qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyui

opasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfgh
jklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvb
nmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwer
La langue en jeu
dans les classes communicatives
tyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopas
de français langue seconde
dfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzx
cvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq
introduction
wertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuio
pasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopas

dfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzx
cvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq
Birgit Harley
wertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuio
pasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghj
klzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbn
mrtyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuio
pasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghj
Professeure honoraire
Institut d’études pédagogiques de l’Ontario
Université de Toronto

L’ACPLS tient à remercier Birgit Harley, auteure de cette ressource pédagogique, qui nous permet
d’en reproduire ici un exemplaire pour le bénéfice des enseignants de FLS. Cet ouvrage est la
propriété intellectuelle de Mme Harley et son utilisation n’engage nullement l’ACPLS.

Lynda Mackay et Rebecca Ullmann ont contribué à la création du matériel visant les temps du passé (pages 102 à 104). En dépit de son agenda très chargé. Enfin. et Miles Turnbull m’a fait part de ses réactions perspicaces au fascicule Être et avoir. avec mes coéquipiers de recherche. En faisant mes recherches.REMERCIEMENTS Je tiens tout d’abord à remercier vivement tous les enseignants et enseignantes qui m’ont accueillie avec bonne volonté dans leurs salles de classe pour étudier. 65. Sharon Lapkin a fait plusieurs recommandations bien motivées. j’aimerais exprimer ma gratitude chaleureuse pour leur appui soutenu. et 103. j’ai eu le plaisir de travailler avec des cochercheurs doués dont les contributions se retrouvent dans plusieurs activités de classe suggérées dans ces fascicules. La langue en jeu © Birgit Harley. Je tiens aussi à remercier Elizabeth Stapells qui a su transformer des ébauches d’idées en dessins divertissants. Joan Howard et Brigitte Roberge ont contribué au développement des activités lexicales associées à la lecture (pages 31 à 34). Roy Lyster a fait des suggestions très utiles à propos du genre grammatical. Sans leur coopération généreuse. et Nicole Keating qui a apporté des améliorations au niveau textuel. Yvette Michaud et Joan Howard ont collaboré à la production des activités suggérées aux pages 64 à 66. John Erskine a manié adroitement sa plume rédactrice. ces fascicules n’auraient pu être produits. je voudrais reconnaitre avec gratitude la contribution de CASLT/ACPLS à la publication de ces fascicules. Doug Hart m’a aidée à construire le questionnaire sur le vocabulaire (pages 41 à 43). 2013 Page ii . Gladys Jean a développé le test de l’analyse de mots dont quelques exemples sont tirés (pages 44 à 45). et Alice Adler m’a aidée maintes fois à trouver des ressources pertinentes. Marc Delisle a pris soin de mettre au point le texte final et d’en faire la mise en page. J’ai bénéficié surtout de la collaboration avec Sharon Lapkin dans l’enseignement d’un cours sur la pédagogie de la langue française. l’acquisition du français par leurs élèves. 70. Envers mes collègues à l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario. Merrill Swain m’a initiée à l’étude fascinante de l’acquisition de la langue seconde en salle de classe. Gisèle Corbeil. Bill Kimber qui a fourni les illustrations qui apparaissent aux pages 63. Je désire exprimer ma reconnaissance à ceux et celles qui ont lu des versions préliminaires de différentes parties de ces textes et qui m’ont donné de précieux conseils. et dans le domaine du genre grammatical.

.............................................................Table des matières INTRODUCTION ................. 13 Conclusion ................................................................ Dans leurs efforts pour comprendre une nouvelle langue............. 2013 Page iii ...................... 6 4................ 18 La langue en jeu © Birgit Harley.......................................... 1 Les symboles ... 18 Le plus important.................................................. 18 Les connaissances lexicales ..................................................................................................................................... Pour apprendre une langue......................................... Le savoir n’est pas la même chose que le savoir-faire : la pratique communicative est essentielle . 4 1... Les élèves ont besoin de rétroaction ............................................................ ............................................................................................................................................................................................................................. 3 FASCICULE 1 : L'APPRENTISSAGE DE LA LANGUE SECONDE ........................... 15 Références ........................ 12 6.................................................... ce sont les mots ......................................................................................................................................................... il faut de l’attention ............................................................................................................................................................................................................. 2 Références ................................................................ les élèves motivés se servent activement de tous les moyens disponibles ......................... Les élèves ont besoin d’une expérience riche dans la langue seconde et de rétroactions qui leur permettront de prendre conscience des éléments spécifiques de la langue et de les assimiler............................................................................................................... 4 2.......... 8 5............. 5 3................ 4 Six principes............................................................. Les erreurs font partie intégrante de l’apprentissage d’une langue .............................................................................. 16 FASCICULE 2 : LE VOCABULAIRE .................

...Que veut dire « connaître un mot »? ................................. 49 Références ....................................................... 28 Les mots faciles au début ............................................ 41 L'évaluation des connaissances lexicales ............ 50 FASCICULE 3 : LES DISTINCTIONS DE GENRE ....................................................................................................... 27 Implications pédagogiques.......................................................... 29 L'introduction de la lecture ........... 18 Quelles sortes de mots sont les plus faciles? .................................................... 25 Les influences négatives ................ 52 Pourquoi le genre en français est-il si problématique? ................................................. 52 La langue en jeu © Birgit Harley............................................................. 29 L’augmentation des connaissances lexicales aux niveaux plus avancés ........ 28 Un environnement propice à l’apprentissage du vocabulaire ..................................................................................................................................................................................................................... 23 La langue première — un obstacle ou une aide? ..................................................................... 46 Conclusion ................................................................ 25 Les influences positives .................................................................................................. 22 Les recherches sur les stratégies ................................... 20 Le vocabulaire et la lecture .................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................... 30 Les stratégies d'apprentissage ............................................................................................................................................... 22 L'habilité à analyser les mots ................................................................................... 21 Les connaissances lexicales aux niveaux plus avancés ........................... 2013 Page iv ....................................................................

....................... 54 5................... 71 L’organisation des déterminants possessifs ............................................... 76 FASCICULE 4 : ÊTRE ET AVOIR ....................... L’intrant erroné ..................................................................................... 62 Implications pédagogiques..................................................... 68 Surveiller l’usage communicatif des distinctions de genre ...................... L’ampleur de la tâche.......................... 57 Articles............................................................................................................................... La phonologie de l’anglais .................................................................................... Une stratégie de communication .....................................1........ et démonstratifs ............................ 55 6............... 75 Références ........................................................................................................................................................... 78 La langue en jeu © Birgit Harley............................................................................................................................................................. 53 2................................................................... 77 Les difficultés d’apprentissage ........................... 56 Autres indices sémantiques ........................................................................................................................................... 65 Le diagnostic .................................... Le manque de genre grammatical en anglais ................................................................ 53 3............................................................................................................. 56 L’indice du genre naturel ......................................................................................................................... possessifs........... 65 Mise en valeur des distinctions de genre .................. 72 Le rôle des adjectifs qualificatifs ............. 55 Les indices du genre en français ...................................................... 74 L'Évaluation des progrès des élèves ............. 2013 Page v ........................ 58 Les adjectifs qualificatifs .......... 59 Indices formels faisant partie du nom ......................... 53 4........................................................................................................................................................................................................................................................ Le manque d’importance communicative ..................................................................................................................................................................

....................... 90 Des stratégies pédagogiques supplémentaires ...................................................................................................................................................................................................................................................................................... 90 Références ............................................................................................ 87 La pratique communicative.............. 98 L'enseignement des accords au présent.................. 96 Implications pédagogiques...................................................................................... 82 Le [a] – un indice fiable du passé qui est surgénéralisé ............................................ 89 Le choix de l’auxiliaire au passé composé................................................................................. 88 S’amuser avec des chansons et des comptines............ 80 Quand le [e] se fait passer pour un « present progressive »............................................................ 92 Le modèle répandu du présent en français oral......................................................................................................................... 85 Le support visuel .... 102 La langue en jeu © Birgit Harley......................................... 92 Le présent — temps préféré ................................................................................. 92 Les formes verbales du présent .. 86 Les puzzles .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................... 90 L’évaluation des progrès des élèves ......................................................................................... 101 Vers les temps du passé .................................................................................................................................. 98 La surgénéralisation des formes du présent à l'infinitif ............. 2013 Page vi ........................ 78 Je ou j’ai? C’est encore une question ................................................................................................................... 91 FASCICULE 5 : LE PRÉSENT ET LE PASSÉ......................Être ou ne pas être? C’est là la question ........... 82 Implications pédagogiques................ 87 L’intégration dans les mathématiques.......................................................................................................................................................................................... 85 Les connaissances antérieures .................................................................................................................................

mettant l’accent sur les aspects qui constituent souvent des pierres d’achoppement chez les élèves de langue maternelle anglaise. • les différences entre le français et l’anglais. Les différents domaines ont été sélectionnés à partir de résultats de recherche ainsi que de discussions avec les enseignants et enseignantes. Ces fascicules visent à provoquer la réflexion et l’action pédagogique en ce qui concerne : • l’analyse et l’interprétation des erreurs typiques des élèves. de les essayer. on privilégie une approche à la didactique de la langue seconde qui est essentiellement « expérientielle » (Stern. Cette série ne prétend pas couvrir tous les domaines du français qui risquent de présenter des problèmes aux élèves de français langue seconde. mais plutôt d’examiner les moyens d’enrichir cette expérience et de la compléter judicieusement par des techniques d’enseignement plus La langue en jeu © Birgit Harley. On aborde chacun de ces domaines en se rapportant à plusieurs sources de difficulté potentielle. Le but principal de cette série n’est pas de changer cette approche. 2013 Page 1 . 1992).INTRODUCTION Cette série de fascicules traite de l’acquisition du français langue seconde dans les écoles canadiennes et s’adresse à ceux et celles qui enseignent déjà ainsi qu’à ceux et celles qui sont en formation. • des moyens variés de veiller aux progrès des élèves. Il reviendra aux lecteurs et lectrices d’examiner ces idées. et de les étendre à d’autres domaines de la langue selon les exigences particulières de chaque classe visée. Dans l’enseignement du français au Canada. • le contexte d’acquisition en salle de classe. Chaque fascicule traite d’un domaine distinct de la langue française. • les activités pour faciliter l’acquisition de la langue. de les adapter. y compris : • les complexités propres au domaine du français en question. L’objectif est plutôt de clarifier certains traits du développement langagier et de fournir une gamme d’idées permettant de répondre aux besoins d’apprentissage des élèves.

les emplois enjoués et créatifs de la langue sont particulièrement mémorables et donc conçus pour attirer l’attention des élèves. ainsi que les liens entre ces deux aspects. 2013 Page 2 . il faut d’abord se demander quand et pour quels traits linguistiques les techniques analytiques doivent être utilisées. on utilise de temps en temps l’écriture phonétique entre crochets [ ] pour indiquer la prononciation. Dans un programme orienté vers l’expérience. les techniques analytiques d’enseignement présupposent une analyse soigneuse de la grammaire de la part de l’enseignant ou de l’enseignante. par exemple. L’analyse est plutôt à la base des contenus choisis et de la façon de les présenter. mais ne demandent pas nécessairement une analyse explicite de la part des élèves. Pour capter l’intérêt des élèves.« analytiques ». Un élément ludique faciliterait donc l’apprentissage des formes et des fonctions de la langue. il faut que les activités analytiques soient intéressantes. Les symboles suivants sont à noter : [ e ] − clé [ ã ] − chante [ є ] − mère [ ẽ ] − plein [ ə ] − petit [ õ ] − son [ ŏ ] − botte [ š ] − cher [ o ] − mot [ ž ] − jeu [ u ] − tout [ ŋ ] − camping [ y ] – fume [ ‿ ] − liaison [ ö ] − peu * Un astérisque placé devant un mot ou une expression indique une erreur en français. personnellement significatives. Selon Cook (2000). c’est-à-dire par un enseignement qui met de l’avant la langue elle-même – ses formes et ses significations. et voir comment incorporer celles-ci aux activités expérientielles efficacement et de façon appropriée à l’âge des élèves. Les symboles Dans ce texte. Comme l’a signalé Stern (1992). et même divertissantes. La langue en jeu © Birgit Harley.

H. Issues and options in language teaching. (1992). Language play. Oxford : Oxford University Press. 2013 Page 3 . G. La langue en jeu © Birgit Harley. language learning. (2000).Références Cook. H. Oxford : Oxford University Press. Stern.