You are on page 1of 39

Santé et Sécurité

Sapna Sood : « Une plus grande attention et une 
meilleure exécution sont essentielles pour 
améliorer la Santé & Sécurité »

04/03/2015

En 2014, notre performance Santé &
Sécurité a atteint un plateau. Nous devons
donc nous mobiliser pour progresser ! En
2015, notre réussite passe par une plus
grande attention et une discipline
renforcée. Sapna Sood, Directrice Santé &
Sécurité du Groupe, analyse notre
performance de 2014 et annonce les
priorités pour cette année.
Que penser de 2014 en matière de Santé &
Sécurité ?
Nous avons bien commencé l'année 2014.
Malheureusement, nous avons déploré
plusieurs accidents mortels sur la période
de mai à juillet, et nous n'avons jamais réussi
à remonter la pente. Notre Taux de fréquence
des accidents avec arrêt de travail (LTIFR) sur
l'année s'élève à 0,49 alors que notre objectif
était de 0,40. L'augmentation des incidents
sur site, là où nous sommes historiquement
plus performants, s'avère particulièrement
préoccupante. Une analyse des résultats nous
a permis d'identifier quatre domaines
d'amélioration :
Mise en œuvre des standards
Évaluation des risques
Leadership des superviseurs
Management des sous-traitants

Nous avons tout de même vu quelques points
positifs :
Nous avons initié un véritable changement
en matière d'hygiène industrielle en
sensibilisant chacun à l'exposition à la
poussière et au bruit, et à l'ergonomie.
Le nombre d'accidents de la route a
baissé de 20 en 2013 à 11 en 2014.
Nous avons bien réagi à la crise d'Ebola
en développant des recommandations de
lutte contre l'épidémie, avec des mises à
jour régulières.
À l'occasion de mes visites sur les sites,
j'ai été très heureuse de découvrir un
formidable centre de formation Santé
& Sécurité en Corée du Sud,
d'envergure mondiale et désormais
plébiscité par les clients. En Malaisie,
notre exigence forte en matière de Santé
& Sécurité a constitué l'un des facteurs
de différenciation clés pour décrocher
un important contrat avec Petronas. J'ai
également été heureuse de constater que
certains pays, à l'instar des États-Unis et
du Maroc, avaient déjà commencé à
travailler sur le leadership des
superviseurs et avaient mis en place des
programmes exigeants
Quelles sont les priorités pour 2015 et quels
seront nos facteurs de réussite ?
2015 sera une année très exigeante.
Chacun doit rester concentré, et j'aimerais
observer plus de discipline dans
l'exécution globale. Nous aurons à mon avis
une bonne année si nous atteignons ou
surpassons notre objectif d'un taux de
fréquence des accidents de 0,39 et si nous
sommes en mesure de maintenir ou
d'améliorer notre taux d'accidents de la route.

En 2015, nous travaillerons sur 3 sujets
prioritaires :

Leadership des superviseurs - disposé
de programmes de leadership des
superviseurs dans chaque pays Lafarge
d'ici à la fin de l'année. Nous devons
soutenir cette population souvent issue
des ateliers et lui donner la capacité
d'endosser sa nouvelle position de
management en lui fournissant une
formation appropriée pour mieux évaluer
les risques.
Santé :
o 100 % des collaborateurs devront
effectuer un bilan de santé d'ici à la fin
de l'année ;
o 100 % des entités devront travailler
sur un projet : bruit, poussière ou
ergonomie ;
o 30 % des collaborateurs devront être
formés aux premiers secours.

Audits - finalisé la dernière année de
notre cycle d'audit. L'année dernière,
nous avons mené 60 audits et nous en
effectuerons 80 autres cette année. Ces
audits nous ont appris que nous devons
plus nous concentrer sur les
compétences de nos collaborateurs
Pouvez-vous nous en dire plus sur la Santé &
Sécurité dans le contexte de la fusion ?
La Santé & Sécurité a été identifiée comme
un principe clé du nouveau Groupe. Tant
Lafarge qu'Holcim œuvrent dans ce domaine
et les deux entreprises partagent une même
ambition : garantir que personne ne soit
blessé. Pour préparer la fusion, notre groupe
de travail a identifié plusieurs choses qui
doivent être en place dès la naissance du
nouveau Groupe : quelle sera notre politique
Santé & Sécurité, quels seront nos croyances
et nos principes, quel type de programme
d'audit sera mis en place, comment nous
mesurerons les incidents signalés. Nous
concevons également un programme de
mobilisation pour les collaborateurs afin
d'expliquer en quoi la Santé & Sécurité est
une priorité absolue. Le rôle de la Santé &
Sécurité est essentiel dans la fusion ; c'est un
langage commun ainsi qu'une vision partagée,
qui va réellement contribuer à souder nos
deux groupes.
Mois de la Santé & Sécurité 2015
L'année dernière, la mobilisation a été la plus
forte jamais enregistrée ! Encore aujourd'hui,
les collaborateurs continuent de se montrer
engagés, ouverts et exigeants. La
campagne de suivi a elle aussi rencontré un
franc succès, en partie parce que ces trois
qualités sont applicables à tous les niveaux
hiérarchiques, y compris au Comité exécutif !
Que les gens opèrent une introspection, qu'ils
observent leurs propres comportements a
constitué une étape primordiale. C'est
pourquoi nous allons continuer de nous
concentrer sur ces trois qualités pour le Mois
de la Santé & Sécurité 2015 et aller encore
plus loin en termes de changements de
comportements.

Cette année, le Mois de la Santé & Sécurité
sera lancé au niveau du Groupe du 11 au 22
mai, même si les pays peuvent se mobiliser
plus longtemps.
Hygiène industrielle : pour un environnement de 
travail plus sain et plus sûr ! 
28/01/2015
Si la perte d’audition, les problèmes de dos
ou les troubles respiratoires sont moins
visibles et plus complexes à évaluer que
les blessures graves, ils peuvent être plus
handicapants pour nos collaborateurs et
nos sous-traitants. Certains représentent
une part significative des blessures
rencontrées dans le Groupe. Pour les
éviter, nous devons maintenir nos efforts
en matière d’hygiène industrielle. Nous
avons tout à y gagner car cela permet
également d’améliorer notre performance !
Qu’est-ce que l’Hygiène industrielle (HI) ?
Quelle blessure vous semble la plus grave ?
Une coupure au petit doigt ou une perte
d'audition ? Quelle serait celle qui aurait le
plus d'impact sur votre quotidien ? La question
peut sembler étrange (et il y a fort à parier que
vous ne préfériez subir ni l'une ni l'autre) mais
le fait est que nous accordons souvent la
priorité aux risques liés aux blessures graves
au détriment des risques indirects ou moins
visibles. L'hygiène industrielle se propose
justement de remédier à ce déséquilibre.

Cette discipline se consacre à l'anticipation, la
reconnaissance, l'évaluation, la prévention et
le contrôle des facteurs de risques générés
sur ou à cause de l'environnement de travail
et susceptibles d'entraîner des maladies ou
une dégradation de la santé ou du bien-être
des salariés. Chez Lafarge, elle regroupe
3 domaines principaux liés à nos
opérations quotidiennes, sur toutes les
lignes d'activité :

L'ergonomie, qui s'attache à la
conception de l'environnement de travail
et à son optimisation pour l'activité
humaine, en termes de portée, de
distance, de hauteur, de longueur, de
limites de poids, etc.
Le bruit
Les produits chimiques - en insistant
plus particulièrement sur les Poussières
et les silices cristallisées inhalables.

« L'ergonomie (blessures liées à la
manutention) constitue l'une des 2 principales
causes des blessures rencontrées dans le
Groupe, et constitue une part essentielle de
notre approche globale en matière de Santé &
Sécurité, confirme Jeffrey Giesse, Directeur
Hygiène industrielle du Groupe. Mais c'est
aussi une question de performance : dans
un environnement de travail plus sain et plus
sûr, nos collaborateurs peuvent se montrer
plus efficaces et garantir une meilleure
qualité. En outre, avec des équipements
industriels mieux conçus, par exemple pour
réduire les nuisances sonores, nous pouvons
économiser sur les coûts liés à l'énergie. »
Avancées en matière d’hygiène industrielle en
2014
Les pays ont réalisé de nombreuses
avancées en 2014, sous le pilotage de
l'équipe Santé & Sécurité du Groupe :
2 nouveaux outils d'évaluation ont été
lancés pour l'ergonomie, la poussière
et le bruit. Ils sont d'ores et déjà utilisés
par 95 % des pays !
Chaque pays est désormais doté d'un
Plan d'échantillonnage industriel
annuel validé.
La formation à l'hygiène industrielle a
été renforcée à travers les pays, et
intègre des partenariats spécifiques avec
les spécialistes externes sur les EPI (3M),
ainsi que des cours sur la Gestion de
l'hygiène industrielle dispensés par
l'équipe Santé dans 9 pays.
o Plus de 220 personnes dans 36 pays
ont été formés à l'ergonomie
o 44 pays ont été formés au
développement d'un Plan
d'échantillonnage Hygiène industrielle
Un réseau de fournisseurs de référence
en matière de services d'Hygiène
industrielle a été mis en place pour
exécuter les évaluations annuelles.

« Améliorer notre performance en
matière d'hygiène industrielle ne consiste
pas à identifier une solution unique qui
serait en mesure de résoudre toutes les
problématiques, pas plus qu'il ne s'agit
d'une question qui se résume à des
dépenses d'investissement, met en garde
Mikateko Shisana, Directrice Santé du
Groupe. Toute une série de petits
ajustements d'ingénierie d'envergure
limitée et à moindre coût peuvent être
réalisés sur le lieu de travail et avoir un
impact élevé sur nos résultats en matière
de Santé & Sécurité. Les priorités pour
les pays sont : garantir que
l'échantillonnage Air (poussières) &
Bruit est réalisé chaque année,
effectuer l'évaluation ergonomique de
toutes les tâches de travail et agir pour
réduire les risques en matière de bruit,
de poussière et d'ergonomie. »
Le saviez-vous ?
 Le défi ergonomique le plus important
du Groupe porte sur la manutention des
sacs de ciment. Un salarié ou un sous-
traitant qui effectue cette tâches lève en
général l'équivalent de 83 véhicules à moteur
par jour. Plus d'un demi-milliards de sacs de
ciment sont manipulés de la sorte sur
400 chaînes.
o À l'échelle du Groupe, nous avons
constitué une équipe dédiée avec les
fonctions supply chain, ESS et POM pour
commencer à identifier avec les pays des
solutions peu onéreuses et faciles à mettre
en œuvre pour réduire les risques.

 Le bruit constitue une question
dominante sur toutes les lignes d'activité,
et affecte presque tout notre personnel de
production.
o Les solutions les plus efficaces et
les moins onéreuses passent par une
identification des sources spécifiques de
bruit (par ex. impacts métal contre métal,
vibration des structures, air comprimé, etc.)
puis leur maîtrise.
o L'un des domaines les plus
judicieux sur lesquels se concentrer est
l'air comprimé, un service très coûteux qui
génère en outre beaucoup de bruit. 7
minutes d'exposition à un air comprimé non
régulé entraînent une surexposition au bruit
potentiellement dangereuse.

Journée mondiale de lutte contre le SIDA : Lafarge
engagé depuis 13 ans 
01/12/2014
Le VIH/SIDA touche plus de 35 millions de
personnes dans le monde, et reste une
réalité quotidienne pour beaucoup. Cette
année encore, le 1er décembre correspond
à la Journée mondiale de lutte contre le
SIDA - l’occasion de mettre en avant les
programmes de sensibilisation et de
prévention développés par Lafarge depuis
2001 dans les pays touchés.
VIH / SIDA : un engagement de longue date
Depuis 2001, le Groupe a fait du VIH/SIDA
une priorité, et a mis en œuvre un
programme spécifique qui inclut de
nombreuses actions de sensibilisation et de
prévention. Désormais dans sa treizième
année, ce programme s'est étendu pour
couvrir des milliers d'employés, de
fournisseurs, de familles et d'habitants des
communautés locales où Lafarge opère.
Ces programmes nourrissent le pilier
Promotion de la santé et bien-être de la
Stratégie du Groupe en matière de Santé.

« Nous allons poursuivre notre participation à
différentes initiatives de prévention en
collaboration avec les pouvoirs publics locaux,
confirme Mikateko Shisana, Directrice Santé
du groupe. Nous pensons que notre
programme rencontre ce succès grâce à
l'engagement de nos employés à utiliser les
services proposés. Nous aimerions distinguer
les pays qui soutiennent nos collaborateurs et
nos parties prenantes dans la lutte contre
l'épidémie de VIH/SIDA. »

Certaines de ces activités incluent :
Soutien psychologique et dépistage
gratuits
Sensibilisation et éducation aux
problématiques VIH/SIDA
Gestion des maladies sexuellement
transmissibles
Prévention de la transmission de la mère à
l'enfant
Programmes de sensibilisation des
communautés
Distribution de préservatifs aux employés
et aux fournisseurs
Production et distribution en continu de
Supports d'information, d'éducation et de
communication, qui intègrent désormais
également les questions de santé clés
comme le paludisme, le diabète,
l'hypertension, l'hépatite, les cancers
du sein et de la prostate.
En savoir plus sur les 4 piliers de notre
Stratégie en matière de santé
Des actions clés sur le terrain dans les pays
d’Afrique subsaharienne

Grâce à ces programmes à travers le Groupe,
des avancées significatives ont été réalisées
ces dernières années, notamment dans les
pays d'Afrique subsaharienne, qui restent les
plus touchés par l'épidémie :

En Ouganda, 596 employés, sous-
traitants, proches et membres de la
communauté reçoivent des soins et des
traitements VIH/SIDA. 30 000 autres
personnes bénéficient des programmes
de sensibilisation.

Lafarge Malawi a été la première
organisation du secteur privé à lancer de
manière formelle une politique VIH/SIDA
dès 1997.

En Tanzanie, 735 employés et
fournisseurs bénéficient du programme
Lafarge VIH/SIDA.

Au Kenya, 100 % des employés ont
participé aux programmes de soutien
psychologique et de dépistage
VIH/SIDA. Plus de 40 000 habitants dans
un rayon de 10 km autour de l'usine de
Mombasa bénéficient également du
programme « Investir dans la santé de
nos employés et de notre communauté ».

Au Nigeria, 168 pairs éducateurs ont été
formés depuis 2007 pour assurer un suivi
des traitements et renseigner sur les
contacts locaux utiles.

Au Cameroun, 866 employés,
fournisseurs et membres des familles,
touchés par le VIH, ont bénéficié de tests
de sensibilisation et de dépistage ainsi
que d'une distribution de préservatifs.

En Zambie, les cliniques mobiles
proposent désormais le dépistage et
l'assurance maladie aux communautés
locales.
En Afrique du Sud, 1944 employés sur
2219 ont fait l'objet d'un dépistage du VIH
(soit une participation de plus de 87 % !).
Tous les cadres dirigeants sur 5 lignes
d'activité ont également participé à un
Atelier sur le bien-être à l'attention des
dirigeants.
Mois de la Santé & Sécurité 2015 : un bilan positif 

30/06/2015
C’est la fin du Mois de la Santé & Sécurité
2015 dans les pays ! Cette année encore,
une grande mobilisation, des partages de
bonnes pratiques, des activités en équipe,
et un constat global : nous pouvons être
fiers de notre parcours ! Découvrez les
faits marquants de cette édition ainsi que
les 5 gagnants du concours organisé par le
Groupe.
Engagés, ouverts et exigeants
Le mois de la Santé & Sécurité 2015 a été
une opportunité de faire le point sur le
chemin que nous avons parcouru depuis le
lancement de la première feuille de route S&S
en 2006... et le bilan est positif ! Nous avons
adopté un nouveau comportement, aussi bien
au travail que dans nos vies privées. La
culture Santé & Sécurité du Groupe est en
place dans les esprits, comme le montrent les
nombreuses bonnes pratiques partagées sur
L.O Village.

Parmi les thèmes les plus souvent abordés, 5
sont récurrents :
l'analyse du risque avant d'effectuer une
tâche,
la formation aux premiers secours,
le port de la ceinture de sécurité,
la méthode « 5S » (Sort, Set in ordre,
Shine, Standardize, Sustain) adaptée à la
maison,
la pratique du sport, et l'adoption vie
saine de manière plus générale.

Mais la route vers l'excellence en Santé &
Sécurité est longue et nos efforts doivent
rester constants pour réussir !
Les 5 gagnants du concours
Cette année, les collaborateurs ont pu
participer au concours du Groupe à travers
une courte auto-évaluation. L'objectif ? Faire
le point sur les trois qualités indispensables
pour atteindre notre objectif de ZERO
accident en se posant les questions
suivantes : aujourd'hui, à quel point suis-je
engagé ? à quel point suis-je ouvert ? à
quel point suis-je exigeant ?

Sur plus de 2 000 auto-évaluations soumises,
1 312 personnes ont atteint entre 15 et 20
points et ont été sélectionnées pour le tirage
au sort. Découvrez les 5 gagnants !
Ashiful Alam - Cadre supérieur, Rémunération
& RH, Lafarge Bangladesh
« Parmi les bonnes pratiques que j'ai
partagées avec le Groupe, la moitié était liée
à mon travail, et l'autre à ma vie privée : une
vraie preuve de mon engagement pour la
Sant& & Sécurité, au travail et au-delà ! Pour
aller plus loin, je souhaite être plus proactif
dans l'identification des comportements à
risques pour mieux les gérer. L'activité que j'ai
préférée pendant ce mois de la S&S a été le
récapitulatif des thèmes des mois
précédents : j'ai pu réaliser à quel point nous
avions tous appris dans ce domaine ces
dernières années. »

Hwa Gi Min - Superviseur de l’équipe
Electicité, Lafarge Corée du Sud
« A la maison, j'encourage mes proches à
tenir la rampe dans les escaliers. Au travail, je
profite des Briefings Sécurité réguliers avec
mon équipe pour reporter les incidents &
accidents dont je suis témoin. Je propose
aussi que nous partagions les process avant
de commencer un travail à haut risque.
L'activité que j'ai préférée pendant le mois de
la S&S a été la campagne de nettoyage de
nos casques de sécurité : une bonne façon de
comprendre l'importance de ces derniers ! »

Melch Mulwa - Agent de sécurité, Lafarge
Kenya
« J'ai beaucoup appris chez Lafarge en
termes de Santé & Sécurité, y compris
l'importance d'un régime alimentaire équilibré
ainsi que celle de la pratique d'une activité
sportive pour améliorer son quotidien. Pour
continuer mes progrès, je vais approfondir les
trois qualités indispensables : être ouvert,
engagé, et exigeant. Je souhaiterai aussi
assister régulièrement à des formations
sécurité et partager ensuite dès que
possible mes connaissances avec mon
équipe ! »

Jaouad Oucheikh - Responsable Achats,
Lafarge Maroc
« Afin d'améliorer mon engagement en Santé
& Sécurité, je veux être toujours ouvert,
engagé et exigeant, au travail comme avec
ma famille ! J'ai commencé par imposer une
nouvelle règle auprès de mes enfants : pas
de démarrage de la voiture si toutes les
ceintures ne sont pas attachées. L'activité que
j'ai préférée pendant ce mois de la Santé &
Sécurité a été un atelier Ergonomie pendant
lequel j'ai reçu de nombreux conseils,
applicables aussi bien au travail qu'à la
maison ! »

Cedo Savkovic - Département de
Maintenance de Locksmith, Lafarge Serbie
« Avoir des discussions ouvertes et une
atmosphère de Santé & Sécurité positive
entre collègues sont des facteurs clés pour
créer une culture S&S forte au sein d'une
équipe, d'un département et même à l'échelle
du Groupe. Selon moi, il est indispensable de
transmettre mes connaissances et mes
expériences à mes collègues plus jeunes. Je
suis persuadé que nous avons tous beaucoup
à gagner du partage de bonnes pratiques et je
suis heureux de voir que les nouveaux-
entrants dans le Groupe acceptent la Santé &
Sécurité de façon si positive. »

Découvrez les membres du Club Excellence Santé 
& Sécurité 2015 
16/06/2015
Cette année, le Club Excellence Santé &
Sécurité s’enrichit de 7 nouveaux membres
! Découvrez-les sans plus tarder, ainsi que
les pays et les sites qui ont réussi à
maintenir leur place au sein du Club.
Félicitations à tous pour leur niveau
d’excellence et leur performance
exemplaire en Santé & Sécurité !
Les membres du Club en détail
Paroles de membres !
Isidoro John Stull, Pierre
Miranda, CDG Etats- Deleplanque,
DG Unis DG Grèce
Espagne

« Je suis très « Je suis fier
« Ma plus fier de nos que tous nos
grande fierté collaborateurs terminaux
est de savoir dans nos Ciment soient
que nos terminaux entrés dans le
collaborateu Ciment. Leur Club
rs et nos dévouement et Excellence
sous- leur travail cette année.
traitants assidu Le voyage a
rentrent montrent été long, et
chez eux l'importance l'engagement
tous les qu'ils donnent émotionnel de
soirs sains à la Santé & nos
et saufs. Je Sécurité. Un collaborateurs
pense que tel , c'est-à-dire
ce succès engagement leur
est dû aux crée un changement
plus de 10 environnement de culture et
000 de travail de
interactions positif propice comportement
Sécurité à la réalisation , a été la clé
(VFLs, de grands de notre
commentair succès, succès. La
es, incidents comme Santé &
...) que nous devenir Sécurité a été
suivons de Membre du progressivem
près sur Club ent intégrée
notre portail Excellence dans toutes
+vida. C'est Santé & les
la preuve Sécurité. Pour opérations,
que chaque atteindre ce pas
collaborateu niveau seulement
r consacre d'excellence, il considérée
une grande faut savoir comme une
partie de apprendre de obligation à
son temps à ses erreurs, part. Grâce à
partager son apprendre des des
"instant autres et avoir responsabilité
Sécurité" le courage de s claires
avec le reste prendre soin comme le
du Groupe. de sa Santé & nettoyage des
Développer Sécurité. Nos sites et les
un sens du collaborateurs inspections,
leadership sont tous les nous avons
prend du jours créé un
temps. Nous confrontés à sentiment
devons des difficultés, d'appartenanc
continuer à qu'elles soient e et de fierté
travailler sur liées aux parmi les
le conditions collaborateurs
comporteme météorologiqu . Un dialogue
nt de es, à des ouvert et le
chacun. problèmes de respect
Mais nous transport ou mutuel a
avons réussi aux besoins également
à convaincre des clients. encouragé le
l'ensemble Mais, ils ont su reporting des
de nos se sont incidents. Nos
collaborateu montrer collaborateurs
rs et sous- exigeants essaient
traitants envers leur chaque jour, à
qu'ils ont le propre sécurité travers leur
pouvoir de et celle des performance
dire "stop" à autres. » Santé &
chaque fois Sécurité, de
qu'ils se devenir les
sentent en plus
danger. exemplaires !
Notre »
méthode
"stop" est le
seul moyen
pour que
chacun
travaille en
toute
sécurité. »
Sapna Sood, Directrice Santé & Sécurité
Groupe

« Je suis heureuse de voir que le Club
Excellence Santé & Sécurité compte
désormais sept nouveaux membres. Je tiens
à les féliciter pour leur excellente
performance! Et félicitations également aux
pays et sites déjà membres, qui ont réussi à
maintenir leur niveau d'excellence au fil des
ans. Ces efforts payent ! La Santé & Sécurité
restera la priorité n°1 du nouveau groupe, et
c'est grâce à ces succès que nous créerons
une culture commune de l'excellence Santé &
Sécurité. »
Mois de la Santé & Sécurité 2015 : célébrons le 
chemin parcouru ! 
11/05/2015
Le Mois de la Santé & Sécurité 2015
commence dès aujourd'hui ! Pour cette
nouvelle édition, nous célébrons le chemin
parcouru depuis notre premier Mois S & S en
2009, et capitalisons sur les trois qualités
explorées en 2014. Découvrez le défi
Passeport Santé & Sécurité et réfléchissez
aux axes de progression que nous pouvons
encore développer.
La Santé et la Sécurité sont nos priorités
absolues depuis 2006, date à laquelle le
Groupe a lancé la première Feuille de route S
& S suite à un nombre inacceptable de décès
et d'accident graves. Ces neuf dernières
années, nous avons progressé dans tous
les domaines. La Santé & la Sécurité sont
désormais ancrées dans notre culture
Lafarge, mais chacun de nous doit poursuivre
ses efforts, au travail et au-delà ! Aujourd'hui,
nous voulons aller plus loin pour
transformer en profondeur nos
comportements.

Cette année, le Mois de la Santé & Sécurité
est l'occasion de :
 faire le bilan des campagnes des Mois
S & S précédents ;
 partager nos bonnes pratiques et nos
progrès ;
 nous recentrer une fois de plus sur les
trois qualités (être engagé, ouvert et
exigeant - voir encadré) qui nous
aideront à nous améliorer et à
progresser vers notre objectif ZÉRO
accidents.
Concrètement, comment ça marche ? Les
employés sont invités à discuter en groupe du
chemin parcouru en Santé & Sécurité, tant au
niveau individuel que collectif, pour remplir
leur passeport et à recueillir des bonnes
pratiques identifiées à l'échelle des
collaborateurs et des Pays. Au niveau
Groupe, une page dédiée sur L.O Village
hébergera le défi. Les collaborateurs sont
invités à y partager leur auto-évaluation pour
participer au concours. Cinq lauréats seront
sélectionnés aléatoirement et
récompensés pour leur participation.