IV

24 FÉVRIER 2017

COURS & MARCHÉS
➜ Productions végétales
BLE TENDRE : TENDANCE BAISSIERE
CÉRÉALES 21 février ALIMENTATION ANIMALE Les cours du blé tendre sur le marché physique français ont perdu du
N : nominal ; C : camion ; TC : train complet ; P : péniche ; A : acheteur ; V : vendeur ; T : traité 14 février terrain cette semaine, dans le sillage des marchés à terme européen
SONS ET ISSUES €/T et américain. La Commission européenne relève peu de dégâts liés au gel sur les
BLE TENDRE RECOLTE 2016
Sons fins - départ région parisienne ..108-110 céréales en Europe (avec des cas notamment en Allemagne, Roumanie, Turquie
Rendu Spécifications Échéance €/t Observations
TOURTEAUX et au sud de la Russie), a indiqué le 20 février son service de prévision Mars. Un
Rouen 76/220/11 févr.-mars 170,00 N
Soja Lorient ..................................................371 «manque de pluie persistant» est par ailleurs signalé dans une vaste zone de l’Eu-
Fob Spécifications Échéance €/t Observations
Tournesol Saint Nazaire ..............................157 rope centrale et au nord-est, depuis l’Allemagne jusqu’à la Finlande mais il «ne
Moselle 76/220/11 févr.-juin 167,00 N
Colza - Rouen ................................................230 présente généralement pas de préoccupation immédiate». En France, selon le bul-
Départ Spécifications Échéance €/t Observations
PULPES BETTERAVES letin Céré’Obs, les conditions de culture du blé tendre restent bonnes à très bonnes
Eure/Eure-et-Loir BPMF 74 kg/hl févr.-juin 164,00 N C
Aisne ....................................................................- pour 92 % des surfaces (94 % l’an passé). Concernant l’activité, si l’offre s’étoffe
Marne BPMF févr.-juin 165,00 N C
Somme - Oise ....................................................- en toutes qualités, la demande est limitée quel que soit le compartiment du mar-
Aisne meunier 76 kg/hl févr.-juin 166,00 T C
Marne ................................................................- ché.
Aube meunier févr.-juin 164,00 N C
LUZERNE DESHYDRATEE
Départ Marne ................................................170 ORGE DE MOUTURE : REPLI DES COURS
ORGE FOURRAGERE RECOLTE 2016
PSC Les prix de l’orge fourragère sur le marché physique français ont reculé
Rendu Spécifications Échéance €/t Observations sur la semaine, en sympathie avec le blé tendre. Le marché est en panne. En
Rouen 62-63 kg/hl févr.-mars 144,00 N Manioc Lorient ..................................................-
Corn gluten feed - Lestrem ..........................158 France, selon le bulletin Céré’Obs, les conditions de culture de l’orge d’hiver sont
Départ Spécifications Échéance €/t Observations bonnes à très bonnes pour 91 % des surfaces (contre 90 % la semaine dernière
Eure/Eure-et-Loir 60 kg/hl févr.-mars 130,00 N C et 95 % l’an passé).
Marne fourrager 58 kg/hl févr.-juin 123,00 T C PAILLES ET FOURRAGES
Aisne fourrager 58 kg/hl févr.-juin 124,00 N C 16 février ORGES DE BRASSERIE : PEU D’EVOLUTION
Aube fourrager 58 kg/hl févr.-juin 122,00 N C PAILLES DE BLE Dans l’ensemble, les cours des orges de brasserie d’hiver et de printemps
Centre Bassin Parisien : se sont stabilisées, que ce soit sur la présente ou la prochaine campagne.
MAIS RECOLTE 2016 A titre indicatif
✔ Balle rectangulaire sous abri Quelques affaires se traitent. Selon le bulletin Céré’Obs, le stade «semis» d’orge
Rendu Spécifications Échéance €/t Observations de printemps évolue de 6 % à 89 % (5 % l’an passé) et le stade «levée» de 5 % à
300-400 kg :....................................50 €/t
Bordeaux févr.-mars 163,00 N ✔ Balles pickup (départ champ) 6 % (4 % en 2016).
Fob Spécifications Échéance €/t Observations 25 kg : ................................................ n.p.
Rhin févr.-juin 171,00 N Nord-Est :
✔ Balles de 20-25 kg à l'abri : ..............inc. MAIS : COTATIONS EN RETRAIT
Départ Spécifications Échéance €/t Observations ✔ Grosses balles Les prix du maïs sur le marché physique français enregistrent une
Eure/Eure-et-Loir févr.-juin 165,00 N C rectangulaires de 300-400 kg tendance baissière d’une semaine sur l’autre. La récolte est attendue
Marne févr.-juin 169,00 N C sans abri :............................................inc. élevée en Amérique latine. Notons que le Mexique pourrait privilégier l’origine
Aisne/Ardennes févr.-juin 170,00 N C ✔ Grosses balles
rectangulaires de 300-400 kg Amérique latine, au détriment de celle états-unienne, ce qui pourrait peser sur
Aube févr.-juin 168,00 N C sous abri :..................................50-55 €/t le marché américain. Sur le marché intérieur, l’épidémie de grippe aviaire dans
le Sud-Ouest limite la consommation d’aliments pour animaux. Stratégie Grains
OLÉO-PROTÉAGINEUX revoit la production 2016-2017 de l’UE à 59,6 Mt (contre 56,8 Mt pour la cam-
COLZA RECOLTE 2016
SUCRE pagne précédente) et prévoit une récolte 2017-2018 en légère hausse à 61,5 Mt,
Rendu Spécifications Échéance €/t Observations (Londres) 21 février résultant d’une hausse des surfaces (+2 %) et d’une possible évolution des ren-
Rouen avr.-juin 422,00 N dements en hausse. Notons que malgré le dernier bilan tendu publié par la Com-
TERME MAI 2017 : 593,22 €/T mission européenne, les imports en UE restent largement inférieurs à ceux de
Fob Spécifications Échéance €/t Observations
Moselle avr.-juin 428,00 N l’an passé à la même période.
CHEZ NOS VOISINS
POIS RECOLTE 2016 16 février COLZA : PRIX BAISSIERS
Rendu Spécifications Échéance €/t Observations Les cours du colza sur les marchés physique français ont reculé d’une
PAYS-BAS CAF Rotterdam
Rouen Pois jaune févr.-avr. 248,00 T semaine sur l’autre, dans le sillage des marchés à terme européen et
Blé tendre (en euro/tonne) :
fourrager inc. fév.-mars..........................................181 américain. Le marché est relativement calme, les triturateurs limitent leur pro-
Départ Spécifications Échéance €/t Observations avril-juin ........................................182 duction, huile et tourteau peinant à trouver preneur. Néanmoins, les importa-
Eure/Eure-et-Loir Pois jaune févr.-mars 240,00 N C sept-déc. ..........................................173 tions de graines, notamment australiennes, sont enregistrées pour couvrir les
fourrager févr.-mars 220,00 N C
besoins nationaux, faute de disponibilité en marchandises françaises. Selon
Aisne fourrager févr.-mars 225,00 N C
Terres inovia, Il n’existe pas de fortes disparités régionales pour les teneurs en
Marne fourrager févr.-mars 225,00 T C Orge UE CAF Hollande
(en €/tonne) : eau et en impuretés concernant la récolte 2016 de colza national. En revanche,
Aube fourrager févr.-mars 225,00 T C
fév.- mars ........................................161 la teneur en huile est dépréciée significativement sur les bassins de productions
avril.-juin ........................................160 de l’Est, du Centre-Ouest et de la façade atlantique, d’environ deux points par rap-
PRIX DU LIN TEILLÉ EN FRANCE (source Cipalin) sept-déc. ..........................................160 port à 2015. Les cours des tourteaux de colza renchérissent de plus belle, dans
la foulée des marchandises allemandes.
Récolte 2016 Récolte 2015 16 février
mois de : 221,1 Mini : 100 271,6 BELGIQUE
Janvier 2016 (+2,3) Maxi : 310 (+5,9)
TOURNESOL : STABILITE DES COTATIONS
En euro/tonne CAF Belgique Les cotations du tournesol sur le marché physique français sont encore
222,6 Mini : 90 257,4
Récolte complète (-1,3) Maxi : 310 (+0,3) Blé meunier (76/220/11,5) : ............182 stationnaires, sur un marché toujours à l’arrêt. Les cours des tourteaux de tour-
Prix en Euros/100 kg de Fibres longues - base Comptabilités Matières Blé fourrager (70kg/hl) : ..................171 nesol n’évoluent pas davantage, faute d’intérêt acheteur.
Mini/maxi fibres longues classées - base Ventes hebdomadaires Orge (58kg/hl kg) : ..........................146
SOJA : RECUL DES COURS
MATIF COLZA - PARIS MATIF BLÉ MEUNIER Les cours de la graine de soja sur le marché à terme de Chicago ont
reculé cette semaine, en raison des bonnes perspectives de produc-
1 lot : 50 tonnes. Prix en Euros par tonne. 1 lot : 50 tonnes. Prix en Euros par tonne. tion mondiale. Au Brésil, la collecte de soja avance sur les chapeaux de roue,
Echéance 10/02/17 13/02/17 14/02/17 15/02/17 16/02/17 Echéance 10/02/17 13/02/17 14/02/17 15/02/17 16/02/17 avec 24,8% des surfaces récoltées selon l'analyste Safras & Mercado, contre
Mai 2017 - € 421,75 424 423,5 426,25 426 Mars 2017 - € 171,75 173 173 173,5 172,5 17,1% en moyenne l'an dernier à pareille époque. Dans le Mato Grosso, la récolte
Août 2017 - € 391,25 392,25 392 394,25 392,25 Mai 2017 - € 173,5 175 174,5 175,75 175,5
Sept. 2017 - €
est faite à 52%, contre 30% d'habitude à cette période de l'année. En Argentine,
Nov. 2017 - € 393,75 394,25 393,75 396,5 394,25 173 174,25 173,5 174,5 174,25
Févr. 2018 - € 395,25 395,75 395,25 397,75 396,00 Déc. 2017 - € 175,75 177,25 176,5 177,25 177,5 les cultures sont actuellement dans de bonnes conditions de développement. Les
Mai 2018 - € 393,5 395 393,75 396,75 395,5 Mars 2018 - € 178,5 180 179 179,75 179,75 cours du tourteau de soja sur les ports bretons sont fermes, en raison d’une bonne
Août 2018 - € 379,5 380 380,25 383 381,75 Mai 2018 - € 181 181,5 181 181,5 181,5 demande mondiale.
Nov. 2018 - € 379,5 380,25 380,5 383,5 382,25 Sept. 2018 - € 179,5 180 180 181 180,5
Févr. 2019 - € 379,75 380,5 380,5 383,5 382,25 Déc. 2018 - € 181 182 181,75 183 182,5 DESHYDRATES : REPRISE DES PRIX EN PULPE DE BETTERAVE
Mai 2019 - € 379,75 380,5 380,5 383,5 382,25 Mars 2019 - € 181 182 181,75 183 182,5 En pulpe de betterave déshydratée les prix se sont légèrement raffer-
Volume 7375 8197 10045 9478 9961 Mai 2019 - € 181,25 182 181,75 183 182,5 mis pour la récolte 2017. Cependant, les cours sont reconduits par ailleurs. On
PO 92202 92602 93088 93544 93863 Volume 62505 48841 41231 52862 58061 signale que des affaires s’effectuent régulièrement sur la campagne suivante,
PO 305677 318127 322582 324770 345365 mais à un rythme moins soutenu que la semaine précédente.
> Evolution du cours du blé > Evolution du cours du maïs PAILLES ET FOURRAGES : PRIX RECONDUITS
En pailles, les prix sont stationnaires cette semaine sur fond de mar-
ché atone.

SUCRE : EVOLUTION EPARSE DES COURS DU SUCRE
STÉPHANE LEITENBERGER

STÉPHANE LEITENBERGER

Les cotations du sucre ont plutôt reculé sur la place à terme de New-
York en spot, alors qu’ils ont gagné du terrain sur Londres d’une
semaine sur l’autre. La fermeture du marché américain lundi, conséquence du
President’s Day, freine les échanges, expliquant en partie la baisse des prix. Ajou-
tons à cela des ajustements techniques, avant la clôture de l’échéance Mars, le
28 février. Sur le marché à terme britannique, le manque d’offre sur le court terme
justifie la fermeté des cours, bien que le marché observe également le long terme,
> Evolution du cours du soja et du colza > Evolution du cours du sucre et s’attend à une offre plus conséquente. Le groupe brésilien Cosan s’attend à ce
que la trituration de canne à sucre (qui débute en avril au Brésil) s’élève à 59-63 Mt
en 2017-2018 (59-61 Mt en 2016-2017), grâce à la bonne collecte du pays.

COPRODUITS : ATONIE GENERALE
Les cours de la poudre de lait et du lactosérum sont stationnaires, sur fond de
marché atone. Les prix du corn gluten feed ont grimpé dans l’ensemble, soute-
nus par le tourteau de colza. Du côté des drêches de maïs, les cotations dans le
CHRISTIAN GLORIA

Sud ont reculé, conséquence de la baisse de la consommation des fabricants
d’aliments, sur fond de crise de grippe aviaire, alors qu’elles ont progressé dans
P. FORGET

les autres régions, soutenues par la fermeté du tourteau de colza. Les cours des
pailles et fourrages sont nominalement reconduits, dans un marché inactif.
24 FÉVRIER 2017 V
COURS & MARCHÉS
➜ Fruits et légumes
POMME DE TERRE MIN DE RUNGIS MARCHÉ À TERME DE LA POMME DE TERRE
La demande est faible à inexistante sur l’ensemble de la filière. L’industrie 20 février
Prix au kg sauf précision 21 février
n’achète quasiment rien, les prix d’achat tendent à diminuer, cependant Moyen € Francfort industrie (25 t)
les volumes de transaction hors contrat restent très faibles. Seules les Carottes cat. 1 (sac 10 kg) 0,43 40 mm +
pommes de terre destinées à la fabrication de chips sont très recherchées Choux verts cat. 1 - colis 6 7,00 € / 100 kg
et se négocient toujours à 300 € par tonne. Le salon des fruits et légumes Choux-fleur cat. 1 - colis de 6 5,00 avril 2017 20,60
Champignons de Paris cat. 1 - plateau 1,90 juin 2017 22,90
de Berlin terminé, la filière pensait pouvoir augmenter les volumes Epinards 2,60 novembre 2017 11,50
exportés ; il n’en est rien. Cependant, malgré la faiblesse des volumes Laitue - Batavia cat. 1 - colis de 12 11,00 avril 2018 15,40
échangés, les cours restent stables. Le marché intérieur souffre de Navets violet rond 1,15
Charlotte cat. 1 0,70
l’étendue géographique importante des zones en vacances scolaires.
Chérie cat. 1 0,90
POMME DE TERRE DE CONSOMMATION
Ces dernières s’accompagnent systématiquement d’un ralentissement Poireaux France cat. 1 1,30 Source : FranceAgriMer - Réseau RNM 21 février
des volumes de ventes. Radis - la botte 1,05 Cours hors taxe en euro
Source : FranceAgriMer - Réseau des nouvelles des marché (RNM) centre de Lille Endives extra Nord-Picardie colis de 5 kg 1,70 Bas Haut Moy. Var.
Endives Nord-Picardie colis de 5 kg 1,50 AGATA
Pommes Granny Smith cat. 1 201-270 g 1,30
CAROTTE : DE MEILLEURES SORTIES France lavée cat. I 50-75 mm carton 12,5 kg 550 650 580 =
Pommes Golden cat.1 201-270 g plateau 1 rg 1,20
France lavée cat. I 50-75 mm filet 2,5 kg 520 660 560 =
Les actions en GMS et les expéditions vers le Portugal ont induit une Pommes Golden cat.1 170-220 g plateau 2 rg 1,00
progression des ventes (3 460 t, dans le Sud-Ouest, en semaine 7). Seul BINTJE
bémol, la qualité plus hétérogène de l'offre, suite au redoux. MIN DE LOMME France non lavée cat. II 50-75 mm filet 10 kg 310 320 315 =
La tenue plus fragile des lots risque de rester un facteur de pression Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille 21 février France non lavée cat. II 50-75 mm filet 25 kg 300 310 305 =
sur le marché, avec la douceur persistante. Les besoins, notamment à Prix
France non lavée cat. II 60-75 mm filet 25 kg 320 420 360 =
l'export, devraient toutefois contribuer à l'écoulement des apports. les prix sont en «Euro/kg»
Prix Prix moyen
mini maxi «Euro»
(sauf indications contraires) CHARLOTTE
Salades France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg 550 800 720 =
CHOU-FLEUR : ALOURDISSEMENT France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg 500 800 700 =
LAITUE Batavia blonde France cat.I colis de 12 : la pièce .........................1,00 1,20 1,10
Le marché est resté lourd, en semaine 7 (5,82 millions de têtes). Malgré LAITUE Feuille de chêne blonde France cat.I colis de 12 : la pièce ...........1,00 1,20 1,10
la bonne demande industrielle (2,17 millions de têtes), d'importants LAITUE Feuille de chêne rouge France cat.I colis de 12 : la pièce .............1,10 1,35 1,20 VARIETES DE CONSERVATION
invendus ont été enregistrés (743 000 têtes), entraînant les prix à des LAITUE pommée France cat.I colis de 12 : la pièce ....................................1,10 1,25 1,15 Bassin Nord non lavée cat. II
niveaux planchers. MÂCHE Coquille France : le kg .....................................................................5,00 7,50 6,30 50-75 mm filet 10 kg 310 320 315 =
Bassin Nord non lavée cat. II
Légumes et herbes aromatiques
50-75 mm filet 25 kg 300 310 305 =
CONCOMBRE : DEVELOPPEMENT AIL blanc sec France cat.I 60-80mm : le kg ..................................................3,50 3,60 3,55
Bassin Nord non lavée cat. II
Après la région nantaise, c'est au tour du Centre-Est d'entrer en cam- AIL violet sec France cat.I 60-80mm : le kg ..................................................... 4,50
60-75 mm filet 25 kg 320 400 360 =
pagne, sur un marché aéré, la concurrence européenne demeurant peu ÉCHALOTE demi-long France cat.I : le kg ...................................................1,30 1,45 1,35 France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg 550 800 660 =
agressive. Les cours affichent de bons niveaux de saison. OIGNON jaune France cat.I 60-80mm : le kg ..............................................0,30 0,45 0,35 France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg 480 800 630 =
La production va s'étoffer progressivement. Quelques ajustements tari- PERSIL frisé France : la botte .......................................................................0,50 0,60 0,55 France lavée cat. I 40-75 mm filet 10 kg 320 350 345 =
faires sont probables, surtout en petits calibres, majoritaires dans Légumes fruits et graines France lavée cat. I 40-75 mm filet 5 kg 330 360 355 =
l'offre, en ce début de saison, et plus délicats à écouler. TOMATE ronde France grappe extra : le kg .................................................3,80 3,95 3,85 France lavée cat. I 50-75 mm filet 10 kg 330 360 355 =
Légumes tubercules, racines France lavée cat. I 50-75 mm filet 5 kg 340 370 365 =
CAROTTE France cat.I botte : la botte .........................................................1,00 1,10 1,07
POIREAU : REAJUSTEMENTS EPIDERME ROUGE
CAROTTE France cat.I sac 10kg : le kg ........................................................0,39 0,42 0,40
Malgré une offre toujours mesurée et quelques promotions en GMS, CAROTTE France extra colis 12kg : le kg .....................................................0,50 0,60 0,55 France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg 580 800 730 =
les prix ont continué de se replier, en semaine 7, sur un marché plus CAROTTE France sable cat.I : le kg ..............................................................0,85 0,95 0,90
France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg 580 800 700 =
attentiste. Les cours restent néanmoins élevés pour la saison. CÉLERI-RAVE France : le kg .........................................................................1,00 1,20 1,00
Le contexte s'annonce peu évolutif, avec la poursuite du redoux et des NAVET rond violet France : le kg ..................................................................0,65 0,85 0,75 POMME DE TERRE INDUSTRIE
congés, susceptibles de rendre encore très prudente la demande. Cela POMME DE TERRE CHAIR FERME Charlotte France lavée cat.I Les prix constatés concernent une marchandise livrable 21 février
pourrait justifier de nouveaux ajustements tarifaires. +35mm carton 12,5kg : le kg ..........................................................................0,90 1,00 0,95 au plus tard dans la quinzaine qui suit sa publication initiale.
POMME DE TERRE CHAIR FERME Charlotte France lavée cat.I Vrac départ Hors Taxes.
ATTENTION : Les prix sont affichés en Euro/Tonne,
SALADE : RECUL DES PRIX grenaille carton 12,5kg : le kg ........................................................................1,15 1,25 1,20
pour toutes les cotations en pommes de terre.
Les prix ont eu tendance à se replier, ces derniers jours, avec le redoux POMME DE TERRE CHAIR NORMALE Agata France lavée cat.I
Prix Prix Prix Varia.
et les vacances scolaires. Le niveau mesuré des apports reste toutefois 50-75mm carton 12,5kg consommation : le kg ............................................0,70 0,80 0,75 Les prix sont en EUROS mini maxi moyen moy.

un élément de tension, à l'échelle européenne. POMME DE TERRE CHAIR NORMALE div.var.cons de conservation Bassin Nord BINTJE
non lavée cat.II 50-75mm filet 25kg consommation : le kg .........................0,40 0,50 0,45 Bassin Nord non lavée 360 g sous eau
POMME DE TERRE CHAIR NORMALE div.var.cons de conservation France +35mm Fritable : la tonne 240,00 250,00 245,00 -5,00
TOMATE : DEMARRAGE
non lavée cat.II +60mm filet 25kg consommation : le kg ............................0,45 0,55 0,50
La saison française se met en place, avec l'arrivée du Sud-Est. Encore CHAIR NORMALE
POMME DE TERRE div.var.cons France cat.I +50mm sac 10kg :
marginaux, les premiers lots ont été bien valorisés, sur un marché aéré, le kg ..................................................................................................................0,60 0,60 0,60 div.var.cons Bassin Nord non lavée 360 g
sous eau industrie Tout venant 35 mm
après le déficit d'offres imports de ces dernières semaines. RADIS France botte : la botte ........................................................................... 0,75 et + Fritable : la tonne 240,00 300,00 255,00 -5,00
Avec les congés scolaires et la reprise progressive des apports médi- Légumes verts, tiges
terranéens, la pression sur les prix pourrait s'accentuer. Le niveau CÉLERI-BRANCHE vert France cat.I : la pièce ...........................................1,10 1,30 1,20
FONTANE

encore limité de l'offre du Sud-Est devrait toutefois l'atténuer. CHOU blanc France cat.I colis de 6 : la pièce .................................................. 0,85 +35mm vrac Fritable : la tonne 240,00 300,00 250,00 -10,00

J.-L.C CHOU Brocoli France cat.I : le kg .................................................................2,00 2,20 2,10 VOUS POUVEZ CONSULTER LES COTATIONS
CHOU Frisé vert France cat.I : la pièce ........................................................1,20 1,55 1,30 DE LA POMME DE TERRE INDUSTRIE AU 08 92 68 67 82
CHOU rouge France cat.I : la pièce .................................................................. 1,10
CHOU FLEUR France cat.I gros : la pièce ...................................................0,80 1,10 1,00
ENDIVE Nord-Picardie cat.I colis 5kg : le kg ...............................................1,20 1,30 1,25
ENDIVE Nord-Picardie de couche cat.I colis 5kg : le kg .............................1,80 2,20 2,00
ENDIVE Nord-Picardie extra colis 5kg : le kg ..............................................1,40 1,50 1,45
ÉPINARD France cat.I : le kg ........................................................................2,90 3,60 3,20
POIREAU France cat.I : le kg ........................................................................1,20 1,70 1,40
POIREAU Nord-Picardie cat.I botte 1kg : le kg ............................................... 1,40

■ Vous pouvez retrouver la cotation quotidienne de la pomme
de terre au stade expédition ou industrie :
- sur le site internet :
www.Rnm.franceagrimer.fr, en souscrivant un abonnement di-
rectement sur ce site,
S. LEITENBERGER

- Par fax ou mail en souscrivant un abonnement auprés du
centre de Lille au03 62 28 40 49.
CRONENBERGER

■ Vous pouvez également obtenir la cotation quotidienne de
la pomme de terre au stade expédition par un simple coup de
téléphone sur audiotel au 08 92 68 67 82 (coût : 0,34€ la mn).

ENDIVES
Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille
Recul des cours ■ Vous pouvez retrouver la cotation quotidienne de
NORD / PICARDIE Expédition Hebdo - Valeur moyenne quotidienne. Les prix sont en Euros. l’endive Nord Picardie au stade expédition :
Avec la zone C et B en vacances
S. LEITENBERGER

- sur le site internet :
Date Cat.I 2 x 500 g : Cat.I 6/9 fruits Cat.I colis Cat.I sachet Extra colis Extra plateau scolaires, le commerce de l’endive
le kg sachet 1 kg : le kg 5 kg : le kg 1 kg : le kg 5 kg : le kg 1 rg : le kg www.Rnm.franceagrimer.fr, en souscrivant un abon-
s’est ralenti. Ces semaines de
nement directement sur ce site,
13/02 1,25 1,40 1,34 1,33 1,37 1,46 congés scolaires ont été anticipées - Par fax ou mail en souscrivant un abonnement au-
14/02 1,24 1,40 1,33 1,33 1,37 1,46 par les producteurs. Ils ont dimi- prés du centre de Lille au 03 62 28 40 49.
nué leur production, en effectuant moins de mises en
15/02 1,24 1,40 1,32 1,31 1,35 1,45 bac. Une offre allégée permet un meilleur écoulement ■ Vous pouvez également obtenir la cotation quoti-
16/02 1,24 1,40 1,31 1,31 1,35 1,44 de la production tout en maintenant le prix. En toute dienne de l’endive Nord Picardie au stade expédition
17/02 1,24 1,40 1,29 1,28 1,33 1,42 fin de période, les opérateurs ont dû concéder quelques par un simple coup de téléphone sur audiotel au
centimes afin d’écouler l’ensemble de leurs produits. 08 92 68 67 82 (coût : 0,34€ la mn).
Moyenne 1,24 1,40 1,32 1,31 1,35 1,45
Source : FranceAgriMer Réseau des nouvelles des marché (RNM) centre de Lille
VI 24 FÉVRIER 2017

COURS & MARCHÉS
➜ Productions animales
GROS BOVINS ENTREE-ABATTOIR BASSIN NORD-EST du 13 au 19 février GROS BOVINS VIFS COTATION EUROP
JEUNES BOVINS 12 A 24 MOIS BŒUFS GENISSES VACHES Au kg net :
Viande Bl. Aqu. Mixte Lait Viande Mixte Lait Viande Bl. Aqu. Charolaise Limousine Mixte Lait RETHEL 20 février
En €/ hors Parth. Viande Viande hors Parth. Bœufs R 3,30 (=) - Génisses U 4,00 (=) ; R 3,60 (=) - Vaches U 3,68 (=) ; R 3,33 (=) ;
kg net Bl/Parth. mixte Bl/Parth. O 2,87 (=) - Jeunes bovins U 3,80 (=)
+ 350 kg lait - 10 ans - 10 ans - 10 ans - 10 ans
+ 350 kg + 350 kg + 350 kg + 350 kg
ARRAS 16 février
- - - - - - - - - - Bœufs E 4,95 (=) ; U 3,75 (=) ; R 3,40 (=) - Génisses E 5,45 (=) ; U 3,95 (=) ; R 3,52 (=) - Vaches
E - - - - - E 5,35 (=) ; U 3,75 (=) ; R 3,45 (=) ; Jeunes bovins U 3,83 (=)

SANCOINS 15 février
U+ 3,94 (=) 4,18 (-0,03) - - - - - - - - - - - - - Génisses U 3,95 (+0,05) ; R 3,75 (+0,05) - Vaches R 3,55 (+0,05)
U= 3,91 (+0,01) 4,13 (-0,03) - - - - - 4,67 (-0,04) - 3,88 - 3,87 - - -
FORGES 16 février
U- 3,87 (+0,01) 3,98 (-0,03) - - 3,90 (-0,04) - - 4,41 (+0,06) - 3,88 (-0,10) 4,60 (+0,03) 3,84 (-0,05) - - - Bœufs U 3,84 (=) ; R 3,48 (=) - Génisses U 4,10 (=) ; R 3,64 (=) ; O 3,23 (+0,03) – Vaches
U 3,95 (=) ; R 3,58 (=) - Jeunes bovins U 3,82 (=) ; R 3,66 (=)

R+ 3,84 (+0,02) - - - 3,76 - - 4,00 (+0,03) - 3,79 (-0,04) - 3,77 (-0,04) - - - LE CATEAU 21 février
Vaches U 3,60 (=) ; R 3,45 (=) - Génisses U 3,80 (=) ; R 3,45 (=) - Bœufs R 3,25 (=)
R= 3,71 (+0,05) - - - 3,68 (-0,03) - - 3,77 (+0,01) - 3,73 (+0,04) - 3,74 (+0,03) - - -
CHOLET 20 février
R- 3,52 (+0,06) - 3,34 (+0,01) - - - - - - 3,57 (+0,04) - - - - - Bœufs U 3,90 (=) ; R 3,60 (=) - Génisses E 5,80 (=) ; U - (-) ; R - (-) - Vaches O 3,30
(+0,05) - Jeunes bovins E 4,12 (=) ; U 3,84 (+0,02) ; R 3,64 (+0,02)
Blondes d’Aquitaine :
O+ - - 3,34 (+0,02) - - 3,26 (+0,02) - - - - - - - 3,24 (+0,07) - Génisses plus de 350 kg : U 4,12-5,07-4,67 (=) ; R 3,58-4,08-3,70 (=)
O= - - - 3,12 (+0,04) - 3,26 (+0,06) 2,87 (+0,02) - - - - - - 3,13 (-0,01) 2,76 (+0,01) Vaches plus de 350 kg moins de 10 ans : E 4,77-5,02-4,82 (=) ;
U 4,12-4,72-4,47 (=) ; R 3,55-4,10-3,70 (=)
O- - - - 3,09 (+0,02) - - 2,87 (+0,04) - - - - - - - 2,76 (+0,04) Jeunes bovins : E 4,12-4,55-4,18 (=) ; U 3,83-4,05-3,90 (=)

- - - 3,07 (+0,02) - - 2,85 (+0,02) - - - - - - - 2,75 (+0,03)
P+

- - - - - - - - - 2,70 (+0,01)
BROUTARDS MOULIN-ENGILBERT
P= - - 2,84 (+0,03) - -
14 février
P- - - - - - - - - - - - - - - 2,49 (=) < 200 kg : E- U 3,26-3,33 R-;
200-250 kg : E- U 2,97-3,10 R 2,83-2,99 ;
Légende : Niveaux d’engraissements retenus pour les jeunes bovins, bœufs, génisses et vaches : conformations E et U : niveaux 2 et 3 ; conformations R, O et P : niveau 3 250-300 kg : E- U 2,93-3,00 R 2,77-2,85 ;
300-350 kg : E- U 2,65-2,89 R 2,54-2,76 ;
Vaches limousines : l’insuffisance des effectifs ne permet pas d’effectuer des cotations selon les critères de France Agrimer 350-400 kg : E- U 2,66-2,81 R 2,50-2,64 ;
400-450 kg : E- U 2,56-2,76 R 2,55-2,67 ;
L’ensemble des cotations nationales et régionales est disponible sur le site de France Agrimer à www.RNM.franceagrimer.fr
450-500 kg : E- U 2,47-2,62 R 2,43-2,51.

BOVINS MAIGRES VEAUX DE BOUCHERIE
M OYENNE HEBDOMADAIRE F RANCE A GRI M ER MOYENNE HEBDOMADAIRE FRANCEAGRIMER
Prix moyen pondéré aux 100 kg net : 594,1 (-2,5) du 13 au 19 février (€/Kg/carcasse)
Cotation de référence du 13 au 19 février
(€/Kg/vif) E3 U3 R3 O3 BLANC ROSE TRES CLAIR ROSE CLAIR ROSE ROUGE
Limousins mâle 6-12 mois (250 kg) 3,14 2,90 2,50 – E U R O P E U R O P E U R O P E U R O P E U R O P
Limousins mâle 6-12 mois (300 kg) 2,98 2,73 2,40 – Nord - - - - - - 7,67 7,09 6,19 4,82 - 7,40 6,71 5,79 4,83 - 5,83 5,16 4,53 3,43 - - - 3,56 -
Limousins mâle 6-12 mois (350 kg) 2,83 2,57 2,15 –
Sud - - - - - - 8,40 6,77 5,95 - 8,78 7,60 6,64 5,96 5,07 - 6,15 5,41 5,04 4,47 - - - 4,67 3,98
Limousins femelle 6-12 mois (270 kg) 2,73 2,58 2,20 –
Charolais mâle 6-12 mois (300 kg) – 2,67 2,23 – Cotation nationale - - - - - 9,29 8,24 6,92 6,07 4,94 8,77 7,53 6,68 5,85 4,91 - 6,02 5,26 4,77 3,87 - 5,09 4,35 4,20 3,71
Charolais mâle 6-12 mois (350 kg) – 2,54 – –
Charolais mâle 6-12 mois (400 kg) – 2,50 – –
Charolais mâle 12-24 mois (450 kg) – 2,39 – LE CATEAU EN CAMBRESIS MARCHÉ AU CADRAN
Charolais mâle 12-24 mois (500 kg) – 2,31 – – Effectif total : 25 21 février
Cotation des veaux de plus de 10 jours 22 février
Charolais femelle 6-12 mois (270 kg) – 2,46 – – Tendances - observations : cours reconduits.
Charolais femelle 12-24 mois (400 kg) – 2,29 – – CROISÉ MIXTE MIXTE/MIXTE MIXTE/VIANDE
Croisés mâle 6-12 mois (300 kg) – 2,73 2,45 – VEAUX ENGRAISSEMENT
Mâles Standard 50 à 60 kg 340-380-350 ; 45 à 50 kg 160-220-200 ;
Croisés mâle 6-12 mois (350 kg) 2,85 2,68 2,41 – 40 à 45 kg NC 59 - AVESNES-SUR-HELPE - DESVRES
Croisés mâle 6-12 mois (400 kg) – 2,68 2,38 – Femelles Standard 50 à 60 kg 200-250-225 ; 45 à 50 kg 100-150-120 ;
40 à 45 kg 50-150-120. Amenés 113 à Haut Lieu.
Croisés femelle 6-12 mois (270 kg) – 2,50 2,18 –
LAITIER
Croisés femelle 12-24 mois (400 kg) – 2,30 2,05 –
Mâles Standard 50 à 60 kg 80-100-90 ; 45 à 50 kg 50-60-55 ; A la pièce
40 à 45 kg 40-50-45 ; < 40 kg 10-40-30.
Femelles Standard 50 à 60 kg 20-40-30 ; 45 à 50 kg 10-20-15 ;
Veaux race Bleue et Croisés ..........................200-420
VEAUX DE 8 JOURS A 4 SEMAINES < 40 kg inc. Gros veaux indemnes IBR ..............................90-120
CROISÉ LAITIER LAIT/LAIT LAIT/VIANDE LAIT/MIXTE Très bons veaux non indemnes ......................80-110
MOYENNE HEBDOMADAIRE FRANCEAGRIMER Mâles Standard 50 à 60 kg 20-40-30 45 à 50 kg 10-20-15 ; Bons ....................................................................60-80
Prix moyen national constaté sur le Foirail du 13 au 19 février 40 à 45 kg NC ;
Femelles Standard > 60 kg NC ; 50 à 60 kg NC ; Moyens ................................................................20-40
Moyennes nationales constatées sur le Foirail < 50 kg NC. Petits ......................................................................inv.
• Mâle type viande : 192 (-3) ; Femelle type viande : 120 (-7)
• Mâle type lait 40-45 kg : 26 (+1) ; 45-50 kg : 68 (+1) ; 50-60 kg : 101 (+1)
• Femelle type lait 40-45 kg : — ; 45-50 kg : — ; 50-60 kg : — PORCS
€/Tête Mâles Femelles
supérieur > 70 kg < 60 kg 60-70 kg supérieur > 70 kg < 60 kg 60-70 kg MOYENNE HEBDOMADAIRE FRANCEAGRIMER
Charolais 478 401 239 318 418 331 202 257 du 10 au 16 février
Limousin 494 428 237 342 422 353 188 263
€/Kg/Carcasse Classe E Classe S
Blond d'Aquitaine — — — — — — — —
Rouge des Prés 455 405 305 355 405 340 240 290 Bretagne 1,46 1,54
Centre, Haute et Basse-Normandie, Pays-de-Loire, Poitou-Charentes 1,51 1,59
supérieur < 60 kg 70-80 kg 60-70 kg supérieur < 50 kg 60-70 kg 50-60 kg
Croisé race à viande 455 305 405 355 405 240 340 290 Nord, Pas-de-Calais, Picardie, Ile-de-France, Lorraine, Alsace, Champagne, Ardennes 1,52 1,60
Cotations régionales du porc charcutier classe E - Entre parenthèses, évolution par rapport à la semaine précédente.
supérieur 50-65 kg 45-50 kg 40-45 kg supérieur 50-65 kg 45-50 kg 40-45 kg
Classe E (nouvelle définition) : teneur en viande maigre (TMP) de 55% à moins de 60% (antérieurement : TMP de 55% et plus).
Mixte Montbéliard 218 189 96 37 — — — —
Classe S (introduite comme classe obligatoire par le réglement (UE) n°1308/2013) : teneur en viande maigre (TMP) supérieure ou égale à 60%.
Mixte Normand 125 100 69 30 — — — —

supérieur < 40 kg 50-60 kg 45-50 kg 40-45 kg supérieur < 40 kg 50-60 kg 45-50 kg 40-45 kg COTATIONS RÉGIONALES PORC-DÉCOUPE NORD-PICARDIE MARCHÉ DU PORC BRETON
Croisé mixte 474 — 354 204 70 323 — 218 135 — Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille du 6 au 11 février 22 - Plérin 16 février
Lait 118 — 101 68 26 — — — — —
Prix net de ristourne, départ salle de découpe, hors taxes aux 100 kg. Présentés : 27 937
supérieur > 60 kg < 50 kg 50-60 kg supérieur > 60 kg < 50 kg 50-60 kg Pièces provenant de carcasses de porc dont le pourcentage de muscle oscille entre
Croisé race laitière 347 249 65 146 209 139 60 77 49 et 60 pour cent. Quantités exprimées en tonnes. Base 56 TMP : ......................1,393 € (+0,006)
Base 56 TMP
+ charte qualité régionale (T) : ........1,413 €
PORCELETS Lorsque seul le prix moyen est indiqué, il s’agit de la moyenne pondérée des prix relevés Vendus au classement de ....1,384 à 1,404 €,
Région : Nord - Picardie Note de conjoncture Tendance du 13 au 17 février prix départ élevage
Les prix sont en «euro/kg», Apport Prix Prix Prix Variations Moyenne mobile 12 mois : ................1,325 €
Les quantités sont exprimées en têtes.
les quantités sont en «tonne» Mini maxi moyen moyennes Coches 237 vendues.
Lorsque seul le prix moyen est indiqué, il s’agit de la moyenne des prix qui nous sont communiqués. (sauf indications contraires)
€ € € € Moyenne départ élevage......1,266 € (+0,017)
Epaule : Ronde, sans gorge, brute non Fourchette départ élevage ....1,253 à 1,271 €
Les prix sont en «€/kg», Apport Prix Prix Prix Var.
les quantités sont en «la pièce» élaborée poids compris entre 5,5 et 6,5kg - 1,75 2,39 1,79 -0,01 Moyenne transportées ........1,253 € (+0,018)
(sauf indications contraires)
mini € maxi € moyen € moy. € Fourchette transportées ........1,246 à 1,259 €
PORCELET 25 KG Jambon : Sans mouille, sans crosse,
Nord-Picardie : le kg NC NC NC NC - poids 10kg environ - 2,51 2,65 2,53 = Le 20 février
PORCELET POST SEVRAGE Présentés : 7 676
7 kg Nord-Picardie “pièce” - NC NC NC - Longe : sans palette, sans travers, avec
Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille pointe, poids compris entre 9,5 et 10,5kg - 2,98 3,13 3,12 +0,05 base 56 TMP : ..................1,394 € (+0,001)
base 56 TMP
La grande majorité des informations contenues dans ces pages Poitrine : Brute de coupe avec mouille, + charte qualité régionale (T) : ......1,414 €
sont réalisées avec le concours du quotidien «Les Marchés» et l’hebdomadaire sans plat de côtes d’épaule, poids Vendus au classement de 1,393 à 1,397 €
«La Dépêche». Toutes reproductions et communications sont interdites compris entre 5,5 et 6,5kg - 2,14 3,09 2,19 +0,13 prix départ élevage
Moyenne mobile 12 mois : ................1,326 €
24 FÉVRIER 2017 VII
COURS & MARCHÉS
➜ Productions animales ➜ Analyses des marchés
OVINS ŒUFS Le beurre se reprend, la poudre
MOYENNE HEBDOMADAIRE FRANCEAGRIMER ZONE NORD
du 13 au 19 février
RUNGIS
22 février
doute
BREBIS Ciré Couvert Couvert Sont pris en compte les œufs de la production
e marché français du beurre a plombé par l'incertitude sur le
- 30 kg
U
R
-
-
-
2,54 + 30 kg
2,79
2,54
communautaire de la catégorie «A» en colis
de 360, sauf pour le calibre TG (+73 g).
Cours hors taxe en Euro/.
Lavecrécemment repris des couleurs
des échanges importants, sur
devenir des stocks à l'intervention.
Néanmoins, l'Europe est très com-
O 2,60 2,46 - Très gros (+73 g) les 100 pièces ....................7,40 € des bases de prix supérieures à pétitive sur le marché mondial et
Gros (63-73 g) les 100 pièces ........................6,95 € celles de début février. La demande devrait voir ses ventes progresser
AGNEAUX Ciré Couvert Couvert Moyens (53-63 g) les 100 pièces ....................6,77 € est bien orientée, les disponibili- dès que les acheteurs se montre-
16 U 6,75 6,50 19 6,43 Petits (-53 g) les 100 pièces......................................- tés sont pour le moment réduites ront moins attentistes. En poudre
à 19 kg R 6,21 6,04 à 22 kg 5,87 et nos voisins nord-européens de lactosérum, la demande est
O - 5,10 5,05 semblent avoir réussi à stabiliser tonique, les stocks sont très limi-
VOLAILLES leurs cours après l'effritement du tés. Dans ce contexte, la fermeté est
Parthenay 15 février
début d'année. En poudre de lait, de mise.
BREBIS € Variation € Variation MARCHÉ DE DEINZE en revanche, le marché reste VIRGINIE PINSON (LES MARCHES)
U 0,85 -0,15 1,15 -0,15 15 février
moins de 60 kg R 0,70 -0,15 plus 0,95 -0,15 Prix €/100 kg Evolution
0 - - de 60 kg - - Poulets (belplume y compris) 87 =
AGNEAUX € Variation € Variation Poules brunes 10 / 12 =
E - - - - Poules blanches 3/5 =
U 3,10 -0,10 38 2,75 -0,20 Reproductrices 43 / 45 =
R 2,50 = 2,30 = (poids vivant moins 2%)
- 38 kg à Tous les prix sont côtés hors TVA
O - - 44 kg - -
Gras U.R.O

MIN DE RUNGIS
Sancoins 15 février
prix HT kg/net 21 février
BREBIS DE RÉFORME € Variation € Variation
Mini € Maxi €
U 0,82 -0,08 plus 1,08 -0,20
- 60 kg R - - de - - Pintades label France 4,70 5,70
O - - 60 kg - -
Poulets entier France
standard prêts à cuire 2,20 2,50
AGNEAUX € Variation € Variation Poulets entier France label 3,60 4,40
E - - 38 - -
Poules France standard 1,90 2,20
Coqs France standard 2,20 2,50
-38 kg U 2,60 -0,10 à 2,63 -0,07
Canards entier de Barbarie
R 2,53 -0,10 44 kg 2,51 -0,09
3 kg et + 3,40 3,90

CIDIL
O - - - -

CES PAGES DE COURS
CHEVAUX ET COTATIONS SONT UNE
CO-PRODUCTION DES JOURNAUX Commentaires FNB de la situation
MOYENNE HEBDOMADAIRE FRANCEAGRIMER de Picardie (l’Agriculteur de l’Aisne,
et des perspectives de marché (au 20 février)
l’Oise Agricole, l’Action Agricole Picarde) ;
du 13 au 19 février
Champagne-Ardenne (Agri-Ardennes, la Marne
(€/Kg/Carcasse) Extra Bon
Animaux jeunes
Agricole, la Revue Agricole de l’Aube, Bovins finis INFORMATION : les éleveurs refusent de cautionner les
l’Avenir Agricole et Rural de Haute Marne) ; baisses de prix des bovins finis qui ne reflètent ainsi plus la situation du
Laitons légers clair 3,25 (+0,10) — Centre Ile-de-France (Horizons éditions Eure-et- marché et l’équilibre offre/demande. En conséquence les représentants
Poulains lourds foncé 3,00 (+0,10) 2,80 (+0,10) Loir, Loir-et-Cher, Seine-et-Marne, Ile-de-France) ;
et du Nord-Pas-de-Calais (Le Syndicat Agricole).
de la FNB ne participeront plus aux Commissions des cotations. La FNB
Chevaux d’âges suspend également la publication hebdomadaire de son commentaire
La grande majorité des informations contenues concernant la situation du marché des bovins Entrée Abattoir.
Races légères < 360 kg 2,70 (=) 2,40 (=) dans ces pages sont réalisées avec le concours
Races lourdes > 360 kg — 2,30 (+0,10) du quotidien «Les Marchés» et l’hebdomadaire
* Prix rendu à la frontière italienne. Entre parenthèses, variation par rapport à la semaine précédente.
«La Dépêche». Toutes reproductions Bovins maigres Cours reconduits.
et communications sont interdites
Moyenne nationale des prix des carcasses. Origine France entrée abattoir (Hors taxe)

➜ Analyses des marchés des productions animales

Nouvelle hausse de la production de viande bovine
en 2017
a production française de gros dus en légère progression. L’Idele compressibles» explique l’Idele. mesurée au second semestre, rait compenser le quasi-arrêt des
Lmenter
bovins finis pourrait aug-
de 0,9 % en 2017 par rap-
explique que «le cheptel de vaches
allaitantes, en hausse de 0,5 % en
En veau de boucherie, l’Idele
anticipe une poursuite du repli
selon l’évolution du marché du
jeune bovin. Alors que la
ventes vers la Turquie».
La reprise progressive des prix
port à 2016, tandis que celle de début d’année, devrait en effet de la production en effectifs consommation de viande rouge du pétrole est une bonne nou-
veaux de boucherie reculerait de poursuivre la lente stabilisation (-1%) partiellement gommé par est sur la pente descendante de velle quant aux échanges de
0,5 %, selon les prévisions de initiée depuis quelques mois». Les la progression régulière des l’autre côté des Alpes, et que la broutards avec les pays de
l’Institut de l’élevage. Les expor- abattages de génisses devraient, poids carcasses (+0,5 %). concurrence des viandes polo- l’Afrique du Nord (Algérie et
tations de broutards se tasse- quant à eux, rester stables. naises bon marché fait rage, les Tunisie notamment). Ces pays
raient à leur niveau élevé. Du côté des mâles, la production Légère baisse des perspectives quant à l’évolution disposeront de davantage de
La production française de gros de bœufs devrait renouer avec la exportations de broutards des besoins de notre voisin sont devises, ce qui donnera de l’air à
bovins finis pourrait atteindre baisse (-1 % en têtes comme en A 1,050 million de têtes, les quelque peu maussades. Par leur économie durement touchée
1,332 million de tonnes équiva- volumes) après un léger rebond exportations de broutards ailleurs, l’Idele ajoute que «l’ou- en 2016 par la chute du baril.
lent carcasse (téc) en 2017, soit en 2015 comme en 2016, les devraient reculer de 1 % par verture du marché israélien pour- VIRGINIE PINSON (LES MARCHES)
0,9 % de plus que l’an dernier, effectifs de mâles laitiers de 24 à rapport à leur niveau très élevé
selon les prévisions de l’Institut 36 mois s’affichant en repli en de 2016 (1,061 million d’ani-
de l’élevage (Idele). Ce sont les décembre dernier. maux, soit 2,6 % de plus qu’en
abattages de vaches qui vont tirer En taurillons, la production fran- 2015). Les disponibilités fran-
la production française vers le çaise devrait reculer de 0,6 %. En çaises sont attendues stables,
haut, puisqu’ils sont attendus en jeunes bovins viande, si les effec- «en très légère baisse pour les
hausse de 1,8 %, après avoir déjà tifs sont attendus en léger repli, la mâles et en hausse pour les
grimpé de 3,3 % l’an dernier. Les hausse des poids carcasse devrait femelles compte tenu du ralen-
réformes laitières pourraient être compenser cette baisse et la pro- tissement de la capitalisation
aussi nombreuses que l’an der- duction rester stable en volume. allaitante». Les flux vers l’Es-
nier. Malgré la reprise progres- En revanche, la baisse est atten- pagne devraient rester toniques
sive des prix du lait, la situation due plus nette pour les jeunes car la péninsule Ibérique est
financière de nombreux éleveurs bovins laitiers. Les mises en place progressivement un fournisseur
reste compliquée. Les réformes ont de nouveau reculé, sous l’ef- important de bovins finis prêts
FRANCOIS D'ALTEROCHE

devraient demeurer importantes fet «d’un signal prix très défavo- à abattre pour tous les pays du
et le cheptel laitier poursuivre son rable pour ces animaux», tandis pourtour de la Méditerranée.
repli. En revanche, les abattages que les «contraintes et les coûts La demande italienne pourrait
de vaches allaitantes sont atten- de production sont difficilement en revanche se montrer plus