SOMMAIRE

SOMMAIRE............................................................................................................. 1
Introduction.............................................................................................................. 2
I. Présentation du site ................................................................................... 3
1. Généralité................................................................................................... 3
2. Etat des lieux du site................................................................................ 4
3. Présentation du travail............................................................................. 4
4. Présentation de la passerelle reliant le bâtiment D au bâtiment A. .4
a. Généralités................................................................................................... 4
b. Les éléments constituants de la passerelle...........................................................5
II. Etude de la pathologie de la passerelle ..............................................7
1. Généralités................................................................................................. 7
2. Photos et descriptions des pathologies.................................................8
3. Diagnostic et constat des pathologies.................................................11
4. Propositions, solutions et recommandations......................................16
Conclusion.............................................................................................................. 19

p. 1

la pathologie d’un ouvrage concerne l’étude des « maladies » des ouvrages. les causes et la détermination du mécanisme de réparation ou de réhabilitation de l’ouvrage. Pour mener à bien notre étude. En génie civil. Les passerelles de l’INPHB présentent des dégradations très avancées. Pour notre étude. est la science qui a pour objet l'étude des maladies et notamment leurs causes (étiologie). soit « étude des maladies ». Généralité p. ce présent rapport comportera deux parties à savoir :  La présentation du site  L’étude de la pathologie de la passerelle I. 2 . Introduction La pathologie « examen des passions ». Présentation du site 1. C’est dans ce contexte qu’il nous a été demandé à la fin du cours de pathologies de faire un rapport de diagnostic sur ces passerelles. nous nous intéresserons à la passerelle reliant le bâtiment D au bâtiment A.

se situe au centre du pays dans la Région des Lacs. de mi-septembre à mi-octobre. 3 . Le lieu où se déroule notre étude est l’INPHB-Sud l’un des 3 sites de p. Figure 1: Carte de la Côte d'Ivoire Yamoussoukro. caractérisée par la présence. L’humidité relative varie entre 75 et 85 % avec des chutes à 40 %. Elle est située dans un relief plat. qui abaisse considérablement l'humidité . Yamoussoukro est soumise à un climat équatorial comportant quatre saisons à savoir :  Une longue saison sèche de mi-novembre à mi-mars. recouvert d'une savane arborée. de l’harmattan.  Une courte saison sèche de mi-juillet à mi-septembre . en décembre et janvier.  Une longue saison des pluies. capitale de la Côte d’Ivoire. La température moyenne de la région est d’environ 26 °C. en période d’harmattan. un vent sec et puissant venu du Sahara.  Une courte saison des pluies. à 248 km d'Abidjan. de mi-mars à mi-juillet . Les moyennes des quantités de pluie varient de 900 à 1 100 mm par an avec une répartition spatiale très variable dans l’année et d’une année à l’autre. et se situe entre 80 et 85 % en période pluvieuse.

3. Ce travail concernera la passerelle liant le bâtiment D au bâtiment A et consistera :  De faire la mise en évidence des différentes dégradations. Présentation du travail Dans le cadre du cours de pathologie. En effet. d’un cours d’eau. le Professeur nous a demandé de faire un rapport de diagnostic des différentes passerelles de l’INP-HB. les bâtiments C et D p. d’une voie de communication ou entre deux bâtiments. 2. permanent ou provisoire. des travaux de réhabilitation et l’entretien des passerelles n’ont pas été réalisés. Nous ferons ainsi des observations (Photos. Présentation de la passerelle reliant le bâtiment D au bâtiment A a. Ainsi. permettant le passage des piétons au-dessus d’une brèche. facilitant ainsi les déplacements. Etat des lieux du site Depuis la création de l’INPHB SUD (ex-ENSTP) en 1979. de l’INPHB CENTRE et de l’INPHB NORD. 4 . A ce niveau nous appliquerons la méthodologie apprise lors du cours de pathologie.l’Institut national Polytechnique Felix Houphouët Boigny de Yamoussoukro. solutions et recommandations. Cela a conduit à une dégradation avancée de ces dernières. dessins. description) . Les passerelles de l’INPHB ont été mise en place lors la construction de l’INPHB Sud ex ENSTP. Son rôle est d’assurer les liaisons entre les quatre principaux bâtiments. les bâtiments B et C sont liés par une passerelle.  De faire la recherche des pathologies à partir des symptômes . elles permettent de gagner en temps en évitant les longues montées et descentes d’escaliers pour aller d’un bâtiment à un autre. Généralités Une passerelle est un pont étroit. les bâtiments A et B sont liés par une passerelle.  De faire de propositions. 4.

d’une couche p. Les éléments constituants de la passerelle  La toiture La toiture avec une pente de 3% a pour rôle de mettre les usagers à l’abri des intempéries.10 mètres. Elle mesure 23. d’un tablier.18 mètres de long et a une largeur de 4.sont liés par une passerelle. 5 . Comme superstructures. Elle est composée d’un ensemble de 3 pannes sur lesquelles reposent des voliges jointives protégés par un complexe d’étanchéité et reliée au tablier par l’intermédiaire de potelets métalliques. Ces passerelles se composent essentiellement d’une toiture. A partir d’un bâtiment l’accession à une passerelle se fait par deux escaliers (un escalier du premier étage à la passerelle et un autre du deuxième étage à la passerelle). La structuration de la charpente de la toiture est mise en exergue sur les plans. les bâtiments D et A sont liés par une passerelle . Il est composé d’un plancher en voligeage jointif sur lequel est posée une plaque métallique en acier qui sert de support de collage au revêtement souple.10 mètres de large et a une longueur de 23 mètres. celle qui fait l’objet de notre étude. Il mesure 3. nous avons des garde-corps ajourés en aluminium de hauteur 1 mètre. b. un revêtement souple pour la protection du tablier.  Les superstructures Ce sont les éléments qui ont pour but d’assurer le confort et la sécurité des usagers ainsi que la durabilité et l’esthétique de la passerelle. des éléments de superstructure.  Le tablier Le tablier est la partie de la passerelle chargée de recevoir les charges d’exploitation (les usagers).

Les poteaux à leur tour transmettent les charges au tablier.2 mètre.  Les escaliers Deux escaliers assurent la transition entre la passerelle et les différents niveaux des bâtiments qu’elle relie. Au niveau du tablier.d’étanchéité sur la toiture. Ils sont en béton armé et composés de deux volées Vue aérienne des quatre bâtiments centraux de comportant chacune 12 marches de hauteur 16 centimètres et d’emmarchement 1. Les poteaux sont reliés au niveau de la toiture par des cornières en guise de contreventement.portée sur un cadre en acier maintenu par des câbles en acier reliés aux acrotères des bâtiments. des enjoliveurs en acier pour l’esthétique de la passerelle ainsi que les peintures lasures utilisées pour la protection des éléments métalliques contre la corrosion et des éléments en bois contre l’humidification et les agents biologiques.  Les éléments porteurs de la passerelle  La toiture de la passerelle repose sur une charpente constituée de poutrelles métalliques et de poutre en bois. 6 . p. A cet effet la passerelle s’appuie au niveau de ses extrémités sur deux poutres en béton armé des bâtiments. nous avons deux poutres métalliques principales support de la passerelle qui reprennent les charges du tablier et celles venant de la toiture.  Les appuis Nous appelons appuis les éléments extérieurs sur lesquels repose la passerelle. Elle repose à mi. Ces poutres transmettent les charges de la toiture au tablier par l’intermédiaire de poteaux en tubes métalliques.

Généralités Les passerelles vieillissent et elles ne sont pas toujours en bonne santé. 7 . les causes et apporter les éventuelles solutions pour les traiter. Cependant. Toutefois nous retenons que les principaux types de désordres affectant les constructions en général et les passerelles en particulier sont dus à :  Des erreurs matérielles . Photos et descriptions des pathologies  La toiture La toiture de la passerelle ne présente aucune dégradation. Pour solutionner les problèmes rencontrés au niveau des passerelles. Cela peut se voir sur l’image ci-dessous : p. Etude de la pathologie de la passerelle 1. il n’est pas toujours facile de diagnostiquer une maladie. 2.  Des erreurs de conception ou d’étude.  Des causes accidentelles . Elle est encore en bon état. Pour ce fait. il est nécessaire de faire une étude pour identifier les symptômes.  L’ignorance . elles doivent être l’objet de soins particuliers pour qu’elles puissent assurer leur fonction pendant la durée de vie attendue d’elles.  Une mauvaise utilisation ou un défaut d’entretien. A B D C II. puis de prescrire le bon remède.  Des erreurs d’exécution .  Des facteurs externes .

on constate une dégradation de l'aspect du revêtement du bois. De même. Le bois est également pourri. Quant aux enjoliveurs. au profit d’une couleur verdâtre. 8 . l’acier est oxydé et troué. De même. on constate une disparition de la couleur. L’acier est donc mis à nu. un décollement de la peinture et un arrachement à certains endroits. p. cela se voit à travers l’aspect sombre et « brûlé » du bois. nous avons à première vue le décollement et le soulèvement du revêtement souple sur la plaque d’acier.  Le Tablier Au niveau des tabliers.

 Garde-corps Au niveau des garde.  Appui On constate la présence de moisissures sur les poutres sur lesquelles reposent les tabliers. les câbles et manchons auxquels les câbles sont reliés. p. on constate un décollement de la peinture.corps nous constatons des moisissures des parties qui sont détachées. Quant aux cadres métalliques entourant les passerelles. 9 .

10 .Escalier Le revêtement souple collé des escaliers se décolle et fissure. 3. Diagnostic et constat des pathologies Pathologie du bois au niveau du toit et du tablier Diagnostic p.

Voyons à présent comment la pénétration de l’eau se fait au niveau du tablier. le tablier reçoit de l’eau sous l’effet des vents. d’origine végétale ou animale comme le bois absorbent l’humidité lorsqu’elle augmente et en relâche lorsqu’elle diminue. L’enjoliveur se décolle suite à cela. Cette humidité est due à la pénétration d’eau. Ce phénomène entraine gauchissements.  Humidité Les matériaux organiques. Il cherche à atteindre un équilibre hygroscopique avec son milieu. Celle-ci stagne sur l’enjoliveur à cause de la faible pente du tablier. 11 . mettant à nu le support en acier qui se rouille et se perfore. Cette pénétration d’eau s’explique au niveau du tablier. De plus. p. En saison pluvieuse. Constat La pathologie au niveau du bois est due à l’humidité. le bois est anisotrope c’est à dire qu’il réagit plus dans un sens que dans l’autre aux variations d’humidité. fentes ruptures d’assemblage et apparition de champignons. Il se contracte ou se gonfle davantage dans le sens perpendiculaire à l’axe de croissance. Ce qui entraine le contact entre l’eau et les voliges. Pathologie du revêtement souple  Diagnostic La cause de la pathologie du revêtement souple est l’humidité. par le décollement du revêtement souple et la corrosion du support en acier.

celui-ci reçoit de l’eau. d’autre part. D’où la dégradation avancée du revêtement du tablier.  Humidité Les revêtements de sols souples sont étanches à l'eau et à la vapeur d'eau.  Cas des escaliers Les escaliers sont en majeurs partie exposés aux intempéries comme la pluie. le support du revêtement souple étant en acier. L’agrandissement des joints. L'augmentation de la tension de vapeur due à un écart de température peut entraîner le soulèvement et le décollement du revêtement. notons que l’eau peut s’infiltrer à travers les soulèvements de revêtement. Il convient alors d’expliquer la présence d'eau au niveau du support. il empêche donc d’une part l’évaporation de l’eau par le dessous. montre qu’une compression du revêtement s’est produite. sous l’effet du vent. A ce niveau. 12 . Ainsi. Le soulèvement peut survenir de façon brutale après un réchauffement rapide du revêtement. C’est-à-dire une décohésion du plan de collage sous les effets de l’humidité. alors que le support est encore à une température inférieure. Qu’en est-il du tablier et des escaliers ? Cas du tablier Le tablier n’étant pas protégé contre les pluies. En effet. La cause principale est une mise en compression du revêtement due aux variations dimensionnelles thermo-hygrométriques. le revêtement souple est exposé à l’humidité. Aussi. par le phénomène de la corrosion. l’eau entraine le décollement du film protecteur de l’acier. p. Ils empêchent l'évaporation de l'eau en excès sur le support. Ce qui entraine la séparation de la colle du support.

Ce séchage n’est rapide qu’en surface. l’eau libre s’évapore au contact de l’air. Pathologie du support du revêtement souple au niveau du tablier  Diagnostic La cause retenue est la présence d’humidité.  Constat p. il peut prendre des mois voire des années si les conditions sont défavorables. de l’extérieur vers l’intérieur. A certain stade. En effet. la cloque se rompt et le métal de base se trouve en contact direct avec le milieu. Il en résulte un flux ionique situé à l’interface métal-film. les contaminants ioniques situés à l’interface métal-film causent une pression osmique. laissant passer l’eau mais pas les composants ioniques.  Constat Le revêtement de sols souples collés sont fréquemment soumis a des phénomènes de cloquages ou de décollement. le produit anticorrosion fonctionne comme une membrane semi-perméable. Cependant. 13 . En présence d’eau de condensation. La pose du revêtement arrête donc complétement le séchage. provoquant la formation d’une cloque et sa croissance. l’absence de documents sur les méthodes de mise en œuvre utilisées ne nous permet pas de conclure. En effet. dont la cause la plus fréquente est la trop forte humidité du support. Au-delà.L’eau qui a servi à la fabrication du béton peut être à l’origine de la présence d’eau.  Défaut de mise en œuvre Le décollement du revêtement peut être aussi dû à une mauvaise mise en œuvre. Un défaut de préparation du support peut aussi être à l’origine de décollement.

notamment l’irradiation par rayonnement ultraviolet et l’oxydation.  Vieillissement Le vieillissement des peintures est dû aux effets physiques et chimiques du milieu. p. les angles saillants doivent être chanfreinés ou arrondis pour préserver l’épaisseur du film en tout point. tous les oxydes doivent être éliminés.  La durée de protection anticorrosion d’une peinture dépend de l’épaisseur du film. ou plus généralement alkydes sensibles à la saponification ou à l'hydrolyse .  Humidité dans le support. le décollement de la peinture se réalise.  L’application d’une peinture sur une surface froide condensante conduit à des défauts d’adhérence puis à des décollements. Vu au microscope.La pathologie du support du revêtement souple au niveau du tablier est due à l’humidité. ce qui peut conduire à la dégradation du liant. La rupture d'adhérence se produit alors. Pathologie de la peinture sur acier  Diagnostic  Avant l’application. A cela. nous ne pouvons pas effectuer d’analyse sur les hypothèses ci-dessus. il faut ajouter la vaporisation de l’eau qui entraine le cloquage . 14 . De même. Les films de peinture deviennent alors friables et se dégradent facilement par abrasion ou fissuration.  Un primaire dit d’atelier est une protection provisoire qui ne saurait constituer la première couche d’un revêtement anticorrosion. La plupart des peintures à huile sont à base de liants glycérophtaliques. Par manque de documents. le détail de surface d’un acier sablé ressemble à une chaine de montagne. les sommets seront moins bien protégés que les vallées. Enfin.

15 . 4. l’acier sera soumis à de forte déformation. facilitant la création d’humidité au niveau du support. Cela s’explique par le fait que sous l’action des intempéries la peinture vieillie. Propositions. et avec la fraicheur. Les aciers que nous avons observés ne présentent pas de telles caractéristiques. les deux autres couches sont encore dans un bon état.  Support sujet à déformation L’acier est un matériau qui se dilate. Cette humidité va créer le décollement de la peinture.  Constat La pathologie au niveau de la peinture est due à l’humidité et au vieillissement du système de peinture. Ainsi. par la suite.  Manque de cohérence du support L’hypothèse du manque de cohérence du support a été écartée. il raccourcit. il s’allonge . Alors. solutions et recommandations p. on constate la formation d'un réseau de microfissures : les fissures se resserrent et forment des figures en étoile sur la peinture. Etant donné que nous sommes dans une zone dans une zone à forte variation de température. En effet. nous avons écarté cette hypothèse. Cette déformation se caractérise au niveau des peintures par la naissance de microfissures rectilignes dans la peinture : de très fines fissures (0. Avec la chaleur. la peinture devient friable et fissure.1 mm d'ouverture au maximum) apparaissent de manière diffuse.

Protéger les bois contre tout risque d'exposition prolongée à l'eau. en utilisant un produit de finition adapté (lasure. Recommandations . champignons).Vérifier que le support est propre en surface et sec. .Respecter les délais de séchage . Compte tenu que les bois ont été longtemps exposés à l’humidité . Pathologie du support du revêtement souple du tablier p. en phase chantier.Respecter les caractéristiques d'encollage (simple. . 16 .Pathologie du bois Solutions et propositions . Choix de la colle en fonction de l’humidité. Protéger le support en acier contre la corrosion . . peinture microporeuse. en phase chantier .Demander les attestations de traitement des bois. .Protéger le bois contre l’humidité. . Remplacer le revêtement souple .Stocker les bois hors sol. . . quantité de colle) . Recommandations . . …). .Effectuer un traitement préventif contre les agents pathogènes (termites. .Réserver le temps de séchage nécessaire .Vérifier la planéité du support .Changer les bois. Réparer le support métallique au niveau du tablier . Pathologie du revêtement souple Solutions et propositions . double. .Prendre en compte la condition climatique d’humidification dans la classe d'emploi des bois . .

Pathologie de la peinture sur acier Solutions et propositions  Enlever La première couche de peinture qui présente des défauts Réaliser une préparation de la surface du support bien spécifique à sa nature  Appliquer un nouveau système de peinture. p.  Respecter scrupuleusement les conditions limites d'application des produits qui doivent être scrupuleusement respectées en température. . Recommandations  Respecter les épaisseurs minimales des différentes couches .Soigner la préparation du support et l'exécution en respectant les conditions d'application des produits . . Recommandations .Remplacer le support métallique .Respecter scrupuleusement les conditions limites d'application des produits : qui doivent être scrupuleusement respectées en température.Protéger le support métallique à l’aide d’une protection anticorrosion fonction de l'agressivité du milieu (la protection la plus durable est une galvanisation à chaud). Propositions et solutions . 17 . et cela pour l'application et la phase de durcissement. temps de séchage. humidité. . après avoir procédé au traitement approprié contre la pénétration de l’humidité. ensoleillement.Respecter les épaisseurs minimales des différentes couches de la protection anticorrosion .

au p. temps de séchage. au pourrissement du bois. 18 .  Les propositions et recommandation pour la remise en état de nos passerelles faites. et cela pour l'application et la phase de durcissement . Celles-ci sont dues d’une part à l’humidité du milieu qui a conduit à l’enlèvement de la peinture. ensoleillement. il convient de présenter le contenu des travaux nécessaire. Conclusion L’étude sur les pathologies des passerelles nous permis de savoir les causes des dégradations de ces dernières. humidité .

19 . p.décollement du revêtement et à la corrosion du support métallique et d’autres parts aux conditions d’entretien et d’utilisation. il faut dire que l’initiative prise par le professeur pour faire l’étude est à féliciter car cela nous permet de voir les risques que peuvent courir les étudiants qui utilisent les passerelles et d’informer qui de droit afin que des dispositions concrètes soient prises pour éviter le pire. En définitif. Pour la réhabilitation de la passerelle nous proposons de refaire la peinture des métaux et le revêtement du tablier de la passerelle.