You are on page 1of 4

Fiches Pathologie

AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS

« Désordres des systèmes de peinture sur métaux »
Le constat
Un revêtement de peinture a toujours une fonction esthétique. Il peut également constituer la seule protection anticorrosion d'un métal ou n'être qu'une partie de celle-ci.
Sur l'acier galvanisé, le désordre le plus courant est un décollement généralisé à l'interface zinc/peinture.
Sur le fer, les départs de corrosion se situent dans les zones où la peinture est peu épaisse.
Les menuiseries en aluminium prélaqué ont leur propre pathologie liée à la corrosion filiforme de ce métal.

Le diagnostic des désordres
Les décollement de peinture sur l'acier galvanisé peuvent être dus :

à l'absence de primaire
Le liant de la peinture glycérophtalique réagit avec la galvanisation pour former une couche de savons de zinc.
Si la nature du liant de la peinture n'est pas en cause, il faut s'intéresser à l'état de surface de la galvanisation au moment de la mise en peinture. La surface de la couche de zinc évolue, du jour de la galvanisation jusqu'à
environ un an après. Pendant cette période où il se forme des oxydes et hydroxydes de zinc peu adhérents, les supports galvanisés requièrent une préparation de surface plus poussée que les supports vieillis. Il faut éliminer
la rouille blanche et/ou les huiles ou graisses de protection devant précisément éviter sa formation (voir extrait DTU ). Les blessures importantes de la couche de zinc dues aux manipulations ou aux assemblages doivent
être protégées par une peinture riche en zinc. Ensuite, la surface peut être soit brossée et dérochée à l'aide d'une solution d'acide phosphorique, soit balayée à faible pression à l'aide d'un abrasif fin et doux (le sablage
détruit la galvanisation).
Sur une galvanisation qui a été longtemps exposée aux intempéries, les hydroxydes de zinc ont réagi avec le gaz carbonique ambiant et forment une couche plus solide de carbonates de zinc. Un lavage soigneux suffit à
préparer la surface.

à l'application de la peinture sur une surface froide condensante

Sur l'acier non galvanisé, la durée de la protection anticorrosion, pour une peinture donnée, dépend de l'épaisseur du film. Vue au microscope, la coupe de la surface d'un acier sablé ressemble à une chaîne de
montagnes ; les sommets seront moins bien protégés que les vallées. Les primaires dits d'atelier ne sauraient constituer la première couche d'un revêtement anticorrosion. Avant l'application, tous les oxydes non
adhérents doivent être éliminés.
Les profilés d'aluminium prélaqué exposés en milieu marin ou industriel peuvent être le siège de cloquages en forme de petites galeries en relief. L'analyse des éléments présents sous les cloques révèle la présence
de chlorures qui sont le facteur déclenchant.

Les entreprises labellisées QUALICOAT mettent en oeuvre des gammes QUALIMARINE dont la préparation de surface plus poussée du métal apporte une meilleure résistance aux ambiances chlorées.

Les points sensibles

DTU 32.1 " Charpente métallique "

DTU 59.1 " Peinture "

Fascicule 56 " Protection des ouvrages métalliques contre la corrosion " - Ministère de l'Equipement

NF EN ISO 14713 " Protection contre la corrosion du fer et de l'acier dans les constructions - Revêtements de zinc et d'aluminium " - Lignes directrices - juillet 1999 A 91 130

Les conseils de prévention

La protection anticorrosion doit être choisie en fonction de la fréquence d'entretien souhaitée.

La protection la plus durable de l'acier, lorsqu'elle est bien réalisée, est une galvanisation recouverte de peinture.

L'examen des dossiers de sinistre fait souvent apparaître une cascade de sous-traitants, à qui la commande passée est réduite au strict minimum et ne reprend même pas - quand elles existent - les
indications du CCTP.

Fiche mise à jour : février 2009
© Copyright SMABTP, 2002 - Tous droits réservés
© Copyright Agence Qualité Construction, 2006 - Tous droits réservés

une gamme "Qualité Marine" dans laquelle la préparation de surface est renforcée par un double décapage (alcalin et acide) du métal. ces clauses sont dites générales (CCTG.90. 2 1/2 et 3 Qualicoat Le label QUALICOAT concerne les produits en aluminium laqués en discontinu et après formage (on parle aussi de post-laquage ou thermolaquage). : 46. une couche de phosphatation.Tableau 20 : Subjectiles métaux non ferreux et alliages légers . au sein de QUALICOAT. sur chaque face. les contrôles à effectuer et leur fréquence. une conversion chimique (en général chromatation ou phospho-chromatation).Tél.92260 FONTENAY AUX ROSES . Les laques utilisées font l'objet d'un agrément préalable de QUALICOAT qui vérifie leurs bonnes caractéristiques de tenue dans le temps. on a recours à l'anodisation. en général. Prélaquage Peinture (souvent une laque cuite au four) appliquée sur les tôles ou les pièces métalliques avant livraison et mise en oeuvre. QUALIMARINE fait l'objet d'une certification. alcaline puis acide. organisme certificateur QUALICOAT Le référentiel du label décrit les prescriptions techniques. La préparation de surface consiste à enlever la couche superficielle du profilé afin d'éliminer toutes les impuretés de surface et de retrouver la composition à cœur du métal. Galvanisé : protégé contre l'oxydation (rouille) par une couche de zinc : fil de fer galvanisé. tôles ou fils métalliques. Cela se fait par une double attaque. Primaire Couche d'impression appliquée sur les fonds à peindre ou à enduire d'un revêtement à base de résines. le prélaquage facilite d'autant les finitions sur chantier.Office National d'Homologation des Garanties de Peinture Industrielle 28. Qualimarine Le label QUALIMARINE concerne la préparation de surface des profilés en aluminium. ● La bonne polymérisation de la laque. Télécharger le référentiel QUALIMARINE complet au format pdf.90.Travaux extérieurs . Le prélaquage d'une tôle comporte.Fiches Pathologie AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS « Désordres des systèmes de peinture sur métaux » Galvanisation Application d'une mince couche de zinc sur les métaux ferreux pour les protéger de la corrosion. Pour l'aluminium. dans un bain de zinc fondu vers 500°C . Degré de soin Les degrés de soins du décapage par projection d'abrasifs sont définis dans le document " Spécifications Techniques de décapage par projection d'abrasifs " édité par l'Office National d'Homologation des Garanties de Peinture Industrielle (ONHGPI). 2 ½ et 3) définis dans le document suscité.11. Les vues ci-dessous montrent un exemple de traitement d'une surface rouillée suivant les différents degrés de soin des sablages (1. avant laquage. Le thermolaquage comprend une préparation de surface.2. spécifiques du marché concerné (CCTP) .Ce document comporte également des représentations photographiques. Télécharger le référentiel QUALICOAT complet au format pdf. une couche primaire de 5 à 15 µm. Surface rouillée La même surface. soit par procédé électrolytique. non prises en compte par QUALICOAT.Acier galvanisé . Source site internet de l'ADAL. pour les applications en bord de mer. ● La résistance au brouillard salin acétique du produit laqué. ONHGPI . qui permet ensuite une mise en peinture des pièces traitées. Source site internet de l'ADAL. 2. en complément des traitements anticorrosion . ● La qualité des rinçages. ● La résistance mécanique de la laque. tôle galvanisée. ensemble de règles applicables à tout marché) ou particulières. nécessaire dans certains cas pour obtenir une bonne adhérence. l'application de la laque (en général en poudre polyester) et la cuisson au four.1 . CCTP Le cahier des clauses techniques désigne le document qui fixe les contraintes techniques d'un marché de travaux . La galvanisation. aux Avis Techniques et aux cahiers des prescriptions techniques (CPT). elles renvoient aux cahiers des clauses spéciales des documents techniques unifiés (CCS-DTU). traitée suivant les degrés de soin 1. organisme certificateur QUALIMARINE Etat de surface de la galvanisation DTU 59. l'ADAL recommande. L'épaisseur de la couche de laque est d'au moins 60 micromètres. pour enlever au minimum 2 g/m² de métal dont au minimum 0. Pour les atmosphères extrêmes. ou zinguer. sur une ou deux faces. Les principales caractéristiques contrôlées sont : ● L'épaisseur de la couche de conversion.5 g/m² pour chacune des attaques. ● L'adhérence de la laque. se fait soit par immersion à chaud (au trempé) des pièces. un zingage de 15 à 20 µm d'épaisseur. Le laquage en continu et avant formage (prélaquage) répond aux spécifications de l'ECCA (European Coil Coating Association). enfin une finition laquée. de 25 à 100 microns. avenue du Maréchal Foch . ● L'épaisseur de la couche de laque.

mais l'état de finition de surface reflète celui du subjectile. 6. Primaire d'atelier DTU 59. d'un lavage à l'eau et d'un essuyage.3 zinc Les subjectiles neufs doivent être dégraissés (lessivages dégraissants et rinçages ou dégraissages par solvant). On traite de la même façon les supports suivants : ● laitons .5. consommations. à la brosse métallique sans griffer le zinc. par le même procédé que l'aluminium.4 finition spécifique Cet état de finition ne s'exécute que sur prescriptions spéciales à inclure aux documents particuliers du marché [voir paragraphe 3.2 définition des états de finition communs à tous les subjectiles Les états de finition sont classés comme suit : 6.2.1 . Extrait DTU DTU 59.2. Les subjectiles accidentellement oxydés sont décapés à la brosse métallique ou par projection d'abrasif sous faible pression. Le dégraissage est suivi d'un essuyage soigné et complété par une élimination des éventuels produits d'oxydation et l'application d'une peinture primaire adaptée.3 prescriptions de classement de finition sur subjectiles métalliques Les défauts de planéité d'ensemble du subjectile métallique ne sont pas repris.3.2 décapage du vert-de-gris Le vert-de-gris recouvrant les subjectiles cuivre est décapé jusqu'à totale disparition. l'état de finition B est retenu.. 6.1 dégraissage Les subjectiles doivent être soigneusement dégraissés. Le décapage s'effectue à la toile émeri ou au papier abrasif.2.3 prescriptions de classement de finition par nature de subjectile En l'absence de précision aux DPM.2 cuivre et alliage de cuivre 6. ● maillechort . des principaux pigments.1. avant d'être dégraissés et rincés. Des défauts locaux de pouvoir masquant et de brillance sont tolérés. Il s'agit d'une peinture spécifiquement formulée et annoncée par son fabricant.1 . 6.6. 6.3. compatibilités.5. La préparation peut être complétée par dépolissage ou dérochage (création d'une rugosité de surface). La fiche descriptive doit faire apparaître. Aluminium DTU 59. Avant peinture.2. 6.2. il est recommandé d'appliquer une couche de peinture primaire adaptée.2.6. Cette finition n'est pas visée par ce document. avant tout travail de peinture.1 aluminium et alliages non anodisés Un dégraissage doit être exécuté à l'aide de solvant chloré ou d'une solution détergente à pH neutre.2.5.3.5.1. comme apte à : ● assurer une fonction anticorrosion pendant une durée d'exposition aux intempéries maximale de six mois .2.1 travaux préparatoires sur métaux non ferreux 6. Avant peinture sur subjectile métallisé. mais l'état de finition de surface reflète celui du subjectile.CCS)] : . Les subjectiles oxydés sont décapés à la brosse de chiendent ou si besoin.3 décapage du poli de cuivre Il s'effectue avec un abrasif approprié suivi d'un lavage et d'un essuyage soigné. 6. épaisseurs.3. les caractéristiques suivantes : définition.5. domaine d'emploi.2. .5.2.5.5.2. etc. sauf emploi de peinture d'aspect ou anticorrosive à accrochage direct spécialement prévu à cet effet.Préparation de surface Extraits du DTU 59.5.6.2 b) et d) de la norme NF P 74-201-2 (Référence DTU 59. recouvrement. ● cupro-nickel .en définissant un état particulier d'aspect de la finition.en définissant la nature des travaux à réaliser .5 subjectiles métalliques. . Le dérochage est interdit.2 finition B Sont admis quelques défauts d'aspect et des traces d'outils d'application. mode de mise en oeuvre (trempé. ● bronze . Il est suivi d'un nettoyage au tampon imbibé d'eau ammoniaquée. .2. 6.1 finition C Le film de peinture couvre le subjectile.2 subjectiles ferreux galvanisés ou métallisés. Quelques coulures sont admises.5. Il lui apporte un coloris.1 .2.5.2.5. afin d'améliorer l'accrochage de la couche de peinture d'aspect ou anticorrosive .1.2 finition B Cet état de finition est défini ci-après par nature de subjectile. 6.2.5.5. 6.5.1. conformément au fascicule de documentation T 30-807. Les subjectiles métallisés neufs seront ponctuellement nettoyés en fonction du type de salissure . 6.1 finition C Le film de peinture couvre le subjectile. Les subjectiles galvanisés neufs doivent être dégraissés et éventuellement dérochés.2.1. afin d'améliorer l'accrochage de la couche d'aspect ou anticorrosive à accrochage direct spécialement prévu à cet effet. Il doit être appliqué immédiatement après l'opération de décalaminage. ● constituer à elle seule (c'est-à-dire sans qu'il soit nécessaire de la redoubler par une nouvelle couche d'un primaire appliqué par le peintre) la première couche du système anticorrosion définie dans les DPM.3. 6.1. Il lui apporte un coloris.5.1. 6.1.3. brosse.). ou par projection d'abrasif.5.2. ● bronze d'aluminium.2.5.1 . pistolet. nature du liant.5. il est recommandé d'appliquer une couche de peinture primaire adaptée.3 finition A Cet état de finition est défini ci-après par nature de subjectile. le dégraissage se fera sur des parties localisées.

Produits de peinture et systèmes de revêtement pour maçonnerie et béton extérieurs . 6. 2002 . Certaines peintures à haute teneur en zinc exigent un décapage par projection d'abrasifs au degré de soin 21/2 ou 3. 6.2.Elimination totale de la calamine (et de la rouille) Elle est obtenue par projection d'abrasifs : ● au degré de soin 2 1/2 correspondant à l'appellation " décapage très soigné ".Fiche descriptive du produit (Boutique Afnor). ● procédés thermiques (brûlage) .juillet 1999 A 91 130 (Boutique Afnor).1 Cas général .2.1 .5.1.5. par trempage ou par application de pâte acide : ces opérations devront être suivies d'une neutralisation et de plusieurs rinçages à l'eau douce .Construction métallique .5.2 enlèvement de la rouille (limité aux petites surfaces à reprendre) La rouille peu adhérente peut être éliminée par brossage à la brosse métallique (manuelle ou mécanique).2. ● Norme EN-1062-1 Peintures et vernis . avec accord exprès du maître d'ouvrage.Essai de traction (indice de classement : T30-062) (Boutique Afnor).2.1.Travaux de peinture des bâtiments . le primaire appliqué devra être décapé. Les procédés décrits au paragraphe 6.2 travaux préparatoires sur métaux ferreux.Revêtements de zinc et d'aluminium .1 menuiseries et métallerie (serrurerie) de bâtiment et structures métalliques Ces ouvrages sont livrés au peintre exempts de rouille et de calamine au degré de soin 21/2 et revêtus d'une couche de primaire antirouille. Internet ● Site internet de l'ADAL.Lignes directrices . l'entreprise de peinture contrôlera les surfaces traitées.5.Tous droits réservés © Copyright Agence Qualité Construction.Schéma de contrat d'entretien périodique (Boutique Afnor). ● DTU 32. Il correspond à l'appellation " décapage de nettoyage " ou " balayage " . La rouille épaisse peut être enlevée par martelage et piquage (manuels ou mécaniques) suivis d'un brossage à la brosse métallique.2.1 (NF P22-201) Construction métallique : Charpente en acier. en vérifiant par sondages : ● le comportement du primaire par un essai de quadrillage selon la norme NF T 30-038 répondant à la classe 2 minimum . six mois pour les grenaillés prépeints en atmosphère rurale devront faire l'objet d'une vérification de leurs caractéristiques mécaniques et d'anticorrosion à partir de la fiche descriptive du primaire employé. ● les épaisseurs déposées selon la norme NF T 30-124 (décembre 1991). Bibliographie Textes de référence ● A 35-512 Recommandations quant à la mise en oeuvre et à l'emploi des produits grenaillés et peints de façon automatique (Boutique Afnor).5.Partie 1 : Classification (ocotbre 2004) (Boutique Afnor). ● Norme T30-807 Peintures et vernis .5.1 élimination partielle de la calamine (ouvrages intérieurs en ambiance non corrosive) Quatre procédés peuvent être utilisés : ● procédés par voie chimique. ● Norme NF EN ISO 4624 Peintures et vernis . ● DTU 32. ● Norme NF EN ISO 14713 Protection contre la corrosion du fer et de l'acier dans les constructions . ● EN ISO 4618 Peintures et vernis .2.Partie 1 : Cahier des clauses techniques . Eliminés DTU 59. organisme certificateur QUALICOAT et QUALIMARINE.5.Les éléments revêtus du primaire d'atelier. 2006 . dans certains cas. Ce décapage permet d'éliminer presque entièrement les particules de rouille et de calamine. En cas d'insuffisance dans les informations remises.2.2 cas particuliers 6.2 (NF P 22-202) Travaux de bâtiment .5. Partie 2 : Cahier des clauses spéciales.Classification des peintures.1.Tous droits réservés .2. on peut se contenter d'une élimination partielle de la calamine (par exemple ouvrages intérieurs en ambiance non corrosive).6. ● au degré de soin 3 correspondant à l'appellation " décapage à blanc ". décapage par projection d'abrasifs au degré de soins 2. ● ● décapage par projection d'abrasifs au degré de soin 1.5. Fiche mise à jour : mai 2009 © Copyright SMABTP. de non-respect des délais prescrits ou dans les résultats de mesures effectuées.5.5. Toutefois. des vernis et des produits connexes (Boutique Afnor). ● Norme T30-806 Peintures et vernis .5.5.6. Ce décapage permet de détacher les écailles de calamine et les particules de rouille peu adhérentes.1.1. Le degré de soin 3 apporte une rugosité nécessaire à certaines peintures primaires. Il est indispensable pour les travaux de métallisation. L'ensemble de ces travaux est exécuté dans l'atelier du métallier ou dans celui du peintre suivant les prescriptions des DPM. Dans ce cas. 6.Termes et définitions (mai 2007)(Boutique Afnor) ● Norme NF T36-005 Peintures et vernis .Peinture pour le bâtiment .2 â peuvent être également utilisés.5. Il correspond à l'appellation " décapage soigné ".Charpentes en alliages d'aluminium . livrés sur le chantier depuis plus de trois mois.