You are on page 1of 1

Bulletin du Conseil communal, séance no 14/2 du 21 avril 2009, pp.

664-665

Postulat de Mme Françoise Longchamp : « Lausanne, capitale de la neige en toute saison »1

Développement polycopié

Malheureusement, la réputation de Lausanne, supérette de la coke, n’est hélas plus à faire.

Durant l’année 2008, plusieurs conseillers communaux, inquiets de la situation à Lausanne face à la
recrudescence de trafic de cocaïne, sont intervenus. Cependant, force est de constater que la situation s’est
aggravée au fil des mois, malgré les interventions policières, les importantes saisies de cocaïne, d’héroïne et
de haschich, et le démantèlement de réseaux de distribution.

Comme le révélait récemment un grand quotidien de la place, photos à l’appui, le trafic de cocaïne qui se
déroule dans notre Commune, au vu de tous, et à l’insu de la police, semble empreint d’une certaine
banalité : tout le monde ou presque snifferait à Lausanne. C’est dans l’air du temps, c’est devenu presque
commun, dans l’ignorance des dangers de la consommation de cette drogue.

Si nos élus à l’Exécutif lausannois semblent baisser un peu la garde, par lassitude, manque de temps ou peut-
être même de réalisme, je souhaiterais cependant connaître la stratégie que la Municipalité a mise ou
souhaite mettre en place pour lutter contre cette abominable gangrène, qui abrutit, détruit certains de nos
concitoyens et altère l’image de notre Ville.

Par voie de postulat, je demande à la Municipalité de fournir au Conseil communal :

1. un rapport détaillé sur le travail effectué par la Police municipale pour lutter contre ce fléau ;

2. sur les forces mises en place ;

3. sur la collaboration avec la Police cantonale ;

4. sur l’application stricte des mesures d’expulsion des trafiquants;

5. sur les raisons qui me donnent à penser qu’une certaine tolérance semble s’installer.

Discussion préalable

Le président : – Madame, avez-vous quelque chose à ajouter à votre postulat ? Une explication à donner au
plenum ?

Mme Françoise Longchamp (LE) : – J’ai écrit ce postulat suite aux nombreux articles parus dans la presse,
ainsi qu’au reportage que vous avez certainement vu au Téléjournal sur la situation à Chauderon et à
l’avenue de France. Celle-ci empire de jour en jour et, par rapport à ce qui nous a déjà été envoyé, nous
avons besoin d’informations complémentaires sur l’action de la police en concertation avec la police
cantonale.

Je demande que ce postulat soit renvoyé à une commission.

Le président : – Cinq personnes soutiennent-elles cette demande ? Il semble, donc il sera fait selon votre
désir, Madame la postulante.

1
BCC 2008-2009, T. II (No 13/I), p. 435.

Related Interests