La Boîte à Outils des coachs

Un de mes cousins, François Delivré, a écrit un excellent livre sur le coaching, clair et complet, qui est devenu depuis Best-seller. Les professionnels le connaissent bien: Le métier de coach, paru aux Editions d'Organisation (2004). Pour information, François Delivré est polytechnicien et après 20 ans de responsabilité opérationnelles dans des entreprises, il y travaille en tant que consultant en Relations Humaines et Organisation spécialisé en coaching. Il a également fondé, avec deux collaborateurs, l'Académie du Coaching, qui donne une formation de haut niveau à de futurs professionnels du coaching. Dans son livre, François nous livre un éventail de théories, ou modèles, qui sont utilisés par les coachs, chacun étant spécialisé dans l'une d'elle, ou encore utilise chacune d'entre elles suivant les circonstances. Il s'agit donc d'une boîte à outils conceptuels et opérationnels, utilisable pour tous les coachs! Je remercie François pour ce travail qui demande beaucoup d'esprit de synthèse. Je vais faire un résumé, au risque de beaucoup simplifier, de toutes ces approches: 1/Les principales théories de la personnalité L'Analyse Transactionnelle: Créée par le psychiatre américain Eric Berne, cette théorie repose surtout sur le principe du scénario, qui englobe celui des jeux psychologiques. Le scénario étant une série de prévisions, décisions et croyances sur le monde, les autres et soi-même. L'Analyse Transactionnelle (AT) a, sur certains domaines, des liens avec la PNL et la Systémique. Le DSM IV: Élaboré par l'association de psychiatrie américaine, le DSM IV est utilisé par les psychiatres, les psychologues et certains thérapeutes. Il comprend une dizaine de principaux types de personnalité répartis en trois groupes: -Groupe A: Les paranoïaques, Les schizoïdes, Les schizotypiques -Groupe B: Les personnalités antisociales, Les borderline, Les histrioniques, Les narcissiques -Groupe C: Les évitants, Les dépendants, Les obsessionnels compulsifs, et enfin Les passifs-agressifs. L'Ennéagramme: Concept qui présente la construction psychologique individuelle avec neuf structurations de la personnalité. Chez chaque individu émerge une facette majeure de personnalité appelée base et qui tient les rênes. Le MTBI: L'indicateur psychologique MTBI (Myers Briggs Type Indicator) est l'indicateur de personnalité qui est apparemment le plus utilisé au monde actuellement. Un questionnaire permet de définir quatre orientations "psychiques" de l'individu: Introverti ou Extraverti, Jugement ou Perception. On peut alors établir une combinaison des ces axes. C'est un outil très utilisé pour les orientations professionnelles. Le PCM: Le Process Communication Management est une approche dérivée de l'analyse transactionnelle. Le PCM repose sur 2 principes: -Une description des personnalités suivant 6 types (empathique, rebelle, persévérant, promoteur, travaillomane, rêveur) -La description des processus positifs et négatifs à adoptés pour chacun de ces types de personnalités. La Psychanalyse: Terme inventé par Sigmund Freud en 1896, pour nommer cette méthode de psychothérapie que maintenant nous connaissons tous. L'émergence de l'inconscient dans le conscient se fait en particulier grâce à: la libre association (chez le patient), et l'interprétation (chez le psychanalyste).

libre association (chez le patient), et l'interprétation (chez le psychanalyste). C'est toute une technique d'entretien qui est ici développée. Le coach comprendra et utilisera aussi le phénomène important de "transfert", bien connu des psychanalystes. Le TMS: Conçu par 2 consultants australiens, le Team Management System favorise la complémentarité de chaque membre d'une équipe, en exploitant le meilleur parti des préférences de chacun. Le modèle TMS parle avec un vocabulaire attribué aux entreprises des différents types de personnalités: contrôleurs, conseillers, innovateurs, explorateurs. 2/Les théories qui ne se réfèrent pas à une théorie de la personnalité La Gestalt: La Gestalt-thérapie a été élaboré par un psychanalyse d'origine allemande, Fritz Perls. Une gestalt est une "forme" qui s'extrait de l'environnement et lui reste liée pendant un certain temps. C'est du "présent" à chaque niveau: de "l'ici et maintenant" au niveau social, intellectuel, affectif et sensoriel. La PNL: La Programmation Neuro-Linguistique, inventée par Richard Bandler et John Grinder (un mathématicien et un linguiste), à pour but de regrouper sous une seule théorie différents modèles scientifiques et psychologiques. Comme son nom l'indique, elle s'appuie essentiellement sur le système nerveux (les perceptions et les gestes) et le langage (moyen "d'influence" sur l'autre, à la manière de Milton Erickson). Elle classe souvent les individus selon qu'ils soient Visuels, Auditifs, Kinesthésiques, Olfactifs ou Gustatifs (VAKOG, soit les 5 sens, dont les 3 premiers sont principaux), et selon qu'ils aient tendance à Aller vers/Éviter de. Les concepts clés sont: le cadre de référence, les métamodèles, les métaprogrammes, la formulation des objectifs, les filtres, le recadrage, les ancrages et la synchronisation. La Systémique: La théorie générale des systèmes a été développé par le Docteur L. Von Bertalanffy a partir notamment de l'analyse des systèmes biologiques et écologiques. Il a étendu et élaboré ses concepts pour créer un modèle scientifique qui permette de rendre compte de tous les phénomènes, quels qu'ils soient. Ces une théorie élégante qui prend en considération toute la complexité des phénomènes. La systémique étudie principalement ce qui relie les choses et les évènements, car ont peut ainsi comprendre, prévoir et agir sur un système. En ce qui concerne la psychologie, 2 chercheurs connus ont étudié et appliqué la systémique: Bateson et Watzlawick. Les concepts utilisés habituellement par les systémiciens sont: la métacommunication, le recadrage, la double contrainte, l'homéostasie et le changement d'un système, et l'intervention dite paradoxale. L'approche systémique a beaucoup de liens avec la PNL et l'AT, à mon sens parce qu'elle aussi est une théorie qui s'adapte le plus possible à chaque situation, et au contextes particuliers des phénomènes.