You are on page 1of 25

LES CHIFFRES CLÉS DE LA DÉFENSE

ÉDITION 2013

.................................. .......2013 1 ......................................21 3 NB : la différence entre la somme des items d’un tableau et leur total affiché résulte de l’utilisation d’arrondis............ Les principales missions de l’État...............................Les chiffres de la défense 2012 ... Les forces françaises déployées hors métropole........................ 7 3 ............................................................... L es effectifs du ministère réalisés en 2012............................ Comparaisons entre les États-Unis et l’Union européenne.............. 18 6 .... 17 5 .............................. Les équipements en dotation dans les armées. 5 2 ................. 13 4 ..................... Le budget de la défense..................

Introduction Ce fascicule constitue une synthèse des principaux chiffres concernant la défense. dont les ressources sont stables par rapport à 2012 à 31. Toutefois. 4 . les effectifs. 2013 est une année de transition entre la précédente Loi de programmation militaire et le nouveau Livre blanc. marque un changement en privilégiant l’activité opérationnelle des forces armées tandis que les dépenses d’avenir et d’équipement sont pour l’essentiel préservées. Il détaille les données budgétaires (Loi de finances initiale [LFI] pour 2013). les équipements en dotation dans les armées ainsi que les forces déployées hors métropole.4 Md€. le budget 2013.

7 Justice 8. de persécutions antisémites ou d’actes de barbarie intervenus pendant la seconde guerre mondiale. forêt et affaires rurales 6.1. Les principales missions de l’État 1.0 Égalité des territoires.pour mémoire En CP en Md€.4 Agriculture. mémoire et liens avec la Nation. (y compris P158)* 3. insertion et égalité des chances 17.0 Action extérieure de l’État 3.3 Travail et emploi 11. ou de leurs ayants cause. logement et ville 8. développement et aménagement durables 10.5 Régimes sociaux et de retraite 7.6 Gestion des finances publiques et des ressources humaines 13.1 Anciens combattants.1 Engagements financiers de l’État . alimentation.6 Sécurité 25.4 Solidarité.1 Défense 5 64.1 Aide publique au développement 3.0 Enseignement scolaire 56. * Le programme 158 (110 M€) « Indemnisation des victimes des persécutions antisémites et des actes de barbarie pendant la seconde guerre mondiale » relève du Premier ministre.1 La répartition des crédits budgétaires entre les missions de l’État hors engagements financiers de l’État (LFI 2013) 3. pêche. . pensions incluses..9 Recherche et enseignement supérieur (y compris P191) 38. Il vise à assurer une indemnisation en faveur de victimes.4 Écologie..

logement et ville et affaires rurales 2.99 % Total État : 299.8 % 6 Engagements financiers de l’État Programme Recherche duale 0.12 % Justice Solidarité.19 % Travail et emploi Aide publique au développement 3.79 % Agriculture.67 % 1.39 % Sécurité Écologie. développement et 5. 1.32 Md€ Défense 12.04 % Gestion des finances publiques et des ressources humaines Ministère de la Défense : 3.60 % Enseignement scolaire Autres missions (y compris P158) 21.27 Md€ liens avec la Nation (hors P158) 0.74 % Le ministère de la Défense est responsable de trois missions de l’État.45 % 1.06 % 18.48 % 2.8 % du budget (9.89 % aménagements durables 2. mémoire et Total Mindef : 41. il recouvre 13.88 % 13. . alimentation.1 % hors pensions). forêt Égalité des territoires. insertion 2.57 % et égalité des chances Régimes sociaux et de retraite 4.76 % Anciens combattants.2 Part du budget du ministère de la Défense (y compris pensions) dans le budget général de l’État (LFI 2013) Recherche et enseignement supérieur (hors P191) 8.38 % 7. pêche.

les ressources de la mission « Défense » s’élèvent à 31. auxquelles s’ajoute le programme « Recherche duale (civile et militaire) » qui s’intègre dans la mission interministérielle « Recherche et enseignement supérieur ». la mission « Anciens combattants. Les crédits budgétaires de la mission « Défense » sont complétés en 2013 par des recettes exceptionnelles dont le montant attendu est de près de 1. Au total.4 Md€. mémoire et liens avec la Nation ». 7 . au même niveau qu’en 2012.3 Md€. le ministère de la Défense est concerné par trois missions : la mission « Défense » proprement dite. déclinée en missions. programmes et actions. Le budget de la défense La Loi organique relative aux lois de finances (Lolf) présente le budget selon une ventilation par destination des crédits. hors pensions. À ce titre.2.

mobilité .1 Le budget de la défense au format Lolf Missions Programmes Actions Recherche et exploitation du renseignement intéressant la sécurité Environnement et prospective de la France de la politique de défense Prospective de défense (144) Relations internationales Dissuasion Commandement et maîtrise de l’information Projection .soutien Équipement des forces Engagement et combat (146) Défense Protection et sauvegarde Préparation et conduite des opérations d’armement Parts étrangères et programmes civils Planification des moyens et conduite des opérations 8 Préparation des forces terrestres Préparation et emploi Préparation des forces navales des forces Préparation des forces aériennes (178) Logistique et soutien interarmées Surcoûts liés aux opérations extérieures Surcoûts liés aux opérations intérieures . 2.

Missions Programmes Actions Politique immobilière Systèmes d’information. Administration de la dette viagère mémoire Reconnaissance et réparation Gestion des droits liés aux pensions militaires d’invalidité et liens en faveur du monde Solidarité avec la Nation combattant (169) Réparation des conséquences sanitaires des essais nucléaires français 9 Recherche duale en sciences du vivant Recherche Recherche duale Recherche duale en sciences et techniques de l’information et enseignement (civile et militaire) et de la communication supérieur (191) Recherche duale dans le domaine aérospatial Autres recherches et développements technologiques duaux . d’administration et de gestion Soutien de la politique Politiques des ressources humaines Défense de la défense (212) Politique culturelle et éducative Restructurations Pilotage. soutien et communication Liens entre la Nation Journée défense et citoyenneté Anciens et son armée (167) Politique de mémoire combattants.

27 Md€ (y compris pensions) .(P191) 10 2 847 M€ 22 433 M€ Total : 41.2 La répartition des crédits budgétaires entre les programmes du ministère 2 838 M€ 192 M€ 1 905 M€ Environnement et prospective 120 M€ de la politique de défense (P144) Préparation et emploi des forces (P178) Soutien de la politique de la défense (P212) Équipement des forces (P146) Liens entre la Nation et son armée (P167) 10 939 M€ Reconnaissance et réparation en faveur du monde combattant (P169) Recherche duale (civile et militaire) . 2.

4 Renseignement (RENS) 19 469.0 2.2 0.5 Dissuasion (DIS) 3.3 16.60.3 1.4 . 0.8 Environnement des programmes d’armement (EPA) 0.1 Masse salariale 11.49-.3 31.0 Rappel : la différence entre la somme des items d’un tableau et leur total affiché résulte de l’utilisation d’arrondis. 11. 2.0 0.1 11 Équipement d’accompagnement (EAC) 0.0 0. 0.8 Prospective et préparation de l’avenir (PPA) 0. 0.9 Infrastructures de défense (INFRA) 0.2 9 696.2 Fonctionnement et activités spécifiques (FAS) 2. 0.2.5 0.3 La répartition des ressources de la mission « Défense » Md€ courants LFI 2013 Opérations stratégiques Crédits budgétaires Recettes Total (hors pensions) exceptionnelles Activités opérationnelles (AOP) 1.3 Entretien programmé du matériel (EPM) 2.2 0. 8 866.2 .7 1.6 Programmes à effet majeur (PEM) 5.9 0.2 Entretien programmé du personnel (EPP) 0.070.2 0.1 1. .1 .2 3.6 0.8 .7 Autres opérations d’armement (AOA) 1.4 OPEX T2 & HT2 0. 1.2 .4 dont équipements 14.5 5.6 .1 .2 Total mission « Défense » 30.

28 Md€ 902 M€ Recherche CEA* P146 Recherche duale P191 12 Études à caractère CONTRATS ÉTUDES P144 opérationnel et Études amont (EA) technico-opérationnel P144 752 M€ Études prospectives et stratégiques P144 Étude de défense (ED) * Commissariat à l’énergie atomique 1. Chaque montant du cercle de taille supérieure ne correspond pas nécessairement à la somme du montant des cercles de taille inférieure. soit 3. . DÉVELOPPEMENT SUBVENTIONS P146 P144 Recherche et Recherche et développement (R&D) technologie (R&T) 3. 2.4 Le soutien à la recherche et au développement de défense Le ministère de la Défense suscite et accompagne l’innovation industrielle et technologique en finançant environ 10 % de toute la Recherche et développement (R&D) en France.73 Md€ et aux énergies alternatives.28 Md€ de CP.

Soutien de la politique de la défense 3 153 9 651 12 804 Mission Anciens combattants. mémoire et liens avec la Nation P167 . qui est une moyenne annuelle. * En Équivalent temps plein travaillé (ETPT).Liens entre la Nation et son armée 399 1 100 1 499 Effectif total par catégorie 222 215 65 851 288 066 13 Âge moyen du personnel militaire : 32. Âge moyen du personnel civil : 47.7 ans. Les effectifs du ministère réalisés en 2012* 3.Préparation et emploi des forces 211 038 41 990 253 028 P146 .3.2 ans.Environnement et prospective de la politique de défense 4 389 4 294 8 683 P178 .Équipement des forces 3 236 8 816 12 052 P212 .1 La répartition des effectifs réalisés en 2012 par programme Effectif Militaires Civils total Mission Défense P144 . .

3.2 La répartition des effectifs réalisés en 2012 par catégorie de personnel Réserve citoyenne Réserve 2 009 opérationnelle Officiers 27 518 36 179 Civils 65 851 Volontaires 2 463 14 Militaires du rang Sous-officiers 99 927 83 646 .

3.3 La répartition des effectifs réalisés en 2012 par armée et par catégorie TERRE MARINE AIR AUTRES SERVICES TOTAL Officiers 15 181 4 758 6 978 9 262 36 179 Sous-officiers 41 011 24 643 27 360 6 913 99 927 MDR 62 121 7 583 13 031 911 83 646 Volontaires 757 855 169 682 2 463 Sous-total 119 070 37 839 47 538 17 768 222 215 Civils 9 522 2 857 5 618 47 854 65 851 TOTAL 128 592 40 696 53 156 65 622 288 066 15 .

Hors gendarmerie nationale .9 %) SSA (11.4 Les effectifs de la réserve opérationnelle réalisés en 2012 62 108 3 034 4 081 Armée de terre (56.0 %) SEA (0.4 %) 16 Total volontaires sous ESR* : 27 518 4 651 15 582 * Engagement à servir dans la réserve.9 %) Armée de l’air (14. 3.6 %) Marine nationale (16.2 %) DGA (0.

4. Pacifique Côte-d'Ivoire UE Polynésie Z. autres) Nouvelle-Calédonie Z. océan Indien Golfe de Guinée (Golfe d'Aden. mar. Les forces françaises déployées hors métropole  • juin 2013 FORCES FORCES OPEX OPEX DE SOUVERAINETÉ DE PRÉSENCE NATIONALES MULTINATIONALES 7 400 4 000 6 400 3 100 Antilles Sénégal Mali OTAN Guyane Gabon Tchad (Afghanistan. Mali) St-Pierre-et-Miquelon Jordanie Autres coalitions Océan Indien (Mali. Kosovo) Réunion Mayotte Djibouti RCA ONU (Liban. RCI. mar. océan Indien) 17 TOTAL 20 900 militaires .

5.1 Armée de terre (chiffres au 31 décembre 2012) Équipements Nombre Équipements Nombre Blindés 7 035 Artillerie classique 441 Chars de combat Canons de 155 mm 157 Leclerc 254 VOA 92 Blindés chenillés Mortiers de 120 mm 192 VHM 53 Équipement du combattant 10 170 DCL (dépanneurs) 18 Félin AMX 30 D 58 Systèmes d'armes antichars 1 356 EBG & SDPMAC* 54 Postes de tir Milan 550 Blindés à roues Hot 30 AMX 10 RCR 256 Eryx 700 ERC 90 Sagaie 110 Javelin 76 VBCI 445 Hélicoptères 306 18 Transport de troupes (VAB tout type) Petits véhicules protégés (PVP) 3 121 1 053 Gazelle tout type Tigre 141 39 Véhicules blindés légers (VBL-VB2L) 1 594 Cougar 23 Aravis 14 Puma SA 330 90 Buffalo 5 Caracal 8 Caïman 5 Systèmes d’armes sol-air 226 * Système de déminage pyrotechnique pour mines. Postes de tir Mistral . Les équipements en dotation dans les armées 5.

25 vedettes côtières (gendarmerie). Bâtiments de soutien logistique3 4 Caïman Marine (8) Bâtiments de transport léger 3 Hélicoptères de service public 10 Moyens amphibies 21 EC225 2 CDIC. de sauvetage. Dauphin Pedro (3). 4 P400. de soutien. 4 .4 remorqueurs d’intervention pour l’assistance et le sauvetage. Bâtiments d’assistance. antipollution et remorqueurs de haute mer5 5 .9 avisos.8 bâtiments écoles. 5 patrouilleurs de service public. Formation et entraînement 14 2 remorqueurs de haute mer. Déminage et surveillance des chenaux 7 Bâtiments bases pour plongeurs-démineurs. Xingu (11). 6 .5 patrouilleurs (gendarmerie). 2 frégates antiaériennes.2 Marine nationale (chiffres au 31 décembre 2012) Équipements Nombre Équipements Nombre Bâtiments de combat et de soutien 75 Groupe aérien embarqué 63 Sous-marins nucléaires lanceurs d’engins 4 Super-Étendard modernisés 27 Sous-marins nucléaires d’attaque 6 Rafale 33 Porte-avions 1 Hawkeye – E2C 3 Bâtiments de projection (BPC/TCD) 4 Aviation de patrouille maritime 22 Frégates de premier rang1 17 Atlantique 2 Frégates de surveillance 6 Surveillance maritime 9 Patrouilleurs de haute mer2 18 Falcon 200 5 Patrouilleur austral 1 Falcon 50 4 Bâtiments de guerre des mines 11 Hélicoptères de combat et de sauvetage 49 Lynx (22). 5 frégates Lafayette. 3 bâtiments de soutien région. Bâtiments scientifiques 3 Bâtiments d’essais et d’expérimentation . 2 . Panther (16). CTM. Falcon 10 (6). 1 FREMM. 2 bâtiments d’instruction navale. 19 bâtiments remorqueurs de sonar 3 .3 bâtiments de commandement et de ravitaillement Bâtiments auxiliaires 13 et 1 pétrolier ravitailleur. Bâtiments écoles et voiliers6 4 bâtiments de soutien d’assistance et de dépollution. EDA-R Dauphin SP 8 Police et surveillance 30 Aviation de soutien maritime 56 Patrouilleurs et vedettes de gendarmerie4 Alouette III (25).5.2 frégates de défense aérienne. Information nautique 5 Cap 10 (7) Bâtiments océanographiques et hydrographiques 1 . Rallye (7). 4 voiliers. 7 frégates anti-sous-marines.

Epsilon. 5. Cirrus SR20 et SR22 Mirage 2000-5 et M 2000 C (défense aérienne) 44 81 (formation initiale des pilotes) Mirage F1 CR (reconnaissance tactique) 17 Alpha Jet (formation des pilotes de chasse) 60 Mirage 2000B et M F1 B (transformation) 10 Xingu (formation des pilotes de transport) 23 Flotte d’expérimentation 16 Équipes de présentation 15 Rafale 5 Alpha Jet (Patrouille de France) 12 Mirage 2000 8 Extra 300 (avions de voltige) 3 Alpha Jet 3 Hélicoptères 83 Avions de transport 84 Fennec (défense aérienne. mesures actives 41 A340 et A310 (transport stratégique) 5 de sûreté aérienne) 20 C160 Transall et C130 Hercules (transport tactique) 52 Caracal et Cougar (recherche et sauvetage 12 au combat) Super Puma et Puma (transport. Falcon 7X. recherche CN235 Casa (cargos légers) 27 30 et sauvetage) Avions de support opérations 20 Drones 4 C135FR et KC 135R (avions ravitailleurs) 14 Harfang E-3F SDCA (détection. Falcon 900 et Falcon 50 (avions Rafale (polyvalents) 68 7 à usage gouvernemental) Mirage 2000 N (nucléaire et assaut conventionnel) 23 TBM 700 et DHC6 (avions de liaison) 20 Mirage 2000 D et M F1 CT (assaut conventionnel) 63 Avions de formation et d’entraînement 164 Grob 120. commandement et contrôle 4 Systèmes d’armes sol-air 20 aéroportés) Crotale NG 12 C160G (recueil de renseignement électromagnétique) 2 SAMP « Mamba » 8 .3 Armée de l’air (chiffres au 31 décembre 2012) Équipements Nombre Équipements Nombre Avions de combat 225 Avions de liaison 27 A330.

3 31. Comparaisons entre les États-Unis et l’Union européenne 600 États-Unis 500 Union européenne 400 Ensemble 300 Royaume-Uni 200 Allemagne Pays-Bas Espagne 21 Pologne France 100 Italie 0 583 180.6.9 45.7 31.0 Dépenses de défense en 2012 (en Md€ PPA) * Hors pensions.4 12.9 11. .0 7.3 11.

gouv.fr Sources : • Loi de finances initiale 2013 • Annuaire statistique de la défense 2012/2013 22 • Bilan social 2012 • Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale 2013 . Pour en savoir plus Site internet du ministère de la Défense www.defense.

Impression : Loire offset Titoulet 23 .Diffusion : SCH Céline Butaud © Juillet 2013 . EMA/COM. DRH-MD). Chef de projet : Franck Leclerc Contributeurs : SGA (DAF. air) Chef du bureau des éditions : CF Michel Stoupak Directeur artistique : Jean-Charles Mougeot Graphiste : Christine Pirot Secrétaire de rédaction : Isabelle Arnold Chef de fabrication : Thierry Lepsch . marine. SIRPA (terre.

Notes 24 .