02

Le Buteur n° 1232 Samedi 12 juin 2010

De nos

envoyés spéciaux en Afrique du Sud

Il est incertain contre la Slovénie

Mohamed Saâd

Farid Aït Saâda

Nacym Djender

Redouane Bouhanika

Madjid Aït Abdallah

Samir Bechir

Mourad Hachemi

Adlène Chouial

Yacine Selhani

Yahia se blesse, l’Algérie tremble
pas pensé. En plus, il s’agit d’une pièce maîtresse de la défense des Verts, un des titulaires indiscutables. Tout ce qui l’intéressait en ce moment, c’est être rassuré par le staff médical qu’il n’a pas quitté d’une semelle.

Dr Boughlali «Rien de
grave pour le moment»
Nous nous sommes approchés à la fin de la séance du docteur Boughlali, un des médecins de l’Equipe nationale, pour nous en dire plus sur la blessure de Antar Yahia, mais il s’est excusé de ne pouvoir rien dire à ce sujet, comme s’il s’agissait d’un secret ou d’une grave information que personne ne devait connaître. Mais après avoir insisté, et après qu’il ait dû demander l’autorisation au chargé de la communication de l’EN, le Dr Boughlali s’est contenté de nous dire : «Pour le moment, ce n’est pas grave et il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Il y aura d’autres examens et nous serons fixés demain (aujourd’hui, ndlr).» A. C.

«Je vais bien, y a aucun souci»
De notre côté, nous sommes restés à l’affût de la moindre information devant le vestiaire de l’EN. Les joueurs commençaient à sortir, et lorsque nous avons aperçu Yahia, nos craintes se sont un peu dissipées. Il est sorti en marchant sur ces deux pieds et sans qu’il ait besoin d’aide. Il n’avait aucune attelle, sauf un petit bandage. Et lorsque nous avons essayé de savoir s’il allait bien, il s’est retourné dans notre direction. «Oui, je vais bien, y a pas de souci», a-t-il lancé en souriant.

A

près avoir récupéré Hassan Yebda, complètement rétabli de sa blessure, on pensait que les Verts allaient enfin bénéficier de tous leurs atouts à la veille de leur premier match de cette Coupe du monde. Mais apparemment, le mauvais sort continue à s’acharner sur l’EN. Hier, au moment où les camarades de Bougherra préparaient tranquillement et dans la bonne humeur leur entrée en lice, rien ne laissait penser que quelque chose allait venir perturber cette sérénité et remettre même en question tous les plans du sélectionneur national à 24 heures du match contre la Slovénie. Et pourtant, ce que le coach craignait le plus arriva. Un des titulaires, et pas des moindres, s’est blessé hier à l’entraînement au cours d’un match d’application. Il s’agit de Antar Yahia, un des piliers de la défense des Verts. Une blessure qui le donne, malheureusement, incertain pour le match de demain.

tion où on n’avait guère l’impression qu’un quelconque accident allait se produire, encore moins une blessure aussi sérieuse. C’était une séance entre les titulaires et les remplaçants, et ces derniers avaient apparemment reçu des instructions de se retenir sur le terrain afin d’éviter les contacts qui peuvent être à l’origine de blessures. C’est ce qu’ils ont fait, en effet, tout au long de cette partie en laissant les espaces à leurs camarades et en s’abstenant des interventions plus ou moins musclées. Malgré cela, Yahia n’a pu éviter la blessure. En voulant reprendre de la tête un corner de Ziani, le défenseur des Verts est monté plus haut que tout le monde, mais il s’est déséquilibré en l’air, ce qui a provoqué une mauvaise chute, et une blessure à la cheville.

alors vers lui, et ce qui a augmenté nos inquiétudes, c’est que les premiers soins sur place ont duré environ un quart d’heure. Ce qui a laissé croire qu’il a été gravement blessé. Peu de temps après, Yahia a quitté le terrain vers les vestiaires soutenu par les soigneurs de l’équipe nationale puisqu’il lui était impossible de poser son pied gauche sur le sol. Un peu plus tard, nous apprenons que le joueur a été victime d’une inflammation de la cheville, sans savoir si cela allait compromettre sa participation au match de demain ou non.

Sa participation se décidera aujourd’hui
Cela dit, sa participation au match de demain demeure incertaine. Cela dépendra de l’amélioration de son état de santé. Après les soins intensifs qu’il avait reçus hier, il testera sa cheville aujourd’hui à l’entraînement. Si tout va bien, s’il arrive à s’entraîner sans qu’il ressente la moindre douleur, Saâdane pourra compter sur lui et ne sera pas obligé de changer ses plans. Dans le cas contraire, il devra composer sans lui. On suppose, qu’après cet incident, pour le moins inattendu, il a déjà pensé à une solution de rechange. A. C.

Yahia avait la cheville bandée après lʼentraînement.

Djebbour sera bel et bien là
Djebbour out pour la Slovénie ! L’information parue hier soir dans le très sérieux L’Equipe a eu l’effet d’une bombe parmi les internautes algériens qui ont commencé à croire qu’une véritable malédiction est en train de s’abattre sur l’Equipe nationale, surtout que quelques heures plutôt, Anthar Yahia avait créé la panique en se blessant à la cheville. Avec force détails, le site français expliquait que Djebbour avait forcé vendredi sur une cheville déjà douloureuse et se retrouve out pour le match de demain. Il y avait un peu de vrai dans cette information, car Djebbour avait un peu mal à la cheville, mais c’était un simple bobo comme en souffrent souvent les joueurs de haut niveau qui ne remettait en aucun cas en cause la participation de Djebbour à la rencontre face à la Slovénie. Une source proche du staff médical a même parlé avec l’attaquant des Verts hier pour voir si vraiment il allait mal et ce dernier avait répondu qu’il pouvait jouer normalement la rencontre de demain.

Saâdane interrompt la séance et ne quitte pas le staff médical
Il restait encore un quart d’heure à jouer du match d’application, mais Saâdane a préféré mettre fin à la séance. Car sa seule préoccupation, c’était la blessure de son joueur. Il ne pouvait pas cacher son inquiétude suite à cet incident, lui qui avait tout mis en place avant le match de la Slovénie. Revoir ses plans à la dernière minute, c’est la seule chose à laquelle il n’avait peut-être

Yahia quitte le terrain épaulé par les soigneurs
Lorsqu’il est tombé, on ne songeait pas encore que c’était sérieux. On pensait qu’il allait se relever aussitôt, mais il est resté allongé se tordant de douleurs. Tout le staff médical s’est accouru

Victime d’une mauvaise chute
Pourtant, tout allait bien durant ce match d’applica-

Algérie-Slovénie j- 1 Lors du dernier entraînement à Durban

Le Buteur n° 1232 Samedi 12 juin 2010

03

Saâdane garde le même effectif

L

a séance d’entraînement d’hier, la dernière à Durban avant le déplacement de la sélection algérienne aujourd’hui à Polokwane, s’est achevée comme d’habitude par un match d’application disputé entre le onze titulaire et les remplaçants. Un match marqué par la blessure du défenseur axial Antar Yahia qui risque de le priver de la première rencontre contre la Slovénie. Le sélectionneur national est en train d’apporter les dernières retouches, à quelques heures de l’entrée en lice des Verts en Coupe du monde. Kadir à droite, Djebbour-Matmour en attaque Lors de cette rencontre d’application, Saâdane a gardé le même effectif que nous avons déjà annoncé dans nos précédentes éditions. Chaouchi dans les bois, Antar Yahia, Halliche, Bougherra et Belhadj en défense, Yebda, Lacen, Kadir et Ziani au milieu, Matmour et Djebbour en attaque. Rabah Saâdane insiste sur le même effectif qui n’a pas montré beaucoup de choses dans ce match d’application, en dépit de certaines tentatives de Djebbour esseulé en attaque. Saâdane arrête le match plus de dix fois Lors de cette partie, le coach national est intervenu plus d’une dizaine de fois pour donner des consignes aux joueurs. Saâdane conseillait à ses joueurs de ne pas trop garder le ballon, de tenter des tirs de loin et d’essayer de renverser le jeu à chaque fois que cela le permet. Hassen Yebda semble avoir reçu le message en effectuant à chaque fois de magnifiques transversales. Saâdane a demandé également à Ziani de donner plus de solutions à ses camarades et animer le jeu comme il se doit. Il insiste sur les balles arrêtées Rabah Saâdane a demandé à ses joueurs une concentration maximale dans les balles arrêtées dans les deux positions, en attaque ou en défense, car ce genre d’exercices peut s’avérer comme une arme que les Verts ont bien utilisée lors des éliminatoires de la Coupe du monde. Le sélectionneur national n’a pas hésité également à secouer l’attaquant Rafik Djebbour qui n’a pas montré grandchose en première mi-temps. Ghezzal et Saïfi à la place de Kadir et Djebbour En seconde période, l’entraîneur Rabah Saâdane a procédé à deux changements, en incorporant Ghezzal à la place de Kadir sur le côté droit, et Saïfi à celle de Djebbour. Des changements qui ont porté leurs fruits, car Saïfi et Ghezzal ont marqué et offert la victoire à l’équipe titulaire. La blessure de Yahia, le point noir Le point noir de cette rencontre d’application reste la blessure du défenseur Anthar Yahia en seconde période, contractée suite à un contact avec le gardien M’bolhi. Le médecin de l’équipe a tenu à rassurer que la blessure du défenseur de Bochum n’est pas grave et sa participation au match de demain contre la Slovénie n’était pas hypothéquée. R. B. Les titulaires Chaouchi, Bougherra, Yahia (il sort blessé en 2e période), Halliche, Belhadj, Lacen, Yebda, Kadir (Ghezzal), Ziani, Matmour, Djebbour (Saïfi) Les remplaçants Gaouaoui (M’bolhi), Bellaïd, Medjani, Laïfaoui, Mesbah, Guedioura, Mansouri, Abdoun, Ghezzal (Kadir), Boudebouz, Saïfi (Djebbour).

Kadir se prépare pour sa 1re titularisation.

Yahia admiratif devant la nouvelle couleur de cheveux de Yebda.

91 journalistes à la conférence de presse donnée par Saâdane s Affluence record des médias à la conférence de presse donnée par Rabah Saâdane, avant-hier. Au total, 91 journalistes y étaient présents. Ce qui n’a pas manqué d’étonner les organisateurs à Durban qui nous ont révélé qu’un tel chiffre n’avait pas encore été atteint depuis le début des conférences de presse des sélectionneurs présents en Afrique du Sud. Cela s’explique bien évidemment par la présence de la seule sélection arabe et maghrébine au Mondial.

s

aux remplaçants. Ce sont les camarades de Chaouchi qui se sont imposés sur le score de 2 buts à 1. Yebda et Ghezzal (remplacé) ont été les buteurs de leur équipe, alors que Laïfaoui a concrétisé pour la sienne.

a permis à Saâdane d’apporter les remarques nécessaires au trio défensif.

Lors du match dʼapplication, Saâdane nʼa pas cessé de donner des consignes.

Matmour doit rester en pointe

Séance de tirs sur balles arrêtées

la fin du match d’application, les joueurs s s Ade tirsont été soumis à quelques séances sur balles arrêtées. Ce fut l’occasion pour les camarades de Karim Matmour de travailler leur technique et leur précision.

Aligné les titulaires en aux de l’attas sde côtésavecRafik Djebbour,pointe quant Mönchengladbach, Karim Matmour, avait tendance à s’oublier sur les côtés. Bien qu’il soit efficace sur les couloirs, le sélectionneur Rabah Saâdane rappelait à chaque reprise son joueur afin de d’insister pour qu’il joue dans l’axe. «Tu dois jouer derrière Djebbour.» C’est ce qu’a lancé Saâdane à son joueur au cours du match d’application. Ce positionnement n’est pas une nouveauté pour le joueur qui a pour habitude d’évoluer à ce poste avec son club. Matmour doit rester dans l’axe, surtout avec le manque d’efficacité en attaque. Le sélectionneur lui a demandé d’être plus appliqué.

Les titulaires s’imposent en match d’application

Abdoun, le… révélateur

s

s Comme ce fut le cas lors des précédentes séances d’entraînement, le staff technique de la sélection nationale a programmé un match d’application pour les joueurs, plus précisément les titulaires face

s Au ce match d’entraînele milieu de s ment, cours depar terrain Djamel Ab-à doun s’est illustré ses dribles face Halliche, Bougherra et Yahia. C’est dire qu’il a été le… révélateur des failles qui se situent au niveau de la défense. Chose qui

Bellaïd bien décidé à gagner sa place parmi les 18.

04

Le Buteur n° 1232 Samedi 12 juin 2010

Algérie-Slovénie

j- 1

Conférence de presse des Verts

«C’est un bonus pour
nous et pour notre pays»
A
la fin de l’entraînement, le chargé de communication de l’équipe d’Algérie a organisé une conférence de presse dans la salle du stade Ugu, pour répondre à l’attente des nombreux journalistes, dès le matin. Et pour cause, les joueurs qui devaient se présenter pour la traditionnelle rencontre en zone mixte n’étaient pas venus. Tout le monde avait pesté contre cette annulation inexplicable. C’est donc avec grand plaisir qu’on a vu entrer dans la salle quatre cadres, et pas des moindres, pour s’offrir au jeu des questions/réponses. Une fois n’est pas coutume, nous avons décidé de vous présenter la conférence comme nous l’avons vécue. En voici les détails, sans un mot en moins. Appréciez, comme si vous y étiez.

Lacen et Yebda «Pas de souci à se faire
sur notre entente»
Comment voyez-vous votre entente sur le terrain, vous qui êtes appelés à assurer le travail dans le milieu ?
Yebda : «Je laisse d’abord Medhi répondre… » Lacen : «Non, vas-y toi Hassan, réponds d’abord.»

Bougherra : «Si Yahia n’est pas avec nous, ce sera une grosse perte pour l’équipe»
Que pensez-vous de la forme de Karim Ziani ? On a l’impression que c’est lui le patron… De toutes les façons, ça a toujours été comme ça. Puis il se tourne vers Djebbour qui retenait difficilement un fou rire. Madjid venait de comprendre la spontanéité de sa réponse en parlant de Ziani. Car dans sa tête, Karim l’a toujours été, mais c’est vrai que des aveux comme celui de Bougherra ne sont pas habituels dans une équipe de stars. Puis, Madjid enchaîne, en retenant difficilement un rire bien amorcé qui déclenchera l’hilarité parmi les présents. Karim est un joueur de qualité et on l’a toujours vu au sein de l’équipe nationale. Même quand il est en manque de compétition, il est toujours au top au bon moment. Je ne me fais aucun souci pour lui. Il sera toujours un leader dans l’équipe. Le fait de jouer en Grande Bretagne vous a-t-il aidé dans votre progression et est-ce que le choix entre la France et l’AlBougherra, lorsqu’on vous dit que l’Algérie est un outsider dans ce groupe, qu’avezvous à répondre ? Vous savez, c’est notre première Coupe du monde à tous, nous n’avons donc rien à perdre par rapport aux autres. C’est juste un bonus pour nous et pour notre pays. Nous sommes venus ici pour donner le meilleur de nous-mêmes et faire une prestation remarquable. Parce que nous avons une nouvelle génération dans cette équipe et nous allons jouer sans la moindre pression. Comment allez-vous faire si Yahia venait à déclarer forfait pour le match de dimanche ?

Avant, je jouais avec Yazid et là ce sera avec Medhi et j’espère que cela fonctionnera aussi bien. Mais je ne me fais aucun souci sur cela. Lacen : «Pour moi c’est pareil, c’est dans le même ordre d’idée que Hassan. C’est vrai que depuis le début du stage, j’ai plus joué avec Yazid et là, depuis deux ou trois jours, je suis avec Hassan et je ne vois aucun souci pour notre complémentarité. Rassurez-vous, il n’y aura aucun problème.»

Yebda : «Non, de mon côté il n’y a aucun souci sur ce plan-là. On a déjà joué un match contre la Serbie, malheureusement ça s’est terminé par une défaite (3 à 0). Mais ce match n’est pas une référence pour nous. A l’entraînement, ça se passe plutôt bien entre nous.

Djebbour : «La pression est plus grande sur les attaquants quand on ne marque pas»
«C’est vrai que l’équipe d’Algérie ne marque pas beaucoup de buts depuis un certain temps. Ce sera donc forcément un lourd challenge de remédier à cela, surtout dans une compétition aussi relevée que la Coupe du monde. Je suis un attaquant et c’est à moi de trouver des solutions pour pouvoir donner de bonnes balles à mes partenaires ou carrément marquer. La responsabilité, on l’a dès qu’on apprend qu’on fait partie du onze de départ. C’est à partir de cet instant qu’on se prépare et qu’on intègre ces responsabilités dans sa tête. Maintenant, pour nous l’important est de gagner notre premier match et pour le faire il va falloir marquer impérativement. La responsabilité est donc partagée entre nous tous. C’est sûr que les attaquants ont plus de pression quand on n’arrive pas à marquer, mais je reste confiant pour l’équipe et pour moi.»

«Karim est un leader naturel chez les Verts»
gérie a été difficile ? Le temps que j’ai passé chez les Rangers, la compétition de haut niveau avec la Ligue des champions et tout ce que j’ai vécu depuis que je joue en Ecosse, tout cela m’a beaucoup appris. Je pense qu’il n’y aura aucun souci par rapport à cela. Quant à votre deuxième question concernant le choix entre l’Algérie et la France, il n’y avait aucun choix à faire, car j’ai juste choisi le cœur. C’est tout. Apparemment, il s’est tordu la cheville mais je ne pense pas que ce soit grave. On verra demain inch’Allah. Il faudra demander cela au coach, s’il doit changer de tactique ou pas. J’espère qu’il sera avec nous pour le match de dimanche. Mais c’est sûr que s’il n’est pas avec nous, ce sera une grosse perte pour l’équipe. Entretien réalisé par Nacym Djender

Algérie-Slovénie Lacen
«C’est l’Algérie qui compte, pas nous»
«C’est sûr que le premier match est le plus important. Car, si on perd ce match ce sera dur pour passer au deuxième tour. Par contre, si on arrive à prendre les trois points du match on gardera toutes nos chances pour nous qualifier.» «Tout ce qui est tactique, il va falloir le demander au coach. Que je joue à droite ou dans l’axe, peu importe. L’essentiel est de me donner à fond pour notre équipe. Nous représentons tous notre pays et c’est cela qu’il faudra mettre en avant, pas nos petits désirs. C’est l’Algérie qui compte, pas nous.»

montrer que je mérite une place dans l’équipe»
Dans quel état d’esprit êtesvous à trois jours du match face à la Slovénie ? Tout va pour le mieux et cela dans tous les domaines. Le moral est au beau fixe et il nous faut reconnaître que rien n’est ménagé pour qu’il en soit ainsi. A nous de travailler et d’être au top le jour J. Le serez-vous dimanche prochain ? Sans aucun doute. Avant le premier match, il reste trois séances d’entraînement qui sont hyper importantes car elles vont nous permettre de porter les toutes dernières retouches. Nous aurons aussi à nous entendre sur le schéma tactique qui sera choisi. L’entraîneur a dévoilé la composante de l’équipe et vous en faites partie. Cela est rassurant, n’est-ce pas ? Je ne sais pas pourquoi vous quiets du fait que l’EN ne marque pas beaucoup de buts.Votre avis à ce sujet ? C’est un constat chiffré qui parle de lui-même. Il faut savoir que cela est tout à fait relatif. Il nous faut bien sûr faire preuve d’efficacité lors des matchs de Coupe du monde. Pour bien figurer, il est indispensable de trouver le chemin des filets. Justement, certains n’ont pas hésité à rendre Ghezzal responsable de cette situation, et vous avez été l’un de ses plus ardents défenseurs. Avez-vous des raisons pour cela ? La meilleure des raisons, c’est lui qui l’apporte sur le terrain en effectuant un travail de titan à la pointe de l’attaque. Ghezzal est un joueur très précieux dans une équipe par son abattage et son intelligence dans le jeu. Vous savez, n’importe quel attaquant du monde peut ne pas

Djebbour «A moi de

j- 1

Le Buteur n° 1232 Samedi 12 juin 2010

05

Yebda
«Dimanche, vous verrez onze acharnés sur le terrain»
Deux mois sans jouer est-ce un handicap ? «J’attendais cette question depuis longtemps, elle est arrivée… Non, je ne suis pas prêt à 100 %, mais à 200 %, tout simplement. C’est un match de Coupe du monde, il sera donc exceptionnel pour un effort qui se doit d’être aussi exceptionnel. Donc, vous allez voir onze Algériens, mais surtout onze acharnés ! Ne vous inquiétez pas.» Vous évoquez tous la victoire, mais au cas où vous feriez un match nul, est-ce que ce sera bon à prendre quand même ? «Je pense le match nul aussi reste un bon résultat, c’est clair. Mais après, pour nous il n’est pas question d’autre chose que de gagner ce match. On ne jouera pas pour faire un match nul. Si on gagne ou qu’on fasse un match nul, nous aurons un joker pour la suite de la compétition.» Entretien réalisé par N. D.

sommes, nous savons exactement ce que nous avons à faire pour représenter, le jour J, le maillot national comme il se doit.

«La gagne et rien d’autre face à la Slovénie»
dites cela. A nous, les joueurs, rien n’a été signifié et nous nous tenons tous prêts. Sans cela, plusieurs indicateurs montrent que vous allez débuter la rencontre… Si c’est le cas, cela me fait chaud au cœur. Je peux vous dire que je suis en pleine possession de mes moyens, et si je suis titulaire, je me battrai sans compter. Si ce n’est pas le cas, le plus important est que l’équipe gagne. Par ailleurs, c’est à moi de montrer que je mérite une place dans l’équipe. Justement, plusieurs de vos coéquipiers ont, l’un après marquer pendant une période plus ou moins longue puis, sans aucune explication, se mettre à claquer but sur but. Je peux vous assurer que Ghezzal, comme d’ailleurs d’autres joueurs de l’EN, ont les qualités pour réussir une grande Coupe du monde. Revenons à vous. Vous donnez donc rendez-vous aux supporters de l’EN, ce dimanche... Absolument. Je vous ai dit que je suis au top de ma forme, et cela est très important au coup d’envoi du premier match Honnêtement, l’EN a-t-elle les moyens de franchir le premier tour ? Bien sûr. Nous pouvons rivaliser avec les meilleurs. Il est vrai que certains ne donnent pas cher de nos chances et, croyez moi, cela est pour nous une grande motivation et n’altérera en rien notre grande volonté de nous battre dans cette compétition. Nous n’avons à nourrir aucun complexe et cela devant n’importe quel adversaire. Nous jouerons sur nos forces toutes nos chances et, croyez moi, elles existent réellement.

Halliche intraitable sur les balles aériennes...

«Ghezzal est un joueur précieux pour l’équipe»
l’autre, retrouvé une place dans le onze type. Cela est encourageant, n’est-ce pas ? Regardez ce qu’a fait Ghezzal, après son retour à la compétition. Il inscrit deux buts face à la Juventus, ce qui n’est pas rien. Il y a aussi Belhadj et Saïfi qui sont revenus en force. On peut aussi citer le cas de Antar Yahia. Tout cela fait que l’Equipe nationale vit et c’est une excellente chose. Vous n’êtes pas sans savoir que vos supporters sont inde la Coupe du monde. C’est un rendez-vous planétaire qui sera suivi par des milliards de personnes. Il est indispensable de faire bonne figure. Bien sûr, nous ne viserons que la gagne face à la Slovénie. Quels seront les atouts de l’Algérie lors de ce Mondial ? Ecoutez, l’une de nos qualités est que nous ne baissons pas les bras et cela quels que soient l’adversité ou la mauvaise conjoncture. Tous autant que nous Peut-on s’attendre à des buts de Djebbour lors de cette Coupe du monde ? C’est le propre de tout attaquant. C’est très important pour un joueur de se présenter au Mondial avec de bonnes dispositions physiques et surtout morales, et c’est le cas de tous mes coéquipiers. Tout cela est de bon augure à trois jours de notre premier match. Entretien réalisé par M. H.

...mais il lui est difficile de stopper Chaouchi.

06

Le Buteur n° 1232 Samedi 12 juin 2010

Algérie-Slovénie

j- 1

Ziani, nouveau look

Nouveau look pour Ziani, Yebda et Ghezzal
Ayant prévu de faire appel à un coiffeur algérien, les trois joueurs de la sélection nationale, en l’occurrence Karim Ziani, Hassan Yebda et Abdelkader Ghezzal, ont eu droit à une nouvelle coupe. En effet, ils se sont teints les cheveux. C’est donc avec un nouveau look que les trois joueurs en questions ont entamé l’entraînement d’hier.

nouveau statut
et les Emirats Arabes Unis. Mieux, son niveau s’améliore d’un match à un autre jusqu’à atteindre la perfection en matchs d’application à Durban.

Deux gestes techniques de très haut niveau
Hier lors de la rencontre d’application qui a mis aux prises les titulaires avec les remplaçants, Ziani a tiré son équipe qui était menée au score vers une belle victoire (2 à 1) avec notamment deux gestes techniques de très haute facture. Acte 1 : d’une belle pichenette, Ziani échappe au tacle de Laïfaoui, il lève les yeux et dépose le ballon sur la tête de Ghezzal qui n’en demandait pas tant. Acte 2 : il botte un corner à la Ziani et dépose encore une fois le ballon sur la tête de Yebda qui marquer le second but. Et il n’y avait pas que ça, car Ziani a été le véritable dépositaire du jeu algérien avec ses accélérations fulgurantes, son coup de rein ravageur et une volonté à toute épreuve. C’est cette volonté que le grand Lakhdar Belloumi avait mis en avant pour démentir ceux qui ont douté de Ziani.

un patron sur le terrain, mais peut-être bien un Ziani avec le brassard de capitaine, si Yahia n’est pas rétabli d’ici à demain. Chose que même Ziani ne souhaiterait pas.

Le premier et le seul à y avoir cru
Il y a deux ans et au moment où une qualification à la CAN était perçue comme un rêve par bon nombre d’Algériens, Karim Ziani avait surpris tout son monde en annonçant au tout début des éliminatoires que l’Algérie allait jouer pour se qualifier en Coupe du monde. A l’époque, personne n’avait accordé du crédit aux déclarations de Ziani après deux absences successives à la CAN. Finalement, c’est lui qui a eu raison. C’est cet esprit là qui a toujours permis à Ziani de rebondir à Troyes, Marseille et tout récemment en sélection. Et c’est cet esprit qu’il va transmettre à ses coéquipiers demain à Polokwane pour les pousser vers la victoire car désormais et en l’absence de Mansouri, ce sera lui le leader qui tirera l’équipe vers l’avant. Comme un certain 14 novembre 2009 au Caire au sortir d’une défaite cruelle lorsque Ziani avait crié à la face de ses coéquipiers que l’Algérie n’était pas encore éliminée et qu’il restait un match à Oum Dorman où il fallait laisser sa peau pour aller en Coupe du monde. C’est ce Ziani là qu’on voudrait voir face aux Slovènes.

Ghezzal pourrait jouer d’entrée
Même si Kadir semble le mieux placé pour débuter le match de demain face à la Slovénie, Abdelkader Ghezzal gagne pas mal de points. Et pour cause, il a inscrit un but la veille et un autre l’avant-veille. D’ailleurs, lors de ce même match d’application, Ghezzal a remplacé Kadir. D’ailleurs, le sélectionneur Saâdane a révélé au cours de sa conférence de presse qu’il n’avait toujours pas tranché concernant le joueur qui sera aligné sur le côté droit. C’est dire que Ghezzal pourrait garder son statut de titulaire pour ce premier match du Mondial.

Départ à 9h pour Polokwane
Comme prévu, la délégation algérienne quittera dès cette matinée la ville de Durban. C’est vers les coups de 9 heures que les Algériens s’envoleront en direction de la ville de Polokwane pour y disputer leur premier match du Mondial face à la Slovénie.

L

e meneur de jeu de la sélection algérienne, Karim Ziani, rassure de jour en jour. En effet, le rendement du joueur de Wolfsburg s’est nettement amélioré depuis le début du stage de préparation, en prévision du Mondial. Karim a travaillé d’arrache-pied,et aujourd’hui, il est en train de cueillir les fruits de ses sacrifices. Son niveau aujourd’hui rassure non seulement le groupe des Verts, mais aussi les millions d’Algériens qui ont appris avec soulagement que le manque de compétition dont il a souffert n’a pas influé sur son rendement, encore moins sa volonté. Contrairement à la majorité de ses camarades en sélection qui ont, presque tous, eu à effectuer une visite à l’infirmerie, Ziani ne s’est jamais plaint depuis qu’il a rejoint le camp de base des Verts à Crans-Montana, en Suisse.

Roux : «Il sera plus frais que les autres»
Il y a quelques semaines et dans un entretien accordé au Buteur, le très écouté Guy Roux avait rassuré les supporters algériens en affirmant avec certitude que le fait que Ziani ne joue qu’une mi-temps en quatre mois lui sera paradoxalement utile au coup d’envoi de la Coupe du monde : «Ceux qui auront joué sur tous les fronts arriveront émoussés en Afrique du Sud, pas Ziani qui sera plus frais que les autres.» Le moins que l’on puisse dire est que Ziani est en train de donner raison à Roux et tort à ceux qui se sont montrés sceptiques quant à son état de forme. L’on se rappelle que beaucoup d’observateurs ont affirmé que le lutin algérien ne pourra jamais retrouver le niveau qui était le sien durant les éliminatoires. Des appréhensions vite balayées par Ziani, égal à lui-même lors des matchs amicaux qu’il a joués contre la Serbie, l’Irlande

Belloumi : «Il compensera le manque de compétition par le cœur»
Au moment où tout le monde doutait des capacités de Ziani a arriver en Coupe du monde en possession de tous ses moyens, Lakhdar Belloumi, qui a participé à sa première Coupe du monde après avoir contacté une grave blessure, a lancé sûr de lui : «Je suis passé par là et je sais qu’en y mettant du cœur, Ziani compensera son manque de compétition avec son club, surtout qu’il aura une revanche à prendre sur le sort après sa mise à l’écart injuste à Wolfsburg.» Belloumi savait qu’à l’image de tout ce merveilleux groupe qui nous a qualifiés en Coupe du monde, Ziani tire sa force de son incroyable volonté à se surpasser lors des grands évènements. Demain à Polokwane, on verra non seulement

Légères blessures pour Kadir et Lacen
Plus de peur que de mal pour les deux joueurs de la sélection Kadir et Lacen, même si la blessure du premier et moins grave que celle du second. Après un clacage avec un joueur lors du match d’application, Kadir s’est relevé avec quelques égratignures. Alors que Lacen a dû se faire mettre une poche de glace sur son genou. Toutefois, la participation des deux joueurs au match de demain n’est pas compromise.

Une coupe de cheveux très tendance
Comme pour montrer à la face du monde qu’on va voir un nouveau Ziani en Coupe du monde, l’ex-joueur de Marseille nous a surpris à l’entraînement d’hier en adoptant une nouvelle coupe de cheveux très tendance. Ziani s’est en effet offert un nouveau look en coupant ses cheveux à ras et en les teignant d’une couleur orange vive, celle du principal partenaire des Verts, Nedjma. M. S.

Algérie-Slovénie

j- 1

Le Buteur n° 1232 Samedi 12 juin 2010

Trop de pression sur Saâdane

07

«Je ne remettrai plus jamais les pieds en sélection»

M

ême s’il ne laisse rien apparaître comme à son habitude, M. Rabah Saâdane est en train de vivre des moments difficiles depuis l’arrivée des Verts en Afrique du Sud. C’est l’histoire de 86 qui remonte à la surface avec cette fois-ci un Saâdane imperturbable qui est en train de prendre seul toutes les décisions techniques.

Deux nuits blanches à cause de Mansouri
En confirmant d’un ton ferme presque impersonnel la mise à l’écart de Yazid Mansouri devant un parterre de journalistes, Saâdane cachait mal son côté paternaliste qui l’empêche de dormir tellement il a eu du mal à prendre une telle

décision. «Je ne suis pas là pour faire sortir les joueurs par la petite porte, je sais tous les sacrifices que Mansouri a faits pour l’Equipe nationale, mais il fallait prendre des décisions amères pour l’intérêt de la sélection nationale», disaitil un peu pour justifier sa décision. C’est ce côté humain qui ne permet pas à Saâdane de fermer l’œil jusqu’à des heures tardives de la nuit. Il lui est même arrivé de descendre au hall de l’hôtel prendre un thé très tard le soir.

de vivre est insupportable, tous les malheurs du monde me tombent sur la tête. J’aurais aimé que certains joueurs fassent preuve de professionnalisme en acceptant mes choix. Malheureusement, ce n’est pas le cas, j’en ai marre.» Que les supporters de l’Equipe nationale se rassurent : Saâdane saura trouver la bonne formule pour maintenir le groupe soudé au moins jusqu’au 23 juin et le match face aux Etats-Unis.

ma mère revenait à la vie», aurait-il encore confié. Après cinq passages à la tête de l’Equipe nationale, un à la tête de la DTN, il est peu probable de revoir Saâdane diriger les Verts après la Coupe du monde.

La présence de Raouraoua l’aurait sans doute soulagé
Même s’il essaye tant bien que mal de gérer la situation de loin au téléphone, l’absence de Raouraoua du lieu du stage des Verts a compliqué la situation du sélectionneur nationale. S’il était à Saint Lameer, Raouraoua aurait sans doute soulagé le coach. Pour Saâdane, vivement la fin du congrès de la FIFA auquel participe le président de la fédération. M. S.

«Ce que je suis en train de vivre est insupportable»
Tout en continuant à assumer ses responsabilités à fond, Rabah Saâdane ne s’est pas empêché de se confier à des proches en leur exprimant son ras-lebol : «Ce que je suis en train

«Après le Mondial, au revoir et merci»
Pressenti à un certain moment pour prendre la direction technique nationale, Rabah Saâdane n’est plus intéressé par quel que poste que ce soit à la fédération. «Après le Mondial, au revoir et merci. Je ne remettrai plus les pieds en Equipe nationale, même si

Uruguay

0- 0

France

Al Jazeera accuse Nil Sat de piratage
Tout le monde l’aura remarqué, lors du match d’ouverture entre l’Afrique du Sud et le Mexique, il y a eu plusieurs coupures d’images durant le match. A la fin, le présentateur Hichem Al Khalessi a expliqué aux téléspectateurs qu’Al Jazeera accusait les responsables égyptiens de Nil Sat de pirater la diffusion exclusive des matchs. Par la suite, l’Algérien Lakhdar Beriche a orienté les amoureux du ballon rond à suivre Al Jazeera 1 et 2 en clair sur le bouquet Arabe Sat, vu que les relations sont désormais tendues avec Nil Sat.

Comme en 2002 !
Stade : Green Point stadium (Cap Town)
Affluence : nombreuse Arbitres : Yuichi Nishimura (JPN), Toru Sagara (JPN), Jeong Hae Sang (KOR) 4e arbitre : Joel Aguilar (SLV) Avertissements : Victorino (60'), Lodeiro (65'), Lugano (90'+2') (URU) ; Evra (12'), Ribéry (19'), Toulalan (68') (FRA) Expulsion : Lodeiro (80') (URU) Uruguay : Muslera, Lugano, Godin, Victorino, Suarez (W. S. Abreu G. 73'), Forlan, A. Perreira, Perez (Eguerin 85', M. Perreira, Arevalo Rios, I. Gonzalez (Lodeiro 63') Entraîneur : Tabarez France : Lloris, Sagna, Abidal, Evra, Gallas, Toulalan, Diaby, Gourcuff (Malouda 74'), Ribery, Govou (Gignac 84'), Anelka (Henry 71') Entraîneur : Domenech

La FIFA l'a désigné

Forlan, l’homme du match

P

our son entrée en lice en Coupe du monde, l'équipe de France a été tenue en échec par l'Uruguay sur le score viergede zéro partout. Un résultat qui permet aux quatre équipes du premier groupe de garder leurs chances intactes de qualification au second tour. Ce sont les Français qui annoncent la couleur en tout début de match par le biais de Sidney Govou à la 7' qui manque de peu le cadre. Une minute plus tard, Ribéry déborde sur l'aile gauche et sert Govou seul face au gardien Muslera, mais il rate lamentablement. L'attaquant de l'Athlético de Madrid, Diego Forlan, tire à bout portant, mais Hugo Lloris intervient. Juste après, Yohann Gourcuff botte un coup

franc rentrant côté gauche, mais le gardien uruguayen sort le ballon difficilement. 63', Diego Forlan exécute un coup franc directement que Hugo Lloris capte difficilement. 72', Diego Forlan rate un but tout fait sur une reprise de volée, puisque la balle est passée juste à côté du poteau gauche, après une longue touche dévié par Suarez. Les Français ne profiteront pas de leur supériorité numérique après l'expulsion de Lodeiro à la 80'. Huit ans après, les deux équipes se sont encore rencontrées au même stade de la compétition, le match s'était soldé sur le même score avec le même scénario, suite à expulsion d'un joueur côté uruguayen comme en 2002.

Domenech-Malouda, c’est le clash
A la surprise générale, Florent Malouda n'a pas été titularisé face à l'Uruguay, alors qu'il a disputé les trois derniers matchs de préparations des Bleus. Le milieu de terrain de Chelsea a eu une prise de bec avec Raymond Domenech lors d'une séance d'entraînement jeudi passé. Le sélectionneur des Bleus a choisi Abou Diaby. Une décision qui a surpris toute la presse française et les spécialistes. Il a été incorporé à la place de Gourcuff à la 74'.

Diego Forlan, l'attaquant uruguayen de l'Athlético de Madrid, a été désigné par la FIFA l’homme du match. Cet attaquant percutant réputé pour être vif a tiré vers les bois du Français Hugo Lloris à cinq reprises, dont deux cadrés. Il est tombé dans le piège du hors-jeu une seule fois. Il a fait 45 passes dont 23 réussies, alors qu’il a parcouru 9, 985 km.

08

Le Buteur n° 1232 Samedi 12 juin 2010

Algérie-Slovénie

j- 1

Saâdane prépare la défense
A
24h de son premier match de Coupe du monde face à la Slovénie, Rabah Saâdane est en train de préparer sa stratégie pour contrer cette équipe slovène. Au cours de la dernière séance d'entraînement ici à Durban au stade Ugu, avant le départ à Polokwane prévu pour aujourd'hui, le sélectionneur national s'est basé sur le volet tactique, surtout l'emplacement des défenseurs. D’ailleurs, il a dû interrompre le match d'application à plusieurs reprises pour donner des consignes aux défenseurs, essentiellement sur leur placement.

Des instructions fermes données aux défenseurs
Par ailleurs, Rabah Saâdane a donné des instructions fermes aux défenseurs Bougherra, Halliche et Kadir, en insistant surtout sur leur placement. Il est à noter que Bougherra, Halliche et Anthar Yahia ont été alignés en défense, alors que Kadir et Belhadj l’ont été à droite et à gauche.

Ce sera une défense à trois
La défense des Verts sera constituée demain de trois défenseurs. A travers les derniers matchs d'application, les trois joueurs seront Madjid Bougherra, Anthar Yahia et Rafik Halliche. Cela dit, Saâdane a préféré revenir à l'ancienne stratégie adoptée durant les éliminatoires et qui a porté ses fruits quand on sait que l’Algérie n’avait encaissé que 4 buts en sept matchs. Pour ce qui est des flancs droit et gauche, il y aura Fouèd Kadir et Nadir Belhadj.

Brixi enregistre les séances d'entraînement
Ayant été appelé par la FAF pour faire partie du staff avec pour tâche de superviser les adversaires des Verts durant ce Mondial, Brixi est en train d'enregistrer les séances d'entraînements des adversaires de l’EN dans le but de décortiquer leur tactique avec Rabah Saâdane. Cela permettra au sélectionneur national de prendre des notes, avant ce premier match capital du Mondial.

Contrer les tirs de Birsa
Durant ces deux dernières séances et surtout la dernière, Rabah Saâdane s'est beaucoup basé sur les coups de pied arrêtés et les tirs de loin qui

constituent le point fort des Slovènes. D'ailleurs, lors du dernier match de préparation face à la Nouvelle-Zélande, Walter Birsa a inscrit un doublé. Le coach national a donc mis en garde les joueurs algériens les appelant à contrer surtout cet élément. Aussi, il

leur faudra éviter de commettre des fautes près de la surface de réparation.

Chaouchi se prépare aux tirs de loin
Outre les défenseurs, le gardien de but Faouzi Chaouchi se prépare aux

tirs de loin, sachant que les Slovènes misent beaucoup sur les coups de pied arrêtés. M. H.

Medjani Medjani

«Titulaire ou pas, je respecte les choix du coach»
Carl Medjani, le défenseur latéral d’Ajaccio, est le seul parmi les nouveaux qui n’a pas encore eu l’occasion de prouver son talent. Absent lors des deux dernières rencontres amicales face à l’Eire et les Emirats, le nouveau capé de Saâdane ne s’inquiète pas pour autant et avoue qu’il respecte la décision du coach. Plus que deux jours avant le match contre la Slovénie ; comment se déroule la préparation de l’équipe en perspective de cette confrontation ? La préparation se déroule dans des conditions idéales. Ce qui nous permet de bien nous concentrer sur cette rencontre qui s’annonce difficile. Tous les joueurs sont conscients de l’importance de ce rendez-vous et tout autant déterminés à se donner à fond pour réaliser le meilleur résultat possible et honorer ainsi le football algérien. Le groupe est-il prêt pour ce premier match ? Nous le sommes presque. Après plusieurs jours d’une préparation qui a débuté à CransMontana avec d’abord un travail physique, puis en Allemagne pour le volet technico-tactique, il ne reste que quelques retouches à apporter pour être prêts le jour J. Pour le onze-type, les choses semblent plus claires maintenant ? C’est vrai, mais il reste quand même trois séances d’entraînement au bout desquelles l’entraîneur aura une idée bien précise, avant de trancher probablement la veille du match sur la composante qui débutera contre la Slovénie ce dimanche. En attendant, comment est l’ambiance au sein du groupe ? Parfaite, et tout se déroule bien à l’approche de cette première confrontation face aux Slovènes à l’occasion de laquelle le groupe est déterminé à réaliser le meilleur résultat possible. Comment voyez-vous ce match ? C’est une rencontre qui s’annonce difficile bien sûr. En Coupe du monde, les premiers matchs sont toujours difficiles pour toutes les équipes, quelle que soit leur envergure, surtout quand on est confrontés à un adversaire aussi costaud que la Slovénie qui est connue pour être complémentaire dans ses trois lignes. Mais nous sommes prêts pour cette confrontation. Croyez-moi, nous aurons notre mot à dire. D’aucuns pensent qu’il est important de débuter par un résultat positif dès le premier match, est-ce aussi votre avis ? Je suis entièrement d’accord avec ce que vous dites. Un résultat positif permettra au groupe de retrouver la confiance. Ce qui est bon pour le mental des joueurs qui pourront ainsi aborder la suite de la compétition avec de bien meilleures dispositions. La Coupe du monde est un grand évènement qui regroupe les meilleures équipes. Comment allezvous entamer cette compétition de haut niveau sachant que la majorité des joueurs algériens ont un manque d’expérience dans ce genre de rendez-

vous ? Selon moi, le facteur expérience n’aura pas une importance capitale. Si c’était la Coupe d’Afrique, j’aurais été d’accord avec vous, car les conditions sont différentes. Mais il s’agit de la Coupe du monde. Mais il faut savoir que nous avons l’habitude d’affronter des joueurs de haut niveau qu’on retrouvera au Mondial. Pour nous les jeunes, ce sera une bonne opportunité d’emmagasiner de l’expérience. Sur le plan personnel, êtes-vous prêt à prendre part à ce premier match ? Je me sens prêt en tous points de vue. Si l’entraîneur a besoin de mes services, je répondrai présent. Maintenant, même si je dois être mis sur le banc, j’accepterai la décision de l’entraîneur. Le plus important pour moi est d’être parmi les 23. Le reste, c’est à l’entraineur d’en décider. Justement, vous êtes pratiquement le seul joueur parmi les 23 à n’avoir pas eu l’occasion de montrer vos capacités sous le maillot des Verts. Cela ne vous inquiète-t-il pas ? Absolument pas. Mais il faut tout de même savoir que face à l’Irlande, j’étais blessé. Mais contre les Emirats, c’était un choix de l’entraîneur qui se devait d’aligner des joueurs répondant à sa stratégie. Le coach devait présenter un onze pas loin de celui qui débutera le Mondial contre la Slovénie. Moi qui revenais de blessure, je n’avais pratiquement aucune chance d’être aligné. Cela ne vous a-t-il pas déçu ? Pas du tout. Je suis un professionnel et donc je me dois de respecter la décision du coach qui est le seul maître à bord dans la question du choix des joueurs. Entretien réalisé par Adlène C.

Algérie - Slovénie

Le Buteur, le premier à rentrer à Polokwane
l’aéroport. Les avions transportant les supporters des différentes nationalités commençaient à atterrir, dans la nuit de jeudi à vendredi. L’ambiance du Mondial est belle et bien présente en terre sud-africaine.

j-1

Le Buteur n° 1232 Samedi 12 juin 2010

09

2 heures du matin, arrivée des supporters algériens
L’arrivée de l’avion qui transportait les supporters algériens était annoncée à 2 heures du matin. Il n’était que 22 heures. On devait attendre nos compatriotes pour faire le voyage ensemble jusqu’à Pretoria, soit une distance de 70 km seulement entre les deux villes.

2 heures de sommeil et un taxi fou
Arrivés à Pretoria, nous eûmes droit à deux heures de somme en compagnie des supporters algériens. Vendredi, tôt le matin vers 5 heures exactement, on est obligés de nous lever pour prendre un taxi comme on les appelle chez nous. Mais si chez nous l’aiguille du compteur se déplace normalement, chez les «taxieurs» sud-africains, l’aiguille tourne à une vitesse vertigineuse. Le prix du déplacement de la cité universitaire vers la station de bus qui nous mène vers Polokwane est excessivement cher.

Si l’Equipe nationale algérienne a rendezvous avec la Slovénie, ce dimanche, pour le compte de sa première sortie dans son groupe de cette phase finale de la Coupe du monde qui se joue en Afrique du Sud, Le Buteur, comme à son habitude, fait découvrir à ses lecteurs cette charmante ville de Polokwane. La dernière ville qui a vu l’Algérie jouer une Coupe du monde, c’était la ville mexicaine de Guadalajara, en 1986.

noire
En Afrique du Sud, le soleil se couche à 17 heures, ce qui fait que nous pénétrons dans la ville de Durban dans la nuit noire, il était un peu plus de 18 heures. Dans le bus, je reçois un coup de téléphone d’un confrère de la télévision de Dubaï. Je parle à voix haute en répondant au téléphone et aux questions du journaliste qui voulait des infirmations sur les conditions de séjour de notre Equipe nationale. Toutes les personnes présentes dans le bus se retournent pour mettre un visage à cette voix qu’ils n’ont pas pour habitude d’entendre, probablement. Arrivé à Durban, il fallait bien évidemment trouver son chemin pour aller vers l’aéroport de Durban, c’est le conducteur du minibus qui fera prêt de 500 mètres en ma compagnie.

300 km et 4 heures de route
Le voyage entre Pretoria et Polokwane dure 4 heures. Pour une distance de 400 km, cela nous paraît tout à fait normal. Plus rapide qu’une même distance en Algérie. Un paysage agréable, un voyage en pleine forêt. Des réserves d’animaux introuvables en Algérie que les supporters algériens qui arriveront à Polokwane la veille de la rencontre contre la Slovenie auront l’occasion d’apprécier. Durant le voyage, les radios de Bordj et de Sétif nous contactent pour avoir les dernières informations concernant la sélection des Fennecs. Le réseau du téléphone mobile n’est pas évident. On ne peut confirmer si notre intervention sur les ondes des deux radios avait été reçue cinq sur cinq.

stade Moboka, d’une capacité de 46 places, qqLe000rencontresera inauguré à l’occasion de la Algérie-Slovénie. Ce

L’Algérie inaugurera le stade Peter Mobaka...

Départ jeudi de la ville d’Ougou entourée des Zoulous, sous la pluie
Le départ sur Polokwane avait été décidé jeudi, après la séance d’entraînement des Verts et la conférence de presse de Rabah Saâdane. Une pluie fine commence à tomber. Des amis me ramènent à Margit, une ville proche d’Ougou. A cet endroit, je devais faire le voyage avec Samir, le coiffeur, un fervent supporter de l’Equipe nationale. On devait faire le voyage en commun, mais ce dernier est appelé chez les Verts. Il devait faire des coupes de cheveux à certains joueurs. Le programme change, le voyage se fera par les moyens de transport locaux.

stade abritera 4 rencontres parmi lesquelles celle de l’Algérie. La rencontre MexiqueFrance s’y déroulera également. Tout comme Argentine-Japon. L’Equipe nationale arrivera ce samedi à Polokwane par avion. stade Peter construit en un temps record. On visité avant qqLedes Verts. LesMobaka al’aétédébuté en l’arrivée travaux ont

… Il a été réalisé en un temps record

En compagnie des Mexicains vers Johannesburg
Durban est une ville côtière, dotée bien évidemment d’un aéroport, c’est l’Afrique du Sud, le pays le plus développé dans le continent, malgré la crise qui secoue le monde depuis 2008. A l’aéroport, au cours des formalités d’usage, on rencontre des supporters venus du Mexique. Ils devaient se déplacer vers Johannesburg pour assister à la rencontre de leur équipe nationale contre le pays organisateur. Une grosse animation à l’aéroport des supporters de toutes nationalités. Une majorité de Mexicains montait dans le même avion.

Polokwane et la mosquée El Kawter en vue
L’arrivée à Polokwane aura lieu à 13 heures 15 minutes. A l’entrée de cette ville, sur notre gauche, une mosquée, au nom arabe d’El Kawther. Cette présence rassure. Dans la ville, il y a des vuvuzelas dans tous les coins de rue. Ces trompettes font l’ambiance de la Coupe du monde dans chaque ville. La couleur jaune est aussi présente dans tous les endroits. Les habitants de Polokwane et de toutes les villes sudafricaines portent des maillots aux couleurs de leur équipe nationale. Un écran géant est installé dans le centre de cette ville. C’est à cet endroit que les Sud-Africains viendront regarder les matchs des Bafana Bafans.

mars 2007 et le stade a été achevé en novembre 2009. Soit 32 mois de travaux. Cela n’a rien à voir avec le stade de Tizi ou celui de Sétif, ni le métro d’Alger qui ne veut pas voir le jour. fouleront la pelouse du stade Mobaka samedi à 12 heures qqLes Vertsccasion de s’adapter avec 45. Ils auront l’o cette pelouse. La séance ne durera qu’une heure de temps.

Séance samedi à 12h45

Un voyageur s’occupe du ramassage de l’argent
Fait auquel nous ne sommes pas habitués, un voyageur se lève et se charge d’encaisser le prix du voyage auprès des passagers. On pouvait supposer que le voyageur était un ami du conducteur, mais que nenni, car on avait constaté, à chaque fois, un volontaire se lever et se charger du ramassage de l’argent. Serait-ce une pratique prise chez les Britanniques ? Peut-être car en Angleterre, pays qui avait occupé l’Afrique du Sud malgré l’opposition des Blancs sud-africains, une pratique proche de ce que l’on a pu observer existait.

Les Slovènes une heure après
Dans la même journée d’aujourd’hui, les Slovènes prendront la place des Algériens sur la pelouse du stade Mobaka. L’entraînement de la Slovénie devrait avoir lieu à 13h 45. de plein centre-ville. Un terrain annexe qqLeà stadede l’ePolokwane est situé en est situé côté nceinte qui abritera le premier match de l’Algérie.

Ambiance vuvuzela, la célèbre trompette, à l’aéroport de Johannesburg
La vuvuzela est une trompette en plastique colorée d’un mètre de long. Elle est très célèbre chez les Africains. Le bruit des vuvuzelas est assourdissant. Il faut s’y faire. On ne pouvait plus s’entendre dans le hall de

Polokwane à 1 230 m d’altitude, pas de souci pour Saâdane
Il fait très froid à Polokwane, ville située à 1 230 m. Ce n’est pas cela qui va inquiéter notre nakhib el watani, devenu le spécialiste de l’altitude. Rien à voir avec San Lameer.

Le stade est situé en ville

Arrivée à Durban dans la nuit

S. B.

10

Le Buteur n° 1232 Samedi 12 juin 2010

«Salam alikoum ! L’Algérie passera avec l’Angleterre»
Nous sommes Algériens. Connaissez-vous l’Algérie ? Ben oui ! Salam alikoum ! Cela fait plaisir de vous croiser. Je vous souhaite bonne chance pour le Mondial. L’Algérie se trouve dans la poule de l’Angleterre, des Etats-Unis et de la Slovénie. Comment évaluez-vous ses chances de passer au second tour ? Je pense sincèrement qu’elle a ses chances. Bien sûr, l’Angleterre terminera certainement en tête de poule, mais je vois bien l’Algérie terminer à la deuxième place. Vraiment ? Oui, je le pense réellement. Connaissez-vous des joueurs de la sélection algérienne actuelle ? Franchement, non. D’anciens joueurs, peut-être ? Oh, oui ! Madjer et Belloumi, vraiment de très bons joueurs (il le dit en levant le pouce au ciel pour signifier qu’ils sont très bons). En vérité, je connais le football algérien des années passées, pas celui d’aujourd’hui. Vous avez été un brillant attaquant au Real Madrid. Que pensez-vous de Messi, l’attaquant du grand rival, le Barça ? C’est un très bon joueur, vraiment. Il n’y a rien à dire là-dessus. Il possède d’énormes qualités et il sait marquer. Vraiment, il n’y a rien à dire à ce sujet. Est-il meilleur que Cristiano Ronaldo, l’attaquant du Real ? (Après un instant de réflexion) Oui, je pense que Messi est meilleur que Ronaldo. C’est tout simplement le meilleur actuellement. Entretien réalisé par Farid Aït Saâda

Zamorano

Algérie - Slovénie

j-1

Ivan Zamorano, l’ancien international chilien et attaquant du Real Madrid dans les années 90, est présent à la Coupe du monde en tant que consultant d’une chaîne de télévision. Nous l’avons croisé alors qu’il se rendait à sa position dans la tribune réservée aux télévisions. Tout en marchant d’un pas précipité, «l’Hélicoptère», surnom qui lui avait été donné en raison de sa faculté incroyable à sauter très haut sans élan, a répondu succinctement à quelques questions.

Dans le cadre de l’invitation qui leur a été envoyée par la FAF

Des personnalités sportives se sont envolées hier pour Johannesburg
Mansouri, Noureddine Kourichi, Abdelhafid Tasfaout et Bensekane. Mohamed Sellah et Benyoucef Ouadia du voyage Parmi les anciens internationaux algériens, il y avait les deux anciens commentateurs de la télé, en l’occurrence Mohamed Sellah et Benyoucef Ouadia. Après avoir assisté aux Mondiaux de 82 et 86, ils assisteront cette fois à celui de 2010, mais en tant que supporters. Les frères Bougherra et Ghezzal aussi Pour immortaliser l’immense événement de la participation de l’Algérie au Mondial, les responsables de la Fédération algérienne de football ont adressé des invitations à des personnalités sportives pour prendre part à ce grand RDV. Plusieurs vols ont été programmés pour l’Afrique du Sud. Pas plus tard qu’hier, 3 avions ont quitté le territoire national en direction de Johannesburg. C’est ainsi que des supporters des Verts se sont envolés dans les deux premiers vols, tandis que les personnalités nationales ont pris place dans le 3e. En outre, d’anciens joueurs, entraîneurs, journalistes sportives, parents des joueurs ainsi que des membres de la fédération sont partis ensemble. Parmi eux, on a reconnu Djamel Zidane, Mahieddine Meftah, Mustapha Heddane, Mouloud Halliche, Lyès Izri, Faouzi Les frères de Madjid Bougherra et d’Abdelkader Ghezzal ont tenu, eux aussi, à se déplacer en Afsud pour soutenir leurs proches lors de ce Mondial. Pour rappel, ils ont eux aussi été invités par la FAF qui a offert à chacun des joueurs de l’EN deux billets d’avion. Chadli Amri à l’aéroport L’ancien attaquant algérien Chadli Amri, qui était dans la liste des joueurs de réserve pour le Mondial, était lui aussi présent à l’aéroport international Houari-Boumediène, lui qui a accompagné les frères Bougherra et Ghezzal avant de repartir. Tasfaout, le plus sollicité Parmi les anciens joueurs algériens, Abdelhafid Tasfaout était le plus sollicité l’aéroport de tous. C’est dire qu’il n’a pas été du tout oublié par ses fans. Le drapeau de la Palestine présent En étant le seul pays arabe présent à la Coupe du monde, les supporters algériens ne ratent plus aucune occasion de se prendre en photo avec le drapeau de la Palestine. Ce qui est certain, c’est qu’il sera présent en force dans les tribunes des stades sud-africains. A. A.
On ne rate pas les photos avec Tasfaout. Ils sont venus de partout, même d’Illizi.

On reconnaît Heddane parmi la délégation algérienne.

Algérie-Slovénie

j- 1

Le Buteur n° 1232 Samedi 12 juin 2010

11

Le Mondial s’est ouvert hier en Afrique du Sud

Le monde est africain ! Ç
a y est ! L’Afrique a sa Coupe du monde ! Pas seulement sur le papier, mais dans les faits, concrètement, avec 32 sélections présentes en Afrique du Sud, des stades construits et inaugurés, des stars étrangères présentes et deux matchs qui ont déjà eu lieu, ceux de la poule A. La cérémonie d’ouverture, qui a duré environ 45 minutes au Soccer City Stadium, a été riche en émotion et colorée de tout ce qui symbolise l’Afrique de la joie, du bonheur, de l’espoir et de l’avenir. Des grandes vedettes de la chanson venues de différents pays africains ont égayé les 84 490 spectateurs et supporters présents de quelques morceaux de leurs tubes qui ont fait le tour de la planète, à l’instar de l’Algérien Khaled qui a repris son succès mondial des années 90, Didi. Le tout dans un décor typiquement africain marié à des effets modernes, comme les passages en parade de formations d’avions chasseurs dans le ciel du Soccer City Stadium. Mandela absent à cause du décès de son arrière-petite-fille La seule fausse note de cette fête a été l’absence à la cérémonie de Nelson Mandela, militant historique pour la paix et artisan de l’abolition de l’apartheid et de la réconciliation entre les Sud-Africains blanc et noirs. Si l’Afrique du Sud a obtenu l’organisation de la Coupe du monde, c’est grâce à son charisme, conjugué à la volonté du président de la FIFA, Joseph Blatter. L’absence de Mandela, qui avait promis d’assister à la cérémonie en dépit de sa maladie, est due au décès tragique de son arrière-petite-fille, victime d’un accident de la circulation à son retour du concert donné jeudi soir au stade d’Orlando, à l’occasion de l’ouverture du Mondial. Blatter et le président de l’Afrique du Sud, Jacob Zuma, avant d’annoncer solennellement l’ouverture de la phase finale de la Coupe du monde, n’ont pas manqué de lui rendre hommage. Les Sud-Africains veulent démentir les sceptiques La fête a donc commencé. Le peuple sud-africain, qui fait de gros efforts afin de réussir l’événement, est mobilisé derrière sa sélection, les Bafana Bafana, et aussi derrière le comité d’organisation. On lit sur chaque visage et on voit à chaque coin de rues que les SudAfricains veulent que ce Mondial reste dans les annales afin de démentir ceux qui n’ont cessé de réclamer de ne pas organiser un événement d’une telle envergure en Afrique. Depuis hier, le monde et africain et est appelé à le demeurer pour un mois encore. Pour l’instant, le défi est relevé, même si nous n’en sommes qu’au premier jour. F. A-S.

La vuvuzela, ce de la région, était présente en force dans les gradins, des s sen ayant apportécor typiqueamilliers de supporters sudafricains une. Cela donné lieu à un grand vacarme. Cependant, lors des interventions de Joseph Blatter, président de la FIFA, et Jacob Zuma, président de l’Afrique du Sud, et aussi lorsqu’était venu le moment des hymnes nationaux, le speaker a demandé de faire taire les vuvuzelas et les supporters sud-africains ont respecté la consigne, donnant l’image d’un peuple discipliné et respectueux. Merci pour la leçon !

Les vuvuzelas se sont tues pour les hymnes nationaux

AFS

1-1

Mexique

Les Bafana Bafana ont manqué de métier
Afrique du Sud : Khune, Gaxa, Mokoena, Tchabalala, Mphela, Pienaar (Parker 83’), Modise, Letsholonyane, Dikgacoi, Thwala (Masilela 46’), Khumalo. Entraîneur : Carlos Alberto Parreira Mexique : Perez, Rodriguez, Salcido, Marquez, Osorio, Torrado, Franco (Hernandez 73’), Vela (Blanco 69’), Aguilar (Guardado 55’), Juarez, Dos Santos. Entraîneur : Javier Aguirre a eu des occasions, du jeu et une ambiance folle dans les gradins. Si le score paraît équitable au vu des opportunités de scorer de part et d’autre, il n’en demeure pas moins que les Sud-Africains ont raté la victoire en ne sachant pas faire le break au moment où ils auraient pu le faire, surtout durant la première demiheure de la deuxième mitemps, après le superbe but inscrit par Siphiwe Tshabalala. Malheureusement pour eux, la maladresse parfois et l’excès de précipitation d’autres fois ont empêché ce même Tshabalala et Thwala d’aggraver le score. Comme c’est souvent le cas, à trop manquer d’occasions, on finit par encaisser des buts et c’est ce qui est arrivé : sur une gravissime erreur de marquage, Rafael , qui s’est retrouvé absolument seul face au gardien de but mexi-

s Le match d’ouverture sd’officiels européenslesur lade la Coupe du monde, entre l’Afrique du Sud et Mexique, s’est caractérisé par l’absence feuille de match. Les arbitres étaient asiatiques, le commissaire du match néozélandais et le coordinateur général africain (l’Egyptien Mustapha Fahmy). C’est peut-être un signe symbolique en ce match inaugural du premier Mondial organisé en terre africaine, histoire de montrer que le football peut s’organiser sans l’Europe.

Aucun officiel européen pour le match d’ouverture

C

omme c’est souvent le cas, le match d’ouverture du Mondial-2010, qui a opposé hier, au Soccer City Stadium, l’Afrique du Sud, pays organisateur, au Mexique, s’est achevé par un nul (1-1). Un nul pas aussi «nul» qu’il suppose puisqu’il y

cain Oscar Perez, remet les pendules à l’heure. La sélection mexicaine, constituée dans sa majorité de joueurs évoluant en Europe, ont su garder la tête froide et frapper quand il le fallait. Elle a même pu porter l’estocade en fin de match. En somme, les Bafana

Bafana ont manqué de métier. Il est vrai que l’absence de compétition dont ils souffrent (ils étaient qualifiés d’office au Mondial en leur qualité de pays organisateur et n’ont pas pris part à la CAN) leur a joué un mauvais tour. F. A-S.

s Si tout s’est très bien passé lors du match d’ouverture au niveau du Soccer City Stadium, il y a eu quand même un problème : les bouchons autour du stade avant et après le match. Il a fallu à certains plus de trois heures pour arriver au stade. Les responsables locaux n’ont pas trouvé un système qui permette une circulation fluide de manière à ce que les gens – surtout les officiels- puissent venir au stade et repartir dans des délais raisonnables.

Les bouchons, un sérieux problème à résoudre

s

Programme d’aujourd’hui

Groupe b
Argentine
12h30

Nigeria Grèce
15h00

Le hall d’arrivée de l’aéroport de Johannesburg en forme de stade
A l’aéroport de Johannesburg, le hall d’arrivée pour les vols intérieurs a été aménagé de façon originale, de manière à coller à l’événement qu’abrite l’Afrique du Sud depuis hier. Il a, en effet, la forme d’un terrain de football avec, au fond, une salle d’attente pour ceux qui viennent à l’accueil des voyageurs en forme de tribune de stade. Cela donne un très bel effet.

Corée du Sud Groupe c
Angleterre

USA
19h30

12

Le Buteur n° 1232 Samedi 12 juin 2010

Algérie - Slovénie

j- 1

Terry dégradé, Ballack out, Henry et Mansouri sur le banc, Drogba incertain…

La malédiction frappe les capitaines !
Il ne fait pas bon d’être capitaine d’équipe d’une sélection ces derniers temps. Cette «corporation», constituée de leaders et de joueurs très précieux sur le terrain, a vu plusieurs de ses membres, et pas des moindres, subir des catastrophes de tous genres, au point de devoir rater les matches de la Coupe du monde. A croire qu’une malédiction s’est abattue sur eux. Terry déchu par Capello, Ferdinand quitte l’Afrique du Sud En Europe, la sélection la plus touchée par la «malédiction» est celle de l’Angleterre. Le capitaine d’équipe habituel, John Terry, s’est vu retirer le capitanat par le sélectionneur Fabio Capello après un scandale extra-sportif (révélation d’une liaison extraconjugale qu’il a eue avec l’ex-femme de son coéquipier en sélection, Wayne Bridge). De plus, il a été hué, depuis cette affaire, sur tous les terrains de l’Angleterre, excepté à Stanford Bridge, l’antre de son club, Chelsea. Son coéquipier en défense central, Rio Ferdinand, s’est blessé à l’entraînement à l’arrivée de la sélection en Afrique du Sud et il est, de fait, forfait pour le Mondial. Ballack privé du Mondial par un… Ghanéen Les Allemands, de leur côté, sont orphelins de Michael Ballack, leur capitaine d’équipe traditionnel, blessé à la cheville lors de la finale de la Cup entre Chelsea et Portsmouth. Et qui l’a donc blessé ? Kevin Boateng, joueur de Portsmouth et international du… Ghana, l’un des adversaires de l’Allemagne en Coupe du monde. Du coup, les soupçons de coup monté afin de blesser délibérément Ballack ont été relayés par la presse allemande. Toujours est-il que le milieu de terrain de Chelsea, souvent malchanceux lors des finales, ne jouera pas le Mondial. Henry, un champion du monde sur le banc On peut rater des matches de la Coupe du monde à cause d’une blessure, mais aussi en raison d’une méforme. C’est le cas du capitaine de la sélection française, Thierry Henry. On a beau avoir été champion du monde, champion d’Europe des nations, champion d’Europe des clubs, vainqueurs de plusieurs titres de champion et plus coupes nationales en Angleterre et en Espagne, les deux meilleurs championnats au monde, on n’en est pas candidat au banc des remplaçants à la moindre méforme. Pour la Coupe du monde, il a cédé son brassard à Patrice Evra, du moins pour le premier match disputé hier face à l’Uruguay. Essien a joué une mi-temps en 8 mois L’Afrique n’est pas épargnée par la malédiction qui touche les gardiens de but. Ainsi, le Ghana est privé de son capitaine et leader Michael Essien depuis plusieurs mois. Certes, on avait cru à son retour après une blessure lors de la CAN2010 qui avait eu lieu en Angola, mais cela n’a été qu’éphémère puisqu’il n’a joué qu’une mi-temps, la deuxième du premier match du Ghana contre la Côte d’Ivoire, avant de rechuter. Depuis, il n’est pas encore revenu sur les terrains. Donc, en 8 mois, il n’a joué qu’une mi-temps. Il manquera certainement à sa sélection en Afrique du Sud. Drogba en course contre la montre La Côte d’Ivoire a un vrai leader, au talent reconnu au plan mondial : Didier Drogba. Même si son apport en sélection n’est pas toujours très convaincant, il n’en demeure pas moins qu’il a son poids dans l’équipe. Or, à l’occasion d’un banal match amical contre le Japon, l’attaquant de Chelsea a fait une mauvaise chute suite à un duel et s’est fracturé le cubitus du bras droit. Il s’est fait opérer le lendemain en espérant pouvoir jouer après dix jours de convalescence et de soins accélérés, quitte à utiliser une protection, mais il n’est pas encore certain qu’il puisse être d’attaque pour le premier match qui doit opposer la Côte d’Ivoire au Portugal mardi prochain à Port Elizabeth. Mansouri, un capitaine déchu et déçu Et voilà que la poisse qui poursuit les capitaines d’équipe touche même la sélection algérienne ! Yazid Mansouri, capitaine depuis de longues années et fidèle lieutenant des différents sélectionneurs qui se sont succédé depuis 2002, se voit relégué sur le banc des remplaçants, la faute à une méforme affichées lors des derniers matches des Verts, selon son sélectionneur. Cela lui est difficile à digérer, surtout que son premier match sur le banc est un match de Coupe du monde. Même le vicecapitaine, Rafik Saïfi, débutera le match face à la Slovénie sur le banc, ce qui montre que la malédiction vient en chaîne. La poisse a touché même Yahia ! Une chaîne qui s’est allongée hier avec la blessure qu’a contractée celui qui a hérité du brassard, Anthar Yahia. Touché à la cheville, ce dernier est très incertain pour le match de dimanche, le pronostic des médecins étant très réservé. Vraiment, la malchance poursuit les capitaines des sélections et on ne sait pas si cela va se poursuivre tout au long du Mondial. Le brassard, pour le coup, est devenu presqu’un talisman… F. A-S.

Pub

Publicité

Le Buteur n° 1232 Samedi 12 juin 2010

13

www.hamoud-boualem.com

14

Le Buteur n° 1232 Samedi 12 juin 2010

Algérie-Slovénie

j- 1

Les chanteurs et les artistes encouragent les Verts
omme prévu, de nombreux chanteurs et artistes ont animé avant-hier une soirée pour fêter la participation de l’Equipe nationale en Afrique du Sud. Cette cérémonie - organisée par l’opérateur de téléphonie mobile Al Wataniya Télécom, sponsor officiel des Verts, et Danone avec, bien sûr, la participation du ministère de la Jeunesse et des Sports - a eu lieu à la Coupole. Elle fut marquée par la présence de plusieurs personnalités du monde artistique et de nombreuses familles algéroises ayant fait le déplacement spécialement pour lancer des messages de soutien pour les coéquipiers de Habib Bellaïd, actuellement dans l’autre bout du continent.

C

rouge donnant par la même occasion un look assez particulier à cette soirée organisée en faveur des Fennecs lors de ce premier Mondial africain de l’histoire.

lors de la dernière Coupe d’Afrique des nations qui a eu lieu en janvier dernier.

Le but d’Anthar Yahia a fait vibrer l’enceinte
Lors de cette soirée, les organisateurs ont mis en place un écran géant pour rediffuser les deux participations des Verts lors des Coupes du monde de 1982 et 1986. Même la CAN gagnée par les Algériens en 1990 a été projetée. Mais une action a fait vibrer particulièrement les présents : le but de Anthar Yahia inscrit face à l’Egypte lors du match barrage qui a eu lieu à Oum Dourmane au Soudan. Il faut dire que la réalisation du futur capitaine des Fennecs reste l’un des meilleurs souvenirs des Algériens vu son importance. S. M.

Plusieurs artistes ont répondu présents
Face à des gradins remplis, nombreux sont les chanteurs qui ont répondu présents. Ils ont interprété des chansons à la gloire des Verts. Parmi eux, cheb Tarik, Amine Titi, groupe Milano ainsi que les comédiens de la célèbre émission «El Fehama». Des sketches ont été animés par plusieurs humoristes.

Bekhta dans la peau de Coffi Kodjia
Présente elle aussi, la comédienne Bekhta a surpris les présents en arborant une tenue d’arbitre sortant une fois sur scène des cartons jaune et rouge pour le duo Salah Oughrout et Kamel Bouakez, imitant le célèbre arbitre béninois, Coffi Kodjia, qui fut derrière la déroute de l’EN face à l’Egypte en Angola. En effet, elle nous a rappelé les moments difficiles vécus

La Coupole en vert, blanc et rouge
Venues presque de toutes les wilayas d’Algérie pour assister à cette fête grandiose, les familles algériennes ont décoré la Coupole aux couleurs de l’emblème national. En effet, l’enceinte était drapée de vert, blanc,

Kamel Bouakez
«Nous battrons la Slovénie»
Les supporters de l’EN sont divisés en deux : les optimistes et les pessimistes. Dans quel camp êtesvous ? La question ne se pose même pas. Dans celui des optimistes bien sûr, même si le tirage au sort ne nous ait pas gâtés. Je pense qu’il faut quand même garder espoir et faire confiance à nos joueurs. Nos supporters doivent toujours être derrière nos joueurs, peu importe le résultat ou la situation. Ils sont jeunes et ont besoin de soutien. Il faut rester derrière eux. Je sens qu’ils ne vont pas nous décevoir. Comment voyez-vous les chances des Verts ? Je vous ai déjà dit, nous disposons d’une bonne équipe composée d’excellents joueurs. Ils ont prouvé que nous pouvons compter sur eux. Pour en revenir à votre question, sachez que je ne vais pas y répondre parce que je suis un artiste et non pas un spécialiste encore moins un consultant sportif. Un pronostic pour le match face à la Slovénie… C’est un match difficile à négocier. Quoique la tâche des Verts ne s’annonce pas facile, je demeure optimiste. C’est pour cette raison que je pense que nous allons gagner. Savez-vous que la Slovénie a éliminé la Russie pour assurer sa participation au Mondial ? Ça ne m’intéresse pas de le savoir parce que, personnellement, la Slovénie ne me fait pas peur. Ça va être difficile, mais nous pouvons les battre. Sachez que les mondialistes ne sont pas imbattables. La France, par exemple, s’est qualifiée grâce à la main de Henry, non pas à son football. Que voulez-vous dire aux supporters avant ce match face à la Slovénie ? Avant tout, je tiens à dire que Saâdane a réalisé un gros exploit en nous qualifiant au Mondial, alors que notre objectif au début était une participation en Coupe d’Afrique. Il ne faut pas mettre davantage de pression sur les joueurs. Concernant la cohésion, il faut laisser ça aux spécialistes. Entretien réalisé par Sofiane M.

Vous êtes parmi les artistes qui ont répondu présents. Que pouvez-vous nous dire de cette soirée ? Pour commencer, je tiens à souligner que ma présence est avant tout un devoir. Je ne pouvais pas rester insensible. J’ai tenu vraiment à être présent non seulement pour soutenir les Verts, mais aussi pour tenter de rendre les familles algériennes joyeuses. Notre présence aujourd’hui n’est qu’un signe d’encouragement pour les protégés de Rabah Saâdane. Nous croyons beaucoup en eux et nous espérons qu’ils nous rendront heureux en nous représentant de la meilleure des manières.

Pronostics des artistes
Cheb Akil : Algérie 3 - Slovénie 1 Mustapha Bila Houdoud : Algérie 1 - Slovénie 0 Bekhta : Algérie 2 - Slovénie 1 Cheb Tarik : Algérie 1 - Slovénie 1 Cheb Toufik : Algérie 1 - Slovénie 2 ou Algérie 0 - Slovénie 1 Salim El Fehama : Algérie 2 - Slovénie 0 Salah Oughrout : Algérie 1 - Slovénie 1 Amine Titi : Algérie 3 - Slovénie 2 Djamel Bafdel : Algérie 1 - Slovénie 0 Djemaoui Africa : Algérie 2 - Slovénie 0

Le Buteur n° 1232 Samedi 12 juin 2010

Les Trois Lions

(ce soir à 19h30)

15

Les Yanks

Capello appelle au self-control

L’Angleterre est attendue au tournant !
Clairement désignés pour les deux premières places, l'Angleterre et les Etats-Unis devraient être rapidement fixés sur leur capacité à sortir vivants ou non de cette poule. Les deux sélections se rencontreront dès le deuxième jour de la compétition, soit 24 heures avant AlgérieSlovénie. Le vainqueur aura fait un grand pas vers les huitièmes de finale. L'équipe qui s'inclinera devra probablement gagner ses deux derniers matchs pour ne pas faire ses valises plus tôt que prévu. Le premier de cette poule C pourrait retrouver la Serbie ou le Ghana en huitièmes de finale, si l'Allemagne tient son rang dans le groupe D. Qui a parlé de voie royale vers les quarts de finale ? La première journée du groupe C voit s’affronter les deux favoris du groupe. Si les hommes de Capello font office de favoris, ils devront toutefois se méfier des Etats-Unis qui ont brillé durant la dernière Coupe des confédérations en atteignant la finale. L’Angleterre testera durant cette rencontre une nouvelle charnière en l’absence de Rio Ferdinand pour cause d’une blessure. Les Anglais devront confirmer leur statut de tête de série dans ce groupe, qui sera par contre très serré pour les trois autres équipes qui pourront toutes prétendre (avant les premiers matchs) à la deuxième place qualificative. Après le saut de colère de Rooney, qui avait insulté l'arbitre lors d'un match amical face au Platinium Stars (remporté 3-0 par l'Angleterre avec un but de Rooney), Fabio Capello avait appelé au self-control avant le match contre les USA et pour le reste de la compétition. Comme exemple, Capello aurait pu montrer une vidéo datant de 1974. En phase de poule de Coupe de monde, l'Italie et l'Argentine font match nul, et Capello aura brillé par un découpage sur un joueur argentin. Le fameux selfcontrol de Fabio lui aura permis de s'en sortir sans carton. Bonne chance Rooney !

Onyewu doit chauffer Rooney

Le favori

L'Angleterre évidemment
La revanche est légitime. Absente de l'Euro 2008, l'Angleterre aborde le Mondial sud-africain avec l'ambition de faire oublier sa récente mésaventure. Dans un groupe C qui n'a rien d'insurmontable, la sélection de Fabio Capello semble clairement au-dessus de ses trois adversaires. Sur le papier tout au moins. Les qualifications n'ont été qu'une formalité. Les matchs de préparation ont eux «légèrement» refroidi l'optimisme anglais. Plus outsider que favorite au titre mondial, l'équipe des Trois Lions peut néanmoins créer la surprise. Un chiffre en revanche ne parle pas pour elle : depuis 1996 et le championnat d'Europe qu'elle avait organisé, l'Angleterre, équipe vieillissante mais bourrée de talents, n'a jamais été en mesure de passer le cap des quarts de finale d'une grande compétition internationale. Aux yeux de Steven Gerrard, c'est «la dernière chance» pour cette génération dorée de briller en Coupe du monde. Si Anglais et Américains se sont rencontrés à 9 reprises depuis 60 ans (7 victoires et 2 défaites pour la Perfide Albion, dont un 01 lors de la Coupe du monde 1950), la Slovénie et l'Algérie ne se sont jamais frottées aux deux nations anglo-saxonnes. Les deux «petits» vont également se découvrir. Finalement, les quatre nations qui composent ce groupe C ne sont pas si éloignées que cela selon la hiérarchie établie par la FIFA. L'Angleterre (8e) est évidemment la mieux classée, mais les Etats-Unis (14e), la Slovénie (25e), et l'Algérie (30e) figurent toutes dans le top 30.

Le stade Royal Bafokeng de Rustenburg, l'un des sites de la Coupe du monde de la FIFA 2010, porte le nom de la tribu indigène de la région. En 1999, les Bafokeng ont remporté une bataille juridique leur accordant 20 % du platine extrait du sous-sol de leur terre. Depuis, ils possèdent des actions dans l'exploitation de platine de la région et sont devenus la tribu la plus riche d'Afrique. En 2001, le stade a accueilli la sélection sud-africaine et le Burkina Faso (2-1) à l'occasion d'un match de la compétition préliminaire pour la Coupe du monde de la FIFA. Il a également été le théâtre de nombreux matchs de Premier Soccer League, bien que la ville de Rustenburg n'ait aucune équipe évoluant en première division. Le stade n'est qu'à 25 minutes de route de Sun City, à 30 minutes du Pilanesberg et à 12 kilomètres du centre de Rustenburg. Une fois modernisé, il comptera 42 000 places.

Connaissez-vous le stade de Rustenburg ?

La composante probable des Anglais
Rob Green, Glenn Johnson, John Terry, Ledley King, Ashley Cole, Aaron Lennon, Steven Gerrard (cap), Franck Lampard, Joe Cole , Wayne Rooney, Emile Heskey

L'équipe probable des Etats-Unis
Howard, Spector, Onyewu, DeMerit, Bocanegra, Dempsey, M. Bradley, Edu (ou Holden), Donovan, Findley (ou Altidore), Buddle Les confrontations entre les deux nations 9 confrontations au total. 7 victoires pour l’Angleterre contre 2 pour les USA.

La défense américaine a une tactique pour tenter de déstabiliser Rooney lors d'Angleterre-USA, ce dernier a parfois du mal à rester calme. L'attaquant international anglais l'a encore prouvé, il y a quelques jours, en insultant l’arbitre lors d’un match amical face au Platinium. Du coup, la sélection américaine compte faire le nécessaire pour provoquer le Mancunien lors d'Angleterre-USA. «L'équipe sait qu'il faut essayer de le chambrer. On l'a constaté par le passé», ne se cache pas DeMerit, un équipier de Onyewu.

16

Le Buteur n° 1232 Samedi 12 juin 2010

Côte d’Ivoire

Anouma (pdt. FIV)

Cameroun
Milla confiant pour les Lions indomptables

Beckenbauer parle de Drogba

«L’Afrique peut compter sur la Côte d’Ivoire»
équipe nationale de football de Côte d'Ivoire affiche sa détermination à conquérir «crânement et sans complexe» la Coupe du monde 2010. Le président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Jacques Anouma, a maintes fois affirmé que la Côte d'Ivoire ne va pas pour faire de la figuration, mais pour chercher à remporter le titre, tout comme les autres pays. «Nous faisons partie des équipes sur qui le continent compte. L'Afrique ne veut plus jouer les seconds rôles au Mondial. Elle veut aussi s'affirmer», a énoncé M. Anouma. A en croire celui-ci, les joueurs ivoiriens sont hyper motivés et déterminés à faire une bonne compétition. «Je suis confiant, car nos adversaires jouent dans les mêmes championnats et dans les mêmes conditions que nos joueurs.

L'

Franz Beckenbauer, le président du conseil de surveillance du Bayern Munich, était présent jeudi à Johannesburg à l’occasion du Congrès de la FIFA. Le Kaiser en a profité pour évoquer la blessure au bras de l’Ivoirien Didier Drogba, toujours incertain pour la Coupe du monde : «Je ne sais pas s’il pourra jouer, je ne suis pas docteur, a déclaré l’ancien défenseur de la Mannschaft. Je ne sais pas s’il sera autorisé à jouer avec une protection aussi rigide. C’est à l’entraîneur et à la Fédération de décider. Mais moi, quand j’étais blessé, bien que la meilleure solution soit que je reste sur le banc, je détestais ça, même si je savais que je ne pouvais pas vraiment aider mon équipe.»

Il n'y aura donc aucun complexe», a-t-il souligné. Le capitaine de l'équipe nationale ivoirienne Didier Drogba a fait la promesse de se battre pour que l'équipe aille loin dans la compétition afin de faire oublier à la population ivoirienne la débâcle de l'équipe lors de la Coupe d'Afrique de football en janvier en Angola. Pour nombre d'observateurs, l'équipe ivoirienne composée en majorité de joueurs professionnels évoluant dans des grands clubs d'Europe, dispose d'un potentiel impressionnant. Certains relèvent «la grande forme» des joueurs comme Kader Keita, Yaya Touré et se réjouissent de la remise du capitaine Didier Drogba de sa blessure au bras après le match de préparation contre le Japon. D'autres estiment que le déroulement du Mondial en Afrique devrait donner un avantage psychologique aux équipes africaines. La Coupe du monde 2010 débute ce vendredi en Afrique du Sud et met aux prises 32 équipes isseus de tous les continents. L'équipe ivoirienne est arrivée jeudi en Afrique du Sud et prépare son premier match prévu pour mardi contre le Portugal. La Côte d'Ivoire se trouve avec le Portugal, la Corée du Nord et le Brésil dans le groupe G considéré par les spécialistes comme «le groupe de la mort» en raison du caractère coriace des quatre formations. Les Ivoiriens sont à leur deuxième participation au Mondial, après la Coupe du monde 2006 en Allemagne où l'équipe a été éliminée au premier tour. Le Mondial 2010 en Afrique du Sud constitue pour l'équipe ivoirienne et pour le nouvel entraîneur Sven-Goran Erikson une occasion pour prendre une revanche et relever le défi de la performance de la Côte d'Ivoire en matière de football.

Présent ce jeudi au Congrès de la FIFA à Johannesburg, Roger Milla, l’ancien avant-centre des Lions indomptables, s’est exprimé sur les chances du Cameroun au Mondial : «L’équipe n’a pas très bien marché lors des matches amicaux, mais la sérénité commence à régner au sein des joueurs, a déclaré l’ancien buteur camerounais. C’est ce qu’il y a de plus important car ce sont les principaux acteurs. C’est à eux de faire en sorte que le Cameroun aille le plus loin possible dans cette Coupe du monde. Nous comptons sur eux. Malgré la défaite, il y a eu des progrès face à la Serbie (4-3).

Le Guen pas content

Nigeria

Lukman Haruna, le chaînon manquant
ohn Obi Mikel sur le flanc, Lukman Haruna, le jeune milieu de terrain de Monaco et du Nigeria, pourrait saisir sa chance et s’installer durablement dans l’entrejeu des Super Eagles. Impressionnant lors des matches de préparation, le joueur de 19 ans a également été adopté par ses coéquipiers. La Coupe du monde tend les bras au nouveau prodige nigérian. 19 ans à peine et déjà un profil de patron. Lukman Haruna, du haut de ses quatre sélections, en train de s’imposer comme un futur grand, le patron du milieu du terrain des Super Eagles. Car le jeune Nigérian est passé en quelques semaines du statut de surprise de la liste de 30 à titulaire potentiel dans le onze de Lars Lägerback. Capitaine des Nigérians champions du monde des U17 en 2007, le Monégasque est en train de devenir chez les A le moteur qu’il était déjà chez les Eaglets. Depuis Jay Jay Okocha, le Nigeria manque cruellement d’un créateur, d’un accélérateur

J

de jeu qui puisse dynamiser les ailiers supersoniques des Super Eagles : «J’aime le travail défensif mais j’aime aussi aller vers l’avant, pousser, provoquer, donner des ballons à l’attaquant, expliquait il y a peu le milieu de terrain de l’ASM. En sélection ou en club, j’ai déjà joué à différents postes mais je n’ai pas de préférence définie, il est préférable de cultiver plusieurs compétences.» Le successeur d’Obi Mikel ? Adoubé dès l’arrivée de Lars Lagerbäck à la tête du Nigeria, Haruna est devenu très vite essentiel. Son abattage et sa technique font de lui un rouage clé, comme l’explique Yakubu, le buteur des huitièmes de finaliste 1994 et 1998. «Je ne suis pas surpris de ce qu’il réalise jusqu’à présent : il s’entraîne avec nous depuis 2008. Il peut faire encore mieux pour nous aider mais il ne faut pas mettre plus de pression sur un joueur aussi jeune, affirme l’attaquant d’Everton à Brila FM. En Angola, nous avions tellement de milieux défensifs que c’était

très dur pour les attaquants. Nous avions besoin d’un milieu créatif et, avec ce que nous avons vu jusqu’à présent, je crois bien qu’on l’a trouvé. Il fera beaucoup pour les attaquants.» Parfois un brin nonchalant, le jeune Monégasque récolte autant de compliments pour son abattage et sa technique que de cartons et de ballons perdus par son manque d’expérience et sa fougue. Recadré par son coach sur le Rocher, Guy Lacombe, Haruna sait qu’il peut encore progresser. «Au début de l’année, il est venu me voir et m’a beaucoup parlé sur le football mais aussi sur la vie en général», explique le nouveau venu chez les Super Eagles. «Grâce à cela, j’ai compris des choses sur les devoirs d’un footballeur, la nécessité de travailler, toujours et encore, pour aller plus haut. Il m’a demandé de changer des choses, dans l’implication, la motivation, l’envie. J’essaie d’appliquer ça et je sais que je peux encore mieux faire.» La tête sur les épaules, Haruna devrait briller sur les pelouses sud-africaines.

Paul Le Guen est furieux. Jeudi, une équipe de télévision japonaise a filmé l'entraînement de l’équipe du Cameroun en dehors du quart d'heure autorisé, en s’aidant d’un escabeau pour filmer au-dessus du mur du centre. Du coup, le sélectionneur des Lions indomptables a décidé d'interdire l'accès aux journalistes pour l'entraînement de ce vendredi matin. Le responsable presse du Cameroun a expliqué que c'était une punition à cause de la télévision japonaise. De ce fait, tous les médias sont pénalisés (environ trente journalistes sur place).

Ghana
Ça chauffe chez les Boateng
On peut avoir grandi ensemble, appris le football ensemble et partager les mêmes gènes, cela n'implique pas que l'on s'entende. La preuve avec les Boateng, Kévin-Prince et Jérôme. Après le tacle de KévinPrince, qui jouera pour le Ghana, sur la cheville de Michael Ballack, qui a coûté sa participation au Mondial au capitaine de la Mannschaft, les relations entre les deux frères se sont tendues. Nouvel exemple avec la déclaration de Jérôme, qui joue pour l'Allemagne, relayée par L'Équipe. «Kévin a dit : Chacun a sa famille, toi la tienne, moi la mienne. Ça va trop loin, ça m'est égale maintenant ce qu'il fait, ça ne m'intéresse pas. Je ne veux pas avoir de contacts avec lui», a-t-il lâché. Le 23 juin, l'Allemagne affrontera le Ghana. On attend ça avec impatience.

Le Buteur n° 1232 Samedi 12 juin 2010

17

Hollande

Robben arrivera demain
L'attaquant vedette des Pays-Bas, Arjen Robben, blessé à la cuisse gauche, rejoindra demain matin la sélection néerlandaise à Johannesburg, a annoncé vendredi Bert van Marwijk, le sélectionneur. «Arjen quitte vendredi soir les PaysBas et arrivera samedi à Johannesburg», a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse. Interrogé sur la participation du joueur face au Danemark lundi, le sélectionneur a souhaité rester évasif. «Comme je l'ai souvent dit ces derniers jours, Arjen n'a quasiment plus joué et ne s'est quasiment plus entraîné depuis trois semaines», a-t-il insisté. «On me dit que tout est OK avec lui, qu'il est rétabli, mais j'attends de le voir de mes propres yeux.» Robben avait contracté sa blessure à la cuisse samedi dernier, en match amical face à la Hongrie, et a depuis suivi un traitement intensif (électro-stimulation, acupunture, massages) avec le kinésithérapeute de la sélection. Ce dernier avait affirmé jeudi, à la presse allemande, que Robben était prêt à jouer contre le Danemark, et qu'il ne ressentait plus aucune douleur.

Van Marwijk (sélectionneur) : «Je dois voir de mes propres yeux qu’il est rétabli»
Les Pays-Bas ont impressionné lors des matchs de préparation avec des succès sur le Mexique (2-1), le Ghana (4-1) et la Hongrie (6-1). Votre équipe est-elle prête ? Nous avons effectivement tiré le maximum de cette période. Nous sommes en forme. Mais il faut concrétiser cela en matchs officiels, car ces résultats lors de rencontres amicales ne constituent aucune garantie. La tension monte, c'est normal. Mon job maintenant, c'est que les joueurs arrivent détendus au moment de jouer pour qu'ils se libèrent sur le terrain. Votre équipe semble très forte offensivement, beaucoup moins en défense. Estce aussi votre avis ? Vous ne pensez tout de même pas que je vais vous dévoiler les forces et faiblesse des Pays-Bas. Globalement, on peut dire que notre équipe est créative, qu'elle aime produire du jeu. Pour le reste, je vous laisse à votre propre analyse. Arjen Robben, qui semble rétabli de sa blessure, jouera-t-il lundi face au Danemark ? Vous verrez bien lundi... Arjen quitte ce (vendredi) soir les Pays-Bas et arrive demain (samedi) à Johannesburg. Comme je l'ai souvent dit ces derniers jours, Arjen n'a quasiment plus joué et ne s'est quasiment plus entraîné depuis trois semaines. On me dit que tout est OK avec lui, qu'il est rétabli, mais j'attends de le voir de mes propres yeux. Et j'ai, dans mon effectif, de quoi le remplacer plus que valablement. En matchs amicaux, Van der Vaart, Sneijder, Van Persie et Kuyt ont été très bons. Comment jugez-vous votre premier adversaire, le Danemark ? C'est une bonne équipe, solide. Ils nous connaissent très bien, donc il faudra s’en méfier. Nous les connaissons par cœur aussi. Parmi les joueurs, je connais bien, Jon Dahl Tomasson (ndlr : que Van Marwijk a entraîné à Feyenoord de 2000 à 2002). Il a vieilli (34 ans) mais c'est toujours le même très bon joueur. In fifa.com

Le sélectionneur des Pays-Bas, Bert van Marwijk, espère que son équipe va "concrétiser" au Mondial la "bonne forme" affichée lors de la période de préparation, ponctuée par trois succès, mais ajoute que ses victoires en matchs amicaux «ne constituent aucune garantie».

Argentine

Brésil

Messi sous pression
Le sélectionneur de la sélection d'Argentine, Diego Maradona, a déclaré hier en conférence de presse qu'il «espère de tout coeur que Lionel Messi fasse une belle Coupe du monde. J'aimerais tant qu'il se montre décisif tout autant que moi en 1986». «El Pibe de Oro» a également rappelé que «derrière Leo, il y a toute une équipe qui le soutient. Il doit être la cerise sur le gâteau. Il sait qu'il est décisif et qu'à n'importe quel moment, il peut se créer une occasion de but». Le sélectionneur de l'Albiceleste a tenu à rassurer les supporters argentins quant à l'état physique de la star de Barcelone. «Si le match est plié avant son terme face au Nigeria, je n'hésiterai pas à le remplacer en vue de la prochaine rencontre.»

«Dès que je marquerai, les autres suivront»

Luis Fabiano :

L’

Mario Zagalo se moque de Maradona
Il y a quelques semaines, Diego Maradona a encore démontré sa classe au monde entier. El Pibe de Oro avait déclaré qu'il ferait le tour de l'Obélisque de Buenos Aires dans le plus simple appareil, si l'Argentine parvenait à remporter la Coupe du monde. Interrogé à ce sujet par la chaîne ESPN Deportes, Mario Zagalo a donnée une réponse très imagée. «Et s’il perd, il va s’asseoir sur l’Obélisque ?», a lancé le mythique Brésilien, très classe lui aussi. On savait déjà qu'entre Auriverde et Argentins, ce n'était pas l'amour fou, mais là, on est servi. On attend maintenant la réponse de Diego, toujours très enclin à entrer dans ce genre de polémique.

avant-centre du Brésil, Luis Fabiano, aux statistiques de rêve (25 buts en 38 sélections) promet que son manque d'efficacité actuel ne se prolongera pas pendant le Mondial-2010. Son dernier but en sélection remonte à septembre 2009 (victoire 3-1 contre l'Argentine en qualifications), au lendemain d'une Coupe des Confédérations réussie à l'issue de laquelle il avait fini meilleur buteur avec cinq réalisations en autant de matchs. Depuis septembre, ça coince sous le maillot auriverde pour le buteur attitré de Dunga qui l'a préféré à des attaquants plus "starisés" tels qu'Adriano, pourtant auteur d'une saison pleine avec son club de Flamengo avec 35 buts en 47 matchs. En fait, Luis Fabiano, 29 ans, qui s'est révélé sur le tard avec le FC Séville en 2007-2008 (24 buts en 30 matchs de Liga espagnole), est un peu le successeur de Ronaldo, même s'il y eut l'intermède Adriano. C'est lui qui a la responsabilité de finir le travail de la Seleçao. «J'ai la responsabilité de marquer des buts», reconnaîtil. Même si le titre de meilleur buteur du Mondial «vient après» les deux objectifs prioritaires, gagner les matchs et le tournoi. Il veut déjà briser la spirale de l'inefficacité actuelle. «C'est quelque chose qui m'embête, mais j'insiste, je dois insister, à l'entraînement comme en match, et le ballon va finir par rentrer», affirme-t-il tout sourire.

«Je prouverai que j’ai récupéré»
Lors des deux matchs de préparation, la Seleçao a écrasé le Zimbabwe (3-0) et la Tanzanie (5-1) sans que Luis Fabiano, toujours titulaire, ne parvienne à marquer. «Les deux derniers matchs, c'était un objectif différent : il s'agissait de voir comment je me sentais après ma blessure, même s'il est vrai que marquer est toujours bon pour la confiance», a-t-il déclaré. Luis Fabiano s'était fait une déchirure musculaire à la jambe gauche mi-mai. Enième péripétie d'une saison hachée par les blessures : l'attaquant n'a participé qu'à 23 matchs de championnat avec Séville, mais il a quand même marqué 15 buts. «Franchement, j'ai totalement récupéré et je suis très heureux du travail réalisé par les préparateurs physiques», avance-t-il. «Je vais jouer comme je sais le faire, je vais montrer que j'ai récupéré. Mon rythme va changer entre les deux derniers matchs et ceux du Mondial», promet-il. «J'attends que les buts arrivent, mais ils vont arriver sans problème». Cet optimisme va de pair avec cette bonne humeur qu'il affiche. «Nous sommes joyeux et tous heureux d'avoir cette opportunité de disputer la Coupe du monde. Le Brésil est un pays de joie, avec la samba, le carnaval etc..., et on ressent de la joie pendant le travail».

Allemagne

Schweinsteiger défend Neuer
Le milieu de terrain allemand Bastian Schweinsteiger a tenu à défendre son gardien titulaire et peu expérimenté Manuel Neuer, après que ses qualités eurent été remises en doute par le portier australien Mark Schwarzer. «Je ne suis pas d'accord, Manu n'est pas moins fort que lui», a-t-il expliqué. «On va voir comment ça se déroulera dimanche et qui aura repoussé le plus de tirs.» Schwarzer avait déclaré vendredi que l'Allemagne ne possédait plus de grands gardiens comme «Kahn ou encore Lehmann.» Neuer, âgé de 24 ans, n’a été sélectionné en équipe d'Allemagne qu'à cinq reprises.

La FIFA refuse ''Carlitos''
La FIFA n'a pas autorisé l'Argentin Carlos Tevez à porter le nom "Carlitos" sur son maillot n°11. L'attaquant de Manchester City arborera donc un simple "Tevez". Idem pour Sergio Agüero qui ne pourra pas porter le "Kun Agüero" qu'il désirait sur son n°16 et pour Jonas Gutierrez qui souhaiterait avoir simplement "Jonas" au-dessus de son n°17.

18

Le Buteur n° 1232 Samedi 12 juin 2010

Coup d’œil JSK
Au moment où Meftah a décidé de changer d’air

Amiri, quatrième recrue
a JSK devrait finaliser sous peu l’arrivée d’un jeune arrière droit. Le séjour du président du club dans le sud de la France s’est concrétisé par le recrutement de Amine Amiri, un jeune émigré de 20 ans qui jouait cette saison à Cassis Carnoux en National. Amiri et Hannachi se sont rencontrés jeudi après-midi à Marseille autour d’un déjeuner et ont presque tout réglé.

L

«Je viens parce que c’est la JSK»
Amine Amiri est attendu aujourd’hui. Le Marseillais d’origine kabyle viendra signer un contrat de deux ans au profil de la JSK. Il sera là pour pallier le départ du capitaine Rabie Meftah. Dans ce court entretien, Amiri nous explique ce qui a motivé son choix…
Il paraît que vous êtes sur le point de vous engager avec la JSK, est-ce vrai ? Oui ! Tout devrait s’officialiser sous peu. Avec le président, on a trouvé un terrain d’entente. Je monte demain (entretien réalisé hier, ndlr) pour signer mon contrat. Etes-vous tombés d’accord sur la durée de votre engagement ? Oui ! On a parlé d’un contrat de deux ans. Qu’est-ce qui a motivé votre choix pour la JSK ? C’est quand même la JSK ! C’est l’un des plus grands clubs du pays. C’est un très bon challenge pour moi. Il y a la Coupe d’Afrique à jouer. Le président m’avait dit que le club joue chaque année le podium. Ça convient parfaitement à mes ambitions. Ne craignez-vous pas de ne pas vous adapter à votre nouvelle vie loin de Marseille, loin de la famille ? Pas du tout. C’est un défi que je relève. Moi, je m’adapte à tout. Et puis, je ne vais pas n’importe où. Je serai dans mon pays. Dans ma région. Donc, il n’y a pas de soucis de ce côté-ci. Entretien réalisé par Achour Aït Ali

Hannachi lui trouve un successeur
Parti en France au lendemain de la tenue de l’assemblée générale du club, le président de la JSK avait inscrit plusieurs points dans son agenda. Outre le préparateur physique que Hannachi a, l’espace de quelques rounds de négociations, réussi à convaincre pour venir exercer à la JSK dans le cadre de la prochaine préparation de l’équipe scindée, rappelons-le, en deux parties, pour des obligations d’engagement de la JSK en Ligue des champions. Comme rapporté dans l’édition d’hier, c’est donc sur Boudjemaâ Mohammedi, l’actuel préparateur physique des deux sélections A’ et U23, que le choix des responsables de la JSK est porté. Son arrivée dans la ville des Genêts est attendue avant que l’équipe n’embarque au Maroc la fin du mois en cours. D’autre part, le président Hannachi se devait aussi de négocier avec d’autres joueurs émigrés dont il a refusé de divulguer les noms jusqu’à ce qu’il officialise avec eux au risque d’être chipés par d’autres présidents, comme ce fut le cas les années précédentes. Parmi eux, figure le latéral droit de Cassis Carnoux, Amin Amiri (lire entretien). Ce dernier a donc officiellement paraphé son contrat à la JSK portant le nombre de recrues à quatre. Ce qui a motivé Hannachi de relancer la piste Amiri, c’est le fait que son pur produit, Meftah, a, semblet-il, décidé de ne pas revenir, lui qui est allé monnayer son talent dans d’autres clubs, à l’image de la JSMB et du MCA, avec lesquels il était, ces derniers jours, en contact permanent. Selon des sources très proches du club de Yemma Gouraya, le joueur serait proche du club béjaoui. A. Y.

Un contrat de deux saisons
L’arrivée de Amine Amiri est motivée par le départ quasi certain de Rabie Meftah. Celui-ci est pressenti avec force insistance du côté de la JSMB. Il est vrai que le joueur avait rencontré les dirigeants du Mouloudia jeudi, mais tout porte à croire que le désormais ex-capitaine des Canaris signera à la JSMB. Du coup, la direction de la JSK a pris ses devants en engageant un arrière droit. Amine Amiri devrait s’engager pour deux saisons.

Il est attendu aujourd’hui
Amine Amiri devrait arriver à Tizi Ouzou aujourd’hui, au plus tard demain. Avant de se quitter, le président de la JSK lui avait promis de lui envoyer son billet d’avion dans les deux jours à venir. Amiri, originaire de Kabylie, signera son contrat à Tizi. Il sera la quatrième recrue de la JSK cet été. Deux autres joueurs devraient signer plus tard. Aux dernières nouvelles, le club kabyle attendrait la réponse de Ali Rial (USAM) et Bilal Naïli (USMH) pour clore définitivement le recrutement. En effet, à la JSK, on voudrait se contenter de six arrivées seulement, chiffre représentant le nombre de licences africaines permises par la CAF. Meftah, Hadjaoui et Maroci devraient signer ailleurs. A. A. A.

En prenant part à un match amical à Ath Yenni

Moussouni rencontre Iboud
prise, Moussouni a donné du fil à retordre à son vis-à-vis qui avait du mal à le maîtriser. A rappeler que Fawzi est toujours en activité, tandis que Iboud a raccroché depuis longtemps. les sites du Djurdjura qu’ils ont pas vus depuis longtemps. En tout cas, quoi de mieux pour se ressourcer après une longue et harassante saison ! Une chose est sûre, Harket en a profité.

Hocine Metref a arboré, pour la première fois, le maillot des Canaris

U

n événement aussi particulier à Ath Yenni l’on ne s’y attendait vraiment pas ! C’est la première fois de sa vie que l’actuel milieu de terrain ententiste, Hocine Metref, rend visite aux siens dans son village d’origine d’Ath Yenni à l’occasion d’un match gala qui a été organisé en marge de la célébration de la Journée mondiale de l’environnement. Outre Dziri Bilel, qui venait à peine de jouer le dernier match de sa carrière face au CABBA, et Harket Sofiane, champion d’Algérie avec le MCA, d’autres joueurs ont donc été le week-end dernier les hôtes de la capitale du bijou où ils ont pris part à un match gala. A ces jeunes joueurs toujours en activité se sont joints les anciens de la Jumbo Jet, Irathni, Iboud, Tchipalo et les autres figures du foot. L’espace d’une heure, ils ont produit du spectacle sur une modeste superficie très loin de contenir toute cette foule venue découvrir pour la première fois certaines figures qui jusque-là n’ont pas eu l’occasion de les rencontrer. On le disait plus haut, ce qui a apporté un plus à l’événement, c’est la présence de Hocine Metref. En effet, les supporters de la JSK ont toujours rêvé de voir l’enfant origi-

naire de Kabylie défendre les couleurs de la JSK un jour. Ce message a été bien saisi par Hocine qui a, dans la foulée, donné sa promesse de jouer à la JSK. Pour le moment, il est encore signataire à l’ESS. On verra de quoi sera fait demain ! L. A.

Nazef, Issad, Harkat, Moussouni et Capsula retrouvent le Djurdjura
Bien que les deux premiers cités aient l’habitude de se rendre à chaque fois que l’occasion se présente à Tizi dont il sont originaires, Harkat Sofiane (MCA) et Fawzi Moussouni (USOA) ont retrouvé, après plusieurs années,

«Dziri, pourquoi tu n’as jamais joué à la JSK ?»
Grande fut la surprise des supporters de la JSK à Ath Yenni lorsqu’ils se sont rendu compte que Dziri parle parfaitement le kabyle. Ces derniers l’ont interpellé en ces termes : «Dziri, pourquoi tu n’as jamais joué sous le maillot de la JSK ?»

L’

ex-Canari Fawzi Moussouni a été, lui aussi, parmi les invités au match gala organisé à

Ath Yenni. Il a eu beaucoup de plaisir à rencontrer Iboud, l’ex-joueur et président de la JSK. Les deux hommes ont joué l’un contre l’autre. Sans sur-

Le Buteur n° 1232 Samedi 12 juin 2010

19

Coup d’œil MCA

Cela s’est passé avant-hier

Les joueurs ont perçu la 2e tranche
désistement de Abdelouahab Zenir pour s’envoler au pays de Nelson Mandela.

Alors qu’il devait rejoindre Antalaya Sport

Derrag pourrait rempiler pour une autre saison
Alors qu’il devait s’envoler avant-hier à destination de la Turquie afin de signer pour deux saisons au profit d’Antalaya Sport, Mohamed Derrag a finalement décidé de faire machine arrière. Le meilleur passeur des Vert et Rouge s’est d’ailleurs longuement entretenu avant-hier avec Omar Ghrib et il a été question de cette possibilité de prolongation de contrat. L’enfant de Bou Ismaïl aurait fait savoir qu’il était prêt à rempiler pour une autre saison. Une situation qui ne pourrait que réjouir les Chnaoua qui ont adopté très vite l’ex-Canari qui a réussi une saison époustouflante avec le Mouloudia. Les statistiques réalisées par le joueur parlent d’elles-mêmes avec 7 buts, 8 passes décisives pour 30 titularisations (2 555’).

Les primes et les salaires pour bientôt
En ce qui concerne les quelques primes et salaires encore en suspens, Omar Ghrib a promis de les régler dans les jours qui viennent, il a seulement demandé aux joueurs de s’armer de patience.

Bracci touchera demain son argent
François Bracci qui se trouve toujours à Alger n’a, quant à lui, toujours pas perçu son argent. Pour des raisons techniques, l’entraîneur corse devra toucher demain son dû. C’est du moins la promesse qui lui a été faite par les responsables du club.

C

hose promise, chose due. Omar Ghrib, l’un des responsables du Doyen, avait promis de tout mettre en œuvre pour l’assainissement de la situation financière des joueurs et de l’encadrement technique. Avanthier, on a pu assister à un ballet incessant des joueurs au niveau du siège du club sis à Chéraga. Ainsi, à tour de rôle, les camarades de Babouche se sont rendus à la villa de Chéraga pour toucher leur dû. Chaque élément a donc eu droit à sa 2e tranche de la prime de signature.

Achouri et Benamer ont perçu leur argent
Côté encadrement, Mourad Benamer et Kamel Achouri ont tout deux touché leur argent comme prévu.

La prime de la nouvelle saison après le stage en Pologne
Par ailleurs, pour l’ensemble des joueurs qui composeront l’effectif du Mouloudia pour la saison 2010-2011, le responsable du club, à savoir Omar Ghrib, a promis de leur débloquer la première tranche de la prime de signature dès leur retour du stage bloqué qui aura lieu en Pologne prévu du 24 juillet au 9 août prochains dans la bourgade de Wista, située à 60 km de Katowice. T. Che

Ils sont au pays de Nelson Mandela
Les deux techniciens se sont envolés hier à destination de l’Afrique du Sud pour assister aux matches des Verts. L’entraîneur des gardiens a bénéficié du

Babouche devrait rester
Le capitaine du Mouloudia, Réda Babouche nous avait déclaré après le match du sacre face au MSPB qu’il y a une possibilité que ce soit sa dernière saison avec le club. Décrocher un contrat professionnel en Arabie Saoudite était envisageable pour l’enfant de Skikda. Aux dernières nouvelles, Babouche pourrait finalement poursuivre sa carrière avec le Mouloudia, du moins pour une saison supplémentaire.

Vers la promotion de Chafaï, Bouzidi, Hadjras, Aggoun et Lazreg

La politique de rajeunissement qui a donné ses fruits cette saison ne semLe recrutement d’un gardien de but de talent est devenu ble pas avoir été sans inciter le vieux l’une des grandes priorités des dirigeants du Mouloudia. Declub algérois à promouvoir d’autres puis quelques jours, les spéculations vont bon train quant au éléments pour le prochain exernom de celui qui remplacera Mohamed Réda Ouamane. On cice. Même si pour le moment rien n’est encore officiel, on croit a parlé pêle-mêle de Sid Ahmed Fellah, Mohamed Benhamou et Azzedine Doukha. Ce dernier, qui vient de réussir une saisavoir que du côté de la direction on a l’intention de promouvoir son pleine avec l’USMH, a prouvé par son talent qu’il avait sa six éléments qui sont des purs place au Mouloudia d’Alger. Un club qu’il avait dû quitter à produits du club. Il s’agit du li- l’intersaison. Finalement, c’était Ouamane qui devait être béro Farouk Chafaï, du gardien congédié au lieu de Doukha. Et le temps a donné raison à ce de but Farès Bouzidi, de Abdel- dernier qui est plus que jamais convoité par les champions d’Algérie. Pour les pensionnaires de Chéraga, il serait judimalek Hadjras qui est un véritable cieux de récupérer le longiligne portier que l’USMH veut artiste, de Farès Aggoun lequel a été aussi garder à tout prix. On est conscient du côté de la retenu par François Bracci pour le direction du Mouloudia que la venue de Doukha ne derby face au CRB et enfin de Saïd Lazpourrait se faire sans une proposition conséquente reg qui n’est autre que le meilleur buteur car le portier semble avoir plusieurs proposidu championnat junior avec 21 réalisations émanant de certaines formations tions. Parmi les joueurs cités, il y a Boude l’élite. zidi et Lazreg qui ont déjà eu l’occasion de travailler avec le groupe senior. C’était lors du stage à Sousse effectué durant la trêve hivernale et qui avait justement permis aux deux éléments de s’imprégner de l’ambiance qui existe au sein de l’équipe fanion.

Le Mouloudia veut récupérer Doukha

Zemmamouche bientôt en France et en Belgique pour des essais
Mohamed Amine Zemmamouche, monsieur 50 % comme on le surnomme, devrait, selon nos dernières informations, s’envoler dans les jours qui viennent à destination de la France puis de la Belgique dans l’espoir de décrocher un contrat professionnel. Sollicité par l’OGC Nice et une autre formation du championnat belge, Zemma devra tenter sa chance avec la ferme détermination d’accomplir son rêve qui est de jouer en Europe. Cette possibilité de voir Zemma quitter le Mouloudia inquiète au plus haut point les supporters qui s’interrogent sur celui qui aura cette lourde tâche de remplacer le meilleur portier du championnat. C’est pour pallier ce probable départ que les responsables du club sont actuellement en train de multiplier les contacts dans l’espoir de dénicher la perle rare. T. Che

Coulibaly dans le même hôtel que Bracci
La coqueluche des Chnaoua, Moussa Coulibaly, se trouve depuis la fin de la semaine à Alger. Le Malien a rallié l’Algérie pour fêter le titre de champion avec ses partenaires. Celui qui a passé cinq saisons au Mouloudia est hébergé dans le même hôtel que François Bracci. Pour rappel, Coulibaly, qui a rejoint au dernier mercato d’hiver l’équipe d’Al Ahly de Tripoli, a pris part à 16 rencontres de championnat durant la phase aller pour autant de titularisations (1 440’). Moussa associé à Zeddam avait composé la meilleure paire centrale durant la première partie du championnat. Moussa doit rester encore quelques jours à Alger avant de rallier le Mali afin de passer des vacances amplement méritée.

La Ligue des champions est un atout de persuasion

Ghrib très confiant pour le recrutement de Meftah
Même si pour le moment rien n’a encore été signé, du côté de la direction on est très confiant quant à la venue de Rabih Meftah au Mouloudia. Très convoité par la JSM Béjaïa, Meftah a eu une offre alléchante de Omar Ghrib qui a su mettre en exergue l’aspect financier et le challenge sportif pour convaincre l’international kabyle d’opter pour le vieux club algérois.

En concurrence directe avec la JSMB pour le recrutement de Meftah, le fait que le club phare de la Soummam ne participera pas la saison prochaine à une compétition africaine est un handicap pour la venue de Meftah. Ce qui n’est pas le cas du Mouloudia qui sera aligné dans la compétition la plus prestigieuse du continent. C’est ce challenge sportif qui devrait faire pencher la balance en faveur du Doyen. Meftah devrait être dans les heures qui viennent la 2e recrue du club après Douadi

20

Le Buteur n° 1232 Samedi 12 juin 2010

Coup d’œil Division 1

JSMB
Khiari, un autre émigré pisté
avait pris attache avec lui il y a un moment, mais cela n’a jamais abouti butant sur quelques formalités à l’instar de l’aspect financier. Le joueur, après avoir pris connaissance de l’intérêt de la JSMB, n’avait pas été exigeant financièrement dans un premier temps, et il était même prêt à signer lors de la dernière semaine. Mais, après avoir reçu plusieurs autres offres, dont celle du président sétifien, Serrar, qui en train de le suivre de près, sa cote a ainsi augmenté même si on ne connaît toujours pas les qualités de ce joueur. Cela dit, Khiari est relancé par la JSMB et sera probablement le septième émigré du club s’il accepte de signer en faveur des Béjaouis, qui sont en train de négocier avec lui afin de concrétiser sa venue à la JSMB. S. A.

Maroci, réponse aujourd’hui
qq C’est aujourd’hui que Menad devra rencontrer le manager du milieu de terrain de la JSK, Maroci, à Alger. Bien qu’il ait déjà son accord de principe pour signer à la JSMB si les contacts venant de l’étranger tombaient à l’eau, son manager Zine Driss a tenu quand même à voir Menad et négocier avec lui ce transfert à la JSMB. En tous les cas, le joueur est très intéressé par la proposition des Béjaouis et c’est pour cette raison qu’il a accepté de négocier avec eux. C’est donc aujourd’hui qu’on saura si Maroci sera Béjaoui la saison prochaine ou pas.

Zazou pourrait emboîter le pas à Bouder
Le solide défenseur d’e l’USM Annaba, Zazou, est sur les tablettes des dirigeants béjaouis. Ce joueur pourrait bien suivre son camarade Bouder qui a signé avant-hier en faveur des Béjaouis un contrat de deux ans. Il y a eu des contacts très poussés cette année avec Zazou qui ne trouve pas d’inconvénient à porter les couleurs l’équipe qui a gagné en expérience et en envergure, aux côtés de ses anciens coéquipiers Bouder et Hamlaoui. Cela peut être un bon stimulant sur le choix de Zazou qui semble très chaud à l’idée de rejoindre une équipe ambitieuse comme la JSMB qui compte rivaliser avec les ténors de notre championnat et s’investir pour jouer les premiers rôles à partir du prochain exercice.

Il est attendu à Béjaïa
Selon une source digne de foi, Zazou qui a donné son accord de principe aux dirigeants béjaouis sera dès aujourd’hui à Béjaïa pour négocier son éventuel transfert à la JSMB. D’après la même source, Zazou est attendu ce matin au bureau du président Tiab. En tous les cas, son recrutement est considéré comme une bonne opération par les supporters qui voient en lui la stabilité et la vigilance du compartiment défensif. Il sera ainsi un bon élément qui pourrait donner plus à cette équipe. Bref, Zazou sera aujourd’hui à Béjaïa et s’il tombe d’accord avec les dirigeants du club sur tous les volets, il sera certainement la quatrième recrue du club cet été. S. A.

Tiab devait rentrer hier
qqComme nous l’avons annoncé dans ces mêmes colonnes, le président Boualem Tiab qui se trouvait en France pour des soins devait regagner le pays hier. Le chairman béjaoui, qui a chargé le manager général de s’occuper de l’opération recrutement et des renouvèlements des cadres, devra reprendre le relais à partir de cette semaine, en recevant le reste des cadres à l’image de Hamlaoui, Deghiche et Messali qui devront prolonger leur bail et les nouvelles recrues avec lesquelles il devra également négocier et essayer de les convaincre d’opter pour la JSMB à partir de la saison prochaine.

a JSMB qui a déjà fait signer deux joueurs franco-algériens en prévision de la saison prochaine, Laref et Bouderrardji en l’occurrence, compte désormais six joueurs émigrés, à savoir Zerdab, Hachem, Si Mohamed et Aït Ouarab déjà dans le club. Mais ce n’est pas tout, car la JSMB table sur le maximum de joueurs émigrés pour l’année prochaine à l’instar de ce que réussit

L

l’Equipe nationale de Sâadane dont la plupart sont des Franco-Algériens. Dans ce même chapitre, le club béjaoui est en train de faire le maximum pour convaincre un autre joueur émigré, Khiari qui évolue en France et plus exactement à Istres, de faire partie de l’effectif de la JSMB. Les contacts, selon notre source, ne datent pas d’aujourd’hui puisque la direction du club

Tifour en route vers les Emirats
Le préparateur des gardiens de la JSMB, Halim Tifour qui a exercé Tifour, qui a exercé durant les quatre précédentes saisons dans ce club, a décidé de quitter la JSMB et aller tenter l’aventure dans un autre pays. Selon nos informations, Tifour a reçu une offre très intéressante d’un club des Emirats arabes unis, Ras ElEl Khaïmaévoluant dans la première Arabes Unis, Ras Khaïma, évoluant dans la première division de ce pays, qui veut l’enrôler dès la saison prochaine. Pour information, c’est l’ex-entraîneur du Mouloudia d’Alger Jean-Paul lger, Jean-Paul Rabier, qui l’a proposé à ce club qu’il mène en ce moment. Vu que Rabier qui l’a proposé à ce club qu’il mène en ce moment. Vu que Tifour a déjà travaillé avec ce coach auparavant au MCA, les deux hommes peuvent bien bosser ensemble à partir de laclub à partir de retravailler ensemble dans ce saison prochaine. la saison prochaine.

USMA

Benchergui devrait signer incessamment

Mekkaoui : «Ma décision est prise, je pars»
d’avoir pris cette décision de quitter l’USMA ? Non. A aucun moment je n’ai regretté ma décision. J’ai fait le bon choix, et je suis content d’avoir porté les couleurs du NAHD. Comme je viens de vous le dire, il n’y a eu qu’une seule déception et c’est la relégation du club. Une fois le prêt consommé, avez-vous rencontré les dirigeants de l’USMA ? Oui, comme prévu, je les ai rencontrés il y a quelques jours. Et qu’avez-vous décidé ? J’ai pris la décision de quitter l’USMA. Je n’ai pas pu trouver, malheureusement, un terrain d’entente avec les responsables du club. Donc en toute logique, je vais continuer ma carrière au sein d’une autre équipe. Où allez-vous jouer la saison prochaine ? Croyez-moi, je n’ai pas encore décidé. Avez-vous des offres ? Oui. Dieu merci, je n’ai pas à me plaindre de ce côté-là. Plusieurs équipes s’intéressent à moi. Je vais Que pouvez-vous nous dire sur votre première prendre le temps qu’il faudra avant de trancher. expérience en dehors de votre club formateur ? Pouvez-vous nous citer les noms des clubs ? Ce fut une expérience très intéressante à vivre. J’ai Officiellement, j’ai été approché par l’USM beaucoup appris et progressé. Je me suis fait Annaba, le MC El Eulma et le MC une place de titulaire. J’ai joué à Saïda. J’ai d’autres touches, mais je chaque fois que j’étais disponible. préfère ne pas les révéler actuelJ’ai inscrit deux buts, et pour Fellah proposé lement. un défenseur ce n’est pas A la rechercher un nouveau gardien de mal. Tout ça me laisse dire Etes-vous déçu de quitter but pour pallier le départ de Nadjib Ghoul, les que ce fut une bonne saivotre club formateur ? dirigeants de l’USMA se sont vu proposer Sid son pour moi, mais pas Non, c’est le destin. Ahmed Fellah, le portier belouizdadi. Libre de tout pour mon équipe. Le Peut-être que je revienseul point noir reste la engagement, et officiellement partant du CRB, celui drai un jour. Personne ne rétrogradation du club qui s’était illustré lors de la finale de la Coupe d’Al- sait ce que l’avenir nous en seconde division. Ma gérie lors de la saison 2008-2009 pourrait être un réserve. joie aurait été totale si bon concurrent pour Abdouni, le titulaire au Entretien réalisé par poste. A croire une source bien informée, les nous étions parvenus à Adel Cheraki responsables usmistes s’intéressent aussi assurer notre maintien. à Ghalem, l’ancien Koubéen. Ne regrettez-vous pas

Prêté l’été dernier au NAHD, Zineddine Mekkaoui a été l’auteur d’une belle saison sous le maillot husseindéen, mais cela n’a pas suffi pour que les Sang et Or assurent leur maintien parmi l’élite. Une fois la saison terminée, l’arrière latéral gauche, toujours sous contrat avec son club formateur, a rencontré, comme il fallait s’y attendre, les responsables de l’équipe usmiste pour être fixé sur son avenir. Joint par nos soins, l’ancien international espoirs nous révèle qu’il ne retournera pas à l’USMA préférant continuer son aventure loin de Bologhine.

’USMA a déjà perdu les services d’un défenseur central, à savoir Mohamed Amine Zidane qui a été libéré, et pourrait bien perdre ceux d’un autre, Ali Rial en l’occurrence. En fin de contrat, l’ancien joueur de Reghaïa est annoncé comme étant tout proche de la JSK. Pour renforcer leur secteur défensif, les responsables du club usmiste s’intéressent à plusieurs éléments. Parmi eux, figure Benchergui. En effet, le frère cadet de Rabie qui a déjà eu par le passé l’occasion de défendre les couleurs de l’USMA pourrait bien être la première recrue estivale à en croire une source digne de foi. Toujours selon cette même source, l’ancien joueur de l’ASK aurait même

L

donné son accord définitif pour rejoindre le club de Soustara. Ayant défendu les couleurs de l’USM Annaba, Djamel Benchergui devrait normalement signer un contrat d’une durée de deux saisons aujourd’hui ou au plus tard demain.

… Remache pourrait le suivre
Benchergui n’est pas le seul joueur annabi qui pourrait rejoindre le club usmiste, puisqu’un autre élément bônois serait sur le point de lui emboîter le pas. Il s’agit du latéral droit Remache qui est lui aussi un ancien joueur de l’ASK, et que l’on dit tout proche d’un accord avec la direction des Rouge et Noir. A. C.

Le Buteur n° 1232 Samedi 12 juin 2010

21

Coup d’œil Division 1

USMH

Les offres pleuvent sur Naïli
ilal Naïli, le milieu harrachi, est en train de vivre une semaine qui restera à jamais gravée dans sa mémoire. En effet, la pression exercée sur lui par plusieurs présidents de club qui veulent s'attacher ses services est tellement forte que ce joueur n'arrive plus à savoir à qui donner la

B

Contacté par la JSMB et la JSK
Parmi les clubs qui s'intéressent à Naïli, c'est la JSMB qui, par le biais de ses dirigeants, est la première équipe à avoir contacté officiellement le milieu harrachi. Les pourpar-

priorité et quelle sera sa future destination. Cela nous pousse à croire que la belle saison qu'il vient de réaliser sous les couleurs l'USMH n'a apparemment laissé personne indifférent parmi les présidents de la première division. Si l'on se réfère au nombre de dirigeants qui l'ont contacté durant les deux dernières

semaines , on ne compte pas moins de quatre entre les contacts officiels et officieux. De ce fait, on peut dire que le milieu harrachi est l'un des joueurs les plus convoités sur le marché des transferts cet été. N. Ratni

Il jouera en Haute ou en Basse Kabylie
lers entre la JSMB et le manager du joueur ont commencé il y a plusieurs semaines. Naïli, qui n'a jamais caché ses contacts avec le club béjaoui, a plusieurs fois avoué à la presse son désir de porter le maillot de cette formation. Alors que plusieurs Kerbadj avoue son intérêt équipes de la pour Boualem Division 1 Le président du Chabab est, lui aussi, intéressé par viennent de les services de Boualem. Ayant manifesté son désir manifester d'engager le joueur harrachi dans un entretien accordé leur intérêt à un de nos confrères de la presse, le boss du Chabab pour lui, on n'a toujours pas rencontré le joueur de l'USMH. apprend qu’il Sûrement préoccupé par les préparatifs de fait l'objet de son équipe, Kerbadj veut d'abord convoitises de la temporiser. part de la JSK. Le club kabyle, qui vient d’arracher la troisième place au classement, vient d’entrer en contact avec le joueur harrachi par l’intermédiaire d'un de ses dirigeants. Ce dernier a proposé au joueur l'idée de porter les couleurs de l’équipe kabyle. Interrogé, le concerné a confirmé les contacts de la JSMB et de la JSK. Deux clubs parmi les plus réputés dans le championnat national qui veulent s'attacher ses services. L’enfant d’El Harrach devrait entamer les négociations au courant de cette semaine avec le président de la JSK. Libre de tout engagement, Naïli, malgré les convoitises des deux plus grands

clubs de la Kabylie, pourrait prendre option pour la Haute Kabylie au détriment de la Basse.

«Je ne sais pas si mon destin est à la JSK ou à la JSMB»
Joint par nos soins pour connaître ses intentions quant à son avenir, le milieu harrachi, Bilal Naïli, semble encore indécis en ce qui concerne sa future destination.

Tout en confirmant ses contacts avec les deux clubs kabyles, l’enfant d’El Harrach s’en remet au destin : «Pour être franc avec vous, je n’ai rien décidé. C’est vrai que j’ai eu deux contacts sérieux, l’un de la JSK, l’autre de la JSMB mais pour l’instant je n’ai rien décidé. Il se pourrait que je sois à la JSMB tout comme il est possible que vous me retrouviez à la JSK. C’est une question de destin.» N. Ratni

USMB Zaïm : «Chaque chose en son temps»
«Blida, par tradition, met le pied à l’étrier à beaucoup de jeunes joueurs»
l nous a dit consacrer une grande partie de son temps à convaincre des joueurs de rempiler ou pour d’autres de venir renforcer l’effectif, le président blidéen. C’est une tâche qu’il considère comme très compliquée et délicate car toute erreur de jugement signifierait que des centaines de millions, qui auraient pu être investis ailleurs, partiraient en fumée. Zaïm, dans le long entretien qu’il nous accordé, a fait pour nous le point en ce qui concerne le recrutement. Il nous a parlé des projets du club, de son avenir immédiat et de celui plus lointain. Zaïm a enfin mis le doigt sur l’incertitude qui règne en ce qui concerne le système de compétition qui sera en vigueur lors de la saison 2010-2011. Le moins que l’on puisse dire est que Zaïm a mené l’opération recrutement tambour battant, et il nous en dit ce qui suit : «Il est vrai que je consacre beaucoup de temps à cette opération recrutement. Nous faisons de notre mieux pour doter l’USMB d’un effectif de qualité la saison prochaine. Nous avons fait venir des joueurs qui ont une certaine expérience de la D1 et d’autres qui ont des qualités et qui ne demandent qu’à progresser et s’imposer au plus haut niveau. De toutes les façons, cette opération est loin d’être terminée.»

I

ment qui ne soit pas issu d’un petit club. Les joueurs dont vous parlez ont tous des qualités de base, peut-être certaines insuffisances sur le plan tactique, mais tout cela s’acquiert très vite. Nous leur mettons le pied à l’étrier, à eux de montrer ce dont ils sont capables. Je ne crois pas qu’il y ait beaucoup de clubs qui agissent ainsi. Cette façon de faire est traditionnelle à l’USMB.» Il ajoutera à ce propos : «Vous n’avez qu’à compter le nombre de joueurs qui sont venus à l’USMB, alors qu’ils étaient totalement inconnus et qui se sont mis à monnayer leur talent à coup de milliards, deux ou trois années plus tard. Nous ne regrettons qu’une seule chose, c’est que le club ne tire aucun dividende de tout cela, faute de leur avoir fait signer des contrats de longue durée.»

suis certain que des textes existent, c’est leur application qui pose problème. Un club formateur, par définition, manque de moyens. Pensez-vous que ses dirigeants vont s’empêtrer dans une coûteuse bataille juridique dont ils ne sont pas sûrs de l’issue ? Je pense plutôt qu’une commission au niveau de la fédération doit se charger de tout cela. Un sérieux dépoussiérage des lois et des textes doit se faire et au plus vite.»

L’USMB ne doit plus vivre pareille situation où jusqu’à une journée de la fin du championnat, elle était en division inférieure. Actuellement, il y a un travail préparatoire qui se fait et nous avons bon espoir qu’il portera ses fruits.»

«Le recrutement est loin d’être terminé»
Au sujet de l’opération recrutement, Zaïm nous dira qu’elle est loin d’être terminée et qu’elle le sera en temps voulu : «L’opération recrutement n’est pas terminée. Nous allons engager des joueurs de D1 et d’autres divisions qui ont fait leurs preuves dans les clubs où ils étaient la saison passée. Ce seront principalement des milieux de terrain et des attaquants. Il nous faut encore trois ou quatre joueurs de champ et le recrutement sera clos. Pour ce qui est de nos joueurs, nous finaliserons avec eux avant la fin de cette semaine, pour en finir une fois pour toutes avec le recrutement car nous avons prévu que la reprise se fasse réellement le 25 juin.»

«Vous appelez ces joueurs des cadres ?»
En ce qui concerne l’effectif, nous avons signifié au président de l’USMB que plusieurs joueurs expérimentés ont l’intention de quitter le club. Ce sont-là des cadres qui formaient l’ossature de l’équipe et il nous fera l’appréciation suivante : «De quels cadres voulez-vous parler ? De ces joueurs qui ont traîné la patte ou qui ont utilisé mille et un subterfuges pour éviter certains matchs ? Attention, je ne fais pas d’amalgame, il y a des joueurs qui nous ont quittés et qui ont plus ou moins rempli leur contrat. A ceux-là, nous leur souhaitons bonne chance. Ils n’ont pas renouvelé leur contrat à l’USMB pour telle ou telle cause et le football est ainsi fait. Pour d’autres, je vous dirai que c’est plutôt l’USMB qui ne veut pas d’eux et l’avenir me donnera raison.» Zaïm ajoutera que ceux qui aiment vraiment l’USMB et qui sont des connaisseurs approuveront totalement sa démarche, car c’est la plus sage : «Les vrais amoureux de l’USMB comprennent et soutiennent notre démarche de doter le club d’une équipe qui durera dans le temps. Avec ce qu’a vécu le club, la saison passée, il était nécessaire de placer des garde-fous.

«Des lois doivent être votées pour protéger les clubs»
Zaïm nous dira que dorénavant des précautions seront prises pour que les intérêts de l’USMB soient défendus comme il se doit : «Il n’est plus question de refaire les mêmes erreurs et cela pas uniquement en ce qui concerne les contrats des joueurs. Il est inconcevable que le club prenne totalement en charge un jeune joueur, le fasse, comme on dit arriver à maturité sur le plan sportif avec la somme de sacrifices, de frais, etc. Que cela demande et qu’au moment où ce joueur doit donner quelque chose en retour au club, il part et c’est une autre formation qui en profite.» Le président de l’USMB ira même plus loin et nous dira que des lois doivent être votées pour que, comme cela se fait ailleurs, il y ait des retombées financières pour le club formateur : «Je

autres présidents. Je suis en revanche certain que plusieurs d’entre eux ne savent pas sur quel pied danser. Nul ne sait à l’heure où nous nous entretenons de quoi sera fait le système de compétition d’un championnat qui doit débuter dans près de deux mois. C’est une situation unique dans les annales du football mondial. C’est simple, le prochain championnat, celui de la saison 2010-2011, pourrait se jouer dans une toute nouvelle configuration, avec l’avènement du professionnalisme. Nul ne le sait et nous ne sommes pas prêts de le savoir.» En guise de conclusion, Zaïm nous dira ce qui suit : «Je vous répéterai ce que je vous ai dit à plusieurs reprises. Il nous faut, nous responsables et toutes les parties prenantes de notre football, se mettre autour d’une table et s’entendre une fois pour toutes sur ce qui est utile pour ce sport. Il faut avant cela, balayer, comme on dit, devant sa porte et faire abstraction de tout passe-droit.» Slimane Baghdali

Des risques calculés
Quant aux joueurs qui ont été recrutés, il est facile de constater qu’un grand nombre d’entre eux est issu de la Division interrégions. Nous avons demandé au président de l’USMB s’il ne faisait pas prendre certains risques à son club. Sa réponse fut la suivante : «De quel risque parlezvous ? Citez-moi, un seul joueur de ceux qui sont le plus en vue actuelle-

«Nous vivons, nous les présidents de club, une situation unique dans les annales du football mondial»

L’AGO aujourd’hui

C’est au niveau de la salle de conférences de l’OPOW Tchaker que se tienSur un plan plus général, dra, aujourd’hui, l’assemblée générale nous faisons remarquer à Zaïm que certains présidents ordinaire de l’USMB. La séance débutera à dix heures et il n’y aura qu’un seul investissent beaucoup d’argent point à l’ordre du jour. Il consistera en dans le recrutement, tandis que la présentation des bilans moral et d’autres sont bien plus frileux. Il financier concernant l’exercice nous donnera son avis à ce sujet : qui vient de s’achever. «Pour vous dire la vérité, je ne m’intéresse que très peu à ce que font les

22

Le Buteur n° 1232 Samedi 12 juin 2010

Coup d’œil Division 1

CRB
Kerbadj insiste pour Bouali
Tout porte à croire que Henkouche ne sera pas Belouizdadi la saison prochaine, puisque le président du CRB a jeté son dévolu sur l’entraîneur du WAT, Fouad Bouali. En effet, le président Mahfoud Kerbadj insiste pour le recrutement de Bouali qui répond au profil recherché, sachant que ce dernier est intéressé par l’idée de prendre en main une équipe ambitieuse la saison prochaine. Une source digne de foi nous a confié que Bouali, après le premier contact qu’il a eu avec Kerbadj, s’est montré intéressé par l’idée de driver le CRB, sans pour autant donner son accord. Seulement, le contact n’a jamais été rompu entre les deux hommes, et Kerbadj est persuadé qu’il parviendra à le convaincre de prendre les destinées de la barre technique du Chabab.

Le Chabab veut des doublures à chaque poste

Henkouche proche du Stade Tunisien
Comme nous l’avons déjà rapporté dans nos précédentes livraisons, le coach du CRB, Mohamed Henkouche, a été proposé à plusieurs clubs tunisiens. Une source digne de foi nous a confié que ce dernier se trouve actuellement en Tunisie et entamera les négociations avec le Stade Tunisien en ce début de semaine. Si les deux parties trouvent un terrain d’entente, le départ de Henkouche du CRB sera officiel. Même si on annonce du côté Belouizdadi que Bouali sera, probablement, le futur entraîneur du Chabab certains n’écartent pas le retour de Henkouche aux affaires du club, si Bouali décline évidemment l’offre du CRB. La direction veut tout régler au cours de cette semaine.

Le recrutement d’un entraîneur reste sa priorité
Le président du CRB fait du recrutement d’un entraîneur une priorité, car c’est à lui aussi de donner son avis sur les futures recrues et la liste des joueurs à libérer que la direction a proposée. Dès que le nouvel entraîneur sera nommé, il devra tracer son programme de travail et la date de la reprise des entraînements, ainsi que le stage de préparation. A noter que le CRB doit reprendre le chemin des entraînements dès la troisième semaine du mois en cours, puisque le match aller face au Djoliba de Bamako est prévu le 17 juillet prochain. C’est pour cette raison que le président Kerbadj veut nommer un entraîneur le plus tôt possible, et qui sera probablement Bouali puisque les négociations sont toujours en cours entre les deux parties. K. M.

C

es jours-ci plusieurs noms sont annoncés au CRB, puisque les dirigeants du club tiennent à renforcer leur effectif, en prévision du prochain exercice, par des joueurs capables de donner un plus à l’équipe. Parmi les noms on trouve les deux attaquants de l’USMAn, Rebih et Gamsi, ainsi que Kab, auteur d’une bonne saison avec le CAB. Outre ces attaquants, le recrutement de deux latéraux est aussi une nécessité pour les Belouizdadis, car même si Maziz et Herdia peuvent s’acquitter de cette tâche convenablement, on annonce du côté du CRB le départ de Bellat, Akniouene et Boukedjane. C’est pour cette raison qu’on tient à engager deux latéraux, où Benchadi, Hazi, et Bensassi sont sur les tablettes de Kerbadj et ce, afin d’assurer des doublures à chaque poste. Le milieu du terrain sera, à son tour, renforcé lorsqu’on sait que Alex et Bendahmane ont quitté le club. Le milieu asémiste Touaoula ainsi que le Harrachi Boualem, qui appartient toujours à l’ASMO, sont annoncés du

côté de Lâaqiba. Cela dit, la direction du club n’a pas encore tranché la liste des joueurs à recruter, mais une chose est certaine, le CRB veut des doublures pour chaque poste.

Boussehaba reste
Convoité par le club de Zarzis et le nouveau promu Al Matari, ces deux formations tunisiennes ont décidé de renoncer au recrutement de Boussehaba pour la simple raison qu’ils ne veulent pas racheter le contrat du joueur. Ainsi, Boussehaba restera au CRB la saison prochaine. Même s’il a reçu des offres en Algérie, la direction du club ne compte le céder que pour un club étranger. Maintenant que le joueur est sous contrat avec le Chabab jusqu'à 2011, on pourra dire d’ores et déjà que Boussehaba défendra la saison prochaine les couleurs du CRB.

Le recrutement tributaire des joueurs qui seront libérés
Bien que le temps presse pour le CRB, la direction du club, qui veut donner un nouveau look pour son équipe, tient avant tout à fixer la liste des joueurs à libérer pour élargir le recrutement. Une source digne de foi nous a confié que la direction du club compte se séparer aussi des services de Gherbi, Bey et Fenier qui évoluent tous en attaque. C’est pour cette raison qu’on tient à ce que la liste finale des joueurs à libérer soit bien définie avant de pouvoir entamer les discussions avec les joueurs ciblés. Demain le président Kerbadj tranchera quant au recrutement de Hafid et Kab qui lui ont été proposés. K. M .

MCO

NAHD
La SPA-NAHD est née Les dirigeants du Nasria ont retiré de la
Chambre de commerce le document nécessaire pour le lancement d’une Société par actions (SPA) dénommée SPA-NAHD. Cette démarche permettra aux responsables du club d’entamer la première procédure pour aller de l’avant dans leur projet de transformer le NAHD en club professionnel. Tous les documents y afférent seront déposés officiellement jeudi prochain auprès des autorités concernées pour la création de ladite SPA. Cette étape interviendra après la réunion du capital nécessaire, prévu mardi. Selon notre source, sept personnes font déjà partie de la future SPA-NAHD. On citera, entre autres, Lahlou, Boudissa, Bellamine, Abbas et Aftis. Une commission a été désignée pour suivre le dossier jusqu’à son dépôt. Ainsi, après l’accord entre Manaâ et Lahlou, les choses semblent prendre désormais le bon sens dans l’intérêt du club. Après l’annonce officielle de la création de la SPA, les responsables peuvent se pencher sur le volet technique avec le renforcement de l’effectif et le recrutement d’un nouvel entraîneur en prévision de la prochaine saison. Cet accord entre les deux hommes (Lahlou et Manaâ) a surtout satisfait les supporters des Sang et Or qui souhaitent que les choses avancent dans le bon sens. S. H.

Les Hamraoua veulent d’anciens joueurs V
oyant que les choses commencent à s’éclaircir au sein de la maison oranaise, les supporters du Mouloudia d’Oran espèrent qu’on arrivera à monter une équipe compétitive pour le nouvel exercice. Il faut dire que malgré les déboires de la fin de saison, les Oranais ont bien entamé l’exercice en prenant la tête du classement à un moment donné de la phase aller. C’est pourquoi le rêve demeure permis pour les supporters du Mouloudia qui, dès qu’ils ont appris la venue de Mehiaoui, ont commencé à user de tout leur poids sur certains membres de la direction pour accélérer les choses en matière de recrutement. Les inconditionnels Rouge et Blanc souhaitent voir le MCO récupérer certains de ses anciens éléments à vocation offensive, puisque c’est ce secteur qui est considéré comme étant le maillon faible de l’équipe durant les dernières saisons. Certains ont même proposé des noms tels que Boualem, qui a évolué dans les catégories jeunes avant de quitter le club pour l’ASMO, Messaoud,

Feham et Berradja Seddik, qui a terminé fort la saison avec le CRB. Il faut dire que les éléments précités se sont tous montrés favorables à l’idée de rejoindre le MCO si on leur proposera du sérieux.

Les cadres doivent rempiler
L’autre souci des supporters oranais concerne les cadres de l’équipe, qui commencent à perdre patience. En effet, la plu-

part des joueurs sont arrivés au terme de leur contrat avec le club et risquent de changer d’air si jamais on continue à les ignorer. Les fans du Mouloudia souhaitent voir les cadres rempiler au même titre que les nouveaux. A ce sujet, on apprend qu’une réunion sera organisée entre le président Elimam et les joueurs au début de la semaine prochaine. A. L.

Le Buteur n° 1232 Samedi 12 juin 2010

23

Coup d’œil International
Milan AC Arsenal
Wenger ferme la porte pour Fabregas

Allegri, c'est presque fait
«S'il se libère de son contrat à Cagliari, ce sera sans aucun doute Allegri sur le banc». C'est ce qu'a déclaré Adriano Galliani, vice-président de l'AC Milan, à la presse italienne. Massimiliano Allegri, 42 ans, a été évincé du banc de Cagliari en avril, mais reste sous contrat avec le club sarde jusqu'en juin 2011. Il devrait bien arriver à Milan en juillet, mais selon Galliani : «Cela ne dépend pas de nous mais du président de Cagliari Massimo Cellino. Je ne perds pas patience. Je dois le voir la semaine prochaine et nos rapports sont excellents.».

Un indésirable ne veut pas partir !
Alors que son club de l’AC Milan compte notamment sur son départ pour réduire sa masse salariale, le Corriere della Sera annonce que le défenseur géorgien de 32 ans, Kakha Kaladze, vient récemment de repousser une offre du Dinamo Kiev. Très peu utilisé cette saison (6 matchs en Serie A dont 5 titularisations) par l’ancien entraîneur rossoneri, Leonado, Kakha Kaladze avait pourtant indiqué vouloir rechercher un club capable de lui assurer un temps de jeu supérieur. Le départ du coach brésilien semble donc avoir changé la donne et le défenseur compte désormais rester à Milan pour tenter de convaincre le futur entraîneur.

Si Cesc Fabregas (23 ans, 27 rencontres de Premier League disputées en 2009-2010, 15 buts) semble de plus en plus proche d'un départ au FC Barcelone, Arsène Wenger ne l'entend pas de cette oreille. Le manager d'Arsenal a fermé la porte à un départ de son capitaine, comme il l'a expliqué sur Sky Sports : «Ce qui est important pour Cesc, c'est qu'il fasse une grande Coupe du monde, qu'il revienne à Arsenal et qu'il ait le désir de bien jouer pour ce club. Nous voulons garder nos meilleurs joueurs et ça, c'est ma grande détermination.». Les Blaugrana ont adressé dernièrement une offre à hauteur de 35 millions d'euros pour le milieu de terrain espagnol, mais elle a été très rapidement refusée par les dirigeants londoniens. Comme nous vous l'indiquions hier, la Juventus Turin s'intéresse à William Gallas (32 ans, 26 matchs en Premier League en 2009-10, 3 buts). Arrivé au terme de son contrat, le défenseur français va quitter Arsenal cet été. Si le Panathinaïkos a Prêté cette déjà formulé une offre pour saison à l'AS l'international tricolore, la Roma par Vieille Dame ne devrait pas l ' I n t e r tarder à imiter le club grec. Milan, le dé- Selon L'Equipe, les Bianconeri fenseur Nico- devraient bientôt offrir à Gallas Burdisso las un contrat de deux ans (29 ans, 33 avec une rémunération anmatchs en Serie nuelle de 2 millions d'euros A, 2 buts) devrait net. Pas sûr que cette proposirester dans la capition ravisse le défenseur français, qui tale italienne la saison percevait jusqu'à présent 5,4 milprochaine. Un accord de principe aurait déjà lions par an chez les Gunété conclu entre les deux parties. «Nous avons ners... déjà conclu un accord avec la Roma et je pense qu'il n'y aura pas beaucoup de problèmes avec l'Inter. Les négociations progressent», a confié son agent, Fernando Hidalgo à TeleRadioStereo. Actuellement en Afrique du Sud pour la Coupe du monde, l'Argentin intéresserait également Manchester City.

La Juve passe à l'action pour Gallas

AS Roma

Burdisso devrait rester

Inter Milan

Chelsea
Non conservé dans les rangs de Chelsea, le milieu de terrain, Michael Ballack (33 ans, 32 matchs de Premier League et 4 buts cette saison) se fait une raison. L'international allemand accuse le propriétaire russe des Blues, Roman Abramovitch, de l'avoir poussé vers la porte de sortie. «Chelsea a toujours été mon premier choix et j'ai passé quatre belles anPriorité du nées au club, où recrutement j'ai apprécié estival de José chaque minute, mais ce n'est pas moi qui ai décidé de partir. Cette décision M o u r i n h o , vient de Roman...», a déclaré l'ancien Alexandr KolaMunichois dans les colonnes du rov (24 ans, 33 Times. Privé de Coupe du monde en matchs en Serie A raison d'une blessure à la cheville, et 3 buts en 2009aurait Ballack se verrait bien revenir dans 2010) le championnat allemand en vue de donné son accord pour rejoindre le Real Mala prochaine saison. drid en vue de la saison prochaine, rapporte le quotidien espagnol Marca. Reste maintenant aux dirigeants madrilènes et à leurs homologues

Atletico Madrid
Six ans après avoir quitté la Premier League, la star uruguayenne Diego Forlan pourrait effectuer son grand retour en Angleterre après le Mondial sud-africain. Le buteur de l'Atletico Madrid, qui a porté les couleurs de Manchester United pendant deux saisons et demie, n'a pas vraiment brillé lors de sa période anglaise mais compte bien prouver qu'il n'est plus le même joueur. «Je serais heureux de revenir làbas, a-t-il affirmé sur Sky Sports. S'il y a une offre et que mon club est de la Lazio d'accord, j'y retournerai.» Forlan, qui a Rome de remporté la Ligue Europa en mai dernier, trouver un aca inscrit 18 buts en 33 rencontres de cord financier. championnat cette saison, soit 8 de plus Pour s'attacher que ses deux saisons et demie en Preles services du mier League. latéral gauche serbe, les Merengue vont devoir mettre la main à la poche afin de convaincre Claudio Lotito de céder son joueur. Le président romain avait en effet récemment déclaré que Kolarov En Catalogne, Zlatan Ibran'était pas à venhimovic est critiqué, c’est dre... peu de le dire. Si bien que, au terme de sa première saison, un transfert est déjà largement évoqué. Et parmi les rumeurs annonçant le départ du géant suédois, la piste menant à Manchester City est celle qui revient avec le plus d’insistance.Un scénario qui trouve écho du côté d’une ancienne gloire du Barça, le Bulgare Hristo Stoichkov, comme en attestent ses déclarations dans les colonnes du Daily Mirror : «Le transfert d’Ibrahimovic à Barcelone a été un gros échec. C’est un bon joueur, mais pas pour le Barça. Je parie qu’il va aller à Manchester City». Si les qualités de l’ancien joueur de l’Inter ne sont donc pas remises en cause, il est tout de même prié d’aller voir ailleurs...

Abramovitch ne voulait plus de Ballack

Forlan tenté par l'Angleterre

Real Madrid

Kolarov aurait dit oui !

Débarqué de Liverpool la sem a i n e d e r n i è re, Rafael Ben i t e z n'aura pas mis longtemps à retrouver un banc. Révélé mardi soir par le président Massimo Moratti, le transfert de l’entraîneur espagnol à l'Inter Milan est désormais officiel. Le vainqueur de la Ligue des Champions 2005 s'est engagé pour deux saisons en faveur du club lombard, auteur d'un triplé historique cette saison. Il apparaitra pour la première fois mardi prochain en conférence de presse.

Benitez a signé

Juventus
Krasic, ça brûle
Pressenti ces derniers temps, le transfert du milieu de terrain Milos Krasic (25 ans, 26 matchs en L1 russe en 2009, 9 buts) à la Juventus Turin devrait être entériné jeudi ou vendredi, selon le Corriere dello Sport. L'international serbe devrait rapporter environ 15 millions d'euros au CSKA Moscou. Il s'agirait de la deuxième recrue piémontaise, après la signature de l'international italien Simone Pepe mercredi.

Barça

Manchester United

Vidic sur les tablettes espagnoles

Stoichkov envoie le flop Ibra à City

Selon son agent Paolo Fabbri, le robuste défenseur serbe Nemanja Vidic pourrait quitter Manchester United après la Coupe du monde en Afrique du Sud. Arrivé chez les Red Devils en janvier 2006, Vidic serait tenté par un transfert en Espagne, où le Real Madrid et Barcelone lui font les yeux doux. «Nous nous déciderons après le Mondial, a insisté Fabbri sur Sky Sports. Nous attendrons les propositions.» En trois saisons et demie, Vidic est véritablement devenu un des meilleurs défenseurs du championnat anglais.
QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : SIA - Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

Lors de la cérémonie d’ouverture du Mondial
N° 1232 SAMEDI 12 JUIN 2010

MU contre City vu par Cantona sur Canal+

s

s Tout le monde connaît la rivalité historique qui existe entre les deux clubs de Manchester, United et City. Pour faire le guide au sein de cette ville où deux entités de supporters cohabitent tout en se détestant cordialement, rien de mieux qu’Eric Cantona, l’un des joueurs les plus emblématiques de l’histoire de Manchester United et qui connaît bien les «subtilités» de cette rivalité séculaires. Les abonnées de Canal+ Maghreb (sur Arabsat) pourront découvrir tout cela dans une émission intitulée «Looking for Manchester» que la chaîne diffusera demain soir à 23h15

Khaled a agité un drapeau algérien
nvité avec plusieurs autres stars mondiales de la chanson africaine, Khaled est entré sur le terrain du Soccer City Stadium en portant le drapeau algérien autour du coup. A la fin de son tour de chant, et en marchant sur la main courante afin de regagner le tunnel situé sur le côté, il a été interpellé par des Algériens assis pas loin. Il leur a répondu en agitant le drapeau algérien avec un large sourire. Il a continué ainsi jusqu’à sa sortie du terrain, faisant la joie des photographes présents sur son chemin.

I

Trois emblèmes algériens au Soccer City Stadium

3 blessées lors
s

L

de l’inauguration
s Trois personnes, dont un policier, ont été blessées jeudi au Cap, parmi la foule qui souhaitait participer à l'inauguration d'un fan park, à la veille de l'ouverture du Mondial. «Les gens qui n'avaient pas pu rentrer ont voulu forcer le passage et ont commencé à pousser», a expliqué le porte-parole de la police, Frederick van Wyk. A l'arrivée, deux femmes ont eu les chevilles brisées et un agent de la police municipale souffre d'une jambe cassée. Le mouvement de foule a eu lieu lorsque la police a commencé à repousser des milliers de spectateurs vers des écrans géants dressés à proximité pour suivre le concert du soir, alors que la place peut accueillir 17 000 personnes.

e match d’ouverture entre l’Afrique du Sud et le Mexique n’a pas été suivi uniquement par des supporters des deux sélections. Il y avait même des Algériens dans les gradins. Au Soccer City Stadium, il y avait hier trois drapeaux de l’Algérie : le premier juste à côté du tunnel menant aux vestiaires, le deuxième faisant face à la tribune officielle et le troisième sous l’un des gradins réservés aux journalistes. Cette présence en force est une manière pour ceux qui les ont ramenés de dire que l’Algérie est bien là au cœur de l’événement.

Les joueurs de la sélection de Grèce ont été victimes d'un vol à leur hôtel d'Umhanga, au nord de Durban, où environ 1 500 euros ont été dérobés mardi, ont annoncé jeudi la police et le porte-parole des champions d'Europe 2004. «Ils ont refusé de porter plainte, mais nous avons envoyé une équipe d'enquêteurs de haut rang pour les interroger et poursuivre quand même l'enquête», a déclaré un colonel de la police.

La Grèce cambriolée !

«Battez les USA et nous battrons la France !»
Un supporter mexicain rencontré avant le match a été content de croiser des journalistes algériens. Ayant appris que l’Algérie se trouve dans le groupe des Etats-Unis, il nous a demandé une faveur : «Battez les USA ! Vous savez que nous les Mexicains, nous ne les aimons pas. Je suis bien placé pour connaître leur arrogance puisque je vis aux Etats-Unis. De notre côté, nous battrons la France, votre ancien colonisateur !»

La Fédération italienne inflige une amende de 25 000 euros à Mourinho

PUB

L

a Fédération italienne a sanctionné José Mourinho d'une amende de 25 000 euros pour ses déclarations après la finale de la Coupe d'Italie contre la Roma. Le 5 mai dernier, le technicien portugais avait affirmé après le succès de l'Inter : «Qui sait, avec les primes qu'ils ont économisées grâce à notre victoire, les Romains peuvent donner l'argent à Sienne pour nous battre».

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful