You are on page 1of 7

Exemple : l'électrode de verre indicatrice de

pH
L'exemple le plus courant d'électrode à membrane est l'électrode de verre. Elle est
sensible à l'activité des ions H+ et utilisée pour la mesure du pH des solutions.
Sous certaines conditions, la différence de potentiel mesurée aux bornes du
potentiomètre ne dépend que du rapport des activités de H+ de part et d'autre de la
membrane de verre. Si la concentration de H+ à l'intérieur est constante, la
différence de potentiel est une mesure directe de l'activité en proton de la solution
externe (voir Théorie).
Le "coeur" de l'électrode de pH est sa membrane de verre.

Il est sensible à l'activité des ions H+ et utilisé pour la mesure du pH des solutions. E = Em + EAg/AgCl . E. Composition et structure des membranes de verre  Potentiels impliqués dans une mesure potentiométrique avec électrodes à membrane Un cas courant d'électrode à membrane est l'électrode de verre et il est pris comme exemple ci-dessous. La différence de potentiel. mesurée par le potentiomètre comprend plusieurs différences de potentiels représentées ci-dessous.(EECS + Ej) .

constante (pas d'evaporation) dans l'électrode de verre et l'électrode de reference externe (pour que EAg/AgCl et EECS soient constants). de l'ion à mesurer ([H+]) (voir Théorie). Ei. la concentration de KCl dans l'électrode de reference est beaucoup plus grande que la concentration d'électrolyte dans la solution (voir potentiel de jonction). Seul Ee depend de l'activité. ou au moins constant. generalement.  Ej = 0.Ee et Ei sont les potentiels aux interfaces externe et interne de la membrane (voir Théorie). EAg/AgCl. Ceci implique les conditions suivantes:    température controllée et constante. EECS et Ej doivent être constants. Pour cela. Les differents types d'électrodes indicatrices sont les suivants: . En consequence. concentration de Cl.    Les électrodes indicatrices Une électrode indicatrice idéale répond rapidement et reversiblement aux variations de concentration de l'analyte: elle prend instantanément les conditions d'équilibre thermodynamique. et independant de la solution étudiée. ae. concentration de H+ constante (pas d'evaporation) dans l'électrode de verre (pour que Ei soit constant). pour que E ne depende que de ae.

  Type de cellule électrochimique utilisée  L'obtention d'un courant "nul" s'effectue en reliant les deux électrodes par un voltmètre à très haute impédance.Par la suite. . dit potentiomètre. on ne traite que des électrodes à membranes sélectives et à membranes modifiées.

  Note: l'électrode indicatrice représentée ici est schématique (voir Électrodes indicatrices) .

01M) H+ migrant plus vite que Cl-. Exemple: HCl (1M) | HCl (0. Il resulte de la distribution inégale des cations et des anions dans la jonction.Un potentiel de jonction s'établit à l'interface entre deux solutions contenant différents électrolytes ou différentes concentrations d'un même électrolyte. Variation d'Ej avec la concentration d'électrolyte inerte: . Les incertitudes relatives à la valeur et la stabilité du potentiel de jonction sont les principales causes d'erreurs lors des mesures potentiométriques. des couches électriquement chargées s'établissent dans la jonction et créent le potentiel Ej Toutes les cellules utilisées pour les mesures potentiométriques contiennent une jonction liquide entre l'électrode de référence et la solution à analyser. en raison de la différence de vitesse de diffusion des espèces dans les deux solutions.

ch/sciences/chiam/analytiquejb/ .unige.http://www.