You are on page 1of 1

TITRE DU SUJET DE THÈSE : Localisation de défauts sur un réseau de distribution HTA par

réflectométrie

DIRECTEUR DE THÈSE : Petit Marc, marc.petit@supelec.fr

ÉQUIPE D’ACCUEIL : Supélec, Département Energie, EA1400

DESCRIPTIF ET APPORT DU TRAVAIL DE THÈSE :

- Le contexte de la recherche
Ces travaux se situent dans la continuité de ceux réalisés depuis une quinzaine d’année dans le domaine de la
protection des réseaux électriques et plus spécifiquement de la mise au point d’algorithmes de protection /
localisation de défauts par traitements numériques des informations issues des tensions et courants mesurés.
Ces travaux pourront éventuellement faire l’objet d’un partenariat industriel.

- Bref descriptif scientifique. Pré requis
Protéger un réseau électrique consiste à détecter tout défaut (défaut à la terre ou entre phases) qui surviendrait
sur le réseau afin de protéger les éléments du réseau contre des surintensités destructrices. Une fois le défaut
détecté, il faut pouvoir le localiser au mieux afin de ne mettre hors tension que la partie du réseau la plus proche
du défaut. La localisation du défaut est une opération très délicate, surtout pour les réseaux de distribution. De
manière générale ces réseaux sont structurés en « départs » connectés au poste source (transformateur HTB /
HTA). Ces départs ont une structure dite « arborescente » avec une artère principale à laquelle sont connectées
de multiples artères secondaires. La longueur complète d’un tel départ peut atteindre une centaine de kilomètre.
La localisation consiste donc à identifier le tronçon en défaut et la position du défaut sur ce tronçon. Cette
tâche est rendue difficile par le faible nombre de dispositifs de surveillance installés. Actuellement le principal
organe de surveillance est une protection placée au poste source en tête du départ ; on trouve aussi des
dispositifs lumineux qui aident à localiser lors d’une tournée d’inspection visuelle. Toutefois ces appareils ne
sont pas toujours fiables.
A l’ère de la technologie numérique et des télécommunications, de nouvelles méthodes sont proposées qui
essaient de prendre en compte des contraintes telles que : (i) un seul dispositif placé en tête du départ et (ii) la
topologie du réseau et son évolution sont connues.
Ces travaux de thèse ont pour objectifs (i) de réaliser une étude bibliographique sur les méthodes de localisation
proposées, (ii) de s’intéresser plus particulièrement aux méthodes à base d’analyses par ondelettes en étudiant
les limites de ces méthodes face aux incertitudes existantes quant à la connaissance réelle du réseau et (iii) de
proposer des solutions mixtes afin d’aboutir à des algorithmes de localisation qui pourraient être implémenter
dans les protections des années à venir. Il sera important de tester la robustesse des algorithmes proposés face à
l’hétérogénéité des réseaux (tronçons mixtes aériens / souterrains), face aux incertitudes de mesures, et d’en
cerner les contraintes de mise en œuvre. Par ailleurs, en vue d’améliorer la méthode de localisation, il sera
intéressant d’étudier la possibilité de placer plusieurs localisateurs sur un même départ. Dans ce cas comment
optimiser le déploiement de ces dispositifs ?
Pré-requis : génie électrique, réseaux d’énergie

- Compétences acquises lors du travail de thèse
Les compétences scientifiques et technologiques liés à ce projet sont :
ƒ traitement du signal appliqué aux réseaux électriques ;
ƒ modélisation du réseau électrique.

Apports connexes :
ƒ la possibilité de s’investir pleinement sur un projet spécifique durant 3 ans ;
ƒ communication (par des présentations dans des conférences et la rédaction de publications) ;
ƒ des compétences qui intéresseront les grands groupes du secteur de l’énergie électrique.