You are on page 1of 4

VINCENT PEILLON

PROPOSITIONS POUR LA FRANCE

VOTEZ
LES 22 ET 29
JANVIER 2017

#Peillon2017

La République
de tous les citoyens
Je propose des institutions rénovées qui
réunissent une majorité large autour de
priorités clairement établies. Il faut donner
à notre République un souffle nouveau pour
que nos concitoyens ne se détournent plus
de la chose publique. Cela suppose une
justice confortée dans son indépendance
et ses moyens, une exigence de cohérence,
de respect et de sincérité dans l’exercice du
pouvoir.

Propositions
Un référendum constitutionnel pour :
• Le mandat unique
• La réduction du nombre de parlementaires
• L’élection des députés à la proportionnelle
intégrale dans chaque région
• Le droit de vote aux élections locales pour les
étrangers non communautaires

• Une Europe assumant l’accueil des
réfugiés et instaurant un corridor humanitaire
• La révision des Accords de Dublin

Garantir la sécurité grâce
à une République forte
et protectrice
Je mènerai une lutte déterminée contre
le terrorisme et pour la protection des
frontières européennes. Je veux garantir
aux institutions régaliennes les moyens
humains, financiers et fonctionnels d’assurer
la protection des Français, de faire reculer les
peurs et de garantir la tranquillité publique.

Propositions
• Porter le budget de la Défense à 2% du PIB
• Augmenter le budget de la Justice de 5%
par an, soit plus de 2 milliards d’€ en 5 ans
• Recruter 5 000 gendarmes et policiers

• Des comités de citoyens pour veiller à
l’application de la loi
• L’indépendance du Parquet

Une stratégie européenne
offensive et affirmée
L’Europe traverse une crise sans précédent :
politique, humanitaire, économique et
sociale. Le sursaut européen doit passer
par la relance du moteur franco-allemand
et la construction d’un new deal européen.
Je propose en parallèle une stratégie de
finances publiques claire avec un budget
européen et un grand plan de relance. Je
veux une Europe à la hauteur du défi de
l’accueil des réfugiés et qui protège face au
terrorisme.

Propositions
Un « new-deal » européen pour soutenir
l’activité et l’emploi
• 1000 milliards d’euros d’investissements
• Des normes sociales et environnementales
dans les traités commerciaux internationaux

Le travail au cœur
de l’économie
Nous devons prendre appui sur l’essor
de nouvelles activités économiques pour
sortir de la crise et viser le plein-emploi. Il
nous faut créer un cadre protecteur et de
nouveaux droits offrant une plus grande
autonomie et une plus grande sécurité
dans la vie professionnelle. Ces combats ne
sont pas dépassés ! Nous devons retrouver
l’histoire et les valeurs de la gauche :
permettre à chacun d’accéder au travail, d’y
trouver sa place et d’en vivre dignement,
mais aussi protéger les plus fragiles en
améliorant leur pouvoir d’achat : c’est le
sens du “bouclier fiscal”.

Propositions
• Créer un ”bouclier fiscal” pour les plus
modestes en plafonnant la taxe d’habitation
• Conditionner le CICE à la conclusion d’accords
sur la formation, la recherche-développement
et la qualité

de l’emploi
• Créer une fiscalité plus juste sur le capital
et l’héritage
• Rétablir la hiérarchie des normes dans
le droit du travail
• Lancer un grand plan de relance de
l’exportation pour les PME

qu’il pouvait être exemplaire. Je poursuivrai
dans cette voie et m’engagerai à préserver
notre environnement, notre santé et notre
qualité de vie à travers une transformation
profonde de nos manières de produire, de
consommer et de nous déplacer.

Propositions

L’éducation, la culture,
l’enseignement supérieur
et la recherche au cœur
de la République

• Orienter les investissements européens

Avec conviction et avec fierté, j’ai pris ma
part dans le redressement éducatif de la
France, en faisant adopter par l’ensemble
de la gauche la loi de refondation de l’École
de la République. Au cours des années
qui viennent, la Nation devra poursuivre
son effort en faveur de l’éducation et de la
formation ; nous devons nous rassembler
et nous mobiliser pour éviter qu’il soit remis
en cause. Il faut maintenant accorder à
l’Université et à la recherche les moyens de
la réussite.

• Sortir progressivement du diesel qui sera

Propositions
• Poursuivre la refondation de l’Ecole
• Favoriser la mixité sociale à l’école
• Recruter 8000 enseignants dans le supérieur
• Préparer l’entrée des jeunes à l’université
en organisant des passerelles avec le lycée
• Augmenter le budget de l’agence nationale
de la recherche de 100 millions d’€/an en
assurant la recherche fondamentale et les
crédits récurrents des laboratoires
• Renforcer l’éducation artistique et culturelle

vers la transition énergétique et proposer
une taxe carbone européenne
• Réduire à 50 % la part du nucléaire dans la
production d’électricité en France
• Refuser l’exploitation du gaz de schiste
interdit en 2025
• Miser sur une agriculture soucieuse de
l’environnement

Nouveaux droits et
solidarités nouvelles
Nous devons réaffirmer nos principes : ceux
d’une nation solidaire qui n’abandonne
pas ceux qui rencontrent des difficultés. Je
mènerai une politique de solidarité qui inclut,
et non pas qui exclut. Je continuerai de lutter
sans faille contre les discriminations liées à
l’origine, à la religion ou à la couleur de peau,
qui demeurent une réalité insupportable.
La France poursuivra sans relâche et avec
fermeté, le combat contre le racisme et
l’antisémitisme.

Propositions
• Etendre la garantie jeunes à 200 000
bénéficiaires
• Faciliter l’accès aux droits des plus démunis
• Légaliser l’aide médicale à mourir

Priorité à l’environnement
Le changement climatique se vérifie partout
dans le monde, avec des conséquences
souvent tragiques. C’est pourquoi la
transition écologique sera une priorité de
mon quinquennat pour la France et l’Europe.
En organisant la COP21, notre pays a montré

• Ouvrir la PMA aux couples de femmes
• Augmenter les moyens de l’Hôpital public
• Créer un service public des maisons de retraite
• Créer un service public de la petite enfance
• Poursuivre le combat pour le droit des femmes
• Faire enfin l’égalité réelle pour les Outre-Mer
• Rendre à la France sa vocation de terre d’accueil

Contrairement à ce que veulent nous imposer les discours dominants de la droite et des
faiseurs d’opinions, la gauche peut gagner
en mai prochain. C’est ma conviction, et c’est
ma volonté. Cela supposera le rassemblement, un projet juste, une sincérité, la capacité de refuser la fatalité et de surmonter les
discordes.
Si je suis candidat à la présidence de la République, c’est pour conduire la gauche à la
victoire.
Je refuse de livrer le destin de notre pays à
François Fillon et à une droite qui a à nouveau choisi de servir des clientèles plutôt
que l’intérêt général. Service public, santé,
impôts, François Fillon c’est à chaque fois des
bénéfices pour quelques uns et des sacrifices
pour tous les autres.
Je refuse davantage encore de voir l’extrême
droite réussir son exercice de dissimulation
en faisant croire qu’elle sert le peuple et la
République, alors qu’elle ne fait qu’exacerber
les haines et les divisions, s’acharne toujours
contre les plus fragiles, et foule aux pieds le
sens du patriotisme républicain et de la laïcité. Je ne veux pas qu’elle puisse, comme le
21 avril 2002, être au second tour de la présidentielle.
Il nous reste quatre mois pour opérer
notre sursaut, retrouver notre fierté, nous
rassembler et redonner de l’espoir aux
Français. Cela ne pourra se faire que si l’on
surmonte les divisions et les blessures, les
égarements et les fautes commises ces dernières années. C’est ce que je vous propose.
Assumer notre héritage, celui des grandes

conquêtes démocratiques et sociales, être
justes dans nos jugements, et nous projeter
résolument dans l’avenir.
Mes priorités pour la France sont claires :
une autre manière de gouverner associant
tous les Français et proche des citoyens ; un
engagement européen assumé et offensif
pour permettre une relance économique,
une plus grande cohésion sociale, une force
dans le monde, une générosité à l’égard des
réfugiés  ; une sécurité assurée et républicaine pour les Françaises et les Français ; une
solidarité accrue garantie par des services
publics respectés et confortés ; enfin l’investissement dans notre jeunesse c’est-à-dire
dans l’avenir, la connaissance – l’éducation,
la culture, l’enseignement supérieur, la recherche - et un nouveau mode de développement durable préservant les ressources de
notre planète et la biodiversité.
Mes priorités seront aussi d’être ferme et
clair sur nos valeurs sans céder d’un pouce
aux diviseurs et aux fauteurs de troubles
qui veulent faire reculer les femmes et les
hommes de progrès et de tolérance que
nous sommes. Je serai le garant des valeurs
qui fondent une République de tous les citoyens, pour tous les citoyens, résolument
laïque, démocratique, écologique et sociale.
Je compte sur vous, sur votre indignation
et sur votre force, pour que nous puissions
écrire ensemble, avec notre raison et avec
notre cœur, une nouvelle page de l’histoire
du progrès démocratique et social dont la
France et l’Europe ont besoin.

VOTEZ AUX PRIMAIRES CITOYENNES
LES 22 ET 29 JANVIER 2017
www.facebook.com/vp2017.fr

@vincent_peillon

@vincent_peillon

www.vp2017.fr

Ne pas jeter sur la voie publique

Mes cher(e)s compatriotes,