You are on page 1of 7

Rapport d’activité

Juin 2008
Mai 2009

AVOP
Av. de la Vallombreuse 51
1004 Lausanne
AVOP, rapport d’activité 2008 - 2009

Table des matières

Editorial 3

1. Organisation de l’AVOP 4
1.1 Secrétariat général 4
1.2 Comité 4

2. Projets et travaux réalisés ou en cours 5


2.1 Secteur de l’éducation spécialisée pour mineurs 5
2.2 Secteur de l’enseignement spécialisé 5
2.3 Secteur des adultes 6
2.4 Projets et travaux transversaux 6

3. Activités et enjeux de l’AVOP 7

2/7
AVOP, rapport d’activité 2008 - 2009

Editorial

Crise financière et économique majeure, problèmes angoissants sur le plan sanitaire,


l’Histoire retiendra cette période que nous traversons. Ces événements ont des
conséquences pour les personnes fragiles dans leur santé, dans leur implication
économique ainsi que dans leurs relations familiales et sociales.
Dans cet environnement inquiétant, notre association a poursuivi son chemin avec beaucoup
de volonté et de détermination.
L’enquête préliminaire de l’AVOP, pour asseoir son projet d’optimisation, a permis de mettre
en valeur un bon niveau de satisfaction de ses membres et de ses utilisateurs.
Si notre inquiétude, exprimée l’an dernier dans la mise en place de la RPT ou dans la
finalisation des contrats de prestations était fondée, il semble qu’aujourd’hui, grâce à
l’engagement, la pertinence et la volonté de beaucoup d’entre vous, les orientations qui se
prennent vont dans la bonne direction.
Des chantiers ouverts depuis longtemps (voir très longtemps) arrivent à leur terme, je pense
à la convention des thérapeutes et au statut de la fonction de direction.
D’autres travaux mentionnés dans le rapport du Secrétaire Général avancent avec
satisfaction. Je voudrais relever le défi que nous avons proposé à tous nos partenaires de
travailler à une convention pour tout le personnel de nos institutions. Il y a lieu de
dépoussiérer nos conventions actuelles, de les alléger, de les rendre plus lisibles, d’en faire
un outil moderne répondant aux attentes nouvelles et prenant en considération tous nos
collaborateurs. La santé publique y est parvenue, nous devons y arriver.
Des moyens sont mis en place pour que des liens permanents nous relient au politique; il est
important que nos avis apparaissent dans l’élaboration des décisions qu’ils sont appelés à
prendre et qui concernent le social.
Plusieurs fondations et associations viennent nous rejoindre, plusieurs institutions adhèrent à
nos conventions; je le vois comme un signe de santé et une reconnaissance, s’il le fallait, de
notre utilité.
Certes, il y a des zones plus grises dans les relations avec certains partenaires mais le
contact existe et nous avons la volonté avec eux de les améliorer.
Je voudrais remercier tous ceux qui donnent du temps et de l’énergie à l’AVOP, c’est vous
qui êtes le moteur de notre système. J’étais impressionné l’an dernier de voir toutes ces
implications dans les dicastères, dans les bureaux et dans différentes commissions, je le
suis toujours…
Merci au comité, de nouvelles têtes sont apparues mais son efficacité dans sa réflexion et
dans ses décisions est toujours extrêmement appréciée.
Et bien entendu merci à nos deux secrétaires généraux qui sont chacun dans leur registre,
les moteurs turbo de notre association. Ils sont réactifs s’il le faut, coordinateurs,
modérateurs, ils construisent l’image de l’AVOP et ils sont entourés de collaborateurs qui
suivent le tempo imposé, bravo à tous.
L’AVOP c’est nous et vous. Faites-nous des suggestions, faites des propositions, impliquez-
vous. Si l’association répond à sa mission, elle répond par la même occasion à la vôtre.
Ensemble nous sommes plus forts.

Robert Samouiller
Président de l’AVOP

3/7
AVOP, rapport d’activité 2008 - 2009

1. Organisation de l’AVOP
A ce jour, notre Association faîtière regroupe 65 membres et 10 membres « amis » et pour
2009, nous enregistrons l’adhésion de la Clairière1.

1.1 Secrétariat général

En 2008, le secrétariat général de l’AVOP a déménagé dans de nouveaux locaux à l’Avenue


de la Vallombreuse 51 après dix années passées au chemin de Boston.
Au niveau administratif, Mme Marina Pellegri a quitté l’AVOP au mois de juin, remplacée par
Mme Christine Bolatdemirci qui est arrivée au mois d’août et qui occupe un poste à 50%.
Le secrétariat général de l’AVOP a été sollicité par différentes organisations et actuellement
nous avons la responsabilité des secrétariats pour les organismes suivants :
• GIRVA
• INSOS-FAH, section Vaud
• OrTra Social Vaud
• CEDIS
Par ailleurs, en plus de la comptabilité de l’AVOP et des trois commissions paritaires, nous
tenons également les comptes de l’OrTra Social Vaud.

1.2 Comité

Pour la rentrée de septembre 2008, le comité de l’AVOP a subi quelques changements et


nous avons enregistré les arrivées suivantes :
• Mme Evelyne Lopériol, Directrice du foyer UCF
• M. Michel Guignard, Directeur de la Fondation Dr. A. Combe
• M. Philippe Evans, Directeur de l’Ombelle
• M. Jean-Jacques Schilt, Président de la Maison des Jeunes (mdj)
Ces personnes ont remplacé
• M. Roland Rapaz, membre du Comité depuis 2002 et président de 2005 à 2007
• M. Dominique Renaud qui était au Comité depuis 2006
• M. Jean-Marc Roethlisberger qui avait débuté au Comité de l’AVOP comme « invité »
en 1995 et qui en avait assumé la présidence de 1998 à 2004.

1
La Clairière s’occupe de personnes entre 16 et 24 ans souffrant de troubles psychiques, de
dépendance et/ou de difficultés d’insertion sociale.
4/7
AVOP, rapport d’activité 2008 - 2009

2. Projets et travaux réalisés ou en cours

Comme chaque année, les prestations, projets et sujets en cours ont été traités au niveau
stratégique par l’intermédiaire du Comité et au niveau opérationnel, par les trois bureaux,
commissions et dicastères. Entre l’été 2008 et le printemps 2009, de nombreux projets et
travaux ont été réalisés par les différentes instances de l’AVOP et les personnes qui les
composent et il est réjouissant de constater que plusieurs sujets comme la CCT des
thérapeutes ou les veilleurs devraient arriver à terme dans le courant de l’année 2009, après
de nombreuses années de travail.

2.1 Secteur de l’éducation spécialisée pour mineurs

L’année 2008 aura servi à consolider les projets, processus et prestations mises en place
dans le cadre de la politique socio-éducative vaudoise, et ceci en collaboration étroite avec le
SPJ et les autres partenaires concernés.
• Les plateformes régionales et la plateforme cantonale commencent à trouver leurs
marques.
• Les travaux liés à la mise en place d’un outil permettant la simplification administrative
des prestations individuelles se sont terminés à l’automne 2008 et une évaluation sera
effectuée à l’été 2009.
• L’outil d'évaluation annuelle des contrats de prestations est en phase de test dans
quelques institutions.
• Depuis la rentrée scolaire, le groupe For-Mat (communauté de pratique des
organisateurs de MATAS2) se réunit régulièrement pour échanger sur l’avancement de
cette nouvelle prestation.
• Un nouveau groupe lié à la gestion des flux a été créé au printemps 2009.
• L’AVOP et le SPJ ont réorganisé conjointement le 17 mars 2009 une journée d’échange
entre les institutions et les collaborateurs du SPJ. Cette manifestation a été un grand
succès, car elle a réuni près de 250 personnes.

2.2 Secteur de l’enseignement spécialisé


La mise en place de la RPT reste l'enjeu principal qui occupe ce secteur et mobilise de
nombreuses ressources. Ainsi, entre septembre 2008 et mai 2009, le groupe de travail
« Conception pédagogique » a rédigé un rapport qui a été validé par le Copil RPT et présenté
à l’ensemble des partenaires concernés au mois de mai 2009. Ce travail à été l’œuvre d’une
centaine de personnes, et plusieurs membres se sont mobilisés de manière régulière et
intensive dans ce projet.
A noter que le groupe « Organisation » a débuté ses travaux en mai 2009 et que le groupe
« Finances » n’a encore pas démarré.
Par ailleurs, en parallèle des groupes RPT, plusieurs chantiers se sont ouverts, notamment
ceux liés au « taux d’encadrement de Direction », à la base de donnée informatique SIEF ou
encore les frais de transport.
Au printemps 2009, plusieurs rencontres ont eu lieu entre l’AVOP, le SESAF et Mme Anne-
Catherine Lyon, afin d’avancer de manière plus concertée sur la mise en place de la RPT et
de la politique d’intégration du DFJC.

2
Modules d’Activités Temporaires Alternatifs à l’Activité Scolaire
5/7
AVOP, rapport d’activité 2008 - 2009

2.3 Secteur des adultes


L’AVOP et INSOS-FAH-VD, réunis au sein du GIRVA, ont continué de collaborer durant cette
année avec le canton pour la démarche RPT. Six groupes de travail ont été mis en place par
le SPAS pour l’élaboration du plan stratégique cantonal en faveur des personnes en situation
de handicap et en grandes difficultés sociales qui entrera en vigueur le 1er janvier 2011. En
plus de ces travaux, le GIRVA a réuni toutes les institutions concernées par la RPT le
5 septembre 2008 à Ouchy. Cette journée a permis de faire un point de situation et de valider
les propositions des GT sur le financement des institutions notamment.
En novembre 2008, les rapports intermédiaires RPT ont été présentés aux membres du
COPIL et des GT, en présence de M. Pierre-Yves Maillard, chef du DSAS.
En parallèle de la démarche RPT, les institutions ont continué à se réunir par secteurs
d’activité (handicap mental, psychique, dépendances, etc.) pour échanger sur des
problématiques propres à leur domaine.

2.4 Projets et travaux transversaux

2.4.1 Projet d’optimisation de l'AVOP


Les travaux avec le consultant ont permis de prendre connaissance de différents éléments et
ainsi de reclarifier les rôles et les tâches du Comité, des bureaux et du dicastère finances et
administration en regard de notre mission et de nos objectifs à court, moyen et long terme. Le
questionnaire adressé aux membres a permis de faire ressortir nos points forts et nos
faiblesses, et il a été réjouissant de constater que globalement, les directions sont satisfaites
du travail et des prestations du secrétariat général de l’AVOP. Ces travaux sont encore en
cours.

2.4.2 Veilleurs
Le groupe de travail a travaillé sur un projet de statuts qui sera proposé aux membres à la
rentrée scolaire 2009.

2.4.3 Groupe politique


Plusieurs rencontres avec des députés de tous les partis ont permis de les sensibiliser aux
réalités institutionnelles, notamment dans le cadre de la modification de la Loi sur les mesures
d’aide et d’intégration pour les personnes en situation de handicap (LAIH) et de l’accord
intercantonal en matière de pédagogie spécialisée. La LAIH devrait être votée par le Grand
Conseil avant l’été.

2.4.4 CCT du secteur social parapublic – DECFO-SYSREM


Le Comité de l’AVOP s’est beaucoup investi pour le dossier DECFO-SYSREM, Il a interpellé
le Conseil d’Etat à quatre reprises et sollicité les chefs de services lors des séances
communes. En l’absence de réponse claire du Conseil d’Etat, le Comité a choisi de démarrer
les travaux afin de revoir les conditions salariales de l’ensemble des professionnels du
secteur AVOP et profiter de l’occasion pour intégrer toutes les professions dans une
convention collective unique. Ce travail est fait conjointement avec les associations
professionnelles et syndicales (AvenirSocial, AVMES, SUD, SSP région Vaud, FSF).

2.4.5 CCT pour les thérapeutes


Après de nombreuses années de travail sur la CCT des thérapeutes, la délégation AVOP-
ADEAP a terminé les négociations avec les représentants des thérapeutes le 3 mars 2009.
Le projet sera soumis aux membres de l’AVOP lors de l’Assemblée générale du 10 juin 2009
et négocié ensuite pour les effets financiers avec l’Etat.

6/7
AVOP, rapport d’activité 2008 - 2009

2.4.6 Statut des Directeurs


En automne 2008, un mandat a été donné à l’IDHEAP pour réaliser une enquête sur le statut
des directeurs, avec comme objectifs d’analyser les fonctions exercées par les directeurs et
les cadres supérieurs et d’élaborer une grille multi-critères d’évaluation, positionner le niveau
de rémunération par rapport à des fonctions comparables et proposer un concept de
rémunération. Les résultats sont attendus pour l’été 2009.

2.4.7 OrTra Social Vaud


L’OrTra Social Vaud, plateforme employeurs-employés-écoles-Etat pour la formation de
niveau ES et CFC, a été constituée en association le 8 décembre 2008. C’est l’occasion pour
l’AVOP de collaborer étroitement avec d’autres champs du domaine social, à savoir les
crèches et garderies et les EMS. La présidence de l’OrTra est assurée par un membre de
l’AVOP et le secrétariat par le secrétariat général de l’AVOP.
La formation des assistants socio-éducatifs, leur arrivée sur le marché du travail, la
prolongation de leur formation au niveau ES ou HES et les changements induits pour la
future loi sur la formation professionnelle mobilisent le comité de l’OrTra.

2.4.8 Soixantième anniversaire de l’AVOP


La fin de l’année a permis à l’AVOP de continuer à fêter son soixantième anniversaire. Si en
septembre l’organisation des journées portes ouvertes dans les institutions n’a pas suscité
un grand engouement, la manifestation du mois de novembre au théâtre de Vevey a eu plus
de succès et a permis aux personnes présentes d’entendre les conférences de MM. Louis
Vaney, Albert Jacquard, Jean-Marie Veya et d’apprécier le film « Plans-Fixes » consacré à
Claude Pahud-Veillard.

3. Activités et enjeux de l’AVOP

Comme indiqué dans ce rapport, les activités de l’AVOP ont une nouvelle fois été
nombreuses. A court terme, la RPT et l'intégration vont encore nous occuper, mais le projet
de réaliser une convention collective de travail unique et étendue à l’ensemble du secteur
social vaudois est ambitieux et nécessitera l’engagement et la collaboration de l’ensemble des
membres de l’AVOP afin qu’il puisse aboutir le plus rapidement possible. En effet, les
disparités salariales qui sont apparues entre certains professionnels engagés dans nos
institutions et ceux qui travaillent dans l’administration cantonale vaudoise ne sont
actuellement pas tolérables et nous allons tout mettre en œuvre pour rétablir cette situation et
éviter de trop grandes différences entre les conditions de travail de l’Etat et celles de l’AVOP.
Pour terminer, nous tenons à souligner que nous avons continué d’accompagner et de
poursuivre nos collaborations avec l’ensemble de nos partenaires dans un esprit d’ouverture
et de construction, ce qui nous a permis de surmonter de nombreux obstacles, voire de
résoudre des différents importants.
A noter que si certains processus ou directives de travail ne sont pas toujours faciles à
comprendre ou à mettre en œuvre, toutes ces nouveautés et/ou changements sont perçus, de
manière générale, d’une façon positive par la majorité de nos membres, avec toujours ce
regard et cette volonté de prendre en charge au mieux et avec le plus grand
professionnalisme les personnes en difficulté dans ce canton.

Pierre Gfeller
Secrétaire général de l’AVOP
G:\Comité\rapport comité\2009\Rapport d activité 2008-2009.doc

7/7