Palement européen tHsabeth MORIN-CHARTIER bite nent eonten « Newb Sets Gk ep et des tir ees Fe 10 mars 2017 Monsieur te Premier mi Frangois FILLON Les Républicains 238, rue de Vaugirard 75015 Paris Monsieur le Premier ministre, Je tiens & ater vou attention sur une question importante qui commence a faire son ‘chemin dans le cadre de la campagne pour la prochaine élection présidentielle : la clause « Molidre ». Depuis plusieurs mois, un certain nombre de collectivités teritoriales, qurelles soient gérées par la droite comme pat la gauche, ont mis en place cette clause qui impose lutilisation de la langue frangaise sur les chantiers. En tant que rapporteur pour le Parlement européen sur la révision de la Directive sur les travailleurs détachés, je tiens & vous faire part de mes vives inguigtudes quant a cette mesure. est illusoire de penser que nous réglerons les probiématiques de l'emploi en nous repliant sur nous-méme, Qui plus est, cette clause est €galement un danger pour les travailleurs détachés frangais qui sont presque 200.000 a I’étranger : que se passeraitil si, en mesure de rétorsion, nos partenaires européens décidaient de ne plus recourir &l'expertise frangaise sous prétexte qu'elle ne maitriserait pas la langue nationale ? Ltidentité de notre famille politique se base sur 'impératif de responsabilité; e"est ce qui nous différenciera toujours des dérives du socialisme et des delites du Front National. Dés Jors, nous ne devons pas eéder a la pression. Vous aver. vous-méme fait preuve d'une immense capacité de résilience face & 'edversité dans les fonetions que vous avez remplies. Cette clause va Pencontre de tous nos engagements européens depuis la création de I'Europe par ses Péres fondateurs : la liberté de circulation des citoyens et des travailleurs. I! serait iresponsable de conduire notre pays dans cette impasse juridique. Pour ma part je ne laisserai pas cette clause finir dentecrer les valeurs européennes portées par Jean Monnet et Robert Schuman, Le repli sur soi est le chemin de Vabdieation : nous ne pouvons nous permettre de Pemprunter. Le probléme des travailleurs détachés existe, c’est un fait, Je nv'emploie chaque jour av niveau européen a l'amélioration des régles pour Ia fois mettre fin au dumping social, ‘quitue emploi, et créer des conditions équitables de concurrence pour nos entreprises. J'ai au ‘ceur la valeur du travail, je ne me résignerai pas & la fausse solution de la facilité, TSP Ra Wars 8100 Reef) G) IS BF {OW 1289-1, nor Sen C5 0M FTO Stow 3 est Fas aes es: #35 0) 595128 ‘beth metndatey songs wor sath nrate Geandht yao ae Vous étes le candidat de notre famille politique, vous portez nos valeurs devant le sufftage des Frangais et je suis fermement engagée a vos cdtés, Nous, la Droite et le Centre, avons la responsabilité immense de redresser la France. Nous ne devons pas tomber dans le piege du repli nationaliste dans lequel le Front National veut enferser notre pays. Pour étre Coherent avec I’héritage de notre Histoire et pour ten le cap de notre avenir, la France doit continuer de rayonner par son ouverture. ise, en assurance de mes sentiments, Je vous prie de eroire, Monsieur le Premier mi les plus distingués. Elisabeth MORIN-CHARTIER