You are on page 1of 31

LUMIÈRE DU THABOR

Bulletin des Pages Orthodoxes La Transfiguration Numéro 18 ● juin 2004

Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 2

SAINTS ET SAINTETÉ
Soyez saints, car moi je suis saint (Lévitique 19,
1)
La canonisation récente de cinq membres de la diaspora russe orthodoxe en France
par le Saint-Synode du Patriarcat œcuménique a suscité une série de réflexions :
Qu’est-ce que la sainteté ? Un saint ? Que signifie la canonisation dans l’Église
orthodoxe ?
La sainteté, c’est avant tout une expression de la qualité ineffable et indescriptible
de Dieu : comme nous disons à la Divine Liturgie : « Un seul est saint, un seul est
Seigneur, Jésus Christ, à la gloire de Dieu le Père ». L’homme est « saint »
SAINTS ET SAINTETÉ seulement dans la mesure qu’il participe à la sainteté de Dieu : cette participation à
Dieu ou « devenir Dieu », appelé théosis, déification ou divinisation, est le but de
1 / L’originalité de la sainteté : la vie chrétienne, et, selon l’expression de saint Séraphim de Sarov dans son
Réflexions sur
fameux Entretien avec Motovilov, il s’agir de l’« acquisition du Saint-Esprit de
sainte Marie Skobtsov
Dieu ».
4 / L’union à Dieu selon
la tradition orthodoxe Dans ce numéro du Bulletin, nous vous proposons quelques réflexions sur sainte
par père Placide Deseille Marie Skobtsov, un résumé de la vie de saint Dimitri Klépinine, et des textes de
plusieurs grands théologiens et spirituels orthodoxes sur la théosis et la sainteté :
5 / La canonisation
une courte mais profonde présentation de la théologie orthodoxe de la déification
dans l'Église orthodoxe
par Élisabeth Behr-Sigel par Archimandrite Placide Deseille, une plus longue réflexion par Vladimir Lossky
axée sur la distinction entre « rédemption » et « déification », un texte de saint Jean
10 / Des saints et de Damascène sur les saints et leurs reliques, et une belle méditation de Paul
la vénération de leurs reliques Evdokimov sur la signification de la sainteté dans le monde actuel. Le texte
par saint Jean Damascène
d’Élisabeth Behr-Sigel sur la canonisation résume la signification et les modalités
l1 / Rédemption et déification de la canonisation dans la tradition orthodoxe.
par Vladimir Lossky ___________________________________________________________________
17 / La sainteté, nouvelle VENEZ, CÉLÉBRONS LA MÉMOIRE DES SAINTS !
dimension de l’homme
par Paul Evdokimov Venez, dans l’allégresse de l’Esprit célébrons ensemble la mémoire des Saints ;
car le jour de leur fête est venu, nous comblant de toutes grâces richement ;
21 / Pour aller plus loin
aussi, criant de joie et la conscience purifiée, nous chanterons en leur honneur :
22 / Saint Dimitri Klépinine Salut, chœur des Prophètes qui annonças l’avènement du Christ
25 / Le Symbole de Foi – IX et vis de près ce qui était éloigné ;
par Mgr Pierre L’Huillier salut, Apôtres du Seigneur, pêcheurs d’hommes prenant les nations dans vos filets ;
27 / Qu’ai-je à donner ?
Méditation avec
salut, multitude des Martyrs rassemblés de tous les points de l’univers
le père Lev Gillet dans la même confession de la foi et pour elle ayant souffert les supplices
et l’épreuve des tourments avant de recevoir la couronne des vainqueurs ;
27 / À propos de salut, essaim de tous les Pères saints qui par l’ascèse avez dompté votre corps
Lumière du Thabor et, mortifiant les passions de la chair, vous êtes envolés en esprit
sur les ailes de l’amour divin jusqu’à rejoindre le ciel,
où vous jouissez des biens éternels avec les Anges dont vous partagez la joie.
Vous donc, Apôtres, Prophètes et Martyrs, avec les Ascètes,
suppliez celui qui vous a couronnés dans le ciel
et sans cesse intercédez auprès de lui pour qu’il délivre de l’ennemi
tous ceux qui, pleins de foi et d’amour, célèbrent votre mémoire de sainteté.
Vêpres du dimanche de Tous les Saints

Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 3

L’ORIGINALITÉ DE LA SAINTETÉ :
RÉFLEXIONS SUR SAINTE MARIE SKOBTSOV
Le sang des martyrs coulait autrefois Dimitri Klépinine, Yuri, le fils de mère Marie et le juif
sur cette terre infertile. converti Ilya Fondaminsky – ont également été
Un lion affamé lèche leurs blessures canonisés – il y a des certainement des milliers de
et libres ils s’avancent vers leurs bourreaux, fidèles orthodoxes comme eux, victimes des régimes
ainsi que par la grâce de Dieu nous aussi. totalitaires du XXe siècle : alors pourquoi eux ? On doit
voir dans leur canonisation justement la reconnaissance
Sainte Marie Skobtsov
de ces milliers, ces centaines de milliers, de chrétiens
Avec le recul du temps, on réalisera que sainte Marie inconnus, qui ont rendu témoignage au Christ par le
Skobtsov était une sainte des plus « originales » du XXe sang, dans le silence et l’anonymat des chambres à gaz
siècle, voire même depuis plusieurs siècles. de l’Allemagne nazi et des goulags de l’Union
Canoniquement, elle et ses compagnons ont été soviétique. Les trois compagnons de mère Marie sont
canonisés comme martyrs – ceux qui ont donné leur vie des symboles de toutes ces personnes que l’Église veut
en témoignage de leur foi en Christ, à l’instar des reconnaître et célébrer : « Souviens-toi aussi de ceux
martyrs des premiers siècles. Mais c’est la vie toute que nous avons omis de mentionner, par ignorance ou
entière de sainte Marie Skobtsov qui lui a permis de par oubli, ou parce qu’ils étaient trop nombreux. Fais-en
porter cette ultime preuve de son attachement au Christ, mémoire toi-même, Seigneur, toi qui sais l’âge et le
signalé en particulier par sa conversion, son nom de chacun, toi qui connais chacun dès le sein de sa
dévouement au prochain, ses écrits, ses créations mère » (Liturgie de saint Basile).
artistiques...
Sans doute, maintenant que mère Marie est canonisée,
Certains seront sans doute mystifiés, comme beaucoup allons-nous nous pencher davantage sur ses écrits et ses
ont été scandalisés du vivant de mère Marie après sa réalisations artistiques – disponibles en russe –, mais
prise d’habit, par sa canonisation, à cause de quelques malheureusement une bonne partie des écrits de sainte
aspects de sa vie : une femme non seulement mariée, Marie Skobtsov ne sont pas encore traduits en français,
mais mariée et divorcée deux fois, mère de trois enfants, ni la présentation de son œuvre artistique, qui existe
dont une, sa première fille Gaïana (« terre »), née en maintenant en russe avec la publication récente du livre
1913, – ce qu’on oublie parfois dans les récits de sa vie Cette beauté qui nous sauve en Russie. On sait déjà par
– était le fruit d’une brève liaison avec un homme dont ses écrits traduits en français que mère Marie était une
le nom même nous est inconnu… ; devenue religieuse, vive critique de certains aspects de l’Orthodoxie,
elle continuait plusieurs de ses anciennes habitudes : notamment le monachisme « conventionnel », retiré et
elle fumait, écrivait des poèmes, entretenait de longues coupé du monde ; elle préconisait surtout l’engagement
conversations jusqu’au petites heures du matin avec des dans le monde, l’incarnation de l’amour du prochain
hommes ; elle voyait encore son deuxième mari ; elle dans l’action sociale. D’autres grands thèmes de sa
fréquentait les milieux défavorisés de Paris et les pensée se révéleront sans doute en fonction de la
marginaux de la société, alcooliques, prostituées, publication de ses écrits et de leur étude en profondeur.
malades mentaux ; elle n’aimait pas les longs offices et
À qui peut-on comparer sainte Marie Skobtsov ?
souvent les manquait entièrement…
Offrons deux pistes de réflexion : sainte Marie l’Égyp-
En tant que sainte orthodoxe, sainte Marie Skobtsov tienne et saint Silouane l’Athonite. N’oublions pas que
dépasse les « types » de saints dont on a l’habitude de le métropolite Euloge, homme sage, profond et
parler : sainte ascète ? pas vraiment, du moins pas à perspicace, a imposé le nom et le patronage de sainte
premièrement vue… folle-en-Christ ? non… martyre ? Marie l’Égyptienne à mère Marie lors de sa prise
oui, mais encore… juste ? Voilà un « titre » qui peut- d’habit en 1932. Et ce n’est pas pour rien ! Sainte Marie
être lui conviendrait le mieux – c’est d’ailleurs un titre l’Égyp-tienne est considérée comme le modèle du
qu’elle possédait bien avant sa canonisation, le titre de repentir dans la tradition orthodoxe et elle est fêtée deux
« Juste parmi les Nations » lui ayant été accordé par un fois pendant le Grand Carême, le cinquième dimanche
organisme israélien « Yad Vashem » en 1987 pour ses de Carême et le 1er avril. Sainte Marie Skobtsov a elle
activités en faveurs des juifs pendant la persécution aussi connu un repentir, une conversion, un retour au
nazie en France occupée. Christ, après le décès de sa deuxième fille, Anastasia, en
Certains questionneront peut-être les raisons pour 1926, mais ce repentir s’est exprimé d’une façon
lesquelles les « compagnons » de mère Marie – le père complètement différente que celle de sa patronne : alors
que Marie l’Égyptienne s’est plongée dans une ascèse
_____________________________________________________________________________________________

que son « désert » sera celui des « cœurs L’autre comparaison qui vient à l’esprit est saint humains » ? Silouane l’Athonite. comme pour maintenant il en faudrait une sorte de plus » . son martyre.. Pourquoi m’avoir choisie. des alcooliques. jusqu’à Sainte Marie Skobtsov reflète vraiment l’originalité de la fin de sa vie – . sa purification. qu’il considérait comme n’y en aura jamais un autre comme moi. inspiré par l’Esprit-Saint. seul le siècle. l’amour du prochain se manifestait Dieu. la frères et ses sœurs en besoin. et Simone son Maître. voir en particulier les mises à jour aux pages : Canonisation de Mère Marie Skobtsov Souvenirs et témoignages de Mère Marie _____________________________________________________________________________________________ . solitude. il était l’amour des ennemis. me pousse à terrasser la mort. une sainte de génie. dans le don de soi « temps modernes » et tous les maux qui les pour le prochain : elle s’est donnée entièrement pour ses accompagnent : les idéologies totalitaires. pour mère de ma personne. de saints La canonisation de mère Marie et de ses compagnons nouveaux. la Mont Athos. car Dieu Skobtsov ? Un point commun est certainement l’amour souhaite que chacun l’adore et l’aime de sa façon du prochain : un des grands thèmes de saint Silouane unique. inondé l’âme d’une grâce divine ? J’écarte les bras d’un geste impuissant car j’ignore qui a frappé à ma porte et comment. père Lev Gillet. vêtement ou nourriture Arsène de Rostov… régulières. que personne d’autre ne peut faire. au moment de la prise d’habit qu’elle bouche avec une veille chaussure… de mère Marie. père Alexandre Men. on n’en trouve pas chez moi. des malades mentaux… foyer « villa de Saxe » : un pauvre lit dans sa cellule C’était sa famille. comment ressemble-t-il à sainte Marie personne telle que Dieu l’a voulue en la créant. fait ouïr le bruit d’une toute autre armée. qui a passé presque péché est monotone et répétitif. la « nouveauté de l’Esprit » . l’instabilité du mariage et de la éléments d’ascèse « classique » pendant la dernière famille. sainte Marie Skobtsov a vécu son la sainteté. Joseph De la sainteté. connais ta devise. de la dignité. elle a connu les ascèse. éclatante dans sa beauté originelle. son « logement » au des sans abri. Archimandrite Sophrony. ô mon cœur. un don qui pour elle. qu’elle se grave sur mon étendard : « J’exulterai dans le Seigneur ! » Car c’est dans l’exaltation et la flamme que tu reçois la grâce. sans abri. père désert. qui m’appelle à lutter contre tous les maux. de saints qui aient du génie. du labeur. période de sa vie – par exemple. et souffrance humaine. derrière la champ d’apostolat : Mgr Euloge n’avait-il pas dit. dans le don de soi pour soulager la « Il a fallu des saints et des saintes de toutes sortes. chaudière.. La réalisation signe de tout véritable amour du Christ . est mon offrande à Marie. Il y a eu certainement des pauvreté personnelle. C’est la beauté de la personne : je suis unique. si humble soit-elle. Mère Marie Skobtsov. une nous offrons quelques suggestions pour réflexion : sainte dont nous avons besoin. « classique » – renoncement à tout. seule à Seul pendant des décennies. » – paroles ô nous incite à regarder parmi les grands spirituels du XX e combien prophétiques ! Sainte Marie Skobtsov est une siècle s’il y a d’autres « candidats » à la canonisation et sainte d’une sorte nouvelle. des sans emplois. La sainteté révèle la toute sa vie adulte au monastère Saint-Pantéleïmon du vraie personne. homme rustique et simple. la guerre. était sans limites. Ô cœur. le rejet social des pauvres. Péguy disait : concrètement.Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 4 extrême. où des rats vont et viennent par un trou. Weil : « Le monde actuel a besoin de saints. indiquée par le Christ comme son installée dans un renfoncement du mur. Pourquoi ? Le grand moine du XXe On dit que la sainteté est originale et unique. vie dans le l’Hésychaste du Mont Athos. Le sacrement du frère Aux « Pages Sainte Marie Skobtsov ».

LA DEIFICATION réalité déjà existante. mais le Christ qui vit en de dépendance. du fer qui reste fer et qui orthodoxe distingue dans l'homme comme deux degrés cependant acquiert les propriétés. La déification de développement de la vie spirituelle par la coopération. qui est quelque don sacramentel de l'Esprit-Saint). l'homme par cette « énergie » divine. Cette affinité initiale se distinction. orthodoxe. Elle trouve portée à son point d'incandescence.39). Ou encore celle du charbon ardent. mais comme tu veux (Mt nécessaires. celle du fer rouge. 11. Ambigua. Maxime le Confesseur. il n'y a plus en toutes choses même. est-elle la prise de conscience d'une humaine. Et après lui. Ensuite vient tout le processus du peut être communiqué à la créature. ou ne le font pas aussi explicitement. toute confiance en soi-même. le modèle. comme un état initial le Sauveur a dit au Père. . est lié toute communication. En d'autres termes. et notre coeur est sans repos tant qu'il ne se repose pas en toi ». véritablement divin. il s'agit de prendre conscience de une réelle compénétration du divin et de l'humain . C'est ce que plutôt comme une pierre d'attente. en réalisant pour lui-même le qui demande à croître. qui est métaphores telles que. la luminosité. l'admirable Paul disait comme s'il gratuits. elle devient signifie qu'il existe. le rayonnement de cette qu'achève la chrismation ou confirmation (c'est-à-dire le essence. ou plutôt. tout entier pénétré par le feu. tous les Pères chaleur du feu. En effet. dès le départ. qui est déjà donné. accueille ces dons pour se laisser transformer par eux et 2. la dans la participation à la nature divine . Ce sont deux termes empruntés au _____________________________________________________________________________________________ . et. d'accueil. qui accompli pour autant : le baptême n'est plutôt qu'un constitue la vie éternelle des Personnes divines et qui point de départ. Gn 1. pour la tradition chrétienne auteurs spirituels. qu'on peut appeler « l'essence normalement à l'entrée dans l'Église par le baptême. une capacité de divinisation. comme disent les Pères. une tendance vers lui.7 (PG 90. deux conditions sont être : Non pas comme je veux. puisque tout entier il compénètre ceux qui humaine à cette action de la grâce. ce n'est plus moi. À L'IMAGE ET À LA RESSEMBLANCE DE DIEU pour leur permettre de fructifier en elle. en Dieu. à se développer. dans expriment volontiers par des métaphores qui suggèrent une certaine mesure. trahir leur pensée de formuler les choses ainsi : il existe Voici comment s'exprime sur ce sujet saint Maxime le d'abord dans l'homme comme une sorte de déiformité Confesseur (580-662). pour toute la tradition chrétienne. Ceci nous invite d'ailleurs à poser tout de suite une le stade initial et le stade du développement plénier.Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 5 L’UNION À DIEU SELON LA TRADITION ORTHODOXE par Archimandrite Placide Deseille 1. incréé. Assez souvent les Pères désignent ces deux stades de la vie spirituelle. La première est l'action de Dieu. question : la déification de l'homme. toute tentative de qu'une seule et même énergie commune à Dieu et à ceux se sauver par ses propres forces ou par une technique qui sont dignes de Dieu. en sont dignes. « L'homme déifié ne veut plus rien de lui-même : il est Mais cette conformité à Dieu de la nature humaine est comme l'air. excluant tout repli sur soi- moi (Ga 2. d'une part. de la grâce divine. divine » . par exemple. d'une certaine façon.. en Dieu.26). qui ne dépendent pas de l'homme : c'est ce se reniait lui-même et ne savait plus s'il avait une vie à qu'on appelle la grâce divine. une attitude d'ouverture. par les termes d' « image » et de « ressemblance ». l'homme s'accomplit ainsi par la compénétration de la synergie. une réalité pleinement effective grâce à un premier don de l'Esprit- mystérieuse qui est au-delà de toute connaissance. quelque chose qui existe. Pour que ce type. les deux choses sont vraies. mais ce n'est pas du cristal illuminé par les rayons du soleil. un désir de avec le plus d'exactitude et de profondeur cette doctrine Dieu qu'exprime le mot si souvent cité de saint de l'union de l'homme avec Dieu : Augustin : « Tu nous as faits orientés vers toi. La seconde est la coopération de la liberté de Dieu seul. selon qu'il convient à sa bonté » (Saint deux stades dans cette conformité de l'homme à Dieu. de Saint qui. il est créé à fondamentale dans la tradition orthodoxe : la l'image de Dieu (cf.20). cette énergie est celle quelconque.. et de la liberté humaine qui rayonnement de la divinité. ou bien est-elle le fruit d'une Dans l'Église orthodoxe. Mais tout n'est pas chose de Dieu (si on peut s'exprimer ainsi).. l'un des Pères qui ont exposé « en creux ». d'autre part. entre l'essence et l'énergie. par ce des dons gratuits de Dieu. il existe dans la nature de l'homme Ce texte fait allusion à une doctrine qui est une capacité de Dieu. Ainsi. ses dons 26. 1076C). l'union à Dieu est conçue transformation progressive ? comme une véritable déification (théosis) que les On peut répondre que. lui : Si je vis. à la suite des Pères de l'Église. En quelque sorte. La tradition du fer pénétré par le feu.. donné. le but de toute la fruit de la coopération de la grâce divine et de la liberté vie spirituelle. l'exemplaire de ce que nous devons développement puisse s'accomplir.

où tout élément proprement individuel selon la terminologie chrétienne. se distinguant ainsi des autres. aspect. Tant que nous nous fondons sur notre expérience. C'est ce que signifient les deux Cette distinction s'éclaire par la conception chrétienne expressions : unité de l'Esprit (Ép 4. et spirituel amène l'homme à se dépouiller de toute l'énergie divine. 3). de toute appropriation de sa nature. est résulte à la fois du don baptismal de la grâce et de la très inadéquat parce qu'il correspond à notre expérience. pour l’inviter à vénérer le personnage canonisé profond. Ceci ne peut être approché que d'une façon antinomique. le Père. _____________________________________________________________________________________________ . même s'opposant à eux. le cette distinction a été généralement retenue par la Fils et le Saint-Esprit sont une même réalité. sans aucun partage ni division.28).mais une distinction au sein d'une Dieu purement et simplement. 1986. mais l'homme reste. Mais nous exprimons ainsi quelque désigne le plein achèvement de l'union à Dieu. une « personne ». sont une tradition spirituelle orthodoxe). nous ne pouvons concevoir la distinction Extrait de l’article entre les êtres que comme une distinction d'individus : « L’union à Dieu et la prière ». et par là 1. Le progrès volonté propre. sous un aspect. PERSONNALISME CHRÉTIEN ET UNION À DIEU totale avec Dieu et avec les autres.Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 6 récit de la création dans la Genèse où il est dit que Dieu où il est quelque chose d'autre. . pour entrer dans une communion 3. la non dualité. chaque être n'est distinct des autres que dans la mesure Le Messager orthodoxe. toute les Trois. où il est quelque chose créa l'homme à son image et à sa ressemblance (cf.et sous un autre grec une hypostase. conformité radicale de la nature humaine avec Dieu. ainsi décrite. compris en leur sens terrestre. si je puis dire. no 103. _____________________________________________________________________________________________ LA CANONISATION DANS L'ÉGLISE ORTHODOXE par Élisabeth Behr-Sigel En étudiant brièvement la nature et les critères de la de le nommer à une sorte de grade. Les Saints de la la différence essentielle marquée par la liturgie Russie ancienne. Il n'y a pas absorption de l'homme en distinction. de la chose d'extrêmement important : c'est que la réalité la transfiguration de l'homme par les énergies divines. ont disparu. quels sont les caractères formels de la gloire supra-terrestre. mais en même temps ils au stade initial de la conformité de l'homme à Dieu. l'homme reste un sommes obligés d'affirmer à la fois. tout vouloir propre. il est vrai. puisqu'en Dieu l'essence tout à l'heure décrit ce dernier stade. Par la canonisation l’Église terrestre qu’est « extérieurement » un saint selon la tradition ne prétend pas conférer au saint une certaine part de orthodoxe. « perdre sa vie ». Pour un certain nombre de Pères de l'Église ancienne (et Dans la conception chrétienne de la Trinité. Le plus profonde de chaque sujet humain est une réalité texte de saint Maxime le Confesseur que je vous lisais foncièrement communionnelle. de et celle-ci ne nous procure directement que la perception son orientation foncière vers Dieu. Notre mot trois. D’ailleurs. communion. de procéder à une canonisation ecclésiastique. C'est le « Royaume de Dieu ». En vertu d’un acte de discipline ecclésiastique.3) et : Dieu tout en du mystère de la Sainte Trinité. russe. orthodoxe entre les simples fidèles défunts et les défunts Il nous faut nous demander quel est le sens et la portée canonisés. mais il n'est plus un « individu ». peut vraiment se individualité. notre but est de montrer ce promotion céleste. Introduction. qui sont trois Sujets distincts. la fois un et trine. l'image correspond donc même « chose ». Gn de définissable. la lumière divine. la prière NATURE DE L’ACTE DE CANONISATION pour le repos de l’âme d’une personne défunte (la pannychide) se trouve transformée en prière pour les « La canonisation est l’acte par lequel l’Église institue vivants adressée à cette personne (le molében). à répandre sans obstacle. ces caractères extérieurs nous révéleront déjà dans les cadres et selon les formes traditionnelles du quelque chose de ce qui est l’âme même de la sainteté culte public. où l'homme est divine. Il s’agit en réalité d’un acte tourné sainteté qui déterminent la structure générale de toute non pas vers l’Église céleste. de cet acte. C’est là la vénération d’un saint » (Fedotov. la sujet conscient.26). mais vers l’Église image hagiographique. en lui. Il ne s’agit nullement de « faire un saint ». selon laquelle Dieu est à tous (1 Co 15. l'être même de Dieu est possédé en commun par entièrement pénétré par Dieu parce que. La ressemblance de l'individualité. en d'appropriation de la nature s'efface . puisque nous Dans l'union à Dieu.

L’amour fraternel. dont la hiérarchie terrestre est l’organe divinement institué. Si la prière des vivants les uns pour les autres est L’acte de canonisation ne prétend pas. les fidèles contemplent en vérité l’Église inconnus. son rôle est avant tout L’idée de la « réversibilité des mérites des saints est liturgique et pédagogique. indispensable. Les fidèles orthodoxes aiment à se chaleur et de tendresse spirituelles. affirme-t-il en effet. en tant que membre du corps du Christ. l’Église étrangère à la pensée orthodoxe ». dont la présence. une famille spirituelle. s’adressant à l’Église terrestre. Cependant certains signes l’Église ». le nom du saint est cité à plusieurs la prière. l’Église terrestre. De même elle ne prétend pas qu’on ne puisse céleste. Les saints canonisés constituent pour le fidèle orthodoxe Dans ces limites. L’Orthodoxie. le don de la grâce du Saint-Esprit. Ils annoncent la présence d’une grâce D’autre part. lui un jour de fête spécial. pour juger de soumettre son jugement individuel au jugement de l’opportunité d’une canonisation. une participation aux destins du monde » moments de la liturgie et quelquefois on institue pour ( Serge Bougakov. Mais on s’adresse au mort dans la foi. et cela le remplit d’un sentiment de confiance et de paix intérieure. En s’adressant aux saints canonisés. conformément au témoignent de l’harmonie parfaite de la volonté de caractère de toute la liturgie orthodoxe. et ne doive demander l’intercession que des saints Il serait erroné cependant de croire que l’Église d’Orient canonisés. Dieu. Seule la l’Église totale. 1932). demande l’aide La canonisation ne signifie donc pas que le privilège de de l’Église triomphante des saints parachevée auprès de la sainteté soit réservé uniquement aux saints canonisés.Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 7 Mais l’existence de saints canonisés n’implique pas « symbole réel ». que l’Église orthodoxe n’admet guère. pour lui demander son intercession. l’enveloppe d’une atmosphère de importance pratique. et elle exprime cette travers leurs icônes peintes sur l’iconostase de l’église. ainsi que l’humilité. la prière de tous. canonisée en 1649. l’unique Médiateur et Sauveur. idée quand elle célèbre la fête de « tous les saints ». dans ce siècle. confier au jugement de l’Église en vertu de l’idée que celle-ci est essentiellement l’union de tous dans l’agapè LES CRITÈRES DE LA CANONISATION divine. cela est vrai aussi de la prière des défunts décider de la destinée éternelle du saint. a été fortement avaient pu induire en erreur les organes officiels de exprimée au XIXe siècle par Khomiakov : « Nous nous l’Église (un cas typique est celui de la princesse Anna perdons chacun en tant qu’être individuel séparé des de Kachine. jaillissant au toucher de la grâce. Cette pensée. Les saints canonisés « représentent » qu’il n’y ait de saints que ceux-là. recanonisée sous le tsar Nicolas II). et à travers les icônes écrites que sont les œuvres des c’est-à-dire des saints connus ainsi que des saints hagiographes. objectifs sont des indices qui guident l’intuition ecclésiastique.sainteté de l’Église. Il n’est nullement défendu aux fidèles de s’adresse au saint comme à Dieu. mais ils la représentent réellement. Chaque chrétien peut être fois aux cours de son histoire à des décanonisations et co-médiateur. surtout dans le l’acte de canonisation n’en a pas moins une grande temple de Dieu. garantissent la justesse « finale » de son jugement. que ceux-ci peuvent s’adresser à lui en toute confiance. mais. la valeur d’un l’homme avec la Volonté divine. rôle dans la piété orthodoxe. pour qu’il fait la prière adressée aux parents défunts joue un grand joigne ses prières aux nôtres. pour les vivants. En saint. « C’est un secours plein d’amour. « La communion des orthodoxe déclare qu’elle a des raisons sérieuses de saints n’est pas une communication d’œuvres croire que l’intercession du saint est utile aux fidèles et surérogatoires ». L’Église orthodoxe seulement l’innombrable foule des saints glorifiés de admet qu’il y ait beaucoup de saints dont la gloire reste l’Église céleste. qui anime toute la vie Elle reconnaissait par là que des raisons contingentes liturgique du christianisme oriental. Ces signes ne sont pas infaillibles. par conséquent. et nous ne sommes sauvés qu’on la soupçonnait d’avoir été vieille croyante. En priant les saints. poussent le chrétien à La tradition orthodoxe veut que l’Église. et sans prétendre à être davantage. d’Orient met un accent particulier : les fidèles sont La preuve en est que l’Église russe a procédé plusieurs sauvés les uns par les autres. se réfère à des signes objectifs. Alcan. sur lequel l’Église prononcent la canonisation soit absolument infaillible. co-rédempteur avec le Christ et il n’est même à des recanonisations de personnes décanonisées. En le canonisant. décanonisée parce autres. une intercession par Dans ce but. et que tous ensemble ». À inconnue sur terre. Ce n’est là que la conséquence pratique du ni que le jugement des organes ecclésiastiques qui principe de la communion des saints. Le Christ demeure s’adresser à titre individuel à n’importe quel chrétien. en entrant dans le cycle liturgique. militante et souffrante. de l’union de sa nature _____________________________________________________________________________________________ . le chrétien orthodoxe a la certitude de prier « avec dont elle a reçu la promesse. la surnaturelle et manifestent le don du Saint-Esprit. Ils figure du saint canonisé acquiert. sauvé qu’en priant pour le salut de tous et avec l’aide de sans que cela ait provoqué de scandale chez les fidèles.

est également invoqués pour justifier la canonisation officielle exprimée par un saint russe moderne. L’Orthodoxie. sont les saints.moine et s’ouvre à elle dans un mouvement de libre ascète ( Serge Bougakov. pas une étape sur la voie spirituelle qui. À côté des moines. indice de la sainteté. joue encore aujourd’hui un rôle important parmi les critères L’idée du podvig n’implique d’ailleurs pas que l’Église de canonisation de l’Église orthodoxe. la au monde. C’est d’y être très avancées. Ces signes font de celui qu’ils marquent Saint-Esprit. Ces hommes qui s’élèvent par pourquoi. dans son entretien avec Nicolas Motovilov sur le 1. imperceptible aux sens. Mais là où les autres Esprit. bien que les À la lumière de ces considérations on comprend la vœux monastiques de chasteté et de pauvreté soient signification de la valeur attachée au podvig. dont l’importance n’est d’ailleurs pas égale. à son tour. la bonne œuvre leur amour héroïque de Dieu. chrétiennes.15). En cela consiste l’importance de Cependant. véritable but de la vie chrétienne. C’est ainsi qu’en ce qui concerne la canonisation _____________________________________________________________________________________________ . Il ne s’agit pas ici de L’Orthodoxie ne connaît pas d’échelles différentes de la succession linéaire dans le temps. L’exploit spirituel du saint Mais « pour obtenir le fruit des bonnes œuvres. qui éclaire tous synergisme de la grâce et de la libre volonté de ceux qui sont dans la maison (Mt 5. Mais croix. Seul l’homme en qui caractère décisif. c’est aux (définition de la sainteté par saint Syméon le Nouveau « âmes de bonne volonté » qu’est accordé le don du Théologien). l’Église orthodoxe reconnaît qu’il n’est violence de son désir de recevoir le don du Saint-Esprit donné qu’à un petit nombre d’âmes choisies par Dieu et de le recevoir de plus en plus pleinement. n’agit que si l’homme monastique. des épouses et des mères. de l’être qui se reconnaît L’exploit spirituel du saint orthodoxe n’est pas pécheur et implore la grâce du Christ. L’exploit spirituel du saint. l’une séculière et l’autre de la grâce qui. il faut Ce critère de canonisation correspond à la hieroicitas commencer par avoir foi en Notre Seigneur Jésus Christ virtutum invoquée dans le procès de canonisation et par acquérir le don du Saint-Esprit qui fraie en nous catholique romain. on trouve parmi eux des travailleurs de ce siècle : des soldats. 1979). Mais à côté des exploits d’ascèse du moine. qui apparaît dans les œuvres faits. des rois. dans le portement de sa saint chercherait à payer Dieu et à acheter la grâce. l’humanité. Le terme russe consacré pour le chemin conduisant à la béatitude ». à l’exploit considérés comme des moyens par excellence de spirituel. comme princes. 1. Il n’est pas une monnaie à l’aide de laquelle le parvenir à l’imitation du Christ. dit-il. les miracles . le caractère héroïque but de la vie chrétienne (cf. Elle ne connaît pas davantage de distinction instant que la volonté de l’homme se trouve en présence entre deux morales. par-delà les Toute vie chrétienne implique le renoncement au monde « bonnes œuvres » stériles du païen. mais c’est à chaque morale. 215). au-dessus du commun de essentielle est la prière. Elle affirme podvijnik est un héros de la lutte contre le péché. forcément un exploit d’ascèse monastique. de Sarov. Les miracles par l’Église. Le orthodoxe ne cherche pas à la dissimuler. Mais ce n’est vrai que dans certains l’Esprit-Saint établit sa demeure peut accomplir des cas. les veilles. selon saint Séraphim. acquiescement. Tout que tel est le mystère de la vie chrétienne qu’il n’y ait chrétien est appelé à vrai dire à accomplir des podvig. sont ascétiques des Pères de l’Église grecque. invoqué déjà par saint Athanase. le don du Saint-Esprit. clairement de l’examen des « vies » des saints glorifiés 2. sa nostalgie. Certains orthodoxe prétende l’homme capable par lui-même de hagiographes ont même tendance à lui attribuer un faire des œuvres agréables à Dieu. de l’œuvre ascétique. Chacun doit être .Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 8 spirituelle et corporelle avec la Lumière incréée œuvres vraiment bonnes. il est le signe « de ce que l’homme est capable de faire l’Église orthodoxe reconnaît d’autres formes d’héroïsme pour ce Dieu qui lui a donné d’avance la force de la spirituel comme signes de sainteté. telles que la prière. tout en appelant tous ses fidèles à s’engager l’œuvre humaine. conduit à la et une certaine part d’ascèse. collaborent et ne s’interpénètrent. saint Séraphim de Sarov. où la grâce de Dieu et la volonté de l’homme ne combattent mollement. le jeûne. Cette idée. Le podvig. sont des moyens en vue d’atteindre le après la mort. Séraphim de ses vertus . dans certains cas. Irina Goraïnoff. le mouvement du cœur. Desclée de Brouwer. l’état physique du corps du saint aumônes. Mais d’autre part. Le podvijnik ne fait que ce transfiguration finale de l’homme par la grâce du Saint- à quoi tous sont appelés. preuve de la sainteté de saint Antoine le Grand. p. résulte du une lampe placée sur un chandelier. La contradiction logique semble flagrante. Toutes les œuvres 2. qu’elle dans la voie de la perfection et de la résistance ascétique manifeste la réceptivité de l’homme. les 3. il combat avec héroïsme. La tradition Le podvig est un acte d’héroïsme moral et spirituel. Ceci ressort grâce » (Entretien de saint Séraphim avec Motovilov). Trois ordres de l’homme. désigner l’exploit ascétique du saint est celui de podvig.en son cœur . des Ce motif.

puissances d’ordre mais et. on voyait un signe n’y a rien d’incompréhensible dans les apparitions de de sainteté dans la conservation (momification) du Dieu dont parle la Bible. Le miracle. sont ainsi introduites par la prière du saint dans toute entière sera affranchie de l’esclavage de. la tradition ecclésiastique ne naturel d’hostile à l’homme. d’autres saints. Ce sont ces rapports de bienveillance entre l’utiliser pour le salut de ses frères. Chez les russes. après leur mort. Il comprend à nouveau cette corps. non la grâce divine. Il signifie que considérés comme des miracles de clairvoyance. la glorification s’achèvera. selon la conception mesure de la toute-puissance de Dieu. Ce ne sont pas des cadavres. de transparence par rapport aux réalités prolongement populaire de cette idée théologique fut la spirituelles. (Mc 16. Dieu seul est tout-puissant. Le saint est l’homme en qui demeurent comme pénétrées de l’esprit qui les a Dieu a renouvelé le souffle de vie perdu par Adam. à l’aide de procédés occultes. domestiquer la nature et les dieux. L’homme avant la chute possédait l’Esprit de du saint après sa mort. sa biographie de saint Antoine.21). tels que le saint prince Vladimir. Celui-ci est l’homme rétabli dans sa royauté primitive sur la nature. il rend par son contact à qui ont commencé à être glorifiés et dont. au service d’une volonté Dieu l’annonciateur des Temps nouveaux où la nature bonne. orthodoxe ne pense pas enlever quoi que ce soit à la conformément au dessein d’amour de Dieu. selon la promesse même. Le bienveillante. Par son intercession les saints et Dieu que la langue religieuse grecque toute-puissante. les saints sont glorifiés. la résistance des autorités qui devrait être une vie dans le Saint-Esprit. il peut demander à miraculeuse. la prière du saint et attribuable. de même manifeste dans la foi au miracle. d’opaque aux réalités conserve le souvenir d’aucun miracle qui leur fût surnaturelles. L’état du corps du saint après sa mort tradition orthodoxe.17-18). quand ils « c’est qu’à notre époque. une spontanéité. Mais de même qu’un ami humain dispose des Ce n’est pas une conception matérialiste et grossière de ressources de son ami parce qu’il peut tout lui demander la religion. à anomalie introduite dans l’ordre naturel. Mais il ne s’agit pas chez lui des miracles celui-ci avec foi tout ce qu’il désire pour la gloire de du magicien qui. mais des miracles de la foi et de la prière. prétend Dieu et le bien du prochain. Mais il certains moments. leurs dépouilles corporelles aveugles et impitoyables. moines dans Les frères Karamazov. comme signe de la le saint. de l’Évangile désigne par le terme de « parrisia ». Saint Séraphim ces croyances qui expliquent l’émoi et le scandale des de Sarov explique que si de tels passages nous étonnent. sur seulement dans leur âme. doit vivre dans une atmosphère sa volonté propre pour s’unir à Dieu. Ayant renoncé à traditionnelle. voire de démoniaque. nous sommes tout à fait loin de la vie chrétienne ». n’est pas en effet un caprice. comme on l’a parfois prétendu. saint Anéantissant par moment ce qu’il y a dans l’ordre Antoine de Petchersk. Ce sont marchait dans le Paradis » (cf. Ce déterminisme ne limite plus la volonté enfants de Dieu (Rm 8. c’est-à-dire ecclésiastiques dut céder à l’enthousiasme soulevé par du point de vue de la nature déchue. Mais pour miracle perpétuel. à la la nature son état paradisiaque de spontanéité résurrection. mais aussi dans leur corps. puisque accomplie au nom du Christ. dispose dans une certaine sainteté. toute-puissance de Dieu. C’est l’état physique du corps de la terre. l’enchaînement aveugle et satanique de la causalité En attribuant au saint le don des miracles. l’Église naturelle est orienté vers des fins surnaturelles. mais des corps Affranchi de l’empire du péché. Ils font de l’humble serviteur de Une liberté. les premiers canonisés parmi foi. a joué un rôle important dans les manifeste le retour de l’homme à sa place vraie de roi procès de canonisation. Beaucoup de miracles des saints sont important comme critère de canonisation. Gn 3.Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 9 des saints Boris et Gleb. Cette glorification commence pendant leur vie terrestre Elle est assujettie aux « lois ». Au mont Athos. Il comprend qu’il un signe de sainteté. les saints russes. en effet. soit avant soit après leur mort. la le jeu aveugle et mécanique du déterminisme des lois corruption pour avoir part à la liberté glorieuse des naturelles. une vie dans le deux miracles qui eurent lieu sur leur tombe. animées. on voulait reconnaître les moines phrase de la Genèse : « Adam vit le Seigneur qui saints à la couleur claire des ossements restants. laquelle s’étendit désormais le réseau du déterminisme. entraîna dans sa chute la nature. l’ami de Dieu. qui se et qu’il sait que tout sera accordé à sa prière. d’amour du saint. du moins à certaines heures de croyance qu’un certain état physique après la mort est grâce. à cause de la tiédeur de notre _____________________________________________________________________________________________ . la nature ne cache plus Dieu. Selon la tradition L’homme avant perdu par sa désobéissance la force de orthodoxe. Pour le saint.8). les miracles qu’elle produit ne détruisent cependant pas Néanmoins le miracle joue certainement un rôle toute ordonnance. Le le saint a libre accès auprès de Dieu pour lui parler et saint pénètre le cours naturel des événements et sait l’implorer. selon la 3. déjà invoqué par Athanase dans Dieu et la nature lui obéissait comme à son Seigneur. une Un troisième critère de sainteté est souvent cité qui. Certes le saint orthodoxe.

la canonisation officielle ne doit être dans n’y en eut que quatre. à partir du temps de Pierre le Grand. Ce qui provoque en réalité la procédure de canonisation. depuis la révolution de 1917 et l’abolition du Dieu. ou tel état du corps après la mort peut être un don de Enfin. Signes du don de la grâce. comparable au procès de canonisation devant la Saint-Esprit. Une idée schématique de ce qu’est un saint orthodoxe se chaque éparchie. C’est là une conséquence Remarquons enfin qu’il n’y a pas de procédure de du principe orthodoxe selon lequel c’est l’Église tout canonisation compliquée. Avec les prophètes. en se soumettant manifeste par l’héroïsme de ses vertus et par des seulement en dernière instance au patriarches. la Synode). canonisation et limitèrent les droits des évêques locaux. la multitude des justes et des saints les temps. 1950 . d’états de ce genre. deuxième édition augmentée. C’est ainsi que tous les saints russes ne sont pas qu’aucun critère de canonisation n’est en soi infaillible. dans ce domaine. nationales (pour LA PROCÉDURE DE LA CANONISATION lesquelles suffit la décision d’un patriarche ou d’un Comme partout ailleurs dans le monde chrétien. À partir de de sa présence mystérieuse dans l’Église. hommes morts en odeur de sainteté. les princes Boris et Gleb. puis le patriarche de Moscou. canonisation populaire. confirmée par l’empereur. accentua encore cette tendance centralisatrice. unie dans la foi et l’amour et illuminée par le Russie. avec les pontifes. Ce fut le canonisés. les justes de tous mené leur vie. en particulier lors de la canonisation de saint Séraphim de Sarov. qui connaît la vérité. 1982. l’époque de Jean IV le Terrible. du culte spontanément rendu au mort par le peuple chrétien. avait ses listes de saints. les apôtres divins. En effet chaque évêque. canonisations oecuméniques (pour lesquelles il faut la décision d’un concile œcuménique). Éditions du Cerf. sous l’influence du rationalisme occidental. Nous avons vu nations. et locales (pour lesquelles il ne faut que la vénération populaire a presque toujours en Russie décision d’un évêque). Plus tard. le cadavre du starets Zosime. À l’époque du Saint- russes. c’est le patriarche de Moscou et le discipline ecclésiastique. ils l’arrachent à la vers le XIIIe et le XIVe siècle. les canonisations furent très rares. Elle a au considérés comme les suprêmes instances de contraire souvent lutté contre les préjugés populaires canonisation en Russie. à plusieurs instances. La plupart d’entre eux furent canonisés dans cas notamment pour les deux premiers saints canonisés la période d’avant Pierre le Grand. n’a jamais fait. avaient le droit de intuitivement pressentie par le peuple chrétien. le métropolite. parmi les femmes les martyres qui dans reçoive notre louange en cantiques sacrés comme les _____________________________________________________________________________________________ . les docteurs. tout en admettant que tel autorisation du Saint-Synode. Sous Nicolas II. avec les saints l’arène ont combattu et celles qui dans l’ascèse ont moines. Bellefontaine (SO 33). se procéder à des canonisations locales. les canonisations l’Église orthodoxe que la confirmation de la se multiplièrent de nouveau : il y en eut sept. congrégation des rites à Rome. ni tous les saints serbes en Russie. il En tout cas. miracles.Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 10 s’aperçoivent de l’odeur de décomposition exhalée par Le Saint-Synode. Synode. ni dans sa théologie ni dans sa Saint-Synode. l’annonciateur demander l’autorisation de Constantinople. pendant deux siècles. dont le corps s’était Il faut distinguer dans l’Église orthodoxe entre décomposé. affirmèrent de plus en plus leur Extrait de Prière et sainteté dans l’Église russe. droit de juridiction suprême dans les procès de première édition. en entière. higoumènes des grands monastères. Selon Les saints locaux ou nationaux ne sont pas l’objet d’un la tradition orthodoxe. à plusieurs reprises le peuple russe a imposé aux autorités ecclésiastiques Il y a environ trois cent quatre-vingt-cinq saints russes hésitantes la canonisation officielle d’un saint. vénérés en Grèce. Une grande liberté régnait en ce qui concerne les CONCLUSION canonisations dans l’ancienne Russie : chaque couvent. les métropolites de Kiev condition commune de l’humanité déchue et font de lui et de Moscou acquirent le droit de canoniser sans le témoin sur terre du Royaume de Dieu. des Synode national de l’Église russe qui doivent être conditions sine qua non de la canonisation. c’est le peuple chrétien qui culte officiel dans d’autres lieux ou chez d’autres intuitivement « sent » la sainteté. précédé l’acte officiel de canonisation des saints. ses diptyques dégage pour nous de l’étude des critères et des modes de particuliers. Il ne pouvait y avoir de canonisation officielle sans une Cependant l’Église orthodoxe. et parfois aussi les canonisation : Le saint est un homme dont la sainteté. L’Église orthodoxe admet que chaque peuple a ses c’est le culte spontanément rendu par le peuple à des saints avant leur physionomie propre.

Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 11 citoyens et les héritiers du royaume d’en-haut. ce nouveau Paradis ! (Matines du dimanche de Tous les Saints) _____________________________________________________________________________________________ .

l’Évangéliste : À ceux qui l’ont reçu il a Dieu (cf. d’abord apôtres. Leur Dieu est le Dieu qu’on appelle. les reliques des saints qui répandent leur soldats du Christ ayant bu son calice et baptisés alors du action bienfaisante et un parfum qui embaume : que _____________________________________________________________________________________________ . Comment ne vénèrerait-on les serviteurs pour nous font à Dieu les demandes ? Oui. et Comment le corps d’un mort peut-il faire des miracles ? qui est. le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob. eux qui protègent toute la race des hommes.11) : il fut le premier vous ? (1 Co 3. rois et seigneurs dis-je. ne peut-on qu’ils ne sont plus esclaves mais fils : S’ils sont fils ils croire que les reliques des martyrs répandent un parfum sont aussi héritiers de Dieu et cohéritiers du Christ (cf. il ne s’en est pas élevé de plus corps sont le temple du Saint-Esprit qui demeure en grand ». Dieu fit de Moïse un dieu pour Pharaon. et 3. ce qu’il est vénérer. eux surtout qui ont est la mort de ses saints (Ps 114.Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 12 DES SAINTS ET DE LA VÉNÉRATION DE LEURS RELIQUES par saint Jean Damascène Il faut vénérer les saints : ce sont des amis du Christ. sa demeure laquelle ils nous convient devienne la nôtre. puisant en elle notre joie spirituelle. Honorons la Théotokos. Je ne vous appelle plus D’après la Loi. comment enfin tout don parce qu’ils ont dominé et régné sur les passions. Comment dès lors ne pas vénérer les temples que Dieu le Père dans sa prescience avait destinés à vivants de Dieu. les lépreux sont-ils purifiés. et même d’une mâchoire d’âne pour donné de devenir enfants de Dieu (Jn 1. parce que réellement dans la lumière et la vie. les aveugles recouvrent-ils la Moïse (Ex 3. en lui offrant une demeure et place les paroles convenables ? Et il n’y aurait pas à les devenant dans cette participation. l’image du roi) et parce qu’ils se sont qui te recommande à un roi mortel et prononce à ta unis librement à Dieu. Le Seigneur dans les saints Évangiles dit aux puissance de Dieu et le respect qu’il porte à ses saints. vue. en élevant à Dieu en leur nom des églises. précurseur et Baptiste. Et c’est déplaisir.15). des héritiers de Dieu. car le serviteur ne sait pas ce que fait son bien qu’il ne fût pas mort. qui par nature. notre Maître.10).12). les tentations et les Dieux. Ex 17. il faut devenus amis et fils de Dieu ? Car vénérer ces co- les vénérer. Si quelqu’un héraut du royaume. 3. parce que la Vie elle-même. comme dit Jean le dure il a coulé de l’eau dans le désert par la volonté de Théologien. afin que cette joie à Ils sont devenus dépôt du trésor de Dieu. Élevons-leur des stèles. les tabernacles vivants de Dieu ? eux être conformes à l’image de son Fils (Rm 8.12). certes. Ceux qui servent Dieu se réjouissent en ceux l’Écriture divine qui dit aussi : Les âmes des justes sont qui le servent aussi. Honorons le prophète Et par l’intermédiaire du noûs Dieu a habité aussi dans Jean. et de peur pure : Je ferai ma demeure en eux. salutaires. et par-dessus tout Mère de Dieu. ils du fond du cœur et par pitié pour ceux qui souffrent. Qu’y a-t-il en effet servi Dieu. par grâce. Car la mort des saints est davantage un sommeil Par des psaumes. gardé excellent du Père des lumières descend-il grâce à eux inaltérée la ressemblance de l’image divine dans sur ceux qui demandent avec une foi certaine ? Quelles laquelle ils avaient été engendrés (car on appelle peines n’endurerais-tu pas pour trouver un protecteur également roi. c’est montrer ses en apportant nos dons. seigneurs et rois. Dieu le ruinera lui aussi (1 Co Seigneur.1).6). Et si le Seigneur de toute chose est dit pour morts ceux qui se sont endormis dans l’espoir de la le Roi de ceux qui règnent.29).17). le Dieu des dieux. nous a donné. et ses soldats sont offensés dans la main de Dieu et la mort ne les touchera pas (Sg également par ceux qui l’offensent. en honorant leur mémoire et en dispositions envers leur maître commun. Ils ont été à l’épreuve dans ce siècle. car si d’une roche âpre et enfants. qui vivent constamment dans la présence de Dieu. des hymnes. des icônes. serviteurs. De sorte Samson qui avait soif (cf. vivront à la fin (Ps 47. dans la main de Dieu. qu’une mort. servons les saints.17). deuxièmement prophètes. dit-il à maladies guérissent-elles. Jg 15. sources Ensuite les martyrs appelés de toute classe sociale. qui l’ont vu et assisté dans ses souffrances. je marcherai parmi que. devenant de plus précieux que ce qui est dans la main de Dieu ? en les imitant nous-mêmes leurs stèles et icônes Dieu est vie et lumière et. LXX. le Seigneur des Seigneurs et résurrection et dans la foi. des personne ne le mette en doute. de même sont les saints dieux. apôtres : Vous êtes mes amis. Seigneur et Roi : Car je suis le Dieu Comment les démons sont-ils chassés par eux.14).16). a été comptée parmi les morts. les d’Abraham. d’agréable odeur ? Certes. serviteurs pour leurs bienfaits. tentés de ne pas la suivre. la cause de la vie. Nous. ils sont vivantes.6). Honorons les apôtres. Précieuse devant le Seigneur nous croyants.28). des cantiques spirituels. dit le Seigneur (Mt 11. apôtre et martyr : De ceux leur corps. mais tristesses s’évanouissent-elles. Le Christ. dit l’apôtre : Ne savez-vous pas que vos qui sont nés de femme. non. quiconque touchait un mort était impur. quand on connaît la Ga 4. Le Seigneur est Esprit. troisièmement pasteurs et docteurs (1 Co 12.7). nous n’encourions leur eux et je serai leur Dieu. dit Dieu (Lv 26. ces frères du ruine le temple de Dieu. nous ne tenons pas maître (Jn 14. non par nature.

on pourrait se demander si elle aurait eu lieu dans homme »). la vie. De ce chef.descente de Dieu qui ouvre aux hommes une donc une place centrale dans l'économie divine envers voie d'ascension. afin que les hommes déchus puissent chrétien.ou plutôt.devient impossible sans l'Incarnation du Fils qui reviennent sous la plume de saint Athanase 2. On oublie l'union avec Dieu en se tour. Puisque l'Incarnation du Verbe se trouve si étroitement 2. 1. qui a trait à notre misère présente. sans doute. Fils de Dieu est descendu des cieux pour accomplir Les Pères et les théologiens orthodoxes les répéteront de l'oeuvre de notre salut. Ce drame se 3 Poèmes dogmatiques. sa réparation générale. de saint revêt nécessairement un caractère de rédemption. qui ont Christ. les montagnes. il faut que chacun de nous. 192 B). incapable de satisfaire 2 er I Discours contre les Ariens. manquant de tout. pour détruire la domination du péché dans exprimer dans cette phrase lapidaire l'essence même du notre nature. V.37). offensé par le péché. condition dans devenir dieu ». Fils de Dieu devenu 4 Grande oraison catéchétique.l'accomplissement du plan trouvons pour la première fois chez saint Irénée 1 divin . pour nous libérer de la captivité siècle en siècle. l’endurance et à grande épreuve. C'est saint Anselme de Cantorbéry (XI e siècle). paraît personne humaine. 54 (PG 25.4). justes. devienne dieu par la grâce ou participant de la préoccupant uniquement de son propre salut. dans l'Esprit-Saint. aux exigences de la justice vindicative. l'Incarnation du Verbe. « Dieu s'est fait homme. pour terrasser la mort. D’eux tous nous suivons la vie. associés aussi à leur couronne de gloire. il n'est que trop êtres créés avec la Divinité. le zèle. (PG 7. nous imitons la lutté pour le témoignage de leur conscience. à savoir l'union avec Dieu. Le Grégoire de Naziance3. errant dans les déserts. Dieu devenu rédemption. de saint Grégoire de Nysse 4 (4). les cavernes et _____________________________________________________________________________________________ RÉDEMPTION ET DÉIFICATION par Vladimir Lossky 1. Les horizons chrétiens se trouvent effet. prophètes. patriarches. La christianisme : une descente ineffable de Dieu jusqu'aux Passion. Dans ces perspectives créatures. praef. et l'homme. les horizons illimités de l'union des le monde déchu. . voulant du démon. résout dans la mort du Christ. homme pour se substituer à nous et payer notre dette à _____________________________________________________________________________________________ . avec la même insistance. Il a fallu que Pourtant lorsqu'on veut traiter à part le dogme de la l'humiliation volontaire. protodiacre et l’apôtre du Christ. nous paraît oiseuse. ou. maltraités. celle de la déification (théosis) tradition en l'interprétant exclusivement en fonction de de l'être créé par la grâce incréée. que développer à part le dogme de la rédemption en l'on a posée quelquefois. jusqu'à la lesquelles s'accomplit son œuvre rédemptrice. l'Église. semble mise ici en sur la croix et l'appropriation de l'effet salutaire de rapport direct avec la fin dernière proposée aux l'œuvre du Christ aux chrétiens. Et enfin honorons ceux qui avant la grâce. on court toujours le risque de limiter la accomplir leur vocation. ces ascètes théophores. de le cas où Adam n'aurait pas péché. afin que l'homme puisse devenir dieu ». eux dont le monde n’était pas digne souffrances et dans sa gloire : leur digne chef est le (Hé 2. 25 (PG 45. qui tenta le premier. 1120). la patience jusqu’au sang. plutôt. En retranchant le reste. 65D). 465). unis à lui dans ses les trous de la terre. Si cette union est rétrécies d'une théologie dominée par l'idée de la réalisée dans la Personne Divine du Fils. de chèvres. tribut du péché. l’amour. selon l'expression de saint Pierre (2 P on ne voit l'union avec Dieu que sous son aspect négatif. occupent mort. La pensée théologique évolue rédemptrice du Christ . notre anabasis. irréelle. X. longtemps foi. d'une manière plus alors entre trois termes : le péché originel. la Mort et la Résurrection du Christ. la kénose rédemptrice du Fils rédemption en l'isolant de l'ensemble de l'enseignement de Dieu ait lieu. afin d’être mouton. infiniment 1 Contre les hérésies. ont annoncé la venue du Et tous nos saints Pères. il faut qu'elle soit réalisée dans chaque homme. Cette question. ils ont marché vêtus de peaux de dans les passions. Ainsi l'oeuvre l'œuvre du Rédempteur. par dernières limites de notre déchéance humaine. nous ne connaissons d'autre condition humaine limités par le drame qui se joue entre Dieu. nature divine. le protomartyr Étienne.Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 13 baptême vivifiant de sa mort. La voie descendante compréhensible que le dogme de la rédemption reçoive (katabasis) de la Personne divine du Christ rend une importance capitale dans la pensée théologique de possible aux personnes humaines une voie ascendante. afin que l'homme puisse que celle qui a suivi le péché originel. l’espérance. la sentence patristique : « Dieu s'est fait homme. 5-9 (PG 37. à son étrange et insolite. Ces paroles puissantes que nous laquelle notre déification . avec liée avec notre déification finale dans la pensée des son traité Cur Deus homo (« Pourquoi Dieu [s’est fait] Pères.

Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 14 la justice divine.14 .. sang très précieux et glorieux de mystère de notre salut accompli par le Christ.29 . une toute son ampleur. 10 S.21-22. et. comme réparation. un sacrificateur parfait 12. L'image sacrificielle ou sacerdotale de l'œuvre du Christ 9 S.27 . 8 12 S. 22-24 (PG 45. Ga 3.oOr. En employant le mot rédemption. La perspective finale de notre union avec Dieu au domaine des relations juridiques 11. 148). 656A). est une image guerrière 7 de notre rançon est payé à celui qui nous tient sous son qui revient souvent chez les Pères et dans la liturgie : le pouvoir. Col 1. du moins fermée à nos yeux par les particulier. offert un tel prix ? S'il est offert au démon. L'œuvre même du L'erreur d'Anselme ne consistait pas tellement en ce Christ-Rédempteur.26) noue ensemble les deux images . combien faisant de la croix sa bannière8. ce sang du Sacrificateur et du Sacrifice. ayant livré à la inadéquates (quasi quaedam picturae). mais bien dans le fait qu'il a voulu voir d'attitude divine vis-à-vis des hommes déchus. Lc 15. d'autre part. 1 Co 1. 7. il a cru trouver mort le temple de son corps. l'incorruptibilité de son propre corps les prémices de la L'impossibilité d'exprimer rationnellement la nécessité résurrection générale. qu'il avait développé une théorie juridique de la apparaît tronquée.13 avec le sens de rançon payée. une image que l'on pourrait appeler « diplomatique » .12-14 . à côté de plusieurs autres images partir des notions de la faute originelle et de sa possibles. sans dans les rapports juridiques impliqués dans le terme aucun rapport avec la nature même de l'humanité. _____________________________________________________________________________________________ . ATHANASE. dans laquelle elle reste confinée. Ici l'image juridique de la de l'œuvre rédemptrice en exploitant la teneur juridique Rédemption est complétée par une autre . 20 (PG 25. mais qui pour moi n'en En général. 129D-132 A). pourquoi dans 1'Évangile.une image du terme « rédemption » fut montrée par saint Grégoire physique ou plutôt biologique : celle du triomphe de la de Naziance dans une réduction à l'absurde magistrale : vie sur la mort. mais elle la vulnérée par le péché. 30 (PG 25. domination du démon. par Origène. Op.30 . Cette théologie rédemptioniste. je me demande : à qui et pour quelle raison est Christ victorieux de Satan. dit-il5. « rédemption » une expression adéquate du mystère de Nous rencontrons une toute autre conception de l'œuvre notre salut accompli par le Christ.30 . Ép 1.médecin de la nature humaine celle du rachat ou rédemption proprement dite. afin de rationabilis soliditas). il ne faut pas oublier que cette sorte d'apothéose. L'image du Christ . sur les icônes. nous faisant jouir du mérite expiatoire du par saint Paul dans l'Ancien Testament. vendus au péché.20 . Une image médicale. celle de la ruse divine qui déjoue l'astuce du démon 10. Si le prix armes et détruit sa domination. sa « solidité rationnelle » (veritatis de la faute originelle d'une part.1-16.6 . Le sang nous trouvons plusieurs images pour exprimer le répandu pour nous.7 . En rejetant les autres rédemptrice du Christ dans la pensée d'un saint expressions de ce mystère comme des images Athanase par exemple.juridique pour la première fois. puisée rédemption. « Il faut que nous examinions un problème et un dogme souvent passés sous silence. Voir sa 34e homélie sur et sacrificielle . de l'incorruptibilité triomphant dans la nature corrompue par le péché. 6. le Bon Pasteur est une image fut-il versé et à qui fut-il offert? Nous étions sous la « bucolique » de l'œuvre du Christ6.celle de la rédemption . Qu'advient-il de l'économie du Saint. 11 Rm 3. triomphe du Christ sur la mort. Prise dans ce sens se trouve exclue. 1 Tm 2. appauvrie. le sang (Rm 3. III or. 9 (PG 94. Grégoire de NYSSE. chez les Pères comme dans les Écritures. juste.23 . après avoir vaincu par quelqu'un de plus fort qui lui enlève ses acquis la corruption par notre concupiscence. 5 Ier Discours contre les Ariens.24 . qui fut interprétée dans ce sens. Le prix de notre rédemption ayant été versé nous le faisons actuellement.le corps tous les hommes. l'homme fort.4 (PL 158. semble se désintéresser du victorieux de la mort. Mc 3. Dieu. Lc 11. l'image employée le plus souvent.15 . la rédemption est une image juridique de voûtes austères d'une pensée théologique s'édifiant à l'œuvre du Christ. Hé 6 Mt 18. 365). 28 (PG 13. catéchét... 1 Co 7 Mt 12.dans la notion de la mort expiatoire d'un Saint Luc et le Commentaire sur Saint Jean XX. exigent pas moins une étude approfondie. Enfin. 60-65). Jn 10. 1332 D). dans le sens d'un terme par la mort du Christ. réduite à un changement Rédemption. 35 avec le sens de délivrance. la résurrection et l'ascension ne générique désignant l'œuvre salutaire du Christ dans représentent qu'une fin glorieuse de son œuvre. 11. En effet. notion propre aux prophéties messianiques (Is 53). 1. l'idée de propitiation dans parabole du bon Samaritain. Esprit ? son rôle est réduit à celui d'un auxiliaire de la etc. Le Christ. Ainsi. brisant les portes de l'enfer. c'est outrageant ! Le brigand reçoit le prix de la celle de la nature infirme guérie par l'antidote du salut 9 . en mettant Rédempteur au même titre qu'il est un guerrier l'accent sur la Passion. Cur Deus homo.22 . 9. se trouve souvent en rapport avec la complète et l'approfondit. chez Saint Paul est au fond identique avec l'image juridique. 14. Jean DAMASCÈNE. une nécessité prouvant que Dieu se montrer victorieux de la mort et faire de devait mourir pour notre salut13. sans rapport direct avec notre expression juridique a un caractère figuré : le Christ est destinée. a offert un sacrifice pour dans l'image juridique . afin de les rendre innocents et libres même de la vérité. 8. 13 1886-88 et 14. Gr.4-7 . est empruntée Christ. cit.

série de concepts rationnels. envoyée dans le monde après le Fils. que Dieu s'incarne et meure pour que nous 3. l'Esprit Saint (De incarn. Après les horizons rétrécis d'une théologie mais aussi la scolastique médiévale. On s'efforce surtout de comprend la victoire sur la mort. XLV (Jour de Pâques). marque le degré extrême de cette intégration à notre l'union avec Dieu.28).. « Dieu s'est fait tout pour quelle raison? Ce n'est pas le Père qui nous a homme pour que l'homme puisse devenir dieu ». Pourtant. non seulement la justification. Nous laisserons de côté cette question puisque nous avons déjà tenté d'analyser le dogme de la Ce qui ressort avec évidence du texte que nous venons « procession ab utroque » et de ses conséquences pour de citer. nous retrouvons chez les Pères philosophique. dit-il plus loin. la pensée théologique de nos jours fait puissions revivre » (§ 28). il épuisa la vaste de la Sainte Trinité vis-à-vis de l'être créé ex puissance du péché dans notre nature et. celle de montrer pourquoi la notion de notre nécessité imposée par la justice vindicative. . explication pneumatologique de la sentence : « Dieu est comme notre union avec Dieu. ne peut être séparée de la Résurrection.c'est le comme le moment central de l'Incarnation. pour que l'homme devienne dieu ». 15 Nous trouvons chez saint Athanase quelques ébauches d'une dans sa réalisation dernière.. 8. « Rien ne peut égaler le un grand effort de retour vers les sources patristiques miracle de mon salut : quelques gouttes de sang des premiers siècles . _____________________________________________________________________________________________ . mais aussi la Christ. auquel il est Personne du Saint-Esprit. mais il dernière suppose l'économie d'une autre Personne reçoit Dieu lui-même. le salut se présentera. dans le siècle à venir. nous mourons symboliquement avec jamais cette perspective finale. en rétrécissant les horizons de en triomphant du tyran par sa propre force. en faisant de lui une sorte d'auxiliaire ou de vicaire silence. se présente déification finale ne peut être exprimée uniquement sur comme l'expression de l'économie dont le mystère ne une base christologique et réclame un développement peut être explicité d'une manière adéquate dans une pneumatologique. il ne tenus captifs. celle des reconstituent l'univers entier » (§ 29). afin que Dieu devienne tout en toutes déchéance. pour ressusciter réellement en lui dans la vie pour but immédiat notre salut.14 » (14). Il triompha de la mort et de la corruption.. comme créature nouvelle récapitulée par le du démon. choses (1 Co 15. évident que le Père accepte le sacrifice non parce qu'il distincte mais non séparée de celle du Verbe incarné 15. qui nihilo et appelé à réaliser librement la déification.et particulièrement. malgré sa richesse exclusivement juridique.Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 15 rédemption ! Non seulement il le reçoit de Dieu. il fallait qui lui-même il nous libérât l'enseignement chrétien. Il faut avant tout ce sacrifice humain par celui d'un bélier ? N'est-il pas retrouver la vraie place de l'économie du Saint-Esprit.. si la rédemption apparaît d'atteindre librement à l'union avec Dieu . l'exigeait ou en éprouvait quelque besoin. en l'isolant du reste de l'humanité de Dieu. « Mais si ce prix est offert au Père. Mais cette réalisation surtout manifeste dans la célèbre opposition du Christ « Dieu- sarcophore » et des chrétiens « hommes pneumatophores ». L'œuvre de l'Esprit Saint est inséparable de celle du Fils. mais remplaça rédemption. une nature ou un corps ayant le Christ ressuscité restauration de la création dans le Christ. ne reste pas moins un moment d'une économie plus En s'intégrant à la réalité du monde déchu. c'est que pour saint Grégoire de Naziance la toute la théologie occidentale. le corps glorieux du Christ assis a la droite du Père . par sa mort.que l'on veut réintégrer dans une synthèse catholique. si démesuré qu'il aurait été plus juste de nous gracier. on se demande avant Pour pouvoir dire avec les Pères. qu'il nous la tradition. comme la déification des devenu homme. en s'incarnant. Le Verbe a assumé la chair pour que nous puissions recevoir 14 Or.celle des chrétiens ici-bas. Ensuite. le Verbe divin. c'est justement parce qu'à cette époque rappelât vers lui par son Fils qui est le Médiateur l'Occident avait déjà perdu la vraie notion de la accomplissant tout pour l'honneur du Père. en le reléguant au second obéissant en tout. c'est-à-dire deuxième Adam. La pensée des Pères ne ferme Dans le baptême. 996C). 653). propre aux Pères. Non seulement la théologie post-tridentine. Que le reste soit vénéré par le plan. Ici la Passion pour Chef. elle union des deux natures dans sa Personne. La rédemption ayant le Christ. PG 26. les prémices de la remettre en valeur la notion de l'Église comme corps du résurrection générale. qui accomplit cette de l'économie du Fils par rapport au monde déchu. « Il nous a fallu.de la vie Le premier Adam ayant failli à sa vocation . du Fils. mais par Si la pensée d'Anselme a pu s'arrêter sur l'œuvre économie : il fallait que l'homme fût sanctifié par rédemptrice du Christ. Pour sa violence il exige un prix divine. 22 (PG 36. C'est êtres créés rachetés par le Christ. pourquoi le sang du Fils Unique suffit pas de suppléer aux insuffisances de la théorie serait-il agréable au Père qui n'a pas voulu accepter d'Anselme en revenant à une notion plus riche de la Isaac offert en holocauste par Abraham. Bornons-nous à une tâche notion de la rédemption. la libération de la nature captive Christ. loin d'impliquer l'idée d'une positive. apparaît aujourd'hui comme une notion extrêmement riche de la rédemption qui théologiquement insuffisante. En Occident. Pères grecs.

surtout.Corps du Christ. avec la personne de l'Église ? Ne risque-t-on pas aussi Si nous nous tournons à présent vers les êtres humains. « Ce qui était visible en notre Rédempteur est passé Lorsqu'on veut parler des personnes humaines en maintenant dans les sacrements » (saint Léon le rapport avec la question du corps du Christ dont nous Grand16). dans le mystère Dieu ? Car. en s'affirmant chacun par opposition 17 Pour avoir l'idée des difficultés dans lesquelles se débat la aux autres. semble-t-il. 1945. sur l'autel céleste ce sacrifice unique qui s'accomplit ici. dans l'éternité. une nature commune existant en espèce de déterminisme sacramentel. il y a autant d'unions avec Dieu eucharistique. de tomber dans une du dogme trinitaire. existant concrètement. Pour être bref. Mais lorsqu'on essaie d'interpréter ces personne ne peut être pleinement personne que dans la paroles en restant sur une base uniquement mesure où elle n'a rien qu'elle veuille posséder à elle christologique et sacramentelle. c'est-à-dire que l'existence personnelle pose un rapport à l'autre. dit le « Dieu est devenu homme. entre le ciel et la terre. le présence d'individus divisant entre eux la nature. C'est là seulement de l'Église et ses membres. _____________________________________________________________________________________________ . dans la notion de partout en Occident. afin que l'homme puisse prologue de saint Jean. personnes et la nature . posséder la nature pour soi . en possédant chacun pour soi une partie de concilier la déification personnelle et la notion de l'Église . aucune division de la nature Une entre membres de l'Église (conception que nous acceptons les trois Personnes de la Trinité : les Hypostases ne sont pleinement d'ailleurs). exclusion mutuelle. sur un la nature et les personnes ou hypostases. telle qu'elle se présente dans la et sacramentelle qui met en relief le caractère organique théologie trinitaire. 74. non par l'exclusion des perspective la doctrine de la rédemption s'ouvre de autres. il faut renoncer résolument au sens du mot « personne D propre à la sociologie et à la Cette conception de l'unité des chrétiens formant le majorité des philosophes. Mystère pascal. Sous cet aspect. Louis moi. où le rôle de l'Esprit- seule. la nature que ma volonté oppose à tout ce qui n'est pas corps du Christ. s'exprime par une distinction entre cette théologie du corps du Christ qui récupère. et. . contenant en lui les êtres humains. dans la réalité organique du salut s'accomplissant dans la collectivité du monde déchu. par exclusion des autres . parce qu'elle n'a rien pour soi : même la volonté Personne unique du Christ qui semble s'identifier ici est commune aux Trois. nous pourrons trouver. disons que la devenir dieu ». plan nouveau. c'est le fait que dans cette Chaque personne existe ici. peut de nouveau prendre place. supposant chacune un l'invisible et le visible. de perdre la liberté personnelle. chacune comprend en soi la nature entière. Ce qui importe à présent. 2 (PL 54. c'est-à-dire en divisant. sans cesser Sacrificateur et Sacrifice en même temps. c'est-à-dire lorsqu'elle a Saint est celui d'un agent de liaison entre le Chef céleste une nature commune avec les autres. chacune est distinctes entre elles et. C'est une pensée surtout liturgique personne ou hypostase. on consultera avec utilité le P. le Christ offre d'exister comme des personnes ou hypostases humaines.Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 16 nouvelle de son corps victorieux. Il est inutile de souligner toute l'importance de non moins absolue. autrement nous sommes en Dans cette conception de l'Église . on se heurte à des difficultés qu'intervient dans toute sa pureté la distinction entre les très graves. après avoir été créés à l'image de Dieu. de notre impropre lorsqu'il s'agit de la Trinité) par un refus de union avec Dieu. 180-194. entre le rapport absolument unique avec la Divinité . de la nature Une. en morcelant l'unité théologie catholique romaine de nos jours.pour aller chercher la règle. pas trois parties d'un tout. où la question de notre déification. personnelles sur terre. nouveau à une christologie et une ecclésiologie plus mais (pour parler un langage psychologique très larges. autant de Chef assis à la droite du Père et l'Église. aucun partage. à des questions insolubles17. peu capable de de la nature. dans saintetés possibles dans les cieux qu'il y a de destinées lequel coule sans cesse son sang très précieux. les richesses de la tradition patristique. dans ce totalitarisme chrétien. les êtres humains tendent à exister par 16 Serm. avec Dieu ? Dans quel sens sommes-nous tous un seul historiquement sur la terre. à partir sauvés du déterminisme du péché. 398). sur les nombreux autels terrestres. au sein de la Sainte Trinité. son corps. ce que nous appelons BOUYER. sous l'aspect de notre unité dans le Christ devant l'antinomie de l'identité absolue et de la diversité total. dont chacune est appelée à réaliser en elle l'union avec bas. où un processus plusieurs hypostases créées. sommes-nous pas et ne pouvons-nous l'être. Cependant. pour devenir membres de l'Église tend à supprimer la rencontre personnelle de ce corps unique. non par opposition à ce qui n'est pas « moi ». distinctes de la le tout. mais ayant son Chef dans les corps dans le Christ et dans quel autre sens ne le cieux. mais peut-on sauvegarder la notion des personnes humaines. une personne 4. Il n'y a Christ total. Ce dogme qui pose notre esprit de l'Église. De nouveau nous pouvons dire avec les Pères : existe vers l'autre : O Logos en pros ton theon. Ainsi il n'y a point de coupure entre que de personnes humaines. corps unique du Christ renaît en ce moment un peu le « canon » de notre pensée plus haut. pp. sommes membres.

en soumettant la réalisant perpétuellement. des subjectivité non moins absolue. pas limité par sa nature individuelle . en conflit perpétuel. en tant que personne dans le vrai sens. qu'il est Chef de notre nature. ne sont pas des parties de la nature . récapitulée dans l'Hypostase. plus ou moins semblable à d'autres cela serait contraire à la notion même de personne. Le mystère de notre rédemption aboutit à ce que les telles.. soumise à celle pas entre elles du fait de l'unité naturelle qui se réalise. on perdra. ayant un caractère de voyons des individus humains d'une part. en tant l'humanité. II (PG 74.nos absolument original. 20 problème dont nous avons à nous occuper ici « .13). Le personnes. Elles ne deviennent pas. Nous parties ou individus humains dont se compose sommes donc un dans le Christ par notre nature. nos rédemptrice du Christ. et par quoi un tel est Pierre. cependant il déverse sur tous la grâce totale » (S. chef du genre humain corps du Christ. avec la notion du représentée par le vieil Adam. C'est un d'ALEXANDRIE. 108-109). si l'on veut corps. s'exprimant par excellence à sa manière.. ainsi chacun est l'aspect unique. renouvelée. il n'est pas Une conclusion s'impose : si nos natures individuelles seulement une partie du tout. à son tour. ou Jean ou Thomas ou Matthieu. pour que chacune puisse réaliser librement mystère d'une personne humaine. plus ou moins semblable aux autres. Le mystère de la Pentecôte est qui n'est pas le moi est appelé à disparaître en devenant aussi important que celui de la rédemption. l'ensemble du cosmos terrestre 18. . indépendante. un être humain n'est Corps. défini par les mots. l'ensemble de la nature. dans la Personne divine du Fils de Dieu Nous voulons dire que l'Incarnation et l'œuvre devenu homme. personnelle de l'Église. et le celui de la diversité dans l'Esprit-Saint. mais chacun contient s'incorporent dans l'humanité glorieuse du Christ. Le Fils est devenu En parlant du « cosmos terrestre ». Par contre. . car l'Église est quelque chose liberté de ses hypostases humaines à une sorte de de plus uni qu'une collectivité : saint Paul l'appelle déterminisme sacramentel. BASILE. cette nature rachetée. en tant que 5. chacune christologique de l'Église. car c'est en recevant l'Esprit que les personnes en devenir. L'œuvre membre d'un corps unique. comme s'iI n'était communiqué qu'à lui seul. Les personnes. le tout. sinon qu'il fût N'étant pas des parties de la nature commune comme allumé (Lc 12. c'est-à-dire une partie de contenues en elle comme dans une « sur-personne » - la nature commune. Mais. _____________________________________________________________________________________________ . si l'individu existant par opposition à ce naturelle dans le Christ. le feu sur la terre et que voudrais-je. du Fils. non humaines peuvent en pleine conscience rendre 18 témoignage à la divinité du Christ. il faudra le fonder sur collectivités humaines de l'autre. prises à part de l'économie du natures individualisées s'affranchissent de leurs Saint Esprit. en se dont il est l'hypostase . formant en lui un seul dans le sens théologique de ce mot. ce qui la rend son union avec la Divinité. le terrain « logique » de la Vérité et l'on dans son extension en individus . nos définitions se rapporteraient inévitablement à un doit être complété par le sacrement de la chrismation - individu. les personnes ne se confondent l'œuvre de l'Esprit Saint est. Mais d'autre part. dans son origine. ne peut être saisi leur dignité personnelle par le Saint-Esprit : le dans un concept rationnel. tout en étant Pères appellent la récapitulation de notre nature par le liées à des individuations de la nature dans la réalité Christ et dans le Christ.49). entrent dans l'unité de son corps par le baptême. dans cette réalité nouvelle. Mais si l'on veut sauvegarder un diversité personnelle. l'économie d'une autre Personne divine. conformant à la mort et à la résurrection du Christ. on peut dire que c'est le cas de l'individu. nature dont l'homme est l'hypostase (ou les hypostases). nous laissons de côté la en nous nourrissant d'une seule chaire » (S. ne sont pas une personne mais un individu. Bien au contraire : c'est là seulement l'affirme lui-même lorsqu'il dit : Je suis venu pour jeter qu'elles peuvent se réaliser dans leur vraie diversité. C'est la nature humaine dont l'unité n'est plus insister sur le côté subjectif. on Nous retrouvons dans l'Église l'unité de nature se risquera de dépersonnaliser l'Église. de la nature commune à tous.Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 17 habituellement une personne humaine n'est pas vraiment plus. ne peuvent justifier la multiplicité limitations (Hellènes ou Scythes. libres ou esclaves. aussi nécessaire que son unité cf.. Sinon. Dans notre dans la vie sacramentaire.. irremplaçable.celui de l'unité dans le Christ. virtuellement le tout. avec son caractère expérience habituelle. elles contiennent en elles virtuellement. dernier nom pour désigner la personne dans sa diversité absolue fera toujours défaut. ni la vraie unité de nature : nous autre aspect de l'Église. cela ne veut pas dire que les rédemptrice du Christ est une condition indispensable personnes ou hypostases humaines se trouvent par là de l'œuvre déificatrice du Saint-Esprit. dans l'Église19. Si. Cyrille question du « cosmos céleste » ou monde angélique. 1 Co 12.l'Esprit se trouve présent dans chacun de ceux qui le 19 « Divisés en quelque sorte en personnalités bien tranchées. des parcelles de la Personne du Christ. est rassemblée. Le Seigneur supprimées. tout autre sujet qui n'est pas en rapport direct avec le 560). tombera dans les divagations de la foi « individuelle ». doivent être confirmées dans absolument unique. Jean XI. 2 (PG 32. nous ne connaissons ni la vraie d'objectivité absolu. Commentaire sur S. nous sommes comme fondus en un seul corps dans le Christ Traité de l'Esprit Saint. reçoivent. de celle du Fils incarné 20. Toutes sacrement du baptême . C'est le fondement créée. IX.

C’est une erreur. 1 Co 15. Et si vous estimiez nuisible de répondre par le de la nécessité de lutter avec le péché qui vit en nous. Considéré du point de vue de la vocation du Fils se rapporte à notre nature . nous fortifier par son qu’un acte conforme au commandement du Christ exemple. Éditions Présence.. après l'une dans l'autre. forces renouvelées.ne sont finalement qu'une seule avoir tout réuni dans le Christ.. il ne comprenait pas peut nous assister de ses prières. mais il ne peut pas nous libérer de l’effort puisse provoquer un dommage quelconque. Il bien à un homme mauvais. se disant chrétien. car le commandement du Christ est bon. que pour tendre ? (Jn 6. Dieu deviendra tout en économie de la Sainte Trinité. dès lors que l’on envisage le dommage. il n’est pas toujours facile de vivre qu’il dit la vérité. de Dieu. ils se plaignent d’être l’âme un profond sentiment de honte pour soi-même et entourés de pécheurs et rêvent de rencontrer un saint. Les personnel et de l’ascèse. qui la communique à chaque l'aspect négatif de la fin dernière considérée par rapport personne humaine en particulier. peut être qu’utile. Extrait de : Vladimir Lossky. Aucun saint ne peut nous libérer peine. Dieu lui avait enseigné.. lorsque. quelqu’un. C'est de l'Esprit Saint s'adresse à nos personnes. Et de même. nous aider par sa comment un homme.28). pouvait penser parole et son enseignement. La garde des commandements ne du Christ lui-même : Sa parole est dure. Non. . il peut sembler « vaincre le mal dans le monde et conduisant vers la dur ». nous devenons Considéré du point de vue de notre déchéance. non sous un angle temporel. rempli une âme abattue d’une joyeuse espérance et de il comprenait votre peine et partageait votre affliction.. Et avec les saints. l'œuvre déificatrice dernière des êtres créés. il attend que nous aimions nos frères ». mais en réalité il ne s’est jamais écarté de ce que l’expression du bien absolu. c’est alors vous-même qui lui causiez de la l’âme. Nombreux sont ceux qui pensent nombreux furent ceux qui se détachèrent de lui. Mais les la définition positive du même mystère qui doit deux sont inséparables. Et de nous. leur parole devient écrasante et commandements du Christ pourrait être préjudiciable à « dure ». L'œuvre rédemptrice à notre péché. Cette double économie du Verbe et du Paraclet a pour À l’image et a la ressemblance but l'union des êtres créés avec Dieu. en participant à la l'économie divine s'appelle salut ou rédemption. N’a-t-on pas dit et ne dit-on pas jusqu’à présent Lumière éternelle.60). quand les saints exigent celui envers qui on les accomplit. elle s'appelle déification. Moine du Mont Athos : « Le Seigneur a pitié de tous. s'accomplir en chaque personne humaine dans l'Église et car elles se conditionnent mutuellement. Aubier Montaigne. accomplie par deux toutes choses (cf. mais le suivre dépasse nos forces. C'est divinité dans l'Esprit-Saint. 1973. Si vous vous De quelques rencontres occasionnelles qui ont parfois plaigniez auprès de lui de ceux qui vous avaient offensé. Et de même. naïvement que les contacts avec les saints sont Le parfum spirituel qui émanait de lui faisait naître dans agréables et empreints de joie . on sait de toute son âme faciles. il ne peut y avoir de nous que nous gardions les commandements dans de circonstances où l’accomplissement des toute leur pureté. ils se hâtent de conclure que vivre mais non votre colère. hommes. sont présentes se révéler pleinement dans le siècle futur. Son attitude était simple et nette Starets Silouane. commandements du Christ étaient pour lui la loi de la Et lorsqu’un saint nous exhorte et nous engage à vivre perfection absolue et l’unique voie permettant de selon les commandements du Christ. tant pour celui qui les suit. 1967. Si vous songiez à rendre le mal avec des saints a toujours le même effet exaltant sur pour le mal. Personnes divines envoyées par le Père dans le monde. Il a tant aimé les 1856-1938. _____________________________________________________________________________________________ . mais sur le plan de la vie Le Starets Silouane était toujours doux. la conscience de sa propre abjection. _____________________________________________________________________________________________ SA PAROLE EST DURE par Archimandrite Sophrony Entre Dieu et l’homme les choses ne sont pas toujours En entendant parler le Starets. indulgent et éternelle. qui peut l’en. ce but de semblables à lui par la déification. impensables l'une sans l'autre. qu’il a pris sur lui le fardeau du monde entier.Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 18 semblable à nous par l'Incarnation .

accessible à l’homme. la terre La sainteté s’érige en note caractéristique de l’Église : sous ses pas redevient paradis. suggère une séparation. L’office de la Toussaint enlève toute tes pieds. mais là où il passe. appelés saints (cf. attiré par toute la terre soit sauvée. « la nuée des témoins vient à notre composition iconographique de Jean-Baptiste marque le rencontre ».7). Précurseur foulant la terre souillée par le péché. Dieu nous ses fragiles épaules le poids du monde. Mais que signifie la sainteté ? Si tous les mots visent à désigner les choses de ce monde. Mais depuis la Pentecôte. Quand le monde 12. dit Isaïe praxis marxiste. les saints tirent tous les divin.5). visages de tes saints ».10). Ces son humanité déifiée devient « consubstantielle ». réceptacle des théophanies et source de la sanctification cosmique. Léon Bloy disait bien : racine même. Mt 5. Sel de la terre et lumière du l’humain (Gn 18. « vêtu d’espace et de nudité ». Dans le mystère de son monde (cf. dit saint Jean Chrysostome. la nuit du péché.27).15). ces termes sont fait ressortir la distance infinie entre le Saint synonymes de sainteté. NOUVELLE DIMENSION DE L’HOMME par Paul Evdokimov Nouvelle créature.4).Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 19 LA SAINTETÉ. et maintenant il en faudrait une sorte de monde. enchevêtrement extrême. depuis la Pentecôte elle est dit Dieu. l’homme est placé sur l’orbite de l’Infini « communion du péché ». Ce qui scandalise sûrement les incroyants. ce ne sont pas les saints. les saints sont constitués Incarnation.2). pour proclamer passage à un ordre nouveau : l’icône montre le l’invitation urbi et orbi. rend saints en nous faisant participer à sa sainteté (Hé il protège le monde de la justice divine. tel relève des mains des martyrs et illuminent le monde. qu’il se joigne à tous ». c’est de n’être pas des une appartenance totale à Dieu. Un saint. plus analogies dans la vie humaine . « pleine de la Trinité ». l’ordre de de mort au monde oublieux. Le Sanctus d’Isaïe suscite la terreur sacrée et _____________________________________________________________________________________________ . la puissance. dans le monde en tant que saint. une réserve que Dieu saints ». par sa les chrétiens ne soient pas saints. homme nouveau. elle le place dans sa assument pleinement l’histoire. Un saint. Entrant dans la l’aimant divin. le « buisson ardent » (Ex 3. avant de mourir. La l’ancien.2) . Tel ermite. un saint est un homme inutile. une parcelle de ce monde est sanctifiée car la qui le désire. L’icône veut dire : Unam Sanctam. que 15). tantôt éclatants. sur la sainteté n’a pas de référence dans l’humain. l’Époux ». car le lieu que tu foules est une terre sainte limite : « Je chante tous les amis de mon Seigneur. Jadis l’homme entendait : Ôte tes sandales de pleine de saints. immanente. afin d’étendre le « buisson ardent » aux dimensions de Si. ». Dieu transcende sa propre transcendance et comme des phares ou guides de l’humanité. Saint est son Nom. car les pieds qui te foulent sont sainteté de Dieu : « Ta lumière.5) .. porte sur (Le 11. le saint en pleurant attire sur les hommes la miséricorde divine. Pour la sainteté est propre à Dieu. ô Christ. L’invitation est sainteté divine l’a touchée. les martyrs sont « les épis de froment que les Dans l’Ancien Testament. luit sur les saints ». or la sainteté est par précisément cette disponibilité totale envers le excellence le « tout autre ». celui (Ex 3. les théophanies marquaient rois ont moissonnés et le Seigneur les a placés dans les quelques zones privilégiées où Dieu a manifesté son greniers de son Royaume ». l’amour même ont des pourrait-il bien servir ? C’est cette « inutilité ». seul le Transcendant qui pose justement des questions de vie ou Seigneur est saint (Ap 15. Tu solus Sanctus. une mise à part. C’est le cœur même de la nouveauté . tranche sur l’habituel. c’étaient des « lieux saints ». Vous tous. à quoi (57.13-14). et sa nouveauté est scandale et folie.14- de tout son ministère : « Que tous soient sauvés. C’est l’ultime action de l’amour de Dieu : Je ne vous prononçant sa dernière prière comme un définitif amen appelle plus mes serviteurs. tantôt obscurs et cachés. transcendant de Dieu et la poussière et cendre de Rm 1. Et Péguy : « Il a fallu des saints et des saintes garde et destine à une vocation très précise dans le de toutes sortes. Une très ancienne lancée à chacun. dit saint Paul. témoins. « Amis blessés de « proximité brûlante ». Dieu enlève l’homme de ce monde et le remet pécheurs vers la « communion des saints ». l’Église selon Origène est l’univers : Car toute la terre est mon domaine (Ex 19. même le plus Dieu est bien précis : Soyez saints comme je suis saint isolé et caché. Les saints prennent la apparition fulgurante . Et la communion des saints traduit la « Terre. homme nouveau. En même temps. La sagesse. parce qu’il est le Saint absolu. redeviens pure. depuis l’Incarnation. mais mes amis (Jn 15. « Il n’y a qu’une seule tristesse. rit. Mais l’appel de l’Évangile s’adresse à tout homme et c’est le monde dans sa totalité qui est confié aux saints c’est pourquoi saint Paul appelle tout fidèle « saint ». mais le fait combien redoutable que tous L’étymologie du mot « sainteté » en hébreu.

Le Christ quitte ce monde.20). Mt stériles et les dirige vers le terme désigné par Dieu à 12. ce images de vedettes et des portraits gigantesques des qui veut dire de l’attitude de tout chrétien. Un saint d’aujourd’hui. de saints qui aient qu’il soit mis immédiatement au ban de la société des du génie. il faut réentendre la exemple. son oreilles. dit saint Paul : Soit que vous mangiez.. (13. La liturgie use des choses de ce monde leur témoignage est ce silence qui parle. il s’agit de devenir Christ. mais il laisse Un homme nouveau. il est actuel car il d’un sens redoutable : Quiconque reçoit celui que j’ai est témoin du Royaume qui éclate déjà en lui. à la redoutable indifférence de la ce monde. mais le geste purifié : « Je te sauve nouvelle de l’homme. qu’il entende ! (Mt 11. Elle « troue » son opacité close par _____________________________________________________________________________________________ . ». Il y a donc une manière d’une grande joie dont les raisons sont au-delà de toute nouvelle. appelle-t-elle pour être reçue par le monde ? Comprenons-nous ce que Paul a fait en refusant son LE SAINT ET LA NATURE DU MONDE propre salut pourvu que son peuple soit sauvé ? Notre Les chrétiens glorifient Dieu dans leur corps (1 Co témoignage. Toutefois envoyé me reçoit . de sa présence et de sa parole. Le couronne de l’intérieur ». ou n’est plus moi qui vis. Les sermons ne suffisent plus. un savant qui étudie la désintéressé. et création divine. Il y a aussi et montre leur achèvement. il laisse l’« Envoyé » qui reprend et continue sa thaumaturge. invisiblement. une dévulgarisation dans l’être même de publique. reçoit l’un de nous. Non le pragmatisme et l’utilitaire « je t’aime une « nouvelle créature » rendue telle par l’attitude pour te sauver ». d’être joyeux gloire de Dieu (1 Co 10. et quoi que vous fassiez. elle opère une ceux qui sont appelés à témoigner face à l’opinion déprofanation. On le voit bien. à quelle présence attentive à tout homme nous terre le sourire du Père. Ainsi notre génie est invité à gémissement. « Il a changé la mort en sommeil de l’attente et il a réveillé les vivants ». La parabole biblique. il entre en communion avec Celui pareil à tous. par Pour comprendre cette exigence. on peut dire un « style évangélique » de l’homme. Un (Jn 14. Saint Paul l’a trouvé en disant : Ce tendue comme le regard d’en bas vers le haut. Sa souffrance n’est pas la douleur de l’histoire marque l’heure où il ne s’agit plus de parler l’agonie. mais son regard. la vigne.11-20). par le glaive. Selon la belle parole de nouveau de Dieu : un semeur porte l’odeur de la bonne Tauler : « Certains subissent le martyre une bonne fois terre ouverte. il prononce cette parole si chargée il est beaucoup plus qu’une légende. qui leur faisait chercher Dieu et les anges parole du Christ que rapporte l’Évangile de saint Jean parmi les galaxies. et quiconque me reçoit reçoit celui l’avertissement de 1’Évangile demeure : Celui qui a des qui m’a envoyé. à ses amis.28). soit que sauve ? vous buviez. Simone Weil accentuait plus fortement encore ce foule. en attente de sa libération dans l’homme découvrir la manière ou l’art d’être accepté. un saint est un humble. sa parole et ses actes qui nous envoie. Si le monde chefs d’état partout encensés. Attente anxieuse de la nature reçu par le monde. faites tout pour la Jésus demande à ses disciples.31). ce n’est point un surhomme ni un l’Église. C’est dans cette joie limpide de l’amour paysan dans son champ. entendu. mais celle de la parturition. le péché. qui incarnent la folie de Dieu afin de rendre LE TÉMOIN évidente la sottise des cosmonautes marxistes. offert entièrement et sans réserve. D’autres sensible enseigne les mystères les plus profonds de la encore.39). la matière qu’ils touchent est aussi résonance. en UN SAINT D’AUJOURD’HUI Pâque. témoignent aujourd’hui. dans le seul fait bouleversant que Dieu existe faire les choses les plus quotidiennes et habituelles.). de saints nouveaux. leurs gestes et leurs regards sont le salut du monde et que l’appel prend sa nouvelle purifiés par la prière. que gît structure de l’atome. À quelle « traduisent au ciel » les soucis des hommes et sur la grandeur. le lieu Le Christ a détruit les trois barrières : la vieille nature. mais mission de salut.18-23). l’horloge de maître (Ps 123. introduit admirablement dans ce monde ou de mort adressée au monde. Les éléments de la nature La foule cherche toujours « les signes et les miracles ». mais le saint arrête leurs retours mais le Seigneur déclare : Ils n’en auront aucun (cf. mais tout son être est une question de vie mashal.15 etc. Cette parole fait trembler. nouveau (Rm 8. la mort . gardent leur apparence.2). c’est le Christ qui vit en moi (Ga comme les yeux d’une servante vers les mains de son 2. au risque de leur vie. une femme met le levain dans la pâte. le tout le monde. un scandale tel besoin de saints.20). c’est un homme comme chacune de ses créatures. Il faut des saints qui sachent scandaliser. notre sainteté sont-ils cet amour qui 6. à la mode. « bien-pensants ». À l’opposé des salut ou sa perdition dépend de l’attitude de l’Église. car toute la nature est en parce que je t’aime ». le destin du monde. Il est dépouillé de toute « légende ». il a changé l’obstacle en passage. Kierkegaard disait que la première prédication besoin d’une qualité particulière : « Le monde actuel a d’un prêtre devrait être aussi la dernière. seulement du Christ. le figuier.Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 20 plus ». d’autres connaissent le martyre qui les ailleurs c’est le grain de blé.

Qu’il vive LE SAINT ET LES HOMMES simplement. fécondée par l’Esprit. à prolonger la liturgie dans leur anges devant les femmes myrophores. Dans mourir enfin en la résurrection. le blé et la vigne liturgiques. contribue à la vraie paix dont parle se réfère à l’Incarnation et tout aboutit au Seigneur. maladie. à faire de leur vie une liturgie. d’humilité. le bois de la croix existence quotidienne. ceux qui maudissent et ceux qui sont maudits. tout croyant peut se faire « moine intériorisé » point de grands saints ni d’élus particuliers. mais « visiblement signifiées ».33). En Russie soviétique. de notre foi installé. et bondissent comme des béliers. tous nos prochains . ceux qui mépriser les sacrements sous le prétexte de la matière tombent sur la route et les prêtres qui passent sans commune employée. En eux.Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 21 l’irruption des puissances de l’au-delà et enseigne que résume sa vie par cette parole du psalmiste : Je chante à tout est destiné à son achèvement liturgique. Elle leur restitue leur l’immense cathédrale qu’est l’univers de Dieu. Saint Ambroise avertit ses catéchumènes du danger de bénis-nous tous. savant et sur le travail de chaque homme. et prosternent devant ton amour. mon Dieu tant que je vis (Ps 103. Les Psaumes l’humain offrande. prêtre de sa vie. Prends-nous tous en toi. quand les persécutions s’intensifiaient. où la royauté des saints sur le cosmos est Père Saint et Juste. communier. à clore le mystère de sa tombe avant d’être roulée par les devenir temple. les larrons et les samaritains. croyants et les appelait à « consoler le Consolateur » par leur abandon et leur amour : « Pardonne-nous à tous. frais dans l’ambiance d’ennui installée par les Une attitude de silence recueilli. sens et leur véritable destination être des pièces du l’homme. Mais. saint Isaac le Syrien ou saint Jean Climaque disaient un être liturgique : l’homme du Sanctus. dont la puissance personnelles de sa vie. En Russie décrivent une sorte de danse sacrée où les montagnes soviétique. choses aussi grandes que les miracles sont à la portée de exactement au même titre. une tendresse passionnée. les sacrements. cette vocation n’est point l’expression d’un jusqu’au bout de leur foi et savent qu’elle est capable de romantisme mystique. à écouter le silence du Verbe afin de le convergent vers la sanctification eucharistique « pour la rendre plus puissant que toute parole compromise. La l’Évangile. un sourire celle du Seigneur transfiguré. celui qui qu’il faut aimer Dieu comme on aime sa fiancée . Des ascètes aussi sévères que Un homme nouveau est un homme de prière avant tout. doxologie. faute d’une vie liturgique régulière. et les vrai croyant était un sourire de Dieu. un témoignage qui sauve de la médiocrité et de qui dit « oui » simplement. s’accomplit dans notre faiblesse. domine toute nature du second Adam. et les collines comme des dans ce climat de silence et de martyre. guérison de l’âme et du corps ». l’Église est ce nouveau paradis où l’Esprit ceux qui se révoltent contre toi et ceux qui se Saint ressuscite des « arbres de vie ». et l’appel de Dieu. une prière agneaux (Ps 113. qui vont sans cesse. Toutes ces et trouver l’équivalent des vœux monastiques. à « homme apostolique » à sa manière. Les Pères de l’Église disent que tout fidèle est un elle se prépare à sa secrète germination. le bain régénérateur de la vie éternelle. sur la terre et ses fruits. l’olivier offrira l’huile de l’onction et l’eau jaillira des baptistères pour le Une telle présence « liturgique » sanctifie toute parcelle lavacrum. manger. Il est celui dont la l’engendrement de la « nouvelle terre » du Royaume. mais pleinement sa foi. La prière de cet homme nouveau porte sur le liturgie intègre les actions les plus élémentaires de la vie jour qui vient. Devenir l’homme nouveau dépend de la est déjà un scandale pour le conformisme d’un monde décision immédiate et ferme de notre esprit. s’adresse à chacun Alors sa simple existence. vivre. sur l’effort du boire. une splendide doxologie circulait parmi les chanter à son Créateur. mais aussi doctrinaires fanatiques. l’épiscopat russe avait La terre recevra le corps du Seigneur et la pierre viendra exhorté les fidèles. et suit dans la fadeur de la vie courante. chant. ouvrier ou savant. ». aspiration secrète de tout vivant à étonnante. Et il ne s’agit leur sens.les bourreaux et les sont pas visibles. les Pères. dans les circonstances notre foi. parler. Tout de ce monde. la vieille nature atteint le seuil de sa libération et. agir.17-18). sa seule mais pleine présence d’entre nous. mystérieusement restaurée. qu’il soit célibataire ou marié. fait de tout Temple cosmique de la gloire de Dieu. mais l’obéissance au sens le plus déplacer les montagnes comme dit l’Évangile. Dans les cadres de l’athéisme d’État en URSS. déplace les montagnes et ressuscite les morts si telle est la volonté de Dieu (Mc 16.4). se laver. humblement. un l’allégresse le Christ : alors tout est possible.. une bouffée d’air miracles se font. pour _____________________________________________________________________________________________ . à rejoint l’arbre de la vie. la lumière rappelle toujours présenter aux hommes sans foi un visage. foi répond à la finale de l’Évangile selon saint Marc : comme elle avait engendré déjà en la Vierge-Mère la Celui qui marche sur les serpents. Pour victimes. C’est que les actions divines ne s’arrêter. à direct et le plus réaliste de l’Évangile. Oui ! il faut le dire et le redire ceux qui prennent au sérieux le salut du monde. qu’il se place à son Les Pères enseignent que les moines sont simplement terme inébranlablement.

38. « Les archétypes de la sainteté dans la tradition orthodoxe » http://www. il est naturel de contredire la justice. de la « grande peur du XXe siècle » : peur de la bombe. _____________________________________________________________________________________________ POUR ALLER PLUS LOIN Arjakovsky. Georges I. 73/74. 41. Chrîstos. Olivier. Etre aussi celui qui. Zacharlas. éclairant tous mes membres de ses rayons . http://orthodoxieonline. j’avance en te grand comme le monde sortira le diable. XIV. Contacts. Je prends part à la lumière.fr/modules/news/ Mantzaridis. « La canonisation des saints dans l’Église orthodoxe ». création de Dieu et de déchiffrer dans l’absurdité Dieu tient en réserve sa propre logique qui. Yannaras. no. Antoine. _____________________________________________________________________________________________ PARTICIPER À LA LUMIÈRE Et qui donc s’approcherait de lui ? ou comment serait-il emporté vers ces hauteurs incommensurables ? Tandis que j’y réfléchis.. Il est naturel alors d’être amoureux de toute la en suivant le Seigneur jusqu’à la descente aux enfers. Contacts. Contacts.. XIX. je participe aussi à la gloire. « La théosis comme commencement et fin du monde ». Être un homme nouveau. VIIIe Congrès Œcuménique International « Formes de la sainteté russe ». Job. P. lance à tout passant : capable de briser le sérieux pesant des doctrinaires. il faut laisser intact le secret ultime de sa miséricorde. l’homme nouveau sa vie. Élisabeth. « La Sainteté dans la tradition de l’Église orthodoxe ». et je suis rassasié de la jouissance et de la douceur divines. peur de la mort.. 1982. Evdokimov. mais d’ennui. ». prophétie. par ce qui est déjà présent en lui. « il faut lire la Bible comme un jeune peur du cancer. « Viens et bois ». 1. « La sainteté selon la tradition orthodoxe ». 2000..Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 22 Kierkegaard. 57. le monde risque de périr Climaque : « Ton amour a blessé mon âme et mon cœur non par les guerres.edu.ua/fr/seminars/2004/martyrs/atjakovsky/ Behr-Sigel. « La sainteté orthodoxe au 20e siècle » Contacts. 1988. sans apparente de l’histoire le sens de Dieu. Michel. tout entier enlacé à moi. et d’un bâillement ne peut souffrir tes flammes . Cerf 1950 . Seuil. Prière et sainteté dans l’Église russe. 1973. Timiadis. et resplendit mon visage comme celui de mon bien-aimé. Getcha. « Des ‘maintes formes’ de la sainteté et de leur essentielle unité ».free. « La déification de l’homme ». Métropolite Emilianos. de tous côtés m’illuminant de son immortelle splendeur. c’est être celui qui. Monastère de Bose. il m’embrasse moi tout entier. Bellefontaine (SO 33). y ajoute une nouvelle dimension et devenir lumière. Clément.. Contacts. Reproduit dans le Bulletin « Lumière du Thabor ». seul Nysse. 1990. il se découvre lui-même en moi. révélation. elle est écrite pour foi est toujours une certaine manière d’aimer le monde moi ». 2002. chantant. Saint Syméon le Nouveau Théologien. Diaconie Apostolique. l’indigne. Hymne 16 _____________________________________________________________________________________________ . G. Celui qui chante avec saint Jean Comme le notait Dostoïevski. préface du livre Les gloires du Carmel.. XV. selon saint Grégoire de c’est l’humour si frappant des « fols en Christ ».ucu. C’est un homme dont la homme lit la lettre de sa bien-aimée. plein « d’ivresse sobre ». il se donne tout entier à moi. XXIII. annonce Celui est aussi un peu fou de la folie dont parle saint Paul et qui vient. et je suis rempli de son amour et de sa beauté. et tous mes membres deviennent porteurs de lumière. par toute Émerveillé de l’existence de Dieu. L’homme nouveau est aussi un homme que sa foi libère Extrait de L’Amour fou de Dieu. resplendissant à l’intérieur de mon misérable cœur.39.

Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 23 _____________________________________________________________________________________________ .

Je me souvins des mots du Sauveur : était le troisième enfant d’un architecte. ses nombreux enfants spirituels. Quelques des soucis de ce monde où tout me paraissait si emmêlé années plus tard. du mouvement premier refuge. lui témoigna la plus vive amitié. La famille était croyante : la était tout à fait exceptionnel par la force du sentiment mère composait des prières et souhaitait un renouveau religieux de ses participants. Dimitri sortit et décida qu’il ne mettrait plus envers lui-même. Une autant sévère envers son prochain. _____________________________________________________________________________________________ .. savent produisit à Odessa quand il avait quinze ans. ainsi que le père chrétienne des étudiants russes (ACER). Exigeant envers lui-même. De même que mère rappellerai toujours ce moment comme le plus difficile Marie. Elle fonda à Odessa une école où l’on ouverture aux problèmes religieux. je dirigeai me vie différemment ». J’étais Stépanova. Ce que l’orthodoxie nous connaissait son aide aux pauvres qui la délivra de enseignait sur la liberté. sociaux. mais aussi comme le plus exaltant. Nous réalisâmes que les Dimitri quitta Odessa en pleine terreur bolchevique. Ceux qui se cheminement spirituel de Dimitri. qui fut le père spirituel de nombreux Klépinine se fixa en Yougoslavie où le père continua membres du Cercle. à l’époque l’un des plus fraternité religieuse tournée vers l’action. s’approcha de lui et l’admonesta en disant rencontrait son regard.. philosophiques. Chaque homme j’avais espéré dans ma vie s’était évanoui. André Venez à moi. Le premier se souviennent lui. qu’il est devenu le recteur en 1923. fut le orthodoxes fondé à Belgrade par les Zernov. (Mt 11. avec succès son travail d’architecte. ils s’installent à Odessa. Kislovodsk. il n’était pas pour église et s’immobilisa. un pasteur infiniment modeste qui ne Le deuxième épisode eut lieu en Yougoslavie et cet cherchait rien pour lui-même.. et s’engagea comme mousse nous savions aussi qu’on ne pouvait construire un sur un bateau . Nicolas Zernov raconte dans ses Elle s’occupait d’action sociale dans les quartiers mémoires : « C’est l’Église qui nous a réunis . événement salutaire fut de nouveau lié à sa mère. spirituel ». devenait. qui l’écoutait parler de façon qu’il n’était pas convenable de se tenir ainsi dans une toujours douce et posée. tout cela nous aida à nous comprendre nous-mêmes [. leur enthousiasme.]. ce fut un jeune tchékiste qui transfigurer notre patrie. et de Sophie Alexandrovna née fardeau et je vous donnerai le repos (Mt 11.. sur le don accordé aux hommes prison. Je me correspond à un dessein de Dieu. père Dimitri a réalisé ce dessein divin. morte Et c’est pour cela. culturels.. Dimitri entra prier dans une Christ. Après cette révélation. Puis la famille Alexis Nelloubov. La famille était très cultivée et musicienne. Mais celui qui religieuse. la violence et la haine. Bouleversé qu’il était un véritable juste. où André et inextricable. Dimitri américain de Constantinople. Ce cercle parrain du petit Dimitri.28). le philosophe Dimitri Mereikovski. leur de l’Orthodoxie. vous tous qui peinez sous le poids du Nikolarevitch. exigeant église. de ma vie. Sophie était la cousine de Zinaïda Hippius et le mari de cette Dimitri participa activement au Cercle des étudiants dernière. Quand elle fut arrêtée force capable de faire renaître chaque homme et par le Tcheka en 1919. les mains derrière son dos. Dimitri reprit ses études au Collège œcuménique. Chacun Le futur saint Dimitri Klépinine est né en 1904 à a connu dans sa vie ces moments de crise aiguë et de Piatigorsk. des confréries ». sur les premiers contreforts du Caucase.Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 24 SAINT DIMITRI KLÉPININE (1904-1944) Ceux qui ont connu le père Dimitri Klépinine ont vécu Rappelons ici deux épisodes marquants dans le difficile un véritable événement spirituel. lança l’idée d’une Antoine (Khrapovitski). La famille Zernov. enseignait l’Orthodoxie selon des méthodes nouvelles. Père Dimitri décrit cette expérience dans une de la chapelle de 1’Action Orthodoxe que mère Marie lettre à son amie : « Je compris pour la première fois le Skobtsov avait créée en vue de faire triompher les sens de la souffrance lorsque je réalisai que tout ce que commandements du Christ ici-bas.. Le métropolite Klépinine connaissaient bien. II rejoignit les siens à membres de notre Cercle devinrent les membres actifs Constantinople où les Klépinine avaient trouvé un de l’Église orthodoxe en Occident. et voici que je trouvai le fardeau léger construisit la capitainerie du port. Les se prit d’affection pour lui. sans doute. André bâtit l’une des églises de la ville et un venu sur la tombe de ma mère avec un lourd fardeau fait établissement de bains renommé. de l’ACER. « L’arche » influents évêques et théologiens de l’Église russe en des Zernov engendrera ultérieurement l’Action exil. de communier à Dieu. mais tout pour le Christ. à son tour. Père Dimitri était un « éveilleur jamais les pieds dans une église. rempli de la vérité du par l’arrestation de sa mère. détail significatif : l’équipage tout entier avenir meilleur sur le sang. que les s’imprégna des aspirations du Cercle. anciens modèles ne satisfaisaient plus l’humanité et avant même ses parents. Il vide spirituel. la femmes russes à être juge de paix. elle fut déshérités d’Odessa et elle fut l’une des premières pour nous la colonne et le fondement de la vérité.30) du Christ.

s’étaient aigris pour la plupart et ne croyaient plus en Au début. 1937. [. qui n’étant plus utiles à personne. membre de l’ACER et sanatoriums. Père parias m’ont sauvée. de la force guérisseuse qui émanait du père Dimitri : « Voici le récit _____________________________________________________________________________________________ . paroisse déjà découvrir ceux que la société traite comme des parias. « proche et qui se traduisit par des soins et une sollicitude sans cher ».ce devient pour lui.. les chambres meublées et les hôtels de correspondante du Messager à Riga. les hospices. les hôpitaux. il imagina le moyen de me Dimitri revint alors à Paris. oubliés.. orthodoxe fondé par mère Marie Skobtsov. Terminant l’Institut en 1929. y avoir de positif .. C’est une situation York. Ayant trouvé Dieu. L’étape suivante fut la Tchécoslovaquie où. libéré de toute contingence. simple. Telle est l’essence de tout péché. Père prêtre. qui insupportable. Dimitri lui servait de chantre. des malades.] l’ACER. et il dirige le chant liturgique dans les d’autres malades. [. les Tamara Fiodorovna Baimakova... Père Dimitri entreprit de me sauver . cireur de m’occuper des autres. rue Olivier de Serres. chère à son cœur. où son père était architecte. Tout le reste n’est fait sage. À l’un des congrès de l’ACER. Mère Marie accueillit avec joie la nous aide à percer le mystère de la lumière. des vieillards camps de l’ACER. il devient recteur de la chapelle de la une communication lue au cours de la réunion à la Protection-de-la-Mère-de-Dieu au foyer de l’Action mémoire de mère Marie et de ses compagnons en 1968.. priait pour moi et avec moi . il me l’a fait dans les mines de cuivre. Il ne lui suffisait pas de C’est de l’Amour que prend naissance tout ce qu’il peut se reconnaître chrétien. Prague en la cathédrale Saint-Alexandre-Nevski à Paris.Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 25 En 1925. comme il le dit lui-même. il surmontait toutes les difficultés. Le père Dimitri m’a tirée d’un état théologie Saint-Serge.. boulevard dizaines et des dizaines de Russes.. situé au 77.. Et pourtant il était extraordinairement L’Amour est indéniablement le contenu de la vie. qu’il épouse en dernière catégorie. Le métropolite Euloge racontait avec humour Dimitri s’attaqua à cette besogne.. il s’est agrippé à lui de toutes que de l’épreuve de la volonté d’accéder à ce retour. Mais Dimitri se trouve devant un souffraient abandonnés de tous. il fait la connaissance du père Serge Tchetverikoff. il m’inclut dans la chaîne des parquets.me soignait par l’Église.. il lui fallut être martyr. mais timide. Qui n’avons- Dimitri. un jour à un arrêt de tramway. Il m’a fait communier à la vie Revenu en Europe.. car la intelligent. Il m’a appris à prier. Montparnasse). qui alors que c’était un homme très occupé ! Lorsqu’ensuite devient son père spirituel. Il pleut et il est trempé. où il connaît des jours détourner de mes souffrances en m’obligeant à difficiles : il devient laveur de carreaux. L’époque était dure : c’était monachisme mais veut de toutes ses forces devenir l’Occupation et les gens avaient d’autres soucis. Dimitri décida de s’inscrire à l’Institut de de ma délivrance. Père Dimitri avait le don de les trouver et de la-Vierge au 91. c’est que dans la « Père Dimitri était un homme modeste . auprès de Mère Marie. un parasite. témoignage de son activité comme père spirituel dans En 1940. Ainsi commença une nouvelle période de ma vie : ces Une lettre à un ami nous éclaire sur son sacerdoce. Mais il y en avait aussi métropolite Euloge et son auxiliaire l’évêque Serge de de moins vieux.et même vie à venir il n’y aura plus ni foi ni espérance. d’une intelligence supérieure à ce vie a été créée par l’Amour et consiste à revenir à qu’ordinairement on nomme intelligence. des Présentation-de-la-Vierge (au 10. Je le rencontre erronée. il lui fallait devenir prêtre. Il est heureux.le négatif en est une expression Devenu prêtre.. il travailla d’abord en Yougoslavie de l’Église. des vieillards. parler.. Sans se décourager. dont les conséquences sont la souffrance et la privation Rayonnant. il en avait beaucoup. relâche. son origine première. vivaient des gens seuls. il célébra dans l’église de la Présentation-de- rien. à Bratislava. la Une fille spirituelle du Père Dimitri a donné un lumière qui émane de lui est si perceptible ». il me déclare qu’on le nomme recteur rue de de l’Amour ». Avec lui tout devenait que les milieux orthodoxes décidèrent de marier facile. II y étudie plus particulièrement saint Paul. il bénéficie d’une bourse et d’être mis face à face avec le mal qu’il a commis et à passe un an au séminaire protestant de théologie de New l’impossibilité de le réparer. il participe activement à souffrances des autres. Il s’est occupé de moi comme une mère de son enfant. que de se rendre compte clairement de sa noirceur. C’était un l’Amour. qui venait de s’ouvrir à Paris. mon état s’est amélioré. Ce qu’était l’amour.. Lourmel. il rencontre nous seulement pas vu ! Dans les hospices. dans des grave dilemme : il ne se sent pas de vocation pour le conditions horribles.. Ce témoignage est particulièrement précieux parce qu’il rue de Lourmel. chante dans le chœur de l’église de la « Dans les sanatoriums. des malades chroniques.] Dimitri écrit : « Ce qui est significatif. comprendre par tout son être plus que par ses conseils. de profond désespoir. Il n’est rien de pire pour l’homme Son maître préféré fut le père Serge Boulgakov... des tuberculeux. ses forces. embarrassé dans ses mouvements et sa façon de seulement l’Amour. La même année il est ordonné prêtre par le des impotents.

Père Dimitri le corrigea : « J’aide les Juifs ». Il avait coupé du bois pour elle. Malgré le grand risque qu’il pouvait Finalement. enfants. Père Dimitri participe l’imminence de leur arrestation. Dans la femme de veiller auprès d’une personne âgée qui vivait prière qu’il adresse à Dieu avant son martyre. Georges Kazatchkine et comme victime sans défaut celle qui par amour même le pauvre Anatole. se précipitent . Ignace le Théophore demande aux fauves de moudre Ce ne fut que plus tard que Tamara apprit pourquoi père son corps jusqu’à ce qu’il devienne « pain du Christ ». 1942 à Lourmel : « Dehors. certains demandaient des certificats de Un officier allemand du nom de Hoffmann avait baptême. Il disait à mère Marie : s’était apprêté à longuement interroger le prêtre. Le petit groupe de la rue de Lourmel enquête. avait C'est toi que j'aime. était née. un Allemand bouscula et cierges. plus vil ennemi au nom du droit sacré d’asile. Dimitri avait passé autant de temps auprès de cette Le tropaire aux saintes martyres est ici très explicite : vieille femme. Dimitri. promets- métropolite de Moscou. notre prêtre. afin de régner avec toi . Et ce furent les années sombres de la guerre et de Mère Marie et père Dimitri furent avertis de l’occupation allemande. Beaucoup de Russes et ordonnèrent au père Dimitri de se présenter au quartier- de Juifs convertis viennent demander des certificats de général de la Gestapo le lendemain. sans ascenseur. mère Marie à la cuisine. qui se voua au service de la tu de ne plus aider les Juifs ? » Père Dimitri répondit : « vérité et à la défense des persécutés : saint Philippe le Je ne puis vous promettre ceci . avec toi crucifiée. _____________________________________________________________________________________________ . tout en n’éprouvant aucun intérêt pour le accumulé de nombreuses preuves concernant l’aide Christianisme. suivie par un « En vérité il est ressuscité ! » repoussaient les ténèbres garçon. Paul. un malade mental qui aidait s'immole pour toi ». était lui-même tombé en disgrâce et risquait arrestation L’interrogatoire du Père Dimitri dura quatre heures. Hoffmann. fouillèrent le bâtiment. Le 10 février la Gestapo arrêta donc le reste du groupe : pour toi je meurs. et de conclure l’enquête. « Vous aidez les Youpins ». « Ne pleure pas. proclamait : « Christ est ressuscité ! » et nos réponses : témoin de la scène. et dans la chambre du père Dimitri. Jean Chrysostome ne refusa pas son aide à son l’avenue Lourmel. pour toi je souffre. qui par une infâme calomnie pectorale. saint au sixième étage d’un immeuble voisin. « Votre pope s’est condamné lui-même ». Jean Chrysostome avait caché qu’aider ces cochons est un devoir chrétien ! » Père dans son église et sauvé son ennemi personnel. Avec sa soutane toute maculée et déchirée. était comme frappa père Dimitri. il recommanda à sa comme ayant en lui-même sa propre finalité. en criant : « Juif – Juif ! » Père porté par les semelles du vent. certains se convertissent pour échapper à rendit volontairement. Parmi ses derniers mots. ». dit Hoffmann en revenant à Lourmel. Mais cet eunuque connaissez ? » Un soufflet le jeta à terre. Hélène. Il fut « Ces malheureux sont mes enfants spirituels . Il sentait néanmoins appelé à agir. mais à côté de lui. alors que mère Marie était absente. Mais il y avait aussi un autre saint auquel Père dois agir comme tel ». Père Dimitri vénérait particulièrement saint Philippe. il se apportée aux Juifs par mère Marie et père Dimitri. surtout pendant l’Occupation Dimitri à la face et lui écria : « Comment oses-tu dire : saint Jean Chrysostome. lui cria le SS barbarie ». se mit à pleurer. accompagné par une femme du l’arrestation. retrouvant son équilibre et montrant sa croix l’eunuque de l’Impératrice. Hoffmann lui dit alors : « Si nous te relâchons. tout de blanc vêtu. Et ce fut la prison à De nombreux paroissiens racontèrent la nuit de Pâques Compiègne. Ils avaient été dénoncés activement à l’œuvre de résistance de l’Action du fait qu’ils aidaient les Juifs et leur cas était sous orthodoxe. ensevelie . incrédule. après avoir célébré sa dernière eux en les préparant au baptême. Le 8 février 1943 la Gestapo arriva rue confectionne des colis pour les prisonniers. Hoffmann fit ramener père Dimitri à encourir. une famille juive s’abrite arrêtèrent son fils Youri. je suis chrétien et je martyr. que se traduit Père Dimitri fit ses adieux auprès de sa femme et de ses de façon particulièrement vive l’idée de l’Amour. Théodore Pianov.Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 26 famille où une fille. Ils refuges pour les persécutés . divin Époux. frappa père Dimitri aimait à se référer. c'est toi que je cherche allumé son feu. lui dit doucement : « Et ce Juif-là. l’Église étonné lorsque père Dimitri lui dit franchement tout ce de tous temps fut un refuge pour les victimes de la qu’il avait fait. Père Dimitri semble avoir entrevu son martyre final : « C’est dans le martyre. le visage rayonnant il Dimitri garda son calme. Youri. Mais les événements liturgie dans la chapelle de la rue de Lourmel. en ton baptême je suis l’avait préparée. Bien que cela troublait père Dimitri. la guerre . c’étaient les restrictions. reçois Mère Marie. Père Dimitri passe de longs moments avec refuge de la rue Lourmel. Hoffmann. dans l’église illuminée par les d’employées allemandes. Père Dimitri s’y baptême. écrivait-il à un ami. afin d’arrêter à son tour mère Marie. père Dimitri fut raillé : pour amuser un groupe l’angoisse. lui avait apporté de la nourriture et en luttant . trouve des Lourmel. afin de vivre aussi en toi . vous le avait cherché à faire périr la saint. né en 1942. et condamnation.

C’était mais n’y écrivit rien. C’est dans sa conscience que l’homme résout maison d’édition YMCA-Press. travailla pendant de nombreuses années en la de Dieu. professeur de lettres supérieures au Lycée Fénélon à Et Théodore Pianov. Le plus tard père Dimitri) pendant 23 ans. en France. Père Dimitri dessina une âge. Malgré le fait que père Dimitri certain pasteur Peters. le 9 février 1944. évoquant l'amour de père Dimitri Paris. la marque des Soviétiques car il savait qu’ils étalent Père Dimitri refusa tout net.. Le 16 décembre 1943. père Dimitri resta dans le camp dit père Dimitri. Et célébrées chaque jour. mais ne pouvaient rien faire pour lui. Je peux dire sans Par la suite. sorte de hangar où tous souvent à côté de gens sans même les remarquer. « Je passe mes nuits à lire le Pratt Père Dimitri continua à perdre ses forces. camarade et père spirituel ». apprit que son corps seulement avant sa mort. Mais lorsque le contremaître lui demanda son crucifix. Georges Kazatchkine. dit-il. puis à celui de Doura. Hélène compris alors ce qu’un homme pouvait apporter à un Arjakovsky-Klépinine. mais j’ai appris à lendemain. je peux affirmer en toute sérénité que Dieu Union soviétique. J’ai bibliographie des œuvres de Nicolas Berdiaev. Tamara et à ses enfants. comme le Christ sur la Croix. furieux à cause du fait que les prisonniers Tamara.. la fille de père Dimitri. écrivait père Dimitri . Il commença (commentaires de la Bible). bien connue par la les questions essentielles et ultimes . Elle écrivit une biographie de mère Marie et pour sa femme et ses jeunes enfants de conclure : « Bien traduisit plusieurs de ses œuvres. fut autre en tant qu’ami. son état se détériora. Des artistes prisonniers du camp effectivement. frappa père Dimitri. Nous passons envoyé à la Schonnung. discrets. père Dimitri paraissait bien vieux et peignirent des icônes. exercer son ministère sacerdotal. la femme de père exagération que cette année-là fut pour moi une grâce Dimitri. il fut ensuite brièvement transféré au camp de Buchenwald en Les amis restés à Paris firent tout ce qui leur était Allemagne. Il posa simplement son regard sur son était-il remarquable ? J’ai fréquenté Dima Klépinine (et vieil ami. c’est au plus profond de sa de canonisation de mère Marie et de ses compagnons et foi et par amour qu’il choisît consciemment son chemin elle termine actuellement la rédaction d’un livre sur son vers la mort. Père Dimitri regarda la carte. Le esquisse de l’église dans une lettre qu’il fit parvenir à contremaître. Il finit par ne plus Dans le camp de Compiègne. qui survécut pour raconter cet épisode. Il prépare Youri à devenir prêtre ». portant seulement des vêtements de travail en détenus et d’amour pour sa femme et ses deux enfants. un Allemand qui s’intéressait à ait toujours été de constitution fragile. timides. Tamara Klépinine. coton et ayant aux pieds des chaussures de bois. maltraités plus que tous les autres. je à se sentir abandonné. Ces lettres sont fut séparé de l’équipe de travail. Elle prépara le dossier qu’il les aimât tendrement. seul Dieu peut publication de l’Archipel du Goulag de Soljénitsyne et apporter une aide en s’ouvrant à lui. lui Pendant presque un an. car pleines de sollicitude pour ses co- l’hiver. Tel était père Dimitri. il dont le cadet n’avait pas six mois quand son père lui fut tomba malade et fut atteint par la fièvre. hérita la Croix ». tant il est vrai que c’est du Christ qu’il père. ne le connaître et ne le compris en vérité qu’un an le trouvant plus à la Schonnung. père Dimitri continua à pouvoir accomplir le travail qui lui était imposé. presqu’un an au camp de Compiègne. sa santé s’était l’Orthodoxie et qui avait une certaine influence parmi maintenue pendant cette période. Sa femme réussit à lui allemand : « Faites quelque chose pour ce vieillard qui faire parvenir un antimension et des liturgies furent ne peut plus soulever les dalles en béton ». Il était trop faible. Dans la rigueur de émouvantes. le calice et la patène.Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 27 pense à ce que Jésus souffrit pendant sa Passion ». s’interposa et proposa au à Doura. Les médecins enlevé. Il construisit une Quelques-uns de ses amis avertirent le contremaître chapelle avec des lits renversés. parce couchaient par terre dans les immondices. et savait qu’il cependant un homme et un prêtre remarquables. Mais depuis cette beaucoup d’autres livres d’auteurs russes interdits en expérience. Nous passâmes ensemble avait été envoyé au four crématoire. Théodore Pianov témoigna : « Dans la vie les pneumonie. il lui dit la vérité : « J’ai 39 ans ». Catholiques. _____________________________________________________________________________________________ . En quoi était mourant. Les services alternaient avec ceux des avaient tenté de le trompé. qui étaient parmi les prisonniers diagnostiquèrent une Plus tard. le sinistre tunnel où possible tirer père Dimitri des griffes de la Gestapo. des artisans élaborèrent un affaibli. Il fut gens sont indifférents les uns aux autres. Un étaient fabriqués les V2. Georges qu’en soi ils ne représentent rien de remarquable (que ce Kazatchkine vint le voir le 8 février 1944 et lui apporta soit extérieurement ou d’après leur façon de parler) : ce la carte postale qu’il pouvait écrire une fois par mois à sont simplement des gens comme tout le monde. Peu après son arrivée les forces de l'Occupation. Père Dimitri refusa le père Dimitri de signer une déclaration où il se signe qui le désignait comme Français et voulut porter désolidariserait de l’oeuvre de résistance de mère Marie. Tamara Klépinine publia une peut aussi parler par l’intermédiaire d’un homme.

. tout en étant distinctes.. SOP no 186.9-13). ceci est conforme à son usage dans le encore de nos jours pour les chrétiens restés fidèles à la Nouveau Testament et dans l’ancienne littérature tradition une vérité axiomatique. Et il vous annonça le testament qu’il vous l’autre. Il ne saurait avoir chrétienne. mais cette pluralité locale n’implique pas L’Église est désignée dans le Credo comme étant Une. par exemple la conception théologique spéciale.Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 28 Le 11 février 2004. on ne tout autrement lorsqu’on emploie le terme « Église » saurait faire abstraction de l’une d’entre elles. « La joie du don » (vie de mère Marie) dans Mère Marie Skobtsov. Il est vrai que l’on parle quelquefois au pluriel des croyants. Le extrêmes sont à écarter : d’une part une conception trop terme grec ekklèsia se trouve employé dans l’Ancien spirituelle de l’Église qui évacuerait toute la réalité Testament pour rendre l’hébreu qahal. (I-II. les dix paroles. Skobtsov. Cerf/Sel de la terre. 99. retenir... Georges Skobtsov (fils de mère Marie) et Saint martyr Dimitri. et les communautés institutionnelles de paroles. ces deux excès peuvent se rejoindre.  Hélène Arjakovsky-Klépinine. une version anglaise est parue en janvier 2004 dans la revue Again (Conciliar Press CA. La glorification solennelle l’autorité du Patriarcat œcuménique. 1985. sainte. le Credo orthodoxe de l’unité est liée à une certaine nous rappelle qu’elle n’est pas simplement la réunion compréhension de catholicité.  Hélène Arjakovsky-Klépinine. notre Seigneur contre les dissidents De l’unité de l’Église catholique. présentés devant le Seigneur votre Dieu à l’Horeb. mars 1994 . d’autre part un institutionnalisme trop qu’on lit dans le Deutéronome : N’oublie pas tous les marqué qui prétendrait asservir le domaine spirituel. Jésus Christ annonce que lui-même en sera le fondateur Lorsque l’on aborde la doctrine de l’Église. lorsque le Seigneur me dit : Assemble admet une certaine dualité entre l’Église spirituelle des (ekklèsiason) -moi le peuple et qu’ils entendent mes élus d’un côté. Catholique et Apostolique. avec ceux de mère Marie Alexandre-de-la-Néva à Paris le 1er mai 2004. comme elle l’est contexte profane .. en russe dans la revue VSKhD 131. qui désigne le sociale et institutionnelle sous prétexte d’éviter le rassemblement d’Israël et l’appel de Dieu . mais le terme désigne seulement _____________________________________________________________________________________________ . car elles n’implique une division quelconque du Christ. à laquelle il a promis assistance et qui est solennelles du peuple à Jérusalem. Ép 1. annonça que le des nouveaux saints eut lieu à la cathédrale Saint- nom du père Dimitri. version française dans Le Messager orthodoxe. L’Église est Une : Notre Seigneur Jésus Christ n’a fondé ekklésia se retrouve pour désigner les assemblées qu’une Église. 2001.2).18) et de nombreux textes néo-testamentaires garder des imprécisions et des notions ambiguës. « Pour le quarantième anniversaire de la mort glorieuse du père Dimitri Klépinine ».. prie Dieu pour nous ! SOURCES  Serge Jaba. c’est que le terme n’est jamais employé dans un Cette affirmation était dans l’antiquité. « Le Père Dimitri Klépinine (1904-1944) ». 1 Co 1. Le sacrement du frère. En discours que tes yeux ont vus. no. aussi bien lorsqu’il désigne telle plusieurs églises puisqu'il ne peut y avoir plusieurs communauté locale que lorsqu’il désigne l’ensemble vérités. Il en va s’appellent l’une l’autre . ordonna d’accomplir. autrement pour désigner des communautés chrétiennes dit la non-possession ou la mutilation de l’une d’entre dissidentes . Le terme qahal. c’est ainsi formalisme. sous saints de l’Église orthodoxe. Ce qu’il faut donc de plein droit la gardienne du message évangélique. Durant son ministère terrestre. il faut se (Mt 15. au comme c’est le cas dans des ecclésiologies où l’on jour de l’Église. (Dt 4. En présentant l’Église comme objet de foi. _____________________________________________________________________________________________ LE SYMBOLE DE FOI – IX par l’Archimandrite Pierre L’Huillier 9e article : En l’Église. mais a une place éminente dans l’histoire saint Cyprien de Carthage intitule son ouvrage dirigé du salut. d’ailleurs. 1980) . USA). et il les écrivit sur deux tables de pierre. une. l’Église de Dieu (ex. Deux proclament que le Christ en est le chef (ex. conformément à ce qui était déjà l’usage à l’époque apostolique. davantage la multiplicité que la célébration en de Sainte. catholique et apostolique. dans ce cas il n’a pas une signification elles affecte les autres. le Conseil diocésain de l’Exarchat d’Élie Fondaminsky étaient ajoutés au Synaxaire des des paroisses russes en Europe occidentale. Ces caractéristiques nombreuses places de la Liturgie eucharistique de l’Église constituent un tout inséparable. D’ailleurs on trouve souvent l’expression des « Églises » pour désigner les communautés locales. Ce n’est pas en vain que des croyants. le jour où vous vous êtes fait.22).

Il n’y a jamais eu de doute dans la catholicité est un attribut que l’Église possédait alors l’Église orthodoxe sur le fait que l’épiscopat appartient qu’elle ne groupait qu’une poignée de disciples non pas au bene esse [« bien-être »]ou au plene esse palestiniens. Cette grâce gardent fidèlement la doctrine apostolique. qui est le Christ. à son essence la même que celle des Apôtres et des saints l’Église de Dieu qui séjourne à Philomène.1). C’est à eux est communiquée à chacun de ses membres par le que revient le droit de proclamer la parole de vérité et baptême d’abord.19-20). autant que de nos jours alors qu’elle est [« plénitude »] de l’Église mais à sa nature [esse] même. Ils ont le pouvoir de lier et profane. C’est le sens que l’on retrouve invariablement elle est au service exclusif de Dieu. car il doit lui-même être attaché à la Tradition Grec : tous ont le même Seigneur.12).Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 29 une société religieuse chrétienne (il n’entre pas dans ceux qui l’invoquent (Rm 10. Sainte par sa vocation. sans tache ni ride ni rien de tel. il de délier et la charge de paître le troupeau spirituel qui a pris dans celle de l’Église une coloration particulière : leur est confié par Dieu. Nous avons vu quel était dans les Pionius répond : « à l’Église catholique ». sont abolies les lui-même » (Lettre aux Éphésiens V. fondée par le Christ. ni orné par la main des Sanctam qu’est l’Église orthodoxe. à la orthodoxe et conservent fidèlement la succession question du juge. ce terme ne signifie rien d’autre qu’universel. comme l’écrit saint Paul : dire pourtant que l’évêque possède un pouvoir Aussi bien n’y a-t-il pas de distinction entre Juif et arbitraire.27). Au milieu du IIe siècle. même cet aspect qui est le plus mis en valeur dans les plus anciens textes patristiques où l’on trouve employé Lorsque nous disons que l’Église est une. Cette unité est dans la suscription du Martyre de saint Polycarpe (IIe s. c’est même superficiellement. En Christ. le martyr Pionius répond qu’il est apostolique sont en communion entre elles et ont le chrétien . mais cette réponse est jugée incomplète et même chef. et à toutes Pères des premiers siècles. Cela ne veut pas différences de race et culture. chaque personne a la nous devons seulement préciser que nous n’entendons possibilité de s’épanouir car l’opposition de la partie et nullement nier l’existence d’une « ecclésialité » plus ou du tout est surmontée dans l’Église. »..) écrit ces lignes pleines de L'Église est Apostolique : Elle l’est parce qu’elle est profondeur : « Si l’on appelle sacré soit Dieu lui-même. en quelques lignes). dans l’Église est une vie en Christ et rien d’autre. Elle est la fiancée dans les documents conciliaires en particulier dans le toute resplendissante. doctrine chrétienne orthodoxe. Le terme de Saintes Écritures le sens du terme qahal-ekklésia : catholique caractérise ici la véritable Église fondée par l’Église est donc sainte parce que. et à individuellement et collectivement. puis par les autres sacrements : la vie d’interpréter la Tradition . potentialité qui lui est donnée par son appartenance à offrent au nom de l’Église la victime immaculée. mais édifiée en temple par la volonté de matérielle dans la succession apostolique est une Dieu ? » (Stromates VII. toutefois un tel sujet ne saurait être abordé. dans la langue mémoire de moi (Lc 22. en ce sens « apostolicité » est synonyme la gloire de Dieu selon la connaissance ? N’est-elle pas d’« authenticité ». comment n’appellerait-on fidèlement le message du Seigneur transmis par les pas sacrée par excellence l’Église devenue sainte pour apôtres .) d’abord dans le temps : l’Église d’aujourd’hui est dans la formule : « L’Église de Dieu qui séjourne à Smyrne. leurs délégués. Les évêques toute passivité. détiennent le cause de cela cette vie est toujours une ascèse qui exclut pouvoir d’enseigner (potestas docendi). C’est ainsi que l’on trouve l’entendons dans toute la force du terme. eux s’adresse aussi la parole du Sauveur : Faites ceci en L’Église est Catholique : Si en grec. La continuité artistes. condition nécessaire mais nullement suffisante . conformément à la orthodoxe et les communautés chrétiennes hétérodoxes . décret dogmatique des Pères du premier Concile mais sainte et immaculée (Ép 5. car à l’Église Corps du Christ. La catholicité dissidentes . et les prêtres.23). La Bonne Nouvelle C’est pourquoi saint Ignace d’Antioche va jusqu’à du salut apportée en Jésus Christ l’est pour toute écrire qu’il faut « regarder l’évêque comme le Seigneur l’humanité (Mt 27. d’Alexandrie (IIIe s. Elle est ensuite dans les communautés du monde appartenant à la sainte l’espace : les Églises locales qui professent la pure foi Église catholique. le Christ. Cette universalité notre sujet de traiter des rapports entre l'Église ecclésiale est une plénitude où.19). C’est pourquoi l’apostolicité dans le sanctuaire tout à fait digne de Dieu. les l’Église est porteuse de la grâce que l’Esprit ne cesse de successeurs légitimes des apôtres sont les évêques qui verser sur elle depuis le jour de la Pentecôte. car il appartient à chacun de réaliser la successeurs des apôtres. L’Église est Sainte. non pas préparé son sens plénier ne peut appartenir qu’à l’Unam par le travail des ouvriers. ce sont eux qui. lorsqu’on lui demande à quelle église il appartient. riche envers tous de l’Église et être en communion visible avec _____________________________________________________________________________________________ . nous l’adjectif « catholique ». bâtie sur le fondement des apôtres et elle garde soit l’édifice élevé à sa gloire. est aussi la négation du particularisme sectaire . répandue dans les cinq continents. Clément œcuménique (325). dont la vie reflète moins grande dans chacune des confessions celle de la Divinité une et trine à la fois..5.

c’est qu’il peut dire : Au nom de Jésus Le Messager orthodoxe. louant Dieu. _____________________________________________________________________________________________ QU’AI-JE À DONNER ? Méditation avec le père Lev Gillet Je n’ai ni argent ni or. Pierre et Jean montaient au Temple pour la prière de la Insensé est le prêtre. Ce fut le premier miracle accompli alors à ce qui manque au ministre. Pierre lui dit : chose au nom de Jésus Christ sans avoir d’abord. Est-ce que. placé à la porte qui croit pouvoir donner Jésus-Christ ou donner quelque du Temple.une aide matérielle. à mes ceux qui se livrent à une oeuvre missionnaire ou dispositions intérieures. Christ de Nazareth. de me beaucoup d’autres formes. même. la puissance du Sauveur. ou le missionnaire. quel qu’il soit. de me préparer. qui quelque chose à donner? Mais cette question se pose se trouve ici en cause. leur demanda l’aumône. C’est toute sympathie . 1960. ce ne sont pas ces former au don. Au fond. Ce que Pierre a. évêques légitimes ont la prérogative exclusive d’expliciter officiellement la croyance constamment professée par l’Église et comme corollaire le pouvoir d’excommunier les hérétiques. à d’autres toutes les formes possibles de celui-ci. ce qu’il donne. doctoral inclus clans la succession apostolique. _____________________________________________________________________________________________ À PROPOS DU BULLETIN LUMIÈRE DU THABOR Le Bulletin électronique Lumière du Thabor est gratuit. lui- Regarde-nous ! Je n’ai ni argent ni or. 6). accepté et reçu la personne du Rédempteur ! je te le donne.. prétendant (et même voulant) s’agissait d’un malade à guérir. commune à que ce que je recevrai ainsi de ta générosité.que pouvons-nous donner? Avons-nous la sincérité de mes paroles. Le don que Pierre fera donner à d’autres ce qui me manque à moi-même ? Il au malade prendra donc cette forme définie : une est temps de faire halte. Mais il a Jésus Christ. je te le donne (Actes 3. il y a le cas des saints mystères que l’Église marche ! Il saisit l’homme par la main et le fit lever. Mais le don. dispense aux fidèles. no. conformément à la structure peuple chrétien fidèles au message du Seigneur et à la conciliaire de l’Église héritée de la communauté Foi apostolique que se manifeste l’unité catholique de la apostolique.. D’autre part si. douloureusement. mais ce que j’ai. je te demande guérison. dans d’autres cas. 38-39. Ô mon Sauveur. de transmettre quelque Cet épisode présente un intérêt particulier pour tous chose qui soit liée à ma propre personne. par les apôtres après le jour de la Pentecôte. une Question humiliante. afin formes qui importent. il mensonge et d’illusion.Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 30 l’ensemble de l’épiscopat orthodoxe auquel appartient C’est d’ailleurs dans l’union des pasteurs et de tout le la plénitude du pouvoir. par un patient travail de chaque jour. peut-être depuis bien aussi à tout chrétien. en vertu du charisme Sainte Église de Dieu. je ne me meus pas dans un cercle de Dans le cas particulier que relate le livre des Actes. une donner ? » guérison. Il n’a ni or ni argent. mais ce que j’ai. une certitude.. une force morale. c’est à tout le peuple chrétien qu’il appartient de défendre la Foi contre toute déformation. L’essence du don. Un homme paralysé. 1962. quelle que soit l’indignité de L’homme fut aussitôt guéri et se mit à marcher et à l’instrument humain . la présence. pour tous ceux qui sont engagés dans un moi : « Qu’ai-je donc à donner ? Est-ce que je possède des ministères de l’Église. Au nom de Jésus-Christ de Nazareth. Il est envoyé à nos abonnés environ six à huit fois par an.peut prendre humblement. No 10. question angoissante. . Et il le donne. la question inéluctable se pose à évangélisatrice. c’est la grâce divine qui supplée sauter. Les anciens numéros peuvent être consultés et téléchargés à la page « Archive du Bulletin » aux _____________________________________________________________________________________________ .. ou l’apôtre laïc neuvième heure. de mes actes. Aux hommes qui attendent vraiment ce que je devrais donner. consiste en ce je puisse le donner : Au nom de Jésus Christ de fait que Pierre possède et peut communiquer à d’autres Nazareth. celui que je devrais de nous quelque chose . de ma vie. des années. Mais lorsqu’il s’agit de donner. les Contacts. Certes.

Lumière du Thabor Numéro 18 ● juin 2004 Page 31 Pages Orthodoxes La Transfiguration. Si vous voulez ne plus recevoir ce Bulletin.pagesorthodoxes.. prière de nous en avertir. Visitez-nous : http://www.. Si vous changez d'adresse de courrier électronique.net Contacter-nous : thabor@megaweb.ca _____________________________________________________________________________________________ . Prière également de nous avertir si vous recevez le Bulletin en double. prière de nous en avertir et nous enlèverons votre nom de notre liste d’envoi.