SYNTHESE DU PROJET

1

INTRODUCTION 2 .

 Permet la création d’emplois directs et indirects. Cette ascension encourage les porteurs de projet à l’investissement et à la création d’entreprise. PERSPECTIVES Les perspectives de développement à moyen et long terme qui s’offrent au cabinet résultent d’une part. 3 . de la perspective de développement du secteur privé en côte d’Ivoire. il contribue à un quart du PIB (25. la Côte d’Ivoire devrait revivre ses beaux jours les années à venir. participant à la résorption du chômage . avec un PIB de dans lequel le secteur agricole occupe une place importante.  Permet de mieux répondre aux attentes des clients en termes de rapport qualité/prix. C’est dans ce contexte que les promoteurs de l’entreprise ont décidé de créer une entreprise de cabinet d’études techniques dans le secteur agricole. JUSTIFICATION DU PROJET La création d’un cabinet d’études techniques dans le contexte actuel :  Constitue une source de revenus supplémentaires pour les promoteurs et leurs partenaires.DESCRIPTION DU PROJET PRESENTATION DU SERVICE Suites aux continuels efforts de restauration de l’appareil de production.9%. de sa formation de qualité (PHD en agronomie) et d’autre part. selon l’INS). de l’expérience acquise du promoteur dans le secteur agricole. La relance économique ivoirienne connait une vitesse de croisière. ainsi que pour l’Etat grâce à sa contribution aux différents impôts et taxes .

De plus. En effet pour une meilleure gestion des différentes filières agricoles. le secteur agricole emploie les deux tiers de la population active (60%). Une fois ce marché cerné. Le secteur a tiré parti d’un régime de prix garantis aux producteurs et de la mise en œuvre de programmes publicprivé de stimulation de la production. Politique Le gouvernement ivoirien a adopté des mesures afin d’améliorer le climat des affaires dans le secteur agricole. Il y a également les nombreux projets de développement et de valorisation de productions agricoles (le riz. La production a augmenté dans les grandes cultures comme le cacao (36 %). le conseil coton-anacarde. Economique Sur le plan économique. et de transformation des matières premières. le pays a atteint en matière de développement des résultats importants. ANARIZ.PROMOTEURS ET GESTION MARCHE ET SERVICE Le marché cible du cabinet est celui du secteur agricole Ivoirien. l’Etat a mis sur pied des structures telles que le conseil café-cacao. la noix de cajou. Le secteur est également l’un des plus pourvoyeur d’emplois 4 . par exemple l’IFC. le café (16 %). il ambitionne dans un horizon de trois ans d’attaquer le marché sous régional. le cacao). Social Concernant le volet social. en soutenant la grande culture et la production vivrière. les structures internationales. appuient l’industrie agricole. par exemple le Projet d’Appui au Secteur Agricole en Côte d’Ivoire (PSAC). la noix de cajou (18 %) et la canne à sucre (12 %).

sur la reconnaissance juridique du statut de l’agriculteur et de celui des exploitations familiales ainsi que des entreprises agricoles. Aussi la faible pluviométrie occasionne une baisse des rendements agricoles. la définition d’un cadre règlementaire pour le traitement adéquat de nouveaux défis du secteur agricole (changement climatique. C’est une plante à croissance rapide qui rentre en production seulement après une année. la Côte d’Ivoire a adopté.Technologique Le domaine agricole en Côte d’ivoire est très peu mécanisé. la qualité sanitaire des produits. Légal Au niveau légal. entre autre. surtout dans les exploitations de type familial. Les paysans sont donc dans l’obligation de s’adapter en développant des techniques agricoles rudimentaires où d’autres cultures en remplacement. les biotechnologies. qui malgré l’absence d’un programme national de développement. le 9 Juillet 2015. connaît un essor remarquable dans plusieurs régions du pays notamment à Tanda où la production est surtout écoulée vers le Ghana voisin. Elle porte. bien que cette pratique soit interdite. 5 . Ecologique L’atmosphère écologique n’est pas très luisant en Côte d’Ivoire. une loi portant sur l’orientation agricole qui énonce clairement les principes fondamentaux et les stratégiques de la politique de développement agricole. comme par exemple la culture du Rocouyer. Il est a noté également que la culture par brûlis (feux de brousse) est encore pratiquée par certains cultivateurs. la concentration des cultures de rentes (café. Elle traite également de toutes les questions nécessaires pour assurer une croissance agricole durable et dispose des modalités de spécialisation et de diversification des cultures en vue de permettre un bon équilibre entre les cultures. cacao) a migré du Centre-Est vers le Centre-Ouest de la côte d’ivoire. Du fait du changement climatique. la protection et le développement du patrimoine agricole tout en sauvegardant l’écosystème forestier). les exigences des consommateurs. la mise en harmonie des lois spécifiques existantes ainsi que des réformes et des stratégies agricoles trop souvent conduites séparément.

SOTERCO. ACTEURS DU MARCHE Concurrents Les études techniques dans le domaine agricole sont menées par plusieurs structures de référence. SAPHIR-CONSEIL) et internationales (APEXAGRI. la mécanisation. CIDT. Le marché potentiel semble assez vaste et le cabinet entend mettre en place une équipe de professionnels et de renom en vue de satisfaire ses clients. SETADE) qui ont. les investisseurs et les structures d’Etat et internationales. D’autre part nous avons les entreprises privées locales (ENVAL. Le difficile accès aux facteurs d’intensification tels que les semences améliorées. Ces entités sont. CNRA. comme dans tous les services publics. Clients La cible immédiate du cabinet comprend les exploitants agricoles. la faiblesse de la productivité reste la problématique centrale du secteur. les engrais. qui font des études techniques et des formations dans le cadre des projets du domaine publics. Les services proposées par le cabinet auront par contre des retombées bénéfiques (qualité. quant à elles. profit) sur tous les acteurs du secteur qui comprend en plus des ceux suscités les transformateurs et les distributeurs. pour la plupart. Elles tirent profit de leur position stratégique de structure d’Etat et ont un certain monopole sur le marché.Dans le domaine agricole. quantité. I2T). Forces/Faiblesses 6 . ANADER. D’une part nous avons les structures étatiques (BNETD. classées par filière agricole. Ces dernières ont donc souvent recours à la sous-traitance avec des structures privées. SAPH. le matériel biologique. les lourdeurs administratives et le nonrespect des délais établis. des structures plus solides et des services allant au-delà du domaine agricole. Cependant. et l’irrigation en sont les principales causes.

la gestion des hommes et des ressources pour les coopératives). Le cabinet se démarque de ses concurrents de par la qualité des résultats des études menées du fait de sa maitrise du secteur (spécialisation dans le domaine agricole). OFFRE Le cabinet offre une multitude de services. Ainsi il base son travail sur des analyses précises de l’exploitation et de l’environnement.  Etudes techniques de projets agricoles . une équipe dynamique et qualifiée qui possède une bonne capacité d’analyse et de synthèse.Le cabinet a comme atouts la maitrise du domaine agricole (actions et services sont portés sur ce secteur). à savoir les études de :  Econométrie . une écoute de ses clients (par sa disponibilité) afin de leur apporter une solution efficace et durable à leurs difficultés.  Identification de projets . Opportunités/Menaces Le marché cible offre des opportunités dont la plus forte est la formation (techniques agricoles innovantes.  Préfaisabilité et faisabilité de projets . Cependant il ne possède pas de référence dans le domaine. Mais il est à noter une forte concurrence de structures nationales et internationales qui ont pour avantage d’avoir des références. Aussi l’Etat a une forte ingérence dans le secteur du fait de la place de l’agriculture dans l’économie du pays.  Statistiques . 7 . Etre à la pointe de l’information agricole.  Suivi-évaluation de projets agricoles . Il y a également les adaptations aux changements climatiques et la réalisation des partenariats privé-public qui sont des compétences pas très développées dans le secteur agricole. tant technique que réglementaire.  Analyse économique et financière de projets agricoles .

VISION La vision de l’entreprise est d’être une référence en matière d’études techniques dans le secteur agricole en Côte d’ivoire et dans la sous-région d’ici 2020. la recherche de subvention. le cabinet se veut avant tout être le partenaire privilégié de sa clientèle. cabinet est la En effet. Suivi et contrôle de travaux d’aménagements agricoles . la précision des objectifs. BUTS Proposer des services de qualités aux exploitants agricoles en mettant à profi t le savoir-faire de ses experts et consultants et avec un rapport qualité/prix défi ant toute concurrence . PHILOSOPHIE La philosophie du cabinet est de promouvoir OBJECTIFS STRATEGIE La stratégie marketing adoptée par le différenciation des prestations de services. l’établissement d’un calendrier. INVESTISSEURS 8 . Répondre aux normes et critères de sélection des structures de l’Etat et internationales afi n de développer des Partenariats Privé Public .  Bilans diagnostics de politiques agricoles et schémas directeurs agricole MISSION L’estimation du coût du projet.

 Orienter les investisseurs vers la filière appropriée à leur investissement (selon les moyens et matériels dont ils disposent) . Plan d’actions Service Le cabinet. pour offrir un service de qualité. c’est-à-dire une facturation >= 400 000 FCFA pour les études de faisabilité. 9 . Aussi il sera possible d’organiser des rencontres (rendez-vous) en cas de non possibilité de déplacement de la part du client. d’évaluer la performance des acteurs d’une filière et de prévoir les croissances des filières.  Acquisition de plages publicitaire dans les revues agricole et économique . Aussi les études seront menées dans les délais les plus raisonnables. Distribution Le siège du cabinet est dans une localisation accessible à tous. le cabinet compte marquer sa visibilité par les actions suivantes :  Confection de visuels (prospectus) . Dans ce cadre le cabinet effectuera des études afin de définir la faisabilité d’un projet.Les investisseurs sont à la recherche de projets porteurs et rentables.  Proposer des services de suivi de la réalisation du projet (dans le cas d’une faisabilité). Communication Les investisseurs se trouvant tout azimut. La stratégie consiste donc à :  Identifier au préalable les filières à fort besoin de financement et forte rentabilité . Les prix proposés seront fonction des prix pratiqués par la concurrence sur le marché et des attentes de nos clients. le cabinet compte proposer des prix très abordables qui seront à la portée de tous. s’appuie sur ses atouts tels que la parfaite connaissance du domaine agricole. Prix Pour susciter l’engouement de sa clientèle.

l’accélération du développement économique des acteurs économiques. ET Ces établissements ont pour missions d’apporter des solutions pour le développement du secteur agricole et le bien-être sociales des populations. NATIONALES sociaux et LinkedIn. Annonce et plateformes Abidjan. l’anticipation et l’adaptation aux mutations climatiques. publicité sur numériques INSTITUTIONS INTERNATIONALES les réseaux (Facebook. Ainsi le cabinet compte accompagner ces structures dans le développement des filières agricoles. Communication 10 . Le cabinet met un point d’honneur sur la qualité du service.net). En plus d’avoir une équipe de professionnels du métier. le cabinet décide de faire appel à des experts de renommer international pour accomplir les missions. o Des études sur les possibilités d’adaptation des cultures face aux changements climatiques. ainsi que des suivis sur le terrain . Plan d’actions Service. Pour ce faire le cabinet propose les services suivants : o Des formations sur les techniques agricoles aux producteurs telles que l’agroforesterie pour améliorer le rendement et préserver l’écosystème. Prix Le cabinet dans le cadre de sous-traitance et d’acquisition des marchés adaptera le prix des services en fonction du cahier de charges des clients Distribution Le cabinet compte dans son équipe un chargé des relations avec ses institutions afin d’être au plus près de cette clientèle.

telles que le changement climatique.  Faire des formations sur la gestion et le management . Le cabinet. o Faire des publications dans la presse. LES EXPLOITANTS AGRICOLES Ce type de clientèles veut avant tout augmenter le rendement de sa production sans toutefois ne pas prendre en compte la qualité du produit. accompagne ces acteurs des axes tels que la progression de la rentabilité des exploitations. dans ce contexte. Pour ce faire il offre les services suivants :  Faire des formations sur des techniques agricoles innovantes . Plan d’actions Service Encore une fois le cabinet propose un service de qualité à travers la qualité des intervenants pour les formations et le respect des calendriers de suivi sur le terrain. les revues agricoles et sur la toile sur des études menées concernant des thématiques.La stratégie de communication auprès de ses institutions se présente comme suit : o Participer aux appels d’offres sur les sites des organismes nationaux et internationaux afin de faire montre de son expertise dans les plus hautes sphères du domaine agricole. la coopération entre producteurs afin de faciliter l’écoulement de la production. 11 . la qualité du produit. et des innovations en matière de techniques agricoles .  Accompagner les exploitants agricoles par un suivi régulier . o Participer activement à des séminaires et colloques agricoles. Prix Le prix des services sera fonctions des besoins exprimés par les clients et des objectifs à atteindre.

le cabinet mise beaucoup sa politique de communication. Communication Pour une meilleure atteinte de ses objectifs et dans l’optique de faire assoir une parfaite notoriété sur ses services. En effet le cabinet va rentrer directement en contact les producteurs afin de leurs proposer les services de séances de formation et des suivis afin de leur montrer le niveau de l’expertise de l’entreprise et la valeur ajoutée dont ils bénéficieront sur le rendement de leur production.Distribution Le cabinet met à disposition une équipe prête à intervenir sur tout le territoire national et dans la sous-région. Ainsi le cabinet va faire une communication de proximité auprès des exploitants agricoles. 12 .