You are on page 1of 7

CAPES-AGREGATION HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Question d’Histoire ancienne
Bibliographie estivale et consignes de travail
Nouvelle question au programme : LE MONDE ROMAIN DE 70 av. J.-C. à 73 ap. J.C.
Cette question est une question classique portant sur les périodes les plus enseignées dans
le secondaire comme à l’Université. Elle se démarque des précédentes questions par sa
perspective romano-centrée : c’est l’histoire de Rome, centrée sur Rome et vue depuis le centre
du pouvoir. L’esprit de la question est donc très politique et institutionnel. Les autres aspects
(culture, religion, économie) ne sont pas absents mais sont des conséquences des
transformations politiques.
La diminution du volume horaire de la préparation des questions au programme résultant des évolutions
de la maquette vous oblige plus que jamais de vous préparer durant l’été. Pour aborder cette question
couvrant les dernières décennies de la République et le premier siècle du Haut-Empire, il convient
d’avoir des connaissances générales sur ces deux périodes. Sans connaître chaque micro-détail de
l’histoire politique romaine, vous devez être au point sur les mécanismes institutionnels, l’histoire
politique (sans vous limiter aux grandes lignes vues en Licence), le fonctionnement de la société
romaine, ainsi que sur le vocabulaire spécifique ou les notions propres à l’histoire ancienne. Pour cela,
n’hésitez pas à consulter un lexique, à ficher des définitions, même sommaires.
Suivant l’état de vos connaissances, il sera probablement utile, pour commencer, de lire ou de relire
des manuels de premier cycle, avant d’aborder des ouvrages plus approfondis et les manuels consacrés
à la question. Ceci fait, vous pourrez approfondir tel ou tel aspect par la lecture d’ouvrages spécialisés,
d’articles. Des ouvrages spécifiquement édités en vue du concours ne tarderont pas à arriver ; testez-les
avant d’engager des dépenses.
Vous pouvez aussi parcourir des recueils de sources, ou des auteurs comme Appien, Cicéron,
Salluste, Dion Cassius ou Tacite. Enfin, n’oubliez pas de vous approprier le cadre géographique de la
question. Je vous souhaite un bon travail en attendant le début des cours et me tiens à votre disposition
pour répondre aux questions que vous pourriez vous poser (laurent.guichard@univ-savoie.fr).

Vous trouverez ci-dessous deux textes de présentation de la question (texte d’accompagnement
des questions du programme, et texte signé par les deux vice-présidents de Capes et
d’Agrégation en charge de ces questions), ainsi que quelques conseils pour vos lectures
estivales.
Bon travail et bon courage pour cette année de préparation,
Laurent Guichard
Texte commun de présentation de la question (P. Cosme/Chr. Badel)
Désireux de rompre avec la tradition des sujets régionaux pratiquée depuis une quinzaine d’années, le
présent programme entend s’intéresser à l’ensemble du monde romain en le considérant à partir de son
centre politique et géographique, Rome. Dans l’intitulé, c’est la deuxième partie (« de 70 av. J.-C. à 73
ap. J.C. ») qui révèle la signification du sujet plus que la première (« le monde romain »).
- 1) Comme l’indique le choix des bornes chronologiques, l’axe central est constitué par l’étude des
mutations politiques connues par Rome à la fin de la République et au début de l’Empire. La date de 70
av. J.-C. correspond en effet à la dernière censure effective de la période républicaine, procédant à
l’élargissement du corps civique après la guerre sociale, et celle de 73 ap. J.C., à la dernière censure de
la période impériale, effectuant une remise en ordre politique après le bouleversement de la guerre
civile de 68-69. L’évolution de la res publica forme donc le cœur du programme et lui donne son unité
et son dynamisme.
- 2) Les phénomènes économiques, sociaux, religieux et culturels ne sont pas exclus pour autant mais
ils sont considérés seulement dans leur rapport avec le fonctionnement du système politique et l’analyse
des mutations connues ou engendrées par ce dernier. Ce choix découle de la volonté d’éviter la
dispersion et de conserver son dynamisme au programme.
- 3) L’expression « monde romain » a été choisie pour sa neutralité même. En raison de la succession de
deux régimes politiques différents, on ne pouvait parler ni de « République romaine » ni d’ « Empire

A lire dans un second temps. 1 Attention. Le choix de « monde romain » plutôt que d’« Empire romain » dans l’intitulé doit aussi inciter à examiner les modalités de l’expansion de Rome qui passait par la provincialisation. BRIAND-PONSART Cl. Il comprend évidemment l’Italie et les provinces mais aussi les Etats clients (en tout cas ceux qui ont été durablement dans l’orbite romaine). 8). J. deux acteurs essentiels des guerres civiles.. à l’évolution du contenu de la citoyenneté romaine sous un régime monarchique et à sa diffusion dans les provinces. LE ROUX (P. Elle touche en effet à la fois à l’intégration des Italiens dans le corps civique. cette construction doit être considérée du point de vue du centre et non des régions de l’empire. elle invite aussi à ne pas négliger les échanges de toute nature (commerciaux. 2001 (Campus). 133-44 av. 218-31. Paris : Seuil. La mention du monde romain indique donc que l’impact des mutations évoquées plus haut doit être étudié sur l’ensemble du territoire dominé par Rome (et pas seulement l’Urbs).. de façon à mettre en valeur les phénomènes communs à l’ensemble du monde romain. Manuel un peu léger. 1998 (Points Histoire : Nouvelle histoire de l’Antiquité. Paris : Armand Colin. Au total. 2000 (Points). Mais en plaçant la Méditerranée au cœur géographique du sujet. Textes d’accompagnement des questions du programme (Agrégation . Histoire romaine. mais on n’exigera pas d’eux une connaissance détaillée de chaque province. Pour une remise à niveau : lire un manuel général MARTIN (J.) ET CEBEILLAC-GERVASONI (M. Il portait ainsi en germe l'instauration d'un pouvoir personnel.-C. La question se trouve ainsi en adéquation avec le programme de l’enseignement secondaire qui aborde « L’invention de la citoyenneté dans le monde antique » et notamment la citoyenneté romaine.). cet intitulé met donc l’accent sur les transformations politiques.-M. Paris : Armand Colin. CHAUVOT (A. 2000. 70 av.).). dir. DAVID (J. et surtout à la dernière censure républicaine qui entérine l’accès de tous les Italiens à la citoyenneté romaine. . mais aussi les années 68-70. pour ces trois ouvrages. La construction impériale devra donc être étudiée de façon globale..session 2015 Cette question se propose de couvrir l’histoire de l’Empire romain entre la fin de la République et le début du règne de Vespasien. La République romaine de la deuxième guerre punique à la bataille d’Actium. . Ce changement de perspective doit empêcher les redites par rapport aux programmes précédents. Le terme « Rome » était trop ambigu car il pouvait renvoyer à l’Urbs seule. Les candidats devront être capables de fournir des exemples régionaux précis. en liaison avec les enjeux et les débats de la politique romaine. Paris : Armand Colin.4) Par ailleurs. fait partie du programme. mais aussi par des relations nouées avec des royaumes clients.-C. Histoire romaine. la référence au monde romain indique aussi que la construction de l’empire romain. et la fondation d’une nouvelle dynastie par Vespasien qui exerça la censure en 73-74. Approche très politique.1 : Des origines à Auguste. correspond au consulat de Pompée et de Crassus. au terme de guerres civiles qui marquèrent le dernier demi-siècle avant notre ère.-P. 2001. contrairement aux programmes régionaux antérieurs. le Principat. Paris : Fayard. Le doublement des effectifs du corps civique révèle alors l’inadaptation des institutions d’une cité à la gestion d’un État territorial italien et d’un empire étendu à presque tout le monde méditerranéen. Manuels spécialisés HINARD Fr. désormais dominées par Rome. terme de ce programme. J. Paris : Seuil. il faut sélectionner les chapitres ayant trait à la question. Excellent manuel pour la fin de la République et l’Empire. très fouillé.). très narratif et politique (base de départ) Bon manuel pour la période impériale. dernier empereur Julio-Claudien. culturels et religieux) qui se développèrent entre ses rives.. 2005 (Cursus). Le Haut-Empire romain en Occident d’Auguste aux Sévères. HURLET Fr. L’Empire romain d’Auguste à Domitien. La République romaine. au sens territorial du terme.romain ». Mais.. entre la mort de Néron. Pour aller plus loin dans la remise à niveau : les ouvrages généraux plus approfondis CELS-SAINT HILAIRE J. t.

sources. Paris : Hachette. 1976².. les lexiques et dictionnaires. Paris : Ellipses. Appien. il n’est pas inutile de parcourir des sources sur la période (Cicéron.SARTRE (M. Paris : Gallimard. J. 1992.. 2007.-C. des sources matérielles. Le Sénat romain à l’époque impériale. Albin Michel. définitions. 1985 (éd. faits « romains » les plus importants. Paris : PUF. 1992 (rééd. 1988. pas entrer dans tous les détails du fonctionnement de la Ville. COLTELLONIla seule ville de Rome. NICOLET (Cl.) et SCHEID (J. La religion des Romains. Religion et piété à Rome.). 2002). institutions. religion GIARDINA (A.). ANDREAU J..-IIe siècle ap.). Paris. sociétés.-C. Economie.-C.. 1998 (réed. En outre. Rome. Institutions de la République et de l’Empire Attention ! ces ouvrages ne respectent pas forcément le découpage chronologique du programme DENIAUX E. NAPOLI J. 2011.). Tacite pour n’en citer que quelques-unes . Paris : La Découverte. 2 . 2010. 9). Le Haut-Empire romain. « Points Seuil ».. VIIIe s. Rome et la conquête du monde méditerranéen. RIVIERE Y. Economie et société dans la Rome antique. Ce manuel était consacré à une question antérieure portant sur GUERBER E. Dion Cassius. qui comportaient ces mêmes listes ainsi que diverses cartes. 1 : Les structures de l’empire romain. de la Cité-Etat à l’Empire. Le métier de citoyen dans la Rome républicaine. 2001 (Carré Histoire). revue et corrigée. Paris : Gallimard. SCHEID (J. chronologiques. J. 1990 (Nouvelle Clio).).).. Il faut donc trier les apports. CHASTAGNOL (A. Rome. Pour une bonne préparation. Les empereurs romains. Seuil. ville et capitale. le manuel fait le point sur beaucoup de points qui concerne notre question (histoire politique. av. il est souhaitable de rafraîchir vos connaissances sur les notions. Il faut connaître Rome mais il ne faut TRANNOY M. Les Belles Lettres. NICOLET (Cl. Vous trouverez ci-dessous des listes indicatives pour un premier travail. SCHEID (J. t. 2001). 1977 (Nouvelle Clio). J. L’armée romaine. société NICOLET Cl.-C.1 : les structures de l’Italie romaine. Paris. Néanmoins. Paris. Rome et l’intégration de l’Empire (44 av.-C. 2002). Attention à ne pas commettre d’anachronisme car les significations et définitions d’un même terme peuvent évoluer suivant les époques. ap.). mentalités. épigraphiques dans des recueils).).).). L’économie du monde romain.. Paris : PUF. Pensez à vos anciens fascicules de TD. J. J. Rendre à César. Paris : Seuil.. Paris : Armand Colin (« Cursus ») . Les provinces de Méditerranée orientale d’Auguste aux Sévères. Paris : PUF.-Ve s. L’homme romain.-C. Outils : outre les ouvrages ci-dessus. COSME (P.260 ap.. 1997 (Points Histoire : Nouvelle histoire de l’Antiquité. 2002. J. COSME (P. (Ier siècle av. Paris : Atlande. Culture. Institutions et vie politique. repères spatiaux (Rome / provinces et grandes villes de l’Empire). Paris : Armand Colin (« Cursus »). JACQUES (F.) .) dir.

aile) Bureaux palatins Client Cohorte Colonie Conseil du Prince Consulat Culte impérial Cursus publicus Ordo decurionum Damnatio memoriae Décurion Domaine impérial Esclave Evergétisme Limes Loi de majesté Municipe Nobilitas Ordre équestre Ordre sénatorial Patron Pax deorum Auteurs : Appien Dion Cassius Horace Ovide Suétone Tacite Velleius Paterculus Pérégrin Plèbe Préfecture de l’Annone Préfecture de la Ville Préfecture du prétoire Princeps Procurateur Promagistrat Province Romanisation Sénat Titulature impériale Triomphe Vétéran Virgile 3 Lieux et monuments : Basilique Capitole Champ de Mars Circus Maximus Colisée Curie Forum Palatin Thermes .Notions à maîtriser (République) : Les notions : Affranchi Légion Ager publicus Lois agraires Ager romanus Lois frumentaires Auspices Negotiator Cens Nobilitas Chevalier Optimates Cité Ordre Client Patricien colonie Patron Comices Pérégrin Concordia ordinum Peuple Consulat Plèbe Cursus honorum Populares Dictature Prolétaire Esclave Promagistrat Evergétisme Province Finances publiques Publicains Imperator Quaestiones perpetuae Impérialisme Sénat Imperium Sénateurs Tribuns de la plèbe Triomphe Vétéran Villa Les personnages : Antoine Brutus Catilina Caton César Cicéron Clodius Crassus Les Gracques Lucullus Mithridate Pompée Sylla Les auteurs : Appien César Cicéron Dion Cassius Plutarque Salluste Les bâtiments et les lieux : Curie Forum romain Rome (plan) Basilique Temple Rostres Comitium Champ de Mars Cirque Forum de César Capitole Italie / Provinces (repérages) Notions à maîtriser (Empire) Notions : Apothéose Aerarium militare Affranchi Aile Annone Armée romaine Assemblée (concilium) provinciale Auxiliaires (voir cohorte.

Assassinat de Clodius . pour dix ans à partir de 46 et à vie à partir de 44) Assassinat de César (15 mars) 1 . violences à Rome Monoconsulat de Pompée Victoire de César sur Vercingétorix à Alésia Guerre civile : Pompée contre César Victoire de César à Pharsale en 48. exil de Cicéron Deuxième consulat de Crassus et de Pompée Campagne de Crassus contre les Parthes. Mort de Pompée Guerre civile de César contre les Pompéiens.Eléments de chronologie (République) : 133 123-122 125-118 113-105 112-105 107 102-101 91-88 88 87-82 83 82 82 81-80 78 74-65 73-71 70 67-66 65-63 63 61 60 59 58-51 58 55 53 52 49-48 47-45 48-44 44 Tribunat de Tiberius Sempronius Gracchus Tribunat de Caius Sempronius Gracchus Conquête de la Gaule méridionale Invasion des Cimbres et des Teutons Guerre de Jugurtha Premier consulat de Marius Victoires de Marius sur les Teutons à Aix (102) et sur les Cimbres à Verceil (101) Guerre sociale : concession de la citoyenneté aux Italiens Début de la première guerre contre Mithridate Consulat de Sylla et coup d’Etat (marche sur Rome) Domination marianiste à Rome et en Italie Retour de Sylla en Italie Victoire de Sylla contre les Marianistes Proscriptions Dictature de Sylla Mort de Sylla Troisième guerre de Mithridate Campagnes de Lucullus (73-68) puis de Pompée (66-65) Révolte de Spartacus Consulat de Crassus et de Pompée Campagne de Pompée contre les pirates en vertu de la lex Gabinia. Réorganisation de l’Orient par Pompée Consulat de Cicéron Conjuration de Catilina Troisième triomphe de Pompée Gouvernement de l’Espagne par César Premier triumvirat Consulat de César Guerre des Gaules Tribunat de Clodius . Défaite de Carrhes et mort de Crassus. Victoire de César à Thapsus en 46. à Munda en 45 Dictature de César (pour un an en 48.

Adoption de Lucius et Caius César par Auguste. Auguste devient pontifex maximus (6 mars). 4 6-9 9 10-12 13 14 14-16 17-24 17 18-19 19 20 22 23 27 29 30 31 37 Assassinat de César (15 mars). Révolte de Tacfarinas en Afrique. 2 ap. J. Mort de Caius César. Campagne d’Antoine contre les Parthes. Auguste pater patriae (5 février). Campagnes de Germanicus en Orient. Accords de Brindes (octobre). Nomination des premiers préfets du Prétoire. Tibère associé à la puissance tribunicienne. Mort de Germanicus à Antioche (octobre). Récupération des enseignes de Crassus. Voyage d’Auguste en Occident. Mort de Tibère (16 mars). Second Triumvirat (novembre). Tibère associé à l’imperium proconsulaire. Première campagne en Pannonie. Drusus le Jeune associé à la puissance tribunicienne.-C. Bataille de Modène. Serment de l’Italie à Octave. Création des 11 régions d’Italie et des 14 régions de Rome. Désastre de Varus à Teutoburg. Restitution de la res publica au Sénat (13 janvier). Campagnes de pacification dans le Nord-Ouest de l’Espagne.(16 janvier). Campagnes de Germanicus en Germanie. Bataille de Philippes (23 octobre).-C. Bataille de Nauloque. Adoption de Tibère par Auguste et de Germanicus par Tibère. Procès de Pison.Eléments de chronologie (Triumvirat-Empire) 44 43 42 40 36 36-35 32 31 30 29 27 26-19 23 20 19 16-13 17 15 12-9 12 7-6 7 2 av. Mort de Livie. Auguste reçoit un imperium infinitum maius. Campagnes de Drusus en Germanie et de Tibère en Pannonie. Révolte de la Pannonie. Mort d’Auguste à Nole (19 août). Installation des cohortes prétoriennes à Rome. Mort de Lucius César. Avènement de Caligula. Pacification des Alpes. 2 . Guerre de Pérouse. Organisation de l’Egypte en province. Triple triomphe d’Octave (13 août). Tibère à Capri. Séjan consul désigné. Avènement de Tibère (17 septembre). Bataille d’Actium (2 septembre). Octave devient Augustus. Mort de Drusus le Jeune. Séjan seul préfet du prétoire. J. Création des provinces de Norique et de Rhétie. Conspiration et élimination de Séjan (octobre). La Pannonie devient province romaine. Mort d’Agrippa (23 mars).

Suicide de Néron (9 juin). Soulèvement de Vindex en Gaule. Discours de Claude au Sénat (table de Lyon). Pétrone. Vespasien empereur. Début de la guerre juive. Guerre contre les Parthes. Suicide de Corbulon. Corbulon en Arménie. Claude épouse Agrippine (janvier). Espagne reçoit le droit latin 3 . Vitellius proclamé empereur à Lyon. Création de la province de Judée. Conjuration de Pison. Adoption de Néron par Claude. Début de la construction de la Domus aurea. Expédition de Bretagne. Assassinat de Britannicus. Création du nouveau port d’Ostie. Lucain. Avènement de Néron (13 octobre). Révolte de la reine Boudicca en Bretagne. Suicides de Sénèque. Proclamation de Galba en Espagne (avril). Néron en Grèce. Tigrane couronné roi d’Arménie à Rome. Claude proclamé empereur par les prétoriens (25 janvier). Mort de Claude (12 octobre). Assassinat de Caligula (24 janvier). Révolte de Vindex en Lyonnaise (mars). Liberté de la Grèce.40 41 42 43 44 46 48 49 50 54 54-63 55 58 60-63 64 65 66 67 68 68 70 69 73-74 Annexion de la Maurétanie. Incendie de Rome (19-27 juillet). Galba proclamé empereur en Espagne Assemblée de Reims Soulèvement de Civilis. Création des provinces de Maurétanie. Création de la province de Thrace.