Estimation par intervalle

___________________

1. Moyenne d’une population
Sur une population, on a une variable statistique X dont la moyenne m est inconnue et l’écart
type est connu.

∗ À un échantillon de taille n, prélevé au hasard et avec remise, on associe X , la moyenne
des valeurs prises par X dans cette échantillon.
On a pris n suffisamment grand pour considérer que X suit la loi normale N (m ;
n

) et
ainsi T= ) ( m X
n


suit la loi normale centrée réduite N (0 ;1).

∗ Pour 0 t, 2 (t)–1= P(- t  T  t) = P(- t  -T  t) = P( -t  ) ( X m
n


 t ) soit
2 (t)–1= P( -t
n

 m– X  t
n

) d’où finalement :
2 (t)–1= P( X – t
n

 m  X + t
n

) pour 0 t.
Cette égalité donne une probabilité avant de prélever un échantillon de taille n .

∗ Après le prélèvement d’un échantillon non exhaustif de taille n, on obtient x pour la
moyenne des valeurs prises par X dans cet échantillon: C’est la valeur prise par X pour
l’échantillon prélevé.

Avec 0 t, l’intervalle I
t
= [ x – t
n

; x +t
n

] est appelé intervalle de confiance de la
moyenne m de la population avec le coefficient (ou le seuil )de confiance c(t)= 2 (t)–1 ou
avec le risque ( ou seuil de risque) r(t)= 1–c(t).

On considère que
 c(t) est la probabilité pour que l’intervalle I
t
= [ x – t
n

; x +t
n

] contienne la
moyenne m inconnue.
 r(t) est la probabilité pour que l’intervalle I
t
ne contienne pas la moyenne m inconnue.
2 Proportion

On considère une population. p est la proportion de cette population ayant une certaine
propriété. p est inconnu.

Soit F la variable aléatoire qui, à tout échantillon aléatoire, non exhaustif, de taille n, donne la
proportion de ses éléments qui possèdent la propriété considérée.

On a prélevé un échantillon aléatoire, non exhaustif, de taille n. On a obtenu f pour la
proportion de ses éléments possédant la propriété considérée.

n étant suffisamment grand, on considère que F suit la loi normale N ( p ;
1
) 1 (


n
f f
).

Comme au paragraphe 1, on peut montrer que pour 0 t,
P(F–t
1
) 1 (


n
f f
 p F+t
1
) 1 (


n
f f
) = 2 (t)–1.
Cet égalité donne une probabilité avant le prélèvement d’un échantillon aléatoire, non
exhaustif, de taille n.
__________________________________________________

Le prélèvement concret d’un tel échantillon a bien été effectué, et on a bien obtenu f pour la
valeur prise par F.
Avec 0 t, l’intervalle I
t
= [ f – t
1
) 1 (


n
f f
; f +t
1
) 1 (


n
f f
] est appelé intervalle de
confiance de la proportion p de la population avec le coefficient (ou le seuil )de confiance
c(t)= 2 (t)–1 ou avec le risque ( ou seuil de risque) r(t)= 1–c(t).

On considère que
 c(t) est la probabilité pour que l’intervalle I
t
= [ x – t
1
) 1 (


n
f f
; x +t
1
) 1 (


n
f f
]
contienne la proportion p inconnue.
 r(t) est la probabilité pour que l’intervalle I
t
ne contienne pas la proportion p inconnue




3 Exemples d’application

① Dans une population P de grand effectif on prélève d’une manière non exhaustive un
échantillon de 100 personnes dont on note le poids en kilogrammes. On a obtenu les résultats
suivants :
Poids (kg) : x
i
62 64 68 70 74
Nombres de personnes
ayant ce poids : n
i
5 18 42 27 8

1° Calculer la moyenne x
e
et l’écart type o
e
des valeurs des poids pour cet échantillon.
2° Donner un intervalle de confiance de la moyenne des valeurs du poids des personnes de la
population P au coefficient de confiance 0,95.
3° Au coefficient de confiance 0,99 peut on dire que le poids moyen des individus de la
population est 67 kg ?
______________________________________________
1° On a ici
¯ ¯ ¯
= = =
i i
e
i i i i
x n x x n x n
100
1
; 264 463 et 6800
2
soit x
e
= 68 .
o
e
=
¯
÷
2 2
100
1
e
i i
x x n d’où o
e
≈ 2,94 .

Pour les questions suivantes, on prend comme écart type o des mesures de poids sur tous les
individus de la population : o =
e e
o o
99
10
99
100
= . o ≈ 2,95 .
En tenant compte de 100 =10, avec 0s t :
Au coefficient de confiance c(t)= 2 H (t) –1, l’intervalle de confiance de la moyenne m des
poids de la populations est I
t
= [ x
e
– t
10
o
; x
e
+ t
10
o
] = [ x
e
– t
99
e
o
; x
e
+ t
99
e
o
].

2° c(t)= 0,95 · 2 H (t) = 1,95 · H (t) =0,9750.
Au vu des tables numériques, pour avoir c(t)= 0,95 , on prend t= 1,96 et on a :

x
e
– t
99
e
o
≈ 67, 42 et x
e
+ t
99
e
o
≈ 68,58.
Au coefficient de confiance 0,95, l’intervalle de confiance de la moyenne m des poids de la
populations est [a ; b] avec a ≈ 67, 42 et b ≈ 68,58.

3° c(t)= 0,99 · 2 H (t) = 1,99 · H (t) =0,9950.
Au vu des tables numériques, pour avoir c(t)= 0,95 , on prend t= 2,575 et on a :
x
e
– t
99
e
o
≈ 67, 24et x
e
+ t
99
e
o
≈ 68,76.

Au coefficient de confiance 0,99, l’intervalle de confiance de la moyenne m des poids de la
populations est [a ; b] avec a ≈ 67, 24 et b ≈ 68,76.
67 ne se trouve pas dans cet intervalle, on ne peut donc pas dire que le poids moyen des
individus de la population est 67 au coefficient de confiance 0,99.

② Lors d’un contrôle de qualité sur une population d’appareils électroménagers au cours d’un
mois de fabrication, on prélève d’une manière non exhaustive un échantillon de 1000
appareils. Après un test de conformité, on constate que 60 appareils ont un défaut.
∗ Donner un intervalle de confiance du pourcentage d’appareils défectueux, au risque de 5%.
∗ Peut-on accepter l’affirmation que le pourcentage d’appareils défectueux est de la
population est 3% au risque de 5%.
______________________________________________
∗ La proportion d’appareils défectueux dans l’échantillon est f = 60/1000 = 0,06 ; 1–f = 0,94.
Avec 0s t, au coefficient de confiance c(t)= 2 H (t) –1, l’intervalle de confiance de la
proportion p d’appareils défectueux dans la population d’appareils électroménagers est
I
t
= [f – t
999
) 1 ( f f ÷
; f + t
999
) 1 ( f f ÷
].

c(t)= 0,95 · 2 H (t) = 1,95 · H (t) =0,9750.
Au vu des tables numériques, pour avoir c(t)= 0,95 , on prend t= 1,96 et on a alors
f – t
999
) 1 ( f f ÷
≈ 0,045 et f+ t
999
) 1 ( f f ÷
≈ 0,075.
Au coefficient de confiance 0,95, l’intervalle de confiance de la proportion p d’appareils
défectueux dans la population étudiée est [a ; b] avec a≈ 0,045 et b ≈ 0,075.

∗ 0,03 ne se trouve pas dans cet intervalle : On ne peut pas accepter l’affirmation que le
pourcentage d’appareils défectueux est de la population est 3% au risque de 5%.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful