Fiche 2 : LA DIRECTION D'ENTREPRISE

Au départ, c'est le propriétaire de l'entreprise qui détient juridiquement tous les pouvoirs permettant
la direction et qui assume toutes les responsabilités dans l'entreprise.

Lorsque les propriétaires sont multiples (cas des entreprises comportant plusieurs associés), le
pouvoir reste entre les mains des associés ou des actionnaires majoritaires.

Cependant, l'activité de l'entreprise nécessitant une prise de décisions permanente et continuelle,
cette direction doit être exercée par un chef d'entreprise, présent au quotidien et qui peut être :

- Le propriétaire, s'il dirige personnellement son entreprise et qu'il y travaille ;
- Un dirigeant nommé par le propriétaire, qui reçoit de ce dernier une large (mais pas
obligatoirement totale) délégation de pouvoirs.

1. En quoi consiste la direction d'entreprise ?

a) Quelles que soient l'activité et la dimension d'une entreprise, et à partir du moment ou le produit à
vendre et le marché visé a été identifié, la direction d'entreprise consiste tout d'abord à :

⇒ Représenter et à engager formellement et juridiquement la responsabilité de cette dernière
auprès des tiers qui constituent ses partenaires.

Exemple : Signer des commandes, des chèques, établir des factures, négocier une vente de produits
ou un prêt bancaire….

⇒ Fixer le prix de vente des produits et services proposés au marché par l'entreprise. On notera
que ce pouvoir a longtemps été limité par l'Etat qui exerce encore dans certaines circonstances un
contrôle des prix.

b) On distinguera deux types d'entreprises : l'entreprise unipersonnelle et l'entreprise "de
croissance".

⇒ L'entreprise unipersonnelle où le chef d'entreprise, en général propriétaire, travaille seul
(artisan, profession libérale, petit commerçant..). La direction de ce type d'entreprise consistera en
complément à :

- Décider quelles seront les fonctions qui seront sous-traitées à l'extérieur de l'entreprise, et
préciser aux sous-traitants ce qu'il attend d'eux.
- Choisir ses fournisseurs et procéder aux achats de biens, matières et services dont il estime
avoir besoin pour faire fonctionner son entreprise.
- Organiser son propre temps de travail, pour remplir seul toutes les fonctions qu'il a décidé de
conserver.
- Contrôler la conformité du travail de ses sous-traitants

⇒ L'entreprise "de croissance"

Dès l'embauche des premiers salariés, le chef d'entreprise :

- Recrutera en choisissant quantitativement et qualitativement le personnel qu'il juge nécessaire au
bon fonctionnement de l'entreprise et en décidant de la rétribution qu'il lui versera ;
- Organisera le travail de ses salariés : qui doit faire quoi, où et quand ?

© AJE - Reproduction interdite

de magasin ou d'usine. Par la suite. . le contrôle d'utilisation de ces délégations. Organiser comme bon lui semble mais à ses risques et périls. le chef d'entreprise sous-traitera ou déléguera la quasi totalité des fonctions. Contrôlera le travail accompli . Il deviendra alors un "manager" dont la tâche principale consistera à coordonner. cette catégorie de salariés désigne à l'origine les salariés chargés par le chef d'entreprise d'encadrer les autres salariés et/ou d'accomplir des tâches nécessitant une large délégation de pouvoirs. ancien élève d'écoles de commerce ou issu de l'université. chef d'agence.) . La délégation de pouvoirs aux salariés est entièrement à la discrétion du chef d'entreprise qui sera amené à : . au fur et à mesure que l'entreprise se développe. Donnera ordres et consignes à ses collaborateurs : le chef d'entreprise a un rôle d'autorité vis- à-vis de ses collaborateurs durant leur présence sur leur lieu de travail . la fonction "vente" ou la fonction "production". au fur et à mesure de la croissance de l'entreprise. la délégation de pouvoirs aux salariés va générer une hiérarchie au sein de l'entreprise : On distinguera les "cadres" des "non- cadres". Mais le cadre étant souvent un salarié de formation supérieure (ingénieur. . c) La Direction d'entreprise comprend également les tâches suivantes : . b) Notion de "cadres" et de "non cadres" En dehors des TPE (Très Petites Entreprises) où cette notion existe peu. et prendre les décisions qu'il n'aura pas déléguées. Coordonnera les différentes tâches confiées aux salariés . Exemple : chef d'atelier. fournisseurs et Administration. ou pour laquelle il possède un savoir faire ou un goût particulier. . . chef des ventes. . directeur financier…. Et le plus important : déléguer ses pouvoirs à ses salariés et contrôler leur travail. . Remettre et retirer ses pouvoirs selon son bon vouloir à n'importe lequel de ses collaborateurs . le statut de cadre a été étendu à toute les catégories de personnel © AJE . 2. et surtout dans les grandes entreprises. contrôler et arbitrer le travail de ses collaborateurs. Autoriser implicitement ou explicitement les collaborateurs qui ont reçu une délégation.). Sanctionnera (positivement ou négativement) et/ou de se séparera de ses salariés en fonction de l'évolution du marché ou de son jugement sur leurs aptitudes. chef comptable. communication aux media. . Communiquer au nom de l'entreprise (courriers aux clients.Reproduction interdite . directeur d'établissement. La délégation de pouvoirs aux salariés a) Cette délégation est rendue nécessaire par le fait que le chef d'entreprise ne peut. chef de projet. à déléguer à leur tour à d'autres membres du personnel de l'entreprise tout ou partie des pouvoirs reçus ... assurer seul la direction et la responsabilité de toutes les fonctions. leurs compétences et leur comportement.). Souvent. ⇒ Les cadres : Comme le nom l'indique.. dans un premier temps il gardera pour lui-même une fonction qu'il considère prioritaire (par exemple.

sans par ailleurs avoir obligatoirement des responsabilités d'encadrement de personnel et sans que le chef d'entreprise ne leur délègue effectivement un pouvoir quelconque. Cette délégation s'exerce notamment dans le domaine de la formation des autres salariés aux postes de travail. avantages sociaux. . qu'un ingénieur. ⇒ Les non-cadres : Les autres effectifs d'une entreprise sont répartis selon une hiérarchie des qualifications et des salaires qui tient compte principalement du degré de compétences professionnelle des salariés. Remarque : La délégation de pouvoirs que reçoit le cadre lui confère de facto une autonomie dans son travail quotidien. C'est ainsi par exemple. il est obligatoire pour toute entreprise ayant des salariés de rédiger : . Elle est la conséquence de son expérience et/ou de sa propre formation de base et de toute façon de son aptitude à prendre des responsabilités. . . Un règlement intérieur précisant les règles disciplinaires à respecter par l'ensemble du personnel . Comme pour le cadre. Comment la délégation de pouvoirs est notifiée Oralement ou par écrit. des biens stockés et des locaux. C'est cet aspect de l'entreprise qui en fait un outil important de promotion sociale au sein de notre Société. L'ouvrier (travailleur en atelier ou en usine) ou l'employé (travailleur dans des bureaux) non qualifiés . 3. Il n'est pas rare de constater qu'un salarié entré dans l'entreprise à la base de l'échelle sociale se retrouve plusieurs années plus tard dans des postes de direction par le jeu des promotions internes. des installations. . de l'estime et de la confiance que leur porte le chef d'entreprise. qui de par leur formation sont susceptibles de recevoir une délégation de pouvoirs étendue. compensée par une responsabilité et une obligation de résultats plus ou moins formalisées mais qui le différencient du personnel non cadre.Reproduction interdite . Ils bénéficieront de tous les avantages matériels (salaire. L'ouvrier ou l'employé ayant une qualification technique acquise par sa formation scolaire et post scolaire ou provenant de son expérience professionnelle . On distingue en général en partant du bas de l'échelle : . L'apprenti. et qui constitue souvent un relais entre ce dernier et le personnel d'exécution. la position d'agent de maîtrise peut être attribuée systématiquement en fonction du diplôme ou de l'expérience antérieure du salarié. Cependant. avantages en nature) dévolus aux cadres qui assurent l'encadrement effectif du personnel à l'exception des primes liées à l'exercice d'un pouvoir. jeune qui apprend son métier "sur le tas". le chef d'entreprise réclame avant tout du temps de présence et l'accomplissement de tâches élémentaires précises pendant ce temps de présence. technicien supérieur qui détient une délégation d'encadrement de petits effectifs mais moins étendue que celle du cadre (on parle de "chef d'équipe" dans l'industrie et le bâtiment). Il est à noter que de nombreux cadres ayant reçu des délégations de pouvoirs sont issus du personnel non cadre et ont été promus en fonction de leur expérience. © AJE . . il n'y a pas de règles précises en la matière. L'agent de maîtrise. qu'un vendeur issu d'une école de commerce ou qu'un comptable diplômé d'un DESS de comptabilité. Pour ce dernier. Le technicien qui possède l'ensemble des compétences nécessaires à l'exercice d'un métier à valeur ajoutée . Un règlement d'hygiène et de sécurité précisant les dispositions prises et à prendre pour assurer la protection des salariés. corrigé par la pénibilité du poste attribué et dans certains cas de l'ancienneté. avec on sans alternance avec le système scolaire . peuvent avoir le statut de cadre dès leur entrée dans l'entreprise sans avoir de personnel à encadrer ni de responsabilités plus importantes que celles de leurs collègues non diplômés.

Le (ou les) propriétaire(s) rencontre(nt) le Chef d'Entreprise à travers diverses réunions formelles : Assemblée générales. bilan. © AJE . Ce contrôle est exercé à travers des procédures et documents définis par le législateur et que le Chef d'entreprise doit présenter régulièrement : rapport moral et financier. Dans les entreprises certifiées. Au cours de ces réunions et au moins une fois par an. compte d'exploitation etc. l'organisation du travail est décrite par écrit sous forme d'organigrammes. Le contrôle du Chef d'Entreprise par le (ou les) propriétaire(s) Indépendamment de l'encadrement réglementaire prévu par les textes de lois. Conseil de Surveillance.Reproduction interdite . le Chef d'entreprise doit rendre compte régulièrement des délégations de pouvoirs que le ou les propriétaires lui ont consentis. le contrat de travail ou une note de service adressés au salarié. Conseils d'Administration. Quelle que soit la dimension de l'entreprise. 4. de définitions de fonctions et de procédures. la délégation de pouvoirs est souvent indiquée plus ou moins brièvement sur la lettre d'embauche. le (ou les) propriétaire(s) donne(nt) ou non quitus de sa gestion au Chef d'Entreprise et décide(nt) de la reconduction de sa délégation..