurs
comme lui
au sein de
son effectif,
ce qui pourrait
lui donner plus
de solutions
dans un seul
match. « Sidibé est
un très bon élément, à
l’image Khadir et les autres jeunes aussi et je le vois

15

partout ce joueur. Sa polyvalence nous servira », déclare Sandjak.

Sandjak : « Sidibé est à remercier, il a fait un travail énorme
au milieu »

Le coach Sandjak estime que Sidibé a réalisé un
grand match samedi dernier face au CRB et qu’il a accompli sa tâche convenablement au milieu du terrain :
« Franchement, je n’ai rien à dire. Sidibé a réalisé un
grand match. Il était omniprésent et j’étais très
satisfait de sa prestation. Il a réalisé un
grand match. Il a ratissé la zone médiane et il n’a laissé aucun espace
aux attaquants adverses. Il est à
remercier car il a fourni beaucoup d’efforts. J’espère seulement qu’ils pourra récidiver face
à la JSK car on doit quand
même jouer avec la même volonté pour espérer réaliser un
bon résultat ».

« Les éloges du
coach m’honorent, je ne dois pas
m’arrêter là »

« Vous savez il est difficile de
s’auto-évaluer. D’autant que d’autre ont la
charge de le faire. C’est-à-dire le staff
technique, les spectateurs et la presse.
Mais je pense en toute modestie
avoir rempli ma mission. Cependant, l’essentiel est que l’équipe a
gagné et c’est ce qui m’intéresse
le plus. Je suis ravi que cela
plaise à tout le monde et de
contribuer à la réussite de mon
équipe. Je fais de mon mieux
pour être toujours à la hauteur.
Maintenant, je ne dois pas m’arrêter là, je dois continuer à travailler et progresser. Le plus
important est que j’accomplisse
ma tâche convenablement une fois
sur le terrain. Pour cela je dois donc
travailler encore davantage pour être
à la hauteur de la confiance placée en
moi par le staff technique ».

S.A.

ace à la pression du staff technique
et surtout afin de mettre les joueurs
dans de bonnes conditions, le président du club, Zahir Attia, a fini
par accéder dans un premier temps au
vœu de son entraîneur qui est d’organiser
un stage bloqué à une semaine du très attendu match de la finale de la coupe de la
CAF face au TP Mazembe le 29 octobre
prochain à Blida. Les joueurs devaient entrés en regroupement de six jours à partir
du 17 octobre prochain avant de quitter la
Tunisie revenir pour une mise au vert
de trois jours au centre de Sidi Moussa à
partir du 26 octobre prochain. Finalement,
ce stage n’aura pas lieu. et pour cause, la
Ligue nationale de football a refusée de reporter le match face au MCA pour aprés la
finale aller. Etant donné que cette rencontre a été maintenue pour le 21 octobre, il
sera impossible au MOB de partir en Tunisie pour y effectuer ce stage.

F

Sandjak voulait éloigner les
joueurs de la pression ambiante

Cette fois, en plus de la volonté des dirigeants de mettre les joueurs dans le bain
de ce match face au TP Mazembe, ils voulaient éviter que les joueurs subissent la
pression des supporters à la veille du
match. Ce n'est un secret pour personne
qu'à la veille d'un rendez-vous aussi important pour le MOB, les supporters affluents en grand nombre aux
entraînements pour encourager les joueurs
et les accoster à la fin de la séance pour
discuter avec eux et prendre des photos,
mais aussi les inciter à gagner. Ce qui met
souvent trop de pression sur les épaules
des joueurs dont certains en subissent le
poids le jour du match. Les Béjaouis voulaient donc éviter cette pression aux
joueurs, ce qui explique aussi le choix d’effectuer un stage en dehors du pays. Avec
cette annulation, les Béjaouis devront y
faire avec cette pression.

On parle d’une prime de 15
millions

Suite à cette belle victoire arrachée face au
CRB avant-hier, la direction béjaouie compte
bien récompenser ses joueurs en leur accordant une belle prime. Selon notre source une
somme de quinze millions sera octroyée aux
joueurs dans les tout prochains jours afin de
les motiver pour réaliser un bon résultat ce
samedi en championnat à l’occasion du
match derby contre la JSK. Si tout va comme
prévu, les joueurs toucheront cette prime
avant le déplacement à Tizi-Ouzou.

Deux jours de repos pour les
joueurs

Après la victoire de vendredi dernier face
au CRB, l’entraîneur béjaoui a octroyé deux
journées de repos pour ses poulains afin de
les récompenser et leur permettre de récupérer aussi. À l’issue de cette rencontre, le
coach a libéré directement ses poulains qui
vont passer plus de 48h chez eux. Les camarades de Lakhdari reprendront donc, demain
soir, le chemin des entraînements au stade de
l’Unité-Maghrébine. Les hommes de Sandjak
reprendront du service ce soir le moral au
beau fixe après leur dernière victoire ce qui
leur permettra d’ailleurs de préparer le prochain match dans de bonnes conditions.

Cinq joueurs convoqués en
EN militaire

Cinq joueurs manqueront la préparation
de leur équipe cette semaine en prévision du
match derby prévu ce week-end face à la JSK
à Tizi-Ouzou. Il s’agit de Yaya, Rahal, Khadir,
Belkacemi et Rahmani. En effet, les joueurs
en question viennent juste d’être appelés en
équipe nationale militaire et devront rejoindre aujourd’hui la caserne de Ben Aknoun
pour un regroupement de trois jours. Ils seront en principe de retour à Béjaia ce jeudi
avant de faire le voyage à Tizi-Ouzou pour
affronter la JSK.

S.A.

16

NAHD

LIGUE

Bouzidi dévoile la liste
N° 3511
Lundi
10 octobre
2016

noire préliminaire

Elle contient six éléments

comportement de certains éléments. Il a constaté que certains
joueurs ne peuvent plus apporter
un plus à l’équipe. Il paraît que la
conduite de quelques éléments depuis l’entame de la préparation d’intersaison a déçu le staff qui veut
mettre les points sur les i avant la
trêve hivernale. À ce propos, l’on
apprend qu’une réunion est prévue
incessamment entre l’entraîneur
Youcef Bouzidi et le président Bachir Ould Zemerli. L’ordre du jour
de ladite réunion est d’évaluer le
rendement de chaque joueur avant
d’émettre un jugement final.
Comme annoncé lors de l’une de
nos précédentes éditions, une première liste noire est prête, depuis
une semaine. Par ailleurs, Bouzidi
prévoit une deuxième liste où il faut
s’attendre à une ou deux surprises.

omme annoncé lors de
l’une de nos précédentes
éditions et confirmé par
l’entraîneur Youcef Bouzidi à l’issue de la rencontre amicale
face à Zeralda, jeudi dernier, une
liste noire préliminaire est déjà
conçue. La liste des joueurs libérés
lors du prochain mercato hivernal
contient six éléments et sera appelée à s’allonger selon le rendement
de certains. Cette première liste a
été divulguée par l’entraîneur Youcef Bouzidi et remise au président
Bachir Ould Zemerli. Ce dernier,
qui se trouve à l’étranger, devrait y
apposer sa griffe pour valider les
choix de son entraîneur. Selon des
indiscrétions, la liste a été établie en
étroite collaboration entre Ould Zemerli et Bouzidi.

C

L’état du terrain
d’Imam-Lyès effraye le Nasria bon

Le Nasria, qui mise sur un
inrésultat pour préserver son
dist,
men
lace
dép
en
vincibilité
ce
putera un match qui s’annon difficile face à l’OM, jeudi proe
chain. Avant cela, l’équip
craint beaucoup l’état du terde
rain du stade Imam-Lyès
enréh
app
s
eur
jou
Les
.
Médéa
dent l’état de la pelouse qui sera
ler
certainement difficile à fou
ré.
ério
dét
t
s’es
on
gaz
le
e
squ
pui
bien
t
rrai
pou
ain
terr
ce
En plus,
des
faire des victimes à cause
fosses qui s’éparpillent un peu
ent
partout. On craint évidemm
les blessures.

retire
L’UCCporse
ters du NAHD conti-

Les sup
s.
nuent à déserter les gradinle
t
Après les Ultras de Boys, c’es
ital
tour des Ultras Crazy Cap t,
effe
En
es.
stad
des
rer
reti
de se
s se
ce groupe a décidé de ne plu
déplacer pour prêter main-forte
du
à son équipe en raison
mme
Les
s.
yen
mo
de
manque
ulbres du groupe n’ont pas div n
gué les motifs de leur décisio
mais tout porte à croire que cela
fia un rapport direct avec les
ornances. Dommage mais dés
au
mais, il n’y aura plus de tifo
20-Août…

Youcef M.

Deux polyvalents et deux
attaquants libérés

La liste des joueurs libérés touchera précisément deux compartiments. Selon notre source, Ceux de
la défense et de l’attaque sont les
premiers concernés par cette purge.
Ainsi, le milieu sera épargné
puisque l’entraîneur Youcef Bouzidi
compte garder ses milieux récupérateurs. Selon la même source, deux
joueurs polyvalents et deux attaquants figurent sur la liste noire et
seront officiellement sacrifiés lors
du prochain mercato hivernal.
Donc, ils n’auront rien à prouver à
leur coach puisque la sentence est
déjà tombée en coulisses et Bachir
Ould Zemerli a donné son feu vert.

Y aura-t-il des surprises dans
la liste noire ?

La prestation de certains joueurs
lors des deux derniers matchs tests
n’a pas été encore digérée par l’entraîneur du NAHD et semble être la
goutte qui fait déborder le vase. En
effet, ces éléments n’ont non seulement pas réussi à convaincre leur
coach, mais leur rendement et leur
comportement n’ont pas été à la
hauteur. Youcef Bouzidi était très
déçu à l’issue de ces joutes amicales
face au CREA et à Zeralda et n’a pas
caché sa colère et surtout son désarroi. Il était même dans tous ses
états lors de la reprise des entraînements et, en présence de certains
dirigeants, n’a pas hésité à lessiver
son groupe. Il semble que le coach
nahdiste ne soit plus convaincu du

Deux joueurs seront prêtés

La première liste des joueurs qui
ne feront plus partie de l’effectif
husseindéen lors de la seconde
manche du championnat pourrait
s’élargir dès le mois prochain. À cet
effet, l’on apprend que la direction
songe à prêter un ou deux joueurs
afin de pouvoir recruter deux autres
lors du prochain mercato hivernal.
Selon une source bien informée, les
deux éléments concernés sont un
défenseur et un attaquant. Seulement, il ne s’agira pas de libération
mais de prêt. Les deux éléments auront l’occasion d’évoluer dans un
autre club qui leur permettra d’avoir
des matchs dans les jambes. Jusqu’à
présent, le staff technique hésite encore entre les deux joueurs.
Youcef M.

Ouhadda : «On doit absolument
résister à Médéa»

D’abord, où en êtes-vous avec votre
blessure ?
Dieu merci, je me sens beaucoup
mieux. Je ne ressens plus de douleurs
et c’est le plus important. Les soins
que j’ai subis quotidiennement m’ont
soulagé et ont accéléré ma guérison.
Vous savez, ma blessure est venue au
très mauvais moment mais dorénavant, ce n’est qu’un mauvais souvenir.
Vous ne craignez pas que cette blessure vous joue un mauvais tour ?
Il est vrai que cette blessure est venue
en début de championnat et m’a énormément affecté, mais je pense que je
ne serai pas contraint de suivre un
programme spécifique. Je m’entraîne
régulièrement avec le groupe et je me
sens d’aplomb. Heureusement que j’ai
effectué une bonne préparation. J’ai
raté un ou deux matchs mais j’espère
que je serai présent lors du prochain
match contre Médéa. Je peux dire que
je serai bon pour le service dès ce
week-end même si le dernier mot revient au staff technique, seul habilité
à faire les choix. À présent, je dois me
concentrer sur mes entraînements et
mon équipe. Je dois travailler dur et
sans relâche et faire des sacrifices
pour retrouver ma forme optimale.
J’ai hâte de retrouver la compétition
et la chaleur des terrains me manque.
Comment voyez-vous la suite du
championnat ?

Sereinement, car nous sommes dans
une bonne posture. L’équipe avance
au fil des rencontres et nous sommes
bien partis pour réussir une saison
honorable et meilleure que celle qui
est passée. Mais rien n’est acquis,
nous ne sommes qu’au début du
championnat est le plus dur reste
à faire. On doit surtout continuer
à travailler et cravacher pour espérer quelque chose.
Avez-vous les moyens d’atteindre cet objectif ?
Avec la bonne préparation
que nous effectuons et le
bon moral du groupe, tout
reste jouable et possible.
J’estime que nous
sommes capables de
mener le NAHD à bon
port et relever ainsi le défi
sans trop de pression.
Comme je l’ai dit, il y n’a que le travail qui paye.
Comment voyez-vous le prochain
déplacement à Médéa ?
On doit bien négocier ce périlleux déplacement. On ne doit pas chercher la
manière mais seul le résultat final
compte. Il faut impérativement arracher un bon résultat sans nous soucier de la façon. En somme, on doit
absolument résister à Médéa.
Entretien réalisé par Youcef M.

1

OM

Slimani :
«L'équipe
s'améliore
de match
en match»

ccosté à la fin du match
de préparation face à
l'USMH, Sid-Ahmed Slimani s'est dit très satisfait du
rendement de son équipe durant
son match et de sa progression.
«Nous avons livré un bon match.
Les joueurs ont été attentifs aux
consignes et ont prouvé que leur
niveau s'améliore au fil des semaines. Il est vrai qu'il reste encore quelques insuffisances à
perfectionner, mais dans l'ensemble, je pense qu'on sera fin prêts
pour le match du NAHD.»

A

«La rencontre face au
NAHD est juste importante»

L'OM, qui a calé au démarrage,
tente de se rattraper au plus vite.
Sid-Ahmed Slimani travaille depuis des semaines pour améliorer le niveau de son équipe, pas
encore au diapason des équipes
de l'élite et pour ce faire, il insiste beaucoup sur le volet psychologique, car conscient qu'une
série de bons résultats boostera
le moral des troupes. «Il est vrai
que nous n'avons pas réalisé le
début de saison que nous souhaitions, mais on n'en est qu'au tout
début. Il ne fait pas s'inquiéter
aussi car cela risque de plomber
le moral des joueurs. Il n'y pas
que du moins bon de notre début
de saison. Le fait de voir l'équipe
progresser de match en match me
donne des raisons d'y croire.
Nous allons essayer de mettre à
profit l'avantage de jouer chez
nous face au NAHD, pour remporter une victoire qui sera très
importante pour le reste du parcours.»
«L'équipe-type est en
tête»

Sid-Ahmed Slimani a au moins
les idées fixes, concernant son
onze-type. «Le match contre
l'USMH m'a permis de faire
tourner mon effectif et de tester
plusieurs joueurs à différents
postes. Après le travail intense effectué tout au long de la semaine,
je peux vous dire que nous
sommes prêts à accueillir le
NAHD. J'ai mon équipe-type en
tête et nous allons tâcher de bien
travailler durant cette semaine
pour peaufiner nos automatismes», a t-il dit. Un discours
somme toute rassurant qui devrait donner aux supporters de
l'OM des raisons d'y croire encore.
Sofiane M.

1 ESS

Nadji fait durer
le suspense
LIGUE

N° 3511
Lundi
10 octobre
2016

Alors que Tam Beng est forfait face au RCR

ontrairement à ce qui a
été prévu, le centreavant de l’Entente de
Sétif Rachid Nadji n’a
pas pu passer les examens de contrôle médical au niveau
de la capitale avant-hier samedi, lui
qui voulait profiter de son repos
forcé accordé par le staff médical.
Un report qui n’est pas venu au bon
moment, sachant que son équipe a
besoin de lui lors de la prochaine
rencontre de championnat face au
RCR, surtout que son compère le
Camerounais Tam Beng est sûr de
ne pas prendre part à ladite rencontre à cause d’une déchirure contractée face au MCA. Il faut savoir aussi
que l’ex-Usmiste n’est pas encore
édifié sur la nature de son état de
santé, et ne sait pas encore s’il
pourra prendre part au match de la
septième journée face au Rapid, lui

C

qui a reporté sa visite médical à aujourd’hui, après avoir trouvé les
portes du centre médical à Alger
fermées, week-end oblige.
Il passera des examens
à Sétif
Pour pouvoir se remettre sur pied
avant le RCR, Nadji ne compte pas
rester les bras croisés. Ainsi, on
vient d’apprendre que le joueur de
Sétif devrait se contenter de passer
des examens médicaux aujourd’hui
dans une clinique privée à Ain
Fouara, pour savoir une fois pour
toutes s’il sera apte à prendre part
au match de la septième journée de
championnat.
Le staff technique sera
rassuré aujourd’hui
De leur côté, les membres du staff
technique à leur tête le coach Amrani attendent avec impatience l’issue des examens médicaux que

17

Reprise
des entrainements
hier à 17h
Après avoir bénéficié d’une
journée de repos suite à la
rencontre amicale face aux
espoirs de l’ESS, le technicien
Abdelkader Amrani a donné
rendez-vous à ses capés hier
à partir de 17h sur la pelouse
du stade du 8 -Mai-45 pour
la reprise des entrainements,
où il sera question d’entamer
les préparatifs de la prochaine confrontation en
championnat face au RCR.
Biquotidien
aujourd’hui
Avant de prendre la route
vers l’Ouest du pays, où l’attend de pied ferme la formation du Rapid de Relizane
pour en découdre en championnat, le coach Abdelkader
Amrani a programmé deux
séances d’entrainement pour
aujourd’hui, la première aura
lieu dans la matinée, alors
que la seconde se déroulera
en fin de journée.

devrait subir le centre-avant Rachid
Nadji aujourd’hui à Sétif. Ceux-ci
qui ont mis la pression sur les membres du staff médical pour accélérer
les soins ces derniers jours seront
édifiés une fois pour toutes sur le cas
Nadji pour une éventuelle composition avec le joueur face au Rapid.
Le Camerounais subira aussi
les contrôles
L’autre joueur qui est sûr de ne pas y
être face au RCR est le Camerounais
Tam Beng pour une déchirure
contractée face au Mouloudia d’Alger. Le joueur aura le temps pour récupérer contrairement à Nadji,
toutefois le Camerounais sait à
l’avance qu’il ne sera pas de la partie
mais doit connaître en même temps
la vraie durée de sa convalescence
une fois les examens médicaux effectués à Sétif.
A. F.

Une seule
séance pour mardi
et mercredi
Toujours concernant le programme d’entrainement de
cette semaine, il est utile de
rappeler que les Ait Ouamar
et autres vont s’entrainer une
seule fois ce mardi aprèsmidi, contrairement à la
veille. Quant à mercredi, les
joueurs enchaineront avec
une seule séance aussi, mais
cette fois elle sera programmée durant la matinée, avant
de prendre la route vers
Chlef où la délégation ententiste passera la nuit.

Tam Bang : «Je serai fixé ce lundi»

our en savoir plus sur
son état de santé, nous
avons pris attache avec le
joueur camerounais de
l’Entente de Sétif Tam
Bang, celui-ci dira d’entrée : «Ces
derniers temps, j’ai multiplié les
séances de soins afin de revenir au
plus vite à la compétition. En plus, je
vais passer des examens médicaux ce
lundi pour connaître l’évolution de
mon état de santé et savoir si je peux
retourner aux travail ou poursuivre
les soins.»
«Je me suis très vite adapté
au groupe»
Par la suite, le milieu de terrain de
l’Entente a évoqué ses débuts avec la
formation d’Ain Fouara avec laquelle

P

il se sent bien : «Je me suis vite adapté
au groupe. La preuve, je joue régulièrement en championnat. En plus, on a un
groupe solide et la relation entre les
joueurs est très bonne, sans parler des
joueurs qui sont capables d’évoluer en
EN, ce qui reste bénéfique pour le club.»
«On a effectué un bon début
de championnat, notre objectif est de récolter le maximum de points»
Ensuite, il évoque les résultats de
son club depuis l’entame de l’actuel
exercice : «Notre entame de championnat est plus qu’acceptable, car on
a bien commencé avec des victoires,
jusqu’au nul face à la JSK et ensuite la
défaite face à l’USMBA qui nous a
assommés, sinon ce n’était pas mau-

vais. Pour le reste, on va tenter de récolter le maximum de points que ce
soit chez nous ou ailleurs.»
«Ce sera difficile
contre Relizane»
Le joueur conclut son intervention
par le prochain match contre les Relizanais : «Face au RCR, ce sera très
difficile mais il faut redoubler d’effort
pour assurer les trois points. Quant à
moi, je dois attendre l’issue des examens que je suis appelé à passer ce
lundi et qui détermineront si je peux
ou non y prendre part, sinon je serai
aux côtés de mes coéquipiers pour les
encourager à gagner cette empoignade.»
A.F.

La concurrence L
bat son plein
DRBT

Cela s’est passé lors du match application

L’entraîneur du DRBT, Liamine Bougherara, a programmé, avant-hier, à la
fin de la séance d’entraînement, un
match d’application caractérisé par de
l’agressivité à la limite de la correction.
Les joueurs se sont donnés à fond, car
ils disputaient tout simplement leur
place, chacun voulant prouver à Bougherara qu’il est le meilleur à son
poste. Avec les derniers faux pas à
Tadjenanet, les remplaçants espèrent
convaincre Bougherara pour jouer
face à l’USMH. Certains éléments, qui
se voyaient indétrônables, même s’ils
jouissent toujours de la confiance de
leur entraîneur, se sentent à présent
menacés dans leur poste. En effet, les
remplaçants veulent bousculer la hiérarchie. C’est ainsi qu’on a assisté à une
partie très disputée sous l’œil vigilant
de Liamine Bougherara.

Bougherara : «Les joueurs
se sont bien battus»
Le premier responsable de la barre
technique nous a fait savoir, après le
match d’application, qu’il a assisté à
une concurrence féroce entre les
joueurs, affirmant que son discours a
porté ses fruits. La preuve les remplaçants ont donné satisfaction, eux qui
espèrent faire partie de la rencontre
face à l’USMH : «Le match d’application a été très disputé, ce qui m’a énormément plu. Les joueurs ont bien saisi
mon message.»
«On a essayé plusieurs
schémas tactiques»
L’ex-international a affirmé aussi qui a
testé plusieurs schémas tactiques, afin
d’être prêts à 100% pour le match de ce
samedi face à l’USMH. Il a ajouté aussi
qu’il a une idée sur son prochain ad-

versaire pour trouver les solutions :
«On a essayé plusieurs schémas tactiques durant le match d’application,
pour choisir les meilleurs face à
l’USMH.»

Bouabdellah
La reprise
aujourd’hui

L’entraîneur Liamine Bougherara
a fixé la date de la reprise pour aujourd’hui, suite au match d’application disputé avant-hier. Les joueurs
reprendront donc travail cet après-midi
au stade Lahoui-Ismail. Au menu, du
biquotidien qui laissera place à une
seule séance jusqu’à la veille du
match. Faut-il préciser que
l’équipe se déplacera vendredi matin à Alger
par route.

CAB

Jeudi, entrainement
à Boumezrag
Contrairement à toute la semaine où ils travaillé à Sétif,
les coéquipiers de Haddouche s’entraineront jeudi
vers 16h sur la pelouse du
stade Boumezrag de Chlef
pour apporter les dernières
retouches avant de rallier Relizane le lendemain. Il faut
rappeler que la délégation
passera la nuit de jeudi à vendredi à l’hôtel Haddef de
Chlef.

200 places pour les Hamraoua,
pas une de plus !

e CA Batna, en communication récemment avec
son homologue du MCO
pour une histoire de
transport, en a profité
pour évoquer la question des tickets.
Le club chaoui a réservé, en effet, à
son hôte un quota de 200 billets.
Comme le stade du 1er-Novembre
est assez exigu, la direction du CAB
a fait savoir qu'il lui a été impossible
d'octroyer un plus grand nombre de
places au MCO.

Le bus du club
au service
du MCO
Le CA Batna incarne parfaitement
l'hospitalité des gens des Aurès en
jouant les bons hôtes avec le MCO.
Le club chaoui a accédé à la demande
du MCO en mettant à sa disposition
le bus du club avec chauffeur, naturellement. Ce dernier devra récupérer la
délégation oranaise, jeudi, de l'aéroport Mustapha-Benboulaid de Batna
et la déposer à son hôtel.

Mazouzi bientôt de retour

Rafik Mazouzi va beaucoup mieux.
Le gardien de but nous a assuré lors
d'un entretien téléphonique qu'il
s'est remis de sa blessure contractée
il y a une dizaine de jours et s'apprête à reprendre les entraînements.
«On peut dire que je suis sur la voie
de guérison. Les sensations sont
bonnes. Je pense pouvoir reprendre
très prochainement», nous a-t-il assuré.
«Je serai d'attaque
pour le NAHD»
Rafik Mazouzi s'est dit déçu de son

début de saison : «Je ne m'attendais
pas à vivre un début de saison aussi
difficile. J'ai quand même raté la moitié des matches jusqu'ici. Mais, c'est le
destin et je n'y peux rien. L'essentiel
c’est que je commence à entrevoir le
bout du tunnel. Je serai d'attaque
pour le NAHD.» Son retour devrait
en tous les cas ravir le staff technique qui disposera là d'un atout de
taille en prévision des prochains
matches.
A. S.

18

N° 3511
Lundi
10 octobre
2016

MCO

LIGUE

Les Hamraoua affûtent leurs armes

pour autant parler d’objectifs afin
d’évacuer le maximum de pression
des épaules de ses éléments.

Un résultat à Batna
pour rester sur
le podium

C’

est dans la
tranquillité la
plus absolue
que les Hamraoua ont repris le chemin des entraînements hier
après-midi au stade Ahmed-Zabana.
Les Rouge et Blanc du Mouloudia
connaissent des journées paisibles
grâce, essentiellement, aux bons ré-

sultats réalisés en championnat depuis le début de la saison. Un calme
plat règne actuellement au sein de
l’équipe, ce qui permet à l’entraîneur
Omar Belatoui et ses assistants de travailler en paix. Il faut dire aussi que
les résultats positifs réalisés par les
Rouge et Blanc en ce début de saison
offrent plusieurs jokers à l’actuel staff
technique et aussi aux joueurs qui se

préparent dans la sérénité la plus absolue. Le MCO n’a pu réaliser un départ aussi performant depuis presque
deux décennies. Cela dit, le coach du
Mouloudia, Omar Belatoui, qui fait
partie de cette génération qui a dominé à un moment donné le football
algérien, ne veut pas en rester là. Il
veut continuer sur cette lancée et engranger le maximum de points sans

Benchaâ vers le Portugal ?
Sa situation reste encore obscure

Au repos forcé suite à son refus catégorique de signer une demande de licence au profit de son club
employeur en raison d’un conflit financier avec la direction du club, Benchaâ Zakaria, qui n’a pas donné
signe de vie depuis quelques semaines déjà où certaines personnes affirment qu’il est en Europe, aurait
établi par le biais d’un agent des contacts avec un club
portugais qui serait d’accord de le mettre à l’essai avec
l’éventualité de l’engager cet hiver. Le joueur aurait raconté en personne cette histoire à un de ses proches
mais sans trop donner de détails. En tous les cas, selon
les informations qui sont en notre possession, le
joueur devra se rendre incessamment

au Portugal pour être à l’essai avec ce club dont on
ignore encore le nom.

Il veut sa lettre de libération

Mais avant d’embarquer pour le Portugal, le joueur
est sommé toutefois de ramener sa lettre de libération
de la part des Hamraoua. Il est fort possible que le
joueur en personne ou son agent prennent contact
avec la direction du club afin de réclamer son bon de
sortie. En tous les cas, pour le moment aucun contact
n’a été établi avec la direction du club qui ne sait même
pas où se trouve le joueur en question.

Apparemment, ce déplacement à
Batna semble être l’occasion pour le
Mouloudia de revenir avec un résultat probant qui lui permettra de rester juste derrière l’USM Alger. Un
succès ou même un match nul permettra aux Hamraoua de préserver
leur place sur le podium. Ce sera
une autre belle performance pour les
Oranais avant d’accueillir le NA
Hussein Dey dans un match test en
ce mois d’octobre où les choses sérieuses vont réellement commencer.
La mission s’annonce difficile mais
loin d’être impossible pour cette
équipe du Mouloudia qui devra fouler la pelouse synthétique du stade
Seffouhi avec la ferme intention de
ne pas commettre les erreurs enregistrées contre le MC Alger il y a de
cela deux semaines où l’équipe est
revenue bredouille de la capitale à
cause de quelques erreurs de
concentration. Belatoui va certainement axer son travail sur le plan psychologique au cours de cette
semaine.
A. L.

Retour du chef
rité
de la sétrocu
is derniers jours

Absent lors des
, lui qui penà cause d’un malentendu
personne, le
de
n
tie
sait n’avoir le sou
f, devait reare
Ch
té,
uri
séc
la
de
chef
timents.
sen
urs
ille
me
de
venir hier à
au stade
lice
po
la
En effet, l’ex-chef de
ir un enavo
par
i
fin
a
na
aba
d-Z
Ahme
c le frère du
tretien téléphonique ave rassurer
le
à
u
président qui a ten
Convaincu par
concernant son boulot. données, le
a
lui
on
qu’
les garanties
idé de reprenchef de la sécurité a déc
dre du ser vice.

A. L.

USMBA
Un match d’application pour corriger les erreurs
A. L.

semaine dernière à cause d’une blessure qu’il a justifiée en présentant un
dossier médical. En effet, le staff médical a décidé de lui accorder du repos
mais le coach Cherif El Ouazzani le lui a
refusé en lui demandant de revenir
dans l’immédiat. Le joueur a raté le
match d’application mais devrait retrouver les entraînements aujourd’hui.

La formation de l’USM Bel-Abbès
a achevé la séance d’entraînement
de samedi dernier par un match
d’application entre les seniors et
les espoirs histoire de s’arrêter sur
le niveau de préparation de
l’équipe en prévision de la reprise
de la compétition officielle ce
week-end. Après cette rencontre,
l’entraîneur Cherif El Ouazzani a libéré ses joueurs pour deux jours
de repos avant de reprendre le travail aujourd’hui, lundi.

Lamali est prêt

Lamali s’est rétabli complètement de
la blessure qu’il a contractée puisqu’il
s’entraîne le plus normalement du
monde et a participé au match amical
programmé par l’entraîneur. Ce qui a
soulagé le coach Cherif El Ouazzani qui
pourra compter sur ses services.

Une journée de repos
hier

Toutefois, afin de reprendre
toutes leurs forces et être aptes à
reprendre le travail en prévision
de la suite du parcours, le staff
technique a accordé aux joueurs
une journée de repos après les efforts fournis afin d’espérer assurer
une meilleure préparation possible
pour le prochain match du championnat.

Bachiri est sorti sur blessure

Le défenseur Bachiri n’a pas pu terminer la rencontre
d’application avec ses camarades puisqu’il a été
contraint de quitter le terrain à cause d’une blessure et il
est soumis actuellement à des soins intensifs. Par ailleurs, le joueur Khali s’est montré apte à reprendre la
compétition officielle et affiche une bonne forme.

Benabderrahmane a passé des examens approfondis

Sur un autre volet, le joueur Benabderrahmane a effectué des examens approfondis pour s’arrêter sur le
degré de sa blessure, en faisant l’impasse sur la rencon-

tre d’application programmée par le staff technique où il
était présent en tenue de ville. Le joueur est en train de
subir des soins intensifs pour reprendre toutes ses
forces.

Le coach a accordé un temps de jeu à
Yeghni et Amiri

Par ailleurs, voulant avoir une idée sur leur aptitude
et leurs capacités à retrouver le chemin des terrains, le
coach de l’USMBA, Cherif El Ouazzani, a accordé un
temps de jeu à Yeghni et Amiri qui ont joué 45 minutes
chacun durant la rencontre.

Tabti a manqué la séance malgré les
mises en garde de l’entraîneur

Le joueur de l’USMBA ne s’est pas entraîné durant la

Bougelmouna a inscrit un
doublé

L’attaquant Bouguelmouna n’a pas
manqué la rencontre d’application programmée par le
staff technique pour chasser la guigne et retrouver le
chemin des filets en inscrivant un doublé. Ce qui l’a
beaucoup soulagé.

Meguehout et Ghezali ont raté le match
et les entraînements
Les deux joueurs de l’USMBA, Meguehout et Ghezali,
n’ont pas participé au match d’application face aux espoirs mais aussi aux séances d’entraînement effectuées
par leurs camarades durant la semaine. Meguehout est
occupé par des affaires personnelles tandis que Ghezali
s’est absenté pour protester contre la non-régularisation
de sa situation financière. Ce qui exige de la direction
d’intervenir pour régler le problème.

Tedj Eddine

1

On commence
à viser des joueurs

Le mercato ne
doit pas dévier
de
ses objectifs
Il semble bien que la direction du

Mouloudia commence à penser à ce
mercato hivernal. C’est une bonne
chose de préparer dès maintenant le
renfort de l’équipe surtout que l’entraîneur Omar Belatoui a clairement
annoncé son intention de recruter des
attaquants si jamais cette ligne offensive ne se révolte pas d’ici le mois de
décembre prochain. Mais le coach
avait bien dit que cette opération que
le club veut mener doit cibler des attaquants puisque ce secteur offensif
avec seulement six buts inscrits en six
matches s’annonce comme le maillon
faible du MCO. Il ne faut pas que
cette opération dévie de ses objectifs à
cause du forcing que veulent faire certains proches du club pour commencer à imposer des joueurs à tort et à
travers. Seuls le président du club
Ahmed Belhadj et l’entraîneur en chef
Omar Belatoui seront habilités à
mener cette opération de recrutement. Sinon, elle risque d’être vouée à
l’échec pour le Mouloudia.

L’attaque,
la priorité du coach

Omar Belatoui est un entraîneur
spontané dans ses déclarations et ne
revient que rarement sur ses décisions. Lors du dernier point de presse
animé en fin de match contre l’USM
El Harrach, le coach a affirmé vouloir
engager deux ou trois attaquants pour
renforcer ce compartiment qui n’a
jusqu’à présent pas montré des signes
d’amélioration mis à part peut-être le
fait que Souibaâa marqué son premier
but en championnat. Belatoui affirme
que le Mouloudia ne peut pas continuer sur ce rythme, c'est-à-dire avec
un nombre de joueurs aussi limité en
attaque jusqu’à la fin de la phase aller,
sachant que l’équipe ne veut pas seulement jouer à fond le championnat
mais misera d’une manière systématique sur la Coupe d’Algérie. Belatoui
a donc jugé que le secteur offensif est
la priorité du Mouloudia au mercato
hivernal.

RCR

A. L.

Bouakkaz :

«Objectif :
quitter la
dernière place»

Accosté par nos soins hier matin, le
driver du RCR, Mouaz Bouakkaz, a
bien voulu revenir sur le match face au
MOB et évoquer la prochaine
échéance devant l’ESS : «Il est vrai
que nous avons réalisé une précieuse
victoire face MOB, mais ce match nous
devons l’oublier rapidement pour nous
projeter sur l’avenir. Notre situation est
différente des autres clubs, car nous
sommes à 0 point après 6 journées de
championnat, à cause de la sanction
dont a écopé le club en début de saison. Mes joueurs doivent vite redescendre de leur nuage et se concentrer
sur le prochain rendez-vous face à
l’ESS. Notre objectif est de quitter la
dernière place.»

«Si on fait preuve de
la même ténacité face
au MOB et la JSS, on
pourra battre l’ESS»

Au sujet de la prochain rencontre
face à l’Entente de Sétif, il nous ajoutera : «J’ai assez d’information sur
notre adversaire, des renseignements
qui me permettront de mettre en place
un plan pour piéger l’ESS, mais cela ne
fonctionnera qu’à une seule condition :
que mes joueurs fassent preuve de la
même détermination que devant le
MOB et la JSS, dans le cas contraire,
nos efforts ne serviront à rien.»
I. S.

LIGUE

1 CSC

19

Le directoire veut
Madoui comme
entraîneur

elon les informations qui nous
sont parvenues de l’entourage
du CSC, on vient d’apprendre
que le directoire du club serait
plus intéressé par la venue du coach
Kheiredine Madoui pour prendre en
main l’équipe de Cirta par rapport
aux autres coaches annoncés çà et là
par les médias, bien que l’ex-Ententiste ne puisse pas être libre avant le
25 octobre. Par ailleurs, selon toujours nos sources, les dirigeants du
CSC, quant à eux, auraient un penchant pour le technicien tunisien
Reda Djeddi pour suppléer le coach
principal du club.

S

Réunion hier au siège du
club

Les trois membres du directoire,
Bensari, Hamiti et Dabba, se sont
réunis hier soir au siège du club pour
débattre de cette éventualité de renforcer la barre technique. C’est du

N° 3511
LUNDI
10 octobre
2016

moins ce que nous a révélé notre
source, et les trois hommes auraient
décidé d’en installer un adjoint pour
surtout organiser les entraînements,
et éviter une certaine débandade qui
caractérise les séances de travail du
club de Cirta.

Ils vont attendre Madoui

Notre source nous renseigne aussi
que les trois membres du directoire
ne seraient pas pressés de voir Kheiredine Madoui à la tête de leur club,
lui qui aurait affirmé à ces derniers
qu’il serait en Algérie après le 25 octobre Selon nos sources, les trois
hommes auraient contacté le technicien tunisien Reda Djeddi pour lui
signifier d’être présent à Constantine
dans les jours à venir, soit avant la
venue du meilleur entraîneur africain
de la saison 2014. Par ailleurs, l’un
des trois membres du directoire aurait pris attache avec le président

Boulahbib qui se trouve aux Emirats
arabes pour le mettre au courant des
décisions qui auraient été prises dans
ce sens et éviter une quelconque interprétation. Enfin, pour revenir au
technicien tunisien Djeddi, ce dernier n’avait pas répondu aux appels
des membres du directoire, lui qui
était occupé sur un plateau télévisé
pour analyser la rencontre éliminatoire pour le Mondial Russe, et devait
rappeler ses interlocuteurs lors de la
soirée d’hier.

Zaalani : «Nos sacrifices
n’ont pas été vains»

Longtemps sur le banc de
touche, le joueur du CSC,
Zaalani, est revenu dans le
onze du club. Le joueur affirme que son intérêt personnel passe au second plan,
estimant que le club est plus
important. Le joueur revient
sur la dernière victoire qui,
selon lui, remet le CSC sur
les rails, après avoir consentis beaucoup d’efforts et de
sacrifices.

Le CSC a renoué avec les victoires, ça
doit faire du bien non ?
Oui, beaucoup même, nous sommes
très heureux de ce retour, c’est vrai qu’on
a souffert de deux choses, mais le plus
important est que l’équipe revienne au
devant de la scène après une période de
disette.
C’était quand même difficile…
Ah oui, c’était une rencontre très difficile pour nous surtout qu’en face, il y
avait une équipe organisée et qui joue un
football moderne, l’USMBA revient en
force et nous ont créé des problèmes,
mais le plus important pour nous est
qu’on sorte victorieux en chassant la
guigne.

Une victoire qui vous remet
sur scelle…
C’est magnifique de
retrouver cette sensation de victoires
à nouveau, on a
fourni de gros
efforts pour
sortir de cette
position délicate
et Dieu merci,
on est parvenus à
atteindre notre objectif, celui de
rendre le sourire aux supporters.
Nos sacrifices n’ont pas été vains car
nos supporters sont sortis contents
malgré une prestation moyenne.
Sur le plan personnel, vous avez
souffert du banc, un commentaire ?
Je respecte les décisions du coach,
sinon ce n’est pas important que je joue
titulaire ou autre car c’est l’intérêt du
club qui prime et non pour ma personne
seulement, en plus, on veut faire sortir le
club de cette situation. Je suis d’accord
pour être sur le banc, et entre temps,
j’ai attendu ce moment pour jouer
avec impatience, et par la suite,
je dois remercier Dieu car je
suis titulaire aujourd’hui.

Hamza S.

Hichem Morsi : (Président d’Al Wahda FC)

«Nous sommes catégorique,
Madoui ne partira pas»

Selon le président
du club saoudien d’Al
Wihda, Hichem Morci,
le départ du technicien algérien, Kheïredine Madoui,
de la barre technique du club
n’est pas à l’ordre du jour, ce dernier ainsi
que l’ensemble des dirigeants ne veulent
rien savoir et n’a pas manqué de le faire
savoir sur les lignes du quotidien Erriadhya. Mieux, il croit dur comme fer à
celui qui a remis l’ESS sur la scène continentale. «Nous ne voulons pas du départ
du coach Madoui, bien que pour le moment les résultats ne suivent pas beaucoup, nous sommes convaincus qu’il
pourra redresser la situation à l’avenir», confie le président du club
saoudien qui devrait être au courant
du souhait des Constantinois de le
voir revenir en Algérie pour driver
leur club après le départ de Didier
Gomez.

mations qui font état du départ de l’ex-Sétifien n’ont aucun fondement, surtout que ce
dernier vient de serrer les vices à ses
joueurs : «Quand l’ex-coach de l’ESS avait
annoncé sa démission, il ne l’a pas fait officiellement car il voulait faire passer un message à ses joueurs, eux qui n’étaient pas à la
hauteur lors du dernier match, ceux-ci ont
perdu leur volonté sur le terrain, et cela ne
l’a pas plu comme face aux ténors du championnat, ce qui a fait que le classement
change.»

Selon toujours le président du
club saoudien, toutes les infor-

Samir K.

«Sa démission n’est
pas officielle»

Aucun salaire depuis 3 mois

Les joueurs ont recouru à la grève

Le CSC vit des moments difficiles. Passée la
mascarade Roger Lemerre avec toute la polémique qui s'en est découlée, le club constantinois est de nouveau en proie à des problèmes
internes. Une mini-crise, s'il en est, a éclaté ce
samedi après que les joueurs eurent décidé de
recourir à la grève pour revendiquer leurs salaires. En effet, la plupart d’entre eux, notamment les anciens, n'ont pas perçu le moindre
salaire depuis trois mois. A cela s'ajoutent des
primes impayées. Il faut dire que la crise financière ne se limite pas aux salaires impayés.
Les joueurs "locataires" n'ont pas aussi perçu
l'argent de la location, d'où leur montée au
créneau.

La crise est plus profonde

A la base, il n'a jamais été question de recourir à la grève. Les cadres avaient prévu

Samir B.

dans un premier temps d'en parler aux dirigeants et essayer de trouver ensemble un compromis qui arrange tout le monde. Sauf qu'une
fois dans le vestiaire, les joueurs ont été surpris
de ne trouver aucun responsable sur place.
L'on ne sait pas si c'est une fuite en avant, il
n'en demeure pas moins que cet état de fait a
poussé le groupe à radicaliser son action en
décidant de boycotter l'entraînement du jour.

Bensari vient en pompier

Alerté par la décision des joueurs de faire
grève, le président du conseil d'administration,
Charef Bensari, a accouru au stade pour dissuader les joueurs de faire grève tout en leur
"vendant" quelques bonnes promesses. A la
base, Bensari avait juré de ne plus remettre les
pieds au stade et qu'il ne s'occuperait dorénavant que d'affaires administratives, mais l'ab-

«Madoui est le meilleur
coach d’Afrique»

Par la suite, le boss d’Al Wihda FC a mis
en évidence les compétences du technicien
algérien sur le plan continental, et que son
départ n’est pas à l’ordre du jour en Arabie
Saoudite. «Quand on s’est liés avec le driver
Madoui, on savait que c’était le meilleur
coach africain, et son histoire est claire et
sans bavure, il a réussi à construire une
équipe complète, en terminant la saison
dans une position rassurante. Il a bravé
toutes les difficultés», confie Morci.

Benchérifa étonne par sa forme

Ayant été très fatigué ces derniers temps,
lCSC,l lesuite
à l’enchaînement des matchs avec le
latéral du club de Cirta, Walid Benché-

sence de Boulahbib a poussé ledit dirigeant à
prendre ses responsabilités. S'en suivra alors
un long échange entre les deux parties. Bensari a promis aux joueurs que leur sera versé
dans les tout prochains jours.

Les cadres inquiets
de l'avenir de l'équipe

Il faut dire que l'affaire des salaires n'a été
qu'un prétexte pour évoquer une bien épineuse affaire. La situation actuelle du CSC, le
méli-mélo qui prévaut en interne, inquiète au
plus haut point le groupe qui en a touché un
mot à Bensari. Les joueurs se sont dit déçus
que des règlements de compte entre dirigeants
plombent à ce point le début de saison de
l'équipe. C'est malheureux, en effet.

H.S.

rifa, a étonné plus d’une durant les séances d’hier
en retrouvant son niveau.

l

Bezzaz entame les soins

l Après avoir effectué des examens médicaux, le vétéran du CSC, Yacine Bezzaz,
vient d’entamer les séances de soins contrairement à ce qui a été prévu. Le joueur a étonné plus
d’un en entamant rapidement ses soins.

Si Mohamed sera présent
face au CRB

l Selon une source médicale constantil
noise, le gardien de but du CSC, Si Mohamed Cedric, sera présent lors de la prochaine
confrontation du club face au CRB en championnat. Ce dernier qui a fait l’impasse sur la rencontre amicale devant les espoirs est revenu aux
entraînements le plus normalement du monde,
ce qui a soulagé les techniciens du club.

USMB

20

N° 3511
Lundi
10 octobre
2016

LIGUE2

C'est l'attaque, docteur !
Un seul but inscrit lors des deux derniers matchs

L'

une des causes des
deux résultats nuls
concédés par l'USMB
est le manque d'efficacité de la ligne d'attaque. Certains pensent que cela est dû à
un manque de réussite, car ce ne sont pas
les occasions qui manquent. D'autres disent qu'un énorme travail reste à faire en
ce qui concerne la cohésion. Il est vrai que
certains joueurs n'ont pas connu le haut
niveau. Zerguine et Haddiouche, qui ont
été recrutés lors du mercato estival, n'arrivent pas à trouver leurs marques. C'est
le compartiment avant qui est l'objet de
tous les soucis de Hadj Mansour. Un meilleur rendement offensif pourrait permettre à l'équipe de monter en puissance.
C'est tout au moins ce que tout le monde
espère du côté de la ville des Roses.
S. B.

Retour gagnant
de Tsamda

nn Le défenseur de l'USMB,
Tsamda, est en forme et il l’a montré samedi passé. En plus de bien tenir son
rôle en défense, il a eu le mérite de
mener plusieurs rushs, ce qui a tôt fait
de rendre les choses plus faciles pour
son équipe. Il a considérablement gêné
les joueurs du MCS qui occupaient le
couloir droit.

Meziane,
des arrêts décisifs

nn Le moins que l’on puisse dire est
que samedi passé, Meziane a été décisif.
Ce qu’il avait à faire, il l’a bien fait,
comme ces deux parades sur des essais
des attaquants du MCS. Meziane a en
outre su redonner confiance à ses coéquipiers et il a montré beaucoup d’assurance, se révélant être le maître de sa
surface en dirigeant et en encourageant
de la voix ses défenseurs.

Après un jour de repos,

la reprise ce lundi

nn Aussitôt après la douche samedi
passé, Hadj Mansour a informé ses
joueurs qu’ils avaient un jour de repos
et que la reprise se ferait ce lundi. Les
joueurs de Blida ont profité de ce quartier libre pour se détendre. Ils en avaient
le plus grand besoin.

Chapeau bas pour les
supporters du MCS

nn Les membres de la délégation de
l'USMB et les supporters qui ont effectué le déplacement à Saïda, ont unanimement félicité l'accueil qui leur a été
réservé à Saïda. Les supporters de
l'USMB ont, dès qu'ils se sont installés
en tribune, eu droit à toutes sortes de
boissons et de gâteaux. Des présents offerts par leurs homologues du MCS. La
même attention a été portée par les dirigeants du club de la ville des Eaux à
l'égard des joueurs et des accompagnateurs blidéens. D'ailleurs, les supporters
et les dirigeants de l'USMB n'ont pas
manqué d'adresser leurs remerciements
aux Saïdis.

Le RCA pour le rachat

nn Ils n’ont pas fait la fête dans les
vestiaires, à la fin du match contre le
MC Saïda, les joueurs de l’USMB. Cela
leur aurait pourtant fait le plus grand
bien. En effet, même s’il a permis de
confirmer leur retour en force dernièrement, le point engrangé dans la ville
des Hauts-Plateaux ne leur a pas permis
de gagner des places au classement.
L’objectif maintenant est de bonifier cet
acquis en réalisant un résultat probant
lors de la prochaine journée face au
RCA.
S. B.

PAC

Naïdji, l’atout majeur
du coach face au GCM

L’attaquant du PAC, Zakaria Naïdji, sera sans
doute l’atout majeur de l’entraîneur, José Maria Noguès, qui compte énormément sur sa bonne forme
pour faire la différence face au GCM à Mascara,
vendredi, à l’occasion de la sixième journée du
championnat de Ligue 2 Mobilis. Le joueur affiche
une excellente forme en ce début de saison, comme
en témoignent les quatre buts inscrits contre le
CRBAF, le MCEE, l’USMB et le RCA qui le placent
en tête du classement des buteurs du championnat.
Quant à lui, en confiance, le natif de Bordj Bou-Arréridj veut confirmer lors des prochaines journées
son excellente forme et son statut de meilleur buteur du championnat.

El Mellali réintègre
le groupe aujourd’hui

Blessé au niveau de la cuisse lors des préparatifs
d’intersaisons, l’international U20, Farid El Mellali,
a terminé le programme de sa mise en forme. Le
joueur devra donc s’entraîner le plus normalement
du monde avec le reste de ses coéquipiers, il reste
tout de même peu de chance de le voir dans la liste
des dix-huit qui effectuera le déplacement à Mascara.

Hadj Mansour : «Mes joueurs ont bien
réagi, si ce n'est ce manque de réussite»

Le coach blidéen n’a pas
caché sa satisfaction après le
nul acquis auprès de la fantasque équipe de Saïda. Il ne
s’est pas empêché par ailleurs de tempérer les ardeurs des uns et des autres.
«Je ne vous cache pas que le
faux pas concédé lors du
dernier match nous a énormément perturbés. Le doute
s’est installé dans la tête des

joueurs. Malgré cela, ils ont
réagi d’une façon admirable.
Mes joueurs ont fait un
match sérieux et se sont
créé, tout comme notre adversaire d’ailleurs, de nombreuses occasions de scorer.
Il ne faut pas oublier que
nous avions en face de nous
un adversaire qui avait tout
à perdre et qui donc était
très volontaire. L’essentiel,

dans ce genre de matchs est
le résultat et sur ce plan, je
ne suis pas entièrement satisfait. Nous avons encore
une fois manqué de réussite.
Il est certain que notre rendement sera meilleur à
l'avenir. J’ai demandé à mes
joueurs de faire preuve de la
même volonté lors de la
prochaine journée.»

Abed : «En pleine

S. B.

confiance face au RCA»

À l'occasion du déplacement à Saïda, l'attaquant
de l’équipe de Blida,
Abed, a retrouvé sa place
dans l’équipe avec à la
clé une superbe prestation. Il considère que la
prochaine rencontre face
au RCA sera très compliquée à négocier. Abed ne
perd pas espoir de voir
sa formation conquérir
les trois points.

Vous avez réussi un nul
à Saïda. En êtes-vous satisfait ?
Pas entièrement, car nous
aurions voulu gagner ce
match. Nous avions affaire à
une solide formation qui a
joué avec toute son énergie.
Cela n’a pas du tout été facile.
Votre équipe a donc réalisé l’essentiel…
Les joueurs de Saïda
étaient très motivés car une
victoire leur aurait permis
de gagner des places au classement. Ce point du nul est
donc bon à prendre même
si, honnêtement, la victoire
était à notre portée au vu
des nettes occasions que
nous avons eues. Le plus important est que nous avons
mis fin à cette habitude de
perdre à l’extérieur.
On vous a vu dominer
cette équipe du MCS.
Sur quel plan Blida
était-elle supérieure ?
Très certainement sur le
plan tactique. Il y a eu un

schéma bien précis
qui a été choisi et
au vu du résultat, il
a été payant. Il nous
faut reconnaître
que le résultat du
match aurait pu
basculer en faveur
de notre adversaire.
Comment avezvous vécu cette
rencontre ?
Sur les nerfs, car
nous ne sommes
pas arrivés à marquer ce but qui aurait débloqué la
situation.
C’est
toute l’équipe qui
s’est bien battue et
mes coéquipiers
ont été héroïques.
C’est comme cela
que nous devons
jouer les tout derniers matchs et
aussi en nous serrant les coudes.
Vous aurez à
confirmer lors
du prochain
match, n’est-ce
pas ?
Il est certain que pour le
prochain match, le terrain
sera le révélateur. De notre
côté, nous estimons avoir
nos chances. On aura des
opportunités, ce sera à nous
de les saisir.
Il vous faut d’abord faire
échec aux attaquants du
RCA. En avez-vous les
moyens ?

C’est certain, nous avons
les joueurs qu’il faut pour
défendre et empêcher les redoutables attaquants du
RCA de sévir. Cela ne veut
pas dire que nous n’arriverons pas à imposer notre
jeu. Nul ne sait quelle tournure peut prendre un match
de football et c’est à nous de
faire face à toutes les situations.
Entretien réalisé par S. B.

Biquotidien au menu

Comme c’est le cas depuis le début de saison, les
protégés du technicien espagnol José Maria Noguès
seront soumis, aujourd’hui, au biquotidien. Selon
les informations en notre possession, la première
séance d’entraînement se déroulera au stade de
Hydra tandis que la deuxième est programmée au
centre de Tessala El Mardja.

JSMS

Rachid C.

Guermeche : «Content d’avoir

pris part au succès

face à Boufarik»

Ce sont là des propos du joueur Guermeche
Omar qui, selon la vox populi, a donné pleinement satisfaction dans le match de Boufarik,
lui qui a été sollicité pour jouer dans un poste
qui n’est pourtant pas le sien. Entretien.

On vous a vu jouer titulaire dans ce match face
à Boufarik avant de céder votre place à un de
vos coéquipiers. Votre sentiment ?
Cela fait bien longtemps que je n’ai pas joué la
compétition. J’estime avoir donné le meilleur de
moi-même, malgré que le poste de milieu récupérateur ne soit pas le mien, mais j’ai dû répondre aux
sollicitations de mon entraîneur pour tenir ce rôle.
Êtes-vous encore prêt à jouer dans ce poste ?
Si c’est dans l’intérêt de l’équipe je jouerai dans
n’importe quel poste que l’entraîneur jugera nécessaire de me confier. L’essentiel c’est de gagner les
matchs. Mais j’avoue que je serais plus à l’aise si je
devais jouer à ma véritable place qui est celle de meneur de jeu.
Êtes-vous satisfait de votre rendement au sein
de l’équipe ?
Je laisse le soin au staff technique et au public de
me juger. Je tiens à remercier mes camarades qui eux
aussi ont tenu à me féliciter en fin de match dans les
vestiaires.
Avouez que Boufarik a été un dur morceau
pour vous surtout en première mi-temps.
Quelles ont été les consignes que vous a prodiguées Benyelles à la pause citron ?
Il nous a demandé de ne pas jouer loin l’un de
l’autre. Il a exhorté les attaquants à travailler en
mouvement et faire preuve d’un peu d’intelligence à
l’approche des buts adverses.
Pensez-vous à présent que l’équipe a atteint son
rythme de croisière ?
Sur le plan physique je dirais oui, reste que sur le
plan tactique nous devons nous améliorer pour nos
objectifs, même si le championnat est encore assez
long.
Nombreux sont ceux qui ont exprimé le pressentiment que votre équipe sera sur le podium
à la fin de la saison.
Pourquoi pas, surtout que le club a tout pour réussir : un grand stade, un grand public, des dirigeants
qui font tout pour nous placer dans les meilleurs
conditions possibles. Je profite de cette occasion
pour souhaiter la bienvenue au nouveau wali et lui
demander de nous prêter attention.

Entretien réalisé par H.M.L

LIGUE2

N° 3511
Lundi 10

octobre

JSMB

2016

21

Les Béjaouis promettent
de faire mieux à l’avenir !
Ils ont enchaîné cinq matches sans défaite

A

uteurs d’un bon début de saison
avec trois victoires et deux
matches nuls, les Béjaouis viennent de confirmer ce qu’on attendait d’eux, en occupant la
première place avec 11 points conjointement
avec le Paradou AC. Un parcours positif qui
laisse espérer une bonne saison, surtout que les
dirigeants ont mis les moyens pour atteindre
l’objectif tracé qui demeure l’accession en Ligue
1 Mobilis. Ceux-ci ont d’ailleurs affiché leur satisfaction quant au parcours réalisé jusqu’à présent bien que les poulains du coach Khezzar
auraient pu faire mieux s’ils avaient bien négocié
les deux matches face aux nouveaux promus, à
savoir l’USB et le WAB. Soit quatre points perdus
en dépit de la belle prestation affichée par le
groupe. Néanmoins, en réussissant à maintenir
leur invincibilité de cinq matches sans la moindre défaite, les Vert et Rouge comptent faire
mieux à l’occasion des prochaines rencontres où
ils veulent assurer le plein, surtout à domicile,
histoire de ne pas se retrouver dans une situation difficile. Une chose est sûre, les joueurs
comme le staff technique sont conscients de ce
qui les attend et décidés à relever le défi pour
maintenir cette belle série le plus longtemps possible.

Bien négocier les matches
à l’extérieur

Les Béjaouis, qui n’auront pas droit à l’erreur à
domicile, doivent tout aussi bien négocier les
matches à l’extérieur, à commencer par celui de
ce week-end face à l’A Boussaâda dans le cadre
de la sixième journée du championnat de Ligue
2 Mobilis. Un match qui s’annonce important,
surtout que le moindre faux pas risque de coûter
cher aux gars de Yemma Gouraya, qui pour-

raient se retrouver hors du podium, surtout
lorsqu’on sait que le classement est très séré actuellement avec cette première place occupée
par la JSMB et le PAC suivis de la JSMS et des
autres formations. Ce qui impose aux Béjaouis
d’éviter de céder des points.

Ne pas céder d’autres points
à domicile

D’un autre côté, si les Béjaouis ont réussi à enchaîner cinq matches sans défaite avec 11 points
récoltés jusque-là, ils doivent se montrer à la
hauteur et éviter de céder d’autres points, surtout que les dirigeants exigent du coach Khezzar le plein à domicile et le maximum d’unités à
l’extérieur afin d’espérer terminer cette phase

La rencontre se jouera à huis clos

De nouveaux réglages s’imposent

Qu’ils aient réussi à enchaîner cinq matches sans la moindre défaite
n’empêche pas des réglages sur l’équipe qui, il faut le dire, n’arrive pas à
retrouver ses repères et convaincre depuis l’entame de la saison. Le premier responsable de la barre technique semble faire de son mieux pour
rendre son groupe encore plus performant pour réaliser les meilleurs résultats, et cela commencera dès ce périlleux déplacement à Boussaâda que
les coéquipiers de Latrèche ne veulent pas manquer. Le staff technique
doit trouver de nouveaux mécanismes pour espérer réaliser l’objectif tracé.

H. L.

aller sur une bonne note et aborder la seconde
manche du championnat avec un moral au beau
fixe.

Rester sur le podium le plus
longtemps possible

Étant donné que le classement est séré en haut
du tableau, la défaite est interdite pour les gars
de la Soummam ce week-end face à l’ABS, au
risque de s’éloigner du podium. Les poulains du
coach Khezzar doivent donc empocher le maximum de points pour se mettre à l’abri d’une
mauvaise surprise. Les dirigeants s’attendent
pour leur part à une bonne réaction de leurs
joueurs lors des prochaines journées.

Des joueurs risquent de sauter

Après cinq journées disputées en
championnat jusque-là, on constate
que le rendement de l’équipe de la
JSMB n’est pas encore rassurant
comme cela a été le cas lors de la dernière rencontre face à l’ASM Oran où
les Béjaouis se sont contenté de gérer
leur avance jusqu’à la dernière minute
de la partie. Ce qui a été constaté par
les nombreux présents au stade de
l’UMA où l’équipe a fait montre d’un
rendement juste moyen en particulier
certains joueurs offensifs. Les changements opérés par le coach Khezzar
n’ont pas donné grand-chose et désormais, certains éléments pourraient
sauter lors des prochaines rencontres,
surtout lorsqu’on sait que l’équipe est
appelée à disputer des matches difficiles à l’avenir.

H. L.

Certains jeunes méritent d’avoir leur chance

Renvoyés en catégorie espoirs depuis quelques jours par le coach
Khezzar, nous constatons que certains
jeunes qui ont été promus dans un
premier temps méritent amplement
leur chance dans l’équipe, surtout
qu’ils disposent de grandes qualités
comme c’est le cas pour Ghanem,
Ayad et les autres. D’ailleurs, le rendement du compartiment offensif est
loin d’être rassurant avec ces quatre
buts en cinq matches. Ce qui nécessite des changements et une meilleure
formule sur le plan offensif pour plus
d’efficacité lors des prochaines rencontres.

L’avenir de Saâdi en question

Il risque d’être lâché

Si les principaux responsables de
l’ASM Oran, à savoir le président du
CSA Merouane Baghor et le bailleur de
fond Mohamed Saâdoune, sans oublier
le PDG de la société Mohamed El

L

ors de la séance de reprise d’hier, le
coach de l’ASO a tenu à parler du
dernier match pour féliciter ses
joueurs et aussi les inciter à faire plus lors du
prochain match. Il leur a demandé d’oublier
ce dernier succès et penser au prochain rendez-vous face à Saïda qui sera tout aussi difficile, surtout qu’il s’agit du derby de l’Ouest.
Ainsi, ses poulains sont appelés à confirmer
la dernière victoire, ce qui les propulsera à
l’une des trois premières places du classement. Le premier responsable de la barre
technique cherche à exploiter l’ambiance qui
règne au sein du groupe et préparer la prochaine empoignade dans d’excellentes conditions. Il travaillera encore devant les buts
pour améliorer l’efficacité de son équipe car,
selon lui, et malgré ces trois buts marqués,
l’équipe a raté pas moins de cinq occasions
nettes.

Baouche : «Ça

Ahmed Feknous

Ce qui pourrait être un grand avantage pour les Béjaouis ce week-end.
En effet, la rencontre se jouera en l’absence du public en raison de la sanction infligée au club de l’ABS. De ce fait, et comme cela a été le cas face au
GC Mascara lors de la deuxième journée, le huis clos pourrait être un avantage et surtout une occasion d’aller chercher un deuxième succès à l’extérieur et consolider leur place sur le podium. Aussi les joueurs ne comptent
pas laisser filer cette chance inespérée de revenir avec les trois points et
maintenir leur invincibilité le plus longtemps possible.

C

ses troupes

Pour la première fois, le coach semble satisfait du onze qu’il a aligné et il n’a pas l’intention de faire des changements afin de lui
donner plus de temps de jeu et pour soigner
aussi les automatismes de ses joueurs. On
s’attend au même effectif face à Saïda mais Ifticen compte récupérer quelques absents qui
seront des jokers.

Appelés à faire un déplacement difficile ce week-end à Boussaâda pour
affronter l’ABS dans le cadre de la sixième journée du championnat de
Ligue 2 Mobilis, les Vert et Rouge de la JSMB ont entamé hier les préparatifs de cette rencontre avec une reprise des entraînements au stade de
l’UMA. Le coach El-Hadi Khezzar aura quatre jours pour assurer une bonne
préparation avant de se rendre à Boussaâda avec son équipe probablement
ce jeudi.

ette première défaite
de la saison risque,
apparemment, d’être
la goutte qui va faire déborder le vase. En effet, certains responsables du club
de l’ASM Oran n’ont pas apprécié cette
défaite qui vient au terme d’une série
déjà négative de quatre nuls de suite
dont deux concédés au stade HabibBouakeul. En tous les cas, l’avenir du
premier responsable de l’encadrement
technique est plus que jamais posé
par les proches collaborateurs au président de l’ASMO. Ces derniers pensent
qu’il n’est pas possible de continuer
avec de tels résultats qui risquent de
pousser l’équipe au fond du gouffre.

Ifticène mobilise

Pas de changement en vue

La préparation de l’ABS a débuté hier

ASMO

ASO

Morro, ont toujours soutenu leur entraîneur, ils risquent de changer d’avis
si jamais leur proche entourage se met
à leur mettre de la pression. Les dirigeants de l’ASMO risquent en effet de
céder aux exigences des personnes de
l’ombre, mais aussi à la pression des
supporters qui ont déjà montré leur
mécontentement envers les résultats
négatifs réalisés jusqu’à présent et
aussi les prestations peu convaincantes de l’équipe sur le rectangle
vert.

Skikda, le match de la
dernière chance !

Vu la pression qui commence considérablement à grimper, l’on peut dire
que ce match contre la JSM Skikda
prévu vendredi prochain au stade

H. L.

moment qu’il reste convaincu que
son équipe va devoir s’améliorer
d’une manière progressive.

Les noms de

Benchadli et
Habib-Bouakeul s’annone comme une
rencontre charnière pour le coach de
Henkouche cités
l’ASM Oran, Noureddine Saâdi. Une
Afin de mettre plus de pression sur
victoire permettra à l’équipe de
la direction du club, certains proches
souffler et installera une
commencent à véhiculer les
certaine sérénité au
noms des entraîneurs suscepFin de
sein de l’équipe. Le
tibles succéder à Nouredcas contraire, il est
mission pour Saadi, dine Saâdi. Ainsi, on parle
clair que des décide Djamel Benchadli qui
Henkouche désigné
sions vont tomLa direction de l'ASMO a fini par a la particularité de bien
ber et le staff
connaître la maison
mettre un terme aux fonctions de
technique
mais aussi de Mohal'entraineur en chef, Nordine Saadi,
risque de payer
suite à la défaite concédée vendredi med Henkouche, acau prix fort les
passé contre la JSM Béjaïa. On a tout tuellement sans club.
conséquences
de suite désigné Mohamed HenAli B.
d’un nouvel
kouche à sa place. Il devra entamer
échec. À noter
aujourd'hui sa mission à la tête
que l’entraîneur
de l'encadrement technique de
ne compte pas
l'équipe asémiste.
jeter l’éponge du

m’ouvre l’appétit !»
Quel commentaire faites-vous après
cette jolie victoire ?
On est tous heureux de gagner ce match
surtout après deux contreperformances. On
a travaillé durement pour gagner ce match
qui n’était pas facile, mais on était très
concentrés surtout devant les buts pour pouvoir faire la différence.
Est-ce que vous vous attendiez à gagner
avec ce score ?
Peu importe le score final, le plus important pour nous était de garder les trois points
pour renouer avec le succès et reprendre du
bon pied, mais vu nos efforts, on a bien mérité les trois points.
Vous vous en êtes bien sortis avec un
doublé, ça vous fait quoi ?
Je suis énormément heureux d’avoir pu débloquer mon compteur et avec deux buts qui
m’ont fait énormément plaisir. Cela me
donne encore plus de confiance pour les prochains matchs. C’est de bon augure.
Pensez-vous faire mieux que la saison
dernière ?
Marquer me stimule beaucoup, cela me
donne plus d’appétit. J’espère maintenir ce
rythme afin d’aider mon équipe à atteindre
son objectif.

Entretien réalisé par A. F.

ASO-MCS, vendredi
prochain

Selon la ligue nationale, le prochain
match de l’ASO se jouera vendredi prochain
à partir de 17h. Celui des U21 débutera à
13h. Cette programmation a été dictée par
la retransmission de la rencontrez en direct.

Messaoud de retour

La reprise des entraînements connaîtra le
retour de Mohamed Messaoud. Le capitaine de l’équipe a beaucoup de travail à
faire pour rattraper ses camarades qui s’apprêtent à jouer leur sixième match tandis
qu’il n’en a joué aucun.

Mebarki incertain

Le défenseur Mebarki, qui a contracté
une blessure la veille du math de Khroub,
est attendu aujourd’hui pour subir des soins
et passer de nouveaux examens afin de voir
s’il pourra reprendre le travail ou pas. Le
staff technique n’aura aucune autre doublure dans ce poste pour le prochain match,
surtout que l’autre défenseur, Mâamar Youcef, est toujours sous le coup de la suspension.

A. F.

8 6

2
3

1

9
5
6

5 4
8
6
9
8
7 8 3
4
8
9 2
4
1 2 8
2
8
7
1
7 3
2

Ce jour-là

1918 Occupation de Beyrouth par les Français.
1973 Guerre du Kippour, l'Égypte attaque Israël.
1981 Le président égyptien Anouar el-Sadate est
assassiné au cours d'une revue militaire.
1988 l'état de siège est décrété. A Alger, l'émeute
reprend. Les mairies d'El Biar et de Bachdjarah
flambent.
2001 Premier match de football entre la France
et l'Algérie.

Pourquoi
les frères siamois ?
Le-Saviez-Vous ?

Le terme ''
frères siamois''
provient
de
deux frères jumeaux fusionnés, Eng et
Chang Bunker.
Ces derniers
ont fait une
longue route
depuis le Siam,
leur terre d'origine,
(aujourd'hui
renommée la
Thailande),
pour arriver en
France, espérant ainsi subir
une intervention chirurgicale afin de les séparer. Mais au 19ème
siècle, cette opération s'avéra impossible.
Néanmoins, les deux frères, venus du Siam, donc,
eurent une telle renommée qu'on leur attribua le
surnom de ''frères siamois'' !

Commenceront
Entrées
en action

Hum

Qui a dit ?

Fignoler

Enigme

M
C
Q

Je peu donner des coups
à tout le monde. Je suis
souvent le bienvenue et il
ne se passe pas un seul
instant dans le monde
sans que quelqu'un
me voit. Qui suis-je ?

Charade

Gros tas

Pagaille

Préposition

Durillon

Harmonieuse

Mâle de
mortaise
Prise
d’eau

Diminué
Engin
hydraulique

Allongèrent

C’

Footest un
ball
eur

Parmi ces différents hommes
politiques, lequel participa à la rédaction de la Déclaration d'indépendance
des Etats-Unis d'Amérique ?
a- Abraham Lincoln
b- Benjamin Franklin
c- J. F. Kennedy

Totale

Aide de
magistrat
Vases de
chimiste

Dira
un à un

fléchés

Adjectif
relatif

Devinette
La chaussure
Enigme
Le soleil
De qui s’agit-il ?
Maradona
QCM
b- Benjamin Franklin
Charade
Médecin
Qui a dit ?
Mitterrand

Mots

Dévastés

Evaluer

Coléreux

Opérer

Fait du
mal

Grignoter
Partie
d’Abraham

Précis

Mont de
Thessalie
Grain
sphérique

Parasite
Fleuve
italien

Vase fine
Plus
musical

Texte des
apôtres
Petit
samadium

Petits
sièges

Ouvrier
du soussol

De bon
matin

Accepter

Vue de
l’intérieur
Pièces de
roumains

En quel
lieu ?
Ris avec
mépris

Parfum
du midi
Le moi
du psy

Vieux
bison
Suite
ordonnée

Manteau
arabe
Argent en
symbole

Représentant
Arbuste
de haie

Fête
hivernale

Relater

Grands
reptiles

Poseur de
blocus
Epuisaient

Cantine
militaire
Donna
du goût

Lieu de
corridas
S’introduisirent

Petit
singe

Déluré

Moi dit
par le titi

Longue
série
Paresseux

Mot
d’enfant
Homme
volant

Se servir
de
Coiffure
papale

Objets
hasard

sudoku

Accouche
Stimulerait

Complet

Vase
sacré
Exalté à
l’excès

Savoir Inu tile

Qu'est-ce
qui est plein le
jour et
vide la nuit ?

De qui s’agit-il ?

- Mon 1er est un mois de
l'année
«Seul l’équilibre des forces peut - Mon 2e est une
conduire à de bonnes relations préposition
- Mon 3e est au ciel
avec les pays de l’Est»
- Mon tout est un
Reagan
Thatcher
spécialiste de la santé
Gorbatchev
Mitterrand

AdminisCapitale
tra
de Béam Qui suit
la règle

Solution des jeux…

Devinette

Salutaires

La photo du jour

Un survivant du Titanic a
refusé que les médecins
lui amputent ses deux
jambes. 2 ans plus tard,
il a remporté l’US Open
de tennis !

ur…

l C'est Hamza qui fait des courses à la Supérette au coin de sa rue. Il se retrouve à
la caisse avec un grand baril de lessive. La
caissière qui le reconnaît veut avoir un petit
mot gentil et lui demande s’il a beaucoup de
linge à laver. Hamza répond :
- Oh non, c'est pour laver mon chien ! La
caissière rétorque :
- Mais tu ne devrais pas utiliser de la lessive comme ça pour laver ton chien ! Tu vas
le rendre malade et peut-être même qu'il en
mourra...
Mais Hamza ne s'en laisse pas compter. Il
paie sa boîte de lessive et s'en va. A peu
près une semaine plus tard, Hamza revient à
la supérette pour acheter des bonbons. La
caissière lui demande alors comment va son
chien. Hamza répond :
- Oh, il est mort ! La caissière essaie de
compatir mais ajoute quand même :
- Tu vois, tu n'aurais pas dû utiliser de la
lessive pour le linge. Il ne l'a pas supporté.
Et Hamza :
- Je ne pense pas que ce soit la lessive qui
l'ait tué... La caissière :
- Ah bon, et qu'est-ce que ça serait
d'après toi ? Hamza :
- Je pense que c'est le cycle de rinçage.

Détente
re
atu
aric
te c
cet
iez
ntif
Ide

Sudoku

22

N° 3511
Lundi
10 octobre
2016

Autre do
Epouse
d’Adam

Mot
d’embarras

Grand
panier
Touches
au cœur

Article
contracté

1
2
3
9
5
6
7
4
8

8
4
7
2
1
3
9
5
6

6
9
5
7
8
4
1
3
2

3
1
4
8
6
9
2
7
5

2
5
6
3
7
1
4
8
9

7
8
9
5
4
2
3
6
1

5
3
1
4
9
8
6
6
7

4
6
8
1
2
7
5
9
3

9
7
2
6
3
5
8
1
4

INTERNATIONAL
Angleterre

Coutinho
«C’est toujours
Brésil

un privilège de jouer
pour la Seleção»

Pressenti pour remplacer la star Neymar face au Venezuela, le milieu de terrain offensif de Liverpool,
Philippe Coutinho, espère pouvoir rééditer sa
bonne prestation lors du dernier match face à la
Bolivie, comme rapporté par Sambafoot : «Je
joue à gauche en club. Et si on me demande
d’y jouer, je répondrais présent. Jouer,
c’est toujours bon peu importe la place que vous
occupez. Avec mon
club c’est à gauche,
par
conséquent
c’est à ce poste où
j’ai le plus de repères. Mais je ne
sais pas si je vais
jouer. C’est l’entraîneur qui va
décider. Si j’ai la
possibilité de jouer
je donnerai le maximum. C’est toujours
un privilège de jouer
pour la Seleção.»

Malgré la victoire des Three Lions contre Malte (2-0) samedi pour les éliminatoires du Mondial 2018, le capitaine Wayne Rooney, aligné au milieu de terrain a été sifflé par le public en raison de sa mauvaise prestation.
Néanmoins, le joueur mancunien peut compter sur le soutien du sélectionneur par intérim Gareth Southgate selon des propos rapportés par
Eurosport : « Si on regarde son nombre de sélections (116, ndlr) et
son nombre de buts avec l'Angleterre (53, ndlr), je ne comprends
pas…Tous les débats se concentrent sur lui. Ses responsabilités sont
énormes. Les critiques sont parfois injustes. Il travaille et joue avec
fierté. Si on regarde les Terry, Lampard, Cole, en leurs temps ils
ont été beaucoup critiqués, (...) mais ils ont continué de prendre leurs responsabilités (...) et à jouer pour leur pays.»

Joe Hart

«Guardiola n'avait
pas une opinion
suffisamment
bonne de moi»

Poussé vers la sortie par Pep
Guardiola, le portier anglais Joé
Hart, prêté cette saison au Torino,
est revenu sur sa relation avec le
nouveau manager des Citizens dans
un entretien accordé à Sky Sports
relaté par Sports.fr : «Le football est
un jeu où les opinions sont importantes. Certaines personnes ont une
excellente opinion de moi, d'autres
pensent probablement que je suis
absolument inutile. Malheureusement pour moi, le gars
en charge de l'équipe à Manchester n'avait pas une opinion suffisamment bonne de moi et ne changera sans
doute pas d'avis. J'ai eu besoin de trouver quelqu'un
qui pensait que je pouvais aider son équipe.»

James Rodriguez
menacé de mort

Giggs
«Mes
ambitions ne collaient pas

Pologne
Enorme coup
dur pour Milik

Lors de la victoire de la Pologne contre le Danemark (3-2),
Arkadiusz Milik, l'attaquant polonais de Naples, s'est blessé au genou.
La Fédération polonaise annonce une
rupture des ligaments croisés. Une indisponibilité de quatre à six mois est annoncée par la presse italienne. A noter
que lors de cette rencontre, l’autre attaquant polonais Robert Lewandowski
a brillé en inscrivant un triplé lors de
la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du monde. Avec
ce triplé, le buteur bavarois en est
à 12 réalisations lors de ses dernières sept rencontres de
Annoncé proche de prendre les commandes de Swansea pour remplacer Franqualification (Euro et Moncesco Guidolin, l'ancienne star de Manchester United Ryan Giggs est revenu sur les raidial confondues).
sons qui l’ont poussé à décliner l’offre des Swans à ITV Sport relaté par L’Equipe : «Je

Divers

Argentine

injustes avec Rooney»

Colombie

son
avait déconseillé
Si le Real Madrid
Rodriguez de rees
Jam
n
rai
ter
milieu de
re du
bie blessé, la mè
joindre la Colom
Rubio a dénoncé
ar
Pil
n
rai
ter
milieu de
e son
naces de mort qu
n
sur Twitter les me
e appelé « Legió
up
gro
n
d’u
oit
fils reç
FBI. Un climat
le
r
pa

fic
Holk »,
ts
lle ces enlèvemen
tendu qui rappe
Amérique
en
s
tré
rpé
pe
rs
de joueu
ravisseurs exidu sud par des
L’ancien mon.
ço
ran
e
geant un
toujours
est
i
qu
ue
négasq
uche, avait
ga
t
lle
mo
au
blessé
ter Milan le
été transféré à l'In deux fors
Le
er.
rni
de
31 août
trouvé un termations avaient
ur l'indemnité
rain d'entente po
is l’ancien
ma
t,
fer
ns
de tra
a refusé de
rto
Po
FC
du
joueur
des Nerazr
eu
fav
en
er
s'engag
de s’imposer
ter
ten
t
an
fér
zurri, pré
ntraineur mel’e
de
e
typ
ze
on
dans le
e.
an
Zid
ine
ed
Zin
rengue

23

Southgate
Bauza
«Les critiques sont parfois
N° 3511
Lundi
10 octobre
2016

Dans une interview accordée à Sport
relayée
par
Le10Sport, le
nouveau sélectionneur
de
l’Argentine Edgardo
Bauza
est revenu sur
sa discussion
avec
Lionel
Messi pour le
convaincre de
revenir : «Premièrement, je
lui demandé s’il
voulait nous recevoir. Quand il
a accepté, je
savais qu’il n’y allait pas avoir de problème
car on allait parler de football. Je ne voulais
pas convaincre Messi, j’étais convaincu que
durant la discussion, il allait y avoir une possibilité. Il m’a reçu avec Mascherano à Barcelone et après la discussion, j’ai juste eu
besoin de dire “Garçons, vous êtes appelés
pour le prochain match“». A noter que la
star du Barça veut faire inclure une clause
particulière dans son contrat qui lui permettrait de quitter le club catalan à n'importe quel moment, afin de finir sa carrière
en Argentine au sein de son premier club
les Newell's Old Boys.

André Gomes

Portugal
«Je n'aime
pas comparer Messi et Ronaldo»

Le milieu de terrain portugais André Gomes, qui a la chance d’évoluer en club
avec Lionel Messi et en sélection avec Cristiano Ronaldo, refuse de comparer les
deux génies du football comme rapporté par Goal : «Ce sont les deux meilleurs
joueurs du monde et ce sont des footballeurs différents, je n'aime pas les comparer. Mais ce que j'aime, c'est me sentir privilégié, car je suis le seul joueur du
monde qui a la chance de jouer avec les deux.»

Del
Bosque
«Nous avons rencontré des

Espagne

succès et des déceptions»

Sélectionneur de l'Espagne pendant 8 années
entre 2008 et 2016, Vicente Del Bosque, s'est
exprimé sur son expérience à la tête de la
Roja, dans des propos relayés par le
quotidien Marca et repris par Goal :
«Nous avons toujours voulu choisi les
meilleurs, sans tenir compte de leur
lieu de naissance ou du club dont ils
venaient. Nous avons essayé de les
faire progresser avec de bons entraînements et nous avons rencontré des succès et des déceptions en
compétition.»

avec celles de Swansea»

Bale
«Nous avons

Jay-Jay
Okocha
«Le PSG existait avant Ibrahimovic»

Pays de Galles

voyageais de mon côté quand j'ai reçu un coup de fil de Swansea, et je les ai rencontrés
quelques fois. Mais à la fin, mes impressions étaient assez partagées, qu'il s'agisse du football pur
ou de la direction, j'ai senti que mes ambitions ne collaient pas avec celles du club donc je n'ai pas donné suite.»

progressé à pas
de géant»

Ancien joueur du PSG, l'ex-international nigérian, Jay-Jay Okocha, est convaincu que le club parisien
peut encore progresser malgré le départ de Zlatan Ibrahimovic, dans un entretien accordé au magazine
Surface relaté par L’Equipe : «Il faut juste qu'ils réfléchissent bien à la façon dont ils vont continuer à
faire avancer le projet sans sa présence, mais, de toutes les façons Ibra n'aurait pas pu jouer ici éternellement… Le Paris Saint-Germain existait avant qu'il n'arrive. Il a fait un boulot fantastique mais je
ne suis pas inquiet : les choses vont changer, et ce sera sans doute positif pour le club. Je vois bien Javier Pastore, Blaise Matuidi et Thiago Silva, devenir les nouveaux leaders de ce groupe.»

Guardiola «Cruyff m'a dit que
j'étais plus lent que sa grand-mère»

Présent dans le onze type de Johan Cruyff, véritable légende du football catalan et
néerlandais, Pep Guardiola a révélé que une anecdote amusante relayée par Marca et
Goal : «C'était contre Banyoles, une équipe de 3e division, en été. Il m'a dit à la pause :
'Tu étais plus lent que ma grand mère'. J'ai demandé si je pouvais jouer la seconde période. Il m'a juste dit : 'Non'… Plus tard, j'ai découvert que Cruyff était l'un des coachs les
plus protecteurs pour ses joueurs. Je ne comprenais pas à l'époque. Il était très exigeant.
C'était un maître. Il savait quand vous pousser et quand vous protéger.»

Le Pays de Galles a obtenu le match nul face à l'Autriche
(2-2) jeudi soir. La star du Real Madrid Gareth Bale, qui a effectué une longue touche qui a provoqué le but contre son
camp d'un défenseur autrichien, a avoué que les Gallois
sont en progression, comme rapportés par Sports.orange.fr
: «Nous savions que le match à Vienne allait être difficile. Au
cours des dernières années, nous avons progressé à pas de
géant. Il y a 3 ou 4 ans, nous aurions sûrement perdu cette
rencontre de quelques buts. Nous savons que nous n'avons
pas joué notre meilleur football contre l'Autriche. Mais nous
avons montré notre caractère, nous avons continué à nous
battre pour arracher ce résultat. Et parfois, ces points deviennent vitaux à la fin de la phase de poules.»

quotidienlebuteur@gmail.com

& Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

«Je ne voulais
pas convaincre
Messi, mais…»

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Ali Hamouche - Rédacteur en chef adjoint : Barkat Chamyl - Rédaction : Achour Aït Ali, Moumen Aït Kaci Ali,
Lamine Amimi, Sofiane Abdelli, Othmane Riyad Baba Ahmed, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Amine Lamri, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Riad
Ouenzar, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni.
Imprimerie : Centre : ENAP - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre
service publicité.
Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17
ou bien contactez l’ANEP :
1, avenue Pasteur - Alger
Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

24

INTERNATIONAL

Arda
Arda Turan
Turan le
le mal-aimé
mal-aimé !!

Ancelotti

N° 3511
Lundi
10 octobre
2016

ans le cadre des éliminatoires du Mondial
2018, la Turquie va affronter l'Islande sans
Arda Turan…Arrivé en juillet
2015 au FC Barcelone pour 34
millions d’euros après une saison
excellente avec l’Atlético Madrid,
Arda Turan n'avait pas pu porter
le maillot Blaugrana pendant les
six premiers mois en raison de
l'interdiction de recrutement du
Barça. Janvier 2016 et la sanction
Ancien entraineur du
levée, l’international turc avait pu
Real Madrid, le techniparticiper aux matchs. Cepencien italien Carlo Ancedant, le joueur s’est vu cantonné
lotti s’est montré très
élogieux au moment de
à un simple rôle de rouage dans
donner son avis sur le déla machine Luis Enrique. Le mifenseur central espagnol
lieu de terrain a alors vécu une
Sergio Ramos lors d’un
entretien accordé à Marca
demi-saison délicate avec seulerelaté par Le10Sport :
ment 9 titularisations en 18
«Ramos ? Il apporte son
matchs de Liga et deux petits
expérience, ses qualités,
une personnalité, des tibuts.
tres… Est-ce trop ? On
Un retour en grâce
ne peut rien ajouter
sur Sergio Ramos.
En ce début de saison, c’est
C’est un défenseur
un Arda Turan métamortrès complet. Il a
phosé qui s’est présenté à la
tout. Cannavaro
reprise de l’entraînement du
était fantastique dans le
FC Barcelone. Après avoir
marquage. Baresi, de par sa perretrouvé le sourire et son
sonnalité, était un vrai meneur
niveau, le joueur de 29
d’hommes. Mais Sergio Ramos
représente le défenseur
ans a brillé pendant
parfait. Il est beaucoup
les matchs de prépaplus complet et réunit
ration. L’ancien de Galatasatoutes les conditions
nécessaires pour
ray a également profité de l’absence
l’être».
de Neymar, qui disputait les Jeux
Olympiques avec le Brésil, et a pu
évoluer en tant qu’ailier aux
côtés de Luis Suarez et Lionel Messi. Depuis, le joueur à l’allure
d’un spartiate a inscrit 5 buts et délivré 4 passes décisives en 10 rencontres toutes compétitions confondues.
L’incompréhension
Auteur du but de l'égalisation
en Ligue des Champions la semaine dernière face à Mönchengladbach (2-1), Arda Turan n’a
toujours pas été convoqué par
l’équipe de Turquie. Absent lors
du dernier rassemblement, le
sélectionneur turc Fatih Terim a
une nouvelle fois décidé de se
passer des services du Barcelonais
pour les prochaines rencontres de
qualification pour le Mondial 2018,
contre l'Ukraine
(2-2) et l'Is-

Il a osé
dire ça……

joueur. En effet, Burak Yilmaz,
lui aussi écarté, aurait été le seul
joueur n’ayant pas reçu sa prime
pour la qualification à l’Euro.
Arda Turan aurait alors questionné son coach lors du dîner
avec l’équipe sur cette décision et
une altercation aurait éclaté. Depuis, la relation entre Fatih
Terim et le Barcelonais semble
être terminée.
Le Mondial, un rêve
Tant que Fatih Terim sera au
poste de sélectionneur, revoir
Arda Turan sous le maillot de la
Turquie risque d’être compliqué.
Cependant, selon la presse
turque, l’entraîneur ne ferait plus
l’unanimité au sein de la fédération. Si le milieu de terrain de 29
ans continue sur sa lancée, le
peuple turc pardonnera son capitaine dont la carrière n’est comparable à aucun autre joueur des
rouges et blancs. Son rêve de
participer à une Coupe du
monde avec son pays n’est pas
terminé.
IN.Goal.com

D

La fo
lle

«Sergio Ramos
représente le
défenseur parfait»

eur du jo
m
ur
ru

a a refusé
50ME pour moi»

lande. Malgré son retour en forme, le milieu
de terrain paierait ses performances décevantes à l'Euro 2016. Après sa triste prestation
face à la Croatie (1-0), Arda Turan n’avait pas
été à la hauteur ni de son numéro 10 de leader
ni de son brassard de capitaine contre l’Espagne (3-0) et avait même été conspué par le
public. Impardonnable pour le peuple turc qui
espérait que son joueur réalise une grande
compétition.
Tensions internes
Eliminé dès les phases de poule,
Fatih Terim aurait ainsi désigné son capitaine comme le principal responsable.
De plus, il y aurait une autre explication. Alp Çolak de Goal Turquie, estime qu’il y aurait des
tensions entre le sélectionneur et le

p

Lichtsteiner convoité
par le Barça

Fl o

Arda Turan
«Le Barç

A la recherche d'un éventuel remplaçant à Aleix Vidal, annoncé
tout proche d’un départ cet hiver, lui qui ne fait plus partie des
plans de l’entraineur Luis Enrique, le Barça pourrait envisager de
recruter Stephan Lichtsteiner, le défenseur de la Juventus Turin,
dans les prochains mois. Doublé par Dani Alves et Juan Cuadrado à la Vieille Dame, l'international suisse ne sera pas retenu
par les dirigeants bianconeri et pourrait être une solution intéressante, mais aussi peu coûteuse puisque
son contrat se termine
en juin prochain.

Nico Rosberg remporte
le Grand Prix du Japon
Nico Rosberg s’est encore rapproché d’un premier titre mondial des pilotes

en remportant le Grand Prix du Japon de Formule 1 à Suzuka. Le pilote de
Mercedes, parti en pole position et auteur d’un sans-faute, a terminé devant
le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) et son coéquipier Lewis Hamilton
(Mercedes). L’Allemand dispose désormais de 33 points d’avance sur l’autre
pilote de son écurie, à quatre manchs de la fin de saison (Etats-Unis,
Mexique, Brésil, Abou Dhabi).

Le chiffre du jour

65 M€

Annoncé dans le viseur du
Real Madrid, Arsenal ou
encore la Juventus, le
milieu offensif de
Wolfsburg, Julian
Draxler, a fait l'objet
d'une offre de 65
millions d'euros du
PSG si l'on en croit
les dires de l'agent
de l'international allemand, Fabio Parisi :
«Allegri a parlé avec
Draxler. Ils étaient en
contacts. Wolfsburg a
d’importants propriétaires,
mais malheureusement pour
les supporters allemands, tout le
monde veut partir de là-bas. Durant l’été,
Draxler était également proche de rejoindre le PSG
qui a offert près de 65 millions d’euros».

C’est

p
o
T

Cela se passe loin du foot

Courtisé par de nombreux
grands clubs cet été, le milieu
de terrain turc Arda Turan,
qui a décidé de poursuivre sa
carrière avec les Blaugrana, a révélé que
le Barça a refusé une offre alléchante
d’un club chinois lors du dernier mercato estival : «La saison dernière, un
club chinois a offert 50 millions d'euros
au Barça pour moi mais le Barça a refusé. Parce que je m'inscris dans un projet à long terme. Barcelone ne m'a fait
signer que pour 6 mois».

Aurier s'offre
un geste qui
fa
it polém
Serge Aurier ne fait déc ique
idément

rien
comme les autres ! Aut
eur
ayant amené le deuxièm du centre
e
sélection lors du succès but de sa
face au Mali
« 3-1», le latéral du PSG
a laissé éclater sa joie en mimant
un geste
d'égorgement devant les
tribunes. Si
les supporters déchain
és n’ont pas
vraiment sourcillé, la pre
rienne s’est montrée plus sse ivoiperplexe
sur ce geste. Il y a que
lques semaines, l’Ivoirien était
con
deux mois de prison ferm damné à
e à la suite
de son arrestation apr
ès
en boîte de nuit où il ava une soirée
it été un peu
trop offensif avec des
policiers qui le
contrôlaient.

Raul meilleur
joueur
de l'histoire
de la Liga
Le classement des meilleur
s

de l'histoire du championn joueurs
pagne a été dévoilé par at d'Esle
le centre d'investigations CIHEFE,
de
et des statistiques du foot l'histoire
ball espagnol. C’est l'ancien atta
qua
Real Madrid Raúl Gonzále nt du
z
2010) qui arrive en tête (1994avec 528
points, devant César Rod
ríguez (524
pts) et Telmo Zarra (493
pts). Vient
ensuite Lionel Messi, qua
trième, devant l’ancien du Barça et
du Sporting Quini. A noter que
le Portugais
Cristiano Ronaldo se retr
ouve à la
23e position.

«presque»

fait

Mancini était
présent à Wembley

La FA semble continuer de chercher un nouveau sélectionneur
national, et la piste menant à
Roberto Mancini semble prendre
forme. Libre de tout engagement depuis son départ de l’Inter Milan, le technicien italien
était même présent à Wembley
samedi pour assister au match
entre l'Angleterre et Malte (2-0).
Il n'en fallait pas plus pour que
les journaux anglais y voient un
signe en faveur de l'arrivée de
l'ancien milanais sur le banc des
Three Lions, surtout qu’il
connait assez bien le football
anglais, lui qui a réussi d’excellents résultats sur le banc de
Manchester City.