100/2010 - 6 juillet 2010

Acquisition de nationalité dans l’UE

Les États membres de l’UE27 ont octroyé la nationalité à 696 000 personnes en 2008
En 2008, 696 000 personnes ont acquis la nationalité1 d’un État membre de l’UE27, contre 707 000 en 2007. En 2008, ces nouveaux citoyens étaient principalement originaires d’Afrique (29% du total des personnes ayant acquis une nouvelle nationalité), de pays européens hors de l'UE27 (22%), d’Asie (19%) et d’Amérique du Nord et du Sud (17%). Les citoyens d’un État membre de l’UE27 ayant obtenu la nationalité d’un autre État membre représentaient 8% du total. Ces données sur l’acquisition de la nationalité des États membres de l’UE27 sont extraites d’un rapport2 publié par Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne.

Le nombre de nationalités octroyées par résident étranger est le plus élevé en Suède et au Portugal
C’est en France (137 000 personnes), au Royaume-Uni (129 000 personnes) et en Allemagne (94 000) que les octrois de nationalité ont été les plus nombreux en 2008, ces pays représentant, à eux trois, plus de 50% du total des nationalités octroyées par les États membres de l’UE27. Le nombre d’octrois de nationalité peut être mis en relation avec le nombre de résidents étrangers c'est-à-dire de résidents non-ressortissants d'un État membre donné. Les taux les plus élevés ont été enregistrés en Suède (54 octrois de nationalité pour 1 000 résidents étrangers), au Portugal (51), en Pologne (48), en Finlande (47) et en Hongrie (43). Les taux les plus bas ont été relevés en République tchèque (3) ainsi qu'en Irlande et au Luxembourg (6 chacun). En moyenne, il a été octroyé 23 nationalités pour 1 000 résidents étrangers dans l’UE27. Par rapport à la population de chaque État membre, les taux les plus élevés de nationalités accordées ont été enregistrés en Suède (3,3 octrois de nationalité pour 1 000 habitants), au Luxembourg (2,5) ainsi qu'en France, au Portugal et au Royaume-Uni (2,1 chacun). Dix États membres ont accordé moins d'une nationalité pour 1 000 habitants, les taux les plus bas étant observés en Pologne, suivie de la République tchèque, de la Lituanie et de la Slovaquie. La moyenne de l’UE27 a été de 1,4 octroi de nationalité pour 1 000 habitants.

Le plus grand nombre de nationalités a été acquis par les Marocains, les Turcs et les Équatoriens
En 2008, les principaux groupes ayant acquis la nationalité d’un État membre de l’UE27 étaient constitués de citoyens du Maroc (64 000 personnes), de Turquie (50 000), d’Équateur (27 000), d'Algérie (23 000) et d’Iraq (20 000). La France a octroyé 45% de toutes les nationalités acquises par les Marocains au sein de l'UE27, l'Allemagne 49% de celles acquises par les Turcs, l'Espagne 93% de celles acquises par les Équatoriens, la France 88% de celles acquises par les Algériens et le Royaume-Uni 44% de celles acquises par les Iraquiens. Dans certains États membres, une large proportion des personnes ayant obtenu la nationalité venait d’un seul pays. Les États membres présentant les plus fortes concentrations étaient la Roumanie (89% des nouveaux citoyens étaient des citoyens de Moldavie), la Hongrie (68% de Roumanie), la Grèce (59% d'Albanie) et la Bulgarie (51% de l'ancienne République yougoslave de Macédoine). En Lettonie et en Estonie, respectivement 96% et 92% des nouveaux citoyens étaient des non-citoyens reconnus3.

Acquisition de nationalité dans l’UE27 en 2008
Total des acquisitions de nationalité 2007 UE27* Belgique Bulgarie République tchèque Danemark Allemagne Estonie Irlande Grèce Espagne France Italie Chypre Lettonie Lituanie Luxembourg Hongrie Malte Pays-Bas Autriche Pologne Portugal Roumanie Slovénie Slovaquie Finlande Suède Royaume-Uni Croatie Islande Anc. Rép. yougoslave de Macédoine Turquie Norvège Suisse 707 110 36 060 5 970 2 370 3 650 113 030 4 240 4 650 3 920 71 940 132 000 45 490 2 780 8 320 370 1 240 8 440 550 30 650 14 010 1 540 : 30 1 550 1 480 4 820 33 630 164 540 13 240 650 1 710 4 360 14 880 43 890 2008 695 880 : 7 140 1 200 6 020 94 470 2 120 3 250 16 920 84 170 137 320 53 700 : 4 230 310 1 220 8 100 640 28 230 10 270 1 800 22 410 5 590 1 690 480 6 680 30 460 129 260 7 570 910 1 140 5 970 10 310 44 370 Nationalités acquises pour: 1 000 habitants 1,4 : 0,9 0,1 1,1 1,2 1,6 0,7 1,5 1,8 2,1 0,9 : 1,9 0,1 2,5 0,8 1,6 1,7 1,2 0,0 2,1 0,3 0,8 0,1 1,3 3,3 2,1 1,7 2,9 0,6 0,1 2,1 5,8 1 000 résidents étrangers** 23 : : 3 19 13 10 6 18 15 37 14 : 10 7 6 43 36 39 12 48 51 : 24 9 47 54 31 : 37 : : 34 27

* Inclut les estimations pour les États membres pour lesquels les données ne sont pas disponibles. ** Les données sur la population étrangère ne sont pas disponibles ou tout à fait comparables pour la Bulgarie, la Roumanie, la Croatie, l'ancienne République yougoslave de Macédoine et la Turquie. : Données non disponibles.

Principaux groupes de personnes ayant acquis la nationalité d’un État membre de l’UE27 en 2008
1er groupe Précédemment citoyen de UE27* Maroc BE BG CZ DK DE EE IE EL ES FR IT CY LV LT LU HU MT NL AT PL PT RO SI SK FI SE UK HR IS MK TR NO CH
: * ** ***

2e groupe Nbre 63 823 : 3 637 397 1 170 24 449 % Précédemment citoyen de 9,2 Turquie :: 50,9 Moldavie 33,0 Kazakhstan 19,4 Turquie 25,9 Serbie 91,8 Russie 9,8 Pakistan 59,1 Géorgie 30,3 Colombie 20,9 Algérie 17,1 Albanie :: 96,4 Russie 48,1 Russie 24,1 Italie 68,3 Ukraine 35,1 Royaume-Uni 17,8 Turquie Bosnie-et25,1 Herzégovine 32,6 Biélorussie 26,8 Brésil 88,9 États-Unis 32,6 Bosnie-etHerzégovine Nbre 49 546 : 2 463 122 588 6 267 149 196 1 285 15 408 20 256 4 546 : 93 104 109 857 110 3 147 2 207 238 4 080 85 481 90 595 2 535 9 440 747 126 150 : 1 072 4 921 %

3e groupe Précédemment citoyen de 7,1 Équateur :: 34,5 Serbie 10,1 Slovaquie 9,8 Somalie 6,6 Pologne 7,0 Ukraine 6,0 Inde 7,6 Russie 18,3 Maroc 14,8 Turquie 8,5 Roumanie :: 2,2 Ukraine 33,5 Ukraine 9,0 10,6 Serbie & Montenegro*** Serbie & Monténégro*** Nbre 27 322 : 252 116 527 4 245 16 163 834 8 615 10 202 2 857 : 24 17 81 758 44 1 006 1 664 107 2 754 54 238 37 379 1 764 8 890 722 107 56 : 877 3 022 % 3,9 : 3,5 9,6 8,8 4,5 0,8 5,0 4,9 10,2 7,4 5,3 : 0,6 5,5 6,7 9,4 6,8 3,6 16,2 5,9 12,3 1,0 14,1 7,7 5,7 5,8 6,9 9,5 11,7 4,9 : 8,5 6,8

: Anc. Rép. yougoslave de Macédoine Ukraine Iraq Turquie Non-citoyens reconnus Nigeria Albanie Équateur Maroc Maroc : Non-citoyens reconnus Apatrides** Portugal Roumanie Australie Maroc Serbie Ukraine Cap-Vert Moldavie Serbie Ukraine Russie Iraq Inde Bosnie-et-Herzégovine Pologne Serbie : Somalie Serbie & Monténégro***
3 3

1 950 319 9 996 25 536 28 699 9 156 : 4 077 149 293 5 535 226 5 034 2 582 587 6 013 4 967 551 181 2 211 4 224 11 825 3 539 164 656 : 1 315 10 272

17,1 États-Unis 11,1 Suriname 21,5 Turquie 13,2 Russie 18,2 Guinée-Bissau 1,5 Turquie 28,4 Croatie 18,8 Vietnam 8,9 Iraq 8,3 Bosnie-etHerzégovine

37,9 Rép. tchèque 33,1 Somalie 13,9 Finlande 9,1 Pakistan 46,7 Serbie 17,9 Philippines 57,8 Albanie :: 12,8 Iraq 23,2 Italie

7,3 Iraq 9,9 Australie 13,8 Serbie 13,2 Bosnie-etHerzégovine

:: 10,4 Afghanistan 11,1 Allemagne

Données non disponibles. Inclut les estimations pour les États membres pour lesquels les données ne sont pas disponibles. Un apatride est une personne qui n'est pas reconnue en tant que citoyen d'un État. Les données se réfèrent à la Serbie-et-Monténégro telle qu'elle existait entre 2003 et 2006.

1. La nationalité est le lien juridique entre une personne et un État. Elle est acquise à la naissance, par naturalisation ou par d’autres moyens, conformément à la législation nationale. La naturalisation est le processus par lequel un État octroie sa nationalité par un acte officiel et à la demande de la personne concernée. Peuvent se voir également octroyer la nationalité d’un État les conjoints des ressortissants de cet État, les mineurs adoptés par des ressortissants et les descendants de ressortissants nés à l’étranger qui reviennent dans le pays d’origine de leurs ancêtres. 2. Eurostat, Statistiques en bref 36/2010 «Acquisitions of citizenship slightly declining in the EU», disponible gratuitement en format PDF sur le site web d’Eurostat. 3. Une majorité de ces personnes étaient citoyens de l’ancienne Union soviétique. Un non-citoyen reconnu est une personne qui n’est citoyen ni du pays déclarant, ni d’aucun autre pays, et qui a établi des liens avec le pays déclarant, ces liens englobant une partie, mais pas la totalité, des droits et obligations qu’implique la pleine citoyenneté.

Publié par: Service de presse d’Eurostat Johan WULLT Tél: +352-4301-33 444 eurostat-pressoffice@ec.europa.eu

Pour plus d’informations sur les données: Fabio SARTORI Tél: +352-4301- 34 727 fabio.sartori@ec.europa.eu

Les communiqués de presse d’Eurostat sur internet: http://ec.europa.eu/eurostat