02

ce soir à 19h 30 au Cap

Angleterre-Algérie

Le Buteur n° 1238 Vendredi 18 juin 2010

RDV avec l’Histoire
Mohamed Saâd

De nos

10 envoyés spéciaux en Afrique du Sud
Redouane Bouhanika Madjid Aït Abdallah Samir Bechir Mourad Hachemi Adlène Chouial Yacine Selhani Farid Zouaoui

Farid Aït Saâda

Nacym Djender

18 novembre - 18 juin, un signe
t-il à satiété.

Des stats pas favorables

e soir au Green Point Stadium du Cap, l’Algérie affrontera l’un des candidats au titre. Une occasion en or pour Yahia et ses frères d’entrer dans l’Histoire de la Coupe du monde par la grande porte, comme l’avaient fait leurs aînés 28 ans plus tôt en Espagne. Les plus vieux d’entre nous se rappellent encore des déclarations vexantes des joueurs allemands quelques jours avant le match. Les Anglais ne font pas les mêmes déclarations, mais ils nous prennent quand même de haut, à l’image de Rooney qui répète sans cesse à la presse anglaise que les trois points ne peuvent échapper aux Anglais. C’est sans doute cette autosuffisance qui va pousser les Algériens à puiser au fond d’eux-

C

mêmes pour faire sortir le peuple dans la rue.

280 millions de supporters derrière vous

Saâdane décortique le jeu anglais
Verts.

Seul représentant arabo-musulman au mondial sud-africain, l’Algérie aura le soutien de 250 millions d’Arabes sans compter la très forte communauté musulmane en Afrique du Sud évaluée à une trentaine de millions. Il est vrai qu’il n’y aura ce soir que quelques milliers de privilégiés au Green Point Stadium, mais les Verts savent qu’en Afrique du Sud, ils sont en train de représenter toute une communauté et que derrière leur petit écran, des dizaines de millions d’Arabes attendent un exploit des

Yebda «Il faudra élever le rythme»
Hassan Yebda, un des éléments clés des Verts, se montre très confiant avant ce match face aux Anglais. Néanmoins, il tient à souligner que l’Algérie affrontera l’une des meilleures formations au monde.
quels sont les points faibles de l’Angleterre ? L’équipe d’Angleterre est l’une des meilleures au monde. C’est un groupe solide, mais cela ne l’empêche pas d’avoir des failles. Selon vous, la sélection algérienne a-t-elle les moyens et le profil pour contrer le jeu anglais ? Il est vrai que le jeu anglais s’appuie sur l’aspect physique et sur le combat dans les duels, mais Capello a apporté autre chose à l’équipe et une autre philosophie. Il faut aller défier cette équipe et, surtout, élever le rythme dans ce match et tenter beaucoup de choses. Si ce match est très important pour nous, il l’est également pour les Anglais. Avez-vous parlé avec votre coéquipier et gardien à Portsmouth David James à propos de cette rencontre ? Je l’ai fait avant la Coupe du monde lorsque nous étions encore à Portsmouth. Je n’ai pas revu James et je ne l’ai pas eu au téléphone depuis la fin de la saison. Je crois que chacun de nous est concentré actuellement avec son équipe. Espérez-vous qu’il soit aligné d’entrée face à l’Algérie ? Oui, juste pour lui marquer un but (Rire). Que pensez-vous des nombreuses erreurs que commettent les gardiens depuis le début de la Coupe du monde ? Je crois que cela est dû essentiellement aux nouveaux ballons, et c’est la raison pour laquelle j’ai défendu Chaouchi. Et justement, il faut en profiter pour tirer de loin. Pensez-vous que vous êtes capables de vous dresser, vous et vos

Depuis la défaite amère de la Slovénie, Saâdane a passé plusieurs heures dans la salle de visionnage à la recherche de quelques points faibles susceptibles d’avantager ses joueurs. A sa grande déception, il n’en a pas trouvé beaucoup : un gardien de but peu rassurant et une charnière centrale lente. Trop peu pour bousculer cette équipe anglaise. Il ne restait à Saâdane qu’à demander à ses joueurs de revenir à leur vertu principale, celle qui leur a permis d’être là où ils sont : leur cœur. «On ne joue pas tous les jours contre l’Angleterre en Coupe du monde, sortez tous vos tripes et Rabbi idjibha ala khir», leur répète-

D’abord bien défendre

Il y a sept mois jour pour jour, la caméra de notre confrère de Canal+ Guillaume Pivot suivait un Rafik Halliche porté en triomphe et qui criait à tue-tête : «Hada houa El Guelb, hada houa El Guelb» (Ndlr. C’est ça jouer avec le cœur.) C’était à Oum Dorman au coup de sifflet final d’un inoubliable Algérie – Egypte. C’est ce cœur-là qui doit revenir ce soir pour montrer au monde entier et à ceux qui veulent nous voir humiliés que l’Algérie est à sa place en Afrique du Sud parmi les grands. Si au bout il y aura une grosse surprise, on fera la fête tous ensemble, sinon les joueurs n’auront rien à se reprocher.

Comme ils l’ont fait avec les Américains, les Anglais vont sans doute essayer de prendre les Algériens à la gorge en exerçant un pressing dès le départ (face aux USA, ils ont ouvert le score à la 5’). S’ils arrivent à résister en assurant leurs arrières, les Verts pourraient espérer par la suite arriver au but adverse. Saâdane, qui le sait très bien, compte dresser deux rideaux défensifs pour bloquer les Anglais et des joueurs techniques et rapides pour espérer armer un contre ou deux. On vous l’a dit, il y a un bon coup à jouer ce soir pour les Verts. A eux de saisir cette occasion d’entrer dans l’Histoire. M. S.

. Comme le nombre de buts inscrits par l'Algérie au cours de ses 6 derniers matchs (toutes compétitions confondues). C'était le 5 juin en amical contre les Emirats Arabes Unis. Un but marqué par Ziani sur penalty. . Comme le nombre de buts marqués (au minimum) par l'Angleterre quand celle-ci s'impose. C'est ce qui s'est passé lors de ses 18 dernières victoires. 2 bis. Comme le nombre de penaltys consécutifs ratés dernièrement par Frank Lampard, le tireur attitré des Anglais : avec Chelsea contre Portsmouth en finale de la Cup et face au Japon en amical. . Comme le nombre de défaites concédées par les Algériens face à des équipes européennes depuis 7 ans. Des revers d'ailleurs tout frais, puisqu'ils ont été enregistrés ces dernières semaines face à la serbie (0-3), l'Irlande (0-3) et la Slovénie (0-1). . Comme le nombre de buts marqués par Wayne Rooney lors des 9 matchs qu'il a disputés durant les éliminatoires. Avant le tournoi, la star de l'équipe d'Angleterre a été désignée par les bookmakers troisième favori pour le titre de meilleur buteur du tournoi. 77% de ses buts sont inscrits en seconde mi-temps. . Comme le nombre de buts encaissés par l'Algérie, toujours au cours de ses 6 dernières sorties.

1 2

3

9

12

Le moral du groupe est-il retapé, après la défaite face à la Slovénie ? Un joueur professionnel se doit de surmonter ce genre d’échec. Personnellement, la concentration

pour le match de l’Angleterre a commencé dès le coup de sifflet final du match de la Slovénie. Il est vrai, toutefois, que la déception était grande, car nous méritions nettement mieux par rapport à ce que nous avons montré sur le terrain, mais une seule erreur nous coûté cher. Pensez-vous que l’Algérie est capable de se racheter contre l’Angleterre ? Est-ce impossible ? La Suisse vient de battre l’Espagne, la meilleure équipe du monde. La Slovénie nous battus sans convaincre. L’Algérie est aussi capable de ce genre d’exploit, d’autant qu’on se trouve aujourd’hui dos au mur. Nous sommes bien capables de créer la surprise. Vous qui jouez en Premier League, pouvez-vous nous dire

coéquipiers, devant les stars anglaises ? Oui, je le pense vraiment, même si je sais en parallèle que ce ne sera pas facile. L’important est d’y croire et de s’armer d’une grande volonté. Dans ces conditions, nous sommes vraiment capables de réaliser de très bonnes choses. Vous avez laissé une bonne impression face à la Slovénie, en dépit de votre manque de compétition. Seriez-vous encore meilleur contre l’Angleterre ? C’est vrai, j’ai joué le premier match sans que je sois confronté à de grands soucis physiques et ce, malgré ma longue absence. Je vous ai dit que j’allais être prêt, non ? Et pour ce match, je vais essayer d’élever mon rythme davantage car, en face, il y aura un adversaire très costaud. Entretien réalisé par Mourad H.

Le buteur du 18-06-10 - ref : 813 016

retrouver l’âme d’Oumderman

«La Bataille d’Alger» pour
Il faut dire que les joueurs doivent trouver à chaque compétition une nouvelle motivation. Après la qualification au Mondial suivie de la CAN, les Verts sont appelés à puiser au fond de leurs ressources pour rebondir. C’est là où intervient le rôle du sélectionneur. Le plus compétent est celui qui fixe à chaque reprise de nouveaux objectifs pour propulser ses hommes vers l’avant.

Le Buteur n° 1238 Vendredi 18 juin 2010

03

Même Guardiola a utilisé cette méthode
e foot, ce n’est pas seulement taper dans un ballon. En plus des aspects physique, technique et tactique, il existe l’aspect psychologique. La motivation et l’état d’esprit jouent un grand rôle, notamment dans les rencontres de haut niveau. Toutefois, il existe plusieurs méthodes pour motiver les joueurs. Cela dépend de la méthode de l’entraîneur et de son langage pour trouver les mots qui vont droit au cœur. En sélection, pas la peine d’aller chercher loin pour gonfler les joueurs la veille d’une

Gaouaoui est également prêt au cas où.

L

Ziani «Nous jouerons sans complexe»
Saâdane a effectué hier les derniers réglages.

rencontre. Il suffit de tenir un discours patriotique pour sensibiliser les joueurs ; tel que l’expression classique : «Tout le peuple est derrière vous». Pour Saâdane, il a voulu frapper fort la veille de cette rencontre face aux Anglais qui vient tout juste après une défaite. Après une projection vidéo suivie d’une séance théorique, le sélectionneur national a projeté le fameux film «La Bataille d’Alger ». Les 23 joueurs ainsi que le staff technique l’ont suivi ensemble avant de prendre place dans leurs chambres tard dans la soirée. Cela s’est passé mercredi soir.

Un film qui révèle le grand combat des martyrs lors de la période coloniale. Indirectement, Saâdane a rappelé à ses joueurs tout le mal que se sont donné nos ancêtres lors de la Guerre de libération. Une façon de renaître dans le cœur des joueurs cette âme d’Oumderman propre aux Algériens !

Saâdane a ressenti un relâchement

Le fait de chercher à tout prix une méthode efficace pour secouer les joueurs est un indice qui prouve que le sélectionneur Saâdane a ressenti un certain relâchement.

Il faut dire que cette méthode de motivation par des films n’est pas nouvelle dans le milieu du sport. Les plus grands entraîneurs du monde l’utilisent. A leur tête, Pep Guardiola, le premier responsable du staff technique du FC Barcelone. En effet, le Hollandais a fait projeter à ses joueurs le film Le Gladiateur, la veille de la finale de la Ligue des champions. Tout le monde connaît le résultat. C’est dire que cela pourrait être très efficace comme moyen de motivation. Synthèse de A. Abdelatif

Bien qu’il reconnaisse que la mission ne sera pas facile face à l’Angleterre, l’un des favoris de cette 19e édition de Coupe du monde, Karim Ziani croit néanmoins à une surprise face à la sélection des Three Lions. Le milieu algérien pense qu’il ne faut pas donner plus d’importance qu’il faut à l’adversaire devant qui il faudra jouer sans complexe. Tout d’abord, comment se porte le groupe, à quelques heures de cette confrontation contre l’Angleterre ? Tout va bien, on est hyper concentrés. Je pense toutefois qu’il ne faut pas accorder plus d’importance qu’il en faut à cette rencontre, au point de perdre sa concentration. C’est un match décisif, et pour nous et pour notre adversaire, nous devons avoir confiance en nos capacités et jouer sans complexe. Mais il s’agit de l’équipe favorite du groupe qui est redoutée par tout le monde d’ailleurs… Cette équipe qui nous affrontera jouera comme nous avec onze joueurs. Et en dépit de la valeur individuelle des joueurs anglais, nous ne devons pas leur accorder comme je vous l’ai plus d’importance qu’il en faut. Ce sont des joueurs comme nous. On ne doit pas se présenter dans la peau de joueurs de seconde division et se sous-estimer, ou aborder le match avec l’idée de le perdre à l’avance. Comment allez-vous gérer ce match à votre avis ? Nous allons jouer notre football et ne pas essayer de se compliquer la tâche ou faire des calculs. Il faut jouer libérés puisqu’on n’a plus rien à perdre dans ce match, d’autant plus que le favori, c’est l’Angleterre. Ce qui nous arrange et nous permettra de créer la surprise. Vous avez déclaré que la défaite dans le premier match aura un impact négatif sur la suite du parcours, vous le pensez toujours ? Croyez-moi, je ne veux plus me rappeler de cette confrontation contre la Slovénie, je préfère me concentrer sur le match de l’Angleterre prévue dans quelques heures. Nous avons perdu le premier match, revenir dessus ne nous sera pas utile, mais nous devons nous rattraper contre l’Angleterre. Même si ce sera difficile, tout est possible. Même l’Angleterre se trouve sous pression après son semi-échec contre les USA. C’est un avantage pour vous, n’est-ce pas ? Absolument, l’Angleterre cherchera à marque des buts, ce qui veut dire qu’elle se découvrira derrière. A nous de mettre à profit les espaces qui se créeront pour la surprendre. Nous ne serons pas sous pression comme les Anglais, mais nous n’allons pas nous présenter comme une victime expiatoire également. Une chose est sûre, nous allons donner le meilleur de nous-mêmes. Affronter des stars mondiales comme Rooney et Lampard pourrait être une source de motivation pour les joueurs n’est-ce pas ? Oui, mais le plus important est de montrer un visage honorable, non pas d’affronter des stars mondiales. L’histoire ne retiendra que le résultat final du match, pas autre chose.

Nous ne laisserons pas les Anglais jouer. Etes-vous franchement optimiste avant cette rencontre ? Je suis toujours optimiste. Jouer le Mondial est une motivation en soi qui vous pousse toujours à aller de l’avant et honorer les couleurs du pays que vous représentez. C’est un match de Coupe du monde que nous allons jouer et au cours duquel on devra tout donner pour ne pas avoir de regrets à la fin. J’espère que nous allons réussir à prouver au monde entier qu’on possède une bonne équipe de football. Entretien réalisé par Redouane B.

Le buteur du 18-06-10 - ref : 813 016

04

Le Buteur n° 1238 Vendredi 18 juin 2010

La sélection nationale est depuis hier au Cap où l’attend ce match très important contre l’Angleterre ce soir. Elle a effectué le déplacement par avion à partir du petit aéroport de Margate, situé à quelque 5 kilomètres de l’hôtel Mondazur Resort, camp de base des Verts durant la première phase du Mondial.

Cap sur l’Angleterre !
Mohamed Saâd

Les joueurs depuis hier au Cap

De nos

10 envoyés spéciaux en Afrique du Sud
Redouane Bouhanika Madjid Aït Abdallah Samir Bechir Mourad Hachemi Adlène Chouial Yacine Selhani Farid Zouaoui

Farid Aït Saâda

Nacym Djender

L’avion a décollé de Margate C’est à 11h15 que le petit avion, envoyé par le comité d’organisation local du Mondial, a pris son envol de l’aérodrome de Margate. Cela a fait que les joueurs ne se sont pas réveillés très tôt. Le vol, d’une durée de deux heures, s’est déroulé sans aucun problème, les conditions météorologiques étant très favorables sur le parcours qui longeait presque l’océan Indien. Les joueurs, pour passer le temps, étaient, pour leur plupart concentrés sur des jeux vidéos. Les joueurs ont posé avec les hôtesses Le personnel de bord de l’avion était aux petits soins. Les hôtesses ont effectué le service avec le sourire, tout en profitant de cette opportunité afin de prendre des photos souvenirs avec les joueurs algériens, ce à quoi ces derniers ont consenti avec gentillesse. Il est vrai que la Coupe du monde constitue l’événement majeur pour tout Sud-Africain et la moindre occasion d’immortaliser ce moment

L’Afrique du Sud out, vive l’Algérie ! Plus même : les mauvais résultats de la sélection de l’Afrique du Sud, avec notamment une défaite cuisante 0-3 face à l’Uruguay, incitent les Sud-Africains à reporter leurs espoirs sur les autres sélections africaines participantes. «Nous comptons sur vous pour représenter dignement l’Afrique», répétait le personnel de bord aux joueurs qui, le sourire aux lèvres, promettaient de faire leur possible afin de passer au deuxième tour. Ghezzal a retrouvé le moral Ce qu’il y a lieu de noter est surtout la bonne humeur affichée par Abdelkader Ghezzal, qui n’a cessé de plaisanter et de chambrer ses coéquipiers, comme il sait si bien le faire,

avec les acteurs participant à ce Mondial est saisie.

Saâdane est resté silencieux Le sélectionneur Rabah Saâdane, pour sa part, s’est confiné dans un long silence. Non pas qu’il donnait l’impression d’être pessimiste, loin de là, mais il semblait très concentré, voire songeur. Il pensait sans doute à la meilleure manière de contrer les Anglais et à l’enjeu énorme de ce match. Son silence était toutefois accompagné d’une grande sérénité puisqu’il ne cessait de sourire à ceux qui lui adressaient la parole. Le bus attendait au

preuve qu’il a surmonté la déception née de son expulsion face à la Slovénie et qu’il retrouvé le moral. D’ailleurs, il était sans doute l’animateur du groupe et il a réussi à faire rire ou sourire presque tous ses coéquipiers et même des membres des staffs technique et administratif.

GLe défenseur suisse Grichting, qui évode Lounès lue l’ J pas manqué l’occaGaouaoui, blessé GGLe gardienRafikbutlors d’un GsionàdeAsaAuxerre, n’aavec des journalistes G vol régulier, Mohamed Raouraoua a trouvé à l’accueil des membres du corencontre choc avant-hier avec Djebbour au cours de la séance d’entraînement, portait hier un pansement au visage durant le voyage vers Le Cap. Cela témoigne qu’il ne s’agit pas d’un simple bobo et que la cicatrisation devrait prendre deux ou trois jours. algériens mercredi après-midi au stade de Durban, après la victoire de la Suisse contre l’Espagne, pour leur demander de transmettre ses salutations à Hassan Yebda et Rafik Djebbour, deux joueurs qui ont fréquenté avec lui le centre de formation du club auxerrois. mité local d’organisation. Le patron de la FAF a été conduit vers l’hôtel où sont hébergés les Verts. Arrivé un quart d’heure plus tard, ces derniers ont été agréablement surpris par sa venue.

Gaouaoui portait un pansement au visage

Grichting passe le Raouraoua est arrivé à l’hôtel un quart bonjour à Yebda et d’heure après Djebbour GVenu seul de Durban, à bord d’un

Un groupe musical à l’accueil à l’hôtel Sur la route vers l’hôtel, des citoyens sud-africains, ayant lu, sur le bus, qu’il s’agissait de l’équipe d’Algérie, saluaient les joueurs d’un signe de la main. Certains de ces derniers répondaient de même, d’autres se contentaient de sourire. A l’arrivée à la porte de l’hôtel, la délégation a trouvé, à l’accueil, un groupe musical qui jouait des airs folkloriques locaux. Après avoir rapidement récupéré les clefs de leurs chambres, les joueurs sont montés se reposer un peu, avant de prendre le déjeuner et profiter d’une petite sieste. Pour eux, le match contre l’Angleterre avait déjà commencé… F. A-S.

pied de la passerelle C’est à 13h20 que l’avion a atterri à l’aéroport international du Cap. Les membres de la délégation n’ont pas eu à se déplacer bien loin puisque leur bus les attendait au pied de la passerelle. A l’accueil, il y avait Djahid Zefzaf, membre du Bureau fédéral qui est chargé, lors de chaque déplacement, de préparer l’arrivée de la sélection nationale. Aussitôt débarqués de l’avion et embarqués dans le bus, les joueurs ont été acheminés sous forte escorte vers leur hôtel, le Southern Sun, situé en plein cœur de la ville du Cap, à 700 mètres seulement du stade.

Gaouaoui et Halliche concentrés sur leur PC.

Saâdane tient précieusement sous son bras ses notes sur les Anglais.

Matmour est déjà dans le match.

sécurité hier la délégation GGLaautourledeétait renforcéealgérienne. Déjà, bus qui a transporté les Algériens vers leur hôtel a été escorté par une dizaine de véhicules, occupés par des policiers armés jusqu’aux dents. Tout véhicule se rapprochant trop près du bus était systématiquement arrêté et sommé de s’en éloigner.

Sécurité renforcée

où sont hébergés les Verts ne GS’ tant rencontrés par hasard, leur exclusivement GGL’hôtel est pasque trois étages.réservé Gsontéaffrontés algériensmatch surdes supporters et mexicains puisqu’ils n’y occupent Le hase dans un un sard a voulu que des supporters anglais aient réservé depuis longtemps dans le même hôtel. Cela dit, il ne peut y avoir de contact entre eux et les joueurs algériens puisque ces derniers sont isolés par un triple cordon de sécurité.

Des Algériens battent Des supporters anglais des Mexicains… à dans l’hôtel des Verts 01h00 !
petit stade. Le plus insolite est que ledit match a eu lieu à… 01h00. Pour l’anecdote, les Algériens ont gagné 4-2. Peutêtre que ce sera de bon augure pour ce soir.
Les joueurs débarquent à Cape Town.

Le buteur du 18-06-10 - ref : 813 016

Chaouchi toujours incertain
Le Buteur n° 1238 Vendredi 18 juin 2010

05

J

Décision aujourd’hui

ouera, jouera pas ? C’est incontestablement la question qui taraude les esprits de l’opinion publique concernant la participation de Faouzi Chaouchi à cet Algérie -Angleterre. Le gardien de but des Verts, qui souffre d’une entorse du genou, entretient toujours le mystère quant à sa disponibilité à garder les bois de l’Algérie face aux Anglais. Depuis trois jours, il est soumis à un programme spécifique, fait de rééducation et de soins appropriés avec l’espoir de le récupérer à temps. En parallèle, l’encadrement des Verts a prévu une solution de rechange, si besoin est, en la personne de Raïs Wahab M’bolhi.

Il s’est échauffé avec le biomécanicien

d’être aligné. Sinon, on préparera M’bolhi.

Il n’a pas forcé sur le champignon

Faouzi Chaouchi n’a pas débuté l’entraînement avec le reste du groupe. Il a effectué l’échauffement en marge de ses coéquipiers sous la conduite du biomécanicien qui l’a pris en charge. L’échauffement aura duré une dizaine de minutes.

Il n’a pas pris part à l’opposition

Pendant que le reste du groupe jouait une opposition, Chaouchi, lui, a effectué quelques exercices spécifiques avant d’aller prendre sa douche.

Djamel Abdoun est pressenti dans le onze de départ ce soir face à l’Angleterre. Le sélectionneur Rabah Saâdane dit songer à le faire jouer à droite, même s’il avoue qu’il est en concurrence avec Boudebouz qui part, lui, avec une petite longueur d’avance sur le Nantais. Ce dernier, que nous avons accosté à la fin de la séance d’entraînement d’hier au Cap, dit être prêt. Entretien. Comment le groupe se prépare-t-il en vue de cette rencontre face à l’Angleterre ? Bien ! Bien ! Toutes les conditions sont réunies pour que l’on aborde cette rencontre par le bon bout. Il y a un sursaut d’orgueil dans le groupe. On a envie de démontrer qu’on en a dans le bide. Ça se jouera serré, mais ça ne nous fait pas peur. On s’est bien préparés en conséquence. Est-ce à dire que vous avez digéré la défaite face à la Slovénie ? Bien sûr. Ce match fait partie du passé. La déception est consommée. On n’y pense plus. La rage est là, mais plus la déception. Là, les matches s’enchaînent à une vitesse telle qu’on n’a pas vraiment le temps de rabâcher là-dessus.

Abdoun : «Prêt à prendre ma place»

A l’heure qu’il est, personne ne peut se prononcer sur la disponibilité ou le forfait de Faouzi Chaouchi pour le match de ce soir face à l’Angleterre. Le sélectionneur Rabah Saâdane a fait savoir qu’il patienterait encore quelques heures avant de prendre une décision définitive. Ce qui laisse penser que Chaouchi a des chances

Entraînement en solo avec Belhadji

Faouzi Chaouchi n’a pas voulu forcer sur le champignon lors de cet ultime entraînement. L’Ententiste a d’abord choisi d’y aller mollo avant de voir le rythme de sa course monter crescendo à mesure qu’on avançait dans la séance d’entraînement.

Il a passé une échographie dans la soirée

Comme nous le disions ci-dessus, Faouzi Chaouchi n’a pas pris part à l’opposition disputée en fin d’entraînement. Il a été ménagé par le staff technique par précaution, a priori.

I Lors du point de presse donné hier en marge de la séance d’entraînement, Rabah Saâdane a fait savoir qu’il s’était entretenu en aparté, mercredi, avec Raïs Wahab M’blohi. Le sélectionneur national a demandé à son gardien de but à se préparer à l’éventualité d’être titularisé face à l’Angleterre. Par cette approche, Saâdane a cherché à préparer psychologiquement son portier à une titularisation face à l’Angleterre.

I

Saâdane dit avoir touché un mot à M’bolhi

Par la suite, Faouzi Chaouchi s’est isolé dans une partie du terrain en compagnie de l’entraîneur des gardiens de but, Belhadji.

Afin de s’assurer de l’état de santé du genou de Faouzi Chaouchi, le staff médical des Verts lui a fait faire quelques examens supplémentaires dans la soirée d’hier. Chaouchi a entre autres passé une échographie qui devrait faire décider le staff technique. A l’heure où nous mettons sous presse, nous n’avons pas pris connaissance des résultats des radiographies. S. B.

I

Ce match constitue-t-il une aubaine pour vous afin de briller ? Je ne sais pas. J’ai envie de dire oui, mais la décision ne m’appartient pas. C’est au coach qu’il faudrait poser cette question. Moi, je suis prêt. De mon côté, tout est OK ! Après, c’est lui qui voit. Le public avait demandé votre entrée lors du match face à la Slovénie, qu’est-ce que cela vous fait-il ? Ça me fait plaisir. Ça me touche qu’on ait demandé ma rentrée. Après, il faudrait dire que cela augmente la responsabilité. Il y a plus de pression. Si je joue, je sais que je serai attendu. On me demandera plus, car on a cru en moi. Ça ne m’effraie pas, cela étant dit. C’est un défi que j’ai envie de relever. Après, je reviendrai à ce que je te disais toute à

I Finalement, séance d’entraînement IVerts au Cap n’a l’ultime des pas dél’heure, c'est-à-dire que c’est le coach qui décide. Quel est l’état d’esprit qui anime le groupe à la veille de cet Algérie-Angleterre ? De la motivation ? De l’optimisme ? De l’optimisme, oui. On a envie de faire quelque chose. De dire qu’on est là ! C’est vrai que ce n’est pas de la tarte. C’est quand même l’Angleterre. Ce sera une sacrée opposition. Mais on aime ça. On aime ce genre de défi. On répondra présents, c’est promis ! Entretien réalisé par Redouane B. buté à 20h15, comme il était prévu au départ, mais à 19h35. Soit avec 40 minutes d’avance. Conférence de presse de Capello

La séance d’entraînement débute avec 40 minutes d’avance

I Il ne s’agit nullement ici d’accuser Chaouchi d’en faire un peu trop avec son genou, mais il reste que le Menaïli a beaucoup de chances d’être titularisé ce soir face à l’Angleterre. Ceux qui connaissent le gardien de but de l’Entente de Sétif diront que le joueur a besoin de faire son «cinéma» à chaque fois qu’il y a un gros match à jouer. Face à l’Etoile du Sahel en Tunisie avec la JSK, il avait fait de même, tout comme face à la Côte d’Ivoire en quarts de finale de la défunte CAN. A chaque fois, Chaouchi a pu être aligné. Il devrait en être de même cette fois-ci aussi. Du moins, en principe… tres» se sont contentés de prendre des notes, car n’ayant pas eu l’occasion d’en placer une. Dommage ! photographes n’ nt été autoriI IoLesàpasconférence sés à accéder la de presse de Fabio Capello. Seuls les rédacteurs y ont accédé. Seules les caméras des quelques chaînes détentrices des droits de retransmission ont pu filmer la conférence. «complexe» un maillot de l’équipe nationale d’Algérie qu’il s’était procuré durant le Mondial. Cette «sortie» pour le moins originale n’a pas soulevé un tollé ni une levée de boucliers chez ses compatriotes. Au contraire, ceux-ci ont trouvé que le maillot des Verts lui allait bien. Imaginez si c’était un des nôtres ? On l’aurait sans douté accusé de trahison. Et oui !

Chaouchi, comme face à la Côte d’Ivoire

Les photographes interdits d’accès

I La presse présente en force à la Iconférence dealgérienne presse de

La presse algérienne en reste

Fabio Capello, le sélectionneur de l’Angleterre était restée presque à carreau. En effet, nos confrères anglais plus nombreux ont accaparé le droit de poser les questions au point où les «nô-

Un journaliste anglais avec un maillot de l’Algérie

I Un journaliste anglais présent au Cap pour couvrir la conférence de Fabio Capello attirait particulièrement l’attention de tous les présents. Notre confrère arborait sans

I

Le gardien de but Ia I Faouzi Chaouchi, qui été touché au visage avant-hier à l’entraînement, a repris avec le groupe hier. Le keeper de l’ASO Chlef s’est entraîné le plus normalement du monde avec le groupe et pris part à l’opposition.

Gaouaoui s’est entraîné sans l’attelle

Le buteur du 18-06-10 - ref : 813 016

06

Le Buteur n° 1238 Vendredi 18 juin 2010

De nos

10 envoyés spéciaux en Afrique du Sud
Nacym Djender Redouane Bouhanika Madjid Aït Abdallah Samir Bechir Mourad Hachemi Adlène Chouial Yacine Selhani Farid Zouaoui

M’bolhi sont tous deux prêts»
«Nous jouerons sans complexe»

Saâdane : «Chaouchi et
Mohamed Saâd

Farid Aït Saâda

tacle. C’est ça l’intérêt de cette compétition. Chaque équipe joue avec ses possibilités et avec sa composante humaine. J’ai l’habitude que, quel que soit l’adversaire, l’équipe se donne à fond car, dans le football, tout est possible.»

H

«Nous déciderons pour le gardien de but demain»

ier soir, Rabah Saâdane a animé une conférence de presse en présence de trois de ses joueurs, Hassan Yebda, Nadir Belhadj et Karim Matmour. Il a été question, bien sûr, du match de ce soir contre l’Angleterre et du choix des joueurs pour cette rencontre. En voilà une synthèse.

prêts. Nous déciderons demain matin de celui qui débutera le match. Sinon, mis à part la question du gardien de but, c’est la même équipe annoncée il y a quelques joueurs qui sera alignée, à savoir avec Boudebouz à droite en remplacement de Matmour, lequel passe en position d’avant de pointe.»

«Capello est un très grand coach»

«J’ai beaucoup de respect pour M. Capello et pour l’équipe d’Angleterre. Je le répète encore une fois : nous n’aurons aucun complexe. Nous jouerons avec toutes nos possibilités physiques, tactiques et techniques afin de réaliser un excellent match et faire un bon résultat.»

«La pression sera sur les deux équipes»
«La pression sera sur les deux équipes. C’est un match difficile pour l’Angleterre et encore plus difficile pour l’Algérie. Nous sommes en Coupe du monde et cela promet du grand spec-

«Nous avons encore un peu de doute concernant le poste de gardien de but. Chaouchi et M’bolhi sont tous deux

Belhadj «Nous tenterons de les surprendre par des contres»
«On connaît les Anglais. Leurs attaquants sont très forts, leur équipe est très forte. Comme je l’ai déjà dit, ça peut venir de partout. Il faut donc bien s’y préparer. Nous pourrons les surprendre dans les contre-attaques car ils ont des arrières latéraux qui montent souvent. On tentera d’en profiter.

Matmour «Le poste d’avant de pointe ne me gêne pas»
«C’est vrai que le poste d’avant de pointe est inhabituel pour moi, mais j’ai déjà évolué en sélection à ce poste lors du match contre la Côte d’Ivoire. J’ai également joué comme avant-centre lorsque j’étais à Fribourg. Donc, je connais assez bien ce poste et ce n’est pas quelque chose qui m’inquiète. Si je peux être utile à mon pays à ce poste, il n’y a pas de problème. Je suis ici au service de mon pays.»

«Capello est un très grand coach. Grâce aux moyens technologiques actuels, notamment la télévision, on peut désormais décortiquer le jeu de l’adversaire et le suivre dans son évolution, ce qui ne pouvait pas se faire par le passé. Je me rappelle qu’en 1982, l’Allemagne n’avait pas étudié notre jeu et cela lui a été fatal, contrairement à l’Autriche qui nous a bien suivis. En tout, le fait que Capello a suivi notre parcours est une preuve de professionnalisme et de respect.» F. A-S.

«J’aimerais bien que James soit dans le but»
J’aimerais bien jouer contre David James, qui joue avec moi à Portsmouth. C’est un très bon gardien de but. De plus, on a l’habitude de se chambrer dans les vestiaires. C’est un très bon gardien, tout comme celui qui avait joué le premier match (Robert Green, ndlr). Ce dernier a commis une erreur et ça arrive, mais il est bon.» F. A-S.

Yebda «Il faut retrouver l’esprit de Khartoum»

«Quand on a été au Soudan, on était avec la rage de vaincre et une grande envie. A l’époque, il fallait gagner, sinon on était éliminés. Nous sommes dans la même situation aujourd’hui : il faut vaincre, sinon on sera éliminés. On en a déjà parlé entre nous et j’espère que l’esprit de Khartoum reviendra pour nous permettre de nous transcender de nouveau.»

Le buteur du 18-06-10 - ref : 813 016

Capello «Ce serait une erreur de croire que ce sera facile pour nous»
Le Buteur n° 1238 Vendredi 18 juin 2010

07

«Je ne veux plus d’erreurs dans les matchs qui viennent» «Contre les Etats-Unis, nous avons réalisé globalement un grand match. Il y a eu beaucoup de choses positives et très peu d’erreurs. La seule erreur commise nous a coûté la victoire. Aussi, nous avons raté plusieurs occasions d’inscrire d’autres buts. Désormais, nous nous tournons vers l’avant. Dans les matchs qui viennent, je ne veux plus d’erreurs et je ne veux plus de gâchis lorsqu’il y a des opportunités de marquer.» «Heskey est important dans notre système de jeu» «Rooney et Heskey jouent très bien ensemble. Peut-être qu’il faudra changer un peu leur style de jeu. Heskey est un élément très important dans notre système de jeu car il donne de l’élan au ballon. Cela dit, pour le match de demain, je vais devoir choisir celui qui jouera en pointe. A la fin du match contre les Etats-Unis, j’avais commencé à réfléchir sur le choix des joueurs pour le prochain match. J’ai déjà mon idée sur le onze de départ. Il ne faut pas nous juger sur le premier match car l’entame d’une compétition est toujours difficile à cause de la pression.»

Le sélectionneur de l’Angleterre, Fabio Capello, et le capitaine Steven Gerrard ont animé hier soir la conférence de presse d’avant-match à la salle de conférence du stade du Cap. Les questions ont surtout été posées par les journalistes anglais, très nombreux, qui ont surtout tourné autour de la manière dont les Anglais comptent jouer, celles concernant l’Algérie étant très peu nombreuses. Voici la synthèse des réponses de Capello.

«Les Algériens sont forts sur les balles arrêtées et les contre-attaques» «Je respecte l’équipe algérienne. Je sais qu’elle a marqué beaucoup de buts. Les Algériens sont très dangereux sur les coups francs, les corners et dans les contre-attaques. J’ai regardé tous les matchs qu’ils ont joués et j’ai bien vu qu’aucun de ces matchs n’a été facile pour leurs adversaires. Donc, nous ne commettrons pas l’erreur de croire que ce sera facile pour nous.» «Si les Allemands ont gagné, c’est parce que les Australiens n’ont pas été intelligents» «J’ai vu l’Argentine et l’Allemagne jouer. Je pense que l’Argentine a 5 joueurs devant qui font preuve de beaucoup d’imagination. Les Allemands ont également bien joué, mais ils avaient terminé à 11 contre 10. De plus, la configuration de jeu choisie par l’Australie était mauvaise et pas du tout intelligente, ce qui fait que c’était facile pour les Allemands d’arriver devant le but.»

mais je fais le choix des joueurs rentrants en toute conscience, sur la base de leurs compétences.»

Gerrard : «Go strong or go home !»
«C’est vrai que j’aime bien l’expression «Go strong or go home !» (Alley-y forts, sinon rentrez chez vous !). C’est le message approprié pour ce match. Nous, joueurs, avons été satisfaits du déroulement de la majeure partie de notre premier match. Nous avons l’intention d’être encore plus forts lors des prochains matches.» «Le ballon n’est pas si mauvais que ça» «Je ne pense pas que le ballon de ce Mondial soit si mauvais que ça. Le seul problème est qu’il est parfois imprévisible lorsqu’il rebondit. C’est peutêtre un avantage pour nous, les joueurs de champ, car les gardiens de but ne peuvent pas prévoir la trajectoire du ballon. En tout cas, le ballon est le même pour les deux équipes.» F. A-S. bien avec lui et nous saurons trouver les bonnes combinaisons.»

«Je fais mes choix selon la valeur du joueur, pas selon ses erreurs» «Tous les joueurs peuvent commettre des erreurs, qu’ils soient gardiens de but, défenseurs, milieux de terrain ou attaquants. Donc, il ne faut pas condamner un joueur pour une erreur. Cela dit, je fais mes choix selon la valeur du joueur, pas selon le nombre d’erreurs qu’il commet. Alors, oui, s’il faut donner une autre chance à un joueur ayant commis une erreur, je la lui donne.»

«L’apport de Barry est très précieux» «Gareth Barry est un joueur important dans notre équipe. Il passe très bien avec le ballon, il est très serein, il a une bonne protection de balle et son apport est très utile dans le milieu et dans le jeu. Je suis très content qu’il soit revenu et qu’il renforce l’équipe pour ce match important. Il a joué de très bons matchs avec la sélection d’Angleterre ces derniers mois. Son

«Contre les Etats-Unis, c’était le moment de titulariser Green» «Si j’ai titularisé Robert Green contre les EtatsUnis, c’est parce que j’avais jugé que c’était le bon moment pour le faire jouer. Il avait réalisé une belle prestation (il avait joué une mitemps, ndlr) contre le Mexique et il méritait de jouer. Le problème avec les gardiens de but est que, lorsqu’ils commettent des erreurs, cela se voit. Il faut aussi dire, à leur décharge, que le ballon peut parfois leur jouer des tours avec des rebonds imprévisibles.»

«Non, je n’ai pas commis d’erreurs» «Je n’ai pas fait d’erreurs. Contre les EtatsUnis, j’ai aligné les meilleurs joueurs sur la base de ce que j’ai observé durant les séances d’entraînement. J’ai décidé du onze rentrant et je crois que c’était la meilleure combinaison de joueurs possible. Parfois, la prestation de certains joueurs n’est pas très bonne à cause de la pression du match. Je ne crois donc pas avoir fait d’erreurs. Je peux commettre des erreurs,

«Rooney marquera lors des prochains matchs» «Il n’y a pas à craindre pour Wayne Rooney. Il est en forme et s’entraîne très bien. Il a été l’un des meilleurs joueurs durant cette saison et il a montré ce qu’il sait faire. Tout le monde veut le voir marquer des buts. Je suis convaincu qu’il en marquera durant cette Coupe du monde. Nous n’avons joué qu’un seul match et il y a encore d’autres matchs. Il aura l’occasion de s’illustrer.»

apport sera certainement très précieux.»

«J’accepte les critiques des médias» «Je pose la question : qui a été le plus fort lors de notre premier match ? C’était nous. Il faut aussi dire que le nul ramené est très bon, surtout après l’erreur commise sur le but égalisateur. En général, après une telle erreur, on perd le match. J’ai perdu beaucoup de matchs après des erreurs du gardien de but. Donc, nous n’avons pas été si mauvais que ça. Cela dit, j’accepte les critiques des médias. L’essentiel pour nous est d’aller de l’avant.»

«Je m’entendrai bien avec Barry» «Si Gareth Barry jouera, on verra comment nous nous positionnerons tous les deux. Je pense qu’il va jouer plus à l’avant que moi. Il n’y aura pas de problème. Je m’entendrai

Privé de participation à la Coupe du monde à la suite d’une rupture du talon d’Achille, David Beckham est quand même présent en Afrique du Sud en guise de soutien moral à ses coéquipiers de la sélection. Hier, on l’a même vu en survêtement, retaper dans un ballon en marge de la séance d’entraînement des Anglais, au stade du Cap. A croire qu’il commence déjà sa rééducation en prévision de la prochaine saison.

retape dans le ballon

Beckham

«Ce n’est pas le moment de parler des autres matchs» «Ce n’est pas le moment de parler des autres matchs. Donc, je ne vois pas l’utilité de parler du match Espagne–Suisse. Je suis ici pour parler de mon équipe et du match qui nous attend. Je ne suis pas là pour parler des autres sélections et de leurs matchs et résultats.» F. A-S.

Le buteur du 18-06-10 - ref : 813 016

08

Le Buteur n° 1238 Vendredi 18 juin 2010

De nos

10 envoyés spéciaux en Afrique du Sud
Nacym Djender Redouane Bouhanika Madjid Aït Abdallah Samir Bechir Mourad Hachemi Adlène Chouial Yacine Selhani Farid Zouaoui

Affrontements entre les supporters Les prix flambent

C

e que les services de sécurité sud africains craignaient est arrivé avant-hier soir. Alors que tout semblait aller pour le mieux, 48 heures avant le début de la rencontre entre l’Algérie et l’Angleterre, un premier affrontement a eu lieu entre les supporters des deux camps. Tout a commencé en plein centre-ville de Cape Town lorsque les fans des Verts sont allés dîner dans un restaurant turc. Le hic est que ce restaurant se trouve à proximité d’un hôtel où résident les supporters britanniques. Les Algériens, qui étaient environ une centaine à défiler avec des drapeaux, ont attiré l’attention sur eux. Devant tout ce tintamarre, les Hooligans sont descendus pour voir de quoi il en retournait et là, ils ont commencé à taquiner les Algériens. Au début, les échanges entre les deux camps n’avaient rien de méchant comme c’était de bonne guerre, mais là où la situation a fini pas s’envenimer, c’est lorsqu’il des fans anglais sont passés aux gestes obscènes tels que des bras d’honneur en direction des Algériens qui n’étaient alors pas au bout de leur peine puisque dans la foulée, une pluie de cannettes de bière s’est abattue sur eux depuis les balcons des chambres de l’hôtel. C’est alors que le sang des Algériens ne fit qu’un tour et ils s’en allèrent investir l’établissement hôtelier avec la ferme intention d’en découdre avec leurs assaillants. Il aura fallu l’intervention des services

algériens et les Hooligans
Mohamed Saâd

Farid Aït Saâda

au marché noir

Une forte affluence attendue face à l’Angleterre
La sécurité sera renforcée
de sécurité pour remettre de l’ordre et éviter que les choses ne tournent au drame. faitement bien préparés pour parer à tout éventuel dépassement des Hooligans dont on ne peut pas dire qu’ils sont précédés d’une bonne réputation, même si des dispositions ont été prises dans leur pays d’origine pour veiller à ce que les plus dangereux d’entre eux ne fassent pas le voyage en Afrique du Sud. A. Abdelatif

Si pour certains les billets ont été achetés via Internet, il reste quelques supporters des Verts qui n’ont toujours pas obtenu le droit d’accéder au stade. Il ne leur reste qu’une seule solution consistant à acquérir le fameux sésame au marché noir. C’est le cas d’une dizaine d’émigrés qui se sont retrouvés dans l’obligation de débourser 150£ pour l’achat du billet donnant droit à une seule rencontre.

Après cet incident, les services de sécurité sud-africains vont renforcer la sécurité dès cette matinée afin d’éviter tout affrontement entre les supporters des deux camps. Il faut dire que les éléments du service d’ordre se sont par-

Des centaines de supporters algériens étaient attendus lors des deux derniers jours à Cape Town pour soutenir les Verts lors de cette seconde rencontre du groupe C. Au cours de notre entretien avec certains d’entre eux, ils nous ont fait savoir qu’ils ont préféré faire l’impasse sur le 1er match de dimanche dernier contrairement à celui de ce soir face à l’Angleterre.

Réunion pour assurer la sécurité des Algériens hier
1 780 supporters concernés par le voyage
contraints de faire le déplacement à Sloum Beatch, la ville où ils sont hébergés et qui se situe à 60 km du stade, par bus qui a été mis à leur disposition par la FIFA.

… mais le trajet les a extenués

un hôtel 4 étoiles. Il faut dire qu’ils sont très chanceux parce que un tel cadre donne l’envie d’étudier.

omme attendu, la délégation de l’organisation du match Algérie-Angleterre a organisé une réunion entre les responsables des supporters algériens et anglais durant laquelle ils ont réfléchi à la façon de garantir une meilleure organisation de l’affiche de cette deuxième journée du groupe C.

C

Elle a eu lieu à l’hôtel Redson

La rencontre entre les responsables des supporters algériens et anglais ainsi que ceux

de la sécurité au Cap Town a eu lieu à l’hôtel Redson. Durant cette réunion, les trois parties ont tenté de mettre en place le meilleur plan pour que la rencontre ait lieu sans incidents. Les responsables algériens ont eu droit à deux parkings où les bus qui transporteront les supporters des Verts stationneront en toute sécurité. Ainsi, les autorités locales veilleront à ce que les fans n’aient aucun problème que ce soit à l’intérieur ou en dehors du stade. Pour rappel, tous les supporters sont

La résidence universitaire à Sloum Beach leur a plu…

D’après ce que nous avons pu apprendre, les fans algériens concernés par le déplacement sont estimés à plus de 1 780 personnes. Ils feront ainsi le trajet de leur lieu d’hébergement jusqu’au stade par bus, comme exigé par la FIFA. Ces bus vont donc assurer le déplacement des supporters, des lauréats de la tombola organisée par Al Jazeera, des invités de la FAF, d’anciens joueurs internationaux ainsi que des membres des familles de joueurs.

Quelques fans rentreront par avion

Si leur lieu de résidence a beaucoup plu aux supporters de l’EN, le trajet, quant à lui, les a extenués. En effet, lors de ce premier Mondial africain, les distances entre les villes où se déroulent les matches demeurent le seul point noir. Eloignées l’une de l’autre, les supporters ont ressenti l’effet du voyage qui a duré deux jours de Pretoria au Cap Town, ville où se tiendra la rencontre de ce soir.

Contrairement à la fois passée, les supporters de l’Equipe nationale n’auront pas de souci à se faire, puisque les choses se sont améliorées. Ainsi, ils seront hébergés dans une résidence universitaire qui ressemble à

Approchés par nos soins, plusieurs supporters, épuisés par le long voyage, nous ont confié qu’ils comptent rentrer par avion après la fin de la rencontre. Ils ne semblent pas chauds à l’idée de rater deux jours pour effectuer le trajet, préférant ainsi payer 300 euros pour s’offrir un billet d’avion. S. B.

Le buteur du 18-06-10 - ref : 813 016

Boudebouz «Face aux Anglais, nous

Le Buteur n° 1238 Vendredi 18 juin 2010

En cette journée du doute, le rêve est permis

L’œil de notre spécialiste

09

jouerons sans complexe»
attend. Notre adverle meilleur de saire n’est autre que moi-même, ça «Prêt à l’un des favoris pour c’est sûr. Mais gagner ce tournoi. sachez que je ne apporter un serai pas le seul Malgré la difficulté de la tâche, sachez que nous plus, mais sur le terrain. allons défendre nos Nous formons un je ne serai groupe et voulons chances à fond. Nous sommes vraiment motifaire honneur pas seul sur tous l’Algérie. Et vés. J’espère que cela à nous aidera à les surpuis, le plus imle terrain» prendre et, pourquoi portant est de pas, créer la surprise. marquer, peu importe le Optimistes alors… Bien sûr. Nous allons jouer le nom du buteur. tout pour le tout. Face aux Anglais, Ça va être votre premier match nous donnerons le meilleur de dans la peau d’un titulaire… nous-mêmes parce que nous J’ai toujours été à la disposition sommes en Coupe du monde. Per- de l’entraîneur national et je le serai sonnellement, j’ai oublié la défaite toujours. C’est à lui que revient le contre la Slovénie. A présent, je ne dernier mot, et je suis prêt à tout. suis concerné J’ai déjà déclaré que j’étais beauque sur le coup plus déçu par la défaite lors match face du premier match que par ma nonà l’Angle- titularisation. «Nous terre vu son Comment voyez-vous les allons importance. chances de l’EN pour la suite du parcours ? donner le Allez-vous évoluer sans Nous n’avons pas perdu espoir, meilleur de complexe face et c’est l’essentiel. Ça va être, certes, à des joueurs extrêmement difficile, mais nous y nousde la trempe croyons toujours. Il y a de l’espoir de Rooney et nous ferons tout pour aller au mêmes» ? bout. A ce que Un mot pour les supporters je sache, nous qui ont fait le déplacement cette fois-ci, nous allons nous ra- allons affronter 11 joueurs. Pourpour vous soutenir… cheter. Nous n’avons pas d’autre quoi donc nourrir un quelconque J’ai été surpris de les voir aussi choix que de gagner, si nous vou- complexe ? Au contraire, nous nombreux. Je les remercie pour lons vraiment maintenir l’espoir de n’avons rien à perdre et allons jouer leur soutien. Ils vont venir en passer au second tour. sans faire de calcul. Nous dispo- masse pour nous aider et ça nous a sons d’un bon groupe et comptons fait un énorme plaisir. Ils ont pris Comment voyez-vous cette évoluer comme nous l’avons fait le risque de faire tout le déplacerencontre ? Elle est d’une grande importance face aux Slovènes. ment, alors nous ferons de notre pour les deux sélections. Nous Tous les espoirs reposent sur mieux pour les rendre heureux. Je n’avons plus le droit à l’erreur, et vous pour débloquer la situaleur promets que nous allons tout le monde en est conscient. tion. Etes-vous prêt ? mouiller le maillot. Nous savons très bien ce qui nous Bien sûr que le suis. Je donnerai Entretien réalisé par M. H.

Comment est l’ambiance au sein du groupe, à quelques heures du match face aux Anglais ? Tout se passe bien. Nous n’avons pas à nous plaindre. Les joueurs sont bien concentrés. Nous n’avons qu’une idée en tête : faire de notre mieux pour réaliser un bon résultat. Nous aurions voulu gagner face à la Slovénie, tout au moins faire un match nul, mais la chance nous a tourné le dos. Nous espérons que,

Ghezzal : «Les critiques de Benarbia m’ont fait mal»

P

ointé du doigt comme étant l’unique responsable de la défaite concédée par l’Algérie contre la Slovénie dimanche dernier à Polokwane sur le score d’un but à zéro après son expulsion, l’attaquant algérien de l’AS Sienne, Abdelkader Ghezzal, a accordé un entretien exclusif à la Radio française, RMC Sport. Le présentateur de la radio française n’a pas manqué cette occasion pour connaî-

tre la réaction de Ghezzal par rapport aux vives critiques qu’il a essuyées de la part de l’ex-international algérien, Ali Benarbia. En professionnel, il a tenu quand même à donner son avis là-dessus : «Au sujet de Ali Benarbia, ses critiques m’ont fait mal car il a été un grand joueur et a marqué le football algérien. Donc, il aurait compris que ces choses-là arrivent en football. Cela dit, je comprends vraiment la déception des

supporters.» A rappeler qu’après la défaite subie dimanche dernier face à l’équipe slovène, Benarbia avait descendu en flammes Ghezzal en déclarant notamment que ce joueur ne pensait qu’à lui. «Le joueur pense plus à lui qu’au groupe. Il pénalise l’équipe qui risque ainsi une éventuelle élimination», avait lâché l’ex-capitaine du PSG au micro de RMC, il y a quelques jours. Moumen A.

La veille de match est un moment important dans la préparation d’une compétition. Pour le staff technique et les joueurs, c’est un moment de grande concentration. Cela se traduit par une ambiance sereine et calme. Les regards des joueurs se posent plus longuement sur les objets, ils donnent l’impression de fixer des choses qu’ils sont seuls à voir. Les discussions sont presque silencieuses, cette ambiance vous contraint à ne pas déranger. Il est clair que c’est une journée différente des autres. Pour les supporters, c’est une soirée particulière. D’abord, il faut défiler dans les rues avec tous les accessoires prévus pour la circonstance. Il s’agit d’attirer l’attention autant que faire se peut, histoire de lancer un message à l’adversaire pour lui signifier notre présence. Une fois le calme revenu, on pense au match. Alors, on se surprend à monter et démonter les stratagèmes les plus insensés. Notre humeur change au gré des plans envisagés. Parfois, c’est l’euphorie, alors l’on bombe le torse, prêt à en découdre avec le monde entier. Sûrs et certains, nous avons l’équipe qu’il faut pour bousculer ces «Britishs» et pourquoi pas les expédier au tapis. Emportés par le délire, nous imaginons les scénarios les plus fous. A ces moments d’euphorie succèdent les moments de lucidité. Ces moments sont franchement stressants car théoriquement et logiquement, tous les paramètres convergent vers une issue défavorable pour les Verts. Alors nous nous sentons mal, avec comme une boule dans l’estomac et la poitrine comprimée. Les heures s’écoulent et le rendez-vous approche. Ouf ! Nous avons du mal à respirer. Et là, on commence à imaginer d’autres scénarios que personne d’entre nous n’aimerait vivre tant ils sont amers et insoutenables. Durant ce moment, on en veut au monde entier, les critiques commencent à pleuvoir de partout. On passe tous à la moulinette, les joueurs, les dirigeants, avec une mention spéciale pour l’entraîneur. Enfin, alors que la colère pointe du nez, elle est aussi vite apaisée par l’appel à la prière. Nous ne manquerons pas de multiplier nos «douâa» en cette journée du doute. Dès lors, l’espoir renaît, le rêve redevient de nouveau permis. Allez les Verts, on est de tout cœur avec vous.

Le buteur du 18-06-10 - ref : 813 016

10

Le Buteur n° 1238 Vendredi 18 juin 2010

De nos

10 envoyés spéciaux en Afrique du Sud
Nacym Djender Redouane Bouhanika Madjid Aït Abdallah Samir Bechir Mourad Hachemi Adlène Chouial Yacine Selhani Farid Zouaoui

Saâdane compte sur ses «Anglais» pour terrasser la sélection des Three Lions
Mohamed Saâd

Farid Aït Saâda

Le régulateur au milieu du terrain algérien, Hassan Yebda, se veut, comme à son habitude, confiant. Ce qui transparaît à travers ses propos est qu’il n’est pas du tout pressionné par ces Anglais qu’il ne connaît que trop bien. «Tout d’abord, il faut savoir qu’on a à coeur de se faire pardonner notre défaite face à la Slovénie. Tout n'a pas été parfait, ce jour-là mais on va perfectionner tout ça et si ça marche, cela pourra faire très mal. C’est ce que je souhaite pour ce match face aux Anglais. Ils ont leurs forces mais aussi des faiblesses. Il est certain que nous allons tout donner lors de ces quatre-vingt dix minutes. D’un autre côté, nous ne voulons pas, Nadir (Belhadj) et moi, donner l’occasion à James de nous chambrer. Surtout pas ça !»

Yebda : «Pas question de donner à James l’occasion de nous chambrer»

Le roc de la défense des Rangers nous dira que cette confrontation sera compliquée pour son équipe, mais qu’elle le sera aussi pour les Anglais. «Magic» ne cache pas que la défaite face à la Slovénie fait du match d’aujourd’hui celui de la toute dernière chance. Il dira en substance : «Je connais personnellement assez bien les joueurs de cette équipe d’Angleterre. J’ai joué contre eux, à l’époque où je portais les couleurs de Charlton. Pour ce qui est de l’équipe, elle évolue dans un système où, si elle ne marque pas, elle souffre. Il faut impérativement contrer certains éléments et arriver à les neutraliser. Ce match sera très compliqué pour nous. Mais soyez certain qu’il le sera aussi pour les Anglais.»

Bougherra : «Ce match sera très compliqué pour nous, mais pour les Anglais aussi»

Si l'impressionnante statistique de l’Angleterre a de quoi effrayer n'importe quelle formation au monde, la sélection algérienne peut appréhender ce deuxième rendez-vous du Mondial. L’Angleterre, même si elle n’a pas montré grand-chose lors de son premier match, figure parmi les grands favoris de la compétition. Les Fennecs, à commencer par leur coach, montrent une certaine sérénité avant le choc de ce vendredi. En effet, l’équipe de Saâdane a des atouts à faire valoir surtout que quatre de ces joueurs connaissent le football anglais sur le bout des doigts. Bougherra, Guedioura,

Yebda et Belhadj nous parlent de cette rencontre et cela sans cacher un certain optimisme. Chacun d’eux expose ici les raisons qui font que la partie est loin d’être gagnée par l’équipe drivée par l’arrogant Capello. Ces raisons sont diverses mais il en existe cependant une qui est commune à ces quatre joueurs. Les Anglais auront en face d’eux un groupe de guerriers décidés à aller jusqu’au bout de leurs forces. Saâdane peut donc compter sur ses joueurs et surtout sur ses «Anglais» que sont Bouguerra, Belhadj,Yebda et Guedioura. S. B.

Guedioura : «Angleterre ou pas, il y a une place en huitièmes à prendre»

Il sera seul en attaque

Mohamed Raouraoua, président de la Fédération algérienne de football, est arrivé hier au Cap dans un vol régulier de la compagnie nationale sud-africaine. Le hasard a voulu que son avion atterrisse quelques minutes seulement après l’avion spécial ayant

Raouraoua : «Les joueurs sont bien»
transporté la sélection nationale. Il avait tenu à être présent au Cap afin de soutenir les joueurs à l’orée du match important qui les attend ce soir contre l’Angleterre. Questionné par nos soins sur l’état psychologique des joueurs, lui qui les connaît bien et qui est en contact avec eux, il s’est montré rassurant : «Ils sont bien. Ils ont surmonté leur déception et se projettent vers le match de vendredi. Ils sont motivés. A présent, place au terrain. Ce sera le seul juge», nous a-t-il déclaré. F. A-S.

Le défenseur des Fennecs, Nadir Belhadj, est peutêtre le mieux placé pour donner une appréciation de cet Algérie-Angleterre qui se profile à l’horizon. En plus d’évoluer à Portsmouth, il a eu comme coéquipiers dans ce même club plusieurs joueurs de la sélection des ree Lions. C’est le cas de Germain Deffoe et Peter Crouch (Tottenham) et de Glenn Johnson (Liverpool). Pour ce qui est des chances de l’Algérie dans ce match, il nous dira : «Contrairement à ce qu’ils laissent entrevoir, les Anglais ont beaucoup d’appréhensions avant d’aborder ce match de vendredi. En ce qui nous concerne, il n’est pas question de baisser les bras et cela quelles que soient l’adversité ou la conjoncture. Tous autant que nous sommes savons exactement ce que nous avons à faire pour défendre dignement le maillot national. Nous pouvons, avec un peu de cette réussite qui nous a manqué jusque-là, rivaliser avec les meilleurs. Il est vrai que certains ne donnent pas cher de nos chances et croyez-moi, ceci est pour nous une grande motivation. Nous jouerons ce match à fond et nous avons toutes nos chances de réaliser une belle performance.»

Belhadj : «Je sais que les Anglais ont beaucoup d’appréhensions avant ce match»

Le milieu de terrain de Wolverhampton, de son côté, estime que lui et ses coéquipiers n’ont à nourrir aucun complexe et que le plus important est de ne pas perdre de vue qu’il y a une place en huitièmes de finale à prendre : «C’est certain, c’est l’Angleterre qui part avec les faveurs des pronostics et quelque part, c’est très bien ainsi. En ce qui nous concerne, ce vendredi, on va y mettre toute notre énergie. On a perdu notre premier match et cela nous a un peu énervés, parce que maintenant, on va jouer notre qualification contre une équipe qui, elle aussi, va jouer son vatout ce vendredi. Il y a une place en huitièmes de finale de Coupe du monde à prendre et c’est tout ce qui nous préoccupe.»

Matmour veut marquer et entrer danseffacer cette piètre prestal’histoire
tion contre la Slovénie. «Vous allez voir mon véritable visage dans le prochain match», ne cessait-il pas de répéter. Ce qui a rassuré même ses camarades qui comptent beaucoup sur lui. En parlant de cette rencontre, ô combien attendue par les supporters algériens, Matmour dira à ses coéquipiers qu’il fera l’impossible pour marquer l’histoire dans cette rencontre en secouant les filets de la sélection des Trois Lions. Maintenu comme seul attaquant ce soir contre l’Angleterre, il souhaiterait être le premier joueur algérien à inscrire au moins un but aux Anglais. Critiqué lors du premier match notamment par la presse française qu’il le qualifiait d’homme invisible, Matmour veut lui répondre sur le terrain. Et pour ce faire, la mission de Karim ne s’annonce pas facile sachant qu’il sera le seul élément en attaque, si l’on se réfère au schéma tactique prôné par Rabah Saâdane. Pour espérer concrétiser, Karim Matmour comptera sur ses deux camarades qui joueront sur les ailes, à savoir Ziani et Boudebouz, qui seront chargés de l’approvisionner en ballons. R. B.

Aligné en attaque avec Djebbour contre la Slovénie, Karim Matmour n’a pas été satisfait de son rendement lors de la première sortie des Verts en Coupe du monde dimanche passé à Polokwane. Un match qu’il a revu plusieurs fois avec un sentiment de regret d’autant plus que le joueur de Mönchengladbach misait beaucoup sur cette empoignade pour montrer ce qu’il sait faire. Malheureusement, il a été déçu après un rendement tout juste moyen. Matmour s’est focalisé surtout sur les balles qu’il a perdues en attaque et ne cessait de se reprocher tous ses ratages. L’attaquant algérien s’en veut toujours et semble ne pas digérer ni la défaite ni son rendement contre la Slovénie. Cela dit, Karim ne compte pas garder les pieds dans le même sabot, mais se dit déterminé à se rattraper lors du prochain match contre l’Angleterre promettant de donner le meilleur de lui-même et

Benkoula Rédha, Abderahmane et Aref ont la douleur de faire part du rappel à Dieu de leur chère et tendre mère née Bereksi Hiba, le 16 Juin 2010 à Casablanca, dans sa cinquante neuvième année des suites d’une longue maladie. L'inhumation a eu lieu le 17 juin 2010 à Casablanca. Ina li lahe, wa ina ilaihe rajioune.

Avis de décès

Le buteur du 18-06-10 - ref : 813 016

qu’ils se sont procurées et cela ne pardonne pas dans le haut niveau. Il leur reste deux matchs face à l’Angleterre et les Etats-Unis. Pensezvous qu’une qualification au deuxième tour est toujours possible ? Pour moi, tant Sacrée surprise aujourd’hui qu’elle n’est avec la défaite de l’Espas offi«A chaque fois pagne…(Ndlr, on a ciel lerencontré Stoïchque je rentre chez ment kov à la fin de la élimimoi en Bulgarie, je me rencontre Esnée, pagne–Suisse à rappelle de mon l’AlgéDurban) rie doit séjour en Oui, c’est le moins que continuer à l’on puisse dire. Pour une Algérie.» jouer à fond. surprise, c’en fut une. Je crois Le fait qu’elle se soit que l’Afrique du Sud n’est pas le pays qualifiée en Coupe du indiqué pour les Espagnols qui ont, je monde 24 ans après est déjà une grande crois, perdu leur dernier match ici en victoire pour les Algériens. Vous savez, Coupe des Confédérations. Non, plus beaucoup de grandes sélections n’ont sérieusement, les Espagnols ont payé pas eu ce privilège et je suis bien placé cash les nombreuses occasions ratées en pour le dire, mon pays, la Bulgarie, n’est première mi-temps. Le but un peu pas là. Je peux vous assurer que les Bulchanceux des Suisses les a plongés dans gares auraient aimé voir leur sélection le doute. A partir de là, il n’y avait plus en Coupe du monde même si elle derien à attendre. Il faut féliciter les Suisses vrait sortir au premier tour. pour leur victoire car ils ont réalisé un Comment voyez-vous le match Anmatch sérieux. gleterre–Algérie de vendredi ? Avez-vous vu le match Algérie–SloAvant de parler de match, je voudrais vénie ? dire aux supporters algériens qui aiment Oui et je peux vous dire que j’ai été beaucoup le football : quel que soit le rétrès agréablement surpris par le jeu des sultat face aux Anglais, vous devriez être Algériens. Ils ont eu quelques occasions fiers de votre équipe. Les supporters de but en première mi-temps et même doivent penser à la joie que leur a proen deuxième, ils ont produit du jeu, curée la qualification en Coupe du mais j’ai remarqué qu’il manquait un at- monde. Je ne pense pas qu’ils vont outaquant percutant capable de la mettre blier tout ça parce que l’équipe n’a pas dedans. Finalement, ils ont encaissé un battu l’Angleterre. Les joueurs doivent but un peu contre le cours du jeu. savoir qu’on ne perd pas un match avant Comme les Espagnols, les Algériens de l’avoir joué. C’est vrai qu’ils ne sont n’ont pas pu transformer les occasions

Hristo Stoïchkov, l’ancienne star du Barça et de la sélection bulgare, est resté une boule de nerfs. Pour avoir trop insisté à l’interviewer, il a failli tout arrêter et nous laisser plantés là. «Je vous ai promis de parler avec vous, laissez-moi au moins terminer mon sandwich», nous a-t-il lâché très irrité. C’est finalement lui qui était venu vers nous une fois son travail de consultant pour une radio espagnole et son succulent sandwich au merguez terminé. Et là, le visage fermé de Hristo a laissé place à un sourire jovial pour exprimer sa grande sympathie pour l’Algérie qu’il a déjà eu à visiter sur invitation du ministère de la Jeunesse et des Sports. Il en garde d’ailleurs de très bons souvenirs.

«Quel que soit le résultat, vous devriez être fiers de votre équipe»

Hristo Stoïchkov au Buteur

Hayatou : «Le complexe de supériorité envers l’Afrique doit disparaître»
Le Buteur n° 1238 Vendredi 18 juin 2010

11

Issa Hayatou est réputé pour avoir le sens de la formule et réponse à tout. Avec parfois beaucoup de mauvaise foi. Rencontre exclusive avec un personnage clé du football africain.

pas favoris, mais ils auront sans doute une chance, à eux de savoir la saisir. Pensez-vous que cette qualification au Mondial va sonner le renouveau du football algérien ? Tout dépendra de vous les journalistes. Si vous allez commencer à taper sur l’entraîneur et les joueurs après la Coupe du monde, vous allez stopper net la progression de cette équipe. Si vous rappelez aux gens que l’Algérie a fait partie des 32 meilleures équipes du monde et que le fait d’être là c’est déjà un privilège, vous allez aider l’équipe à progresser et à voir ses ambitions chaque fois à la hausse. Vous semblez avoir de la sympathie pour l’Algérie ? Oui, depuis mon séjour dans votre pays sur invitation du ministre des Sports il y a quelques années. Avant, ce pays m’était complètement inconnu mis à part son équipe de football des années 80. Mon séjour en Algérie m’a fait découvrir un pays formidable et des gens très chaleureux et accueillants. Les responsables m’ont déroulé le tapis rouge. Je ne m’attendais pas à ce qu’un pays aussi proche de l’Europe soit aussi différent, notamment sur le plan culturel. A chaque fois que je vais chez moi en Bulgarie, je me rappelle un peu de l’Algérie. Comment ça ? Dans ma maison, j’ai une pièce dans laquelle je mets un souvenir de chaque pays que j’ai visité. J’ai trois ou quatre souvenirs de l’Algérie sans compter les souvenirs des gens que j’ai connus là-bas et qui ont été tous merveilleux. Entretien réalisé par Mohamed Saâd

Que pensez-vous de cette première Coupe du monde en Afrique ? La leçon que nous pouvons déjà en tirer, c’est que l’Afrique s’est affirmée. Beaucoup ne croyaient pas aux capacités africaines. Les gens ont toujours pensé que ce continent ne pouvait rien faire. Le temps a prouvé le contraire. Je crois que ce complexe de supériorité envers l’Afrique doit disparaître. Ce que nous avons fait est comparable, sinon mieux, à ce qui a été fait un peu partout ailleurs. Mais quelle est l’identité africaine de cette édition 2010 ? C’est effectivement un événement mondial : toutes les jeunesses du monde entier, toutes les cultures sont présentes ici. Mais nous gardons aussi notre identité africaine, ne serait-ce que par les vuvuzoulous (sic), c’est déjà ça ! C’est africain ! Il ne faut pas être contre, chacun doit sauvegarder son identité et sa culture. Les Français, par exemple, secouent le coq dans les stades. Nous, les Africains, quand on est contents, on chante, on danse, on joue du tambour. C’est notre culture, et nous en sommes fiers. Etes-vous satisfait de l’organisation sud-africaine ? Le mot parfait n’existe pas. Ce que nous faisons, c’est ce qui doit être fait… avec une dose d’erreurs et de surprises ! C’est tout à fait normal, c’est la nature humaine. Des surprises, il y en a dans toute organisation. Certaines rencontres n’ont pas fait le plein de spectateurs… Nous avons vendu 97,5 % des billets, soit plus de trois millions de tickets. N’oubliez pas que les stades sont très grands ici. Il y en a trois ou quatre qui dépassent 50 000 places. Plusieurs stades ont été touchés par des grèves lancées par les agents de sécurité. Ces mouvements sociaux vous inquiètent-ils ? Ce n’est plus un souci. La police sud-africaine s’est substituée aux grévistes. Si elle n’avait pas maîtrisé la situation, cela aurait pu conduire à des problèmes de sécurité dans les stades. Mais ils sont en train de faire le même travail, et même plus efficacement encore que les agents employés à l’origine ! Lors de la dernière Coupe d’Afrique des nations, le Togo a été victime d’une fusillade dans l’enclave de Cabinda (deux membres de la délégation ont été tués). Pour s’être retiré de la compétition, le Togo a ensuite été exclu de la prochaine CAN puis réhabilité. Regrettez-vous la manière dont le dossier a été géré ? Je ne regrette rien du tout. On a agi conformément au règlement. Vous ne connaissez pas nos réalités africaines. La réalité en Afrique, c’est qu’un pays peut se déclarer forfait comme ça… Nous avons des contrats avec les sponsors, avec le public. Et au moment où on organise le match, quelqu’un dit : «Je ne joue plus !» Pourquoi est-ce arrivé ? Parce que le Togo a pris un bus pour rejoindre l’Angola alors que la CAF donnait 30 billets d’avion à tout le monde. Ils les avaient, ils les ont mis de côté, ils ont pris la route. Et maintenant, vous condamnez la CAF d’avoir puni le Togo ! In Le Parisien

Il a laissé entendre que l’Algérie peut organiser le Mondial 2026

2026 c’est loin pour de nombreuses personnes mais pas pour Issa Hayatou qui commence déjà à faire du lobbying pour organiser une nouvelle Coupe du monde en Afrique. Le président de la Confédération africaine a déclaré que de nombreux pays sont capables d’organiser une Coupe du monde notamment comme l’Egypte, le Maroc, l’Algérie ou le Nigeria. Satisfait du déroulement de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, Issa Hayatou aimerait bien remettre ça.

12
Les femmes des joueurs

Le Buteur n° 1238 Vendredi 18 juin 2010

Carragher «Contre l’Algérie, il nous faut la victoire» «I
l ne s’agissait pas pour moi d’arrêter ma carrière ou de revoir mes ambitions à la baisse ; je parle seulement de l’Angleterre. Jouer en équipe d’Angleterre n’a jamais été ma grande priorité», écrivait Jamie Carragher dans son autobiographie, au sujet de sa décision de prendre sa retraite internationale. Trois ans plus tard, Carragher a fait son retour parmi les ree Lions et semble plus déterminé que jamais à défendre les couleurs de son pays. Alors, qu’est-ce qui a provoqué ce changement d’attitude ? La force de persuasion de Fabio Capello ou l’attrait du trophée le plus convoité de la planète football ? «Quand on se rend compte qu’on a atteint l’âge où ce sera probablement sa dernière chance, cela donne un surcroît de motivation», a-t-il déclaré à FIFA.com après le match nul 1:1 avec les États-Unis. «Avoir une possibilité de gagner la Coupe du Monde, ça n’est pas rien, surtout quand on est en fin de carrière et si on souhaite se reconvertir au poste d’entraîneur. Ce sont autant de motivations supplémentaires. Il y a pas mal de joueurs autour de la trentaine dans l’équipe. Dans quatre ans, nous serons très proches de la retraite et nous n’avons aucune garantie d’être présents au Brésil. Je pense que les gars réalisent que pour beaucoup d’entre nous, c’est peut-être la dernière chance. Participer au premier match de votre équipe nationale dans une Coupe du Monde est quelque chose d’incroyable.» Aujourd’hui âgé de 32 ans, Carragher faisait partie de la liste provisoire de 30 noms donnée par Capello. Auteur d‘une excellente prestation en match préparatoire contre le Mexique, à Wembley, le défenseur de Liverpool a été inclus dans les 23 pour l’Afrique du Sud. naire de John Terry au centre de la défense anglaise, faisant ainsi sa cinquième apparition en Coupe du monde de la FIFA. «Quand je suis arrivé dans le groupe pour cette Coupe du monde, j’ai réalisé que je ne serai pas titulaire. À partir de là, je n’avais aucune garantie de jouer en Afrique du Sud. C’est pourquoi je suis très heureux d’être entré contre les États-Unis. Cela m’a permis d’avoir 45 minutes de jeu en conditions réelles. J’espère jouer encore, mais participer au premier match d’une Coupe du monde est quelque chose d’incroyable. J’étais très heureux. Dans un match de Coupe du monde, il n’est vraiment pas évident d’entrer en jeu à la mi-temps. Je pense que nous avons manqué de réussite. Les trois points étaient à notre portée. Cela dit, un match nul n’est pas une catastrophe. Nous avons encore le temps de rectifier le tir.» Nombreux sont ses compatriotes qui ne partagent pas ce point de vue. Mais Carragher a ses arguments, qu’il tire de l’histoire des matchs inauguraux de l’Angleterre à la grandmesse du football mondial. En 1966, l’Angleterre avait débuté par un match nul 0:0 contre l’Uruguay. On connaît la suite. Plus récemment, des scores de parité (1:1) d’entrée contre la République d’Irlande et la Suisse, en Italie 1990 et à l’UEFA Euro 1996 respectivement, ont précédé un parcours jusqu’en demi-finale. «Le premier match est toujours très dur. En 1966, 1990 et 1996, nous n’avions pas réussi à gagner la première rencontre, mais le résultat final avait été positif. Il faut comprendre que la compétition ne s’arrête pas à la première partie. Le chemin est encore long. Il passe d’abord par l’Algérie, que l’Angleterre rencontrera vendredi, au Cap.» Défaite et match nul interdits pour les sujets de Sa Majesté ? «L’objectif est de sortir du groupe, si possible à la première place. L’idéal aurait été d’obtenir les trois points contre les États-Unis. En même temps, je pense qu’un match nul n’est pas une si mauvaise opération. Une défaite aurait été un désastre. Contre l’Algérie, il nous faut la victoire. C’est important», conclut Carragher. In fifa.com

Alors que Fabio Capello avait, dans un premier temps, interdit aux femmes de joueurs de venir en Afrique du Sud, il est finalement revenu sur sa position en ayant autorisé leur venue pour «forger le groupe». Seulement, il ne pensait pas devoir les appeler aussi tôt. En effet, le match nul face aux Etats-Unis (1-1) a, semble-t-il, cassé le moral de l’équipe. C’est pour cette raison que selon le Daily Telegraph, Steven Gerrard, Wayne Rooney et John Terry ont demandé à leur sélectionneur d’autoriser la venue de leurs chères et tendres épouses, assurant que celles-ci pourraient les motiver à gagner le match contre l’Algérie jeudi. Cette demande pourrait également leur permettre de se «divertir», alors que les jeux d’arcade sont interdits au centre d’entraînement. Si Capello était jusque-là hésitant sur le fait de faire venir les femmes de joueurs, c’était pour éviter le problème de Baden Baden, lors du Mondial 2006. A l’époque, le centre d’entraînement avait été qualifié «de cirque», à cause notamment de la présence de ces Wags.

Afrique du Sud ?

anglais
bientôt en

Voici les grands duels de la rencontre entre l’Angleterre et l’Algérie vendredi au Cap, pour le compte de la 2e journée du groupe C.

Les grands duels du match
Wayne Rooney Madjid Bougherra Frank Lampard Hassan Yebda Rob Green Faouzi Chaouchi

Angleterre-Algérie
Bon récupérateur et adroit relanceur, Yebda, qui vient de passer une saison correcte à Portsmouth, est le passage obligé du jeu algérien. On n’a pas trop vu le milieu axial contre les Slovènes, sans doute parce qu’il s’est attaché à respecter les consignes défensives du sélectionneur Rabah Saâdane. Il devrait essayer d’aller davantage de l’avant

Les Anglais pensent déjà aux Allemands
Et si les Anglais mettaient la charrue avant les boeufs ? Avant le match contre l’Algérie vendredi, crucial en vue des 8es de finale du Mondial2010, ils ont surtout évoqué l’Allemagne, piqués par les propos de Franz Beckenbauer. La «Nationalmannscha» et les «ree Lions» pourraient se retrouver dès les huitièmes, si une équipe termine première de son groupe et l’autre deuxième. Un scénario dont rêve le quotidien populaire e Sun qui, dans un jeu de mots dans la plus pure tradition tabloïde, titrait jeudi «Herr We Go», et s’en prenait à des Allemands supposés «frimeurs» et «arrogants». L’attaquant Wayne Rooney n’était pas plus éloquent sur les Algériens, se contentant de se dire «certain» que les Anglais allaient les battre et qu’il avait «regardé des DVD» de matches des Fennecs... L’Allemagne était la seule cible de sa verve : «Ouais, bien sûr. Ce serait vraiment bien de les battre», a-t-il répondu, interrogé sur un éventuel duel contre la sélection de Joachim Löw. L’amère rivalité footballistique entre les deux nations a été relancée par des propos de Beckenbauer. Selon l’ancienne gloire allemande, depuis que l’Italien Capello est à la tête de l’équipe, l’Angleterre revient «vers les jours noirs du ‘kick and rush’» , ce football direct, prisé des Britanniques mais souvent méprisé sur le continent. «Je suis surpris de ses commentaires», a regretté Capello qui a demandé à l’Allemand de «respecter» son équipe. «C’est facile de parler quand on est en tribune. Il a le droit de donner son avis. Mais on n’écoute pas... », a renchéri un Rooney pincé. L’entrée en matière convaincante des Allemands face à l’Australie (4-0) n’impressionne pas plus que ça le camp anglais. «C’était trop facile pour eux de marquer», selon Capello. «Ce qui compte dans un tournoi, c’est comment on le finit, pas comment on le commence», a insisté Rooney qui se souvient qu’en 2006, les champions du monde italiens étaient «passés tout près de l’élimination».

Pas sûr que les deux gardiens, dont les bourdes respectives ont fait les gros titres du début de tournoi, aient l’occasion de se rattraper. L’Anglais, sur qui planait des doutes Le défenseur central est un pilier des Fennecs, tout comme il a su devenir un cadre des Glasgow Rangers pour sa première expérience dans un club de l’élite. Après avoir éteint l’Ivoirien Didier Drogba en Coupe d’Afrique des nations en janvier, il se dit «prêt à répondre au défi» d’un Rooney qui doit se faire pardonner un match sans relief contre les EtatsUnis. Mais, prévient Bougherra, «il ne cesse de bouger et l’arrêter sera la mission de toute l’équipe.»

avant le Mondial, pourrait être remplacé par David James, même si Fabio Capello semble enclin à lui maintenir sa confiance. L’Algérien, talentueux mais coupable de pertes de sang-froid et de sautes de concentration régulières, est incertain (blessé) et pourrait laisser sa place à Raïs M’bolhi.

John Terry Ryad Boudebouz

Après deux saisons à Portsmouth, le latéral gauche des Fennecs connaît le football anglais. Il fut un des rares joueurs à sortir indemne du naufrage contre la Slovénie. Excellent centreur, il est un plus pour l’attaque, mais devra se montrer attentif en défense face à l’ailier droit de Tottenham, un excellent dribbleur.

Aaron Lennon Nadir Belhadj

contre les Anglais. Il devra surtout museler Lampard, discret contre les Etats-Unis, mais qui reste un redoutable atout offensif des Anglais comme en témoignent ses 22 buts en Premier League cette saison.

Glen Johnson Karim Ziani

Le petit attaquant de Sochaux devra lutter pour s’imposer physiquement face au solide défenseur de Chelsea. Mais s’il y parvient, «le eo Walcott algérien» a la vivacité et le culot pour prendre en défaut une charnière anglaise lente.

Le plus expérimenté des Fennecs est aussi une de leurs armes principales. Bridé par la tactique défensive de Saâdane, le milieu de Wolfsburg est un sérieux danger, en particulier sur les coups de pied arrêtés. Sérieux dans le replacement, il devra bloquer les montées de Glen Johnson qui peut être pris en défaut défensivement. In fifa.com

«Face aux Américains, nous avons manqué de chance» Carragher a bénéficié des blessures conjuguées de Rio Ferdinand et de Ledley King, touché à la hanche contre les États-Unis, à Rustenburg. Entré en remplacement de King, il est devenu de fait le parte-

14

Le Buteur n° 1238 Vendredi 18 juin 2010

parlent d'Angleterre-Algérie

Bebeto, Futre, Zaki et Maldini
Dans notre édition de demain, le champion du monde brésilien vous parlera de lui, des Verts, de Madjer qu'il nomme le "Brésilien" mais aussi de ce célèbre geste qui l'a rendu si sympathique aux yeux du monde entier. Il est resté une demi-heure avec nos envoyés spéciaux, pour ouvrir son grand coeur à nos lecteurs. A ne pas rater demain, en exclusivité.
Mohamed Saâd

Demain dans Le Buteur Bebeto parle de l'Algérie

De nos

10 envoyés spéciaux en Afrique du Sud
Redouane Bouhanika Madjid Aït Abdallah Samir Bechir Mourad Hachemi Adlène Chouial Yacine Selhani

Farid Aït Saâda

Nacym Djender

Farid Zouaoui

T

Cesareplus concentrés Maldini «Il faut être
pour battre l’Angleterre»

ous les jours, ils livrent leurs analyses sur le plateau d'Al Jazeera Sports qui détient les droits TV de la Coupe du monde pour le Moyen-Orient et le Maghreb. C'est une belle brochette de personnalités prestigieuses que nous avons eu la chance de croiser au centre audiovisuel international de Johannesburg. Hier, nous avons ainsi pu d'abord interroger deux exgrands joueurs, le Brésilien Bebeto, champion du monde en 1994, et le Portugais Paulo Futre, vainqueur de la Coupe d'Europe des clubs champions en 1987 avec Porto et... Rabah Madjer. Nous avons ensuite conversé avec deux anciens sélectionneurs : le Marocain Badou Zaki (ex-gardien de but des Lions de l'Atlas) et l'Italien Cesare Maldini (le père de Paolo). Il ressort de ces différents entretiens que ces grands techniciens suivent de près l'actualité de l'Equipe nationale et

Bebeto :

croient en ses chances contre l'Angleterre. Morceaux choisis.

«Les Algériens n'auront qu'une ou deux occasions, à eux d'en profiter»

Paulo Futre :
vent assurer en défense.»

«L'Algérie aurait besoin d'un Madjer»

«Les Algériens doivent d'abord assurer leurs arrières. Le cas échéant, ils doivent essayer de surprendre les Anglais en contres. Si sur 20 matchs, l'Angleterre peut gagner 18 fois, car c'est elle la favorite, en revanche, sur un match, tout peut arriver. Il n'y a qu'à voir le match Espagne-Suisse (0-1) pour s'en convaincre. Les Espagnols ont dominé, mais je n'ai pas senti en eux cette envie de gagner la Coupe du monde. Les Algériens auront sans doute une ou deux occasions, à eux d'en profiter. Mais avant tout, ils doi-

e st vraiment dommage de voir l’Algérie rater son match face à la Slovénie. C’était pourtant largement à sa portée. Car ce sont les Algériens qui ont fait le jeu durant toute la partie. Mais quand on manque de lucidité dans le dernier geste, ça devient compliqué. De plus, je n’ai pas vu assez de mouvements en attaque. Les joueurs du

«C’

milieu du terrain n’ont pas apporté les solutions qu’il fallait. Lacen et Yebda auraient dû se partager les tâches pour apporter un plus devant. Les attaquants n’avaient pas beaucoup de solutions, car les ballons ne leur parvenaient pas pour apporter le danger devant le but adverse. C’est vraiment dommage que Ghezzal n’ait pas pu rester concentré dès son entrée sur le terrain. Et puis, il y a cette faute du gardien de but. J’espère que ce sera mieux face aux Anglais. Bien que l’Algérie ait perdu son premier match, tout reste possible vendredi à Cape Town. Mais il faut encore plus de concentration pour les Algériens s’ils veulent être efficaces.» N. D

Badou Zaki, quel est votre pronostic pour le match Angleterre-Algérie ? C’est vrai que l’équipe d’Angleterre est la grande favorite de ce match. Peut-être que sur vingt rencontres entre l’Angleterre et l’Algérie, une majorité de dixhuit matchs seraient gagnés par les Anglais et deux pour les Algériens. Mais sur un seul et unique match, tout devient possible, car le football n’est pas une science exacte. Qui aurait cru que la Suisse allait battre l’Espagne ! Et pourtant, certains pensent que tant que l’Algérie ne marquera pas, la victoire lui échappera. Etes-vous de cet avis ? Franchement, j’ai lu des critiques sur l’équipe d’Algérie qui me paraissent très loin de la réalité. On dit beaucoup que l’équipe d’Algérie est trop défensive et un tas d’autres choses qui me paraissent exagérées. Depuis le début du Mondial, il n’y a que les équipes solides défensivement qui ont réussi à gagner leur match. Ce n’est pas en faisant le spectacle ou en

l’Algérie peut battre l’Angleterre !»
faisant le jeu qu’on pourra s’assurer de la victoire. Comme ce fut le cas de l’Espagne ? Oui, comme il est arrivé aux Espagnols. Même les équipes qui se créent le plus d’occasions que l’adversaire n’ont pas gagné leur match, à l’image de l’Espagne. Chaque équipe fait avec les moyens qu’elle possède. C’est le mieux organisé défensivement qui gagnera le match.

Badou Zaki «Sur un match,

«Contre la Slovénie (0-1), ce qui a manqué aux Algériens, c'est un attaquant qui sache concrétiser toutes les occasions. C'est peut-être leur principal point faible. L'Algérie aurait besoin d'un Madjer, car avec un joueur de cette trempe, elle aurait fière allure. Contre l'Angleterre, il faudra jouer sans complexe et essayer de donner une bonne image du football algérien. Si vous gagnez, vous entrerez dans l'Histoire et si vous perdez, vous quitterez cette Coupe du monde avec les honneurs.» Farid Zouaoui

Bebeto entre nos envoyés spéciaux refait sa légendaire «Bebeto».

Quelle est donc la solution pour que les Algériens arrivent à battre les anglais, selon vous ? Si les joueurs algériens restent concen-

trés sur leur match et surtout qu’ils jouent comme face à la Slovénie, je suis sûr qu’ils auront la possibilité de battre les Anglais. Il faut aussi aux Algériens un peu de chance dans ce match, parce que ça joue beaucoup sur le résultat parfois. Entretien réalisé par Nacym Djender

Le Buteur n° 1238 Vendredi 18 juin 2010

15

xclusif E

C’est sûr qu’ils peuvent le faire ! Consultant à Al Jazeera, teurs liés au match, mais je pense que depuis plus d’un an, Trevor cela concernait les deux équipes et de C’est sûr ! Ils ont de bons joueurs et Francis, l’ancien ce fait, les 22 joueurs partaient à techniquement, ils sont très bons. international de l’équipe chances égales. Mais il faut reconnaî- Oui, pourquoi pas. d’Angleterre des années 80, tre que ce n’est pas facile pour les garVous dites que l’Algérie a de bons était ravi de discuter avec diens de but. joueurs. Comme qui, par des journalistes algériens. exemple ? Pensez-vous que la légèreté de ce Surtout la veille du match J’aime bien Belhadj, mais je le préballon va avantager les Anglais opposant nos deux équipes. fère avec l’équipe d’Algérie qu’avec ou les Algériens ? Pour lui, son Angleterre part J’ai vu à la télévision l’Algérie jouer son club en Premier League. Parce avec plus de chances, contre l’Irlande à Dublin et je pense qu’il y a une très grande différence. naturellement. Mais il que vos joueurs n’aiment pas jouer les Beaucoup de joueurs sont plus pern’écarte pas la possibilité transversales et les balles longues, formants en équipe nationale que d’une victoire algérienne. contrairement aux Anglais. Pour cela, dans leur club. En Angleterre, le jeu Aussi élégant que fair-play, je crois que Crouch va jouer. Je dis est très intense, agressif et musclé. Ce Francis admet que les peut-être, car c’est juste une possibi- qui ne convient pas vraiment pour Algériens peuvent créer la lité. Moi en tout cas, je l’aurais fait des joueurs comme Belhadj. Mais surprise aujourd’hui. Dans jouer face à l’Algérie. lorsqu’il évolue dans un rôle de mice long entretien qu’il nous a lieu gauche, c’est là que je préfère BelVous parlez de sa taille, mais accordé hier en début hadj. vous oubliez celle des défenseurs d’après-midi à Pas comme un algériens... Johannesburg, Trevor défenseur, donc ? Francis a décrypté pour Non, parce que nous le jeu des joueurs «Belhadj joue mieux comme Belhadj défend algériens, notamment milieu que comme défenseur. mal. Quand il a le Madjid Bougherra et Il est plus confiant lorsqu’il a ballon, il court Nadir Belhadj. Ancien des quelqu’un pour le couvrir» vite, dribble très Rangers aussi, Francis bien et on sent qu’il connait parfaitement les a plus confiance en Oui, je comprends, mais vous défauts de l’un et de l’autre. ses moyens lorsqu’il joue pouvez être le plus grand de tous, Appréciez l’analyse ! mais si vous ne recevez pas les bons comme milieu du terrain. Vous savez ballons, cela ne servira strictement à pourquoi ? Parce qu’il sait qu’il a Que pensez-vous du match quelqu’un pour assurer derrière et rien. Angleterre-Algérie ? couvrir le couloir. Mais lorsqu’il est le Du côté algérien, on est sûr que Ce sera un match très important dernier défenseur, on sent qu’il a Bougherra et les autres pour les deux équipes, comme beaumoins confiance en lui à ce moment. défenseurs vont contrer Crouch coup d’autres dans cette compétition. C’est justement cela le grand et les balles aériennes des Mais je pense que l’Angleterre peut problème de la défense des Anglais. Vous en pensez quoi ? gagner ce match. Verts… J’aime Bougherra, mais seulement Pourquoi donc ? Et je pense que cela lorsqu’il est concentré sur son rôle Parce que j’ai vu le match des Andéfensif. Lorsqu’il monte glais contre les USA, et je pense qu’ils et qu’il s’oublie en attaque, auraient pu être plus performants. Ils son jeu devient moins «La légèreté du ballon auraient pu jouer nettement mieux. plaisant et c’est cela que je Jabulani n’excuse pas Je crois qu’ils sont passés à côté de n’aime pas chez BouChaouchi sur ce but» leur match, car ils n’ont obtenu qu’un gherra. Je l’aime, mais seul point. Le mieux aurait été de seulement comme défenfaire le plein en gagnant trois points. sera profitable aux Anseur. C’est là qu’il est excellent. Mais lorsque le gardien de but comglais qui pourront marquer pluNe pensez-vous pas que les met une bévue comme celle-ci, ça desieurs buts. Je crois également que le défenseurs algériens vont vient très difficile de rattraper par la fait de ne pas évoluer en altitude aipouvoir maîtriser Rooney et les suite. dera cette fois l’Angleterre. A Rustenattaquants anglais ? Comment voyez-vous à froid Je pense que tous les défenseurs burg, on a joué en altitude et le jeu cette erreur de Green ? auront des problèmes avec un joueur était différent et difficile. Cela s’est Je suis d’abord très désolé pour lui. d’ailleurs ressenti dans leur jeu.

«Face à l’Algérie, Crouch devrait jouer»

Trevor Francis «Vous aurez des problèmes avec Rooney»

«Le Brésil et l’Espagne sont mes favoris, à Messi de me démentir !»
comme Rooney, pas seulement les défenseurs algériens. Rooney est un danger permanent, car il sait très bien bouger. Et lorsqu’un attaquant sait comment bouger, cela cause énormément de soucis aux défenseurs. C’est pour cela que vous allez avoir des problèmes avec lui. On sait que les Anglais sont plus costauds sur le papier mais, ne pensez-vous pas que les Algériens ont aussi le droit d’espérer faire un nul ou carrément gagner ce match ?

Ça a coûté un triste nul pour son équipe. Je n’aime pas voir des erreurs pareilles arriver à n’importe quel gardien de but. Mais ce fut le tournant du match, car à ce moment précis, on maîtrisait portant bien le match… C’est ce qui s’est passé exactement pour les Algériens, si vous avez vu le match, non ? Oui, j’ai vu cela et je pense que le problème est dû à la légèreté du ballon. Mais cela n’excuse pas l’erreur du gardien de but. On peut également parler de la pelouse ou d’autres fac-

Et pourquoi donc cela n’avantagera-t-il que les Anglais et pas les Algériens ? Ce sera plus facile pour les Anglais de ne pas jouer en altitude, car ils ont prouvé qu’ils perdaient leur façon de jouer dans ces conditions. C’est plus pénible de jouer en altitude. A Cape Town, il va peut-être pleuvoir et faire très froid comme en Angleterre… Je ne pense pas que les conditions climatiques vont aider à faire la diffé-

rence dans ce match, car beaucoup des joueurs algériens évoluent comme les nôtres en Europe. Mais les joueurs algériens ne jouent pas dans les plus grands clubs comme Chelsea, Manchester United… Oui, juste comme ceux des USA… (rires) L’essentiel est de présenter une équipe solide dans son ensemble et je pense que l’Angleterre est plus solide. Avez-vous suivi le match de l’Algérie face à la Côte d’Ivoire lors de la CAN de l’Angola ? Oui, mais cela s’est passé dans des conditions climatiques différentes. Je serai moins confiant pour vous si le match de ce vendredi se jouait sous 30 degrés. Quand il fait très chaud, cela avantagera plutôt les Algériens. Mais si la température est plus basse, sans doute que les Anglais se dépenseront plus et joueront avec plus d’intensité, une grande énergie. C’est plus difficile de rattraper le ballon et d’ériger une bonne opposition devant l’adversaire. Je ne suis donc pas trop inquiet. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi les Anglais se déclarent toujours sûrs de gagner la Coupe du monde et laissent par la suite filer le titre ? Pas moi ! Non, je ne suis pas comme les Anglais dont vous parlez. Avant même le début du Mondial, j’ai donné mon avis sur l’Angleterre et j’ai dit qu’elle ne va pas gagner la Coupe du monde. Je

«C’est cela que je n’aime pas chez Bougherra»
pense qu’on est capables de réaliser une bonne compétition, mais je ne suis pas sûr qu’on puisse gagner le titre. Même avec un entraîneur aussi rusé que Capello ?

Même avec Lionel Messi dans l’équipe d’Angleterre ! (rires) Vous comprenez ? Qui est donc votre favori pour remporter ce Mondial ? Le Brésil. Puis ? L’Espagne. Je ne vois que ces deux équipes capables de gagner le titre cette année. Et l’Argentine de Messi ? Messi est le meilleur joueur du monde avec Barcelone, mais il ne l’est pas encore avec la sélection d’Argentine. Et l’Angleterre dans tout ça ? Je pense que l’Angleterre est capable d’atteindre les quarts de finale ou tout au plus la demi-finale. Mais les deux grands favoris restent le Brésil et l’Espagne. C’est mon avis en tout cas. Quel joueur pourrait marquer cette Coupe du monde, d’après vous, Messi, Ronaldo ou un autre ? Messi est capable de le faire, mais il semble avoir beaucoup de peine à jouer devant Maradona. Il ne joue pas de la même manière avec Maradona qu’avec Guardiola. Mais le premier match joué par l’Argentine peut nous donner de l’espoir de voir Messi nous démentir. Car il a joué nettement mieux qu’on l’a vu faire auparavant avec la sélection d’Argentine. J’aimerais avoir une confirmation au prochain match (cet entretien a été réalisé une heure avant le match Argentine-Corée du Nord, ndlr), parce que j’aime vraiment beaucoup ce joueur. Le plus grand honneur que j’ai eu dans ma carrière de footballeur est d’avoir joué contre Maradona, mais aujourd’hui Messi donne l’impression de tout donner pour le rattraper. Entretien réalisé à Johannesburg par Nacym Djender

Nader El-Sayed

16

Le Buteur n° 1238 Vendredi 18 juin 2010

handicap pour un gardien de but ? Ancien gardien de but internaNon, je ne le pense pas. Certes, l’adoption tional égyptien, l’un des rares à d’un nouveau ballon peut avoir un mauavoir évolué en Europe, vais effet, mais je crois que l’erreur est partagée entre la défense Nader El-Sayed algérienne et Chaouchi. Les «L’Algérie connaît le football défenseurs ont laissé le algérien pour champ libre pour le a perdu face à joueur slovène afin qu’il avoir souvent afla Slovénie parce puisse tirer à son aise, fronté des alors que Chaouchi enqu’elle n’avait équipes algédosse la plus grande riennes du temps partie de la responsabipas envie de lité en n’ayant pas pris la où il était joueur. gagner» bonne décision. A présent retraité, Par bonne décision, il exerce comme entendez-vous celle de consultant dans diffédégager le ballon plutôt que de tenter de l’attraper ? rents supports médiatiques. Sa Je parle surtout de la décision de se mouvoir longue expérience et son palet de se positionner au bon endroit afin de se marès, avec notamment un titre détendre comme il se doit au moment du tir. Et puis, il lui fallait tout bonnement éloigner le de champion d’Afrique des naJe pense tions en 1998, font que ses avis ballon. le match que c’est cette erreur qui a fait perdre à l’Algérie. sont autorisés. Nous l’avons sollicité pour donner son analyse sur la prestation de l’Algérie face à la Slovénie. Tout d’abord, votre avis sur la défaite concédée par l’Algérie face à la Slovénie ? Nous ne souhaitions pas du tout la défaite à la sélection algérienne. Nous avions tous l’espoir qu’elle puisse gagner du fait que c’est le seul représentant arabe en Coupe du monde. Je pense néanmoins que les Algériens ne voulaient pas gagner ce match. S’ils voulaient vraiment remporter le match, ils l’auraient fait. Où se situait le problème, selon vous ? Dans le manque d’ambition de gagner. Ils ont abordé le match d’une manière telle qu’ils pouvaient aussi bien le gagner que le perdre, sans cet enthousiasme et cette hargne qui leur aurait permis de gagner sans aucun problème. Connaissez-vous des joueurs qui abordent un match de Coupe du monde sans vouloir le gagner ? Si c’est le cas, il doit y avoir donc un problème, non ? Je ne peux pas répondre à cette question, car on ne sait jamais ce qui se passe chez le joueur en son for intérieur. Moi, je donne une appréciation de ce que j’ai perçu du rendement de l’équipe. Peut-être avaient-ils l’envie de gagner, mais cette envie n’était pas apparente sur le terrain. Celui qui veut gagner un match affiche de la force, de la vitesse, du mouvement, du pressing… Bref, quand on veut gagner un match, ça se voit. Or, ça ne s’est pas vu contre la Slovénie, alors que, intrinsèquement, l’équipe d’Algérie est bien meilleure que la Slovénie. En votre qualité d’ancien gardien de but, comment jugez-vous la responsabilité de Chaouchi sur le but de la Slovénie ? Un nouveau ballon peut-il constituer un

«Pour moi, Gaouaoui est meilleur que Chaouchi»
Mohamed Saâd

De nos

10 envoyés spéciaux en Afrique du Sud
Redouane Bouhanika Madjid Aït Abdallah Samir Bechir Mourad Hachemi Adlène Chouial Yacine Selhani

Farid Aït Saâda

Nacym Djender

Farid Zouaoui

Cela doit-il pour autant remettre en cause le choix de Chaouchi comme gardien de but titulaire ? A mon avis, c’est un bon gardien de but, mais son rendement repose plus sur la condition physique que sur du talent et de l’intelligence. Dans certaines situations de jeu, l’audace ne suffit pas pour un gardien de but et il doit utiliser sa tête. Chaouchi utilise ses qualités athlétiques uniquement, alors qu’un gar-

dien de but comme Gaouaoui est, à La défaite inattendue concédée par mon sens, plus posé et plus intelligent l’Espagne face à la Suisse peut-elle dans son jeu. Si j’étais Rabah Saadane, constituer un motif d’espoir ? je ferais confiance à Gaouaoui. Déjà, ce Je ne pense pas que les deux situations soient serait une récompense pour ce qu’il a comparables. Ce qui est certain, c’est que je donné à la sélection car, à son âge, ce crois en la capacité de l’Algérie de tenir tête aux n’est pas évident qu’il soit encore en sé- Anglais et d’arracher un nul qui lui laissera ses lection lors de la prochaine édition de chances de qualification pour le prochain tour la Coupe du monde, à supposer que intactes. l’Algérie s’y qualifierait. Quel que soit le gardien de but qui sera Vous estimez donc que Gaouaoui aligné, que lui conseillez-vous ? est plus posé que Chaouchi ? Je lui souhaite de faire un grand match tout Vous savez, un gardien de but doit en lui rappelant qu’un match de football est posséder des qualités autres que le ta- constitué d’un ensemble de situations de jeu lent individuel. Il faut qu’il sache par- qu’il faudra négocier l’une après l’autre, tout en ler à ses coéquipiers, bien orienter ses ne liant pas une situation à une autre. Ainsi, s’il défenseurs. Peut-être que Chaouprend une mauvaise décision, cela chi va acquérir ces qualités ne doit pas influer ses décidans le futur, mais je sions suivantes. Un garpense qu’actuelle«S’ils dien de but est jugé sur ment, Gaouaoui le nombre de jouent comme est meilleur sur bonnes décisions le plan du qu’il prend dans ils savent le faire, calme, de l’exun match. Il en périence et aura trois, quatre les Algériens dans les prises ou même six impeuvent arracher le de décision. portantes à en prendre au cours En toute nul contre les d’un match. Il ne franchise, doit pas penser au Anglais» croyez-vous que plus difficile en néglila Coupe du geant les situations qui monde se terminera pour semblent les plus faciles. Un l’Algérie à l’issue du match de gardien de but a tendance à réfléchir vendredi ? Non. Nous espérons réellement que l’Algé- à la meilleure manière de contrer un éventuel rie se ressaisira. Le football nous a habitués à tir de loin d’un attaquant, mais cela lui fait partellement de surprises… Prenez la dernière fois oublier à réfléchir à la manière de capter CAN : personne ne s’attendait à ce que l’Algé- des balles simples. Il faut donc qu’il soit rie élimine la Côte d’Ivoire en quarts de finale. concentré jusqu’au bout. Pourtant, l’Algérie l’a fait en réalisant un très Entretien réalisé par grand match. Donc, tout reste possible. Farid Aït Saâda

Le Buteur n° 1238 Vendredi 18 juin 2010

17

FRANCE 0 - Mexique 2
Stade : Peter Mokaba (Polokwane) Affluence : nombreuse Arbitres : Khalil Al Ghamdi (KSA), Hassane Kamranifar (IRN), Sahel Al Marzouqi (UAE) Avertissements : Toulalan (45’+1), Abidal (77’) (FRA) ; Franco (4’), Juarez (47’) Moreno (49’), Rodriguez (82’) (MEX) Buts : J. Hernandez (64’), Blanco (79’) (sp) (MEX)

Ô sombres héros…

Côte d’Ivoire

Lloris, Sagna, Evra, Abidal, Gallas, Toulalan, Diaby, Ribéry, Anelka (Gignac 46’), Govou (Valbuena 68’), Malouda Entraîneur : Domenech

France :

Mexique :

Perez, F. Rodriguez, Salcido, Marquez, Osorio, Torrado, Franco (Blanco 62’), Dos Santons, Juarez (Hernandez 55’), Vela (Barrera 31’), Moreno Entraîneur : Aguirre

équipe de France a chuté, hier à Polokwane, face à son homologue mexicaine sur le score de deux buts à zéro. Une défaite logique pour les Français qui n’ont rien fait pour gagner, face à une très bonne équipe du Mexique. La première mitemps fut très disputée entre les deux équipes qui se sont procurée pas mal d’occasions. En seconde mi- temps, les données ont complètement changé. Les Mexicains se sont créent plusieurs opportunités. C’est ainsi qu’ils parviendront à ouvrir le score à la 64’, par le

L’

D

éfaits par l’Argentine et la Corée du Sud pour leur entrée en lice dans ce Mondial sud-africain, la Grèce et le Nigeria n’avaient aucun droit à l’erreur au coup d’envoi de cette rencontre pour espérer franchir le cap du premier tour. Et le grand perdant de ce duel restera donc la sélection nigériane. Après un début de match très timide, la Grèce, remise sur pied «grâce» à l’expulsion sévère de Keita (33’) pour un geste d’humeur, n’a pas manqué l’occasion de compromettre les espoirs de qualification des Super Eagles. Bien aidés par la décision contestable de l’arbitre M. Oscar Ruiz, les champions d’Europe 2004, désormais deuxièmes de

Les Nigérians n’ont plus qu’une chance !
leur poule, se sont parfaitement relancés dans cette compétition à la suite de ce succès. Salpingidis, premier buteur grec de l’histoire de la Coupe du monde Rapidement menés à la marque après un but de l’ancien Bordelais Kalu Uche (16’), qui a profité de la fébrilité de la défense grecque pour ouvrir son compteur personnel en Coupe du monde, les protégés d’Otto Rehhagel, en supériorité numérique, sont revenus au score avant la pause par l’intermédiaire de Dimitrios Salpingidis (44’). Une réalisation historique pour la Grèce qui n’avait jamais inscrit le moindre but lors d’un Mondial ! Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, les Grecs ont doublé la mise sur une reprise de Torosidis (70’), en seconde période, pour s’offrir une première victoire en phase finale. Pourtant exceptionnel, Enyeama, le portier nigérian, ne pouvait que s’incliner. Et malgré un contre rondement mené par les Super Eagles, Obasi (60’), seul devant le but vide, a vu le cadre se dérober et le point du nul s’échapper. Avant la dernière journée de ce groupe B qui mettra aux prises le Nigeria avec la Corée du Sud, et l’Argentine avec la Grèce, ce sont bien les partenaires de Karagounis qui ont réalisé l’excellente opération du jour.

Grèce 2 - Nigeria 1

biais du nouveau rentrant Hernandez qui seul face à Hugo Lloris, ne rate pas la belle aubaine de secouer les filets des Bleus. Les coéquipiers de Ribéry tentent de revenir à la marque, mais voilà qu’à la 79’, Blanco transformera un penalty justement accordé par l’arbitre, après qu’Abidal eut descendu Hernandez dans les 18m. Il faut dire que dans ce match, la jeunesse a tout simplement malmené la vieillesse. Ah, si Benzema et Nasri étaient là ! Désormais, les Français doivent impérativement gagner lors du prochain match face à l’Afrique du Sud, et espérer une victoire de l’Uruguay ou du

Jérémy Toulalan, qui a écopé d’un carton jaune dans les ultimes secondes de la première période face au Mexique, sera suspendu lors du troisième et dernier match contre l’Afrique du Sud. Le Lyonnais avait, en effet, déjà été averti lors du premier match contre l’Uruguay (0-0). C’est un coup dur pour l’équipe de France, d’autant que le milieu défensif avait été l’un des meilleurs Français de ce premier acte.

Toulalan absent face à l’Afrique du Sud

Mexique dans l’autre match.

a Côte d’Ivoire pourra compter sur Didier Drogba pour son prochain match face au Brésil. Son sélectionneur, Sven-Göran Eriksson, a annoncé lors d’une conférence de presse ce jeudi que l’attaquant de Chelsea serait opérationnel et titulaire pour la deuxième rencontre des Éléphants dimanche. Entré en jeu contre le Portugal, l’ancien Marseillais s’était fracturé le cubitus lors d’un match de préparation contre le Japon : «On va l’attaquer (la rencontre, ndlr) comme contre le Portugal. Rien ne va changer, à part la titularisation de Didier Drogba. Didier est un pion essentiel de cette équipe. Il va beaucoup mieux», a-t-il assuré sur les ondes de RMC, avant d’évoquer le reste de son équipe : «Je dispose de tout mon groupe. Salomon Kalou et Dindane seront sur les côtés. Gervinho revient sur le banc. Dans mon système, c’est le remplaçant numéro un de Didier». D’autre part, l’ancien coach de Manchester City semble avoir un plan pour contrer la formation de Dunga qu’il déclare bien connaître : «Je le connais, je sais comment il fonctionne. Je ne m’attends pas à quelque chose de particulier. J’ai vu l’option qu’il a utilisée contre la Corée du Nord. Là, ce sera pareil, il ne va pas changer». Concernant les chances de qualification des Ivoiriens dans un groupe très relevé, Eriksson ne se fait pas non plus trop d’illusions : «Vous savez, si déjà on y parvient, ce ne sera pas mal. Je vous rappelle que nous avons le Brésil et le Portugal. Il y a quatre ans, la Côte d’Ivoire n’était pas sortie de sa poule. Donc si on y parvient, ce sera déjà une réussite... On ne veut pas rééditer 2006 !»

Drogba sera titulaire contre le Brésil

L

Groupe A
Argentine

Résultats d’hier
0-2

Groupe B
Grèce

France

Mexique
R. Corée

4-1 2-1

Nigeria

«Ce match a malheureusement commencé comme le précédent (défaite contre la Corée du Sud 2-0), par une faute d’inattention qui fait qu’on se retrouve avec un but de retard. Par la suite, il nous a fallu du temps pour nous en remettre. Nous avons joué une heure en supériorité numérique, mais on a déjà vu des équipes perdre des matchs dans des situations similaires. Pour nous, l’essentiel était de ne pas encaisser un deuxième but, et ensuite on a peu à peu repris le contrôle du match, par notre enthousiasme et notre jeu. On va voir comment on s’en sortira contre l’Argentine qui est une équipe de classe mondiale, meilleure que nous sans aucun doute.»

Otto Rehhagel : «Ce ne sera pas évident contre l’Argentine»

«De ma place, je n’ai pu voir ce qui s’est passé au moment de l’exclusion de Keita. Je ne peux donc pas me prononcer sur sa validité. Ce que je trouve regrettable, c’est qu’il est difficile de dialoguer avec les arbitres, même après le match... Il est clair que l’exclusion de mon joueur a constitué le tournant de ce match. Toute personne qui connaît le football sait que jouer à dix contre onze durant une heure est extrêmement difficile. C’est vraiment dommage car à 1-0, nous contrôlions le match. Nous n’étions pas mis en difficulté. Mais au final, la Grèce a marqué deux buts, nous un seul, il faut donc féliciter l’adversaire. Deux défaites dans un mini-championnat, c’est bien sûr catastrophique. Nous jouerons à fond la chance, même infime, qu’il nous reste...»

Lars Lagerbak : «Jouer à dix contre onze durant une heure, c’est dur»

Groupe D Groupe C
Angleterre

Programme d’aujourd’hui
12h30

Allemagne

Serbie
Etats-Unis
Algérie

Slovénie

15h00

19h30

18

Le Buteur n° 1238 Vendredi 18 juin 2010

Argentine 4 - Corée du Sud 1
Stade : Soccer City Stadium (Johannesburg) Affluence : nombreuse Arbitres : Franck De Bleeckere, Peter Hermans, Walter Vroman (BEL) Avertissements : Mascherano (55’), Guttirez (54’), Heinze (74’) (ARG) ; Kihun (10’), Chungyoung (34’) (COR) Buts : Chuyong (17’) (c.s.c), Hugian (33’,76’ et 80’) (ARG). Chungyoung (45’+1’) (COR)

L’Albiceleste, premier qualifié aux huitièmes

Maradona en colère contre Demichelis Diego Maradona était très en colère contre le défenseur de l’Albiceleste du Bayern de Munich, Demichelis, qui a commis une grossière erreur, juste avant la mitemps. Une faute qui a permis aux Sud-Coréene de revenir dans la partie. L’ex-star de Naples, très en colère, s’est fait entendre dans le vestiaire.

Argentine :

Romero, Demichelis, Heinze, Di Maria, Huguain (Bolatti 82’), Tevez (Aguero 75’), Messi, Guttirez, Samuel (Burdisso 23’), Mascherano, M. Rodriguez Entraîneur : Maradona

Hugain, meilleur buteur du Mondial après 2 matchs A l’issue de la deuxième journée du premier tour de cette Coupe du monde, Gonzalo Hugain occupe la première place au classement des meilleurs buteurs de la compétition, devançant Forlan qui a deux buts à son actif. Décidément, ce triplé de l’attaquant du Real Madrid fait de lui le meilleur buteur de la compétition jusqu’à présent. Il a été désigné l’homme du match Gonzalo Hugain a été désigné l’homme du match Argentine-Corée du Sud par la FIFA, grâce notamment à son triplé. Il a même été durant la partie un poison permanant pour la défense sud-coréenne.

Corée du Sud :

Sungryong, Beomseok, Yongchyung, Ji Sung Park, Jung Woo, Chuyoung (Donggook 81’), Young Pyo, Jung Soo, Sung Yueng (Namil 46’), Chung Young, Kihun Entraîneur : Huh Jung Moo
Sud-Coréens ont essayé par la suite de revenir au score, mais en vain. Les Argentins, bien organisés, misaient sur les indivudialités et les attaques rapides. Hugain marque un troisième but, à la 76’, après un premier tir de Lionel Messi dévié par le gardien sud- coréen puis un second renvoyé par le poteau, mais Hugain reprend pour mettre la balle au fond des filets. Quatre minutes plus tard, Hugain réalise le triplé d’une jolie tête, après une action collective bien menée par Messi et Aguero.

Maradona : «J’ai un groupe sensationnel»
Avec deux victoires en deux matchs (1-0 contre le Nigeria et 4-1 contre la Corée du Sud), l’Argentine a débuté de la meilleure des façons sa Coupe du monde. Pour le plus grand bonheur de son sélectionneur, Diego Maradona : «Je tiens à féliciter mes joueurs pour leur travail», a-t-il dit en conférence de presse. «Ils ont fait sur le terrain ce qu’on avait fait à l’entraînement et ce que je leur avais demandé dans mon discours. L’erreur de Demichelis ? C’est celle de toute l’Argentine. Cette erreur ne nous a pas pénalisés. Au contraire, chacun a été plus fort pour aider un coéquipier qui avait échoué. Du coup, nous sommes mieux repartis en deuxième mi-temps. J’ai un groupe sensationnel.

es Argentins se sont qualifiés, hier, aux huitièmes de finale. C’est la première formation à avoir arraché son billet qualificatif au second tour, après sa première victoire face aux Super Eagles du Nigeria lors du premier match. Cette fois, l’Albicileste s’est imposé à Johannesburg sur un score lourd de quart buts à un, face aux Sud-Coréens. Ce fut un match très disputé d’un bon niveau, surtout sur le plan technique. Les Sud-Américains ont entamé le match avec la ferme intention de le remporter pour assurer la qualification, avant le troisième match. Après un premier round d’observation, les Argentins sont passés à l’acte. Après un centre de Lionel Messi, le milieu de terrain sud-coréen Chuyong dévie le ballon dans ses propres filets. Cela s’est passé à la 17’. Les

L

Premier triplé de ce Mondial Ce triplé inscrit par Gonzalo Hugain est le premier de cette Coupe du monde. A l’issue de la première journée, aucun joueur n’a réussi à faire autant, même pas un doublé. D’ailleurs, il a fallu attendre la deuxième journée pour assister au premier doublé, celui de Diego Forlan.

Festival Hugain-Messi

Gonzalo Hugain commence à se retrouver dans cette équipe argentine. Bien qu’il n’ait été convoqué en sélection que dernièrement, l’attaquant du Real Madrid a prouvé que c’est le buteur qui manquait à l’équipe chère à Diego Maradona. Il a démontré une certaine cohésion avec Messi et même avec Sergio Aguero. Le festival Huguain commence à la 33’, lorsqu’il a hérité d’une déviation de Maxi Rodriguez et, d’une jolie tête, marque le second but. Ce même Gonzalo

Pourtant Chungyoung avait redonné l’espoir aux Coréens

Les Sud-Coréens avaient repris les choses en main en début de seconde mi-temps, après avoir réussi à revenir au score dans les arrêts de jeu de la 1re mi-temps lorsque Chungyoung a redonné l’espoir aux Coréens à la 45’+1’, profitant d’une grosse bévue de Dimichelis.

Gutierrez suspendu face à la Grèce Jonas Gutierrez sera absent lors du prochain match de son équipe face à la Grèce, pour cause de suspension. Et pour cause, il a reçu hier, face à la Corée du Sud, son second carton jaune, après celui qu’il a écopé lors du premier match face au Nigeria. Prochains RDV du groupe B 22 juin 19h30 : Nigeria- Corée du Sud 22 juin 19h30 : Grèce- Argentine Ces deux matchs seront diffusés sur France télévision, respectivement sur Canal+ et France 2

Batistuta l’avait fait en 98 Le dernier triplé enregistré par un joueur argentin lors d’une phase finale de Coupe du monde remonte au Mondial 1998 qui a eu lieu en France. Il avait été inscrit par Gabriel Batistuta face à la Jamaïque lorsque les Albicilestes se sont imposés (5-0).

Robben : «Je n’ai plus peur de forcer sur ma jambe»
Blessé, Arjen Robben a dû suivre la victoire des Pays-Bas sur le Danemark (2-0) depuis le banc des remplaçants. L’ailier du Bayern Munich attend désormais avec impatience de faire son entrée dans cette Coupe du monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010. A l’approche du choc très attendu entre les Oranjes et le Japon, qui aura lieu le 19 juin à Durban, l’ancien joueur du Real Madrid évoque pour la FIFA sa blessure, ses premières impressions sur cette édition 2010, et ses favoris pour le titre suprême. Mais n’est-ce pas un peu étrange de travailler à l’écart du groupe ? Effectivement, c’est un peu bizarre de rejoindre le groupe qui a suivi sa propre préparation. Mais, de toute façon, je suis arrivé en retard à cause de la finale de la Ligue des champions. Maintenant, la situation est encore plus étrange. Je travaillais de mon côté pour revenir en forme, tandis que mes coéquipiers préparaient déjà le match contre le Danemark. J’espère que je vais vite retrouver le rythme. Quoi qu’il en soit, il faut donner la priorité au groupe. C’est à moi de trouver ma place. Justement, où en êtes-vous sur le plan physique ? Avez-vous déjà retrouvé tous vos moyens ? Je me sens bien. J’ai fait de gros progrès et je n’ai plus peur de forcer sur ma jambe. La blessure est pratiquement guérie mais je ne suis pas encore à mon meilleur niveau. Je dois encore reprendre l’entraînement avec le ballon et avec mes partenaires. Ensuite, je pourrai envisager la compétition. Qu’attendez-vous de cette Coupe du monde ? Beaucoup de choses ! Quand on dispute une Coupe du monde, c’est pour la gagner. Toutes les équipes arrivent ici avec la même ambition. Cependant, il faut rester lucide : ce

Hollande

Si on a des choses à se dire, il y a des réunions constantes. Tout le monde se parle, c’est mieux que de punir ou donner des amendes. On ne veut pas penser à nos rivaux, le plus important, c’est la concurrence au sein du groupe, la concurrence saine. J’ai 23 joueurs et c’est très important pour moi.»

Vous sortez d’une saison fantastique avec le Bayern, et vous vous blessez juste avant votre départ pour l’Afrique du Sud. Comment avez-vous vécu ce coup du sort ? Je me suis tout de suite dit que c’était fichu et que la Coupe du monde était terminée pour moi. Mais, très vite, j’ai cherché des solutions pour pouvoir tout de même prendre part à la compétition. Nous avons tous travaillé dans ce sens, et aujourd’hui je suis heureux d’être présent en Afrique du Sud. J’espère pouvoir reprendre l’entraînement collectif au plus vite.

Comment vous êtes-vous blessé ? C’était pendant le match amical contre la Hongrie, à quelques minutes du coup de sifflet final. J’ai essayé de jouer le ballon du talon, j’ai fait un faux mouvement et c’est le muscle qui en a souffert. Il vous a certainement fallu une bonne dose de motivation pour revenir à temps pour cette Coupe du monde de la FIFA.

n’est pas si facile. Il y a de grandes équipes et de grands joueurs qui ont fait le déplacement. Malgré tout, je pense que nous avons de solides arguments et que nous pouvons réussir quelque chose d’intéressant. Les Pays-Bas ne manquent pas d’atouts sur le plan offensif. Quel est l’importance d’un joueur comme Wesley Sneijder, aussi bien pour vous sur le terrain que pour le reste de l’équipe ? Wesley préfère jouer juste derrière les attaquants de pointe. C’est un élément essentiel, surtout pour ceux qui sont amenés à évoluer devant lui. C’est un excellent passeur qui voit parfaitement le jeu. Pour les attaquants, c’est un gage de qualité. Avec lui, on sait que le ballon arrive toujours à destination. Dernière question, quels sont vos favoris pour le titre, en dehors des Pays-Bas ? C’est toujours une question délicate. Tout le monde a sa petite idée mais l’histoire montre que ce ne sont pas toujours ceux que l’on attendait qui arrivent en finale. On parle beaucoup du Brésil, de l’Argentine, de l’Espagne et d’une ou deux autres formations. Ce sont toutes de bonnes équipes, mais je pense qu’il y aura au moins une grosse surprise dans ce tournoi. In fifa.com

Le Mouloudia a déboursé 300 millions pour Harrouche
Il a été prêté par Zetchi pour une saison
près de longues négociations avec le président du Paradou, Kheirredine Zetchi, celui-ci a fini par accepter de céder Hocine Harrouche au Mouloudia d’Alger mais sous forme de prêt. Le jeune joueur du PAC a été donc prêté aux récents champions d’Algérie pour une saison seulement. Et pour s’attacher les services de Harrouche, les pensionnaires de Chéraga ont dû débourser 300 millions de centimes au boss paciste.

MCA

Le Buteur n° 1238 Vendredi 18 juin 2010

Coup d’œil Division 1

Heriat deuxième recrue

USMA

19

A

… Et un salaire de 5 millions

rection du Mouloudia a aussi trouvé un accord avec le jeune Harrouche sur le montant de la prime de signature qui lui sera octroyé. Ainsi, le milieu de terrain devra toucher une prime de signature de 250 millions de centimes.

Il aura une prime de 250 millions…

En plus de la somme d’argent déboursée au premier responsable du Paradou, la di-

Bracci attend toujours son dû

Le retour de Bouhafer se précise

I Alors que les joueurs et les membres du staff technique ont touché le week-end dernier leur argent, François Bracci attend lui toujours l’assainissement de sa situation financière. Se trouvant toujours à Alger où il réside à l’hôtel El Noui de Chéraga, le coach corse commence à s’impatienter car sans son argent, il ne peut rentrer chez lui, sur l’Ile-de-Beauté, pour passer des vacances amplement méritées auprès des siens. Pour la direction du club, ce n’est qu’une question de temps et Bracci touchera son argent jusqu’au dernier centime. Le Mouloudia d’El Eulma, Toufik I Idansjoueur duBouhafer, pour-la rait être les heures qui viennent prochaine recrue du Doyen. Formé au Mouloudia d’Alger aux côtés de Bouraba et autres Belaïd, le milieu de terrain pourrait retrouver le club de ses premières amours. Comme nous l’avions annoncé il y a quelques jours, Bouhafer a été contacté à l’issue du match qui avait opposé le MCEE au MCA au stade olympique. Depuis, le contact entre les deux parties n’a jamais été rompu. De ce fait, il n’est pas exclu de voir Bouhafer porter de nouveau le maillot vert et rouge. club, le cadet Benaldjia à serait I IleEnfant dusavoirABillelquides pisté par Mouloudia d’ lger songe à le faire revenir. Le joueur qui est en possession de sa lettre de libération serait d’accord pour un retour aux sources, après un passage à l’USMA.

I

Michel devra faire venir

yant été surclassé par le président de l’ESS, Abdelhakim Serrar au niveau du recrutement sur le marché national, le Mouloudia dû se rabattre sur la piste des joueurs franco-algériens pour se renforcer. C’est donc au sein de la formation de nationale l’US Créteil que le nouveau coach mouloudéen, Alain Michel, compte faire ses achats. Ainsi, on croit savoir que deux joueurs de cette formation devront rallier Alger dans les jours qui viennent dans le but de négocier avec les responsables du Doyen. Il s’agirait du défenseur Samir Abbar et de l’attaquant Ali Boulebda. En fin de contrat, les deux émigrés sont séduits par l’idée de jouer sous le maillot des champions d’Algérie. Se produire dans un club aussi populaire représente une aubaine pour les Franco-Algériens qui ambitionnent de donner un nouvel élan à leur carrière.

A

Abbar et Boulebda

Ils seront dans dix jours à Alger

Pour ce qui du salaire de Harrouche, le joueur devra percevoir une mensualité de 50 000 DA. Ce qui n’est pas rien, surtout pour un joueur qui se produisait pour des miettes au NAHD. Après El Eulmi Daoudi, Hocine Harrouche est officiellement la deuxième recrue du vieux club algérois. T. Che

Benaldjia pisté par le Doyen

Agé de 30 ans (né le 21-8-1980 à SoukAhras), Ali Boulebda semble avoir le profil recherché par Alain Michel. Mesurant 1.72 m pour 68 kg, le centre-avant émigré a disputé cette saison 25 matchs comme titulaire pour 7 buts inscrits. Après six ans passés à l’US Créteil, Boulebda veut désormais changer

Boulebda, 25 titularisations pour 7 buts avec Créteil

pour la transformation du club en SPA, il faut qu'il y ait des casiers judiciaires vierges»

Boukadoum «Gherib doit savoir que

Samir Abbar, qui est né le 7 août 1982, ne possède pas cette saison un gros volume de jeu. En effet, le défenseur central de l’US Créteil a terminé l’exercice avec 629 minutes seulement dans les jambes. Ce qui est très peu pour un élément que le Mouloudia veut recruter. Doté d’un gabarit assez imposant, puisqu’il mesure 1.80 m pour 75 kg, Abbar est devenu l’une des priorités d’Alain Michel qui a décidé de renforcer son groupe avec plusieurs éléments qui évoluent en France, comme il nous l’avait déclaré dernièrement. T. Che

Abbar n’a joué que 629 mn cette saison

d’air. A noter qu’avant que Boulebda rejoigne la formation de l’US Créteil, il avait fait un passage à Nîmes puis Clermont Foot. Dans le cas où Boulebda s’établirait au Mouloudia, il va falloir que le joueur démontre très vite ses qualités de buteur car les supporters du club n’ont toujours pas oublié le court passage de Madjid Bouabdallah lequel, au lieu de démontrer tout son talent, a préféré boycotter son équipe pour obtenir son argent.

L’USMA tient sa deuxième recrue. Après Abdelmalek Merbah, hier ce fut le tour de Hamza Heriat de signer un contrat d’une durée de deux ans au profit du club usmiste. Milieu de terrain défensif, le désormais ex-joueur de l’US Biskra portera donc les couleurs rouge et noir la saison prochaine. Courtisé par l’USM Blida et notamment l’Entente de Sétif dont on dit qu’il était sur le point de rejoindre, Heriat a en fin de compte opté pour le club usmiste rejoignant par la même occasion son ami, Necereddine Khoualed. En réussissant à faire signer ce jeune talent élément, les dirigeants de l’USMA ont assuré un renfort de choix dans l’entre jeu et la défense en attendant le secteur offensif.

«La réussite de Khoualed ne m’a pas laissé insensible»

e président du Comité de Après supporters du Mouloudia, l’échec du Hakim Bout de Meftah kadoum, est furieux recrutemen contre Gherib. Il a tenu à lui répondre puisque ce dernier l'a descendu en les services té de s’attacher ibili flammes. Il dira en Face à l’imposs i a finalement opté pour la substance : «Gherib a Rabih Meah qu mouloudéens ont décidé de de sables iane osé dire que je ferai JSMB, les respon rat de prolongement à Benz r bien de chercher un oposer un cont s, ce joueur très convoité pa pr oi s travail. Le pauvre, il Senouci. Toutef pourrait opter pour l’une de RB n'est apparemment pas Annaba et le C ns solliciteuses. Dépité par au courant que je suis deux formatio ses dirigeants, l’ex-Blid'une famille aisée et très l’indifférence de en ne pas signer un connue. Omar m'a beaudéen pourrait bi avec le MCA. nouveau bail coup plu lorsqu'il avait eu le courage de me répondre

garder Le club veutci Senou

L

concernant l'affaire du CRB, bien qu'il n'ait pas donné la réponse qu'on cherchait, car le Comité de supporters lui demande tout simplement de nous expliquer en détail ce qui s'était passé la veille de match, à minuit à l'hôtel. Il a gagné la sympathie des Belouizdadis, et il sera probablement appelé pour faire partie du bureau dirigeant du CRB l'année prochaine, car au MCA tout le monde le déteste. Bizarrement, Omar n'a pas répondu à notre question sur la non-présence du président Amrous lors des négociations. On veut cette explication, et je tiens à lui dire que pour l'affaire Harouche, il a pris Aouf avec lui pour lui

expliquer le contrat parce que c'est un illettré, pas pour être transparent comme il le dit. En plus, ce Gherib n'a apparemment trouvé personne pour le remettre à sa place lui qui était derrière le grillage. A la fin du match du MSPB, on a tous vu Gherib demander au commissaire de fermer la porte d'accès des vestiaires devant le président Amrous. Ce dernier a été privé de fêter le titre avec les joueurs parce que Gherib veut paraître tout seul devant la caméra. Enfin, il doit savoir que pour passer à la SPA, le premier critère est la virginité du casier judiciaire.»

Vous êtes la seconde recrue du club. Que pouvez-vous nous dire là-dessus ? Je suis vraiment très content d’avoir rejoint un club aussi prestigieux comme l’USMA. Je suis honoré. Tout s’est très vite passé. Le destin a voulu que je sois usmiste la saison prochaine, et ce ne peut être qu’une bonne chose pour moi ainsi que pour ma famille et mes proches. L’USMA n’est plus à présenter. Je ferai de mon mieux pour être à la hauteur de la confiance placée en moi. Peut-on connaître la durée de votre contrat ? J’ai signé un contrat de deux ans, mais je ne compte pas repartir de sitôt (rires). La concurrence ne vous fait-elle pas peur surtout en présence de joueurs chevronnés de la trempe de Aït Ouamar et Ghazi ? Je serai vraiment honoré de me frotter à eux. C’est clair, les joueurs que vous venez de citer son très bons, mais moi, je n’ai peur de rien. Si je suis là, c’est pour apprendre et progresser certes, mais pour apporter un plus aussi. La concurrence est une bonne chose vu qu’elle va me pousser à redoubler d’efforts pour parvenir à m’imposer. Courtisé par l’ESS et l’USMB, pourquoi avez-vous choisi l’USMA ? La réussite de Khoualed ne m’a pas laissé insensible (rires). Non, je pense que c’est une question de destin. Je profite de cette occasion que vous m’offrez là pour présenter mes excuses à M. Zaïm qui a beaucoup insisté pour que je m’engage avec Blida, mais au final ça n’a pas été le cas. Je le remercie pour son intérêt, sans oublier les responsables de l’Entente aussi. Entretien réalisé par Adel C.

Le contact entrepris par les responsables usmistes avec le latéral droit Belkacem Remache est bonne voie. En tout cas, c’est ce qu’on est obligé de croire en apprenant de source bien informée que ce joueur est attendu à la capitale demain. Une fois sur place, le natif du Khroub sera invité à passer à la table des négociations pour essayer de trouver un accord définitif qui lui permettra de s’engager au profit de l’USMA.

Remache ce samedi à Alger

20

Le Buteur n° 1238 Vendredi 18 juin 2010

Il est la 6e et dernière recrue kabyle
en est fini avec le recrutement d’été à la JSK ! C’est désormais l’ex-axial de l’USMA, Ali Rial, qui aura, en signant officiellement hier aprèsmidi à la JSK un contrat d’une année, bouclé l’opération recrutement estival du club kabyle, qui pourra, dès aujourd’hui, se pencher sur l’autre dossier partiellement ouvert, les libérés. C’est ainsi qu’après avoir laissé duré le suspense, lui qui devait, il le disait à travers nos colonnes, récupérer d’abord l’intégralité de son dû de l’USMA, le joueur a finalement opté pour la JSK qui lui courait derrière depuis plusieurs mois. C’est lui, Ali Rial que le président Hannachi a rencontré pour la première fois cet été, le 7 juin dernier dans sa résidence. Ce jour-là, il a même failli signer compte tenu de

Rial a signé hier pour une année

JSK

Coup d’œil Division 1

C’

l’offre mirobolante qui lui a été proposée par Hannachi, toutefois le concerné a demandé un temps de réflexion. Une autre entrevue a été encore programmée à Zemmouri quelques jours plus tard sans pour autant qu’elle apporte un quelconque changement. Finalement, dans la tête de Rial, qui a été convoité par plusieurs clubs de la D1, c’était déjà tranché. C’est à la JSK qu’il veut jouer et il a signé hier. Selon certains proches du joueur, ce dernier n’a pas placé l’aspect pécuniaire comme priorité puisqu’il a été aussi motivé par les challenges et à la JSK il en réussira. Rial : «Je sais qu’à la JSK ma carrière prendra une autre dimension» A peine a-t-il paraphé son contrat, le désormais futur axial

Alain Geiger, entraîneur de la JSK
est au surlendemain du baisser de rideau de la précédente édition, le 2 juin, que l’entraîneur en chef de la JSK a quitté le sol algérien pour trois semaines de vacances que la direction lui a accordé, ainsi qu’aux joueurs. L’équipe reprendra le travail au plus tard mardi prochain, en prévision d’une importante échéance qui attend le club kabyle, la Champions africaine, dont le premier match l’opposera en terre égyptienne à l’Ismaïli. Tout ce temps-là la direction kabyle, la section de football notamment, n’a pas cessé de travailler l’aspect renforcement de l’effectif. A l’heure actuelle, ils ne sont pas moins de cinq nouveaux joueurs à avoir officialisé leur venue à la JSK. Le premier responsable technique de la JSK, Alain Geiger, a bien voulu répondre à toutes les questions inhérentes à l’actualité de son équipe et cela de son domicile en Suisse où il se trouve actuellement. Geiger nous parlera aussi de l’événement planétaire, la Coupe du monde. Geiger à qui nous avons demandé s’il suivait l’actualité de son club nous dira d’emblée : «Bien sûr que je suis au courant de tout ce qui se passe à la JSK, bien que je suis en Suisse. Je suis en contact permanent avec le président Hannachi et aussi Doudane. Il ne se passe pas un jour sans donner un coup de fil, je suis au courant que de nouvelles recrues sont arrivées ces jours-ci, et c’est ce qu’on a convenu avant même que nous terminions la saison précédente.»

C’

«Le staff technique sera peaufiné à mon retour en Algérie»
«Nous aurons une semaine de préparation générale à Tizi, une autre spécifique au Maroc» A quelques jours de la reprise des entraînements à Tizi Ouzou, nous avons demandé à Geiger s’il avait déjà établi une feuille de route à suivre durant ces trois semaines qui précédent l’entrée en lice en Ligue des champions. Geiger nous a affirmé qu’effectivement il avait déjà tracé les grandes lignes, appelées à être bien entendu enrichies en étroite collaboration avec le staff technique, son futur adjoint et le préparateur physique. «Tout à fait, j’ai pour le moment tracé les grands axes de notre prochaine préparation, des axes que nous allons tous ensemble améliorer une fois de retour au pays. Notre travail sera réparti en deux phases, une semaine de préparation générale que nous allons effectuer à Tizi, suivie d’une autre beaucoup plus spécifique qui aura lieu au Maroc. L’objectif numéro un est de préparer l’équipe au premier match face au club égyptien d’El Ismaili», a précisé Geiger. soit en Ligue des champions, en championnat ou en Coupe d’Algérie. Donc, depuis que je suis en Suisse le contact n’a jamais été coupé entre les responsables et moi. On s’appelle tous les jours, et je suis au courant de tout ce qui a trait à l’actualité du club.» «Non, il n’a jamais été question que je revienne avec un adjoint de Suisse. Ce point relève purement des prérogatives du président Hannachi. Lorsque je serai de retour on débattra de ce sujet, mais je n’ai pas l’intention de ramener un adjoint», a affirmé Geiger. «Face à la Slovénie, l’EN n’avait pas beaucoup osé» Invité à donner ses impressions par apport à l’entrée ratée de l’Equipe nationale d’Algérie au Mondial, Geiger a expliqué la défaite face à la Slovénie par le fait que les Verts n’ont pas beaucoup osé en attaque. «C’est dommage, vraiment dommage que l’Algérie eut raté sa première sortie au Mondial face à la Slovénie. Les joueurs algériens n’ont pas beaucoup osé, en attaque surtout. J’ai pourtant constaté qu’il y avait un bon coup à jouer. Toutefois, il leur reste encore deux matchs, quatre points à prendre au minimum pour espérer se qualifier au prochain tour. Tout reste du domaine du possible. Le fait saillant de ces premiers matchs est que plu-

des Canaris s’est montré soulagé qu’il ait enfin opté pour un club là où il est certain de connaître une tout autre aventure, Rial avait déjà compris qu’une lourde responsabilité l’attend : «C’est un moment qui restera gravé dans ma vie. Officiellement, je rejoins la JSK où je tâcherai de franchir une autre étape de ma carrière. Je suis doublement content aujourd’hui. C’est vrai que je devais venir il y a plusieurs jours certains avaient même pensé que je faisais exprès, c’est faux tout ça. Je profite de l’occasion pour rétablir la vérité. Certains paramètres m’ont empêché de venir plutôt et je ne voudrai surtout pas m’étaler dessus. Ce que je dois vous dire aujourd’hui en quelques mots c’est que ma carrière à partir du premier mach que je jouerai sous le maillot de la JSK prendra une autre tournure.» L. A.

En contact avec les dirigeants de la JSK qui veulent s’attacher ses services, le milieu de terrain harrachi, Bilal Naïli, n’arrive toujours pas à prendre une décision quant à son avenir immédiat. Le joueur est en effet soumis à une pression terrible ces derniers temps, exercée sur lui autant par les Harrachis que par les Kabyles. Cela le rend indécis pour faire un choix définitif.

Naïli indécis entre El Harrach et Tizi

USMH

Le milieu harrachi qui attendait un signe de Laïb pour entamer les négociations en vue d’un nouveau contrat avec l’USMH, a finalement rencontré le président mardi dernier. Les deux hommes se sont retrouvés au siège du club et ont eu une brève discussion. Tout en confirmant au premier responsable de l’USMH les offres qu’il a eues de la part des clubs qui l’ont contacté, à savoir la JSK et la JSMB, Naïli a fait savoir à Laïb qu’il donnerait la priorité à l’USMH. Rassuré par les propos de son joueur, Laïb a tout de même fait savoir à Naïli que les moyens financiers de l’USMH sont très limités, et c’est la raison pour laquelle il ne pourrait s’aligner sur les offres de la JSMB et la JSK.

Il a rencontré Laïb

«Hannachi et Doudane savent quels sont les postes à promouvoir» Invité à livrer ses premières impressions sur les nouveaux joueurs arrivés à la JSK, Geiger nous dira : «Je ne doute pas de la compétence du président Hannachi et de Doudane qui savent bien quels sont les joueurs qui doivent être ramenés pour la saison prochaine. Je vous informe qu’avant de prendre des vacances nous avons fait tous ensemble le point. Maintenant, pour vous parler des valeurs techniques il est encore trop tôt, seulement je fais entièrement confiance à ma direction qui saura ramener des éléments avec qui nous réaliseront nos objectifs que ce

«On peaufinera le staff technique à mon retour» Plusieurs cercles ont rapporté que l’entraîneur en chef de la JSK aurait décidé de ne pas rentrer seul, puisqu’il songe sérieusement à ramener avec lui son futur adjoint de Suisse où il est en vacances actuellement. Une information que Alain Geiger dément catégoriquement.

Même si l’on ne connaît pas pour le moment leurs noms, une source proche de la JSK nous a appris hier que la direction est sur le point de faire accéder deux juniors en équipe fanion. Une promotion, dit-on, pour deux éléments qui ne cessent de progresser et sur lesquels la JSK mise beaucoup pour la saison prochaine. On y reviendra…

Deux juniors seront promus en équipe A

« La Suisse a battu héroïquement l’Espagne après dix-huit matchs sans victoire » Avant de finir, nous avons demandé à Geiger comment le peuple suisse avait accueilli l’entrée en fanfare de leur sélection face au prétendant au sacre, l’Espagne. Modestement, il dit : «Je vous assure qu’avant le match personne ne pouvait miser pour une victoire. On est même arrivés à dire qu’un match nul serait un résultat positif, ou au mieux éviter une raclée face à une sélection d’Espagne qui nous pose de sérieux problèmes à chaque fois que nous sommes appelés à l’affronter. Tenez-vous bien ! En dix-huit confrontations entre les deux sélections, jamais la Suisse n’est sortie vainqueur. Les résultats étaient toujours en faveur de l’Espagne, 15 défaites contre seulement 3 matchs nuls. C’est pour vous dire que c’est un exploit historique que nos internationaux ont réalisé. Maintenant, il faut savoir maintenir le bon état d’esprit de nos capés en Afrique du Sud, il ne faudrait pas que cette victoire soit un exploit ponctuel. Nous avons encore deux matchs à bien gérer pour passer au deuxième tour.» Lyès Aouiche

«Face aux Anglais et aux USA, les Algériens doivent faire valoir la carte offensive» Toujours à propos de la sélection algérienne, même si Geiger pense que la mission va encore devenir beaucoup plus difficile, il dira : «Maintenant, il ne reste qu’à sortir ses griffes et jouer à outrance la carte offensive. Il ne faut surtout pas se dire que les jeux sont faits, il reste quand même deux matchs à jouer dans ce premier tour, quatre points pourraient bien suffire pour passer au second. Je souhaite bonne chance aux Verts.»

sieurs équipes ont fait dans la prudence, et ça leur a coûté cher, contrairement à d’autres sélections qui ont pris des risques et ont réussi. Dans le football moderne, il faut justement prendre des risques… », assure Geiger.

Injoignable au téléphone, nous avons pu quand même accrocher le joueur à la cité Radieuse, son quartier prés de Belfort. Interrogé sur ses intentions, Naili nous dira : «Pour ne rien vous cacher je suis entre le marteau et l’enclume et je n’arrive toujours pas à faire un choix. Sur le plan financier, l’offre de la JSK est de loin meilleure que celle de l’USMH, mais quand on est un enfant d’El Harrach et de surcroît leader de l’équipe et son capitaine, cela m’étonnerait de me retrouver à la JSK avec ces mêmes conditions. Franchement, je ne sais quoi faire et ce que réserve le destin. Mais il va falloir que je tranche cette semaine.»

«Je trancherai cette semaine»

Même si Charef a remis à la direction les noms des joueurs libérés, aucun dirigeant du club n’est capable de dire de qui il s’agit. Cette fameuse liste gardée au secret au bureau de Laïb devrait être rendue publique dans quelques jours. Cependant, une source bien informée nous a fait savoir qu’ils sont au nombre de huit, les joueurs qui ne feront plus partie de l’effectif de l’USMH la saison prochaine. Seulement, quatre d’entre eux sont connus depuis longtemps et il s’agit d’El Okbi, Negab, Mokrane et Bensalem. Ces joueurs n’ont jamais, ou presque, joué lors de la saison qui vient de écouler. Quant aux quatre joueurs restants et dont les noms n’ont pas été divulgués, on croit savoir que trois d’entre eux sont en fin de contrat et donc libres de tout engagement. Notre source nous a indiqué que pour ces joueurs en fin de contrat, la direction du club a décidé de ne pas entamer les négociations avec eux avant d’avoir recruté des éléments qui pourront pallier leur éventuelle libération. N. R.

La liste des libérés tenue au secret

Le Buteur n° 1238 Vendredi 18 juin 2010

21

Daniel Alves
Auteur de deux excellentes saisons sous le maillot du FC Barcelone, Daniel Alves (27 ans, 29 matches de Liga en 2009/10, 3 buts) aurait refusé plusieurs offres de prolongation de contrat, en raison d'une revalorisation salariale pas assez élevée à son goût. Alors que les dirigeants catalans tentent de trouver un accord avec l'international brésilien, Manchester City et son entraîneur Roberto Mancini rêvent de recruter l'ancien joueur du FC Seville durant ce mercato. Les Citizens ne devraient pas tarder à passer à l'attaque.

est très gourmand

Barça

Coup d’œil International
Real Madrid

C’est bientôt officiel

Di Maria
Kolarov

Le feuilleton Cesc Fabregas vers le FC Barcelone continue. Et de plus belle avec l'arrivée de Sandro Rosell à la présidence du club catalan, succédant à Joan Laporta. Après un mois de négociations intenses, où le Barça a multiplié les offres la dernière en date serait un échange avec Zlatan Ibrahimovic- le dossier est loin d'être clos. Le nouveau dirigeant compte bien poursuivre le travail de sape fournit par son prédécesseur, mettant un peu plus la pression sur Arsenal : «Je suis convaincu que Cesc [Fabregas] fera partie de notre effectif dès le début de la saison à venir», a déclaré le Catalan à SkySports, confiant sur ce transfert. «Je sais comment le football fonctionne, je ne serais pas surpris de voir Fabregas annoncé autre part, mais nous sommes très calme car la décision finale revient au joueur [...] La seule manière de voir Cesc quitter Arsenal, c’est pour nous rejoindre. Ses racines sont au FC Barcelone».

«convaincu» pour Fabregas

Rosell

L'histoire d'amour avec le Real Madrid peut commencer. Actuellement en Afrique du Sud pour disputer la Coupe du monde avec l'Argentine, Angel Di Maria sera bien Madrilène la saison prochaine. Selon Marca, le milieu offensif de Benfica sera officiellement transféré la semaine prochaine pour un montant de 25 millions d'euros. Les Merengue, habiles en négociations, ont ainsi évité de payer à Benfica les 40 millions d'euros de la clause libératoire.

Tout semblait bien parti pour que l'international serbe Aleksandar Kolarov soit transféré de la Lazio Rome au Real Madrid cet été. Deux problèmes se posent toutefois. D'après le Corriere dello Sport, le club italien réclamerait un montant de 25 millions d'euros pour céder son défenseur. Une somme que les Merengues estiment trop élevée. D'autre part, le natif de Belgrade aurait refroidi les recruteurs madrilènes, à l'occasion de son premier match au Mondial avec la Serbie, face au Ghana (1-0 pour le Ghana).

n'attire plus autant la convoitise

Le calendrier de la saison 2010-2011 de Premier League a été révélé hier, avec deux énormes affiches dès la première journée. Les chocs du premier week-end (14 et 15 août) opposeront ainsi Liverpool à Arsenal à Anfield, et Tottenham à Manchester City à White Hart Lane. Tenant du titre, Chelsea débutera lui sa saison sur le terrain de WBA, tandis que Manchester United affrontera un autre promu, Newcastle. A noter également qu'Arsenal et Chelsea s'affronteront lors du Boxing Day.

Liverpool-Arsenal en ouverture
OM

Angleterre

Bayern Munich

La Juventus Turin aimerait bien s'offrir les services de Rafael Marquez (31 ans) qui n'a pas bénéficié d'assez de temps de jeu au FC Barcelone (15 apparitions seulement en Liga, 1 but inscrit) la saison passée. A en croire une information retranscrite par le média espagnol Sport, les Bianconeri apprécieraient énormément la grande expérience et la sérénité du défenseur (ou milieu défensif) mexicain. Cependant, le directeur général du club piémontais, Giuseppe Marotta, serait patient pour boucler l'affaire, car le mercato estival est encore très loin d'avoir connu son épilogue.

La Vieille Dame veut s’offrir Marquez

Juventus

En quête d'un milieu de terrain offensif en vue de la saison prochaine, Manchester City suivrait toujours de près Lucho Gonzalez (29 ans, 32 matchs et 5 buts en Ligue 1 en 2009-2010). A en croire Le Parisien, les Citizens auraient approché les proches de l'ancien joueur du FC Porto pour faciliter la transaction. Mais l'international argentin aurait indiqué à son entourage qu'il se sentait bien à l'Olympique de Marseille. Après avoir déboursé 18 millions d'euros la saison passée, soit le plus gros transfert de l'histoire du club olympien, les dirigeants phocéens n'ont pas l'intention de laisser filer Lucho cet été.

Manchester City fait les yeux doux à Lucho

Prêté en janvier à l'AS Roma par le Bayern Munich, l'attaquant Luca Toni (33 ans, 15 matchs en Serie A en 2009-2010, 5 buts) quitte la Bavière. Le club allemand a annoncé qu'il libérerait son joueur le 30 juin prochain. Non retenu pour la Coupe du monde en Afrique du Sud, le buteur italien devrait rejoindre prochainement le Genoa. Le champion du monde 2006 aura inscrit un total de 38 buts en 60 matchs de Bundesliga.

Toni est libre

Arsenal

Première offre pour

Afellay

A 24 ans, Ibrahim Afellay fait partie de la jeune génération montante néerlandaise. Ses prestations avec le PSV Eindhoven attirent les cadors européens. Parmi eux, Arsenal. Les dirigeants du club entraîné par Arsène Wenger auraient déjà fait parvenir une offre de huit millions d'euros pour s'attacher les services du milieu offensif. C'est e People qui a dévoilé cette information : CalcioNews24 l'a ensuite relayée. Il reste encore un an de contrat à Afellay avec le PSV.

Selon Le Parisien en date du 17 juin, l'Inter Milan aurait dépêché des onbservateurs en Afrique du Sud pour superviser le Brésilien Michel Bastos face à la Corée du Nord (2-1). Pour l'heure, aucune discussion n'est engagée entre les deux clubs mais selon le quotidien, Lyon «pourrait envisager» de vendre son international auriverde en cas de proposition d'environ 20 millions d'euros de la part du club milanais. Il faudrait pour cela que la Seleção réalise une belle Coupe du monde ce qui inciterait certainement l'Inter à se positionner. En cas de transfert, Bastos retrouverait la quasi totalité de la défense brésilienne, avec Lucio, Julio César et Maicon, à condition que ce dernier ne suive pas José Mourinho à Madrid.

L'Inter sur Bastos

Lyon

Özil a conquis l'Angleterre La

Werder de Breme

Sagna ne donne pas sa priorité à l’Inter...

Coupe du monde est une très belle vitrine pour certains footballeurs qui ne sont pas encore des stars sur le Vieux Continent. C'est le cas par exemple de Mesut Özil (21 ans, 31 matches dans le championnat germanique, 9 buts) qui a brillé avec l'Allemagne contre l'Australie (victoire 4-0 de la Nationalmannscha) dimanche dernier. D'après le Daily Mail, trois gros clubs anglais seraient au coude à coude pour récupérer le milieu de terrain très talentueux du Werder Brême : Arsenal, Chelsea et Manchester City. Apparemment, les Blues entraînés par Carlo Ancelotti avaient déjà coché le nom du joueur d'origine turque il y a deux

ans, mais ils lui ont laissé le temps d'éclore en Bundesliga avant de le recruter.

Convoité par quelques clubs français (Lyon, Bordeaux, PSG), l'attaquant brésilien André Felipe Ribeiro de Souza va finalement s'engager avec le Dynamo Kiev ce jeudi. Âgé de 19 ans, André quitte donc Santos, son club formateur, pour rejoindre l'Ukraine. Depuis le début de l'année civile, il avait inscrit 26 buts en 36 apparitions sous le maillot du club de Sao Paulo, dont 5 en 6 matches de championnat brésilien. A Kiev, il disputera le tour préliminaire de la Ligue des champions, et rejoint une colonie brésilienne déjà fournie (Betão, Danilo Aparecido, Leandro Almeida, Magrão).
Contact@lebuteur.com
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

Andre au Dynamo Kiev

Santos

Annoncé dans le viseur de l’Inter Milan, Bakari Sagna est encore loin du Stade Giuseppe Meazza. Joueur-clé d’Arsenal, le latéral français est lié à la formation londonienne jusqu’en 2014 et visiblement un départ n’est pas d’actualité à en croire son agent. Interrogé sur TMW, ce dernier a indiqué que l’équipe nerazzurra n’était pas sa priorité. «Personnellement, je n’ai eu aucun contact avec l’Inter (…) Je le répète, mon joueur a deux priorités : Arsenal et la sélection française.»

qUOTIDIEN SPORTIF ANNExE DE PANORAMA

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : SIO - Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful