You are on page 1of 32

LUMIÈRE DU THABOR

Bulletin des Pages Orthodoxes La Transfiguration Numéro 16 ● mars 2004

JEÛNER : AVOIR FAIM DE DIEU
LE JEÛNE COMME COMBAT SPIRITUEL
Qu'est-ce que le jeûne pour nous, chrétiens ? C'est notre incorporation à cette
expérience du Christ lui-même, par laquelle il nous libère de notre entière
dépendance envers la nourriture, la matière et le monde.
Jeûner ne signifie qu’une chose : avoir faim, jusqu’à la limite de la condition
humaine qui dépend entièrement de la nourriture, et là, ayant faim, découvrir que
cette dépendance n’est pas toute la vérité au sujet de l’homme, que la faim elle-
même est avant tout un état spirituel et que, finalement, elle est en réalité la FAIM
DE DIEU...
Nous avons besoin avant tout d'une préparation spirituelle à cet effort du jeûne. Elle
consiste à demander aide à Dieu et à centrer notre jeûne sur Dieu. C'est par amour
1 / Jeûner :
de Dieu que nous devrons jeûner. I1 nous faut redécouvrir notre corps comme
Avoir Faim de Dieu
temple de la divine présence, retrouver un respect religieux du corps, de la
7 / Guide du Jeûne nourriture, du rythme même de la vie.
dans l’Église Orthodoxe Père Alexandre Schmemann
9 / Sur le Jeûne Continuel ___________________________________________________________________
par saint Isaac le Syrien
12/ L’Utilité et les Dangers
DU FOND DU CŒUR
de l’Ascèse Corporelle Les portes de la divine pénitence s’ouvre devant nous, entrons joyeusement et
par saint Ignace Briantchaninov purifions nos corps ; de nourriture abstenons-nous ainsi que de nos passions, nous
14 / La Tiédeur Spirituelle conduisant comme des serviteurs du Christ, qui appelle le monde au royaume des
par S.S. Shedouda III cieux ; offrons la dîme de toute l’année au Roi de l’univers pour contempler avec
18 / Canonisation de
amour sa sainte Résurrection. (Matines du lundi de la Tyrophagie)
Mère Marie Skobtsov En ce début du Carême, acquérons la componction et de toute notre âme chantons
au Seigneur : Reçois notre prière comme l’encens, sauve-nous de la fétide
20 / Saint Jean Maximovitch
corruption, ainsi que du redoutable châtiment, toi qui seul es capable d’exercer le
22 / Le Symbole de Foi – VII pardon. (Matines du lundi de la première semaine du Grand Carême)
Mgr Pierre L’Huillier
Commençons ce Carême dans la joie, rayonnants des préceptes du Christ notre
24 / La Prière du Publicain Dieu, dans la lumière de la charité et l’éclat de l’oraison, dans la pureté de cœur et
Méditation avec l’énergie des forts, afin de nous hâter noblement le troisième jour vers la sainte
père Lev Gillet Résurrection, qui répand sur l’univers son immortelle clarté. (Matines du lundi de la
24 / À propos de première semaine du Grand Carême)
Lumière du Thabor Toute bénie est la grâce du jeûne : par lui Moïse fut glorifié et reçut les tables de la
Loi ; grâce à lui, les Jeunes Gens furent plus forts que le feu, en lui nous éteindrons
l’ardeur de nos charnelles passions, en disant au Christ notre Sauveur : Accorde-
Visitez-nous : nous la conversion et sauve-nous des enfers. (Matines du mardi de la première
www.pagesorthodoxes.net semaine du Grand Carême)
Contacter-nous : Sur nos âmes a brillé la lumière de ta grâce, Seigneur ; voici le temps favorable,
thabor@megaweb.ca / celui de la conversion ; rejetons les œuvres de ténèbres et revêtons-nous des armes
thabor11@yahoo.ca de lumière, afin que, traversant l’océan du Carême, nous atteignons le havre de la
Résurrection le troisième jour, avec notre Seigneur Jésus Christ, le Sauveur de nos
âmes. (Vêpres du dimanche du Pardon)

Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 2

Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 3

QUATRE PAROLES DE JÉSUS SUR LE JEÛNE
Alors Jésus fut emmené au désert par l'Esprit, pour « Quand vous jeûnez, ne vous donnez pas un air
être tenté par le diable. Il jeûna durant quarante jours sombre, comme font les hypocrites : ils prennent une
et quarante nuits, après quoi il eut faim. Et, mine défaite pour que les hommes voient bien qu'ils
s'approchant, le tentateur lui dit : « Si tu es Fils de jeûnent. En vérité, je vous le dit : ils tiennent déjà leur
Dieu, dis que ces pierres deviennent des pains ». Mais récompense. Pour toi, quand tu jeûnes, parfume ta tête
il répondit : « Il est écrit : Ce n'est pas de pain seul que et lave ton visage, pour que ton jeûne soit connu, non
vivra l'homme, mais de toute parole qui sort de la des hommes, mais de ton Père qui est là, dans le
bouche de Dieu. » (Matthieu 4, 1-4) secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le
rendra. » (Matthieu 6, 16-18)
Jésus, voyant qu'une foule affluait, menaça l'esprit
impur en lui disant : « Esprit muet et sourd, je te Les Pharisiens et leurs scribes dirent à Jésus : « Les
l'ordonne, sors de lui et n'y rentre plus. » Après avoir disciples de Jean jeûnent fréquemment et font des
crié et l'avoir violemment secoué, il sortit et l'enfant prières, ceux des Pharisiens pareillement, et les tiens
devint comme mort, si bien que la plupart disaient : mangent et boivent ! » Jésus leur dit : « Pouvez-vous
« Il a trépassé ! » Mais Jésus, le prenant par la main, faire jeûner les compagnons de l'époux pendant que
le releva et il se tint debout. Quand il fut rentré à la l'époux est avec eux ? Mais viendront des jours... et
maison, ses disciples lui demandaient dans le privé : quand l'époux leur aura été enlevé, alors ils jeûneront
« Pourquoi nous autres, n'avons-nous pu l'expulser ? » en ces jours-là. » (Luc 5, 33-35)
Il leur dit : « Cette espèce-là ne peut sortir que par la
prière et le jeûne. » (Marc 9, 25-29)

LES ENSEIGNEMENTS DE JÉSUS SUR LE JEÛNE
L’enseignement de Jésus concernant le jeûne est très Ici, le « pain » ne signifie pas seulement la nourriture
important pour nous assurer que nos efforts de jeûne dont l'homme a besoin pour la vie de son corps, mais
porteront fruit. Car le jeûne n’est pas sans danger ; il plutôt tout ce qui « nourrit » les sens, tout ce qui
peut devenir lui-même occasion de chute et, plutôt que convient au corps. Dans son sens plus large le « pain »
d’être un moyen de s’approcher de Dieu, le jeûne peut est également tout ce qui est créé, toute créature, tout ce
même nous en éloigner. qui nourrit l'affectivité et l'intellect de l'homme. Bref,
tout ce qui n’est pas Dieu lui-même. Ainsi que le corps
Les juifs pratiquaient le jeûne comme ascèse
de l’homme se nourrit d’aliments physiques pour
personnelle et collective, comme nous l’apprennent
survivre, l’esprit de l’homme, créé à l'image de Dieu, se
l’Ancien et le Nouveau Testament. Dans le Nouveau
nourrit de la parole de Dieu, donc de Dieu lui-même.
Testament, nous voyons que les disciples de Jean le
Pour accéder à toute la noblesse de sa nature humaine
Baptiste, ainsi que ceux des Pharisiens, jeûnaient et que
créée à l'image et faite à la ressemblance de Dieu (Gn
Jésus lui-même, avant d’entreprendre sa vie publique a
1,...) l'homme a besoin de la nourriture spirituelle que
jeûné pendant quarante jours. À la suite de ce jeûne il a
constitue la parole de Dieu.
été tenté par Satan (Mt 4, 1-11; Lc 4, 1-13). Voilà donc
la première leçon à retenir des récits évangéliques La réponse de Jésus à Satan dénonce le mensonge du
concernant le jeûne : Jésus nous enseigne l’importance Malin, que l’homme peut se nourrir des créatures, qu’il
du jeûne par l’exemple de son propre jeûne avant de peut trouver la vie éternelle pour laquelle il a été créé
commencer sa vie publique. Ce n’est pas par hasard ailleurs qu’en Dieu lui-même. C’est le même mensonge
que la première tentation de Jésus concerne justement que le Tentateur proféra à Adam : Vous ne mourrez
la nourriture, car le Malin cherche à éprouver Jésus là pas ! Dieu le sait : le jour où vous en mangerez, vos
où il perçoit un point faible, là où Jésus a yeux s’ouvriront et vous serez comme des dieux qui
volontairement affaibli son corps humain ; l'Évangile connaissent ce qui est bon ou mauvais (Gn 3, 5). Alors
nous dit qu'après avoir jeûné pendant quarante jours, qu’Adam, le premier homme, a mangé du fruit interdit
Jésus « eut faim ». Et le Tentateur suggère à Jésus de à l’invitation du Malin, espérant ainsi trouver la vie
combler sa faim en exerçant son pouvoir divin de éternelle sans Dieu, et qu’il a entraîné la chute de
changer des pierres en pain. La réplique de Jésus pour l’humanité, le Christ, le nouvel Adam, refoule le
écarter la tentation est tirée du Deutéronome : Ce n’est mensonge du Malin et expie la faute d’Adam,
pas de pain seul que vivra l’homme, mais de toute rétablissant l’humanité sur la bonne voie, celle voulue
parole qui sort de la bouche de Dieu (Dt 8, 3). par Dieu depuis toute éternité : que l’homme trouve sa

_____________________________________________________________________________________________

doit être associé à la prière . et voulons expulser les « esprits impurs » qui cherchent à certaines périodes où le jeûne n’est pas indiqué . Sans répondre directement. comment Donc il y a des moments pour jeûner. Aujourd’hui. tentation ? Le jeûne. loin des « distractions ». qui fait partie du Sermon sur la Montagne. les être le « lieu » de notre jeûne. Carême. Le ____________________________________________________________________________________________ Gravissons la montagne des bonnes actions * et par le la sublime contemplation * pour ne plus voir que jeûne libérons-nous de nos terrestres impulsions * et de l'aimable beauté du Christ * sur la mystique voie de la l'aiguillon du plaisir . mais encore Le deuxième texte de l’Évangile de Matthieu (Mt 6.se nourrir en Dieu. le jour de la un effort de prière supplémentaire pendant la période Résurrection du Christ. comment pensons-nous nous échapper de la présence . la prière afin de pouvoir accomplir l’effort nécessaire. raisons qui ne relèvent pas du domaine spirituel. alors que désert physique. devenant véritablement jeûne peut devenir lui-même une occasion de chute. 16- plus important. pendant que l’époux est avec eux . le jeûne n’est pas approprié à ce moment- plus propice à la rencontre avec Dieu est aussi le là.le jeûne nous présente la possibilité de nous unir mise en garde concernant une des tentations d’avantage à Dieu par la prière : « La prière est une accompagnant le jeûne. fêtes liturgiques. Jésus souligne en particulier le risque de vaine gloire en faisant allusion à ceux qui s'assurent que leur jeûne soit Les circonstances du jeûne de Jésus nous aident remarqué par les hommes. si nous jeûne. et pendant qu’il est avec rejoindre la grâce divine.quand l’époux est avec nous.c’est-à-dire à l’occasion du mariage proche. comme l’indique Jésus en disant qu’ils moment où le Malin cherche à nous faire chuter. s’unir à lui par la prière. Le jeûne n’est pas un but en soi conversation de l’intelligence avec Dieu » (Évagre le et de nos jours on pratique le jeûne pour toute sorte de Pontique. Le devant Dieu et non devant les hommes. « enfant de Dieu ». hommes. Si donc le jeûne entraîne de tels risques. l’Église orthodoxe peut sortir que par la prière et le jeûne. et non aux hommes. La réponse qui s’impose Le désert est aussi le lieu de la tentation : le moment le est « non ». Pharisiens essaient d’embarrasser Jésus en lui nous permettant d’entrer dans le « désert ». c’est-à-dire dans confrères dans la foi. le jeûne n’est pas total tous les jours. Notre jeûne doit être un acte également à comprendre le sens spirituel du jeûne. ils sont nourris et rassasiés par sa jeûne. mais d’autres encore . pas oublier que Jésus subit deux autres tentations après et qui. sait que c’est au désert que nous avons la possibilité de L’époux c’est Jésus lui-même.Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 4 nourriture en Dieu lui-même. Jésus demande s’il préparer à la rencontre avec Dieu : le désert est le lieu est approprié que les compagnons de l’époux jeûnent où je suis seul avec Dieu. les deux sont essentiels pour le progrès L’enseignement le plus important à retenir est peut-être spirituel. à la fois le reprochant que ses disciples ne jeûnent pas. * pénétrons dans l'obscure nuit de _____________________________________________________________________________________________ . car il y L’effort ascétique. solitaire. mais. Jésus nous donne une réponse dans le texte de L'année liturgique étant un rappel de la vie de Jésus. partageant la vie divine. Si Jésus a été tenté suite à son ses disciples. son jeûne est une offrande à Dieu. de ses « passions » un allégement du jeûne les samedis et dimanches. la maîtrise de soi. non seulement celle en ces jours-là. Jésus nous indique certains jours et certaines périodes pour le enseigne ici à associer la prière au jeûne. Chapitres). Celui qui jeûne se place devant un lieu aride. est une Dieu . afin de nous souvent. ne serait-ce que notre chambre. pas même nos jeûne de Jésus eut lieu « au désert ». là où il n’y a que peu de végétation et d’eau. la privation des plaisirs des sens. quand nous sommes dans l'attente de l'Époux. Quand l'époux leur aura été enlevé. celui de notre cœur. ils les comble du pain de vie de sa parole. alors ils jeûneront est accompagné de tentations.il ne faut sait ce qui est la nourriture ou y aspire de tout son être. et le ceux de Jean le Baptiste et des Pharisiens jeûnent désert spirituel. Le jeûne n'a de sens que pour celui qui d’abandonner le jeûne. le rassasie. de l’Évangile de Marc (Mc 9. 33-35). comme diraient les Pères du désert. Même pendant le Grand du jeûne . la prière en tant que rapprochement de 18). éloigné des villes et des Dieu. dans la privation. on dirait qu’il y a peu de « distractions » - ce qui nous « distrait » de Dieu. souffre de l'absence de ce qui celle du pain. Nous acquérons les bénéfices du « l’Époux est avec nous ». car il jeûneront lorsque l’époux ne sera plus avec eux. et des moments pouvons-nous nous préparer pour la lutte inévitable ? pour ne pas jeûner . la nécessité d’associer la prière au jeûne. C’est ainsi que doit Dans le texte de l’Évangile de Luc (Lc 5. même chaque dimanche. 25-29) : Cette espèce-là ne la Mère de Dieu et des saints.quand s’installer en nous. surtout les jours des grandes jeûne seulement si le jeûne est complété par la prière.

(Aux Matines du mardi de la première semaine du Grand Carême) _____________________________________________________________________________________________ .Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 5 divine ascension.

mode essentiel de notre ascétique dépend précisément de l'application de préparation au banquet messianique. * dans la sauve-nous de la fétide corruption * ainsi que du pureté de cœur et l’énergie des forts. * contre tout espoir je suis sauvé de peuple pécheur. car il dans les grandes fêtes célébrant l'œuvre du salut. Tout a fait différent est le sens spirituel du second type Le jeûne total. * toi qui seul es capable d’exercer hâter. l'esprit cède devant le corps et ses appétits. car il consiste en membres de l'Église. * dans la Seigneur :m* Reçois notre prière comme l’encens. l'homme découvre qu'il ne vit pas seulement de pain. acquérons la Cathisme III : Commençons ce Carême dans la joie. On en attente du Christ qui vient à elle dans l'Eucharistie. qui s'établit lorsque fut compris comme un état de préparation et d'attente. ____________________________________________________________________________________________ Aux Matines du lundi de la première semaine du Grand Carême (1) Cathisme II : En ce début du Carême. à deux états de l'homme. suppliants * et tu chasses les ténèbres du péché . deux besoins distincts. qui peut varier dans sa durée. * afin de nous redoutable châtiment. * Théotokion : Assuré que je suis de ton invincible prière. durée et généralement limité à un jour ou même à une Ici. Le Le jeûne total n'est pas seulement un jeûne des premier peut être appelé jeûne total. qui répand sur l’univers son immortelle clarté. à l'ouverture de tout l'être à la joie C'est seulement par un lent et patient effort que qui approche. * lumière de la charité et l’éclat de l’oraison. et restaure en lui-même la primauté de l'esprit. et surtout. constitue une condition nécessaire à dans l'Écriture et la Tradition. c'est l'Église elle-même qui jeûne. * tu viens en aide à tes fidèles en toi nous mettons notre espoir * et te crions : Réjouis. * le pardon. c'est ce jeûne qui constitue le comme leur état normal. Le facteur « temps » est essentiel. de par sa nature même. ô Mère de Dieu. car il faut préparation à une grande fête. vers la sainte Résurrection. * aussi toi ! * comme le fit jadis l’archange Gabriel. dans la tradition liturgique de l'Église. Le succès de ce jeûne jeûne eucharistique. peut définir le second comme un jeûne ascétique. * manifeste ta puissance de toujours . pour l'Église. et en une réduction substantielle du régime alimentaire. C'est C'est pourquoi. et qui correspondent à la sainte Communion. sa continuité dans de ce jeûne total. La tragique du péché et de la chute originelle de l'homme. une totale abstinence de nourriture et de boisson. le but du jeûne est de libérer l’homme de la partie de la journée. est de courte de jeûne que nous avons défini comme « ascétique ». par exemple aux veilles de Noël et de et universelle que les hommes ont fini par considérer l'Épiphanie . faim physique correspond ici à l'attente spirituelle de l'accomplissement. nécessairement et par sa nature même un long effort nous trouvons ce jeûne total comme dernière et ultime soutenu. L'Eucharistie est toujours précédée trouve être l'ininterruption du jeûne. te rendons-nous grâce en chantant : * Agrée nos pauvres remerciements pour ta constante protection. à la table du Christ certaines règles fondamentales dont la principale se dans son Royaume. (Suite à la page 8) _____________________________________________________________________________________________ . Théotokion : Source de miséricorde . rends-nous dignes de ta compassion . * componction * et de toute notre âme chantons au rayonnants des préceptes du Christ notre Dieu.Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 6 DEUX FAÇONS DE JEÛNER par père Alexandre Schmemann Il y a deux façons de jeûner. à un événement spirituel du temps pour déraciner et guérir la maladie commune décisif. * le troisième jour. mais le temps. enracinées toutes deux qui. Dès le début du Christianisme. il tyrannie déréglée de la chair. et qui consiste surtout en l'abstinence de certaines nourritures viendra en gloire à la consommation des siècles. * mes oppresseurs . * regarde vers le ô Mère de Dieu. résultat de concentration spirituelle sur ce qui va arriver.

sommeil. les dirent devant tout le monde : « Ô abba Moïse. Seigneur. elle vendredi le jour où le Seigneur fut crucifié. de graisses et de vin (sauf le samedi et particulier le Canon de Saint André de Crête et la le dimanche. » Ceux-ci dirent : « Quand tu étais plus jeune. Abba Jacques lui dit : « Pourquoi pleures-tu. ne prions pas à la manière du pharisien. » viande. Pendant le en principe de tout produit animal (viande.. mais en celui de Dieu ! » petite quantité . l'alimentation et le « régime de croisière » sera ainsi en télévision. Ainsi. ____________________________________________________________________________________________ De quels biens me sui-je privé. qui Abba Euloge disait à son disciple : Enfant. Frères. d’Égypte chez abba Moïse et il fit pour eux un peu de il jeûner ? » Abba Pœmen lui dit : « Pour ma part. j’ai dépensé le trésor qui s’élève devra s’humilier . il se rétrécit et exige toujours peu. tous les jours. sachant la pratique excellente de Moïse. malheureux que je suis. je cuisine. humilions-nous plutôt que j’avais reçu de toi. et ils nous livrèrent la voie royale. tu as Pères l’éprouvèrent comme ils en étaient capables . Les mercredi et vendredi de Carême on en communauté chrétienne à la prière de l'Église. lui jours. Il vaut mieux pour l’homme de manger de la Un jour à Scété fut donné ce commandement : Jeûnez viande que se gonfler d’orgueil et se glorifier. à la manière du publicain et disons comme Hélas. les œufs. puis au À chacun aussi de trouver le « lieu » de son jeûne et de début du Grand Carême. À chacun aussi de trouver de quelle façon son jeûne sera Pendant le Grand Carême. en œufs.. (Vêpres du dimanche du Fils prodigue) _____________________________________________________________________________________________ . laitage. indique de faire abstinence d'abord de viande. et toute la semaine. les retrancher parmi les plaisirs et les dépendances qui le graisses et le vin seront à leur tour supprimés de tyrannisent et l'éloignent de Dieu : aliments. aie pitié du pécheur que je suis. l'Église propose des offices. Et tout cela. place pour toute la Sainte Quarantaine. Or il se trouva que des frères vinrent COMMENT JEÛNE-T-ON ? Pour le Grand Carême..Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 7 LA JOIE DE L'ÂME : PAROLES DES PÈRES DU DÉSERT SUR LE JEÛNE Abba Joseph interrogea abba Pœmen : « Comment faut. l'Église orthodoxe propose une s'abstient de toute nourriture jusqu'au coucher du soleil. on s'abstient nourri dans la prière ainsi que dans la charité. cette semaine. il viendra. même trois les clercs. mercredi étant le jour où Judas trahit le Seigneur et une semaine avant l'entrée dans le Grand Carême. Mais s’il bouillie. Voyant la fumée. en reçoit peu. médisance. loin de ta loi j’ai cheminé. Et comme on présentait le plat de le ventre quand il reçoit beaucoup d’aliments. préparation progressive et pédagogique au jeûne. c'est-à-dire le jeûne. » Le samedi venu.. car celui de quel royaume me suis-je exilé . ne vous gonflez pas d’orgueil. ne jeûnais-tu pas deux jours de suite. abba ? » Et le vieillard lui dit : « En vérité. étant le sabbat et le jour de la Liturgie des Présanctifiés. poisson. et que voilà maintenant le mais si vous vous glorifiez de cela. il arriva que les frères mangent à qu’une outre étirée devient plus mince. bavardage.). abba ? » Il Abba Isidore le prêtre dit : Si vous pratiquer répondit : « Parce que c’en est fini de la joie de l’âme. et quatre. le Carême comme expérience spirituelle d'ascèse Les mercredi et vendredi hors temps de Carême on personnelle en préparation de la Semaine Sainte. Grand Carême. » Abba Joseph lui dit : « Lorsque cuire quelque chose chez lui. qui aident les fidèles à vivre Résurrection). (Stichère mais avant la fin dis au Christ notre Dieu : Comme le du Lucernaire. » rétrécir peu à peu ton ventre par le jeûne. les voisins dirent aux clerc : préfère que celui qui mange chaque jour mange peu afin « Voici que Moïse a violé le commandement en faisant de ne pas se goinfrer. abba Helladios l’Alexandrin se mit à pleurer. lui : Seigneur. nous-mêmes lui parlerons. et prends pitié de moi. et laissé tomber le commandement des hommes et gardé ils trouvèrent préférable de manger chaque jour. devant Dieu. régulièrement le jeûne. tu seras livré au feu éternel. mangez plutôt de la contentement du corps. ô ma pauvre âme. dimanche du Pharisien et du Publicain) Fils prodige accueille-moi. La s'abstient de tout produit animal et dérivés ainsi que de prière personnelle est ainsi renforcée par la participation d'huile et de vin. Car de même Un samedi de fête. exerce-toi à est légère. ainsi également l’église des Kellia. les laitages.

Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 8 _____________________________________________________________________________________________ .

et de Carnaval) Sainte Croix (14 septembre). le jour de la décollation de Saint Jean aux semaines de Pâques. mais elle laisse chaque conscience juge de ce que. Elle indique des buts. du Baptiste (29 août). en général. le  le mercredi et le vendredi de chaque semaine (sauf Samedi Saint. au doute et à véritable test : si. Bellefontaine. C’est Père Alexandre Schmemann POUR ALLER PLUS LOIN Alexandre Schmemann. on doit payer le prix réelle.htm _____________________________________________________________________________________________ . le Vendredi Saint. Aucun progrès n'est. sans abandonner. ____________________________________________________________________________________________ L'Église orthodoxe. nous nous remettons probablement nous succomberons bien des fois. s'il est un vrai jeûne. l'adaptation aux circonstances personnelles commande ou permet. après avoir faibli et donné libre cours l'irritation. Père Lev Gillet ____________________________________________________________________________________________ LES CONSÉQUENCES DU JEÛNE Notre jeûne. à la faiblesse.Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 9 QUAND JEÛNE-T-ON DANS L'ÉGLISE ORTHODOXE ? L'Église propose de jeûner : Les jours recommandés pour le jeûne total sont la veille de la Théophanie (5 janvier). le vin et l’huile sont permis :  la veille de la Théophanie (5 janvier). en présence d'une tradition devenue règle. il sera un réel combat et à nos appétits et à nos passions. Pages Métanoïa : http://www.net/metanoia/metanoia. tôt ou tard. quel que l'aspect essentiel du jeûne est justement la découverte de soit le nombre de fois où nous faiblissons. précisément lors de cette première chute que se situe le conduira à la tentation. novembre au 24 décembre) Le poisson. Apôtres et de Noël  le jour de l’Annonciation et le dimanche des Rameaux. les jeudis. chrétienne sans l'amère expérience de l'échec. les samedis et les dimanches pendant les jeûnes des Apôtres et de Noël  durant le Carême de la Dormition (du ler au 14 août)  les samedis et les dimanches pendant le jeûne de la  durant le Carême de Noël (l'Avent) (du 15 Dormition. Le Grand Carême : Ascèse et liturgie dans l'Église orthodoxe. donne des directives plutôt que des prescriptions littérales. de Noël. 1977. hélas. elle montre des modèles. si limité soit-il. le jour de la décollation de Saint Jean Baptiste (29 août). Une foi qui notre jeûne produira ses fruits spirituels.pagesorthodoxes. En d'autres termes. de Pentecôte. la vie chrétienne en tant que lutte et effort. elle dit ce à quoi l'on doit tendre. possible dans la vie de chaque pas en avant. Il n'y a pas de n'a pas surmonte les doutes et la tentation est rarement raccourci pour aller à la sainteté . Mais courageusement à la tâche. et le  les samedis et les dimanches pendant les jeûnes des jour de l'Exaltation de la Croix (14 septembre).  durant le Grand Carême et la Semaine Sainte Le vin et l’huile sont permis :  durant le Carême des Saints apôtres (du lundi qui  les samedis et les dimanches du Grand Carême suit le premier dimanche après la Pentecôte au 28 juin)  les mardis.· et le jour de l'Exaltation de la Très Pharisien et du Publicain.

beurre. et d’autres ne mangent point les jours suivants : o les trois premiers jours du Grand Carême o le 5 janvier (veille de la Théophanie). et autres fruits et tout alcool) Permis les crème etc. ayant un arête (ou toutes porc. poulet. Sont permis : Vin (certains huiles lapin etc. de mer sans os Permis les samedis et PÉRIODES samedis et dimanches DE JEÛNE dimanches Carême de Noël S’abstenir S’abstenir Permis les Permis les Permis les 15 novembre samedis et mardis et jeudis mardis et jeudis au 24 décembre dimanches avant le avant le avant 20 décembre 20 décembre le 20 décembre Grand Carême S’abstenir S’abstenir Permis à Permis à Permis à et Semaine Sainte l’Annonciation l’Annonciation l’Annonciation Du lundi et le Dimanche et le Jeudi Saint et le Jeudi Saint après le dimanche des Rameaux du Pardon au Samedi Saint Jeûne S’abstenir S’abstenir Permis les Permis les Permis les des Apôtres samedis et samedis et samedis et Du lundi après le dimanches dimanches dimanches Toussaint (dimanche après la Pentecôte) au 28 juin Jeûne S’abstenir S’abstenir Permis à la Permis à la Permis à la de la Dormition Transfiguration Transfiguration Transfiguration 1er au 15 août Jeûne S’abstenir S’abstenir S’abstenir S’abstenir S’abstenir hebdomadaire Chaque mercredi et vendredi JOURS DE JEÛNE STRICT OU COMPLET Certains ne prennent ni nourriture ni boisson (sauf eau ou tisane. veau. si nécessaire pour s’hydrater) avant la célébration des vêpres ou le coucher du soleil. o le 14 septembre (fête de l'Exaltation de la Croix). fromage. _____________________________________________________________________________________________ .Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 10 GUIDE DU JEÛNE DANS L’ÉGLISE ORTHODOXE VIANDE PRODUITS POISSON VIN HUILE LAI (AL PRODUITS TIE CO Bœuf. agneau. o le 29 août (Décollation de saint Jean- mais l'huile est permise Baptiste). crustacées incluent bière végétales) yoghourt. Tout poisson Huile d’olive RS OL) œufs. mais l'huile est permise mais l'huile est permise o le Vendredi Saint et le Samedi Saint o le 24 décembre (veille de Noël). mais l'huile est permise. Lait.

Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 11 _____________________________________________________________________________________________ .

Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 12 JEÛNE EUCHARISTIQUE Jeûne complet depuis minuit pour communier à une Liturgie célébrée le matin ou après un déjeuner léger pour communier à une Liturgie célébrée en après-midi ou en soirée (minimum 6 heures). vont ensemble. divinité. arrache-moi au feu éternel. * car il s’est Moi seul. dans ta bonté. * du Carême voici le commencement : * sois vigilante. * moi seul. ni une « souffrance » subie volontairement comme réparation de nos manquements : le Christ a souffert sur la Croix. Nous jeûnons en orientant nos esprits vers Dieu par l’Église . (Suite à la page 13) _____________________________________________________________________________________________ . le jeûne et la prière. étant libérés de la dépendance envers les choses de ce monde. le salut. Comment pleurerai-je mon bannissement. mais il n’y a pas de jeûne o La semaine de Pâques o La semaine après la Pentecôte AUTRES CONDITIONS OÙ LE JEÛNE N’EST PAS INDIQUÉ o En cas de grossesse ou d’allaitement o Sans prière o Selon sa volonté propre. voici le jour du salut. comme un don de Dieu. je suis devenu l'esclave du péché. ne dépend pas des mérites de notre faim et de notre soif. tous les peuples. * ferme la porte des passions et tourne-toi commençant * et. * sauve-moi qui retourne vers toi. * moi qui ai mené Théotokion : Ô Vierge qui as enfanté l'impassible une vie insensée ? * Sauve-moi. sans le conseil du père spirituel CONCERNANT LE JEÛNE Le but du jeûne est de nous permettre de nous concentrer sur Dieu et les choses d’en-haut. * toi qui possèdes pleinement la grâce de Dieu. * mais j'accours vers l'océan de Hirmos : Venez. Le jeûne n’est pas en soi un moyen de plaire à Dieu. j'ai ouvert * la porte aux passions : * ô Verbe. * par quelle action commencerai-je mon salut. ce temps de vers le Seigneur. chantons pour notre ton amour : * sauve-moi. * le Christ qui divisa la mer * pour le peuple qu’il a soustrait * à la servitude des Égyptiens. dans ta miséricorde. ô Venez. * guéris mon âme blessée par les passions. personnelle et communautaire. tous les peuples. j'enfonce dans le gouffre du désespoir. Le jeûne n’est pas une forme de « punition » pour nos transgressions. Nous jeûnons afin de maîtriser nos passions. pénitence. PÉRIODES SANS JEÛNE o Entre Noël et l’avant-veille de la Théophanie (25 décembre au 4 janvier) o La semaine qui suit le dimanche du Publicain et du Pharisien o La semaine qui suit le dimanche du Jugement Dernier (semaine des laitages) : on s’abstient de la viande. Dieu. ____________________________________________________________________________________________ Aux Matines du lundi de la première semaine du Grand Carême (2) Ode 1 Secoué par la houle de mes péchés. couvert de gloire. Seigneur. Seigneur. pour nous. un don gratuit de Dieu. afin de faire fructifier en nous le salut offert par Dieu. et recevons la grâce du Carême mon âme. Voici le temps salutaire. * pour nous réconcilier avec le Sauveur. une fois pour toutes . * * par les moyens que tu connais.

allons de pays en pays et de lieu en lieu. Pour tout dire d’un mot. C’est l’intelligence épaisse. Que celui qui néglige ces deux choses sache que non qui divague par toute la terre. et dans l’épreuve et par la grâce de Dieu Le premier mal affranchit des liens de la réserve les sens j’ai appris ceci : deux modes constituent le fondement qui s’étaient soumis. l’indifférence à toute l’âme et à la résurrection avec le Christ dans le l’oeuvre de Dieu et à la lecture. qui nous nonchalance . qui domine le jeûner. le rappel de l’âme hors de la captivité rencontres extravagantes.Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 13 SUR LE JEUNE CONTINUEL ET LE RECUEILLEMENT EN UN SEUL LIEU par Saint Isaac le Syrien Longtemps tourmenté à droite et à gauche. perdues sous l’oubli de leur souvenir qu’on porte la pure chasteté. passions. chemins de Dieu. Par là chassées de l’âme. C’est le retour des vices qu’on avait le corps. et ne pas avoir qu’on acquiert la crainte que donnent les voies et les un temps déterminé pour satisfaire le besoin du corps. à la joie de toute l’âme. que convoitise et plonge dans l’oubli tout souvenir des les troubles et l’obscurcissement des pensées empêchent choses passées. tant d’années. Par là que nous viennent la douceur des oubliés. cette chaleur qui efface de la réflexion la la réflexion enténébrée. pensées intempérantes. la douceur des paroles divines. j’ai recueilli en moi l’expérience de et créent dans l’âme un lieu pour les passions. Par là débrider le ventre. qui sont à l’opposé de ce que nous avons dit de grands secours. sinon les vraies visions et les imaginations vaines. C’est l’intelligence déréglée. mais secrètement comblé impudente. C’est l’acédie. qu’on découvre également les mouvements intérieurs à l’âme. Ce sont les Par là qu’en tout temps coulent les larmes sans mesure. de même si on les l’intelligence à force de s’insinuer. si on beauté. Par l’hésychia. Ces choses et bien d’autres. et la voie qui mène vers la chute. Des pensées trompeuses sont le commencement. que la grâce de Dieu avait fait périr et avait et que nous est donnée la mémoire de la mort. C’est l’inertie où plonge la satisfaction des besoins. mais qu’il ébranle ainsi Le plaisir des excitations enflamme tout le corps d’un le fondement de toutes les vertus. couvert de plaies maux : la divagation du corps et la gourmandise innombrables par l’adversaire. la tête de l’oeuvre divine dans lui viennent. Par là de Dieu. qui de nouveau se soulèvent et toute imagination qui tourmente l’intelligence. Car de même qu’elles feu continu et insupportable. cette crainte en pleine mer des comme font les êtres de raison ? Et qu’arrive-t-il ? C’est pensées. Par là que la réflexion se fait lumineuse. C’est la froideur de tout désir. parfaitement dégagée de dans l’intelligence. l’emplir sans relâche. qui côtoient la que lui impose l’ennemi. les épaules tombantes. ce mal qui nous porte à qui distingue les esprits du mal et les saintes puissances. que la vue lumière et la vie : se recueillir en un seul lieu et toujours éveille en nous. ne cessent de le provoquer et excitent les garde et si on demeure en elle. seulement il se fait du mal à lui-même en se privant de tout ce que nous venons de dire. qui projettent devant lui l’image d’une l’âme. et l’initiation à d’autres qu’on ne savait pas. et le discernement de ce Mais qu’en est-il de l’autre mal. Par là qu’on nous voyons et qui nous assaillent dès lors que nous peut concevoir ce qu’il y a de plus haut et de plus fin. souvent quitte et si on s’éloigne d’elles on tombe dans ces deux éprouvé sur ces deux voies. Par là qu’on découvre la profondeur des première cause. C’est-à-dire : se plier soi-même avec sagesse et corps et fait aisément défaillir le cœur. improvisées. la porte et le chemin qui mènent au Christ. C’est la peur . enfin qu’on porte en soi la chaleur dégagée de négligence des prières continuelles. faire ce que font les porcs ? Or que font les porcs. C’est la tiédeur du désir des oeuvres C’est par là qu’on atteint la soumission des sens. et le total abandon des lois de la vie à que s’apaisent les passions sauvages qui se lèvent dans monastique. Ce sont les prudence à la règle de la tempérance et de l’immobilité. C’est le lourd nuage de ténèbres étendu sur qu’on parvient à la liberté de l’homme vrai. Les cultivant et les _____________________________________________________________________________________________ . Je n’en finirais pas de tout qu’on voit avec acuité et pénétration les choses qui sont dire. C’est le trouble des vagues profondes. cœur des paroles divines . qui nous poussent jusqu’à ce dans la recherche et la méditation continuelles de Dieu. Et qu’arrive-t-il ? Ce sont les de tous les biens. car on a cessé de goûter Royaume. viennent ainsi de la au loin. qui rompt avec la négligence et la le vertige. c’est par là de discerner. le relâchement progressif de la tension de qu’on acquiert la vigilante sobriété de l’intelligence. Par là obligent l’âme à les servir. la lourdeur. Par là qui ne cessent de nous investir par toutes les choses que qu’on s’applique aux oeuvres de la vertu. C’est la fièvre des yeux. et pensées. que nous tombions. qu’on acquiert aussi la flamme de la obligent à délaisser la liturgie de Dieu et engendrent la ferveur qui passe sur tout péril et qui surmonte toute paresse qui délaisse les prosternations. c’est-à-dire de la divagation du corps et significations secrètes que l’intelligence comprend au du refus de supporter la souffrance de l’hésychia.

il résister aux impulsions et aux mouvements qui nous glisse dans l’intempérance et la débauche. très peu. que l’ennemi ne peut persuader de faire cinq pas hors de Mais quand l’âme ne cesse de se vouer au souvenir de son ermitage. elle est tendue vers la croissance. C’est la patience dont ils font preuve égarée par la distraction des yeux et le confort du dans les petites choses qui les garde de tomber dans les ventre. » Vois-tu ici la à l’ennemi ta patience et ton expérience dans les petites finesse de ces sages athées ? Le même dit encore : « Les choses. Alors lui arrivent d’autres choses. mais avant le temps. Montre captivent l’âme sous leurs volontés. même si la faim nous tenaille et nous « C’est là ce que recevra la fille de Sodome. Dès lors il est emportent dans ces moments-là. comment peut-il le forcer à sortir du ce qu’elle doit faire. Celui de Dieu. délices du corps dans la mollesse et la moiteur portent Que ces petites choses te soient une frontière où tu l’âme aux passions de la jeunesse et l’entourent de mort. et qui sait combien notre intelligence est grandes batailles. ou à s’approcher d’un bourg ? Celui qui soucis sont minces. pour que nous n’ayons d’autres encore. Puis il persuade le moine de que les passions autant que possible l’emportent sur la négliger les temps dévolus à la prière et les règles nature en s’unissant davantage à nous. Elle ne regrette rien. et engloutissent destinées au corps. il moyens de sortir du désert. nulle attention à son propre corps. comment pourrait-il avoir fruits de la vie menée dans un seul lieu et dans peur des tourments et des afflictions qui le mènent à la l’hésychia. s’efforce de nous exciter pour que nous grandes peines. il s’unit à elles sans la moindre réserve. comment se laissera-t-il séduire par ses pensées au point Car non seulement les jouissances du corps confortent de manger avant le temps ? Celui qui a honte de se les passions et leur donnent de s’attaquer à l’âme. ou s’il passe la main sous ses habits et se qui nous arrive. et à cause de la violence et de la « Qu’as-tu à faire d’aller en Égypte pour y boire l’eau nécessité des provocations et des excitations qui du Nil ? » (Jr 2. L’homme qui est ainsi battu en brèche par les II est donc bien clair que celui qui au départ méprise les jouissances est incapable de supporter la moindre faim petites choses se laisse vaincre et donne ainsi à l’ennemi et de se dominer. et peut pas. Tels sont les fruits de honte que porte la gourmandise. Dès lors que l’ennemi connaît à se glorifier elle-même. et nous a trop souvent tourmentés. et il ne te tendra pas de plus grands pièges. à cause du feu débordant qui enflamme les tu n’y entends rien de malséant. ne nous ses délices de manger son pain jusqu’à satiété (Éz portons pas là où de telles choses nous arrivent si 16. il touche lui-même. Ainsi la pensée du moine commence l’homme dans la chute. la vie bonne et le port dégagé de tout péril. Il se met à prendre de la les temps. surtout s’il pose ses yeux. Mais l’ennemi nous a trop éprouvés. ajoutions au besoin naturel. il nous fallait donc nous aussi connaître notre nourriture. pourras par elles renverser l’adversaire. comment peut-il le persuader d’en sortir ? passions. comment se laissera- Elles le forcent à satisfaire à contretemps les besoins du t-il séduire jusqu’à rechercher la beauté des autres ? corps. enténèbre son discernement. ne gardant que celle-ci et réfrénant les ermitage. C’est pourquoi l’ennemi.18). pour qu’il ne te demande rien dans les grandes. l’occasion de le combattre dans les grandes choses. inquiétude. Mais celui qui ne s’attache pas à la vie temporelle et ne Mais avant eux viennent les fruits de la patience. ne quittons pas le lieu de notre hésychia. elle se repose dans sa liberté. et il vouloir notre confort et de ne pas succomber à la faim. mouvements du corps. afin l’attention continuelle. Car il est prisonnier des passions.Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 14 désirant. sur sa subtilité des pensées qui ont la légèreté de l’écume à nos nudité ou sur la beauté de ses membres quand il enlève yeux. Mais si jamais il revient à l’ennemi.49) » Un grand sage l’a dit aussi : « Si quelqu’un met facilement. mais rassasier des aliments les plus communs. qui a fait presse. Car c’est là ce que veut expose au combat son âme. Ses désert. Pourvoyant à n’accepte pas de se pencher par la fenêtre de son la vertu. les cherche en rien à s’y établir. si peu soit-il. qui connaît les mort qu’il aime ? Un tel combat est tout entier dans le temps des besoins naturels que notre nature est appelée discernement. Si tu demeures dans le désert tu ne seras pas lui-même et cherche de toute sa force à se retenir. Elles enflamment le ventre dans désirera-t-il les riches nourritures ? Et celui qui ne prête l’intempérance et le désordre de l’extrême débauche. il ne tenté. Le Prophète l’a dit : Bien plutôt. Et celui qui au début gardait son pas désormais la sagesse de ne pas nous laisser aller à _____________________________________________________________________________________________ . Ne cesse pas de L’homme qui s’abandonne ainsi tombe sous le jugement veiller. et de semer ainsi en nous à Le diable s’efforce donc tout d’abord d’effacer du cœur ce moment là des ombres de pensées mauvaises. ne cherchons pas des prétextes et des ses délices dans l’abondante nourriture du corps. quand il a cessé de se retenir. comment elles la déracinent. non plus qu’à la vaincu. Ainsi les sages ne font rien pour livrer de à satisfaire. presque rien. faiblesse et savoir que notre nature est incapable de Et quand il est tombé. Comprends ce que je te dis. Tu n’y vois ni femme ni rien qui nuise à ta vie. la joie sans Celui qui ne prend qu’un peu de nourriture chaque soir. II nous fallait discerner que nous sommes ses vêtements ou quand il sort dehors pour les besoins incapables de nous voir nous-mêmes et d’affronter ce du corps.

nous sommes libres et confiants devant Dieu. les maux a trouvé la certitude : il croit en Dieu de toute son luttes confuses et les plaies les plus graves. Il s’afflige pour la faut asservir ce maître cruel qu’est le corps. Nul homme ne peut acquérir guérison des grandes passions fait bien. que tu es merveilleuse. plus vite trouver la douceur du repos en assumant d’emblée les petites peines ? Si quelqu’un a pu approcher Dieu en dehors de tout danger. Le signe de l’acédie est la bassesse d’âme. Un autre. nourriture sera l’Agneau de Dieu.Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 15 intelligence et s’affligeait pour la moindre chose. et devient source de lesquelles tu dois vivre. Il est délivré de la négligence de la de la foi en Dieu. sur les souffrances insupportables. Saint Isaac le Syrien. Et tel est le témoignage dédaigner. observe. Quand en combattant que de se prélasser sur la couche du elles se rassemblent de partout. Ainsi et de la bonne conscience. imite-le. Mais celui qui a tant soit peu senti l’espérance en Mais il ne dort pas. Car nous et guette par quelle porte ouverte de nos sens il va le sommeil de la réflexion est proche de la vraie mort. Car l’amour du corps est un signe petites peines que nous dédaignons débouchent sur de d’incroyance. 26e Discours. Mais si elles sortent un tant soit peu de leur lit. pour que rien ne vienne le renverser. rit de ce qu’il faisait. La le craigne. dans la sainte nuit l’amertume du fruit nous a perdus. veille sur ta vie. (Apostiches des Vêpres du dimanche non dans la viatique des mortels. nous nous de sa lumineuse Résurrection. En me corrigeant tout de suite d’avoir conscience pour avoir négligé ce qu’il devait faire à la manqué à l’ordre. moindre chose. s’il n’a pas d’abord mis fin par- philosophe qui s’était conduit avec présomption et qui tiellement à sa volonté. voyant. Car l’ennemi accompli’ sans être vigilants ce qu’ils avaient à faire. À la moindre négligence dans l’une des en est l’image même. Le est là. Mais l’orgueil suit la dureté. le Ne sois pas abattu quand tu es devant les choses pour rire. à la Cène mystique où retournons maintenant. Si notre cœur ne nous condamne et de ne pas dédaigner même ce qui ne mérite pas qu’on pas. de toute tentation. Mais cette petite affliction lui épargne la grande. Les sages préfèrent la mort à l’accusation d’avoir elles rompent les berges et dévastent tout. Car souvent le petit dédain engendre de de l’intelligence : que nul ne soit condamné par sa grands dangers. Un homme vil est un grandes peines et attachons nous aux petites que nous homme qui souffre de deux maladies 7 l’amour du corps tenons pour rien. Car Royaume lointain. j’essaie de demeurer sobre et vigilant mesure de sa force. Tantôt c’est notre crois pas qu’il va se distinguer dans les grandes. ne impudent nous lance ses flèches. Bienheureux celui qui t’a l’une de ces deux causes la dureté intérieure. Dieu n’a pas besoin d’être persuadé davantage qu’il lui Il émonde les causes avant le temps. Œuvres spirituelles. et Résurrection. Certes il est dur d’asservir le le sage porte en lui comme un trésor un grand repos. chemin. » nature elle-même qui aime le confort. de tout combat. ouvre Les fous préfèrent le petit confort immédiat au grandes contre lui-même les portes de la perdition. purifions l’ardeur de nos les apôtres prirent part. Ne crains pas de mourir pour passions et océan de troubles. Un jour un l’espérance en Dieu. Il répondit : « Ce n’est pas C’est par le vrai témoignage de notre intelligence que la chose elle-même que je crains. Ô sagesse. qui regarde. l’agneau qui pour sommes éloignés de Dieu . ou la force découverte. dans ténèbres de la nuit par la lumière de sa sainte l’espérance de la grâce affermissons nos cœurs. Mais j’ai peur de la nous avons confiance en Dieu. et que le jeûne nous tienne lieu de repas . Laissons donc les mère des deux est le dédain. et comme tu prévois L’audace du cœur et le mépris des périls viennent de de loin toute chose. le courage du cœur viennent du martyre de la conscience. l’Agneau qui a dissipé les sens. et jeunesse. Mais celui qui s’est guéri de ces deux tels combats. » Tel est l’amour de la sagesse toujours être liberté confiante vient donc de la juste action des vertus sobre et attentif aux moindres choses qui arrivent. Car si comme nous l’avons vu. 1981. ignorant qu’il est meilleur de souffrir les pensées sont pour ainsi dire comme l’eau. corps. la nonchalance. attend nuit et jour en face de sage dit : « Sois sobre. il pouvoir entrer. » Basile qui portait Dieu dit : choses que nous venons de dire. Tantôt c’est l’adversaire elles. Celui qui fait venir en lui petit à petit la l’humilité suit la foi. elles suivent leur royaume terrestre et d’être condamné pour négligence. ces et le peu de foi. Et la qui introduit ces choses dans l’âme. la distraction. sois éveillé. se corrigea sur-le-champ. vers la pénitence nous s’est offert en victime. Desclée de Brouwer. ce chien trompeur et « Celui qui est paresseux dans les petites choses. car notre du pardon) _____________________________________________________________________________________________ . Car l’espérance en Dieu et le l’avait senti. ____________________________________________________________________________________________ La convoitise nous a valu notre première nudité. la familiarité. qui n’irait au âme et il attend le siècle à venir.

Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 16 _____________________________________________________________________________________________ .

il est soumis à de continuels soucis et Dieu par nos ancêtres. La terre est arrosée par la travaillé par le jeûne. mais qui ne les sagesse charnelle par laquelle l’homme séparé de Dieu utilise pas pour cultiver la terre. ameubli et amolli . À la sueur de ton visage travaillant sans cesse à cultiver les vertus. on a besoin de divers outils de fer Cette malédiction pèse jusqu’à présent sur la terre. c’est par un labeur ardu de produira de l’ivraie avec une vigueur redoublée. et que l’influence des dont est fait pain. tous les jours de sa vie terrestre et son pain à la sueur de Un paysan qui possède de nombreux et d’excellents son front. Traités. 21). Plus la terre est cultivée et fumée. Il produira pour toi épines et chardons. d’incessantes afflictions et déceptions. XXVI. Sur le jeûne et l’humilité . ne cesse d’engendrer de lui-même. luxure. de par sa nature corrompue. mêmes dans le cœur de l’homme. et de s’attirer la colère divine. plus grande et plus est voué à manger de la terre au milieu des afflictions incurable sera la présomption. L’homme les commandements de l’Évangile. semer la parole de Dieu dans le cœur exige de tels Plus intense est l’ascèse corporelle du moine qui néglige efforts qu’on l’appelle « exploit ascétique ». c’est corporelles mais qui ne s’est pas assimilé les encore par intense effort qu’il croît. sans en l’Ascète. La terre ne retourné. s’obtient à la sueur du front. de par sa encore le risque de subir un désastre psychique. pensées charnelles et passionnelles sur l’esprit perde cet irrésistible pouvoir qu’elle a chez ceux qui rejettent Le châtiment prononcé par Dieu a aussi un sens l’ascèse ou la négligent. Seul un serviteur du Christ se nourrit durant force de peines tu en tireras subsistance. à parmi les punitions auxquelles l’homme fut soumis. 70. Macaire le Grand. certain. En effet. commandements évangéliques. Si le pain matériel finement ameublie. comme ou de planter de l’ivraie mais que la nature pervertie la l’homme qui était allé à un festin nuptial sans porter le produit spontanément. Les saints Pères comprennent le impulsions charnelles de son cœur et les pensées mot « terre » dans le sens de « cœur .Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 17 L’UTILITÉ ET LES DANGERS DE L’ASCÈSE CORPORELLE par saint Ignace Briantchaninov Au Paradis. sans en retirer le moindre profit . des sentiments et des pensées tomber dans l’aveuglement spirituel et dans l’illusion pécheurs. empoisonné par le Non seulement il ferait des efforts vains. autres accablements du corps pour que la prédominance qui souvent même fait couler le sang. De même que personne ne se soucie de semer démoniaque. mais il courrait péché. le décret divin punissant l’homme s’accomplit tout aussi rigoureusement sur le plan Qui aurait l’idée de semer dans une terre non travaillée ? spirituel que sur le plan matériel (Cf. de l’orgueil et de la conserve. tu mangeras ton pain (Gn 3.avec lesquels le sol est comme chacun peut s’en rendre compte. de même les pensées et les vêtement de noce (cf. sentiments pécheurs sont conçus et croissent d’eux- Une terre très soigneusement cultivée. guidé se leurrer. Marc Ce serait tout simplement perdre ses semences. s’aviserait de vaquer à l’oraison mentale et de d’elle-même. les veilles. de même _____________________________________________________________________________________________ . des chardons . avant d’avoir refréné les Homélies. mais laissée non ensemencée. 12). Le travail pour capable de produire de l’ivraie touffue et pleine de sève. c’est la Parole de Dieu. à une constante Maudit soit le sol à cause de toi dit Dieu à Adam. siège cesse de produire de l’ivraie bien qu’elle ne serve de des sentiments et de la sagesse charnels. tous les jours sa vie sur terre du pain céleste à la sueur de son front. Pour cultiver la terre. qu’on le moissonne. des pratiques ascétiques le blé céleste qui nous procure la vie éternelle . bien fumée. spirituel. par le mot « terre ».charrues. des épines et planter dans son cœur les commandements du Christ. Isaac le retirer le moindre profit. on doit comprendre la outils agricoles et qui en est enchanté. et se causer un dommage Syrien Discours ascétiques 19 . plus elle est Le blé céleste. de même le cœur. 17-19). (1) Cf. fera pousser encore plus qu’on le rend propre à la consommation et qu’on le vigoureusement l’ivraie de la vanité. qu’elle produit des sentiments charnels et passionnels cède le pas à ces herbes dont les graines nourrissent l’homme. après la transgression du commandement de par elle. les agenouillements et sueur du paysan. la malédiction de la terre figure réflexions concernant les choses terrestres. a besoin d’être nourriture pour personne. herses et bêches . et tu luttant continuellement contre la sagesse charnelle et en mangeras l’herbe des champs. Tel est celui qui. en de ta vie. Mt 22. ce blé celle des sentiments spirituels. . de nature corrompue.i En raison de la charnelles de son esprit par une ascèse corporelle malédiction qui l’a frappée. ne fait que s’aveugler et se dirige habituellement durant sa vie sur terre . De l’âme et du corps qu’est semé dans le cœur de l’homme même un cœur cultivé par. de même notre cœur. la terre ne cesse produire adéquate. Ici. et ce n’est qu’au prix d’un labeur ardu. À agitation.

la haine. la fierté. de planter dans son cœur les laissé sans frein. le dénigrement et la n’amassera aucune richesse spirituelle. nous verrons le Christ. * Seigneur ami des qui étaient dans les ténèbres * le Christ. * à Moïse le Gloire : Triple clarté de l'unique Seigneurie. si malséants pour un temple cœur apte à recevoir les semences spirituelles et à spirituel de Dieu. Seigneur et Dieu de vie. il perd irrévocablement son temps qui pour acquérir les vertus . * sauve ceux dont tu connais la piété. nuit même aux vieillards et aux car elle favorise et renforce la prédisposition aux parfaits (Discours ascétiques.mais gardons-nous de prendre ne reviendra plus.et de s’accorder constamment du mais leur exagération le rend semblable aux démons. la toute pure. l’endurcissement.elles sont des instruments indispensables travaille en vain . 1978. Ceux qui Introduction à la tradition ascétique pratiquent une ascèse corporelle excessive. à la colère dans ses formes grossières. condamnation des autres. sans utiliser ses outils agricoles aurait à fournir un grand travail. de peur de tomber dans physiques. Adam. le silence de la l’homme semblable à un animal. jeûne procura d'ineffables visions . l’orgueil. qui en font de l’Église d’Orient : Les miettes du festin. dans labeurs ascétiques. dans le schisme.27).* Père tout. merveilleusement par le jeûne cuirassé . tombent dans la vanité. épuise ses forces psychiques et ces outils pour des vertus. notre Dieu. passions de l’âme. y semer ne récoltera rien. Éditions Présence. c’est-à-dire le L’abandon des observances ascétiques corporelles rend fait d’abandonner le jeûne. * par sa * Marie. L’homme qui l’aveuglement et de nous priver de progrès spirituels par est toujours en train de labourer sa terre sans jamais rien une fausse conception de l’agir chrétien. De même celui qui prétend Estimons à leur juste valeur les pratiques ascétiques acquérir les vertus sans efforts ascétiques corporels. de laquelle s'est levé * sur ceux gourmandise fut chassé du Paradis . commençons d'un coeur ardent * le cycle du Carême. du repentir ! (Suite à la page 17) _____________________________________________________________________________________________ .corps perd la possibilité de sont devenus les temples du Saint-Esprit. gloire à toi. la fondant vainement et à tort tous ses espoirs sur ses présomption. en leur temps mouvements passionnels et ne soit la cause de produiraient des fruits spirituels.Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 18 l’ascète qui pratique le jeûne. à la luxure et Saint Ignace Briantchaninov. Gloire à toi. dans le blasphème. dans la rancune. gloire à toi. en puissant. pour la vie spirituelle . Ceux qui relâchent l’ascèse corporelle s’asservissent à la gloutonnerie.ces aides offrant un vaste champ d’action aux passions du corps. De même celui qui ne L’ascèse corporelle est nécessaire même aux saints qui s’occupe que de l’ascèse d . notre Dieu. l’apparition chez un homme sanctifié de sentiments et L’ascèse corporelle est nécessaire pour rendre la terre du de pensées obscènes. corporelles . afin que. de peur qu’après avoir proclamé le message exagérer ou placer son espérance en eux est tout aussi aux autres je ne sois moi-même éliminé (1 Co 9. et le ferait en vain. repos et du plaisir. Il ne récoltera aucun fruit. les veilles et d’autres un usage déraisonnable ou qui mettent en elle toute leur observances corporelles. c’est rendre le sol lui-même : Je traite durement mon corps et je le tiens impropre à être ensemencé et à produire du fruit : Les assujetti. * Fils du Père et jeûnant. dans l’hérésie. C’est produire des fruits de 1a même espèce. vaquer à celle de l’âme. leur corps ne revienne à des commandements évangéliques qui. Maintenant : Chantons la sainte montagne de la divinité. soleil de justice hommes. ayant goûté la nourriture défendue. donnant libre cours et solitude et les autres observances corporelles . mais qui néglige de s’examiner espérance avec l’idée qu’elle leur confère mérite et et de se guider à la lumière de l’Évangile. Saint Isaac le Syrien dit que la dispense. nuisible ou même davantage que de les abandonner. Saint-Esprit. ____________________________________________________________________________________________ Aux Matines du lundi de la première semaine du Grand Carême (3) Voici qu'arrive maintenant * le temps des combats : * Gloire à toi. « non fait de main d’homme ». les veilles. * et nous-mêmes. XXXV. 90). dans L’homme qui se mettrait dans la tête de cultiver sa terre l’aveuglement spirituel et l’illusion démoniaque. Abandonner ou ce dont a témoigné le saint apôtre Paul lorsqu’il dit de négliger les labeurs ascétiques. * puisse le jeûne nous porter * les dignes fruits et notre vie. se trompe en dignité au regard de Dieu. * portant nos vertus comme don au Seigneur. et il ne gagnera rien du tout. le mépris de leur prochain. en Un char de feu emporta le prophète Élie.

Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 19 _____________________________________________________________________________________________ .

puisque te voilà tiède. y pénètre sans vénération ni Sainte Bible sans en être touché et il en est de même des respect. Celui qui est habité par l’Esprit de Dieu doit être dans la ferveur de l’Esprit. tendu saisir. estimant qu’il a bien agi. ou bien il n’y pense plus. peu de leur niveau spirituel mais il demeure pourtant bien supérieur à celui des autres. Il peut prendre n’émeuvent plus leur cœur comme jadis. est la force (2 Tm 3. tre en parlant de son ministère : Que l’autre trébuche et et une tiédeur relative. mais plus avec le même amour. ni avec le même esprit. comme il peut interrompre la prière du prêtre ayant les apparences de la piété. Jésus. ascendante. Moïse dans une flamme de feu dans le buisson (Ex 3. 4). Dieu de même apparut au prophète Tu n’es ni froid ni chaud. 29). ses prières.12-14 LA FERVEUR ET LA TIÉDEUR Oh comme Dieu ne supporte pas cette tiédeur ! Ainsi c’est exprimé dans l’Apocalypse. je cours droit au but. Il peut y donner des réunions spirituelles et de la sainte liturgie qui ordres et interdire. ou bien il cherche à retrouver sa présence devant eux et dans leur vie. par ses activités et par le saint ordinaires. L’homme peut s’y habituer et ne par la tiédeur. revêtir de l’habit des agneaux. L’amour de Dieu et celui du prochain remplissent le cœur de l’homme spirituel. une tiédeur grave qui menace toute la par l’amour s’embrase de feu. ses dévotions. la Sainte Bible compare LES STYLES DE TIEDEUR l’amour à un feu. malgré leur régression. parce qu’elle peut se d’antan pour beaucoup de raisons. et tout lieu où il se trouve être considéré comme ferveur chez des personnes s’embrase par sa ferveur. son Cependant la tiédeur est un état relatif. Que n’es-tu l’un ou l’autre ! 2). et que tu n’es ni chaud ni froid.Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 20 LA TIÉDEUR SPIRITUELLE par S. il dit à l’ange de L’Esprit Saint descendit le jour de la Pentecôte sous la l’Église de Laodicée : forme de langues de feu (Ac 2. Des saints anges qui exécutent l’oeuvre de Dieu avec La tiédeur naturelle est un phénomène de notre nature ferveur et ardeur le psalmiste dit : sujette à la déviation et qui est incapable de suivre constamment une ligne solide continuellement Il fait des souffles ses anges.S. Quant à la tiédeur grave c’est celle qui persiste Cependant. Shedouda III. Ils ne persévèrent pas dans leur amour point chercher à s’en débarrasser. mais je la perfection. et Saint Paul dit aussi : Notre Dieu est un feu Ainsi. Ils parlent à Dieu sans sentir sa Arrivé à ce stade. cette ferveur spirituelle ne dure pas toujours longtemps et qui s’approfondit sans que l’on éprouve chez bien des enfants de Dieu et ils sont alors envahis aucun blâme intérieur. 5). je ne pense pas encore l’avoir saisi. Ce que l’on peut amour. tiédeur naturelle qui peut atteindre tous les hommes. élever la voix et crier. comme moi-même j’ai été saisi par le Christ vers l’avant de tout mon être. dévorant (Hé 12. mais je le poursuis pour tâcher de le n’ai qu’un souci : oubliant ce qui est derrière.. C’est pour cette raison que le serviteur de Dieu animé même les saints. ferveur de l’homme spirituel se transmet aux autres. toutes deux jouissant d’un niveau spirituel élevé. 29). Or. mais reniant ce qui en ou du diacre pour corriger un faute de grammaire. vie spirituelle et risque d’entraîner la chute de l’homme. Ces saints peuvent avoir régressé quelque zèle qui l’anime. comme le signale l’Apô. Pape et Patriarche d’Alexandrie Je ne prétends pas avoir atteint le but ni être parvenu à Frères. _____________________________________________________________________________________________ . Cette considérer comme tiédeur chez les grands saints peut ferveur embrase toute sa vie.. 3) qui embrasèrent les saints apôtres. je vais te vomir de ma bouche (Ap 3. ni avec la Il en est ainsi de l’homme qui étant habitué à même profondeur. Celle-ci imprègne son cœur. et rudoyer. 15-16). le maintien de l’ordre comme prétexte pour réprimander Leurs dévotions deviennent comme un corps sans esprit. Or cette d’une personne à deux époques différentes de sa vie. sans humilité ni émotion. et l’Écriture dit à ce propos : Les Dans ce domaine on peut déceler trois catégories : Une grandes eaux ne peuvent éteindre l’amour (Ct 8. son service. Ils prient. Des flammes de feu ses serviteurs (Ps 103. si l’on compare la vie spirituelle c’est un feu qui me brûle ? (2 Co 11. Ph 3. Ils lisent la l’atmosphère de l’église. spiritualité parce qu’il découvre qu’il l’a perdue. 7).

lui. il conseilla de seulement les aspects de la tiédeur. respect envers autrui. Dans cet état de tiédeur. Pourquoi ? l’être ? La tiédeur est une chute du niveau de l’amour à celui de la routine. Vous lisez sans comprendre ni méditer. ou il peut s’en rendre compte et chercher alors qui disait : à s’en justifier. celles du matérialisme ou de l’intérêt qui le rapproche partant. Dès lors mon âme a soif de toi ! votre objectif sera. Votre lecture n’est qu’une simple routine et un simple LES ASPECTS DANGEREUX DE LA TIÉDEUR devoir. Mais avec la pratique. votre lecture de la Sainte Bible devient routinière. c’est l’intérêt accordé aux vertus en ce l’esprit mais du nombre. c’est une chute des vertus de l’esprit à la qualité qui vous a conduit au ritualisme cultuel et. à la tiédeur. et il en est de même des psalmodies. mais la rapidité conduit à Ô Dieu. la compréhension. Vous priez et cela vous suffit.. sans s’en rendre paroles de Dieu. préféra cinq paroles avec intelligence à La vie spirituelle de l’homme doit être animée par dix mille paroles en langue (1 Co 14. car elle vous éloigne Mais dans l’état de tiédeur. cette obligation que les moines appellent l’office. pour ferveur. il perd sa douceur et son autant que celui qui découvre un grand trésor humilité aussi bien que la vénération du lieu saint et le (Ps 118. d’amour. les sentiments. Avec la vitesse et l’étude par cœur. 2). Peut-être avez-vous commencé votre vie spirituelle par l’amour pour Dieu. l’amour pour Dieu qui doit imprégner toute vertu. peu importe relation extérieure et non plus une relation intérieure pour vous le comment ? Vous ne vous souciez plus de avec Dieu . Vous voulez réciter un certain de Dieu à celui qui le rattache aux hommes. sans appliquer ce que vous lisez à votre propre vie ni recourir aux exercices spirituels et surtout sans savourer les _____________________________________________________________________________________________ . dès lors. mais de vous acquitter de comme une terre déserte. importe pour vous à quel point Dieu est satisfait de Chacun de ces éléments exige un long développement votre méthode ! que nous essaierons de résumer en exposant non Lorsque saint Isaac aborda cette question. Vous pouvez prier sans désir sincère. DE L’AMOUR À LA ROUTINE Saint Paul. sans eau (Ps 62. hélas ! satisfait de vous-même. ou de celui de l’esprit à celui du C’est peut-être l’intérêt accordé à la quantité plus qu’à rationalisme. la prière se transforme en un de la spiritualité de la prière qui est à l’origine de la devoir et en une obligation que vous remplissez. devant Dieu pour compter des mots. aussi prient-ils avec ces hymnes et ces psalmodies lentement et. font une prière spirituelle . mon Dieu. Combien j’aime ta loi : La déviation de l’objectif loin du chemin spirituel vous tout le jour elle fait mes délices (Ps 118. atteignent le stade de l’étude par cœur et la vitesse avec Votre prière dans ce cas perd tous les éléments qui en laquelle ils chantent ces prières s’accroît en proportion. non de jouir d’un entretien avec Après toi languit ma chair. la méditation diminuent et les hymnes Ce que l’on dit de la prière dans l’état de tiédeur deviennent une simple musique dépourvue de l’esprit de pourrait s’appliquer aux autres disciplines spirituelles.Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 21 Là. conduit inévitablement à la tiédeur. Dieu tout empreint d’amour. de piété. mais vous n’y avez La tiédeur est une chute. mais aussi ses se dire à soi-même dans un tel cas : Je ne me tiens pas causes . Peu non de « la profondeur » (la qualité). Vous Pour accomplir vos « devoirs » vous pouvez prier priez parce que vous aimez Dieu et vous dites : rapidement. il passe de la tiédeur au péché. nombre de psaumes et de prières. En tout cela. 162). lire un certain nombre de chapitres de la Sainte Bible. comme les savourait le prophète David compte. sans sentiment. Nombreux sont ceux qui en apprenant les que votre conscience ne vous reproche rien et ne vous hymnes liturgiques ne peuvent pas les étudier par cœur accuse pas d’avoir manqué à vos devoirs. partant. De même. 97). elle sera dépourvue à tel point qu’ils chantent les louanges si vite qu’il est de componction. 19). Je trouve la joie dans tes paroles. Et si vous atteignez le nombre souciant du critère de « la longueur » (la quantité).. je te cherche dès l’aurore l’incompréhension et au manque de méditation. vous êtes. et requis. de foi. prière. alors que votre prière est devenue une simple routine. Comment pourrait-elle ne pas pas persévéré. de méditation et difficile de distinguer les paroles. ils sans ferveur et peut-être encore sans compréhension. avec méditation et spiritualité. et faire un certain La tiédeur constitue un arrêt du mouvement . c’est une nombre de prosternations.

se détourner de Dieu en se Dieu. qui est alors les autres prières de l’Eglise si vous les priez avec envahi par la tiédeur. il faut spirituels. l’Église. le désir de se consacrer à Dieu peut n’est pas un prétexte vous empêchant de jouir de Dieu et faiblir ou s’attiédir. vitesse. par un divertissement. 2.. compréhension et de tout votre cœur.. et à moi tu ne m’as jamais donné un chevreau l’arrêt de la croissance peut être une cause de la tiédeur pour festoyer avec mes amis (Lc 15. s’il doit perdre son âme (Mt 16. QUI DETOURNENT DE DIEU L’une des causes de votre tiédeur est peut-être que vous Parmi les causes les plus graves de la tiédeur figurent vous contentez des prières étudiées. je voudrais m’adresser à une de ses causes. même en quelques paroles. par un hobby ou un teniez devant lui et que vous le voyiez. L’intérêt profond sans ajouter des prières personnelles émanant des n’est plus accordé à Dieu. mais c’est un esprit qui se transmet d’une l’Esprit et toute la vie spirituelle en général. par une activité avec amour et en toute franchise.. les conscience. _____________________________________________________________________________________________ . compréhension et Pour organiser votre temps de telle sorte que vous en sentiments . que vous les récitez les préoccupations qui empêchent de trouver du temps sans qu’elles ne soient imprégnées par l’esprit de prière. réduisez le nombre de appréciez comme ils le méritent. quelles que soient vos préoccupations. Nous avons déjà signalé que le passage de l’amour à la routine est un des aspects Si vous êtes assailli par un ou par toutes ces faiblesses. Mais en plus de ces prières vous avez Les préoccupations sont diverses : les unes sont besoin d’avoir des prières personnelles où vous mondaines. car elles constituent parfois une entrave à votre vie spirituelle. c’est la vie du serviteur de Dieu qui zèle dans le service de Dieu peut n’être plus aussi ardent est assimilée par le fidèle. préoccupant d’autre chose peut être un aspect de la Souvenez-vous du fils aîné dans la parabole de l’enfant tiédeur comme il peut en être une cause. D’ailleurs Dieu n’exige pas de vous un conscience et dans la vie de conversion peut perdre sa service qui vous éloigne de la prière. 29). mais aux préoccupations .. d’une façon qui satisfait votre Or la tiédeur n’attaque pas seulement la prière. Le saint personne à l’autre . mais priez avec profondeur tout en cherchant l’intérêt requis et vous consacrerez un temps pour votre à augmenter le nombre en gardant la même profondeur.. Exercez-vous à ces prières personnelles toutes les fois que vous êtes assailli par la tiédeur. L’homme peut être préoccupé par des vos propres paroles et où vous vous adressez à Dieu questions familiales. comme dans les Pour un tel homme nous présentons deux conseils : périodes de ferveur spirituelle.Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 22 CAUSES ET REMEDES DE LA TIÉDEUR aussi bien qu’un de ses aspects. pour Dieu et pour sa vie spirituelle. en employant religieux . Ainsi. votre service de Dieu s’en ressent et ne porte spirituels. travail. place de Dieu dans notre vie n’est plus la première mais la dernière . Sinon. les méditations et tous les autres moyens faiblit. Sachez que le service de Dieu qu’auparavant. car c’est elle qui remédie à la Gardez-vous de celles qui concernent le service de tiédeur. la ferveur dans l’examen de de son intimité. Vous avez donc besoin Dans l’état de tiédeur les aspects et les causes peuvent d’organiser les diverses activités qu’exige le service de se ressembler. l’on voit disparaître les moyens Pourtant elles sont profondes les prières des psaumes et spirituels suscitant la ferveur dans le cœur.. Sachez bien que si votre vie spirituelle lectures. de celui de la routine et de l’obligation et cherchez à prier avec esprit. Si vous les Si vous souffrez de la tiédeur. La satisfaction prodigue qui dit à son père : Voilà tant d’années que je éprouvée à l’égard d’un niveau spirituel atteint avec te sers . comme si vous vous quelconque. tenez-vous à un petit nombre. agissez de la sorte avec tous les exercices consacriez une partie à votre vie spirituelle. 26). vie spirituelle. Car le service de Dieu n’est pas une activité sentiments intérieurs du cœur. Que servira-t-il donc à l’homme de gagner le monde Affranchissez-vous de l’esclavage de la quantité et de la entier.. Il faut organiser votre temps. les autres sont dans le cadre du service exprimez tout ce qui anime votre âme.. la profondeurs de votre cœur. les divers fruits de quelconque. par les études. Gardez-vous de la chute ! reconnaître la valeur des moyens spirituels pour votre vie terrestre et pour votre vie dans l’éternité.. et constatez l’efficacité 1. qui ne lui ont dit qu’une seule phrase ». de la vie intime avec lui. à tel point qu’il ne trouve plus de temps pour sa propre vie spirituelle. vous leur accorderez psaumes. Dieu de tout mon cœur. de telles prières dans votre vie. de la tiédeur et nous pouvons aussi le considérer comme dites-vous : « Je voudrais prier. Par exemple. mais elle peut aussi envahir tous les aucun fruit. la profondeur étant la plus importante. Ce sont des trésors spirituels.. de la méditation et force. comme l’ont fait le collecteur d’impôts et le bon larron LES PRÉOCCUPATIONS sur la croix.

* délaissant Hirmos : Le Dieu qui dans la fournaise descendit * pour l'amertume des passions. 59.. loin des se trouve alors la part de Dieu ? ! préoccupations et des questions de ce monde. de sorte que si vous vous père en voyant son frère se retourner. souvenez-vous. tout cela prouve la tenez devant Dieu pour prier. Mais au moins.. qu’elles n’accaparent préoccupations de la journée par une intimité avec Dieu. du comme il arrive à certains fidèles qui prient seulement commandement concernant les prémices. chantez-le comme Seigneur. d’autres temps à votre vie spirituelle. préoccupation du cœur et de la pensée aussi. plus grave.Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 23 Bien qu’il servait son père depuis de longues années. je n'ose plus regarder vers toi. (Suite à la page 23) obscurcis : renouvelle-moi par le feu de ton amour . son celles-ci s’empareront de votre intériorité. et les yeux de mon âme sont entrouvre-moi la porte. * exaltez-le dans L'âme endurcie. sa Un autre point est à signaler : Si vous vous occupez volonté s’opposait à celle de son père. * afin que je te glorifie dans tous les siècles. 2.. car vie. accapareront refus de partager la joie qui remplissait le cœur de son votre cœur et votre pensée. vous ne connaîtrez pas la tiédeur. sûrement une réserve spirituelle qui vous permettra Voulez-vous échapper à la tiédeur ? Élevez le cœur de d’éviter la tiédeur durant toute la semaine suivante. rassasie-toi avec les délices * du jeûne et de la vertu . Ne vous laissez pas absorber Ces prières ont été réparties de sorte qu’il ne se passe totalement par les préoccupations. * envoie sur moi ta grâce et ta clarté. son entretien profondément toute la journée de questions mondaines. mais surtout la renoncer. Si vous êtes fidèle dans l’observance du commandement ou par une courte prière qui ne dure qu’une minute ou des prémices. 2003. vis pour les venir en aide * aux enfants du peuple hébreu * et siècles. * et de la pénitence Les passions m'ont dévoré. Si vous êtes fidèle dans Je ne veux pas vous dire que Dieu possède toute votre les prières du jour. nous n’entendons pas seulement Elles sont nombreuses celles auxquelles on peut l’occupation de tout le temps. mon seul Seigneur . car elle pénètre à l’intérieur de l’homme. journée. fais briller sur moi la lumière du salut. et même si sept prières journalières pour rompre les multiples elles absorbent tout votre temps. _____________________________________________________________________________________________ .. obscurcie par l'ivresse des passions. * tous les siècles. par ces questions et votre prière sera empreinte de tiédeur. sauvegardant ainsi sa ferveur. quant à la part de Dieu dans votre temps : L’une des causes de la tiédeur c’est que l’homme se 1. temps en temps vers Dieu. Souvenez-vous du jour du Seigneur pour le sanctifier. même par une seule phrase. avec ce dernier. la ferveur spirituelle que vous y puiserez Article paru dans la revue subsistera toute la journée et vous poussera à consacrer Le Chemin. pas tout votre cœur. ses propos concernant son frère. le matin et le soir et qui ne prient pas aux heures les plus Sachez que si vous êtes fidèle dans l’observance du occupées et les plus critiques de la journée où les commandement du jour du Seigneur. * ô Christ. ainsi en est-il de certains divertissements. Pour sauvegarder votre Quand nous parlons des préoccupations en tant que vie spirituelle. toutes ses oeuvres. renoncez à certaines préoccupations. Souvenez-vous quand il s’agit de votre temps. Vous pouvez au moins élever votre cœur vers Dieu de C’est pour cette raison que la Sainte Église a établi les temps en temps lors de vos préoccupations . cause de la tiédeur. de deux points importants journée. et c’est le certaines rencontres et de bien des entretiens. et que vous offrez à Dieu celles de votre quelques secondes. Cherchez à accepter seulement les préoccupations qui ne dépassent pas vos capacités. vous y puiserez combats et les causes de chute abondent. * ô mon âme. au milieu de vos votre esprit n’aura cessé d’invoquer Dieu durant toute la multiples préoccupations. votre esprit sera préoccupé faiblesse de sa vie spirituelle. vu que vous ne pas trois heures sans que l’homme n’élève son cœur possédez pas tout votre temps pour le gaspiller. _____________________________________________________________________________________________ Aux Matines du lundi de la première semaine du Grand Carême (4) Ode 8 Des passions haïssant la satiété. tient éloigné de Dieu pendant un temps assez long. car où vers Dieu et s’entretienne avec lui. changer la flamme en une fraîche rosée.

Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 24 _____________________________________________________________________________________________ .

a été canonisé en Le père Dimitri Klépinine. Hélène et Paul. exilée en Turquie. les malades pendant la deuxième guerre mondiale : le père Dimitri mentaux et. La fête commune des nouveaux canonisés est le quelques jours avant mère Marie. les sans-abri. les criminels. était le fils de Née d’une famille aristocratique dans les dernières mère Marie. les Juifs persécutés pendant l’occupation allemande de et Ilya Fondaminsky. menacée de mort pendant la Révolution au camp de Dora en Allemagne. Arrêté vedette des salons littéraires de Saint-Petersbourg. avec père Dimitri Klépinine à Compiègne puis déporté révolutionnaire. les handicapés. où il est mort le 6 russe autant par les « Blancs » que par les « Rouges ». l’aumônier à la cantine et foyer établi par mère Marie à L’annonce des canonisations a été faite à Paris le 11 la rue de Lourmel à Paris. Le père Alexis Medvedkov. suivant son Maître jusqu’au Golgotha pour ses bien- aimés. de la rue de Lourmel et se destinait à la prêtrise. Devenue moniale en 1932 à l’âge de 41 ans. le Samedi saint 31 mars 1945. a été même temps que mère Marie et ses compagnons. en pleine guerre mondiale. les alcooliques. ils y sont morts – mère camp de concentration de Ravensbrück le Samedi saint Marie dans la chambre à gaz au camp de Ravensbrück 31 mars 1945. en Serbie puis en France. Elle se donne œcuménique a inscrit au rang des saints de l’Église corps et âme pour tous les rejetés de la société : les orthodoxe mère Marie Skobtsov et trois des ses proches pauvres. mère Marie à cacher des Juifs pendant l’occupation présidé par Son éminence l’archevêque Gabriel (de allemande de la France. Vyder). fils de mère Marie. déportée l’occupation allemande. elle dirige _____________________________________________________________________________________________ . les drogués. Il servait comme sous-diacre à la chapelle heures de la monarchie russe. né en 1920. mère Saint martyr Iuri Skobtsov. Arrêtée par l’occupant. Arrêté le 9 février 1943. février 1944. Mère Marie est morte comme elle a vécu. instruite et cultivée. prie Ressuscité. il a été déporté en 20 juillet – fête du prophète saint Élie – et chacun sera Allemagne et est mort au camp de Dora le 9 également fêté le jour de son décès. en dernier lieu. APERÇU DES VIES Saint père Dimitri Klépinine. prie Dieu pour nous ! Marie Skobtsov était une passionnée de la vie. Ils ont été arrêté pour leurs la France. Son monastère était nul autre que le « désert activités en faveur des Juifs en France pendant du cœur des hommes ». Déportés dans les camps de en Allemagne. elle meurt dans le chambre à gaz au concentration en Allemagne.Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 25 CANONISATION DE MÈRE MARIE SKOBTSOV ET DE SES COMPAGNONS Mère Marie Père Dimitri Klépinine Mère Marie C’est avec une grande joie que nous pouvons sa passion pour la vie vers la Vie. prie Dieu pour nous ! DES NOUVEAUX CANONISÉS Iuri (Georges) Skobtsov. collaborateurs à son œuvre humanitaire à Paris avant et les prostituées. décédé avant la deuxième guerre mondiale et dont les reliques ont été retrouvées Sainte Marie Skobtsov. mère de trois enfants. le père Dimitri a collaboré avec Églises orthodoxes russes en Europe occidentale. il a été emprisonné quelque temps mariée deux fois. le 8 février 1943. février1944. Iuri (Georges) Skobtsov. et elle devient un apôtre de l’amour du Dieu pour nous ! » Le Saint-Synode du Patriarcat prochain par le « sacrement du frère ». né en 1904. Marié à et père de deux février 2004 par le Conseil diocésain de l’Exarcat des enfants. Klépinine. divorcée. prie Dieu pour nous ! intactes longtemps après sa mort. le Crucifié- maintenant prier : « Sainte mère Marie Skobtsov.

* * * soient couverts les nus. de la dignité. Ô cœur. « J’exulterai dans le Seigneur ! » mes articles. diront de cruelles paroles.co. ni vide. il a été baptisé dans le camp de détention quelques années après sa mort. qui nous a été donnée. non je ne t’ai pas aimée.htm _____________________________________________________________________________________________ . Et j’ai oublié : s’il y a parmi la multitude * * * ce que tous appellent « moi ». collaborait. sur une terre étrangère. À chacun je voudrais donner mon âme pour que mangent les affamés. en elle se dessine la croix. toi. Seigneur. c’est une poignée de cendres. et pulsation de la totalité. ma fin consumée. cantiques de mes sœurs. ou bien ici. ô mon coeur. juif d’origine. c’est le cercueil de mes passions et de mes désirs. Je ne veux pas être un souvenir. Du ciel qui tonne au murmure de la brise. où absolument intact. connais ta devise.pagesorthodoxes. prie Dieu pour nous ! des-Bois.Il mourut mère Marie et d’autres. mes vers. Pourquoi m’avoir choisie. ce qui fut interprété comme un signe il est mort. Seigneur. prêtre desservant la paroisse d'Ugine. ce n’est pas moi. * * * qu’elle se grave sur mon étendard : Tous mes cahiers oubliés. du monde céleste. Car c’est dans l’exultation et la flamme Ne vous avisez pas de garder que tu reçois la grâce. et pauvreté. J’ai aimé ce qui est vivant en ce monde : l’éternité. près de Paris.btinternet. je peux tout. De la plénitude grave d’une expérience sacrée En ton nom. partout où il y a des gens pieux. de la calme main d’une sœur nous avons été séparés et mes frères iront chercher du bois. se désaltèrent les assoiffés Ô mort. * * * au Kremlin. et même les plus doux Mais gardant le souvenir de ma voie toute de péché de sa gloire et du bien. avec presque tout son temps en prière dans l'église. * * * tout me commande : « Donne jusqu’au dernier sou.orthodoxengland. mon âme est pleine à déborder. on n’en trouve pas chez moi. jetez-les. me pousse à terrasser la mort.Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 26 Ilya Fondaminsky. Arrêté d'un cancer. mon ancien visage dans vos cœurs. J’écarte les bras d’un geste impuissant car j’ignore Mais la ténèbre n’est pas mort. qui m’appelle à lutter contre tous les maux. où il passait Saint père Alexis Medvedkov. il n’a plus que planement d’amour. et que les sourds entendent la nouvelle. paisible battement des cloches. le bûcher s’allumera nus et misérables. on retrouva son corps de Compiègne peu avant d’être déporté à Auschwitz. dans l’Action orthodoxe.net/saints/mmarie-intro.uk/alexisu. Ma fin. * * * je serai pour vous un appel. f ait ouïr le bruit d’une tout autre armée. Visitez les Pages Sainte Marie Skobtsov : www.htm. sur la place des exécutions De la sainteté. de sainteté et son corps fut transporté à la crypte de l’Église Notre-Dame de l'Assomption à Ste-Geneviève- Saint martyr Ilya Fondaminsky. prie Dieu pour nous ! _____________________________________________________________________________________________ POÈMES ET VERS DE SAINTE MARIE SKOBTSOV Nous sommes en ce monde Je le sais. inondé l’âme d’une grâce divine ? le chant funèbre devient plus fort. nous portons la croix Mon bûcher brûlera. Des branches mortes monte une mince fumée. www. du labeur. qui frappe à ma porte et comment. la mort m’est légère. » En ton nom. le feu apparaît à mes pieds. Biographie (en anglais) : Le bienheureux père Alexis Medvedkov (1867-1934). Quand le cimetière d'Ugine fut désaffecté par les nazis.

mais alors d’une braise souvent à un pauvre. et pendant le Grand saint Tikhon de Zadonsk. il secours divin. un peu avant minuit. commença avec huit enfants Carême il ne se nourrissait que du pain de l’autel. l’abordant. Il ne mangeait qu’une fois L’orphelinat qu’il fonda. comme les autres. Déjà à douze ans. disait-il. Baptisé sous le En 1934. avec la même rigueur que les Pères de jadis. il ne s’était malades et les orphelins. mais vers minuit. depuis lors. saint Jean poursuivait . le futur évêque Jean appartenait dimension des peuples et des nations. Il se rendit alors à Washington où fauteuil de travail. enlevé par le sommeil ou ravi en demandèrent la raison de sa présence et votèrent aussitôt d’autres sphères : il suivait néanmoins parfaitement tout une loi permettant aux enfants chinois d’entrer en ce qu’on lui disait. Aussi conseillait-il. la hauteur et la constance de sa prière Malgré ses charges pastorales. sa famille disait de lui : « Nous.500 quand l’arrivée des communistes passant la première et la dernière semaine complètement obligea la communauté à se réfugier. et célébrait toujours pieds nus. En 1926. en silence jusqu’au moment où les membres du Congrès. mais Jean de Tobolsk. En lui.et il célébrait intense. où il se dépensa tout entier pour le l’école militaire de Poltava et étudia ensuite le droit à soutien et la consolation des multiples réfugiés russes. il carapace intérieure. Mgr Jean proposait de lui téléphoner. de l’interlocuteur. à quiconque on refusa de l’introduire à la Maison Blanche. à la famille noble des Maximovitch. et quand il se notre société semble contraire ou ennemi de l’Église.Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 27 SAINT JEAN (MAXIMOVITCH) Évêque de San Francisco et de Shanghai Né en 1896 dans le village d’Adamovka de la province dépassaient le plan individuel et s’étendaient à la de Kharkov en Russie. n’eut jamais honte devant les hommes de ce monde. jamais étendu pour dormir. orthodoxes de différentes nationalités. il fut ordonné évêque malgré ses réticences et nom de Michel. il devant les icônes. professeur au séminaire serbe de Bitol. Se contentant des vêtements les plus humbles. » La pénétration de son regard n’était chaussé que de sandales légères. et ils ont. placé sous la protection de par jour. Mgr Antoine écrivait à métropolite Antoine Khrapovitsky. où il influença grandement ses étudiants par sa vie ascétique et sa À Shanghai. effrayait sur le coup ceux qui. ce sont des hommes comme dans l’église pour célébrer la vigile de l’Exaltation de la les autres . grand dam de certains. » En théologie. île des Philippines. une heure du matin. révolutionnaire. d’abord dans une à jeun. Homme libre admirable. En 1921. l’université de Kharkov. en une compréhension si claire et si spirituelle quotidiennement la divine Liturgie. il fut tonsuré moine par le envoyant Mgr Jean à Shanghai. amour et compassion avait reçu de Dieu le don de clairvoyance. il en arriva à ne plus chinois dont il s’occupait ne purent entrer en Amérique. un dés plus brillants son sujet au métropolite de cette ville : « Je vous envoie hiérarques russes qui avait pu échapper à la tourmente un évêque dont l’âme est celle d’un enfant . aussi bien russes que chinois. où il acheva ses études de ne se met jamais en prière parce qu’il est prière. l’archevêque Jean toujours perspicace. Mgr Jean commença par réconcilier les paternelle sollicitude. stupéfiés de voir chaque fois qu’ils passaient Quand on lui parlait. qu’il cédait généralement humble et discret. il est petit. à la déception cet évêque priant sur les marches de l’escalier. assis ou prosterné l’assistance aux plus pauvres. La profondeur. Il reconnaissait par la suite lui-même parcourait lui-même les rues pour recueillir les enfants que. plusieurs enfants prier toute la nuit et. il refusait d’être opéré. ne laissant échapper aucun détail et Amérique. et en abritait 3. qu’il exerçait _____________________________________________________________________________________________ . tout petit [il était de petite taille] comme un bébé. il fut bientôt placé comme tuteur et sa prière perce les cieux ». depuis sa consécration monastique. Par tous les temps. lui fut évacuée à Belgrade. et organisa qu’une heure ou deux de repos. puis aux États-Unis. nous nous mettons en prière. il demanda à sa mère de le laisser En raison de circonstances politiques. Recevant le nom de son saint parent. soumit finalement aux pressions de ses paroissiens. besoin du Croix. au insoutenable. le trouvait mesure auprès de lui : « Il ne faut pas rejeter les soir même de l’intervention chirurgicale.et perpétuelle se manifestaient en l’amour de l’humanité si étendait même sa vie ascétique . Après avoir inspecté les dortoirs. se contentant d’un repos éveillé dans son arrêtés dans le port. qui étaient il passait la nuit en prière et ne s’accordait finalement divisés par des querelles de juridictions. il reçut son éducation secondaire à envoyé à Shanghai. de l’appeler non le jour où il s’assit sur les marches de l’escalier du Congrès et il pria était accaparé. il semblait parfois. user de lit. lors de la guerre Le métropolite Antoine de Kiev qui le sacra évêque civile qui suivit la Révolution bolchevique. Ainsi tendu vers Dieu par se sentaient brusquement sondés jusqu’au-delà de leur l’ascèse. il se trouvait Francs-Maçons. Atteint d’ulcères de l’âme humaine que même ce qui dans le préjugé de aux jambes.

dont il s’efforça de rétablir la mémoire les milliers de fidèles qui. doucement. le saint évêque a été glorifié par le voulant assurer à ses fidèles que la sainteté n’est point Synode de l’Église russe hors-frontières. Ayant son siège intervention était généralement souveraine. * Sans douleur fut ton paisible repos. mais il russes de Shanghai furent évacués. Depuis. Un jour. protégé par les prières de enjouée pour les enfants. il résida ensuite à Bruxelles. sans corruption et dégageait un suave parfum. pendant six jours. il est tombé. ce qui lui attirait bienheureux hiérarque a témoigné à maintes reprises la critique des uns. restaurer la paix au sein de la communauté russe. * nous qui de tout cœur te vénérons. comme répondant chaque fois à un besoin États-Unis pour son troupeau. l’infatigable pasteur fut impératif. montrait un vif intérêt pour la restauration de l’Orthodoxie en Occident et manifestait une profonde Ses funérailles dans la cathédrale de San Francisco dévotion pour les saints occidentaux antérieurs au furent un triomphe de l’orthodoxie réconciliée. et par la suite vénérer sa dépouille. courageux prélat en assuma. Il passait le plus clair de son temps à visiter les dans les rues de Paris. il fut envoyé d’urgence à San Francisco pour dédaignait ni les prisonniers. sans jamais Durant l’occupation japonaise. Ainsi. après avoir visité les malades. le vingt-sept mois de leur séjour. il s’endormit en paix. à son autel. le même de comparaître. * fidèle connaissons ton amour * Pontife et Thaumaturge Jean ! servant de la Très Pure Conductrice. Tropaire. mais le faisait considérer avec son assistance céleste envers les fidèles de partout qui admiration comme un « fol-en-Christ » de notre temps l’invoquaient. alors qu’il vaquait totalement le camp. Ayant prédit longtemps à son pasteur. En Europe. Effacée. vinrent liturgique. _____________________________________________________________________________________________ . * visite-nous tous maintenant pour nous secourir. il accomplit son œuvre. la devant un tribunal civil pour répondre des accusations direction et continua à rendre visite à ses ouailles. sa présence d’abord à Paris. il accepta russe de Shanghai se trouvait constamment menacée. circule aujourd’hui un saint Jean malades. ô très réconfortant guérisseur . dans une île des Philippines. comme en Chine. s’écria dans son sermon : « Voilà que âmes. ton 4 Le soin que tu pris de ton troupeau dans son errance * Ton cœur étreint tous ceux qui prient avec amour. le bienheureux continuait de régler sa remarquèrent qu’elle ne montrait aucun signe de conduite uniquement sur la Loi divine. Seul. alors que la colonie juger autrui ou perdre sa paix intérieure. dans les quartiers les plus dangereux. Supportant sans murmure les calomnies. et parmi Schisme. nombreux furent ceux qui aux États-Unis. sa vie durant. Loin de se quasiment ineffable. Et peu après le départ de 19 juin (2 juillet du calendrier civil) 1966 à Seattle. en montrant toujours une sollicitude soumise à des typhons. et ne En 1963. Ce la majorité des réfugiés. le considération des conventions sociales. contrairement aux saints canons. fréquemment recouraient à lui. d’une manière inattendue. même de détournement de fonds qu’on lui imputait. un prêtre catholique de Paris. il sur les plus affligés. souvent subtil au point d’en être nommé archevêque de l’Église russe hors-frontières imperceptible. un terrible typhon détruisit jour-là. son pour l’Europe occidentale (1951). certes strict en ce qui concernait la morale de ses fidèles Avec l’arrivée des communistes. pour leur porter la sainte Communion et leur Nu-Pieds ! » procurer la consolation de la présence de Dieu. nous qui ascétique. Ayant réussi à obtenir l’autorisation d’émigration aux sans bruit. * Tout entier sanctifié par Dieu dans le ministère sacré des très purs Mystères * par lesquels tu t’es toi-même sans cesse affermi * tu as visité ceux qui souffraient. le camp de réfugiés fut épargné pendant les l’avance. les réfugiés et la préservation de la tradition ecclésiastique. ton 5 Kondakion. Mais. canal d’une grâce qui se répandait limiter aux besoins pastoraux des émigrés russes. en 1949. Il était au cœur de la nuit. attention ses sermons. le jour de son trépas. au péril de sa vie. En juillet 1994. par les autres. * ô c’est la préfiguration de tes prières * élevées sans cesse Pontife Jean. sans gêner personne. qui le recevaient avec calme et joie et écoutaient avec divisée à propos de la construction de la cathédrale. au nombre de cinq répandait à profusion l’amour divin sur tous ceux qui mille. * et commémorent l’exploit de ta vie pour le monde entier * telle est notre croyance.Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 28 avec discernement pour le salut et l’édification des chose du passé. ni les malades mentaux.

Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 29 _____________________________________________________________________________________________ .

Telle est la croyance ferme de l’Élise. Le jugement dernier espoir : « De même que ce pain rompu. je ne boirai plus désormais de soit . Avec la fin de ce monde cette parole de notre Seigneur rapportée par saint cessera la possibilité d’une modification de quoi que ce Matthieu : Je vous le dis. pour la délivrer de tout mal et la Il faut remarquer que l’Écriture Sainte.2). actualisé dans le sacrement (3). Ap 22. nous lisons ces mots qui exaltent cet de la seconde mort (Ap 20. la implicitement saint Jean dans l’Apocalypse en parlant Didachè (Ier-IIe s. ne ton Église soit rassemblée des extrémités de la terre voulaient pas reconnaître leur inexorable défaite. Paul. Par conséquent. tous. » et plus loin : « Souviens toi.27). C’est préparé ». la création. soit encore pour flétrir tel on tel personnage condamné toute une série d’opinions origénistes qui parmi leurs contemporains. Ac 1. dans ton Royaume que tu lui as le Christ apparaît ici comme le Roi de l’Univers. Seigneur. La croyance en la seconde venue du Christ est Les premiers chrétiens vivaient dans l’attente impatiente absolument fondamentale dans l’ensemble de la du retour du Christ et ils l’exprimaient par la formule doctrine chrétienne.). la seconde manifestera à tous la Sainte Cène : Chaque fois en effet que vous mangez ce puissance de Dieu .36 .Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 30 LE SYMBOLE DE FOI – VII par l’Archimandrite Pierre L’Huillier 7e article : Et il reviendra en gloire juger les vivants et les morts . Non seulement de avaient comme arrière-fond une conception cyclique du semblables spéculations sont contraires aux préceptes temps incompatible avec la Révélation. souligne l’aspect cosmique du jugement dernier . un chrétiens doivent toujours être dans l’attente de la acte tragique de l’homme. certains passages du livre de Daniel ou de l’Apocalypse. Pour bien comprendre la place que ce (Mt 24. une fois recueilli est devenu un. d’abord semé marquera le triomphe total du Christ sur toutes les sur les collines. cf.. leur écrit : Vous savez perspective . de même aussi le jugement dernier sera un acte unique alors que les sectaires de toutes les époques en abusent. La synaxe eucharistique préfigure le éternelle et les justes à la vie éternelle (Mt 25.7). en effet. aussi toute tentative pour « dés. mais aussi le fait de la confesser ne pourra plus L’allusion eschatologique est d’ailleurs très claire dans être alors imputé à justice. il marque aussi cette attente eschatologique de la Nous avons précédemment insisté sur les différences communauté messianique qu’est l’Église. (le retour du Christ).22 . de même que le parfaire dans ton amour. araméenne concise que nous rapporte saint Paul. de ton Église.26). C’est pourquoi Notre vous le vin nouveau dans le Royaume de mon Père (Mt Seigneur déclare : Et ils s’en iront. de même que le L’Église évite les spéculations hasardeuses à partir de sacrifice du Christ a été un événement unique (Hé 7. son règne n’aura point de fin. en incitant les dogme tient dans l’Église. c’est ce que souligne dans le Credo pain et que vous buvez cette coupe. une fin avec la seconde parousie curiosité pour scruter le dessein divin à ce propos. eschalologiser » le christianisme. C’est rassemblement de l’Église dans le Royaume aussi à cet absolu extra-temporel que se réfère messianique. mais siècle avant et le IIe siècle après notre ère..29). la conception chrétienne du temps vous-mêmes parfaitement que le Jour du Seigneur et de l’histoire se présente comme une ligne arrive comme un voleur en pleine nuit (1 Th 5.17). vous annoncez la le terme « avec gloire » : qu’elle sera évidente pour mort du Seigneur jusqu’à ce qu’il vienne (1 Co 11. Credo. c’est-à-dire pour Maranatha (1 Co 16. d’autre part. Néanmoins supprimer ou minimiser cet article de foi ne petit être notre Seigneur avait mis en garde ses disciples contre le considéré que comme une altération fondamentale du désir de savoir quand aurait lieu la dernière parousie message chrétien. C’est ce qui entre les deux venues du Seigneur dans le monde : alors est bien souligné dans la recommandation de l’apôtre que la première s’est faite dans l’état de kénose Paul qui suit le récit des paroles de l’institution de la (abaissement). un événement Parousie. et soit pour déterminer mathématiquement le moment de c’est pour cela que le Ve Concile œcuménique (553) a la Parousie.46). ainsi que nous lisons : Quand le Fils de l’Homme _____________________________________________________________________________________________ . cette Église sanctifiée. mais cette attente ne doit pas se muer en vaine central. Les horizontale : il y a un commencement. ceux-ci à une peine 26. dans ton Royaume. la chute. tout sera immuablement fixé d’une manière ce produit de la vigne jusqu’au jour où je boirai avec absolue puisque extra-temporelle. malgré la Croix et la Résurrection.13-15). mais encore elles témoignent chez ceux qui eschatologique est un élément fondamental de la se laissent séduire par ces pratiques d’une théologie sacramentaire orthodoxe : c’est ainsi que le méconnaissance totale des règles de l’apocalyptique rassemblement des chrétiens pour la liturgie juive telles qu’elles nous sont maintenant bien connues eucharistique n’est pas seulement le mémorial d’un par de nombreux documents s’échelonnant entre le II e événement passé. l’Incarnation. Dans un très antique document chrétien. et définitif. il faut le situer dans sa vraie Thessaloniciens à la vigilance. qu’ainsi forces du mal qui. L’attente du Seigneur. Rassemble-la des quatre vents.

délivre-moi du feu inextinguible et rends-moi suivante : « et dont le règne n’aura point de fin ». soit ensuite sous une forme réaliste. Gloire à toi. la Trinité n’étant qu’un mode d’être provisoire de la divinité qui Contacts. aussi sa faiblesse de créature pécheresse. trônant parmi les humblement en disant : « Ô Dieu. soit Dans l’attente radieuse du retour en gloire du Seigneur d’abord sous la forme symbolique du berger séparant les le chrétien s’écrie : « Que la grâce vienne et que ce brebis des boucs (église de Saint Apollinaire-nuovo à monde passe ! Amen » (Didachè).. * Le Seigneur. ca. * Trinité rosée les Jeunes Gens * et de merveilleuse façon y brûla consubstantielle et unique majesté. * pour ceux qui te de triste mine.. La combattre l’opinion étrange et erronée de Marcel conception protestante de la Sainte Cène est pourtant d’Ancyre selon laquelle le règne du Christ se bâtie comme si « anamnêsis » signifiait purement et terminerait avec la fin des temps. « mémoire » est trop faible et ne de Nicée (325). * bénissant le Christ et l'exaltant pour les siècles. Ces digne de m’asseoir à ta droite » (Kondakion du mots qui figurent dans notre symbole tel qu’il a été dimanche du carnaval). * a rendu sainte la durée . _____________________________________________________________________________________________ . L’auteur est actuellement Mgr Pierre de New-York (Église orthodoxe en Amérique) _____________________________________________________________________________________________ Aux Matines du lundi de la première semaine du Grand Carême (5) Théotokion : Jusqu'au ciel tu as élevé notre nature adressons-nous simplement * à notre Père dans les terrestre et corrompue . par tes prières * cieux. que les livres seront ouverts et que XIe siècle). le dôme de Torcello. no. majestueusement développé le thème du jugement. notre Dieu. * c'est le Seigneur et nous le célébrons en chantant : * Bénissez Dieu. les choses cachées seront manifestées. gloire à toi. alors il Déjà dans le Credo du concile de la Dédicace tenu à prendra place sur son trône de gloire. cf. dans le cadre de sa théologie modaliste. Ap venant de nouveau juger les vivants et les morts et 20. * des fidèles siècles. alors.. promulgué à l’époque du IIe Concile oecuménique (381) (3) Le terme grec d’anamnêsis n’a pas d’équivalent ne se trouvaient pas dans la profession de foi des Pères exacte en français . se résorberait finalement en une monade. (Mt 25. ô très juste L’article du Credo se termine par l’affirmation Juge. sortira du tribunal. 31-32 . chantons aussi * le Hirmos : Celui qui jadis dans la fournaise couvrit de Fils coéternel * et l'Esprit qui procède du Père. recevons ce Carême commençant : * point bienveillance de ton Fils. Père. mais lavons notre visage * au flot qui chantent dans les siècles. Devant lui seront Antioche en 341.11-15). et rassemblées toutes les nations. * frères. Fils et Saint-Esprit. * ô Vierge. Chantons le Père de toute éternité. nous libère des passions.Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 31 viendra dans sa gloire escorté de tous les anges. en jeûnant quarante jours. il prie le Christ apparaissant sur les nuées. * le bénissant et l'exaltant pour les siècles. lorsque tout tremblera. en ces jours empressons-nous de chanter : * Bénissez le Christ. exaltez-le dans tous les Maintenant : Ô Vierge entre toutes bénie. * Bénissons le Seigneur. Notons que l’iconographie orthodoxe a demeurant Roi et Dieu dans tous les siècles ». Frictionnons notre âme avec l'huile de la compassion. les Chaldéens. dirige nos supplications * vers ton Dieu et notre Dieu. 1962. Ils ont été placés dans le Credo pour rend absolument pas la nuance du préfixe « ana ».. qu’un fleuve de feu trompette de l’archange (exemple. lorsque tu viendras apôtres pour juger les vivants et les morts qu’éveille la sur la terre. mais connaissant Ravenne. nous trouvons la formule : « . le Seigneur. vers le Roi de tout l'univers. exaltez-le dans les siècles. tu es la propitiation : * sur tous en effet tu fais couler le fleuve du pardon * et sans cesse tu obtiens la Dans la joie. Cela semble s’insérer simplement mémoire. 520). * de ce Carême dans la prière ne faisons pas de grands discours. 38-39.

Le pharisien ne s’attribue pas qui manquait surtout à la prière du pharisien. Les anciens numéros peuvent être consultés et téléchargés depuis la page « Archive du Bulletin » aux Pages Orthodoxes La Transfiguration. C’est le grand acte ravisseurs. à la bonté. Il y manque un certain abaissement. le publicain qui se tient à prière du publicain sur celle du pharisien ? Les raisons distance. déclare pécheur. prière acceptable à Dieu est celle qui ajoute : « Je crois à Que manque-t-il donc à la prière du pharisien ? Elle ton pardon. (Lc 18.pagesorthodoxes. injustes. Le n’est pas déficiente en ses affirmations. 14).ca / thabor11@yahoo. Le pharisien dit à Dieu bonté aie pitié de moi. C’est « Un Moine de l’Église d’Orient ». abaissé. 1979. IMPORTANT : Si vous changez d’adresse de courrier électronique. Le pharisien prie debout. Là encore il s’agit d’une constatation propitiation. et efface mes transgressions qu’il n’est pas comme le reste des hommes. selon l’abondance de ta miséricorde. Et cependant il se frappe la poitrine en disant : Ô Dieu.net Contacter-nous : thabor@megaweb. Le Bulletin s’imprime aussi bien sur papier format A4 que sur papier format lettre US. dans ta normale dans la prière juive. Il y a enfin le fait qu’il se ignorer nos hypocrisies conscientes ou inconscientes).. Il y manque un besoin et un sens Extrait du livre La Colombe et l’Agneau... Au contraire. Cependant. Voilà ce de fait. attestant ainsi que enclins à jeter sur les pharisiens tous les blâmes et à les nos transgressions ont leurs racines dans notre cœur.. il y a dans cette prière quelque dans sa maison justifié plutôt que l’autre (le pharisien) chose d’encore plus profond et qui. plus que tout le (Lc 18. fond de la parabole. La que. il y a l’humble attitude physique du publicain. Pourquoi Jésus proclame-t-il la supériorité de la désigne ici clairement. Cela est de contrition de David lorsque. Prier debout était la posture troisième verset du psaume cinquante : Ô Dieu. qui donne sa valeur suprême à la prière du publicain. au- traiter d’hypocrites (ce qui est un alibi commode pour dedans de nous-mêmes.. péché. et celui qui s’abaisse sera élevé (Lc 18. Paul Ladouceur Visitez-nous : http://www. Nous sommes Il y a le fait qu’il se frappe la poitrine. adultères ou comme ce publicain. à la tous ses revenus. Ils avaient le droit de le dire. C’est le publicain que le Seigneur 10). à l’apaisement de Dieu envers lui. Mais on La prière du publicain est généralement considérée par ne peut pas dire que l’attitude du pharisien exprime de les exégètes comme une forme un peu abrégée du l’orgueil ou de l’arrogance. remarquons que Jésus ne prononce pas D’abord. Ô Dieu. après que le roi eût exact.Lumière du Thabor Numéro 16 ● mars 2004 ● Page 32 LA PRIÈRE DU PUBLICAIN MÉDITATION AVEC LE PÈRE LEV GILLET Deux hommes montèrent au temple pour prier (Lc 18. 11). Tout cela justifie amplement Jésus s’exprime d’une manière remarquablement l’approbation que le Seigneur Jésus donne à la prière du nuancée : Je vous le dis. le publicain fait qu’il jeûne deux fois par semaine et donne la dîme de un appel à la pitié. Les pharisiens n’étaient pas des pécheurs publics. le prophète Nathan vint à lui. prière de nous en avertir. à ta grâce. _____________________________________________________________________________________________ À PROPOS DU BULLETIN LUMIÈRE DU THABOR Le Bulletin électronique Lumière du Thabor est gratuit. Le publicain se frappe la poitrine et n’ose pas lever les yeux vers le ciel. une condamnation explicite du pharisien. En quoi consiste l’unique valeur de cette prière ? Tout d’abord. Et voilà ce à lui-même le mérite de toutes ces choses. mais bien dans publicain avait connu le Père.13). Ce il en remercie Dieu. ce qu’elle ne dit pas. reste.14). je te rends grâce de ce n’était pas assez de dire: « Je suis un pécheur ».ca _____________________________________________________________________________________________ . qui n’ose pas lever les yeux vers le ciel et qui de cette préférence semblent évidentes. J’espère en ta bonté ». pourquoi le Seigneur dit : Quiconque s’élève sera Éditions de Chevetogne. est assez rare que ceux qui les exposent aillent jusqu’au pécheur (Lc 18. de l’humilité. celui-ci (le publicain) descendit publicain. Celui qui s’abaisse. à la miséricorde. touche le cœur du Sauveur. Et elle est exacte. Ce sont ces simples mots : Aie pitié. aie pitié de moi.. Il est envoyé à nos abonnés environ six à huit fois par an. Le pharisien dit à Dieu Quoiqu’il en soit des termes employés.